Vous êtes sur la page 1sur 34

Le Diagramme Spaghetti

VSM

Ing Oussama MHIRI


1
Le Diagramme Spaghetti

2
Définition

Un diagramme spaghetti est un outil graphique permettant de

mettre en évidence les déplacement de produits (personnes,

informations, …).

Les produits (personnes, informations, …) transitent dans

l’atelier (les services) par nécessité. Mais tous les

déplacement ne sont pas justifiés.

3
Pourquoi réaliser un Diagramme Spaghetti ?
 Pour visualiser les flux actuels

 Pour mettre en évidence les nombreux déplacements et

transfert et, notamment, ceux qui sont inutiles ou pourraient

être évités.

 Pour identifier et comprendre les causes de retard dans le

traitement des produits (informations).

 Pour calculer les distances parcourues par les produits

(personnes, informations, ….) dans l'usine.

 Parce que vous projetez de réimplanter l’atelier (les

services) pour tendre les flux et donc les accélérer. 4


Les étapes de la réalisation d’un Diagramme Spaghetti
 Procurez vous un grand plan de l’atelier (des services) mentionnant les
machines et les stocks.
 Sélectionnez les produits clé (ou informations clé) en termes de volume, de
coût, de technologie, de difficultés impliquées ...
 Assignez une couleur / un symbole à chaque produit (ou information)
 Représentez sur le plan les différentes étapes du processus que traverse le
produit (opérations et stocks)
 Dessinez le trajet de chaque produit (ou information) dans l'atelier (les
services)
 Calculer la distance en fonction de l'échelle du plan
 Repérez les « monuments » (les opérations récurrentes), et commencez à
définir une stratégie pour ces « monuments »

5
AVANT

APRES
Distance des
déplacements
-67%

6
Value Stream Mapping (VSM)
Cartographie de la Chaine de Valeur

7
Définition

VSM est un outil regroupant toutes les activités (à VA et à non VA) qui

amènent un produit d'un état initial à un état final. Le but de cette

cartographie est d'arriver à obtenir une vision simple et claire d'un

processus. La plupart du temps le VSM se limite à l'entreprise même, mais il

est peut-être bon d'incorporer l'approvisionnement en amont et la livraison

aux clients en aval.

Le but ultime du VSM est d'avoir une représentation du temps de défilement

(lead time) du produit choisi. L'analyse amènera ensuite des améliorations

qui porteront sur la globalité du processus.


8
Implantation de la VSM :

Informations Informations Informations

Fournisseurs Logistiques Clients

Informations du flux de processus

- - - - - - - - - - - - - - - - - Ligne durée - - - - - - - - - - - - - - >


9
10
Points clés de la VSM :

 Toujours collecter des informations au fur et à mesure que vous

parcourez le flux

 Débuter par une rapide vue globale

 Commencer au point d’expédition, et remonter le flux

 Réaliser vos propres chronométrages et inventaires (éviter les données

provenant du “système”)

 Réaliser le flux complet vous-même

 Utiliser papier et crayon, sur place

 Résister au PC
11
Données clés de la VSM :

Temps de cycle (Cycle Time) : Temps qui s’écoule entre la sortie d’une

pièce et la sortie de la pièce suivante

Temps de changement de série : Temps nécessaire pour passer de la

production d’un type de produit à un autre.

Temps de passage, durée de défilement (Lead Time) :

Temps nécessaire à une pièce pour parcourir un

processus (ou la chaîne de la valeur) dans sa totalité.

12
Données clés de la VSM :

Temps de travail disponible par jour : (en secondes, minutes ou heures, hors

pauses, réunions, nettoyage,…)

Nombre d’opérateurs : nécessaires pour réaliser le processus

Taux de rebuts/Reprise (%) : Nombre d’unités reprises ou rebutées /

Nombre d’unités traitées

Taux de marche des moyens (%) : Durée de fonctionnement

par rapport à la durée planifiée (hors pannes)

13
Les étapes de la création d’une
VSM
1. Commencer par le client et son besoin en volume

2. Positionner les étapes du processus

3. Ajouter les données recueillies sur le processus

4. Repérer les stocks et faites la conversion en temps d’attente

5. Indiquer les Flux physiques

6. Indiquer les Flux d’Information

7. Calculer les métriques

8. Constater les premiers dysfonctionnements et/ou proposer

des améliorations possibles


14
Exercice
VSM
15
La ligne des temps

Le temps à Valeur Ajoutée est la somme du temps de

cycle de toutes les opérations à Valeur Ajoutée du

processus.

Le temps de défilement (de passage) est le temps pour

traverser toutes les files d’attente de la Chaîne de Valeur.

16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
Fournit une vue globale de l’ensemble de la Chaîne de Valeur et lie les flux d’informations et
de matériel.
Identifie les étapes générant des pertes et des ralentissements.
Fournit des objectifs clairs de réduction des pertes et montre comment les améliorations
peuvent impacter la Chaîne de Valeur.
Indique où le système de “flux tiré” a du sens.
34
Est une excellente technique de communication .

Vous aimerez peut-être aussi