Vous êtes sur la page 1sur 47

INSEA 2020 167

Jeu client fournisseur


 Caractéristiques?

 Equilibres?
 Prix, qualité, délai…
 Interactions prix/qualité/délai?
 Négociations

INSEA 2020 168


Jeu client-fournisseur
Position B2B, B2C, P2R(internet)

Jeu Statique/dynamique

Information Complète/ incomplète

Information Parfaite/imparfaite

Jeu Coopération/non coopération

Engagements Contrats/ sans contrats

Interactions Négociations

Équilibres Prix, qualité, délai, …


INSEA 2020 169
Supply chain
 A supply chain is defined as a network of
 suppliers,
 factories,
 warehouses,
 distribution centers,
 and retailers through which raw materials are acquired,
transformed, and delivered to customers (Fox et al.,
2000), (Nefaoui et al., 2008)

INSEA 2020 170


Trust and supply chain
 1 - Honesty  9 - Commitment
 2 - Credibility  10 - Respect the confidentiality of
 3 - Experience information
 4 - Jurisdiction  11 - Communication skills
 5 - Sincerity  12 - Shared values
 6 - Predictability  13 - Similarity
 7 - Transparency  14 - Sharing working methods
 8 - Goodwill  15 - Influence in the network
  16 -Sharing information, type of
information shared
INSEA 2020 171
Niveaux de confiance

INSEA 2020 172


INSEA 2020 173
Game and supply chain

INSEA 2020 174


Plus générale
 Concurrence entre SC?

INSEA 2020 175


Le paradigme SCP
schéma de base de l'économie industrielle américaine,
appelée Industrial Organization. Il implique l'observation
de chaque secteur d'activité de l'entreprise :
 Structure : facteurs environnementaux : offre, demande,
intensité concurrentielle, existence de barrières à l'entrée,
normes et réglementations…
 Comportement : ce que font les entreprises, et la manière
dont elles le font (stratégies de positionnement, de prix, de
R&D, de distribution…). Cela inclut les pratiques de
collusion entre acteurs, les fusions et les acquisitions.
 Performance : fait référence aux résultats des secteurs
industriels et des entreprises. Sont en général mesurés sur
le plan de la rentabilité, de la croissance, de l'efficacité, du
progrès technique…
INSEA 2020 176
Proposition de mini projet
 Donner un exemple de marché avec une approche SCP
en explicitant avec des données réelles disponibles sur
le net ou par un effort personnel (stages, relations,…)
 Présentation ppt
 Avant la dernière séance (20 juin 2020)
 Test plagiat

INSEA 2020 177


S-C-P : Structure-Comportement-Performance
I. Structure de marché
 Mesures de la concentration industrielle
II. Comportement
 Pricing
 Intégration et activité de fusions/acquisitions
III. Performance
 Indice Dansby-Willig
 Profitabilité
Analyse de l’industrie
 Structure du marché
 Nombre de firmes.
 Concentration de l’industrie.
 Conditions technologiques/ de coûts.
 Conditions de demande.
 Facilité d’entrée/de sortie.
 Comportement
 Pricing.
 Publicité.
 R&D.
 Activité de F/A.
 Performance
 Profitabilité.
 Bien-être collectif.
Étudier l’industrie
• Le paradigme S-C-P : approche causale (“cause à
effet”)
Structure Comporteme Performance
nt
 Approche “Feedback”
 Pas de lien causal à sens unique.
 Comportement peut affecter la structure (ex.
barrières entrée/sortie).
 Performance de marché peut affecter le
comportement ainsi que la structure du
marché.
Porter et le paradigme SCP (et son approche “Feedback”)

Coûts d’entrée Entrée Effets de réseau


Vitesse d’ajustement Réputation
Coûts perdus Coûts de changement
Économies d’échelle (“Switching Costs”)
Contraintes étatiques

Pouvoir des Pouvoir des acheteurs


fournisseurs Concentration des acheteurs
Concentration des Prix/valeur des produits ou
fournisseurs services substituts
Prix/Productivité des inputs de
Niveau, croissance Investissements spécifiques à la
remplacement et permanence relation
Investissements spécifiques à Coûts de remplacement pour les
la relation
des profits clients (“Supplier Switching Costs”)
Coûts de remplacement des de l’industrie Contraintes étatiques
fournisseurs (“Supplier
Switching Costs”)
Contraintes étatiques

