Vous êtes sur la page 1sur 10

Rapport du mois de septembre pour les travaux de

construction des infrastructures scolaires compris d’un


bâtiment de quatre (04) salles de classes, d’un bloc
administratif et de deux latrines de type vip dans la région
centrale préfecture de tchaoudjo

Maître d’ouvrage : Etat Togolais

Maître d’ouvrage délégué : Programme d’Appui aux Population vulnérable (PAPV)

Attributaires : MBK (construction du bloc administratif)

PLH consulte (construction de quatre salles de classe)

A.A.F Sarl-U (construction de deux blocs latrines)

Contrôleur permanent : BANG’NA Djobo


Sommaire

Introduction

I-localisation du chantier

II-Etat d’avancement des travaux

III-nombre d’emplois temporaire crées pour jeunes et femmes de la localité

IV-difficultés rencontrées

V-solution apportées

VI-formations données avec précisions des groupes formés

VII-Etat d’accomplissement des recommandations

VIII-observation divers et suggestions


INTRODUCTION

Pour l’amélioration des conditions de vie tant sur le plan éducatif, sociaux-économique, et sanitaire
de tous ses citoyens, l’Etat togolais par son programme de décentralisation et d’accompagnement
vient en appuis aux populations les plus reculées en les dotant des infrastructures nécessaires et
adéquates pour leur développement. Pour l’accompagner et atteindre ses objectifs, une structure de
gestion desdits projet dénommé PAPV (Programme d’Appui aux Population Vulnérable) est mis sur
pied. Comme toute structure ou service, le PAPV est hiérarchisé a la direction par un coordonnateur
jusqu’aux contrôleurs que nous somme et a le devoir de suivre et de faire réaliser tous les projets qui
sont sous sa direction. Sur ce, ce présent rapport portant sur les travaux de construction d’un bâtiment
scolaire de (04) classes, d’un bloc administratif et de deux (02) blocs latrines de type VIP au CEG
BOURE-KOUFLOUMDE décrit l’évolution de ces derniers.

I. Localisation du chantier
Situer à plus de 344km de la capitale Lomé, Sokodé chef-lieu de la préfecture de tchaoudjo (région
central) est le lieu où se déroulent les travaux de construction des différents ouvrages cité plus haut du
Programme d’Appui aux Population vulnérable (PAPV). Le CEG BOURE-KOUFLOUMDE crée il
y a 4ans abrite un appâtâmes construit par l’effort des parents d’élèves et est constituer de 02 de
classes de 6em , une classe de 5em, une classe de 4em et une de 3em soit avec un effectif de 386 Pour cette
nouvelle rentrée scolaire 2019-2020. Le site des travaux du CEG est situé à 4km après le rond-point de
la CEET sur la route de tchamba, entre koma et Alakpadè dans le canton de kadambara dont j’ai le
plaisir de vous faire part de la situation des lieux.

II. Etat d’avancement des travaux


Après la remise officie l de site effectué le lundi 02 septembre 2019, cérémonie à laquelle était présent
les responsables du CEG, du coordinateur, de l’ingénieur du PAPV et des représentants des
entreprises en charge de l’exécution des travaux qui sont au nombre de trois (03) à savoir PLH consult
pour la construction de 04 salles de classe, MBK pour le bloc administratif et A.A.F sarl-U pour la
construction des blocs latrines. Une semaine après cette remise de site, les travaux n’ont pas trainé a
démarré pour certaines entreprises.

En ce qui concerne l’entreprise MBK pour les travaux du bloc administratif, les activités ci-dessous
citer reflète le niveau d’avancement physique effectué ou en cours d’exécution :

 Fabrication des parpaings de 15 plein et de 12 creux

 Mise au propre de l’emprise du bâtiment

 Implantation du bâtiment
 Fouille en rigole et en puits effectuer

 Pose du béton de propriété

 Implantation des poteaux et semelle

 Elévation des murs de soubassement en agglos de 15 plein

 Coulage des poteaux de soubassement suivi de la longrine

 Remblai provenant de la fouille effectué

 Remblais d’apport suivi de compactage en cour d’exécution

Tableaux estimatif du taux d’avancement suivant le cadre

Pour les travaux de construction de 04 salles de classes

La construction d’un bâtiment à 04 salles de classes est l’œuvre de l’entreprise PLH consulte
attributaire de ce marché. Nous notifions qu’après la date de remise de site l’entreprise ne s’est pas
activé suffisamment pour démarrer les travaux malgré la pression faite sur elle. Durant ce premier
écoulé, voici le travail faite par cette dernière :

 Abatage d’arbres se trouvant aux environs de l’emprise


 Fourniture de 35 tonne de ciment
 Un (01) voyage de sable à l’heure actuel

NB : nous en relief que l’entreprise après la date de remise de site ne s’est toujours prononcer
activement malgré mon demande incessante auprès du responsable. Les raison données pour ce retard
de prise d’activité sont : la présence d’eau au niveau de l’emplacement du bâtiment et la difficulté aux
camions d’apporté le sable jusqu’à l’endroit souhaité par peur d’embourbement.

Pour les travaux de construction de 02 latrines type VIP

L’entreprise A.A.F Sarl-U en charge des travaux de construction des deux latrines après la date de la
remise officiel de site a pris fonction avec à son active quelques tâche effectué malgré les difficultés
causés par les pluies. Pour le travail fait, nous pouvons noter :

 L’approvisionnement du sable et du gravier,


 Fabrication des parpaings de 15 plein et de 12 creux
 La fouille de la fosse septique
NB : compte tenu des difficultés dû à la stagnation d’eau et à l’éboulement de sol, la fouille est
temporairement suspendue le temps que les pluies cessent ou diminues pour reprendre les travaux.

