Vous êtes sur la page 1sur 2

Définition :

L’industrie pharmaceutique est, dans le monde entier, un élément important des systèmes de
santé. Elle comprend de nombreux services et entreprises, publics ou privés, qui découvrent,
mettent au point, fabriquent et commercialisent des médicaments au service de la santé
humaine et animale (Gennaro, 1990). Elle repose principalement sur la recherche-
développement (R-D) de médicaments destinés à prévenir ou à traiter des affections ou des
troubles divers. Les progrès scientifiques et technologiques accélèrent la découverte et la mise
au point de produits pharmaceutiques plus efficaces et aux effets secondaires réduits.

L’industrie pharmaceutique subit l’influence de plusieurs facteurs dynamiques de nature


scientifique, sociale ou économique. De nombreux groupes pharmaceutiques sont présents sur
les marchés nationaux et multinationaux, de sorte que leurs activités et leurs produits sont
soumis aux lois, aux règlements et aux politiques qui s’appliquent à la mise au point, à la
fabrication, à l’autorisation, au contrôle de la qualité et à la commercialisation des
médicaments dans de nombreux pays (Spilker, 1994).

Figure 01. Mise au point d'un médicament dans l'industrie pharmaceutique


Différents risques et leurs causes :
Les opérations de recherche dans les laboratoires ou de production dans les usines
pharmaceutiques, impliquent la manipulation de produits actifs chimiques ou biologiques, un
processus avec des machines en mouvement, de la vapeur sous haute pression, ... des taches
de conditionnement et d'emballage, sources de multiples risques d'intoxication, avec des
atteintes cutanées, respiratoires, digestives, et de blessures diverses (coupures, brulures,
contusions...).

a)- Les risques liés à l’exposition aux œstrogènes :

L’un des risques les plus graves, dans la fabrication des produits pharmaceutiques œstrogènes,
est l’inhalation et, dans une certaine mesure, l’ingestion de l’œstrogène actif pur lors de la
pesée, de la production et des tests d’assurance de la qualité. Il peut y avoir aussi inhalation
massive de particules sèches (contenant un faible pourcentage de principe actif) au cours des
opérations de granulation, de compression et de conditionnement. Une absorption par voie
cutanée peut également se produire, notamment lors des phases humides de la granulation, en
raison de l’utilisation de solutions alcooliques.

b)- Les risques chimiques :

La fabrication de produits pharmaceutiques implique l'utilisation de nombreuses substances


chimiques, obtenues par fermentation, synthèse organique ou biologique, qui peuvent parfois
être utilisées à de très fortes concentrations et qui sont de nature à mettre en danger la santé ou
la sécurité des opérateurs.

La manipulation d'un ensemble de substances chimiques ou biologiques qui entrent dans la


composition des médicaments et des réactifs, induit soit des risques aigus et immédiats dus à
de fortes expositions, soit des risques chroniques et tardifs dus à de faibles expositions, mais
répétées, par voie respiratoire, cutanée ou digestive. Si pour les effets aigus, le rapport de
causalité est clairement identifié et assez facilement mesurable, il n'en est pas de même pour
les effets chroniques qu'il est beaucoup plus malaisé de cerner avec précision, et ils sont plus
fréquents.