Vous êtes sur la page 1sur 216

 

MICROSOFT PROJECT
2010

COURS DE BASE
 

Contact :   Florent Suain 
fs@bbri.be 
02/716 44 40 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

POUR INFORMATION : PASSAGE DE MS Project 2007 À MS Project 2010, quelques nouveautés et 
modifications… 

 Barre d’outil  Ruban Office 2007 

Question de goût. Personnellement je m’y suis retrouvé assez facilement. Je trouve que le choix et la 
disposition des différents onglets est  assez judicieux. 

o Zoom slider : en bas à droite de la fenêtre. 
 Task mode 

A comparer au Calculation Mode (Manuel ou auto) de la fenêtre des options de MSP 2003 et 2007. 
La différence est que cette option peut‐être adaptée tâche par tâche via la colonne « Task Mode ». 
Par défaut, les tâches encodées seront « Manually Schedule ». Il est possible de les rendre « Auto 
Schedule » par défaut pour tous les nouveaux projets. Pour se faire, il faut exécuter la commande 
« Fichier » ‐ « Options » ‐ « Prévisions », sélectionnez « Tous les nouveaux projets » au niveau de la 
ligne « Options de prévisions pour ce projet », sélectionnez « Auto scheduled » au niveau de la ligne 
« Nouvelles tâches créées » et cliquez sur « OK ». 

 Team planner 

Permet de faire du planning de ressource en glissant les tâches vers les ressources correspondantes. 
Une contrainte sera mise sur la tâche en fonction du fait qu’elle soit en Manual schedule ou en auto 
schedule. A combiner avec un split permettant d’afficher le détail des ressources pour être 
pleinement efficace. Permet également de jouer manuellement sur l’échelle de temps. Pour activer 
cette affichage exécutez la commande « Affichage » ‐ « Team Planner ». 

MS Project 2010     pg 2 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 La colonne « Add new column » 

Raccourci pour ajouter de nouvelles colonnes. 

 Tâches inactive (case à cocher ou décocher 

Pratique pour désactiver une tâche dont on aurait pas besoins dans un modèle (au lieu d’en faire un 
jalon). Exécutez la commande « Tâche » ‐ « Tâche inactive ». 

 Time line 

Permet d’avoir une vue du projet sur une seule et même ligne. Envoi vers ppt pour rapportage. 

L’image peut encore être modifiée dans le fichier Powerpoint. 

 Les tâches récapitulatives crée via la commande   peuvent être mentionnée en manuelles 
et leur durée peut être adaptées indépendamment des tâches que le groupe contient. 
 
 « Rétablir » pour les affichages et pour les tables. Intéressant pour revenir au paramétrage 
par défaut s’il y a eu une modification. 
 
 La fonction d'inspection 
 
 Les filtres automatiques ont été améliorés. Le système utilisé dans Excel a été repris. Il suffit 
de cocher les valeurs que l’on souhait voir apparaitre ou non. 
 
 Facilités pour faire des affichages combinés vie les deux menu déroulant du ruban 
« Affichage ». 

MS Project 2010     pg 3 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
 Détails = fractionnement (utilisé notamment pour encoder les relations entre les activités ou 
affecter des ressources). 
 
 Nouveaux raccourci pour jouer sur l'échelle de temps dans le ruban « Affichage » rubrique 
« Zoom ». 
 
 L’assistant diagramme de Gantt n’existe plus mais des raccourcis pour les tâches critiques, les 
marges et les baselines ont été ajoutés. 

MS Project 2010     pg 4 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Tout d’abord : LE PASSAGE DE MS Project 2007 À MS Project 2010 
 

0   TABLE DES MATIÈRES  
Chapitre 1.  PARAMETRES DE BASE ............................................................................................ 12 
1.1  L’ÉCRAN DE DÉMARRAGE DE MS PROJECT ............................................................................... 13 
1.1.1  Généralités ............................................................................................................................ 13 
1.1.2  La barre de menu (menu bar) ............................................................................................... 14 
1.1.3  Les barres d’outils dans le ruban (toolbars in the ribbon) .................................................... 14 
1.1.4  La partie des colonnes avec tables ........................................................................................ 17 
1.1.5  La partie graphique ............................................................................................................... 18 
1.1.6  La ligne de séparation ........................................................................................................... 19 
1.1.7  Le curseur de zoom ............................................................................................................... 19 
1.2  Paramètres de base dans Fichier ‐ Options (File‐Options) ........................................................ 20 
1.2.1  Généralités ............................................................................................................................ 20 
1.2.2  Options – Général (General) ................................................................................................. 20 
1.2.3  Options – Affichage (Display) ................................................................................................ 21 
1.2.4  Options – Planification (Schedule) ........................................................................................ 22 
1.2.5  Options – Vérification (Proofing) ........................................................................................... 26 
1.2.6  Options – Enregistrer (Save) .................................................................................................. 27 
1.2.7  Options – Langue (Language) ................................................................................................ 27 
1.2.8  Options – Options avancées (Advanced) ............................................................................... 28 
1.2.9  Options – Personnalier le Ruban (Customize Ribbon) .......................................................... 33 
1.2.10  Options – Barre d’outils Accès rapide (Quick Acces Toolbar) ............................................... 33 
1.2.11  Options – Compléments (Add‐Ins) ........................................................................................ 34 
1.2.12  Options – Centre de gestion de la confidentialité (Trust Center) ......................................... 35 
Chapitre 2.  Créer un projet, des tâches et des relations ............................................................ 36 
2.1  La création d’un nouveau projet ............................................................................................... 37 
2.1.1  Nouveau projet en utilisant « Fichier/Nouveau » (File/New) ou avec le raccourci 
« Ctrl » + « N » ....................................................................................................................................... 37 
2.1.2  La fenêtre informations sur le projet .................................................................................... 38 
2.2  La sauvegarde de projets .......................................................................................................... 40 
2.3  La suppression de projets dans MS Project ............................................................................... 41 
2.4  La saisie d’activités .................................................................................................................... 42 

MS Project 2010     pg 5 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.4.1  Généralités ............................................................................................................................ 42 
2.4.2  La saisie, l’insertion et la suppression d’activités .................................................................. 43 
2.4.3  Données minimales à saisir concernant les activités ............................................................ 44 
2.5  Fractionner des barres ou des tâches ....................................................................................... 45 
2.6  Les unités de temps ................................................................................................................... 46 
2.6.1  Remarques concernant les unités de temps ......................................................................... 46 
2.6.2  Durée écoulée (Elapsed duration) ......................................................................................... 46 
2.7  Relations entre activités ............................................................................................................ 47 
2.7.1  Généralités ............................................................................................................................ 47 
2.7.2  La saisie, la modification et la suppression de relations ....................................................... 47 
2.8  Tâches inactives ......................................................................................................................... 53 
2.8.1  Généralités ............................................................................................................................ 53 
2.8.2  Activer/désactiver des tâches ............................................................................................... 53 
2.8.3  Influence des tâches inactives ............................................................................................... 53 
2.8.4  Affichage des tâches inactives ............................................................................................... 54 
2.9  Structuration par  « retrait » (alinéas) ou par « WBS » ............................................................. 55 
2.9.1  Généralités ............................................................................................................................ 55 
2.9.2  Retrait (alinéas) ..................................................................................................................... 55 
2.9.3  WBS (Work Breakdown Structure) ........................................................................................ 58 
2.10  Planification manuelle et planification « top‐down » ............................................................... 61 
2.10.1  Généralités ............................................................................................................................ 61 
2.10.2  Définir le mode manuel ou automatique .............................................................................. 61 
2.10.3  Affichage des tâches manuelles ............................................................................................ 62 
2.10.4  Exemple de planification top‐down ...................................................................................... 62 
2.11  Copier et coller des activités ..................................................................................................... 67 
2.11.1  Généralités ............................................................................................................................ 67 
2.11.2  Erreurs lors du copiage et collage après classement des tâches .......................................... 67 
2.12  Les modèles (Templates) ........................................................................................................... 70 
2.12.1  Généralités ............................................................................................................................ 70 
2.12.2  Créer ses propres modèles .................................................................................................... 70 
Chapitre 3.  Calendriers ............................................................................................................. 72 
3.1  Base des calendriers .................................................................................................................. 73 
3.1.1  Généralités ............................................................................................................................ 73 
3.1.2  L’écran de calendrier ............................................................................................................. 74 

MS Project 2010     pg 6 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

3.1.3  Apporter des modifications dans un calendrier .................................................................... 75 
3.1.4  La création de calendriers de projet supplémentaires ......................................................... 77 
3.1.5  Relier un autre calendrier à un projet ................................................................................... 78 
3.1.6  Relier un autre calendrier à une activité individuelle ........................................................... 79 
3.1.7  Supprimer ou renommer des calendriers ............................................................................. 80 
3.1.8  Imprimer des calendriers ...................................................................................................... 80 
3.2  Dates butoirs ou contraintes ..................................................................................................... 81 
3.2.1  Généralités ............................................................................................................................ 81 
3.2.2  Contrainte dès que possible (As soon as possible) ............................................................... 82 
3.2.3  Contrainte le plus tard possible (As late as possible) ............................................................ 82 
3.2.4  Contrainte début au plus tot le (Start no earlier than) ......................................................... 83 
3.2.5  Contrainte début au plus tard le (Start no later than) .......................................................... 83 
3.2.6  Contrainte fin au plus tot le (Finish no earlier than) ............................................................. 83 
3.2.7  Contrainte fin au plus tard le (Finish no later than) .............................................................. 83 
3.2.8  Contrainte doit commencer le (Must start on) ..................................................................... 83 
3.2.9  Contrainte doit finir le (Must finish on) ................................................................................. 83 
3.3  Échéances .................................................................................................................................. 84 
3.3.1  Généralités ............................................................................................................................ 84 
Chapitre 4.  Format .................................................................................................................... 85 
4.1  Généralités ................................................................................................................................ 86 
4.2  Définir la disposition générale ................................................................................................... 87 
4.3  Le chemin critique ..................................................................................................................... 87 
4.3.1  Calcul du chemin critique ...................................................................................................... 87 
4.3.2  Présentation des activités critiques ...................................................................................... 88 
4.4  Définir les styles des barres ....................................................................................................... 89 
4.4.1  Généralités ............................................................................................................................ 89 
4.4.2  Le champ « Nom » (Name) .................................................................................................... 90 
4.4.3  Le champ « Apparence » (Appearance) ................................................................................ 90 
4.4.4  Texte des barres .................................................................................................................... 90 
4.4.5  Le champ « Représente les tâches » (Show for … tasks) ....................................................... 90 
4.4.6  Le champ « Ligne » (Row) ...................................................................................................... 92 
4.4.7  Les champs « De » (From) et « À » (To) ................................................................................. 92 
4.5  Mettre en forme les barres ....................................................................................................... 95 
4.5.1  Le champ « Texte » (Text) ..................................................................................................... 95 

MS Project 2010     pg 7 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.5.2  Le champ « Barres » (Bars) .................................................................................................... 95 
4.6  Définir les styles du texte .......................................................................................................... 96 
4.7  Mettre en forme l’echelle de temps (Timescale) ...................................................................... 97 
4.7.1  Ouvrir le menu echelle de temps (Timescale) ....................................................................... 97 
4.7.2  Modifier l'échelle de temps (Timescale) et la période chômée (Nonworking time) ............ 97 
4.7.3  Modifier la période chômée (Nonworking time) .................................................................. 98 
4.8  Modifier le quadrillage ............................................................................................................ 100 
Chapitre 5.  Tri, filtre, regroupement, tables, affichages, champs, codes, formules, global ....... 101 
5.1  Tri d’activités ........................................................................................................................... 102 
5.1.1  Possibilités de tri par défaut ................................................................................................ 102 
5.1.2  Possibilités de tri personnalisé ............................................................................................ 102 
5.2  Filtres ....................................................................................................................................... 104 
5.2.1  Généralités .......................................................................................................................... 104 
5.2.2  Filtres par défaut ................................................................................................................. 104 
5.2.3  Filtre automatique ............................................................................................................... 104 
5.2.4  Créer ou modifier des filtres ............................................................................................... 106 
5.2.5  Filtres regroupés .................................................................................................................. 108 
5.2.6  Filtres interactifs .................................................................................................................. 108 
5.3  Regroupement d’activités ....................................................................................................... 111 
5.3.1  Généralités .......................................................................................................................... 111 
5.3.2  Regroupement par défaut ................................................................................................... 112 
5.3.3  Créer ou modifier des groupes ............................................................................................ 112 
5.4  Tables ...................................................................................................................................... 114 
5.4.1  Généralités .......................................................................................................................... 114 
5.4.2  Créer des tables supplémentaires ....................................................................................... 115 
5.5  Affichages ................................................................................................................................ 117 
5.5.1  Généralités .......................................................................................................................... 117 
5.5.2  Nouvel affichage simple ...................................................................................................... 118 
5.5.3  Nouvel affichage combiné ................................................................................................... 119 
5.6  Champs .................................................................................................................................... 120 
5.6.1  Généralités .......................................................................................................................... 120 
5.6.2  Catégories de champs ......................................................................................................... 120 
5.6.3  Types de champs ................................................................................................................. 120 
5.6.4  Champs personnalisés ......................................................................................................... 120 

MS Project 2010     pg 8 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.7  Codes ....................................................................................................................................... 124 
5.7.1  Généralités .......................................................................................................................... 124 
5.7.2  Bibliothèque de codes ......................................................................................................... 124 
5.7.3  Affecter des codes à des activités ....................................................................................... 125 
5.8  Formules .................................................................................................................................. 126 
5.8.1  Généralités .......................................................................................................................... 126 
5.8.2  Procédure pour créer une formule ..................................................................................... 126 
5.8.3  Applications ......................................................................................................................... 128 
5.9  Gestion (Organizer) et global.mpt ........................................................................................... 146 
5.9.1  Généralités .......................................................................................................................... 146 
5.9.2  Échanger des données entre projets ................................................................................... 146 
Chapitre 6.  Ressources ............................................................................................................ 148 
6.1  Généralités .............................................................................................................................. 149 
6.2  Influence des ressources sur la durée de l’activité ................................................................. 150 
6.2.1  Généralités, interaction entre le type d’activité et le calcul ............................................... 150 
6.2.2  Modifier le type d’activité ................................................................................................... 150 
6.2.3  Formule de calcul ................................................................................................................ 151 
6.2.4  Durée fixe (Fixed duration) .................................................................................................. 152 
6.2.5  Capacité fixe (Fixed units) ................................................................................................... 152 
6.2.6  Travail fixe (Fixed Work) ...................................................................................................... 153 
6.3  La bibliothèque des ressources ............................................................................................... 154 
6.3.1  Options en rapport avec la création de ressources ............................................................ 154 
6.3.2  Créer des Ressources........................................................................................................... 155 
6.3.3  Types de ressources travail, matériel ou coût ..................................................................... 155 
6.4  Menu informations sur la ressource ....................................................................................... 157 
6.4.1  Onglet Général (General) .................................................................................................... 157 
6.4.2  Onglet Coûts (Cost).............................................................................................................. 158 
6.4.3  Onglet Remarques (Notes) .................................................................................................. 158 
6.4.4  Supprimer des ressources de la bibliothèque ..................................................................... 158 
6.4.5  Échanger des bibliohèques de ressources entre projets .................................................... 158 
6.5  Affecter des ressources ........................................................................................................... 159 
6.5.1  Généralités .......................................................................................................................... 159 
6.5.2  Affectation dans la fenêtre « Affecter les ressources » ...................................................... 159 
6.5.3  Affectation dans l’écran fractionné ..................................................................................... 160 

MS Project 2010     pg 9 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.6  Affecter plusieurs ressources du type travail .......................................................................... 162 
6.6.1  Généralités .......................................................................................................................... 162 
6.6.2  Activités pilotées par l’effort ............................................................................................... 162 
6.6.3  Activités non pilotées par l’effort ........................................................................................ 163 
6.7  Rapport de ressources ............................................................................................................. 165 
6.7.1  Graphe des Ressources (Resource graph) ........................................................................... 165 
6.7.2  Utilisation des Ressources (Resource usage) ...................................................................... 167 
6.7.3  Affichage combiné gantt et ressources ............................................................................... 168 
6.8  Planificateur d’équipe ............................................................................................................. 170 
Chapitre 7.  Tenir à jour la progression (Tracking) .................................................................... 172 
7.1  Généralités .............................................................................................................................. 173 
7.2  La planification initiale (Baseline) ............................................................................................ 174 
7.2.1  Enregistrement de la planification initiale .......................................................................... 174 
7.2.2  Affichage de la planification initiale .................................................................................... 175 
7.3  Informations avant de renseigner la progression ................................................................... 179 
7.3.1  Choix des options ................................................................................................................ 179 
7.3.2  Choix des types de tâches ................................................................................................... 179 
7.3.3  Formules sous‐jacentes ....................................................................................................... 180 
7.3.4  Date d’état et date actuelle ................................................................................................. 181 
7.4  Renseigner la progression ....................................................................................................... 183 
7.4.1  Méthode pour renseigner la progression ........................................................................... 183 
7.4.2  Interprétation des situations de progression ...................................................................... 185 
Chapitre 8.  Création et impression de rapports et d'affichages ............................................... 189 
8.1  Généralités .............................................................................................................................. 190 
8.2  Rapports de textes inclus ........................................................................................................ 191 
8.2.1  Rapports de vue d’ensemble ............................................................................................... 191 
8.2.2  Rapports sur les activités en cours ...................................................................................... 195 
8.2.3  Rapports sur les coûts ......................................................................................................... 196 
8.2.4  Rapports d’affectations ....................................................................................................... 198 
8.2.5  Rapports sur la charge de travail ......................................................................................... 198 
8.2.6  Rapports personnalisés ....................................................................................................... 199 
8.3  Exporter des rapports visuels .................................................................................................. 200 
8.4  Rapports graphiques à partir d’affichages .............................................................................. 202 
8.4.1  Généralités .......................................................................................................................... 202 

MS Project 2010     pg 10 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.4.2  Onglet Page (Page) .............................................................................................................. 202 
8.4.3  Onglet Marges (Margins) ..................................................................................................... 203 
8.4.4  Onglet En‐tête (Header) ...................................................................................................... 203 
8.4.5  Onglet Pied de page (Footer) .............................................................................................. 204 
8.4.6  Onglet Légende (Legend) .................................................................................................... 204 
8.4.7  Onglet Affichage (View) ....................................................................................................... 205 
Chapitre 9.  Chronologie (Timeline).......................................................................................... 206 
9.1  Généralités .............................................................................................................................. 207 
9.2  Afficher la chronologie ............................................................................................................ 208 
9.3  Ajouter ou supprimer des tâches de la chronologie ............................................................... 209 
9.3.1  Ajouter des tâches à la chronologie .................................................................................... 209 
9.3.2  Supprimer des tâches de la chronologie ............................................................................. 209 
9.4  Personnaliser la chronologie ................................................................................................... 211 
9.4.1  Niveau de détail de la barre ................................................................................................ 211 
9.4.2  Afficher des tâches sous forme de légendes ou de barres ................................................. 211 
9.4.3  Style du texte ....................................................................................................................... 212 
9.5  Interaction de la chronologie .................................................................................................. 214 
9.5.1  Généralités .......................................................................................................................... 214 
9.5.2  Interaction concernant les données des tâches .................................................................. 214 
9.5.3  Interaction concernant la partie graphique ........................................................................ 214 
9.6  Exporter la chronologie ........................................................................................................... 216 

MS Project 2010     pg 11 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 1.
PARAMETRES DE BASE

 

MS Project 2010     pg 12 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.1 L’ÉCRAN DE DÉMARRAGE DE MS PROJECT


1.1.1 GENERALITES
Lorsqu’une  version  précédente  de  MS  Project  était  installée  et  lorsque  la  nouvelle  version  est 
ouverte pour la première fois après l’installation, vous devez définir la manière dont la mise à jour de 
la version précédente doit être effectuée. Cette mise à jour comprend le transcodage de paramètres 
personnels créés dans la version précédente tels que des filtres, des champs…  

Trois possibilités sont offertes : 

o une mise à jour automatique, 
o une mise à jour manuelle,  
o pas de mise à jour. 

Si une mise à jour est souhaitée, il est conseillé de choisir la deuxième option car cette option offre 
un plus grand contrôle qu'une mise à jour automatique. 

Après  le  lancement  du  programme,  l’écran  de  démarrage  MS  Project  apparaît.  Cet  écran  est 
composé des parties suivantes : 

o la barre de menu, 
o les barres d’outils dans le ruban (toolbars in the ribbon), 
o la partie des colonnes (table), 
o la partie graphique, 
o la ligne de séparation de la partie des colonnes et de la partie graphique, 
o le curseur de zoom. 

Barre de Menu 

Ruban 

Séparation 
Colonnes‐Gantt 

Partie Graphique 

Partie des 
colonnes  Zoom 

 
Figure 1‐1 Écran de démarrage 

MS Project 2010     pg 13 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.1.2 LA BARRE DE MENU (MENU BAR)


Lorsque  l’utilisateur  clique  sur  l’un  des  menus  principaux  (sous  forme  d'onglets),  les  commandes 
inférieures  apparaissent  dans  le  champ  des  barres  d’outils.  Le  champ  avec  les  barres  d’outils  est 
également appelé « ruban » ou « ribbon ».  

L'utilisateur peut ajouter des onglets à la barre de menu. Ceci sera expliqué plus loin.  

  Figure 1‐2 La barre de menu

1.1.3 LES BARRES D’OUTILS DANS LE RUBAN (TOOLBARS IN THE RIBBON)


A  partir  de  MS  Project  2010,  toutes  les  barres  d’outils  sélectionnées  ne  sont  plus  continuellement 
visibles, mais apparaissent de manière intelligente, en fonction du menu principal activé. Les barres 
d’outils  apparaissent  dans  le  « ruban »  ou  le  « ribbon ».  Seules  les  commandes  pertinentes  sont 
sélectionnables. S’il y a encore des commandes inférieures, les barres d’outils peuvent encore être 
déroulées après le choix d’un groupe de commandes. 

L’utilisateur peut corriger et modifier des barres d’outils. Ceci sera expliqué plus loin. 

Les  commandes  du  menu  « Fichier »  (File)  sont  expliquées  plus  en  détail  ci‐dessous.  Les  autres 
commandes seront expliquées plus tard.  

1.1.3.1 Barre d’outils du menu « Fichier » (File)


Une  nouveauté  apportée  par  MS  Project  2010  se  situe  au  niveau  de  l’activation  du  menu  principal 
« Fichier »  (File),  qui  permet  à  l’utilisateur  d’obtenir  un  nouvel  agencement  de  l’écran.  C’est  ce  qui 
est  appelé  le  « backstage ».  Dans  cette  fenêtre  backstage,  l’utilisateur  peut  gérer  les  fichiers  et  les 
informations à propos de ces fichiers. Cet onglet « Fichier » remplace en  fait  le  bouton 
Microsoft office connu des versions précédentes.    

Les commandes suivantes sont possibles :  

o Enregistrer (Save), 
o Enregistrer sous (Save As), 
o Ouvrir (Open), 
o Fermer (Close), 
o Informations (Info), 
o Récent (Recent), 
o Nouveau (New), 
o Imprimer (Print), 
o Partager (Share), 
o Aide (Help), 
o Compléments (Add‐Ins), 
o Options (Options), 
o Quitter (Exit). 
Figure 1‐3 Menu « Fichier »

MS Project 2010     pg 14 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Enregistrer  (Save) :  lorsque  l’on  clique  sur  cette  commande,  le  projet  est  enregistré  dans 
l'emplacement créé par l'utilisateur et conserve son nom actuel, ou la version précédente du projet 
est  réenregistrée  sur  le  même  emplacement,  sans  modification  du  nom  du  fichier  (normalement, 
l’utilisateur  attribue  d’abord  un  emplacement  et  un  nom  au  fichier  en  cliquant  sur  « Enregistrer 
sous »). 

Enregistrer  sous  (Save  As) :  lorsque  l’on  choisit  cette  commande,  une  boîte  de  dialogue  apparaît, 
demandant un emplacement pour enregistrer le fichier, auquel un nom peut être attribué. 

Ouvrir (Open) : en cliquant sur cette commande, l’utilisateur peut chercher le fichier à ouvrir. 

Fermer (Close) : en cliquant sur cette commande, l’utilisateur ferme le fichier.  Si des modifications 
ont  été  apportées  depuis  le  dernier  enregistrement  du  fichier,  un  message  apparaîtra  vous 
demandant si ces modifications doivent d’abord être enregistrées. 

Informations (Info) : cette commande permet de : 

o faire apparaître les informations générales du projet  (comme par exemple les dates de début et 
de fin, la façon dont la planification est établie (à partir de la date de début ou à partir de la date 
de fin), la date du jour, la date d’état (quand la dernière situation de la planification a été mise à 
jour), le calendrier avec lequel on travaille et le niveau de priorité), 
o gérer les comptes si l'on travaille avec une version serveur, 
o gérer  les  « modèles »  (templates)  d’éléments  de  projets  tels  que  des  tableaux,  des  rapports…  , 
aussi bien les modèles généraux (global) que ceux liés au projet. 

Récent  (Recent) :  cette  commande  permet  d’afficher  la  liste  des  derniers  projets  ouverts,  ce  qui 
permet de trouver rapidement le projet à ouvrir, sans devoir naviguer dans la structure en répertoire 
de la commande « Ouvrir ». 

Nouveau  (New) :  cette  commande 


permet  de  lancer  un  nouveau  projet.  
Il convient pour cela de choisir entre : 

o un nouveau projet, 
o les  derniers  « modèles » 
(templates) utilisés,  
o les modèles personnels, 
o un fichier créé à partir d’un fichier 
existant, 
o un  fichier  créé  à  partir  d’un 
classeur Excel, 
o un  fichier  créé  à  partir  de 
Figure 1‐4 Menu « Fichier » Nouveau 
Sharepoint, 
o d’autres modèles Office. 

Imprimer  (Print) :  cette  commande  permet  de  définir  des  paramètres  d’imprimantes  et  d’imprimer 
des documents. 

MS Project 2010     pg 15 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Partager (Share) : en cliquant sur cette commande, on peut choisir différentes façons de partager le 
fichier avec d’autres personnes. Par exemple, en envoyant le projet comme annexe à un courriel, en 
synchronisant avec une liste des tâches, en l’enregistrant dans une base de données Sharepoint, en 
créant un fichier Pdf… 

Aide (Help) : cette commande fait apparaître un certain nombre de fonctions d’aide.  

Compléments (Add‐Ins) : Cette commande permet de gérer des ajouts,  par exemple pour envoyer le 
fichier vers un appareil Bluetooth, ou lorsque des modules de fonctionnement supplémentaires ont 
été installés. 

Options (Options) : cette commande permet de définir les paramètres de base du projet.  Ce point 
sera approfondi dans un chapitre séparé.   

Quitter (Exit) : en cliquant sur cette commande, l’utilisateur ferme MS Project.  

1.1.3.2 Barre d’outils du menu « Tâche » (Task)


Les commandes qui s’y rapportent seront expliquées plus tard. 

 
Figure 1‐5 Onglet « Tâche » 

1.1.3.3 Barre d’outils du menu « Ressource » (Resource)


Les commandes qui s’y rapportent seront expliquées plus tard. 

 
Figure 1‐6 Onglet « Ressource » 

1.1.3.4 Barre d’outils du menu « Projet » (Project)


Les commandes qui s’y rapportent seront expliquées plus tard. 

 
Figure 1‐7 Onglet « Projet » 

MS Project 2010     pg 16 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.1.3.5 Barre d’outils du menu « Affichage » (View)


Les commandes qui s’y rapportent seront expliquées plus tard. 

 
Figure 1‐8 Onglet « Affichage » 

1.1.3.6 Barre d’outils du menu « Compléments » (Add‐ins)


Les commandes qui s’y rapportent seront expliquées plus tard. 

Figure 1‐9 Onglet « Compléments » 

1.1.3.7 Barre d’outils du menu « Format » (Format)


Les commandes qui s’y rapportent seront expliquées plus tard. 

 
Figure 1‐10 Onglet « Format » 

1.1.4 LA PARTIE DES COLONNES AVEC TABLES


La partie des colonnes est composée d’un certain nombre de colonnes de données. Certaines de ces 
colonnes,  également  appelées  « champs »,  doivent  être  complétées  par  l’utilisateur,  tandis  que 
d’autres sont calculées automatiquement par MS Project. 

Colonnes de données 
 
Figure 1‐11 Partie des colonnes 

Un  certain  nombre  de  tables  peuvent  être  affichées  dans  la  partie  des  colonnes.  La  table  active 
détermine  quelles  colonnes  sont  visibles.  Les  tables  peuvent  être  sélectionnées  dans  le  menu 

MS Project 2010     pg 17 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

« Affichage » (View) – « Tables » (Tables). Par défaut, c’est la table « Entrée » (Entry) qui est affichée. 
L’affichage d’autres tables et la modification de tables seront expliqués plus loin. 

 
Figure 1‐12 Table « Entrée » 

Lorsque  l’on  décale  la  ligne  de  séparation  vers  la  droite,  une  colonne  vide,  intitulée  « Ajouter  une 
nouvelle colonne » (Add New Column) apparaît dans la partie des colonnes. Si l'on clique sur l’en‐tête 
de colonne, un menu déroulant apparaît et permet de choisir quelle colonne doit être ajoutée. Une 
nouvelle colonne vide est alors créée à côté de cette nouvelle colonne. 

1.1.5 LA PARTIE GRAPHIQUE


Dans la partie graphique, les données introduites sont généralement représentées sur une échelle de 
temps  (diagramme  de  Gantt,  voir  schéma).  Plus  loin,  nous  décrirons  comment  l’échelle  de  temps, 
l’affichage des barres etc. peuvent être modifiés. 

 
Figure 1‐13 Partie graphique 

Il  est  possible  de  représenter  aussi  d’autres  affichages  dans  la  partie  graphique,  entre  autres :  une 
présentation des activités sous forme de calendrier, un réseau de tâches (Precedence Diagramming 
Methode  PDM)  qui  affiche  les  liens  entre  les  tâches,  un  graphique  des  « ressources »  (resources) 
attribuées, des affichages graphiques des planifications d’équipe… 

MS Project 2010     pg 18 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.1.6 LA LIGNE DE SEPARATION


La  partie  des  colonnes  et  la  partie  graphique  sont  séparées  par  une  ligne  déplaçable.  Lorsque 
l’utilisateur  fait  glisser  cette  ligne  de  séparation,  en  maintenant  enfoncé  le  bouton  gauche  de  la 
souris, il peut modifier le rapport entre la partie des colonnes et la partie graphique. 

1.1.7 LE CURSEUR DE ZOOM


Le curseur de zoom permet d’effectuer rapidement un zoom dans la partie graphique et de modifier 
l’échelle de temps. 

 
Figure 1‐14 Curseur de zoom 

MS Project 2010     pg 19 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.2 PARAMETRES DE BASE DANS FICHIER ‐ OPTIONS (FILE‐OPTIONS)


1.2.1 GENERALITES
Avant  d’introduire  les  données,  il  est  conseillé  de  configurer  un  certain  nombre  de  paramètres 
concernant  la  manière  dont  MS  Project  doit  réagir  aux  données  saisies  (par  ex.  le  vérificateur 
d’orthographe),  les  données  sources  dont  il  faut  tenir  compte  (par  ex.  quel  type  de  calendrier  est 
utilisé, la devise)… 

Ces notions peuvent être définies dans le backstage en cliquant sur Fichier – Options (File‐Options). Il 
est  souvent  possible  de  déterminer  si  les  options  s’appliquent  à  tous  les  nouveaux  projets  ou 
seulement à certains projets ouverts. 

Les onglets suivants peuvent être ouverts : 

o Général (General), 
o Affichage (Display), 
o Planification (Schedule), 
o Vérification (Proofing), 
o Enregistrer (Save), 
o Langue (Language), 
o Options avancées (Advanced), 
o Personnaliser le Ruban (Customize Ribbon), 
o Barre d’outils Accès rapide (Quick Acces Toolbar), 
o Compléments (Add‐Ins), 
o Centre de gestion de la confidentialité (Trust Center). 
Figure 1‐15 Options du projet
1.2.2 OPTIONS – GENERAL (GENERAL)
Les premiers paramètres généraux peuvent être définis ici. 
 

Choix de l'affichage par 
défaut

 
Figure 1‐16 Options « Général » affichage projet 

MS Project 2010     pg 20 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Options de l’interface utilisateur (User Interface options) : 
 Jeu  de  couleurs :  concerne  l’affichage  de  la  couleur  des  en‐têtes  de  colonnes,  des  en‐
têtes de lignes et du ruban. Choix entre bleu, gris clair et noir. 
 Style  d’info‐bulle  (Screentip) :  détermine  si  des  informations,  et  quelle  quantité 
d’informations,  sont  affichées  sur  la  commande  désignée  par  la  souris.  Pour  les 
débutants, il est conseillé de conserver les info‐bulles avec description. 
o Affichage Project (Project view) : 
 Affichage  par  défaut :  définit  quelles  présentations  par  défaut  sont  affichées. 
Généralement,  au  démarrage,  il  s’agira  de  la  présentation  Gantt,  éventuellement 
complétée d’une chronologie. De nombreux autres affichages sont également possibles, 
comme l’affichage d’activités dans un calendrier, un réseau de tâches (PDM), différents 
affichages concernant les ressources, les planifications d’équipe… 
 Format de date : détermine de quelle manière les dates doivent être affichées. 

Personnaliser votre copie de MS Project (Personalize your copy of MS Project) : 

 Cette section permet de modifier le nom d’utilisateur et les initiales. 

1.2.3 OPTIONS – AFFICHAGE (DISPLAY)


o Calendrier  (Calendar) :  cette  option  permet  de  définir  le  type  de  calendrier.  Le  calendrier 
sélectionné par défaut est le calendrier grégorien. 
 
 
 
  Choix du type de 
  calendrier

 
 
  Unités 
  monétaires 

 
 
 
 
 
 
 
Figure 1‐17 Options « Affichage »
 
 
o Options de devise (currency options) : la devise, le symbole de la devise, le positionnement du 
symbole et le nombre de décimales sont déterminés ici. 
o Afficher les indicateurs et les boutons d’options pour (Show indicators and options for) : lorsque 
ces  cases  sont  cochées,  MS  Project  affiche  des  indicateurs  temporaires  signalant  qu’à  certains 
endroits,  les  données  ont  été  modifiées.  Ces  indicateurs  apparaissent  alors  dans  la  « colonne 
Indicateurs » (la colonne « i »). Des conseils apparaissent également à l’écran, indiquant ce qu'il 

MS Project 2010     pg 21 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

est possible de faire pour rendre les modifications apportées acceptables dans MS Project. Elles 
concernent : 
 l’affectation de ressources (Resource assignments) ; 
 les  modifications  des  dates  de  début  et  de  fin  (Edits  to  start  and  finish  dates) : 
par  exemple,  lorsqu’une  date  est  modifiée  manuellement  dans  la  colonne  de 
données, des indicateurs et des suggestions apparaissent ; 
 les  modifications  du  travail,  des  unités  ou  de  la  durée  (Edits  to  work,  units  or 
duration) ; 
 la suppression dans la colonne « Nom » (Deletions in the Name columns). 
o Afficher ces éléments (Show these elements) : on peut déterminer ici si la barre de saisie (Entry 
bar) est affichée ou non. La barre de saisie est une barre située en dessous du ruban et au‐dessus 
de  la  partie  des  colonnes  et  de  la  partie  graphique  (voir  Excel).  Dans  cette  barre,  des  données 
peuvent  être  introduites  ou  modifiées,  mais  il  est  également  possible  d'apporter  des 
modifications directement dans la cellule concernée de la table. 
 

1.2.4 OPTIONS – PLANIFICATION (SCHEDULE)


On peut définir dans cette rubrique des paramètres concernant la planification, les calendriers et les 
calculs.  
 
o Options de calendrier (Calendar options) : ici, il convient d'abord de définir si les paramètres ne 
s'appliquent qu'au projet actuel ou bien à tous les nouveaux projects créés. 
o Il est possible de définir : 
 le premier jour de la semaine (en général le lundi), 
 la date de début de l’exercice (en général janvier), 
 l’heure de début et de fin de travail chaque jour, 
 le nombre d’heures de travail par jour et par semaine, 
 le nombre de jours de travail par mois. 

MS Project 2010     pg 22 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Options de calendrier pour fichier actuel ou 
pour tous les nouveaux projets 

Premier jour de la semaine et premier mois de 
l'année fiscale 

Heure de début de fin de la journée et nombre 
d'heures de travail par jour et par semaine 

Options de prévisions pour le projet actuel ou 
tous les nouveaux projets 

Unité des durées d'activité et du nombre d'heure 
de travail

 
Figure 1‐18 Options « Planification » 

o Planification (Schedule) :  
o indique  si  des  messages  peuvent  on  non  être  affichés  lorsque  des  contradictions  se 
présentent. Il est conseillé de cocher cette case ; 
o indique  si  l’affectation  de  ressources  doit  être  exprimée  en  pourcentages  ou  en 
décimales. 
 Pourcentage :  « 100  % »  signifie  qu'une  ressource  est  affectée  à  plein  temps  à 
une activité. 
 Décimal : « 1 » signifie qu'une ressource est affectée à une activité à plein temps. 
Par  exemple,  dans  le  cas  d’un  chef  de  projet  qui  gère  2  chantiers,  chaque 
chantier est affecté à 0,5. 
o Options  de  planification  (Schedule  options) :  ici,  il  convient  d'abord  de  déterminer  si  les 
paramètres ne s'appliquent qu'au projet actuel ou bien à tous les nouveaux projets créés. 
o On attribue aux nouvelles activités créées soit :  
 pas de date, 

MS Project 2010     pg 23 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 la date de début du projet, 
 la date du jour. 
o La durée d’une activité peut être introduite en minutes, en heures, en jours, en semaines 
ou en mois. 
o La  quantité  de  travail  autorisée  « Travail »  (Work)  peut  être  introduite  en  minutes,  en 
heures, en jours, en semaines ou en mois. 
o Le  type  de  tâche  par  défaut :  permet  de  choisir  le  type  d’activité  qui  sera  affecté  par 
défaut à une activité. 
 Durée  fixe  (Fixed  duration) :  l’utilisateur  détermine  lui‐même  la  durée  de 
l’activité et celle‐ci ne peut pas être modifiée par MS Project, ni en fonction des 
ressources liées à l’activité, ni en fonction du temps de travail autorisé affecté. 
 Capacité  fixe  (Fixed  units) :  l’utilisateur  détermine  lui‐même  la  quantité  de 
ressources  et  celle‐ci  ne  peut  pas  être  modifiée  par  MS  Project,  ni  en  fonction 
d’une  durée  d’activité  modifiée,  ni  en  fonction  du  temps  de  travail  autorisé 
affecté. 
 Travail  fixe  (Fixed  work) :  l’utilisateur  détermine  lui‐même  le  temps  de  travail 
autorisé et celui‐ci ne peut pas  être  modifié par  MS Project,  ni en fonction des 
ressources liées à l’activité, ni en fonction de la durée modifée de l’activité. 
 Afin d’éviter tout problèmes au cours de l’interprétation du progrès (tracking, 
progress), il est déconseillé d’utiliser le type « Durée fixe » (Fixed duration). 
 Une  explication  du  mode  de  calcul  suivi  par  MS  project  est  décrite  dans  le 
chapitre « Ressources ». 
o Les nouvelles tâches sont pilotées par l’effort (New tasks are effort driven) : la durée de 
l’activité  est  calculée  par  MS  project  sur  la  base  du  nombre  de  ressources  et  de  la 
quantité  de  travail  attribués  à  une  tâche.  Les  données  à  introduire  sont  le  nombre 
d’unités  (units)  pour  les  ressources  (resources)  et  la  quantité  de  travai  (work)  (heures 
homme). 

