Vous êtes sur la page 1sur 6

République Démocratique du Congo

UNIVERSITE DE LUBUMBASHI
Faculté polytechnique
Département d’Electromécanique

Travail pratique de logiciels de simulation :


« Simulation sur Simulink d’un système masse-ressort »

Réalisé par : LUMBU LUHAGA Thaddée


Dirigé par C.C. Nicolas AKILI-MALI

Décembre 2017
Le présent travail pratique consiste à simuler un système physique masse ressort soumis à une
excitation qui peut prendre plusieurs formes (impulsion, échelon,).

L’outil utilisé est Simulink qui est un environnement graphique de programmation associé à Matlab. Il
permet la représentation et la simulation de systèmes sous forme de schémas blocs, ce qui le rend
populaire auprès des automaticiens non programmeurs.

Nous aurons à décortiquer toutes les hypothèses pour voir l’allure du comportement du système. Il sera
donc question de :

 Du système masse ressort soumis à une impulsion en négligeant le frottement


 Du système masse ressort soumis à une impulsion en considérant l’effet du frottement
 Application des différentes forme d’excitations
Dans cet exemple, nous allons dans Simulink, modéliser le système masse ressort : il s’agit dans notre
cas d’une masse reliée à un ressort auquel est appliquée une force pouvant prendre différentes formes
(impulsion unitaire, échelon,)

La figure ci-dessous illustre le système que nous venons de présenter.

Avant d’arriver loin, commencons d’abord par le système classique

Si nous négligeons le frottement, le comportement dynamique du système sera décrit par l’équation
différentielle suivante :

M ẍ +kx =F

Avec m, la masse, k la constante de raideur du ressort et F la force appliquée. La solution de cette


équation s’écrit :

Et la solution générale :

Le mouvement est ainsi sinusoïdal, d’amplitude A, de pulsation propre


Sur Simulink, le système peut-être représenté par
Dont la simulation donne, en jaune la position, en rouge la vitesse.

En considérant l’effet de frottement, nous aurons l’équation différentielle suivante :


M ẍ + B ẋ+ kx=F

Et l’allure sera de la forme : en jaune la position, en rouge la vitesse.


L’allure a un comportement amorti suite au frottement.

Reprenons notre cas de début. Dans le cas général où


F

M ẍ + B ẋ+ kx=F, on peut tirer ẍ


1
ẍ= ( F−B ẋ−kx )
M
Partant de cette forme, nous pouvons construire un schéma block sur Simulink :

L’allure donne ceci : en bleu la position, en rouge la vitesse


En utilisant une entrée de type step, nous avons ceci

Lorsque nous négligeons le frottement, nous avons


1
ẍ= ( F−kx)
M

Vous aimerez peut-être aussi