Vous êtes sur la page 1sur 15

Projet 02

Intitulé du projet :
Pour la biblioth que de l’ cole, r dige un recueil de textes (r
cits argument s)
pour parler des devoirs et des droits de l’enfant.

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Séquence 01:
Argumenter dans le récit de fiction

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Négociation du projet
Support : /
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Avoir une idée générale sue le contenu du projet
- Connaître la démarche à suivre pour réaliser son projet
Déroulement de la leçon
Projet02 :
Intitulé du projet 02 :
Pour la biblioth que de l’ cole, r dige un recueil de textes (r cits argument s) pour
devoirs
parleretdes
des droits de l’enfant.

Le projet 02 est composé de 03 séquences :

Séquence 01 : Argumenter dans le récit de fiction


Séquence 02 : Argumenter par le dialogue.
Séquence 03 : Argumenter dans la
fable.
NB : L’enseignant expliquera les intitulés de chaque séquence
en illustrant cette dernière par des
exemples Projet 02

Argumenter

Séquence 01 Séquence 02 Séquence 03

Dans le récit de Par le dialogue Dans la fable


fiction

En racontant

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Compréhension de Oral
Support : L’ast roïde B612
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Apprendre à identifier les paramètres de communication.
- Ecouter pour dégager les caractéristiques du texte narratif d’une vis e
argumentative Déroulement de la leçon
L’astéroïdeB612

J’ai de s rieuses raisons de croire que la plan te d’où venait le petit prince est
l’ast roïde B612. Cet ast roïde n’a t aper u qu’une fois au t lescope, 1909, par un
astronome turc.
Il avait fait alors une grande démonstration de sa découverte à un congrès
international d’astronomie. Mais personne ne l’avait cru à cause de son costume. Les
grandes personnes sont comme ça.
Heureusement pour la réputation de l’ast roïde B612, un dictateur turc imposa à
son peuple, sous la peine de mort de s’habiller à l’europ enne. L’astronome refait sa
démonstration en 1920, dans habit très élégant. Et cette fois-ci tout le monde fut de son
avis.
Si je vous ai racont ces d tails sur l’ast roïde B612 et si je vous ai confi son
num ro c’est à cause des grandes personnes. Les grandes personnes aiment les chiffres.
Quand vous leur parlez d’un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur
l’essentiel.
Antoine de Saint-Exupéry. «Le petit »
1ier Ecoute :

- De quelle planète le petit prince est il venu ?


- Quand a-t-on aperçu pour la première fois cet astéroïde ?
- Par qui fut il observer ?
- A l’aide de quoi fut il observer ?
2e Ecoute :
- Pour quelle raison n’a-t-on pas cru sa découverte ?
- A qui s’adresse l’auteur ? relève une phrase qui le montre.
- Relève du texte les mots de la même famille que Astéroïde

Prolongement Ecrit :
« Les enfants doivent ils pardonner aux grandes personnes ? »
Que penses tu de cette question ? Donne ton point de vue en l’illustrant par des exemples
narratifs

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Expression
Orale: La BD page 66
Support
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Réagir à une sollicitation.
- Donner son point de vue sur le personnage principal.
Déroulement de la leçon
Eveil de l'intérêt :

Y- a-t-il que les hommes qui travaillent ?


Ouvre le livre à la page 66.
Observation :

Observez la première et deuxième colonne de la B.D. (les vignettes de 1 à 6)


Quel est le thème de cette B.D. ?

