Vous êtes sur la page 1sur 9

Energie mécanique et travail d'une force

Notion d'énergie

Lorsqu'une force appliquée sur un corps implique un mouvement de celui-ci, alors la force e ectue un travail noté W. Ce
travail est en réalité un transfert d'énergie. Lors de l'étude d'un mouvement d'un solide, trois types d'énergie son
dé nis : l'énergie potentielle, l'énergie cinétique et énergie mécanique.

Ces énergie s'expriment en joules (J).

Une communauté de 7 779 282




Superprof Prendre des cours
professeurs passionnés
 Superprof

/h

60€

Sébastien
(37 avis)

1er cours o ert !

Besoin d'un professeur de Physique - Chimie ?

 Découvrez les professeurs

Rapide rappel sur le travail

Un travail peut être moteur ou résistant. Il a une valeur algébrique qui est positive quand le travail est moteur et
négative quand le travail est résistant. Le travail d'une force peut également être nul, si celle-ci est perpendiculaire à la
trajectoire.

Dans le cas de forces conservatives, le travail s'exprime par le produit scalaire du vecteur force par la distance
parcourue.

Le travail d'une force s'exprime également en joules (J).

Travail et énergie potentielle

Une communauté de 7 779 282




Superprof Prendre des cours
professeurs passionnés
Schéma de l'énergie potentielle d'une balle lâchée à 3.5 m sous la seule in uence de son poids

L'énergie potentielle traduit l'énergie qu'un système peu transférer sous une autre forme d'énergie, par exemple en
énergie cinétique .

Lorsqu'une force est conservative, alors il est possible de lui associer une énergie potentielle Ep dont la variation
correspond à l'opposé du travail de cette force. Ainsi, pour un mouvement d'un corps d'un point A à un point B : 

   

Il est en particulier possible de dé nir une énergie potentielle pour :

Un mouvement dans le champ de pesanteur terrestre : l'énergie potentielle de pesanteur Epp s'exprime alors de

la manière suivante :

   

où m est la masse du système en kilogramme (kg), g est l'intensité de la pesanteur terrestre en newton par
kilogramme (N.kg-1), Z est l'altitude au point A par rapport au point B en mètre (m), ou h la hauteur en mètre (m).
Epp(A) est l'énergie potentielle de pesanteur au point A en joule (J).

Le mouvement d'une charge électrique dans un champ électrostatique uniforme : l'énergie potentielle électrique

Epe s'exprime alors de la manière suivante : 

   

où q est la valeur de la charge électrique en Coulomb ( C), VA est le potentiel électrique au point A (en volt (V)).
Epe(A) est l'énergie potentielle électrostatique au point A en joule (J).

Travail et énergie cinétique

L'énergie cinétique est l'énergie déployée par un corps due à son mouvement par rapport à un référentiel. Le choix du
référentiel conditionne donc sa valeur.

L'énergie cinétique est égale à la somme des forces induisant le mouvement du corps étudié.

Le travail d'une force (qu'elle soit conservative ou non) modi e directement l'énergie cinétique du système. Ainsi, la
somme des travaux des forces auxquelles est soumis un système correspond à la variation de son énergie cinétique.
Cette relation est connue sous le nom de théorème de l'énergie cinétique :  

   

L'énergie cinétique d'après sa dé nition est liée à la vitesse de déplacement du corps. La relation entre l'énergie
cinétique et la vitesse d'un corps en mouvement est la suivante :   

   

Ec, l'énergie cinétique en J


Une communauté de 7 779 282
 m,Superprof
la masse en kg 
Prendre des cours
professeurs passionnés
v, la vitesse en m/s
Ce théorème est souvent utilisé pour déterminer la vitesse d'un système lorsque celui-ci est soumis à une force. Il peut
constituer une alternative au principe fondamental de la dynamique.

Exemple de calcul d'énergie cinétique :

Prenons deux voitures avec 5 passagers et le co re plein, pesant 1250 kg chacune. Une est lancée à 60 km/h et l'autre,
au double, c'est à dire 120 km/h. Calculons l'énergie cinétique déployée par chacune d'entre elle. A noter qu'il faut faire
attention à convertir la vitesse en m/s.

   

   

On remarque donc que l'énergie cinétique est multipliée par 4 lorsque la vitesse est multipliée par deux pour un même
corps en mouvement. C'est pourquoi la violence d'un choc en cas augmente très rapidement avec la vitesse.

