Vous êtes sur la page 1sur 27

Equations différentielles

Exercice N°1 : Cocher la ou les réponse(s) correcte(s)

f  x   3e3 x
1) Soit l’équation différentielle (E) y’=3y. a/ est une solution de (E)
3 x−1

b/ f ( x )=8 e est une solution de (E). c/ (E) admet une unique solution.
2) L’équation y’=3y+1 admet : a/ 0 solution b/ une seule solution c/ une infinité de solution.
5 x −5

3) f ( x )=6 e est une solution de l’équation y’=5y vérifiant : a/ f ( 1 )=6 b/ f ( 2 )=1 c/

f ' ( 1 )=30 .

4) La fonction x ↦ sin x−2 cos x est solution de l’équation différentielle :

a/ y ''+2 y=0 b/ 2 y''+ y=0 c/ y ''+ y=0 .

5) Soit l’équation (E) : y ''=−9 y alors on a :

a/ f ( x )=α cos3 x+β sin 3 x est solution de (E) avec α et β deux réels.

f  x   a cos  3 x   b sin  3x 


b/ est solution de (E) avec a et b deux réels.
7
f ( x )=5 cos 3 x + sin 3 x
c/ 3 est l’unique solution de (E) qui vérifie f ( 0 )=5 et f ' ( 0 )=7 .

6) Soit f une solution de l’équation y' +wy=0 , on a alors :

a/ f est aussi une solution de l’équation y ''+wy '=0 , b/ f est aussi une solution de l’équation

2
f '' ( x )=w 2 f ( x )− ( f ' ( x ) +wf ( x ) ) wx

y ''−w y=0
2
c) r avec r ∈ IR . d/ f ( x )=r e avec
r ∈ IR .

Correc N°1 : 1) a/ et b/ ; 2) c/ ; 3) a/ et c/ ; 4) c/ ; 5) a/ , b/ et c/ ; 6) a/ , b/ et c.

Exercice N°2 : Résoudre sur IR les équations différentielles :

1) y'=3 y 2) y’+8y=0 3) 9 y' +5 y=0 4) y' +6 y=5


5) y'−2= y 6) 8 y'−5 y+2=0 .

Correc N°2 : 1) y’=3y les solutions sur IR de cette équation sont les fonctions
3x
f :x↦ k e avec k ∈ IR .
−8 x

2) les solutions sur IR de l’équation y’=-8y sont les fonctions f : x ↦ k e avec k ∈ IR .


−5
9 y ' +5 y=0 ⇔ y '= y
3) 9 les solutions sur IR de cette équation sont les fonctions

5
x
e

9
f :x↦k avec k ∈ IR .

4) y' +6 y=5 ⇔ y '=−6 y+5 les solutions sur IR de cette équation sont les fonctions

−6 x
f :x↦k e 5
+ 6 avec k ∈ IR
.

5) y'−2= y⇔ y'= y+2 les solutions sur IR de cette équation sont les fonctions

e
−x
f :x↦ k −2 avec k ∈ IR .
5 2 5 1
8 y '−5 y +2=0⇔ y '= y − = y−
6) 8 8 8 4 les solutions sur IR de cette équation sont les fonctions
5
x
f : x↦ k e 8 2
+ 5 avec k ∈ IR

Exercice N°3 : 1) La solution de


{ y'−5y=0¿¿¿¿ est la fonction : x ↦ 2 e
5x

 y '  7 y  1
 13 7 x 1
7e
y  0   2 :x 
2) La solution de 
 est la fonction 7 .

3) La solution de
{ y'+y−2=0¿¿¿¿ est la fonction x↦ e
− ( x −5 )
+2 .
2x

Exercice N°4 :  Soit f la fonction définie sur IR par f ( x )=( 3 x +8 ) e .


2x

a) Montrer que f est solution sur IR de l’équation différentielle y ' =2 y +3 e .

b)En déduire une primitive de f .


2x 2x 2x

Corrce N°4 :  a) f est dérivable sur IR ; f ' ( x )=3 e +2 ( 3 x +8 ) e =3 e +2 f ( x ) donc f est
2x

solution sur IR de y ' =2 y +3 e .


2x

b) Soit F une primitive de f sur IR alors


f ( x )=2 F ( x )+
3
2
e alors
F  x 
1
2
3 2x
f  x  e
4 .

Exercice N°5 : Soit l’équation différentielle (E) 3 y' +5 y=10 x+1 .

1) Montrer que (E) admet une fonction affine f comme solution.


2) Montrer qu’une fonction g est solution de (E) si et seulement si la fonction g−f est une solution

de l’équation différentielle (E’) 3 y' +5 y=0 .


3) Résoudre alors (E).

Correc N°5 : 1) Soit la fonction f : x ↦ ax+b avec a et b sont deux réels, f est une solution de (E)

⇔ 3 f ' ( x )+5 f ( x )=10 x+1 ⇔3a+5ax+5b=10x+1⇔¿ {3a+5b=1¿¿¿ alors f ( x )= 2x-1


est une solution de (E).

2) Soit g une solution de (E) alors 3g’(x)+5g(x)=10x+1, on a ∀ x ∈ IR , 3 f ' ( x )+5 f ( x )=10 x+1

Alors 3 ( g' ( x ) −f ' ( x ) ) +5 ( g ( x )−f ( x ) )=0 donc g−f est solution de l’équation (E’) :3y’+5y=0.
5 5
 y'   y  x

3) (E’) :3y’+5y=0 3 une solution de (E’) est h : x  k e 3 avec k  IR donc pour tout réel
5 5 5
 g  f   x  ke , k  IR  g  x   f  x   k e
 x  x  x
3 3 , k  IR. g : x  2x 1  k e 3 , k  IR
x D’où est une
solution générale de (E).

3
y '−3 y=
e
−3 x

Exercice N°6 : Soit l’équation différentielle (E) 1+ .


3x

1) Soit g une fonction dérivable sur IR et f la fonction définie par f ( x )= e g ( x) . Montrer que f est

−3 x

g ' ( x) =
3 e
−3 x

solution de (E) si et seulement si 1+ e .


2)En déduire toutes les solutions de (E).
3
 f ' x  3 f  x  3 x

1 e
Correc N°6 : 1) f est solution de (E)

−3 x

3e g  x   g '  x  e  3e g  x  
3x 3x 3x 3
⇔g' (x) e
3x
=
3
⇔ g ' ( x )=
e3

e
−3 x
3 x −3 x
1 e 1+ 1+ e .

2) ( e )+ λ
g ( x ) =−ln 1+
−3 x
avec λ ∈ IR
.
 f  x  e
3x
  ln  1  e     est une solution générale de (E).
3 x

Exercice N°7 :
1)Résoudre sur IR les équations différentielles (E)  9 y ''+4 y=0 .

π 4
2) Déterminer la solution f de l’équation (E) vérifiant :
{()
f ' = ¿ ¿¿¿
2 3 et montrer que

∀ x ∈ IR f ( x ) =2cos ( 23 x− 56π ) .

