Vous êtes sur la page 1sur 8

GENERALITE

hydrocarbures sont constitués de molécules composées d'atomes d'hydrogène et de carbone.


Les gisements d’hydrocarbure se présentent naturellement sous forme de gaz naturel et de
pétrole ou huile naturel. Les hydrocarbures résultent de la décomposition des fossiles
végétaux et d'organismes marins, accumulés dans les sédiments pendant des millions d’années
sous la surface de la Terre. Ils se forment en milieu anaérobiques sous l’influence de la
température et de la pression. La roche dans laquelle se forment les hydrocarbures est appelée
roche-mère. Ils vont s’accumulés et se concentrer dans une roche perméable dénommée
roche-réservoir pour se piéger. La roche-réservoir est toujours surmontée par une roche
imperméable capable de freiner l’expulsion des hydrocarbures vers la surface.

INTRODUCTION

Les hydrocarbures sont d’Origine organique. Les hydrocarbures sont issus de la


transformation de la matière organique de plantes ou d'animaux morts, il y a des dizaines
de millions d'années et accumulée dans les sédiments au fond des océans. Apres plusieurs
millions d’années passé dans ces milieux confinés et avoir subis une importante
transformation. Trois differents produits se forment . à savoir l’eau , le petrole ou huile
naturelle et le gaz naturel. Cependant dans certains cas suite à certains phénomènes
géologiques ou l’absence de certains prossesus lors de leurs formations, les hydrocarbures
formés sont différents des hydrocarbures conventions. Ainsi leurs extractions necessiteront
des moyens non ordinaires .

LES DIFFERENTS TYPES D’HYDROCARBURES NON CONVENTIONNELS

1. Les hydrocarbures liquides non conventionnels


Les pétroles contenus dans une roche-réservoir

 Les pétroles de réservoirs compacts (tight oils) : ce sont des pétroles contenus dans
des réservoirs de faible porositéLa porosité est la mesure en pourcentage volumique de
la quantité de vide existant entre les éléments minéraux constitutifs d'une roche... et
très peu perméables, souvent de petite taille, qui libèrent donc difficilement leurs
contenus.
 Les pétroles lourds ou extra-lourds (heavy oils - extra heavy oils) : ils sont contenus
dans des réservoirs poreux et perméables, comme dans les gisements conventionnels,
mais c’est la forte densité et la viscosité des hydrocarbures qui rendent difficile leur
extraction selon des méthodes classiques. Il s'agit généralement de gisements autrefois
conventionnels, dont le pétrolePétrole non raffiné. a été altéré au cours des temps
géologiques par une intense activité bactérienne. Les principaux gisements de pétroles
lourds ou extra-lourds sont exploités au Venezuela.
 Les sables bitumineux ou bitumeuxOn appelle ainsi des gisements pétroliers non
conventionnels contenant du pétrole extra-lourd extrêmement visqueux... (oil sands) :
ils sont constitués d’un mélange de sable et de bitumeMélange à température ambiante
très visqueux ou solide d'hydrocarbures lourds, de couleur noire... , très visqueux et
même solide à température ambiante. Ils se trouvent dans des gisements
conventionnels qui sont remontés en surface du fait de l'érosion ou de mouvements
tectoniques. L'altération bactérienne est encore plus importante que pour les pétroles
lourds ou extra-lourds. L’extraction est réalisée dans des mines à ciel ouvert ou in situ,
avec injection de vapeur d’eau. Les principales réserves de sables bitumineux sont
situées au Canada.

Les pétroles contenus dans une roche-mère


Alors qu’une roche-réservoir est généralement poreuse, une roche-mère est plus souvent une
roche argileuse présentant un aspect feuilleté, d'où son appellation de "schiste".

 Les schistes bitumineux (oil shalesA l'instar des gas shales pour le gaz, on appelle
ainsi certains gisements non conventionnels... ) : ils sont contenus dans une roche-
mère qui n'a pas été suffisamment enfouie pour que la matière organique se transforme
en pétrole. Ces schistes sont exploités en carrières ou en mines, chauffés à forte
température (450° C) pour recueillir l'huile. On réalise en quelque sorte ce que la
nature n'a pas fait. Le problème est qu’il faut beaucoup d’eau et d’énergie pour
chauffer la roche, ce qui conduit à un rendement proche de l’exploitation des sables
bitumineux, moins bon que celui des pétroles conventionnels.
 Les pétroles de schiste (shale oils) : il s’agit d’hydrocarbures piégés dans la roche-
mère et qui n’ont donc pas pu entamer leur migration vers la surface. Il faut, pour les
libérer, utiliser les techniques de forages horizontaux et de fracturation hydraulique.
Leur exploitation s’est développée rapidement après celle des gaz de schisteLes gaz de
schiste (ou shale gas) sont situés dans des roches sédimentaires argileuses enfouies à
de grandes profondeurs... , dans certains bassins du Texas et du Dakota, et a assuré le
récent développement de la production pétrolière aux États-Unis.

2. Les hydrocarbures gazeux non conventionnels

Les hydrocarbures « non conventionnels » ne sont pas d’une nature chimique différente du
pétrole et du gaz « conventionnels ».

