Vous êtes sur la page 1sur 11

Bande de base 6630 :

La bande de base 6630 fait partie du système radio Ericsson et a une pratique de construction
de 19 pouces, 1 HU.

Elle a la même capacité et les mêmes capacités en mode mixte que la bande de base 5216.

La bande de base 6630 est autonome et dispose de sa propre climatisation.

Elle prend également en charge 15 ports CPRI. (Common public radio interface)

La norme CPRI (Common Public Radio Interface) définit une interface entre la commande
d'équipement radio (REC) et l'équipement radio (RE). [1] Souvent, les liaisons CPRI sont
utilisées pour transporter des données entre les sites cellulaires et les stations de base.

Le but du CPRI est de permettre le remplacement d'une connexion par câble en cuivre ou
coaxial entre un émetteur-récepteur radio (exemple utilisé pour la communication de
téléphonie mobile et généralement situé dans une tour) et une station de base (généralement
située au sol à proximité), de sorte que la connexion peut être transféré dans un endroit
éloigné et plus pratique. [2] Cette connexion (souvent appelée réseau Fronthaul) peut être une
fibre vers une installation où plusieurs stations de base distantes peuvent être desservies. Cette
fibre prend en charge la communication multimode et ne prend pas en charge la
communication monomode. L'extrémité de la fibre est connectée au dispositif émetteur-
récepteur appelé émetteur-récepteur enfichable à petit facteur de forme. [3]

Les sociétés qui travaillent à la définition de la spécification comprennent Ericsson AB,


Huawei Technologies Co. Ltd, NEC Corporation et Nokia.

 La bande de base prend en charge à la fois le système de distribution de puissance DC-


I (courant continu / isolé, également appelé 3 fils) et DC-C (courant continu /
commun, également appelé 2 fils).

Un plateau de ventilation est attaché lorsqu'elle est déployée de manière autonome. Il s'agit de
boîtes scellées car l'air de refroidissement ne traverse pas l'espace entre le PCB et le
dissipateur thermique. Cela aidera beaucoup sur la contamination.
Bande de base 6630 :

 Jusqu’à 3 secteurs et 6 sites de bande avec des cellules FDD 2T2R 20 MHz
 Jusqu’à 6 secteurs et 3 sites de bande avec des cellules FDD 2T2R 20 MHz
 Jusqu’à 3 sites secteur et 3 bandes avec cellules FDD 8T8R 20 MHz

Frequency-division duplexing (FDD) est une méthode de duplexage dans le domaine


des télécommunications sans fil et sur certains réseaux câblés. Dans ce schéma de
communication, l'émission et la réception des données se font simultanément sur deux bandes
de fréquence différentes ; autrement dit, la fréquence de la porteuse du signal est différente
selon le sens de transmission : montant ou descendant.
Cette technique permet d'émettre et de recevoir simultanément : c'est son principal avantage
face à l'autre technique majeure de duplexage, le Time Division Duplexing (TDD). On peut
ajouter que plus le volume des données échangées est symétrique, plus cet avantage est
marqué.

Bande de base 6630/6620

-Capacité LTE, WCDMA et GSM et capacité en mode mixte

-Capacité et capacités de la bande de base 6630 équivalentes à la bande de base 5216

-Capacité et capacités de la bande de base 6620 équivalentes à la bande de base 5212

Optimisé pour les configurations principales-distantes

-19 pouces de large, 1U de haut, <352 mm de profondeur


-15 SFP / SFP + pour l'interconnexion CPRI aux unités radio réduisant le besoin de bande de
base R503

-2 ports optiques 1 / 10Gbps SFP / SFP + et 2 ports électriques RJ45 1Gbps

-Huit ports d'alarme externes

-Double alimentation 48V DC

-Contrôle environnemental autonome et unité de ventilation remplaçable sur site

-Matériel préparé pour NR (5G) et eCPRI

Comparison:

1-

-la bande de base 6630/20 est autonome et dispose de sa propre climatisation

-la bande de base 6630/20 a 15 ports CPRI et une alimentation double

-Consommation électrique typique estimée à (à 25 ° C et charge typique)

* Bande de base 6630: 123 W

* Bande de base 6620: 93 W

2-

Unité principale de bande de base (6601) + bande de base 5216/5212 + factice

OU

Unité principale de bande de base (6601) + bande de base 5216/5212 + bande de base R503

-Le châssis RBS 6000 est obligatoire pour Baseband 5216/12

-La bande de base R503 nécessaire pour augmenter le nombre de ports CPRI

-La bande de base 6630 aura une consommation d'énergie> 50W inférieure à celle de l'unité
principale de bande de base correspondante (6601) + bande de base 5216 + configuration de
la bande de base R503
Avantage radio bi-bande :
Double émetteur-récepteur extrêmement compact, multi-bandes, configurations triple
standard avec une quantité minimale de matériel, occupant moins d'espace et ayant une
installation plus facile.