Analyse :

Où se passe la scène ?
Quels sont les personnages de cette B.D. ?
Quel en est le personnage principal ?
Que nous apprennent les différentes vignettes sur la vie de la femme ?
Comment est sa vie ? As-t-elle temps de respirer ?
Imagine à quoi peut penser cette femme dans chacune des six premières vignettes ?
Une vignette est reproduite presque à l'identique ? Qu'indique-t-elle ?
Dans la 7ème vignette, l'homme parle à sa femme. Peux-tu imaginer ce qu'il lui dit.
Quel problème l'auteur de la B. D. soulève-t-il ?
Quelles réactions as-tu à la lecture de cette B. D. ?
Prolongement écrit :
Pour subvenir aux besoins de la famille, ta maman trouve un travail. Elle doit quitter très
tôt la maison pour rejoindre son poste (ou elle est hospitalisée ...). Pour que tout fonctionne
bien, chaque membre de la famille doit mettre du sien.
Raconte comment tu vas organiser ta matinée en sachant que :
Tu as une petite s ur de trois ans et un petit fr re de 6 ans.
Tu dois les réveiller, les laver et les habiller
Leur préparer le petit-déjeuner
Emmener ta petite s ur chez sa grand-mère et ton petit frère à l'école.
Tu dois être au collège à 7 : 45
Utilise les locutions conjonctives suivantes : avant que, après que, en même temps que,
pendant que.
P48 physique relizane Enseignant de français : M
www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Compr hension de
l’ crit : Programme P64
Support
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Repérer le thème
- Identifier les parties d'un récit (situation initiale, déroulement
desfinale
événements et situation
Déroulement de la leçon
Support :
Programme page 64
Observation :

Quel est le titre du texte ?


Quel en est l'auteur ?
D'où est-il extrait ? Quel est l'éditeur ?
De combien de paragraphes est constitué le texte ?
Que représente l'image ?
De quoi parle ce récit ? Est-il réel ou imaginaire ?

Analyse :
Relève, dans le texte, tous les mots qui sont en relation avec le titre.

Son père était psychologue et sa mère ingénieur en informatique"


Remplis le tableau suivant par des expressions du texte pour
mettre en évidence la
part de responsabilité de chacun des parents dans l'éducation
de leurs enfants. Le père La mère

(Se limiter au1er paragraphe)


Existe-il une situation finale dans ce récit ?
Les événements racontés peuvent-ils se passer actuellement ?
Les événements te paraissent-ils possibles dans un avenir lointain ?
Quelle est la thèse défendue dans le texte ?
Pour quelle raison ce texte a-t-il été écrit (quelle est la visée de l'auteur) ?

Prolongement écrit :
Manuel scolaire page : 65

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Vocabulaire
Titre : Les homonymes : Quand, Quant, Qu'en
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Ne pas confondre l'adverbe interrogatif /conjonction de
subordination "quand"
locution prépositive "quantavec lala locution prépositionnelle "qu'en".
à" et de
Déroulement de la leçon
Support :

1. Quand est-ce qu'il revient ?


2. Nous irons à la plage quand il fera beau.

3. Apporte lui un jus, quant à moi, je me contenterai d'un verre d'eau.


4. Remets-moi la cravate blanche, quant aux deux autres, je te les offre.

5. Il a une très belle montre ! Qu'en dites-vous ?

Analyse :

Lecture des phrases par quelques élèves.


Dans ces phrases il y a des mots qui se prononcent d’une mani re identique, les quels ?
Est-ce qu’ils ont le m me sens ?
Par quel mot on peut remplacer chaque un d’eux ?

On peut remplacer "quand" dans la 2ème phrase par "lorsque".


On peut remplacer "quant à" dans la 3ème phrase par "en ce qui concerne".
On peut remplacer "qu'en" dans la 5ème phrase par "que dites vous de cette montre".

Synthèse :
Les homonymes sont des mots qui se prononcent d’une mani re identique mais ils
n’ont pas le m me sens. Comme :
- Quand : Conjonction de subordination, il peut prendre la fonction d’adverbe
interrogatif
- Quant : S’emploie uniquement dans des locutions prépositives : quant à / quant aux
- Qu’en : qu’ (pronom interrogatif) + en (pronom personnel compl ment d’objet
indirect)

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Exercice d’application :

- Complète les phrases suivantes par "quand", "quant à" ou" qu'en".

1) Il ne sait pas ........................ il partira.


