Vous êtes sur la page 1sur 32

L E J OU RNAL D ’INFORMAT ION DES SOLUT I ON S A LT E R NAT I V E S D E S A N T É AOÛ T 2 0 1 8 N°143

ALERTE KLEBSIELLA - BACILLE DE FRIEDLÄNDER

La médecine est-elle en
train de couver la prochaine
grippe espagnole mondiale ?
Elle acquiert sans cesse de nouvelles capacités pour survivre aux traitements
antibiotiques censés l’éradiquer et gagne en dangerosité : la bactérie tueuse
Klebsiella pourrait bien devenir l’ennemi public n° 1.

I nstallé en Suède depuis plu-


sieurs années, un homme
Acc. V Spot Magn Det
30.0 kV 3.0 23089x SE
WD
7.2
Exp
3
permet de détruire les antibiotiques
de la classe des carbapénèmes,
retourne effectuer un séjour dans la New Delhi métallo-bêta-
son pays natal, l’Inde, en no- lactamase (NMD-1), identifiée pour
vembre 20071. Mais son voyage la première fois chez un patient. Et
ne se déroule pas exactement ceci n’a rien d’anecdotique : ces
comme il l’espérait : il développe antibiotiques sont un peu ceux de
un douloureux abcès glutéal – un la dernière chance, que les méde-
amas de pus s’est formé au niveau cins utilisent lorsque tous les autres
de la fesse – et doit être pris en traitements ont été tenus en échec.
charge à l’hôpital de Ludhiana, 1 µm Passée maîtresse dans l’art de résis-
une ville située dans le Nord-Ouest La bactérie Klebsiella a muté pour résister ter aux traitements antibiotiques,
du pays, où il est admis le 5 dé-
aux traitements antibiotiques Klebsiella pneumoniae est de plus
cembre. L’abcès est drainé, puis pneumoniae. Parmi ses multiples en plus difficile à combattre.
le patient est transféré vers la ca- méfaits, ce microbe peut en effet
pitale du pays, New Delhi, où il causer des infections urinaires. UNE BACTÉRIE
subit une nouvelle intervention. Il Mais les médecins vont rapide-
regagne finalement le sol suédois ment comprendre qu’ils n’ont pas
AUX  DEUX VISAGES
le 8 janvier et, dès le lendemain, affaire à une souche classique de
une bactérie pathogène est iden- la bactérie : elle est dotée d’une
C ette bactérie a été décrite
pour la première fois en 1882
tifiée dans ses urines  : Klebsiella nouvelle arme, une enzyme qui lui par le microbiologiste d’origine

1. Dongeun Yong et al. Characterization of a New Metallo-β-Lactamase Gene, blaNDM-1, and a Novel Erythromycin Esterase Gene Carried on
a Unique Genetic Structure in Klebsiella pneumoniae Sequence Type 14 from India. Antimicrob Agents Chemother. 2009 Dec; 53(12): 5046–5054. (suite page 2)

La médecine est-elle en train de couver la prochaine La bruyère, alliée de votre santé urinaire������������������������ 20


grippe espagnole mondiale ?������������������������������������������ 1 Le biologiste qui eut raison vingt ans trop tôt
Éditorial : Démence et utopie......................................... 2 (deuxième partie)������������������������������������������������������������ 23
Déjouer le piège des alternatives au sucre ������������������ 10 Lunettes de soleil : fausse protection et vrai danger�������� 27
Votre peau est une barrière contre le cancer ��������������� 16
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

é d i t o r ia l
Démence et utopie allemande Carl Friedländer, à la chromosomes, les bactéries n’en
Un village entier, du bis- suite de prélèvements réalisés sur possèdent en effet qu’un seul !).
trot au salon de coiffure, des poumons de personnes dé- Mais la famille des antibiotiques
est en train de sortir de est grande et, si ces antibiotiques-ci
cédées de pneumonie. En forme
terre dans le département
des Landes. La première de bâtonnet (il s’agit donc d’un en particulier sont inefficaces, il en
pierre a été posée en juin bacille), entourée d’une capsule reste bien d’autres. Les cépha-
dernier. Maisonnées, res- protectrice, Klebsiella pneumo- losporines, par exemple, dont
taurant, théâtre, médiathèque, supérette : tout niae est cependant la plupart du plusieurs générations ont été suc-
est construit en même temps. Sur le papier,
ce petit village promet d’être charmant. temps inoffensive : elle fait par- cessivement mises sur le marché.
Idyllique, même, avec son ambiance rurale, tie des espèces bactériennes qui Mais c’est sans compter les formi-
ses promenades, ses ponts au-dessus d’un peuplent naturellement notre or- dables capacités d’adaptation du
étang pittoresque, sa mini-ferme, son potager. ganisme, aussi bien au niveau récalcitrant microbe ! Depuis les
Idyllique, bucolique… utopique ?
du système respiratoire que du années 1980, certaines souches
Les futurs villageois auront tous un point
commun : ce seront des personnes atteintes système digestif (c’est ainsi une de Klebsiella ont mis au point un
d’Alzheimer. 120 patients intégreront à entérobactérie, enteron signifiant système de défense hautement ef-
partir de fin 2019, sur dossier, ce « village « intestin » en grec ancien). Elle ficace contre ces molécules : elles
Alzheimer », où ils seront accompagnés par est très courante dans la nature, produisent des bêta-lactamases
autant de personnels soignants et aidants
– dépourvus de blouse blanche. Proscrits présente dans le sol et dans les dites à spectre élargi, capables de
également, les médicaments. Avec son « ar- eaux. Mais elle peut devenir très les protéger contre ces molécules,
chitecture bienveillante » (disent les porteurs dangereuse chez les personnes même les plus récentes, comme
du projet), ses cinq hectares de nature et ses affaiblies et fait partie de ces mi- la ceftazidime et la céfotaxime.
quatre quartiers distincts, cette sorte d’Ehpad
en plein air entend offrir « une vie comme à crobes redoutés par les personnels Ces bactéries restaient néanmoins
la maison » à ses résidents. hospitaliers : on lui attribue la sensibles aux carbapénèmes et la
Le village, construit dans la banlieue de Dax, responsabilité de 10 % des infec- survenue de résistance à cet anti-
est fortement inspiré de Hogeweyk, un centre tions nosocomiales, qui peuvent biotique, comme identifiée chez le
créé à quelques kilomètres d’Amsterdam, prendre la forme d’infections patient suédois d’origine indienne,
et qui accueille depuis 2007 des malades
d’Alzheimer. Une expérience jugée réussie, bronchopulmonaires, d’infections est une très mauvaise nouvelle.
le sentiment de bien-être et la longévité urinaires ou de septicémie. Le taux
Ce nouveau type de résistance a
des patients s’étant améliorés. Mais qui a de mortalité associé à une infec-
pu susciter un malaise : l’aspect factice du été identifié pour la première fois
tion par Klebsiella pneumoniae est
village, la surveillance permanente de ses en 1996 aux USA, chez Klebsiella,
pensionnaires, aimablement reconduits dans très élevé : les souches résistantes
justement ; elle n’était pas conférée
leurs quartiers dès qu’ils s’approchent trop aux carbapénèmes sont fatales
par la New Delhi métallo-bêta-
près de la sortie, ont conduit plusieurs obser- dans un cas sur deux en Europe2.
vateurs à comparer le village de Hogewey à lactamase, identifiée bien plus
celui du Truman Show, ce film dans lequel tard, mais par une autre enzyme.
Jim Carrey passe sans le savoir sa vie dans
un décor, entouré d’acteurs et de figurants…
MULTIRÉSISTANTE Il existe en effet tout un panel de
composés bactériens capables
Le quotidien du « village Alzheimer » est axé AUX ANTIBIOTIQUES de détruire ces antibiotiques.
sur la convivialité et l’activité en plein air, en
groupe. C’est une alternative crédible au suivi
hyper-médicalisé des maladies neuro-dégé-
L es seuls outils thérapeu-
tiques disponibles pour
Depuis, les souches résistantes
aux carbapénèmes sont réguliè-
nératives qui est aujourd’hui en force dans tenter d’enrayer une infection rement mises en cause dans des
notre pays, avec ses résultats pour le moins par cette bactérie sont les anti- cas d’infections sporadiques ou
douteux : la ministre de la santé Agnès Buzyn
s’est prononcée sur le déremboursement de biotiques. Inutile cependant de d’épidémies qui frappent des hô-
quatre médicaments anti-Alzheimer jugés compter sur les membres de la pitaux. Et la France n’en est pas
inefficaces. Je ne peux donc que saluer cette classe des pénicillines, comme épargnée. En 20033, treize patients
« initiative qui va dans le bon sens », comme l’amoxicilline ou la ticarcilline : ont contracté le microbe dans deux
le veut la formule de politesse politique…
Mais l’urgence sanitaire que constituent la bactérie y est naturellement ré- établissements des Hôpitaux de
aujourd’hui les maladies neurodégénératives sistante. Comprenez par là qu’elle Paris. La source de contamination
ne peuvent trouver pour seule riposte la possède l’arsenal nécessaire pour provenait d’un patient rapatrié
création de villages utopiques. Cette utopie neutraliser ces médicaments, niché d’un hôpital grec, la Grèce étant
est sans doute nécessaire, mais elle n’est pas
suffisante : elle ne réparera pas les dégâts au cœur de son unique chromo- l’un des pays où les formes ré-
causés par une société incapable de remettre some (là où l’homme possède 46 sistantes de la bactérie sont très
en question ses habitudes de consommation
mortifères. Sans quoi nous serons condamnés
à créer des villages de carte postale pour y 2. Liangfei Xu et al. Systematic review and meta-analysis of mortality of patients infected with carbapenem-resistant Klebsiella pneu-
rassembler les victimes de notre mode de vie. monia. Ann Clin Microbiol Antimicrob. 2017; 16: 18
3. Carbonne A et al. Control of a multi-hospital outbreak of KPC-producing Klebsiella pneumoniae type 2 in France, September to
Rodolphe Bacquet October 2009. Euro Surveill. 2010 Dec 2;15(48). pii: 19734

2
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

répandues4. Ce malade avait béné- entre les bactéries et l’homme, les sieurs mécanismes. Les bactéries
ficié d’une endoscopie, un examen premières sont victorieuses à ce sont des organismes capables de
destiné à explorer la partie haute de jour ; fin 2015, une équipe chinoise se multiplier très rapidement. Elles
son tube digestif grâce à un appareil identifiait pour la première fois se reproduisent de la façon la plus
souple doté d’une caméra. Malgré des entérobactéries résistantes à simple qu’il soit : elles se coupent
le respect des mesures d’hygiène, la colistine6, dans de la viande de en deux. Une bactérie donne ainsi
sept patients ont par la suite été porc et de poulet, mais également naissance à deux bactéries, qui,
contaminés par l’endoscope, les dans des prélèvements effectués chacune, donnent naissance à deux
cinq autres ayant contracté la bac- chez l’homme. Lorsque cette dé- autres et ainsi de suite. Et ce, rapi-
térie lors de contacts directs avec couverte a été publiée, des équipes dement, en quelques dizaines de
l’une des personnes infectées. Si du monde entier ont cherché la pré- minutes, lorsque les conditions sont
aucun décès n’a été imputable à sence du gène responsable de cette favorables. Au cours de cette repro-
la bactérie, elle a été responsable résistance, appelé MCR, dans leurs duction, qui implique la copie du
d’infection généralisée (bactérié- collections bactériennes. Elle s’est chromosome de la bactérie, de pe-
mie), d’infection des poumons ou avérée positive dans de nombreux tites erreurs peuvent se produire : on
de la vésicule biliaire. Grâce aux pays, dont la France. parle de mutations. Sur le nombre
mesures mises en place par les soi- de bactéries générées, des caracté-
gnants, l’épidémie a été maîtrisée ristiques nouvelles vont apparaître
en quelques mois.
COMMENT et il arrive que l’une d’elles confère
LES BACTÉRIES la résistance à un antibiotique7.
ACQUIÈRENT-ELLES Imaginons alors que ces microbes
OBLIGATION DES RÉSISTANCES ? soient exposés à un traitement par
DE  SE TOURNER VERS cet antibiotique : toutes les bactéries
DES ANTIBIOTIQUES L e même scénario semble donc
se répéter indéfiniment : dès
non mutantes vont être éliminées,
tandis que les bactéries mutantes
MAL ADAPTÉS qu’un nouvel antibiotique est mis vont persister. La relève est assurée !
sur le marché et utilisé, certaines
D ans ce type de situations, les
équipes recourent générale- bactéries acquièrent la capacité
Dans la plupart des cas, cependant,
l’acquisition de résistance se produit
ment à la colistine pour traiter les d’y résister. L’usage moderne de par un autre phénomène, lié à une
infections résistantes aux cépha- ces médicaments est relativement surprenante coutume observée chez
losporines et aux carbapénèmes5. récent : le premier d’entre eux, la les bactéries : du matériel génétique
La souche de Klebsiella identifiée pénicilline, a été découvert en 1928 peut être transféré d’un individu à
chez le patient suédois d’origine par le bactériologiste britannique l’autre, entre membres de la même
indienne y était d’ailleurs heureu- Alexander Fleming. On détenait espèce ou d’espèces différentes !
sement sensible. Cet antibiotique enfin une arme efficace pour com- Les gènes d’une bactérie ne sont
est largement utilisé en médecine battre les infections bactériennes, pas seulement concentrés sur son
vétérinaire, peu chez l’homme, en qui a largement été utilisée dès les chromosome : elle possède égale-
raison de son caractère toxique années 1940 et qui a notamment ment des petits fragments d’ADN
pour les reins. La colistine s’avère sauvé de nombreux combattants circulaires, appelés plasmides.
cependant un outil précieux lors de la Seconde Guerre mon- Quand deux bactéries se lient l’une
lorsque les autres traitements sont diale. Mais dès les années 1950, à l’autre, ces plasmides peuvent
inefficaces. Elle agit au niveau de des bactéries étaient déjà deve- ainsi voyager et se transmettre dans
la membrane de la bactérie, dont nues résistantes à ce composé. la communauté bactérienne : les
elle abîme la structure : cette perte Les décennies qui suivent voient
gènes qui assurent la capacité à
alors une véritable course aux ar-
d’étanchéité est en général fatale au échapper aux antibiotiques sont
mements dans les deux clans : les
microbe. Elle peut également être souvent portés par ces petites struc-
hommes développent de nouvelles
utilisée en complément d’autres tures. Ces transferts de gènes entre
molécules et, après quelque temps
antibiotiques qui ne fonctionne- bactéries sont un formidable outil
d’usage, certaines bactéries com-
raient pas sans elle, en leur offrant pour se diversifier et expliquent en
mencent à y devenir insensibles.
l’accès à l’intérieur de la bactérie, partie l’incroyable capacité d’adap-
pour une action en synergie. Mais Comment font-elles ? Elles peuvent tation de ces microbes, ainsi que la
il faut le reconnaître, dans la guerre acquérir cette résistance par plu- rapidité avec laquelle les résistances

4. Giakoupi P et al .KPC-2-producing Klebsiella pneumoniae infections in Greek hospitals are mainly due to a hyperepidemic clone. Euro Surveill. 2009 May 28;14(21). pii: 19218
5. Temkin, E. et al. Carbapenem-resistant Enterobacteriaceae: biology, epidemiology, and management. Ann. N. Y. Acad. Sci. 1323, 22–42 (2014)
6. Liu YY et al. Emergence of plasmid-mediated colistin resistance mechanism MCR-1 in animals and human beings in China: a microbiological and molecular biological study. Lancet Infect Dis. 2016;16(2):161-8
7. Read AF, Woods RJ. Antibiotic resistance management. Evol Med Public Health. 2014;2014(1):147

3
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

aux antibiotiques se disséminent à habituellement réservée aux bac-


travers les différentes espèces bacté- téries, comme les staphylocoques
riennes. Rappelez-vous l’histoire de dorés ou les streptocoques. Lorsque
ce patient suédois, infecté par une les scientifiques ont cultivé ces
Klebsiella productrice de l’enzyme bactéries en laboratoire, ils ont
nommée New Delhi métallo- constaté une autre caractéristique
bêta-lactamase : les analyses avaient inédite chez Klebsiella. Les colo-
montré la présence d’une autre nies présentaient une consistance
bactérie dans son organisme, ap- particulièrement visqueuse, qui se
partenant à l’espèce Escherichia remarque lorsque l’on plonge un
coli. Elle portait elle aussi le gène instrument dans ces amas, avant
nécessaire à la fabrication de l’en- de le retirer doucement : un long
zyme, laissant à penser que de tels filament s’étire. Ces bactéries sont
échanges avaient pu se produire ainsi de véritables pots de colle, qui
entre les deux résidentes de ce peuvent adhérer très facilement à Colonie de Klebsiella pneumoniae
patient. toutes les surfaces et bien sûr aux
dispositifs médicaux. pneumonie particulièrement sévère
et l’ensemble des traitements mis
En plus de cette consistance parti-
LES SOUCHES culière, ces souches très virulentes
en œuvre pour tenter d’enrayer
VIRULENTES sont particulièrement efficaces
l’infection ont échoué. Tous sont
DE KLEBSIELLA pour prélever dans leur environ-
décédés à la suite de la défaillance
nement le fer indispensable à leur de leurs organes internes ou d’une
P arallèlement à l’acquisition
de résistances aux antibio-
croissance. Les gènes qui le leur septicémie. Le microbe pathogène
incriminé dans cette épidémie est
permettent et qui donnent nais-
tiques par certaines souches de sance à la consistance visqueuse bien connu : il s’agit du type le plus
Klebsiella pneumoniae, d’autres sont portés par un plasmide, dont la courant de Klebsiella résistante aux
souches de cette même espèce présence permet de différencier les carbapénèmes et rencontrée en
bactérienne ont évolué dans souches très virulentes des souches Asie, nommée ST11.
une autre direction, gagnant en classiques de la bactérie.
virulence, c’est-à-dire en dangero- Bien que courante, cette Klebsiella
sité8. Dans les années 1980-1990, s’est montrée particulièrement
des hôpitaux des pays du bassin du NAISSANCE D’UNE agressive chez ces malades et les
Pacifique (Japon, Vietnam, Corée, SUPERBACTÉRIE tests menés par les scientifiques ont
Taïwan) reportent des cas inha- confirmé sa forte virulence. 80 %
bituels d’infection provoqués par MONSTRUEUSE des bactéries survivaient après une
cette bactérie et des observations
similaires sont par la suite décrites U n scénario catastrophe se pro-
file : d’un côté, des souches
heure d’incubation au sein de glo-
bules blancs humains et tuaient
aux quatre coins du monde. virulentes, de l’autre, des souches 100 % des larves de papillons en
hyper-résistantes au traitement… 24 heures ! L’aspect des colonies,
Tout d’abord, le profil des per-
Que se passerait-il si ces deux ca- visqueux, ne laissait que peu de
sonnes contaminées : il ne s’agit
ractéristiques se combinaient ? doutes sur la présence d’un plas-
pas, comme classiquement, de per-
Eh bien, cela s’est produit il y a mide de virulence acquis par ST11,
sonnes malades et affaiblies, mais
quelques mois, à hôpital de l’uni- levé par les analyses génétiques.
de jeunes gens en bonne santé,
versité du Zhejiang, à Hangzhou, Pour savoir si cet événement est
qui développent des symptômes
en Chine9. isolé, une recherche minutieuse a
singuliers, comme un abcès du foie
en l’absence de maladie hépatique, Cinq patients, admis entre les mois été menée sur des échantillons col-
une endophthalmite (infection de février et avril 2016 à la suite lectés dans 25 provinces de Chine
de l’œil) ou une méningite. Les de traumatismes multiples, ont en 2015 ; elle a révélé la présence
souches incriminées avaient de plus subi une intervention chirurgicale, de ce type de bactérie, à la fois
une tendance inhabituelle pour ce puis ont été placés sous ventilation hautement résistante et virulente,
type d’infection : une propension à mécanique. On présume que c’est dans 3 % d’entre eux. Une menace
se propager dans l’organisme pour à ce moment qu’ils ont contracté particulièrement sérieuse pour la
coloniser d’autres parties du corps, Klebsiella ; ils ont développé une santé publique.

