Vous êtes sur la page 1sur 19

Union – Discipline - Travail

Ecole Nationale Supérieure de


Statistique et d’Economie
Appliquée

THEME :
Article1: Incentives and implementation in marriage markets with externalities
Article2 : ICT as a driver of economic growth: A survey of the literature and
directions for future research

Réalisé par : Sous la supervision de :

AYIWA Stievince Prof. KOUAKOU Auguste

FOWND Dick Anderson

KAMAGATE Siaka

KONE Farida

1
2
Table des matières
ARTICLE1: Incentives and implementation in marriage markets with externalities ............................... 5
Introduction............................................................................................................................................. 5
I- Revue de littérature ........................................................................................................................ 6
II- Définitions des concepts ................................................................................................................. 7
III- Notations ..................................................................................................................................... 7
IV- Méthodologie d l’étude : ............................................................................................................. 8
a- Outils mathématiques ..................................................................................................................... 8
b- Synthèse des notions....................................................................................................................... 8
V- Résultats majeurs ............................................................................................................................ 9
VI- Commentaires et perspectives .................................................................................................... 9
Conclusion 1 .......................................................................................................................................... 10
ARTICLE 2: « ICT as a driver of economic growth: A survey of the literature and directions for future
research» ............................................................................................................................................... 11
Introduction........................................................................................................................................... 11
Méthodologie de l’etude ....................................................................................................................... 12
1. Méthode de collecte des travaux académiques sur le sujet ..................................................... 12
2. Type d’information recueillies................................................................................................... 12
3. Résultats de la statistique descriptive ....................................................................................... 13
Date de publication ....................................................................................................................... 13
Approche utilisée........................................................................................................................... 13
Types de lien TIC-croissance et preuves à l’appui ......................................................................... 13
4. Résultats de la littérature sur le lien entre TIC et croissance .................................................... 14
5. Le lien TIC-croissance : une vérification de la réalité ................................................................ 14
I- Les déterminants du nombre de citations d’un article ................................................................. 16
1. Echantillon ................................................................................................................................. 16
2. Variable dépendante ................................................................................................................. 16
3. Variables explicatives ................................................................................................................ 16
Lifespan ......................................................................................................................................... 16
SJR .................................................................................................................................................. 16
Lifespan*SJR .................................................................................................................................. 16
Review ........................................................................................................................................... 16
ICT_Transmission........................................................................................................................... 16
Solid_evidence............................................................................................................................... 16
Terme d’erreur 𝜀𝑖 .......................................................................................................................... 16
4. Spécification du modèle ............................................................................................................ 16

3
5. Résultats .................................................................................................................................... 17
Suggestions pour les futures recherches .............................................................................................. 18
III- Discussion ......................................................................................................................................... 19
Conclusion2 ........................................................................................................................................... 19

4
ARTICLE1: Incentives and implementation in marriage markets with externalities

Introduction
Les problèmes d’appariement ou d’affectation « matching problems » continuent
d’intéresser certains théoriciens des jeux. En effet, ce type de problèmes, qui consiste à
assortir par paires des agents ou des biens, est récurrent dans certaines relations
économiques ou sociales. L’émergence de mécanismes régissant l’établissement
d’appariements stables confère à ce domaine, un dynamisme constant. Ces marchés sont
caractérisés par un aspect particulier : ils n’intègrent aucun transfert monétaire. Ce marché
s’éloigne du cadre walrasien qui ne peut l’expliquer pour l’exploration d’une voie nouvelle.
Cette discipline a été révolutionnée par les travaux de Gale et Shapley (1962). Ils se
sont intéressés au cas d’utilité non-transférables. Cette démarche est celle qui est adoptée
encore aujourd’hui. Dans le cas d’un marché d’appariement et plus spécifiquement d’un
marché de mariage, il a été démontré par Gale et Shapley que dire la vérité sur leurs
préférences en termes de leurs préférences était une stratégie dominante pour les agents
d’un côté du marché. Sur cette base, ils ont construit un algorithme qui permettait de
sélectionner les appariements stables (algorithme revu par Shapley et Roth).
Cependant, cette approche s’avère non-satisfaisante dans le cadre d’un marché avec
externalités. Ce type de marché fut notamment étudié par Tarik Kara et Tayfun Sönmez dans
un article du JOURNAL OF ECONOMIC THEORY (1996) dans lequel ils ont pu implémenter les
mécanismes d’appariement en équilibre de Nash. Cet article, sur cette base, se propose donc
de vérifier l’implémentabilité en équilibre de Nash des mécanismes d’appariement dans le
cadre d’un marché de mariage avec externalité. Dans ces marchés, les agents ne se
préoccupent pas seulement d’eux-mêmes mais aussi de leurs partenaires et des partenaires
des autres agents. L’émergence de mécanismes d’appariement efficace et stable permettrait
de répondre à des problèmes d’allocation des ressources rares.
Dans cet article, les auteurs que sont María Haydée Fonseca-Mairena et Matteo Triossi
se sont intéressés au problème des mariages stables avec externalités dont l’objectif est de
former des couples hommes-femmes à partir des préférences de chacun d’entre eux. Le but
étant de créer des associations « stables » de sorte que personne n’a intérêt à dévier. La
problématique se dégageant de cette étude est donc la suivante :
Problématique :

