Vous êtes sur la page 1sur 6

2019-

2020

[TUMEURS ET
Rouag ibrahim

PSEUDOTUMEURS DE LA
MUQUEUSE BUCCALE]
Présentation des cas cliniques et évaluation diagnostic et thérapeutique –Dermatologie
buccale
Présentation des cas cliniques
1er cas  :
Signes cliniques  :

Un nodule d’environs 1cm de diamètre , arrondie , indolore , rouge vif , saignant au


moindre contact est observé au niveau de la gencive marginale du coté vestibulaire des
34-35 .

Signes généraux  : RAS .

Questions  : Quel est votre diagnostic ? Posez un traitement qui correspond au cas
présenté ci-dessus .

2éme cas  :
Signes cliniques  :

Un enfant de 7 ans qui présente une


tuméfaction de couleur bleue , la lésion
est de consistance ferme et plus ou moins
résistante à la palpation .

Signes généraux  : RAS .

3éme cas  :
Signes cliniques  :

Lésion asymptomatique de 1cm de


diamètre siégeant au niveau du palais ,de
couleur rose, exophytique , bien
circonscrite, sessile avec un aspect en
chou-fleur .

La consistance est molle a la palpation .

4éme cas  :
Signes cliniques  :

La face ventrale gauche de la base de la


langue présente un processus expansif
mesurant environ 13mm de long et 6mm
de large, de couleur jaunâ tre, avec un
dessin vasculaire marqué (télangiectasies)
de la muqueuse recouvrant la lésion.

La tuméfaction était indolore à la palpation,


de consistance molle , non fixée,
mobilisable et bien délimitée par rapport
au tissu avoisinant

5éme cas  :
Signes cliniques : Une nouveau née
présente un nodule unique , indolore de
quelques millimètres de diamètre et pédiculé
localisée sur la crête alvéolaire de l’os
maxillaire

6éme cas  :
Lors de l’extraction d’une dent et suit a un
mouvement intempestif du malade
entrainant une blessure de la langue , le
patient développe cette pseudotumeur sur
le bord latéral de la langue .

Signes cliniques  :

A l’inspection on remarque l’aspect rouge


vif de la lésion , dès qu’on palpe on constate
qu’elle présente une consistance molle et
est friable .

Il est a noter que la lésion est friable suite aux


ulcérations de surface , et qu’elle saigne au moindre touché ( richement vascularisée ) .

7éme cas  :
Un homme de 50 ans consulte pour un avis médical et diagnostique au sujet d’une lésion
nodulaire de la lèvre inférieure .

La lésion évolue depuis plusieurs années , elle est apparue progressivement et peu de
temps après l’avulsion de la 44 , elle est indolore .

Description clinique  :

Nodule ovalaire d’environ 1 cm en regard de l’espace libre laissé par l’avulsion de la 44 .


la consistance est molle a la palpation . on ne remarque aucune adénopathie satellite.

8éme cas  :
Garçon de 14 ans adressée pour le
diagnostic d’une lésion nodulaire rétro-
incisive maxillaire .

La lésion évolue depuis 1 an sans


symptomatologie , le patient dis s’être
habitué à sa présence .

Description clinique  :

Lésion nodulaire , ovalaire , sessile ,


mesurant 12 mm de diamètre de
croissance lente et de couleur normale .

La consistance est ferme et élastique a la


palpation .

9éme cas  :
Un enfant consulte suite a l’apparition
d’une tuméfaction labio-jugale gauche
gênante .
La lésion évolue depuis 15 jours de façons asymptomatique mais entraine une gêne
fonctionnelle puisque le patient mord involontairement la lésion .

Elle a tendance à augmenter de volume puis régresser .

Description clinique  :

Lésion nodulaire , sessile , mesurant environ 1,5 cm de diamètre , recouverte d’une


muqueuse translucide , légèrement bleutée .

La consistance est molle a la palpation et fluctuante .