8. Shon, AS et al. Hypervirulent (hypermucoviscous) Klebsiella pneumoniae: a new and dangerous breed. Virulence. 2013; 4: 107–118
9. Gu D et al. A fatal outbreak of ST11 carbapenem-resistant hypervirulent Klebsiella pneumoniae in a Chinese hospital: a molecular epidemiological study. Lancet Infect Dis. 2018 Jan;18(1):37-46

4
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

UNE SITUATION aureus, Salmonellae, ou Neisseria tiques administrés, une proportion


gonorrhoeae sont quelques-unes non négligeable est utilisée à
PRÉOCCUPANTE des bactéries figurant sur la liste mauvais escient. Les campagnes
À L’ÉCHELLE de priorité élevée, tandis que d’information ont sensibilisé les
MONDIALE Streptococcus pneumoniae et usagers au fait que les antibiotiques
Haemophilus influenzae et sont ne peuvent rien en cas d’infection
C
ar l’antibiorésistance tue
aujourd’hui et pourrait
classées dans la liste des priorités virale, car ils ne sont efficaces que
moyennes. contre les bactéries. Mais l’attitude
tuer encore plus demain, avec des patients n’est pas la seule res-
le développement de ce type de ponsable de la mauvaise utilisation
superbactéries. On l’estime ac- 80 ANS D’ABUS de ces médicaments : les médecins
tuellement responsable de 12 500
décès par an en France, 50 000 en
ET DE MAUVAIS généralistes les prescriraient de
Europe et 700 000 dans le monde. USAGES manière inappropriée.
Un économiste britannique, Jim DES ANTIBIOTIQUES Une étude britannique12 a ainsi
O’Neill, avait alarmé la commu- analysé 3,7 millions d’ordon-
ais comment en est-on ar-
nauté dans un rapport publié en M rivés là ? Plusieurs facteurs nances rédigées par des médecins
201610. Il annonçait un chiffre ef-
se sont cumulés pour expliquer en Angleterre entre 2013 et 2015
frayant : 10 millions de morts dans
l’avènement de l’antibiorésistance. et constaté que 23 % d’entre elles
le monde en 2050, soit plus que
Et, parmi ceux-ci, l’abus des an- n’étaient pas conformes aux recom-
le cancer, si la situation n’est pas
tibiotiques ; la première sonnette mandations, les antibiotiques étant
sérieusement prise en charge. Car
d’alarme a pourtant été tirée très prescrits dans des situations où ils
si Klebsiella pneumoniae repré-
tôt : dès 1945, Alexander Fleming, sont peu, voire pas efficaces. Les
sente une menace, elle est loin
dans une interview accordée au prescriptions inadaptées concer-
d’être la seule bactérie entrée en
New York Times, mettait en garde naient principalement des affections
résistance. En février 2017, l’Or-
contre un usage mal adapté de comme les maux de gorge, la toux
ganisation Mondiale de la Santé
la pénicilline, redoutant qu’il ne ou la sinusite. Concernant les maux
publiait une liste de douze espèces
conduise à l’apparition de souches de gorge, précisément, une mino-
ou familles de bactéries pour les-
mutantes capables d’y résister. Ces rité d’entre eux est causée par une
quelles il est urgent de développer
craintes étaient parfaitement fon- bactérie, le streptocoque A, mais le
de nouveaux traitements. Aux
dées, comme l’ont rapidement recours aux antibiotiques est très
côtés des entérobactéries comme
montré les faits. Les chiffres sont suf- courant. L’accès à un simple test ra-
Klebsiella figurent Acinetobacter
baumannii et Pseudomonas aeru- fisamment éloquents pour évoquer pide permet pourtant de déterminer
ginosa, dans la liste de priorité l’overdose d’antibiotiques à travers si la bactérie est bien impliquée. Les
jugée critique ; Staphylococcus le monde. Entre 2000 et 2015, leur pédiatres qui y ont accès prescrivent
consommation au niveau mondial ainsi des antibiotiques dans 28 %
a progressé de 65 %11, passant de des cas, contre 72 % des cas pour
21,1 milliards de doses chaque jour leurs confrères qui ne l’utilisent
à 34,8 milliards, selon les données pas13 ! Le mauvais usage des antibio-
issues de 76 pays, une hausse qui tiques est également lié à certaines
concerne principalement les pays visions inappropriées ; pendant des
à revenus faibles ou moyens. Si, sur décennies, un message a été répété
la même période, la consommation en boucle : un traitement antibio-
en France a diminué de 11,4 %, tique doit être suivi jusqu’à son
notre pays reste un mauvais élève : terme. Dans une analyse publiée en
elle est plus élevée de 50 % par 2017 dans le British Medical Journal,
rapport à la moyenne des 35 pays des experts démontraient l’absurdité
de l’Organisation de coopération de cette consigne, qui encourage
et de développement économiques les traitements longs, situation favo-
Alexander Fleming, inventeur de (OCDE), atteignant l’avant- rable à l’émergence des résistances
la pénicilline... et prophète des dangereuses
mutations provoquées par une mauvaise dernière position du classement. bactériennes. Ils conseillent ainsi de
utilisation de son invention Sur l’énorme volume d’antibio- cesser le traitement dès la disparition

10. Jim O’Neil. Tackling Drug-Resistant Infections Globally: final report and recommendations. May 19, 2016
11. Global increase and geographic convergence in antibiotic consumption between 2000 and 2015. Proc Natl Acad Sci U S A. 2018 Apr 10;115(15):E3463-E3470
12. Smieszek T et al. Potential for reducing inappropriate antibiotic prescribing in English primary care. J Antimicrob Chemother. 2018 Feb 1;73(suppl_2):ii36-ii43
13. Maltezou, H.C. et al. Evaluation of a rapid antigen detection test in the diagnosis of streptococcal pharyngitis in children and its impact on antibiotic prescription. J Antimicrob Chemother. 2008 Dec;62(6):1407-12

5
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

des principaux symptômes14. Et bien


souvent, les traitements courts sont
tout aussi efficaces que les traite-
ments longs15.

À côté de cet usage des antibio-


tiques en santé humaine, un autre
secteur en est très gourmand : l’agri-
culture. Les animaux d’élevage,
même en bonne santé, en reçoivent
de fortes quantités pour prévenir
le développement de maladies et
même, dans certains pays comme
les États-Unis, pour stimuler leur
croissance ! Des chercheurs ont
d’ailleurs identifié la présence de
staphylocoques dorés résistants à Cleome viscosa
différents antibiotiques dans le nez
des personnes travaillant dans des qui concentrent leurs efforts de sous la forme de nanoémulsions,
fermes industrielles du pays, où les recherche sur d’autres domaines c’est-à-dire de très fines goutte-
animaux sont confinés dans des lo- plus porteurs, comme le cancer lettes (dont le diamètre mesure
caux et où l’usage des antibiotiques ou les maladies chroniques. Il est quelques nanomètres – pour
est intense. Étrangement, les fermes également nécessaire de changer comparaison, un cheveu mesure
bio en étaient préservées16… Les de regard sur la manière de gérer entre 10 000 à 50 000 nm !) dis-
antibiotiques administrés aux ani- ces pathogènes : l’éradication to- persées dans un milieu liquide.
maux et aux hommes sont en partie tale s’avère assez inopérante et Sous cette forme, les huiles es-
relâchés dans l’environnement par des chercheurs imaginent d’autres sentielles peuvent plus facilement
l’intermédiaire des déjections où, approches où, plutôt que de s’immiscer au sein de la cellule
même faiblement dosés, ils ont tenter de tuer les bactéries, on bactérienne et ainsi détruire le pa-
un impact sur les bactéries qui atténuerait leur virulence, en les thogène. Des chercheurs ont étudié
s’y trouvent. Des chercheurs sué- empêchant par exemple de pro- les propriétés antibactériennes des
dois ont très récemment montré au duire les toxines dangereuses ou nanoémulsions d’huile essentielle
cours de tests en laboratoire que de de prélever dans leur environne- de Cleome viscosa, une plante
très faibles doses provoquent des ment les nutriments nécessaires à tropicale rencontrée en Afrique,
mutations chez les bactéries, qui leur multiplication effrénée… Ce Asie et Amérique ; ils ont constaté
développent alors de fortes résis- qui reviendrait à transformer les son efficacité au cours de tests en
tances aux antibiotiques17. loups en doux agneaux. Une autre laboratoire contre une souche de
piste prometteuse est explorée : Staphylococcus aureus résistante
il existe des virus qui s’attaquent à la méthicilline, Streptococcus
SE PRÉPARER spécifiquement aux bactéries, les pyogenes et des souches d’Escheri-
À L’ÈRE POST- bactériophages. Avant le dévelop- chia coli, Klebsiella pneumoniae et
ANTIBIOTIQUES pement des antibiotiques, cette Pseudomonas aeruginosa19.
méthode était utilisée pour com-
Développer un nouvel arsenal thé-
L
’impasse thérapeutique dans
laquelle les médecins se
battre les infections bactériennes,
puis est rapidement tombée aux rapeutique contre les bactéries
trouvent face à certaines bactéries oubliettes. Les bactéries multiré- multirésistantes aux antibiotiques
est également liée au fait que peu sistantes les propulsent à nouveau est le défi majeur que doit au-
de nouvelles molécules ont été sur le devant de la scène18. Une jourd’hui relever la médecine et il
développées au cours des dernières autre arme est à l’étude : les huiles y a urgence, pour ne pas replonger
décennies. En effet, les antibio- essentielles, dont l’activité antimi- dans une époque où la moindre
tiques sont assez peu rentables pour crobienne bien connue peut être infection banale pouvait prendre
les laboratoires pharmaceutiques, optimisée lorsqu’on les prépare une tournure dramatique.

14. Llewelyn MJ et al. The antibiotic course has had its day. BMJ. 2017 Jul 26;358:j3418
15. Bartlett JG et al. Seven ways to preserve the miracle of antibiotics. Clin Infect Dis. 2013;56:1445–50
16. Rinsky JL Livestock-associated methicillin and multidrug resistant Staphylococcus aureus is present among industrial, not antibiotic-free livestock operation workers in North Carolina. PLoS One. 2013 Jul 2;8(7):e67641
17. Wistrand-Yuen E et al. Evolution of high-level resistance during low-level antibiotic exposure. Nat Commun. 2018 Apr 23;9(1):1599
18. Derek M Lin et al. Phage therapy: An alternative to antibiotics in the age of multi-drug resistance. World J Gastrointest Pharmacol Ther. 2017 Aug 6; 8(3): 162–173
19. Krishnamoorthy R et al. Antimicrobial activity of nanoemulsion on drug-resistant bacterial pathogens. Microb Pathog. 2018 Apr 21;120:85-96

6
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

EN PRATIQUE traitement ; il faudra alors se tourner les diminuer arbitrairement favorise


vers un autre antibiotique. Seul un le phénomène. Ces conseils ne
Puis-je agir à professionnel de santé est à même sont pas seulement applicables aux
mon échelle pour de trouver le traitement adapté. membres de la famille, ils sont éga-
lement valables pour nos animaux
limiter l’apparition Un autre moyen de réduire sa
domestiques, eux aussi grands
des résistances consommation d’antibiotiques est
consommateurs d’antibiotiques.
de ne pas hésiter à dialoguer avec
aux antibiotiques ? son médecin et de gentiment in- Pour limiter la contamination de
I l est indispensable de réduire
le recours aux antibiotiques
sister pour qu’il effectue le test de
diagnostic rapide en cas de maux
l’environnement par les antibio-
tiques, qui contribue également
afin de limiter le développement de gorge. Il s’agit du seul moyen à l’émergence des résistances, il
de la résistance chez les bactéries. fiable pour déterminer s’ils sont est indispensable de respecter les
Si certaines mesures doivent être liés à une angine bactérienne ou procédures de recyclage des mé-
prises au niveau collectif, chacun virale et ainsi de déterminer si les dicaments : le reste de la bouteille
d’entre nous peut agir au quotidien antibiotiques sont vraiment indis- d’antibiotiques ne doit jamais être
pour y contribuer ! pensables. L’Assurance Maladie vidé dans les toilettes ou le lava-
les met gratuitement à disposition bo, mais rapportée en pharmacie.
Il convient tout d’abord de garder
des généralistes, des pédiatres et Enfin, il est possible aussi, par
à l’esprit que ces médicaments ne
des ORL, mais ils sont encore trop nos choix de consommation, de
sont pas efficaces contre toutes les
peu demandés. Nous avons un rôle privilégier les aliments qui n’ont
maladies : ils ne sont utiles qu’en
à jouer : sentir ses patients sensi- pas, ou seulement peu, nécessité
cas d’infection d’origine bacté-
bilisés à la question peut aider le l’usage d’antibiotiques : acheter
rienne. Ils ne peuvent rien contre
praticien à franchir le pas. de la viande certifiée biologique
les virus : ainsi, nul besoin d’y
contribue à encourager une agri-
recourir pour des affections telles Il est également parfois nécessaire
culture qui contrôle étroitement
que la grippe, la bronchite aiguë, de faire la sourde oreille à cer-
leur usage. En effet, ils ne peuvent
la bronchiolite ou les rhinopha- taines consignes qui manquent de
pas être administrés de manière
ryngites. L’automédication est à pertinence, comme évoqué dans
préventive et le nombre de traite-
proscrire pour les antibiotiques : l’article : certains experts consi-
ments autorisés en cas de maladies
un traitement précédent non ter- dèrent que le fait d’arrêter son
est strictement limité.
miné ne doit pas être proposé à traitement antibiotique quand les
d’autres membres de la famille ou symptômes ont disparu, même
suite à une rechute, même si les avant la fin de la durée indiquée Les plantes
symptômes semblent les mêmes. sur l’ordonnance, contribuerait à
Un nouvel épisode infectieux peut lutter contre l’émergence des résis-
médicinales pour
d’ailleurs être provoqué par des tances bactériennes. En revanche, faire face aux
bactéries qui ont résisté au premier on respecte les doses indiquées : bactéries pathogènes
Un autre moyen de limiter
l’usage des antibiotiques
classiques est de se tourner vers les
solutions offertes par la phytothé-
rapie. Certaines plantes peuvent
tout d’abord nous aider à nous
prémunir des infections, en sti-
mulant le système immunitaire.
L’échinacée (Echinacea purpurea),
par exemple, capable de réduire
le risque d’infection du système
respiratoire et ses complications, les
plaies et les infections pelviennes20.
Le ginseng possède également des
vertus immunostimulantes ; il est
Echinacea purpurea en outre capable d’empêcher les

20. Azadeh Manayi et al. Echinacea purpurea: Pharmacology, phytochemistry and analysis methods. Pharmacogn Rev. 2015 Jan-Jun; 9(17): 63–72

7
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

bactéries d’adhérer aux cellules de actifs : les bactéries ne peuvent graveolens) augmente l’efficacité
l’organisme, les empêchant ainsi de donc pas s’y adapter et développer de la ciprofloxacine pour lutter
coloniser l’organisme. Cette fonction de résistance comme elles le font contre des bactéries qui infectent
est assurée par des polysaccha- contre les médicaments classiques. le système urinaire (Klebsiella
rides – des molécules constituées Les plus efficaces sont les phénols pneumoniae, Proteus mirabilis et
d’un enchaînement de sucres –, qui (thymol, carvacrol, eugénol), les Staphylococcus aureus). Une ap-
s’opposent à l’adhésion de bacté- aldéhydes (cinnamaldéhyde) et les proche intéressante pour diminuer
ries de différentes espèces, dont le alcools (linalool). Ils altèrent les la consommation d’antibiotiques !
staphylocoque doré21. L’astragale lipides qui composent la membrane
(Astragalus membranaceus), la rho- des bactéries, qui ne peut dès lors
diole (Rhodiola rosea), l’eupatoire plus retenir ces composants in- Antibiotiques ?
perfoliée (Eupatorium perfoliatum), ternes. De nombreuses équipes de Pensez aux
le goji (Lycium barbarum), l’aronie à recherche se sont attelées à démon- probiotiques !
fruits noirs (Aronia melanocarpa) ou trer les propriétés antibactériennes
le géranium du Cap (Pelargonium des huiles essentielles au cours de L ors d’un traitement par an-
tibiotiques, le microbiote,
sidoides) font également partie tests en laboratoire.
des plantes réputées comme im- cette communauté de microbes
munostimulantes. Une autre piste Par exemple, les huiles essen- protecteurs qui vit dans notre intes-
semble prometteuse : l’administra- tielles d’Artemisia kermanensis, tin, est mis à mal : les médicaments
tion d’AHCC, un supplément issu de Lavandula officinalis et de ne font pas la différence entre les
de champignons comme le shiitaké, Zataria multiflora ont montré bactéries pathogènes et les alliées,
est également capable de booster leur capacité à inhiber la crois- qu’ils détruisent en partie. Des
l’immunité et, notamment, l’activité s a n c e d e S t a p hy l o c o c c u s troubles digestifs, notamment des
des redoutables cellules tueuses aureus, Pseudomonas aerugino- diarrhées, surviennent alors. Ce
naturelles, qui éliminent les cellules sa et Klebsiella pneumoniae23. phénomène est très courant : il
infectées. Lors d’une étude chez L’huile essentielle du Cannelier affecte environ une personne sur
l’animal, il a montré sa capacité à de Ceylan (Cinnamomum zey- trois. Pour réduire ce risque, il est
réduire la mortalité de souris infec- lanicum /verum) est capable de conseillé de recourir aux probio-
tées par Klebsiella pneumoniae22. venir à bout de Klebsiella pneu- tiques, des organismes vivants de
moniae, Acinetobacter, Proteus nature bactérienne (notamment
Lorsque les moyens préventifs vulgaris, Enterococcus faeca- des Bifidobacterium, Lactobacillus
n’ont pas suffi à se préserver d’une lis, Staphylococcus aureus et et Streptococcus) et fongiques
infection bactérienne, il est né- Staphylococcus epidermidis24. Les (comme la levure Saccharomyces
cessaire de se tourner vers des effets antibactériens des huiles es- boulardii). Ils exercent une action
plantes aux propriétés bactéricides sentielles d’arbre à thé (Melaleuca bénéfique en comblant les espaces
(capables d’éliminer les bactéries) alternifolia), d’origan (Origanum devenus vacants, empêchant de
ou bactériostatiques (qui les em- vulgare), de romarin (Rosmarinus nouvelles bactéries pathogènes de
pêchent de se multiplier). Pour officinalis), de thym (Thymus vul- coloniser les lieux ; une présence
cela, les huiles essentielles, qui garis), de menthe (Mentha piperita) qui, de plus, stimule le système
concentrent les principes actifs sont également en mesure de com- immunitaire. Une analyse de la
végétaux, sont idéales. Bon nombre battre les bactéries pathogènes. littérature, regroupant les données
d’entre elles possèdent des vertus
Les scientifiques s’intéressent éga- obtenues chez plus de 11 000 pa-
antibactériennes, connues depuis
lement aux synergies qui existent tients, a ainsi montré que la prise
l’Antiquité. Elles ont largement
entre les huiles essentielles et les de compléments de probiotiques
contribué à limiter la propagation
antibiotiques : en effet, ces produits réduit de 40 % le risque de surve-
de redoutables fléaux des temps
naturels augmentent l’efficacité nue des diarrhées associées à la
passés, comme la peste ou le cholé-
des traitements classiques (voir prise d’antibiotiques26.
ra. Contrairement aux antibiotiques
tableau).
constitués d’une unique molécule, Clostridium difficile est l’une des
les huiles essentielles sont un mé- Autre exemple, l’huile essentielle bactéries pathogènes qui peut pro-
lange de très nombreux composés de Géranium rosat25 (Pelargonium fiter de la destruction de la flore

21. Lee JH, Shim JS et al. Inhibition of pathogen adhesion to host cells by polysaccharides from Panax ginseng. Biosci Biotechnol Biochem. 2009;73:209–212. 1
22. Aviles H et al. Active hexose correlated compound enhances resistance to Klebsiella pneumoniae infection in mice in the hindlimb-unloading model of spaceflight conditions. J Appl Physiol. 2003 Aug;95(2):491-6.
23. Gavanji S et al. Antimicrobial and cytotoxic evaluation of some herbal essential oils in comparison with common antibiotics in bioassay condition. Integr Med Res. 2014 Sep;3(3):142-152. doi: 10.1016/j.
imr.2014.07.001. Epub 2014 Jul 21
24. Aumeeruddy-Elalfi Z., Gurib-Fakim A., Mahomoodally F. Antimicrobial, antibiotic potentiating activity and phytochemical profile of essential oils from exotic and endemic medicinal plants of Mauritius. Ind.
Crops Prod. 2015;71:197–204. doi: 10.1016/j.indcrop.2015.03.058
25. Tripti Malik et al 2011. Potentiation of Antimicrobial Activity of Ciprofloxacin by Pelargonium graveolens Essential Oil against Selected Uropathogens. Phytother. Res. 25. Issue 8 pages 1225–1228
26. Hempel S et al. Probiotics for the prevention and treatment of antibiotic-associated diarrhea. A systematic review and meta-analysis. JAMA 2012;307:1959-69

8
À LA UNE a o û t 2 0 18 •  n °143

intestinale pour infecter l’orga- cation potentiellement mortelle. risque de contracter la bactérie de
nisme  ; ce redoutable microbe, Là encore, l’usage des probiotiques 60 % avec ce type de supplémen-
responsable de diarrhées, peut a montré son intérêt dans la pré- tation. L’usage des probiotiques
entraîner l’apparition d’une forme vention de cette infection  : une est considéré comme sûr  ; il est
grave de colite et l’apparition d’un seconde revue de la littérature27 a toutefois déconseillé aux personnes
mégacôlon toxique, une compli- mis en évidence une réduction du immunodéprimées.

