Vous êtes sur la page 1sur 2

Le parc des ouvrages d’art, géré par la Direction des routes, s’est constitué et s’est enrichi avec

le temps, pour accompagner le développement économique et social du pays. On compte,


actuellement, près de 9940 ouvrages d’art répertoriés, dont 3563 sur le réseau structurant.  
De plus, La vétusté de certains ouvrages et leur vieillissement, d’une part, et le développement
du trafic et les changements climatiques, de l’autre, ont altéré l’état de conservation d’une partie
de ce patrimoine, de ce fait, La reprise de ces ouvrages d’art pour les mettre au niveau des
standards d’aménagement fait partie des priorités de la Direction des Routes.

Consciente de l’importance capitale des ouvrages d’art pour la viabilité et la sécurité de la


circulation routière, d’une part, et de la vulnérabilité qui caractérise une partie de ce patrimoine,
d’autre part, la Direction des Routes a mis en place un système de gestion (SGOAM) dans
l’objectif de disposer, en permanence, d’une image fiable de l’état du parc. Ce système de
gestion permet, également, l’identification et la hiérarchisation des interventions afin d’effectuer
en temps opportun les opérations d’entretien ou de remise en état nécessaires et, le cas
échéant, de prendre les mesures d’exploitation qui s’imposent pour garantir la sécurité des
usagers de la route.

Ainsi, la Direction des routes a mis en place une stratégie, articulée autour de deux axes
principaux :
 La réhabilitation et la sauvegarde du patrimoine sur l’ensemble du
   réseau ;

 L’amélioration du niveau de service et la mise à niveau des ouvrages


    submersibles, étroits ou limités en charge du réseau structurant.

Le budget nécessaire pour le premier axe de la stratégie s’élève à 2 Milliards de dirhams.

Pour la période 2017-2021, il est prévu la mise à niveau de 150 ouvrages des plus
dégradés pour un budget de 300 Millions de dirhams par an.

Ce programme permettra la sauvegarde du patrimoine des ouvrages d’art et l’amélioration de la


sécurité routière et des conditions de la circulation.   Il aura également d’importants impacts
positifs sur les plans économique et social.

Le programme du deuxième axe de la stratégie consiste en la reconstruction des ouvrages


submersibles, étroits ou limités en charge et nécessite un budget de 10 Milliards de dirhams
s’étalant sur 20 ans.

Pour la période 2017-2021, il est prévu la mise à niveau de 100 ouvrages pour un budget de 200
Millions de dirhams par an.

La mise à niveau et la résilience des ouvrages d’art du réseau structurant permettront


d’accompagner et de booster le développement économique et social du pays.

Elle permettra, également, d’assurer l’homogénéisation des itinéraires ainsi que la sécurisation
et la viabilisation de la circulation routière.