Vous êtes sur la page 1sur 8

Université d’Oran

Faculté de Médecine
Département de Pharmacie
Laboratoire de Biologie Végétale

INTRODUCTION
À LA BIOLOGIE VÉGÉTALE

1ère année pharmacie


2018-2019 1
I. Définition des végétaux
Introduction à la biologie végétale
1- Définition historique des végétaux

Plan du cours Historiquement, les végétaux ont été définis comme des organismes incapables de se
déplacer activement, par rapport aux animaux, capables de se mouvoir activement .

I. Définition des végétaux


1. Définition historique des végétaux
2. Définition cellulaire des végétaux
3. Différences avec la cellule animale
II. Quelques grandes étapes de découvertes en Biologie
III. Classification actuelle du monde vivant
IV. Quelques notions importantes
1. Autotrophie et Hétérotrophie
2. Thallophytes et de Cormophytes
3. Cryptogamie et de Phanérogamie
V. Critères de classification des plantes
VI. La nomenclature
VII. Hiérarchie taxonomique
2 3

Découverte de mouvements chez les végétaux !!

de nombreuses plantes présentent des mouvements lents de leurs organes.

 Tropisme : Mouvement dans la direction d’un stimulus externe.

Nastie: Mouvement déclenché par un facteur externe chez un végétal .

 La circumnutation: Désigne un mouvement circulaire de la pointe d'une tige ou


d'une racine en croissance. Exemple ; plantes volubiles De nombreux végétaux microscopiques unicellulaires se
déplacent activement dans l'eau avec ou sans flagelles .

À l'inverse, de nombreux animaux ont une mobilité réduite.


Exemple : les coraux

4 5

1
2- Définition cellulaire des végétaux :

Les cellules végétales sont eucaryotes


Donc; (du grec eu=vrai et caryon=noyau « noyau
vrai » )
 Les végétaux ne sont ni immobiles ni insensibles. ( Comme les cellules des animaux et des
champignons )
 Bactéries et champignons ont historiquement été rattachés aux Leur matériel génétique est principalement
végétaux, car considérés, à tort également, comme immobiles et contenu dans un compartiment spécialisé, le noyau
insensibles.

 Des arguments cellulaires et moléculaires les en distinguent Les cellules des Bactéries sont quant à elles en
très nettement. général non compartimentées. Leur matériel
génétique se trouve directement dans le
cytoplasme : ce sont des cellules procaryotes.

(du grec pro=avant et caryon=noyau),

6 7

III- Différences avec la cellule animale


III- Différences avec la cellule animale (suite)
La Vacuole qui maintient la turgescence de
la cellule et contrôle les échanges de
molécules
Les plastes, en particulier les
chloroplastes qui contiennent la
chlorophylle, ce pigment qui donne aux
plantes leur couleur verte et qui intervient
dans le processus de la photosynthèse.
L'absence de centrioles qui sont présentes
dans les cellules animales.
Une paroi cellulaire faite de cellulose et
de protéines
Les plasmodesmes, reliant les pores de la
paroi cellulaire, ce qui permet à chaque
Cellule animale Cellule végétale cellule végétale de communiquer avec les
cellules adjacentes.
8 9

2
II- QUELQUES GRANDES ÉTAPES DES DÉCOUVERTES EN BIOLOGIE
Personnalités Ouvrages Acquisition des
Dates MOYEN AGE (de 500 à 1453)
majeures principaux connaissances
GRÈCE ANTIQUE
459-377 Corpus Anatomie, physiologie,
Hippocrate Au Xe siècle, Ibn Sina écrit « Le canon de la médecine »
av.J.-C. hippocratique médecine qui reprend 758 plantes avec leurs méthodes de collecte
Classifications animales et et leurs propriétés médicinales. Il sera utilisé en Orient et
végétales. en Occident pendant des siècles.
384-342 Histoire des Les plantes se nourrissent de
Aristote Ibn Sina
av.J.-C. animaux substances toutes élaborées
Le XIIIe siecle est l’age d’or de la botanique médicale en
qu'elles prélèvent dans l'humus
Espagne musulmane (AL-Andalus)
du sol.
Ibn Al-Baytar (1197-1248) pharmacien, botaniste,
Théophraste 370-285 Deux traités de Distinction entre animal et médecin et scientifique.
av.J.-C botanique végétal (naissance de la Il écrivit :
Botanique) -« le traité des simples » traite de 1400 espèces (200
Classification plantes nouvelles). Il fait référence à 150 auteurs arabes
Dioscoride 20-90 De Materia Remèdes de nature végétale et 20 auteurs grecs. Le livre comporte la description, les
noms locaux, les propriétés médicinales et la
ap J.-C. Medica
composition des plantes citées.
Ibn Al-Baytar
10 11