Dans un problème d’appariement de type mariage avec externalités, peut-on trouver un


mécanisme d’appariement stable implémentable ? Quel méthode d‘implémentation pourrait
émerger dans un tel environnement ?
Objectif :

L’objectif principal qui se dégage au travers de cet article est de montrer l’implémentabilité
en équilibre de Nash des mécanismes d’appariement assurant ainsi les propriétés attendues
d’un équilibre dans un tel marché.

5
Plus spécifiquement, il a été question de démontrer que :

 Dans un tel contexte, appliquer la sincérité i.e. dire la vérité sur son type ou ses
préférences n’est pas une stratégie dominante contrairement à un marché sans
externalités.
 Tout mécanisme d’appariement stable dans un marché de mariage avec externalités
est implémentable en un équilibre de Nash.

I- Revue de littérature
Auteur Apport Limite
David Gale et - Introduction des modèles d’appariement.
Lloyd Shapley - Gale et Shapley furent les premiers à
[1962] proposer une propriété désirable des
appariements : « la stabilité » à partir de
l’exemple de l’admission des étudiants à
l’Université
- Ils montrent que chaque problème de
correspondance a au moins une correspondance
stable
1980, Alvin - Il s’interroge sur la mise en œuvre de
Roth l’algorithme de Gale et Shapley : peut-il servir
de base à un mécanisme, auquel les agents
doivent d’abord révéler leurs préférences ?
Oui et non, répond Roth (1982).
- Roth considère qu’il faut que les agents soient
sincères dans leurs choix
Maskin - Maskin montre qu'une condition de monotonie il n'est pas possible
est nécessaire pour qu'une règle soit d'utiliser le résultat de
implémentable Maskin pour déterminer
- Maskin montre également que la monotonie et si une règle stable est
l'absence de pouvoir de veto ensemble sont des implémentable
conditions suffisantes pour la mise en œuvre.
Danilov - Fournit les conditions nécessaires et suffisantes
pour la mise en œuvre :
La condition de Danilov est une certaine propriété de
monotonie.
- Cependant, nous montrons que (quand il y a au
moins trois agents) la règle stable est implémentable
en utilisant les résultats de Danilov et de Yamato
Moore et - Fournit les conditions nécessaires et suffisantes Moore et Repullo ne
Repullo pour la mise en œuvre : la condition de Moore et fournissent pas de
Repullo est une condition qui déclare l'existence méthode pour
d'ensembles particuliers. construire ces
ensembles
Sasaki and - Ils garantissent l’existence d’appariements stables
Toda (1996) dans le marché de mariage avec externalité
Kara and - Ils prouvent que le dans un modèle sans
Sönmez (1996) externalités, les correspondances stables sont
implémentables dans un équilibre de Nash

