Vous êtes sur la page 1sur 5

9782100543014-Correard-F15.

qxd 17/12/10 9:21 Page 109

Le risque incendie FICHE 8

Les entreprises comportent des risques d’incendie d’origines diverses :


• stockage de marchandises ;
• utilisations de matériels...
Des mesures de prévention permettent de réduire ces risques.

I Les objectifs de la sécurité incendie


L’organisation de la sécurité incendie permet :
• d’éviter qu’un incendie se déclare (choix des matériaux classés selon des tests de
combustibilité, conception des bâtiments, commissions de sécurité...).
• de contenir un incendie, le système de sécurité incendie SSI permet de détecter
un incendie, d’assurer le compartimentage des bâtiments (portes coupe-feu), d’ac-
tionner le système de désenfumage naturel ou mécanique (exutoires de fumée...),
de permettre l’évacuation (diffuseur sonore), des installations fixes à eau telles que
les « Sprinkler ».
• de former le personnel à l’évacuation et à l’utilisation des moyens de première
intervention tels que les extincteurs, robinet d’incendie armé (RIA), couverture
anti-feu comme dans les ateliers réalisant des travaux par points chauds.
© Dunod – La photocopie non autorisée est un délit.

II Les conditions d’un incendie


• Le triangle du feu

Pour se déclarer, les incendies doivent être en présence


du combustible (bois, papier, carburant...), du comburant
(oxygène de l’air, acétilène, de certains produits chi-
miques...) et d’une source d’énergie (étincelle, mégot...).
Cela constitue le triangle du feu.
La lutte contre l’incendie passe par la suppression de l’un
des côtés du triangle. Le refroidissement du foyer entraî-
ne la disparition de la source d’énergie.
Le comburant disparaît si les flammes ne sont plus en contact direct avec l’air ambiant.

FICHE 15 – Le risque incendie 109


9782100543014-Correard-F15.qxd 17/12/10 9:21 Page 110

Lors d’un feu de gaz il est possible d’agir sur le combustible en fermant la vanne
d’alimentation.

III Les classes de feu


Les combustibles sont classés en 5 classes en fonction de la manière dont ils brûlent.
Cela conditionne les moyens à mettre en œuvre pour lutter contre l’incendie.
Classe de feu Combustibles types
A – Bois
(solide) – Papier
– Tissus
– Certaines matières plastiques telles que le PVC
– Nappes de câbles électriques
– etc.
B – Hydrocarbures (essence, fioul, pétrole)
(liquides inflammables – Acétone
et solides liquéfiables) – Alcools
– Solvants
– Certaines matières plastiques telles que le polyéthylène, le polystyrène
– Graisses, huiles, peintures
– etc.
C Propane, butane, gaz naturel, gaz manufacturé.
(gaz)
D – Limaille de fer
(métaux) – Poudre d’aluminium
– Poudre de magnésium
– Sodium, titane
– etc.
F Graisses et huiles animales et végétales utilisées pendant la cuisson.
(auxiliaire de cuisson)

IV Les causes d’incendie


• Les causes naturelles (foudre, fermentation).
• Les causes humaines (acte de malveillance).
• Les causes accidentelles (court-circuit électrique, échauffements liés à une sur-
charge, travaux par point chaud, échauffements liés aux frottements mécaniques).

V Choix des extincteurs


Il existe deux grandes familles d’extincteurs : les extincteurs à pression auxiliaire et les
extincteurs à pression permanente. La mise en action est différente pour ces deux types.

110 Sécur ité, hygiène et r isques professionnels


9782100543014-Correard-F15.qxd 17/12/10 9:22 Page 111

1
5
• Les extincteurs à pression auxiliaire
Une cartouche de gaz comprimé (CO2) est percutée par l’utilisateur et la pression se répand
dans le corps de l’extincteur. On trouve ce principe dans les extincteurs à eau et à poudre.

• Les extincteurs à pression permanente

On trouve ce principe dans les extincteurs à dioxyde de carbone (CO2). Celui-ci est
comprimé à 50 bars et se trouve sous forme liquide. Lors du fonctionnement de l’ex-
tincteur, le fluide passe brusquement de 50 bars à une pression de 1 bar (pression
atmosphérique). Cette détente brutale provoque une forte diminution de température
qui solidifie le CO2 pour donner de la neige carbonique. La température ambiante étant
très supérieure à la température de solidification, cette neige s’échauffe puis se trans-
forme directement en phase gazeuse.

Attention : risque de brûlures en cas de contact avec le tromblon ou le


© Dunod – La photocopie non autorisée est un délit.

corps de l’extincteur.

FICHE 15 – Le risque incendie 111


9782100543014-Correard-F15.qxd 17/12/10 9:22 Page 112

Agents Eau Eau Poudre Poudre Poudre Dioxyde


extincteurs + additif Polyvalente BC D De carbone
Classes de feu ABC
A
OUI OUI OUI NON NON NON
(solide)
B
(liquides
et solides NON OUI OUI OUI NON OUI
liquéfiables)
C
(gaz) NON OUI OUI OUI NON NON

D
(métaux) NON NON NON NON OUI NON

F*
(auxiliaire NON OUI OUI mais NON OUI
de cuisson) mal adapté

*Remarque : Les extincteurs estampillés F à brouillard d’eau ou à mousse auront


une durée plus importante que celle des extincteurs classiques.

Attention : bien choisir l’appareil adapté à la nature du


combustible

Le minimum réglementaire : article R4227-29


« Le premier secours contre l’incendie est assuré par des extincteurs en nombre suffisant
et maintenus en bon état de fonctionnement. Il existe au moins un extincteur portatif à
eau pulvérisée d’une capacité minimale de 6 litres pour 200 mètres carrés de plancher.
Il existe au moins un appareil par niveau. Lorsque les locaux présentent des risques d’in-
cendie particuliers, notamment des risques électriques, ils sont dotés d’extincteurs dont
le nombre et le type sont appropriés aux risques. »

VI Mise en action des extincteurs


• Extincteurs à pression auxiliaire
❶ Dégoupiller (enlever la sécurité). ❹ Avancer dos au vent.
❷ Percuter l’appareil (mise sous pression) ➎ Attaquer la base des flammes
en s’assurant de ne pas avoir la tête en respectant les distances d’attaque.
à l’aplomb de l’extincteur.
❸ Vérifier le bon fonctionnement (coup d’essai). ➏ Coucher les extincteurs vides.

112 Sécur ité, hygiène et r isques professionnels


9782100543014-Correard-F15.qxd 17/12/10 9:22 Page 113

1
5
• Extincteurs à pression permanente
❶ Dégoupiller (enlever la sécurité) ❹ Attaquer la base des flammes
en se baissant et en respectant
les distances d’attaque
❷ Vérifier le bon fonctionnement (coup d’essai)
❸ Avancer vers le feu dos au vent ➎ Coucher les extincteurs vides

• Les distances d’attaque


© Dunod – La photocopie non autorisée est un délit.

FICHE 15 – Le risque incendie 113

Vous aimerez peut-être aussi