XVIII SIÈCLE (LE SIÈCLE DES LUMIÈRES)


Scientifiques Ouvrages Acquisition des
Dates Scientifiques Ouvrages Acquisition des
majeurs principaux connaissances Dates Théorie biologique
LA RENAISSANCE (1453-1600)
majeurs principaux connaissances
Systema Classification et
Bernard Fixiste
1510-1589 Nutrition minérale des plantes 1707- naturae Nomenclature binaire
de Pafesy Linné Admet un
1778 Fundamenta chez les végétaux et les
transformisme restreint
Charles de botanica animaux
1526-1609 Fungorum Historia Mycologie; Agronomie
l'Écluse Description du monde
Histoire vivant
Cesalpino 1519-1603 De plantis libri XVl Introduction à la physiologie végétale 1707- naturelle Classification naturelle
Buffon 1788 (44 volumes) Transformiste
XVIIE SIECLE 1665-
Classification basée sur la distinction Camerianus 1721 La sexualité des plantes
Francis Bacon 1561-1626 Novum organum
des facultés 1677-
Hales 1761 Transpiration végétale
Hoocke 1635-1703 Micrographia Observation de la cellule 1743- Respiration Composition
Lavoisier Transformiste
1794 des végétaux
Grew 1641-1712 Anatomia Plantarum Les tissus végétaux
12 13

3
III- Classification actuelle du monde vivant :
TYPE
REGNES PHYLUMS ORGANISATION METABOLISME
CELLULAIRE
BACTERIES Procaryote unicellulaire Auto ou
PROCARYOTAE hétérotrophie
 Le fixisme est la croyance selon laquelle il n'y a pas de (400 sp) CYANOBACTERIES Procaryote Généralement unicellulaire Autotrophie
(algues bleues)
transformations des espèces végétales ou animales. Chaque espèce
PROTOZOAIRES Eucaryote Unicellulaire Hétérotrophie
serait apparue telle quelle au cours des temps géologiques. Il (paramécies)
s'oppose donc aux théories de l'évolution. PROTOCTISTAE PROTOPHYTES(euglènes) Eucaryote Uni ou pluricellulaire Auto ou
(70000 sp) hétérotrophie
Pheophycophytes ou algues brunes Eucaryote Généralement Autotrophie
Rhodophycophytes ou algues rouges pluricellulaire
 Le transformisme est une théorie biologique, rivale du fixisme, CHYTRIDIOMYCETES - Eucaryote Généralement Hétérotrophie
dont l'histoire remonte à l'époque où Jean-Baptiste de Lamarck FUNG1 ZYGOMYCETES - pluricellulaire
(1744-1829) énonça sa théorie sur l'évolution des espèces qui (80000 sp) GLOMEROMYCETES -
ASCOMYCETES -
désigne aujourd'hui toute théorie impliquant une variation (ou BASIDIOMYCETES -LICHENS
transformation) des espèces au cours de l'histoire géologique. -Chlorophycophyte ou algues vertes. Eucaryote Généralement Autotrophie
PLANT A E -BRYOPHYTES (mousses) pluricellulaire
(30000 sp) .PTERIDOPHYTES (fougères) -
PRESPERMAPHYTES -
SPERMAPHYTES (gymnospermes,
angiospermes)
14 ANIMAL1AE Eucaryote Pluricellulaire Hétérotrophie
15

2. Notion de Thallophytes et de Cormophytes :


IV. Quelques notions importantes Elle est basée sur la nature de l’appareil végétatif et reproducteur

1- Notion d’autotrophie et d’hétérotrophie :  Les thallophytes :


- l’appareil végétatif est un thalle : pas de différentiation en tissus

 Un organisme autotrophe (du grec : auto, seul et trophos, nutrition ) est


un organisme capable de synthétiser sa propre matière organique. Il s'agit 
essentiellement des organismes photosynthétiques.