ASSOCIATION SYNERGIQUE HUILE ESSENTIELLE/ ANTIBIOTIQUE


HUILE ESSENTIELLE ANTIBIOTIQUE BACTÉRIE MALADIES
Maladies de peau (impétigo, furoncle), septicémie,
Candeia Staphylococcus ostéomyélite, endocardite aiguë, infections
Ampicilline
Eremanthus erythropappus aureus pulmonaires, génitales et urinaires. Intoxication
alimentaire, syndrome du choc toxique

Origan Fluoroquinolones, doxycycline,


Escherichia coli Diarrhées, infections urinaires, rénales, de la prostate
Origanum vulgarae lincomycine, maquindox

Maladies de peau (impétigo, furoncle), septicémie,


Staphylococcus ostéomyélite, endocardite aiguë, infections
Géranium bourbon aureus pulmonaires, génitales et urinaires. Intoxication
Norfloxacine
Pelargonium graveolens alimentaire, syndrome du choc toxique

Bacillus cereus Intoxications alimentaires

Lantana
Aminoglycosides Escherichia coli Diarrhées, infections urinaires, rénales, de la prostate
Lantana montevidensis

Romarin officinal Klebsiella


Ciprofloxacine Infections urinaires, pulmonaires, du foie, septicémie
Rosmarinus officinalis pneumoniae

Eucalyptus Staphylococcus
Chlorhexidine digluconate Infections cutanées, nasales, urinaires
Eucalyptus radiata epidermidis

Maladies de peau (impétigo, furoncle), septicémie,


Staphylococcus ostéomyélite, endocardite aiguë, infections
Zataria multiflora Vancomycine
aureus pulmonaires, génitales et urinaires. Intoxication
alimentaire, syndrome du choc toxique

Bacillus cereus Intoxications alimentaires

Maladies de peau (impétigo, furoncle), septicémie,


Staphylococcus ostéomyélite, endocardite aiguë, infections
aureus pulmonaires, génitales et urinaires. Intoxication
Bois de rose alimentaire, syndrome du choc toxique
Aniba rosaeodora
ou Gentamicine Acinetobacter
Infections pulmonaires, urinaires, cutanées
Géranium rosat baumannii
Pelargonium graveolens
Serratia marcescens Infections pulmonaires, urinaires

Yersinia enterocilitica Gastro-entérite, arthrite

Escherichia coli Diarrhées, infections urinaires, rénales, de la prostate

Citronnier
Citrus limon
ou Amikacine Acinetobacter spp Infections pulmonaires, urinaires, cutanées
Cannelle
Cinnamomum zeylanicum

Chloramphenicol,
Coriandre Acinetobacter
ciprofloxacine, gentamicine, Infections pulmonaires, urinaires, cutanées
Coriandrum sativum baumannii
tétracycline

Céline Sivault

27. Goldenberg JZ et al. Probiotiques dans la prévention de la diarrhée à Clostridium difficile chez l’adulte et l’enfant

9
DÉCRYPTAGE a o û t 2 0 18 •  n °143

Déjouer le piège
des alternatives au sucre
Diabète, hypertension, caries, obésité, candidose, trouble du comportement…
Nous payons très cher notre surconsommation de sucre : notre organisme n’est
pas adapté à ces doses excessives et notre pancréas est surmené ! Que penser
alors de l’essor des substituts naturels au sucre ? Permettent-ils une sortie saine
de l’addiction au sucre ? Au fur et à mesure que la recherche s’intéresse à
ces produits, la déception est souvent au rendez-vous.

L a dose annuelle de consom-


mation par habitant est de Le sucre et les index glycémiques
35 kg de sucre de canne ou de
betterave. C’est énorme comparé Qu’il soit de canne ou de bette- et équilibrée suffit largement à
rave, blanc ou roux, le sucre est un couvrir nos besoins.
au chiffre de 2 kg dans les années
saccharose qui possède un index
1820… Dans l’idéal, il ne faudrait glycémique de 70 (élevé, car su-
En Europe, le glucose sert de
pas dépasser les 8 kg par an, soit référence à la notion d’index gly-
périeur à 50). Le saccharose est
cémique (100), la capacité d’un
environ 20 grammes par jour (4 ou composé d’une molécule de glucose
aliment à faire grimper le taux de
5 sucres de table). Même si tous les et d’une molécule de fructose.
glucose dans le sang. On sait que
sucres ne se valent pas – un sucre Rappelons que le glucose joue un des sucres complexes (amidon, par
bio complet sera toujours meilleur rôle important dans le métabo- exemple) peuvent aussi avoir un
qu’un sucre blanc –, les supposés lisme cellulaire. Il est naturellement index glycémique (IG) élevé, car vite
présent dans les fruits et légumes, dégradés en glucose. Cette notion
« bons sucres » ou « substituts na- graines et céréales, sous forme de d’index glycémique est un bon fil
turels » restent… des sucres. La glucides, simples ou complexes. conducteur pour présenter les al-
véritable clé de la chasse au sucre Une alimentation 100 % naturelle ternatives au sucre.
réside avant tout dans la désaccou-
tumance à ce goût addictif.
(trois molécules de glucose), en minéraux et vitamines et d’être
c’est un mauvais choix pour rem- moins calorique. C’est un produit
GUIDE PRATIQUE placer le sucre. C’est un additif non raffiné : il se rapproche donc
DES ALTERNATIVES largement répandu dans l’agroali- d’une alimentation naturelle. Le
EN RAYONS mentaire. Une alternative pourtant meilleur compromis pour le sucre
initialement recommandée sur de canne, mais à consommer avec
D e l’index glycémique le plus
élevé au plus faible :
la base d’un index glycémique modération.
de 25, malheureusement erroné
En rouge, les substituts à éviter, (des chercheurs de l’université de
Le miel
pires que le sucre de canne raffiné. Il ne s’agit pas d’un saccharose,
Sydney ont démenti ce chiffre).
mais d’un complexe de glucose et
Sucre très rapide, comme d’autres
En bleu, les alternatives équiva- de fructose. Moins calorique que le
sirops de céréales : sirop de maïs
lentes au sucre blanc, mais avec sucre tout en présentant un pouvoir
(additif alimentaire diabétogène,
un intérêt nutritionnel supérieur. sucrant 1,3 fois supérieur, le miel
IG 115) ou sirop de blé (IG 100),
En vert, les bonnes alternatives, est un bon choix. Non seulement
tous à éviter. Intérêt nutritionnel
à consommer avec modération c’est un aliment non raffiné, mais
par ailleurs nul.
malgré tout. il possède aussi un certain nombre
Rapadura (sucre complet) de propriétés thérapeutiques, grâce
Le sirop de riz Issue de la canne à sucre, son index à ses minéraux, ses vitamines, ses
Index glycémique de 95, presque glycémique est de 70. C’est donc acides aminés essentiels et ses
autant que le glucose pur. Composé du saccharose. Son avantage est de enzymes. Son index glycémique
principalement de maltotriose présenter une bonne composition est également acceptable. Celui

10
DÉCRYPTAGE a o û t 2 0 18 •  n °143

d’acacia varie de 32 à 53 selon la et donc un IG plus bas. Certains minéraux et sa teneur élevée en
provenance, celui de châtaignier médecins conseillent le miel pour fructose ne plaident pas en sa fa-
reste dans la fourchette basse, tan- les diabétiques. veur. Par ailleurs, il inhiberait aussi
dis que les autres se situent autour la sensation de satiété et donne-
de 55 à 60, parfois 80 pour le miel Sirop d’agave rait envie de manger davantage.
toutes fleurs. Il est possible de dif- C’est une alternative en vogue, À éviter ou à consommer avec
férencier visuellement un miel à IG mais qui ne tient pas ses promesses. modération.
modéré à partir de la cristallisation Suivant les modes de fabrication
(plus il est riche en glucose, plus il (pas toujours indiqués sur l’éti- Sirop d’érable
devient solide). Un miel qui reste quette), l’index glycémique peut Son index glycémique est dans la
liquide a un taux de fructose élevé varier de 55 à 90. Sa faiblesse en moyenne acceptable : 55. Il est par
ailleurs riche en minéraux. C’est un
produit peu raffiné, issu de la ré-
colte de l’eau d’érable, puis de son
évaporation partielle. Beaucoup
moins calorique que le sucre, il n’a
cependant pas autant d’avantages
que le miel. À consommer avec
modération.
Sucre de coco
C’est la nouvelle alternative à la
mode, mais il pose à peu près les
mêmes problèmes que le sucre de
canne. Principalement constitué
de saccharose, son avantage réside
dans la présence de vitamines et
de minéraux et d’un processus
d’obtention qui reste naturel. Mais
il est quasiment aussi calorique
que le sucre, même si son index
glycémique reste un peu moins
Tous les miels ne se valent pas : le miel d’acacia est un des meilleurs avec un IG bas et élevé, 54 selon les chercheurs de
un pouvoir sucrant élevé l’université de Sydney et non 30/35

Attention aux miels de premier prix ou sans traçabilité


Ils font parfois l’objet d’ajout (illé- n’aurions plus de miel bio du tout… Cela permet de se prémunir contre
gal) de sucre. Au rayon de la ruche, En France, 93 % des surfaces agri- certaines pratiques d’élevage
la fraude est bien plus répandue coles sont traitées chimiquement. d’abeilles, interdites et scrupu-
que l’on ne le croit. D’après une Pour les apiculteurs bio, l’obtention leusement contrôlées dans le cadre
série de tests menés par l’Union et la conservation d’un tel label re- de ce label. Les ruchers bio sont ainsi
européenne en 2015, 32 % des miels lève donc bien souvent du parcours construits avec des matériaux non
analysés présentaient alors une du combattant ! Côté consomma- traités, les répulsifs chimiques de
non-conformité1 ! teur, il est judicieux de regarder la synthèse sont interdits, de même
provenance du pot de miel. Certaines que la destruction des abeilles dans
Il existe un label bio pour le miel, montagnes sauvages ou régions les rayons au moment de la récolte.
très contraignant pour les apicul- d’agriculture biologique très déve- Les traitements autorisés pour lut-
teurs, qui permet de s’assurer que la loppée (Drôme, Ariège, Pyrénées ter contre le varroa, le principal
zone de butinage est essentiellement orientales, etc.) permettent de pro- parasite de l’abeille, sont quant à
en culture biologique ou en zone duire un miel bio de haute qualité ; eux strictement limités. Donc, mal-
sauvage. « Essentiellement », c’est- en revanche, un miel bio de la Beauce gré l’incertitude de la provenance
à-dire au moins 50 % de la zone. Cela ne sera sans doute pas aussi « pur »… de tout le nectar qui le compose,
paraît peu, mais sans cette déroga- Mais l’acheter peut représenter un un miel bio reste une garantie de
tion, il est fort probable que nous acte de « consomm’action » louable. qualité.

1. Source : reporterre.net/Le-faux-miel-envahit-les-rayons-des-supermarches

11
DÉCRYPTAGE a o û t 2 0 18 •  n °143

selon les premiers chiffres avancés


aux Philippines. À consommer avec
modération.
Le fructose
Considéré dans un premier temps
comme un excellent substitut au
sucre, et encore aujourd’hui re-
commandé aux diabétiques par
certains médecins pour son index
glycémique faible (20), le fructose
est loin d’être la panacée. Produit
raffiné issu du sucre des fruits, cette
poudre blanche a la fâcheuse pro-
priété d’élever le taux de graisse Le sirop de yacon est extrait d’une tubercule originaire d’Amérique latine
dans le sang.
Une consommation régulière de provoquer des troubles digestifs et des minéraux, des vitamines, des
fructose conduit à la prise de poids peut-être même des allergies. protéines. La stevia possède un effet
et au syndrome de résistance à l’in- Des précautions s’imposent, car satiétogène identique à une bois-
suline. Sa charge calorique est aussi la sécurité de ce produit n’est pas son sucrée, mais sans calorie. Seul
élevée que le sucre. À éviter donc. bien établie. Mieux vaut donc ne son arrière-goût laisse vraiment à
Le sirop de Yacon pas en abuser (50 grammes par jour désirer ! C’est un bon édulcorant,
Issu de la « poire de terre », tuber- maximum) ou l’éviter en attendant notamment pour les diabétiques,
cule sucré péruvien, on obtient que la recherche ait répondu aux car elle a aussi la propriété de faire
ce liquide par pressage et évapo- doutes qu’il soulève (pas de couleur baisser le glucose sanguin, contrai-
ration. Il ressemble à la mélasse. dans notre décryptage, faute de rement à l’aspartame. Elle est aussi
Composé en bonne partie de fructo- données suffisantes). très stable à la chaleur pour toutes
oligosacharides (FOS), un type de les formes de cuissons habituelles
fibres prébiotiques (bonnes pour ou au four (180 °C).
la flore intestinale), son index gly- DU CÔTÉ
Si l’on devait trouver un défaut à la
cémique est bas et son pouvoir DES ÉDULCORANTS stevia, ce serait peut-être d’entrete-
calorifique modéré. Il est aussi riche
nir notre penchant pour la saveur
en divers nutriments et reconnu L e mot « édulcorant » s’em-
ploie le plus souvent pour sucrée. Attention, de nombreux
pour améliorer l’assimilation du
désigner des produits qui donnent produits mettent en avant « l’ar-
calcium et stimuler la synthèse des
une saveur sucrée sans apporter gument stevia » et introduisent
vitamines B.
de calories. des sucres ajoutés. Il est impératif
Sa consommation semble bénéfique d’éplucher les étiquettes !
pour les personnes en surpoids. Son La stevia
inconvénient ? Le prix. Cette plante d’Amérique du Sud Aspartame, sucralose,
est l’une des meilleures alternatives acésulfame-K et autres
Sucre de bouleau ou xylitol au sucre, plus particulièrement
Le xylitol est un sucre d’alcool édulcorants de synthèse
aux édulcorants artificiels comme C’est sans doute le pire des choix
(polyol) raffiné par hydrogénation
l’aspartame. Son goût sucré lui pour éviter le sucre. Non seulement
(pas très naturel, donc) qui pos-
vient de ses stéviosides, dont on le risque d’obésité et de syndrome
sède le même pouvoir sucrant que
peut extraire une poudre blanche métabolique est aussi important,
le saccharose ; il est couramment
au pouvoir 300 fois plus sucrant. mais ces produits sont également
utilisé comme alternative au sucre
dans les pays nordiques. C’est un Depuis longtemps, les Japonais suspectés d’être neurotoxiques ou
produit intéressant pour son très ont recours à la stevia sous une cancérigènes (la recherche n’est
faible index glycémique, mais cela forme raffinée dans les produits pas d’accord, mais les études indé-
reste un sucre dont la charge calo- alimentaires et les boissons non pendantes ont tendance à pointer
rique est tout de même importante alcoolisées (y compris le Coca- les effets délétères de ces édulco-
(autant que le sirop d’érable). Point Cola). Mais on peut la trouver sous rants). Comparés à la stevia, ils
positif : il prévient la formation de la la forme naturelle de poudre de ne présentent aucun avantage
carie dentaire. Point négatif : il peut feuilles séchées ; elle contient alors nutritionnel.

12
DÉCRYPTAGE a o û t 2 0 18   •   n °143

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES SUCRES, EN FONCTION DE L’INDEX


GLYCÉMIQUE2
Pouvoir Degré de Principaux
Sucre IG calorique raffinage composants Intérêt nutritionnel Conseils
(kcal/100 g) (0>4) sucrant
On le trouve sous forme de sirop
Glucose 100 400 3 Glucose Aucun de glucose, dans les ingrédients
des produits industriels. À éviter !

Maltotriose (trois
Sirop de riz 95 316 2 molécules de Très peu de minéraux À éviter absolument
glucose)

Sucre blanc 70 387 3 Saccharose Aucun À éviter

Sucre roux 70 387 2 Saccharose Minéraux et vitamines À consommer avec modération

Rapadura
Le meilleur compromis pour le
(sucre 70 316 1 Saccharose Minéraux, vitamines
sucre de canne
complet)

Minéraux, vitamines,
55 en Fructose et Aliment complet et bénéfique,
Miel moyenne
300 0 enzymes et tous les
glucose si usage modéré
acides aminés libres

À éviter ou à consommer avec


Sirop d’agave 55/90 300 1à2 Fructose Très peu de minéraux
modération

50 à 75 % de
saccharose,
Stimule l’insuline, fait grossir.
Sirop d’érable 55 260 1 le reste étant Riche en minéraux
À consommer avec modération
du glucose et
du fructose

Vitamines et minéraux,
Sucre de coco 54 Environ 350 1 Saccharose notamment À consommer avec modération
des polyphénols

Résistance à l’insuline, prise de


poids, syndrome métabolique,
Fructose 20 368 3 Fructose Aucun
diabète de type 2, maladies cardio-
vasculaires. À éviter

? 200 FOS (10-50 %),


Sirop saccharose (10- Riche en divers Intéressant, mais cher.
Sans doute en fonction 1
de Yacon 20 %), fructose nutriments Manque de données
faible des variétés et glucose

Sucre
Prévient la carie À consommer avec modération.
de bouleau 7 240 3 Xylitol
dentaire Manque de données
ou xylitol

Minéraux, vitamines, Bon édulcorant.