On conseille aux débutants de NE PAS ACTIVER cette option. 

o Lier  automatiquement  les  tâches  insérées  ou  déplacées  (Autolink  inserted  or  moved 
tasks) :  toute  activité  intercalée  est  automatiquement  liée,  par  une  relation  FS=0,  à  la 
tâche précedente et à la tâche suivante.  

On conseille aux débutants de NE PAS ACTIVER cette option. 

o Fractionner les tâches en cours de réalisation (Split in‐progress tasks) : après introduction 
du  progrès,  les  activités  déjà  commencées  mais  pas  encore  terminées  seront 
fractionnées en une partie « réalisée » et une partie « à réaliser ».  

On conseille aux débutants de NE PAS ACTIVER cette option. 

o Mettre  à  jour  les  tâches  planifiées  manuellement  lors  de  la  modification  des  liens 
(Update Manually Scheduled tasks when editing links). 
o Les  tâches  respectent  toujours  les  contraintes  de  dates  (Tasks  will  always  honor  their 
constraint  dates) :  le  calcul  du  réseau  prend  toujours  en  compte  les  dates  introduites 

MS Project 2010     pg 24 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

liées à la tâche, même lorsque ces tâches sont contraires à la logique du réseau. Lorsque 
cette option est cochée, dans le cas de certains types de contraintes, les relations créées 
entre  les  tâches  ne  sont  plus  prises  en  compte  (plus  de  détails  sur  les  contraintes 
(constraints) plus loin).  

On conseille aux débutants de NE PAS ACTIVER cette option. 

o Afficher lorsque les tâches planifiées ont une durée estimée (Show that scheduled tasks 
have  estimated  durations) :  MS  Project  signale  lorsqu’une  durée  estimée  ou  provisoire 
(introduite  ou  calculée)  est  associée  à  des  tâches  en  ajoutant  un  « ? »  dans  la  colonne 
« durée »  (duration)  (pour  ce  faire,  il  convient  de  placer  la  valeur  dans  la  colonne 
« Estimée » (Estimated) sur « Oui » (Yes). Cependant, cette colonne n’est pas affichée par 
défaut à l’écran.)  

On conseille aux débutants d’ACTIVER cette option. 

o Les  nouvelles  tâches  planifiées  ont  une  durée  estimée  (New  scheduled  tasks  have 
estimated  durations) :  lorsque  cette  option  est  cochée,  MS  Project  attribue 
automatiquement une durée estimée d’1 jour à une nouvelle tâche. Le message « 1 j ?” 
apparaît alors dans la colonne « Durée » (Duration).  

On conseille aux débutants d’ACTIVER cette option. 

o Conserver la tâche au jour ouvré le plus proche lors du passage au mode de planification 
automatique  (Keep  tasks  on  nearest  working  day  when  changing  to  Automatically 
Scheduled  mode) :  lorsque  l’on  passe  d’une  planification  manuelle  à  une  planification 
automatique, MS Project déplace les tâches planifiées à un jour chômé vers le jour ouvré 
le plus proche.  

On conseille aux débutants de NE PAS ACTIVER cette option. 

o Planifier les options des alertes (Schedule alert options) : ici, il convient d'abord de déterminer si 
les paramètres ne s'appliquent qu'au projet actuel ou bien à tous les nouveaux projets créés. 
 Il est possible de déterminer : 
 si  des  alertes  peuvent  être  données  lorsque  des  contradictions  sont  constatées 
dans la planification, 
 si MS Project peut formuler une suggestion afin de résoudre les contradictions. 
o Calcul (Calculation) : cette option permet de déterminer s’il convient de recalculer le projet après 
chaque  nouvelle  modification.  En  cas  de  planifications  importantes  et  lourdes,  il  est  conseillé 
d’introduire d’abord un certain nombre de modifications et de recalculer ensuite le projet. 
o Options de calcul (Calculation options) : ici, il convient d'abord de déterminer si les paramètres 
ne s'appliquent qu'au projet actuel ou bien à tous les nouveaux projets créés. 
 On détermine si la mise à jour du statut des tâches (tasks) suppose également une mise à 
jour des ressources (resources). 
 On détermine si un projet importé peut être considéré comme une tâche récapitulative 
(les tâches récapitulatives seront expliquées plus loin). 
 On détermine si MS Project doit calculer les coûts actuels. 

MS Project 2010     pg 25 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Par défaut, les coûts peuvent être attribués aux tâches de 3 façons : 
 au début de la tâche, 
 répartis sur la durée de la tâche, 
 à la fin de la tâche. 

1.2.5 OPTIONS – VERIFICATION (PROOFING)


Ces  options  permettent  de  déterminer  la  façon  dont  MS  Project  doit  se  comporter  pendant  la 
vérification de l'orthographe et des fautes de frappe. 
Correction automatique (AutoCorrect) : 
o Si  un  mot  a  été  introduit  avec  deux  lettres  majuscules,  la  deuxième  majuscule  peut  être 
remplacée par une lettre minuscule ; 
o La  première  lettre  d’une  phrase  peut  être  automatiquement  écrite  en  majuscule,  même  si 
l’utilisateur introduit une minuscule ; 
o Écrire les noms de jours en majuscules ; 
o Si MS Project estime que l'utilisateur a appuyé par erreur sur la touche « Shift Lock », et que 
les lettres majuscules et minuscules sont utilisées inversement, MS Project peut rétablir les 
lettres ; 
o Certaines  combinaisons  de  caractères  peuvent  être  remplacées  par  d’autres  mots  ou 
symboles ;  
o Il est également possible de définir des exceptions à tous ces points. 

Lorsque l’orthographe est corrigée dans des programmes MS Office : 

o Définition  de  mots  devant  être  ignorés,  ou  lorsqu’un  avertissement  doit  être  affiché,  des 
dictionnaires à utiliser… 

Lorsque l’orthographe est corrigée dans MS Project : 

o Définition des champs devant être contrôlés (en général, tous les champs de texte). 
 

 
Figure 1‐19 Options « Vérification » 

MS Project 2010     pg 26 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.2.6 OPTIONS – ENREGISTRER (SAVE)


Ces options permettent de définir des paramètres ayant trait à l’enregistrement de données. 
 
Les  projets  peuvent  être  enregistrés  en  plusieurs  formats :  par  défaut,  comme  projet  (*.mpp), 
comme projet devant encore pouvoir être ouvert dans une version antérieure de MS Project (*.mpp), 
ou  comme  « modèle »  (template)  (*.mpt).  L’emplacement  dans  lequel  les  fichiers  sont  enregistrés 
par  défaut  peut  également  être  défini  ici.  Ils  sont  enregistrés  par  défaut  sur  le  disque  C.  Il  est 
conseillé de créer sa propre structure en répertoire pour la localisation des fichiers. 
Afin d’éviter de perdre des données, par exemple à la suite d’une panne d’ordinateur, il est possible 
de définir un enregistrement automatique. L'utilisateur peut déterminer la fréquence à laquelle les 
fichiers  doivent  être  enregistrés,  et  s’il  ne  faut  enregistrer  que  le  projet  actif  ou  tous  les  projets 
ouverts.  L’utilisateur  peut  demander  de  confirmer,  avant  l’enregistrement,  que  celui‐ci  peut 
effectivement avoir lieu (Prompt before saving). 
 

Format de fichier
Localisation par défaut 
Enregistrement automatique

Confirmation avant l'enregistrement 

 
Figure 1‐20 Options « Enregistrer » 

1.2.7 OPTIONS – LANGUE (LANGUAGE)


Si les bonnes données de langue sont enregistrées et installées, MS Project tient compte de la langue 
choisie pour effectuer la vérification d’orthographe et de grammaire dans les cellules complétées par 
l’utilisateur. 
Il convient également de choisir la langue à afficher dans l’interface de MS Project et dans la fonction 
d’aide. 
 

MS Project 2010     pg 27 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 1‐21 Options « Langue » 

1.2.8 OPTIONS – OPTIONS AVANCEES (ADVANCED)


Cet onglet comporte les options suivantes. 
o Général (General) 
 Activer  le  filtre  automatique  pour  les  nouveaux  projets  (Set  Autofilter  on  for  new 
projects) :  
Dès l’ouverture d’un nouveau projet, le filtre automatique est activé. C’est une manière 
de  sélectionner  les  données  d’un  champ  bien  précis  (une  colonne  dans  MS  Project). 
Lorsque  le  filtre  automatique  est  activé,  un  petit  triangle  apparaît  à  côté  des  titres  de 
colonnes (plus d’informations infra). 

Les utilisateurs expérimentés activeront cette option. 

 Demander  les  informations  sur  le  projet  pour  les  nouveaux  projets  (Prompt  for  project 
info for new projects) : 
Lorsque l’on crée un nouveau projet, une fenêtre intitulée « Informations sur le projet » 
(Project  information)  s’ouvre :  on  peut  y  définir  les  données  propres  au  projet,  comme 
par exemple la date de début. Plus d’informations infra. 

Il est conseillé d’ACTIVER cette option. 

 Ouvrir le dernier fichier au démarrage (Open last file on startup) : 
Lorsque l'on coche cette case, le dernier fichier ouvert est automatiquement rouvert au 
démarrage de MS Project. 

Il est conseillé de DÉSACTIVER cette option. 

 Nombre de niveaux de la commande Annuler (Undo levels) : 

MS Project 2010     pg 28 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

On peut annuler jusqu’à 99 modifications. À définir entre 0 et 99. 
 
o Project Web App (Project Web Access) : 
Permet de laisser des membres de l’équipe intervenir dans l’affectation de tâches. 
 
o Assistant Gestion de projets (Planning Wizzard) : 
L’utilisateur peut demander l’avis d’un assistant Gestion de projets. 
 Conseils  sur  l’utilisation  de  MS  project  (Advice  about  using  Project) :  méthodes  de 
travail plus rapides… 
 Conseils sur la planification (Advice about scheduling) : liaisons, calculs, activités… 
 Conseils sur les erreurs (Advice about errors).  
 
o Options  générales  pour  ce  projet  (General  options  for  this  project) :  déterminer  si  les 
paramètres s’appliquent au projet actuel/à tous les projets. 
 Ajouter  automatiquement  des  ressources  et  des  tâches  (Automatically  add  new 
resources  and  tasks) :  lorsque  cette  case  n’est  pas  cochée,  une  ressource  non 
enregistrée  dans  la  liste  de  ressources  (tableau  de  ressources/resource  sheet)  ne 
peut  pas  être  directement  liée  à  une  tâche.    Dans  ce  cas,  MS  Project  va  d’abord 
demander une confirmation du nom de la ressource. 
 Le prix par défaut des heures (default standard rate) et des heures supplémentaires 
(default  overtime  rate)  pour  chacune  des  ressources  à  enregistrer  dans  la 
bibliothèque.  Ces  valeurs  pourront  encore  être  modifiées  ultérieurement  dans  la 
bibliothèque. 
 
o Modification (Edit) : 
 Glisser et déplacer les cellules (Allow cell drag and drop) : le glissement du contenu 
des cellules est autorisé. 
 Déplacer  la  sélection  après  validation  (Move  selection  after  enter) :  Après 
introduction  d'une  donnée  et  confirmation  de  celle‐ci  en  appuyant  sur  la  touche 
« Enter », le curseur passe à la cellule inférieure. 
 Confirmer la mise à jour automatique des liens (Ask to update automatic links) : dans 
un  projet,  des  liens  peuvent  être  établis  vers  un  fichier  provenant  d’une  autre 
application (par exemple un logo d’entreprise). Lorsqu’une modification est apportée 
à l’autre fichier, MS Project propose 2 solutions : 
 la modification est également effectuée automatiquement dans MS Project ; 
 au démarrage de MS Project apparaît une boîte de dialogue dans laquelle il y 
a lieu de préciser si la modification doit être apportée. 
 Modifier directement dans les cellules (Edit directly in cell) : si cette option n’est pas 
cochée,  des  modifications  peuvent  seulement  être  apportées  dans  la  barre  de 
modification (edit bar). Dans l’autre cas, l’utilisateur peut apporter des modifications 
directement dans la cellule. 
o Affichage (Display) 

MS Project 2010     pg 29 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Afficher le nombre de documents récents (Show this number of recent document) : 
pour préciser combien de fichiers utilisés dernièrement sont affichés dans la liste des 
fichiers récents. (Fichier/Récent) (File/Recent) 
 Afficher la barre d’état (Show status bar) : affiche la barre dans le bas de la fenêtre 
MS Project qui fournit des informations sur la progression des tâchées réalisées. 
 Afficher  les  fenêtres  dans  la  barre  des  tâches  (Show  windows  in  Taskbar) :  lorsque 
cette  case  est  cochée,  chaque  projet  ouvert  est  affiché  dans  le  bas  de  l'écran  sous 
forme de bouton séparé. 
 Utiliser les numéros internes pour établir une correspondance avec les éléments de 
la  boîte  de  dialogue  Organiser  renommés  ou  de  langue  différente  entre  les  projets 
(Use interbal ID’s to match different‐language or renamed Organizer items between 
projects) :  laisse  MS  Project  travailler  avec  ses  propres  numéros  internes  pour 
résoudre les problèmes de langues différentes ou d’éléments de la boîte de dialogue 
Organiser renommés entre des projets différents. 
 Afficher  automatiquement  les  nouveaux  affichages,  tables,  filtres  et  groupes  au 
modèle  global  (Automatically  add  new  views,  tables,  filters  and  groups  to  the 
global) :  lorsqu’un  nouvel  affichage,  une  nouvelle  table,  un  nouveau  filtre  ou  un 
nouveau  groupe  est  créé,  il  est  automatiquement  repris  dans  le  modèle  global  et 
peut donc aussi être utilisé pour d’autres projets. 
 Afficher  les  barres  de  défilement  (Show  scroll  bars) :  pour  afficher  ou  cacher  les 
barres de défilement, qui servent à « défiler » horizontalement et verticalement dans 
le projet. 
 Afficher  les  indicateurs  de  liaisons  OLE  (OLE‐link  indicators) :  pour  montrer  les 
références (à gauche) à d’autres projets (voir le cours du niveau avancé). 
 Afficher en 3D les barres et les formes des affichages Gantt (Bars and shapes in Gant 
views  in  3D) :  effets  3D  plus  modernes  dans  l’affichage  des  barres  et  figures  du 
diagramme de Gantt. 
o Options  d’affichage  de  ce  projet  (Display  options  for  this  project) :  déterminer  si  les 
paramètres s’appliquent au projet actuel/à tous les projets. 
 Pour  définir  quel  symbole  sera  utilisé  derrière  les  unités  de  minutes,  d'heures,  de 
jours, de semaines, de mois et d'année. Plusieurs notations sont proposées. 
 Ajouter un espace avant l’étiquette (Add space before label) 
 Afficher la tâche récapitulative du projet (Show project summary task) 
 Souligner  les  liens  hypertextes  (Underline  hyperlinks),  choix  de  la  couleur  des  liens 
hypertextes et de la couleur des liens hypertextes suivis précédemment. 
o Options  de  liaisons  entre  projets  pour  ce  projet  (Cross  project  linking  options  for  this 
project) : pour afficher les activités précédentes ou suivantes d’un fichier externe et ouvrir la 
boîte de dialogue que montrent les « liaisons entre projets ». 
o Options de valeur acquise pour ce projet (Earned value options for this project) : déterminer 
si les paramètres s’appliquent au projet actuel/à tous les projets. 
 Comment la valeur acquise doit être calculée : en fonction de la progression ou de la 
progression physique. 
 Déterminer  ce  qui  sert  de  base  pour  calculer  la  valeur  acquise  (à  partir  d'une 
planification » (baseline)). 

MS Project 2010     pg 30 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Options  de  calcul  pour  ce  projet  (Calculation  options  for  this  project) :  déterminer  si  les 
paramètres s’appliquent au projet actuel/à tous les projets. 
 On détermine ici comment les tâches doivent se comporter au moment d’introduire 
le rapport de progrès (progress reporting).  
 Calculer  les  chemins  critiques  multiples  (Calculate  multiple  critical  paths) :  si  cette 
option  est  cochée,  les  tâches  « open  end »,  c’est‐à‐dire  celles  n'étant  pas  suivies 
d’autres tâches, sont considérées comme critiques. Pour certains projets, il n'est pas 
possible d'indiquer toutes les tâches précédentes et suivantes et il est recommandé 
de NE PAS ACTIVER cette option. 
 Tâches critiques si la marge est inférieure ou égale à… (Tasks are critical if slack is less 
than  or  equal  to…) :  pour  déterminer  à  partir  de  quelle  marge  une  tâche  doit  être 
considérée  comme  critique.  Dans  le  cas  de  grands  projets,  on  peut  par  exemple 
déterminer  qu’une  marge  totale  allant  jusqu’à  4  jours  doit  être  considérée  comme 
critique. 

MS Project 2010     pg 31 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 1‐22 Options avancées (1+2) 

MS Project 2010     pg 32 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

1.2.9 OPTIONS – PERSONNALIER LE RUBAN (CUSTOMIZE RIBBON)


L'utilisateur peut modifier les barres d’outils et ajouter des onglets dans la barre de menu. Cela peut 
se faire de deux façons : 

o en plaçant la souris sur la barre d’outils et en cliquant avec le bouton droit, 
o en cliquant sur l’onglet Fichier / Personnaliser le ruban (File / Customize Ribbon).  
 

Commande 
pour ajouter 
ou supprimer 

 
Figure 1‐23 Options « Personnaliser le ruban » 

Un nouvel onglet peut alors être créé dans la colonne de droite. Il apparaîtra dans la barre de menu 
sous forme de « Nouvel onglet » (New tab). Dans chaque onglet, il est possible de créer des groupes 
en  cliquant  sur  « Nouveau  groupe »  (New  Group).  En  cliquant  sur  « Renommer »  (Rename), 
l’utilisateur peut changer le nom des onglets et des groupes. Ensuite, des commandes de la colonne 
de gauche peuvent être déplacées vers les groupes de la colonne de droite en cliquant sur le bouton 
« Ajouter »  (Add).  Des  commandes  peuvent  être  supprimées  d'un  groupe  en  cliquant  sur 
« Supprimer » (Remove). 

Le bouton « Réinitialiser » (Reset) permet de supprimer les modifications. Des modifications peuvent 
également  être  importées  par  le  biais  d’un  fichier,  ou  être  exportées  vers  un  fichier,  lorsque  l’on 
clique sur le bouton « Importer/Exporter » (Import/Export). 

1.2.10 OPTIONS – BARRE D’OUTILS ACCES RAPIDE (QUICK ACCES TOOLBAR)


La barre d’outils Accès rapide est une barre d’outils supplémentaire pouvant être affichée. Elle peut 
être affichée en dessous ou au‐dessus du ruban. Les paramètres sont comparables à ceux de l’ancien 
écran « Personnaliser le ruban » (Customize Ribbon).  

Les  commandes  reprises  dans  cette  barre  d’outils  se  trouvent  dans  la  colonne  de  droite.  Les 
commandes de la colonne de gauche peuvent être déplacées vers la colonne de droite en cliquant 

MS Project 2010     pg 33 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

sur le bouton « Ajouter » (Add). Les commandes de la colonne de droite peuvent être replacées dans 
la colonne de gauche en cliquant sur le bouton « Supprimer » (Remove). 

Le bouton « Réinitialiser » (Reset) permet de supprimer les modifications. Des modifications peuvent 
également  être  importées  par  le  biais  d’un  fichier,  ou  être  exportées  vers  un  fichier,  lorsque  l’on 
clique sur le bouton « Importer/Exporter » (Import/Export). 

Pour tous les projets ou le projet actuel 

Ajouter ou supprimer des commandes 

 
Figure 1‐24 Options « Barre d’outils Accès rapide » 
 

1.2.11 OPTIONS – COMPLEMENTS (ADD‐INS)


Cet  onglet  présente  un  certain  nombre  de  modules  d’extension  pouvant  s’appliquer  à  MS  Project. 
Cet aspect est abordé dans le cours du niveau avancé. 

MS Project 2010     pg 34 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 1‐25 Options « Compléments » 

1.2.12 OPTIONS – CENTRE DE GESTION DE LA CONFIDENTIALITE (TRUST CENTER)


Cette  rubrique  constitue  une  aide  pour  sécuriser  les  documents  et  l’ordinateur  et  pour  maintenir 
celui‐ci  en  bon  état.  On  peut  également  y  trouver  des  informations  relatives  à  la  politique  de 
confidentialité. 
 

 
Figure 1‐26 Options « Centre de gestion de la confidentialité » 

MS Project 2010     pg 35 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 2.
CREER UN PROJET, DES
TACHES ET DES
RELATIONS
 

MS Project 2010     pg 36 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.1 LA CREATION D’UN NOUVEAU PROJET


2.1.1 NOUVEAU PROJET EN UTILISANT « FICHIER/NOUVEAU » (FILE/NEW) OU
AVEC LE RACCOURCI « CTRL » + « N »
On peut créer un nouveau projet de deux manières différentes : 

o soit l’utilisateur choisir la commande « Nouveau » (New) dans le menu « Fichier » (File).   
Il a ensuite le choix entre : 
 un  nouveau  projet :  pour  ouvrir  un  fichier  vide  dans  lequel  tout  doit  encore  être 
introduit, 
 les  derniers  « modèles »  (templates)  utilisés :  pour  ouvrir  un  fichier  dans  lequel  un 
certain nombre de paramètres sont définis à l’avance, 
 des modèles personnels : voir le point précédent, 
 un fichier créé à partir d’un fichier existant : pour partir d’un fichier existant et reprendre 
ses paramètres, 
 un fichier créé à partir d’un classeur Excel, 
 un fichier créé à partir de Sharepoint, 
 d’autres modèles Office. 

Les débutants optent pour un nouveau projet et confirment en cliquant sur l’icône « Créer » 
(Create) qui se trouve en bas à droite ou en double‐cliquant sur l’icône « Nouveau projet » 
(Blank project). 

  Figuur 2‐1 Menu « Fichier » Nouveau

MS Project 2010     pg 37 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o soit l’utilisateur opte pour le raccourci (shortkey). En appuyant en même temps sur « Contrôle » 
et « N », un nouveau projet est immédiatement créé, mais l’utilisateur n’a alors pas le choix 
présenté ci‐dessus. 
 

2.1.2 LA FENETRE INFORMATIONS SUR LE PROJET


La  fenêtre  « Informations  sur  le  projet »  (Project  information)  permet  de  donner  des  informations 
générales sur le projet. Cette fenêtre peut être affichée de deux façons : 

o Soit : En cliquant sur l’onglet « Projet » ‐> « Informations sur le projet » (Project information). 

 
Figure 2‐2 Menu « Informations sur le projet » 

o Soit : automatiquement après la création d’un nouveau projet en cliquant sur le menu « Fichier » 
(File)  et  sur  la  commande  « Nouveau »  (New),  à  condition  que  le  menu  « Fichier »  (File),  sous 
« Options  /  Options  avancées »  (Options  /  Advanced)  ait  été  configuré  de  telle  sorte  que  MS 
Project puisse demander des informations sur le projet (Prompt for project info for new projects) 
à la création de nouveaux projets (voir plus haut dans ce cours, le chapitre 1). 

Figure 2‐3 Informations sur le projet 

Les informations suivantes sur le projet peuvent être fournies : 
o Prévisions à partir de (Schedule from) : 
 soit la date de début du projet (Project Start Date) : En cas de planification à partir d’une 
date de début, MS Project fait commencer les tâches « le plus tôt possible » (As soon as 
possible) (généralement, la planification est réalisée de cette façon) ; 

MS Project 2010     pg 38 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 soit  la  date  de  fin  du  projet  (Project  Finish  Date).  En  cas  de  planification  à  partir  d’une 
date  de  fin,  MS  Project  fait  commencer  les  tâches  « le  plus  tard  possible »  (As  late  as 
possible). 
o Date de début (Start date) : date à partir de laquelle les tâches doivent être planifiées, si l’on a 
choisi de planifier à partir d’une date de début. 
o Date de fin (Finish Date) : date à partir de laquelle les tâches doivent être planifiées, si l’on a opté 
pour une planification à partir d’une date de fin. 
o Date actuelle (Current Date) : la date du système est choisie par défaut, mais elle peut aussi être 
choisie librement. 
o Date  d’état  (Status  Date) :  cette  date  est  surtout  importante  lorsque  l’on  fait  rapport  du 
« progrès » (progress). Si la valeur par défaut (NC = Non choisi) est acceptée, MS Project attribue 
automatiquement la date actuelle. Lors de la création d’un nouveau projet, il est préférable de 
sélectionner la date par défaut (NC). 
o Calendrier  (Calendar) :  pour  sélectionner  le  type  de  calendrier  qui  doit  être  pris  en  compte.  La 
création et les possibilités des calendriers sont expliquées plus loin. 
o Priorité (Priority) : cette priorité est seulement importante lorsque l’on envisage un nivellement 
(levelling) des ressources. Ceci sera expliqué plus en détail infra. On peut introduire une valeur 
de  0  à  1000.  La  valeur  sélectionnée  par  défaut  est  500,  de  sorte  que  toutes  les  tâches  ont  la 
même priorité. 
o Champs personnalisés d’entreprise (Enterprise Custom fields) : ceci sera expliqué plus loin. 

La sélection est confirmée et on ferme la fenêtre en cliquant sur « OK ». 

MS Project 2010     pg 39 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.2 LA SAUVEGARDE DE PROJETS


Pour  sauvegarder  un  projet,  l’utilisateur  peut  cliquer,  dans  l’onglet  « Ficher »  (File),  sur 
« Enregistrer »  (Save)  ou  « Enregistrer 
sous » (Save as).   

Lorsqu’un projet est sauvegardé pour la 
première  fois  et  que  l’utilisateur  clique  Nouveau dossier
sur  « Enregistrer »  (Save),  MS  Project 
ouvre  automatiquement  le  menu 
« Enregistrer sous » (Save as).   

Les  fichiers  sont  enregistrés  par  défaut 


sur le disque C. Il est conseillé de créer 
sa propre structure de répertoires pour 
la localisation des fichiers. Pour ce faire, 
on peut parcourir le disque et/ou créer  Nom du fichier 
de  nouveaux  répertoires.    Il  est  par  Type de fichier 
exemple  possible  de  créer  un  nouveau 
répertoire  en  cliquant  sur  l’icône 
Enregistrer
« Nouveau dossier » (New folder). 
  Figure 2‐4 Enregistrer sous 
Les  projets  peuvent  être  enregistrés  dans  plusieurs  formats 
(types  de  fichiers) :  par  défaut,  comme  projet  (*.mpp),  comme  projet  devant  encore  pouvoir  être 
ouvert  dans  une  version  plus  ancienne  de  MS  Project  (*.mpp),  ou  comme  « modèle »  (template) 
(*.mpt). Le menu déroulant avec les types de fichier s’affiche lorsque l’on clique sur la petite flèche 
noire à droite du champ de sélection. Généralement le format choisi par défaut est *.mpp. 
 
Il  est  possible  de  définir  l’emplacement  par  défaut  des  fichiers  enregistrés  et  le  type  de  fichier  par 
défaut dans le menu « Fichier/Options/Enregistrer », comme expliqué ci‐dessus.  

Le fichier n’est effectivement enregistré qu’après confirmation via le bouton « Enregistrer » (Save). 

Lorsque plus tard, éventuellement après quelques modifications dans le projet, l’utilisateur clique sur 
« Enregistrer »  (Save),  le  fichier  est  réenregistré  sur  le  même  emplacement  et  avec  le  même  nom, 
sans qu’aucune fenêtre n’apparaisse. 
 
Lorsque plus tard, éventuellement après quelques modifications dans le projet, l’utilisateur clique sur 
« Enregistrer sous » (Save as), la même fenêtre apparaît et affiche l’emplacement actuel du fichier. 
Lorsque l’utilisateur clique sur le bouton « Enregistrer », sans indiquer le nom ou l’emplacement, le 
fichier  est  réenregistré  au  même  endroit.  Si  l’utilisateur  enregistre  le  fichier  dans  un  nouvel 
emplacement, l’ancienne version reste accessible à l’ancien emplacement. 

MS Project 2010     pg 40 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.3 LA SUPPRESSION DE PROJETS DANS MS PROJECT


Il est possible de supprimer des fichiers en allant dans le menu « Fichier » (File), puis en cliquant sur 
« Ouvrir » (Open) et en parcourant le disque pour trouver le fichier. Ensuite : 

o soit en sélectionnant le fichier avec le bouton droit de la souris et en cliquant sur « supprimer » 
(delete) dans le menu ; 
o soit en sélectionnant le fichier avec le bouton gauche de la souris et en appuyant sur la touche 
« Delete » du clavier ; 
o soit  (dans  Windows  XP)  en  sélectionnant  le  fichier  avec  le  bouton  gauche  de  la  souris  et  en 
cliquant  ensuite  sur  l’icône  « supprimer »  (il  s’agit  de  l'icône  avec  la  croix  noire  de  la  barre 
d’outils). 

Seuls les projets qui ne sont pas ouverts à ce moment peuvent être supprimés. Un projet supprimé 
est envoyé dans la « Corbeille » (Recycle Bin), comme dans toutes les applications Office. 

MS Project 2010     pg 41 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.4 LA SAISIE D’ACTIVITES

2.4.1 GENERALITES
Les  activités  ou  tâches  sont  saisies  dans 
la  partie  des  colonnes  de  l’écran  et  sous 
forme de table. 

Les  différentes  tables  à  afficher  peuvent 


être  sélectionnées  en  cliquant  sur  le 
menu  « Affichage »  (View)  et  en 
déroulant le menu « Tables » (Tables). La 
table  utilisée  par  défaut  pour  la  saisie 
d’activités est la table « Entrée » (Entry).  

  Figure 2‐5 Menu table « Entrée » 

Cette  table  comporte  8  colonnes ;  certaines  d’entre  elles  doivent  être  remplies  par  l’utilisateur  et 
d’autres sont automatiquement remplies par MS Project. 

N°  Indicat.  Durée Début Fin Prédécesseurs  Ressources


Nom de 
tâches 
 
Figure 2‐6 Colonnes Entrée 

« Numéro de ligne » : MS Project attribue à chaque activité un numéro de ligne que l’utilisateur ne 
peut pas modifier. 

Colonne  « i » :  il  s’agit  d’une  colonne  servant  d’indicateur,  dans  laquelle  MS  Project  affiche  des 
icônes  en  fonction  de  données  spéciales  liées  aux  activités.  L’utilisateur  ne  peut  pas  ajouter  de 
données à cet endroit. 

« Nom  de  la  tâche »  (Task  Name) :  l’utilisateur  introduit  dans  cette  colonne  la  description  de 
l’activité. 

« Durée » (Duration) : l’utilisateur introduit dans cette colonne la durée de l’activité. 

« Début » (Start) : MS Project calcule et affiche la date à laquelle l’activité peut commencer au plus 
tôt. 

« Fin » (Finish) : MS Project calcule et affiche la date à laquelle l’activité peut finir au plus tôt. 

MS Project 2010     pg 42 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

« Prédécesseurs »  (predecessors) :  dans  cette  colonne  sont  affichés  les  numéros  de  ligne  des 
activités  précédentes  directement  liées  à  l’activité  actuelle.  L’utilisateur  peut  les  introduire 
directement. D’autres manières d’introduire ces activités seront expliquées plus loin. 

« Ressources »  (resources) :  dans  cette  colonne  sont  affichés  les  noms  des  ressources  liées  à 
l’activité. L’utilisateur peut les introduire directement. D’autres manières d’introduire ces ressources 
seront expliquées plus loin. 

 
Figure 2‐7 Table « Entrée » remplie 

2.4.2 LA SAISIE, L’INSERTION ET LA SUPPRESSION D’ACTIVITES

2.4.2.1 Créer des activités


On peut créer une nouvelle activité de différentes manières :  

o La  plus  simple  consiste  à  cliquer  dans  la  cellule  « Nom  de  la  tâche »  (Task  Name)  et  à 
introduire le nom de la tâche. 
o L’utilisateur peut également cliquer sur le menu « Tâche » (Task), puis sur l’icône « Tâche » 
(Task) dans le groupe « Insérer » (Insert). Une nouvelle activité est alors créée au‐dessus de 
la ligne active. 
o Enfin, l’utilisateur peut appuyer sur la touche « Insert » du clavier. MS Project attribue alors 
de nouveaux numéros d’activités à partir de la dernière activité jusqu’à la ligne active. 

MS  Project  attribue  automatiquement  un  numéro  d’activité  dans  la  colonne  « Numéro  de  ligne ». 
Celui‐ci ne peut pas être modifié par l’utilisateur. 

2.4.2.2 Insérer des activités


Lorsqu’un  certain  nombre  d’activités  ont  été  ajoutées  et  que  l'utilisateur  veut  insérer  une  activité 
quelque part, il peut le faire : 

o En cliquant d’abord sur l’activité avant laquelle une nouvelle activité doit être insérée. Pour 
créer une nouvelle activité au‐dessus de la ligne active, l’utilisateur peut : 
 Soit :  cliquer  sur  le  menu  « Tâche »  (Task),  puis  sur  l’icône  « Tâche »  (Task)  dans  le 
groupe « Insérer » (Insert).  
 Soit :  cliquer  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  et  sélectionner  « Insérer  une  tâche » 
(Insert task) dans le menu qui apparaît. 
 Soit : appuyer sur la touche « Insert » du clavier. 

2.4.2.3 Supprimer des activités


Pour supprimer une activité, l’utilisateur la sélectionne. Ensuite : 

MS Project 2010     pg 43 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o soit il clique sur le bouton droit de la souris et sélectionne « Supprimer une tâche » (Delete 
task) dans le menu qui apparaît, 
o soit il appuie sur la touche « Delete » du clavier. 

Lorsque  toute  la  ligne  a  été  sélectionnée  en  cliquant  sur  l’en‐tête  de  ligne,  toute  la  ligne  est 
supprimée ;  lorsque  seulement  une  ou  plusieurs  cellules  ont  été  sélectionnées,  seules  ces  cellules 
sont supprimées. 

Aucune demande de confirmation de la suppression n’apparaît. Les dernières commandes peuvent 
être  annulées  en  cliquant  sur  « Edition  ‐>  Annuler »  (Undo)  (maximum  99  commandes,  et  au 
maximum jusqu’au dernier enregistrement). 

2.4.3 DONNEES MINIMALES A SAISIR CONCERNANT LES ACTIVITES


L’utilisateur est obligé de saisir au moins deux données par activité, à savoir : 

o le nom de l’activité dans la colonne « Nom de la tâche » (Task Name),   
o la durée de l’activité dans la colonne « Durée » (Duration).  

Ces données peuvent être saisies comme suit : 

Cliquer d’abord dans la colonne « Nom de la tâche » (Task name)   

o Saisir le nom de l’activité 
150 caractères peuvent être introduits dans cette cellule. 
Il peut être intéressant de mentionner également le numéro de l’activité s’il est introduit 
à partir d’un réseau PDM. 
o Confirmer les données saisies  : 
 soit en appuyant sur la touche « Enter » et en passant à la ligne suivante, 
 soit en appuyant sur la touche « Tab » et en passant à la colonne suivante, 
 soit en appuyant sur les touches des flèches et en passant à une autre cellule, 
 soit en cliquant sur le petit « v » si la « Barre de saisie » (Entry bar) est affichée. 

Cliquer ensuite dans la colonne « Durée » (Duration)  

o MS  Project  propose  d’affecter  à  chaque  activité  une  durée  de  1  jour,  si  l’utilisateur  a 
sélectionné  « jour »  comme  unité  de  planification  dans  le  menu  « Fichier  ‐>  Options  ‐> 
Planification » (File ‐> Options ‐> Schedule). 

Par exemple « 1 j ? »  

La  notation  utilisée  (dans  l’exemple :  « j »),  et  la  présence  ou  non  d’un  espace 
dépendent du choix effectué dans le menu « Fichier ‐> Options ‐> Options avancées ‐
> Options d’affichage (File ‐> Options ‐> Advanced ‐> Display options). 

o Écraser  la  durée,  ou  cliquer  sur  les  flèches  qui  apparaissent  à  droite  dans  la  cellule 
lorsque le curseur est placé dans la cellule, pour modifier la durée.   
o Si nécessaire, l’unité de temps peut également être modifiée ici. 

MS Project 2010     pg 44 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.5 FRACTIONNER DES BARRES OU DES TACHES


Dans la partie graphique, les barres qui affichent les activités peuvent être fractionnées en plusieurs 
tâches  partielles.  Il  convient  pour  cela  de  cliquer  dans  le  menu  « Tâche »  (Task)  sur  l’icône 
« Fractionner la tâche » (Split task). 