Energie cinétique de deux véhicules à des vitesses di érentes.

Travail et énergie mécanique

Par dé nition l'énergie mécanique d'un système est la somme de l'énergie cinétique et de l'énergie potentielle :  

   

Lorsqu'un système est soumis seulement à des forces conservatives alors l'énergie mécanique est constante.  Dans ce
cas, les variations d'énergie cinétique sont compensées par des variations d'énergie potentielle (et inversement). C'est ce
que l'on peut appeler le transfert d'énergie.

Pour connaitre l'énergie mécanique d'un système, il faut déterminer sa vitesse (énergie cinétique) et sa position (énergie
potentielle).

Dans beaucoup de cas, une force motrice est engendrée par une énergie potentielle qui est transférée au système en
énergie cinétique :

Le moteur d'une voiture transforme l'énergie potentielle (chimique) de l'essence pour entraîner la rotation des

roues qui confère l'énergie


Unecinétique à la voiture.
communauté de 7 779 282


Superprof Prendre des cours
professeurs passionnés
Dans le cas d'une luge sur une piste enneigée, c'est l'énergie potentielle au point de départ qui est directement

transférée en énergie cinétique, elle-même reliée à la vitesse de la luge. La vitesse de la luge dépend de l'altitude

et de la pente (position) donc de l'énergie potentielle de départ.

Dans certains cas, et c'est le cas d'un pendule libre, l'énergie potentielle au départ est transférée en énergie

cinétique lorsqu'on libère celui-ci, mais lors de la remontée au coté opposé, l'énergie cinétique diminue et est à

nouveau transférée en énergie potentielle avec conservation de l'énergie mécanique. L'énergie potentielle reste la

force motrice au départ de chaque mouvement, cependant l'énergie cinétique permet de maintenir le

mouvement par transfert d'énergie en nouvelle énergie potentielle.


Lorsqu'un système est soumis à des forces non conservatives alors la variation d'énergie mécanique est égale à la
somme des travaux des forces non conservatives : 

   

Cas d'un pendule libre

L'étude du pendule libre est intéressante pour bien comprendre les transferts d'énergie et la relation entre l'énergie
cinétique et l'énergie potentielle. Nous étudierons son mouvement par rapport à son support immobile donc
appartenant au référentiel terrestre.

Schéma d'un pendule libre

Un pendule libre est constitué d'un corps positionné à l'extrémité d'une corde ou d'une tige et donc les balancements ne
sont dus qu'à la force du poids du corps et à la tension T de la corde lorsque celui-ci est lâché à une position di érente
de la position d'équilibre (position verticale). Son mouvement est périodique.

Le vecteur de la force tension T est en tout point perpendiculaire à la trajectoire. Le travail de cette force est donc nul. La
seule force ayant un travail et donc une énergie mécanique non nulle est le poids.

En négligeant les forces de frottements dues à l'air, nous savons d'après sa dé nition que l'énergie mécanique est
constante au cours du temps, car le poids est une force conservative. Par contre du fait de variations de vitesse et de
position, l'énergie cinétique et l'énergie potentielle varient au cours du temps.

Comment cela est-il possible si l'énergie mécanique qui représente la somme des énergies cinétique et potentielle est
constante ?

Cela est dû au transfert d'énergie, en e et, l'énergie potentielle et cinétique se compensent :

Une communauté de 7 779 282


 Lorsque

Superprofl'énergie cinétique est nulle, l'énergie potentielle est maximale et est égale à l'énergie
Prendre mécanique.
des cours
professeurs passionnés
L'énergie potentielle du pendule libre n'est due qu'au poids du corps et à sa position initiale avant de le lâcher
(hauteur du poids par rapport à la position verticale) : 

   

Lorsque le pendule est à la position d'équilibre, l'énergie potentielle est nulle car h=0 et donc l'énergie mécanique

est égale à l'énergie cinétique : 

   

Lorsque le pendule est en phase descendante l'énergie potentielle diminue car la hauteur h diminue et donc

l'énergie cinétique augmente (la vitesse augmente), ainsi l'énergie mécanique est conservée.

Lorsque le pendule est en phase ascendante, c'est l'inverse, l'énergie potentielle augmente car la hauteur h

augmente et la vitesse du pendule diminue (énergie cinétique diminue).


