Vous êtes sur la page 1sur 1

Madame, Monsieur,

Parents d’élèves,

Nous sommes à mi-parcours de la continuité pédagogique mise en place à partir du protocole


« Gestion de crise sanitaire » de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE).

Voilà déjà 7 semaines que vous êtes engagés auprès de votre(vos) enfant(s) dans le dispositif
d’Enseignement A Distance (EAD). Cette scolarité maintenue permettra de valider l’année
scolaire et d’assurer le passage en classe supérieure pour l’ensemble des élèves. Fin juin,
vous recevrez le bulletin du 3ème trimestre qui formalisera le passage en classe supérieure.

Avec les travaux scolaires envoyés chaque fin de semaine, les classes virtuelles Cisco Webex
Meetings et l’interaction grâce aux groupes-classes WhatsApp, nous parvenons à poursuivre
les apprentissages même si rien ne peut remplacer l’enseignement en direct.

Pour améliorer encore l’EAD, nous allons continuer d’augmenter le nombre de classes
virtuelles pour arriver à 3 réunions hebdomadaires de 30 minutes pour la maternelle et
l’élémentaire et pour le secondaire 3 journées de travail par semaine auxquelles nous allons
ajouter 3 fois 30 minutes. Même s’il s’agit d’une minorité d’élèves, nous allons proposer une
alternative aux parents qui ont repris le travail en présentiel et ne peuvent plus assister
leur(s) enfant(s) resté(s) à la maison.

Nous avons réussi à surmonter de nombreuses difficultés, notre EAD a atteint « sa vitesse de
croisière » et nous allons tous ensemble couvrir la plus grande partie du programme scolaire
correspondant au niveau de chaque enfant. A la rentrée de septembre, pour ceux qui auront
des difficultés, nous mettrons en place des séances de renforcement des apprentissages
pendant toute la première période (septembre et octobre).

Vous recevrez ce week-end, le formulaire de réinscription de votre enfant pour l’année


scolaire 2020-2021. Aussi, je demande aux familles qui ne l’ont pas encore fait, de payer les
frais de scolarité suivant le plan qu’elles ont choisi (1, 2 ou 3 versements). Les écolages ont
été réduits de 25% pour le troisième trimestre pour tenir compte du contexte particulier.
Pourtant, les charges de fonctionnement incompressibles de l’école représentent 85% des
écolages et non 75%. Nous faisons donc face à un moment difficile ; l’école continuera à
assurer ses services que si chacun prend ses responsabilités. Aux familles qui n’auront
procédé à aucun versement avant le 15 mai prochain, l’enseignement à distance ne sera plus
dispensé.

Continuons à travailler ensemble ainsi qu’à protéger la santé des enfants pour qu’il(s)
poursuivent leur scolarité sans la moindre interruption.
L’Ecole Francophone Antoine de Saint-Exupéry, ses personnels très engagés dans la tâche, son
comité de gestion et moi-même comptons sur vous.

Philippe Durand-Massé
Chef d’établissement,