Vous êtes sur la page 1sur 40
Certu
Certu

Fiches destinées à donner une information rapide. La contrepartie est le risque d’approximation et la non exhaustivité. Pour plus de précisions, il convient de consulter les ouvrages cités en référence.

il convient de consulter les ouvrages cités en référence. Stationnement des vélos Novembre 201 0 Recueil
il convient de consulter les ouvrages cités en référence. Stationnement des vélos Novembre 201 0 Recueil

Stationnement des vélos

Novembre

201 0

Recueil de fiches
Recueil de fiches

Stationnement des vélos sur les espaces privés et publics

13

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Transformation d’une loge de concierge en local à vélos dans un immeuble ancien en copropriété à Lyon

14

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Local vélos dans un immeuble locatif social public du Grand Lyon à Fontaines/Saône

15

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Gestion des locaux vélos par un bailleur social Le cas de Nantes-Habitat

16

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Locaux vélos dans la résidence «Marie-Annick » Commune de Saint-Médard-en-Jalles (33)

19

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Création d’abris vélos en courette dans un immeuble locatif social public en secteur sauvegardé de Tours

20

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Création d’un local vélos par récupération de la voûte d’un immeuble locatif social public à Tours

21

- Stationnement vélos dans les logements collectifs Exemple de la ville de Chambéry

22

- Stationnement collectif de vélos La Bicycletterie à Bordeaux

Pour information

DISPOSITIONS SUR LE STATIONNEMENT DES VÉLOS DANS LES BATIMENTS INTRODUITES DANS LE CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION PAR LA LOI N° 2010-788 DU 12 JUILLLET 2010 PORTANT ENGAGEMENT NATIONAL POUR L'ENVIRONNEMENT

Article L111-5-2 Créé par la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 - art. 57

I. Toute personne qui construit un ensemble d'habitations équipé de places de stationnement

individuelles couvertes ou d'accès sécurisé le dote des gaines techniques, câblages et dispositifs de sécurité nécessaires à l'alimentation d'une prise de recharge pour véhicule électrique ou hybride rechargeable et permettant un comptage individuel, ainsi que des infrastructures permettant le stationnement sécurisé des vélos.

II. Toute personne qui construit un bâtiment à usage tertiaire constituant principalement un lieu

de travail et équipé de places de stationnement destinées aux salariés dote une partie de ces places des gaines techniques, câblages et dispositifs de sécurité nécessaires à l'alimentation

d'une prise de recharge pour véhicule électrique ou hybride rechargeable ainsi que des infrastructures permettant le stationnement sécurisé des vélos.

III. L'obligation prévue aux I et II s'applique aux bâtiments dont la date de dépôt de la demande de permis de construire est postérieure au 1 er janvier 2012. Un décret en Conseil d'État fixe les modalités d'application du présent article, notamment le nombre minimal de places visées au II selon la catégorie de bâtiments.

Article L111-5-3 Créé par la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 - art. 57

Des équipements permettant la recharge de véhicules électriques ou hybrides ainsi que des infrastructures permettant le stationnement sécurisé des vélos doivent être installés dans les bâtiments existants à usage tertiaire et constituant principalement un lieu de travail, lorsqu'ils sont équipés de places de stationnement destinées aux salariés, avant le 1 er janvier 2015.

Un décret en Conseil d'État précise les conditions et les modalités d'application du présent article. Il fixe notamment les catégories de bâtiments soumis à cette obligation, le nombre minimal de places de stationnement qui font l'objet de l'installation selon la catégorie de bâtiments et les conditions de dérogation en cas d'impossibilité technique ou de contraintes liées à l'environnement naturel du bâtiment.

.

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page2

 

INTERFACE

Certu

URBANISME

DÉPLACEMENTS

Interface Urbanisme Déplacements Programme du ministère des Transports, de l’Équipement, du Tourisme et de la Mer piloté par la DGUHC, la DGMT et la DSCR

7

Le stationnement des vélos sur les espaces privés et publics

Stationner son vélo sur les espaces privés :

une condition essentielle de la pratique du vélo, même si les deux types de stationnement –sur espace privé et espace public– sont indispensables et complémentaires.

et espace public– sont indispensables et complémentaires. Une fiche pour les décideurs, instructeurs de permis de

Une fiche pour les décideurs, instructeurs de permis de construire, promoteurs, bailleurs, architectes…

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page3

1. LA PROBLÉMATIQUE

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page3 1. LA PROBLÉMATIQUE

1.1.

L’importance du stationnement vélo

Toutes les catégories de cyclistes (quotidiens, occasionnels, cyclosportifs, adultes, enfants…) sont concernées par le stationne- ment à domicile. Au total, ce sont plus de 22 millions de vélos, soit presque autant que de voitures, auxquels il faut offrir un espace de stationnement pratique et sûr.

Le stationnement sur les lieux de travail et d’études revêt également une grande importance. Il correspond à une nécessité pour les cyclistes qui ont fait ou voudraient faire le choix du vélo pour leurs déplacements quotidiens.

1.2.

Les différents types de stationnement

Le stationnement sur l’espace privé relève de deux types de besoins :

• stationnement de longue durée le jour, sur les lieux de travail et d’études ;

• stationnement de longue durée, le jour et la nuit, au domicile.

1.3. Les difficultés de stationnement

3 3
3
3

>Local à vélos utilisé aussi comme débarras, et dépourvu de tout système d’accroche (Clermont-Ferrand - ADETEC).

Outre les efforts consentis pour porter leurs vélos, les cyclistes doivent également composer avec de nombreux conflits de

voisinage et, pire encore, avec des vols à répétition.

Les cyclistes ne disposent que trop rarement d’espaces de stationnement pratiques et sûrs, et rencontrent de ce fait de nombreuses difficultés pour garer leur vélo. Ils ont donc souvent recours à divers expédients satisfaisants ni pour eux, ni pour la collectivité : sur leur balcon, dans leur cave, dans les halls d’entrée, les cours d’immeubles…

4 4 >Le balcon comme seul lieu de stationnement (Chamalières - ADETEC).
4
4 >Le balcon comme seul lieu de stationnement (Chamalières - ADETEC).

1.4. Le vol de vélos

5
5

Près de la moitié des vols de vélos a lieu sur des espaces privés (domicile, lieu de travail ou d’études). Le vol constitue le deuxième obstacle à l’usage du vélo en ville après l’insécurité routière, et constitue même le premier facteur dissuasif pour les cyclistes réguliers. Pour preuve, une victime sur cinq ne rachète pas de vélo après un vol. La mise en place de solutions adaptées sur le domaine privé devient une condition sine qua non du développement de l’usage du vélo.

5
5

>Un vélo garé dans un escalier d’immeuble peut gêner les résidents et occasionner des dégradations (Chamalières - ADETEC).

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page4

2. LES ASPECTS RÉGLEMENTAIRES

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page4 2. LES ASPECTS RÉGLEMENTAIRES

2.1.

Ce que dit le législateur

2.1.1. Le stationnement des vélos a sa place dans le Plan

de Déplacements Urbains (PDU)…

Désormais, au titre de la loi Solidarité et Renouvellement Urbains (SRU), le PDU “précise, en tenant compte de la destination des bâtiments, les limites des obligations imposées par les PLU et les plans de sauvegarde et de mise en valeur en matière de réalisation d’aires de stationnement pour les véhicules motorisés, et les minima des obligations de stationnement pour les véhicules non motorisés“.

2.1.2. … Et dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Dans l'article 12 des PLU, les communes peuvent définir des règles de stationnement spécifiques au vélo pour les constructions ou installations neuves et pour la réfection ou le changement d'usage de constructions ou installations existantes dans la mesure où les travaux envisagés ont un impact sensible et direct sur le besoin en stationnement des vélos.

6
6

2.2. Vérifier la bonne application des règles

Lors de l’instruction des permis de construire par les communes, ou par l’État pour ceux relevant de sa compétence, une atten- tion particulière doit être portée sur la réalisation des emplace- ments vélos, au même titre que pour les places de stationnement

automobile.

Selon cette logique, l’instructeur vérifiera :

• la conformité du nombre de places de stationnement vélo prévu avec le ratio du PLU ;

• la localisation des emplacements (proximité des bâtiments…) et leur accessibilité ;

• l’organisation fonctionnelle des lieux.

6
6

>Un garage à vélos bien situé par rapport au bâtiment et facile d’accès (Grenoble - L. Faure).

2.3.

Des ordres de grandeur pour les ratios à intégrer

dans les documents d’urbanisme

Compte tenu du niveau de pratique du vélo et de la qualité des aménagements cyclables, les besoins de stationnement diffèrent d’une ville à l’autre, de même que d’un quartier à l’autre au sein d’une même agglomération. Pour autant, il est indispensable de garantir partout une offre de stationnement minimale, y compris dans les secteurs les plus excentrés.

Les capacités de stationnement souhaitables évoquées ci-après sont indicatives, offrant des repères aux collectivités qui le cas échéant les adapteront au contexte.

2.3.1. Les logements

Les PLU fixant déjà des ratios pour le stationnement des vélos retiennent généralement 1 à 1,5 m 2 par logement. Mais les types de logements d’un immeuble à l’autre sont souvent très variables, si bien que les ratios n’expriment pas la même réalité selon les lieux. Sachant que 50 % des ménages possèdent au moins un vélo, les capacités de stationnement suivantes paraissent réalistes :

Types de logement Places à prévoir Chambre ou studio 0,5 à 1 F1 ou F2
Types de logement
Places à prévoir
Chambre ou studio
0,5 à 1
F1 ou F2
0,5 à 1
F3
1 à 1,5
F4
1,5 à 2
F5 et plus
2 à 2,5

Le stationnement d’un vélo avec un arceau réclame une surface d’1,5 à 2 m 2 , espace de manœuvre compris, alors qu’un box pour une voiture particulière occupe 15 à 20 m 2 .

2.3.2. Les établissements scolaires et universitaires

Les élèves et les étudiants constituent des catégories susceptibles d’utiliser massivement le vélo. Il est donc important de leur garantir une offre de stationnement conséquente sur leurs lieux d’études. Et ce, d’autant plus que cette offre peut également intéresser le personnel enseignant et administratif.

Le nombre de places nécessaires diffère selon les tranches d’âge. Les plus jeunes ne sont pas encore aguerris à l’usage du vélo. Les étudiants ont quant à eux des pratiques de déplacement variées et habitent plus ou moins près de leur lieu d’étude. C’est donc logi- quement dans les collèges et lycées que les places de stationnement pour vélos (et le cas échéant pour cyclomoteurs) doivent être les plus nombreuses.

Types d’établissement Une place pour… Écoles primaires 8 à 12 élèves Collèges et lycées 3
Types d’établissement
Une place pour…
Écoles primaires
8 à 12 élèves
Collèges et lycées
3 à 5 élèves
Universités
5 à 8 étudiants

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page5

2. LES ASPECTS RÉGLEMENTAIRES (suite)
2. LES ASPECTS RÉGLEMENTAIRES (suite)

2.3.3. Les lieux de travail

Quoique fluctuant, le nombre d’emplois dans les entreprises et administrations reste le critère le plus fiable pour estimer les besoins de stationnement des employés. En tablant sur une part de marché de 20 % des déplacements domicile-travail effectués en vélo, il faudrait prévoir en moyenne une place de stationnement pour 5 salariés. L’offre de stationnement vélos s’inscrit dans une démarche plus globale visant à proposer aux salariés différentes alternatives à l’utilisation exclusive de l’automobile sur les trajets domicile-travail (covoiturage, navettes de transports collectifs…). Les entreprises qui s’engagent dans une démarche de type plan de mobilité recon- naissent que la réduction des espaces dévolus aux voitures améliore l’environnement de l’entreprise, la qualité de ses abords et permet d’importantes économies.