Stevia 0 0 0à2 Stéviosides acides aminés, entre Attention aux produits qui
autres contiennent des additifs

Bénéfices non prouvés


Aspartame 0 0 4 Aucun
pour le diabète. À éviter

Souvent accompagnée de lactose,


Sucralose 0 0 4 Aucun
dextose, maltodexine. À éviter

0 = non raffiné –1 = peu raffiné – 2 = moyennement raffiné – 3 = très raffiné – 4 = chimique

Pryska Ducoeurjoly

2. Sources : Le Figaro Santé (janvier-février 2018, hors-série « La vérité sur le sucre »), Le Bon Choix au supermarché (Éditions lanutrition.fr), www.santenatureinnovation.com, wikipedia.fr (pour le sirop de yacon)

13
NEWS a o û t 2 0 18 •  n °143

Les œufs provoquent- Lien inattendu entre


ils la diarrhée ? les antibiotiques
Pas question de se passer de leurs et les calculs rénaux
vertus nutritionnelles, mais quelques En détruisant les bonnes bactéries de notre
précautions sont à prendre ! organisme, ils favoriseraient la formation
R iches en nutriments, faciles à préparer et
bon marché, les œufs ne manquent pas
de ces concrétions dans l’appareil urinaire
d’atouts ! Mais prudence, toutefois : ils peuvent
transmettre des bactéries Campylobacter, L es traitements antibiotiques auraient-ils leur part
de responsabilité dans l’augmentation de 70 % des
cas de calculs rénaux observée aux États-Unis au cours
responsables d’intoxications alimentaires
se traduisant par des maux d’estomac, de la des trois dernières décennies ? Une étude2 vient en effet
fièvre et des diarrhées. L’Institut fédéral al- d’établir pour la première fois un lien entre ces médi-
lemand d’évaluation des risques1 a ainsi fait caments et la survenue de ce trouble néphrologique.
le point sur les mesures à adopter pour éviter L’équipe à l’origine de cette découverte a exploité les
la contamination. Il faut tout d’abord savoir données électroniques de plus de 13 millions de patients,
que le pathogène se trouve dans l’intestin des adultes et enfants, qui ont consulté un médecin généra-
volailles : il est ainsi transmis à l’homme lors liste entre 1994 et 2015. Ils ont comparé les prescriptions
de la consommation de viande insuffisam- d’antibiotiques adressées à près de 26 000 personnes
ment cuite, ou par les œufs, lorsque la coquille ayant développé des calculs rénaux à celles de 260 000
est souillée par des fientes. Ainsi, des règles personnes épargnées par ce problème. Ils ont mis en
d’hygiène scrupuleuses doivent être suivies à évidence un risque accru de calculs rénaux en cas de
la maison : il est conseillé de stocker les œufs prise d’antibiotiques appartenant à 5 classes : les sulfo-
séparément des autres denrées alimentaires namides, les céphalosporines, les fluoroquinolones, la
(à température ambiante et sans lavage pré- nitrofurantoïne et les pénicillines à large spectre d’ac-
alable !), de se laver les mains après les avoir tion. Les enfants et adolescents y sont particulièrement
manipulés et de nettoyer les ustensiles de exposés et, si le risque est le plus élevé pour les expo-
cuisine entrés en contact avec ceux-ci. Pour sitions récentes, il perdure plusieurs années après le
les recettes à base d’œufs crus, les plus propres traitement. Des méfaits qui s’expliquent probablement
doivent être choisis. Elles sont cependant à évi- par les perturbations de la communauté des microbes
ter pour les personnes fragiles : les personnes favorables à notre santé qui peuplent le système digestif
âgées et les jeunes enfants pourront profiter et urinaire. L’objectif des chercheurs est désormais de
de leurs bienfaits après une étape de cuisson, mieux comprendre les relations entre ce microbiome
à laquelle ces microbes ne survivent pas ! et la formation des calculs rénaux.

1. BfR Opinion No 011/2018 of 11 May 2018. Hygiene for Chicken Eggs. Protection From 2. Tasian G.E. et al. Oral Antibiotic Exposure and Kidney Stone Disease. J Am Soc Nephrol. 2018
Campylobacter. DOI 10.17590/20180511-093846-0 Jun;29(6):1731-1740

Un surpoids est associé à un risque accru


de développer certaines maladies 
Le mythe selon lequel on peut être en surpoids ou obèse et en bonne santé vole en éclats

C ertaines personnes présentant un excès de poids semblent bien se porter, leur santé métabolique est au beau
fixe, elles ne souffrent pas de diabète de type 2, d’hypertension artérielle ou d’hypercholestérolémie. Sont-
elles pour autant préservées des maladies cardiovasculaires ? Pour répondre à cette question, des chercheurs3
allemands ont suivi un groupe de 90 257 femmes pendant 30 ans, entre 1980 et 2010. Au cours de cette période,
6 306 d’entre elles ont développé une maladie cardiovasculaire, 3 304 ont été frappées par une crise cardiaque,
tandis que 3 080 ont été victimes d’AVC. En analysant les données, les scientifiques ont constaté qu’il existe bien
un risque accru d’AVC pour les femmes obèses, même en l’absence de troubles du métabolisme, de l’ordre de
39 % par rapport aux femmes de poids normal. Maintenir une bonne santé métabolique sur le long terme est
un défi qui n’est pas toujours facile à relever : 84 % des femmes obèses et 68 % des femmes de poids normal n’y
parviennent pas et changent de statut au fil du temps. Pour y parvenir, pas de recette miracle : une alimentation
équilibrée et de l’exercice physique en sont les garants, pour éviter la survenue d’une maladie grave.

3. Eckel, Nathalie et al. Transition From Metabolic Healthy to Unhealthy Phenotypes and Association With Cardiovascular Disease Risk Across BMI Categories in 90,257 Women (the Nurses’ Health Study): 30 Year
14 Follow-Up From a Prospective Cohort Study. The Lancet Diabetes & Endocrinology, 30 May 2018
INFOS SUR LA SANTÉ NATURELLE a o û t 2 0 18 •  n °143

Ne sous-estimez Des nuits trop courtes : une vie


trop courte ?
pas les risques
Chez les moins de 65 ans, le taux de mortalité des per-
du dérèglement sonnes qui dorment moins de 5 heures par nuit est plus
de votre horloge élevé de 65 % par rapport aux bons dormeurs, qui cu-
mulent 6 à 7 heures de sommeil. Ce résultat a été obtenu
biologique ! en suivant sur une période de 13 ans un échantillon de
la population suédoise de plus de 43 880 personnes. Et,
S’ils altèrent notre santé physique, contrairement à ce qui est généralement admis, la grasse
ils pourraient également affecter matinée dominicale permettrait de compenser les méfaits
notre équilibre psychique de ce manque de sommeil : le taux de mortalité des petits
dormeurs en semaine, mais qui se rattrapent le week-end,

A lternance veille/sommeil, production


d’hormones, comportements alimen-
taires… Nos fonctions biologiques et nos
ne diffère pas de celui des bons dormeurs réguliers5.

5. Åkerstedt T. et al. Sleep Duration and Mortality. Does weekend sleep matter? J. Sleep Res. 2018 May
22:e12712
comportements fluctuent au gré de la jour-
née, contrôlés par notre horloge biologique
interne. Des dérèglements de cette machine-
rie favorisent la survenue de nombreuses L’insomnie : le point aveugle
pathologies, des maladies cardiovasculaires de la rémission d’un AVC
aux troubles du métabolisme, en passant par
le cancer… Et pourraient également mettre Être victime d’un accident cérébral vasculaire laisse sou-
à mal notre santé mentale, d’après les ré- vent des séquelles à long terme et, parmi celles-ci, des
sultats d’une étude4 de grande envergure troubles du sommeil. Grâce à des enregistrements du
conduite par des chercheurs britanniques et sommeil, des chercheurs spécialisés en psychologie et
suédois. Ils se sont penchés sur les rythmes neurologie ont en effet constaté que les patients mettent
de vie d’un très large échantillon de popu- plus de temps à s’endormir et ont un repos de moins bonne
lation, rassemblant 91 105 personnes âgées qualité, comparativement aux personnes en bonne santé
de 37 à 73 ans. – avec des conséquences directes sur leur récupération,
Pour disposer de données fiables, les par- aussi bien physique que mentale. Aider les malades à
ticipants ont été équipés d’un dispositif, retrouver un bon sommeil devrait ainsi faire partie inté-
l’accéléromètre, qui permet d’enregistrer grante de la prise en charge thérapeutique après un AVC6.
l’activité physique de jour comme de nuit,
6. Sterr A. et al. Post-stroke Insomnia in Community-Dwelling Patients With Chronic Motor Stroke:
sur une période de 7 jours. À partir de ces Physiological Evidence and Implications for Stroke Care. Sci Rep. 2018 May 30;8(1):8409

enregistrements, il est possible de calcu-


ler un indice, appelé amplitude relative ;
si celle-ci est élevée, cela signifie que les
périodes d’activité se concentrent sur la
Les régimes hyperprotéinés
journée, et que la nuit est dédiée au repos, augmentent le risque cardiaque
le schéma idéal. Une faible amplitude rela-
Essoufflement et fatigue au moindre effort sont les signes
tive traduit au contraire un rythme de vie
d’alerte de l’insuffisance cardiaque, une situation dans
déréglé. En rapprochant ces résultats, des
laquelle le cœur ne parvient plus à assurer correctement
réponses apportées par les participants à
son rôle de pompe pour nourrir les organes. Une alimen-
des questionnaires évaluant divers aspects
tation riche en protéines semble augmenter légèrement
de leur santé mentale, il est apparu que les
le risque de développer cet état pathologique, selon les
personnes aux rythmes de vie irréguliers
conclusions d’une étude finlandaise ayant suivi 2 441
sont plus susceptibles d’être affectées par
hommes âgés de 42 à 60 ans pendant 22 ans. Les hommes
un trouble psychiatrique (dépression, bi-
ont été classés en 4 groupes selon leurs apports : ceux
polarité), souffrent d’une humeur instable,
ayant les plus importants avaient un risque d’insuffisance
d’un sentiment de solitude et présentent un
cardiaque accru de 33 % par rapport à ceux présentant
temps de réaction plus élevé. Cette étude sug-
les plus faibles niveaux de consommation. Les seules
gère ainsi que l’équilibre mental passe aussi
sources de protéines n’ayant pas d’impact négatif sur le
par le respect de notre horloge biologique.
cœur sont le poisson et les œufs7.
4. Lyall L.M. et al. Association of Disrupted Circadian Rhythmicity With Mood Disor-
ders, Subjective Wellbeing, and Cognitive Function: a Cross-Sectional Study of 7. Heli E.K. Virtanen et al. Intake of Different Dietary Proteins and Risk of Heart Failure in Men.
91 105 Participants From the UK Biobank. Lancet Psychiatry. 2018 May 15 Circulation: Heart Failure, 2018; 11 (6): e004531

15
L’ENQUÊTE DU MOIS a o û t 2 0 18 •  n °143

Votre peau est une barrière


contre le cancer
La tendance est de bien nettoyer sa peau et de la garder rigoureusement
propre. Pourtant, à l’instar des intestins, savez-vous que chacun de ses
centimètres carrés abrite un microbiote formé d’une multitude de micro-
organismes dont les fonctions sont capitales pour son apparence et sa santé ?
Il est grand temps de le découvrir et d’apprendre à le cultiver.

L es investigations menées
sur le microbiote intestinal
reuses de la peau, notamment
le mélanome, le cancer le plus
la peau représente la première in-
terface vis-à-vis de l’environnement
(également appelé « flore intesti- agressif. Quand cette souche doit extérieur, tout un petit peuple va
nale ») se sont accélérées depuis se défendre pour protéger son résider dans les anfractuosités de
quelques décennies et ont permis territoire d’une invasion par des l’épiderme, à la surface des folli-
de prendre conscience de son im- germes pathogènes, elle synthé- cules pileux et dans les conduits des
portance capitale pour la santé. Il tise un composé chimique appelé glandes sébacées. Détail logique,
est aujourd’hui le mieux connu des 6-HAP, qui inhibe l’ADN des cel- dans les premières heures de vie,
microbiotes et, sur cette lancée, les lules cancéreuses, stoppant net le microbiote d’un enfant né par les
scientifiques ont aussi commencé à leur croissance et leur réplication1. voies naturelles sera très dépendant
explorer l’autre grand microbiote, Mais si Staphylococcus epidermi- des Lactobacillus du microbiote
celui de la peau, et à étudier le rôle dis est majoritaire parmi toutes les vaginal de la mère, tandis que celui
de la communauté de micro-orga- espèces qui colonisent la peau, d’un enfant né par césarienne sera
nismes qu’il abrite pour le maintien seulement 20 % des personnes proche de celui de la peau de la
d’une peau saine. posséderaient la variante spéci- maman2. Au départ, la population
fique anticancer. Toutefois, il est microbienne est peu diversifiée,
Les recherches en sont encore à certainement possible d’agir sur le mais graduellement, elle va pros-
leurs balbutiements, mais de dé- microbiote cutané ; c’est un champ pérer et se développer en fonction
couverte en découverte, il est d’investigation qui passionne les des personnes en contact avec
devenu évident que les bactéries à chercheurs et ouvre d’immenses l’enfant, des pratiques d’hygiène,
la surface de la peau ont les mêmes espoirs, car il ne fait pas de doute des produits employés, du type de
fonctions protectrices que celles que le microbiote cutané deviendra vêtement en contact avec la peau,
des intestins et que l’état de la bientôt la source de traitements et plus largement de l’exposition à
peau dépend en grande partie de révolutionnaires pour agir sur les l’environnement, à la nature, aux
l’équilibre de son microbiote. Les maladies de peau. animaux, etc.3
scientifiques fondent beaucoup
d’espoir sur son potentiel et, depuis En outre, la composition de la mi-
peu, les chercheurs du département LE PETIT PEUPLE croflore est loin d’être identique
sur toute la surface de la peau ; elle
de dermatologie de l’université DE LA PEAU fluctue énormément selon la région
de Californie à San Diego sont
uelques minutes après la du corps. Ce qui se comprend, car
convaincus que le microbiote cuta- Q naissance, l’invasion de l’or- les communautés microbiennes
né représentera bientôt la prochaine
arme anticancer. ganisme par une ribambelle de doivent évoluer dans des condi-
micro-organismes invisibles à l’œil tions aussi différentes que celles
E n e f f e t , i l s o n t d é c o u ve r t nu commence. Bactéries, virus, d’une forêt vierge au niveau des
qu’une bactérie très commune, champignons et archées (des orga- zones humides comme les aisselles,
Staphylococcus epidermidis, nismes unicellulaires proches des du Sahara dans une zone aussi
produisait une enzyme capable bactéries) vont se nicher dans les sèche que celle des avant-bras,
de combattre les cellules cancé- différentes cavités du corps. Comme ou encore du bocage normand

1. Teruaki Nakatsuji, Tiffany H. Chen, Anna M. Butcher, Lynnie L. Trzoss, Sang-Jip Nam, Karina T. Shirakawa, Wei Zhou, Julia Oh, Michael Otto, William Fenical, Richard L. Gallo A commensal strain of Staphylococcus
epidermidis protects against skin neoplasia, Science Advances, 4(2) eaao4502, 28/02/2018. doi:10.1126/sciadv.aao4502
2. Elizabeth A. Grice - The skin microbiome: potential for novel diagnostic and therapeutic approaches to cutaneous disease - Semin Cutan Med Surg. 2014 Jun; 33(2): 98–103
3. Alexander J. Probst, Anna K. Auerbach, and Christine Moissl-Eichinger - Archaea on Human Skin - PLoS One. 2013; 8(6): e65388

16
L’ENQUÊTE DU MOIS a o û t 2 0 18 •  n °143

en bref
dans une zone plus grasse, comme
celle du visage. Selon les zones, Tout ce que vous avez toujours voulu
les micro-organismes se chiffrent
entre la centaine et le million par
savoir sur le microbiote cutané
cm2. Certains sont installés à vie – • L a p e a u d ’ u n a d u l t e h é - visage, du dos, des aisselles ou
on parle d’une flore résidente ou berge 1 000 milliards de des parties génitales ;
bactéries, appartenant à 300
commensale relativement stable –, genres, dont majoritairement • En fonction de l’activité des
tandis que d’autres composent la Corynebacterium, Propioni- glandes sudoripares et séba-
flore transitoire, qui varie considé- bacterium et Staphylococcus, cées, le microbiote évolue entre
rablement en effectifs et en genres sans compter différentes es- la naissance, la puberté et la
pèces de champignons du type vieillesse ;
pour s’adapter, en fonction de l’ac-
Malessezia et de parasites du • Le mode de vie, l’environnement,
tivité et de l’environnement4. type Demodex ;
l’hygiène et l’alimentation, comme
Chacun transporte ainsi sur lui une • Le microbiote du cuir chevelu l’âge et le sexe, influent sur la com-
communauté microbienne tout à n’est pas le même que celui du position du microbiote cutané.
fait unique, ce qui a poussé certains
à proposer d’utiliser le microbiote
cutané comme outil d’identifica- En outre, les bactéries modifient le conduit à une réponse immuni-
tion médico-légal, puisqu’il suffit pH, pour le rendre défavorable aux taire défectueuse, ou qu’à l’inverse,
de prélever un peu des résidus dé- pathogènes. À ce rôle de barrière des perturbations de l’immunité
posés sur la souris d’un ordinateur physique s’ajoute un second plus peuvent provoquer des poussées
ou sur les touches d’un téléphone agressif, car certaines souches vont inflammatoires qui dégradent le mi-
pour identifier avec certitude leur produire des métabolites toxiques crobiote cutané. Explications avec
propriétaire5. et des bactériocines, des facteurs l’eczéma, une maladie chronique
capables d’inhiber la croissance très fréquente.
des germes indésirables6.
QUE FONT TOUTES
CES BACTÉRIES ? Mais si les micro-organismes du QU’ARRIVE-T-IL
microbiote sont majoritairement
QUAND
L’état de la peau dépend en
grande partie de la qualité
présents en surface sur l’épiderme,
certains résident en profondeur LE MICROBIOTE
de la barrière qui la protège et dans le derme, là où ils sont en DE LA PEAU EST
le microbiote cutané apparaît de connexion constante et étroite
plus en plus comme étant l’élé-
DÉSÉQUILIBRÉ ?
avec les cellules immunitaires de la
ment majeur. En première ligne
de défense, il forme un bouclier
peau afin de maintenir un équilibre
stable. Il est maintenant certain
D es déséquilibres du micro-
biote cutané ont été associés
naturel capable de repousser les que le microbiote cutané contri- aux maladies de peau, acné7, rosa-
germes pathogènes, contre lesquels bue au fonctionnement normal du cée8, eczéma9 et psoriasis10, dont ils
il exerce plusieurs modes d’action. système immunitaire, les bactéries viennent aggraver ou déclencher
résidentes pouvant directement ac- les poussées inflammatoires. Mais
D’abord, comme il occupe le
tiver les réponses immunitaires, en que signifient ces associations  ?
terrain, il assure une certaine pro-
recrutant des agents antimicrobiens Peut-on trouver un soulagement
tection en laissant peu de place à
et des cellules inflammatoires pour simplement en restaurant une
l’implantation des germes patho-
répondre aux agressions de la peau. bonne diversité du microbiote ?
gènes. Il dévore aussi les molécules
et les composés excrétés par la Et comme pour son homologue C’est ce qu’une équipe de cher-
peau elle-même et d’autres secrétés intestinal, il n’est pas surprenant de cheurs californiens a testé pour
par les micro-organismes, ce qui constater que lorsque des facteurs soigner des personnes sévèrement
affame les indésirables, réduisant extérieurs altèrent la composi- atteintes d’eczéma (ou dermatite
le risque de les laisser proliférer. tion du microbiote cutané, cela atopique). Dans l’eczéma, l’ap-

4. Grice EA, Kong HH, Renaud G, Young AC, Bouffard GG, Blakesley RW, et al. A diversity profile of the human skin microbiota. Genome Res 2008 ; 18 : 1043–50
5. Hampton‐Marcell JT, Lopez JV, Gilbert JA. The human microbiome: an emerging tool in forensics. Microbial Biotechnology. 2017;10(2):228-230. doi:10.1111/1751-7915.12699
6. Chen, Y. E. & Tsao, H. The skin microbiome: Current perspectives and future challenges. Journal of the American Academy of Dermatology 69, 143–155.e3 (2013)
7. Fitz-Gibbon S, Tomida S, Chiu B-H, et al. Propionibacterium acnes strain populations in the human skin microbiome associated with acne. The Journal of investigative dermatology. 2013;133(9):2152-2160.
doi:10.1038/jid.2013.21
8. Stanisław Jarmuda, Niamh O’Reilly, Ryszard Żaba, Oliwia Jakubowicz, Andrzej Szkaradkiewicz, Kevin Kavanagh - Potential role of Demodex mites and bacteria in the induction of rosacea 01 November 2012,
Journal of Medical Microbiology 61: 1504 1510, doi: 10.1099/jmm.0.048090-0
9. Heidi H. Kong, Julia Oh, Clay Deming, Sean Conlan, Elizabeth A. Grice, Melony A. Beatson, Effie Nomicos, Eric C. Polley, Hirsh D. Komarow,, Patrick R. Murray, Maria L. Turner,and Julia A. Segre Temporal shifts
in the skin microbiome associated with disease flares and treatment in children with atopic dermatitis - Genome Res. 2012 May; 22(5): 850–859. doi: 10.1101/gr.131029.111
10. Alexander Statnikov, Alexander V. Alekseyenko, Zhiguo Li, Mikael Henaff, Guillermo I. Perez-Perez, Martin J. Blaser& Constantin F. Aliferis - Microbiomic Signatures of Psoriasis: Feasibility and Methodology
Comparison - Scientific Reports volume 3, Article number: 2620 (2013) doi:10.1038/srep02620

