Vous êtes sur la page 1sur 3

SIMULATION NUMERIQUE D’UNE résolution d'équations simultanées (EES). Zaaraoui et al.

[5] ont développé un modèle de SEGS VI dans un


CENTRALE CYLINDRO- environnement TRNSYS, pour évaluer les performances
PARABOLIQUE DE 30 MW SOUS de ce système sous le climat algérien.
LE CLIMAT D’OUJDA.
LAHOUSSINE OUALI H. A.a*, MERROUNIA A.a,
MOUSSAOUI M. A.a,b, MEZRHAB A.a

a
Laboratoire de mécanique et énergétique, Faculté des
Sciences, Université Mohammed 1er, Oujda, Morocco
b
Ecole Nationale des Sciences Appliquées Al-Hoceima,
Université Mohammed 1er , Maroc
*
Auteur correspondant : hanane_eia2010@hotmail.com

Résumé:
Dans ce papier, nous modélisons numériquement Figure1 :Les quatre principales technologies du CSP
une centrale cylindro-parabolique soumise aux conditions
météorologiques de la région de l’oriental du Maroc Un modèle non linéaire de la centrale cylindro-
(Oujda). La centrale étudiée est similaire à la centrale parabolique SEGS VI de 30 MWe a été établi par Stuetzle
SEGS VI située dans le désert de Mojave en Californie [6]. Le modèle se compose d'un modèle dynamique pour
(USA). Afin de prédire les performances énergétiques de le champ de capteurs et un modèle à l'état d'équilibre de la
cette centrale, on utilise les données météorologiques de centrale. Rheinland et al. [8] ont étudié la performance
la ville d’Oujda, obtenues à partir d’une station MHP de technico-économique d’une centrale PTC. Tous les
très haute précision située sur un toit de l’Université composants de l'installation ont été modélisés à l'état
Mohammed Premier. Les résultats montrent que la région stationnaire.
de l’oriental en général offre un grand potentiel pour L’objectif de cette étude est de réaliser la
l’accueil de ce type de centrale. simulation d’une centrale solaire CSP de technologie
cylindro-parabolique et d’une capacité de 30MW
1. Introduction (similaire à SEGS VI) sous les conditions
Au cours de ces dernières années, la production de météorologiques de la région de l’orientale caractérisé par
l'énergie par des sources propres et vertes est devenue un un climat semi aride. Pour évaluer sa performance
sujet de grande importance attirant l’attention de la énergétique, un modèle numérique a été établi en utilisant
communauté scientifique à cause de l’explosion de la le logiciel TRNSYS v16.
consommation énergétique et les émissions des gaz à effet
de serre dans l'environnement. L'énergie solaire thermique 2. Model de simulation
est considérée comme la source d'énergie renouvelable la 2.1 La centrale SEGS VI
plus concurrente aux sources d’énergie fossiles. La centrale SEGS VI, objet de notre étude, a été
L’exploitation de cette énergie peut être soit directe construite en 1988 sur une surface totale de 188000 m2
comme avec le photovoltaïque (PV), ou indirecte avec le (Figure 2). Le champ solaire est divisé en quatre parties :
solaire à concentration (CSP). Dans ce dernier cas, trois parties contiennent 12 boucles de capteurs cylindro-
plusieurs technologies ont été développées, à savoir les paraboliques, alors que la quatrième partie en contient 14.
systèmes cylindro-paraboliques, les réflecteurs linéaires La circulation de l'huile synthétique dans le champ solaire
de Fresnel, les centrales à tour et les paraboles de Stirling entraîne l’augmentation de sa température. À la sortie du
(figure 1). champ solaire, l'huile collectée dans un vase d'expansion
Dans le domaine du CSP, plusieurs études est connectée à l’unité de conversion afin de transférer
expérimentales et numériques ont été réalisées prouvant son énergie à un autre fluide caloporteur (eau ou vapeur
l’efficacité de ces centrales [1-8]. Par exemple, Lippke [2] d’eau). À la sortie de l’unité de conversion, l'huile
a étudié le comportement d'une centrale solaire SEGS 30 retourne dans le champ solaire pour effectuer un autre
MWe située à Kramer Junction (Californie) et a cycle. Dans l'ensemble, la centrale est formée par le
développé un nouveau modèle en utilisant un logiciel de champ solaire et le cycle d'alimentation. Les éléments du
simulation EASY. Un modèle similaire de champ solaire champ solaire sont: les capteurs cylindro-parabolique, la
a été présenté et créé dans l'environnement de simulation vase d'expansion, l'unité de contrôle et les pompes. Alors
TRNSYS en utilisant la bibliothèque STEC développée celles du cycle d'alimentation sont: la turbine a vapeur, les
par Jones et al. [3]. Patnode [4] a développé un modèle pompes, les échangeurs à condensation, dégazeur,
pour le champ de capteurs solaires SEGS VI en utilisant économiseur, évaporateur, surchauffeur et réchauffeur.
le programme de simulation TRNSYS où le cycle de
Rankine a été modélisée séparément avec un logiciel de
3. Résultats et discussions

Dans notre étude, on présente les résultats de la


simulation pour une journée d’été et une autre d’hiver
durant l’année 2012 de la ville d’Oujda. Les figures 4 et 5
illustrent la variation horaire du rayonnement direct
normal, de la température ambiante et de la vitesse du vent
pour la journée du 20 juillet et celle du 4 Janvier. Ces deux
journées ont été sélectionnées pour observer le
comportement du système.
Dans la figure 6 une comparaison de la puissance
électrique entre les deux jours est montrée. Comme prévu,
la puissance électrique est beaucoup plus grande le jour
d'été 28MWe, alors qu'il ne dépasse pas 13MWe le 4
Janvier, et la durée de fonctionnement de la centrale est
Figure 2 : Schéma de la centrale SEGS VI [6]. longue en été à savoir à partir de 9h du matin jusqu’à 16h,
c-à-d. 9 heures contre 6 heures en hiver.