6
II- Définitions des concepts
Marché de mariage : le terme mariage est une métaphore et ne doit pas être pris au pied de
la lettre il s’agit un marché où se font face deux types d’agents complémentaires. Chaque
agent cherchant à signer un contrat personnalisé avec un agent de type opposé. Comme
exemple, on peut citer le marché du travail. Dans notre cas, nous parlerons de deux agents
spécifiques : des hommes et des femmes.
Appariement : Un appariement est une fonction qui attribue à chaque homme au plus une
femme et à chaque femme au plus un homme de sorte que si un homme, m, est affecté à une
femme, w, alors la femme w est affectée à l'homme m.
Stabilité : Un appariement est stable si aucun agent ne préfère rester célibataire (c'est-à-dire
s'il est individuellement rationnel), et s’il n'existe pas de couple d'homme et de femme qui
préfèreraient être ensemble plutôt que de rester avec les conjoints qui leur ont été attribués.
Règle de correspondance sociale : Une règle de correspondance est une correspondance qui
attribue à chaque problème de correspondance un ensemble de correspondances. Une règle
d'appariement est une règle de choix social dans le contexte de problèmes d'appariement,
Certaines des règles de correspondance d'intérêt sont les suivantes : La règle stable, qui
attribue l'ensemble des correspondances stables à chaque profil de préférence.
Notions sur l’implémentation : la théorie de l’implémentation concerne la construction de
mécanismes conduisant à un équilibre qui présente des propriétés qui sont désirables selon
des critères de bien-être social appelés une règle de choix ou de correspondance sociale. Une
forme de jeu ou mécanisme implémente une règle de correspondance sociale si pour tout
profile de préférences, les gains à l’équilibre de la forme du jeu coïncident avec les optima de
bien-être de la correspondance de choix social.

III- Notations
W : Ensemble des femmes
M : Ensemble des hommes
𝑁 = 𝑊 ∪ 𝑀 : Ensemble composé des femmes et des hommes
𝜇 : Appariement (abusivement : fonction d’appariement)
𝔄 : Ensemble des appariements
𝑃𝑖 : relation (de préférence) d’ordre stricte lié à l’agent i.
𝑅𝑖 : Relation d’ordre partielle relative à 𝑃𝑖
𝔓 : Espace des profils de préférences
𝔖 : Ensemble des appariements stables
(𝑊, 𝑀, 𝑃) : marché de mariage où 𝑃 ∈ 𝔓
𝔖(𝑃) :Ensemble des appariements stables du marché (𝑊, 𝑀, 𝑃)
𝛤 : Correspondance de choix social
𝑔 : Fonction de gain.
𝑁𝐸 : Equilibre de Nash

7
IV- Méthodologie d l’étude :
La méthode utilisée dans cet article est une méthode très particulière. Il s’agit d’une approche
par la théorie des jeux et plus particulièrement du domaine de la théorie de l’implémentation.
La méthode part de l’élaboration des conditions nécessaires à l’implémentation d’un
mécanisme en équilibre de Nash. Les résultats fondés ainsi basés sur les travaux de Danilov
dans le cadre de la théorie de l’implémentation. Nous présentons la démarche dans les lignes
qui suivront dans cette section mais avant, nous présenterons les concepts mathématiques
utilisés.

a- Outils mathématiques
(i) Notion d’appariement

𝜇: 𝑊 ∪ 𝑀 → 𝑊 ∪ 𝑀 est un appariement si 𝜇 vérife (a) 𝜇(𝑤)𝜖𝑀 ∪ {𝑤} pour


tout 𝑤 ∈ 𝑊 ; de même pour tout m dans M et (b) 𝜇(𝜇(𝑖)) = 𝑖 pour out i dans N. on
représente un appariement 𝜇 par un ensemble de couples et d’éléments de dimension
1. Par 𝜇 = {(𝑤1 , 𝑚1 ), (𝑤2 , 𝑚2 ), … , (𝑤𝑟 , 𝑚𝑟 ), 𝑖1 , 𝑖2 , … , 𝑖𝑘 }, on désigne l’appariement 𝜇
dans lequel 𝜇(𝑤𝑙 ) = 𝑚𝑙 et 𝜇(𝑖𝑙 ) = 𝑖𝑙 pour tout l dans N.
(ii) Concept de stabilité
L’appariement 𝜇 est stable dans le marché (𝑊, 𝑀, 𝑃) s’il est individuellement
rationnel et qu’aucune paire ne le bloque.
(iii) Construction du mécanisme d’appariement
Une correspondance de choix social 𝛤: 𝔓|𝑁| → 𝔄 décrit un profile de
preferences sur les sous-ensembles d’appariements. La correspondance stable
est définie par 𝛤(𝑃) = 𝔖(𝑃)pour tout 𝑃 ∈ 𝔓|𝑁| .
(iv) Construction du mécanisme de révélation