Correc N°7 :
4
1) 9 y '' 4 y  0  y '' y  0 l'ensemble des solutions de cette équation est l'ensemble des fonctions
9
2  2 
définies par f  x   A cos  x   B sin  x  avec A et B deux réels.
 3  3 
2 2  2 2 
f ' x   A sin  x   B cos  x  4 2 4 2
2) 3  3  3 3  et
f '' ( x )=−
9
A cos
3( )
x − B sin
9 3
x ( )
π 4
{ ( )
f '
2
= ¿ ¿¿¿
3 ⇔ f ( x )=−√ 3 cos ( 23x )+sin ( 23x )=r cos ( 23x −α )
−√ 3
avec
r= √(−3 )2+12=2 ; ¿ cosα= { 2
¿¿¿
donc
f ( x )=2 cos ( 23x − 56π )
Exercice N°8 : On considère l’équation différentielle (E) y ''+ y=2 sin x .

1) Montrer que cette équation admet une solution g de la forme g ( x ) =ax cos x .

2) Résoudre l’équation (E’) y ''+ y=0 .

3) Montrer que f est solution de (E) si et seulement si f −g est solution de (E’).

4) En déduire les solutions de (E) puis déterminer la fonction f dont la courbe représentative ζ
passe par le point E(0,1) et admet en ce point une tangente parallèle à la droite d’équation y = x.

Exercice N°8 : 1) g ( x ) =axcos x; g ' ( x ) =a ( cos x−x sin x ) et g '' ( x )=a (−sin x−sin x− x cos x ) , g est

solution de (E) ⇔a (−2 sin x−x cos x ) +ax cos x=2 sin x ⇔−2 a sin x=2 sin x ⇔a=−1 , d’où la fonction g

telle que g ( x ) =−xcos x est une solution de (E) sur IR.


2) y’’+y=0 les solutions de (E’) sont les fonctions f telle que f ( x )= A cos x +B sin x  ; A et B des constantes
réelles.

3) g '' ( x ) +g ( x ) =2sin x et f '' ( x )+ f ( x ) =2 sin x ⇔ f '' ( x ) −g '' ( x ) +f ( x )−g ( x )=0 ⇔ f −g est solution
de (E).

4) f −g est une solution de (E’) ⇔ f ( x )−g ( x )= A cos x + B sin x ⇔ f ( x )=−x cos x +A cos x +B sin x

.On a f ' ( x )=−cos x+x cos x− A sin x +B cos x , la tangente à la courbe au point E(0,1) est parallèle à la

droite y=x ⇔ f ' ( 0 )=1⇔−1+B=1⇔ B=2 , or f ( 0 )=1⇔ A=1 d’où

f ( x )=−x cos x+cos x +2sin x

Exercice N°9 : 1) Résoudre sur IR l’équation (E0) y'−2 y=0 .

2) Soit l’équation (E) : y'−2 y=5 cos x

a/ Vérifier que la fonction g définie sur IR par g ( x ) =sin x−2 cos x est une solution de (E)

b/ Montrer qu’une fonction f est une solution de (E) si et seulement si f −g est une solution
de (E0).
π
c/ Déterminer alors la solution de (E) qui s’annule en 2 .

3) En utilisant ce qui précède déterminer une solution de l’équation différentielle (F) y ''−2 y'=5cos x .

Exercice N°9 : 1)L’ensemble des solutions de(E0) est l’ensemble des fonctions définies sur IR par
2x
x↦ k e avec k ∈ IR .

2) a/ ∀ x ∈ IR , g ' ( x ) −2 g ( x )=cos x +2 sin x−2 ( sin x−2cos x ) =5 cos x , donc g est une solution de (E).

b/ f −g solution de(E0) ⇔∀ x ∈ IR , ( f −g ) ' ( x )−2 ( f −g )( x )=0⇔

f ' ( x )−g ' ( x )−2 f ( x ) +2 g ( x )=0 ⇔ f ' ( x )−2 f ( x )=g ' ( x )−2 g ( x ) ⇔f ' ( x )−2 f ( x )=5 cos x ⇔f est

solution de (E) ainsi ( f est solution de (E)) ⇔ ( f −g est solution de(E0) ).


2x 2x

c/ f solution de (E) ⇔ f −g est solution de(E0) ⇔∀ x ∈ IR ( f − g ) ( x )=k e ⇔ f ( x )= g ( x )+ k e


π
e =0⇔ k=−e
−π
π
⇔ f ( x )=sin x−2cos x +k e
2x

or
f () 2
=0 ⇔1+k ⇔

( 2 x−π )
f ( x )=sin x−2 cos x− e .
3) On pose z=y’ (F) devient z'−2 z=5 cos x d’après 2)c/ une solution de (F) est

e
( 2 x−π )
z ( x )=sin x−2 cos x− .

or z= y ' donc une solution h de (F) est une primitive de x↦ z (x) donc

1  2 x  
h  x    cos x  2sin x 
2e .

Exercice N°10 :
Une grandeur non nulle y évolue avec le temps selon l’équation y ' ( t )=ay ( t ) , t temps en années et
a ∈ IR . a) Calculer a sachant que cette grandeur double tous les dix ans.

b) Combien de temps lui faut-il pour tripler ?


−x

Exercice N°11: 1) On considère l’équation différentielle (E) : y ' + y= e .


−x

a/ Soit g la fonction définie sur IR par g ( x ) =ax e (où a est un réel).


Déterminer le réel a pour que la fonction g soit une solution de l’équation (E).
b/ Montrer que y est solution de (E) si et seulement si (y-g) est solution de (E’) : y’+y= 0.
c/ Résoudre alors l’équation différentielle (E) et donner la solution de (E) tel que y(0)= 1.
−x n

2) Soit f la fonction définie sur IR par f ( x )=( 1+ x ) e et soit


V n =∫0 f ( x ) dx où n ∈ IN¿
.

n  IN * , Vn  2   2  n  e
n lim V n
a/ Sans intégration par partie, montrer que pour tout . b/ Calculer n→+∞

.
2x

Exercice N°12 : On considère l’équation différentielle (E)  y ' −2 y=( x ln x ) e avec x >0 .

1) Résoudre y'−2 y=0 .


2x

2) On considère la fonction h telle que ∀ x ∈] 0 ,+∞[ : h ( x )= e g(x) où g est une fonction dérivable sur

]0,+∞[ .
a/ Déterminer g’(x) pour que h soit une solution de (E).
x

b/ Calculer
∫1 t ln tdt où x∈ ]0,+∞[
et en déduire g(x) sachant que g(1) = 0.
3) Résoudre (E).
2x

4) Sans intégration par partie calculer


2
[
I =∫1 ( x ²+ x ) ln x−
x² 5
+
2 4 ]e dx
.
e
−x

Exercice N°13 : On donne l’équation (E)  y ''+ y ' = .

1) On pose Z= y' écrire l’équation (E1) qui doit vérifier Z.


−x

2) a/ Déterminer le réel a pour que la fonction ϕ : x ↦ ax e soit solution de (E1).


b/ Résoudre l’équation (E1) en Z.

3) Déterminer la solution f de (E) avec f ( 0 )=f ' ( 0 )=0 .


x

Exercice N°14 : Soit f une fonction définie et continue sur IR et vérifie


x  IR :  I  : f  x   x  
0
f  t  dt

1) Montrer que f est dérivable sur IR.

2) Montrer que f est solution de l’équation différentielle (E) y'= y+1 .

3) Déterminer alors la fonction f .