Scinder

 
Figure 2‐8 Fractionner la tâche 

Un écran apparaît ensuite, demandant à l’utilisateur de cliquer dans la partie graphique sur l'endroit 
de la barre où le fractionnement doit être effectué. Une séparation d’1 jour apparaît alors entre les 
deux morceaux de barres. Il est possible de faire glisser la partie fractionnée pour modifier la taille de 
la séparation. 

Figure 2‐10 Fractionner la tâche 2  Figure 2‐9 Fractionner la tâche 3

Remarques concernant le fractionnement de tâches : 

o Il n'est pas possible d’attribuer des noms différents aux parties séparées du fractionnement. 
o La durée du fractionnement ne peut être modifiée que graphiquement, par glissement. 
o Il est impossible d’établir des liens à partir d’une partie séparée du fractionnement. 

MS Project 2010     pg 45 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.6 LES UNITES DE TEMPS


2.6.1 REMARQUES CONCERNANT LES UNITES DE TEMPS
Il est possible d’utiliser plusieurs unités de temps dans un même projet. Il faut alors introduire dans 
la colonne « Durée » (Duration) aussi bien la durée que l’unité de temps. La notation à utiliser pour 
les unités de temps est celle telle que définie dans le menu « Fichier ‐> Options ‐> Options avancées ‐
> Options d’affichage (File ‐> Options ‐> Advanced ‐> Display options). 

MS  Project  place  les  activités  dans  le  temps  en  fonction  de  la  durée  de  l’activité  et  en  fonction  du 
calendrier qui est d’application. 

 
Figure 2‐11 Unités de temps 

2.6.2 DUREE ECOULEE (ELAPSED DURATION)


Il  est  parfois  intéressant  de  faire  suivre  l’unité  de  temps  de  la  lettre  « e »  de  « écoulée »  (version 
anglaise : « e » de « elapsed » (écoulé)), comme aux lignes 2 et 6 de l’exemple ci‐dessus.  Ce « e » (e) 
signifie  que  le  calcul  n’est  plus  effectué  en  « temps  de  travail »  mais  en  « temps  effectif ».  Cette 
durée  s’écoule  donc  également  pendant  les  jours  chômés  tels  que  les  week‐ends  ou  les  jours  de 
congé.   

« 7 j »  correspondent  normalement  à  plus  de  7  jours  calendrier,  car  cette  période  comprend  un 
week‐end. 

« 7 j e » correspondent effectivement à 7 jours, jours chômés tels que les week‐ends ou les congés 
inclus.  

« 48 h » correspondent en fait à 6 jours de 8 heures.  

« 48 h e » correspondent effectivement à 48 heures (2 jours de 24 heures). 

MS Project 2010     pg 46 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.7 RELATIONS ENTRE ACTIVITES


2.7.1 GENERALITES
Des activités peuvent être reliées les unes aux autres par 4 types de relations. La première lettre des 
abréviations indique l’activité « précédente » et la deuxième lettre indique l’activité « suivante ». 

o FD (Fin à début) : lorsque l’activité précédente est terminée, l’activité suivante peut commencer. 
o DD  (Début  à  début) :  lorsque  l’activité  précédente  commence,  l’activité  suivante  peut 
commencer. 
o FF (Fin à fin) : lorsque l’activité précédente est terminée, l’activité suivante peut se terminer. 
o DF (Début à fin) : lorsque l’activité précédente commence, l’activité suivante peut se terminer. 

La « durée de la relation » (lag) peut être négative, nulle ou positive. 

Une  seule  relation  peut  être  établie 


entre  deux  activités.  Lorsque 
l'utilisateur  essaie  d’établir  2  relations 
(par  exemple  une  relation  FF  et  une 
relation  DD),  un  message  d’erreur 
apparaît  et  l’utilisateur  est  obligé  de 
supprimer une relation.   Figure 2‐12 Message d’erreur relations 

2.7.2 LA SAISIE, LA MODIFICATION ET LA SUPPRESSION DE RELATIONS

2.7.2.1 Saisie de relations dans la « Table Entrée » (Entry Table)


Les relations entre les activités peuvent être définies dans la « Table Entrée » (Entry table), dans la 
colonne  « Prédécesseurs »  (Predecessors).  Elles  peuvent  éventuellement  aussi  être  définies  dans  la 
colonne  « Successeurs »  (Successors),  mais  cette  table  ne  se  trouve  pas  dans  l'affichage  par  défaut 
« Table ‐> Entrée »  (View  ‐> Table  ‐>  Entry). Cette  manière de définir les relations n’est pas la plus 
indiquée. 

Les dispositions suivantes doivent être respectées : 

o Si FD=0, seul le numéro de ligne de l’activité précédente (ou suivante) est introduit. 
o Si  FD < 0  ou  FD > 0,  le  numéro  de  ligne  de  l’activité  précédente  (ou  suivante)  est  introduit, 
avec le type de relation et en mentionnant la durée de la relation et l’unité de temps utilisée. 
o Si DD=0, FF=0 ou DF=0, le numéro de ligne de l’activité précédente (ou suivante) est introduit 
avec le type de relation. 
o Si  DD,  FF  ou  SF < ou > 0,  le  numéro  de  ligne  de  l’activité  précédente  (ou  suivante)  est 
introduit,  avec  le  type  de  relation  et  en  mentionnant  la  durée  de  la  relation  et  l’unité  de 
temps à utiliser. 

MS Project 2010     pg 47 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 2‐13 Introduction de relations 

2.7.2.2 Création de relation dans la « Fenêtre Détails »

2.7.2.2.1 Fractionnement de l’écran


Des  relations  peuvent  également  être  créées  par  l’intermédiaire  d'une  fenêtre  de  détail.  Pour 
afficher une fenêtre de détail, l’écran doit être divisé en deux. Cela peut se faire de deux façons : 

o soit en cliquant sur l’onglet « Affichage » (View), et  en cochant l’option « Détails » (Details) 
dans le groupe « Fractionner l’image » (Split View), 

 
Figure 2‐14 Fractionnement d’écran activé 

o soit  en  cliquant  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  dans  la  partie 
graphique  et  en  sélectionnant  « Afficher  le  fractionnement »  (Show 
split) dans le menu qui apparaît. 

 
Figure 2‐15 Fractionnement 
2.7.2.2.2 Choisir l’écran de détails d’écran activé 2 
L’écran est maintenant divisé en deux. On reconnaît la partie active au 
marquage  à  l'extrême  gauche.  Ensuite,  il  convient  d'afficher  le  bon  écran  de  détails,  car  plusieurs 
écrans sont possibles. Cela peut se faire : 

o soit,  si  la  fenêtre  de  détails  est 


active, en cliquant dans le menu 
« Format »  (Format)  sur 
« Prédécesseurs et successeurs » 
(Predecessors & successors) 
o soit  en  cliquant  avec  le  bouton  Figure 2‐16 Choix fenêtre de détails 1 

MS Project 2010     pg 48 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

droit dans l’écran de détails et en choisissant une image affichant les activités précédentes, 
les activités suivantes, ou les deux. Pour cette saisie, il est préférable de choisir l’écran dans 
lequel les deux types d’activités sont affichés. 

Fenêtre "Détails" 
Choix du type de 
données affichées 

 
Figure 2‐17 Choix fenêtre de détails 2 

2.7.2.2.3 Définir des relations et la durée des relations


Les activités liées peuvent maintenant être saisies. On peut saisir les activités qui précèdent l’activité 
sélectionnée  dans  la  colonne  « Prédécesseurs »  (Predecessors),  et  les  activités  suivantes  dans  la 
colonne « Successeurs » (Successors). Cela peut se faire de deux façons : 

o soit  en  saisissant  le  numéro  de  ligne  de  l’activité  précédente  /  suivante  dans  la  colonne 
« N° », 
o soit en faisant un choix parmi les activités déjà créées dans le menu qui apparaît lorsque l’on 
clique sur la flèche noire dans la colonne « Nom du prédécesseur » (Predecessor Name) ou 
« Nom du successeur » (Successor Name). 

 
Figure 2‐18 Choix activité 

On  définit  la  relation  en  choisissant,  dans  la  colonne 


« Type » parmi les 4 types du menu qui apparaît lorsque  Type de relation
l’on clique sur la flèche noire de la colonne. Le type peut  Délai de la 
aussi  être  directement  saisi.  La  durée  de  la  relation  est  relation 

définie dans la colonne voisine. 
Figure 2‐19 Choix type activité 

MS Project 2010     pg 49 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Astuce : s’il y a seulement lieu de créer une relation FD=0, il suffit de cliquer sur OK après la création 
des activités précédente ou suivante. MS Project crée alors lui‐même une relation FD=0. 

Les relations des autres activités peuvent être créées comme suit : 

o soit en cliquant sur une activité dans la liste des activités, 
o soit en cliquant sur le bouton « Précédent » (Previous) ou « Suivant » 
(Next).  

2.7.2.2.4 Fermer l’écran de détails


L’écran de détails peut être fermé de deux façons : 

o soit en cliquant sur l’onglet « Affichage » (View), et en décochant l’option « Détails » (Details) 
dans le groupe « Fractionner l’image » (Split View), 

FRactionnement  
Figure 2‐20 Fractionnement d’écran désactivé 

o soit  en  cliquant  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  dans  la  partie 
graphique  et  en  désélectionnant  « Afficher  le  fractionnement » 
(Show split) dans le menu qui apparaît. 

 
Figure 2‐21 Fractionnement
d’écran désactivé 2
 

2.7.2.3 Création de relations à travers la fenêtre « Informations sur la tâche » (Task


information)
L’écran « Informations sur la tâche » (Task information) peut être ouvert de différentes manières : 

o soit en double‐cliquant sur l’activité, 
o soit  en  cliquant  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  sur  l’activité  et  en  choisissant 
« Informations » (Information) dans le menu affiché, 
o soit en appuyant sur Shift + F2, 
o soit en cliquant sur l’icône « Informations » (Information) dans le groupe « Propriétés » de la 
barre de menu « Tâche » (Task).  
 


Figure  2‐22  Informations  sur
la tâche 

MS Project 2010     pg 50 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Les  relations  et  la  durée  des  relations  peuvent  être  saisies  dans  l’onglet  « Prédécesseurs » 
(Predecessors).  La  saisie  se  fait  de  manière  analogue  à  la  description  précédente  (description  de 
saisie dans l’écran de détails). 

Saisie de l’activité précédente via : 

o soit le numéro de ligne dans la colonne N°, 
o soit le nom de l’activité dans la colonne « Nom de la tâche » (Task Name).    

Saisie  du  type  de  relation  dans  le  menu  qui  apparaît  lorsque  l’on  clique  sur  la  flèche  noire  dans  la 
colonne « Type » (Type). La durée de la relation est définie dans la colonne voisine. 

 
Figure 2‐23 Informations sur la tâche 

On confirme la saisie en cliquant sur le bouton « OK ». 

2.7.2.4 Créer directement la relation FD=0 dans la barre d'outils


En  cliquant  sur  l'icône  avec  la  chaîne  dans  le  groupe  « Planifier »  (Schedule)  de  la  barre  de  menu 
« Tâche » (Task), une relation FS=0 peut être établie entre une ou plusieurs activités. 

Tout d’abord, il convient de sélectionner les activités à relier : 

o soit  en  sélectionnant  la  première  activité  et  en  la  glissant  tout  en  maintenant  enfoncé  le 
bouton gauche de la souris, 
o soit en sélectionnant la première activité et en cliquant sur la dernière activité qui doit être 
sélectionnée  tout  en  maintenant  la  touche  Shift  enfoncée,  si  les  activités  se  succèdent  de 
façon continue dans la liste des tâches, 
o soit  en  sélectionnant  la  première  activité  et  en  cliquant  sur  les  activités  suivantes  en 
maintenant  la  touche  Ctrl  enfoncée,  sur  les  activités  qui  doivent  être  sélectionnées  de 
manière discontinue. Avec cette méthode, l’ordre dans lequel on clique sur les activités est 
déterminant pour l’ordre dans lequel la relation sera établie. 

MS Project 2010     pg 51 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 2‐23 Relation FD 

Pour attribuer la relation FS=0 : 

o on peut soit cliquer sur l’icône de la chaîne   dans le groupe « Planifier » (Schedule) de 
l’onglet « Tâche » (Task), 
o ou on peut appuyer simultanément sur les touches « Ctrl » et « F2 ».  
 

2.7.2.5 Créer directement la relation FD=0 dans la partie graphique


Seule la relation FD=0 peut être créée directement dans la partie graphique. Pour ce faire, cliquer au 
milieu d’une barre des tâches et glisser la relation vers l'activité suivante. Le curseur prend alors la 
forme d'une icône représentant une chaîne. 

2.7.2.6 Définir la durée de la relation en %


Il  peut  s’avérer  intéressant  d’exprimer  la  durée  d’une 
relation  en  pourcentage  de  la  durée  d’une  activité 
précédente.  Par  exemple :  en  cas  d’activités  se 
chevauchant dans la phase de simulation de la mise au 
point  de  la  planification  et  lorsque  la  durée  des  Figure 2‐24 Durée en pourcent 

activités n’est pas encore exactement connue.  

Dans ce cas, on saisit par exemple « 50 % » dans la colonne de la durée des relations.  

2.7.2.7 Modification et la suppression de relations


Les relations peuvent être modifiées ou supprimées de différentes manières. 

o Dans la partie graphique : 
Lorsque  l'on  effectue  un  double‐clic  sur  la 
relation,  la  fenêtre  « Interdépendance  des 
tâches »  (Task  dependency)  apparaît.   
Dans  cette  fenêtre,  on  peut  modifier  la 
sorte  et  la  durée  de  la  relation,  ou 
supprimer la relation. 
Figure 2‐25 Interdépendance des tâches 
 
o Autres méthodes : 
 en  sélectionnant  l’activité  et  en  cliquant  sur  l’icône  « Dissocier »  (Unlink)  ,  les 
relations  précédentes  et  suivantes  sont  supprimées.  Cette  icône  se  trouve  dans  la 
barre d’outils, dans le groupe « Planifier » (Schedule) de l'onglet « Tâche » (Task) ;   
 dans le menu « Informations sur la tâche » (Task information) (voir plus haut) ; 
 dans le menu de détails (voir plus haut) ; 
 dans le menu « Entrée » (Entry) (voir plus haut).

MS Project 2010     pg 52 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.8 TACHES INACTIVES


2.8.1 GENERALITES
Il  peut  s’avérer  intéressant  de  regarder  ce  qu'il  se  passe  lorsque  des  tâches  ne  sont  pas  prises  en 
compte, par exemple en ne les exécutant pas. Pour simuler cette situation, certaines tâches peuvent 
être rendues temporairement « Inactives » (Inactive). Lorsque l’on effectue une simulation avec une 
ou  plusieurs  tâches  inactives,  l’ensemble  du  projet  est  recalculé,  sans  tenir  compte  des  tâches 
inactives et des relations qui y sont liées. 

2.8.2 ACTIVER/DESACTIVER DES TACHES


Des tâches peuvent être rendues « inactives » de deux manières : 

o dans la barre d’outils « Tâche / Planifier / Désactiver » (Task / Schedule / Inactivate), 
o dans la colonne « Actif » (Active), le paramètre peut être « Oui » ou « Non ». 

 
Figure 2‐26 Barre d'outils Inactif 

 
Figure 2‐27 Colonne Actif 

Des tâches peuvent être réactivées de façon analogue. 

2.8.3 INFLUENCE DES TACHES INACTIVES


L’image suivante montre ce qu’il se passe lorsqu’une tâche est désactivée. Dans la partie inférieure 
de l’écran, la « Tâche 2 » a été désactivée. L’ensemble du projet est recalculé, sans tenir compte des 
tâches inactives et des relations qui y sont liées.  

Si la tâche qui suit la tâche inactive n’a que cette tâche inactive comme « prédécesseur », cette tâche 
passe à la date de début du projet (si cela a été défini dans les options : « Options / Planification / 
Options de planification / Les nouvelles tâches créées sont planifiées à la date de début du projet » 

MS Project 2010     pg 53 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

(Options / Schedule / Scheduling options for project... / New tasks created are scheduled on project 
start date).  

 
Figure 2‐28 Actif Inactif 

Si une tâche, qui suit la tâche inactive, suit également d’autres tâches, actives elles, ces autres tâches 
actives  deviennent  déterminantes  pour  la  planification  de  la  tâche  suivante,  ce  qui  est  clairement 
expliqué par l’image suivante. 

 
Figure 2‐29 Actif Inactif 2 

2.8.4 AFFICHAGE DES TACHES INACTIVES


Les tâches inactives sont reconnaissables de trois façons : 

o les tâches inactives sont affichées en gris clair et barrées dans la table, 
o dans la colonne « Actif » (Active), le mot « Non » est affiché, 
o la barre dans l’affichage de Gantt est blanche (voir schéma ci‐dessus). 

MS Project 2010     pg 54 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.9 STRUCTURATION PAR « RETRAIT » (ALINEAS) OU PAR « WBS »


2.9.1 GENERALITES
Pour  bien  ordonner  une  liste  d’activités,  il  est  intéressant  de  structurer  les  tâches,  ce  qui  est 
notamment possible en appliquant des Codes (voir le chapitre sur les champs et les codes). 

Deux autres méthodes spécifiques permettent également de structurer les données : 

o le retrait des activités, éventuellement sur plusieurs niveaux, 
o un codage selon la WBS (Work Breakdown Structure). 

L’objectif est : 

o de grouper les données d’activités (durée, coûts,…) à un niveau hiérarchique plus élevé, 
o de résumer un certain nombre d’activités, généralement dans la carte de Gantt, en activités 
récapitulatives. 

2.9.2 RETRAIT (ALINEAS)

2.9.2.1 Généralités
Le  retrait  (alinéas  ou  hiérarchie)  des  activités  s’effectue  en  fonction  du  niveau  hiérarchique  des 
activités dans le projet à planifier. Il est important de définir une structure facilement utilisable. 

Exemple : 

Niveau          1  o BÂTIMENT A  
Niveau       2   GROS ŒUVRE  
Niveau     3   FONDATIONS 
Niveau   4   Zone généralités 
Niveau 5  - Implanter chantier 
Niveau 5  - Creuser puits de fondation 
Niveau 5  - Pose pieux 
Niveau   4   Zone axe A à axe D 
Niveau 5  - Coffrer semelles de fondation 
Niveau 5  - Armer semelles de fondation 
Niveau 5  - Bétonner semelles de fondation 
Niveau 5  - … 
Niveau   4   Zone axe D à axe G 
Niveau 5  - Coffrer semelles de fondation 
Niveau 5  - Armer semelles de fondation 
Niveau 5  - Bétonner semelles de fondation 
Niveau 5  - … 
Niveau      3   REZ‐DE‐CHAUSSÉE 
Niveau   4   Zone axe A à D 
Niveau 5  - Maçonnerie 
Niveau 5  - Hourdis 
Niveau 5  - … 

MS Project 2010     pg 55 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Niveau   4  Zone axe D à axe G 
Niveau 5  - Maçonnerie 
Niveau 5  - Hourdis 
Niveau     3   PREMIER ÉTAGE 
 

2.9.2.2 Marche à suivre pour le retrait (alinéas)


o Méthode la plus rapide : 
 Introduire le premier titre (au premier niveau) et confirmer avec la touche « Enter ». 
 Introduire le titre suivant, moins important dans la hiérarchie, et le décaler. 
 Le retrait peut s’effectuer de différentes façons : 
 avec  l’icône  de  la  flèche  verte  vers  la  droite  dans  la  barre  d’outils  « Tâche  / 
Planifier » (Task / Schedule),   

 
Figure 2‐30 Hiérarchie barre d’outils 

 avec  l’icône  de  la  flèche  verte  vers  la  droite  dans  le  menu  rapide  qui  apparaît 
lorsque l’on clique avec le bouton droit sur le nom de la tâche.    

 
Figure 2‐31 Hiérarchie menu rapide  

 Répéter ces étapes jusqu’à ce que tout se trouve au niveau souhaité. 
o Autre méthode 
 Introduisez  d’abord  tous  les  titres  et  activités  dans  la  colonne  « Nom  de  la  tâche »,  les 
uns en dessous des autres. 
 Décalez ensuite les titres et activités jusqu’au niveau souhaité, comme décrit ci‐dessus. 

Outre l’icône avec la flèche verte vers la droite, permettant de diminuer le niveau, il y a également 
l’icône avec la flèche verte vers la gauche, qui permet de hausser le niveau. 

MS Project 2010     pg 56 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Dans MS Project, cette présentation s’affiche de la manière suivante : 

 
Figure 2‐32 Retrait 

Parfois, on ne désire pas afficher tous les niveaux, par exemple pour des rapports. Il existe deux 
possibilités pour déterminer ce qui doit être affiché ou non : 

o en déterminant, dans le menu « Affichage / Plan », jusqu’à quel niveau les tâches doivent 
être affichées en détail, 
o en cliquant sur les icônes « + » et « ‐ » qui se trouvent devant les titres, ce qui permet de 
déplier et replier des niveaux. 

 
Figure 2‐33 Hiérarchie niveau 

MS Project 2010     pg 57 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Si  l’image  précédente  était  affichée  jusqu’au  niveau  4,  elle  se  présenterait  comme  suit : 
 

 
Figure 2‐34 Hiérarchie niveau 4 
 

2.9.3 WBS (WORK BREAKDOWN STRUCTURE)

2.9.3.1 Généralités
Un  code  WBS  ou  code  de  Structure  de  répartition  du  travail  unique  peut  être  attribué  à  chaque 
activité.  Il  s’agit  d’un  code  alphanumérique  qui  définit  chaque  tâche  de  façon  unique  au  sein  de  la 
structure  du  projet.  Il  convient  tout  d’abord  d’établir  cette  structure  de  répartition  du  travail ; 
ensuite, le code de structure de projet pourra être automatiquement relié aux activités, en fonction 
du décalage des activités. 

2.9.3.2 Construire la Structure de répartition du travail (WBS)


Dans le menu « Projet / Propriétés / WBS » (Project / Properties / WBS), on peut cliquer sur l’option 
« Définir le code » (Define code). De cette manière, le code peut être défini ou renuméroté. 

 
Figure 2‐35 Icône WBS 

L’écran  « Définition  du  code  WBS »  (WBS  Code  definition)  apparaît :  il  convient  d'y  préciser,  pour 
chaque niveau, les aspects suivants : 

 La séquence (Sequence) = les caractères utilisés pour désigner le niveau. Il y a 4 possibilités : 
 Nombres, ordonnés (Numbers, ordered) 
 Majuscules, ordonnées (Uppercase, ordered) 
 Minuscules, ordonnées (Lowercase, ordered) 
 Caractères, désordonnés (Characters, not ordered) ; 

MS Project 2010     pg 58 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 La longueur (Length) (le nombre de signes) ; 
 Le séparateur (Separator) entre les niveaux du code. Il y a 4 possibilités : 
 point, 
 barre horizontale (trait d’union), 
 signe « + », 
 barre oblique (slash). 

 
Figure 2‐36 WBS Définition de code  

Une fois que cet écran est complété, le code de structure est fixé. Le code souhaité doit ensuite être 
introduit tâche par tâche. 

2.9.3.3 Relier la structure de répartition du travail (WBS) aux activités


Pour relier la structure de répartition du travail aux activités, l’utilisateur peut suivre la méthode ci‐
après : 

o introduire tous les titres (= noms des tâches récapitulatives) et toutes les activités ; 
o décaler tous les titres et activités jusqu’au niveau souhaité (voir plus haut) ; 
o créer une table qui permet de relier les codes de structures aux activités. Cette table comprendra 
au moins les champs suivants : 
 N° (ID), 
 Indicateurs (Indicator), 
 Nom (Name), 
 Durée (Duration), 
 Structure de répartition du travail (WBS)  ; 
o remplacer les valeurs proposées (= masque de code) du champ « structure de répartition du 
travail » (WBS). A faire à partir du niveau le plus élevé. Dans tous les niveaux inférieurs, le niveau 
supérieur sera automatiquement modifié dans le masque de code. 

MS Project 2010     pg 59 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Image du masque de code, lorsque la structure de répartition du travail n'est pas encore reliée aux 
activités : 

 
Figure 2‐37 WBS Masque de code 

Image de la structure de répartition du travail reliée aux activités : 

 
Figure 2‐38 WBS Attribuer code 

MS Project 2010     pg 60 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.10 PLANIFICATION MANUELLE ET PLANIFICATION « TOP‐DOWN »


2.10.1 GENERALITES
Généralement,  les  tâches  sont  planifiées  « automatiquement ».  A  la  suite  de  l’introduction  d’une 
nouvelle tâche et des relations s’y rapportant, MS Project calcule automatiquement la date à laquelle 
la tâche sera effectuée, en tenant compte des tâches reliées et de leurs relations. 

De ce point de vue, il est impossible de saisir d'abord une tâche récapitulative, puis de planifier plus 
en détail les tâches inférieures. En effet, dans la conception traditionnelle, les tâches partielles (celles 
du  niveau  le  plus  bas)  sont  introduites  en  premier  lieu,  puis  la  tâche  récapitulative  est  calculée 
automatiquement  sur  la  base  de  ces  tâches  partielles  détaillées.  Il  s’agit  d’une  planification 
« Bottom‐up ».  

Cependant,  avec  MS  Project  2010,  il  est  désormais  possible  de  planifier  les  tâches  non  pas 
« automatiquement »,  mais  « manuellement ».  En  cas  de  tâches  planifiées  manuellement,  MS 
Project ne tient pas compte de la logique du réseau. Les tâches sont simplement placées selon des 
critères  définis  manuellement,  ce  qui  permet  dès  lors  une  planification  « Top‐down ».  Il  est 
également possible de saisir des informations encore inconnues concernant des tâches dans la tâche 
concernée. 

2.10.2 DEFINIR LE MODE MANUEL OU AUTOMATIQUE


Le mode des tâches sélectionnées peut être défini de deux façons : 

o dans  la  barre  d’outils  « Tâche  /  Tâches  /  Planification  manuelle  (ou  Planification 
automatique) » (Task / Tasks / Manually Schedule (ou : Auto Schedule) ; 
o dans la colonne « Mode Tâche » (Task Mode), en sélectionnant l'un des deux  types dans le 
menu déroulant.  

Il est également possible de décider de créer automatiquement toutes les nouvelles tâches dans l’un 
des deux modes, par le menu déroulant de la barre d’outils « Tâche / Tâches / Mode » (Task / Tasks / 
Mode). 

 
Figure 2‐39 Définir manuellement 

MS Project 2010     pg 61 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.10.3 AFFICHAGE DES TACHES MANUELLES


Les tâches planifiées manuellement sont reconnaissables : 

o à l’icône dans la colonne « Mode Tâche » (Task Mode) ;   
o à l’icône éclairée dans la barre d’outils « Tâche / Tâches » (Task / Tasks) lorsqu’une tâche est 
sélectionnée ;   
o au style de barre modifié par défaut dans l’affichage de Gantt.   
 Le  début  et  la  fin  de  la  barre  des  tâches  sont  marqués  d’un  crochet  accentué,  les 
barres sont plus claires, si la durée n’est pas connue, mais seule une date de début 
ou de fin est représentée avec un crochet accentué… 
 Une  tâche  récapitulative  est  dédoublée,  la  durée  manuelle  est  mentionnée  au‐
dessus, en dessous la durée telle qu’elle serait calculée automatiquement. Si la durée 
calculée  automatiquement  dépasse  la  durée  manuelle,  la  barre  inférieure  est 
affichée  en  rouge.  La  tâche  partielle  qui  est  à  l’origine  de  ce  dépassement  est 
également entourée d’une ligne en pointillés. 

 
Figure 2‐40 Afficher manuellement 

2.10.4 EXEMPLE DE PLANIFICATION TOP‐DOWN


Description de la création de la figure ci‐dessous : 

 définir « Fondations, 15 jours » en mode manuel ; 
 définir  « Zone  général, 9  jours »  en  mode  manuel  et  décaler  cette  tâche  au  niveau  1.  La  tâche 
« Fondations » devient alors une tâche récapitulative ; 
 définir les trois tâches partielles inférieures de « Zone général » en mode manuel et les décaler 
pour que « Zone général » devienne une tâche récapitulative.  

MS Project 2010     pg 62 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

- Aucune durée n’a été introduite à « Creuser puits de fondation », mais bien le texte « A 
discuter ». 
- La date de début de « Enfoncer pieux » a été définie manuellement. 
- Introduction des relations « FD » (FS) d’une durée de « 0 ». 
 Les  autres  tâches  de  « Zone  as  A  à  D »  et  de  « Zone  as  D  à  as  G »  ont  été  définies  en  mode 
automatique. 

Nous remarquons que la durée de 9 jours définie manuellement pour la tâche « Zone général » était 
trop courte.  

 
Figure 2‐41 Exemple manuel 

 Après  concertation,  la  durée  de  « Creuser  puits  de  fondation »  peut  être  fixée  à,  par 
exemple, 6 jours. 
 La tâche suivante, « Enfoncer pieux », ne glisse pas encore, bien qu’une relation « FD » (FS) 
d’une  durée  de  « 0 »  ait  été  introduite,  parce  qu’une  date  de  début  a  été  définie 
manuellement. Cette saisie manuelle a la priorité sur la logique du réseau. 

 
Figure 2‐42 Exemple manuel 2 

 
 Lorsque l’on place le curseur sur la barre de tâche « Enfoncer pieux », un écran d'information 
apparaît, indiquant qu'il y a peut‐être un problème de planification. 

MS Project 2010     pg 63 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 2‐43 Problème de planification 

 En cliquant avec le bouton droit dans la barre de tâche un menu rapide apparaît dans lequel 
le problème peut être résolu en sélectionnant : 
- Respecter les liens (Respect Links) : la date de début est définie par la relation et non 
par la date saisie manuellement ; 
- Activer la planification automatique (Switch to Auto Scheduled) : MS Project va 
planifier la tâche comme elle serait planifiée normalement, selon la planification 
automatique ; 
- Corriger dans l’inspecteur de tâches (Fix in Task inspector) : l’inspecteur de tâches 
s’ouvre. 

 
Figure 2‐44 Menu « Problème de planification » 

 L’inspecteur de tâches : 
- Les avertissements sont d'abord affichés : 
 La tâche « Enfoncer pieux » doit être retardée de 2 jours 
 La tâche « Enfoncer pieux » se termine après son récapitulatif « Zone 
généralités » 
- Deux options sont proposées pour supprimer le conflit : 
 En allongeant la tâche récapitulative, celle‐ci n'est plus moins longue que les 
tâches partielles (MAIS : dans ce cas, la date de début de « Enfoncer pieux » 
n’est toujours pas correcte ; cette option n’est donc pas sélectionnée). 

 
Figure 2‐45  Problème de récapitulation « Retarder la tâche récapitulative » 

 En  respectant  les  liaisons,  la  date  de  début  de  « Enfoncer  pieux »  sera 
correcte  (MAIS :  la  tâche  récapitulative  sera  alors  toujours  trop  courte  ; 

MS Project 2010     pg 64 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

cette option n’est donc pas sélectionnée).   

 
Figure 2‐1 Problème de planification « Respecter les liaisons » 

 La planification automatique supprime le mode manuel. La relation est donc 
suivie. Cependant, cela ne résout rien quant à la tâche récapitulative. Celle‐ci 
devra être modifiée plus tard.   

 
Figure 2‐46 Problème de planification « Automatique » 

 Il convient ensuite de vérifier que tous les conflits ont été résolus. 
- Tout en bas se trouvent les causes du conflit. 

MS Project 2010     pg 65 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 2‐47 Problème de planification « Inspecteur de tâches » 

MS Project 2010     pg 66 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.11 COPIER ET COLLER DES ACTIVITES


2.11.1 GENERALITES
Le copiage de tâches est assez simple. 

o Choisissez  les  tâches  à  copier :  pour  faire  en  sorte  que 


toutes les données de tâches soient également copiées, il 
est  préférable  de  sélectionner  la  tâche  à  copier  en 
cliquant  avec  le  bouton  gauche  de  la  souris  dans  la 
colonne N°. 
o Dans  l’onglet  « Tâche »  (Task),  sélectionnez  l’icône 
« Copier » (Copy) (ou utilisez le raccourci CTRL +C). 
o Sélectionnez  la  ligne  à  laquelle  la  (les)  tâche(s)  doi(ven)t  Figure 2‐48 Icône « Copier coller » 
être collée(s). 
o Dans l’onglet « Tâche » (Task), sélectionnez l’icône « Coller » (Paste) (ou utilisez le raccourci 
CTRL +V). 

Le  paragraphe  suivant  mentionne  un  problème  qui  peut  survenir  lors  du  copiage  et  du  collage 
d’activités.  La  copie  est  parfois  différente  de  l'original.  Lisez  donc  attentivement  le  paragraphe 
suivant. 

2.11.2 ERREURS LORS DU COPIAGE ET COLLAGE APRES CLASSEMENT DES TACHES

2.11.2.1 Description du problème


Selon  les  paramètres  par  défaut  de  MS  Project,  les  activités  sont  placées  les  unes  en  dessous  des 
autres  en  fonction  de  leur  numéro.  Comme  expliqué  plus  haut,  d’autres  critères  de  classement 
peuvent  également  être  utilisés.  Les  tests  du  programme  ont  permis  de  constater  que  des  erreurs 
pouvaient  survenir  lors  du  copiage  et  du  collage  d’activités,  lorsqu’un  classement  autre  que  le 
classement par défaut est défini. 

Lorsque,  dans  le  menu  « Trier »  (Sort), 


l’utilisateur  choisit  de  garder  les  numéros  de 
ligne  originaux  attribués  par  MS  Project  au 
moment  de  la  création  des  activités,  les 
relations sont copiées de manière erronée. 

 
Ne pas cocher signifie que la 
tâche gardera son N° initial. 
 

 
Figure 2‐49 Copier coller 1 
 

MS Project 2010     pg 67 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Exemple d’activités introduites classées par défaut selon le N° : 

 
Figure 2‐50 Copier coller 2 

Les mêmes activités, classées selon le « Début » : l’ordre a été modifié, les numéros de ligne 
originaux ont été maintenus : 

 
Figure 2‐51 Copier coller 3 

Les activités copiées et collées présentent des relations erronées : 

 
Figure 2‐52 Copier coller 4 

2.11.2.2 Solutions à ce problème


 
o Solution  1 :  Lorsque,  dans  le  menu 
« Trier »  (Sort),  l’utilisateur  choisit  de 
renuméroter  les  numéros  de  ligne 
originaux  attribués  par  MS  Project  au 
moment  de  la  création  des  activités, 
nous  remarquons  que  le  problème  ne 
se pose plus. 
 
Cocher signifie que les tâches 
  seront renumérotées. 

  Figure 2‐53 Copier coller 5 

MS Project 2010     pg 68 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Solution 2 : Lorsque les tâches se trouvent sous une « tâche récapitulative » (Summary task), le 
problème ne se pose pas. Même lorsque les numéros de ligne ne sont pas renommés. Pour créer 
une  tâche  récapitulative,  les  activités  séparées  doivent  d’abord  être  décalées.  Pour  ce  faire, 
sélectionner  d’abord  les  activités  concernées  et  cliquer  dans  l’onglet  « Tâche »  sur  l’icône 
« Récapitulatif » (Task ‐> Summary task). On donne ensuite un titre à la tâche récapitulative. 
 
Cette  tâche  récapitulative  doit  être  repliée  puis  copiée  et  collée.  Lorsque  l’on  déplie  la  tâche 
récapitulative  copiée,  les  relations  sont  correctes.  Les  tâches  peuvent  éventuellement  être  de 
nouveau alignées ; le titre de la tâche récapitulative peut ensuite être supprimé. 
 

 
Figure 2‐54 Récapitulatif après classement 

 
Figure 2‐55 Plier le récapitulatif 

 
Figure 2‐56 Récapitulatif copié 

MS Project 2010     pg 69 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

2.12 LES MODELES (TEMPLATES)


2.12.1 GENERALITES
Un projet de modèle (template) contient toutes sortes d’informations utiles et réutilisables, si bien 
que  lorsqu’un  nouveau  projet  est  créé,  toutes  ces  données  ne  doivent  pas  de  nouveau  être 
introduites. 

Un modèle peut : 

o être  un  nouveau  fichier  (mais  dans  ce  cas  toutes  les  données  doivent  toujours  être 
introduites), 
o déjà  contenir  un  ensemble  d'activités  et  de  relations  (par  exemple  la  planification  d'un 
étage), 
o contenir  une  ou  plusieurs  des  données  suivantes :  ressources,  calendriers,  codes,  tables, 
affichages, activités, relations. 

Un certain nombre de modèles peuvent être sélectionnés dans le backstage. 

Figure 2‐57 Modèles backstage 

2.12.2 CREER SES PROPRES MODELES


La création d’un modèle personnel est identique à la création d’un nouveau projet. Seule différence, 
lorsque l’on clique sur « Enregistrer sous » (Save as), il faut sélectionner « Modèle de projet » (*.mpt) 
comme type de fichier.  

MS Project 2010     pg 70 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Les modèles sont enregistrés dans les répertoires mentionnés dans les options de backstage, ou dans 
le répertoire défini au moment de l’enregistrement. 

Type modèle

Figure 2‐58 Enregistrer sous « Modèle »

MS Project 2010     pg 71 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 3.
CALENDRIERS













MS Project 2010     pg 72 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 


3.1 BASE DES CALENDRIERS
3.1.1 GENERALITES
Cette partie du cours ne traite que de la modification des paramètres par défaut de MS Project ; on 
part du principe que les activités sont effectuées sur la base de : 

o journées de 8 heures, 
o semaines de 5 jours. 