Les gaz contenus dans une roche-réservoir

Les gaz de réservoirs compacts (tight gas) : ce sont des hydrocarbures gazeux contenus dans
des réservoirs de même nature que ceux qui stockent les pétroles compacts, c’est-à-dire peu
poreux et peu perméables. Les méthodes d’extraction sont les mêmes, à savoir la fracturation
hydraulique et les forages horizontaux.
Les gaz contenus dans une roche mèreUne roche mère est une roche sédimentaire riche
en matière organique qui s'est déposée en conditions marines profondes ou lacustres...

 Gaz de schiste (shale gas) : il s’agit de gaz piégés dans des roches-mères argileuses,
plus ou moins enfouies, avec une forte teneur en matières organiques. Si
l'enfouissement est profond, on a du gaz "sec" (méthane) ; s’il l’est moins, on a des
gaz "humides" (éthaneL'éthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes,
comportant deux atomes de carbone (CH3-CH3)... , butane, propane), l’exploitation
du gaz de schiste a provoqué aux États-Unis une véritable révolution sur les marchés,
faisant reculer l’utilisation du charbon pour la production électrique et conduisant à
l’exportation de gaz naturel liquéfie (GNLLe GNL est du gaz naturel liquéfié (LNG en
anglais), constitué presque exclusivement de méthane... ).
 Gaz de houilleAu sens strict, la houille désigne la qualité de charbon intermédiaire
entre le lignite et l'anthracite...  (coalbed gas) : il s’agit du gaz naturel adsorbé sur les
charbons. L'adsorption (et non pas « absorption ») est un mode de piégeage des gaz
sur les surfaces des solides. Les capacités d'adsorption du charbon sont très
importantes. C’est la libération du gaz adsorbé sur le charbon qui est à l'origine du
« grisou », responsable d’explosions dans les mines. On extrait ce gaz en pompant
l'eau interstitielle contenue dans le charbon, ce qui réduit la pression dans la couche.
Le gaz de houille est exploité dans plus d'une douzaine de pays dans le monde.

Les hydrateLes hydrates sont des composés moléculaires formés d'un composé uni à de
l'eau. Ils ont une structure cristalline et sont donc des solides... de méthane

Catégorie à part, les hydrates de méthane, mélange d’eau et de méthane, s'accumulent dans les
sédimentsDépôts de particules de tailles variables provenant de l'érosion de roches anciennes,
de résidus d'activités organiques (coquilles de mollusques...)... proches du fond des océans et
dans les pergélisols des régions arctiques. Sous certaines conditions de pression et de
température, ils cristallisent pour former un solide. Mais l’extraction de ces cristaux est
complexe et coûteuse.
 

TECHNIQUES D’EXTRATION DES HYDROCARBURES NON CONVENTIONNEL


LA FRACTURATION HYDROLIQUE

La fracturation hydraulique (hydraulic fracturing ou fracking en anglais) est une technique de


fracturation des formations géologiques à faible perméabilité par l’injection d’un fluide à
haute pression. Elle permet entre autres d’extraire des hydrocarbures dits non conventionnels,
piégés dans des roches peu poreuses et peu perméables (ex : gaz de de schiste, gaz de
réservoir compact, etc).
Fonctionnement technique
Description du procédé

La technique de fracturation hydraulique consiste à injecter un mélange d'un fluide


(généralement de l'eau, cas qu'on retiendra dans la suite de la fiche), de sable et d’additifs
chimiques sous haute pression (de l’ordre de 300 bar à 2 500 m de profondeur)(1) dans des
roches peu poreuses et peu perméables afin de les fracturer. Le mélange de gaz ou d’huile
remonte à la surface ainsi qu’une partie de l’eau et des additifs injectés.

La fracturation hydraulique est souvent associée à la technique de forage horizontal qui


consiste à orienter en profondeur le tubage dans l’axe de la couche rocheuse sur 1 à 3 km. Un
emboîtement de tubage d’acier cimenté (« casing ») permet d’isoler totalement le puits et
d’éviter les fuites d’hydrocarbures ou du fluide de fracturation injecté en profondeur

LES CONSEQUENCES

Bien que connue par les professionnels du secteur pétrolier depuis plus de 60 ans, cette
technique fait l’objet d’une médiatisation récente. Elle est controversée en raison des impacts
environnementaux auxquels elle a été associée aux États-Unis. La fracturation hydraulique est
utilisée chaque année dans des dizaines de milliers de forages d’hydrocarbures dans le monde.
le primier risque du à l’exploition du gazde schisteest l’emission de gaz à effet de serre qui
bprovoquent le rechauffement climatique .En plus il ya la le risque de contamination des
eaux souterraines ou de la surface par deversement de fluide de fracturation hautement
toxique.

conclusion
Depuis le XIXe siècle, les hydrocarbures ont fortement contribué au développement et à
l'évolution des sociétés. mais ils se font de plus en plus rare car la majorité des gisements
accessibles ont été exploités voir sont en cours d’exploitation. Voila ce qui a poussé l’homme
à se tourner vers les hydrocarbures non conventionnels qui sont tout a fait capable de le
satisfaire dans sa grande soif d’energie . cependant ces derniers semblent etre plus
dangereux pour l’environnement que les hydrocarbures conventionels à causes des
techniques utilisées lors de son extraction.

Vous aimerez peut-être aussi