OPTIMISER L'UTILISATION DES RESSOURCES RADIO 

-Moins d'équipement

-Moins d'espace

-Temps d'installation réduit

1 RADIO, 2 BANDES, 3 NORMES

Architecture 2T2R, 4T4R capable de 2x2, 4x4 MIMO sur deux bandes complètes

(Partage de pouvoir possible)

Radio bi-bande 4443 B1B3


-4TX / 4RX - 4x FDD 80W

- 80 W statique par port d'antenne, puissance maximale par bande 60 W (si l'autre bande ≤
20 W)

- La puissance radio sera partagée dynamiquement et ne pourra pas dépasser une


puissance totale instantanée de 320W

- IBW:

- Jusqu'à 75MHz (B3) et 60Mhz (B1) pour les transporteurs LTE FDD

- Jusqu'à 20Mhz pour les opérateurs GSM par port

- 4 ports d'antenne, chaque port partagé par deux bandes

- 4.3-10 plus (f) ou équivalent

-Carrier par port par bande

- Jusqu'à 4/6 porteuses GSM (DL / UL)

- Jusqu'à 6/6 porteuses WCDMA (DL / UL)

- Jusqu'à 6/6 supports LTE (DL / UL)


- Porteuse LTE 1,4, 3, 5, 10, 15 et 20 MHz

-LTE, WCDMA, GSM

- 2,5; 4,9; 9,8; CPRI 10,1 Gbit / s

- Compression prise en charge (20, 24, 30 bits)

- Prise en charge en cascade

- 380 mm x 335 mm x 289 mm (36,8 litres, <37,5 kg)

- Montage portrait uniquement

- 48 VDC (Deux alimentations CC, 2x disjoncteurs 26A)

- Assistance AISG TMA & RET

- Ventilateur non pris en charge, refroidissement par convection uniquement

- 2 alarmes externes

- IP 65, -40 à +55 ̊C

Qu'est-ce qu'une radio bi-bande? Dans quelle bande de fréquences fonctionnent-ils?

Signifie généralement un fonctionnement dans 2 bandes pour une seule radio.

Comme indiqué, comme la plupart des autoradios, ils couvrent à la fois les bandes de
diffusion AM et FM et nous pouvons dire qu'ils sont double bande et également double mode,
AM et FM.

Dans les communications radio, une radio bi-bande est une radio unique qui peut fonctionner
sur 2 bandes comme les radios Ham Band de 2 m et 440 MHz. De nombreuses plates-formes
Ham le font.

Mais tant de rigs Ham couvrent de nombreux groupes comme certains couvrent jusqu'à 10
bandes et de nombreux modes. La plupart sont des bandes HF (3–30 MHz) ainsi que des
bandes VHF et UHF Ham.

La plupart des téléphones portables couvrent la bande 800 et 1850 MHz et peuvent être
considérés comme une radio bi-bande. Seul le téléphone portable est configuré pour que
l'utilisateur ne s'en soucie pas ou ne s'en soucie pas. Le téléphone portable adapte son
fonctionnement à ce que fournit le fournisseur de téléphonie mobile. Mais comme on se rend
souvent dans d'autres régions, le téléphone portable doit s'adapter et s'accorder à tout ce qui se
trouve dans la région et il pourrait être sur une autre bande de téléphone portable.

Avec l'arrivée de la 5G en ligne, il y aura des téléphones pour fonctionner avec cela et ceux-ci
seront dans une nouvelle bande totalement différente, puis un téléphone portable typique
fonctionnera probablement sur plus de bandes.

Autrefois, cela signifiait simplement qu'il recevait à la fois les bandes de diffusion AM et FM.

C'est là que vivent les stations de radio typiques

FM se trouve à environ 88–108 MHz

AM, ondes moyennes ou MF de 525 à 1705 kHz (USA)

À proprement parler, les termes AM et FM ne sont pas des fréquences, ce sont des méthodes
de modulation utilisées pour transmettre des informations. C'est essentiellement la façon dont
l'onde porteuse est oscillée

D'autres «bandes» trouvées sur certaines radios spécialisées peuvent être Short Wave,
Aircraft, Weather, Ham, Shipping et enfin (DAB digital)

C'est généralement une radio AM / FM.

Les fréquences AM fonctionnent entre 540 et 1700 kHz.

Les fréquences FM fonctionnent entre 88 et 108 MHz.

La bande passante :

Dans le domaine informatique, la bande passante est un volume de données numériques


pouvant être transférées d'un point à un autre dans un laps de temps donné. En gros, il s'agit
de la vitesse de téléchargement de fichiers par Internet.