Les dates de début et de fin, au plus tôt et au plus tard, sont exprimées en dates de calendrier. Dans 
la barre de menu « Fichier » (File), « Options » (Options), la partie « Planification » (Schedule) affiche 
un certain nombre de paramètres définis concernant le projet : 

o La semaine commence le lundi.  
o On travaille 8 heures par jour.  
o On travaille  40 heures  (=  5 jours x 8 heures)  par 
semaine.  
o Lorsqu’une  activité  est  introduite  en  « mois », 
elle est convertie en 20 jours par mois. 
o Lorsqu’une  activité  est  introduite  en  « jours », 
elle  est  convertie  en  nombre  d’heures,  sur  la 
base de ces paramètres. 
Figure 3‐1 Temps de travail standard 
 

Lorsqu’un  nouveau  projet  est  créé,  MS  Project  relie  par  définition  le  calendrier  « Standard »  au 
projet.  Le  choix  du  calendrier  est  affiché  dans  l’écran  « Informations  sur  le  projet »  (Project 
information).  Les paramètres de base de ce calendrier par défaut sont identiques à ceux qui ont été 
définis dans le menu « Fichier » (File), « Options » (Options), onglet « Planification » (Schedule). 

 
Figure 3‐1 Informations sur le projet « Calendrier » 

Une activité introduite dans le projet à partir du calendrier par défaut et à laquelle une durée de 5 
jours a été affectée, se voit octroyer une durée interne de 5 jours et s'étalera également sur 5 jours 
ouvrés dans la partie graphique. 

MS Project 2010     pg 73 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Afin de veiller à ce que les dates reliées aux activités correspondent à la réalité, quelques données 
supplémentaires doivent être introduites dans ce calendrier par défaut, à savoir : 

o les jours fériés légaux, 
o les éventuels jours de congé supplémentaires, 
o les éventuelles journées d’intempéries. 

3.1.2 L’ECRAN DE CALENDRIER


L’écran de calendrier apparaît lorsque l’on clique, dans la barre de menu « Projet », sur l’icône 
« Modifier le temps de travail » (Change Working Time). 

 
Figure 3‐2 Afficher « Modifier le temps de travail » 

L’écran affiché se présente comme suit : 

  Choix du calendrier à adapter. Par défaut il s'agit du calendrier 
"Standard" qui est d'ailleurs affecté par défaut au projet dans 
  la fenêtre Information sur le projet.  

Création d'un nouveau 
légende calendrier 

Défilement du calendrier 

Bouton pour modifier le 
détails des différentes 
périodes d'exceptions 
Champs à remplir pour 
enregistrer une période 
de travail ou de congé 

 
Figure 3‐3 Écran « Modifier le temps de travail » 

MS Project 2010     pg 74 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Affichage des jours de travail par défaut

Affichage des jours de congé par défaut

Jours de travail dont les heures ont été modifiées 

Jours d'exceptions

Affichage lorsqu'une semaine entière a été modifiée 
 
Figure 3‐4 Légende « Écran de calendrier » 

Lorsque,  dans  la  partie  grise  du  calendrier,  les  lettres  « L », 
« Ma »,  « Me »,  « J »  ou  « V »  sont  soulignées,  cela  signifie 
qu’une  modification  à  été  apportée  aux  paramètres  pour  ces 
jours. 

Lorsque,  dans  la  partie  blanche  du  calendrier,  un  jour  est 
souligné, cela signifie qu’une modification à été apportée pour ce 
jour,  et  que  ce  jour  diffère  donc  d’un  jour  ouvré  normal.  La 
hachure  détermine  alors  si  ce  jour  doit  ou  non  être  considéré 
comme un jour ouvré complet.  Figure 3‐2 Calendrier modifié 

3.1.3 APPORTER DES MODIFICATIONS DANS UN CALENDRIER


Pour apporter des modifications dans un calendrier, il convient : 

o de sélectionner, dans le haut de l’écran de calendrier, le calendrier souhaité ; 
o d’introduire,  dans  le  champ  Nom  (Name)  de  l’onglet  « Exceptions »  (Exceptions),  le  nom  de  la 
modification, par exemple « le vendredi jusque 15h » ; 
o de sélectionner dans le calendrier, au moyen de la flèche dans la colonne « Début », le jour qui 
doit être modifié ;  
o et de cliquer sur « Détails » pour spécifier la modification et éventuellement définir un schéma 
de retour. 
o Une  variante  consiste  à  d’abord  sélectionner  le  jour  à  modifier  dans  le  grand  calendrier,  et  à 
introduire ensuite le nom dans la colonne « Nom » de l’onglet « Exceptions ». Après confirmation 
avec  la  touche  Enter,  MS  Project  indique  automatiquement  ces  dates  dans  le  champ 
« Exceptions ». 

MS Project 2010     pg 75 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Dans la fenêtre « Détails », il convient de 
déterminer s’il s’agit d’un jour « chômé » 
(Nonworking)  ou  d’un  « temps  de 
travail »  (Working  times).  Lorsque  l’on 
opte  pour  un  jour  ouvré,  on  peut 
introduire des heures différentes. 

 
Figure 3‐3 Modification de calendrier
  « Détails »

Il est possible de définir un schéma de périodicité : 

o sur base quotidienne (Daily) : 
 on définit à quelle fréquence en nombre de jours cela se produit. 
o sur base hebdomadaire (Weekly) : 
 on définit à quelle fréquence en nombre de semaines et quel jour de la semaine cela 
se produit. 

 
Figure 3‐5 Périodicité hebdomadaire 

o sur base mensuelle (Monthly) : 
 on définit au quantième jour du mois et à quelle fréquence en mois cela se produit. 
 OU on définit au quantième jour de la semaine et à quelle fréquence en mois cela se 
produit. 

 
Figure 3‐6 Périodicité mensuelle 

o sur base annuelle (Yearly) : 
 on  définit  à  quelle  date  ou  au  quantième  jour  de  la  semaine  de  quel  mois  cela  se 
produit. 

MS Project 2010     pg 76 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 3‐4 Périodicité annuelle 

Dans chacun de ces cas, il convient de définir la plage de périodicité. 

 
Figure 3‐7 Plage de périodicité 

Si  la  saisie  n’est  pas  effectuée  dans  l’onglet  « Exceptions »  (Exceptions),  mais  dans  l’onglet 
« Semaines de travail » (Work weeks), un autre écran de détails apparaît. 

 
Figure 3‐5 Semaine de travail exceptionnelle 

Dans  cet  écran,  il  est  possible  d’affecter  à  des  jours  des  temps  de  travail  spécifiques.  Les  jours 
auxquels s’applique cette différence peuvent être sélectionnés en cliquant avec le bouton gauche de 
la souris et en appuyant sur la touche Ctrl. 

3.1.4 LA CREATION DE CALENDRIERS DE PROJET SUPPLEMENTAIRES


Dans  MS  Project,  il  est  possible  de  créer  un  nombre  infini  de  calendriers.  Plusieurs  calendriers 
peuvent même être combinés dans un seul et même projet. 

L’écran  de  calendrier  apparaît  lorsque  l’on  clique,  dans  la  barre  de  menu  « Projet »,  sur  l’icône 
« Modifier le temps de travail » (Change Working Time) (voir plus haut). Sélectionner ensuite « Créer 
un nouveau calendrier » (Create new calendar). 

L’utilisateur peut même attribuer un nom à ce nouveau calendrier. De plus, il a encore le choix entre 
2 types de calendriers : 

MS Project 2010     pg 77 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Un  nouveau  calendrier  de  base  (base 


calendar) :  dans  ce  cas,  les  paramètres 
de  base,  tels  que  définis  dans 
« Fichier »  (File)  ‐>  « Options » 
(Options)  ‐>  Planification  (Schedule), 
restent inchangés. Tous les autres jours 

chômés doivent de nouveau être introduits et les  Figure 3‐6 Nouveau calendrier  


modifications  du  nombre  d’heures  de  travail  par  jour  doivent  être  effectuées  dans  ce 
calendrier. 
o Un nouveau  calendrier qui est la copie d’un  calendrier existant, tous les jours de congé  et 
modifications introduits dans le calendrier copié étant repris.  

Un  seul  calendrier  peut  être  affiché  dans  la  partie  graphique.  La  commande  « Échelle  de  temps » 
apparaît lorsque l’on clique avec le bouton droit de la souris sur l’échelle de temps au‐dessus de la 
partie graphique ; dans l'onglet « Périodes chômées » (Timescale / Nonworking time), il convient de 
déterminer quel calendrier doit être affiché dans la partie graphique. Cet écran apparaît également 
en cliquant avec le bouton droit de la souris dans la partie graphique et en sélectionnant « Période 
chômée » (Nonworking time).  

3.1.5 RELIER UN AUTRE CALENDRIER A UN PROJET


Par défaut, MS Project relie le calendrier « Standard » (Standard) à un projet.  

 Si  un  autre  calendrier  est  relié  à  un  projet,  il  a  un  effet  sur  TOUTES  les  données  calculées  par  MS 
Project, sauf pour les activités reliées à un calendrier différent.  

Pour  relier  un  autre  calendrier  à  un  projet,  il  convient  de  sélectionner  un  calendrier  existant  dans 
l’écran « Informations sur le projet ». Cet écran s’affiche lorsque l’on clique sur l’onglet « Projet » ‐> 
« Informations sur le projet ». 

 
Figure 3‐8 Calendrier « Informations sur le projet » 

MS Project 2010     pg 78 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

3.1.6 RELIER UN AUTRE CALENDRIER A UNE ACTIVITE INDIVIDUELLE


Il  est  possible  de  relier  un  calendrier  différent  du  calendrier  du  projet  à  une  activité  individuelle.  Il 
existe 2 manières simples de le faire : 

o dans l’écran « Informations sur la tâche » (Task information) ; 
o dans la colonne « Calendrier des tâches » (Task calendar) d’une table.   

3.1.6.1 Dans l’écran « Informations sur la tâche »


L’écran  « Informations  sur  la  tâche »  (Task  information)  peut  être  ouvert  de  différentes  manières 
(voir plus haut) : 

o soit en double‐cliquant sur l’activité, 
o soit en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’activité et  en choisissant « Information » 
(Information) dans le menu affiché, 
o Soit en appuyant sur Shift + F2, 
o soit  en  cliquant  sur  l’icône  « Informations »  (Information)  dans  le  groupe  « Propriétés »  de  la 
barre de menu « Tâche » (Task).  

Dans l'onglet « Avancées » (Advanced), « aucun » (none) est la valeur sélectionnée par défaut à côté 
du  champ  « Calendrier »,  ce  qui  signifie  qu’aucun  calendrier  spécifique  n’est  lié  à  la  tâche  et  que 
l’activité  est  placée  dans  le  temps  conformément  au  calendrier  mentionné  dans  l’écran 
« Informations  sur  le  projet »  (Project  information).  Le  calendrier  souhaité  peut  être  relié  ici  à 
l’activité concernée. 

 
Figure 3‐9 Calendrier « Informations sur la tâche » 

3.1.6.2 Dans la colonne d'une table


La colonne « Calendrier des tâches » (Task calendar) peut être affichée dans n’importe quelle table. 
Dans cette colonne, des calendriers spécifiques peuvent être reliés à des activités. 

MS Project 2010     pg 79 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 3‐10 Colonne « Calendrier des tâches » 

3.1.7 SUPPRIMER OU RENOMMER DES CALENDRIERS


Il  est  possible  de  supprimer  ou  de  renommer  des  calendriers  dans  « Fichier  ‐>  Informations  ‐> 
Organisateur » (File ‐> Info ‐> Organizer), onglet « Calendrier » (Calendars). 

Figure 3‐11 Organisateur de calendrier 

3.1.8 IMPRIMER DES CALENDRIERS


Il  peut  s'avérer  intéressant  d'avoir  une  vue  d’ensemble  des  jours  chômés  dans  les  différents 
calendriers.  Les  calendriers  peuvent  être  imprimés  à  partir  de  rapports  prédéfinis.  Pour  ce  faire, 
choisir l’onglet « Projet » dans la barre de menu, puis cliquer sur « Rapports / Vue d’ensemble / Jours 
ouvrés » (Reports / Overview / Working Days). 

 
Figure 3‐7 Rapport de calendrier 

MS Project 2010     pg 80 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

3.2 DATES BUTOIRS OU CONTRAINTES


3.2.1 GENERALITES
Des contraintes de dates sont utilisées pour faire en sorte que les activités commencent ou se 
terminent à des dates différentes de celles calculées par MS Project. Ces contraintes doivent être 
traitées précautionneusement parce qu’elles peuvent modifier radicalement les données calculées et 
rompre la construction logique du réseau. 

MS Project accepte 8 sortes de contraintes : 

o Dès Que Possible    (DQP)      As Soon As Possible  (ASAP) 


o Le Plus Tard Possible  (LPTP)      As Late As Possible  (ALAP) 
o Début Au Plus Tôt Le  (DPTO)      Start No Earlier Than  (SNET) 
o Début Au Plus tard Le  (DPTA)      Start No Later Than  (SNLT) 
o Fin Au Plus Tôt Le    (FPTO)      Finish No Earlier Than  (FNET) 
o Fin Au Plus Tard Le    (FPTA)      Finish No Later Than  (FNLT) 
o Doit Commencer Le  (DCL)      Must Start On    (MSO) 
o Doit Finir Le    (DFL)      Must Finish On    (MFO) 

Les contraintes de dates peuvent être reliées de plusieurs façons à une activité. Les meilleures sont : 

a) Dans le menu « Tâche / Informations » (Task / Information), onglet « Avancées » (Advanced). On 
peut  afficher  cet  écran  en  double‐cliquant  sur  l’activité  concernée,  par  le  biais  de  la  barre  de 
menu Tâche (Task), ou en utilisant le raccourci « Shift » + « F2 ».  

 
Figure 3‐12 Types de contraintes 

MS Project 2010     pg 81 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

b) Dans la table « Dates contraintes » (Constraint Dates). Cette table peut être sélectionnée dans le 
menu « Affichage / Tables / Plus de tables » (View / Tables / More Tables). 

 
Figure 3‐13 Table « Types de contraintes » 

Le  repérage  d’activités  auxquelles  sont  reliées  des  dates  butoirs  ou  des  contraintes  de  dates 
s’effectue le plus facilement via la colonne des indicateurs dans la table « Entrée » (Entry). Une icône 
apparaît dans la colonne des indicateurs pour signaler que l’activité est spéciale. Lorsque l’on place le 
curseur sur cet icône, le type de contrainte et la date de la contrainte apparaissent. 

 
Figure 3‐14 Indicateur de contrainte 

3.2.2 CONTRAINTE DES QUE POSSIBLE (AS SOON AS POSSIBLE)


Cette contrainte indique que MS Project va planifier toutes les activités dès que possible, en tenant 
compte de la durée des activités et des relations liées à ces activités.  

C’est la façon de planifier la plus courante. Cette contrainte de date est automatiquement attribuée à 
toutes les activités si, dans le menu « Informations sur le projet », on a choisi de planifier le projet à 
partir d’une date de début à introduire. 

Si une contrainte a été placée accidentellement sur une tâche en glissant la tâche ou en modifiant la 
date  de  début  ou  de  fin,  cette  contrainte  erronée  peut  être  supprimée  en  redéfinissant  « Dès  Que 
Possible » pour cette activité. 

3.2.3 CONTRAINTE LE PLUS TARD POSSIBLE (AS LATE AS POSSIBLE)


Lorsque  l’on  impose  cette  contrainte,  l’activité  sera  planifiée  le  plus  tard  possible,  même  si  elle 
pourrait en fait commencer plus tôt. Une éventuelle marge se placera donc au début de l’activité et 
non à la fin. 

MS Project 2010     pg 82 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

3.2.4 CONTRAINTE DEBUT AU PLUS TOT LE (START NO EARLIER THAN)


Lorsque  l’on  impose  cette  contrainte,  l’activité  ne  commencera  pas  plus  tôt  que  la  date  précisée, 
même si, selon le calcul par défaut, elle pourrait en fait commencer plus tôt. 

3.2.5 CONTRAINTE DEBUT AU PLUS TARD LE (START NO LATER THAN)


Lorsque  l’on  impose  cette  contrainte,  l’activité  ne  commencera  pas  plus  tard  que  la  date  précisée, 
même si, selon le calcul par défaut, elle ne pourrait en fait pas encore commencer. 

3.2.6 CONTRAINTE FIN AU PLUS TOT LE (FINISH NO EARLIER THAN)


Lorsque  l’on  impose  cette  contrainte,  la  fin  de  l’activité  ne  sera  pas  planifiée  plus  tôt  que  la  date 
précisée,  même  si,  selon  le  calcul  par  défaut,  l’activité  pourrait  en  fait  commencer  plus  tôt.  Une 
éventuelle marge se placera donc au début de l’activité et non à la fin. 

3.2.7 CONTRAINTE FIN AU PLUS TARD LE (FINISH NO LATER THAN)


Lorsque  l’on  impose  cette  contrainte,  la  fin  de  l’activité  ne  sera  pas  planifiée  plus  tard  que  la  date 
précisée, même si, selon le calcul par défaut, l’activité ne pourrait pas encore commencer. 

3.2.8 CONTRAINTE DOIT COMMENCER LE (MUST START ON)


Il s'agit de l'une des contraintes dites  « fortes ». Elle empêche de déplacer l’activité dans  le temps.  
On définit une seule date spécifique à laquelle l'activité DEVRA de toute façon commencer. 

3.2.9 CONTRAINTE DOIT FINIR LE (MUST FINISH ON)


Il s'agit de l'une des contraintes dites  « fortes ». Elle empêche de déplacer l’activité dans  le temps.  
On  définit  une  seule  date  spécifique  à  laquelle  l'activité  DEVRA  de  toute  façon  finir.

MS Project 2010     pg 83 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

3.3 ÉCHEANCES
3.3.1 GENERALITES
Il est possible de relier une échéance, une date de fin ou une date limite promise à une activité dans 
le menu « Informations sur la tâche » (Task Information), onglet « Avancées » (Advanced). 

 
Figure 3‐15 Échéance 

Lorsqu’une échéance a été attribuée à une activité, une flèche apparaît dans la partie graphique et 
indique la date de fin à ne pas dépasser pour l'activité. Lorsqu’une échéance est passée, par exemple 
lors du recalcul d'un projet, une icône apparaît dans la colonne des indicateurs.  

 
Figure 3‐16 Flèche échéance 

MS Project 2010     pg 84 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 4.
FORMAT

MS Project 2010     pg 85 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.1 GENERALITES
L’image suivante donne une vue d’ensemble des différentes parties d’un projet dont la disposition 
peut être modifiée. 

Echelle de temps

Texte dont la 
police peut être 
modifiée 
Affichage des 
relations 

Données à 
afficher  Chemin 
sur les  critique 
barres 

Affichage des périodes 
de congé 
 
Quadrillage des colonnes 
Figure 4‐1 Disposition à réaliser  et de la partie graphique 

MS Project 2010     pg 86 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.2 DEFINIR LA DISPOSITION GENERALE


Il  est  possible,  dans  le  menu  « Format »  (Format)  avec  la  commande  « Disposition »,  de  définir 
facilement la présentation graphique des barres et des relations. 

 
Figure 4‐2 Barre d’outils « Format » 

La partie intitulée « Liaisons » (Links) règle le mode de présentation des relations : 

o ne pas afficher les relations ; 
o afficher les relations, avec un choix parmi deux présentations. 

La partie « Barres » (Bars) permet : 

o de  choisir  comment  la  date  doit  être  affichée  lorsque  l’on  choisit  de  l’afficher  dans  les 
barres ; 
o de déterminer la hauteur des barres ; 
o d’afficher  les  tâches  séparées  dans  la  barre  récapitulative,  en  sélectionnant  « Toujours 
reporter les barres du Gantt » (Always roll up Gantt bars) ;  
 lorsque  la  tâche  récapitulative  est  dépliée  (donc 
lorsque  toutes  les  tâches  séparées  sont  affichées 
dans  la  table),  les  tâches  séparées  peuvent  être 
cachées  dans  la  barre  récapitulative  si  l’on 
sélectionne  « Masquer  les  barres  de  report  pour 
les  tâches  récapitulatives  développées »  (Hide 
rollup bars when summary expanded). 
o d’afficher ou non les barres sur une journée entière ; 
o d’afficher  ou  non  les  tâches  fractionnées  dans  une  barre 
fractionnée.  Lorsque  l’on  choisit  de  ne  pas  voir  le 
« fractionnement »,  une  longue  barre  continue  est 
simplement affichée. 

La partie « Autres » (Other) sert à :  Figure 4‐1 Menu 
« Disposition » 

o afficher ou non des dessins dans la partie graphique. 

4.3 LE CHEMIN CRITIQUE


4.3.1 CALCUL DU CHEMIN CRITIQUE
Lorsque l’on clique sur « Fichier » (File) ‐> « Options » (Options) ‐> « Options avancées » (Advanced), 
l’image suivante apparaît. Dans la partie « Options de calcul », les paramètres suivants peuvent être 
définis.  

MS Project 2010     pg 87 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Pour afficher les activités open ends comme critique

Modification du niveau de criticité
 
Figure 4‐3 Paramètres chemin critique 

On part généralement du principe que le chemin critique est défini par les activités avec une marge 
inférieure  ou  égale  à  zéro.  Cependant,  l’utilisateur  peut  déterminer  lui‐même  à  partir  de  quelle 
marge MS Project peut considérer une activité comme « critique ». Dans le cas de grands projets ou 
de projets avec un délai d’exécution court, les activités ayant par exemple une marge de jusqu’à 4 
jours peuvent être considérées comme critiques et donc être désignées comme telles. 

MS Project offre également la possibilité de considérer comme  critiques les activités « open end », 
c’est‐à‐dire  celles  n'étant  pas  suivies  d’autres  tâches,  en  sélectionnant  « Calculer  les  chemins 
critiques  multiples »  (Calculate  multiple  critical  paths).  Il  est  conseillé  de  demander  deux  calculs 
après la saisie de toutes les activités et les relations : 

o d’abord en cochant la case du calcul des chemins critiques multiples ; 
o puis en décochant cette case. 
 

4.3.2 PRESENTATION DES ACTIVITES CRITIQUES


D'un  point  de  vue  international,  on  différencie  l’apparence  des  activités  critiques  et  non  critiques 
dans  les  diagrammes  et  réseaux  de  Gantt.  Il  est  généralement  admis  de  représenter  les  activités 
critiques en « rouge ».  

Par  défaut,  le  diagramme  de  Gantt  de  MS  Project  ne  fait  pas  de  distinction  de  couleurs  entre  les 
activités critiques et non critiques, et toutes les barres sont bleues.  

En adaptant les styles de barres, il est cependant possible d’instaurer une différence de couleurs (voir 
le chapitre sur le format des styles de barres). 

Dans la présentation du « diagramme de tâches » (Network diagram = PDM) par contre, les couleurs 
sont différenciées par défaut. 

MS Project 2010     pg 88 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.4 DEFINIR LES STYLES DES BARRES


4.4.1 GENERALITES
Le menu « Styles des barres » (Bar styles) permet de déterminer la manière de présenter les données 
des activités dans la partie graphique.  

Ce menu peut être affiché de deux façons : 

o en  cliquant  avec  le  bouton  droit  dans  la  partie  graphique  (PAS  sur  une  barre)  et  en 
sélectionnant « Barres et Styles » ; 
o en cliquant sur la barre de menu « Format » ‐> « Format » ‐> « Barres et Styles » (Format ‐> 
Format ‐> Bar styles). 

 
Figure 4‐4 Barre d’outils « Format » Styles des barres 

 
Figure 4‐5 Styles des barres 

Ces  paramètres  s’appliquent  à  toutes  les  activités  qui  répondent  à  la  condition  « Représente  les 
tâches » (Show for … tasks). 

Les styles des barres peuvent être : 

o modifiés ; 
o supprimés ; 

MS Project 2010     pg 89 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o renouvelés. 

Pour chaque élément à afficher, les données suivantes peuvent être définies : 

o un nom (Name) pour la donnée à afficher ; 
o l’apparence (Appearance) : forme, type, motif et couleur du début, du milieu et de la fin de 
l’élément à afficher ; 
o le critère qui détermine à quelles tâches s’applique le paramètre (Show for … tasks) ; 
o Ligne : à quelle ligne il doit être affiché ; 
o De (From) : le point de départ de l’élément à afficher ; 
o A (To) : le point d’arrivée de l’élément à afficher ; 
o dans l’onglet « Texte » (Text) : indiquer si un texte doit être relié à l’élément à afficher. 
 

4.4.2 LE CHAMP « NOM » (NAME)


On  définit  ici  le  nom  de  l’élément  à  afficher.  Un  certain  nombre  d’éléments  sont  déjà  affichés  par 
défaut.  Les  noms  peuvent  facilement  être  modifiés,  par  exemple  en  remplaçant  « tâche »  par 
« activité ». Le nom introduit dans ce champ est également affiché dans la légende. 

Lorsque  le  nom  est  précédé  d’un  astérisque  « * »,  ni  le  nom  ni  l’apparence  de  la  barre  ne  sont 
affichés dans la légende du diagramme de Gantt. 
 

4.4.3 LE CHAMP « APPARENCE » (APPEARANCE)


On détermine ici la façon dont l’élément doit être affiché graphiquement. 

o Forme, type et couleur du point de départ et du point d’arrivée. 
o Forme, motif (ou hachure) et couleur de la partie du milieu. 

 
Affichage du début  Affichage de la fin 
Affichage de la 
Figure 4‐6 Apparence  partie centrale 

4.4.4 TEXTE DES BARRES


On peut déterminer dans cet onglet quel texte doit être associé aux barres et l’endroit où il doit être 
placé. Le texte peut être affiché à gauche, à droite, au‐dessus, en dessous ou à l’intérieur de la barre. 
Les champs à afficher doivent être sélectionnés parmi les champs disponibles. 

4.4.5 LE CHAMP « REPRESENTE LES TACHES » (SHOW FOR … TASKS)


On  détermine  ici  à  quels  types  de  tâches  s’applique  le  style  de  barre.  Le  choix  peut  être  effectué, 
dans un menu déroulant, à partir d’un certain nombre de types de tâches. 

MS Project 2010     pg 90 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Normales (Normal) : toutes les activités sauf les « jalons » (milestones) ou les « récapitulatives » 
(summary tasks). 
o Jalon (Milestone) : les activités d’une durée de « zéro » et les activités désignées comme telles 
dans le menu « Informations sur la tâche » (Task information).  
o Récapitulatives (Summary) : une activité récapitulative affiche la durée des tâches inférieures en 
cas de « retrait » des activités. 
o Critiques  (Critical) :  les  activités  critiques  sont  des  activités  sans  marge  ou  avec  une  marge 
inférieure  ou  égale  à  la  marge  définie  dans  « Options  ‐>  Options  avancées »  (Options  ‐> 
Advanced) pour considérer une tâche comme critique. 
o Non  critiques  (Noncritical) :  les  activités  non  critiques  sont  des  activités  qui  disposent  d'une 
marge supérieure à la marge définie dans « Options ‐> Options avancées » (Options ‐> Advanced) 
pour considérer une tâche comme critique. 
o Marquées  (Marked) :  Activités  pour  lesquelles  le  mot  « Oui »  (Yes)  est  indiqué  dans  le  champ 
« Marquée » (Marked). 
o Terminées (Finished) : activités terminées, avec une date de fin réelle (actual finish) ou qui sont 
désignées comme achevées (complete) à 100 % 
o En  cours  de  réalisation  (In  Progress) :  activités  pour  lesquelles  une  date  de  début  réelle  a  été 
introduite, mais pas encore de date de fin réelle; donc des tâches commencées mais pas encore 
terminées. 
o Non terminées (Not Finished) : tâches qui ne sont pas encore terminées, pour lesquelles aucune 
date  de  fin  réelle  n’a  encore  été  introduite.  Les  tâches  non  commencées  correspondent 
également à cette description. 
o Non  commencées  (Not  Started) :  activités  pour  lesquelles  aucune  date  de  début  réelle  n’a 
encore été introduite. 
o Commencées en retard (Started Late) : activités dont la date de début planifiée tombe plus tard 
que la date de début de « planification initiale » (Baseline) déjà planifiée auparavant. 
o Terminées en retard (Finished Late) : activités dont la date de fin recalculée (en fonction de la 
progression du projet) tombe plus tard que la date de fin déjà planifiée auparavant. 
o Commencées en avance (Started Early) : activités dont la date de début recalculée (en fonction 
de la progression du projet) tombe plus tôt que la date de début déjà planifiée auparavant. 
o Terminées en avance (Finished Early) : activités dont la date de fin recalculée (en fonction de la 
progression du projet) tombe plus tôt que la date de fin déjà planifiée auparavant. 
o Commencées à temps (Started on Time) : activités dont la date de début recalculée (en fonction 
de la progression du projet) correspond à la date de début déjà planifiée auparavant. 
o Terminées à temps (Finished on Time) : activités dont la date de fin recalculée (en fonction de la 
progression du projet) correspond à la date de fin déjà planifiée auparavant. 
o Reportées : activités pour lesquelles le mot « Oui » (Yes) est indiqué dans le champ « Report ». 
Des données des tâches partielles peuvent donc être affichées dans une barre récapitulative. 
o Récapitulatif du projet (Project Summary) : la barre récapitulative qui affiche toute la durée du 
projet. 
o Regrouper par en‐tête (Group by Summary) : la barre récapitulative des activités regroupées. 
o Fractionnement (Split) : barres divisées en plusieurs barres partielles. 
o Tâches externes (External Tasks) : activités reliées à d’autres projets. 

MS Project 2010     pg 91 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Active (Active) : pour les activités qui ne sont pas désignées comme inactives. Avec MS Project, 
des  tâches  peuvent  désormais  être  décrites  comme  « inactives »,  pour  éviter  qu’elles 
n’influencent une planification de simulation. 
o Planifié manuellement (Manually Scheduled) : pour les activités planifiées manuellement. Avec 
MS  Project  2010,  des  tâches  peuvent  désormais  être  planifiées  manuellement  ou 
automatiquement. 
o Avertissement (Warning) : pour les activités sujettes à un avertissement. 
o Espace  réservé  (Placeholder) :  pour  les  activités  qui  sont  temporairement  introduites  mais  ne 
sont  pas  encore  correctement  décrites :  elles  réservent  en  fait  une  place  dans  la  planification 
jusqu’à ce que les données correctes soient connues. 
o Indicateur 1 à 20 (Flag) : les activités marquées sont des activités pour lesquelles le mot « Oui » 
(Yes) est indiqué dans le champ d’indicateurs concerné. Les indicateurs peuvent être utilisés pour 
sélectionner  des  activités  qui  répondent  à  certaines  conditions.  Ainsi,  « Indicateur  1 »  peut  par 
exemple  être  renommé  « Plans  de  coffrage  nécessaires ».  Toutes  les  activités  qui  répondent  à 
ces conditions et qui sont donc marquées d’un « Oui » (Yes), pourraient alors être représentées 
de façon spécifique.  

Il est possible d’inverser toutes les conditions « Représente les tâches » en plaçant le mot « NON » 
(NOT) devant la condition. 
 

Plusieurs  conditions  peuvent  être  associées  à  une  barre :  il  suffit  de  séparer  les  conditions  d’un 
point‐virgule « ; ». 
 

4.4.6 LE CHAMP « LIGNE » (ROW)


Chacun  des  types  de  barres  peut  être  placé  à  un  endroit  précis.  L’utilisateur  peut  choisir  entre  les 
lignes  1  à  4.  Plusieurs  types  de  barres  peuvent  également  être  placés  sur  la  même  ligne,  mais 
risquent parfois de se chevaucher. L’ordre dans le menu « Styles des barres » (Bar Styles) détermine 
l’ordre dans lequel les barres apparaissent si elles doivent être placées à la ligne 1. 

4.4.7 LES CHAMPS « DE » (FROM) ET « À » (TO)


Afin  que  les  barres  puissent  être  représentées,  il  convient  de  définir  le  point  de  départ  et  le  point 
d'arrivée. Les champs à utiliser sont : 

o % achevé / % Completed  exprimé sous forme de pourcentage par 
rapport à la durée de l’activité 
o % Travail achevé / % Work Complete  le pourcentage du travail achevé (exprimé en heures 
  ou en jours) par rapport à la durée prévue. 
o Actif / Active  Pour les tâches actives 
o Fin réelle / Actual Finish   La fin réelle de l’activité (date et heure). 
o Début réel / Actual Start   La date de début réelle de l’activité. 
o Fin du livrable planifiée  seulement pour serveur 
o Durée planifiée  La durée initialement prévue de l’activité selon la 
planification initiale 
o Début du livrable planifié  Seulement pour serveur 

MS Project 2010     pg 92 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Fin planifiée / Baseline Finish   La fin initialement prévue d’une activité, selon la 
planification initiale Ce champ de données peut 
seulement être utilisé après la sauvegarde d'une 
planification initiale / baseline. 
o Début planifié / Baseline Start   La fin initialement prévue d’une activité, selon la 
  planification initiale. Ce champ de données peut 
o Fin du livrable planifiée  seulement être utilisé après la sauvegarde d'une 
o Début du livrable planifié  planification initiale / baseline. 
o Fin estimée planifiée  Seulement pour serveur 
o Début estimé planifié  Seulement pour serveur 
La date de fin initialement estimée selon la 
planification initiale. 
La date de début initialement estimée selon la 
planification initiale. 
o Fin du livrable planifiée (1‐10)  Seulement pour serveur 
o Début du livrable planifié (1‐10)  Seulement pour serveur 
o Achevé jusqu’au / Complete Through  La progression d’une activité est affichée dans la 
barre d’activité. La date jusqu’à laquelle des dates 
« réelles » ont été introduites pour l’activité est 
affichée. Ce champ est seulement disponible dans le 
menu Styles des barres / Bar styles. 
o Échéance  Échéance ou date limite promise.  L’échéance peut 
  être introduite dans la fenêtre Informations sur la 
  tâche / Task Information. 
o Fin du livrable  seulement pour serveur 
o GUID du livrable  seulement pour serveur 
o Nom du livrable  seulement pour serveur 
o Début du livrable  seulement pour serveur 
o Type de livrable  seulement pour serveur 
o Fin au plus tôt / Early Finish   Fin au plus tôt d’une activité : calculée en fonction 
des activités précédentes, des dates butoirs 
(constraints) et des retards (= glissements) dus au 
« nivellement ».  
o Début au plus tôt / Early Start   Début au plus tôt d’une activité : calculé en fonction 
des activités précédentes, des dates butoirs 
(constraints) et des retards (= glissements) dus au 
« nivellement ». 
o Fin / Finish  Date de fin planifiée d’une activité (semble identique 
à « Fin au plus tôt »). 
o Fin (1‐10) / Finish (1‐10)  Champs de date de fin à personnaliser.   
o Début (1‐10) / Start (1‐10)  Champs de date de début à personnaliser.   
o Retard autorisé par ligne / Free slack  Marge libre 
o  
o Fin au plus tard / Late Finish   Fin au plus tard d’une activité (compte tenu de toutes 
les activités précédentes, de la sorte et de la durée 
des relations, des éventuelles dates butoirs et du 
déplacement des activités après « nivellement »). 
o Début au plus tard / Late Start   Début au plus tard d’une activité. 
o Déficit / Negative slack  Marge totale négative 
o % physique achevé / Physical %  Progression physique 
Complete 
o Fin avant audit / Preleveled Finish   Date de fin d’une activité, avant le « nivellement » 

MS Project 2010     pg 93 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Début avant audit / Preleveled Start   Date de début de l’activité, avant le « nivellement » 
o Reprendre / Resume  Nouvelle date de début. Date à laquelle la partie 
  restante de l’activité sera planifiée.  Cette date de 
  reprise est calculée en fonction du % effectué. 
o Fin planifiée / Scheduled Finish  Date de fin planifiée 
o Début planifié / Scheduled Start  Date de début planifiée 
   
o Début (1‐10) / Start (1‐10)  Champs de date de début à personnaliser. 
o Stop / Stop  Date de fin d’une partie effectuée d’une activité. 
o Récapitulation de l’avancement /  Progression affichée sur la tâche récapitulative 
Summary Progress   
o Fin de tâche / Task Finish  Fin de tâche 
o Mode Tâche / Task Mode  Le mode de tâche est planifié automatiquement ou 
o Début de tâche / Task Start  manuellement 
Début de tâche 
o Retard total autorisé / Total slack  Marge totale d’une activité 
 

MS Project 2010     pg 94 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.5 METTRE EN FORME LES BARRES


Ce  procédé  est  analogue  à  celui  du  format  des  styles  de  barres,  si  ce  n’est  que  seule  la  barre 
sélectionnée  est  modifiée,  et  non  toutes  les  barres.  Seule  la  forme  et  les  textes  correspondants 
peuvent être mis en forme. 

Le menu peut être affiché de plusieurs façons : 

o en cliquant avec le bouton droit dans la partie graphique sur une barre et en sélectionnant 
« Mettre en forme la barre » ; 
o en cliquant sur la barre de menu « Format » ‐> « Format » ‐> « Barres et Styles » (Format ‐> 
Format ‐> Bar). 
 

4.5.1 LE CHAMP « TEXTE » (TEXT)


On détermine ici quel texte est affiché à côté de la barre ou à l’intérieur de celle‐ci. 

 
Figure 4‐7 Format des barres 

4.5.2 LE CHAMP « BARRES » (BARS)


On détermine ici la façon dont l’élément doit être affiché graphiquement. 

o Forme, type et couleur du point de départ et du point d’arrivée. 
o Forme, motif (ou hachure) et couleur de la partie du milieu. 

MS Project 2010     pg 95 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.6 DEFINIR LES STYLES DU TEXTE


Les affichages de texte peuvent être modifiés en cliquant sur « Format / Styles du texte » (Format ‐> 
Text styles). La mise en forme est analogue à celle d’autres applications Microsoft. 