Exercice N°15 : Une ville compte 10000 habitants. A huit heures du matin 100 personnes apprennent

une nouvelle par la radio locale, on note f (t ) la fréquence des personnes connaissant la nouvelle à l’instant

t (en heure) , on choisit 8h du matin comme instant initiale t=0 ainsi f ( 0 )=0, 01 . La nouvelle se répand en

f ' (t ) f '  t   1,15 f  t  1  f  t  


ville de sorte que la vitesse de propagation vérifie .
1
Z
f
1) Soit Z la fonction définie sur IR+ par
a/ Montrer que Z est une solution d’une équation différentielle de 1 ér ordre a coefficients linéaires constants qu’on
déterminera.
1
f  t  1,15 t
99e 1 f
b/ Résoudre cette équation et montrer que . c/ Dresser le tableau de variation de .
2) Déterminer à partir de quelle heure (à une unité prés) 99% de la population de cette ville connaîtra la
nouvelle.

Exercice N°16: 1) Résoudre l’équation différentielle y ''+ y=0 .

2) Soit E l’ensemble des fonctions définies et deux fois dérivable sur IR telle que pour tout x ∈ IR ,

f ' ( x ) +f ( π2 −x )=0 , où f' désigne la fonction dérivée de f .

a/ Soit g la fonction définie sur IR par g ( x ) =cos x . Vérifier que g est un élément de E.
b/ Soit f un élément de E, vérifier que, pour tout réel x,
f '' ( x )=f ' ( π2 −x ) .

c/ En déduire que si f est un élément de E alors f est une solution de l’équation différentielle

y ''+ y=0 .
d/ Déterminer alors l’ensemble E.

Exercice N°17 : 1) Résoudre l’équation différentielle (E1) :y’’ + y= 0.

1
y ''+ y=0
2) Soit l’équation différentielle (E2) : x4 .

a/ Soit f et g deux fonctions deux fois dérivables sur


IR+ telles que
¿ f (x )=xg ( 1x ) .

Montrer que f est solution de (E1) si et seulement si g est une solution de (E2).
b/ En déduire l’ensemble des solutions de (E2).
2
1 1
3) Calculer alors l’intégrale
I =∫π3
π x
3 ()
sin dx
x
.
−3 e
y '−3 y=
−3 x 2

Exercice N°18: Partie A : On considère l’équation différentielle : (E)


( 1+e ) .
−3 x

On donne une fonction ϕ dérivable sur IR et la fonction f définie sur IR par f ( x )= e ϕ(x) .

1) Montrer que f est dérivable sur IR et pour tout réel x, exprimer ϕ ' ( x )−3ϕ ( x ) en fonction de

f '(x) .
e
ϕ (0) =
2) Déterminer f de sorte que ϕ soit solution de (E) sur IR et vérifie 2 .
( 1−3 x )

f ( x )=
e
−3 x

Partie B : Soit la fonction f définie sur IR par 1+ e . On désigne par


ζf sa courbe
représentative dans le plan muni d’un repère orthonormé d’unité graphique 2cm.

1) Déterminer les limites de f en −∞ et en +∞ , puis étudier les variations de f . 2) Tracer


ζf
.
α
α
I α=∫0 f ( x ) dx
3) Pour réel non nul, on pose .

a/ Donner le signe et une interprétation graphique de


I α en fonction de α .

b/ Exprimer
I α en fonction de α . c/ Déterminer la limite de
I α lorsque α tend vers +∞ .
x

Partie C : On définie sur IN* la suite U par U n =∫0 f x


( )
1
e n
dx
.
1) a/ Donner, pour tout n de IN*, le signe de Un. b/ Donner le sens de variation de la suite U.
c/ La suite U est-elle convergente ?
1

2) a/Montrer que pour tout n de IN*, I 1 ≤U n≤ e n


I1 . b/En déduire la limite de la suite U. Donner sa
valeur exacte.

Exercice N°19: Partie A : On désigne par f une fonction dérivable sur IR et par f' sa fonction
dérivée. ces fonctions vérifient les propriétés suivantes :
2
 Pour tout réel x, f 2 ( x ) =( f ' ) ( x )−4 , f ' ( 0 )=2 et  La fonction f' est dérivable sur IR.

1) a/ Démontrer que, pour tout réel x , f ' ( x )≠0 . b/ Calculer f(0).

2) Démontrer que, pour réel x, f '' ( x )=f ( x ) où f '' désigne la dérivée seconde de f .

3) a/ Vérifier que ( f '+f ) '=f '+f et ( f '−f ) '=−f '+f .


b/ Résoudre les équation différentielles (E) :y’=y et (E’) : y’=-y.
x
e −e
−x

c/ En déduire que, pour tout réel x ; f ( x )= .

On désigne par (C) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé ( O, i⃗ , ⃗j ) .

1) a/ Dresser le tableau de variation de f . b/ Construire (C).


π
x∈ ]0, [
2) Pour 2 , on pose h ( x )=ln ( tan x )
π
]0, [
a/ Montrer que h est une bijection de 2 sur IR.

( h−1 ) ' ( x )= 1
b/ Montrer que h -1
est dérivable sur IR et que f ' (x) .
ln √ 3 ln √ 3
1 f 2n ( x )
U 0= ∫ dx U n= ∫ dx
Partie B: Soit (U n ) la suite définie sur IN par 0 f ' (x) et 0 f ' (x) .
1) Calculer U0.

f 2n ( x ) 2
2n
Un
2) a/ Montrer que, pour x∈ [ 0,ln √ 3 ] , on a
0≤
f ' (x )

√3 ( ) . b/ Calculer alors
lim
n→+∞ 4n .
2 n+1
1 2
3) Montrer que pour tout entier naturel non nul n,
U n+1 +4 U n =
2n+1 √ 3 ( ) .
n
1k 1
Partie C : Le but de cette partie est de calculer la limite de la suite
S n= ∑ −
k =0
( ) 3 2 k +1 .

1 n
On pose pour tout entier naturel n,
( )
V n= − U n
4 .
2n+1 n+1 n
1 2 1 1 1
2 n+1 ( √3 ) ( 4 ) ( )
V n+1 −V =
n − 2 √3 ( V n−V n+1 )= −
1) Montrer que . 2)En déduire que 2 n+1 3 .

π √3
3) Montrer que
S n =2 √3 ( V 0−V n+1 ) et déduire que (S ) converge vers le réel 6 .
n

Exercice N°20 :
1
I =]−ln 2 ,+ ∞[ par f ( x )=
x

A) Soit f la fonction définie sur √ 2 e −1 , (ζ ) désigne la courbe

représentative de f dans un repère orthonormé ( O, i⃗ , ⃗j ) .


1) a/ Dresser le tableau de variation de f.

b/ Préciser l’équation de la tangente (T) à (ζ ) au point d’abscisse 0. c/ Tracer (T) et (ζ ) .

]0,π [ g  x    ln  1  cos x 
2) Soit g la fonction définie sur par .

a/ Montrer que g réalise une bijection de ]0,π [ sur I.

b/ Soit h=g
−1
, montrer que h est dérivable sur I et que ∀ x ∈ I ;h ' ( x )=f ( x ) .

c/ Calculer alors l’air de la partie du plan limitée par (ζ ) et les droites d’équations x=0 ; y=0 et x=ln2.

3) Soit E l’ensemble des fonctions dérivables, strictement positives sur les intervalles de la forme D=] a,+∞[
, a ∈ IR

3
et solution de l’équation différentielle y+ y =−2 y' .

a/ Vérifier que f appartient à E.