Rivalité intraindustrielle Substituts & compléments


Concentration Coûts de changement Prix/valeur des produits ou Effets de
Cioncurrence en termes (“Switching Costs”) services de substitution réseau
de : Prix, quantité, qualité, Timing des décisions Prix/valeur des produits ou Contraintes
service Information services complémentaires étatiques
Niveau de différenciation Contraintes étatiques
Concentration industrielle
 Ratio de concentration à 4 firmes (C4)
 Somme des parts de marché des 4 plus importantes
frmes de l’industrie.
Si
C4  w1  w2  w3  w4 , ou w1 
ST
 Indice Herfindahl-Hirschman (HH)
 Somme des parts de marché (au carré) des firmes d’un
secteur, multiplié par 10 000 (ou non) :
HHI = 10,000  S wi2, ou wi = Si/ST. et Si = ventes de la firme i, ST =
ventes totales de l’industrie.
Exemple
 5 banques, 20% de part de marché chacune.
 C4 = ?

C4  0.2  0.2  0.2  0.2  0.8

 HH?
 2 2 2

HH  10,000 .2   .2   .2  .2   .2   2,000
2 2
Limites des mesures de concentration
 Définition du marché : national, régional, local?
 Définition de l’industrie et catégories de produits.
Mesures des conditions de demande et de
marché

 L’indice Rothschild (R) mesure l’élasticité de la


demande de l’industrie par rapport à celle d’une firme
(représentative) :
R = ET / EF .
 ET = élasticité de demande pour le marché au complet.
 EF = élasticité de demande pour une firme particulière.
 L’indice Rothschild varie entre 0 (CPP) et 1 (monopole).

 Avec une industrie à plusieurs firmes, à produits peu


différenciés, l’indice Rothschild sera proche de zéro.
Élasticités de demande et indices Rothschild
Élasticité Élasticité
Industrie De la de la Indice
demande de demande à la Rothschild
marché firme
Aliments -1,0 -3,8 0,26
Tabac -1,3 -1,3 1,00
Textiles -1,5 -4,7 0,32
Vêtements -1,1 -4,1 0,27
Papier -1,5 -1,7 0,88
Pr. -1,5 -1,5 1,00
chimiques
Caoutchouc -1,8 -2,3 0,78
Marché : conditions d’entrée et de sortie

 Barrières à l’entrée
 Capital requis.
 Brevets et droits d’auteur.
 Économies d’échelle.
 Économies de portée.
Comportement : Pricing
 Indice de Lerner
L = (P - Cm) / P
 Mesure la différence entre prix et coût marginal cost
comme fraction du prix du produit.
 L’indice varie entre 0 et 1.
 Quand P = Cm, l’indice Lerner est à zéro; la firme n’a aucun
pouvoir de marché.
 Un indice Lerner proche de 1 témoigne de peu de
concurrence au niveau du prix; la firme exerce un pouvoir de
marché.
Facteur de markup
 À partir de l’indice Lerner, la firme peut déterminer
le niveau de markup au-dessus du coût marginal.

 1 
P Cm
1 L 

 Le facteur de markup est 1/(1-L).


 Indice Lerner à zero (L = 0) : facteur de markup = 1 et P = Cm.
 Indice Lerner à 0.20 (L = 0.20) : facteur de markup = 1,25; la firme
établit un prix à 1,25 fois le coût marginal.
Indice de Lerner et facteur de markup
Industrie Indice de Lerner Facteur de
markup
Aliments 0,26 1,35
Tabac 0,76 4,17
Textiles 0,21 1,27
Vêtements 0,24 1,32
Papier 0,58 2,38
Pr. chimiques 0,67 3,03
Pétrole 0,59 2,44
Intégration et activité de fusions/acquisitions
 Intégration verticale