 
Figure 4‐2 Styles du texte 

On  peut  mettre  en  forme  les  éléments  suivants  en  les  sélectionnant  dans  le  champ  « Élément  à 
modifier » (Item to change) : 

o Tout (All) 
o Titres des lignes et des colonnes (Row & &Column titles) 
o Tâches critiques (Critical Tasks)  
o Tâches externes (External Tasks)  
o Tâches en surbrillance (Highlighted Tasks)  
o Tâches marquées (Marked Tasks)  
o Tâches non critiques (Noncritical Tasks)  
o Tâches jalons (Milestone Tasks)  
o Tâches récapitulatives (Summary Tasks)  
o Niveau Échelle de temps Supérieure (Top Timescale Tier) 
o Niveau Échelle de temps Intermédiaire (Middle Timescale Tier) 
o Niveau Échelle de temps Inférieure (Bottom Timescale Tier) 
o Texte (Bar Text) (gauche, droite, haut, bas, intérieur : à sélectionner séparément) 
o Cellules modifiées (Changed Cells) 
o Tâches inactives (Inactive Tasks)  
 

MS Project 2010     pg 96 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.7 METTRE EN FORME L’ECHELLE DE TEMPS (TIMESCALE)


4.7.1 OUVRIR LE MENU ECHELLE DE TEMPS (TIMESCALE)
L’échelle  de  temps  est  le  ruban  situé  en  haut  de 
l'affichage de Gantt. 
Figure 4‐3 Échelle de temps graphique
Le menu permettant de mettre en forme l’échelle de temps 
peut s'ouvrir de plusieurs façons : 

o dans  le  menu  « Affichage »  (View)  ‐>  « Échelle  de  temps »,  en  sélectionnant  tout  en  bas 
« Échelle de temps » (timescale) ; 
o en  cliquant  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  dans  l'échelle  de  temps  et  en  sélectionnant 
« Échelle de temps »; 
o en  cliquant  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  dans  la  partie  graphique  et  en  sélectionnant 
l’option  « période  chômée »  (Nonworking 
Time). 

 
Figure 4‐8 Échelle de temps via « Échelle de temps » 

 
Figure  4‐4  Échelle  de  temps
via graphique 
Figure  4‐5  Échelle  de   
temps via onglet 
 

4.7.2 MODIFIER L'ECHELLE DE TEMPS (TIMESCALE) ET LA PERIODE CHOMEE


(NONWORKING TIME)
L'échelle  de  temps  peut  être  paramétrée  dans  le  menu  suivant.  Maximum  3  « niveaux »  (Tiers) 
peuvent être affichés et paramétrés. 

o Niveau supérieur (Top Tier) 
o Niveau intermédiaire (Middle Tier) 
o Niveau inférieur (Bottom Tier) 

MS Project 2010     pg 97 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

  Figure 4‐6 Menu « Échelle de temps »

Pour chaque « niveau » (tier), les données suivantes peuvent être définies : 

o « Unités » (Units), de la minute à l’année. 
o Étiquette : la façon dont les dates sont écrites. 
o « Utiliser  l’exercice »  (Use  fiscal  year) :  pour  utiliser  l'exercice  comme  base  pour  certaines 
notations, par exemple la numérotation des semaines. 
o « Nombre » (Count) : le saut utilisé pour les unités. 
o « Alignement » (Align) : pour l’alignement des étiquettes. 
o « Lignes  de  séparation »  (Tick  Lines) :  pour  afficher  ou  non  une  ligne  entre  les  étiquettes  de 
l’échelle de temps. 

La  partie  « Options  d’échelle  de  temps »  (Timescale  options)  permet  de  définir  les  paramètres 
suivants : 

o le nombre de « niveaux » (tiers) à afficher, 
o la « taille » (Size) : pour augmenter ou diminuer la taille des paramètres choisis, 
o le séparateur : pour afficher ou non une ligne horizontale entre les différents niveaux (tiers). 

4.7.3 MODIFIER LA PÉRIODE CHÔMÉE (NONWORKING TIME)


Ce menu permet de définir la façon dont la période chômée, comme les week‐ends et les vacances, 
est affichée. 

o Affichage : 
 Derrière les barres de tâches (Behind task bars) : pour afficher la période chômée derrière les 
barres de tâches afin que les barres de tâches soient toujours entièrement visibles. 
 Devant les barres de tâches (In front of task bars) pour afficher la période chômée sur les 
barres. 
 Ne pas dessiner (Do not draw) pour ne pas afficher les périodes chômées. 
o Couleur (Color) : pour définir la couleur de la période chômée. 

MS Project 2010     pg 98 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Motif (Pattern) : pour définir la hachure ou le motif de la période chômée. 
o Calendrier (Calendar) : pour déterminer à quel calendrier s’appliquent ces paramètres. 

Figure 4‐7 Échelle de temps « Période chômée »

MS Project 2010     pg 99 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

4.8 MODIFIER LE QUADRILLAGE


On  peut  choisir  dans  le  menu  « Format  /  Format  /  Quadrillage »  (Format  /  Format  /  Gridlines) 
d’afficher  le  quadrillage  dans  la  partie  graphique,  dans  la  partie  des  textes  ou  dans  l’échelle  de 
temps. Il est possible de choisir un type et une couleur pour chaque sorte de ligne. 

Pour certaines lignes  (les lignes du Gantt, les lignes  et les  colonnes de la  table), on peut définir un 


intervalle pour remplacer la ligne par défaut par une autre ligne. 

 
Figure 4‐8 Quadrillage 

MS Project 2010     pg 100 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 5.
TRI, FILTRE,
REGROUPEMENT,
TABLES, AFFICHAGES,
CHAMPS, CODES,
FORMULES, GLOBAL
 

MS Project 2010     pg 101 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.1 TRI D’ACTIVITES


5.1.1 POSSIBILITES DE TRI PAR DEFAUT
Les  activités  peuvent  être  introduites  dans  un  ordre  aléatoire.  Cet  ordre  peut  encore  être  modifié 
après  ou  pendant  la  saisie.  On  dénombre  5  méthodes  par  défaut  de  tri  des  activités  (non 
personnalisables) que l’on peut sélectionner dans le menu « Affichage » (View) : 

o selon la date de début de l’activité, 
o selon la date de fin de l’activité, 
o selon  la  priorité  (définie  dans  les  « Informations  sur  la  tâche »  (Task 
information)), 
o selon le coût, 
o selon le N° de l’activité (le numéro de ligne dans la colonne grise). 
 

En plus de cela, des tris personnalisés sont également possibles en cliquant 
sur « Trier par ».   Figure 5‐1 Trier « Par défaut »

5.1.2 POSSIBILITES DE TRI PERSONNALISE


Il  est  possible  de  définir  un  tri  personnalisé  en  cliquant  sur  « Trier  par »  (Sort  by)  dans  le  menu 
« Affichage »  (View).    Grâce  à  cette  commande,  l’utilisateur  peut  toujours  créer  des  tris  variant 
chaque fois.  On peut combiner jusqu’à trois critères et choisir pour chacun soit un tri « croissant » 
(ascending)  soit  un  tri  « décroissant »  (descending).  Le  tri  s’effectue  en  fonction  de  l’ordre  des 
critères  introduits.  Le  deuxième  critère  ne  s’applique  qu’en  cas  d’égalité  du  premier  critère,  le 
troisième en cas d'égalité du deuxième. 

Dans cet exemple, le tri est effectué : 

o d’abord selon le critère « Début au 
plus  tôt »,  le  plus  tôt  venant  en 
premier lieu ; 
o si  plusieurs  activités  ont  la  même 
date  de  « début  au  plus  tôt »,  ces 
activités doivent être triées selon la 
« marge  totale »  (Total  slack),  la 
marge  la  plus  petite  venant  en 
premier lieu. 

  Figure 5‐2 Trier « Personnalisé »

Il est impossible de sauvegarder les tris personnalisés dans MS Project. 

Il reste encore deux options de tri supplémentaires : 

MS Project 2010     pg 102 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o « Renumérotation  permanente  des  tâches  (Permanently  renumber  tasks) :  MS  Project 


attribue un numéro de ligne à chaque activité. Lorsque le tri est effectué, l'ordre des activités 
affichées  change.  Lorsque  cette  option  est  cochée,  les  activités  se  voient  attribuer  un 
nouveau numéro de ligne à chaque tri demandé. 
o « Conserver  la  structure  hiérarchique »  (Keep  outline  structure) :  lorsque  cette  option  est 
cochée, la hiérarchie du décalage des activités est maintenue. 

MS Project 2010     pg 103 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.2 FILTRES
5.2.1 GENERALITES
Dans  le  cas  de  plus  grands  projets,  la  vue  d'ensemble  de  toutes  les  tâches  est  parfois  confuse.  En 
filtrant  l’information,  l’utilisateur  peut  se  concentrer  sur  l’information  essentielle.  C’est  pourquoi  il 
est  utile  de  définir  et  d’utiliser  des  filtres  permettant  entre  autres  de  sélectionner  les  éléments 
suivants : 

o tâches critiques, 
o tâches non critiques, 
o activités devant être effectuées dans une période à déterminer, 
o activités d’un sous‐traitant bien précis, 
o activités d’un étage ou d’une zone bien précis(e), 
o …  

5.2.2 FILTRES PAR DEFAUT


MS Project contient tout un ensemble de filtres, aussi bien pour les tâches que pour les ressources, 
qui  font  partie  du  global.mpt  et  qui  doivent  donc  être  utilisées  dans  chaque  projet.  Le  global.mpt 
sera expliqué plus en détail plus loin dans ce chapitre. 

Le menu des filtres s’ouvre en cliquant sur « Affichage / Données / Filtre » (View / Data / Filter). Il est 
possible de choisir plus de filtres que les filtres proposés par défaut en cliquant sur « Autres filtres » 
(More filters). Une liste apparaît alors et propose des options supplémentaires. 

 
Figure 5‐3 Filtres par défaut 

5.2.3 FILTRE AUTOMATIQUE


Le filtre automatique permet de filtrer rapidement à partir des champs visibles (colonnes) de la table 
active. 

o On  active  le  filtre  automatique  en  cliquant  sur  « Affichage  /  Données  /  Afficher  le  filtre 
automatique »  (View  /  Data  /  Filter  /  Displau  autofilter).  Lorsque  l’on  clique  sur  « Fichier / 

MS Project 2010     pg 104 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Options / Options avancées » (File / Options / Advanced) dans la partie « Général » (General), on 
peut  choisir  d’activer  automatiquement  le  filtre  automatique  pour  chaque  nouveau  projet.  
Lorsque  le  filtre  automatique  est  activé,  un  petit  triangle  noir  apparaît  à  côté  des  titres  de 
colonnes.   

 
Figure 5‐4 Afficher « Filtre automatique » 

o Sélectionner ensuite la colonne qui doit être filtrée en cliquant sur le triangle de la colonne 
concernée. Une liste de valeurs apparaît. Si ces valeurs ne répondent pas aux besoins de 
l’utilisateur, deux critères peuvent être combinés en cliquant sur l’option « Personnalisé » 
(Custom). Ce filtre personnalisé peut également être enregistré pour être réutilisé plus tard. 

 
Figure 5‐5 Liste de filtres automatiques
 

Figure 5‐6 Filtre automatique « Personnalisé » 

MS Project 2010     pg 105 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.2.4 CREER OU MODIFIER DES FILTRES


Lorsque l’on clique sur « Affichage / Données / Filtre / Autres filtres » (View / Data / Filter / More 
filters), la fenêtre suivante apparaît : 

Créer un nouveau filtre 

Modifier un filtre existant 
Créer un filtre sur la base d'un filtre 
existant 
Pour échanger un filtre d'un fichier à un 
autre 

 
Figure 5‐7 Plus de filtres 

On peut d’abord choisir si l’on veut filtrer des « Tâches » (Tasks) ou des « Ressources » (Resources).  
Ensuite, on peut sélectionner un filtre et modifier un filtre existant en cliquant sur « Modifier » (Edit). 
Il est  possible de  créer un nouveau filtre en cliquant sur « Copier » (Copy) à partir des données du 
filtre existant sélectionné. La modification d’un filtre se fait de manière analogue à la création d’un 
filtre. 

Pour créer un nouveau filtre, il suffit d’ouvrir la fenêtre « Définition d’un filtre » (Filter Definition) en 
cliquant sur « Créer » (New) dans la fenêtre représentée ci‐dessus. Cette fenêtre apparaît également 
lorsque l’on clique sur « Affichage / Données / Filtre / Nouveau filtre » (View / Data / Filter / New 
filters). 

 
Figure 5‐8 Nouveau filtre 

MS Project 2010     pg 106 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Il convient d’abord d’introduire le nom du filtre. Pour garder une bonne vue d’ensemble, il est 
important que ce nom décrive bien la manière de filtrer.  
o Lorsque  la  case  « Afficher  dans  le  menu »  (Show  in  menu)  est  cochée,  ce  filtre  apparaîtra 
toujours dans le menu déroulant dans lequel les filtres par défaut peuvent être sélectionnés. De 
cette manière, l’utilisateur évite de toujours devoir suivre les étapes supplémentaires en cliquant 
sur « Autres filtres » (More filters) pour pouvoir activer ce filtre. 
o Ensuite, les paramètres peuvent être définis. 

 
Figure 5‐9 Filtre « Start » 

 Et/ou  (And/Or) :  est  utilisé  lorsque  plusieurs  critères  doivent  être  combinés  sur  plusieurs 
lignes. Lorsqu’aucun opérateur n’est défini, MS project utilise le « Et » (And) par défaut. 
 Nom  du  champ  (Field  Name) :  détermine  à  partir  de  quelle  colonne  il  faut  filtrer,  quelle 
colonne est testée. 
 Condition (Test) : contient un large choix de critères de test. 
 Valeur(s) (Value(s)) : on détermine quel doit être le résultat du test.   
Il peut s’agir d’un « Champ », d’une valeur à introduire soi‐même, de mots tels que « Oui » 
(Yes), « Non » (No), « NA » (NA), « Aucun » (None).    
Dans les champs de texte, des caractères génériques comme le point d’interrogation (?) ou 
l’astérisque  (*)  peuvent  également  faire  partie  des  valeurs  pour  le  test  « Égal  à »  ou 
« Différent  de ».  L’astérisque  peut  être  utilisé  pour  un  nombre  aléatoire  de  caractères.  
Lorsqu’on  souhaite  filtrer  selon  un  caractère  pouvant  également  servir  de  caractère 
générique, il convient de placer un signe ^ avant le caractère.  
o On  enregistre  les  paramètres  en  cliquant  sur  le  bouton  « Enregistrer »  (Save)  et  la  fenêtre 
précédente redevient active. 
o Le filtre peut être activé directement lorsque l'on clique sur le bouton « Activer » (Apply). 
o L’exemple  ci‐dessus  peut  également  être  introduit  de  façon  raccourcie,  en  modifiant  la 
« condition » et en mettant les « valeurs » sur une même ligne, séparées par un point‐virgule. 

MS Project 2010     pg 107 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐10 Filtre « Start » Raccourci 

o Normalement,  toutes  les  données  ne  répondant  plus  aux  conditions  du  filtre  ne  sont  plus 
affichées.  On  peut  également  choisir  d’afficher  toutes  les  données  (aussi  bien  celles  qui 
répondent aux conditions du filtre que celles qui n’y répondent pas) ; le texte des données qui 
répondent aux conditions du filtre est alors affiché dans une autre couleur. Cela peut se faire en 
cliquant sur le bouton « Mettre en surbrillance » avant de cliquer sur « Appliquer ».   

Exemple : 

Il est parfois utile de vérifier que les données nécessaires ont été introduites pour toutes les tâches. 
C’est pourquoi on peut créer un filtre qui contrôle les champs vides. 

Condition : 

o soit le champ « Valeur(s) » (Value(s)) devra être vide dans les champs de texte, 
o soit il conviendra de saisir « NA » (NA) dans les champs de date, 
o soit il conviendra d’introduire « 0 » dans les champs de chiffres et de valeurs. 

5.2.5 FILTRES REGROUPES


Parfois, il est impossible de filtrer les tâches souhaitées avec des critères d’un même niveau. C’est 
pourquoi on peut utiliser les filtres dits « regroupés ». On les crée en insérant entre les critères une 
ligne vide dans laquelle on introduit seulement des données dans la colonne pour l'opérateur « Et » 
(And) ou « Ou » (Or).  

5.2.6 FILTRES INTERACTIFS


Selon la méthode décrite ci‐dessus, les filtres créés par défaut sont « statiques ». Dans cet exemple, 
les  tâches  filtrées  sont  celles  qui  commencent  après  une  date  précise  et  finissent  avant  une  date 
précise.  Cependant,  si  l’on  voulait  filtrer  des  tâches  d’une  autre  période,  il  faudrait,  selon  la 
procédure ci‐dessus, créer à chaque fois un nouveau filtre.  

Pour éviter de devoir créer à chaque fois un nouveau filtre, il est possible de créer un filtre interactif. 
Un filtre interactif enregistrera lui‐même les « champs à tester » et le « test » mais, à chaque fois que 
le filtre sera activé, il demandera à quelles valeurs les tests doivent répondre. 

MS Project 2010     pg 108 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Pour  filtrer  l’exemple  ci‐dessus  de  manière  « interactive »,  aucune  date  fixe  n’est  saisie  dans  la 
colonne « Valeurs » (Value(s)). En revanche : 

o un texte est placé entre guillemets 
o et il est suivi d’un point d’interrogation. 

 Le texte entre guillemets est libre. Naturellement, il est préférable que ce texte définisse clairement 
ce qui doit être introduit afin d’avoir les données correctes pour le test à effectuer. 

 
Figure 5‐11 Filtre « Start » Interactif 

Lorsque le filtre est activé, un écran interactif apparaît avec la question à poser. Après confirmation 
en cliquant sur « OK », la question suivante apparaît. 

 
Figure 5‐12 Filtre Question 1 

 
Figure 5‐13 Filtre Question 2 

Plusieurs questions, selon les critères du filtre, peuvent parfois être rassemblées en une seule 
fenêtre. Dans l’exemple ci‐dessus, les deux conditions précédentes seraient remplacées par une 
seule, et les questions à poser pourraient être placées l’une derrière l’autre, séparées par un point‐
virgule. 

MS Project 2010     pg 109 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐14 Filtre « Start » Abrégé interactif 

Les deux questions apparaissent alors dans un seul écran, comme illustré ci‐dessous. 

 
Figure 5‐15 Filtre Question abrégée 

MS Project 2010     pg 110 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.3 REGROUPEMENT D’ACTIVITES


5.3.1 GENERALITES
Des  activités  peuvent  être  regroupées  sur  la  base  de  caractéristiques  communes,  comme  des 
activités avec le même calendrier, des activités critiques ou non‐critiques, l’étage du code… Cela peut 
accroître la lisibilité des planifications. 

Pour  regrouper  ces  activités,  on 


peut utiliser : 

o des groupes prédéfinis, 
o des groupes à créer soi‐même. 

 
Figure 5‐16 Regrouper « Durée » 
 
 
Lorsque des activités sont regroupées, un titre apparaît au‐dessus de chaque groupe dans un ruban 
et  une  tâche  récapitulative  est  automatiquement  créée  et  se  voit  affecter  la  même  durée  que  les 
activités inférieures.  
Un  signe  ou   apparaît à gauche du titre. 
Avec  ces  signes,  on peut : 

o replier  un  groupe  pour  que 


toutes  les  tâches  inférieures 
soient récapitulées dans le titre 
récapitulatif, 
o ou déplier un titre pour que les 
tâches  inférieures 
réapparaissent. 

 
Figure 5‐17 Replier les groupes 
 

MS Project 2010     pg 111 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.3.2 REGROUPEMENT PAR DEFAUT


Dans le menu « Affichage / Données » (View / Data), 
lorsque l’on clique sur l’icône « Grouper par » (Group 
by),  un  menu  s’affiche  avec  un  certain  nombre  de 
groupes prédéfinis : 

o achevées et inachevées 
o type de contrainte 
o critiques ou non 
o durée 
o durée et priorité 
o jalon 
o priorité 
o priorité conserver la structure hiérarchique 
o actif et inactif 
o planification  manuelle  ou  planification 
automatique 
o ressources 
Figure 5‐18 Grouper « Prédéfini » 
o état 

En  sélectionnant  « Plus  de  groupes » 


(More  groups),  un  nombre 
supplémentaire  de  groupes  prédéfinis 
peuvent  être  affichés,  sur  la  base  des 
« Tâches »  (Tasks)  ou  des  « Ressources » 
(Resources). 

Figure 5‐19 Plus de groupes 

5.3.3 CREER OU MODIFIER DES GROUPES


Dans le menu « Affichage » (View), lorsque l’on clique sur l’icône « Grouper par » (Group by), puis sur 
« Plus de groupes » (More groups), l’écran précédent apparaît. Dans cette fenêtre, on peut modifier 
des groupes existants en les sélectionnant et en cliquant sur le bouton « Modifier » (Edit).  

Ici aussi, on peut enregistrer ou modifier des groupes en cliquant sur « Organiser ». 

MS Project 2010     pg 112 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Il  est  possible  de  créer  un  nouveau  groupe  en  cliquant  sur  « Copier »  (Copy)  à  partir  d’un  groupe 
existant sélectionné.  

En  cliquant  sur  « Nouveau »  (New),  on  peut  créer  un  nouveau  groupe  complet.  La  fenêtre 
correspondante peut également être ouverte en cliquant sur « Affichage / Données / Grouper par / 
Nouveau groupe » (View / Data / Group by / New Group). 

Nom du groupe

Choix du critère 

 
Figure 5‐20 Nouveau « Groupe » 

o Il convient d’abord d’introduire le nom du groupe. Pour garder une bonne vue d’ensemble, il est 
important que ce nom décrive bien la manière de grouper.  
o Lorsque  la  case  « Afficher  dans  le  menu »  (Show  in  menu)  est  cochée,  ce  groupe  apparaîtra 
toujours dans le menu déroulant dans lequel les groupes par défaut peuvent être sélectionnés. 
De  cette  manière,  l’utilisateur  évite  de  toujours  devoir  suivre  des  étapes  supplémentaires  en 
cliquant sur « Plus de groupes » (More Groups) pour pouvoir activer ce groupe. 
o On peut ensuite introduire les paramètres : sur quel champ le regroupement doit être effectué 
(par glissement) (le type de champ correspondant ne peut généralement pas être modifié), que 
le groupement se fasse par ordre croissant ou décroissant… 
o La  police,  la  taille  des  lettres,  la  couleur  du  fond  et  le  motif  de  la  cellule  du  titre  peuvent  être 
définis. 
o On peut définir un intervalle par groupe, par exemple une durée de 1 à 3 jours dans un groupe, 
une durée de 4 à 6 jours dans le groupe suivant… (si l’on opte pour un intervalle de 3 jours). 
o On  enregistre  les  paramètres  en  cliquant  sur  le  bouton  « Enregistrer »  (Save)  et  la  fenêtre 
précédente est de nouveau active. 
o Le groupe peut être activé directement lorsque l'on clique sur le bouton « Appliquer » (Apply). 

MS Project 2010     pg 113 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.4 TABLES
5.4.1 GENERALITES
Une  table  peut  être  décrite  comme  l’assemblage  d'un  certain  nombre  de  champs  ou  colonnes 
contenant des données sur les activités du projet. 

Plus  de  300  colonnes  peuvent  être  affichées  au  total.  Cependant,  il  serait  impossible  de  travailler 
avec  autant  de  colonnes.  C’est  pourquoi  les  tables  sont  généralement  limitées  à  5  à  10  champs 
pertinents. En fonction des données à introduire ou à modifier, d’autres tables avec d’autres champs 
peuvent être affichées.  

Une quinzaine de tables sont définies par défaut dans MS Project. Elles peuvent être activées dans le 
menu  « Affichage  / Tables »  (View  /  Tables)  et  via  « Affichage  /  Tables  /  Plus  de  tables »  (Views  / 
Tables  /  More  tables).  Chaque  table  peut  être  utilisée  dans  un  but  précis,  c’est  pourquoi  nous 
conseillons de ne pas modifier ces tables. Pour afficher d'autres champs, il est préférable de créer ses 
propres tables spécifiques. 

 
Figure 5‐21 Tables 

MS Project 2010     pg 114 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.4.2 CREER DES TABLES SUPPLEMENTAIRES


o Il est possible de créer des tables supplémentaires en allant dans le menu « Affichage / Tables / 
Plus de tables » (View / Tables / More Tables). 

Créer une nouvelle table 

Modifier une table existante 

Créer une table sur la base d'une 
table existante 
Pour échanger des tables entre 
différents fichiers 

 
Figure 5‐22 Plus de tables 

En cliquant sur « Créer » (New), on peut créer une nouvelle table à partir d’une table vide. 

En cliquant sur « Modifier » (Edit), on peut modifier un table existante. Comme mentionné plus haut, 
il est déconseillé de modifier les tables par défaut. 

En  cliquant  sur  « Copier »  (Copy),  on  peut  créer  une  nouvelle  table  à  partir  d’une  table  existante 
sélectionnée. 

En cliquant sur « Organiser » (Organizer), on peut supprimer des tables ou les mettre à la disposition 
d’autres projets. L’organisateur sera expliqué plus loin. 

o Lorsque  l’on  clique  sur  « Créer »  (New),  « Modifier »  (Edit)  ou  « Copier »  (Copy),    l’écran 
« Définition d’une table » apparaît (Table Definition). On attribue ici un nom à la nouvelle table. 

 
Figure 5‐23 Copier tables 

MS Project 2010     pg 115 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o On peut cocher la case « Afficher dans le menu » (Show in menu) pour reprendre cette nouvelle 
table dans le menu déroulant dans lequel on peut sélectionner les tables à afficher. 
o Il  convient  ensuite  de  sélectionner  les  champs  à  afficher  dans  le  menu  déroulant  qui  apparaît 
lorsque l’on clique dans la colonne « Nom de champ » (Fieldname). Répétez cette opération pour 
chaque champ que vous voulez voir apparaître, dans une nouvelle ligne. 
o Dans  la  colonne  « Données  alignées »  (Align  data),  on  définit  l’alignement  des  données  dans  la 
colonne : gauche, droite ou centre. 
o On choisit dans la colonne « Largeur » (Width) la largeur de la colonne en déterminant le nombre 
de  caractères  pouvant  être  affichés.  Par  après,  cette  largeur  sera  facilement  modifiable  en 
faisant glisser la tête de colonne une fois que la table sera affichée. 
o Dans  la  colonne  « Titre »  (Title),  on  peut  introduire  le  nom  de  la  colonne.  Celui‐ci  peut  être 
différent du nom de champ proposé par MS Project. Si rien n’est introduit, le titre est le même 
que le nom de champ du projet. 
o Dans  la  colonne  « Titre  aligné »  (Align  Title),  on  définit  l’alignement  du  titre  dans  la  tête  de 
colonne : gauche, droite ou centre. 
o Si dans la colonne « Renvoi à la ligne » (Header Wrapping) on sélectionne « Oui » (Yes), le titre de 
colonne est aligné sur maximum 3 lignes. 
o Cliquez sur « OK » pour créer la table puis sur « Appliquer » (Apply) pour l’afficher. 

MS Project 2010     pg 116 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.5 AFFICHAGES
5.5.1 GENERALITES
Un affichage est une combinaison d’éléments de Project et il peut être défini pour faciliter la saisie 
de  données,  accélérer  la  création  de  rapports  ou  la  consultation  des  données  introduites.  Tous  les 
éléments de chaque affichage séparé peuvent être personnalisés dans « Format » (Format).   

Un affichage se compose de quatre parties : 

o un écran (Screen) (= l’affichage graphique), 
o une table (Table), 
o un groupe (Group), 
o un filtre (Filter). 

Un  certain  nombre  d’affichages  sont  déjà  prévus  par  défaut  dans  MS  Project  et  sont  répartis  en 
« Affichages des tâches » (Task Views) et en « Affichages des ressources » (Resource Views).  

 
Figures 5‐24 Affichages 

Un certain nombre d’affichages peuvent être directement sélectionnés dans l’onglet « Affichage » de 
la barre d’outils. En cliquant sur « Plus d’affichages » (More Views), on peut sélectionner des 
affichages supplémentaires.  

 
Figure 5‐25 Plus d’affichages 

MS Project 2010     pg 117 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.5.2 NOUVEL AFFICHAGE SIMPLE


Avant qu’un nouvel affichage ne soit créé, les parties qui le composent doivent déjà exister : 

o la Table (Table) à utiliser, 
o le Groupe (Group) à utiliser, 
o le Filtre (Filter) à utiliser. 

Dans  le  menu  « Plus  d’affichages »  (More  views),  on  peut  modifier  (en  cliquant  sur  « Modifier » 
(Edit)) ou copier (en cliquant sur « Copier » (Copy)) des affichages existants. On peut également créer 
un nouvel affichage en cliquant sur « Créer » (New).  

Pour créer un nouvel affichage simple, il convient de sélectionner « Affichage simple » (Single view) 
dans l’écran multi‐choix. 

 
Figure 5‐26 Choisir nouvel affichage 

Il  faut  ensuite  attribuer  les  différentes  composantes.  Dans  le  bas  de  cet  écran,  on  peut  également 
déterminer  si  le  filtre  choisi  ne  peut  effectivement  afficher  que  les  valeurs  filtrées,  ou  si  toutes  les 
valeurs doivent être affichées, tout en présentant les valeurs filtrées en surbrillance (Highlight). 

Si  l’on  coche  la  case  « Afficher  dans  le  menu »  (Show  in  menu),  cet  affichage  sera  directement 
disponible dans le menu et ne devra pas être activé en allant dans « Plus d'affichages » (More Views).   

 
Figure 5‐27 Nouvel affichage 

MS Project 2010     pg 118 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.5.3 NOUVEL AFFICHAGE COMBINE


Un  affichage  combiné  combine  deux  affichages  simples  en  un  seul  affichage.  Les  affichages  à 
combiner doivent déjà exister au préalable. 

Un nouvel affichage combiné peut être créé en cliquant sur  « Plus d’affichages » (More views) puis 
sur "Créer » (Nouveau) et en choisissant « Affichage combiné » dans l’écran multi‐choix. 

 
Figure 5‐28 Nouvel affichage choisir « Combiné » 

On peut ensuite attribuer un nouveau nom et il convient de sélectionner les affichages simples à 
combiner. 

 
Figure 5‐29 Nouvel affichage combiné 

MS Project 2010     pg 119 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.6 CHAMPS
5.6.1 GENERALITES
Les données concernant les activités sont affichées dans des « champs » (fields). Un champ est une 
colonne contenant certaines informations comme des dates, des durées, des ressources, des 
calendriers... Environ 380 champs sont disponibles au total et l'utilisateur doit définir lui‐même un 
certain nombre d'entre eux. MS Project divise les champs de deux façons : 

o les catégories de champs, 
o les types de champs. 

5.6.2 CATEGORIES DE CHAMPS


MS Project distingue les catégories de champs suivantes : 

o les champs de tâches (Task Fields), 
o les champs de ressources (Resource Fields) (voir par ailleurs dans ce cours pour les 
ressources), 
o les champs d’affectations (Assignment Fields). 

5.6.3 TYPES DE CHAMPS


Les champs peuvent également être classés en fonction de leur contenu, par exemple : 

o champs de monnaie (currency), 
o champs de date (date), 
o champs d’indicateur (indicator), 
o champs de nombre entier (integer), 
o … 

5.6.4 CHAMPS PERSONNALISES


MS  Project  contient  également  un  certain  nombre  de  champs  pouvant  être  créés  par  l’utilisateur 
pour  ajouter  des  informations  qui  ne  sont  pas  prévues  par  défaut  dans  l’ensemble.  Il  existe  ainsi 
environ 170 champs. Selon les informations qui doivent être ajoutées, il faut choisir le bon champ. 

Voici une énumération des champs possibles. 

o Début (Start) 1‐10 
o Date (Date) 1‐10 
o Durée (Duration) 1‐10 
o Fin (Finish) 1‐10 
o Nombre (Number) 1‐20 
o Coût (Cost) 1‐10 
o Indicateur (Flag) 1‐20 
o Texte (Text) 1‐30 
o Code hiérarchique (Outline) 1‐10 

MS Project 2010     pg 120 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

On  peut  modifier  les  champs  en  cliquant  sur  « Projet /  Champs  personnalisés »  (Project  /  Custom 
Fields). 

 
Figure 5‐30 Champs personnalisés 

o Dans cette fenêtre, on peut choisir le champ qui doit être modifié. 

 
Figure 5‐31 Champs personnalisés 2 

o Cliquer sur « Renommer » (Rename) et introduire le nouveau nom souhaité afin que le nom par 
défaut (par exemple « Texte1 ») ne soit pas simplement le nom utilisé. A partir de ce moment‐là, 
le contenu du champ sera connu aussi bien sous ce nouveau nom que sous le nom par défaut. 
o En cliquant sur « Supprimer » (Delete), on peut vider un champ personnalisé. Il n’est cependant 
pas possible de supprimer une colonne. 
o L’utilisateur  peut  affecter  une  liste  des  valeurs  possibles  à  un  champ  personnalisé  (Custom 
attributes) ; les données à introduire sont ainsi limitées. On peut également calculer les valeurs 
en  appliquant  une  formule.  On  trouvera  davantage  d'explications  à  ce  sujet  plus  loin  dans  le 
cours (dans la partie sur les « Codes » et les « Formules »).  

MS Project 2010     pg 121 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Lorsque  l’on  sélectionne  l’option  « Report »  (Rollup),  une  liste  apparaît  dans  laquelle  on  peut 
définir  la  manière  dont  les  données  du  champ  personnalisé  sélectionné  doivent  être 
récapitulées.  Il  est  impossible  de  reporter  des  champs  de  texte  et  des  champs  de  code 
hiérarchique. 

 
Figure 5‐32 Champs personnalisés 3 

Les options de récapitulation possibles dépendent du type de champ sélectionné : 

 Et/And 
Disponible  pour  des  champs  d’indicateur  modifiés.  L’option  indique  que  le  report  doit  être 
un  report  logique  ET  que  toutes  les  valeurs  d’indicateur  doivent  être  inférieures.  Si  par 
exemple  tous  les  indicateurs  des  tâches  inférieures  sont  configurés  sur  Oui,  la  valeur 
reportée  dans  la  tâche  récapitulative  doit  être  configurée  sur  Oui.  Si  un  ou  plusieurs 
indicateurs des tâches inférieures sont configurés sur Non, la valeur reportée dans la tâche 
récapitulative doit être configurée sur Non. 
 Ou/Or 
Disponible  pour  des  champs  d’indicateur  modifiés.  L’option  indique  que  le  report  doit  être 
un report logique OU doit être inférieur à toutes les valeurs d’indicateur. Si par exemple un 
ou plusieurs indicateurs des tâches inférieures sont configurés sur Oui, le report est Oui. 
 Moyenne/Average 
Disponible  pour  des  champs  de  coûts,  de  durée  et  de  nombres  modifiés.  Cette  option 
indique  que  le  report  doit  être  une  moyenne  de  toutes  les  valeurs  non  récapitulatives 
inférieures. 
 Moyenne Premier niveau subordonné/Average First sublevel 
Disponible pour les champs de coût, de durée et de nombre modifiés. Cette option indique 
que le report doit être une moyenne aussi bien des valeurs non récapitulatives que des 
valeurs récapitulatives, seulement au premier niveau des tâches subordonnées ou 
regroupées. 
 Nombre total/Count All 
Disponible pour des champs de nombres modifiés. Cette option indique que le report doit 
être un total de tous les éléments récapitulatifs et non récapitulatifs inférieurs. 
 Total premier niveau subordonné/Count First sublevel 
Disponible pour les champs de nombre modifiés. Cette option indique que le report doit être 
un total aussi bien des tâches récapitulatives que des tâches non récapitulatives, seulement 
au premier niveau inférieur. 

MS Project 2010     pg 122 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Maximum 
Disponibles pour les champs de coût, de date, de durée, de fin, de nombre et de début 
modifiés. L’option indique que le report doit être le maximum de toutes les valeurs 
inférieures. 
 Minimum 
Disponibles pour les champs de coût, de date, de durée, de fin, de nombre et de début 
modifiés. L’option indique que le report doit être le minimum de toutes les valeurs 
inférieures. 
 Somme/Sum 
 Disponibles pour les champs de coût, de durée et de nombre modifiés. Cette option indique 
que le report doit être un total de toutes les valeurs non récapitulatives inférieures. 

MS Project 2010     pg 123 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.7 CODES
5.7.1 GENERALITES
Les codes sont des données complémentaires et informatives attribuées aux tâches dans le but de les 
classer,  les  filtrer  ou  les  regrouper.  Il  est  préférable  de  d’abord  créer  une  bibliothèque  avec  les 
valeurs ; ces valeurs pourront ensuite être attribuées à des activités. L’utilisation de Codes est en fait 
identique à la modification de champs 

5.7.2 BIBLIOTHEQUE DE CODES


On  peut  modifier  ces  champs  en  cliquant  sur  « Projet /  Champs  personnalisés »  (Project  /  Custom 
Fields). Dans cette fenêtre, on peut choisir le champ qui doit être modifié. Il faut choisir le bon champ 
en  fonctions  des  données  à  ajouter.  Choisissez  par  exemple  un  champ  « Texte »  (Text)  pour 
introduire des données alphanumériques. 

o Cliquer  sur  « Renommer »  (Rename)  et 


introduire  le  nouveau  nom  souhaité  afin  que  le 
nom par défaut (par exemple « Texte1 ») ne soit 
pas  simplement  le  nom  utilisé.  A  partir  de  ce 
moment‐là,  le  contenu  du  champ  sera  connu 
aussi bien sous ce nouveau nom que sous le nom 
par  défaut.  Choisir  un  nom  clair  pour  que  le 
champ  puisse  être  retrouvé  facilement  lorsque 
des tables, filtres ou autres seront créés à partir 
de ces champs.  
o L’utilisateur  peut  affecter  une  liste  de  valeurs 
possibles  à  un  champ  personnalisé  (Custom 
attributes) ;  les  données  à  introduire  sont  ainsi 
limitées.   
On peut créer la liste de valeurs en cliquant sur le 
bouton  « Choix »  (Lookup).  Lorsque  l’on  utilise  les  Figure 5‐33 Champs personnalisés 2 
codes  pour  regrouper  des  activités,  MS  Project  place 
les  groupes  par  ordre  alphabétique  selon  les  données  de  la  colonne  « Valeur »  (Value).  Voilà 
pourquoi  il  est  parfois  intéressant  de  numéroter  ces  valeurs.  Sans  liste  de  valeurs,  n’importe 
quelle  valeur  peut  être  introduite ;  avec  le  risque  des  fautes  de  frappe,  ceci  pourrait  avoir  de 
lourdes conséquences lorsque le champ est utilisé pour filtrer ou regrouper.  
o On peut choisir d’utiliser l'une des valeurs comme valeur par défaut en cochant la case « Utiliser 
une valeur de la table comme entrée par défaut du champ » (Use a value from the list as default 
value). La valeur choisie apparaît ensuite en bleu dans la liste. 

