Vous êtes sur la page 1sur 6

Réseau LoRaWAN Privé

Comprendre la technologie LoRa et Déployer son propre


Réseau de données LoRaWAN pour l’Internet des Objets
Lionel Anciaux @ IOT Factory (lionel@iotfactory.eu) V1 - MAY-2018

iotfactory.eu
Réseau LoRaWAN Privé
Comprendre la technologie et Déployer son propre Réseau de données LoRaWAN pour l’Internet des Objets

L’Internet des Objets est la nouvelle Révolution Industrielle. Le choix du réseau (ou des
réseaux) de communications qui seront utilisés pour permettre la communication entre les
objets du monde réel (machines, équipements, installations…) est crucial pour chaque
Entreprise. Les options sont nombreuses (M2M, WIFI, LoRaWAN, SigFox, BLE, NB-IOT,
ZigBee…). Tous ces options ont des avantages et des inconvénients.

Parmi ces options, le réseau de données LoRaWAN a une particularité qui le rend singulier, et
à ce titre, particulièrement intéressant. Il est possible de déployer des capteurs/actionneurs
LoRa, aussi bien sur le réseau public d’un opérateur télécom. Ou de déployer son propre
réseau, privé, LoRaWAN.

Ce livre blanc ambitionne d’expliquer ce qu’est un réseau LoRaWAN, les éléments constitutifs,
et les étapes nécessaires pour déployer son propre réseau LoRaWAN privé.

Qu’est-ce qu’un Réseau LoRaWAN ?

LoRaWAN est un réseau de type LPWAN - Low Power Wide Area Network -. Les objectifs de ces
réseaux LPWAN sont d’avoir des capteurs IOT :

§ Bon marchés – à terme quelques euros seulement…


§ De petites tailles- quelques centimètres de côté, voire moins…
§ Pouvant fonctionner sur batterie, avec une grande autonomie (5-10 ans !)
§ Optimisés pour communiquer pour des très petits débits de données, et ce pour
quelques Euro-cents par mois

LoRaWAN est le principal acteur de ce marché, avec SigFox et RPMA (Ingenu). LoRaWAN a
cette caractéristique, à l’inverse de SigFox, de permettre le déploiement de son propre réseau.
La seule contrainte est que tous les nœuds du réseau doivent utiliser le chipset de la société
Semtech. A l’inverse, SigFox n’impose pas le chipset, mais impose l’utilisation de son propre
réseau, avec la contrainte majeure qui est que si SigFox n’est pas présent dans votre pays /
région, vous ne pourrez pas utiliser SigFox. Avec LoRa, vous avez le choix d’un réseau public, ou
d’un réseau prive !

La différence entre LoRa et LoRaWAN ?

On entend souvent parler indifféremment de LoRa ou LoRaWAN. Si en général, les 2 font


référence au même concept, en réalité, il y a une différence fondamentale qui est
souvent méconnue, même des fournisseurs de solutions technologiques :
• LoRa est la technologie de communication « Long Range » qui permet de
communiquer entre 2 points (P2P - Peer-to-Peer) sur des longues distances.
• LoRaWAN est le protocole de communication réseau, basé sur couche
technologique LoRa, qui permet d’opérer en réseau avec un ensemble de Stations
de Bases

Donc LoRa est la spécification d’une technologie de communication à longue distance


entre 2 objets. LoRaWAN est la spécification permettant d’utiliser LoRa au sein d’un
réseau de communications entre Objets et Stations de Base.

iotfactory.eu ©2018 - Lionel Anciaux


Réseau LoRaWAN Privé
Comprendre la technologie et Déployer son propre Réseau de données LoRaWAN pour l’Internet des Objets

Pourquoi un Réseau LoRaWAN Privé ?

En 2018, on compte (selon la LoRa Alliance) plus de 76 opérateurs de réseaux publics


LoRaWAN, dans plus de 100 pays.

A côté de cela, on compte des dizaine de milliers de réseaux LoRa privés.