La bande passante désigne la bande de fréquences de signaux sinusoïdaux qu'un appareil (par
exemple un amplificateur) ou un milieu (par exemple une fibre optique ou l'atmosphère) est
capable de transmettre avec une plage de gain (quand le signal est amplifié) ou d'atténuation
qui se situe dans une fourchette donnée, en général exprimée en décibels (db). Par exemple,
une bande passante à 3db (qui est en général la valeur implicite quand il n'y a pas d'autre
précision) désigne la plage de fréquences où le signal de sortie se situe entre une valeur
nominale (Vn) et une fraction de celle-ci, ici Vn divisée par racine carrée de 2. Pour une
bande à 6 db, la sortie se situe alors entre Vn et Vn/2.
La notion de bande passante est importante en électronique et en physique car elle indique la
capacité des systèmes ou des milieux à transmettre sans déformation des signaux complexes.
En vertu du théorème de Fourrier, un signal de forme complexe peut en effet être décomposé
en une somme de signaux sinusoïdaux purs de différentes fréquences, l'ensemble de ces
dernières constituant le spectre de Fourrier du signal. Plus la largeur de la bande passante d'un
système est proche de la largeur du spectre de Fourrier d'un signal, plus ce système est
capable de transmettre fidèlement (c'est-à-dire sans déformations) ce signal.
Par extension, on a tendance à appeler aujourd'hui bande passante le débit binaire qu'un
système (par exemple, une liaison ADSL, asymmetric digital subscriber line) est capable de
transporter. On dit ainsi qu'une liaison ADSL a une bande passante de 2 ou 8 Mbit/seconde.
Des formules complexes (formules de Nyquist, de Hartley et de Shannon) lient en fait le débit
binaire qu'on peut transmettre sur une liaison à la bande passante, à l'atténuation et au bruit
électrique de cette liaison.
Bande passante ou largeur de bande : La bande passante est la capacité de transmission d’une
liaison de transmission de données. La bande passante représente la quantité d’informations
(en bits/s) qui peut être transmise sur une voie de transmission

WCDMA (Wideband Code Division Multiple Access)

Le mode d’accès WCDMA (Wideband Code Division Multiple Access, ou en français accès
multiple de division des codes à large bande) est le mode d’accès par transmission radio
utilisé pour les systèmes cellulaires de troisième génération dans les différentes parties du
globe. Les systèmes 3G à large bande sont destinés à accéder à Internet, à transmettre de la
vidéo et des images de haute qualité avec la même qualité que les réseaux fixes. Dans les
systèmes WCDMA, l’interface sans fil de CDMA est combinée avec les réseaux basés sur la
norme GSM. La norme de WCDMA a évolué sous l’impulsion de l’association de troisième
génération qui s’efforce d’assurer l’interopérabilité entre les différents réseaux 3G.
La norme qui a émergé est basée sur le système mobile universel de télécommunication défini
par l’ETSI (UMTS), généralement connue sous le nom d’Access par radio terrestre de
l’UMTS (UTRA). Le mode d’accès UTRA est de type multiple de division des codes direct
(DS-CDMA). L’information est répartie sur une bande d’environ 5 MHz. Cette grande largeur
de bande est dénommée CDMA ou WCDMA.
Dans le système WCDMA, deux modes de fonctionnement différent sont possibles:
- TDD: Dans cette méthode duplex, les communications montante et de descendante
s’effectuent dans la même bande de fréquence en employant des intervalles synchronisés de
temps.
- FDD: Avec cette méthode duplex, les communications montante et de descendante utilisent
deux bandes de fréquence séparées. Comme des bandes de fréquence différentes sont
attribuées aux diverses régions du globe, le mode FDD ou TDD permettent d’utiliser le
spectre disponible de manière efficace.
(CDMA large bande) Une technologie cellulaire 3G qui utilise l'interface radio CDMA.
WCDMA fonctionne sur les téléphones portables WCDMA ainsi que sur les ordinateurs
portables et les appareils portables équipés de modems WCDMA. Faisant partie à la fois des
parapluies UMTS et IMT-2000, WCDMA permet aux opérateurs GSM de fournir un débit de
données plus élevé que le réseau EDGE. Prenant en charge à la fois la voix et les données,
WCDMA offre une augmentation de vitesse modeste, et de nombreux opérateurs GSM sont
passés à HSPA pour les données, qui est également basé sur WCDMA, tout en conservant le
GSM pour la voix. Voir HSPA, UMTS et IMT-2000. WCDMA et CDMA Bien que WCDMA
soit basé sur CDMA, sa mise en œuvre est différente. Alors que CDMA utilise un ou
plusieurs canaux de 1,25 MHz, WCDMA utilise deux canaux de 5 MHz. WCDMA prend en
charge la musique AAC, la parole AMR et la vidéo MPEG-4 et H.264 en utilisant l'extension
de fichier .3GP. Voir les générations cellulaires, cellulaires vs Wi-Fi, GSM, CDMA et 3GPP.