Un mécanisme est un couple (𝑆, 𝑔) où 𝑆 = ∏𝑖∈𝑁 𝑆𝑖 , 𝑆𝑖 est un espace de stratégie de


l’agent 𝑖 ∈ 𝑁 et 𝑔: 𝑆 → 𝔄 est une fonction de gain. Dans un mécanisme de révélation, 𝑆 ⊆
𝔓|𝑁| . Dans les mecanismes de revelations stables, 𝑔(𝑃) ⊆ 𝑆(𝑃) pour tout 𝑃 ∈ 𝑆. un
mécanisme (𝑆, 𝑔) une stratégie de jeu, (W, M, P, S, g). Soit 𝑁𝐸(𝑃, 𝑆, 𝑔) l’ensemble des
stratégies pures de l’équilibre de Nash du jeu (𝑊, 𝑀, 𝑃, 𝑆, 𝑔). le mécanisme (𝑆, 𝑔) implémente
𝛤 si 𝑔(𝑁𝐸(𝑃, 𝑆, 𝑔)) = 𝛤(𝑃) pour tout 𝑃 ∈ 𝔓|𝑁| .

b- Synthèse des notions


Le mécanisme construit et les propriétés des profils de préférences serviront de bases à
l’implémentation en équilibre de Nash en stratégie dudit mécanisme.

8
V- Résultats majeurs
Les concepts développés dans la section précédente et les outils construits font émerger des
résultats très importants qui sont ainsi justifiés par la théorie de l’implémentation. Il en
découle que :
 Pour tout profil de relation d’ordre stricte (de préférences strictes), il existe au moins
un appariement stable. Ce qui se traduit de manière mathématique comme suit :
o Pour tout 𝑃 ∈ 𝔓|𝑁| , 𝔖(P) ≠ ∅
 Pour un nombre de femmes au moins égal à 2 et pour un nombre d’hommes au moins
égal à 2, il n’existe aucun mécanisme de révélation stable tel que la sincérité i.e. avouer
ses préférences soit une stratégie dominante pour les femmes (ainsi que pour les
hommes).
 La correspondance stable 𝔖 telle que construite par la méthode est monotone i.e.
qu’elle conserve la stabilité quel que soit le profil de préférences des joueurs (hommes
et femmes).
 Toute correspondance stable est essentiellement monotone pour chaque agent i.e.
qu’elle assure la cohérence des préférences de chaque agent après modification des
profils de préférences.

On arrive maintenant au résultat principal de cet article, résultat qui a motivé cette
étude de par ses tenants. Il découle de l’application des deux résultats précédents. En
ce sens qu’elle justifie l’implémentation dans un équilibre de Nash :
 Pour un nombre total d’hommes et de femmes au moins égal à 3, la correspondance
stable 𝔖 est implémentable en équilibre de Nash.

VI- Commentaires et perspectives


A travers cet article, María Haydée Fonseca-Mairena et Matteo Triossi ont élaborés une
approche pertinente dans la recherche d’un processus de mise en œuvre de mécanisme
d’appariements stables. L’approche est d’un certain point de vue conforme aux dernières
études en ce sens qu’elle s’articule autour des marchés à utilité transférables comme l’ont fait
Gale et Shapley et Shapley et Roth.
L’ensemble d’équilibre ici dépend du concept particulier de solution utilisé ici. La théorie de
l’implémentation a considéré une variété de concepts de solution incluant les équilibres en
stratégies dominantes et nous avons bien vu par cet article, que dire la vérité sur ses
préférences n’était en aucun cas, une stratégie dominante pour un quelconque agent.

L’équilibre de Nash est la solution non-coopérative pas excellence, il n’est donc pas étonnant
que la théorie de l’implémentation fasse de plus en plus recours à lui.
La forme de jeu utilisée par les auteurs est légitime en ce sens qu’il décentralise la prise de
décision. L’alternative sociale étant sélectionnée par les actions jointes de chaque individu de
la société plutôt que par un planificateur central.

9
Toutefois, cette approche est moins pragmatique que les algorithmes développés auparavant
par Gale et Shapley puis par Shapley et Roth même si elle est à la portée de certains experts
de la théorie qui qui peuvent en faire une application pratique.

L’ouverture d’une nouvelle recherche ou l’élaboration d’un nouveau concept plus


pragmatique serait un grand élan dans le domaine de l’étude des marchés d’appariement avec
externalités. La question devrait également se poser dans la recherche d’équilibre parétien.