7 7
7
7

>Une dizaine de vélos garés facilement sur un emplacement voiture (Clermont-Ferrand - ADETEC).

3. CHOIX D’IMPLANTATION, CONFIGURATION ET ÉQUIPEMENTS

3. CHOIX D’IMPLANTATION, CONFIGURATION ET ÉQUIPEMENTS 3.1. Caractéristiques générales Pour satisfaire les
3. CHOIX D’IMPLANTATION, CONFIGURATION ET ÉQUIPEMENTS 3.1. Caractéristiques générales Pour satisfaire les

3.1. Caractéristiques générales

Pour satisfaire les besoins des usagers, les garages à vélos doivent répondre à plusieurs critères :

1. être situés à proximité immédiate des entrées pour réduire les trajets au minimum : une cinquantaine de mètres tout au plus. Les parcs à vélos relégués en bout de terrain ou au fond d’un parking resteront inutilisés.

2. être bien visibles et clairement signalés.

3. être de préférence situés en rez-de-chaussée et faciles d’accès, c’est-à-dire épargner aux cyclistes le franchissement de marches d’escalier, ou encore de plusieurs portes, en particulier celles dotées d’un ferme-porte, toujours lourdes à manœuvrer.

4. quelles que soient leur forme et leur dimension, être couverts et éclairés.

5. comporter des systèmes d’attache efficaces permettant d’arrimer à la fois la roue et le cadre du vélo à un point fixe. Il faudra privi- légier les systèmes simples aux systèmes sophistiqués (l’arceau offre un excellent compromis entre stationnement sécurisé, coût et consommation d’espace).

6. faire l’objet d’une recherche en matière de design et d’intégration au site.

Message 80 cm logo de la ville, de l’entreprise, du commerce, de l’école Ø 4
Message
80
cm
logo
de la ville,
de l’entreprise,
du commerce,
de l’école
Ø 4 cm
15
à
30
cm
45 cm
>Source : ADETEC

À côté de ces principes de base, il existe des spécificités propres aux lieux de résidence et de travail/d’étude.

8
8

3.2. Stationnement sur les lieux de résidence

Pour une sécurité optimale, les locaux doivent impérativement être clos et couverts, en préférant pour les espaces extérieurs des structures à claire-voie. Les locaux de petite taille sont préférables aux grandes structures :

au-delà d’une vingtaine de vélos, le risque de vol s’accroît. C’est pourquoi on garantira par exemple un local par cage d’escalier dans les grandes copropriétés.

9
9
8
8

>Local à vélos bien intégré au site (Vienne - Certu).

9
9

>Box individuels grillagés, faciles à entretenir et conformes aux normes de sécurité imposées par le plan Vigipirate, le contenu des box étant visible de l’extérieur (Bourgoin - Certu).

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page6

3. CHOIX D’IMPLANTATION, CONFIGURATION ET ÉQUIPEMENTS (suite)
3. CHOIX D’IMPLANTATION, CONFIGURATION ET ÉQUIPEMENTS (suite)

3.3. Stationnement sur les lieux d’études et de travail

10 10 >Box collectif grillagé bien visible (Grenoble - L. Faure).
10
10 >Box collectif grillagé bien visible (Grenoble - L. Faure).

Dans le cas de sites de grande dimension comportant plusieurs bâtiments comme les universités, on veillera à créer plusieurs espaces de stationnement pour conserver l’application du principe de proximité. Moins sûrs que les locaux fermés, les garages à vélos “ouverts” peuvent convenir, à condition toujours d’être couverts et éclairés. Des lampadaires régulièrement disposés et s’allumant à la tombée de la nuit garantiront l’éclairage. Les matériaux utilisés pour les garages à vélos non fermés doivent être transparents pour que les vélos restent le plus visible possible, et de préférence incassables pour éviter les actes de vandalisme. Enfin, les parcs de stationnement sur les lieux d’études et de travail, quelles que soient leurs caractéristiques, peuvent être plus grands que sur les lieux de résidence (plusieurs dizaines de vélos).

11
11

3.4. L’aménagement intérieur des locaux

12
12
12
12

>Local à vélos dans une cité universitaire (Grenoble - L. Faure).

Les locaux communs dans les résidences doivent être le plus fonctionnel possible pour accueillir les vélos et à la rigueur les pous- settes, mais ne pas comporter “d’angles morts” propices aux dépôts de toutes sortes. Compte

tenu de la forme des locaux et

de l’espace disponible, le station- nement pourra être organisé de différentes façons.

Pour une meilleure sécurité, il est préférable que les locaux s’ouvrent avec une porte métallique. De plus, il faudra s’assurer que personne ne puisse s’introduire dans le local par des fenêtres mal protégées.

11
11

>Local à vélos dans une entreprise (Clermont-Ferrand - ADETEC).

0,50 m 5,00 m 0,75 m 1,35 m 1,00 m 45° 2,95 à 3,35 m
0,50 m
5,00 m
0,75 m
1,35 m
1,00 m
45°
2,95 à
3,35 m
0,50 m
2,3 m
1,40 m
4,10 m
0,90 m
1,40 à
1,80 m
5,55 m
5,00 m
0,50 m
0,75 m
1,35 m
2,80 m
45°
1,85 m
1,80 m
1,40 m
>Source : ADETEC

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page7

4. LES MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page7 4. LES MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

4.1. Accès et contrôle sur…

4.1.1. Les lieux de résidence

Généralement, dans le cas de locaux fermés, n’importe quel résident qui le souhaite peut disposer de la clé d’accès, même s’il n’est pas lui-même possesseur d’un vélo. Un tel fonctionnement multiplie les risques de vol. Face à ce risque, deux pistes méritent d’être suivies :

Dès lors, l’utilisation du garage à vélos procède d’une démarche volontaire qui responsabilise automatiquement ses utilisateurs.

4.1.2. Les lieux d’étude

Dans les établissements dotés de locaux à vélos fermés, la gestion des clés peut être assurée par les surveillants, ceux-ci ouvrant le garage à vélos aux heures d’entrée et de sortie.

• faire inscrire les personnes voulant garer leur vélo sur un registre, géré par le
• faire inscrire les personnes voulant garer leur vélo sur un registre,
géré par le (ou la) concierge ou le syndic ;
• une caution pourrait être réclamée aux propriétaires de vélos
en échange du passe (plutôt qu’une clé) donnant accès au local.
4.2.
Réglementation
Le syndic de copropriété doit édicter un règlement précis sur
l’utilisation et la destination du local à vélos. Celui-ci, comme son
nom l’indique, est destiné aux vélos. Mais les poussettes et
deux-roues motorisés légers (mobylettes et scooters) peuvent y être
admis. Par contre, tous les objets hétéroclites qui transforment
les garages à vélos en débarras sont à bannir. Selon cette logique,
4.3. Maintenance
Le local à vélos doit être entretenu régulièrement au même titre que
les autres parties communes de l’immeuble (escaliers…). Le syndic

les vélos “épaves” qui occupent inutilement de la place seront également interdits. Enfin, le règlement précisera les conditions d’attribution du passe. Afin que nul n’ignore le contenu du règlement, celui-ci sera affiché visiblement à l’intérieur du local, et dans le hall d’entrée de l’immeuble à côté du règlement de copropriété.

devra veiller à ce qu’il en soit ainsi, les résidents ayant la possibilité de faire appel à ce dernier en cas de mauvais état du local à vélos.

5. LES ASPECTS FINANCIERS

mauvais état du local à vélos. 5. LES ASPECTS FINANCIERS 5.1. Les coûts d’investissement 5.1.1. Équipements

5.1. Les coûts d’investissement

5.1.1. Équipements préconisés

Les coûts suivants ne prennent en compte ni le prix du terrain ni celui de l’installation :

• arceau = 70 t (soit 35 t par vélo) ;

• box individuel ou tambour = 300 à 900 t par vélo ;

• box collectif = 150 à 600 t par vélo.

5.1.2. Local “en dur”

Tous frais compris, un local “en dur” a un prix de revient de 1 300 à 1 600 t par vélo. À titre de comparaison, une place de stationne- ment automobile en ouvrage coûte 10 000 à 20 000 t , soit 10 fois plus cher en moyenne. La différence avec les box individuels et collectifs est plus importante encore : de 15 à 100 fois plus cher.

5.2.

Les possibilités de financement

Lors de la réhabilitation de logements par leurs propriétaires privés, bailleurs ou occupants, et dans le cadre des Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH), l’Agence Nationale d’Améliora-

tion de l’Habitat (ANAH) subventionne l’installation de dispositifs de stationnement vélo. Il est important que les propriétaires soient tenus informés de cette possibilité.

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page8

6. COMMENT PROCÉDER AVEC L’EXISTANT ?

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:47 Page8 6. COMMENT PROCÉDER AVEC L’EXISTANT ?
13 13 >Box collectif grillagé équipé d’arceaux, installé dans un parking
13
13 >Box collectif grillagé équipé d’arceaux, installé dans un parking

souterrain (Grenoble - T. Tampardon).

Dans les secteurs complètement dépourvus d’espace de station- nement ou insuffisamment équipés, il convient de faire l’inventaire de tous les espaces à même d’accueillir des vélos. Différentes pistes sont à explorer.

Avant d’envisager la construction de locaux, il faut d’abord chercher à réutiliser les locaux existants inoccupés, comme par exemple les loges de concierge. Autre possibilité :

Dans les immeubles de petite taille ou dans les secteurs déjà pourvus d’une offre minimale de stationnement, des solutions ponctuelles seront recherchées, telles que l’installation de box individuels ou tambours dans les espaces disponibles (sous un escalier, dans un renfoncement de porte…). On veillera à ce que les box soient suffisamment larges (1 m) pour accueillir un vélo avec sacoches ou porte-bébé.

15 15 >L’espace public peut aussi être utilisé pour accueillir
15
15 >L’espace public peut aussi être utilisé pour accueillir

des vélos (Pays-Bas - J. Kuipers).

l’utilisation des celliers présents à chaque étage de certains immeubles, si tant est que des
l’utilisation des celliers
présents à chaque
étage de certains
immeubles, si tant
est que des ascen-
seurs assez profonds
pour accueillir un
vélo d’adulte puissent
y conduire.
pour accueillir un vélo d’adulte puissent y conduire. 14 L’installation de box sur les parkings automobiles
14
14

L’installation de box sur les parkings automobiles peut également être envisagée. Si les parkings n’existent qu’en sous-sol ou à l’étage, ils pourront le cas échéant être utilisés s’ils satisfont aux conditions minimales d’accessibilité (présence d’une goulotte le long des escaliers), de confort (éclairage efficace) et de sécurité (box fermé). Tout comme pour les celliers à l’étage, la solution du parking souterrain ou en hauteur contrevient à la “règle” du rez-de-chaussée, mais peut néanmoins convenir si l’accessibilité est correcte (pente inférieure à 6 %, si possible).

14
14

>Escalier équipé de goulottes facilitant l’accès au local

à vélos situé à l’étage (Strasbourg - A. Couty).