MS Project 2010     pg 124 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐34 Liste de valeurs 

5.7.3 AFFECTER DES CODES A DES ACTIVITES


Pour pouvoir affecter des codes à des activités, il faut d’abord introduire le bon champ (la bonne 
colonne). Il est préférable de créer au préalable une nouvelle table dans le menu « Affichage 
/ Tables / Plus de tables » (View / Tables / More Tables) (voir aussi « 5.4 Tables »). Lorsque la bonne 
table est affichée, l'utilisateur peut cliquer dans la colonne concernée. Un menu déroulant affiche 
alors la liste des valeurs. Il suffit d’y sélectionner la bonne valeur. 

MS Project 2010     pg 125 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.8 FORMULES
5.8.1 GENERALITES
Dans le même contexte que celui décrit pour les « Champs » (plus spécifiquement pour les « Champs 
personnalisés »)  et  pour  les  « Codes »,  il  est  possible  d’affecter  à  un  champ  modifié  des  valeurs 
automatiques calculées selon certaines formules.  

Les  valeurs  calculées  dans  ces  champs  n'influencent  pas  les  valeurs  normales  calculées  par  MS 
Project mais cette possibilité offre des applications intéressantes pour les projets. L’utilisateur peut 
par  exemple  faire  calculer  une  ou  plusieurs  dates  « anticipativement »,  par  exemple  pour  indiquer 
qu’il y a lieu de passer une commande un certain nombre de jours avant le début d’une tâche. 

5.8.2 PROCEDURE POUR CREER UNE FORMULE


o On peut modifier les champs en cliquant sur « Projet / Champs personnalisés » (Project / Custom 
Fields). 
o Il  suffit  de  sélectionner  le  champ  à  modifier  en  faisant  d'abord  un  choix  dans  « Tâche  / 
Ressource » (Task / Resource) et en précisant le type de champ.  
o Pour augmenter la facilité d’utilisation (pour afficher, classer, filtrer…), il est conseillé de donner 
au champ un nom représentatif. 
o Il  faut  ensuite  signaler  qu'une  formule  est  introduite  en  cliquant  sur  le  bouton  « Formule » 
(Formula).  

Choix du type de champs

 
Figure 5‐35 Champs personnalisés 4 

o Créer la formule. Il s’agit de l'étape la plus difficile parce qu’il y a énormément de possibilités. Un 
certain  nombre  de  principes  de  base  sont  expliqués  plus  loin  dans  ces  pages  et  pourront  aider 

MS Project 2010     pg 126 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

l’utilisateur à créer des formules.   
L’utilisateur peut introduire la formule directement dans la fenêtre, à condition qu’il connaisse la 
« liste de mots » de MS Project. il est conseillé, pour éviter les fautes de frappe, d’utiliser autant 
que possible des boutons pour introduire des champs, des fonctions ou des opérateurs. 

Zone de texte pour 
créer une formule

Choix d'un champs  Choix d'une fonction

 
Figure 5‐36 Écran « Formule » 

o Cliquer  sur  le  bouton  « OK »  pour  fermer  la  fenêtre  « Formule ».  Si  des  données  ont  été 
introduites auparavant dans le champ concerné (Date de commande), celles‐ci sont remplacées 
par les nouvelles valeurs calculées. 
o S’il  y  a  une  erreur  dans  la  formule,  un  message  d’erreur  apparaît  et  l’utilisateur  doit  tenter  de 
corriger l’erreur. 
 

 
Figure 5‐37 Erreur « Formule » 

o Visualiser les données dans une colonne en insérant une colonne ou en créant une nouvelle 
table. A noter qu’à partir du moment où une formule est utilisée pour le calcul d’un champ, 
ce  champ  devient  inaccessible  et  il  est  alors  impossible  de  modifier  des  valeurs 
manuellement dans la table. 
o Éventuellement, visualiser les données dans la partie graphique en créant ou en modifiant un 
style de barre. 

MS Project 2010     pg 127 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.8.3 APPLICATIONS

5.8.3.1 Calculer une date, 15 jours calendrier avant le début de chaque activité
Pour chaque activité du projet, l’idée de « Retirer 15 jours de la date de début au plus tôt » doit être 
traduite en une formule. 

o Sélectionner  le champ qui contiendra la date à calculer dans « Projet / Champs personnalisés » 
(Project / Custom Fields) : « Début1 » (Start1). 

Le résultat du calcul doit être affiché dans un champ personnalisé. Étant donné qu’une date va être 
calculée, il va de soi qu'il faut choisir un champ « Début1...Début10 » ou « Date1...Date10 ». Comme 
le champ « Date1… » ne figure pas dans les styles de barres, on opte pour le champ « Début1… ». 

 
Figure 5‐38 Champs personnalisés 5 

o Renommer le champ « Date de commande ».   
 

 
Figure 5‐39 Renommer Champ 

o Ouvrir l’écran « Formule » en cliquant sur le bouton « Formule » (Formula).   
o Introduire la formule.   
Date de commande=”Début au plus tôt” ‐15 
 Introduire le champ « Début au plus tôt » de l’activité. 
 Cliquer sur « Un champ » (Field)   
 Choisir ensuite « Date » (Date)  

MS Project 2010     pg 128 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Choisir ensuite « Début au plus tôt » (Start)  (le nom « Début au plus tôt » (Start) 
doit maintenant apparaître entre crochets dans l’écran de formule). 

 
Figure 5‐40 Champ « Date Début » 

 Introduire  l’opérateur  « ‐ »  en  utilisant  les  boutons  correspondants  et  saisir  le  nombre 
« 15 » pour retirer 15 jours. Le résultat atteint doit ressembler à ceci : 

 
Figure 5‐41 Formule « Début15 »  

 
Ce délai de 15 jours est un délai en jours calendrier et la « Date de commande » calculée 
ne tient donc pas compte des jours chômés.  
 
 
o Cliquer sur le bouton « OK » pour fermer la fenêtre « Formule ». Si des données ont été 
introduites auparavant dans le champ concerné (Date de commande), celles‐ci sont remplacées 
par les nouvelles valeurs calculées. 

MS Project 2010     pg 129 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Visualiser  les  données  dans  une  colonne  en  insérant  une  colonne  ou  en  créant  une  nouvelle 
table. 
o Visualiser les données dans la partie graphique en créant ou en modifiant un style de barre. Une 
apparence possible est représentée ci‐dessous. A noter encore une fois que la période chômée 
n’est  pas  prise  en  compte  et  que  les  dates  de  commande  peuvent  donc  tomber  pendant  un 
week‐end. 

 
Figure 5‐42 Style de barre « Formule » 

 
Figure 5‐43 Style de barre « Date de commande » 

5.8.3.2 Calculer une date, un nombre aléatoire de jours calendrier avant le début de
chaque activité
Pour chaque activité du projet, l’idée de « Retirer un nombre aléatoire de jours de la date de début 
au plus tôt » doit être traduite en une formule. 

Cela se fait de la même façon que pour la formule précédente, mais plutôt que de retirer un nombre 
fixe à la date de début de la tâche, on détermine pour chaque tâche séparée le nombre de jours à 
retirer. Pour cela, un champ supplémentaire, « Délai de commande » est nécessaire et contiendra le 
nombre  de  jours  à  retirer.  La  formule  devra  donc  déduire  le  « Délai  de  commande »  du  "Début  au 
plus tôt". 

o Sélectionner  le  champ  pour  introduire  le  délai  de  commande  dans  « Projet /  Champs 
personnalisés » (Project / Custom Fields) : « Nombre1 » (Number1).   
Plusieurs solutions sont possibles, mais comme les champs « Durée1…10 » requièrent l’utilisation 
de fonctions plus compliquées (voir plus loin) et comme il a été constaté qu’une erreur de calcul 
survenait lorsque l’on choisissait « Durée1 », on opte pour « Nombre1 ». 

MS Project 2010     pg 130 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Renommer le champ « Délai de commande ». 

 
Figure 5‐44 Renommer « Délai de commande » 

o Sélectionner  le champ qui contiendra la date à calculer dans « Projet / Champs personnalisés » 
(Project / Custom Fields) : « Début1 » (Start1) (voir plus haut). 
o Renommer le champ « Date de commande » (voir plus haut). 

o Ouvrir l’écran « Formule » en cliquant sur le bouton « Formule » (Formula).   
o Introduire la formule.   
Date de commande=”Début au plus tôt” – "Délai de commande" 
 Introduire le champ « Début au plus tôt » de l’activité. 
 Cliquer sur « Un champ » (Field)   
 Choisir ensuite « Date » (Date)  
 Choisir ensuite « Début au plus tôt » (Start)  (le nom « Début au plus tôt » (Start) 
doit maintenant apparaître entre crochets dans l’écran de formule). 

 
Figure 5‐45 Champ « Date Début » 

 Introduire l’opérateur « ‐ » en cliquant sur le bouton correspondant.   
 Introduire le champ « Délai de commande » (Nombre1). 
 Cliquer sur « Un champ » (Field)   

MS Project 2010     pg 131 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Choisir  ensuite  « Nombre »  (Number)  et  « Numéro  personnalisé »  (Custom 


number).  
 Choisir  ensuite  « Délai  de  commande »  (Nombre1)   (le  nom  « Délai  de 
commande »  doit  maintenant  apparaître  entre  crochets  dans  l’écran  de 
formule). 

 
Figure 5‐46 Champ « Nombre Délai de commande » 

 
Ce délai est un délai en jours calendrier et la « Date de commande » calculée ne tient 
donc pas compte des jours chômés.  
 
 
o Cliquer sur le bouton « OK » pour fermer la fenêtre Formule. Si des données ont été introduites 
auparavant dans le champ concerné (Date de commande), celles‐ci sont remplacées par les 
nouvelles valeurs calculées. 
o Visualiser  les  données  dans  des  colonnes  en  insérant  des  colonnes  ou  en  créant  une  nouvelle 
table. 
Toute  modification  dans  la  colonne  « Délai  de  commande »  entraîne  un  nouveau  calcul  de  la 
valeur  pour  la  « Date  de  commande ».  Des  valeurs  aléatoires  peuvent  être  introduites  dans 
« Délai de commande ».  
o Visualiser les données dans la partie graphique en créant ou en modifiant un style de barre. Une 
apparence possible est représentée ci‐dessous. A noter encore une fois que la période chômée 
n’est  pas  prise  en  compte  et  que  les  dates  de  commandes  peuvent  donc  tomber  pendant  un 
week‐end. 

MS Project 2010     pg 132 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐47 Style de barre « Formule » 2 

Figure 5‐48 Style de barre « Date de commande » 2 

5.8.3.3 Calculer une date, un nombre aléatoire de jours calendrier avant le début de
certaines activités
Pour  certaines  activités  du  projet,  l’idée  de  « Retirer  un  nombre  aléatoire  de  jours  de  la  date  de 
début au plus tôt » doit être traduite en une formule. 

Cela se fait de la même façon que pour la formule précédente, mais plutôt que de retirer un nombre 
à « chaque » tâche, cette opération ne s’effectue que pour les tâches auxquelles un nombre à retirer 
a  effectivement  été  attribué.  C’est  pourquoi  il  convient  d’introduire  dans  la  formule  la  notion  de 
« condition à contrôler », pour ne calculer une nouvelle date que dans ces cas précis.   

Pour les activités dont le « Délai de commande » est différent de zéro (valeur par défaut = 0), la 
formule effectuera le calcul comme dans l’exemple précédent. 

o Sélectionner le champ pour introduire le délai de commande dans « Projet / Champs 
personnalisés » (Project / Custom Fields) : « Nombre1 » (Number1) (voir plus haut). 

o Renommer le champ « Délai de commande » (voir plus haut). 

 
Figure 5‐49 Renommer « Délai de commande » 2 

MS Project 2010     pg 133 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Sélectionner  le champ qui contiendra la date à calculer dans « Projet / Champs personnalisés » 
(Project / Custom Fields) : « Début1 » (Start1) (voir plus haut). 
o Renommer le champ « Date de commande » (voir plus haut). 

 
Figure 5‐50 Renommer « Date de commande » 

o Ouvrir l’écran « Formule » en cliquant sur le bouton « Formule » (Formula).   
o Introduire la formule.   
Il  convient  de  traduire  en  une  formule  dans  la  langue  de  MS  Project :  « Si  le  « Délai  de 
commande »  est  de  zéro,  la  « Date  de  commande »  ne  peut  pas  être  calculée  et,  dans  le  cas 
contraire, lorsque le « Délai de commande » est différent de zéro, la « Date de commande » doit 
être calculée » (suivant la formule de l’exemple précédent).   
Si  le  « Délai  de  commande »  est  différent  de  zéro,  il  convient  de  calculer  la  « Date  de 
commande » = « Début au plus tôt » ‐ « Délai de commande » ; si le « Délai de commande » est 
de zéro, il ne faut rien calculer. 
 Introduire la « fonction de condition » : IIf (expression ; valeur vrai ; valeur faux) en 
cliquant sur « Fonction » puis sur « Général »  (Function / General).  
   

 
Figure 5‐51 Fonction If 

MS Project 2010     pg 134 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Lorsque  l’on  introduit  une  fonction  dans  une  formule,  MS  Project  complète  cette 
fonction  avec  des  termes  génériques  pour  accompagner  l’utilisateur  dans  la  saisie  des 
données correctes.  Remplacer les termes d’exemple de la formule par les bons termes.  
 « expression »  (expression) :  la  condition  à  tester  avant  l’application  de  la 
formule. 
- dans ce cas : le « Délai de commande » est il de zéro ? 
- Introduire  pour  cela  le  champ  « Délai  de  commande »  (via  le  bouton 
« Champ »), l’opérateur « = » (bouton correspondant) et la valeur « 0 » 
(voir plus haut). 
 « valeur vrai » (truepart) : ce que la formule doit faire lorsque la condition des 
tests est respectée (dans ce cas : lorsque « Délai de commande » = 0). 
- dans ce cas : laisser le champ « Date de commande » vide. Il convient 
cependant  d’introduire  une  valeur  signifiant  que  cette  date  n’existe 
pas. Il s’agit de la valeur « NA » qui signifie « Non Applicable » (NA en 
anglais signifie Not Applicable ou Not Available). 
- Introduire pour cela « NA » (« NA ») entre guillemets. 
 « valeur faux » (falsepart) : ce que la formule doit faire lorsque la condition des 
tests  n’est  pas  respectée  (dans  ce  cas :  lorsque  « Délai  de  commande »  n’est 
pas égal à « 0 »).  
- dans ce cas : Calculer la « Date de commande » en déduisant le « Délai 
de commande » du « Début au plus tôt ».   
- Introduire pour cela successivement le champ « Début au plus tôt » (via 
le bouton « Champ » (Field)), l’opérateur « ‐ » (bouton correspondant) 
et  le  champ  « Délai  de  commande »  (bouton  « Champ »  (Field))  (voir 
plus haut). 
o La formule ressemble à ceci : 

 
Figure 5‐52 Fonction « If » 

MS Project 2010     pg 135 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Ce délai est un délai en jours calendrier et la « Date de commande » calculée ne tient 
donc pas compte des jours chômés.  
 
 
o Cliquer sur le bouton « OK » pour fermer la fenêtre Formule. Si des données ont été introduites 
auparavant dans le champ concerné (Date de commande), celles‐ci sont remplacées par les 
nouvelles valeurs calculées. 
o Visualiser  les  données  dans  des  colonnes  en  insérant  des  colonnes  ou  en  créant  une  nouvelle 
table. 
Toute  modification  dans  la  colonne  « Délai  de  commande »  entraîne  un  nouveau  calcul  de  la 
valeur pour « Date de commande ». Des valeurs aléatoires peuvent être introduites dans « Délai 
de commande ».  
o Visualiser les données dans la partie graphique en créant ou en modifiant un style de barre. On 
trouvera  ci‐dessous  une  présentation  possible.  A  noter  encore  une  fois  que  la  période  chômée 
n’est  pas  prise  en  compte  et  que  les  dates  de  commandes  peuvent  donc  tomber  pendant  un 
week‐end. 

 
Figure 5‐53 Style de barre « Formule » 3 

 
Figure 5‐54 Style de barre « Date de commande » 3 

5.8.3.4 Calculer une date, un nombre aléatoire de jours avant le début de certaines
activités et en tenant compte des jours chômés
Pour  certaines  activités  du  projet,  l’idée  de  « Retirer  un  nombre  aléatoire  de  jours  de  la  date  de 
début au plus tôt, en tenant compte des jours chômés » doit être traduite en une formule. 

Cela se fait de la même façon que pour la formule précédente, mais plutôt que de calculer avec des 
« jours  calendrier »,  on  calcule  avec  des  « jours  ouvrés ».  Pour  cela,  la  notion  « calendrier »  est 
introduite dans la formule.   

A  titre  d'exemple,  on  calcule  une  « date  de  planification »  (il  s'agit  de  la  date  à  laquelle  les 
planifications doivent être prêtes pour pouvoir effectuer à temps les tâches qui s’y rapportent).  

o Sélectionner  le  champ  pour  introduire  le  délai  de  commande  dans  « Projet /  Champs 
personnalisés » (Project / Custom Fields).  Pour cela, contrairement aux formules précédentes, il 

MS Project 2010     pg 136 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

ne faut pas sélectionner le champ « Nombre1 » (Number1) mais le champ de durée « Durée1 » 
(Duration1).   
o Renommer le champ « Délai de planification ». 

 
Figure 5‐55 Renommer « Délai de planification » 

o Sélectionner  le  champ  qui  contiendra  la  date  calculée  dans  « Projet /  Champs  personnalisés » 
(Project / Custom Fields) : « Début1 » (Start1). 
o Renommer le champ « Date de planification ». 

 
Figure 5‐56 Renommer « Date de planification » 

o Ouvrir l’écran « Formule » en cliquant sur le bouton « Formule » (Formula).   
o Introduire la formule.   
Il  convient  de  traduire  en  une  formule  dans  la  langue  de  MS  Project :  « Si  le  « Délai  de 
commande »  est  de  zéro,  la  « Date  de  commande »  ne  peut  pas  être  calculée  et,  dans  le  cas 
contraire, lorsque le « Délai de commande » est différent de zéro, la « Date de commande » doit 
être calculée », en tenant compte des jours chômés ».   
Si  le  « Délai  de  commande »  est  différent  de  zéro,  il  convient  de  calculer  la  « Date  de 
commande »  =  « Début  au  plus  tôt »  ‐  « Délai  de  commande »,  en  tenant  compte  des  jours 
chômés ; si le « Délai de commande » est de zéro, il ne faut rien calculer. 
 Introduire  la  « fonction  de  condition » :  IIf  (expression ;  valeur  vrai  ;  valeur  faux)  en 
cliquant sur « Fonction » puis sur « Général »  (Function / General).  

MS Project 2010     pg 137 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐57 Fonction « If » 2 

 Lorsque  l’on  introduit  une  fonction  dans  une  formule,  MS  Project  complète  cette 
fonction  avec  des  termes  génériques  pour  accompagner  l’utilisateur  dans  la  saisie  des 
données correctes.  Remplacer les termes d’exemple de la formule par les bons termes.  
 « expression »  (expression) :  la  condition  à  tester  avant  l’application  de  la 
formule. 
- dans ce cas : le « Délai de planification » est‐il de zéro ? 
- Introduire pour cela le champ « Délai  de planification » (via le bouton 
« Champ »), l’opérateur « = » (bouton correspondant) et la valeur « 0 » 
(voir plus haut). 
 « valeur vrai » (truepart) : ce que la formule doit faire lorsque la condition des 
tests est respectée (dans ce cas : lorsque « Délai de planification » = 0). 
- dans ce cas : laisser le champ « Date de planification » vide. Il convient 
cependant  d’introduire  une  valeur  signifiant  que  cette  date  n’existe 
pas. Il s’agit de la valeur « NA » qui signifie « Non Applicable » (NA en 
anglais signifie Not Applicable ou Not Available). 
- Introduire pour cela « NA » (« NA ») entre guillemets. 
 « valeur faux » (falsepart) : ce que la formule doit faire lorsque la condition des 
tests n’est pas respectée (dans ce cas : lorsque « Délai de planification » n’est 
pas égal à « 0 »).  
- dans  ce  cas :  Calculer  la  « Date  de  planification »  en  déduisant  le 
« Délai de planification » du « Début au plus tôt », en tenant compte du 
calendrier relié au projet.   
- Introduire  pour  cela  la  fonction  « ProjDateSub(date ;  durée ; 
calendrier) »  (ProjDateSub(date;duration;calendar)).  Cette  fonction 

MS Project 2010     pg 138 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

signifie :  qu’une  durée  doit  être  déduite  d’une  date  de  projet 
(substract). 
 Date  =  de  quelle  date  il  faut  déduire  une  durée  (dans  ce  cas : 
« Début au plus tôt »). 
 Durée  =  quelle  durée  il  faut  déduire  (dans  ce  cas :  « Délai  de 
planification »). 
 Calendrier :  le  calendrier  de  projet  (par  préférence)  ou  le 
calendrier de tâche. 

 
Figure 5‐58 Fonction « ProjDateSub » 

MS Project 2010     pg 139 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o La formule se présente comme suit : 

 
Figure 5‐59 Fonction « Date de planification » 

 
Ce délai est un délai en jours ouvrés et la « Date de planification » calculée tient donc 
bien compte des jours chômés.  
 
 
 
o Cliquer sur le bouton « OK » pour fermer la fenêtre Formule. Si des données ont été introduites 
auparavant dans le champ concerné (Date de planification), celles‐ci sont remplacées par les 
nouvelles valeurs calculées. 
o Visualiser  les  données  dans  des  colonnes  en  insérant  des  colonnes  ou  en  créant  une  nouvelle 
table. 
Toute  modification  dans  la  colonne  « Délai  de  planification »  entraîne  un  nouveau  calcul  de  la 
valeur pour « Date de planification ». Des valeurs aléatoires peuvent être introduites dans « Délai 
de planification ».  
o Visualiser les données dans la partie graphique en créant ou en modifiant un style de barre. Une 
apparence possible est représentée ci‐dessous. A noter encore une fois que la période chômée 

MS Project 2010     pg 140 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

est prise en compte et que les dates de planification ne tomberont donc pas pendant un week‐
end. 

 
Figure 5‐60 Style de barre « Formule » 4 

 
Figure 5‐61 Style de barre « Date de planification » 

5.8.3.5 Modification automatique de la couleur des barres des activités dont la


description contient une succession déterminée de caractères
Cette  application  permet  de  mettre  en  évidence  graphiquement  des  tâches  répondant  à  certaines 
conditions en modifiant l’affichage des barres.  

Cette mise en évidence graphique peut se faire de trois manières : 

 en modifiant les tâches une à la fois dans « Format / Format / Barre » (Format / Format / Bar) 
(voir plus haut), 
 en sélectionnant toutes les tâches et en les modifiant en une fois dans « Format / Format / 
Barre » (Format / Format / Bar) (voir plus haut), 
 d’une manière automatisée, expliquée ci‐dessous. 

Exemple :  Toutes  les  tâches  ayant  trait  à  la  « maçonnerie »  doivent  être  mises  en  évidence 
graphiquement, par exemple en affichant la barre en vert.  

Pour cela, toutes les tâches présentant dans leur nom la combinaison de lettres « maçonnerie » sont 
sélectionnées automatiquement. 

Sélectionner pour ce faire le champ « Indicateur » (Flag). Des activités peuvent être marquées grâce à 
ces champs personnalisés. Un marquage ne peut afficher que deux valeurs : « Oui » et « Non ».  La 
valeur par défaut est « Non ».   

A partir de ces indicateurs, des tâches peuvent être catégorisées dans la fenêtre « Styles des barres » 
(Bar  Styles)  et  l'utilisateur  peut  demander  qu’un  élément  graphique  spécial  soit  dessiné  pour  les 

MS Project 2010     pg 141 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

activités qui ont la valeur « Oui », par exemple dans le champ « Indicateur1 ». Il suffit que la valeur 
du champ « Indicateur1 » change automatiquement en fonction du contenu du champ avec le nom 
de la tâche. 

o Sélectionner  le  champ  qui  contiendra  l’indicateur  dans  « Projet /  Champs  personnalisés » 
(Project / Custom Fields) : « Indicateur1 » (Flag1) 
o Renommer le champ « Maçonnerie ? ». 
 

 
Figure 5‐62 Renommer « Maçonnerie » 

o Ouvrir l’écran « Formule » en cliquant sur le bouton « Formule » (Formula).   
o Introduire la formule.   
Il convient de traduire en une formule dans la langue de MS Project : « Si le mot « Maçonnerie » 
figure  dans  le  nom  de  la  tâche,  l’  « Indicateur »  doit  être  placé  sur  « Oui »  et,  dans  le  cas 
contraire, lorsque le mot « Maçonnerie » ne figure pas dans le nom de la tâche, l’ « Indicateur » 
doit être placé sur « Non ».  
Si  le  champ  « Nom »  contient  la  chaîne  « Maçonnerie »,  écrire  « Oui »  dans  le  champ 
« Indicateur1 » ; si le champ « Nom » ne contient pas la chaîne « Maçonnerie », écrire « Non » 
dans le champ « Indicateur1 ». 
 Introduire  la  « fonction  de  condition » :  IIf  (expression ;  valeur  vrai  ;  valeur  faux)  en 
cliquant sur « Fonction » puis sur « Général »  (Function / General). 

MS Project 2010     pg 142 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐63 Fonction « If » Maçonnerie 

 Lorsque  l’on  introduit  une  fonction  dans  une  formule,  MS  Project  complète  cette 
fonction  avec  des  termes  génériques  pour  accompagner  l’utilisateur  dans  la  saisie  des 
données correctes.  Remplacer les termes d’exemple de la formule par les bons termes.  
 « expression »  (expression) :  la  condition  à  tester  avant  l’application  de  la 
formule. 
- dans  ce  cas :  le  champ  « Nom »  (Name)  contient‐il  la  chaîne 
« Maçonnerie » ? 
- Y ajouter la fonction « InStr(début ; chaîne1 ; chaîne2 ; comparaison) » 
(InStr(start ;  string1 ;  string2 ;  compare)  en  cliquant  sur  le  bouton 
« Fonction » (Function) puis sur « Texte » (Text). Il s’agit d’une fonction 
de recherche d’une succession de caractères. 
 Début  (Start) :  facultatif  (voir  l'aide  en  ligne  pour  plus 
d'informations). 
 Chaîne1  (string1) :  à  remplir  obligatoirement :  le  champ  dans 
lequel  la  recherche  doit  être  effectuée,  dans  ce  cas  « Nom » 
(Name). 
 Chaîne2  (string2) :  à  remplir  obligatoirement :  la  chaîne  de 
caractères à rechercher, dans ce cas « Maçonnerie ». 
 Comparaison :  facultatif  (voir  l'aide  en  ligne  pour  plus 
d'informations). 
 

MS Project 2010     pg 143 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐64 Fonction « InString » 

- Remplacer « début ; chaîne1 » par le champ « Nom » en cliquant sur le 
bouton  « Champ »  et  remplacer  « chaîne2 ;  comparaison »  par 
« maçonnerie » (entre guillemets !).  

 
Figure 5‐65 Fonction « InString » 2 

 « valeur vrai » (truepart) : ce que la formule doit faire lorsque la condition des 
tests  est  respectée (dans  ce  cas :  lorsque  le  champ  «  Nom »  =  contient  la 
combinaison de lettres « maçonnerie »). 
- dans ce cas : indiquer la valeur « Oui » dans le champ « Indicateur1 ». 
- introduire pour cela « Oui » (« Yes ») entre guillemets. 
 « valeur faux » (falsepart) : ce que la formule doit faire lorsque la condition des 
tests  n’est  pas  respectée  (dans  ce  cas :  le  champ  « Nom »  ne  contient  pas  la 
combinaison de lettres « maçonnerie »). 
- dans ce cas : indiquer la valeur « Non » dans le champ « Indicateur1 ». 
- introduire pour cela « Non » (« No ») entre guillemets. 

 
Figure 5‐66 Fonction « InString » complète 

MS Project 2010     pg 144 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Cliquer sur le bouton « OK » pour fermer la fenêtre Formule. Si des données ont été introduites 
auparavant dans le champ concerné (Indicateur1), celles‐ci sont remplacées par les nouvelles 
valeurs calculées. 
o Visualiser, le cas échéant, les données dans des colonnes en insérant des colonnes ou en créant 
une nouvelle table. 
o Visualiser les données dans la partie graphique en créant ou en modifiant un style de barre. Une 
apparence possible est représentée ci‐dessous. 

 
Figure 5‐67 Créer Style de barre « Maçonnerie » 

Barre 
Oui
verte

Oui Barre 
verte 
 
Figure 5‐68 Style de barre « Maçonnerie » 

MS Project 2010     pg 145 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

5.9 GESTION (ORGANIZER) ET GLOBAL.MPT


5.9.1 GENERALITES
On a démontré, dans les paragraphes et chapitres précédents, que l'utilisateur pouvait modifier lui‐
même plusieurs éléments dans chaque projet, comme : 

 des calendriers, 
 des tables, 
 des filtres, 
 des regroupements, 
 des affichages, 
 des champs personnalisés, 
 … 

Il  est  possible  d’échanger  ces  données  entre  projets,  entre  un  projet  et  un  modèle  de  base 
(global.mpt),  sur  lequel  MS  Project  se  base  pour  commencer  un  nouveau  projet,  en  utilisant  la 
fonction « Organisateur » (Organizer). 

5.9.2 ÉCHANGER DES DONNEES ENTRE PROJETS


Lorsqu’un nouveau projet est créé, MS Project part toujours d’un modèle. Si l’utilisateur ne choisit 
pas explicitement un modèle précis, MS Project utilise le modèle par défaut (à titre d’information, il 
est possible de choisir un autre modèle de départ dans « Fichier / Nouveau » (File/New)). 

Le modèle servant de base par défaut à MS Project est intitulé Global.mpt. Il contient tous les 
éléments rendus disponibles dans tous les projets. Donc, si l'utilisateur a créé un calendrier qu'il 
souhaite utiliser dans tous les autres projets (aussi bien les nouveaux que les projets existants), il 
peut l'exporter vers le Global.mpt.  

Procédé : 

o Ouvrir  la  fenêtre  Organisateur/Organizer  en  cliquant  sur  « Fichier  /  Informations  /  Organiser  le 
modèle global » (File / Info / Organize Global Template).  
o Sélectionner l’onglet du type d’élément à exporter (par ex. « Calendriers » (Calendar)).   
o Si nécessaire, spécifier si l’on veut déplacer un élément du type Tâche/Task ou Ressource.  
o Vérifier entre quels projets le transfert aura lieu. Cela se trouve dans le bas de la fenêtre.  
o Sélectionner l’élément à transférer et cliquer sur le bouton « Copier » (Copy). 
o Fermer la fenêtre. 

MS Project 2010     pg 146 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 5‐69 Organisateur 

MS Project 2010     pg 147 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 6.
RESSOURCES

MS Project 2010     pg 148 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 


6.1 GENERALITES
Le terme « Ressources » (Resources) peut être interprété au sens large et peut englober des 
travailleurs, des sous‐traitants, des matériaux, du matériel ou des coûts. 

o Travailleurs 
 Par type : 
 coffreurs, 
 maçons, 
 ferrailleurs, 
 manœuvres,  
 … 
 Par nom : 
 Jan Janssen, 
 Piet Peeters, 
 Joris Jorissen, 
 … 
o Sous‐traitants 
 électricité, 
 HVAC, 
 sanitaire, 
 … 
o Matériaux 
 béton en m³, 
 armature en kg ou en tonnes, 
 coffrage en m², 
 … 
o Matériel 
 grue, 
 machines de terrassement, 
 … 
o Coûts 
 prix de revient, 
 prix de vente, 
 coûts généraux, 
 … 

Il  est  important  de  déterminer  avec  quelle  précision  les  ressources  (resources)  seront  utilisées. 
L’utilisation des ressources selon le nom, qui fait que chaque personne est une ressource (resource), 
est  une  méthode  qui  fournit  de  nombreuses  informations  (qui  fait  quoi,  où...)  mais  qui  demande 
beaucoup  de  travail  sur  le  plan  de  la  saisie  de  données,  des  simulations  et  de  la  mise  à  jour  de  la 
planification. 

MS Project 2010     pg 149 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.2 INFLUENCE DES RESSOURCES SUR LA DUREE DE L’ACTIVITE


6.2.1 GENERALITES, INTERACTION ENTRE LE TYPE D’ACTIVITE ET LE CALCUL
MS  Project  permet  de  définir  les  règles  qui  déterminent  la  façon  dont  une  activité  sera  recalculée 
lorsque l’un des paramètres de la formule change.  Le type d’activité joue surtout un rôle important 
lorsque  des  simulations  sont  réalisées.  Lorsqu'une  activité  est  créée,  un  type  d'activité  lui  est 
attribué. Ce type peut être défini dans « Fichier/Options/Planification » (File/Options/Schedule) par 
projet ou pour tous les projets futurs.   

Il existe trois types d’activités : 

 Durée fixe (Fixed duration), 
 Capacité fixe (Fixed units), 
 Travail fixe (Fixed Work). 

Les débutants choisiront de préférence le type « Capacité fixe » (Fixed Units). 
 

Ne pas oublier : lorsque l’on utilise le type « Durée fixe » (Fixed duration), il convient de le 
modifier lorsque l'on renseigne la progression. 
 

6.2.2 MODIFIER LE TYPE D’ACTIVITE


o Modifier le type d’une activité précise. 
Il est préférable pour cela de cliquer sur « Affichage/Fractionner l’affichage/Détails » (View/Split 
view/Details) ou de cliquer avec le bouton droit de la souris dans la partie graphique et de 
sélectionner « Afficher le fractionnement » (Show Split). 

 
Figure 6‐1 Écran fractionnement 1 

o Modifier le type de toutes les tâches.   
Pour  cela,  il  convient  d’abord  de  sélectionner  toutes  les  tâches  en  cliquant  sur  un  en‐tête  de 
colonne.  Ensuite,  il  faut  cliquer  sur  « Tâche/Informations »  (Task/Information)  pour  afficher  la 

MS Project 2010     pg 150 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

fenêtre « Informations sur la tâche ». On clique ensuite sur l’onglet « Avancées » (Advanced) et 
on peut alors modifier le type d’activité. 

 
Figure 6‐2 Informations sur la tâche 

6.2.3 FORMULE DE CALCUL


Pour calculer la durée d’une activité, MS Project utilise la formule suivante : 

  Durée de l’activité=  Quantité de travail   
    Nombre de personnes x   
Nombre d’heures/jour 
 

Exemple : un activité de 240 heures‐homme, effectuée par 3 personnes travaillant 8 heures/jour : 

  Durée de l’activité=  240 h  =10 jours 


    3 personnes x 8 heures/jour   
 

MS Project 2010     pg 151 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.2.4 DUREE FIXE (FIXED DURATION)


L’utilisateur fixe la durée de l’activité qui ne sera plus modifiée par MS Project, ni lorsque le nombre 
de ressources changera, ni lorsque la durée de travail autorisée sera modifiée. 
 
Minimum à introduire : 
durée de l’activité (fixée par l’utilisateur) 
ET 
soit le nombre de ressources (units) 
soit la durée de travail autorisée (work). 
 
Exemple : 
Durée de l’activité (duration) = 3 j, ressources (units) = 4 ouvriers. 
MS  Project  calcule  la  durée  de  travail  autorisée  (work) =  3  jours  x  4  ouvriers  x  8h/j  =  96 
heures. 
Comment  MS  Project  réagit‐il  en  cas  de  modification  du  choix  « Durée  fixe »  (Fixed 
Duration) ? 

Durée (Duration)  Ressources (Units)  Délai (Work) 


Est  modifiée  de  3  Reste 4 ouvriers  Calcul : 
jours ‐> 5 jours  5 x 4 x 8 = 160 h 
Reste 3 jours  Sont  modifiées  de  4  Calcul : 3 x 2 x 8 = 48 h 
ouvriers ‐> 2 ouvriers 
Reste 3 jours  Calcul :  48  :  (3 x 8) = 2  Est  modifié  de  96 h  ‐> 
ouvriers  48 h 
 

Ne pas oublier : lorsque l’on utilise le type "Durée fixe" (Fixed duration), il convient de le 
modifier lorsque l'on renseigne la progression. 
 

6.2.5 CAPACITE FIXE (FIXED UNITS)


L’utilisateur fixe le nombre de ressources qui ne sera plus modifié par MS Project, ni lorsque la durée 
de l’activité changera, ni lorsque la durée de travail autorisée sera modifiée. 

Minimum à introduire : 

nombre de ressources (fixé par l’utilisateur)   
ET 
soit la durée de l’activité (duration)   
soit la durée de travail autorisée (work). 

Exemple : 

Ressources (Units) = 6 ouvriers, délai (Work) = 240 heures. 
MS Project calcule la durée de l’activité (duration) = 240 heures : (6 x 8) = 5 jours. 
Comment MS Project réagit‐il en cas de modification du choix « Capacité fixe » (Fixed Units) ? 

MS Project 2010     pg 152 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Durée (Duration)  Ressources (Units)  Délai (Work) 


Calcul :  240  :  (4 x 8)  Sont  modifiées  de  6  Reste 240 h 
= 7,5 jours  ouvriers ‐> 4 
Est modifiée de 5 jours ‐ Reste 6 ouvriers  Calcul : 
> 3 jours  3 x 6 x 8 = 144 h 
Calcul :  192  :  (6 x 8) = 4  Reste 6 ouvriers  Est  modifié  de  240 h   
jours.  ‐> 192 h 
 

6.2.6 TRAVAIL FIXE (FIXED WORK)


L’utilisateur fixe la durée de travail autorisée qui ne sera plus modifiée par MS Project, ni lorsque la 
durée de l’activité changera, ni lorsque le nombre de ressources attribuées sera modifié. 

Minimum à introduire : 

Durée de travail autorisée (fixée par l’utilisateur) 
 ET 
soit le nombre de ressources (units) 
soit la durée de l’activité (duration). 

Exemple : 

Durée de travail autorisée (Work) = 160 heures, ressources (Units) = 4 ouvriers. 
MS Project calcule la durée de l’activité (duration) = 160 h : (4 x 8) = 5 jours. 
Comment MS Project réagit‐il en cas de modification du choix « Travail fixe » (Fixed Work) ? 