Conclusion 1
L’étude menée par cet article arrive à des conclusions satisfaisantes en termes de résultats.
Basée sur l’approche par excellence en théorie de l’implémentation i.e. l’implémentation en
équilibre de Nash, elle a réussi à mettre en œuvre une démarche méthodologique qui fournit
non seulement un mécanisme théoriquement viable mais aussi implémentable ; apportant
ainsi une alternative intéressante à l’impossibilité d’avoir des conclusions satisfaisantes par
l’approche consistant à dire la vérité sur ses préférences dans un marché de mariage avec
externalités. Toutefois, la démarche utilisée étant purement théorique, se pose le problème
de son application dans des conditions réelles. Mais aussi, ces notions sauront faire l’objet de
mise en œuvre par des experts en la matière.

10
ARTICLE 2: « ICT as a driver of economic growth: A survey of the literature and directions for
future research»

Introduction
Les années 80 ont été marquées par l’industrialisation des économies qui a conduit à
l’augmentation des richesses et s’en est suivi la croissance économique. Ces dernières
décennies ont elles aussi été marquées par une révolution, la révolution numérique, avec
notamment l’émergence des TIC. Les TIC, à l’instar de l’industrialisation, ont provoqué de
remarquables changements qualitatifs pour les nations et les organisations. Toutefois, leur
contribution à la croissance économique se heurte à des problèmes de mesure. Ce constat se
résume parfaitement par le célèbre « paradoxe de la productivité » évoqué par Robert Solow
(prix Nobel d’économie en 1987). Ce paradoxe stipule que : « on voit des ordinateurs partout,
sauf dans les statistiques de productivité ».

La mesure du lien entre TIC et croissance économique demeure ainsi une préoccupation
majeure pour les économistes entraînant un foisonnement des travaux portant sur ce sujet.
La question qui demeure est : existe-il un lien entre TIC et croissance ? Si oui, quelle est la
nature de ce lien ?
Ces interrogations qui demeurent aux lèvres non seulement des théoriciens mais aussi des
gouvernants sont à l’origine de cet article de Khuong Vu, Payam Hanafizadeh et Erik Bohlin
« ICT as a driver of economic growth: A survey of the literature and directions for future
research » . Il s’agira alors dans cet article de fournir un nouveau compte rendu de l’état de la
littérature en procédant à une enquête exhaustive sur la littérature, qui comprend les
publications les plus récentes ; d’examiner l’influence académique de ces articles en termes
de citations académiques et enfin de proposer des suggestions pour des recherches futures
sur ce thème en s’appuyant sur les points de vue de l’enquête.

11
Méthodologie de l’etude
1. Méthode de collecte des travaux académiques sur le sujet
La collecte des travaux académiques s’est effectuée en trois (3) étapes. Les auteurs ont
d’abord utilisé un ensemble prédéfini de mots-clés relatifs au lien entre TIC et croissance
économique. Ces mots-clés se répartissent en deux classes. On a ceux utilisés pour
l’identification des variables liées aux TIC d’une part et d’autre part les mots-clés associés à la
croissance économique. Ces mots-clés ont été minutieusement recherchés sur les principaux
moteurs de recherches de travaux universitaires tels que Google Scholar, Scopus, Direct
Science, etc.
La deuxième étape consistait à numériser les listes de référence des documents trouvés dès
la première étape afin d’identifier d’autres documents jugés appropriés pour l’examen. Ce
processus de numérisation a été répété pour les papiers supplémentaires jusqu’à ce qu’aucun
document significatif n’ait été négligé.

Enfin, on a examiné manuellement tous les documents recueillis dans les première et
deuxième étapes en utilisant les trois critères de sélection suivant :
- L’article doit aborder et traiter l’hypothèse de causalité entre TIC et croissance
économique ;
- L’article doit être un article de recherche du SSCI (Social Sciences Citation Index) ou du
Scopus-indexed journal ou une publication d’une organisation académiquement
réputée telles que l’OECD, la Banque Mondiale et le Brookings Institute ;
- L’article doit avoir été publié depuis 1990 et ne pas avoir été dupliqué.
Ainsi, 208 articles scientifiques ont été sélectionnés pour l’étude.