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:46 Page1

7. VERIFIER L’EFFICACITE DU SYSTEME

PlaquetteVelo061222:PlaquetteVeloV6 18/11/10 17:46 Page1 7. VERIFIER L’EFFICACITE DU SYSTEME

déc. 2006

Page1 7. VERIFIER L’EFFICACITE DU SYSTEME déc. 2006 Avant toute réalisation, les constructeurs devront

Avant toute réalisation, les constructeurs devront s’assurer que l’espace de stationnement prévu dans leur projet est :

• bien identifiable et signalé,

• proche de l’entrée du bâtiment,

• accessible,

• éclairé,

• fonctionnel,

• équipé de systèmes de fixation performants.

16 16 >Box collectif abrité, bien en vue, signalé et situé près d’une entrée
16
16 >Box collectif abrité, bien en vue, signalé et situé près d’une entrée
17 17 >Garage à vélos “ouvert”, éclairé, signalé et couvert (Brignais - ADETEC). Ce document
17
17 >Garage à vélos “ouvert”, éclairé, signalé et couvert (Brignais - ADETEC).
Ce document a été réalisé par le bureau d’études ADETEC
avec la collaboration du Club des villes cyclables,
de l’Association des départements cyclables, de la FUBICY,
de l’ANAH, de l’AGURAM et de la DDE de l’Isère.
Interface Urbanisme Déplacements
Programme du ministère des Transports, de l’Équipement,
du Tourisme et de la Mer
piloté par la DGUHC, la DGMT et la DSCR

De la même façon, les constructeurs devront éviter dans leurs projets :

• Les garages isolés, loin des regards.

• Les garages non couverts, comme c’est le cas de certains box collectifs. Non seulement les vélos y sont soumis aux intempéries, mais en plus la sécurité est loin d’être optimale.

• Les locaux inadaptables, suite à une augmentation des effectifs.

C’est pourquoi, lors de l’installation de parcs de stationnement dans les établissements d’enseignement ou dans les entreprises, il faut prévoir une réserve d’espace permettant d’accroître le nombre de places de 10 à 15 %.

Certu centre d’Études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier - 69456 Lyon Cedex 06 tél. 04 72 74 58 00 - télécopie 04 72 74 59 00 www.certu.fr

(Colombes - ADETEC).

télécopie 04 72 74 59 00 www.certu.fr (Colombes - ADETEC). IUD La préparation, puis la mise
IUD La préparation, puis la mise en œuvre de la loi SRU ont mis à
IUD
La préparation, puis la mise en œuvre de la loi SRU ont mis à jour la nécessité de renforcer
les liens entre urbanisme et déplacements et d’établir une culture partagée et reconnue,
tant par l’État que par les collectivités locales.
Pour répondre à ce besoin, un programme portant sur l’Interface entre l’Urbanisme et
les Déplacements (IUD) et comprenant 10 thèmes, a été commandé au Certu par plusieurs
directions d’Administration centrale appartenant au ministère des Transports, de l’Équipement,
du Tourisme et de la Mer, au ministère de l’Écologie et du Développement durable et au
ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement. Son objectif principal est de
produire des documents méthodologiques pour les collectivités locales et les services
déconcentrés de l’État.
Thèmes abordés :
1. Suites de la loi SRU dans le champ de la planification sur la thématique déplacements
2. Politiques de stationnement
3. Intégration des pôles d'échanges du transport en commun dans l'espace urbain
4. Impact des mesures PDU sur la vie économique et les commerces
5. Prise en compte des déplacements dans les contrats territoriaux
6. Diagnostics déplacements dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville
7. Aménagement urbain et sécurité des déplacements
8. Suivi de la mobilité locale (mobilité urbaine et périurbaine)
9. Formation des services sur les interfaces urbanisme-déplacements
10. Effet de serre, politiques de déplacements et organisation urbaine

Certu

Cette fiche est destinée à donner une information rapide. La contrepartie est le risque d’approximation et la non exhaustivité. Pour plus de précisions, il convient de consulter les ouvrages cités en référence.

exhaustivité. Pour plus de précisions, il convient de consulter les ouvrages cités en référence.  Certu

Certu 2009/59

les ouvrages cités en référence.  Certu 2009/59 F ICHE n°13 Fiche Vélo octobre 2009 Le

FICHE n°13

Fiche Vélo

octobre

2009

Le stationnement des vélos dans les logements collectifs

Transformation d’une loge de concierge en local à vélos dans un immeuble ancien en copropriété à Lyon

32 emplacements vélos sur 22 m 2 pour 20 logements

Lyon 32 emplacements vélos sur 22 m 2 pour 20 logements Caractéristiques de l’immeuble • Situation

Caractéristiques de l’immeuble

Situation : Lyon 6 ème , à proximité du parc de la Tête d’Or et des berges du Rhône nouvellement aménagées pour les modes doux. Ce quartier dense est desservi par des rues équipées de bandes cyclables.

Année de construction : 1951.

20 logements : essentiellement des propriétaires occupants. L'immeuble connait un renouvel- lement de ses résidents par des couples plus jeunes avec enfants. Il abrite actuellement 59 personnes (enfants compris).

Certu Fiche Vélo

1/3

Source : CETE de Lyon - Architecte Paul Bacconnier

Vélo 1/3 Source : CETE de Lyon - Architecte Paul Bacconnier Source : CETE de Lyon

Source : CETE de Lyon

FICHE n°13 - Le stationnement des vélos dans les logement collectifs - octobre 2009

Description du local

Description du local Accès rue direct (existence d'un second accès par l'immeuble) - Source : CETE

Accès rue direct (existence d'un second accès par l'immeuble) - Source : CETE de Lyon

Date de création : Printemps 2008

Situation :

Ancienne loge de concierge en rez-de-chaussée.

Accès : Deux - l'un direct à partir de la rue via le porche reliant la cour intérieure (parking) ; - le second ouvrant sur le hall, à côté de l’ascenseur desservant les logements. Les pièces communes ont toutes la même clé,le porche et le hall d'entrée sont accessibles par digicode.

Superficie : environ 22 m 2 (L = 5,50 m, l = 4,50 m et 3,50 m)

Équipement : support de 12 crochets pour vélos suspendus + 1 râtelier au sol pour 10 places. Également 1 porte-manteau pour casques.

Capacité : 32 places 22 places avec supports + espace pour 10 vélos sur béquilles.

Éclairage : automatique par capteurs de présence.

Autre confort : local chauffé, pompes en libre service, carrelage au sol, paillasson côté hall d’entrée.

Coût : (équipement de rangement des vélos) en 2008 : 798 euros TTC (voir § travaux)

Organisme gestionnaire : local commun pris en charge par la copropriété et géré par le syndic.

pris en charge par la copropriété et géré par le syndic. Source : CETE de Lyon

Source : CETE de Lyon

Quelques éléments d'usage

Occupation : Local complet occupé en permanence où sont garés une trentaine de vélos. Certains crochets (1 à 2) moins accessibles par la présence des vélos sur béquilles sont souvent délaissés. D’un mutuel accord, le rangement des vélos s’effectue en fonction de la fréquence d’utilisation et de l’âge du cycliste (ou de la capacité physique à pouvoir dégager le vélo, notamment pour les crochets).

Autres locaux utilisés : Les vélos à roulettes des jeunes enfants et les trottinettes sont rangés dans un autre local, celui des produits d’entretien. Les vélos rarement utilisés sont laissés dans les caves.

Autre besoin : Les poussettes « remontent » dans les logements.

Entretien : Encombré par les vélos, cet espace ne peut être facilement entretenu par le personnel chargé des parties communes.Il est demandé aux occupants de faire le nécessaire pour satisfaire à la propreté du lieu. Le bénévolat reste cependant une garantie de la bonne gestion du local.

Un plus nécessaire : Ce local est aussi l’occasion de créer du lien social. Des sorties loisirs sont organisées de temps en temps. La bonne entente qui existe entre les copropriétaires, en particulier cyclistes, facilite le bon fonctionnement du local.

cyclistes, facilite le bon fonctionnement du local. Affichette réalisée par une copropriétaire Source : CETE

Affichette réalisée par une copropriétaire

du local. Affichette réalisée par une copropriétaire Source : CETE de Lyon Certu Fiche Vélo 2/3

Source : CETE de Lyon

Certu centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions

publiques

9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 téléphone :

04 72 74 58 00 télécopie :

04 72 74 59 00 www.certu.fr

© 2009 Certu

La reproduction totale ou partielle du document doit être soumise à l’accord préalable du Certu.

Le Certu appartient au Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM

appartient au Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Travaux d’aménagement du local • Éléments

Travaux d’aménagement du local

Éléments déclencheurs : 2 raisons principales,

d’une

loge

de

Démarche

quelques

copropriétaires.

La loge faisant partie des parties communes, la transformation du local a été votée (et acceptée) en assemblée générale :

:

L’initiative

revient

à

-Opportunité

inoccupée depuis 5 ans. Selon la régie d’immeubles assurant le syndic, le coût d’un service de concierge s’amortit à partir de 40 logements et se justifie surtout pour des résidents majoritairement âgés.

Par ailleurs, ces anciennes loges ont de petites superficies et ne correspondent plus au confort actuel pour accueillir un couple. - Besoin de plus en plus important d'un lieu facilement accessible et sécurisé pour garer des vélos utilisés quotidiennement.

L’aménagement d’itinéraires cyclables dans le quartier, dont les berges du Rhône depuis mai 2007 et le renouvellement des propriétaires par de couples jeunes avec enfants,peuvent expliquer ce besoin.

concierge

- suppression du poste de concierge ;

- changement

de

destination

en

local

à

vélo

(+ vente d'une autre partie de la loge).

Autre argument convaincant : la certitude que ce local apportait une plus value aux logements en cas de revente.

Travaux : La loge se situait sur 2 niveaux et l’étage supérieur intéressait un propriétaire pour l’agrandissement de son logement. Les travaux comprenaient la démolition des cloisons, des sanitaires et des escaliers, la réfection du réseau électrique et la rénovation des peintures.

La pose des équipements pour garer les vélos a terminé l'aménagement. Les copropriétaires ont participé par leur présence au bon déroulement des travaux.

Coût : le rachat d’une partie de la loge a financé les travaux de réfection du local. Ce montant financier ne nous a pas été fourni.

du local. Ce montant financier ne nous a pas été fourni. Pendant les travaux - Source

Pendant les travaux - Source : habitante de l’immeuble

Pendant les travaux - Source : habitante de l’immeuble Crochets - Source : CETE de Lyon
Pendant les travaux - Source : habitante de l’immeuble Crochets - Source : CETE de Lyon
Pendant les travaux - Source : habitante de l’immeuble Crochets - Source : CETE de Lyon

Crochets - Source : CETE de Lyon

Porte-manteaux pour les casques Source : CETE de Lyon

Aujourd’hui - Source : CETE de Lyon

Source : CETE de Lyon Aujourd’hui - Source : CETE de Lyon A UTEUR DE LA

AUTEUR DE LA FICHE

Josiane Laville CETE Lyon 04 74 27 51 34

josiane.laville@developpement-durable.gouv.fr

Certu Fiche Vélo

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F.Tortel), Normandie Centre (S. Febvre - JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX.Vazquez).

3/3

FICHE n°13 - Le stationnement des vélos dans les logement collectifs - octobre 2009

PAO : A. Jardot - CETE NC

Certu

Cette fiche est destinée à donner une information rapide. La contrepartie est le risque d’approximation et la non exhaustivité. Pour plus de précisions, il convient de consulter les ouvrages cités en référence.

exhaustivité. Pour plus de précisions, il convient de consulter les ouvrages cités en référence.  Certu

Certu 2009/61

les ouvrages cités en référence.  Certu 2009/61 F ICHE n°14 Fiche Vélo octobre 2009 Stationnement

FICHE n°14

Fiche Vélo

octobre

2009

Stationnement vélos dans les logements collectifs

Local vélos dans un immeuble locatif social public du Grand Lyon à Fontaines/Saône

4 locaux communs de 50 à 80 m 2 pour 131 logements

Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

Philosophie de l'organisme

L'ouverture du local à vélos est conditionnée par l'expression d'un besoin réel des habitants et un usage qui n'engage pas la sécurité de l'immeuble.