 Intégration horizontale : Combinaison de la production


de produits semblables en une seule firme.
 Fusion conglomérale : Intégration de gammes de produits
différents en une seule firme.
Performance
 Performance = profits et bien-être collectif tirées des
activités d’une industrie.
 Bien-être collectif = SC + SP
 L’indice de performance Dansby-Willig mesure
l’accroissement du bien-être collectif que produirait
l’expansion de la production dans une industrie.
Indice de performance de Dansby-Willig
Performance
Conclusion de l’analyse SCP
 L’analyse des industries consiste à étudier les relations entre la
structure, le comportement et la performance.
 Les niveaux de concentration varient fortement d’une
industrie à une autre.
 On mesure cette concentration à l’aide des indices C4 et HH
(Herfindahl-Hirschmann).
 L’indice de Lerner mesure la capacité des firmes à exiger un
prix supérieur à leur coût marginal et représente donc une
mesure du pouvoir de marché de la firme.
 La performance d’une industrie se mesure par sa profitabilité
et le bien-être collectif qui en résulte (mesure Dansby-Willig)
Jeux à somme nulle
 Dans le cadre des jeux à deux joueurs, cela signifie que
le gain d’un des joueurs est toujours compensé par une
perte équivalente pour l’autre joueur. Ces jeux sont dits
purement compétitifs.

INSEA 2020 199


INSEA 2020 200
Théorème

INSEA 2020 201


Point selle

 La combinaison de stratégies (i,j) est un équilibre du


jeu si et seulement si aij est à la fois le maximum de la
jème colonne et le minimum de la ième ligne.
 Dans ce cas, on dit que la combinaison (i,j) forme un
point selle du jeu.
 Exemple : (2,2) est un équilibre

9 1 5
5 3 7
-5 -1 -1

INSEA 2020 202


Saddle surface

INSEA 2020 203


Exercice

INSEA 2020 204


LP solution

INSEA 2020 205


Valeurs d’un jeu en stratégies mixtes
 Soit X l’ensemble des stratégies mixtes possibles pour
le joueur L (Ligne) et soit Y l’ensemble des stratégies
mixtes possibles pour le joueur C (Colonnes). Si L et C
jouent à un jeu à deux joueurs à somme nulle dont la
matrice est A alors, si L utilise une stratégie mixte x et
C une stratégie mixte y, l’espérance de gain pour L est :
 A(x,y) = SS xiaijyj
 où les sommes portent sur le nombre de lignes et de
colonnes de A . Cette formule s'écrit également :
 A(x, y) = xAyT

INSEA 2020 206


 Ainsi, L doit raisonner en supposant que C va tenter de
minimiser A(x,y). Ainsi, son gain minimal va être :

INSEA 2020 207


Valeurs du jeu

INSEA 2020 208


Théorème du minmax
 C’est un cas particulier du théorème de Nash

INSEA 2020 209


Jeux à somme nulle à 2 joueurs: le critère du
minimax
 Certains de ces jeux n'ont pas d'équilibre en stratégies
dominantes
 Pour ces jeux, VN a développé un concept de solution connu sous
le nom du minimax.
 Jeu à somme nulle: ce qui est gagné par l'un est perdu par l'autre.
 Chaque joueur a donc en même temps intérêt à minimiser le gain
de l'adversaire et à maximiser le sien.
 Maximiser son gain dans la situation la plus défavorable (imposée
par l’adversaire) permet de se garantir au moins un gain
minimum.

INSEA 2020 210


A\B X Y Z

X 1, -1 -3, 3 -2, 2

Y 0, 0 1, - 1 -1, 1

Z -4, 4 2, -2 -3, 3

INSEA 2020 211


Jeux à somme nulle: le minimax (suite)

 Par exemple, dans l'exemple précédent, le joueur B


maximise son gain en jouant y si A joue x, z si A
joue y et x si A joue z.

 Donc, le joueur A doit minimiser le gain de B


parmi les couples de stratégies
 (x, y) qui donne un payoff de 3 à B,
 (y, z) qui donne un payoff de 1 à B et
 (z, x) qui donne un payoff de 4 à B.

 Donc A joue y et l'équilibre du jeu est (y,z).


INSEA 2020 212
Jeux à somme nulle: le minimax (fin)

 Un tel équilibre de minimax en stratégie pure est


reconnaissable parce qu'il procure un gain maximal pour A
dans la colonne choisie par B et un payoff maximal pour B dans
la ligne choisie par A.
 Un tel équilibre en stratégies pures n'existe pas toujours, par
exemple :

X Y
X 1, -1 0, 0
Y -1, 1 1, -1
 VNM ont démontré l'existence d'au moins un tel équilibre lorsqu'on étendait l'espace des
stratégies aux stratégies mixtes (que nous verrons plus loin). Ce résultat est connu sous le nom
de théorème du minimax.
INSEA 2020 213