Code division multiple access


(Redirigé depuis Code Division Multiple Access)
Sauter à la navigationSauter à la recherche
Code division multiple access (CDMA) - ou accès multiple par répartition en code (AMRC),
selon la commission générale de terminologie et de néologie française - est un système de
codage des transmissions, utilisant la technique d'étalement de spectre. Il permet à plusieurs
liaisons numériques d'utiliser simultanément la même fréquence porteuse.
Le principe est l'utilisation simultanée de plusieurs codes.
Ce système est appliqué dans les réseaux de téléphonie mobile dans le segment d'accès radio,
par plus de 275 opérateurs dans le monde surtout en Asie et en Amérique du Nord. Il est aussi
utilisé dans les télécommunications spatiales, militaires essentiellement, et dans les systèmes
de navigation par satellites comme le GPS, Glonass ou Galileo.
Dans le domaine des services mobiles, la norme CDMA2000 utilise CDMA. Celle-ci permet
aux opérateurs de proposer à leurs abonnés notamment des services d'accès à Internet à haut
débit via la norme Evolution-Data Optimized (EV-DO). À la fin de 2007, avec 3,1 milliards
d'abonnés à l'échelle mondiale (contre seulement 431 millions d'abonnés utilisant une norme à
base de CDMA), la norme concurrente GSM est dominante sur le marché des services de base
2G/2.5G.
Modulation :
Principe de la modulation : la modulation consiste à transformer un signal sinusoïdal connu
appelé porteuse par le signal à transmettre.
En règle générale, on ne modifie qu’un paramètre sur les trois. On différencie ainsi trois types
de modulations qui sont :
- Modulation d’Amplitude (AM)
- Modulation de Phase (PM)
- Modulation de Fréquence (FM).

1) La modulation d’amplitude (AM) : Une porteuse sinusoïdale eo(t) = Ecos(ωt)


modulée en amplitude par un signal modulant basse-fréquence s(t) qui peut être un
signal audiofréquence, vidéo, analogique ou numérique s’écrit : e(t) = E (1 + k.s(t))
cos(ωt)
• en l’absence de signal modulant s(t)=0 et e(t) = eo(t) = Ecos(ωt)
• en présence de modulation l’amplitude de la porteuse s’écrit : E(1+k.s(t))
Pour représenter l’allure temporelle d’un signal AM, on utilise les propriétés
suivantes :
• la porteuse oscille entre deux limites qui sont les enveloppes supérieure et inférieure
• l’enveloppe supérieure a pour équation x(t) = E (1 + k.s(t)) ( lorsque cos(ωt) = 1 )
• l’enveloppe inférieure a pour équation y(t) = -E (1 + k.s(t)) ( lorsque cos(ωt) = -1 )
• on retrouve la forme du signal modulant s(t) dans les deux enveloppes
Lorsque le signal modulant est sinusoïdal, on a s(t) = acos(Ωt) et la porteuse modulée s’écrit :
e(t) = E (1 + kacos(Ωt)) cos(ωt) = E (1 + mcos(Ωt)) cos(ωt) m : indice de modulation
Lorsque l’indice de modulation est supérieur à 1, on parle de surmodulation. Lorsqu’on
démodule ce signal à l’aide d’un détecteur crête, la surmodulation est à l’origine d’une
distorsion inacceptable.

1) La modulation de fréquence : Le message basse-fréquence s(t) à transmettre est


inscrit dans la fréquence instantanée de la porteuse. Sa fréquence dépend alors du
temps et s’écrit :
f(t) = fo + k.s(t)
s(t) : signal modulant
fo : fréquence de la porteuse non modulée
On passe aisément de la fréquence à la pulsation instantanée : ω(t) = 2π.f(t) = ωo + 2πks(t)
puis à la phase en intégrant la pulsation :
θ(t) = ∫ ω(t)dt = ωot + 2πk ∫ s(t)dt
Le signal modulé en fréquence est un signal sinusoïdal d’amplitude E et de fréquence f(t).
Son expression mathématique est donc la suivante :
e(t) = Ecos(θ(t)) = Ecos( ωot + 2πk ∫ s(t)dt

Si le signal modulant s(t) varie entre les valeurs extrêmes +Smax et –Smax, la fréquence varie
au rythme du signal modulant entre deux valeurs extrêmes :
fmin = fo - kSmax et fmax = fo + kSmax
La grandeur kSmax est appelée excursion en fréquence et notée ∆f = ± kSmax
En radiodiffusion, la valeur standard de l’excursion en fréquence est : ∆f = ±75 kHz
• la fréquence de l’émetteur France-Inter Mulhouse à fo = 95,7 MHz
• elle varie donc entre fmax = 95,775 MHz et fmin = 95,625 MHz

Vous aimerez peut-être aussi