La plupart des immeubles du parc de Grand Lyon Habitat (ex OPAC Grand Lyon) peuvent abriter un local collectif pour garer les vélos : soit les immeubles en sont déjà pourvus, soit une cave bien placée peut être aménagée, soit un abri peut être annexé à l'immeuble.

L'organisme s'efforce toujours de trouver une solution.

La demande doit provenir des locataires par le relais de l'association de quartier. Cette demande englobe le plus souvent les 2 roues motorisés, ceux – ci pouvant être acceptés si le local est pourvu d'une ventilation.

Certu Fiche Vélo

1/3

Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

L'accord de la majorité des locataires est nécessaire.Les règles d'usage sont précisées, notamment vis-à-vis du garage des 2 roues motorisés ou des quads,et du dépôt des encombrants qui reste toujours interdit. Le risque d'incendie est une préoccupation très forte, et une utilisation abusive du local peut entrainer sa fermeture.

FICHE n°14 - Local vélos dans un immeuble locatif social public - octobre 2009

Caractéristiques de la résidence

Situation : La résidence se compose de 7 bâtiments.

Elle est située en bord de Saône, à la périphérie nord de l'agglomération lyonnaise. Cette résidence, comme la plupart de celles de Grand Lyon Habitat, possède des espaces verts et des parking privatifs.

Des aménagements cyclables existent ponctuellement le long du quai de Saône.

Année de construction : décennie 1970.

La résidence comprend 131 logements, du T2 au T4.

Quatre locaux communs, de surface variable sont aménagés pour abriter les vélos,soit en moyenne,1 local pour 32 logements.

Description du local

Les 4 locaux communs de la résidence ont des caractéristiques identiques, hormis la surface. Deux accès contigus au hall d'entrée existent, l'un directement à partir de l'extérieur, le second ouvrant sur le hall.

partir de l'extérieur, le second ouvrant sur le hall. Source : CETE de Lyon Les portes
Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

Les portes d'entrée de l'immeuble et du local ont la même clé.

La sécurisation des entrées par digicode est réalisée dans la plupart des immeubles du parc du Grand Lyon Habitat, au demeurant refusée par les locataires de cette résidence.

Superficie :

Local commun de grande dimension, entre 50 et 80 m 2 suivant les allées.

Équipement :

Une vingtaine de râteliers (soit environ 0,66 par logement).

Capacité :

- 20 vélos avec supports,

- un espace pour des vélos sur béquilles

- un espace pour 5 à 6 motos ou scooters.

L'espace de circulation est confortable.

Éclairage : par plafonnier. Des fenêtrons éclairent également le local.

Autre confort :

L'aménagement du local reste rudimentaire, d'autres travaux de réfection du parc immobilier mobilisant les investissements disponibles.

Organisme gestionnaire :

Grand Lyon Habitat est propriétaire de la résidence.

Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

Quelques éléments d'usage

Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

Occupation :

Vélos et 2 roues motorisés se partagent l'espace ; les vélos, bien plus nombreux, témoignent du niveau d'équipement des ménages.

Autre besoin :

Les poussettes peuvent être stockées dans le local. Les locaux visités n'en abritaient pas, celles–ci restant dans les logements.

Entretien :

Il est pris en charge par le personnel chargé de l'entretien des parties communes. Le balayage est assuré à l'aide d'une soufflette pour rabattre les poussières.

Un plus :

Cette résidence a un gardien (ce qui n'est pas toujours le cas) qui exerce par ailleurs une surveillance du bon fonctionnement du local, notamment vis-à-vis du stockage d'objets non autorisés ou d'acte de vandalisme. Une responsabilisation des locataires est faite au moment de l'ouverture du local, avec en cas de dérive de son usage, le risque de fermeture.

Certu centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques

9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 téléphone :

04 72 74 58 00 télécopie :

04 72 74 59 00 www.certu.fr

© 2009 Certu

La reproduction totale du document est libre de droits.

En cas de reproduction partielle, l’accord préalable du Certu devra être demandé.

Le Certu appartient au Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM

appartient au Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Source : CETE de Lyon Vélos, scooters, et
Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

Vélos, scooters, et motos se répartissent l'espace du vaste local commun.

Source : CETE de Lyon
Source : CETE de Lyon

Aménagement du local

Démarche :

L’initiative revient généralement aux locataires par l'intermédiaire de l'association de quartier, bien qu'elle puisse être aussi lancée par l'organisme bailleur.

L'aménagement du local, comme tout autre travaux d'amélioration du confort est soumis à l'accord collectif des locataires via un questionnaire qui leur est envoyé.

La décision est prise en fonction de la majorité des réponses renvoyées à l'organisme public.

Éléments financiers :

Le coût de l'aménagement du local vélo est modeste, et aucune subvention n'est demandée à l'État.

L'impact sur le montant des loyers est faible, l'augmentation de la surface des parties communes se répercutant uniquement sur le calcul de la surface corrigée des logements.

sur le calcul de la surface corrigée des logements. A UTEUR DE LA FICHE Josiane Laville

AUTEUR DE LA FICHE

Josiane Laville CETE de Lyon - DVT/AUE 04 74 27 51 34

josiane.laville@developpement-durable.gouv.fr

Certu Fiche Vélo

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F.Tortel), Normandie Centre (S. Febvre - JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX.Vazquez).

3/3

FICHE n°14 - Local vélos dans un immeuble locatif social public - octobre 2009

PAO : A. Jardot - CETE NC

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer
Ministère
de l'Écologie,
de l'Énergie,
du Développement
durable
et de la Mer

Fiche Vélo

F ICHE n° 15

juin

2010

Stationnement vélos dans les logements collectifs

Gestion des locaux vélos par un bailleur social Le cas de NANTES-HABITAT

vélos par un bailleur social Le cas de NANTES-HABITAT Philosophie de l’organisme Le parc immobilier de

Philosophie de l’organisme

Le parc immobilier de NANTES-HABITAT dis- pose de locaux communs qui sont destinés aux vélos, aux deux-roues motorisés et aux pous- settes. Des locaux attenants accueillent parfois les poubelles. L’accessibilité des lieux varie en fonction du type de bâtiment, de leur localisa- tion et des requalifications opérées sur le parc immobilier.

Les locaux ne sont pas aménagés de manière spécifique. La politique est plutôt de ne pas figer a priori une organisation, mais d’intervenir selon les demandes et les besoins des résidents.

Dans les programmes neufs, la politique est identique ; les locaux communs ne sont actuel- lement pas pré-affectés et l’organisation ultérieure est réalisée en concertation avec les locataires. Cependant, des réflexions commen- cent à poindre pour une plus grande ergonomie et une meilleure sécurisation des locaux.

Certu - Fiche Vélo - juin 2010

1/4

NANTES-HABITAT

NANTES-HABITAT gère environ 24 000 loge- ments, exclusivement sur la ville de NANTES. L’office est organisé en 7 agences couvrant la ville.

En 2013, elle fêtera ses 100 ans et pour cette date, son objectif est d’atteindre 25 000 loge- ments. Dans un plan stratégique du patrimoine 2009-2014, elle prévoit de réhabiliter 4 600 loge- ments et d'en construire 1 500 nouveaux en cherchant à s’adapter à l’évolution des modes de vie et aux enjeux de développement durable, avec en finalité l’épanouissement humain et l’équilibre du territoire.

Les données et descriptions ci-dessous pren- nent appui sur la visite de deux sites : les quartiers GOUDY et CARTIER.

F ICHE n° 15 - Stationnement vélos dans les logements collectifs

Descriptif des locaux

Descriptif :

Ce sont des locaux multifonctions destinés aux vélos, deux-roues motorisés et poussettes. Certains com- portent les armoires électriques de distribution de l’immeuble.

Superficie :

Leur taille varie de 5 à 50 m 2 environ.

Accès :

Les locaux sont fermés à clefs et peuvent être ouverts par les clefs d’entrée aux immeubles. Dans les sites plus sensibles, des clefs dédiées sont distribuées exclusivement à ceux qui en font la demande et justi- fient leur besoin.

Accessibilité physique :

La facilité d’accès est variable selon la géographie des sites et la conception des immeubles de plain pied, avec des pentes d’accès ou quelques marches.

Les locaux vélo peuvent être placés près des portes d’entrée des immeubles, avant ou après la porte palière ou sur des parties arrières, par exemple avec l’accès aux caves.

Ils sont desservis par une ou deux portes selon leur taille et leur emplacement dans l’immeuble.

selon leur taille et leur emplacement dans l’immeuble. Ventilation et éclairage : Ils possèdent des ventilations

Ventilation et éclairage :

Ils possèdent des ventilations naturelles par grilles d’aération intégrées dans l’esthétique des façades et allant quasiment du sol au plafond, ainsi que des fenê- tres apportant de la lumière naturelle. Ils disposent d'éclairage.

de la lumière naturelle. Ils disposent d'éclairage. Equipements vélos : Sauf exception, les locaux sont en

Equipements vélos :

Sauf exception, les locaux sont en général nus de tout équipement support vélos. Ils sont équipés à la demande des résidents ou à l’initiative des gestionnai- res de site.

Potentiel :

L’optimisation des places est possible grâce aux sup- ports vélos mais les sujétions peuvent être nombreuses du fait de l’existence des grilles d’aération, des fenê- tres, parfois relativement larges et la présence d’une à deux portes, les armoires et les gaines électriques, les angles ainsi que des conduites. De ce fait, le remplis- sage des locaux ne peut être optimum.

Des espaces supplémentaires sont actuellement récu- pérés par la réaffectation de locaux poubelles, libérés par la mise en place progressive de conteneurs poubel- les enterrés.

Le potentiel semble ainsi suffisant pour satisfaire la demande actuelle et s’adapter aux demandes de locaux spécifiques sécurisés pour le garage des vélos et des deux-roues motorisés.

Quelques éléments d’usage

Occupation :

Avant aménagement, les locaux, à l’exception de quel- ques-uns, ne comportent pas de support pour les vélos. Ceux-ci sont souvent posés contre les murs, les uns sur les autres. Ils cohabitent avec les scooters et les motos, rangés sur leur béquille. Il est également possible de trouver des poussettes d’enfants.

également possible de trouver des poussettes d’enfants. Les locaux les plus petits sont relativement encombrés,

Les locaux les plus petits sont relativement encombrés, tandis que les plus spacieux laissent subsister de lar- ges espaces pour les manœuvres et l’accueil d’autres vélos, motos et scooters.

Globalement, les surfaces disponibles sont suffisantes pour la demande actuelle.

Cependant, il faut noter que sur l’ensemble des sites de Nantes Habitat, par mesure de sécurité, certains rési- dents préfèrent garer leur vélo dans leur cave, dans leur appartement ou sur les paliers.

Accès :

Les résidents ont accès aux locaux par la clef d’accès à l’immeuble. Dans d’autres résidences, plus sensibles, des clefs spécifiques sont mises en place et distribuées aux seuls demandeurs, sur justificatif de leur besoin.

Entretien :

Un gardien assure l’entretien des parties communes des bâtiments, et notamment des locaux vélos.

communes des bâtiments, et notamment des locaux vélos. Il est un lien de proxi- mité essentiel

Il est un lien de proxi- mité essentiel ayant une connaissance des habitudes des locatai- res et de l’utilisation des locaux.