2) ........................ ses projets, il ne parle plus.
3) ........................ pense son ami ? Je n'en sais rien.
4) Les plus grands sont autorisés à regarder la télévision, ........................ aux petits, ils
devront se coucher tôt.

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Lecture plaisir
Titre : Le grand boulevard. Page 67-73-79-80-81
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Lire et comprendre le texte.
- Développer une stratégie de lecture recherche
Déroulement de la leçon
Démarche à suivre :
- Lecture silencieuse du texte par les
élèves.
- L’explication des mots difficiles.

Questions :
I- J'OBSERVE ET JE REPERE :
1) Quel est le titre du texte ?

2) Quel est l'auteur ?


3) D'où est-il extrait ?
4) Quel est l'éditeur ?

II- COMPREHENSION ET ANALYSE :


1. Qui sont les personnages en présence ?

2. Quel lieu unit les personnages ?


3. Quelle situation difficile, les personnages doivent ils affronter ?
4. Les personnages vivent ils cette situation de la même façon ? Complète le tableau suivant
en relevant trois expressions significatives dans chaque colonne pour justifier ta réponse.

Personnage 01 Personnage 02 Personnage 03

5. Comment la vieille femme pense t elle emp cher l’in vitable ?


6. Quels arguments sont donnés par les différents personnages pour convaincre la vieille
femme d’accepter la proposition qui leur est faite ?
7. Comment la vieille femme réagit elle aux différents arguments ?

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Grammaire
Titre : L’expression du temps (antériorité, postériorité,
simultanéité)
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
Exprimer l'antériorité, la postériorité et la simultanéité quand le
verbe de la proposition
Au présent
principale est et
: au futur de l'indicatif /A l'imparfait, au passé simple
et au passé composéDéroulement de la leçon
Observe :

I) L'antériorité, la simultanéité et la postériorité.


1. Elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi ils s'étaient absentés.

Antériorité : un fait avant l'autre

2. Farid tomba au moment où il se retournait.

Simultanéité : un fait au même temps que l'autre

3. La fillette pense que son papa lui offrira un joli cadeau.

Postériorité : un fait après l'autre

Synthèse :

Le verbe de la subordonnée exprime un fait qui peut être


antérieur (1), simultané (2)
Application :
ou postérieur (3) par rapport à celui de la proposition
Quel principale.
rapport exprime (antériorité, simultanéité ou postériorité) le verbe de la subordonnée
par rapport à celui de la principale dans les phrases suivantes ?
1) Il se rase avant qu'il prenne son café.
2) Elle a dit qu'elle sortirait de l'école à 4 h 30.
3) Salima justifia qu'elle était malade le lundi passé.
4) Ta grand-mère me parle de toi toutes les fois que je la vois.
5) Dès qu'il apprendra à marcher, il se mettra à casser tous les objets de la maison.
P48 physique relizane Enseignant de français : M
www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
II) La concordance des temps :

Concordance des temps : règles qui imposent l'emploi d'un mode et d'un
1. Castemps
où le verbe de la proposition subordonnée doit s’employer à 'indicatif :
précis dans la subordonnée en fonction du temps et du mode de la principale.
1.1.Le verbe de la proposition principale est au présent ou au futur simple.

Observe :
1. Ses parents savent qu'il a menti hier.
Princ. au présent + subor. au p. composé = Antériorité
2. Ses parents savent qu'il mentait.
Princ. au présent + subor. à 'l'imparfait = Antériorité
3. Jean se calmera une fois qu'il aura compris.
Princ. au f. simple + subor. au f. antérieur = Antériorité

4. Ses parents savent qu'il ment en ce moment.


Princ. au présent + subor. au présent = Simultanéité

5. Ses parents savent qu'il se remettra à mentir à l'avenir.


Princ. au présent + subor. au f. simple = Postériorité
Synthèse :

