Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Mohammed V ENSET-Rabat 10/06/2015

Cycle d'ingénieur GE
Contrôle Final en ELN-I.2
Durée: 1h30

Exercice1: C
1.1 Expliquer brievement le principe d'un capteur à effet -
piézoélectrique + Ccap +
1.2 on considère le circuit de la figure 1 vs
1.2.1 Identifier le modèle du capteur dans ce circuit qcap
1.2.2 Comment doit on choisir la capacité du condensateur C
devant Ccap Figure 1
1.2.3 Exprimer Vs en fonction de C et qcap
1.3 On considère une thermistance dont la résistance est donnée par :𝑅 = 𝑎𝑒 𝑏𝑇 où T est
la température absolue. La résistance est parcourue par un courant I de 1 microampère qui a
un effet thermique négligeable sur la thermistance. On mesure 492 mV aux bornes de la
résistance à la température de 25°C et 385 mV à 50 °C.
1.3.1 Calculer numériquement les valeurs de a et b
1.3.2 Déduire la sensibilité S de la thermistance en ohms par degré, à la température de
référence de 25 °C.
Exercice 2:
On désire mesurer le niveau d’hydrocarbure dans un réservoir. Le niveau peut varier entre 0
et L=2 mètres. Le capteur est constitué de deux conducteurs cylindriques coaxiaux (voir
figure 2) plongés dans le réservoir (non représenté). Le conducteur interne est en métal
plein. On mesure la capacité entre les conducteurs, séparés partiellement par de
l’hydrocarbure et partiellement par de l’air. On rappelle que la capacité d’un condensateur
constitué de deux conducteurs cylindriques coaxiaux en regard est :
2𝜋𝜀𝑟 𝜀0 𝐿
𝐶=
ln⁡(𝑟𝑒𝑥𝑡 ⁄𝑟𝑖𝑛𝑡 )
Où 0 la permittivité diélectrique du vide, r la permittivité relative du diélectrique
(hydrocarbure ou air selon le cas), L la longueur du condensateur et rext et rint sont les rayons
internes et externes du capteur. On rappelle également que deux condensateurs de capacité
C1 et C2 placés en parallèle ont une capacité C= C1+C2 (question 2.3).
2𝜋𝜀
On posera 𝑎 = ln⁡(𝑟 ⁄0𝑟 ), On donne 0=8.85 10-12, rext=2.1cm, rint=0.7cm, r=1 pour l’air et
𝑒𝑥𝑡 𝑖𝑛𝑡
r=12 pour l’hydrocarbure.
2.1 Calculer numériquement la capacité du capteur quand le réservoir est vide.
2.2 Calculer numériquement la capacité du capteur quand le réservoir est plein.
2.3 De manière générale, x étant la hauteur de liquide, calculer la capacité C(x) du capteur.
2.4 Pour mesurer la capacité, on monte le capteur sur un pont décrit figure 3.
Que vaut la capacité C0 qui assure l’équilibre du pont (Vmes=0) quand le niveau
d’hydrocarbure est à zéro ?
2.5 Le générateur assure une tension à ses bornes Vg = V0 cos(t) . Que vaut la tension Vmes
en fonction de la hauteur de liquide, toujours notée x ?

Pr.BOUROUHOU Page 1
Université Mohammed V ENSET-Rabat 10/06/2015
Cycle d'ingénieur GE
Contrôle Final en ELN-I.2
Durée: 1h30

Figure 3 :Pont de mesure


Figure 2 : Capteur
2.6 Application numérique : Donner les valeurs numérique de Vmes (valeur crête) pour une
tension V0=24V et x=0m, 0.5m, 1m et 2m. En reportant ces points sur une courbe Vmes en
fonction de x, conclure sur la linéarité de la mesure.
2.7 Plutôt que d’utiliser le pont décrit figure 3, on utilise celui donné par la figure 4
2.7.1 Déterminer l’impédance complexe Z=Z0 qui assure Vmes=0 quand C(x)=C0 et en déduire
la nature de cette impédance (résitance, capacité, inductance)
2.7.2 Calculer Z0 pour R=100 et une fréquence de 1 kHz.
2.8 Plutôt que de monter le capteur en pont comme précédemment, on le monte
directement selon le schéma donné figure 5.
Le générateur fournit une tension Vg = V0 cos(t), l’amplificateur opérationnel est supposé
parfait et le capteur a une capacité que l’on notera C.
- Déterminer la transmittance complexe T(j)= Vs/Vg et en réduire son module |T(j)|.
2.9 On donne : R1=1k, R2=10 M, C=100 pF, C1=10pF et une fréquence de 1 kHz.
2.9.1 En comparant R1Cω et R2C1ω au nombre 1 montrer que le module de Vs varie à peu
près linéairement en fonction de C.
2.9.2 En donnant maintenant la valeur explicite de C en fonction de x, que le module de Vs
varie linéairement avec x (avec une bonne précision).
2.9.3 Ecrire le module |Vs /Vg| sous la forme  + x et donner la valeur numérique de α et
β.

Figure 4 : conditionnement en pont Figure 5 : Conditionnement par ampli.

Pr.BOUROUHOU Page 2

Vous aimerez peut-être aussi