Eléments déclencheurs d’installations

L’aménagement des locaux vélos est initié de deux manières : soit par la demande des résidents, soit par la décision du responsable de site.

Les résidents peuvent faire une demande spontané- ment ou s'exprimer lors des inventaires que Nantes- Habitat réalise 2 à 3 fois par an pour détecter et enlever les vélos inutilisés ou laissés lors des déména- gements par les locataires.

Une fois la décision prise, le gestionnaire du site évalue le nombre de supports nécessaires et possibles selon les locaux et commande le matériel aux services qui réalisent alors les installations. A la fin des travaux, les résidents sont informés par un courrier.

Les travaux d’aménagement

Installations :

Quand la décision est prise d’équiper les locaux d’ac- croches vélos, les travaux consistent simplement à réaliser et installer des supports vélos. La plupart du temps, il s’agit de porte-vélos muraux qui prennent moins de place. Dans les locaux très larges, ils peu- vent être complétés par des étriers implantés en rangée centrale.

Techniquement, leur conception comprend une barre vissée sur les murs latéraux ; cette barre est équipée de crochets pour l’accueil des vélos. Ils sont mis en place par ce même service.

Réalisation :

Les supports sont réalisés à la demande, en régie par le service métallerie de Nantes-Habitat.

Pour les gestionnaires de site, cette solution est très intéressante du point de vue des coûts, des délais de fabrication, de l’adaptation sur mesure aux locaux et de la souplesse de ce mode de fonctionnement comparé à une gestion par marché extérieur.

comparé à une gestion par marché extérieur. Certu - Fiche Vélo - juin 2010 3/4 F
Réflexions actuelles L’évolution de la demande de local vélos est variable selon les sites et

Réflexions actuelles

L’évolution de la demande de local vélos est variable selon les sites et les périodes, en fonc- tion de la composition sociale des résidents, de leur âge…

La demande concernant les deux-roues motori- sés est beaucoup plus importante.

NANTES-HABITAT travaille sur la possibilité de séparer les deux types de locaux.

Demande de sécurité :

Le point le plus récurrent aujourd’hui est la demande de sécurité pour le matériel entre- posé.

Il s’agit donc pour les gestionnaires des sites de Nantes-Habitat de proposer des solutions tech- niques solides et rassurantes pour les usagers.

Parmi les idées déjà installées ou en réflexion :

des portes métalliques, voire blindées équipées de monobloc d’ouverture, des locaux réservés à un seul usage à la fois pour éviter trop de fré- quentation des locaux par les non propriétaires de vélo ou de moto.

Dans certains exemples, des locaux boxés ou pouvant l’être ont été créés en extension des bâtiments pour recevoir vélos et deux-roues motorisés, la demande de ces derniers étant grandissante.

Mobilités douces :

NANTES-HABITAT élabore actuellement son plan de mobilité qui comprendra un volet modes doux en connexion avec les travaux menés par Nantes Métropole dans ce domaine.

les travaux menés par Nantes Métropole dans ce domaine. V OTRE CONTACT À N ANTES -H

VOTRE CONTACT À NANTES-HABITAT

Matthieu Joubert

directeur de projet Développement durable

02 40 67 08 16

matthieu.joubert@nantes-habitat.fr

AUTEUR DE LA FICHE

Maryse Hisler

Cete de l’Ouest/DES/Sécurité

02 40 12 85 04

Certu - Fiche Vélo - juin 2010

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel), Normandie Centre (JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX. Vazquez).

4/4 F ICHE n° 15 - Stationnement vélos dans les logements collectifs

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer
Ministère
de l'Écologie,
de l'Énergie,
du Développement
durable
et de la Mer

Fiche Vélo

F ICHE n° 16

juin

2010

Stationnement vélos dans les logements collectifs

Locaux vélos dans la résidence «Marie-Annick » Commune de Saint-Médard-en-Jalles (33)

«Marie-Annick » Commune de Saint-Médard-en-Jalles (33) Situation et caractéristiques de la résidence Certu -

Situation et caractéristiques de la résidence

(33) Situation et caractéristiques de la résidence Certu - Fiche Vélo - juin 2010 La piste

Certu - Fiche Vélo - juin 2010

de la résidence Certu - Fiche Vélo - juin 2010 La piste cyclable est accessible par

La piste cyclable est accessible par un portillon fermé

1/3 F ICHE n° 16 - Stationnement vélos dans les logements collectifs

La S.A. d’H.L.M. Le Foyer de la Gironde, régie par la loi du 24 juillet 1966 et le décret du 23 mars 1967, située 223, avenue de la Libération Charles de Gaulle au BOUSCAT (33), gère la résidence neuve collective

« MARIE-ANNICK », implantée 10, rue Henri Martin, à Saint-Médard-en-Jalles (33).

27 logements collectifs, sous label « QUALITEL » RT 2000 – 8 %, sont répartis sur 3 niveaux en 2 bâtiments (7 T2, 14 T3 dont 1 réservé handicapé GIHP et 6 T4 dont 1 réservé handicapé GIHP).

Cette résidence, fermée, sous contrôle d’accès, avec interphone, bénéficie d’un local commun vélos.

Présentation du local à vélos

Ce local a été créé au cœur de la résidence.

Il s’agit d’un lieu clos comportant des fermetures

« ajourées » sur 2 côtés.

De grosses barres métalliques n’entravent pas la vision que l’on peut avoir du local depuis l’extérieur et limitent ainsi tout risque de vandalismes et/ou de vols.

et limitent ainsi tout risque de vandalismes et/ou de vols. Description des locaux Descriptif : Le
et limitent ainsi tout risque de vandalismes et/ou de vols. Description des locaux Descriptif : Le
et limitent ainsi tout risque de vandalismes et/ou de vols. Description des locaux Descriptif : Le
et limitent ainsi tout risque de vandalismes et/ou de vols. Description des locaux Descriptif : Le

Description des locaux

Descriptif :

Le local de 35 m 2 est spécifiquement destiné aux vélos ; peu d’exceptions y sont constatées.

Accès :

Le local est fermé et peut être ouvert par une clef spé- cifique remis à chaque résident.

Il est accessible soit par la porte principale de la rési- dence, soit par le portillon depuis la piste cyclable, évoquée précédemment.

Accessibilité physique :

Le terrain du quartier est homogène et plat.

Ventilation et éclairage :

Etant ouvert sur 2 côtés, le local possède donc une ventilation et un éclairage naturels. Il dispose égale- ment d’un interrupteur électrique.

Equipements vélos :

Le local a été équipé à la demande des résidents et sur suggestion de la personne s’occupant du gardien- nage/entretien et de la gestion du site. L’équipement de râteliers a été conçu pour un rangement « propre », optimisé et favorisant l’usage.

rangement « propre », optimisé et favorisant l’usage. Potentiel : L’optimisation des places serait possible
rangement « propre », optimisé et favorisant l’usage. Potentiel : L’optimisation des places serait possible

Potentiel :

L’optimisation des places serait possible grâce à des supports vélos en hauteur. Aujourd’hui, le remplissage du local est généreux mais peu organisé.

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue
Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue

Certu

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

Centre d’Études

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

sur les réseaux

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette
Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

les transports

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

l’urbanisme et

d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456

les constructions

réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06
réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06

publiques

les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél

9, rue Juliette Récamier

et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72

69456 Lyon

constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58

Cedex 06

publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00
publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00

tél : 04 72 74 58 00

Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04

fax : 04 72 74 59 00

Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59

www.certu.fr

06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr

© Certu 2010

72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr © Certu 2010 La
72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr © Certu 2010 La

La reproduction

: 04 72 74 59 00 www.certu.fr © Certu 2010 La reproduction totale ou partielle du

totale ou partielle

© Certu 2010 La reproduction totale ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable

du document doit être

La reproduction totale ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Crédit

soumise à l'accord

ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Crédit photos : CETE
ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Crédit photos : CETE

préalable du Certu.

doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et
doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et
doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et

Crédit photos :

à l'accord préalable du Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA

CETE du Sud-Ouest

préalable du Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA Foyer de
préalable du Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA Foyer de

Dessins et plans :

Certu. Crédit photos : CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA Foyer de la Gironde

SA Foyer de la Gironde

CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en
CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en
CETE du Sud-Ouest Dessins et plans : SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en

Maquette & Mise en Page :

plans : SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT

Antoine Jardot

: SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

DADT - VIA

: SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

CETE Normandie Centre

: SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

02 35 68 89 33

: SA Foyer de la Gironde Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -
DADT - VIA CETE Normandie Centre 02 35 68 89 33 Quelques éléments d’usage Occupation :

Quelques éléments d’usage

Occupation :

Le local ne comportait pas de support pour les vélos, à l’origine.

Malgré la pose rapide de râteliers, les habitu- des étaient prises et désormais, la plupart des cycles sont souvent posés contre les murs ou les uns sur les autres. Ils cohabitent parfois avec un scooter, installé sur sa béquille.

parfois avec un scooter, installé sur sa béquille. Aucune poussette d’enfant ou grosse cylindrée n’est

Aucune poussette d’enfant ou grosse cylindrée n’est stationnée à cet endroit.

Globalement, la surface disponible est suffi- sante pour la demande actuelle.

disponible est suffi- sante pour la demande actuelle. Rares sont les résidents préférant garer leur vélo

Rares sont les résidents préférant garer leur vélo dans les caves, dans les appartements ou sur les paliers. Un règlement interne précise l’utilisation des lieux évoqués et la gardienne montre une vigilance accrue, notamment au niveau des balcons.

Entretien :

Une gardienne s’occupe des bâtiments. Son travail comprend notamment l’entretien des locaux communs, dont celui accueillant les cycles. Elle peut ainsi assurer une observation et surveillance générale des pratiques.

une observation et surveillance générale des pratiques. V OTRE CONTACT « L E F OYER DE

VOTRE CONTACT « LE FOYER DE LA GIRONDE »

Christian Godde

directeur

05 57 22 41 70

AUTEUR DE LA FICHE

Martine Louveau

Cete du Sud-Ouest/DSEIR/DIR

05 56 70 64 75

Martine.Louveau@developpement-durable.gouv.fr

Certu - Fiche Vélo - juin 2010

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel), Normandie Centre (JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX. Vazquez).

3/3 F ICHE n° 16 - Stationnement vélos dans les logements collectifs

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer
Ministère
de l'Écologie,
de l'Énergie,
du Développement
durable
et de la Mer

Fiche Vélo

F ICHE n° 19

août

2010

Stationnement vélos dans

Stationnement vélos dans

les logements collectifs

les logements collectifs

Création d’abris vélos en courette dans

Création d’abris vélos en courette dans

un immeuble locatif social public

un immeuble locatif social public

en secteur sauvegardé de Tours

en secteur sauvegardé de Tours

Contraintes du site

L'habitat ancien est regroupé autour de deux noyaux constituant le “vieux Tours” :

• le quartier actuel de la cathédrale Saint-Gatien, bâti sur les ruines de la cité gallo-romaine, elle-même érigée sur une butte insubmersible de la Varenne entre Loire et Cher,

• le quartier de Châteauneuf, né des fortifications protégeant le prestigieux lieu de pèlerinage chrétien au Moyen Âge, probablement entre 1050 et 1150. L'ensemble religieux autrefois appelé martinopole avait été édifié autour du tombeau Saint-Martin, initialement posé sur un tertre rivé au fleuve. Dénaturé après la Révolution, l'ensemble collégial correspond approxi- mativement à la basilique Saint-Martin et l'actuelle place Plumereau.