1- Si le verbe de la principale est à un temps du présent ou au futur, le temps de la


subordonnée se met :
- au passé composé (1), à l'imparfait (2) ou au futur antérieur (3) si le fait est antérieur
- au présent si les faits sont simultanés (4)
- au futur simple si le fait est postérieur (5)
1.2. Le verbe de la proposition principale est au passé :
imparfait, passé simple
1) ou m'a
Elle passé composé.
dit qu'elle avait pleuré.
Princ. au passé + subor. au plus que parfait = Antériorité
2) L'institutrice remarqua que l'enfant progressait très vite.
3) La maîtresse lui a fait remarquer que ses manières la dérangeaient.
Princ. au passé(p. simple, p. composé) + subor. à l'imparfait = Simultanéité
4) Il prétendait qu'il contrôlerait tout. (Postériorité)
Princ. au passé + subor. au conditionnel présent = Postériorité
Synthèse :
2- Si le verbe de la principale est à un temps du passé, la subordonnée se met :
- au plus que parfait si le fait est antérieur (1)
- à l'imparfait si le fait est simultané (2, 3)
- au conditionnel présent si le fait est postérieur (4)
P48 physique relizane Enseignant de français : M
www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
2. Cas où le verbe de la proposition subordonnée doit
s’employer au subjonctif :
a. Le verbe de la proposition principale est au présent ou au futur simple.

1) Je reste ici jusqu'à ce que tu reviennes.

2) Il faudra un peu de temps avant qu'il ne guérisse.

3) En:
Synthèse attendant que vous terminiez de manger, je regarde la
télévision.
Quand, dans une phrase complexe, la proposition
principale exprime
l'antériorité par rapport à la subordonnée de temps, on
Application
emploi le mode subjonctif.
Mets les verbes entre parenthèses au temps qu'il faut pour exprimer le rapport indiqué.
Après
1. Mon oncle "avant
promet qu'il que,
(revenir)en attendant
demain. que,
= postériorité. f.s. jusqu'à ce que ...»,
on
2. Le emploi
bébé le
crie de joie àsubjonctif.
chaque fois qu'il (réussir) à se lever sur ses jambes.= Simul. p.
3. Il s'aperçoit qu'il (être) dans l'erreur. = Antériorité i.
4. Tous les convives l'applaudiront après qu'ils (goûter) au dîner. Antériorité f.a
5. Tu nous fais signe quand tu (arriver) = Simultanéité p.
6. Le professeur corrigera la copie quand tu l' (terminer). Antériorité f.a.
Dans chacune des phrases suivantes relève d'abord la conjonction ou la locution
conjonctive qui introduit la subordonnée, dit ensuite si la proposition principale
exprime l'antériorité, la simultanéité ou la postériorité :

1) Il faut quitter les lieux avant que la pluie ne tombe. a


2) Comme il ramassait ses affaires, il découvrit cet objet étrange. s
3) Depuis qu'il mange à la cantine, il est moins fatigué. p
4) Quand je me réveille la nuit, je regarde toujours le cadran lumineux du réveil. p
5) En attendant que tu termines le travail, je vais préparer un goûter. a
6) Au fur à mesure que tu avances en âge, tes goûts changent. s

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 01 Activité : Conjugaison
Titre : L’imparfait et le plus que parfait (ant riorit )
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Identifier les verbes conjugués à l’imparfait et au plus que
parfait
Déroulement
- Connaître leurs valeurs de la leçon
et leurs conjugaisons
Support :

1. Elle écoutait le CD qu’elle avait acheté le matin même.


2. Il chantait la musique qu’il avait apprise la semaine précédente.
.
Analyse :
Lecture des phrases par quelques élèves.
Souligne les verbes.
Dans quel temps sont ils conjugué les verbes soulignés ?
A quel groupe appartiennent ils ?
Quelle est la raison dont on a utilisé l’imparfait et le plus que parfait dans ces phrases ?
Que remarquerez vous dans la deuxième phrase ?
Dans la deuxi me phrase logiquement l’auxiliaire avoir ne s’accorde pas avec le

participe passé mais comme le COD est placé devant le verbe.