Les motivations d’une Entreprise, d’une Institution publique, ou d’un groupe, de déployer un
réseau LoRa privé, sont multiples :

• Le pays, la région ou l’environnement dans lequel vous souhaitez déployer des


capteurs communicants LoRa n’est pas couvert par un réseau LoRaWAN public. Tous
les pays n’ont pas encore d’opérateur LoRaWAN, et même en cas de présence, toutes
les régions / sites géographiques ne sont pas couvertes. Il n’y a en effet aucune
obligation de l’opérateur à couvrir tout le territoire…
• Vous déployez des capteurs LoRa dans des lieux difficilement accessibles par un
réseau public (sous-sols profonds, carrières, zones géographiques éloignées…)
• Vous déployez un grand nombre de capteurs LoRa et vous souhaitez limiter les coûts,
notamment éviter les abonnements mensuels d’un opérateur LoRa public
• Pour des raisons de sécurité, vous ne voulez pas faire transiter les communications
de données sur Internet, ou au travers d’un opérateur LoRa public.

A noter aussi… Si la LoRa Alliance a annoncé en 2018 avoir réalisé des premiers tests de
roaming, il faudra sans doute attendre 2019 ou 2020 pour voir apparaître des offres de roaming
pour les réseaux LoRa publics. C’est-à-dire permettre à un capteur LoRa de pouvoir être utilisé
de manière transparente dans plusieurs pays, avec un seul abonnement/configuration. Compte
tenu que les différentes régions du monde ont réglementé les fréquences LoRa différemment
(868 MHz en Europe, 915 MHz aux USA, …), et que les devices (capteurs, actuateurs) LoRa
actuels supportent rarement des multi fréquences, un vrai roaming, à l’image du GSM
(Smartphone), est peu probable dans les années à venir.

« Internet » des Objets – Par Internet ?

Si le terme Internet des Objets est devenu un « buzz word », il est pourtant mal choisi. L’idée
derrière ce nom fait sans doute référence aux différentes vagues de mise en réseau (connexion
à Internet) réalisées jusqu’à présent :

• Connecter les ordinateurs … à Internet dans les années 90’


• Connecter les êtres humains … à Internet au travers de leur smartphone dans les
années 2000’
• Et maintenant connecter le monde physique, réel : les objets, les machines, les outils,
les équipements, les villes…

Il s’agit donc bien de connecter. D’interconnecter. Internet n’est qu’une des manières pour les
connecter. Et justement, en créant un réseau LoRa privé, il est possible de connecter ses
machines, ses bâtiments, ses outils… sans passer par Internet .

Est-ce Légal ?

La technologie de communication LoRa se base sur un spectre de fréquences radio libre, la


bande de fréquence ISM pour être précis (Industriel, Scientifique et Médical), non soumise à
une licence. Il est donc totalement légal d’utiliser cette bande de fréquences pour
communiquer des données entre un capteur et une application distance. La seule restriction
concerne l’intensité de son utilisation. Il n’est pas autorisé d’utiliser avec un capteur plus de 1%
de la bande passante, ce qui se traduit techniquement dans la transmission d’un maximum de
140 messages de 12 bytes par jour.

iotfactory.eu ©2018 - Lionel Anciaux


Réseau LoRaWAN Privé
Comprendre la technologie et Déployer son propre Réseau de données LoRaWAN pour l’Internet des Objets

Les Éléments constitutifs d’un Réseau LoRaWAN

Déployer son propre réseau LoRa n’est pas complexe. Il faut néanmoins comprendre de quoi il
est fait : « Devices » (capteurs, actionneurs), Gateways (Stations de Base – les « antennes »),
le Network Server, et enfin votre Application, le plus souvent développée sur base d’une
plateforme logicielle IOT.

LORA
BASESTATION

LORA DATA Business Application


LORA SENSORS
NETWORK INTERNET
IOT Platform
LORA NETWORK
© iotfactory.eu SERVER

LORA
BASESTATION

Les « Devices » - Capteurs et Actionneurs

Le principe d’un « device » LoRa est de diffuser des messages, de 12 bytes, soit sur base d’un
événement (mesuré – par exemple l’arrêt d’une machine), soit à une fréquence prédéfinie (par
exemple toutes les heures). Au maximum, le device peut envoyer 140 messages par jour, soit
un toutes les 10 minutes en moyenne.