Le centre-ville “vieux Tours”, incendié en 1940, ne fut pas reconstruit à l'identique et les archi- tectes conçurent un nouveau plan en damier mis en chantier de 1950 à la fin de la décennie. Un plan de reconstruction et d'aménagement du centre-ville tourangeau est adopté avant même la fin de la guerre. Le plan de vingt îlots quadrangulaires est ordonné autour de la rue nationale qui est élargie.

Cette

ordonnance

régulière

s'efforce

de

reprendre

les

thèmes

de

l'architecture

du

XVIII ème siècle en les simplifiant.

Source : Office du tourisme – Ville de Tours
Source : Office du tourisme – Ville de Tours

Philosophie de l’organisme la Tourangelle

La plupart des immeubles implantés dans le secteur sauvegardé de la ville de Tours possè-

de trouver une solution pour garer les vélos. Une solution intéressante consiste en la créa-

dent

un local collectif, pour garer les vélos,

tion d’un auvent dans les courettes. La sécurité

situé

en entrée d'immeuble et reconnaissable

des locataires, élément important pour la

en façade par un œil-de-bœuf. Toutefois, en cas d’absence de local, l’organisme s’efforce

société, impose l’idée d’une double sécurité dans les aménagements mis en place.

Certu - Fiche Vélo - août 2010

1/4

F ICHE n° 19 - Abri vélos - Tours

Caractéristiques des résidences

Elles sont situées dans le centre-ville ancien de la ville de Tours (ancien quartier de Châteauneuf), secteur sauvegardé qui implique des contraintes d’aménage- ments et d’urbanisme.

Les résidences comprennent peu de logements : de 4 à 20 logements, du T1, T2 et T3.

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
logements, du T1, T2 et T3. Source : CETE Normandie Centre Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Les cours sont très typées, ce qui a obligé l’organisme à trouver un accord avec l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) pour concevoir un bâtiment compatible avec l’environnement urbain.

Les enjeux sont d’autant plus importants que ces rési- dences se situent dans le secteur piétonnier très utilisé par les cyclistes, d’où une forte demande de stationne- ment vélos par les locataires.

Description de l’abri à vélos

Les aménagements ont des caractéristiques identi- ques, en forme, en matériaux, en construction, hormis la surface dédiée au stationnement.

Lorsque la cour donne sur l'extérieur, la sécurité des locataires est assurée au moyen d'une grille installée si possible sous porche en première protection, puis par l'intermédiaire d'une porte sécurisée au niveau de la cour.

S’il n’existe pas d’accès direct à la cour, celui-ci se fait à partir de l’entrée de l’immeuble.

Les portes d’entrée de l’immeuble et de la cour n’ont pas la même clé, dans l’idée de la double protection des habitants. De ce fait, les vols seraient, d’après l’or- ganisme, très rares.

Accès à la cour par l’entrée de l’immeuble

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Accès direct de la cour sur l’extérieur

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Source : CETE Normandie CentreSource

: CETE Normandie Centre Source : CETE Normandie CentreSource

: CETE Normandie Centre

L’aménagement est fait en poutre chevillé avec un toit en ardoise, par respect pour l’environnement.

avec un toit en ardoise, par respect pour l’environnement. Source : CETE Normandie Centre Différentes configurations
Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Différentes configurations pour l'abri à vélos

Superficie et capacité

pour l'abri à vélos Superficie et capacité Les abris accueillent de 6 à 12 vélos, selon

Les abris accueillent de 6 à 12 vélos, selon la dimen- sion de l’aménagement et le nombre de locataires.

Il est prévu, si possible, une attache par locataire. Les dimensions de la cour peuvent être une contrainte quant à la surface de stationnement offerte.

Equipement

Le système d’attache des vélos retenu est l’alternance de crochets longs et courts qui permettent de suspen- dre par la roue avant les cycles sans gêne importante lors de leur installation.

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Quelques râteliers ont été prévus pour les vélos d’enfants. Il n'y a pas d'éclairage particulier pour l'aménagement, celui de la cour étant suffisant.

pour l'aménagement, celui de la cour étant suffisant. Confort La cour et l’aménagement protègent bien les

Confort

La cour et l’aménagement protègent bien les vélos des intempéries.

Occupation

Selon l’âge des locataires des appartements, il peut rester quelques places (qui sont parfois utilisées par des scooters ou des motos) ; sinon, tout est plein et il manque très souvent de la place.

tout est plein et il manque très souvent de la place. Entretien Ce dispositif ne nécessite

Entretien

Ce dispositif ne nécessite que très peu d’entretien, si ce n’est un peu de produit pour le bois une fois par an. Cet entretien est réalisé par le gardien.

Un plus

Les aménagements sont réalisés manuellement par «les compagnons du devoir» en respectant les normes et recommandations de l’ABF. Le gardien exerce une surveillance du bon fonctionnement du système, notamment vis à vis de l’état des vélos, du stockage d’objets ou d’actes de vandalisme. Tout vélo en état d’abandon fait l’objet d’une fiche apposée sur celui-ci, puis est retiré de l’aménagement afin d’être stocké pen- dant un an à l’office avant d’être détruit.

Aménagement de l’abri Démarche L’initiative revient à la société la Tourangelle qui gère tout le

Aménagement de l’abri

Démarche

L’initiative revient à la société la Tourangelle qui gère tout le parc locatif du secteur sauve- gardé de la ville de Tours.

L’aménagement est soumis pour autorisation de travaux à la ville de Tours qui transmet le dossier à l’Architecte des Bâtiments de France pour avis et autorisation.

Pour en savoir plus

La Tourangelle SA d’HLM

Eléments financiers

Le coût de l’aménagement reste modeste :

3 200 euros HT pour le plus petit à 6 500 euros HT pour le plus grand.

Le financement se fait sur les fonds propres de la société. Il n’impacte pas sur le montant des loyers des locataires bénéficiaires.

J. Poisson - 1, rue de la Victoire - 37000 Tours - 02 47 36 54 00

e.paillet@latourangelledhlm.com

37000 Tours - 02 47 36 54 00 e.paillet@latourangelledhlm.com A UTEUR DE LA FICHE Jean-Claude Poreau

AUTEUR DE LA FICHE

Jean-Claude Poreau

CETE Normandie Centre

02 35 68 88 79

jean-claude.poreau@developpement-durable.gouv.fr

Certu - Fiche Vélo - août 2010

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

voi.certu@developpement-durable.gouv.fr

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel), Normandie Centre (JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX. Vazquez).

4/4

F ICHE n° 19 - Abri vélos - Tours

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer
Ministère
de l'Écologie,
de l'Énergie,
du Développement
durable
et de la Mer

Fiche Vélo

F ICHE n° 20

août

2010

Stationnement vélos dans les logements collectifs

Création d’un local vélos par récupération de la voûte d’un immeuble locatif social public à Tours

Caractéristiques de l’immeuble

L’immeuble récent (1980) est situé rue Etienne Marcel dans le centre-ville ancien de la ville de Tours. De plus, il se trouve dans le secteur piétonnier très utilisé par les cyclistes, d’où une demande de stationnement vélos par les locataires.

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

L’immeuble est composé de 14 logements de type T3, actuellement occupés par 19 locataires, dont peu de jeunes.

Description du local

Date de création : Année 2004

Situation

Il s'agit d'un ancien passage sous voûte reliant les rues Eugène Sue et Etienne Marcel.

Accès

Le local comporte deux accès donnant sur chaque rue, plus un donnant sur l’entrée des appartements. Une clé permet d’accéder au local vélos et une autre à l’immeuble.

Certu - Fiche Vélo - août 2010

1/3

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

F ICHE n° 20 - Local vélos sous voûte - Tours

Superficie

Elle est d'environ 50 m 2 , soit une longueur de 5,50 m et une largeur de 9,00 m.

Equipement et capacité

Il se compose de 2 râteliers au sol de 10 places cha-

cun, soit 20 places disponibles pour les vélos. Les poussettes et les deux-roues motorisés se partagent également cet espace.

Eclairage

Il se fait par bouton avec minuterie.

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Organisme gestionnaire

La société La Tourangelle SA d’HLM - 1, rue de la Victoire à Tours - est propriétaire de l’immeuble.

Quelques éléments d’usage

Occupation

Vélos et deux-roues motorisés se partagent l’espace.

L’offre est nettement suffisante, compte tenu du type de locataire actuel. Il est possible d’augmenter le nombre de places si la demande apparaissait lors du renouvel- lement des locataires, ce qui est souvent le cas lors de l’arrivée de jeunes locataires. Compte tenu du renou- vellement prévisible des locataires, la société a prévu de multiplier par trois l’offre de stationnement vélos.

Entretien

Le gardien prend en charge cet entretien. Par ailleurs,

iI exerce une surveillance du bon fonctionnement du

local vis à vis du stockage d’objets non autorisés,

notamment les encombrants.

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre

Travaux d’aménagement du local

Eléments déclencheurs

La voûte de l’immeuble a fait l'objet de diverses dégra- dations, notamment un incendie à coté d’une station de gaz qui aurait pu avoir de très graves conséquences.

Devant cette situation, la société a demandé à la ville de Tours l’autorisation de fermer cette voûte. Dès l’ob- tention de toutes les autorisations nécessaires, elle a eu l’idée de récupérer ces 50 m 2 pour créer un station- nement vélos.

L’aménagement doit respecter les recommandations de l’Architecte des Bâtiments de France qui s’occupe de secteur sauvegardé. Le choix des grilles et la cou- leur respectent ses contraintes.

Source : CETE Normandie Centre
Source : CETE Normandie Centre
Eléments financiers L’installation de deux grilles avec portes et la pose de deux râteliers revient,

Eléments financiers

L’installation de deux grilles avec portes et la pose de deux râteliers revient, achat du maté- riel compris, à la somme de 5 000 euros.

Pour en savoir plus

La Tourangelle SA d’HLM

Le coût de cet aménagement reste modeste.

Le financement se fait sur les fonds propres de la société. Il n'impacte pas sur le montant des loyers des locataires bénéficiaires.

J. Poisson - 1, rue de la Victoire - 37000 Tours - 02 47 36 54 00

e.paillet@latourangelledhlm.com

37000 Tours - 02 47 36 54 00 e.paillet@latourangelledhlm.com A UTEUR DE LA FICHE Jean-Claude Poreau

AUTEUR DE LA FICHE

Jean-Claude Poreau

CETE Normandie Centre

02 35 68 88 79

jean-claude.poreau@developpement-durable.gouv.fr

Certu - Fiche Vélo - août 2010

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

voi.certu@developpement-durable.gouv.fr

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel), Normandie Centre (JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX. Vazquez).

3/3

F ICHE n° 20 - Local vélos sous voûte - Tours

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer
Ministère
de l'Écologie,
de l'Énergie,
du Développement
durable
et de la Mer

Fiche Vélo

F ICHE n° 21

août

2010

Stationnement vélos dans les logements collectifs

Exemple de la ville de Chambéry

Cadre réglementaire

Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Chambéry qui régit le droit des sols fixe, dans son article 12, les bases du stationnement vélos dans l'ha- bitat collectif.

Déjà, le Plan de Déplacement Urbain (PDU), auquel doivent être compatibles les PLU des différentes communes de l'agglomération Chambéry Métropole, oriente les prescriptions à imposer aux sociétés immobilières en la matière.

Projet et programme d'actions du PDU de l'agglomération

Le PDU de Chambéry Métropole, approuvé en février 2004, couvre 16 communes.

