Vous êtes sur la page 1sur 8

Métabolisme Bactérien

RESPIRATION AÉROBIE
PLAN:

• Définition de la respiration aérobie


• La structure de la chaine respiratoire
• Transfert des électrons et des protons
• Phosphorylation oxydatives
Définition:

Une respiration aérobie est une consommation d’oxygène moléculaire. Elle


correspond à une série de transfert d’électrons jusqu’à un accepteur final qui
est l’oxygène moléculaire et à une synthèse concomitante de molécules
d’ATP; L’ensemble de ces réactions couplées d’oxydo- réductions et de
phosphorylation est désigné sous le nom de phosphorylation oxydative.
La structure de la chaîne respiratoire:
Transfert des électrons et des protons:

 L’oxydation complète du glycose par voie aérobie du cycle de Krebs correspond à la réaction
suivante:
 C6H12O6 + 6H2O + 12NAD+ 6CO2 + 12NADH + 12H+
 La chaîne respiratoire intervient pour réoxyder les coenzymes réduits (NADH)
 12NADH +12H+ +6CO2 12NAD+ +12H2O
 La somme de ces deux réactions est :
 C6H12O6 + 6CO2 6CO2 + 6H2O
Au début de la chaîne respiratoire, les équivalents réducteurs (H+) sont apportés par un transporteur
soluble en général le NADH, celui- ci va transférer deux électrons et un proton à Flavine-Adenine-
Dinucleotide et va ainsi se réoxyder
FAD + 2é + 2H+ COQ H 2
Le FADH2 est capable de découper ces éléments; elle éjecte les 2H+ dans l’espace péri
plasmatique et transfert les 2 électrons vers l’espace via une protéine redox (Fe/S).
Dans le 2eme segment de la chaîne, le COQ joue le rôle de transporteur navette entre les
protéines redox réduites et les cytochromes oxydés situés à la surface externe de la
membrane, il va capter les 2 électrons issus des transporteurs précédents et en prélevant 2
nouveau protons dans le cytoplasme.
COQ + 2é + 2H+ COQ H 2
Le COQ H2 va à son tour se découper les protons et les électrons: les 2H+ excrétés dans le
periplasme et les 2 é sont transférés au premier cytochrome de la chaine, lequel va les
transférés à son tour à une série de cytochrome, le dernier cytochrome (cytochrome
oxydase) ramène l’électron vers l’interface cytoplasmique et le transfert à l’oxygène.
½ O2 + 2é + 2H+ H2O
Phosphorylation oxydatives:

 La membrane cytoplasmique est associée à des ATPases qui comportent


une partie incluse dans la membrane est une partie volumineuse faisant
saillie vers l’intérieur de la bactérie. L’ATPase effectue spécifiquement la
synthèse de l’ATP
 ADP +Pi + 2H+ ATP + H2O
 Le passage transmembranaire des protons qui accompagne le flux des
électrons le long de la chaîne, produit un gradient de protons à travers la
membrane ( concentration cytoplasmique basse et concentration
periplasmique élevée). La synthèse de l’ATP est due au passage des H+
dans un canal ionique ménagé dans les ATPase , dans le sens contraire du
gradient ( entrée des protons dans la bactérie).
Merci pour votre
attention

Vous aimerez peut-être aussi