Ces messages diffusés sont reçus par toutes les Antennes (Gateway) « visibles », et transmis au
Network Server pour décodage et distribution aux applications business .

Class A
En général, les capteurs LoRa sont programmés pour transmettre des données. Pas pour
en recevoir. Ils n’utilisent que le « uplink ». On parle de « devices » LoRa de classe A. Ce
sont ceux qui consomment le moins. Entre 2 émissions de données, ils se mettent en mode
« Deep Sleep », et consomment donc très peu d’énergie.

Class C
A l’opposé, un « device » doit parfois également jouer le rôle d’actionneur (« actuator »), à
savoir recevoir des commandes, soit pour les transmettre à l’objet connecté, soit pour
changer le mode de fonctionnement de « device » lui-même. Il faut alors un « device »
LoRa de classe C. Cette classe permet l’utilisation du « downlink » LoRa. Pour cela,
évidemment, le « device » doit rester éveillé en permanence. Il sera en général branché sur
le réseau électrique (pas sur batterie), car il consommera beaucoup plus d’électricité.

Class B
Plus récemment, la LoRa Alliance a finalisé la spécification de la Classe B, qui permet un
mode intermédiaire entre Classe A et Classe C. En gros, le « downlink » n’est activé qu’à la
suite de la diffusion d’un message depuis le « device ». Donc lorsqu’il est encore éveillé,
avant de se rendormir. Cela permet donc de maintenir une consommation électrique
raisonnable (et donc d’opérer sur batterie), tout en permettant par exemple un
changement de configuration du « device », ou l’envoi d’une commande à l’objet connecté,
quand cette commande n’est pas urgente, et ne nécessite pas une transmission immédiate.

OTAA ou ABP
La méthode d’activation des « devices » LoRa (via le Network Server) est importante. Elle
dépend des capacités, aussi bien du « device », que du réseau. L’activation OTAA (« Over
The Air Activation ») est meilleures car plus simple et plus sûre. En effet, au niveau sécurité,
les clés sont échangées lorsque le « device » se connecte au réseau la première fois. Dans
le mode ABP (« Activation by Personnalisation »), il faut prédéfinir les clés et les encoder,
sur le « device », et sur le Network Server.

iotfactory.eu ©2018 - Lionel Anciaux


Réseau LoRaWAN Privé
Comprendre la technologie et Déployer son propre Réseau de données LoRaWAN pour l’Internet des Objets

Station de Base / Gateway LoRa

Les stations de base LoRaWAN gèrent la communication radio avec les « devices » LoRa. Elles
sont gérées/contrôlées par le Network Server.

La Station de Base sera connectée au Network Server, soit via un câble Ethernet, soit via une
carte 3G/4G, ou encore par WIFI.

Parmi les paramètres importants d’une station de base LoRa, le nombre de canaux de
communication. Ce paramètre est le facteur qui va limiter le nombre de capteurs qui peuvent
y être connectés. Pour faire un calcul simple / rapide, on peut considérer qu’une
communication d’un « device » LoRa prend environs 2 secondes. Il va donc occuper un canal
de communication pendant 2 secondes.

Si l’on prend par exemple une Station de Base disposant de 8 canaux, et des capteurs diffusant
leurs données toutes les heures, le calcul est le suivant :

1 canal = 30 slots de 2 secondes par minute. Soit 30x60 = 1800 slots de 2 secondes par heure.
Donc pour 8 canaux, le maximum théorique est de 14400 devices connectés (transmettant
toutes les heures). Bien entendu, ce chiffre est basé sur le fait d’une synchronisation parfaite
de toutes les capteurs. Pour obtenir un chiffre plus réaliste, on peut le diviser par 4. Donc 3600.