Durée (Duration)  Ressources (Units)  Délai (Work) 


Calcul :  160  :  Sont  modifiées  de  4  Reste 160 h 
(2 x 8) = 10 jours  ouvriers ‐> 2 
Est modifiée de 5 jours  Calcul :  160  :  Reste 160 h 
‐> 8 jours  (8 x 8) = 2,5 ouvriers 
Calcul :  140  :  (4 x 8)  Reste 4 ouvriers  Est modifiée de 160 h 
= 4,37 jours  ‐> 140 h 
 

MS Project 2010     pg 153 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.3 LA BIBLIOTHEQUE DES RESSOURCES


6.3.1 OPTIONS EN RAPPORT AVEC LA CREATION DE RESSOURCES
Toutes les ressources utilisées dans le projet sont rassemblées par MS Project dans une bibliothèque. 
Cette bibliothèque est appelée le « Tableau des ressources » (Resource Sheet). Il est recommandé de 
d'abord placer les ressources dans la bibliothèque avant de les utiliser. 

Il est possible d’affecter à des activités des ressources ne figurant pas dans cette bibliothèque. Dans 
ce  cas,  MS  Project  crée  automatiquement  ces  ressources  dans  la  bibliothèque  et  des  valeurs  par 
défaut sont automatiquement attribuées aux champs obligatoires. Ces valeurs par défaut ne sont pas 
toujours  les  meilleures  (par  ex.  l’option  « Capacité  maximale »  est  définie  sur  1).  De  plus,  seules  2 
valeurs  peuvent  être  définies  dans  « Options  / 
Avancées  /  Options  générales  pour  ce  projet » 
(Options/  Advances/General  options  for  this 
Salaire horaire
project), à savoir : 
Heures supplémentaires
 

Figure 6‐3 Options des ressources 

 
Afin  d’éviter  que  des  ressources  ne  soient  automatiquement  ajoutées  à  la  bibliothèque,  il 
est  conseillé  de  décocher  l’option  « Ajouter  automatiquement  des  ressources  et  des 
tâches »  (Automatically  add  new  resources 
and tasks). 
 
 

Il est également possible de créer une bibliothèque de ressources propre à toute l’entreprise. Dans 
ce  cas,  la  bibliothèque  ne  sera  pas  définie  pour  chaque  projet  séparément,  mais  dans  un  fichier 
séparé  disponible  par  lien.  L’utilisation  d’une  telle  bibliothèque  de  ressources  externe  (Share 
Resources) est expliquée dans le cours du niveau avancé.  

Le  nombre  d’unités  attribuées  peut  être  affiché  de  deux  manières :  soit  sous  forme  décimale 
(Decimal)  (1 = 1  unité),  soit  en  pourcentage  (Percentage)  (100 % = 1  unité).  Dans  le  secteur  de  la 
construction,  on  opte  généralement  pour  l’affichage  décimal.  Ce  paramètre  est  configuré  dans 
« Options / Planification » (Options / Schedule).  

 
Figure 6‐4 Unités de ressources 

MS Project 2010     pg 154 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.3.2 CREER DES RESSOURCES


o Ouvrir la bibliothèque des ressources en cliquant sur « Affichage / Tableau des ressources » 
(View/Resource Sheet).  

 
Figure 6‐5 Tableau des ressources 

o Saisir les paramètres par ressource.  

 Nom de la ressource 
 Type de la ressource : Travail, Matériel ou Coût (Work, Material, Cost) (voir plus loin) 
 Une étiquette de matériel peut éventuellement être attribuée (par exemple m², m³ ou mc). 
 Les champs « Initiales » (Initials), « Groupe » (Group) et « Code » (Code) servent à 
différencier les sources par le biais de regroupements et de filtres.  Ils ne doivent pas être 
complétés.  
 Capacité max. (Max. units) : le nombre maximal disponible sur le projet. Cette valeur est 
utilisée pour le « nivellement » (levellen) (voir plus loin). Elle ne doit pas être constante 
durant le projet. Ceci est expliqué plus en détail dans le cours du niveau avancé. 
 Taux standard par heure, ou coût standard par unité en cas de coût de matériel. 
 Taux heures sup. 
 Coût par utilisation, montant fixe calculé à chaque utilisation de la ressource.  
 Allocation : détermine la manière dont le coût est attribué (Début = au début de l’activité, 
Fin = à la fin de l’activité, Proportion = réparti équitablement sur la durée de l’activité). 
 Le calendrier utilisé peut varier d’une ressource à l’autre. 
 
o Revenir à l’affichage de Gantt en cliquant sur « Affichage / Diagramme de Gantt » (View/Gantt 
Chart).   

6.3.3 TYPES DE RESSOURCES TRAVAIL, MATERIEL OU COUT


La distinction dans le champ « Type » permet par exemple de ne pas additionner des heures/homme 
à un coffrage en m². MS Project connaît trois types de ressources : 

o Travail  (Work) :  ce  type  utilise  du  temps  (jours,  heures…)  pour  remplir  une  tâche.  Exemples : 
ouvriers, coffreurs mais aussi grues, excavateurs qui sont calculés par unité de temps.  

MS Project 2010     pg 155 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Matériel  (Material)  :  ce  type  comprend  des  ressources  consommables  pour  remplir  une  tâche.  
Elles  sont  attribuées  dans  leurs  propres  unités  (m²,  m³,  mc,  kg…).  L’unité  peut  être  introduite 
dans  le  champ  « Matériel »  (Material).  Ce  champ  peut  seulement  être  rempli  lorsque  le  type 
« Matériel »  (Material)  a  été  sélectionné.  D’autres  champs  (comme  le  calendrier  de  base  et  la 
capacité maximale) sont alors supprimés car ils ne s’appliquent pas à ce type de ressource.  
o Coût (Cost) : ce type permet de prévoir un certain budget pour une tâche.  

Figure 6‐6 Type de ressource

MS Project 2010     pg 156 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.4 MENU INFORMATIONS SUR LA RESSOURCE


Il est possible d’ajouter des informations supplémentaires aux ressources dans le 
menu « Informations sur la ressource » (Resource information). On peut ouvrir ce menu : 

Dans le « Tableau des ressources » (Resource Sheet) :  

o en double‐cliquant sur une ressource, 
o en appuyant sur Shift + F2, 
o en cliquant dans le menu « Ressources / Information » (Resource/Information). 

 
Figure 6‐7 Informations sur la ressource 

6.4.1 ONGLET GENERAL (GENERAL)


Il est possible d’introduire les informations supplémentaires suivantes : 

o Adresse  de  courrier  électronique  de  la  ressource.  Cette  information  n’est  utile  que  lorsque  les 
ressources sont planifiées par nom. 
o Compte Windows : permet de puiser des informations dans des fichiers Outlook. 
o Type  de  réservation  (Booking  Type)  :  on  détermine  ici  si  cette  ressource  a  été  effectivement 
validée (Committed) ou s’il s’agit simplement d’une proposition temporaire (Proposed). 
o Des  niveaux  de  disponibilité  supplémentaires  (Available  from…  Available  to)  peuvent  être 
introduits en fonction des objectifs de nivellement.  
o Groupe : les ressources peuvent être réparties en groupes. 
o Code : 

MS Project 2010     pg 157 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Bouton « Modifier le temps de travail » (Change Working Time) : pour éventuellement définir un 
rythme  de  travail  propre à  chaque  ressource  en  introduisant  la  durée  de  travail  et  les  jours  de 
congés. 

6.4.2 ONGLET COUTS (COST)


Il  est  possible  de  définir  plusieurs  tables  de  coûts  par  ressource  (de  A  à  E).  Pour  chaque  table  de 
coûts, 25 montants différents peuvent être introduits par sorte de coûts. Cela permet par exemple 
de tenir compte de l’inflation.  

6.4.3 ONGLET REMARQUES (NOTES)


On utilise cet écran pour relier des informations complémentaires à la ressource.  

6.4.4 SUPPRIMER DES RESSOURCES DE LA BIBLIOTHEQUE


MS Project ne demande aucune confirmation avant de supprimer les éléments sélectionnés.  
L’utilisateur doit donc bien surveiller ce qu’il fait.  
 

o Ouvrir la bibliothèque des ressources en cliquant sur « Affichage / Tableau des ressources » 
(View/Resource Sheet). Faire en sorte que l’affichage ne soit pas fractionné.  
o Sélectionner les ressources à supprimer en cliquant sur l’en‐tête de ligne. Si seulement une ou 
plusieurs cellules sont sélectionnées, seuls les contenus de ces cellules seront supprimés.  
o Supprimer  la  ressource  en  appuyant  sur  la  touche  « Delete »  du  clavier  ou  en  cliquant  avec  le 
bouton droit de la souris et en sélectionnant « Supprimer la ressource » (Delete resource) dans le 
menu rapide. 
 

6.4.5 ÉCHANGER DES BIBLIOHEQUES DE RESSOURCES ENTRE PROJETS


On distingue deux cas dans lesquels un utilisateur souhaite réutiliser une bibliothèque existante : 

o L’utilisateur  veut  copier  une  bibliothèque,  mais  les  projets  ne  partagent  pas  les  mêmes 
ressources. 
 Le  nouveau  projet  existe  déjà :  Ouvrir  le  fichier  source  contenant  la  bibliothèque  à 
transférer.  Aller  dans  le  tableau  des  ressources,  sélectionner  les  ressources  souhaitées 
(sélectionner  les  en‐têtes  de  ligne !)  et  copier  ces  lignes  (avec  le  bouton  droit  de  la 
souris).  Aller  dans  le  tableau  des  ressources  du  fichier  cible  et  coller  les  lignes  copiées 
(avec le bouton droit de la souris). 
 Le nouveau projet n’existe pas encore : Dans ce cas, on peut partir d’un projet existant. 
o L’utilisateur  veut  associer  le  projet  à  une  bibliothèque  existante  qui  est  également  utilisée  par 
d’autres projets, afin de pouvoir contrôler l’évolution des ressources dans les différents projets. 
Ce cas est expliqué dans le cours du niveau avancé, étant donné qu’il y a lieu de définir un certain 
nombre de paramètres plus complexes qu’il convient de bien maîtriser et qui doivent donc être 
expliqués en détail. 

MS Project 2010     pg 158 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.5 AFFECTER DES RESSOURCES


6.5.1 GENERALITES
L’affectation  de  ressources  dépend  de  quelques  paramètres  comme  le  type  de  ressource  et  le 
paramètre « pilotée par l’effort ». Celui‐ci n’intervient qu’à partir du moment où plusieurs ressources 
du type « Travail » (Work) sont reliées à une activité.  

Dans ce paragraphe, on part du principe que seule une ressource du type « Travail » (Work) 
est  reliée  à  une  activité.      Cela  ne  s’applique  pas  aux  ressources  du  type  « Matériel » 
(Material) puisque celles‐ci ne sont pas prises en compte pour l’  « Effort ». 
 

On expliquera plus loin les deux manières d'affecter des ressources à des tâches.  

6.5.2 AFFECTATION DANS LA FENETRE « AFFECTER LES RESSOURCES »


o Sélectionner l’affichage « Diagramme de Gantt » 
o Sélectionner la tâche à laquelle les ressources doivent être attribuées. 
o Sélectionner « Ressources / Affecter les ressources » (Resources/Assign Resources) dans la barre 
de menu.  Cette fenêtre affiche toutes les ressources figurant dans la bibliothèque. 

 
Figure 6‐8 Menu « Affecter les ressources » 

 
Figure 6‐9 Affecter les ressources 

MS Project 2010     pg 159 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Dans la colonne « Unités » (Units), préciser le nombre de ressources à affecter à la tâche. Pour 
les ressources du type « Matériel » (Material), l’utilisateur doit préciser les quantités.  MS Project 
remplit les unités lui‐même. 
o Cliquer  sur  le  bouton  « Affecter »  (Assign)  pour  exécuter  l’affectation.  Le  passage  à  une  autre 
cellule  affecte  également  la  ressource.    Lorsqu’une  ressource  est  définie,  un  petit  V  apparaît 
devant. 
o Fermer  la  fenêtre  en  appuyant  sur  le  bouton  « Fermer »  (Close) ;  cette 
procédure peut être répétée pour les activités suivantes.   

Lorsque  plusieurs  activités  requièrent  les  mêmes  unités  d’une  même  ressource,  il  est  possible  de 
sélectionner  ces  activités  en  une  seule  fois  et  de  suivre  la  procédure  décrite  ci‐dessus  comme  s'il 
s'agissait d'une seule tâche. 

La méthode décrite permet de demander des informations au sujet de la 
disponibilité des ressources avant d’affecter la ressource, en appuyant sur 
le  bouton  « Graphique ».  MS Project fractionne alors l’écran 
principal  et  ouvre  une  fenêtre  affichant  l'utilisation  de  la  ressource  selon 
l'affectation  dans  le  projet.  Il  est  possible  d'afficher  plusieurs  graphiques, 
en cliquant avec le bouton droit de la  souris lorsque le curseur se trouve 
en bas à gauche de l'écran. 

 
Figure 6‐10 Graphiques
6.5.3 AFFECTATION DANS L’ECRAN FRACTIONNE
Cette méthode est celle que nous recommandons. 

o Sélectionner l’affichage « Diagramme de Gantt » 
o Sélectionner  la  tâche  à  laquelle  les  ressources  doivent  être 
attribuées. 
o Fractionner  l’écran  « Affichage/détails »  (View/details)  ou 
cliquer  avec  le  bouton  droit  dans  la  partie  graphique  puis  sur 
« Afficher le fractionnement » (Show Split)). 
o Afficher  dans  l’écran  du  dessous  des  informations  sur  les 
ressources.  Pour  cela,  cliquer  avec  le  bouton  droit  de  la  souris 
dans  l’écran  du  dessous  et  sélectionner,  dans  le  menu  rapide, 
l’une des possibilités pour afficher des ressources. 
Figure  6‐11  Menu
  « Fractionner » 

o Indiquer ensuite les ressources. Selon la méthode choisie, l’utilisateur introduit : 
 les heures de travail (Work) et les unités (Units), et MS Project calcule la durée, 
 les heures de travail (Work) et la durée (Duration), et MS Project calcule les unités (Units) 

MS Project 2010     pg 160 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 les unités (Units) et la durée (Duration), et MS Project calcule les heures de travail 
(Work). 

 
Figure 6‐12 Affecter des ressources 

Rappel : Le principe de « pilotage par l'effort » ne joue un rôle que lorsque plusieurs ressources 
du type Travail (Work) sont affectées à une activité.   

Pour affecter un matériel, l’utilisateur introduit la quantité dans la colonne « Unités » (Units) ou 
« Travail » (Work). MS Project ajoute lui‐même l’étiquette du matériel (par ex. m², m³…). 

o Cliquer sur « OK » pour calculer le troisième paramètre. 
o Répéter ces étapes pour toutes les activités auxquelles des ressources doivent être affectées. 
o Cacher  le  fractionnement  (décocher  « Affichage/détails »  (View/details)  ou  cliquer  avec  le 
bouton droit dans la partie graphique puis décocher « Afficher le fractionnement » (Show Split)). 

MS Project 2010     pg 161 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.6 AFFECTER PLUSIEURS RESSOURCES DU TYPE TRAVAIL


6.6.1 GENERALITES
Pour affecter plusieurs ressources différentes, il convient d’utiliser la méthode décrite ci‐dessus. 

Nous  conseillons  la  méthode  avec  l’écran  fractionné  car  celle‐ci  donne  une  meilleure  vue 
d’ensemble. 

6.6.2 ACTIVITES PILOTEES PAR L’EFFORT


Principe de base : MS Project part du principe que le travail par tâche est effectué par l’ensemble 
des ressources du type « travail » affectées à une tâche. Le nombre d’heures de travail est réparti 
sur toutes les ressources affectées. La durée de la tâche sera donc recalculée lorsque des ressources 
supplémentaires seront affectées. 

Remarques : 

o Les  tâches  du  type  « Travail  fixe »  (Fixed  Work)  sont  automatiquement  « pilotées  par 
l’effort ». Pour ces tâches, l’option « pilotée par l’effort » ne peut pas être modifiée, ce 
qui est logique puisque ce type de tâche part de toute façon du principe que la quantité 
de travail est fixe.  
o Il  convient  de  cocher  la  case  « pilotée  par  l’effort »  avant  d’affecter  les  ressources.  Si 
plusieurs ressources ont déjà été affectées à une tâche, le fait de cocher la case « pilotée 
par l’effort » n’a aucune influence sur ces ressources. 
o Lorsque l’option « pilotée par l’effort » est sélectionnée, il est plus difficile de déchiffrer 
les calculs effectués par le logiciel lorsque plusieurs ressources ont été affectées et que 
l’utilisateur modifie un paramètre (durée de la tâche ou nombre de ressources).  

Exemple quand l’option « pilotée par l’effort » est cochée :  

4 coffreurs sont affectés à une tâche de 5 jours 5 j x 4 HO x 8 h/j = 160 h). 

 
Figure 6‐13 Tâche pilotée par l’effort 1 

On  affecte  ensuite  à  cette  tâche  (pilotée  par  l’effort !)  une  ressource  supplémentaire,  à  savoir :  1 
aide‐maçon. Comme l’option « pilotée par l’effort » est cochée, MS Project part du principe que les 
160 heures restent constantes et que ces 160 h ne seront pas effectuées par les 4 coffreurs, mais par 
les 4 coffreurs + 1 manœuvre, donc par 5 personnes. 

MS Project 2010     pg 162 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 6‐14 Tâche pilotée par l’effort 2 

MS Project recalcule et répartit les 160 h de façon proportionnelle sur toutes les ressources. Le total 
(128 h + 32 h) reste 160 h. La durée est recalculée : 160 h / 5 HO / 8 h/j = 4 jours. 

6.6.3 ACTIVITES NON PILOTEES PAR L’EFFORT


Principe de base : MS Project part du principe que le travail par tâche est effectué par la ressource 
initialement  affectée  du  type  « travail ».  Le  nombre  d’heures  pendant  lesquelles  une  ressource 
travaille  à  une  tâche  n’est  pas  modifié  et  la  durée  n’est  pas  recalculée  lorsque  des  ressources 
supplémentaires sont affectées. 

Exemple quand l’option « pilotée par l’effort » n’est pas cochée :  

4 coffreurs sont affectés à une tâche de 5 jours 5 j x 4 HO x 8 h/j = 160 h). 

 
Figure 6‐15 Tâche non pilotée par l’effort 1 

On affecte ensuite à cette tâche (non pilotée par l’effort !) une ressource supplémentaire, à savoir : 1 
aide‐maçon.  Comme  l’option  « pilotée  par  l’effort »  n’est  pas  cochée,  MS  Project  part  du  principe 
que  l’on  a  simplement  ajouté  une  ressource  qui  travaille  5 j x 8 h = 40 h,  et  que  les  160 h  des 
coffreurs restent constantes.  

 
Figure 6‐16 Tâche non pilotée par l’effort 2 

MS Project ajoute donc simplement ces 40 h supplémentaires.  Le total devient 160 h + 40 h = 200 h. 
La durée n’est pas recalculée et reste donc de 5 jours.  

La première quantité de « travail » (Work) définie pour chaque ressource reste constante, même si le 
nombre d’unités est modifié. La durée ne sera prolongée que si la quantité de « travail » (Work) ne 
peut pas être effectuée par le nombre d’unités sur la durée proposée. De même, lorsque le nombre 
d’unités augmente, la durée est diminuée. 

MS Project 2010     pg 163 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 6‐17 Tâche non pilotée par l’effort 3 

Dans  l'illustration  ci‐dessus,  on  avait  prévu :  4  coffreurs,  160 h  pendant  5  jours.  Le  nombre  de 
coffreurs est ramené à 2 unités. Pour pouvoir travailler 160 h, la durée est augmentée et passe à 10 
jours.  

MS Project 2010     pg 164 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.7 RAPPORT DE RESSOURCES


6.7.1 GRAPHE DES RESSOURCES (RESOURCE GRAPH)
Le graphe des ressources est un des affichages par défaut. Pour l’afficher, il convient de cliquer sur 
« Affichage / Affichage des ressources / Autres affichages » (View / Resource Views / Other Biews).  

 
Figure 6‐18 Menu « Graphe des ressources » 

Ce graphe des ressources affiche un histogramme pour chaque ressource.  Il n’est pas possible 
d’afficher plusieurs ressources à la fois. La division de l’axe vertical est effectuée automatiquement 
par le programme et ne peut pas être modifiée.  

Nom de la ressource affichée 
dans le graphique 

Choix de la ressource à 
afficher 

 
Figure 6‐19 Graphe des ressources 1 

Lorsque l’on clique avec le bouton droit de la souris dans le graphique, le menu 
contextuel  s’affiche.    On  peut  déterminer  ici  quelles  données  doivent  être 
affichées en fonction de l’intervalle de temps de l’échelle de temps.  

o Unités  de  pointe  (Peak  Units) :  affiche  le  nombre  d’unités  nécessaires 
pendant l’intervalle de temps. 
o Travail  (Work) :  affiche  le  nombre  d’heures  de  travail  qui  doivent  être 
prestées pendant l’intervalle de temps. 
o Travail  cumulé  (Cumulative  Work) :  somme  du  travail  à  prester  à  partir 
du début du projet.  Figure 6‐20 Menu de 
contexte Graphe des 
ressources 

MS Project 2010     pg 165 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Surutilisation  (Overallocation) :  lorsque  l’on  a  planifié  plus  de  ressources  qu’il  n’y  en  a  de 
disponibles. 
o Taux d’utilisation : comparaison entre les ressources affectées et les ressources disponibles.  
o Disponibilité  restante (Remaining  availability) :  disponibilité  restante,  après  déduction  des 
ressources affectées.  
o Travail  disponible :  ressources  disponibles,  exprimées  en  jours/homme  ou  en 
heures/homme. 
o Unités disponibles : ressources disponibles, exprimées en nombre d’unités. 

Dans  ce  menu  contextuel,  on  peut  également  choisir  de  modifier  les  styles  des  barres  de  ces 
graphiques en cliquant sur « Styles  des barres » (Bar Styles). On  peut  également sélectionner cette 
commande en cliquant dans la barre d’outils « Format / Styles des barres » (Format / Bar Styles). 

On distingue « toutes les tâches » (All tasks) et les « tâches sélectionnées » (Selected tasks), ainsi que 
les  ressources  normalement  affectées  et  les  ressources  surutilisées.  Les  tâches  sélectionnées  ou 
filtrées  sont  définies  par  défaut  sur  « Ne  pas  afficher »  (Dont’s  Show) ;  elles  ne  sont  donc  pas 
affichées dans le graphique. 

 
Figure 6‐21 Styles des barres des ressources 

Il est possible de faire apparaître une barre dans le graphe des ressources qui affiche le nombre total 
de ressources du type « Travail » (Work). Il convient pour cela de choisir un style de barre pour les 
ressources filtrées avec lesquelles la comparaison va être effectuée. Le nombre total de ressources 
peut donc aussi bien être une sélection partielle que l’ensemble des ressources.  

MS Project 2010     pg 166 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.7.2 UTILISATION DES RESSOURCES (RESOURCE USAGE)


L’utilisation  des  ressources  (Resource  Usage)  est  un  des  affichages  par  défaut.  Pour  l’afficher,  il 
convient de cliquer sur « Affichage / Affichage des ressources / Utilisation des ressources » (View / 
Resource Views / Resource Usage).  

 
Figure 6‐22 Menu « Utilisation des ressources » 

Dans cet affichage, les tâches ssource sont regroupées et affichées par ressource en fonction de la 
durée.  

 
Figure 6‐23 Utilisation des ressources 

Dans cet affichage, il est possible d’afficher plus de données à l’écran. Un 
certain nombre de ces données supplémentaires peuvent être 
sélectionnées en cliquant sur le bouton droit de la souris. D’autres se 
trouvent dans l’option « Styles du détail » (Detail Styles) : on peut y 
sélectionner plus de champs à afficher. La fenêtre « Styles du détail » 
(Detail Styles) s’ouvre également lorsque l’on clique sur « Format / Ajouter 
des détails » (Format / Add details).  

 
Figure  6‐24  Utilisation  des 
ressources plus de données 

MS Project 2010     pg 167 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Liste des champs 
affichés. 

Champs 
disponibles 

 
Figure 6‐25 Utilisation des ressources « Styles du détail » 

Pour afficher des champs supplémentaires : 

o Sélectionner le champ à afficher dans la liste « Champs disponibles » (Available Fields) 
o Cliquer sur le bouton « Afficher » (Show) ; le champ est déplacé vers la colonne « Champs à 
afficher » (Show these fields).  
o Modifier éventuellement le format du champ.  
o Définir l’ordre des champs à afficher à l’aide des flèches « Déplacer » (Move).  
o Cliquer sur « OK » pour confirmer. 

Pour supprimer des champs de la table : 

o Sélectionner le champ à supprimer dans la liste « Champs à afficher » (Show these Fields) 
o Cliquer  sur  le  bouton  « Masquer »  (Hide) ;  le  champ  est  déplacé  vers  la  colonne  « Champs 
disponibles » (Available fields).  
o Cliquer sur « OK » pour confirmer. 

Lorsque  l’échelle  de  temps  ne  permet  pas  d’afficher  la  valeur  correspondante  (parce  les  colonnes 
sont trop étroites), MS Project affiche « ### ».   

6.7.3 AFFICHAGE COMBINE GANTT ET RESSOURCES


Lorsque  l’utilisateur  doit  modifier  la  charge  des  ressources  (simulations,  diminution  de  la 
surutilisation,…),  les  affichages  « Graphe  des  ressources »  et  « Utilisation  des  ressources »  ne  sont 
pas  toujours  si  intéressants.  Des  ressources  sont  affectées  à  des  tâches  et  ces  tâches  ne  sont  pas 
accessibles dans les affichages de ressources. Pour ne pas devoir constamment passer de l’affichage 
« Diagramme  de  Gantt »  à  l’affichage  « Utilisation  des  ressources »  et  inversement  pour  voir 
l’influence  des  adaptations,  il  est  intéressant  de  fractionner  l’écran  pour  que  les  deux  affichages 
apparaissent à l’écran en même temps.  

MS Project 2010     pg 168 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Procédé : 

o Commencer avec le « Diagramme de Gantt » 
o Fractionner  l’écran  (clic  droit  dans  la  partie  graphique  puis  « Afficher  le  fractionnement » 
(Show Split) ou dans le menu « Affichage/détails » (View/details)). 
o Activer l’écran du bas en cliquant dessus.  Le marquage bleu sur le côté gauche indique quel 
écran est actif.  
o Ouvrir l’affichage « Graphe des ressources » dans l’écran du bas, en cliquant sur « Affichage / 
Affichage des ressources / Autres affichages » (View / Resource Views / Other Biews)  (il a été 
constaté  que,  dans  MS  Project,  même  lorsque  l’écran  du  bas  est  actif,  le  nouvel  affichage 
choisi apparaît tout de même dans l’écran du dessus). On peut éventuellement sélectionner 
cet affichage dans le menu rapide qui apparaît lorsque l’on clique avec le bouton droit de la 
souris dans la barre de gauche qui indique quel écran est actif.   
Il  peut  s’avérer  nécessaire  de  modifier  l’échelle  de  temps  dans  le  Diagramme  de  Gantt,  en 
double‐ciquant sur l’échelle de temps située en haut de l’écran.  
o Sélectionner  la  tâche  à  laquelle  la  ressource  a  été  affectée.  Attention :  le  graphe  des 
ressources  ne  montre  que  les  ressources  des  tâches  sélectionnées.  Si  l’on  sélectionne 
accidentellement une tâche à laquelle aucune ressource n’a été affectée, le graphique sera 
vide.    
Pour  voir  toutes  les  ressources  affectées  au  projet,  toutes  les  tâches  doivent  être 
sélectionnées.  Il convient pour cela de cliquer sur un en‐tête de colonne. 

 
Figure 6‐26 Affichage combiné 

MS Project 2010     pg 169 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

6.8 PLANIFICATEUR D’EQUIPE


L’affichage « Planificateur d’équipe » donne une bonne vue d’ensemble des tâches et des ressources.  
Pour l’afficher, il suffit de cliquer sur « Affichage / Planificateur d’équipe » (View / Teamplanner). 

 
Figure 6‐27 Menu « Planificateur d’équipe » 

Le planificateur d’équipe se présente comme suit : 

Sur‐allocations sont indiquées 
en rouge

ZONE 1 
RESSOURCES 

ZONE 3 
ZONE 2  Ressources affectées et 
Ressources affectées et  tâches planifiées
tâches non planifiées 

ZONE 4  ZONE 3 
Ressource non  Ressource non affectée et 
affectées et tâches  tâches planifiées 
non planifiées   
Figure 6‐28 Planificateur d’équipe 

MS Project 2010     pg 170 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Le planificateur d’équipe est divisé en 5 zones et il est facile de modifier les ressources et les tâches : 

o Trois  zones  au‐dessus  de  la  ligne  de  séparation  horizontale,  avec  des  tâches  qui  sont  toutes 
affectées à des ressources : 
 Zone  1 :  il  s’agit  de  la  première  colonne,  elle  contient  les  ressources  du  type  « Travail » 
(Work). 
 Les ressources surutilisées sont affichées en rouge. 
 Zone  2 :  contient  les  tâches  qui  sont  affectées  à  des  ressources  mais  ne  sont  pas  encore 
planifiées dans le temps. 
 Lorsque l’on déplace ces tâches horizontalement, elles sont planifiées dans le temps.  
Toutefois, une « contrainte de date » (Constraint) est alors affectée à cette tâche.  
 Zone 3 : contient les tâches affectées à des ressources et planifiées dans le temps. 
 Les tâches avec surutilisation sont signalées par du rouge au‐dessus et en dessous.  
 Le  fait  de  déplacer  ces  tâches  verticalement  vers  une  autre  ressource  permet  de 
supprimer une surutilisation.   
 Le fait de déplacer ces tâches horizontalement, et donc de les replanifier, permet de 
supprimer  une  surutilisation.  Une  « contrainte  de  date »  (Constraint)  est  alors 
affectée à cette tâche.  
o Deux  zones  en  dessous  de  la  ligne  de  séparation  horizontale,  avec  des  tâches  qui  ne  sont  pas 
encore affectées à des ressources : 
 Zone  4 :  tâches  qui  ne  sont  pas  encore  affectées  à  une  ressource  et  ne  sont  pas  encore 
planifiées dans le temps. 
 Lorsque l’on déplace ces tâches verticalement, on y affecte une ressource.   
 Lorsque l’on déplace ces tâches horizontalement, elles sont planifiées dans le temps.  
Une « contrainte de date » (Constraint) est alors affectée à cette tâche.  
 Zone  5 :  tâches  qui  ne  sont  pas  encore  affectées  à  une  ressource  mais  sont  déjà  planifiées 
dans le temps. 
 Lorsque l’on déplace ces tâches verticalement, on y affecte une ressource.   
 

MS Project 2010     pg 171 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 7.
TENIR A JOUR LA
PROGRESSION
(TRACKING)

MS Project 2010     pg 172 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

7.1 GENERALITES
Une  planification  est  utilisée  durant  les  différentes  phases  d’un  projet.  Un  projet  comporte  deux 
phases essentielles : 

 la phase de préparation, 
 la phase d’exécution. 

Dans l’explication et les exemples des chapitres précédents, on part du principe que le projet n'est 
pas  encore  effectivement  commencé.  La  date  de  début  des  projets  servant  d’exemples,  introduite 
dans la fenêtre « Informations sur le projet » (Project Information), n’est pas encore passée. 

Une fois qu’un projet a commencé, il est important de tenir la planification régulièrement à jour en 
introduisant des informations sur la « progression des activités ».  

Le renseignement de la « progression » se fait par le biais des tâches du projet et ce renseignement 
va  donc  modifier  la  planification  originale.  Cela  aura  également  un  impact  sur  les  ressources  et  les 
coûts affectés, étant donnés qu’ils ont été calculés à partie des valeurs initialement introduites. 

Il est important de toujours garder une copie originale de la planification de projet, de 
préférence dans un autre emplacement que dans le répertoire dans lequel on travaille tous 
les jours.  
De cette manière, on peut toujours revenir à la version originale en cas de problèmes.  
 

MS Project 2010     pg 173 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

7.2 LA PLANIFICATION INITIALE (BASELINE)


7.2.1 ENREGISTREMENT DE LA PLANIFICATION INITIALE
La  progression  d’un  projet  est  renseignée  directement  dans  le  projet.  Lorsque  des  activités  sont 
effectuées  à  l'avance  ou  en  retard,  la  planification  originale  change.  Pour  pouvoir  comparer  la 
planification initiale et les tâches effectivement réalisées, il est intéressant de définir une image de la 
planification originale.  

La  « planification  initiale »  (Baseline)  est  un  affichage  du  projet  tel  qu’initialement  planifié  ou,  par 
exemple, tel que promis au maître d’ouvrage. Il s’agit en fait d’une copie de toutes les données du 
projet  (début,  fin,  ressources,  coûts…)  à  un  moment  précis.  Cette  planification  initiale  ne  changera 
plus, à moins que l’utilisateur ne le demande explicitement.  

Procédure pour l’enregistrement de la « Planification initiale » (Baseline) 

o Cliquer  sur  « Projet  /  Définir  la  planification  initiale  /  Définir  la  planification  initiale »  (Project / 
Set Baseline / Set Baseline). 

 
Figure 7‐1 Menu « Définir la planification initiale » 

L’écran ci‐dessous apparaît.  Lorsque l’on clique sur « OK », MS project enregistre toutes les dates 
d’exécution « au plus tôt » (en cas de planification « anticipative ») dans les champs « Début de la 
planification initiale » (Baseline Start) et « Fin de la planification initiale » (Baseline Finish).  A titre de 
vérification, l’utilisateur peut afficher les colonnes « Début de la planification initiale » (Baseline 
Start) et « Fin de la planification initiale » (Baseline Finish). Ces colonnes contiennent donc les dates 
« figées » « au plus tôt ».  

 
Figure 7‐2 Définir la planification initiale 

MS Project 2010     pg 174 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Attention :  si  une  planification  de  base  a  déjà  été  définie  auparavant  et  si  cette  commande  est 
répétée,  l’ancienne  planification  de  base  sera  écrasée.  Un  avertissement  apparaîtra  d’abord  à 
l’écran.  

 
Figure 7‐3 « Définir la planification initiale » Avertissement 

Il est également possible de définir une nouvelle planification initiale qui n’écrasera pas l’ancienne.  
On  peut  créer  10  planifications  initiales  supplémentaires.  Il  suffit  pour  cela  de  dérouler  le  menu 
« Définir la planification initiale » (Set Baseline) dans la fenêtre « Définir la planification initiale » (Set 
Baseline).  Il  est  important  de  bien  savoir  quelle  planification  initiale  est  encore  pertinente  et  est 
affichée dans la partie graphique.  

7.2.2 AFFICHAGE DE LA PLANIFICATION INITIALE


Pour  comparer  la  planification  réelle  avec  la  planification  initiale,  cette  dernière  doit  être  affichée 
dans la partie graphique.  Cela peut se faire de plusieurs façons : 

o Dans le menu « Affichage / Diagramme de  Gantt /  Suivi Gantt » (View / Gantt Chart / Tracking 


Gantt). Dans cet affichage, chaque activité est associée à deux barres.  La barre du dessus est la 
barre normale, basée sur des dates « au plus tôt » (en cas de planification anticipative) ou sur des 
dates  d'exécution  si  celles‐ci  ont  été  introduites.  La  barre  du  dessous  affiche  les  « Dates  de 
planification initiale ».   
C’est la méthode généralement recommandée. 

 
Figure 7‐4 Affichage « Suivi Gantt » 

Les barres ressemblent alors à ceci : 

MS Project 2010     pg 175 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 7‐5 Planification initiale 

o Il est également possible de créer soi‐même de nouvelles barres dans n’importe quel affichage 
en  cliquant  sur  « Format  /  Styles  des  barres »  (Format/Bar  Styles)  (voir  le  chapitre  sur  le 
« format »).  L’illustration  ci‐dessous  montre  une  présentation  éventuelle.   
Il  est  clair  que  la  liste  des  activités  prend  plus  de  place  lorsque  l’on  choisit  de  placer  la 
planification initiale sur une ligne supplémentaire.  

 
Figure 7‐6 Planification initiale « Styles des barres » 

o Lorsque les colonnes « Variation » (Variance) sont affichées (en cliquant sur « Affichage / Tables / 
Variation » (View / Tables / Variance)), MS Project calcule automatiquement la différence entre 
la planification initiale et la progression réelle des activités.  

 
Figure 7‐7 Affichage « Variation » 

MS Project 2010     pg 176 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 7‐8 Table « Variation » 

Calculs : 

 Variation de début  = début ‐ début planification initiale  (Start Var  =  start  ‐ 


baseline start) 
 Variation de fin  = fin ‐ fin planification initiale  (Finish Var  =  finish  ‐  baseline 
finish) 
 Variation de durée  = durée ‐ durée planification initiale  (Duration Var  =  duration  ‐ 
baseline duration) 
 Variation de travail = travail ‐ travail planification initiale  (Work Var  =  work  ‐ 
baseline work) 
 Variation de coût   = coût ‐ coût planification initiale  (Cost Var  =  cost  ‐ 
baseline cost) 

Une valeur négative signifie que la planification initiale a une valeur plus élevée que la valeur 
réelle et que le projet est EN AVANCE par rapport à la planification initiale.  

Une valeur positive signifie que la planification initiale a une valeur plus petite que la valeur 
réelle et que le projet est EN RETARD par rapport à la planification initiale.  

Une valeur nulle signifie que la planification initiale a la même valeur que la valeur réelle et 
que le projet est DANS LES TEMPS par rapport à la planification initiale.  

o Au lieu d’utiliser les tables prédéfinies, il est bien entendu possible de créer soi‐même des tables 
(voir le chapitre sur les « tables »). Exemple : 

MS Project 2010     pg 177 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 7‐9 Propre table 

MS Project 2010     pg 178 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

7.3 INFORMATIONS AVANT DE RENSEIGNER LA PROGRESSION


7.3.1 CHOIX DES OPTIONS
Comme  expliqué  plus  haut,  les  tâches  sont  entièrement  recalculées  en  fonction  de  la  progression 
renseignée.  C’est  pourquoi  il  est  très  important  de  faire  attention  aux  différentes  options  qui 
influencent ce calcul.  Ces options sont à définir dans « Fichier / Options » (File / Options). 

o Dans « Planification / Options de calcul… » (Schedule / Calculation Options…) 
  
La mise à jour de l’état des tâches entraîne la mise à jour de l'état des ressources.   
Cela  signifie  que  l’affectation  des  ressources  est  modifiée,  conformément  à  la 
progression de l’activité, lorsque les tâches sont mises à jour.  
  