17
L’ENQUÊTE DU MOIS a o û t 2 0 18 •  n °143

pauvrissement de la diversité ÉVITEZ LES LINGETTES ce qui perturbe dramatiquement


bactérienne permet à un certain leur fragile écosystème cutané et
Staphylococcus Aureus de s’im-
NETTOYANTES devient un facteur affolant le sys-
planter et de générer des poussées11. ais les relations entre micro- tème immunitaire, favorisant du
M biote cutané et immunité même coup le déclenchement des
Les chercheurs ont donc prélevé sur allergies.
sont bien plus étroites qu’il n’y pa-
la peau des malades les bactéries
raît. Au moins 35 % des enfants qui Plusieurs marques de lingettes
bénéfiques capables de contrô-
ont un eczéma souffrent également avaient déjà été pointées du doigt
ler le staphylocoque doré. Ils les
d’allergie alimentaire, car l’eczéma du fait de leur teneur en composés
ont cultivées en laboratoire avant
survient sur un terrain atopique, douteux ; ici, c’est un détergent
de les incorporer dans une crème
c’est-à-dire prédisposé à manifes- couramment retrouvé dans les pro-
hydratante. Chaque patient a reçu
ter les allergies. Or, l’implication duits cosmétiques, le sodium lauryl
sa crème personnalisée avec ses
du microbiote de la peau dans le sulfate (SLS), qui est sur la sellette.
propres bactéries.
déclenchement des manifestations Conclusion : préférez un gant, de
Le résultat a été spectaculaire pour allergiques autres que cutanées l’eau et du savon pour nettoyer
certains patients, dont les lésions commence à se dessiner, grâce bébé et lui éviter un facteur de
sur les bras ont disparu en seule- aux résultats surprenants d’une risque allergique.
ment 24 heures, grâce à une seule étude suggérant que l’utilisation
application ; pour les autres, l’amé- de lingettes nettoyantes serait un
lioration a été très nette12. Cibler des facteurs à l’origine des allergies COMMENT FAIRE
directement les bactéries nuisibles alimentaires, bien avant que l’ec- POUR CULTIVER UN
et restaurer un microbiote cutané zéma ne se manifeste14. En effet, BON MICROBIOTE
sain semble être un traitement très les lingettes laissent des résidus CUTANÉ ?
prometteur.13 de savon sur la peau des bébés,
E n tout état de cause, un
microbiote cutané bien équi-
libré joue un rôle fondamental,
L’axe peau/intestin prévenant et traitant les affections
Au-delà des anomalies du micro- et des rougeurs caractéristiques dermatologiques chroniques, mais
biote cutané, la recherche a déjà du psoriasis. Autre exemple : la aussi favorisant la guérison des
révélé que des changements dans rosacée. Une étude a montré que
le microbiote intestinal pouvaient
plaies et des brûlures et permettant
les personnes atteintes de rosacée
créer un état inflammatoire et dé- présentaient souvent des troubles
tout simplement d’améliorer et de
clencher ou favoriser un certain du tractus intestinal, en particu- préserver la jeunesse de la peau.
nombre de maladies dermatolo- lier une prolifération bactérienne Il est donc crucial de comprendre
giques. Face à toute inflammation dans l’intestin grêle, appelée comment le choyer, car dans notre
de la peau, il est souvent nécessaire
de penser aussi bien déséqui-
SIBO, et parfois une infection à société hyperhygiéniste, de trop
Helicobacter pylori. Le traitement nombreuses habitudes le fragi-
libre local cutané que microbiote
de ces déséquilibres du microbiote
intestinal. lisent et réduisent la diversité des
intestinal permet d’améliorer
Concernant le psoriasis, par
considérablement l’aspect de la
bactéries.
exemple, son origine est encore
peau ou même d’apporter une ré- Êtes-vous propre comme
mal connue, mais les scientifiques
penchent en faveur du rôle d’une mission complète13. Restaurer un
bon microbiote intestinal et corri-
un sou neuf ?
perturbation initiale du système
immunitaire (en lien avec des ger les déséquilibres doivent donc À chaque fois que, sous la douche,
modifications du microbiote in- généralement se combiner. En vue vous attrapez un savon en gel ou
testinal) dans l’apparition de la de la restauration du microbiote un shampooing, vous vous apprê-
maladie. Des lignées de globules cutané, il est recommandé de man-
tez à perturber votre microbiote.
blancs du système immunitaire ger régulièrement des aliments
s’activent et déclenchent l’inflam- riches en fibres prébiotiques et Cela provoque une véritable tem-
mation, laquelle vient se répercuter des aliments fermentés riches en pête pour tout le petit peuple de la
sur la peau, avec une desquamation probiotiques. peau, à la fois à cause de l’action
mécanique, mais aussi à cause des

11. Powers CE, McShane DB, Gilligan PH, Burkhart CN, Morrell DS. Microbiome and pediatric atopic dermatitis. J Dermatol. 2015 Dec;42(12):1137-42. doi: 10.1111/1346-8138.13072. Epub 2015 Sep 21
12. Teruaki Nakatsuji, Tiffany H. Chen, Saisindhu Narala, Kimberly A. Chun, Aimee M. Two, Tong Yun, Faiza Shafiq, Paul F. Kotol, Amina Bouslimani, Alexey V. Melnik, Haythem Latif, Ji-Nu Kim, Alexandre Lockhart,
Keli Artis, Gloria David, Patricia Taylor, Joanne Streib, Pieter C. Dorrestein, Alex Grier, Steven R. Gill, Karsten Zengler, Tissa R. Hata, Donald Y. M. Leung and Richard L. Gallo - Antimicrobials from human skin
commensal bacteria protect against Staphylococcus aureus and are deficient in atopic dermatitis - cience Translational Medicine 22 Feb 2017: Vol. 9, Issue 378, eaah4680 - DOI: 10.1126/scitranslmed.aah4680
13. Agnoletti AF, DE Col E, Parodi A, Schiavetti I, Savarino V, Rebora A, Paolino S, Cozzani E, Drago F. Etiopathogenesis of rosacea: a prospective study with a three-year follow-up. G Ital Dermatol Venereol. 2017
Oct;152(5):418-423. doi: 10.23736/S0392-0488.16.05315-3. Epub 2016 Feb 18
14. Matthew T. Walker, Jeremy E. Green, Ryan P. Ferrie, Ashley M. Queener, Mark H. Kaplan, Joan M. Cook-Mills, Mechanism for initiation of food allergy: Dependence on skin barrier mutations and environmental
allergen costimulation - Journal of Allergy and Clinical Immunology , Volume 141 , Issue 5 , 1711 - 1725.e9

18
L’ENQUÊTE DU MOIS a o û t 2 0 18 •  n °143

produits d’hygiène. Il faut ensuite Prudence avec le maquillage ries différentes, qui ne sont pas en
tout de même entre quatre et sept Les rituels de beauté ont aussi leur équilibre avec l’écosystème de la
jours pour que le microbiote s’en importance pour préserver le micro- peau humaine, tandis que les com-
remette et retrouve son homéosta- biote : pas de masque, de gommage munautés microbiennes présentes
sie. Pendant ce temps-là, la peau ou de désinfectant à outrance. Ceci dans les fibres naturelles reflètent
est fragilisée, s’assèche et le risque dit, les industriels de la cosmétique les communautés microbiennes
d’infection et d’allergie devient s’intéressent de près aux recherches de la peau. Ils ont aussi constaté
plus important. sur le microbiote et proposent déjà que les machines à laver peuvent
Prendre une douche tous les jours des lignes de produits qui incor- propager les diverses communautés
en se savonnant dans les moindres porent des probiotiques ou des microbiennes parmi les membres
recoins n’est certainement pas une actifs symbiotiques dans leurs for- d’une famille 18. À noter que la
bonne idée si vous désirez préser- mules et qui sont censés rajeunir plupart des séchoirs ne sont pas
ver votre microbiote. Vous pouvez votre visage de façon spectaculaire. assez chauds pour tuer les microbes
parfaitement vous contenter de Fort bien, mais restez circonspect et qu’ils peuvent même en favori-
nettoyer les aisselles et les parties malgré tout et privilégiez les cos- ser la croissance, si les vêtements
génitales. Le reste du corps n’a pas métiques naturels, garantis sans restent humides. Le séchage à l’air
besoin d’être lavé tous les jours : ingrédients polémiques, certifiés des vêtements au soleil est bien
vous laissez ainsi à votre microbiote bio ou, mieux, portant la mention plus intéressant si vous cherchez à
le temps de retrouver son homéos- désinfecter les vêtements.
« Slow cosmétique »15.
tasie. Se laver moins souvent est Prudence également avec le ma- Ville ou campagne ?
en particulier recommandé si vous quillage, car il a été démontré qu’il La peau est évidemment en pre-
avez la peau sèche ou enflammée perturbe l’écosystème de la peau16. mière ligne face à la pollution
par un eczéma ou un psoriasis. atmosphérique et une étude co-
Même l’eau, avec son pH de 7, peut Nos conseils pour le visage :
réenne a montré que plus la ville où
devenir irritante pour les peaux • Commencez le matin par un l’on habite est grande et urbanisée,
fragilisées. Bannissez l’eau trop simple rinçage avec une lotion moins le microbiote est de bonne
chaude, qui affaiblit l’épiderme : sans alcool et non agressive, qualité19.20
une température tiède entre 30 et comme un hydrolat de rose ou
35° est suffisante. une eau thermale. Vous préser- Annie Casamayou
Choisissez vos produits d’hygiène verez le microbiote qui s’est
avec soin, car la plupart comprennent régénéré durant la nuit.
les pires ennemis du microbiote, les • Le soir, nettoyez les impure- Une action
conservateurs et les antiseptiques tés sans produit agressif, par
tueurs de bactéries, ainsi qu’un pH exemple avec une huile végétale
jeunesse
trop basique, alors qu’il est essentiel comportant de bons acides gras Propionibacterium acnes est une
que la peau conserve son manteau et/ou un hydrolat. bactérie très commune qui a été
mise en cause dans l’acné, mais
acide protecteur, le meilleur gardien • Débarrassez-vous des produits qui est présente aussi bien chez
du microbiote, autour de 4,7 à 5,5. trop vieux. Avec le temps, ils fi- les personnes saines que chez
Sans parler des parfums ou d’autres nissent par laisser se développer celles atteintes de maladies de
composés chimiques et antibacté- d’autres bactéries, potentielle- peau. Des chercheurs suédois ont
riens, comme le triclosan. Évitez remarqué qu’elle secrétait une
ment pathogènes17. protéine, la RoxP, aux proprié-
les gels douche trop détergents, trop
L’habit ne fait pas le moine tés antioxydantes comparables
alcalins et formulés avec des com- à des antioxydants puissants
posés agressifs ; préférez le savon à Fait intéressant, les chercheurs ont comme la vitamine C20. En pra-
froid surgras ou les produits lavants comparé la croissance des bactéries tique, elle protège les cellules
sans conservateur, sans colorant et dans les vêtements synthétiques par contre le stress oxydatif, dont le
rayonnement solaire. D’autres
sans parfum. Fuyez les gels antibac- opposition aux vêtements naturels.
études sont programmées pour
tériens : ils tuent aussi les bonnes Ils ont découvert que les matières comprendre son action et éva-
bactéries. synthétiques abritent des bacté- luer son intérêt comme principe
actif dans les crèmes solaires,
15. www.slow-cosmetique.com mais aussi pour agir contre le
16. Staudinger T, Pipal A, Redl B. Molecular analysis of the prevalent microbiota of human male and female forehead skin compared to forearm
skin and the influence of make-up. J Appl Microbiol. 2011 Jun;110(6):1381-9. doi: 10.1111/j.1365-2672.2011.04991.x. Epub 2011 Mar 17 psoriasis et l’eczéma.
17. https://www.huffingtonpost.co.uk/2015/08/26/out-of-date-make-up-health-scare_n_8042736.html?guccounter=1
18. Chris Callewaert, Sam Van Nevel, Frederiek-Maarten Kerckhof, Michael S. Granitsiotis and Nico Boon - Bacterial Exchange in Household
Washing Machines - Front. Microbiol., 08 December 2015 | https://doi.org/10.3389/fmicb.2015.01381
19. Sing D, Sing CF. Impact of Direct Soil Exposures from Airborne Dust and Geophagy on Human Health. International Journal of Environmental Research and Public Health. 2010;7(3):1205-1223. doi:10.3390/
ijerph7031205
20. Maria Allhorn, Sabine Arve, Holger Brüggemann& Rolf Lood - A novel enzyme with antioxidant capacity produced by the ubiquitous skin colonizer Propionibacterium acnes - Scientific Reports volume 6,
Article number: 36412 (2016) doi:10.1038/srep36412

19
LA RUBRIQUE PHYTO a o û t 2 0 18 •  n °143

La bruyère, alliée
de votre santé urinaire
Désagréable surprise ou calvaire récidivant, les infections urinaires
surviennent plus fréquemment l’été, lorsque l’hydratation est plus
difficile. Face aux antibiothérapies, il existe des alternatives naturelles,
souvent tout aussi efficaces et rapides. Beaucoup connaissent à juste titre
la canneberge. Pourtant, en première intention, ce sera la bruyère qui vous
sera proposée en herboristerie.

Nom latin : Calluna vulgaris Principes actifs majeurs : tanins, arbutoside, érico-
Famille : Ericacées line, flavonoïdes, anthocyanosides
Noms communs : Brande, bucane, callune Forme d’usage : tisane, gélule, extrait hydroalcoolique
Partie utilisée : fleurs séchées Propriétés majeures : diurétique, antiseptique uri-
naire, protectrice des UVB sur la peau

L es infections urinaires sont


majoritairement d’origine
• ne pas uriner après les rapports
sexuels ;
pement microbien. La cystite peut
évoluer en prostatite.
bactérienne et Escherichia coli est en • les contraceptifs de type La cystite se diagnostique assez vite
cause dans 90 % des cas. D’autres diaphragme ;
bactéries peuvent néanmoins être par soi-même et se vérifie auprès
• la deuxième partie de la gros- de son généraliste par un ques-
présentes, comme Staphylocoques sesse, avec la compression de
saprophyticus, Enterococcus faeca- tionnaire des signes cliniques, une
la vessie par un utérus de plus
lis, Proteus vulgaris, Proteus mirabilis validation par bandelettes urinaires
en plus envahissant ;
ou encore Klebsiella. La cystite est ou en laboratoire, avec un ECBU
• et enfin la ménopause, avec la (examen cytobactériologique des
l’inflammation de la vessie qui en baisse hormonale qui perturbe
découle. Elle s’assortit d’un cortège urines). Un antibiogramme peut
la lubrification et donc la pro-
de symptômes désagréables : pe- être préconisé en cas de fièvre ou
tection de la muqueuse.
santeur dans le bas-ventre, mictions de récidive (plus de 4 épisodes/an).
fréquentes, urine chaude et trouble, C’est en effet sur cette muqueuse
que vont s’accrocher les bactéries La fièvre est un facteur de gravité,
sensations de picotement, déman-
sur la vessie et le long du tractus uri- puisque normalement, une cystite
geaison et brûlure.
naire. Il faut se figurer ces bactéries simple n’en génère pas. Les bac-
Ces bactéries sont principalement comme dotées de crochets à ven- téries peuvent remonter l’uretère,
contenues dans l’intestin et la proxi- touses qui adhèrent et s’agrippent le conduit qui relie la vessie aux
mité anatomique des zones anale fermement aux parois, les rendant reins, et entraîner une infection
et urogénitale facilite la contami- difficiles à déloger par le jet uri- plus grave : la pyélonéphrite. D’où
nation. Les facteurs susceptibles naire et causant cette inflammation l’importance de traiter rapidement
d’augmenter leur survenue sont douloureuse. une infection urinaire.
bien connus : Bien que cette pathologie touche Il existe aussi des cystites qui ne sont
• hydratation insuffisante ; majoritairement les femmes, les
pas bactériennes. Elles peuvent être
• mauvais essuyage de l’arrière hommes ne sont pas épargnés,
consécutives à des traitements anti-
vers l’avant ; surtout passée la cinquantaine. En
effet, la prostate, auparavant de la cancer (chimiothérapies, rayons X).
• port de vêtements serrés, de La cystite interstitielle est une forme
taille d’une châtaigne, a tendance
sous-vêtements qui ne sont pas à grossir. L’urètre se retrouve com- chronique de cystite liée à des fac-
en coton ; primé et n’expulse plus aussi bien teurs peu expliqués, probablement
• excès d’hygiène intime qui al- l’urine, laissant un volume résiduel psychologiques ou génétiques, qui
tère la flore vaginale ; dans la vessie propice au dévelop- se traite différemment.

20
LA RUBRIQUE PHYTO a o û t 2 0 18 •  n °143

Fleurs de bruyère séchées

PRISE EN CHARGE que la propolis, l’extrait de pépin de • Au coucher, un probiotique


pamplemousse (l’EPP, dont je vous dédié à la flore intime.
TYPE D’UNE CYSTITE parlerai dans notre prochain numé-
EN HERBORISTERIE Éventuellement, je propose l’EPP
ro), l’argent colloïdal, ou encore la
en usage vaginal : 6 gouttes dans
bien connue canneberge. Ces pro-
La cystite est une affection
relativement courante en duits se présentent sous des formes
une cuillère à soupe d’huile d’oli-
ve, on imbibe ensuite un tampon
boutique et j’en soigne toute l’an- variées (gouttes, gélules, liquide),
hygiénique de cette préparation et
née. Pour une cystite simple et non ce qui me permet de m’adapter aux
on la laisse 4 heures, 2 fois/jour
récurrente, la plante privilégiée préférences de chacun.
sur la durée des symptômes. Dans
est la bruyère. C’est une plante À ces propositions, j’irai toujours les cas de cystite récalcitrante, on
antiseptique, anti-inflammatoire de mes conseils alimentaires, en peut y additionner 1 goutte d’huile
et diurétique. recommandant de bien boire de essentielle d’arbre à thé, antibacté-
l’eau et d’éviter les produits sucrés rienne, antifongique et bien tolérée
Pour des raisons évidentes, vue
et transformés. En cuisine, j’indique sur les muqueuses.
l’utilité de boire en pareil cas, c’est
la tisane qui sera préconisée. La de parsemer d’origan les plats, de Enfin, un massage sur le bas-ventre
bruyère a cet avantage d’être une mettre des clous de girofle dans les avec des huiles essentielles d’arbre
jolie fleur rose très «  girly  » qui eaux de cuisson et de la cannelle à thé, thym linalol et cannelle de
ravit les yeux et n’indispose pas dans les desserts, eu égard à leurs Ceylan dans de l’huile végétale de
les papilles par son goût. Elle fonc- propriétés antimicrobiennes. nigelle ou millepertuis.
tionne déjà très bien seule, mais Dans le cas d’une cystite récal-
traditionnellement, elle est associée citrante ou lorsqu’elles sont
à deux autres plantes : les feuilles récidivantes, j’opte alors pour un
CE QU’EN DIT
de Busserole et de Buchu. Ce sont traitement multiple : LA RECHERCHE
les « 3 B-U », moyen mnémotech- • La tisane, bien évidemment, à SCIENTIFIQUE
nique que j’avais trouvé utile lors raison d’un litre par jour, que
de mes apprentissages. À savoir je peux renforcer en y ajoutant L a bruyère a fait l’objet
d’études scientifiques qui
que 3 ou tout autre nombre impair 2 cuillères à soupe d’hydrolat s’attachent à démontrer son effica-
est un chiffre clé en phytothéra- de thym linalol ou 90 gouttes cité dans quatre indications : son
pie, l’asymétrie invitant à restaurer d’extrait hydroalcoolique de effet antibactérien sur le tractus
l’équilibre dans l’organisme. Busserole ; urinaire1, son activité antivirale
La tisane pourra suffire, mais pour • Au réveil et en soirée, une cuil- dans l’hépatite C2, son rôle antipro-
les personnes souhaitant un ré- lère à soupe d’argent colloïdal lifératif dans les leucémies3 et son
sultat assuré, j’ajoute volontiers ou bien 30 gouttes d’EPP dans effet protecteur des UVB contre les
d’autres agents anti-infectieux, tels un verre d’eau ; cancers de la peau4-5.