1
z=
b/ On pose y 2 avec y ∈ E. Montrer que z est dérivable sur D et que z '=z +1 .
1
y ( x )= ; x ∈ ]−ln k ,+∞[
x

c/ Montrer alors qu’il existe


k ∈ IR + tel que
¿
√ k e −1 .
x
n
Fn ( x ) =∫ [ f ( t ) ] dt
n ∈ IN
¿
B. Soit et Fn la fonction définie sur IR+ par 0 où f est la fonction définie dans la
partie (A).
π
lim F 1 ( x )=
1) a/ Exprimer F1(x) en fonction de h(x). En déduire que x →+∞ 2 .
lim F 2 ( x )=ln2
b/ Calculer F2(x) en fonction de x, en déduire que x →+∞ .
t 2
∀ x ∈ IR+ ;0≤F n ( x )≤
2) a/ Vérifier que ∀ t ∈ IR+ ; 0≤f ( t ) ≤ e 2
. En déduire que n .
b/ Montrer que Fn admet une limite finie notée Ln lorsque x tend vers +∞ .
2 n
Fn ( x ) +F n+2 ( x ) = (1−[ f ( x ) ] )
c/ En utilisant f ∈ E, montrer que n .
2
∀ n ∈ IN ; Ln +Ln+2 =
¿

d/ Montrer alors que n , puis calculer L3 et L4.


 1
k 1
n
n Sn  
3) Soit
U n =(−1 ) L2 n et k 1 k .

(−1 )n+1
∀ n ∈ IN ;U n+1 =U n +
¿

a/ Montrer que n .

¿
b/ En déduire que
∀ n IN ;S n =U n+1 −U 1 . Calculer la limite de la suite (S ).
n

Exercice N°21: La courbe ci-jointe représente une fonction f définie, continue et dérivable sur IR

ainsi que la symétrique de sa restriction à [ 0,1 ] .


I) 1) En se référant à la courbe, traiter les questions suivantes :
a- Dresser le tableau de variation de f. [ On précisera les limites ainsi que f(0) et f ’(0)].
b- Préciser les branches infinies de la courbe au voisinage +∞ et de −∞ .

c- Préciser le signe de f ' ( 1) .


x

2) On suppose qu’il existe deux réels a et b tels que pour tout réel x on a : f ( x )=( ax +b ) e . Utiliser ce
qui précède pour déterminer a et b.
II) Soit l’équation différentielle (E) : y’+y=x-1.

et  t 1
x
I  x   dt
1) Calculer à l’aide d’une intégration par parties 1
.
2) Soit g une fonction dérivable sur IR telle que g(1)=0. On considère la fonction h définie par

e
−x
h ( x )=g ( x )

a) Montrer que h est dérivable sur IR.


x

b) Montrer que h est une solution de (E) si et seulement si g ' ( x) = e ( x−1 ) .

c) Déduire alors l’expression de g(x).

3) a) Justifier que la restriction ϕ de f à [ 0,1 ] réalise une bijection de [ 0,1 ] sur un intervalle J que l’on
précisera.
f
b) Calculer l’aire de la partie du plan limitée par et les droites d’équation respectives x=0, x=1 et y=0.

Exercice N°22: A) On se propose de déterminer toutes les fonctions h positives, dérivables sur IR et
−y

solutions de l’équation différentielles (E) 1+ y '=3 e .


1) Déterminer la solution constante h0 de (E).

e
h (x)

2) On pose g (x )= −1 pour tout x ∈ IR où h est positive et solution de €.

a) Vérifier que pour tout x ∈ IR , g ( x ) ≥0 .


b) Montrer que g est une solution de l’équation différentielle (E’) :y’=-y+2.
c) Déterminer alors g puis donner la forme générale de h.

( e )
−x

B) Soit la fonction f définie sur IR par  f ( x )=ln 3+


. (ζ ) désigne la courbe représentative de f dans

un R.O.N ( O, i⃗ , ⃗j ) .
1)a- Vérifier que f est une solution de l’équation différentielle (E).
b- Dresser le tableau de variation de f.
c- Montrer que l’équation f(x) = x admet dans IR une solution unique α et que 1<α < 2 puis tracer

(ζ ) .

2) Soit (Un) la suite définie par


{U 0=1 ¿ ¿¿¿ .
1
x ∈ IR + ,|f ' ( x )|≤
a-Montrer que : pour tout 4 . b-En déduire que : pour tout n de IN,

1
|U n+1 −α|≤ |U n−α|
4 .
n
1
c- Montrer que : pour tout n de IN,
|U n −α|≤ ()4 , puis déterminer
lim U n
n→+∞ .
n
2
S n= ∑U
3) On pose n+1 k =0 k pour tout n de IN.

n+1
8 1
a- Montrer que : pour tout n de IN,
|Sn −2 α|≤
3 ( n+1 )
1−
4 ( () )
b- En déduire que (Sn) est convergente et donner sa limite.
2x

Exercice N°23: I) On considère l’équation différentielle (E) : y '−2 y=− e . Soit f une fonction
−2 x

dérivable sur IR telle que f ( 1 )=0 et g la fonction définie sur IR par g ( x ) =f ( x ) e .

1) Exprimer g' ( x ) en fonction de f ' ( x ) et de f ( x ) .

2) Déduire l’expression de g(x) puis celle de f (x) de telle sorte que f soit une solution de (E).

II) Dans le graphique ci-contre, (Γ) est la courbe représentative de la fonction f définie sur IR par
2x
f ( x )= ( 1− x ) e .
1) Déterminer à partir du graphe

a- Le tableau de variation de f . b-Le signe de f (x) .

2) Déduire le tableau de variation de la fonction g=f 2 n ; ( n ∈ IN ¿ ) .

3) Calculer l’aire du domaine limité par (Γ) , l’axe des abscisses et les droites d’équations respectives :x=0 et
x=1.

1
]−∞, ]
4) Justifier que la restriction h de f à l’intervalle 2 admet une fonction réciproque h−1

et préciser l’ensemble de définition de h−1 . Construire les courbes de h et de h−1 dans un


même repère orthonormé.
2x

I) Pour tout entier naturel non nul n, on pose


1
I n=∫0 ( 1−x ) n
e 2n
dx et U n= I n
n! .
2

n ∈ IN ¿ , on a:
1
≤I ≤
e lim I n
n
1) a- Montrer que pour tout n+1 n+1 . Déduire n→+∞ .
lim nI n
n ∈ IN ¿ , on a : 2 I n+1=( n+1 ) I n −1 . Déduire n→+∞
b- Montrer que pour tout .

2n−1
n ∈ IN :
¿
≤1
2) a- Montrer par récurrence que pour tout n+1 .
2

n ∈ IN : U n ≤
¿ 2 e lim U n
b- En déduire que pour tout n+1 . Calculer alors n→+∞ .

2n
n ∈ IN ¿ ,U n+1 =− +U
3) a- Montrer que pour tout ( n+1 ) ! n .
n n
2k
b- Montrer alors que pour tout
n ∈ IN ,U n =
1
2
¿
[e 2

− k!
k =0 ] . Déduire n→+∞
lim
∑ 2
k! k =0
k

Correction
Exercice N°3 : Déterminer la solution de l’équation différentielle dans chacun des cas suivants

1)
{ y'−5y=0¿¿¿¿ 2)
{ y'=7y−1¿¿¿¿ 3)
{ y'+y−2=0¿¿¿¿
2x 2x 2x

Exercice N°4 :  a) f est dérivable sur IR ; f ' ( x )=3 e +2 ( 3 x +8 ) e =3 e +2 f ( x ) donc f est
2x

solution sur IR de y ' =2 y +3 e .