2.2. Le logiciel de simulation

Le logiciel TRNSYS (TRaNsient SYstem


Simulation Program) (programme de simulation de
systèmes transitoires) est un logiciel modulaire de
simulation développé depuis 1975 à l'Université du
Wisconsin [9]. Il contient plusieurs modules de base
(environ 50) et offre la possibilité à l'utilisateur de créer et
de rajouter de nouveaux composants et concepts. Tout cela
lui permet de traiter des problèmes très complexes et de les
décomposer en problèmes moins complexes.
La figure 3 montre l'interface de TRNSYS v16
avec le modèle SEGS VI. Plusieurs composants peuvent Figure 4 : Données météorologiques du 20/07/2012
également être affectés d'une simple icône appelé «macro»
pour simplifier l’affichage du graphique, comme dans les
cas des turbines à haute et basse pression et des
préchauffeurs à condensation etc

...

Figure 3 : Le model de la centrale dans TRNSYS Simulation Studio


Figure 8: Le rendement du system, cycle de puissance, et du
champ solaire en fonction du temps (4/01/2012).
Figure 5:Données météorologiques du 4 /01/2012.
4. conclusion
Dans cet article, un modèle de la centrale solaire
d’une capacité de 30 MWe a été créé dans l'environnement
de simulation TRNSYS v16 associé à la bibliothèque de
modèles STEC. Après validation du modèle avec les
résultats obtenus dans la littérature dans les mêmes
conditions météorologiques, il a été appliqué pour évaluer
la performance quotidienne de cette centrale sous le climat
d’Oujda.
Les résultats montrent que la puissance maximale est
d'environ 30 MWe en été alors qu’elle est de l’ordre de 17
MWe en hiver. Cela explique clairement une bonne
performance de SEGS-VI si elle est installée dans la région
de l’orientale.

Figure 6: Puissance électrique 5. Références


[1] A. Fernandez-Garcia, E. Zarza, L. Valenzuela, M. Pérez,
La figure 7 présente l’évolution horaire du Parabolic-trough solar collectors and their applications.
rendement du champ solaire, le cycle de puissance et celui Renewable and Sustainable Energy Reviews, vol. 14 (7), pp.
du système. Pour le jour d'été (20 Juillet 2012), le 1695–1721, 2010.
rendement du capteur est d'environ 51%, celui du cycle est [2] F. Lippke, Simulation of the part-load behavior of a 30 MWe
de 27%, quant au rendement de la centrale, il est de l’ordre SEGS plant. SAND95-1293. Albuquerque, NM: Sandia National
de 16%. En ce qui concerne le jour d’hiver, le rendement Laboratories, 1995.
est présenté dans la figure 8. On remarque que le rendement [3] S. Jones, R. Pitz-Paal, P. Schwarzboezl, N. Blair, and R.
est de 37%, 17% et 8%, respectivement pour l’éfficacité du Cable, TRNSYS Modeling Of The SEGS VI Parabolic Trough
Solar Electric Generating System, Proceedings of ASME
système, du collecteur et du cycle. Il est à noter aussi que
International Solar Energy Conference Solar Forum 2001,
l’efficacité diminue très rapidement à partir de 10h du Washington DC, 22-25 April 2001.
matin suite au passages nuageux. [4] A. M. Patnode, Simulation and performance evaluation of
parabolic trough solar power plants, M.S. thesis, The Universityof
Wisconsin-Madison, Madison, Wis, USA, 2006.
[5]A. Zaaraoui, M.Yousfi, N. Said, Technical and Economical
Performance of Parabolic Trough Collector Power Plant under
Algerian Climate, Procedia Engineering 33, 2012.
[6] T. Stuetzle, Automatic control of the 30 MWe SEGS VI
parabolic trough plant, Master thesis, University of Wisconsin–
Madison: College of Engineering, 2002.
[7] H. Price, A parabolic trough solar power plant simulation
model, in: ISES 2003: Proceedings of International Solar Energy
Conference, March 16-18, Hawaii, USA, 2003.
[8] J. Rheinländer, S. Bergmann, M.R. Erbes, Technical and
Economic Performance of Parabolic Trough Solar Power Plants –
A Computational Tool for Plant Feasibility Studies, 14th Solar
PACES, International Symposium Las Vegas, USA, 2008.
Figure 7: Le rendement du system, cycle de puissance, et du
[9] "TRNSYS," The University of Wisconsin-Madison
champ solaire en fonction du temps (20/07/2012).
Solar Energy Lab, Volume 2, Madison, 2007.

Vous aimerez peut-être aussi