Exprimons maintenant l'énergie mécanique en fonction du temps selon l'axe x, c'est-à dire en fonction de l'angle φ. Pour
ce faire, il faut exprimer la hauteur h et la vitesse v en fonction de l'angle φ.

Concernant la hauteur h : elle est nulle quand le pendule est à l'équilibre, par contre, elle dépend de l'angle φ

quand celui-ci s'éloigne de la position d'équilibre. Elle correspond donc à la longueur de la corde l moins la

longueur de la corde du pendule projeté sur x à l'instant t, que nous allons appeler x (ou distance OH). Au repos,

la longueur du pendule projetée sur x est l, on a donc bien h égale à 0 à l'équilibre.

On peut donc écrire à tout moment t que :  


   

Il faut donc maintenant exprimer x en fonction de l et l'angle φ. Si l'on trace la droite perpendiculaire à l'axe x et

passant par le centre de la masse, on obtient un triangle rectangle HOM rectangle en H. Nous savons par ailleurs

que dans un triangle rectangle le cosinus de l'angle φ est égal au rapport de coté adjacent sur l’hypoténuse. On

peut donc écrire la relation suivante lorsque le pendule n'est pas à l'équilibre :

   

Nous avons donc 

   

Nous avons bien h=l lorsque l'angle α est nul (position d'équilibre) car cos 0 = 1

Concernant la vitesse v : elle est maximale quand le pendule passe par la position d'équilibre et elle dépend de

l'angle φ lors des phases montantes et descendantes (vitesse angulaire)

On peut donc écrire à tout moment selon l'axe x : 

   

L'énergie mécanique peut donc être exprimée de la manière suivante : 

   

Une communauté de 7 779 282




Superprof Prendre des cours
professeurs
ou  encore en fonction de l'angle φ  : passionnés
   

Application numérique

Le pendule de masse 5 g et de longueur 10 cm est lâché depuis une position initiale faisant un angle de 90° avec le
support (axe x).

Avec la connaissance de l'énergie potentielle au départ du mouvement, nous connaissons également l'énergie
mécanique. Celle-ci étant constante au cours du temps, nous pouvons connaitre la vitesse du pendule pour un angle
donné, en e et : 

   

d'où

   

et donc

   

A cher 10 éléments Rechercher:

Angle φ  0  45  90  135  180 

Energie potentielle (J) 0,00049 0.000245 0 0.000245 0.00049

Energie cinétique (J) 0 0.000245 0.00049 0.000245 0

Energie mécanique (J) 0,00049 0,00049 0,00049 0,00049 0,00049

vitesse (m/s) 0 0,3 0,44 0,3 0

A chage des éléments 1 à 4 sur 4 éléments  Précédent Suivant 


 

Une communauté de 7 779 282




Superprof Prendre des cours
professeurs passionnés
Travail d’une Position, Vitesse et Mouvements
Force Accélération Rectilignes
Uniformément
Le travail d'une force traduit En physique, l'étude du
les échanges d'énergie qui mouvement d'objet ou d'un Variés
s'opèrent sur un système en corps est appelée
mouvement d'un point A vers cinématique. Ce type d'étude De la même manière qu'un
un point B. Cette notion a été ne s'intéresse qu'à la mouvement rectiligne
introduite pour la première... trajectoire et au temps de uniforme, un mouvement
parcours (vitesse,... rectiligne uniformément varié

Mouvements Les trois lois de


Circulaires Newton

Un point possède un La dynamique newtonienne


mouvement circulaire si sa (ou dynamique du point
trajectoire est un cercle ou matériel) est une partie
une portion de cercle par indispensable de la
rapport à un référentiel mécanique, et donc de l’étude
donnée. Il peut s'agir : D'une du mouvement dans un
Mouvements rotation : tout... référentiel galiléen. Elle...

Rectilignes
Uniformes

Un mouvement est dit


rectiligne s'il s'e ectue selon
une trajectoire qui est une
droite par rapport à un
référentiel. C'est le cas, par
exemple, d'une voiture sur Une communauté de 7 779 282


Superprof Prendre des cours
professeurs passionnés
Caractère relatif
du temps

C'est à Albert Einstein que l'on


doit la théorie de la relativité
restreinte en 1905 puis celle
de la relativité générale en
1916. Mais que veut dire cette
théorie ? Dans...

Une communauté de 7 779 282




Superprof Prendre des cours
professeurs passionnés

Vous aimerez peut-être aussi