Vous êtes sur la page 1sur 4

INTRODUCTION

Un système est un ensemble d'éléments interagissant selon un certain nombre de principes ou de


règles. L'adressage, par contre, consiste à distribuer des adresses. Il existe en réseau deux systèmes
d'adressage : l'adressage par classes et l'adressage CIDR (sans classes) .Nous vous avons dit en
parlant des classes d’adresses que ces dernières avaient presque entièrement disparu parce qu’elles
étaient devenues obsolètes. Elles ont été remplacées par un système d’adressage plus fiable et plus
performant, à savoir l’adressage CIDR qui est l’objet de notre expose.

I. DEFINITION DU CIDR
En anglais CIDR signifie : classless internet Domain routing. Le CIDR est une méthode de routage
indépendante des classes d’adresses permettant d’économiser les adresses disponibles restantes
pour la version de IP en cours (ipv4) en attendant l’ouverture de ipv6.c’est aussi un dispositif
permettant de diminuer la taille de la table de routage contenu dans les routeurs et permet
d’agréger plusieurs entrées de cette table en une seule.

II. AVANTAGE DU CIDR


L'adressage sans classes (ou adressage CIDR) est le système de gestion et d'allocation d'adresses IP le
plus utilisé aujourd'hui. Ce système, qui est régi par les RFC 1518 et 1519, a été conçu pour
remplacer l'adressage par classes pour les raisons que nous avons évoquées précédemment. Le but
de ce nouveau système s'articule autour de deux points :

 Économiser les adresses IP.

 Faciliter le routage.

III. NOTATION DU CIDR


● La notation CIDR à était introduite en 1993 par l'IETF (RFC 1338) ;

● Elle correspond au nombre de bit à 1 du masque de sous-réseau ;

● Elle permet de l'agrégation d'adresses et ainsi l'allégement de la charge de travail des


routeurs d'Internet.

● Elle rend obsolète la notion de classe → un masque ne peut plus être déduit d'une adresse IP
unicast ;

● Les protocoles de routages ''classless'' doivent obligatoirement accompagner les adresses IP


de masque.

Exemple:
Pour l'adresse 192.168.3.10 et le masque 255.255.255.248: Le masque

en binaire est 11111111.11111111.11111111.11111000

Si on compte le nombre de bit à ''1'' on obtient un CIDR de 29.

Donc, pour l'hôte 192.168.3.10/29 on est maintenant capable de dire que son masque est
255.255.255.248.

IV. COMMENT RESUMER UNE ROUTE?


Dans l'adressage par classes, nous utilisions le subnetting pour réduire la congestion
d'un réseau en le subdivisant en plusieurs sous-réseaux. Toujours est-il que nous
perdions quelques adresses IP, étant donné que plusieurs sous-réseaux utilisaient un
même masque. Cela dit, chaque sous-réseau avait le même nombre d'adresses. «
Supernetter » un réseau est exactement le contraire de « subnetter » un réseau, sauf
qu'ici, il ne s'agit plus de l'adressage par classes mais de l'adressage CIDR. Tous ces
sous-réseaux peuvent donc être fusionnés et rassemblés sous un seul préfixe.
Exemple ;
 Subnet 1 : 192.168.0.0/24 soit 11000000. 10101000. 00000000.00000000/24
Subnet 2 : 192.168.1.0/24 soit 11000000. 10101000. 00000001.00000000/24
Subnet 3 : 192.168.2.0/24 soit 11000000. 10101000. 00000010.00000000/24
Subnet 4 : 192.168.3.0/24 soit 11000000. 10101000. 00000011.00000000/24
 Nous remarquons que ces quatre subnets ont bien le même préfixe /24 : nous pouvons
les fusionner sous un seul préfixe. Par conséquent, nous obtenons la route suivante :
192.168.0.0/22 soit 11000000.10101000.00000000.00000000/22.
 Comment avons nous obtenu le /22 alors que nous avions /24 au départ ?
Nous avons simplement appliqué la technique d'agrégation de routes. Supernetter,
c'est la même chose qu'agréger des routes. Le résultat obtenu est donc appelé route
agrégée ou route résumée. Pour obtenir le /22, nous avons suivi quatre étapes bien
précises.
 Étape 1 : détecter les réseaux ayant le même préfixe
Dans cette étape, nous avons pris quatre réseaux ayant le même préfixe (/24) : il s'agit
de 192.168.0.0, 192.168.1.0, 192.168.2.0 et 192.168.3.0.
 Étape 2 : convertir des réseaux en binaire
Ensuite, nous avons converti chaque adresse réseau en binaire. Pourquoi ? Parce que
c'est important pour l'étape 3.
Étapes 3 et 4 : détecter les motifs entre les sous-réseaux en binaire (étape 3) et les
compter (étape 4)
Quand nous avons converti les quatre sous-réseaux en binaire, nous avions obtenu 
Subnet 1 : 11000000. 10101000. 00000000. 00000000
Subnet 2 : 11000000. 10101000. 00000001. 00000000
Subnet 3 : 11000000. 10101000. 00000010. 00000000
Subnet 4 : 11000000. 10101000. 00000011. 00000000
Il y a quelque chose de commun à ces quatre sous-réseaux à savoir
Subnet 1 : 11000000.10101000.00000000.00000000
Subnet 2 : 11000000.10101000.00000001.00000000
Subnet 3 : 11000000.10101000.00000010.00000000
Subnet 4 : 11000000.10101000.00000011.00000000
Tous ces sous-réseaux ont 11000000.10101000.000000 en commun. Comptons le
nombre de bits : il y en a 22. 22 sera donc notre nouveau préfixe. Le network ID sera
la plus petite adresse IP parmi les quatre, soit 192.168.0.0. Enfin, la nouvelle route, la
route résumée ou agrégée, sera 192.168.0.0 /22.
Voilà ce qui concernait le supernetting et le subnetting.

CONCLUSION

PLAN
INTROUCTION

DEFINITION DU CIDR

AVANTAGE DU CIDR

NOTATION DU CIDR

COMMENT RESUMER UNE ROUTE ?

Vous aimerez peut-être aussi