 Un organisme hétérotrophe est un organisme qui ne synthétise pas sa


propre matière organique et qui, par conséquent, est amené à consommer des
molécules organiques pour s'approvisionner en carbone. Il s'agit des
organismes incapables de réaliser la photosynthèse.

16 17

4
 Les thallophytes (suite):
- l’appareil végétatif est un thalle : pas de différentiation en tissus  Les cormophytes :
- l’appareil reproducteur est entouré de la paroi de la cellule mère : - l’appareil végétatif est un cormus : tige+feuille+racine
 Sporocyste (produit les spores),
 Gamétocyste (produit les gamètes).

18 19

 Les cormophytes :
- l’appareil végétatif est un cormus : tige+feuille+racine
- l’appareil reproducteur est entouré d’une paroi constituée d’une
couche de cellules issues de la cellule mère.
 gamétange (produit les spores),
Sporange (produit les gamètes),

20 21

5
Plantes phanérogames

3- Notion de cryptogamie et de phanérogamie

 Un cryptogame est un organisme qui se caractérise


par des organes reproducteurs cachés ou peu apparents

 Un végétal phanérogame est une plante ayant des


organes de reproduction apparents ( le cône ou la fleur )

Gymnospermes
Angiospermes

22 23

Plantes cryptogames
V - CRITERES DE CLASSIFICATION DES PLANTAE

Embranchements Chlorophycophytes
Bryophytes Ptéridophytes Spermatophytes
(Phylums) (Algues vertes)

Sous-embranchements
_ _ _ Gymnospermes Angiospermes
(sous-phylums)

Type cellulaire EUCARYOTES


Champignons
(anciennement classés parmi les végétaux) Algues Appareil Végétatif THALLOPHYTES CORMOPHYTES

Protection des cellules


CYSTOPHYTES ARCHEGONIATES (Angiophytes)
sexuelles

Appareil reproducteur CRYPTOGAMES PHANEROGAMES

Structure anatomique Avasculaires VASCULAIRES (TRACHÉOPHYTES)

Mode de nutrition AUTOTROPHES

Ptéridophytes Bryophytes 24 25

6
2. Nom scientifique :
VI- La nomenclature
C’est une nomenclature botanique binomiale (ou binaire) : toutes les
1. Nom vernaculaire : c’est le nom local
espèces nommées par 2 termes
Cela pourrait poser un risque de confusion

Exemple : laurier ex : Geranium robertianum L


Laurier sauce : culinaire
Laurier rose : toxique
C’est pourquoi , on préfère utiliser le nom scientifique

A retenir
Avant Linné : polynôme
Depuis Linné : binôme

Carl von Linné


(1707-1778)

Départ de la nomenclature botanique scientifique


: 1er mai 1753
Laurier sauce Laurier rose 26 27

Nom scientifique :
VII - Hiérarchie taxonomique
Nom du genre + épithète de l’espèce = le binôme Le modèle à adopter pour classer les plantes :
Le phylum
Rosmarinus officinalis L La classe : c’est un ensemble d’ordres
L’ordre : c’est un ensemble de famille qui se termine par « ales »
Nom du genre + épithète de l’espèce Exemple : Rosales
La famille : c’est un groupe de genres: se termine toujours par acées ou aceae
Exemple : Rosacées ou Rosaceae
 Binôme toujours latinisé Le genre : c’est un groupe d’espèces
 Nom du genre avec une première lettre en majuscule L’espèce : c’est un groupe d’individus qui présentent une ressemblance
 Épithète de l’espèce toujours en minuscule
 Les 2 termes en italiques (ou souligné) Exemple :
Règne : Plantae
Phylum : Angiospermes
Rosmarinus officinalis L Classe : Dicotylédones
Sous classe : Astéridae
Nom du genre épithète de l’espèce Linné Ordre : Lamiales
Famille : Lamiaceae ou Lamiacées
Binôme suivi du nom complet ou abrégé du 1er descripteur Genre : Rosmarinus
28 Espèce : Rosmarinus officinalis L 29