Synthèse :

Le plus que parfait, s’emploie pour une action passée, achevée plus ancienne (antérieure)
àpassée, elle-même à l’imparfait, au passé simple ou au passé composé.
une action
Le plus que parfait se forme avec l’imparfait de l’auxiliaire être ou avoir selon les verbes
participe
suivis du passé du verbe.

Application :

Conjugue les verbes à l’imparfait ou au plus que parfait (attention à l’accord).

1. Il (lire) le livre qu’il (emprunter) ce matin.


2. Elle r pondait à l’annonce qu’elle (trouver) dans le journal.
3. Aussitôt qu’ils (sortir) de la maison, les voleurs (venir).
4. On (préparer) les ingrédients pour faire le gâteau du nouvel an.

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011
Fiche Pédagogique
Projet 02 Séquence 0101 Activité
Activité : :Préparation
Pr parationde
à l’
critSupport
Support : Exercices
: / de consolidation
Objectifs : Au terme de la s ance l’ l ve sera capable de :
- Rédiger
Ordonnerun récit
les :parties
Partie 01
d’un
la situation
r cit deinitiale
fiction pour connaître
l’histoire. Déroulement de la leçon
Ce texte est une légende passionnante grecque. Récris-le pour connaître cette
histoire
Sujet : d’Icare. 1ère partie : Rédige la situation initiale de ton récit.

Ecris
A- Peu un récit
à peu, où tusedéfendras
Dédale le droit sa
mit à regretter de patrie.
l’enfantIlà voulu
l’instruction
revoiretlaau savoir.
Grèce. Pour cela il lui
fallait voler comme un oiseau, il fabrique donc des ailes avec des plumes collées dans la
Les critères
cire de réussite
pour son :
fils et lui.

Commence
B- Le corpspar futtracer
rejetlesur
plan
lade
rive
tonetrécit.
le malheureux p re voulait l’enterrer. A ce moment
là, oiseau
un se posa près de lui ; c’ tait un vanneau qui venait lui rappeler son crime
d’autrefois … Déroulement des
Situation initiale Situation finale
événements
(Début de l’histoire) (Fin de l’histoire)
(les actions)
C-Où
Jadis,
? Dédale était le plus- fameux artisan grec. Cependant
- son neveu Talus risquait
de surpasser.
le
Quand ? Ainsi décida-t-il de le jeter du haut des remparts d’Ath nes. Mais la d esse
Athéna
Qui ? Unarrêta
père la chute de Talus et le changea en un petit oiseau ; le vanneau.
Quoi ? Il décide
D-d’interrompre
Puis, il recommanda
la scolarit à ce dernier de ne pas s’approcher du soleil. Heureux de voler
sa
vers patrie
de sa fille D dale
pour la surveilla
marier à de moins en moins son fils qui, gris , s’approcha du char du
dieu
un soleil.
riche La chaleur fit aussitôt fondre la cire des ailes de Icare, précipita dans la mer
commerçant.
noya.
E- Ton
Dédale,
textequi
est avait étéledénoncé,
un récit discours du fuirdoit
utilisé avec sonpurement
être fils Icarenarratif
par la crête ou il construit un
labyrinthe
Les verbespour enfermer
conjugués un monstre
seront au passéappelé Minotaure.
composé, passé simple, imparfait, plus que parfait
Respecter l’ordre des informations donn es dans la situation initiale
Parmi les titres suivants fais correspondre chaque titre à son paragraphe.

Le départ forcé du coupable.


Le voyage et la chute d’Icare dans la mer.
Le crime de Dédale.
Le désire et le moyen de revenir au pays
La fin du mythe célèbre.

P48 physique relizane Enseignant de français : M


www.physique48.org
Guehria Hichem Fiches Pédagogiques
4Am 2010/2011

Vous aimerez peut-être aussi