Vous êtes sur la page 1sur 2

PARTIE 2:

CHAPITRE
A. Le cycle sexuel.
I. Structure de l’utérus :
L’utérus est compose de deux couches :
 La couche musculaire (ou myomètre)
 La couche interne (ou endomètre ou muqueuse utérine)

Le col de l’utérus * constitue la partie inférieure et rétrécie de l’utérus.

II. Le cycle menstruel : (sexuel)


Ensemble de phénomènes physiologiques qui se répètent.
Ces phénomènes sont dirigés par plusieurs glandes et hormones de
notre organisme.
Durée moyenne de 28 jours.
a. Cycle ovarien :

Ensemble des modifications observées au niveau des ovaires.


1) PHASE FOLLICULAIRE : (du 1er au 14eme jour)
Développement graduel des follicules ovariens  Passage du follicule primaire
 Obtention d’un follicule mur (Follicule de De Graaf)

2) PHASE OVULATOIRE (ou ovulation ) : (14eme jour du cycle)


Expulsion de l’ovocyte II par le follicule mur.
3) PHASE LUTÉALE (ou lutéinique)  : (du 15eme au 28eme jour du cycle)
La paroi du follicule rompu forme le corps jaune qui régresse en absence de
fécondation pour former le corps blanc.
b. Cycle utérin :
1) LES RÈGLES OU LES MENSTRUATIONS : (durée environ 5 jours)
Desquamation de l’endomètre et rupture des vaisseaux sanguins ce qui
conduit à l’écoulement de sang.
2) PHASE DE PROLIFÉRATION : (du 5eme au 14eme jour du cycle)
L’endomètre ou la muqueuse utérine se développe de nouveau et s’épaissit
progressivement.

3) PHASE SÉCRÉTOIRE : (du 14eme au 28eme jour du cycle)

L’endomètre continue à s’épaissir, des glandes en tubes apparaissent et les


vaisseaux sanguins deviennent nombreux. L’utérus a l’aspect d’une dentelle
utérine qui favorise l’implantation de l’embryon au cas où il a fécondation.
Le cycle ovarien et le cycle utérin sont synchrones (ils se déroulent en
même temps).

Au cours de la phase pré-ovulatoire (folliculaire) : la température oscille entre


36° et 37°C. Au cours de la phase post-ovulatoire (lutéal) : la température
oscille entre 37° et 37,2°C. Au cours de l’ovulation : La température est
37,2°C. À la fin du cycle : La
température retrouve sa valeur initiale.
Le tissu vaginal présente aussi des modifications au cours du cycle sexuel.
Ce tissu est très épais le jour de l’ovulation puisque le pourcentage des
cellules différenciées est le plus élevé en ce jour-là (50% de cellules
différenciées)
La dentelle utérine favorise l’implantation de l’embryon. Le développement
des glandes utérines assure la nutrition de l’embryon. La vascularisation assure
une bonne irrigation permettant à long termes des échanges nutritifs.