1. Bosn J Basic Med Sci. 2014 Nov 15;14(4):234-8. doi: 10.17305/bjbms.2014.4.40. In vitro activity of heather [Calluna vulgaris (L.) Hull] extracts on selected urinary tract pathogens. https://www.ncbi.nlm.nih.
gov/pubmed/25428676
2. Virus Res. 2015 Feb 16;198:9-14. doi: 10.1016/j.virusres.2014.12.022. Epub 2014 Dec 27. Supercritical fluid extraction of heather (Calluna vulgaris) and evaluation of anti-hepatitis C virus activity of the ex-
tracts. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25550074
3. Eicosanoids. 1992;5(1):45-51. A Calluna vulgaris extract 5-lipoxygenase inhibitor shows potent antiproliferative effects on human leukemia HL-60 cells. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1419080
4. J Med Food. 2011 Jul-Aug;14(7-8):761-6. doi: 10.1089/jmf.2010.0142. Epub 2011 Apr 6. Photoprotective effects of two natural products on ultraviolet B-induced oxidative stress and apoptosis in SKH-1 mouse
skin. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21470043
5. Int J Mol Sci. 2016 Sep 9;17(9). pii: E1521. doi: 10.3390/ijms17091521. Polyphenols and Sunburn. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27618035

21
LA RUBRIQUE PHYTO a o û t 2 0 18 •  n °143

Les études sur les humains sont peu Comment l’utiliser ? 2 gélules dosées à 220 mg, matin,
nombreuses, souvent in vitro. En infusion : 1 cuillère à café de midi et soir, soit 6 par jour pendant
fleurs dans 25 cl d’eau bouillante, la durée des symptômes. Je leur
Une étude a montré que la forte
6

infuser 10 minutes, filtrer et boire préfère les gélules de canneberge,


teneur en acide phénolique de la
chaud ou froid. notamment le « Canneberge com-
bruyère et son activité antioxydante
plexe » d’Essence Pure, bien dosé en
diminuaient la prolifération bacté- En prévention des récidives : boire proanthocyanidines, D-mannose,
rienne des 3 germes les plus courants, 1 tasse/jour chaque week-end ou qui associe 8 probiotiques, des pré-
Escherichia coli, Enterococcus fae- 1 semaine/mois. biotiques et de la vitamine C : 1 par
calis et Proteus vulgaris.
En curatif : 4 cuillères à café par jour en prévention et 2 en curatif.
Dans cette même étude étaient litre/jour pendant la durée des Le D-mannose est un sucre naturel-
testés trois extraits différents : c’est symptômes. lement présent dans la canneberge,
l’extrait aqueux qui s’est montré su- Des préparations synergiques faisant l’objet d’études7-8 montrant
périeur en efficacité, d’où l’intérêt existent, comme la formule son intérêt dans la lutte contre les
de la tisane. « Confort urinaire femme » de cystites répétées.
Bien que la validation scientifique l’Herboristerie du Palais Royal, à Précautions d’emploi
paraisse mineure sur l’efficacité base de bruyère, Busserole, lamier
En raison de l’arbutoside qu’elle
de la bruyère chez les humains, blanc, pariétaire et chardon béni.
contient, qui est toxique pour la
j’ai obtenu des retours satisfaisants Dans ce cas, ce sera 4 cuillères à
rétine, il est conseillé de faire des
de la part de nombreux clients la soupe par litre/jour.
cures de bruyère de 20 jours/mois
concernant. En extrait hydroalcoolique : 4 cuil- maximum. Chez la femme enceinte,
Les témoignages de personnes sor- lères à café dans une bouteille on peut en donner à court terme et
ties de la spirale « cystite/mycose/ d’eau d’1,5 l. lui associer la canneberge et l’EPP,
cystite etc. » sont la preuve empi- qui sont d’usage sécuritaire.
Les gélules sont à utiliser en dé-
rique de son action. pannage ; dans ce cas, prendre Caroline Gayet

6. Acta Pol Pharm. 2013 Nov-Dec;70(6):1021-6. Phenolic content, antibacterial and antioxidant activities of Erica herbacea L. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24383325
7. Minerva Ginecol. 2017 Aug;69(4):336-341. doi: 10.23736/S0026-4784.17.04074-6. [Evaluation of the effects of a natural dietary supplement with cranberry, Noxamicina® and D-mannose in recurrent urinary
infections in perimenopausal women]. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28608666
8. J Clin Gastroenterol. 2014 Nov-Dec;48 Suppl 1:S96-101. doi: 10.1097/MCG.0000000000000224. Effectiveness of an association of a cranberry dry extract, D-mannose, and the two microorganisms Lactobacil-
lus plantarum LP01 and Lactobacillus paracasei LPC09 in women affected by cystitis: a pilot study. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25291140

AGENDA

Foire Bio Salon du bien-être, de la bio, des énergies


VILLENEUVE SUR LOT
renouvelables et de l’Écologie
Date : le 5 août 2018 MARMANDE - Date : du 31 août au 2 septembre 2018

Droits d’entrée : gratuit Droit d’entrée : 1 euro


Lieu : Parc St Cyr, 47300 Villeneuve sur Lot Lieu : Parc des Expos, 47200 Marmande
Renseignements : Renseignements :
http://www.agrobio47.fr/foire-bio https://www.eterritoire.fr/detail/manifestations-aquitaine/
Ce grand marché rassemble de très nom- salon-du-bien-etre-bio-%26-energie-renouvelable/
breux producteurs bio, des artisans locaux 1631999613/nouvelle-aquitaine,lot-et-garonne,
et des associations environnementales du marmande(47200)
Lot et Garonne. Animations, ateliers et dé- De nombreux exposants présentent leurs produits dans le do-
gustations gratuites sont proposés toute la maine de l’alimentation, de la santé, du bien-être, du jardinage,
journée. Vous aurez la possibilité de vous de l’habitat, du prêt-à-porter et du transport. Des conférences
restaurer sur place le midi et le soir avec sur les panneaux solaires seront proposées. Un concert sera
des produits locaux. organisé à 18h le vendredi et le samedi.

22
LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE a o û t 2 0 18 •  n °143

Le biologiste qui eut raison


vingt ans trop tôt (deuxième partie)
Résumé de la première partie : arrivé en France à l’âge de 22 ans,
le Yougoslave Mirko Beljanski entame une brillante carrière de chercheur en
biologie moléculaire. Mais ses découvertes sur la déstabilisation de l’ADN
en tant que source de maladies telles que le cancer se heurte au dogme
défendu à l’époque en France. Il décide donc de mener ses recherches en
toute indépendance et crée son propre laboratoire, le Cerbiol.

A utre exemple de l’obstruc-


tion que rencontra Beljanski,
un avantage important, car il tra-
verse la barrière hémato-méningée.
atteints de cancer et ceux atteints
du sida. Sans action secondaire
cette fois pour des raisons mercan- C’est dire qu’il est extrêmement indésirable, ils pénètrent les cel-
tiles : « En 1977, à la demande de précieux pour traiter les cancers lules malades, se logent au niveau
l’Institut Mérieux, j’ai testé compa- en général et les cancers ou mé- des nucléoles et du noyau de ces
rativement l’effet immunostimulant tastases cérébrales en particulier, cellules, qu’ils détruisent sans atta-
des RLB et de l’Imuthiol. Alors les lymphomes du cerveau, et ceci quer ni même pénétrer les cellules
que les premiers manifestaient une en synergie de préférence avec la saines. (…) Il y eut quelques expé-
grande efficacité qui n’a fait que se radiothérapie (ou la chimiothé- riences hospitalières très positives,
confirmer avec le temps, l’Imuthiol rapie). Celles-ci pourraient alors mais immédiatement barrées par le
n’avait pratiquement pas d’effet. être utilisées à des doses moindres, système médico-hospitalier, avec
Je transmis à l’Institut Mérieux les c’est-à-dire diminuées de 50 % ou rétorsions pour ceux qui avaient
conclusions qu’imposaient les ré- plus, tout en observant une effi- eu ces initiatives. De ce fait, l’uti-
sultats : les RLB sont très efficaces, cacité thérapeutique augmentée lisation des produits Beljanski s’est
mais l’Imuthiol est un produit sans et une forte diminution des effets essentiellement répandue auprès
avenir. C’est pourtant l’Imuthiol secondaires provoqués par la ra- des médecins libéraux, permettant
que Mérieux lança, dans un vaste diothérapie ou la chimiothérapie. » d’avoir un nombre encore plus
programme d’essais cliniques chez Aussi, ce qui est particulièrement important d’observations, un recul
les immunodéprimés. La presse absurde dans l’ostracisme dont considérable et d’affiner sans cesse
fit grand tapage pour ce produit. Beljanski fut victime, c’est que ce- les conditions d’utilisation ou d’ap-
Malades et médecins, confiants, lui-ci ne condamnait nullement les plication de ces produits. (…) Le
l’ont utilisé. Sans effet. Il aura fallu méthodes classiques, leur apportant succès des produits Beljanski prit
douze-treize ans pour en arriver au contraire les moyens d’une plus une importance de plus en plus
à conclure que l’Imuthiol était ef- grande efficacité. On reste éberlué grande, par le simple message de
fectivement sans avenir et le retirer devant des refus aussi aberrants ; à satisfaction des médecins et des
des milieux hospitaliers. Que de croire que les cancérologues pa- malades. La demande n’a cessé
malades détournés sciemment du tentés préféraient demeurer dans la
d’augmenter. »
produit efficace ! L’Institut Pasteur- situation d’impuissance où ils sont
Mérieux a cependant préféré toujours plutôt que de devoir le plus
diffuser un produit qu’il savait dès léger merci à un non-médecin. LE TRAITEMENT QUI
le début sans avenir : bonne opéra-
tion commerciale qui aurait, selon
Dans un premier temps donc, SAUVA UNE FIN
la presse spécialisée, fait monter
Beljanski se croit libre d’agir et DE MANDAT
son épouse nous contera plus tard :
les actions (+ 20 %). »
« Les années 1988-1993 ont été
PRÉSIDENTIEL
Parmi les produits anticancéreux
que le chercheur réalisa, il faut
pour Mirko Beljanski des années
de recherche fondamentale et de
E n 1994, le président François
Mitterrand, malade, comme
signaler un des plus remarquables, vérification des mécanismes d’ac- chacun le sait maintenant, d’un
qu’il décrit en ces termes : « L’un tion du bon effet des produits. Leur cancer de la prostate mal soigné
des anticancéreux (PB100) possède intérêt est majeur pour les malades par ses médecins, eut, par le hasard

23
LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE a o û t 2 0 18 •  n °143

de certaines relations, connais- Mais François Mitterrand mourut le UNE VICTOIRE


sance des produits Beljanski. Sur le 8 janvier 1996, à l’approche de ses
conseil d’un médecin, il accepta de JUDICIAIRE !
80 ans. Dès ce moment, le sort de
les prendre, alors qu’il allait si mal
qu’il n’envisageait pas de pouvoir
Beljanski était scellé. Il ne restait À Saint-Prim, dans l’Isère,
où s’est installé le Cerbiol,
finir son mandat. La presse avait plus qu’à préparer soigneusement
Beljanski a donc mis au point des
publié une photo où l’aspect cada- l’hallali. Il aurait lieu quelques mois produits dépourvus de toxicité,
vérique de son visage avait allumé plus tard. dont l’efficacité est établie dans des
toutes les convoitises : on ne parlait cas graves de cancer et de sida, et
déjà plus que de sa succession ; en fournit à de nombreux médecins
les candidats ne manquaient pas. et malades. Grâce à la classique
Mais, à la stupéfaction générale, accusation d’ « exercice illégal de
François Mitterrand alla de mieux la médecine » (ou de la pharma-
en mieux. En quelques semaines, il cie), on peut traîner en justice tout
reprit des forces, son œil redevint scientifique qui n’aurait pas pris la
incisif et moqueur. précaution de se faire assister de
pharmaciens préparateurs ou de
Une polémique s’instaura im-
médecins traitants prescrivant ses
médiatement entre ses médecins
remèdes. Et même dans ce cas, on
officiels, qui avaient laissé se dé-
peut essayer de le déstabiliser par
grader l’état de santé du président
des procès successifs, en essayant
malade, et le médecin traitant, par
d’y ajouter une accusation d’es-
lequel arrivait le scandale de son
croquerie. On ne s’en est pas privé
amélioration. Jalousies et rivalités
contre Mirko Beljanski.
allèrent bon train. La querelle fut
si vive, si injuste, que contraire- Heureusement, il arrive parfois que
ment à son habitude, le président François Mitterrand aurait-il pu aller au bout de
son second septennat sans Mirko Beljanski ?
la justice soit juste. Et Monique
Mitterrand fit paraître dans le jour- Beljanski nous relate ainsi la bonne
nal Paris Match (6 avril 1995) un surprise qui fut la sienne devant
court hommage appuyé au méde-   le tribunal de Saint-Étienne : « Le
cin et à ses prescriptions : « Après 10 mars 1994 vint le jour du procès.
m’avoir recommandé la radiothéra-
Le fait demeurait que Je n’avais jamais assisté à une telle
pie, (ce docteur) me donne depuis Mitterrand avait eu audience. À ma grande surprise,
lors des prescriptions médicales recours aux produits le procureur se lança dans un long
que j’observe chaque jour et qui plaidoyer d’où il ressortait que l’État
jouent un rôle décisif dans mon Beljanski et que la aurait dû soutenir les recherches de
rétablissement. » nouvelle s’en était Mirko Beljanski, que ce dernier ne
s’était jamais livré personnellement
Les indiscrétions du Dr Gubler ré- répandue. Du coup, à la fabrication des produits et que,
vélèrent qu’il s’agissait des produits
Beljanski. Le Point (18 novembre
le dragon jugea somme toute, on ne pouvait lui
1995, n° 1209) publiait de son prudent de rentrer reprocher d’avoir agi pour sauver
des vies humaines ! Pour un peu,
côté un encadré savoureux : provisoirement j’aurais cru à l’indépendance de
« Affolement au cabinet de Simone
Veil : le traitement du président ses griffes, n’étant la justice ! Aucune peine pénale
ne fut prononcée à l’encontre de
allait faire de la publicité pour des pas tout à fait sûr Mirko Beljanski, qui fut seulement
produits illicites. » Néanmoins, le
fait demeurait que Mitterrand avait
de l’inertie de condamné à payer un franc de
Mitterrand s’il se dommages et intérêts au plaignant,
eu recours aux produits Beljanski
l’Ordre des médecins, qui s’était
et que la nouvelle s’en était ré- mettait à dévorer tout constitué partie civile. La presse
pandue. Du coup, le dragon jugea
prudent de rentrer provisoirement cru Beljanski, comme de province se fit écho de ce juge-
ment, qu’elle présenta comme une
ses griffes, n’étant pas tout à fait il en avait bien victoire pour le chercheur. »
sûr de l’inertie de Mitterrand s’il se
mettait à dévorer tout cru Beljanski, l’intention.  Mais après le non-lieu de Saint-
comme il en avait bien l’intention. Étienne, l’affaire est aussitôt

24
LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE a o û t 2 0 18 •  n °143

relancée, cette fois par une plainte aux poignets, comme un dange- éminents, peuvent-ils suffire quand
du Conseil de l’Ordre des phar- reux criminel. Cependant, Beljanski la lucidité vous oblige à constater
maciens. En outre, une accusation reçut le réconfort d’un scientifique que votre ennemi est un monstre
officielle peut en cacher une autre, loyal et courageux qui, indigné par aux tentacules multiples, résolu à
officieuse, susceptible de conduire l’odieux et injuste traitement que vous détruire ?
la gendarmerie à des enquêtes mus- l’on avait fait subir au chercheur,
Rendu théoriquement à la liberté,
clées. C’est ce qui va se produire intervint pour prendre sa défense.
mais interdit de parole, de publica-
et c’est une véritable opération Était-ce un Français ? Ne rêvons
tion et de déplacement à l’étranger,
militaire qui va être montée contre pas ! Ce fut un Suisse, le docteur
alors qu’il y entretenait aupara-
Beljanski et ses assistants. Ici, mon ès sciences Maurice Stroun, pri-
vant des contacts avec d’autres
lecteur aura certainement quelque vat-docent de l’université de Genève
scientifiques pour de nouvelles
peine à me croire, tant il paraît si- (en août 1990, ce chercheur et son
recherches, toujours en butte au
dérant que de tels abus puissent se collègue Philippe Anker avaient
harcèlement fiscal et administratif,
perpétrer dans notre pays, qui pré- fait la Une de la presse interna-
consterné de la perte de sa petite
tend donner à toute la planète des tionale avec leurs travaux publiés
équipe de chercheurs mise au chô-
leçons de démocratie et de respect dans la revue américaine Nature
de la personne humaine. Medicine). C’est dire si le Dr Stroun mage forcé, il était en outre pillé
avait compétence pour parler des par des opportunistes sans scrupule
Le 9 octobre 1996, à 6h du matin, réalisant des contrefaçons de ses
travaux de Beljanski.
le petit village de Saint-Prim, siège produits et les diffusant à partir
du Cerbiol, est cerné par d’impres- Est-il besoin de dire que ces des pays européens voisins de la
sionnantes forces de police. Toutes agressions morales et physiques, France. C’était plus que n’en pou-
les issues du village sont bloquées commises « au nom de la loi » sur vait supporter un honnête homme
par des barrages équipés de herses la personne d’un septuagénaire ayant passé toute son existence à
et les commandos du GIGN armés innocent, ne pouvaient qu’avoir travailler pour que la médecine
et cagoulés se préparent à interve- sur sa santé de graves répercus- soit enfin capable de lutter ef-
nir. Les villageois ébahis supposent sions. Deux mois après l’invasion ficacement contre les maladies
qu’un gang de dangereux truands du GIGN, Mirko Beljanski était dégénératives qui sont le fléau des
ou un groupe de terroristes sangui- presque mourant. Les persécutions temps modernes.
naires s’est dissimulé quelque part subies et le désarroi psychique dé-
entre leurs maisons. Ils apprendront clenché par un stress massif avaient
un peu plus tard avec stupéfac- considérablement amoindri ses LE TRISTE
tion qu’il s’agissait seulement de défenses immunitaires, au point de DÉCÈS D’UN DE
saisir toutes les « preuves » des provoquer une leucémie myéloïde NOS PLUS GRANDS
activités prétendues « illégales » aiguë de stade 3. Il ne disposait
de Mirko Beljanski, c’est-à-dire plus que de 5 % de globules blancs CHERCHEURS
tous ses dossiers, tous les produits normaux, 2,4 millions de globules MÉCONNUS
confectionnés, sans oublier les sacs rouges et 15 000 plaquettes, avec irko Beljanski mourut le
d’écorces de plantes servant à leur une prolifération de 95 % de blastes M 28 octobre 1998 et Gérard
préparation. En même temps que (cellules leucémiques). Weidlich, son patient devenu son
se déroulait cette opération démen-
Pourtant, la force de caractère de ami et président du CIRIS, décrivit
tielle, de nombreuses perquisitions
cet homme exceptionnel lui permit ainsi sa fin, au cours de l’éloge
avaient lieu en divers points du
de reprendre le dessus, avec l’aide funèbre qu’il prononça le 30 oc-
pays chez des patients ou des cor-
morale de sa famille, de ses patients tobre : « C’est l’accumulation de
respondants du SCIERIES. On alla
et amis et, bien sûr, l’application de tous ces stress nuisibles qui l’ont
jusqu’à confisquer sur sa table de
son propre traitement, joint à une conduit à une troisième rechute
nuit les gélules de Gérard Welche,
chimiothérapie. Très fatigué encore fatale. Alors, il a décidé d’arrêter
indispensables à son traitement, ce
en février 1997, il allait beaucoup tout traitement, de refuser tout soin
qui était une violation caractérisée
mieux en mars et retrouvait toute et même de s’alimenter, signant
de ses droits fondamentaux.
sa forme en avril pour reprendre ainsi un rapide décès, car la qualité
Cette inqualifiable agression d’État ses travaux dès le mois de juin. Ses était toute sa vie. N’ayant plus les
connut un « point d’orgue », qui proches purent alors espérer qu’il moyens ni la force de poursuivre ses
mit le comble à l’ignominie. Mirko allait surmonter l’épreuve et conti- recherches, indigné d’être privé de
Beljanski, alors âgé de 73 ans, dut nuer de tenir tête à l’adversité. Mais parole et de liberté par un pouvoir
faire le voyage Lyon-Paris menottes le courage et la volonté, fussent-ils cynique et méprisant les faits, cette

