Vous êtes sur la page 1sur 2

Traitement civil et fiscal des contrats d’assurance vie

financés par la communauté et non dénoués au premier décès

Liquidation civile
Composition de la communauté

Actifs classiques Contrats non dénoués


1 000 000 € 400 000 €

Répartition de l’indivision post-communautaire et successorale

Part entrant dans la succession Part du conjoint survivant

Actifs classiques Contrats non dénoués Contrats non dénoués Actifs classiques
500 000 € 200 000 € 200 000 € 500 000 €

Option du conjoint survivant pour la totalité de la succession en usufruit

Usufruit du conjoint survivant


Usufruit sur les actifs classiques Usufruit sur les contrats (Valeur de l’usufruit si le conjoint survivant est âgé de 62 ans)
200 000 € 80 000 €
Nue-propriété sur les actifs Nue-propriété sur les
Nue-propriété revenant aux enfants
classiques 300 000 € contrats 120 000 €
(Valeur de la nue-propriété si le conjoint survivant est âgé de 62 ans)

© FIDROIT Page 1 sur 2 Date de mise à jour : 13/01/2016


Droits de succession avant le 1er janvier 2016

Usufruit sur les actifs classiques Usufruit sur les contrats Assiette du conjoint survivant
200 000 € non dénoués 80 000 € = Exonération

Nue-propriété sur les


Nue-propriété sur les actifs contrats non dénoués Assiette taxable des enfants
classiques 300 000 € 120 000 € = 420 000 €

Exemple de calcul en présence d’un seul enfant :


Il bénéficie d’un abattement personnel de 100 000 € (s’il ne l’a pas consommé lors de donations antérieures).
L’assiette imposable aux droits de successions est égale 420 000 € - 100 000 € = 320 000 €.
Les droits de succession à payer par l’enfant seront de 62 194 €.

Droits de succession à compter du 1er janvier 2016

Usufruit sur les actifs classiques Assiette du conjoint survivant


200 000 € Contrats non dénoués = Exonération
exonérés de taxation
Nue-propriété sur les actifs 200 000 € Assiette taxable des enfants
classiques 300 000 € = 300 000 €

Exemple de calcul en présence d’un seul enfant :


Il bénéficie d’un abattement personnel de 100 000 € (s’il ne l’a pas consommé lors de donations antérieures).
L’assiette imposable aux droits de successions est égale 300 000 € - 100 000 € = 200 000 €.
Les droits de succession à payer par l’enfant seront de 38 194 €.

© FIDROIT Page 2 sur 2 Date de mise à jour : 13/01/2016

Vous aimerez peut-être aussi