2x

b) Soit F une primitive de f sur IR alors


f ( x )=2 F ( x )+
3
2
e alors
F  x 
1
2
3 2x
f  x  e
4 .

Exercice N°8 : 1) g ( x ) =axcos x; g ' ( x ) =a ( cos x−x sin x ) et g '' ( x )=a (−sin x−sin x− x cos x ) , g est

solution de (E) ⇔a (−2 sin x−x cos x ) +ax cos x=2 sin x ⇔−2 a sin x=2 sin x ⇔a=−1 , d’où la fonction g

telle que g ( x ) =−xcos x est une solution de (E) sur IR.

2) y’’+y=0 les solutions de (E’) sont les fonctions f telle que f ( x )= A cos x +B sin x  ; A et B des constantes
réelles.

3) g '' ( x ) +g ( x ) =2sin x et f '' ( x )+ f ( x ) =2 sin x ⇔ f '' ( x ) −g '' ( x ) +f ( x )−g ( x )=0 ⇔ f −g est solution
de (E).

4) f −g est une solution de (E’) ⇔ f ( x )−g ( x )= A cos x + B sin x ⇔ f ( x )=−x cos x +A cos x +B sin x

.On a f ' ( x )=−cos x+x cos x− A sin x +B cos x , la tangente à la courbe au point E(0,1) est parallèle à la

droite y=x ⇔ f ' ( 0 )=1⇔−1+B=1⇔ B=2 , or f ( 0 )=1⇔ A=1 d’où

f ( x )=−x cos x+cos x +2sin x

Exercice N°9 : 1)L’ensemble des solutions de(E0) est l’ensemble des fonctions définies sur IR par
2x
x↦ k e avec k ∈ IR .

2) a/ ∀ x ∈ IR , g ' ( x ) −2 g ( x )=cos x +2 sin x−2 ( sin x−2cos x ) =5 cos x , donc g est une solution de (E).

b/ f −g solution de(E0) ⇔∀ x ∈ IR , ( f −g ) ' ( x )−2 ( f −g )( x )=0⇔

f ' ( x )−g ' ( x )−2 f ( x ) +2 g ( x )=0 ⇔ f ' ( x )−2 f ( x )=g ' ( x )−2 g ( x ) ⇔f ' ( x )−2 f ( x )=5 cos x ⇔f est

solution de (E) ainsi ( f est solution de (E)) ⇔ ( f −g est solution de(E0) ).


2x 2x

c/ f solution de (E) ⇔ f −g est solution de(E0) ⇔∀ x ∈ IR ( f − g ) ( x )=k e ⇔ f ( x )= g ( x )+ k e


π
e =0⇔ k=−e
−π
π
⇔ f ( x )=sin x−2cos x +k e
2x

or
f()
2
=0 ⇔1+k ⇔

( 2 x−π )
f ( x )=sin x−2 cos x− e .

3) On pose z=y’ (F) devient z'−2 z=5 cos x d’après 2)c/ une solution de (F) est

e
( 2 x−π )
z ( x )=sin x−2 cos x− .
or z= y ' donc une solution h de (F) est une primitive de x↦ z (x) donc

1  2 x  
h  x    cos x  2sin x 
2e .

Exercice N°10 : a) L’ensemble des solutions de l’équation différentielle y’=ay est l’ensemble des
at

fonctions : t ↦ y ( t )=k e avec k ∈ IR ¿ (si k=0 ⇒ y=0) or la grandeur double tous les dix ans donc

ln 2 ln 2
10 a
a= t
e
a ( t +10 ) at
y (t +10 ) =2 y ( t ) ⇔ k e =2 k e donc e =2 d’où 10 on a donc y (t )=k
10
.
a  t T 
y  t  T   3y  t   ke
at aT
 3k e  e  3 
b) Soit T le temps pour lequel on a :

ln 3 10 ln 3
T= = ≈15 ,85
a ln 2 à 10-2 prés il faut attendre 15ans 10 mois et 6 jours ( au jour prés) pour que cette quantité
triple

Exercice N°11 : 1) a) g est solution de (E)


−x −x
e e e e e e
−x −x −x −x
⇔ g ' ( x )+ g ( x )= ⇔a −ax +ax = ⇔a=1 d’où g ( x ) =x .

b)
{ y solution de ( E) ¿ ¿¿ ¿
y−g est solution de (E'):y'+ y =0 .
c) L’ensemble des solutions de l’équation (E’) :y’+y=0 est l’ensemble des fonctions
−x −x
e e e e e
−x −x −x
x↦ λ avec λ ∈ IR . y− g ( x )= λ ⇔ y= g ( x ) + λ =x +λ on a y ( 0 )=1 ⇔ λ=1 donc
-x
e +e e
−x −x

la solution de (E) tel que y ( 0 )=1 est la fonction x ↦ x =( 1+ x ) .


−x
e e e
n −t n −t
n n n n
f ' ( x ) +f ( x )= ⇒∫0 f ' ( t ) dt +∫0 f ( t ) dt =∫0 dt ⇒ ∫0 f ( t ) dt=∫0 dt−∫0 f ' ( t ) dt=
2) a) On a

 e  t    f  n   f  0  
n

e e e
−n −n −n
 0 = − +1− (1+ n ) +1=2− ( 2+ n ) .

   200  2 e
−n
lim Vn  lim 2   2  n  e  lim 2  2e  ne
n n n n
lim =0 lim ne 0
b) n  n  n 
car n→+∞ et n  .

2x

Exercice N°12 : 1) y ' −2 y=0⇒ y=k e avec k ∈ IR .


 h '  x   2h  x    x ln x  e x 0 
2x

2)a) h solution de (E)


2x 2x 2x 2x
g ' ( x) e +2 g ( x ) e −2 g ( x ) e = x ln x e ⇔ g ' ( x )=x ln x .
x
t 2 ln t t 2 x2 x2 1 x2 x2 1
b)
x
[ ]
∫1 t ln tdt= 2 − 4 = 2 ln x− 4 + 4 ⇒ g ( x )= 2 ln x− 4 + 4
1 .

 h '  x   2h  x    x ln x  e or y ' 2 y   x ln x  e 
2x 2x

3) h est une solution de (E)


2x 2x
y '−2 y−( h' ( x ) −2h ( x ) )=0 ⇔ y '− h' ( x ) −2 ( y−h ( x ) )=0 ⇔ ( y− h ) ( x )=k e ; k ∈ IR ⇔ y=h ( x ) +k e ⇔

2x 2x
y=g ( x ) e +k e Donc les solutions de (E) sont les fonctions :

2x 2x
ϕ:x↦
x2
2
x2 1
(
ln x− +
4 4 ) e +k e avec k ∈ IR
2x 2x
ϕ ( x )=( ln x− + ) e ⇒ ϕ ' ( x ) =2 ϕ ( x ) + ( x ln x ) e
2 2
x x 5
=
4) Pour k=1on a 2 4 4
2x

