Vous êtes sur la page 1sur 5

GENDARMERIE NATIONALE Cadre réservé au destinataire

ENQUETE
Région N°….. PRELIMINAIRE
Légion de………………………..
Groupement territorial de………
Compagnie de……………….….. PROCES-VERBAL
DE TRANSPORT,
BRIGADE DE……………. CONSTATATIONS
ET DES MESURES PRISES
N° de pièce N° de feuillet
P.V. n° (1)…../….. _____/
Modèle N° 6

Nous soussigné,(2)……………., officier de police judiciaire, auxiliaire du Procureur de la


République et/ou du Commissaire du Gouvernement,

Vu les articles 79, 82 à 91, 116 et 117 du code de procédure pénale,

Rapportons les opérations suivantes :

Le …………à………heures (3), nous trouvant à……………

I. - SAISINE

- date, heure et origine de l’alerte (à la demande de la victime, d’un tiers, des sapeurs-pompiers, d’une
unité de gendarmerie, etc.) ;
- motifs du transport sur les lieux.

II.- SITUATION A L’ARRIVEE DES ENQUETEURS

- personnes présentes ;
- dispositions ayant été éventuellement prises avant l’arrivée des enquêteurs par les autorités
administratives, les témoins, le personnel de la gendarmerie, les sapeurs-pompiers, etc. :
o pour porter secours ;
o pour assurer l’ordre ;
o pour préserver les indices ;
o pour assurer la sécurité.
- premiers renseignements recueillis sur le déroulement des faits, la culpabilité des protagonistes, les
témoins, l’état des lieux, le corps du délit ;
- modification de l’état des lieux apportée volontairement ou par nécessité par des tiers ;
- autres renseignements utiles à la description de la situation et des lieux à l’arrivée des enquêteurs.

III.- MESURES PRISES

- dispositions prises par les enquêteurs :


o pour porter secours ;
o pour assurer l’ordre ;
o pour préserver les indices.
- information des différentes autorités concernées (judiciaires, hiérarchiques, administratives et
militaires) ;

L’ O.P.J.,

79
- désignation des personnes dont l’identité a été contrôlée ou vérifiée (mention des P.V. éventuellement
établis à cette occasion) ;
- désignation des personnes auxquelles il est demandé de rester sur le lieu de l’infraction (identité,
profession, adresse) (4);
- répartition des missions du personnel présent et du personnel de renfort au fur et à mesure de son
arrivée sur les lieux ;
- demande de concours :
o de militaires de l’Arme (G.P.I.G.N., Brigade de Recherches, Service Central de Recherches
Judiciaires, technicien en identification criminelle, etc.) ;
o de la police nationale ;
o des douanes ;
o des autorités militaires ;
o de services spécialisés d’autres administrations (SONEL, CAMTEL, CAMRAIL, etc.) ;
o de particuliers (moyens mécaniques spécialisés).
- réquisition à tout expert et éventuellement à toute personne susceptible de l’assister ;
- prise de sang sur la victime et sur l’auteur par le médecin requis.

IV.- ETAT DES LIEUX

- Situation générale des lieux de l’infraction ;


(plans et clichés photographiques)
- description de l’état des lieux ;
(plans, croquis et clichés photographiques)
- recherche, préservation et prélèvement des traces ou indices (sur les lieux et dans les environs) :
(croquis et clichés photographiques)
- saisie des pièces à conviction ;
(clichés photographiques)
- situation et description du lieu où se trouve le corps du délit.
(plans, croquis et clichés photographiques)

V.- CORPS DU DELIT

A l’arrivée des enquêteurs :


- Description détaillée du corps du délit ;
(croquis et clichés photographiques)
- description des indices (taches, traces, objet, etc.) ;
(croquis et clichés photographiques) 
- description et saisie des pièces à conviction.
(clichés photographiques)

Après modification des lieux (éventuellement) :


- Motif de la modification des lieux :
o secours à la victime ;
o examen médico-légal du cadavre ;
o ouverture d’une porte ;
o déplacement ou rangement d’un meuble ou d’effets ;
- description du corps du délit tel qu’il apparaît en cours ou après la modification ;
(croquis et clichés photographiques) 
- description des nouveaux indices découverts (taches, traces, objets, etc.) ;
(croquis et clichés photographiques) 
o nouvelle description et saisie des pièces à conviction
(clichés photographiques)

L’O.P.J.,
80

VI.- MESURES DIVERSES

- Conclusion du médecin requis ou du médecin légiste présent sur les lieux ;


- enlèvement et destination du corps de la victime ;
- destination donnée aux proches de la victime (épouse, mari, enfants) ;
- destination donnée aux animaux domestiques ;
- préservation des lieux (pose de scellés, remise de clés) ;
- information des familles ;
- information du maire ;
- mention de la date et du lieu de l’autopsie (si elle est ordonnée par le magistrat saisi) ;
- destination donnée aux personnes retenues sur les lieux (conduite à l’unité ou entendue sur place).

A…………..………, le …………..à…………..heures (5)


.

L’ O.P.J.,
81

RENVOIS DU TEXTE
(1) Numéro du procès-verbal / Année en cours (exemple : 423/2006).

(2) Grade, nom, prénom, qualité, fonction et résidence de l’O.P.J. qui effectue les constatations ou qui
en est le responsable.

(3) Date et heure de début des constatations.

(4) Article 104, alinéa 2 a, C.P.P. : L’O.P.J. peut défendre à toute personne susceptible de le renseigner
utilement, de s’éloigner sans son autorisation. Cette interdiction ne peut se prolonger au-delà de 12
heures.

(5) Date et heure de fin des constatations.

INFORMATIONS

Au cours d’une enquête, il peut être nécessaire d’effectuer des constatations en plusieurs endroits.

Dans ce cas, un procès-verbal de constatations, de transport et des mesures prises est effectué pour
chacune des opérations réalisées, et seules les rubriques utiles sont renseignées.

Il en est de même lorsque les premières constatations des gendarmes intervenant sur les lieux sont
suivies de celles effectuées par les techniciens en identifications criminelles (T.I.C.).
78