25
LA CHRONIQUE DE PIERRE LANCE a o û t 2 0 18 •  n °143

vie-là ne l’intéressait plus. Le choix de son état de santé, ainsi que de « Nul n’est prophète en son pays…
de son départ est l’exact reflet de l’enjeu très important du procès Surtout si ce pays est la France ! »,
son amour pour une vie pleine et qui aurait dû lui permettre de faire avais-je écrit un jour. C’est ainsi
entière (…) » reconnaître la valeur scientifique que les découvertes capitales de
de ses travaux, le juge d’instruction Mirko Beljanski avaient été su-
Au procès de Créteil, les prévenus
aurait dû faire diligence afin de lui perbement ignorées de la presse
devaient répondre des accusations
permettre de se défendre. » française (ou plus exactement ou-
suivantes : exercice illégal de la bliées, puisque Paris Match, entre
pharmacie, absence d’autorisation Je rappelle avec tristesse que le autres, lui avait consacré 8 pages
d’un établissement de fabrication « pays des droits de l’homme » douze années plus tôt), qui saluait
de médicaments, absence d’au- (sic) est actuellement le champion à grands sons de trompe des « re-
torisation de mise sur le marché, d’Europe pour les condamnations découvertes » étrangères. Car si je
publicité ou propagande en faveur infligées par la Cour européenne. dénonce la responsabilité écrasante
de médicaments non autorisés, Le moins que l’on puisse dire est des mandarins de la science ou de
tromperie sur la nature de la mar- que notre démocratie connaît la politique dans le retard de nos
chandise vendue, etc. La présidente quelques malaises. C’est le 27 sep- progrès, je n’oublie pas celle des
du tribunal déclara avoir étudié le journalistes, qui au lieu d’enquêter
tembre 2002 que les juges de la
dossier avec soin. Or, celui-ci était là où il faudrait, attendent la bouche
cour d’appel de Paris ont prononcé
composé de 28 tomes et 8 annexes ! ouverte que « l’événement » leur
leur jugement, l’arrêt de 75 pages
C’est le 23 mai 2001 que tombait étant parvenu aux intéressés à la tombe dans le bec. D’aucuns sont
la sentence du tribunal de Créteil : mi-octobre. Il constitue pour l’es- habiles à le leur offrir tout mâché.
18 mois de prison et 200 000 F sentiel un désaveu du verdict du Pour conclure, je rappelle qu’en
d’amende pour Monique Beljanski. tribunal de Créteil. L’accusation la 2008, Luc Montagnier, spécialiste
Condamnation identique pour le plus grave concernait évidemment du sida et prix Nobel de physio-
Dr Nawroki (médecin et brillant la « tromperie » sur les produits logie ou médecine, dans son livre
chercheur), malgré les nombreux concernés. Or, la présidente de la Les Combats de la vie, manifesta
témoignages de malades sur ses cour d’appel a précisé en préam- son estime pour Mirko Beljanski,
résultats extraordinaires. 12 mois bule que toute notion de tromperie mentionna les gros tracas juridiques
de prison avec sursis et 10 000 F était exclue, et cela pour tous les que celui-ci avait subis en France
d’amende pour Gérard Weidlich. prévenus. et confirma l’action thérapeutique
« Si nous avons perdu une ba- du Pao pereira, qu’il attribue à
taille, nous n’avons pas perdu En outre, peu de temps aupara- un pouvoir immunostimulant et
la guerre ! », écrivait aussitôt ce vant, des chercheurs anglo-saxons antioxydant, mis en lumière par
dernier. Et de fait, leur combat avaient redécouvert les « ARN Beljanski. Rien ne pourra réparer le
continuait sur trois fronts : devant transformants » de Mirko Beljanski, tort qui a été fait à Mirko Beljanski
la Cour européenne des droits de dont ils ignoraient évidemment les par les gangsters de la médecine
l’homme pour lenteur excessive travaux. Le journal Le Monde inte- retranchés dans les casemates d’un
de procédure, puis en interjetant ractif, diffusé sur Internet (12 août État aveugle et tentaculaire. Mais au
appel du jugement de Créteil et, 2002), titre : « Des chercheurs an- moins, ses produits sont diffusés au-
finalement, pour obtenir le report glo-saxons ont réussi à “désactiver” jourd’hui dans le monde entier par
de date de ce procès en appel. des gènes ! » Et quelques journaux la société « Natural Source », créée
français s’extasient sur les « décou- par sa femme et sa fille (e-mail  :
Ce combat pour qu’une vraie justice
vertes » étrangères, car ils ignorent info@natural-source.com). Tous les
soit rendue allait enfin remporter
tout de ce qui s’est fait en France au- malades peuvent en bénéficier, du
quelques succès : le 7 février 2002, moins s’ils en sont informés, ce à
la première section de la Cour eu- paravant. Le Monde, 13 août 2002 :
« Une découverte génétique qui ré- quoi je m’emploie ici même.
ropéenne des droits de l’homme
siégeant à Strasbourg rendait son volutionne la science » ; Libération, Pierre Lance
arrêt dans l’affaire « Beljanski même date : « Génétique : la petite
contre France ». Les juges dé- molécule qui monte » ; Midi libre,
cidaient la condamnation de la même date : « Le mécanisme qui
France pour « lenteur excessive de éteint les gènes pathogènes » ; La
la procédure ». Dans sa décision Nouvelle République du Centre-
prise à l’unanimité, la Cour précise Ouest : « La révolution génétique
que « compte tenu de son âge et de l’ARN », etc.

26
LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC a o û t 2 0 18 •  n °143

Lunettes de soleil : fausse


protection et vrai danger
Chaque été, la presse, quasi unanime, ressasse le même refrain : tout individu
responsable doit se tartiner de crème solaire et protéger ses fragiles rétines
contre l’ennemi mortel qu’est le soleil et soumettre ses enfants au même
régime. Après avoir tordu le cou au mythe de la crème solaire, il nous restait à
remettre en question un autre dogme bien ancré : celui selon lequel nos yeux
eux aussi ont besoin d’être abrités derrière des lunettes noires.

L ’héliophobie (la crainte du


soleil, ndlr) généralisée,
thèse sérieuse a été testée : celle du
déficit de lumière naturelle.
des lunettes et souvent malade. Au
cours de ses nombreuses absences
celle-là même qui a poussé des de l’école, il se prit de passion pour
Pour la vérifier, une équipe d’oph-
générations d’Australiens à se ba- l’image et se mit à photographier
talmologistes taïwanais a formé
digeonner de crème solaire au des plantes heure par heure afin de
deux groupes d’enfants âgés de 7 à
moindre rayon de soleil depuis réaliser des films séquentiels retra-
11 ans. Les premiers ont suivi une
quarante ans, provoquant le retour çant l’évolution de leur floraison.
scolarité normale, sans instruction
de l’ostéomalacie (le rachitisme Pour réaliser ses prises de vues, il
particulière. Les seconds ont vu
de l’adulte), ne porte malheureu- se construisit une serre de verre. Or,
sement pas que sur la peau. Nos leur temps d’activités de plein air
sous cet abri, les plantes voyaient
yeux aussi en sont les victimes. augmenté. Un an plus tard, les en- leur croissance altérée.
Préconisées quasi unanimement fants ayant bénéficié d’un surplus
d’exposition à la lumière naturelle C’est alors qu’il remarqua qu’elles
par la presse et le corps médical,
avaient développé de manière si- poussaient beaucoup mieux sous
transformées en accessoires de
gnificative moins de myopie que serres plastique. La différence ?
mode, les lunettes solaires pour-
les autres, confirmant que la crois- Le verre filtrait les UV, le plas-
raient pourtant compter parmi les
sance de l’œil était régulée par les tique, non. Puis, il mit au point
plus problématiques de toutes de
rayons du soleil. des lampes « plein spectre », dont
nos protections… Pour nos yeux,
le rayonnement lumineux repro-
tout d’abord.
duisait fidèlement les longueurs
Pour le comprendre, il convient de Privé des bienfaits d’onde du soleil. En intérieur, seules
faire un petit détour du côté d’un du soleil par le port de telles lampes permettaient une
phénomène qui préoccupe depuis de lunettes croissance harmonieuse des végé-
plusieurs années les scientifiques : taux. Pressentant que la lumière
l’épidémie de myopie qui sévit dans
le monde entier. Aujourd’hui, 47 %
L e rapport avec les lunettes
de soleil ? Celles-ci sont en
influençait aussi la santé animale,
il mena plusieurs études dans des
des adolescents sont atteints de ce verre, tout comme les vitres des élevages, où il installa les lumières
dysfonctionnement oculaire au salles de classe qui constituent le plein spectre qu’il avait mises au
cours duquel l’œil, au lieu de de- berceau de l’épidémie mondiale de point. Des volailles aux lapins en
meurer quasiment sphérique, prend myopie. Certes, l’équivalence entre passant par les souris et les rats
une forme allongée, provoquant des fenêtres et des verres de lunettes de laboratoire, tous gagnèrent en
une image floue. En Asie, 80 à 90 % ne saute pas forcément aux yeux… santé, en qualité de comportement,
des étudiants sont devenus myopes Pour se rendre à l’évidence, rien de en fertilité ou en longévité. Fort de
à la fin de leur cursus universitaire. tel qu’une expérience directe. C’est ces expériences, John Ott décida
Pendant des années, les chercheurs ce que vécut dans les années 1950 le alors de se soigner lui-même en
se sont perdus en conjectures quant futur Dr John Ott, créateur pour Walt quittant pour quelques semaines
aux raisons de cette épidémie, Disney de célèbres films mettant en la grisaille de Chicago où il vi-
évoquant soit une programmation scène la croissance des plantes en vait au profit du soleil de Floride.
génétique, soit l’alimentation. Or, accéléré. En 1927, John Ott était un À l’époque, il commençait à se
récemment, une nouvelle hypo- adolescent à la santé fragile, portant dégarnir, attrapait souvent froid

27
LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC a o û t 2 0 18 •  n °143

et souffrait de fatigue chronique, Consigne anticancer : développer rapidement des tu-


d’infections respiratoires et d’une meurs cancéreuses spontanées.
arthrite de la hanche qui l’obligeait
passer le plus de Exposées à la lumière du jour, les
à marcher à l’aide d’une canne. temps possible dehors souris développèrent des tumeurs
Après trois semaines de vacances sans lunettes de vue en moyenne trois mois plus tard
à la plage, il revient à Chicago sans ni lunettes de soleil que celles soumises à un éclai-
avoir remarqué d’amélioration. rage artificiel rose. Cette étude fut
Or, au cours de son séjour, il avait L ’histoire est belle, mais on
pourra objecter qu’un seul
malheureusement refusée pour
toujours porté des lunettes de soleil publication dans les revues scienti-
témoignage ne constitue pas une fiques. Entre 1973 et 1975, John Ott
ou de vision. Et un jour de beau preuve. Cependant, John Ott ne
temps, il cassa ses lunettes habi- eut également l’occasion de mener
se limita pas à sa propre expé-
tuelles et, pendant plusieurs jours, une vaste étude comparant les ef-
rience. Désormais convaincu de
dut sortir en plein soleil sans verre fets des néons classiques et ceux
l’intérêt d’exposer ses yeux à une
correcteur. Rapidement, il remar- d’un éclairage plein spectre sur
lumière non filtrée, il entreprit de
qua une régression de son arthrite les élèves scolarisés. Le résultat fut
nombreuses recherches et participa
et une amélioration de sa mobilité sans appel : la concentration et les
à plusieurs études scientifiques.
articulaire. Son état s’améliorant résultats scolaires des élèves étaient
Parmi elles, l’une des plus remar-
rapidement, John Ott en déduisit significativement améliorés s’ils
quables concerne des malades
que jusqu’alors, il s’était privé des bénéficiaient d’un éclairage proche
du cancer. En 1959, un médecin
bienfaits du soleil par le port de de la lumière complète du soleil
du Bellevue Medical Center de
lunettes. Il retourna donc en Floride tandis que le taux d’absentéisme
New York demanda à John Ott de
une semaine, évita de conduire, chutait. Même les comportements
se joindre à lui pour étudier les
s’exposa au soleil ou demeura le effets de la lumière sur plusieurs et les capacités d’apprentissage des
plus de temps possible à l’ombre patients. Le but était que quinze enfants hyperactifs s’amélioraient.
d’un arbre, sans lunettes. Son état patients dont le cancer avait été John Ott fut gratifié de plusieurs
continua de s’améliorer, jusqu’à diagnostiqué puissent organiser titres de docteur honoraire pour ses
la guérison totale. Installé définiti- leur autothérapie solaire. Pendant expériences, mais celles-ci n’eurent
vement en Floride, il retrouva une les mois d’été, ils reçurent comme pas de conséquence en termes de
chevelure abondante, qu’il garda consigne de passer le plus de temps politique de santé publique…
jusqu’à la fin de son existence et ne possible dehors sans porter de lu- Un tel refus de l’establishment
porta plus de corrections, sauf pour nettes de vue ni de lunettes de scientifique d’acter les décou-
lire de très petits caractères jusqu’à soleil. Ils devaient également éviter vertes de John Ott était d’autant
son décès, à l’âge de 90 ans… autant que possible les éclairages plus étonnant qu’avant la Seconde
artificiels et les écrans de télévi- Guerre mondiale, il était admis par
sion. À la fin de l’été, le médecin le corps médical que la lumière du
Prendre soin de responsable observa que quatorze soleil était indispensable à la santé,
ses yeux par la patients sur quinze ne présentaient notamment celle des enfants. Les
pas d’extension de leur cancer et
lumière intense que plusieurs d’entre eux avaient
parents étaient instruits de l’im-
portance de l’exercice en plein air,
En pleine lumière solaire, le eu une amélioration. Le quinzième, tandis que les enfants hospitalisés
« sunning », également appe- pas convaincu, avait continué de étaient exposés au soleil en terrasse,
lé l’ensoleillement ou bain de porter ses lunettes… John Ott et le
lumière du D r Bates, consiste dans leurs lits… Mais cela, c’était
médecin en charge de l’étude ju- avant l’arrivée des médicaments.
à exposer les yeux au soleil à
travers les paupières fermées et gèrent qu’il y avait là suffisamment Côté vision, les bienfaits d’une ex-
détendues, tout en tournant len- d’éléments pour justifier d’entre- position à la lumière naturelle et au
tement la tête alternativement prendre d’autres investigations. Les plein soleil, sans filtration, étaient
de droite et de gauche, comme résultats, ainsi qu’un second projet
si elle était suspendue à un fil. également connus. Ils avaient en
de recherche, furent présentés aux effet été relevés au début du XXe
Outre la stimulation de l’œil par
autorités médicales, qui ne don-
les rayons lumineux, cette pra- siècle par le célèbre ophtalmolo-
tique permet d’en entretenir la nèrent pas suite.
giste William Bates, créateur de
mobilité et est bien connue des
Cependant, un autre médecin sol- la non moins célèbre méthode de
pratiquants de la gymnastique
oculaire comme favorisant une licita John Ott pour un protocole gymnastique oculaire. « Pour le
vision parfaite. d’expérimentation sur une lignée Dr Bates, le port de lunettes dites
de souris (les C3H) connues pour de soleil était à éviter pour une

28
LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC a o û t 2 0 18 •  n °143

raison évidente, indique Eva Lothar, situées entre 460 et 550 nm, ce qui tiatique qui consiste notamment
formatrice de la méthode. En effet, correspond aux lumières bleues et à multiplier les courtes séances
la vision centrale (vision fovéale, vertes. Les UV également semblent d’éblouissement en lumière
au centre de la macula), requiert produire cet effet. Or, l’éclairage plein spectre intense (cf. encadré
la meilleure lumière possible pour intérieur à lui seul, pauvre en UV « Prendre soin de ses yeux par
produire l’acuité visuelle. et insuffisamment intense, ne peut la lumière intense »). Pratiquant
pas supprimer la sécrétion de mé- l’éblouissement, lui-même, jusqu’à
Si l’intensité lumineuse est réduite latonine. Les lumières artificielles la fin de sa vie, à 72 ans, en 1988,
par des verres colorés, a fortiori n’émettent normalement que 100 à n’eut jamais besoin de verres
s’ils sont très foncés, elle devient 250 lux. En éclairage artificiel, nous correcteurs, pas plus que Daniel
insuffisante pour stimuler la vision avons du mal à sortir de notre tor- Stiennon, son successeur, qui af-
centrale, ce qui diminue la qualité peur et nous manquons d’énergie. fiche une vision parfaite à un âge
de la vision. » C’est ainsi que, loin Seuls les 2 500 lux minimum d’un où la plupart doivent corriger leur
d’inciter ses patients à se protéger ciel très nuageux sont capables de presbytie. Sollicités pour ce dossier,
de la lumière intense, le Dr Bates le faire. L’exposition du visage à les diffuseurs actuels de l’œuvre
leur suggérait, entre autres, de une lumière intense est d’ailleurs de Francis Lefebure affirment qu’il
s’adonner au « sunning » ou bain une méthode éprouvée pour com- ne se passe pas un mois sans que
de lumière (cf. encadré « Prendre battre les dépressions hivernales des personnes leur signalent une
soin de ses yeux par la lumière qui touchent 10 % de la population, amélioration de leur vision à la
intense »). provoquant manque d’énergie, suite d’une pratique régulière. Pour
besoin de sommeil excessif, appétit Daniel Stiennon, les risques liés
insatiable, envie de sucre, prise aux éblouissements sont nuls et
Exposer le visage à de poids et manque de libido. Par les bénéfices réels dès lors que ces
une lumière intense, éclairage artificiel, les meilleurs derniers sont brefs et que l’œil a le
une méthode éprouvée résultats sont obtenus le matin, en temps de récupérer…
contre les dépressions exposant le visage à une intensité
lumineuse de 2 500 lux pendant
hivernales 1 heure ou de 10 000 lux pendant Chapeau, casquette
À la suite de ces illustres savants 15 minutes. Mais l’exposition di- ou visière plutôt
recte au soleil sans protection, en
isolés, d’autres recherches
apportant 20 000 lux dès le matin
que verre fumé
ont confirmé l’importance de la
et 100 000 lux ou plus lors d’un
lumière naturelle non filtrée sur la
qualité de la vision et sur la santé. On après-midi ensoleillé, est encore S i vous avez cédé à la mode
des lunettes solaires, il n’est
sait aujourd’hui par exemple que le plus efficace. probablement pas trop tard pour
cycle de la mélatonine – l’hormone vous sevrer afin de faire bénéficier
Contredisant ces données, des
du sommeil – est régulé par la lu- études menées au tournant des plus souvent vos yeux et votre corps
mière naturelle. Cette hormone est années 1990 avancent pourtant que de la lumière naturelle. Aujourd’hui
produite par la glande pinéale ainsi les agressions extérieures telles que encore, les formateurs de la mé-
que par la rétine. La glande pinéale, l’exposition excessive aux UV du thode Bates conseillent de porter
localisée au centre du cerveau, à soleil provoquent des lésions du un chapeau, une casquette ou une
hauteur des oreilles, est connectée cristallin et augmentent le risque visière plutôt que des verres fumés.
directement à la rétine. Elle reçoit de cataracte. Une étude publiée « À moins que l’on ne se trouve
en permanence l’information de en 2011 suggère également un lien soudain dans des circonstances in-
la lumière ou de l’obscurité et la entre une exposition solaire prolon- habituelles et auxquelles on n’a pas
transmet sous forme de messages gée et la DMLA (dégénérescence eu le temps de s’accoutumer : sports
biochimiques qui régulent en per- maculaire liée à l’âge). Par ailleurs, d’hiver, navigation en haute mer,
manence nos rythmes corporels. un avis de l’OMS indique que 20 % conduite face au soleil couchant »,
Si nous exposons nos yeux à une de ces pathologies seraient évi- indique Eva Lothar. Dans tous les
lumière intense le matin, la glande tables en protégeant mieux nos cas, la progressivité est bienvenue.
pinéale cesse de produire la méla- yeux des UV. Pour commencer, si vous portez des
tonine au bout d’une demi-heure lunettes de vue, prenez l’habitude
environ. Le réveil est complet et Et si l’habituation était la meilleure de les retirer chaque fois qu’elles ne
nous sommes alertes. Mais il faut, des protections ? C’était l’avis du sont pas indispensables, surtout en
pour que la lumière soit efficace, Dr Francis Lefebure, fondateur du extérieur. Ensuite, pour ce qui est des
que les longueurs d’onde soient phosphénisme, une pratique ini- verres solaires, retenez-vous simple-