2. Type d’information recueillies


Le premier ensemble d’informations recueillies sur les articles est composé des valeurs de
références à savoir : l’année de publication, le journal à travers lequel l’article a été publié, le
facteur d’impact du journal (la référence étant le SCImago Journal Ranking [SJR]) et le nombre
de citations Google Scholar.
Le deuxième ensemble d’informations recueillies regroupe : l’approche de la recherche ; le
raisonnement pour expliquer pourquoi les TIC pourraient provoquer une croissance et les
preuves empiriques sur le lien positif entre les TIC et la croissance. Ces informations se
subdivisent également en plusieurs catégories présentées dans le tableau suivant :

12
Informations Approche de Le raisonnement pour Preuves empiriques
recueillies recherche expliquer pourquoi les de la relation
TIC pourraient positive entre TIC et
provoquer une croissance
croissance
Régression Approfondi Preuves solides

Contribution à la Superficiel Quelques preuves


croissance significatives mais
Catégories économique pas robustes
Mixte (Régression et Aucun Des preuves
contribution à la insignifiantes ou
croissance même des contre-
économique) preuves
Autre

3. Résultats de la statistique descriptive


Date de publication
Par période, le nombre moyen de publications est passé de 2,7 de 1991 à 2000 à 7,6 de 2001
à 2010 à 13,1 de 2011 à 2018. Cette observation suggère que la recherche sur le lien TIC-
croissance a de plus en plus retenu l’attention des chercheurs, ce qui implique que ce thème
est non seulement intéressant, mais aussi stratégiquement important.
Approche utilisée
Premièrement, la méthode de régression (REG) est l’approche dominante, 117 des 208 articles
interrogés s’appuyant uniquement sur cette méthode, suivie de la méthode de contribution à
la croissance (GA) avec 46 articles. L’une des raisons pour lesquelles cette dernière est moins
fréquemment utilisée que la méthode première est la pénurie de données de haute qualité,
ce qui est essentiel pour un solide exercice de contribution à la croissance.

Deuxièmement, 25 % des articles interrogés sont axés sur les États-Unis. Ce pourcentage est
encore plus élevé à 41% pour les papiers qui utilisent la méthode GA, ce qui implique la
disponibilité de données de haute qualité, et le cas des États-Unis donne à cette méthode un
avantage clair.
Troisièmement, les documents qui utilisent un mélange de méthodes REG et GA sont répartis
à parts égales entre les quatre catégories suivantes : Les États-Unis (30 %); Pays individuels
non américains (21 %); Région/Groupe (24 %) et dans le monde entier (24 %).
Types de lien TIC-croissance et preuves à l’appui
Les trois liens les plus examinés entre les TIC et la croissance par les 196 articles analytiques
sont la croissance globale des TIC-PIB (50 articles), la croissance du PIB de pénétration des TIC
(30 articles) ; l’investissement dans les TIC et performance globale des entreprises (20 articles

13
Deuxièmement, une proportion dominante, sinon 100 %, des documents qui examinent l’effet
de l’investissement dans les TIC (TIC, télécommunications et large bande) sur la croissance
trouvent des preuves significatives à l’appui
Troisièmement, les preuves à l’appui des liens entre les TIC et la croissance sont toutefois
moins robustes pour la pénétration des TIC
Il vaut la peine d’aller plus loin pour mieux comprendre les documents qui trouvent des
contre-preuves à ces liens TIC-croissance

4. Résultats de la littérature sur le lien entre TIC et croissance


Les 208 articles étudiés, qui examinent le lien entre les TIC et la croissance avec différentes
approches et orientations, ont produit de nombreuses conclusions précieuses. Ces résultats
peuvent être résumés en sept idées clés.

- L’ampleur de la contribution des TIC à la croissance et l’effet causal des TIC sur la
productivité sont importants et ont tendance à augmenter au fil du temps
- Des disparités significatives existent entre pays et régions quant aux bénéfices des TIC
sur la croissance ;
- Les effets à long terme de l’investissement dans la transformation axée sur les TIC sont
beaucoup plus importants que ses effets à court terme ;
- Une plate-forme TIC ne peut produire des effets importants sur la croissance que
lorsqu’elle atteint une masse critique ;
- Les trois principaux canaux de transmission par lesquels que les TIC affectent la
croissance sont les suivants : (i) l’apprentissage, la diffusion de la technologie et
l’innovation ; (ii) la qualité de la prise de décision ; (iii) la réduction des coûts et
l’élargissement des choix qui déplacent à la fois les courbes d’offre et de demande vers
la droite ;
- Des investissements complémentaires, en particulier dans la transformation
organisationnelle, sont essentiels pour permettre aux investissements dans les TIC de
stimuler la croissance et la productivité ;
- Il existe des preuves préliminaires que les TIC sont une « technologie à usage général
» (TPG), mais des examens plus rigoureux qui utilisent des données mises à jour sont
nécessaires pour rendre ces preuves solides et convaincantes.