Le projet, qui répond aux obligations de déve- lopper les modes de déplacements peu ou pas polluants, axe l'une des actions en faveur des circulations à vélo sur une amélioration du stationnement vélos dans les espaces publics et privés.

Ainsi, pour les nouvelles constructions, il définit les prescriptions qui ont été reprises (ci–après au niveau de l'habitat) par le PLU de Chambéry, avec néanmoins une surface mini- mum à prévoir déterminée entre 1 et 1,5m 2 de stationnement vélos par logement.

Par ailleurs, l'une des actions du PDU consiste à aménager des aires de stationnement pour les vélos dans les quartiers d'habitat collectif existants.

Certu - Fiche Vélo - août 2010

1/4

Règlement du PLU - article 12

Le PLU a été approuvé en juillet 2004.

L'article 12 du règlement stipule :

« Pour les constructions à usage de logement,

] [

clos et couvert doit être réservé au station-

nement des “deux roues” * :

un local spécifique ou un emplacement

- avec un accès à niveau ou à plan incliné ;

- il doit être éclairé et équipé d'éléments fixes permettant l'attache des cadres ;

- sa surface ne peut être inférieure à 4 m 2 ;

- la surface minimum affectée au station- nement des deux roues exigée est de 1 m 2 par logement.

Cette disposition ne s'applique pas aux constructions de logements individuels ».

Une fiche de préconisations techniques ou recommandations à mettre en œuvre est égale- ment donnée aux sociétés immobilières.

Elle reprend quelques recommandations établies par le CERTU dans la fiche « Le stationnement des vélos sur les espaces privés », dont, pour exemple, les schémas de l'aménagement inté- rieur des locaux.

(*) : terme utilisé dans le PLU

F ICHE n° 21 - Stationnement vélos - Chambéry

La mise en œuvre dans le parc public de l’OPH et de la SAEIM de Chambéry

Source : CETE de LyonSource

: CETE de Lyon

Philosophie des organismes

L'Office Public de l'Habitat (ex OPAC) et la Société Anonyme Immobilière d'Économie Mixte, qui ont mis en com- mun leurs moyens humains et logistiques au sein d'un groupement en 2005 (Cristal services GIE), construisent et gèrent le parc public de logements sociaux de Chambéry. L'intégration de garages à vélos dans les programmes d'habitat collectif est réalisée systématiquement en conformité avec le règlement du PLU.

Ces organismes travaillent à la qualité et la fonctionnalité de ces espaces avec la Communauté d'Agglomération de Chambéry Métropole. Une enquête de satisfaction est effectuée tous les 2 ans auprès des locataires. De façon complémentaire, les locataires peuvent exprimer individuellement leur besoin à l'agence dont ils dépendent.

Deux exemples de construction peuvent illustrer leur pratique.

Résidence intergénérationnelle “Les 3 Sources”

3 locaux à vélos d'une surface totale de 42 m 2 pour 42 logements

Situation et caractéristiques de la résidence

Située à Chambéry le Vieux, cette résidence construite en 2009 permet de densifier le centre bourg de ce quartier implanté à mi pente entre le centre-ville et le plateau de « Chambéry le Haut ». Des rues en zone 30 la desservent et des bandes cyclables sont aména- gées sur une partie des voiries qui relient le quartier au centre-ville.

La résidence se compose de 4 immeubles pour un ensemble de 42 logements locatifs de 2 et 3 pièces. Ces logements sont destinés en priorité à de jeunes ménages ou des personnes âgées, en particulier cel- les avec handicaps. Trois immeubles sont pourvus d'un local commun pour abriter les vélos et les pous- settes. Les locataires du 4 ème immeuble peuvent aussi utiliser ces locaux.

Descriptif des locaux

Les 3 locaux ont des caractéristiques similaires :

Date de construction : 2009

Accès : un seul accès, directement depuis l'extérieur du bâtiment facilité par un plan incliné. Une “clé-passe” per- met son ouverture.

Superficie : variable de 13 à 16 m 2 , selon le local.

Capacité : chaque local peut accueillir une dizaine de vélos. Les poussettes peuvent également être entre- posées. La répartition en 3 locaux limite les possibilités d'agencement et tend à réduire la capacité totale de stationnement vélos. En revanche, la proximité amé- liore le confort pour les usagers.

Équipement : barres filantes pour l'attache des cadres des vélos.

: barres filantes pour l'attache des cadres des vélos. Éclairage : naturel, par la présence d'une

Éclairage : naturel, par la présence d'une fenêtre et plafonnier, avec détecteur de présence.

Organisme gestionnaire : SAIEM de Chambéry.

de présence. Organisme gestionnaire : SAIEM de Chambéry. Accès au local vélos Certu - Fiche Vélo
de présence. Organisme gestionnaire : SAIEM de Chambéry. Accès au local vélos Certu - Fiche Vélo

Accès au local vélos

Résidence étudiante “La Cardinière”

Un local à vélos de 103 m 2 pour 102 studios

Situation et caractéristiques de la résidence

La résidence étudiante, en cours de construction et qui sera achevée en juin 2011, est située à proximité du centre-ville de Chambéry aménagé en zone à circula- tion apaisée.

« L'avenue verte », voie verte réservée aux modes

doux, permet de joindre au-delà le secteur universi- taire de Technolac.

Cette résidence, qui comprend 102 studios, abrite au rez-de-chaussée les salles communes (salon, buande- rie, bagagerie, sanitaires) autour du hall et du bureau d'accueil. Le local à vélos, directement accessible et visible du hall et de l'ascenseur, fait partie de cet espace mis à la disposition de tous. Le parking pour motos et 27 voitures, construit en sous-sol d'une partie du bâtiment, est séparé de l'entrée de la résidence par une ruelle couverte reliant les deux rues du quartier.

Source : CETE de Lyon d'après le plan du maître d'œuvre NUNC Architectes
Source : CETE de Lyon d'après le plan du maître d'œuvre NUNC Architectes

Descriptif du local

Date de construction : 2010

Accès : 2, l'un à l'extérieur et le 2 ème à partir de l'espace commun, notamment le hall d'entrée où se situent l'as- censeur et le bureau de l'accueil.

L'accès sera sécurisé par un système de badges, ceux-

ci étant donnés à tous les étudiants.

Un système de vidéophonie est également installé sur l'entrée principale.

Superficie : 103 m 2 , soit un local de 7,60 x 13,50 m.

Capacité : 52 vélos pour le local. S'ajoutent, à l'exté- rieur, 10 places de stationnement vélos. Il est

également prévu un stationnement de 2 vélos pour per- sonnes à mobilité réduite dans le hall. Cette capacité de stationnement peut être augmentée.

Équipement : 26 arceaux. La taille du local permet, si besoin, de rajouter au minimum 8 arceaux.

Confort : une paroi vitrée facilite la surveillance du local depuis le hall. L'espace de circulation entre les arceaux est confortable.

Propriétaire du local (et de la résidence) :

Office Public de l'Habitat de Chambéry

Organisme gestionnaire : CROUS.

Un suivi partiel effectué par l'agence Écomobilité L'agence Écomobilité a vocation à aider et à

Un suivi partiel effectué par l'agence Écomobilité

L'agence Écomobilité a vocation à aider et à accompagner toute mesure de transport alter- natif à la voiture solo en Savoie. Elle contribue ainsi, pour le compte des collectivités territoria- les, au développement de l'usage du vélo. Elle gère notamment la « vélostation » de la gare de Chambéry et cogère avec l'exploitant des bus la centrale de renseignements « Mobil Conseils ».

Elle conduit par ailleurs une mission de sensibi- lisation dans le cadre des PDE et PDES.

L'agence Écomobilité a effectué, en 2009 et à sa propre initiative, un état des lieux partiel (sur une dizaine de résidences) des garages à vélos construits depuis l'approbation du PLU de Chambéry, aussi bien dans le parc privé que public. Son constat est le suivant :

• En termes de points positifs : la présence de locaux à vélos dans les nouvelles construc- tions privées et publiques.

• Au niveau des critères à mieux prendre en compte :

- la superficie du local, qui est parfois trop réduite, du fait de locaux répartis en plu- sieurs endroits, ce qui ne facilite pas son usage et peut diminuer la capacité ;

- l'agencement du local, qui peut être limité par la présence de piliers porteurs gênants ;

- les éléments fixes permettant l'attache des cadres qui sont quelquefois absents.

Par ailleurs, l'agence exprime le besoin de dis- positifs de stationnement “minute” pour des résidents ou visiteurs à vélos, qui font défaut et qui ne sont pas prévus par le règlement.

La ville de Chambéry travaille actuellement sur les points à améliorer pour assurer aux cyclis- tes de bonnes conditions de stationnement.

aux cyclis- tes de bonnes conditions de stationnement. A UTEUR DE LA FICHE Josiane Laville CETE

AUTEUR DE LA FICHE

Josiane Laville

CETE de Lyon/DVT/AUE

04 74 27 51 34

josiane.laville@developpement-durable.gouv.fr

Certu - Fiche Vélo - août 2010

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

voi.certu@developpement-durable.gouv.fr

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel), Normandie Centre (JC Poreau), Ouest (M. Hisler), DREIF (FX. Vazquez).

4/4

F ICHE n° 21 - Stationnement vélos - Chambéry

Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer
Ministère
de l'Écologie,
de l'Énergie,
du Développement
durable
et de la Mer

Fiche Vélo

F ICHE n° 22

août

2010

Stationnement collectif de vélos

La Bicycletterie à Bordeaux

Destiné à favoriser le développement d'une ville durable, le vélo est considéré à Bordeaux comme un nouvel allié de choix.

La SEM InCité a créé fin 2009 une “Bicycletterie”, un garage collectif à vélos au cœur de la capitale girondine. Une initiative qui pourrait faire des émules à travers l'hexagone.

Contexte

Au début des années 2000, une dévitalisation progressive du centre historique de Bordeaux due à des problèmes de confort urbain et de dégradation du bâti et des logements avait été constatée. La ville a donc lancé en 2002, en partenariat avec InCité, une opération de requa- lification de ce noyau de ville pour en faire un centre actif, convivial et habité. Ainsi, améliora- tions des conditions d'habitat, actions sur la vacance, restructurations d'îlots et de logements indécents tout en favorisant la mixité sociale tra- duisirent cette option.

L'objectif était de permettre à tous les habitants, quels que soient leur situation familiale et leur niveau de ressources de vivre dans ce centre historique.

L'amélioration du cadre de vie passait nécessai- rement par des relogements, des accessions à la propriété, mais aussi par la création d'empri- ses de stationnements, de jardins et de places et… d'une bicycletterie.

InCité, créée en 1957 sous le nom de SBUC (Société Bordelaise d'Urbanisme et de Construction), gère un patrimoine de plus de 1 750 logements sociaux et intermédiai- res ainsi que deux centres commerciaux.

et intermédiai- res ainsi que deux centres commerciaux. Certu - Fiche Vélo - août 2010 1/4

Certu - Fiche Vélo - août 2010

1/4

centres commerciaux. Certu - Fiche Vélo - août 2010 1/4 La société anime depuis 2002 les

La société anime depuis 2002 les volets habitat et commerce du programme de revitalisation du centre historique de Bordeaux.

Aménageur du centre historique de Bordeaux et créateur de locaux collectifs permettant d'amé- liorer le confort résidentiel de ses habitants, InCité a donc proposé à la mairie, dans le cadre d'une convention publique d'aménagement et à l'occasion de la restructuration d'un îlot, la créa- tion d'un garage à vélos collectif.