3.600 devices communiquant 1 fois par heure,


supportés par un Gateway LoRaWAN à 8 canaux

Le LoRa Network Server

Le Network Server est l’élément central d’un réseau LoRa. Il est en charge de :

• La gestion des différents Gateways LoRaWAN (les « antennes »)


• L’activation des « devices » sur le réseau, leur autorisation à communiquer, la gestion
des clés de sécurité…
• La gestion des plans de fréquences LoRa utilisées et de l’ADR (« Adaptative Data
Rate »), qui correspond à un paramétrage dynamique des émissions des capteurs
LoRa en fonction des conditions locales (distance, qualité de transmission…)
• La transmission des messages vers la plateforme logicielle et les applications
distantes

Plateforme Logicielle IOT et Application Métier

Enfin, les données collectées par les « devices » LoRa doivent être interprétées, stockées et
visualisées. C’est le rôle de l’application métier, le plus souvent déployée sur une plateforme
logicielle IOT.

Data Devices Reporting &


Data Storage Alerting Dashboards APIs
Decoding Management Analytics

Dans les fonctionnalités attendues pour une plateforme logicielle IOT, on trouve :

• Le décodage et de traitement des données transmises par les capteurs, le stockage (Big
Data).
• La gestion du parc de devices LoRa (Capteurs / Actionneurs)
• La génération d’alertes sur base de règles (ex : dépassement d’un seuil …)
• La possibilité de générer des rapports et d’analyser les données, éventuellement en se
basant sur de l’Intelligence Artificielle (AI), par exemple pour la maintenance
prédictive/préventive
• La possibilité de créer ses propres tableaux de bord
• Et évidemment pouvoir interagir, via des APIs, avec des systèmes/logiciels distants.

iotfactory.eu ©2018 - Lionel Anciaux


Réseau LoRaWAN Privé
Comprendre la technologie et Déployer son propre Réseau de données LoRaWAN pour l’Internet des Objets

Comment fonctionne le Réseau LoRaWAN (privé ou public)

On peut déployer un réseau LoRaWAN au départ d’un Gateway (un « antenne »). Afin d’assurer
un meilleur service, et de garantir une bonne couverture, ajouter une seconde Station de Base
est souvent recommandé.

1. Placement de la Station de Base LoRaWAN (l’ « antenne ») et la configuration (fréquences,


canaux utilisés…)
2. Déclaration de la Station de Base sur votre Network Server
3. Activation d’un capteur LoRa sur le Network Server. En encodant les paramètres OTA (ou
via lecture du code QR du capteur) ou ABP.

Votre réseau et un capteur LORA sont désormais actifs.

Conclusion
Il n’est pas indispensable de déployer son propre réseau LoRa pour bénéficier des Retours sur
Investissements promis par l’Internet des Objets. Il est tout-à-fait possible d’utiliser un réseau
LoRa public, ou SigFox, ou NB-IOT, ou encore du M2M, WIFI, Bluetooth…

Néanmoins, il peut y avoir des raisons, opérationnelles ou stratégiques, qui peuvent justifier
d’opter pour un réseau privé. Dans ce cas, la technologie LoRaWAN est probablement la mieux
adaptée pour un réseau généraliste, car simple et peu onéreux.

A propos de IOT Factory


IOT Factory propose une gamme complète de produits pour le déploiement d’un réseau LoRa
privé :
• « Devices » LORAWAN (smart metering, smart building)
• LoRa Gateways (Ethernet et 3G/GPS)
• LoRa Network Server
• Kits complets de démarrage (capteurs, Gateway, Network Server, IOT Platform)
• IOT Software Platform

Le contenu de ce rapport est extrait d’une formation « IOT Business Training » destinée aux
Entreprises qui planifient – stratégiquement ou opérationnellement - de déployer des solutions
liées à l’Internet des Objets. Cette formation aborde tous les aspects de l’Internet des Objets :
Cas d’usages, modèles économiques, réseaux IOT, sécurité, capteurs, gestion de projet …

A propos de l’auteur

Lionel Anciaux
linkedin.com/in/lionelanciaux
twitter.com/lionelanciaux

Expert, Consultant & Formateur IOT. Fondateur de IOT Factory.


Actif depuis plus de 15 ans dans de déploiement de solutions
M2M et IOT en entreprise. Fleet Management, Workforce
Management, Industry 4.0, Smart Metering.

iotfactory.eu ©2018 - Lionel Anciaux

Vous aimerez peut-être aussi