Vous êtes sur la page 1sur 1

Engineering manager

Également appelé directeur du département technique ou responsable du bureau d’études, l’engineering


manager dirige les équipes chargées des études techniques. Expert en solutions techniques, il est sollicité
dans tous les secteurs de l’industrie. Tour d’horizon des tâches d’un engineering manager.

Les missions d'un engineering manager

L’engineering manager est aussi connu sous le nom de « facilitateur ». Un terme qui définit bien son activité au
sein d’une entreprise. Si chaque mission varie en fonction du projet considéré, l’intervention de l’engineering
manager repose sur une méthodologie identique.

À la base, ses principales missions portent sur l’analyse des besoins techniques (économiques,
environnementaux...) des projets, leur coordination et leur optimisation afin de proposer des prestations
techniques indispensables pour la production d’offres et la réalisation des contrats. Ce professionnel anime en
amont, les réunions avec l’équipe des études techniques et la direction.

L’engineering manager pilote également les activités de ses équipes et évalue leurs performances. Une fois les
informations recoupées, il propose des méthodes à mettre en œuvre et des outils à utiliser.
En outre, il organise la veille technologique et contribue à la promotion de l’expertise dans différentes spécialités
de l’ingénierie. Il relève aussi de sa fonction de proposer des orientations en matière de recherche et
développement de solutions de production (programmation avancée, rationalisation des flux, optimisation des
temps d’usinage et de mise en œuvre, logistique...).

À ces attributions s’ajoute la gestion des moyens de l’entité (SI, matériels, logiciels spécialisés...). En cas de
sinistre ou de contentieux, l’engineering manager assiste le chef de projet dans la recherche d’alternatives.

Les compétences d'un engineering manager

Doté d’un sens du « leadership » et d’un esprit d’entreprise, l’engineering manager partage sa vision avec les
décideurs externes et internes, et encourage la prise d’initiative de ses équipes.
Doté d’une forte capacité d’analyse et de synthèse, il identifie les informations nécessaires à l’exécution des
activités de l’entreprise. Il présente l’essentiel des informations portant sur un thème déterminé dans une logique
prospective.

Le métier d’engineering manager exige à ce titre, une bonne capacité de communication orale et écrite. Une
compétence managériale est également primordiale pour diriger des projets opérationnels et stratégiques
simultanément, et les inciter à innover.
Des connaissances spécifiques en matière d’ingénierie, une aptitude avérée en assistance à la maîtrise
d’ouvrage, en cadrage de projet, en conception d’ouvrages et en gestion des risques ainsi que la maîtrise des
logiciels de gestion et de bureautique sont autant de compétences exigées pour exercer ce métier.

Vous aimerez peut-être aussi