III. Nombre d’emplois temporaire crées pour jeune et Femme du milieu


L’arrivé du projet dans la localité a engendré des activités temporaires tant pour les jeunes hommes
et les jeunes femmes du milieu. Celui-ci a permis au jeune détenteur des diplômes de fin
d’apprentissage ou non d’être embaucher pour des travaux spécifiques tels que la maçonnerie,
l’électricité, le ferraillage et la menuiserie.

Les entreprises en charges de la construction des dits projet ont employé des jeunes pour le
manoeuvrage ainsi que les bonnes femmes de la localité pour l’approvisionnement en eau et pour le
travail de remblai. On dénombre au moins trois emploi temporaire crée par l’arrivé de ces activités.
Les trois entreprises par leur présence, ont engendrés un revenu économique dans le domaine du
transport avec la livraison des matériaux le quel vient s’ajouter les trois activités que sont : le
ferraillage, la menuiserie et la maçonnerie. Ne ce reste que pour une période donné, ces activités
génère un revenu quotidien aux personnes impliqué et relève un tout peu leur vie sociale et
professionnel.

IV- Difficultés rencontrés


Plus ou moins importants qu’elles soient et d’ordre technique ou social, le déroulement des travaux
de construction des différents ouvrages a n’a connu. Nous pouvons citer entre autres :

 Le retard de prise d’activité par certaines entreprises

 L’état du sole très marécageuse

 Affleurement et les remontés d’eau sur l’emplacement du bâtiment scolaire et lors de la fouille
des fosses pour latrines.

V- Apport de solution
Les solutions apportées à chacune des difficultés citées plus haut sont les suivants :

 En ce qui concerne cet état de lieu, il faut notifier que nous j’ai mis un effort particulier tout en
appelant les entreprises en questions enfin de leur motivé a démarré le plus tôt que possible les
activités mais à jaque fois me rassure leur arrivé par l’approvisionnement en matériaux de
travail. En d’autres cas nous relevons l’état du sol marécageuse auquel fais allusion les
entreprises pour justifier leur retard.
 Pour palie au problème de remonté capillaire et donne une bonne stabilité a la structure du
bloc administratif ou le travail a particulièrement avancé durant le mois, nous avons suggéré
mettre dans le font de la fouille que ce soit en rigole ou en puits une couche préparatoire de
sable suivi du gravier avant la pose du béton de propriété enfin de réduire les remontés
capillaire et de préservé la stabilité du bâtiment.

 Le problème des eaux qui affleures a la surface du sol et lors des fouilles constitue une cause
majeur du retard des travaux de salles de classe et des latrines. Pour bien faire le travail et en
profité de l’usage des latrines en particulier, il a été décidé de suspendre provisoirement la
fouille des fosses le temps que les pluies diminues.

VI- Formation particulière avec précision des groupes formés


En ce qu’il s’agit de formation apporté à la population de cette communauté ; nous estimons que
compte tenu du manque de mobilisation humain et de rapprochement de ces dernier vers nous ainsi
que du manque d’exposition de leurs inquiétudes ; une formation dite de telle nom n’a pas été apporté
à l’égard de ces derniers.

VII- Etat d’accomplissement des recommandations

Les recommandations étant les règles de travail prescrites à suivre, les entreprises s’en passe souvent
de celles-ci pour faire le travail à leur guise. Pour ce qui en est de notre cadre, les entreprises présentes
une certaine nonchalance quand il s’agit du strict respect des recommandations. Il est a noté que cette
nonchalance provient des ouvriers qui travaille sur le chantier. Malgré les indications données, ceux-ci
plonge parfois dans leur habitue et cela demande de les rappeler tout bout de champ. En définitif
l’accomplissement des recommandations sont appliqué par les entreprises une fois que celles-ci sont
suggéré mais nécessite un rappel permanent pour certaines entreprise dont les chefs chantier s’en
tiennent aux recommandations de leur directeurs.

VIII- Observation divers et suggestion


L’observation faite est que l’arrivé de ces projets tant demandé constitue une grande fierté pour le
personnel de la localité qui nourrit la curiosité et l’esprit de vérification en venant tout temps voir
l’Etat d’avancement des travaux. En dehors de cela, on constate aussi que l’établissement se trouve
presque sr un terrain marécageuse.
Compte tenu des distances et la non autorisation de quitté le chantier nous demandons qu’un
moyen plus simple et rapide tels qu’un site ou mail soit mis à notre disposition et par lequel nous
pourrions envoyer facilement nos rapports mensuel sans inquiétudes
Conclusion
Malgré les retards de certaines entreprises qu’on a constatées sur le terrain, nous concluons pour ce
mois que les travaux pour d’autres évoluent dans de bonnes conditions en particulier la construction
du bloc administratif. La fouille de la fosse pour les blocs latrines quant à elle a connu une suspension
provisoire en raison de la présence d’eau. Quant à la construction des salles de classe, l’entreprise est
en cour de fabrication des parpaings de 12 creux et de 15 plein avec entretien du site d’implantation
de l’ouvrage. Nous espérons bien qu’avec la diminution des pluies qui perturbes l’évolution des
travaux toutes les entreprises en retard doublerons plus d’ardeur pour atteindre les résultats
escomptés.
Pièces jointes montrant l’état physique des travaux
Stabilisation du fond de fouill du bloc

administratif par le sable et gravier

Elévation des murs de soubassement du bloc administratif


Production des parpaings de 15 plein et de 12 ceux pour les travaux du bâtiment scolaire de 4 classes

Fouille de la fosse pour la construction des latrines