5. Le lien TIC-croissance : une vérification de la réalité


Il est utile de vérifier si les conclusions évoquées par la littérature sur le lien positif TIC-
croissance sont confirmées par la réalité.
Les vérifications portent sur deux périodes de 20 ans à savoir les périodes 1977-1997 et 1997-
2017 et seront effectuées à partir de données sur le PIB et l’emploi de 102 économies (source
de données : Conference Board Total Economy Dataset).

14
Ces vérifications concluent que la réalité soutient les principales conclusions de la littérature
sur le lien positif entre TIC et croissance. Toutefois, ces vérifications ne peuvent pas être
considérés comme un test rigoureux. Elles tendent aussi à suggérer que la révolution des TIC
est corrélée non seulement à l’accélération de la croissance des périodes 1977-1997 à 1997-
2017, mais aussi à l’inversement de la tendance à la baisse de la croissance observée sur la
période 1977-1997.

15
I- Les déterminants du nombre de citations d’un article
Le nombre de citations d’un article peut être un indicateur de son influence sur les recherches
académiques du domaine qu’il concerne.
1. Echantillon
Pour réaliser cette étude, les auteurs ont utilisés un échantillon de 208 articles scientifiques
publiés sur la période de 1991 à 2018 dont plus de 95% proviennent du SSCI- ou du Scopus-
indexed journals.

2. Variable dépendante
La variable dépendante est la citation d’un article (Citations). Cette variable d’intérêt est
quantitative et prend ses valeurs dans l’ensemble des entiers naturels.

3. Variables explicatives
Lifespan
La variable indépendante Lifespan mesure la durée de vie de l’article, c’est-à-dire le nombre
d’années écoulées depuis sa publication.
SJR
La variable indépendante SJR est l’index du journal dans lequel l’article a été publié dans le
SCImago Journal Ranking.

Lifespan*SJR
Ce terme d’interaction est inclus pour capter les effets non linéaires de la durée de vie
augmentée de l’impact du journal.

Review
Le facteur Review représente l’appartenance de l’article à la catégorie de l’approche de
recherche utilisée. Si l’article est classé dans la catégorie « Autres » alors Review=1, sinon
Review=0.
ICT_Transmission
Le facteur ICT_Transmission fait référence à la catégorie du lien de transmission TIC-
croissance. Si l’article présente un lien de transmission « substantiel » entre TIC et croissance
alors ICT_Transmission=1, sinon ICT_Transmission=0.
Solid_evidence
Le facteur Solid_evidence indique si l’article présente des preuves solides sur le lien TIC-
croissance. Ainsi Solid_evidence=1 si l’article présente des preuves solides sur ce lien, et
Solid_evidence=0 sinon.

Terme d’erreur 𝜀𝑖

4. Spécification du modèle
Le modèle de régression est le suivant :

𝐶𝑖𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠𝑖 = 𝛽0 + 𝛽1 ∗ 𝑆𝐽𝑅𝑖 + 𝛽2 ∗ 𝐿𝑖𝑓𝑒𝑠𝑝𝑎𝑛𝑖 + 𝛽3 ∗ 𝑆𝐽𝑅 ∗ 𝐿𝑖𝑓𝑒𝑠𝑝𝑎𝑛𝑖 + 𝛽4 ∗ 𝑅𝑒𝑣𝑖𝑒𝑤𝑖


+ 𝛽5 ∗ 𝐼𝐶𝑇_𝑇𝑟𝑎𝑛𝑠𝑚𝑖𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛𝑖 + 𝛽6 ∗ 𝑆𝑜𝑙𝑖𝑑_𝑒𝑣𝑖𝑑𝑒𝑛𝑐𝑒𝑖 + 𝜀𝑖

16
5. Résultats
Les résultats fournit par la méthode des moindres carrés sont notables.
D’abord, les variables SJR et Lifespan sont positivement corrélées au taux de citation à un
niveau de significativité de 1%. Ces résultats sont évidents. Un article publié dans un journal à
haut facteur d’impact ou un article à longue durée de vie post-publication tend à obtenir un
score de citation très élevé.