Celui-ci a été réalisé dans l'ancien garage d'un immeuble acquis et réaménagé par l'entreprise. Ainsi, le 2 novembre 2009, InCité, Société d'Economie Mixte (SEM), inaugurait son garage à vélos sécurisé collectif, géré par les Grands Garages Parkings de Bordeaux (gestionnaire de 3 parkings dans la ville depuis les années 60).

Cette nouvelle initiative vient compléter les 7500 places de stationnement réservées aux cyclistes et disponibles dans toute la ville.

Des locaux du même type sont d'ores et déjà à l'étude pour d'autres quartiers bordelais.

F ICHE n° 22 - Stationnement collectif de vélos

Bicycletterie de Bordeaux

Présentation du local à vélos

Situé au 49, rue Bouquière, en rez-de-chaussée d'im- meuble, à 30 mètres de la station de tramway « Porte de Bourgogne », ce nouveau local de 50 m 2 , refait à neuf et dédié, à l'abri des intempéries et des indélica- tesses, offre 48 places de vélos, pouvant être stockés sur un système de racks innovant permettant d'optimi- ser l'espace.

de racks innovant permettant d'optimi- ser l'espace. Local avant les travaux Local après les travaux La

Local avant les travaux

d'optimi- ser l'espace. Local avant les travaux Local après les travaux La devanture a été sécurisée

Local après les travaux

La devanture a été sécurisée et traitée de façon optimale tout en maintenant l'architecture inhérente au quartier, afin de permettre un usage confortable du local et la remise en valeur de façon contemporaine de l'arcade d'origine.

de façon contemporaine de l'arcade d'origine. F a ç a d e d ’ o r

Façade dorigine

F a ç a d e d ’ o r i g i n e Réhabilitation

Réhabilitation de la façade

Présentation du local à vélos

de la façade Présentation du local à vélos F ICHE n° 22 - Stationnement collectif de

F ICHE n° 22 - Stationnement collectif de vélos

Accès

Il est contrôlé par la Société des Grands Garages Parkings de Bordeaux.

Chaque usager dispose d'une carte magnétique qui lui permet d'accéder nuit et jour au garage.

Badge d'accès

Pour chaque abonnement individuel souscrit, coûtant 5 € par mois, il est remis une carte codée et un numéro de place que l'abonné doit respecter. Une caution de 30 € (soit 6 mois d'abonnement) lui est également demandée. Ce badge devra être utilisé pour pénétrer dans le local et y parquer le vélo préalablement gravé (Maison du Vélo - 69, cours Pasteur). La carte magné- tique est délivrée sur présentation d'une pièce d'identité, à l'issue de la gravure.

L'abonné s'engage pour une durée minimum de 6 mois. Dès lors, l'accès sera permanent sur la durée de la souscription. En cas de perte ou de détérioration de la carte codée, une information est donnée au siège de la société. Le remplacement du badge est facturé 20 €, tarif en vigueur au 1 er juillet 2010.

Sécurité

Le local est sécurisé. Il est en permanence relié au poste central du parc Victor Hugo (parking pour 735 véhicules, dont 100 abonnés).

Il est ouvert 24h / 24 mais seules les personnes titulai- res de la carte d'abonnement peuvent y entrer.

Il est néanmoins recommandé à l'abonné d'attacher son engin au rack, à l'aide d'un anti-vol personnel.

Un système par vidéosurveillance permet d'enregistrer les allées et venues des cyclistes.

Cependant, le stationnement s'effectue aux risques des propriétaires des cycles, les droits perçus par la société des Grands Garages Parkings de Bordeaux ne concer- nant que des droits de stationnement et non de gardiennage.

Ainsi, la société décline toute responsabilité en cas de détériorations, d'accidents ou de vols.

Quelques éléments d'usage

Conditions générales d'utilisation

Un règlement de 16 articles, affiché à l'entrée du local, informe clairement les utilisateurs.

Toute dépose à l'intérieur du parc à vélos d'objets ou d'éléments autres que le vélo gravé est formellement prohibée.

Liaisons interphoniques extérieures et intérieures

Pour ouvrir le local, il convient de présenter son badge devant le mécanisme prévu à cet effet (« Ici badger »).

En cas de problème depuis l'extérieur, un bouton met- tra l'abonné en relation avec un opérateur.

A l'intérieur, un interphone est également à disposition.

Pour fermer ou ouvrir le portail de l'intérieur, un bouton doit être actionné.

En sortant, le cycliste devra impérativement refermer le portail, en présentant son badge devant le dispositif déjà évoqué.

présentant son badge devant le dispositif déjà évoqué. Procédure d'utilisation des rails de rangement Une

Procédure d'utilisation des rails de rangement

Une notice explicative permet à tout utilisateur d'utiliser ces rails de façon simple.

tout utilisateur d'utiliser ces rails de façon simple. Les personnes de faible gabarit n'auront aucune diffi-

Les personnes de faible gabarit n'auront aucune diffi- culté à les emprunter.

La largeur du local est tout à fait propice à ce type d'amé- nagement qui demande un dégagement d'environ 1 m.

F ICHE n° 22 - Stationnement collectif de vélos

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue
Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue

Certu

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

Centre d’Études

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

sur les réseaux

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette
Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

les transports

Certu Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette

l’urbanisme et

d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456

les constructions

réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06
réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06

publiques

les transports l’urbanisme et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél

9, rue Juliette Récamier

et les constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72

69456 Lyon

constructions publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58

Cedex 06

publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00
publiques 9, rue Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00

tél : 04 72 74 58 00

Juliette Récamier 69456 Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04

fax : 04 72 74 59 00

Lyon Cedex 06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59

www.certu.fr

06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr
06 tél : 04 72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr

© Certu 2010

72 74 58 00 fax : 04 72 74 59 00 www.certu.fr © Certu 2010 La

La reproduction

: 04 72 74 59 00 www.certu.fr © Certu 2010 La reproduction totale ou partielle du
: 04 72 74 59 00 www.certu.fr © Certu 2010 La reproduction totale ou partielle du

totale ou partielle

© Certu 2010 La reproduction totale ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable

du document doit être

La reproduction totale ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Sources

soumise à l'accord

ou partielle du document doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Sources photographiques : -

préalable du Certu.

doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau
doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau
doit être soumise à l'accord préalable du Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau

Sources photographiques :

l'accord préalable du Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en

- InCité

préalable du Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page

- Martine Louveau

Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine
Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine
Certu. Sources photographiques : - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine

Maquette & Mise en Page :

: - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

Antoine Jardot

: - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

DADT - VIA

: - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

CETE Normandie Centre

: - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -

02 35 68 89 33

: - InCité - Martine Louveau Maquette & Mise en Page : Antoine Jardot DADT -
DADT - VIA CETE Normandie Centre 02 35 68 89 33 Un système de racks innovant
DADT - VIA CETE Normandie Centre 02 35 68 89 33 Un système de racks innovant

Un système de racks innovant

Centre 02 35 68 89 33 Un système de racks innovant Prise électrique : Il est
Centre 02 35 68 89 33 Un système de racks innovant Prise électrique : Il est

Prise électrique :

Il est notamment précisé que l'installation élec- trique des parties accessibles au public est uniquement destinée à l'éclairage.

Les prises de courant sont réservées à l'usage des employés d'entretien et de nettoyage et au besoin du service. Son utilisation par les abonnés (rechargement de batterie de cycles à pédalage assisté notamment) est formellement interdite.

Pour en savoir plus

Marie Dubois - Responsable Communication - InCité - 05 57 19 05 94

Société des Grands Garages Parkings

Place de la ferme de Richemont - 33075 Bordeaux - 05 56 52 76 03

de la ferme de Richemont - 33075 Bordeaux - 05 56 52 76 03 A UTEUR

AUTEUR DE LA FICHE

Martine Louveau

CETE du Sud-Ouest/ DSEIR/ DIR

05 56 70 64 75

martine.louveau@developpement-durable.gouv.fr

Certu - Fiche Vélo - août 2010

VOTRE CONTACT AU CERTU

Nicolas Nuyttens 04 72 74 58 69

nicolas.nuyttens@developpement-durable.gouv.fr

Secrétariat : 04 72 74 59 61

voi.certu@developpement-durable.gouv.fr

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau), Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel), Normandie Centre (JC Poreau).

4/4

F ICHE n° 22 - Stationnement collectif de vélos

Bicycletterie de Bordeaux

Autres publications sur le thème du vélo disponibles sur le site internet du Certu www.certu.fr/catalogue

Autres publications sur le thème du vélo disponibles sur le site internet du Certu www.certu.fr/catalogue

sur le site internet du Certu www.certu.fr/catalogue Recommandations pour les aménagements cyclables Version

Recommandations pour les aménagements cyclables Version mise à jour en septembre 2008

cyclables Version mise à jour en septembre 2008 Généralisation des doubles-sens cyclables pour les voiries

Généralisation des doubles-sens cyclables pour les voiries de type zone 30. Le cas de Illkirch-Graffenstaden

voiries de type zone 30. Le cas de Illkirch-Graffenstaden Recommandations pour les itinéraires cyclables Les zones

Recommandations pour les itinéraires cyclables

Recommandations pour les itinéraires cyclables Les zones de circulation particulières en milieu urbain

Les zones de circulation particulières en milieu urbain

Les zones de circulation particulières en milieu urbain Dossiers Techni.Cités vélo La sécurité des

Dossiers Techni.Cités vélo La sécurité des aménagements cyclables

vélo La sécurité des aménagements cyclables Véloroutes et voies vertes Série de dossiers

Véloroutes et voies vertes

Série de dossiers téléchargeables

et voies vertes Série de dossiers téléchargeables Zones de circulation apaisée Série de fiches

Zones de circulation apaisée

Série de fiches téléchargeables

de circulation apaisée Série de fiches téléchargeables La signalisation des aménagements et des itinéraires

La signalisation des aménagements et des itinéraires cyclables

des aménagements et des itinéraires cyclables Savoirs de base en sécurité routière Fiche n° 6 Série

Savoirs de base en sécurité routière Fiche n° 6

Série de fiches téléchargeables

Certu

centre d’Études

sur les réseaux

les transports

 

l’urbanisme

et les constructions

 

publiques

9, rue Juliette Récamier

 

69456 Lyon

Cedex 06

téléphone :

04

72 74 58 00

télécopie :

04

72 74 59 00

www.certu.fr

La série « Fiche Vélo » a été réalisée par les groupes de travail du RST pilotés par le Certu. Cette série de documents a pour seule vocation de constituer un recueil d’expériences. Ce document ne peut pas engager la responsabilité de l’Administration. Ces fiches sont disponibles en téléchargement sur le site :

http://www.certu.fr

Votre contact au Certu

Thomas Jouannot 04 72 74 58 69 thomas.jouannot@developpement-durable.gouv.fr Secrétariat :04 72 74 59 61

Mais également les correspondants vélos des CETE :

Méditerranée (J. Cassagnes), Sud-Ouest (M. Louveau),

Nord-Picardie (B. Deboudt), Lyon (J. Laville), Est (F. Tortel),

© 2010 Certu

La reproduction totale ou partielle du document doit être soumise à l’accord préalable du Certu.

Normandie-Centre (S. Febvre – J.-C. Poreau),

Ouest (G. Blanchard), DREIF (J.-F. Durand).

(S. Febvre – J.-C. Poreau), Ouest (G. Blanchard), DREIF (J.-F. Durand). www.certu.fr www.developpement-durable.gouv.fr

www.certu.fr

www.developpement-durable.gouv.fr