Vous êtes sur la page 1sur 2

Université Blida1

Département Génie des Procédés


Fours & Chaudières
Master M1. GC (2019/2020)

Série d’exercices –Les Fours Industriels


Exercice 1
Considérons en régime est permanent, la combustion complète de 2.70 kg/s de méthane introduit à 25
°C dans une chambre de combustion parfaitement calorifugée.
1- Calculer les débits massiques de l’air, et des fumées de combustion.
2- Si le procédé exige une température de flamme de 1600 °C, calculer la température de l'air.
3- Si on admet une infiltration d'air parasite (T=25 °C) de 10 % par rapport aux fumées, calculer
l'abaissement de la température de flamme.

Données :
Température de référence : 25°C, PCI = 802000 (kJ/kmol), λ = 2.3, Cpf = 1.09 kJ/kg°C, Cp CH4 = 1.93
(kJ/kg°C), Cp air = 1.06 kJ/kg°C,

Exercice 2
On réalise la décomposition du carbonate de baryum, à 900 K, dans un four chauffé au gaz naturel
(c'est-à-dire par combustion de méthane CH 4).
BaCO3(s) = BaO(s) + CO2(g)       ΔrH°298 = 269,3kJ/mol
1- Quel volume de méthane (mesuré à 20°C et sous 1 atm.) faut-il brûler pour produire 1 tonne de
Baryte (BaO), le carbonate de baryum étant initialement à 20°C ?
2- Afin de faire des économies sur le chauffage du four, au lieu de laisser le dioxyde de carbone à
900 K s'échapper dans l'atmosphère, on l'utilise pour réchauffer le carbonate de baryum, dans un
échangeur de chaleur placé avant l'entrée du four, où BaCO 3 et CO2 sont mis en contact. Quelle
économie relative sur la consommation de méthane peut-on ainsi espérer ? Quelle serait alors la
température du dioxyde de carbone à la sortie de l'installation ?
Données : Ba = 137g/mol,

Composé BaCO3(s) BaO(s) CO2(g)


Chaleurs molaires (J/mol.K) 86,9 53,3 44,2
Enthalpies de formation ΔfH°298 (kJ/mol)
          CH4       -74,8                    CO2       -393,5                    H2O       -285,2
Exercice 3
Soit un four de fusion de l’acier chauffé au méthane. Les enthalpies spécifiques et les données
opératoires des flux de matière (entrée –sortie) de ce système sont données au tableau ci-dessous.
1- Etablir le bilan énergétique de ce système.
2- Calculer le rendement utile et la consommation spécifique d’énergie du four.
3- Si on suppose que la combustion de 1kg de méthane libère 26,77g de NOx, calculer pour ce procédé
les émissions de GES (CO2 et NOx) rapportées à la tonne d’acier produite.
4-Si on envisage de préchauffer l’air de combustion par la récupération des gaz de combustion sortant
du four, quel sera l’impact énergétique pour une production annuelle de 500.000 tonne d’acier.
Paramètres Air Gaz naturel Gaz combustion Fer Fer
(sol) (liq)
Débit (kg/tonne acier) 1161 74.7 1235.7 1000 1000
Température (°C) 25 25 1100 25 1600
Enthalpie (kcal/kg) 0 10506 322.50 0 290.14
Cp (kcal/kg°C) 0.25 - 0.30 - -
Données
Exercice 4
On réalise la décomposition totale de 35kg/s de MgCO 3 à T= 700°C dans un four adiabatique chauffé
au propane de débit volumique 9500 Nm3/h.
1- Représenter les flux de matière gaz et solide à l’entrée et à la sortie du four
2- Si la température d’air est de 450°C et le débit des fumées de combustion dégagés est de
103.8kg/s, calculer le facteur d’air et la température théorique de flamme de combustion
3- Etablir les bilans massiques et énergétiques du four (tableau entrées-sorties). En déduire la
température des gaz à la sortie du four.
4- Calculer le rendement utile et la CSE du four et Interpréter.

 TMgCO3=TC3H8 =T0= 25°C, PCI=9950kcal/Nm3, ρC3H8=0.941kg/Nm3, ρair=1.29kg/Nm3,


ρfc=1.29kg/Nm3, Mair= 29 g/mol, Cpfc = 1.09 kJ/kgK, Cpair = 1.06kJ/kgK, CpMgCO3 = 1.13 kJ/kgK,
CpMgO = 0.93 kJ/kg.K, ∆HR (700°C) = 325 kcal/kg, MMgCO3= 105.99g/mol

 Les Propriétés physiques des fumées de combustion (fc) ne sont pas influencées par la teneur en
CO2

Exercice 5
Un four est utilisé pour chauffer en continu un important débit de gaz de 150 à 360°C. Le gaz circule à
l’intérieur de tubes situés dans le four dans la zone de convection et dans la zone de rayonnement. Le
four est conçu de telle façon qu’il permette la combustion totale de 100 kg.h -1 de charbon contenant
93% de carbone pur lorsque 1200 Nm 3.h-1 d’air sont utilisés. En dessous de cette quantité d’air, la
combustion est imparfaite.
1°) Faire un schéma de principe du four en y faisant figurer les flux de matière et d’énergie.
2°) Etablir les bilans matière en masse, moles et volumes du four, et regrouper les résultats dans un
tableau.
3°) Calculer l’excès d’air utilisé dans la combustion, et calculer le %O 2 (volumique) dans les fumées.
4°) Calculer l’énergie dégagée par la combustion, l’énergie emportée par les fumées et l’énergie
emportée par la part des fumées due à l’excès d’air. On Considèrera pour cette question que la
combustion s’effectue à 25°C,
5°) Estimer les pertes thermiques en considérant que la surface extérieure du four fait 400 m 2 et est à
115°C, et que l’air ambiant est à 25°C. Le coefficient superficiel d’échange entre la paroi extérieure du
four et l’air environnant peut être estimé par la relation h e=1.3×Δθ0.25, avec he en kcal.h-1.m-2. °C-1.
6°) Calculer par bilan l’énergie récupérée par le gaz chauffé dans le four.
7°) Calculer le rendement thermique de l’opération comme le rapport entre l’énergie utile et l’énergie
consommée.

Données :
- l’air et le charbon entrent à 25°C dans le four.
- Les fumées issues de la combustion sortent de la cheminée du four à 400°C.
- Les cendres provenant de la combustion du charbon sont négligées dans les bilans.
- La combustion totale d’une mole de carbone à 25°C libère 393.1 kJ.
- Les capacités thermiques molaires moyennes entre 25 et 400°C des constituants des fumées sont
CpCO2, gaz =44 J.mol-1.K-1 et CpO2,g = CpN2,g =30 J.mol-1.K-1.

h = 3.10-5 tp 2 + 43.10-3 tp + 7.7


tp : température de la virole en (°C) et h en (kcal/hm 2.°C)