Ensuite, la significativité de 5% au niveau de significativité du terme d’interaction SJR*Lifespan


indique que publier dans un journal de haut de tableau accorde un avantage en termes
d’augmentation du nombre de citations au fil du temps. Autrement dit, le bénéfice marginal
qu’un article gagne à être publier dans un journal à haut facteur d’impact augmente avec le
temps.

Troisièmement, les articles de synthèse reçoivent en moyenne substantiellement plus de


citations que les articles analytiques.
Quatrièmement, avoir une discussion approfondie sur les canaux de transmission TIC-
Croissance est bénéfique en termes de citations.
Cinquièmement, les articles qui trouvent des preuves solides ont tendance à recevoir des
notes de citation plus élevées.

17
Suggestions pour les futures recherches
Les suggestions proposées par les auteurs sont les suivantes :

- La recherche sur les liens entre les TIC et la croissance devrait passer de la recherche
de preuves pour établir ce lien à l’avancement de notre compréhension des raisons et
de la façon dont les technologies numériques, en particulier sur la façon dont les
technologies émergentes, affectent la performance économique, soit directement ou
indirectement.

- Il est important d’aller au-delà des liens entre TIC et indicateurs macroéconomiques
tels que le taux de croissance du PIB pour étudier les effets des TIC sur l’innovation et
la qualité des emplois.

- La mesure des variables des résultats TIC-croissance devrait être plus créative.

- Il serait peut-être plus simple pour les chercheurs d’examiner la causalité des TIC en
utilisant les déterminants clés de la croissance économique telles que la qualité des
institutions, l’ouverture au commerce international, le capital humain, le
développement des marchés financiers, l’entreprenariat, l’innovation.

- Une question simple mais intéressante reste sans réponse : quels pays, riches ou
pauvres, ont davantage tendance à bénéficier de la révolution des TIC ?

- La pénétration profonde des médias sociaux et d’autres sources de données


volumineuses peut fournir des informations précieuses et riches sur les
comportements et les transactions des personnes et des entreprises. Les chercheurs
peuvent exploiter l’information provenant de ces sources pour faire progresser leurs
recherches dans des directions et des domaines particulièrement nouveaux.

- Les perspectives politiques méritent des efforts plus vigoureux de la part des
chercheurs parce qu’elles peuvent avoir une influence considérable sur les décideurs.

- Les chercheurs devraient aussi étudier les potentiels effets négatifs des TIC sur la
croissance si un système d’infrastructures critiques n’est pas proprement construit et
entretenu, résistant aux cyber-attaques ou est trop rigide pour évoluer.

18
III- Discussion

Le modèle considéré n’inclut pas certaines variables qui pourraient, selon nous, influencer le
nombre de citations d’un document. On peut citer :
 Les caractéristiques de l’auteur :
- son pays d’origine ;
- son facteur d’impact de l’auteur ;
 Le nombre de chercheurs travaillant dans le domaine ;
 Langue dans laquelle l’article a été publié. En effet, un article publié dans une
langue autre que l’anglais n’aura pas la même chance d’être cité puisque les
principaux documents scientifiques sont rédigés en anglais ;
 Facteur d’impact des premiers citeurs : si les citeurs sont des auteurs influents,
leurs publications capteront plus l’attention entraînant un effet négatif sur le
nombre de citations de l’article. Les prochaines citations ne porteront plus sur
l’article initial, mais plutôt sur les articles de ces auteurs.
 Les premières citations de l’article : un nombre élevé de premières citations
conduit à un nombre de citations plus élevé au fil du temps. Un document ayant
connu un succès dès sa publication tend à être perçu comme une référence pour
les futures recherches.

D’autres modèles prenant en compte les paramètres ci-dessus ont été évoqué dans la
littérature. On a notamment le modèle Paper Potential Index (PPI).

Conclusion2
Compte tenu des nombreuses études portant sur le lien TIC-croissance, nous pouvons dire
que ce thème suscite l’intérêt de nombreux chercheurs. Cette étude s’avère donc être d’une
précieuse utilité pour les futurs chercheurs en ce sens où elle fournit une récente revue de la
littérature sur le sujet ainsi que des directives significatives. On retiendra qu’il existe
globalement un lien positif entre TIC et croissance. Au vu de ce résultat, les futures recherches
devraient moins se focaliser sur la détermination du lien TIC-croissance, et s’atteler plus à
approfondir notre connaissance des mécanismes par lesquels les TIC stimulent la croissance.

19

Vous aimerez peut-être aussi