29
LES EXPÉRIMENTATIONS D’EMMANUEL DUQUOC a o û t 2 0 18 •  n °143

ment de les dégainer au moindre


rayon de soleil et fiez-vous à votre Les lunettes à fentes : une tradition
meilleur indicateur : le confort
de vos yeux. Si à l’extérieur, vous à relancer ?
êtes ébloui ou que les yeux vous Dolpo, une région reculée du Népal les poils de yack, s’ils diminuent
piquent, commencez par cligner dans la chaîne de l’Himalaya : une l’intensité du rayonnement auquel
des paupières activement. Le cil- colonne de caravaniers chemine à est exposée la rétine, ne modifient
5 000 mètres d’altitude. À dos de pas l’équilibre des différentes lon-
lement permanent, identifié par le
yack, ils transportent des sacs de sel gueurs d’onde de la lumière solaire.
Dr William Bates comme l’un des en direction de la vallée. Le temps Même constat avec les lunettes de
critères de la vision parfaite, est aussi est clair et le soleil éblouissant sur protection solaires traditionnelle-
connu pour améliorer grandement la neige. Avant d’entamer leur ment utilisées par les Inuits – un
l’adaptation de l’œil à la lumière. Si marche, ils ont pris la précaution
morceau d’os taillé et fendu à la
de protéger les yeux des enfants
cela reste inconfortable, adoptez le hauteur de l’iris – quand le soleil
à l’aide de bandeaux en poils de
chapeau ou la casquette à visière. Et yack. Les adultes, eux, se passent
illumine la banquise, provoquant
seulement si cela ne suffit toujours de ces protections. La scène, fidèle une lumière intense et riche en
pas à vous donner du confort, alors, au mode de vie des caravaniers du lumière bleue, particulièrement
Dolpo, est l’un des moments forts agressive pour la rétine. Côté mode,
remettez vos lunettes de soleil, tout
d’un très beau film du photographe seul le célèbre couturier Courrèges
en veillant à les retirer dès que la a osé lancer un modèle de lunettes
Éric Valu : Himalaya, l’Enfance
lumière le permettra. Pour la plupart d’un chef, une fiction jouée par à fentes, peut-être inspirées de ces
d’entre nous, le sevrage se fait rapi- d’authentiques habitants des hauts protections millénaires. Et si on
dement et la nécessité des lunettes plateaux. Au passage, on notera que relançait la mode ?
solaires disparaît. Pour un œil nor-
mal et hors pathologies spécifiques
comme la dégénérescence macu-
laire, le glaucome ou une opération
Ma peau rougissait pigmentait plus rapidement au so-
leil. C’était flagrant. J’ai alors cessé
chirurgicale de moins de six mois, moins vite d’utiliser des crèmes protectrices.
les seules vraies indications des et je pigmentais plus
Depuis, chaque été m’a apporté
lunettes de soleil sont le soleil sur rapidement au soleil la confirmation que mon corps
la neige, les glaciers ou sur la mer.
n’avait besoin d’aucune protec-
Et encore, même dans ces situations P our ma part, bien avant d’être
informé des découvertes de tion, à condition de l’habituer en
extrêmes, vos sensations seront un
John Ott et de William Bates, j’avais douceur... En 2010, j’ai passé un
meilleur guide que la peur du soleil.
lu, sous la plume de la conféren- été sous le soleil ardent de Corse,
Au cours de ses stages de yoga du cière France Guillain, le conseil de le plus souvent en maillot de bain,
froid en altitude l’hiver, le yogi de ne pas porter de lunettes de soleil. sans lunettes ni crème. Bilan : pas
l’extrême Maurice Daubard, 88 ans Elle affirmait que la rétine, lorsque une rougeur et très peu de fatigue
et non porteur de lunettes, propose la lumière n’était pas filtrée, trans- liée à la chaleur. Je ne suis pas le
aux participants de laisser de côté mettait l’information lumineuse seul. Un confrère journaliste à la
toutes leurs protections pendant réelle au cerveau, lequel la relayait pigmentation de type celtique a
les randonnées en maillot de bain à la peau, ce qui lui permettait de vécu la même expérience, nu sur
dans la neige, y compris les lunettes s’adapter en temps réel. À l’inverse, un voilier sous le soleil intense des
de soleil quand il fait beau, tout en les verres fumés, en distordant le Caraïbes, après une acclimatation
restant dans une zone de confort. message lumineux, privent la peau de quelques jours. Il a utilisé deux
La plupart laissent leurs lunettes d’une information essentielle et fa- clés : ne pas se protéger artificiel-
sans difficulté. En cinquante ans de vorisent les coups de soleil. Curieux lement et ne pas aller au-delà de
stage, aucun ne s’est jamais plaint de vérifier ces allégations, j’ai fait ses capacités…
de troubles oculaires liés à l’excès l’expérience de lâcher mes lunettes, Emmanuel Duquoc
de lumière. Au contraire ! Certains ai réalisé que je les portais plus
notent même une amélioration de pour le look que par nécessité,
leur confort visuel et de la qualité puis ai rapidement constaté que
de leur vision. ma peau rougissait moins vite et se

Sources : Wu P.C., Huang H.M., Yu H.J., Fang P.C., Chen C.T. Epidemiology of Myopia. Asia Pac J. Ophthalmol (Phila). 2016 Nov/Dec;5(6):386-393 – Deng L., Pang Y. The Role of Outdoor Activity in Myopia Prevention.
Eye Sci. 2015 Dec;30(4):137-9 – Isaacs D, Wood N. Let’s Not Be Short-Sighted: Increased Outdoor Activity Reduces Myopia. J. Paediatr Child Health. 2016 Oct;52(10):969. doi: 10.1111/jpc.13358 – Guo Y., Liu L.J.,
Tang P., Lv Y.Y., Feng Y., Xu L., Jonas J.B. Outdoor Activity and Myopia Progression in 4-Year Follow-Up of Chinese Primary School Children: The Beijing Children Eye Study. PLoS One. 2017 Apr 27;12(4):e0175921.
doi: 10.1371/journal.pone.0175921. eCollection 2017 – Cruickshanks K.J., Klein R. Ultraviolet Light Exposure and Lens Opacities: the Beaver Dam Eye Study. American Journal of Epidemiology, 1992;82:1658-1662
– Taylor H.R., West S.K., Rosenthal F.S., Munoz B., Newland H.S., Abbey H., et al. Effect of Ultraviolet Radiation on Cataract Formation. N Engl J Med 1988;319:1429-1433 – West S.K., Duncan D.D., Munoz B., Rubin
G.S., Fried LP, Bandeenroche K, et al. Sunlight Exposure and Risk of Lens Opacities in a Population-Based Study: The Salisbury – Chalam K.V., Khetpal V., Rusovici R. et al. A Review: Role of Ultraviolet Radiation in
Age-Related Macular Degeneration, Eye & Contact Lens 2011;37(4):225-232 – John Ott, Health and Light, Ariel Press, Alpharetta, USA

30
LIVRES a o û t 2 0 18 •  n °143

Pour ne plus se sentir seule face Le foie gras, cette maladie mal connue
à la maladie NASH : Non Alcoholic Steatosis Hepatitis (stéato-hépatite
En 2013, l’auteure est diagnostiquée d’un cancer du sein. non alcoolique). Derrière cet acronyme et cette traduc-
À partir de son expérience, elle a écrit ce livre destiné non tion mystérieuse se cache un phénomène très simple aux
seulement aux femmes victimes de cette maladie mais aussi conséquences dramatiques : notre foie devient gras à cause
à leur entourage. De l’annonce de la maladie à l’après-traite- d’une mauvaise alimentation (trop sucrée et trop grasse)
ment, elle partage ses conseils à chaque étape du cancer, tant et de la sédentarité. Cette maladie, car c’en est une, est
sur le plan émotionnel et affectif que physique et alimentaire, lente, insidieuse, et peut à terme provoquer une cirrhose
pour se sentir mieux. Comment masquer les taches sur la ou un cancer. Même des non-buveurs sont potentiellement
peau ? Quelles associations contacter ? Comment en parler concernés ! Ce livre, très complet et facile à lire, revient
à ses proches ? Une vie sexuelle est-elle possible ? Écrit avec sur le rôle essentiel du foie, organe trop peu connu, sur les
simplicité, très joliment illustré, ce livre plein d’empathie et différents stades de la maladie et comment l’éviter, en guérir
d’humanité est à recommander à toutes celles qui se sentent lorsqu’il n’est pas trop tard, ou vivre avec lorsque ça l’est.
démunies, mal informées et seules. NASH : la maladie de la malbouffe
Comment vivre son cancer au quotidien Prix : 19,90 euros
Prix : 16 euros Auteur : Dr Dominique Lannes avec
Auteur : Caroline Paufichet-Burnouf Catherine Siguret
Éditeur : Éditions de La Martinière Éditeur : Flammarion
ISBN : 978-2-7324-8425-9 ISBN : 978-2-0814-2167-7

Le scandale Alzheimer Trousse de secours naturelle


Les médicaments contre Alzheimer ne servent à rien. Pire, De « crise pendant l’accouchement » à « zona », en passant
ils sont dangereux. C’est le constat sans appel du Pr Olivier par « conjonctivite », « hémorroïdes » ou « saignement de
Saint-Jean (Directeur du service de gériatrie de l’hôpital nez », Anne Portier passe en revue près de 70 maux du
européen Georges-Pompidou et membre de la Commission quotidien ou de la vie. Le plus de cet ouvrage : il ne nous
de la Transparence de la Haute Autorité de Santé) et d’Éric propose pas un seul et unique type de solution par problème
Favereau (journaliste santé à Libération). Dans ce livre, ils (huiles essentielles ou phytothérapie ou oligothérapie), mais,
reviennent sur l’histoire de la maladie d’Alzheimer, de sa pour chaque entrée, plusieurs options s’offrent à vous. À
découverte à sa surmédiatisation, et décrivent comment vous de choisir ou d’en mélanger plusieurs. Le tout est
l’industrie du médicament a profité de l’inquiétude des assorti de quelques conseils et explications physiologiques
patients et des pouvoirs publics pour engranger des milliards pour vous aider à comprendre ce qui se passe dans le corps.
d’euros depuis 20 ans. Une excellente trousse de secours pour les vacances !
Alzheimer, le grand leurre Soins d’urgence au quotidien
Prix : 17 euros Prix : 21,90 euros
Auteur : Pr Olivier Saint-Jean Auteur : Anne Portier
& Éric Favereau Éditeur : Solar
Éditeur : Michalon Éditeur ISBN : 979-2-263-15330-3
ISBN : 978-2-84186-871-1

Votre code promotion :


IABFQ101
Formulaire d’abonnement à Alternatif Bien-Être
Alternatif Bien-Être est le mensuel des solutions alternatives de santé : tous Étape 1 : Votre format
les mois vous recevez dans votre boite aux lettres ou par email un nouveau Papier (54 €) Electronique (39 €)
numéro de 32 pages rempli des meilleures informations de santé naturelle.
Votre abonnement d’un an à Alternatif Bien-être comprend 12 numéros + Étape 2 : Vos coordonnées
un numéro gratuit + votre Grand Dossier Anti-cancer en cadeau + votre
garantie satisfait ou remboursé à 100 % pendant 3 mois en version papier Nom : Prénom :
pour seulement 39€ + 15€ (pour les frais d’impression et d’envoi) en France
soit 54€ ou 39 € en version électronique (n’oubliez pas votre adresse email Adresse :
pour la version électronique !).
Ville : Code postal :
Pour vous abonner, merci de compléter ce formulaire. Pour souscrire direc-
tement en ligne ou hors de France métropolitaine, rendez-vous sur : Email : Téléphone :

Étape 3 : Votre règlement


Merci de joindre à ce formulaire un chèque du montant de votre abonnement
santenatureinnovation.com (54 € ou 39 €) à l’ordre de SNI Éditions et de les renvoyer à :
SNI Editions - CS 70074 - 59963 Croix Cedex - FRANCE
Une question ? Joignez-nous au : +33 (0)1 58 83 50 73

Informatique et Liberté : vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données vous concernant. Ce service est assuré par nos soins. Si vous ne souhaitez pas que vos données soient
communiquées, merci de cocher la case suivante
TÉMOIGNAGE DE LECTEURS a o û t 2 0 18 •  n °143

rid=7765381 - François Mitterrand par © SPC 5 James Cavalier, US Military, http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Reagan_Mitterand_1984.jpg, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19350742
© Ministry of Information Second World War Official Collection - Cleome viscosa par © 2010 Jee & Rani Nature Photography (License: CC BY-SA 4.0), CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16476904
- Capitules par © Andrew Butko, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25658170 - © INRA DIST - Yacon by © Farmcore - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?cu-
Crédits photos : © guukaa / Fotolia.com - © Chekmareva Irina © Olga Popova / Shutterstock.com - © Janice Carr, USCDCP - Colonie de Klebsiella pneumoniae par © CDC, http://phil.cdc.gov/PHIL_Images/20050113/953ec-
691d7ae435db85410e08588fe63/6689_lores.jpg, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=653830 - Professor Alexander Fleming at work in his laboratory, Photo Division Photographer part of
J’ai refusé l’ablation de la vessie le cyanure contenu dans ces amandes détruisait les cellules
En juin 2015 mon urologue m’a cancéreuses et uniquement celles-ci.
diagnostiqué une tumeur cancéreuse N’ayant aucun appui médical à ma disposition, j’ai créé
de la vessie, de type psT2 n0m0 ma propre posologie : 10 amandes au petit déjeuner et 10
(n0 = absence d’atteinte de ganglions et autres le soir au dîner, pulvérisées à l’aide d’un moulin à
m0 = absence de métastases), infiltrante. café électrique au moment de les consommer, mélangées à
du yaourt de brebis ou de chèvre pour atténuer l’amertume.
Proposition de traitement : chimiothérapie, chirurgie, J’accompagnais ce traitement de vitamine C Liposomale et
radiothérapie. faisais, chaque mois, une cure d’une semaine de Desmo-
La chirurgie consistait en l’ablation de la vessie et rempla- dium pour régénérer le foie. Au niveau alimentation j’ai
cement par une poche plastique externe raccordée aux supprimé sucre et viande rouge et compensé par fruits et
uretères par tubes.Alors âgé de 77 ans, j’ai refusé en bloc légumes. Au niveau activité physique j’ai fait 30 min. de
cette mutilation handicapante et les traitements proposés. marche quotidienne, ou bien, 60 min. de vélo.
J’ai fait alors des recherches sur le NET et sélectionné 3 thé- Enfin j’ai pris un soutien psychologique auprès d’un psy-
rapies alternatives : Beljanski, Breuss et « Vitamine B17 ». chiatre avec lequel je pouvais dialoguer.
J’ai commencé Beljanski, mais cette thérapie n’avait de Tout cela mis en œuvre avec les renseignements que j’ai
résultats connus que sur les patients ayant subi chimio et pu extraire des forums sur internet. J’ai appris également
radiothérapie. Abandon au bout de 15 jours. J’ai entrepris l’existence d’une clinique privée allemande, proche de
ensuite la cure de Breuss (jeûne de 42 jours) pendant 12 Strasbourg, qui traitait avec de la B17.
jours au cours desquels j’ai perdu 6kg et que je n’ai pu Pour cette thérapie non autorisée en France, on peut
poursuivre. s’approvisionner auprès d’un laboratoire très sérieux situé
Enfin j’ai pratiqué un traitement avec la « vitamine B17 ».  dans l’Héraut.
Ce traitement consiste en l’absorption d’amandes amères J’ai commencé le traitement le 15 novembre 2015.
d’abricots. Il est ici question d’abricots particuliers prove- Une échographie de septembre 2016 concluait en l’ab-
nant des contreforts de l’Himalaya et d’une communauté, sence de tumeur et faisait le constat d’une paroi vésicale
les Hunzas, qui méconnait le cancer. Ces gens-là, outre les d’épaisseur uniforme. Un scanner de contrôle de février
abricots (qui représentent leur richesse) consomment les 2017 confirmait les résultats de l’échographie, enfin un
amandes contenues dans les noyaux de ces fruits. Deux dernier scanner de janvier 2018 donnait le même résultat.
biologistes, Messieurs KREBS père et fils, ont observé que Un médecin spécialisé m’a déclaré « ce que vous faites est
très intéressant, vous faites une chimio naturelle ». 
Aujourd’hui je n’ai plus aucun symptôme, je n’ai eu aucun
NOUV EAU effet secondaire, je méconnais à 81 ans les fuites urinaires,
les ennuis de vessie hyperactive, et maîtrise l’HBP de ma
prostate (mais ceci est une autre histoire).
Vous avez guéri de manière non conventionnelle
Je voyage beaucoup et vis normalement.
et/ou naturelle, parlez-nous en ! À noter que j’ai appliqué mon traitement sans manquer
Nous attendons vos témoignages à l’adresse : un seul jour avec obstination et rigueur, et que depuis ma
redactionabe@snieditions.com guérison je fais, environ chaque mois, une cure d’une se-
ou par courrier maine d’amandes d’abricots et de vitamine C afin d’écarter
RÉDACTION ALTERNATIF BIEN-ÊTRE tout risque de récidive.
CS 70074 - 59963 CROIX Cedex France

proc ha ine m ent d ans A BE A LT E R N AT I Fb i e n • ê t re


Revue mensuelle - Numéro 143 - Août 2018
Directeur de la publication : Vincent Laarman
Rédacteur en chef : Rodolphe Bacquet
• Améliorer sa mémoire à tout âge, c’est possible Éditrice : Anne Prunet
Mise en page : Isabelle Pillet
• Faut-il prendre de la mélatonine ? Santé Nature Innovation - SNI Éditions SA
Adresse : Am Bach 3, 6072 Sachseln – Suisse
• 4 automassages pour améliorer sa santé cardiaque Registre journalier N° 4835 du 16 octobre 2013
CH-217.3.553.876-1 – Capital : 100.000 CHF
• J’ai testé le « Kiaï », le cri qui tue Abonnement annuel : 54 euros en France métropolitaine
• Faut-il croire en la biologie totale ? Abonnements : pour toute question concernant votre abonnement,
contactez le service client :
par téléphone au +33 (0)1 58 83 50 73
par mail à http://www.santenatureinnovation.com/contact/
par courrier à SNI Éditions - CS 70074 -59963 Croix Cedex - FRANCE
ISSN 2504-4869 - CPPAP 0121 N 08427

Avis aux lecteurs : Alternatif Bien-Être, publication gérée par SNI Éditions,
a pour mission de vulgariser des informations dans le domaine de la santé
et du bien être. Les informations fournies dans ce magazine sont destinées à
améliorer et non à remplacer la relation qui existe entre le lecteur du magazine
et son médecin.
ALTERNATIFbien • être 33