Les coûts réels sont toujours calculés par MS Project.    
Cela signifie que, lorsque des tâches sont mises à jour, les coûts réels sont modifiés en 
fonction de la progression de l'activité.  
o Dans « Planification / Options de planification… » (Schedule / Scheduling Options…) 
  
Fractionner les tâches en cours de réalisation.   
Cela signifie qu’une tâche commencée mais pas encore terminée est fractionnée en une 
partie « réalisée » et une partie « à réaliser ». 
o Dans « Options avancées / Modification » (Advanced / Edit) 
  
Glisser‐déplacer les cellules.   
Cela signifie que l’on peut faire glisser les valeurs des cellules.  Il vaut mieux DÉCOCHER 
cette cellule pour éviter que des données de la planification initiale ne soient déplacées 
accidentellement.  

7.3.2 CHOIX DES TYPES DE TACHES


Les  « types  de  tâches »  ont  également  une  influence  sur  la  manière  dont  les  activités  sont 
recalculées.  Lorsque l’on renseigne la progression, la durée est modifiée. C’est pourquoi le type de 
tâche  « Durée  fixe »  (Fixed  duration)  est  à  déconseiller.  Il  y  a  donc  lieu  de  faire  un  choix  entre 
« Travail fixe » (Fixed Work) et « Capacité fixe » (Fixed Units).   

Pour vérifier si les types de tâches ont été correctement définis ou pour modifier les paramètres, il 
est préférable de suivre la procédure suivante : 

o Sélectionner TOUTES les activités en cliquant sur un en‐tête de colonne. 
o Ouvrir  le  menu  « Informations  sur  la  tâche »  (Multiple  Task  Information)  en  cliquant  sur 
« Tâche / Information » (Task / Information) ou par le biais du menu rapide en cliquant avec 
le bouton droit de la souris.  

MS Project 2010     pg 179 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o Cliquer sur l’onglet « Avancées » (Advanced) et sélectionner, dans le menu déroulant, le type 
de tâche « Travail fixe » (Fixed Work) ou « Capacité fixe » (Fixed Units).    

 
Figure 7‐10 Types de tâches 

 Décocher « Pilotée par l’effort » (Effort driven) et cliquer sur OK.  

7.3.3 FORMULES SOUS‐JACENTES


Lorsque  la  progression  du  projet  est  renseignée,  MS  Project  utilise  les  formules  suivantes  pour 
calculer des valeurs : 

 
Durée réelle + Durée restante = Durée  
 
(Actual Duration + remaining Duration = Duration) 
 
 

       
  Durée réelle  = % achevé  
    Durée     
 
    (Actual  = % Complete)   
Duration 
  Duration 
       
 

 
Lorsqu’une des données de la formule change, les autres données sont automatiquement 
recalculées selon ces formules.  
 
 
Exemple : 
Lorsque l’on introduit la « Durée réelle » (Actual Duration), MS Project calcule la « Durée restante » 
(Remaining Duration) au moyen de la formule ci‐dessus. 

L'exemple  ci‐dessous  montre  que  pour  une  tâche  d'une  « Durée »  (Duration)  de  5  jours,  dont  la 
« Durée réelle » (Actual Duration) est de 3 jours, la « Durée restante » (Remaining Duration) s'élève à 
2 jours.  

MS Project 2010     pg 180 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 7‐11 Durée restante 

Dès que la « Durée restante » est calculée, le « % achevé » (% Complete) est également calculé.  Dans 
cet exemple : 3 jours / 5 jours = 0,6 ou 60 %. 

Si, après la saisie de la « Durée réelle » (Actual Duration), la « Durée restante » (Remaining Duration) 
calculée par MS Project ne correspond pas à la réalité, l’utilisateur doit modifier la « Durée réelle ». 
MS  Project  recalculera  alors  la  « Durée »  (Duration)  et  modifiera  le  pourcentage  achevé   
(ou  bien  l’utilisateur  introduit  la  « Durée »  (Duration)  modifiée  et  MS  Project  recalcule  alors  la 
« Durée restante » et modifie le pourcentage achevé).    

7.3.4 DATE D’ETAT ET DATE ACTUELLE


Pour  afficher  clairement  à  quel  moment  s’applique  la  progression  renseignée,  on  définit  la  « date 
d’état » (Status date).  

La  date  d’état  et  la  date  actuelle  sont  à  introduire  dans  la  fenêtre  « Projet  /  Informations  sur  le 
projet » (Project / Project Information).  

 
Figure 7‐12 Menu « Informations sur le projet » 

 
Figure 7‐13 Informations sur le projet « État » 

MS Project 2010     pg 181 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

La « date actuelle » (Current date) tombe en même temps que le début de la journée (en général 
8h00).  
La « date d’état » (Status date) tombe en même temps que la fin de la journée (en général 17h00).   

L’affichage de la « Date d’état » (Status Date)  

Pour  afficher  clairement  à  quel  moment  s’applique  la  progression  renseignée,  il  est  important 
d’afficher la « date d’état » (Status date) dans la partie graphique.  Cette ligne n’est pas affichée par 
défaut,  mais  peut  l’être  si  l’on  sélectionne  la  ligne  « Date  d’état »  (Status  date)  dans  le  menu 
« Format / Quadrillage » (Format / Gridlines). On peut ensuite choisir un type et une couleur de ligne.  

 
Figure 7‐14 Quadrillage 

La partie graphique se présente comme suit : 

Date d'état 

 
Figure 7‐15 Afficher « Date d’état » 

MS Project 2010     pg 182 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

7.4 RENSEIGNER LA PROGRESSION


7.4.1 METHODE POUR RENSEIGNER LA PROGRESSION
 
Avant de renseigner la progression, il est important que l’utilisateur : 
 
 passe en revue les étapes précédentes de ce chapitre, 
 définisse la date actuelle et la date d’état. 
 
 

La progression peut être introduite de plusieurs façons : 

o Il est préférable d’utiliser le menu « Affichage / Diagramme de Gantt / Suivi Gantt » (View / Gantt 
Chart / tracking Gantt). Dans cet affichage, chaque activité est associée à deux barres. La barre 
du  dessus  est  la  barre  normale,  basée  sur  des  dates  « au  plus  tôt »  (en  cas  de  planification 
« anticipative ») ou sur des dates d'exécution si celles‐ci ont été introduites. La barre du dessous 
affiche les « Dates de planification initiale ». 

 
Figure 7‐16 Affichage « Suivi Gantt » 2 

 Dans l’affichage « Affichage / Diagramme de Gantt / Suivi Gantt » (View / Gantt Chart / 
Tracking Gantt), il est possible de sélectionner la table « Suivi » (Tracking) dans « Affichage / 
Tables » (View / Tables). Cette table contient les champs nécessaires pour renseigner la 
progression.  

MS Project 2010     pg 183 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 7‐17 Table « Suivi » 

 Dans  l’affichage  « Affichage  /  Diagramme  de  Gantt  /  Suivi  Gantt »  (View  /  Gantt  Chart  / 
Tracking  Gantt),  il  est  également  possible  de  sélectionner  la  table  « Variation »  (Variance) 
comme variante dans « Affichage / Tables » (View / Tables). Lorsque l’on introduit dans cette 
table les dates de début et de fin réelles, la table affiche les différences entre la planification 
initiale et la progression réelle.  

 
Figure 7‐18 Table « Variation » 2 

 Dans  le  menu  « Tâche  /  Planifier »  (Task  /  Schedule),  il  est  possible  d’introduire  un  certain 
nombre de valeurs de progression par défaut, peu importe la table affichée. Si l’on clique sur 
« Marquer sur le suivi », la tâche sélectionnée est mise à jour afin que, jusqu'à la date d’état, 
elle soit conforme aux horaires planifiés.  

MS Project 2010     pg 184 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Le diagramme de Gantt peut ressembler à ceci : 

 
Figure 7‐19 Progression graphique 

7.4.2 INTERPRETATION DES SITUATIONS DE PROGRESSION


Les illustrations suivantes montrent un certain nombre de situations pouvant survenir au cours de la 
mise à jour de la progression des activités. Pour chaque type, une procédure est proposée. Chaque 
activité  a  deux  barres  des  tâches ;  celle  du  dessus  affiche  la  situation  réelle  et  celle  du  dessous  la 
planification initiale.  

o La tâche a été effectuée comme planifié 
 Sélectionner les tâches souhaitées. 
 Cliquer  ensuite  sur  l’icône  « Marquer  sur  le  suivi » 
(Mark  on  track)  dans  la  barre  d’outils  « Tâche  / 
Planifier » (Task / Schedule).   

  Figure 7‐20 Effectué comme planifié 

o La tâche a commencé comme planifié, mais a été interrompue 
 Introduire la « Durée réelle » (Actual Duration) dans la table « Suivi » (Tracking).  
 
 
 
 
 
  Figure 7‐21 Effectué interrompu
 
 
 A  noter  que  la  tâche  ne  sera  pas  affichée  fractionnée,  sauf  si  l’option 
dans  « Planification  /  Options  de  planification… »  (Schedule  / 

MS Project 2010     pg 185 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Scheduling Options” a été cochée.  Il convient également de cocher l’option « Si le début 
de la partie restante est antérieur à la date d’état, la recaler sur la date d’état » (Move 
start  of  remaining  parts  before  status  date  forward  to  status  date)  dans  « Fichier  / 
Options / Options avancées / Options de calcul » (File / Options / Advanced / Calculation 
options).  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Figure 7‐22 Option tâche interrompue 
 
 
Il est recommandé de faire recalculer la partie de l’activité qui doit encore être effectuée.  
Sans  cela,  la  planification  affichera  les  tâches  concernées  comme  si  elles  avaient  été 
effectuées avant la date de début.  Les recalculer permet de visualiser les conséquences du 
retard,  car  les  tâches  liées  sont  elles  aussi  déplacées.  L’utilisateur  peut  ensuite 
éventuellement prendre des mesures pour remédier à ce retard. 
 

o La tâche a commencé comme planifié, mais durera plus ou moins longtemps que planifié 
 Sélectionner les tâches souhaitées. 
 Cliquer  ensuite  sur  l’icône  « Marquer  sur  le  suivi » 
(Mark  on  track)  dans  la  barre  d’outils  « Tâche  / 
Planifier » (Task / Schedule).   
 
 Définir la « Durée restante » (Remainind Duration) dans une table, par exemple la table 
« Suivi » (Tracking). 

Figure 7‐23 Durée effectuée 
 
 MS Project recalculera alors la durée totale et le pourcentage achevé en utilisant les 
formules exposées précédemment.  
 

MS Project 2010     pg 186 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

o La tâche a commencé à une autre date que planifié 
 Sélectionner les tâches souhaitées. 
 Introduire la « Durée réelle » (Actual Duration) dans la table « Suivi » (Tracking).  
 Introduire le « Début réel » (Actual Start) dans la table « Suivi » (Tracking).  
 Modifier si nécessaire la « Durée restante » (Remaining Duration) dans la table « Suivi » 
(Tracking).   

 
Figure 7‐24 Exécution date de début

 
o La tâche a commencé comme planifié, mais s’est achevée à une autre date que planifié 
 Sélectionner les tâches souhaitées. 
 Cliquer ensuite sur l’icône « Marquer sur le suivi » (Mark on track) 
dans  la  barre  d’outils  « Tâche  /  Planifier »  (Task  /  Schedule).  
   
 Introduire la « Fin réelle » (Actual Finish) dans la table « Suivi » (Tracking).  

  Figure 7‐25 Exécution date de fin  

Les possibilités ne sont pas toutes affichées car la réalité sera plus complexe que les situations 
présentées ici. La combinaison de ces situations permet cependant à l’utilisateur d’afficher n’importe 
quelle situation réelle. 

MS Project 2010     pg 187 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Pour les tâches achevées à la date d’état mais dont la fin n’avait été planifiée que plus tard, 
il est conseillé de fixer la « Fin réelle » (Actual Finish) à une date antérieure (ou égale) à la 
date d’état. A défaut, MS Project part du principe que la date de début réelle est égale à la 
date  de  début  planifiée  (donc  une  date  future),  ce  qui  retarde  à  tort  les  tâches  associées.  
Voir la figure suivante :   

 
Figure 7‐26 Exécution fin réelle non introduite 
 

 
Figure 7‐27 Exécution fin réelle introduite 
 

MS Project 2010     pg 188 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 8.
CREATION ET
IMPRESSION DE
RAPPORTS ET
D'AFFICHAGES

MS Project 2010     pg 189 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 


8.1 GENERALITES
Dans  MS  Project,  il  est  possible  d’imprimer  différentes  sortes  de  rapports,  chacun  ayant  sa  propre 
mise en page : 

o des rapports de textes inclus, 
o des rapports visuels à exporter, 
o des rapports graphiques à partir d’affichages.  

MS Project 2010     pg 190 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.2 RAPPORTS DE TEXTES INCLUS


L'onglet  « Projet »  de  la  barre  d'outils  présente  des  icônes  permettant  de  créer  des  rapports  de 
textes.  

 
Figure 8‐1 Barre d'outils « Rapports » 

Les rapports de textes sont répartis en six catégories : 

o Rapports de vue d’ensemble (Overview) 
o Rapports sur les activités en cours (Current) 
o Rapports sur les coûts (Cost)  
o Rapports d’affectations (Assignment) 
o Rapports sur la charge de travail (Workload) 
o Rapports personnalisés (Custom) 

Double‐cliquer sur la catégorie souhaitée ou sélectionner cette catégorie et cliquer sur 
« Sélectionner » (Select) pour pouvoir faire un choix parmi un certain nombre de rapports.  

 
Figure 8‐2 Rapports 

8.2.1 RAPPORTS DE VUE D’ENSEMBLE


Par défaut, 5 rapports de vue d’ensemble sont disponibles : 

 Récapitulatif du projet (Project Summary)  
 Tâches de niveau supérieur (Top‐level Tasks) 
 Tâches critiques (Critical Tasks)  
 Jalons (Milestones)  
 Jours ouvrés (Working Days). 

Double‐cliquer  sur  le  rapport  souhaité  ou  sélectionner  ce  rapport  et  cliquer  sur  « Sélectionner » 
(Select) pour l’ouvrir.  

MS Project 2010     pg 191 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 8‐3 Rapports de vue d’ensemble 

8.2.1.1 Rapports « Récapitulatif du projet » et « Jours ouvrés »


Pour ces rapports, lorsque l’on clique sur le bouton « Modifier » (Edit), on ne peut modifier que le 
style, la couleur et la taille de la police.  

 
Figure 8‐4 Modifier la police 

MS Project 2010     pg 192 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Exemple de rapport « Récapitulatif du projet » : 

 
Figure 8‐5 Rapport « Récapitulatif du projet » 

8.2.1.2 Les Rapports « Tâches de niveau supérieur », « Tâches critiques » et


« Jalons »
Dans  ces  rapports,  l’utilisateur  peut  déterminer  lui‐même  quelles  sont  les  données  à  imprimer,  en 
cliquant  sur  le  bouton  « Modifier »  (Edit).  Tous  les  éléments  devant  être  affichés  dans  le  rapport 
doivent déjà avoir été créés au préalable. 

Trois onglets doivent être complétés : 

 Onglet 1 : Définition (Definition) : 
 On peut y modifier le nom. 
 On  y  définit  également  la  période  qui  doit  être  rapportée  (projet  entier,  nombres 
d’années, nombre de mois, nombre de jours). 
 Il convient de déterminer la table qui devra être utilisée. 
 On y définit également le filtre à utiliser. 
 On détermine enfin quel style de texte sera utilisé. 
 De  plus,  il  est  possible  de  cocher  la  case  permettant  d’afficher  les  tâches 
récapitulatives (seulement si la période s’étend sur tout le projet) et celle permettant 
de dessiner des bandes estompées (seulement utile si l’on ne choisit pas la période 
entière). 

MS Project 2010     pg 193 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 8‐6 Onglet « Définition » 

 Onglet 2 : Détails (Details) : 
 Dans  cet  onglet,  il  est  possible  de  déterminer  les  données  supplémentaires  qui 
devront être reprises dans le rapport. 
 On peut définir la façon dont les détails repris doivent être mis en évidence. 
 

 
Figure 8‐7 Onglet « Détails » 

 Onglet 3 : Tri (Sort) : 
 On détermine le mode de tri des données. Pour plus d’explications sur le « tri », se 
reporter au chapitre concerné. 

 
Figure 8‐8 Onglet « Tri » 

MS Project 2010     pg 194 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Après avoir confirmé en cliquant sur le bouton « OK », un aperçu avant impression apparaît dans le 
Backstage. Dans cet écran, il est possible aussi de sélectionner la période à imprimer et de définir la 
mise en page comme dans les applications Office connues (page ; marges ; en‐tête ; pied de page). 

 
Figure 8‐9 Mise en page 

8.2.2 RAPPORTS SUR LES ACTIVITES EN COURS


Six rapports sur les activités en cours sont disponibles : 

 Tâches non commencées (Unstarted Tasks)  
 Tâches sur le point de commencer (Tasks Starting Soon) 
 Tâches en cours de réalisation (Tasks In Progress)  
 Tâches achevées (Completed Tasks)  
 Les tâches auraient dû commencer (Should Have Started Tasks) 
 Tâches en glissement (Slipping Tasks). 

Double‐cliquer  sur  le  rapport  souhaité  ou  sélectionner  ce  rapport  et  cliquer  sur  « Sélectionner » 
(Select) pour l’ouvrir.  

 
Figure 8‐10 Rapports sur les activités en cours 

MS Project 2010     pg 195 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Dans  ces  rapports,  l’utilisateur  peut  déterminer  lui‐même  quelles  sont  les  données  à  imprimer,  en 
cliquant  sur  le  bouton  « Modifier »  (Edit).  Tous  les  éléments  devant  être  affichés  dans  le  rapport 
doivent déjà avoir été créés au préalable. 

Trois  onglets  doivent  être  complétés (comme  pour  les  « Rapports  de  vue  d’ensemble :  Tâches  de 
niveau supérieur ») : 

 Définition 
 Détails  
 Tri  

8.2.3 RAPPORTS SUR LES COUTS


Par défaut, 5 rapports sur les coûts sont disponibles : 

 Cash‐flow (tableau croisé) (Cash Flow) 
 Budget (Budget) 
 Tâches dépassant le budget (Overbudget Tasks) 
 Ressources dépassant le budget (Overbudget Resources) 
 Valeur acquise (Earned Value). 

Double‐cliquer  sur  le  rapport  souhaité  ou  sélectionner  ce  rapport  et  cliquer  sur  « Sélectionner » 
(Select) pour l’ouvrir.  

 
Figure 8‐11 Rapports sur les coûts 

Dans  ces  rapports,  l’utilisateur  peut  déterminer  lui‐même  quelles  sont  les  données  à  imprimer,  en 
cliquant  sur  le  bouton  « Modifier »  (Edit).  Tous  les  éléments  devant  être  affichés  dans  le  rapport 
doivent déjà avoir été créés au préalable. 

Trois  onglets  doivent  être  complétés (comme  pour  les  « Rapports  de  vue  d’ensemble :  Tâches  de 
niveau supérieur ») : 

 Définition 

MS Project 2010     pg 196 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 Détails  
 Tri  

8.2.3.1 Rapport Cash‐flow


Le rapport Cash‐flow convient aux planifications financières. Les onglets « Définition » et « Détails » 
sont  différents  de  ceux  des  quatre  autres  rapports.  C’est  un  rapport  établi  autour  d’un  « tableau 
croisé », constitué de lignes et de colonnes.  

 Dans les colonnes, on définit une échelle de temps, allant des années aux jours. 
 On mentionne dans les lignes les « Tâches » ou les « Ressources ». 
 Les  valeurs  à  afficher  dans  le  tableau  croisé  doivent  être  sélectionnées  dans  le  menu 
déroulant. 

 
Figure 8‐12 Tableau croisé « Cash‐flow » 

L’onglet « Détails » est surtout important pour définir les totaux à afficher et pour le choix du format 
de date. 

 
Figure 8‐13 Cash‐flow « Détails » 

MS Project 2010     pg 197 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.2.4 RAPPORTS D’AFFECTATIONS


Par défaut, quatre rapports d’affectations sont disponibles : 

 Qui fait quoi (Who Does What) 
 Qui fait quoi quand (tableau croisé) (Who Does What When) 
 Liste des tâches (To‐do List)  
 Ressources surutilisées (Overallocated Resources) 

Double‐cliquer  sur  le  rapport  souhaité  ou  sélectionner  ce  rapport  et  cliquer  sur  « Sélectionner » 
(Select) pour l’ouvrir.  

 
Figure 8‐14 Rapports d’affectations 

Pour l’élaboration de ces rapports, se reporter aux paragraphes précédents. 

8.2.5 RAPPORTS SUR LA CHARGE DE TRAVAIL


Par défaut, deux rapports sur la charge de travail sont disponibles : 

 Utilisation des tâches (tableau croisé) (Task Usage) 
 Utilisation des ressources (tableau croisé) (Resource Usage) 

Double‐cliquer  sur  le  rapport  souhaité  ou  sélectionner  ce  rapport  et  cliquer  sur  « Sélectionner » 
(Select) pour l’ouvrir.  

 
Figure 8‐15 Rapports sur la charge de travail 

MS Project 2010     pg 198 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Pour l’élaboration de ces rapports, se reporter aux paragraphes précédents. 

8.2.6 RAPPORTS PERSONNALISES


Tous les rapports précédents sont affichés ici sous forme de liste. Avec l’option « Personnalisé », des 
rapports existants peuvent être copiés et modifiés, et de nouveaux rapports peuvent être créés. 

 
Figure 8‐16 Rapports personnalisés 

Après avoir choisi de créer un « Nouveau » (New) rapport, il convient de définir le type de rapport. Il 
y a quatre possibilités : 

 Tâche (Task) 
 Ressource (Resource) 
 Calendrier mensuel (Monthly Calendar) 
 Analysé croisée (Crosstab). 

 
Figure 8‐17 Type de rapport 

Les onglets qui apparaissent ensuite ont été expliqués dans les paragraphes précédents. 

MS Project 2010     pg 199 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.3 EXPORTER DES RAPPORTS VISUELS


Dans la barre d’outils, sous l’onglet « Projet », figurent des icônes permettant de créer des rapports 
visuels.  

 
Figure 8‐18 Barre d'outils rapports 2 

Les rapports visuels sont généralement bases sur des modèles (templates) dans Microsoft Excel, 
parfois sur Microsoft Visio. Il est possible de modifier des modèles ou d’en créer de nouveaux en 
cliquant sur les boutons correspondants sur la droite. Les modèles sont répartis en 6 onglets. Tous les 
modèles sont repris sous forme de liste dans le 7e onglet, « Tout » (All). 

 
Figure 8‐19 Rapports visuels 

MS Project 2010     pg 200 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

Une fois que l’on a choisi un rapport et que l’on a cliqué sur le bouton « Afficher » (View), Excel ou 
Visio s’ouvre et le rapport est affiché avec un graphique. Il s’agira généralement d’Excel. En général, 
le graphique affiché par défaut ne répond pas encore aux besoins de l’utilisateur. Dans le deuxième 
onglet d’Excel, des colonnes et des lignes peuvent être pliées et dépliées, et le graphique peut ainsi 
être modifié. 

 
Figure 8‐20 Cash‐flow Excel 

MS Project 2010     pg 201 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.4 RAPPORTS GRAPHIQUES A PARTIR D’AFFICHAGES


8.4.1 GENERALITES
Un affichage est la combinaison de quatre éléments de Project (voir plus haut) : 

o un écran (Screen) (= l’affichage graphique), 
o une table (Table), 
o un groupe (Group), 
o un filtre (Filter). 

Tous les éléments de chaque affichage séparé peuvent être personnalisés dans « Format » (Format).  

Avant d’imprimer, il y a lieu de déterminer dans « Fichier / Imprimer / Mise en page » (File / Print / 
Page  Setup)  comment  imprimer.  Le  menu  « Mise  en  page »  est  identique  à  celui  des  rapports 
standard et contient les onglets : 

 Page (Page) 
 Marges (Margins) 
 En‐tête (Header) 
 Pied de page (Footer). 

Il reste encore deux onglets de paramètres, à savoir : 

 Légende (Legend) 
 Affichage (View). 

8.4.2 ONGLET PAGE (PAGE)


Cet onglet ressemble à celui d’autres applications Office. 

 
Figure 8‐21 Onglet « Page » 

MS Project 2010     pg 202 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.4.3 ONGLET MARGES (MARGINS)


Cet onglet ressemble à celui d’autres applications Office. 

 
Figure 8‐22 Onglet « Marges » 

8.4.4 ONGLET EN‐TETE (HEADER)


Cet onglet ressemble à celui d’autres applications Office. Il reste cependant à compléter quelques 
champs spécifiques au « Projet ». 

 
Figure 8‐23 Onglet « En‐tête » 

MS Project 2010     pg 203 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.4.5 ONGLET PIED DE PAGE (FOOTER)


Cet onglet ressemble à celui d’autres applications Office. Il reste à compléter quelques champs 
spécifiques au « Projet » également. 
 

8.4.6 ONGLET LEGENDE (LEGEND)


La légende est composée de deux parties : 

 une partie pour insérer du texte. On peut déterminer soi‐même la largeur de cette partie de 
texte ;  la  largeur  définie  par  défaut  est  de  +/‐  5  cm  (largeur  maximale).  Étant  donné  cette 
limitation,  il  est  conseillé  de  ne  pas  prévoir  trop  de  texte  dans  cette  partie.  Des  champs 
spécifiques au « Projet » doivent être complétés. 
 Une  partie  pour  imprimer  la  légende  proprement  dite  et  l'explication  des  couleurs  et 
symboles utilisés dans la partie graphique. 

Remarque : Il peut être utile, lorsque les textes d’en‐tête et de pied de page ont bien été complétés, 
de définir la largeur de texte sur « zéro », afin qu’il y ait plus de place pour les barres à afficher. 

Il y a lieu également de déterminer sur quelles pages la légende doit être imprimée (sur chaque page, 
sur une page séparée ou nulle part). Lorsque la légende est imprimée, elle se trouve entre l’affichage 
imprimé et le pied de page. 

 
Il  convient  de  désigner,  dans  le  format  des  styles  de  barres,  les  symboles  ne  devant  pas  être 
imprimés en plaçant un astérisque (*) devant le nom dans la colonne des noms. 

 
Figure 8‐24 Onglet « Légende » 

MS Project 2010     pg 204 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

8.4.7 ONGLET AFFICHAGE (VIEW)


Cet onglet contient des informations supplémentaires sur l'affichage à imprimer. 

o On peut choisir d’imprimer toutes les colonnes de la table active. Cela signifie que les colonnes 
cachées  par  la  partie  graphique  seront  également  imprimées.  Lorsque  cette  option  n’est  pas 
cochée,  seules  les  colonnes  « entièrement »  visibles  dans  la  table  active,  à  gauche  de  la  partie 
graphique, seront imprimées. Lorsque la ligne de séparation entre la table et la partie graphique 
cache une partie de la dernière colonne visible, cette colonne n’est donc pas imprimée, car elle 
n’est pas « entièrement » visible.  
o On  peut  également  choisir  d’imprimer  un  nombre  limité  de  colonnes  de  la  table  active  sur 
chaque page (imprimer les x premières colonnes de chaque page). C’est uniquement intéressant 
lorsque l’impression est tellement grande que plusieurs pages sont nécessaires dans la largeur. A 
partir de la deuxième page, ce nombre de colonnes est alors imprimé sur chaque page.  
o Des remarques peuvent aussi être imprimées éventuellement. 
o On détermine si des pages blanches doivent également être imprimées ou non. 
o L’échelle de temps peut être modifiée pour qu’une page entière soit toujours imprimée dans la 
largeur.  

 
Figure 8‐25 Onglet « Affichage » 

MS Project 2010     pg 205 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

CHAPITRE 9.
CHRONOLOGIE
(TIMELINE)

MS Project 2010     pg 206 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

9.1 GENERALITES
La chronologie est un affichage concis du projet, affiché sur une seule barre. Cette barre peut être 
affichée entre le ruban (les barres d'outils) et la zone de la table et de la partie graphique.  

La chronologie réagit de manière interactive avec les autres parties de l’écran, en particulier avec la 
partie  graphique  et  le  curseur  de  zoom.  Les  possibilités  sont  nombreuses  pour  personnaliser  et 
détailler  cette  barre.  C’est  pourquoi  elle  est  particulièrement  appropriée  pour  les  rapports  ou  les 
présentations.  Elle peut donc être facilement exportée vers Outlook, vers une présentation ou vers 
d’autres fichiers.  

MS Project 2010     pg 207 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

9.2 AFFICHER LA CHRONOLOGIE


On peut afficher la chronologie en cochant la case « Chronologie » dans le menu « Affichage / 
Fractionner l’image » (View / Split View). 

 
Figure 9‐1 Afficher « Chronologie » 

L’image est alors fractionnée et une nouvelle chronologie vierge dont la longueur correspond à la 
durée du projet ouvert apparaît. Les dates de début et de fin sont déjà affichées et la barre est 
divisée en périodes égales. La durée de ces périodes dépend de la durée du projet et donc de la 
période totale à couvrir qui doit être affichée sur la chronologie. Pour un projet très court, chaque 
jour, chaque semaine ou chaque quinzaine peut être affiché(e) ; pour les projets très longs, ce sont 
par exemple des trimestres ou des années. 

 
Figure 9‐2 Nouvelle chronologie 

En faisant glisser la barre de séparation horizontale, il est possible d’agrandir ou de réduire la zone 
dans laquelle est affichée la chronologie. 

MS Project 2010     pg 208 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

9.3 AJOUTER OU SUPPRIMER DES TACHES DE LA CHRONOLOGIE


9.3.1 AJOUTER DES TACHES A LA CHRONOLOGIE
Lorsque l’on utilise la chronologie pour une présentation ou pour un rapport, il n’est généralement 
pas pertinent d’afficher toutes les tâches, jusqu’au niveau le plus bas. En grande partie parce que la 
chronologie deviendrait alors vraiment illisible, étant donné que tout est affiché sur une seule barre. 

Des tâches peuvent facilement être ajoutées à la chronologie en cliquant avec le bouton droit de la 
souris,  dans  la  table  de  données,  sur  la  ligne  de  la  tâche  à  ajouter  et  en  choisissant  « Ajouter  à  la 
chronologie » (Add to Timeline). Il est également possible de sélectionner plusieurs tâches en même 
temps. 

 
Figure 9‐3 Chronologie « Ajouter tâche » 

Une chronologie avec quelques tâches ajoutées se présenter comme suit : 

 
Figure 9‐4 Chronologie 1 

Lorsque l'on ajoute des tâches qui se chevauchent, la barre est divisée en plusieurs lignes. Cela vaut 
également pour les tâches récapitulatives ou les tâches partielles qui sont ajoutées. 

 
Figure 9‐5 Chronologie 2 

9.3.2 SUPPRIMER DES TACHES DE LA CHRONOLOGIE


Des tâches peuvent être supprimées de la chronologie de deux façons : 

 en  cliquant  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  dans  la  table  de  données  dans  la  ligne  de  la 
tâche  à  supprimer  et  en  cliquant    de  nouveau  sur  « Ajouter  à  la  chronologie »  (Add  to 
Timeline), ce qui désélectionne cette fonction ; 

MS Project 2010     pg 209 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 en cliquant avec le bouton droit de la souris dans la chronologie, dans la barre de la tâche à 
supprimer et en sélectionnant « Supprimer de la chronologie » (Remove from Timeline). 

 
Figure 9‐6 Chronologie « Supprimer tâche » 

MS Project 2010     pg 210 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

9.4 PERSONNALISER LA CHRONOLOGIE


La chronologie peut être personnalisée à plusieurs niveaux. 

9.4.1 NIVEAU DE DETAIL DE LA BARRE


En cliquant dans la chronologie avec le bouton droit de la souris, on peut sélectionner « Chronologie 
détaillée » (Detailed Timeline). On peut alors augmenter ou diminuer le niveau de détail. En cas de 
niveau  de  détail  faible,  il  y  a  seulement  une  barre  colorée,  il  n’y  a  pas  de  texte.  Lorsque  l’on 
augmente  le  détail,  des  données  supplémentaires  sont  affichées  dans  la  barre  des  tâches  lorsque 
c’est possible. Voir ci‐dessous : 

 
Figure 9‐7 Chronologie détaillée 

 
Figure 9‐8 Chronologie 2 

 
Figure 9‐9 Chronologie 0 

9.4.2 AFFICHER DES TACHES SOUS FORME DE LEGENDES OU DE BARRES


Lorsque  l’on  clique  avec  le  bouton  droit  de  la  souris  sur  une  tâche  dans  la  chronologie,  on  peut 
sélectionner « Afficher sous forme de barre » (Display as Bar) ou « Afficher sous forme de légende » 
(Display as Callout). Lorsque l’on opte pour une « Légende », la tâche est affichée à l’extérieur de la 
barre avec une accolade. Il est également possible de sélectionner plusieurs tâches en même temps. 

MS Project 2010     pg 211 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 9‐10 Chronologie « Légende » 

Lorsque  l’on  souhaite  tout  de  même  afficher  certaines  tâches  sous  forme  de  barre  dans  une  ligne 
inférieure,  il  suffit  de  faire  glisser  verticalement  cette  tâche.  Lorsque  l’on  fait  glisser  la  tâche  trop 
loin, la tâche prend la forme d’une « légende ». 

Les  tâches  affichées  sous  forme  de  légendes  dans  la  chronologie  détaillée  ne  sont  plus  affichées 
lorsque l’on attribue à la chronologie un niveau de détail plus faible.  

9.4.3 STYLE DU TEXTE


Le  style  de  tous  les  textes  et  de  toutes  les  dates  à  afficher  peut  être  modifié  en  cliquant  avec  le 
bouton  droit  de  la  souris  sur  les  dates  au‐dessus  de  la  barre  ou  sur  l’accolade  d’une  légende.  La 
méthode est analogue à celle décrite dans le chapitre « Format ».  

 
Figure 9‐11 Chronologie « Style du texte » 

MS Project 2010     pg 212 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 9‐12 Chronologie Modifier « Style du texte » 

MS Project 2010     pg 213 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

9.5 INTERACTION DE LA CHRONOLOGIE


9.5.1 GENERALITES
La chronologie réagit de manière interactive, aussi bien en ce qui concerne toutes les autres données 
introduites dans le projet qu’au niveau de l’affichage dans la partie graphique. 

9.5.2 INTERACTION CONCERNANT LES DONNEES DES TACHES


Lorsque  l’on  modifie  le  nom  d’une  tâche  dans  la  table,  ce  nom  change  automatiquement  dans  la 
chronologie également. 

Lorsque  l’on  déplace  une  tâche  dans  le  temps  dans  la  table  ou  dans  la  partie  graphique,  ces 
modifications sont également apportées à la chronologie. 

Quand une tâche est affichée sous forme de « légende », il est possible d’ajouter effectivement une 
tâche dans le projet (et donc pas seulement dans la chronologie) en cliquant avec le bouton droit de 
la  souris  sur  une  « légende »  et  en  sélectionnant  « Insérer  une  tâche »  dans  le  menu  rapide  qui 
apparaît. La fenêtre « Informations sur la tâche », dans laquelle les données nécessaires peuvent être 
saisies, apparaît alors.  

Lorsque l’on double‐clique sur une tâche dans la chronologie, la fenêtre « Informations sur la tâche » 
(Task  Information)  apparaît.  Les  modifications  apportées  à  une  tâche  dans  cette  fenêtre,  sont 
effectuées dans tout le projet.  

9.5.3 INTERACTION CONCERNANT LA PARTIE GRAPHIQUE


Lorsque le projet n’est pas totalement visible à l’écran dans l’affichage de Gantt, une ou deux lignes 
de référence verticales apparaissent. L’une se trouve au début de la barre et l’autre à la fin, selon que 
c’est le début ou la fin du projet qui n’est pas visible dans l’affichage de Gantt. En faisant glisser ces 
lignes de référence, l’affichage de Gantt dans la partie graphique est également déplacé et recadré. 

Il est également possible de déplacer les lignes de référence de la chronologie en effectuant un zoom 
dans l’affichage de Gantt, en actionnant la roulette tout en maintenant la touche Control enfoncée 
ou en utilisant le curseur de zoom. C'est également une manière très simple de parcourir le projet et 
d’afficher la bonne période dans la partie graphique.  

En peut également parcourir le projet dans l’affichage de Gantt en déplaçant la ligne du dessus qui 
relie les deux lignes de référence. 

MS Project 2010     pg 214 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

 
Figure 9‐13 Chronologie « Ligne de référence » 

MS Project 2010     pg 215 
© CSTC, Division Gestion, Qualité et Techniques de l’Information 

9.6 EXPORTER LA CHRONOLOGIE


En cliquant avec le bouton droit de la souris à côté de la chronologie, on peut exporter la chronologie 
entière  vers  un  e‐mail,  une  présentation  ou  ailleurs  encore.  Pour  copier  une  certaine  tâche  et  la 
coller ailleurs, par exemple dans Outlook ou dans une présentation, on peut cliquer sur cette tâche 
avec le bouton droit de la souris. Il est également possible de sélectionner plusieurs tâches en même 
temps. 

 
Figure 9‐14 Exporter la chronologie 

Même une fois que la chronologie a été exportée dans un e‐mail ou une présentation, il est encore 
possible  d'y  apporter  des  modifications.  Les  couleurs  des  barres  et  du  texte  et  les  styles  du  texte 
peuvent être modifiés séparément. Le texte comme tel peut également être réécrit. 

 
Figure 9‐15 Exporter la chronologie dans un e‐mail 

MS Project 2010     pg 216 

Vous aimerez peut-être aussi