]e
2

[ ( x +x ) ln x− x + 5  1 4
2
 I    '  x  dx    2     1   2 ln 2   e  e
2 2

2 2 1
 4 .
−x

Exercice N°13 : 1) Z = y ' ⇒ y ''=Z ' ⇒( E 1 ) : Z ' + Z= e .

e e e e e e
−x −x −x −x −x −x

2) a) ϕ solution de ( E1 )⇒ ϕ ' ( x ) +ϕ ( x )= ⇒ (−ax+ a ) + ax = ⇒a = ⇒ a=1

e
−x
⇒ ϕ ( x )= x .

e e
−x −x

b) g solution de ( E1 )⇔ g ' ( x ) + g ( x ) = or ϕ ' ( x )+ ϕ ( x )= donc g ' ( x ) −ϕ ' ( x )+g ( x )−ϕ ( x )=0

⇔ g−ϕ est solution de ( E 0 ) :Z '+ Z=0 or l’ensemble des solutions de l’équation ( E 0) est l’ensemble

e
−x

des fonctions x↦ k avec k ∈ IR donc

−x
e e e e e
−x −x −x −x
g ( x ) −ϕ ( x )=k ⇔ g ( x )=ϕ ( x ) +k =x +k =( x +k ) .
e
−x

3) f ' ( x ) = g ( x ) , f ' ( 0 )=0 ⇔ g ( 0 ) =0⇔ k =0⇔ g ( x )= x  ;

−t x −x −x
e [ e ] − [ g ( t ) ] =− e e e
x x x −t −x
x
∫0 f ' (t ) dt =∫0 g ( t ) dt =∫0 −g ' ( t ) dt= − 0 0 +1−x =1−( x+ 1 )

−x
e e
−x
⇔ f ( x )− f ( 0 )=1−( x+1 ) ⇔ f ( x ) =1−( x +1 ) .
x

Exercice N°14 : 1)
f est continue sur IR alors x  0
f  t  dt
et x  x sont dérivables sur IR alors f est dérivable
sur IR.
f ' x  1 f  x
2) alors f est une solution de l’équation différentielle (E) :y’=y+1.
x x
y '  y 1  f  x  k e 1 f  0  0  k  1  0  k  1 f  x  e 1
3) (E) : or alors

−f ' ( t ) −1 , 15 f ( t ) [ 1−f (t ) ] −1, 15


Z ' ( t )= = = +1 ,15=−1 ,15 Z+1, 15
f 2(t)
2
[f (t )] f (t )
Exercice N°15 : 1) a/ .

b/ Z’=-1,15Z+1 l’ensemble des solutions de cette équation est l’ensemble des fonctions

1 1 1
 1 avec k  IR. f  t   f  t 
1,15 x
x  ke  1
Z  t  k e 1,15t  1 f  0   0, 01 donc  0, 01  k  99 1,15 t
k 1 99e 1
or donc .
99
f  t  ,........
2) Résoudre 100

Exercice N°16: 1) L’ensemble des solutions de l’équation différentielle y’’+y=0 est l’ensemble des

fonctions h définies sur IR par : h ( x )= A cos x +B sin x où A et B sont deux réels donnés.

2) a) g est deux fois dérivable sur IR et pour tout réel x on a


g ' ( x ) =−sin x , g ( π2 −x)=sin x donc g est un
élément de E.

b) Si f est un élément de E alors pour tout réel x,


f ' ( x )=−f ( π2 −x) , ce qui donne : pour tout réel x,

π
f '' ( x )=f ' ( )
2
−x
.
c) Si f∈ E alors pour tout réel x,
f ' ( x )=−f ( π2 −x) , ce qui donne : pour tout réel x,

f' ( π2 −x )=−f ( π2 −( π2 −x))=−f ( x ) d’après b)


f '' ( x )=f ' ( π2 −x ) , par conséquent pour tout réel x,

f '' ( x )+f ( x ) =0 .

d) D’après c) f est de la forme f ( x )= A cos x +B sin x pour tout x ∈ IR comme f∈ E, alors pour

tout réel x,
f ' ( x ) +f ( π2 −x )=0 donc pour tout réel x, −A sin x+ B cos x + A sin x+B cos x=0 donc soit

pour tout réel x, 2 B cos x=0 soit B=0 . D’autre part toute fonction de la forme f ( x )= A cos x , A un réel

est un élément de E. D’où E est l’ensemble des fonctions définies sur IR par f ( x )= A cos x où A est un
nombre réel.

2
Exercice N°17 : 1) la solution générale de (E1) est f : x ↦ A sin x +B cos x avec ( A,B ) ∈ IR .

1 1 1 1
2) a)
f (x )=xg () x donc
f ' ( x )=g ()− g'
x x x ()
;∀ x ∈ IR¿+
et

1 1 1 1 1 1 1 1
f '' ( x )=−
x 2
g' ()
+ 2 g'
x x
+ 3 g ''
x x ()
= 3 g ''
x x x () () . f solution de(E1) 

1 1 1 1 1 1


f ''  x   f  x   0  g ''    xg    0  g ''    x 4 g    0  g ''  x   g  x   0; x  IR*
x 3
 x x  x  x x4 ⇔ g solution de
(E2).
1 1 1
b) g est solution de (E2) ⇔ f est solution de (E1) , on a
g () = f ( x ) ⇒ g ( x )=xf
x x x ()
; ∀ x ∈ IR¿+
.

1 1
( x
⇒ g ( x )=x A sin( ) +B cos ( x ))
avec ( A , B ) ∈ IR
3) On pose
g ( x ) =x sin ( 1x ) ⇒ g ' ( x )=sin ( 1x )− 1x cos ( 1x ) ⇒ g '' ( x) =− x1 sin ( 1x ) 3

2
2 2 2
1 1 1 1  1  
 
3 3
sin   dx   
3  g ''  x  dx   
 g '  x  
 3   cos 

  sin    3 1 


3
 x x   x  x  x 
 = 6 2 .
−3 x

Exercice N°18: Partie A  1) ∀ x ∈IR on a f ( x )=e


−3 x
ϕ ( x ) on a x↦ e et x ↦ ϕ ( x ) deux

fonctions dérivables sur IR donc f est dérivable sur IR et


−3 x −3 x −3 x
f ' ( x )=−3 e ϕ ( x ) +ϕ ' ( x ) e = e ( ϕ ' ( x )−3 ϕ ( x ) ) .
−3 x

⇔ϕ ' ( x ) −3 ϕ ( x )= ⇔e
−3 e
( ϕ ' ( x )−3 ϕ ( x ) )=
e
−3 x
( −3 e )

−3 x 2 −3 x 2

2) ϕ solution de (E) sur IR (1+ e ) (1+ e )


−3 x
e
( −3 e ) −e e
−3 x
3x
f ' ( x )= f ( x )= + k , k ∈ IR ⇔ ϕ ( x )=
(−e )
+k e
e
−3 x 2 −3 x
(1+ e ) ⇔ 1+ 1+ e
−3 x

or

e
(1−3 x )

e −e e f ( x )=
−e
+ e=
ϕ ( 0) = ⇒ +k = ⇒ k =e
e e
−3 x −3 x
2 2 2 donc 1+ 1+ .
1−3 x

lim f ( x )= lim
e =
0
=0
−3 x 1+0
1+ e
x →+∞ x→+ ∞
Partie B : 1)  ;

−3 x

lim f ( x ) = lim
( e ) = lim e = e =e
e
3x
e (e +1) e +1 0+1
x →−∞ x →−∞ −3 x 3x x →−∞

.
3ee1 3 x
f ' x   0 x  IR
 1 e 
3 x 2

x −∞ +∞
f '(x) -
e
f (x)
0
2)

3) a) On a f ( x )≥0 ∀ x ∈ IR donc si   0 alors I  0 et I est l’aire de la partie du plan limitée par

ζf et les droites d’équation y=0, x=0 et x= α .

