Vous êtes sur la page 1sur 2

Sujet: Modélisation et optimisation de procédés de traitement d'eaux

usées par microalgues


Domaine scientifique principal : Génie des Bioprocédés
Encadrants: Jeremy Pruvost (PR, GEPEA, France), Howard Fallowfield (PR, Flinders University,
Australia), Mariana TITICA (Dr, GEPEA, France), Guillaume COGNE (Dr, GEPEA, France)

Laboratories/Institutions:
- GEPEA UMR CNRS 6144 (équipe BAM) (www.gepea.fr), Algosolis R&D facility (www.algosolis.com)
- College of Science and Engineering, Flinders University

Universités : Université de Nantes (France), Flinders University (Australia)


Ecole Doctorale : SPI (https://ed-spi.doctorat-bretagneloire.fr/)
Financement: Financement par le Ministère de l’Enseignement de la Recherche - Cotutelle entre les
Universités de Nantes (France) et de Flinders (Australie)

La thèse s’appuie sur les compétences complémentaires du Pr. Fallowfield (College of Science and
Engineering, Flinders University) et du laboratoire GEPEA (Nantes Université, France) afin de
développer et optimiser la technologie HRAP (High Rate Algae Pond) permettant le traitement d’eaux
dans des régions isolées sous stress hydrique, par l’utilisation des capacités d’épuration des
microalgues. L’objectif sera d’étendre l’usage de cette technologie aujourd’hui régulièrement
déployée dans des pays comme l’Australie.
La thèse visera à mieux comprendre l'interaction entre les conditions climatiques et ce type particulier
de bioprocédés de traitement des eaux usées. L’accent sera porté sur l’assimilation biologique des
nutriments et la suppression dans le système HRAP des agents pathogènes des eaux usées, afin de
rendre l’eau utilisable par exemple en agriculture, tout en produisant une biomasse de microalgues
pour valorisation, par exemple, en tant que bio-fertilisants comme source de molécules bioactives
pour l'agriculture.
Les éléments principaux de la thèse sont :
• Etudes expérimentales des interactions algues / bactéries par mesure de gaz in situ et du cycle
du carbone et de l’oxygène en particulier
• Développement de modèles prédictifs détaillés englobant les flux internes de carbone
organique-inorganique et la production d'oxygène influencés par la respiration bactérienne et
la photosynthèse des algues, et les changements de pH dans le système de culture HRAP, afin
de mieux comprendre les interactions biologiques complexes et leur relation avec les
conditions opérationnelles environnementales
• Développement de stratégies de contrôle avancées et de capteurs logiciels pour prédire les
données non mesurées, et optimisation globale du procédé
• Couplage à des procédés d'oxydation avancés pour intensifier l'élimination des polluants
organiques et des charges bactériennes
• Développement de voies de valorisation de la biomasse comme fertilisant, composés bioactifs
pour l'agriculture et biomasse pour la production d'énergie (CH4)
L'activité de recherche sera menée dans le cadre d'une thèse de doctorat menée en France et en
Australie.
Compétences principales: bioprocédés, microalgues, HRAP, modélisation, traitement des eaux usées

Soumission des candidatures (date limite 24 Avril 2020):


https://theses.u-bretagneloire.fr/spi/cde-theses-2020/
Contact: jeremy.pruvost@univ-nantes.fr ; howard.fallowfield@flinders.edu.au