Si   0 alors I  0 et  I est l’aire de la partie du plan limitée par


  f
et les droites d’équations y=0, x=0
et x= α

α −e u' ( x )
I α=∫0 f ( x ) dx f ( x )=
u  x   1  4e  u '  x   3e
3 x 3 x

b) on pose donc 3 u( x ) ⇒

−3 x α
e ( e )+ 3e ln 2
−3 α
I α=
−e
3 [
ln|1+ ]
| =
0
−e
3
ln 1+
.
−3 α e
c)
I α=
−e
3
ln 1+ ( e )+ e3 ln 2 ⇒ lim I α = ln2
α →+∞ 3
Partie C :
x x

1) a) x ↦ f ( x ) et x ↦ e n
deux fonctions continues sur [ 0,1 ] donc x ↦ f ( x) e n
est continue

x x

sur [ 0,1 ] et ∀ x ∈ [ 0,1 ] et n ∈ IN on a : f ( x )


¿
e ≥0 n
donc
U n =∫ 0 f ( x )
1
e n
dx≥0 ∀ n ∈ IN ¿
.
x x
∀ x ∈ [ 0,1 ] et n ∈ IN
¿ x

b) On a
<
n+1 n et x↦ e est une fonction croissante sur [ 0,1 ]
x x x x x

donc e n+1
≤ e n
et comme f ( x )≥0 ∀ x ∈ [ 0,1 ] donc f (x) e n
≥f ( x ) e n+1
et on a x ↦ f ( x ) et x ↦ e n

x x

∫0 f ( x ) e e
1 n 1 n+1
deux fonctions continues sur [ 0,1 ] donc dx≥∫0 f ( x ) dx ⇒ U n ≥U n+1 ⇒
la suite U est
décroissante.
c) On a d’après 1)a) U est minorée par 0 , U est décroissante et minorée par 0 donc elle est
convergente.
x 1
∀ x ∈ [ 0,1 ] 0≤x≤1⇒ 0≤ ≤
2) a) On a : n n
x 1 x 1

∀ n ∈ IN ⇒1≤
¿
e ≤e n n
⇒ f ( x )≤f ( x ) e n
≤f ( x ) e n

x 1 1
1
⇒∫0 f ( x ) dx≤∫0 f ( x )
1
e n 1
dx≤∫0 f ( x ) e n
dx ⇒ I 1 ≤U n ≤ e n
I1
.
1 1
0

b)
lim I 1≤ lim U n ≤ lim
n→+∞ n→+∞ n→+∞
e n
I 1 ⇒ I 1 ≤ lim U n≤I 1 car lim
n→+∞ n→+∞
e =e =1
n

donc

( e )+ 3e ln 2
−3
−e
lim U n=I 1 = ln 1+
n→+∞ 3 .

Exercice N°19: A) 1) a) On suppose qu’il existe x tel que f ' ( x )=0 alors

( f ' ( x ) )2 −( f ( x ) )2 =4 ⇔− ( f ( x ) )2=4 ce qui est impossible donc ∀ x ∈ IR f ' ( x )≠0 .

b) On a ( f ' ( 0 ) )2− ( f ( 0 ) )2 =4 et f ' ( 0 )=2 donc f ( 0 )=0 .

2) On a ( f ' ( x ) )2 −( f ( x ) )2 =4 ⇒2 f '' ( x ) f ' ( x )−2 f ' ( x ) f ( x )=0 ⇔2 f ' ( x ) ( f '' ( x )−f ( x ) )=0

⇔ f '' ( x )−f ( x )=0⇔ f '' ( x )=f ' ( x ) .

3) a) On pose U=f +f ' et V =f '−f ⇒U '=f ''+f '=f +f ' et V '=f ''−f '=f −f ' .
x

b) (E) :y’=y donc les solutions de (E) sont les fonctions définies par U ( x ) =k e avec k ∈ IR or
x
U ( 0 )=f ( 0 ) +f ' ( 0 )=2 donc k=2 et par suite U ( x ) =2 e .

e
−x

(E’) :y’=-y les solutions de (E’) sont les fonctions définies par V ( x ) =λ avec λ ∈ IR or
−x
V  0  f '  0  f  0  2
donc V ( x ) =2 e .
x
e −e
−x
U ( x ) −V ( x )
∀ x ∈ IR , f ( x )= =
c) f '+f =U et f '−f =V alors 2 f =U−V donc 2 .
f ' x  e  e
x x
 0 x  IR
4) a)
x −∞ +∞
f '(x) +
+∞
f (x)
−∞

b) f '' ( x )=f ( x ) , f '' s’annule en 0 en changeant de signe donc O est l’unique point d’inflexion de

f (x)
=+ ∞ lim
(ζ ) . La tangente en O à (ζ ) a pour équation y=2x. |x|→+∞ x , (ζ ) admet une branche infinie de

direction celle de ( O , ⃗j ) au voisinage de  .


2
  1+tan x π
h  x   ln  tan x  ; x   0,  h ' ( x )= >0 ∀ x∈ ]0 , [
5) a)  2 tan x 2
x π
0 2
h' ( x ) +
+∞
h(x)
−∞

   
 0, 2   0, 
h continue et strictement croissante sur   donc h réalise une bijection de  2  sur IR.
x

x  IR;  h 1  '  x  
1
 e 
1
h ' h  x  1 e f ' x
1 2x

b) .
ln √ 3 ln √ 3
1 f 2n ( x )
U 0= ∫ dx U n= ∫ dx
B. 0 f ' (x) et 0 f ' (x) .
ln 3

  h  '  x  dx 
  
U0  1
 
h 1 ln 3  h 1  0    
3 4 12 .
1) 0

2 2
f ( 0 )=0 , f ( ln √3 ) = 0≤f ( x )≤
2) a) √3 et f est croissante sur IR. D’où √3 ∀ x ∈ [ 0 ,ln √3 ] .
x x −x
e +e e ≥1 ou e
−x
f ' ( x )= , ∀ x ∈ IR , x≥0 ou −x≥0 donc ≥1 par suite f ' ( x )≥1 ∀ x∈ IR .
2n 2n 2n
2 1 f (x ) 2
n ∈ IN , 0≤f ( x )≤
¿

√3
2n
( ) et
0≤
f ' (x )
≤1
d’où
0≤
f ' (x )

√3 ( ) en intégrant on trouve

2n
 2 
0  Un    ln 3
 3 .
2n
Un  1  1
n
Un  1 
n
Un
n
  ln 3    ln 3 0    ln 3 lim =0
b) 4  3 3 soit 4n  3  d’où n→+∞ 4n .

ln √ 3 f 2 n+2 ( x ) 2n 2
ln √ 3 f ( x ) f ( x )
2 U n+1 =∫ 0 dx=∫ 0 dx
3) Par le calcul f 2 ( x ) =( f ' ) ( x )−4  ; f ' (x) f ' (x)


ln 3
f 2n  x    f '  x    4 dx 
2
1  2 
2 n 1

 4U n
 
0 f ' x 2n  1  3 
.
n+1 n+1 2n+1
1 n 1 1 1 2
C.
( )
V n= − U n
4 . 1)
V n+1= −
4 ( ) U n+1 = −
4 ( ) [ ()
2 n+1 √3
−4 U
] d’où

n+1 2 n+1
2 n 1 1 2 1
( ) ( )
n 1
 1  2  1 V n+1−V n= −
Vn 1  Vn       
 4  3 2n  1 4 √3 2 n+1
n+1 2 n+1
1 2 1
2)
V n+1=V n + −
( ) ( )
22 √3 2 n+1  2 3  Vn  Vn 1  
1  1
 
2n  1  3 
n

.
n
1k 1 Un
3)
S n= ∑ −
k =0
( ) 3 2 k +1 par sommation on trouve
S n =2 √3 ( V 0−V n+1 ) . or lim
n→+∞ 4n
=0⇒ lim |V n|=0
n→+∞

π √3
lim V n =0 lim Sn =2 √ 3 V 0 =
d’où n→+∞ et n→+∞ 6 .
x

f ' ( x )=
− e <0
(2 e −1 )√ 2 e −1
x x

Exercice N°20: A. 1) a) .

x -ln2 +∞
f '(x) -
+∞
f (x)
0

lim f  x   
T : y  f '  0  x  0  f  0  x  1 x    ln 2 

b) . donc la droite :x=-ln2 est asymptote verticale à

lim f ( x )=0
(ζ f ) . x →+∞ donc la droite :y=0 est asymptote horizontale à (ζ f ) .
sin x
g ' ( x)= >0 ∀ x ∈]0 , π [
2) a) 1+cos x , g est strictement croissante donc g réalise une bijection de ]0,π [ sur

]−ln 2,+∞[ .
1 1+cos y
g ' ( x ) ≠0 ∀ x ∈]0 , π [ , h ' ( x )= =
b) h est dérivable sur I car g dérivable sur ]0,π [ et g ' ( y ) sin y

2 −x x

√ (e ) e √e
−x
e
−x
2
x=− ln ( 1+cos y ) ⇒1+cos y= sin y=√ 1−cos y= 1− −1 = 2 −1
avec or d’où

1
h ' x   f  x
x
2e  1
.

c) Soit A l’aire de la partie du plan limitée par (ζ f ) et les droites d’équations x=0 ; y=0 et x=ln2.

π π
A=∫0
ln2 ln 2
|f ( t )|dt=∫0 h' (t ) dt=h ( ln 2 )−h ( 0 )
or
h ( 0 )=
2
car g
2
=0
;
()
h ( ln 2 )=α⇔ ln 2=g ( α )=−ln ( 1+cos α )
⇔ ln ( 12 )=ln ( 1+cos α ) ⇔ 12 =1+cos α ⇔cos α =− 12 or

2π 2π π π
α ∈ ]0 , π [ ⇒ α=
3 donc
A= − u . a= u . a
3 2 6 .
( )
3) a) On a f est dérivable, strictement positive sur ]−ln 2,+∞[  ;

3
3 1 1 x
e
f ( x ) +( f ( x ) ) =
√ 2 e −1
x
+
(√ e )
2
x
−1
= √ 2
1
+
1

e −1 (2 e −1 )√ 2 e −1 ( 2 e −1 )√ 2 e − 1
x x x
=
x
2
x
=−2 f ' ( x )

3
d’où f est solution de l’équation différentielle y+ y =−2 y' .
−2 y ' y −2 y '
Z '= = 3
b) y∈ E donc y>0 et y dérivable sur D ⇒ Z dérivable sur D et y4 y or

y + y3 1
3 Z '= = 2 +1=Z +1
−2 y'= y+ y donc y3 y .
x x

c) Z ' =Z +1⇒ Z=k


x
e −1 où k ∈ IR comme on a Z>0 donc
k e −1>0 ⇒k > 0 et e > 1k
1 1 1
y  x  
⇒ x >ln ()
k
=−ln k ⇒ x ∈ ]−ln k ,+∞[
.et
z ke 1
x
x x π
F1 ( x )=∫ 0 f ( t ) dt=∫ 0 h ' ( t ) dt=h ( x )−h ( 0 )=h ( x )−
B) 1) a) 2  ;

π π π
lim F 1 ( x )= lim h ( x )− =π − =
x →+∞ x →+∞ 2 2 2 .

e
−t
x

[ ( e )] =ln (2−e )⇒ lim F


−t −x
x 2 x
F2 ( x )=∫ 0 ( f ( t ) ) dt =∫ 0 dt = ln 2− 0 2 ( x ) = ln 2
2−e
−t
x→+∞
b) .

2) a) f admet 0 comme minimum absolu sur IR+ donc f (t )≥0 ∀ t ∈[ 0,+∞[  d’autre part

e
−t
−t 2
1−
( e ) −( f ( t ) ) = e −
2 2
−t 1 −t

e
= >0 t t
2 e −1 2 e −1
2
t  0 d’où 0≤f ( t )≤ .

2
−nt −nx

0≤f ( t )≤ e
−t
2
⇒ 0≤F n ( x )≤∫0
x
e
−nt
2
dt or
∫0 e
x 2 2
(
dt = n 1− e 2
) ≤
2
n ⇒
0≤F n ( x )≤ ; ∀ x≥0
n .
2
sur [ 0,+∞[
b) Fn est croissante, majorée par n donc Fn admet une limite finie notée Ln lorsque x tend
vers + ∞ .
3 n n+2 n−1
c) On a f ( t )+ ( f ( t ) ) =−2 f ' ( t ) alors ( f ( t ) ) + ( f ( t ) ) =−2 f ' ( t ) ( f ( t ) ) ⇒

x n−1 2 nx 2 n
Fn ( x ) +F n+2 ( x ) =−2∫0 f ' ( t ) ( f ( t ) ) dt=− [ ( f ( t ) ) ]0 = [ 1−( f ( x ) ) ]
n n .
2 π
lim F n ( x ) + lim F n+2 ( x )=Ln + Ln+2= lim f ( x )=0 L1 + L3 =2⇒ L3 =2−
d) x →+∞ x →+∞ n car x →+∞ d’où 2 .
L2 + L4 =1 ⇒ L 4 =1−L2 =1−ln2 .
n+1
2 1 (−1 )
3) a)
U n+1 =(−1 ) n+1
L2 n+2= (−1 ) n+1
( 2n )
−L2n =(−1 )n+1 −L2 n =
n n ( ) + (−1 )n L2n
d’où

(−1 )n+1
U n+1 = +U n
n .

(−1 )2
U 2 =U 1 +
b) 1
(−1 )3
U 3 =U 2 +
2
……………………….
(−1 )n
U n =U n−1 +
n−1
(−1 )n+1
U n+1 =U n +
n

En additionnant membre à membre on obtient


U n+1 =U 1 +Sn d’où S n =U n+1 −U 1 ⇒

lim Sn = lim U n+1 −U 1=−U 1 |U n+1|=L2 n+2 et lim L2 n+2=0 donc lim Sn =−U 1=L2 =ln2
n→+∞ n →+∞ car n→+∞ n→+∞ .