Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre 5 : Compléments sur la

Dérivation et Convexité.
Composition de Fonctions.

I – Introduction : Rappels sur la dérivation


1. Nombre dérivé :

Définition :
Soit f une fonction définie sur un intervalle I et soit
a un réel de I .Dire que f est dérivable en a , c’est dire
f (a + h) − f (a)
que le rapport admet une limite finie 
h
quand h → 0 .  est alors le nombre dérivé de f en a et

on note : f ' ( a ) =  .

2. Fonction dérivée

Définition :
Dire que la fonction f est dérivable sur un intervalle
I , c’est dire que f est dérivable en tout réel de I .
La fonction dérivée de f est la fonction, notée f ' qui à

tout x ∈I , associe le nombre f ' ( x ) .


Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 1.
3. Tangente à la courbe de f

Définition et propriété :
Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I et a
un réel de I . La tangente à la courbe représentative
de f dans un repère du plan au point d’abscisse a est
la droite T passant par ( a; f (a)) et de coefficient

directeur f ' ( a ) .

Son équation réduite est : y = f ' ( a ) × ( x − a ) + f ( a )

4. Dérivée et variations

Propriétés :
Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I .

• Si f ' ( x ) ≤ 0 (resp. f ' ( x ) < 0 ) pour tout x ∈I , alors f est


décroissante (resp. strictement décroissante) sur I .
• Si f ' ( x ) ≥ 0 (resp. f ' ( x ) > 0 ) pour tout x ∈I , alors f est
croissante (resp. strictement croissante) sur I .
• Si f ' ( x ) = 0 pour tout x ∈I , alors f est constante sur I .

5. Dérivées des fonctions de référence et opérations

Cf. fiche page.

Exemple :

( )
−x 3
Déterminer la fonction dérivée de la fonction : x ⎯ ⎯
→ 2e +1
f

définie sur  .

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 2.
II – Dérivée d’une fonction composée
1. Fonction composée

Définition :
Soit g une fonction définie sur un intervalle J de R
et u une fonction définie sur un intervalle I de R ,
telle que ∀x ∈I, u x ∈J . ()
On appelle fonction composée de u par g , et on note
g ! u , la fonction définie sur I par :

( g ! u ) ( x ) = g ( u ( x )) .
Exemples :

()
• Soit u définie sur ! par u x = e + 1 et g , définie sur ⎡⎣ 0;+ ∞ ⎡⎣
x

par g x = () ()
x . Pour tout x ∈!, u x ∈ ⎡⎣0;+ ∞ ⎡⎣ et la fonction g ! u
est donc définie sur ! par :

Pour tout x ∈! : g " u x = () ex + 1 .

• Avec les mêmes notations, la fonction u ! g est définie sur

⎡⎣0;+ ∞ ⎡⎣ par :

Pour tout x ∈ ⎡⎣ 0;+ ∞ ⎡⎣ : u ! g x = e () x


+ 1.

N.B. : En général, on a donc : g ! u ≠ u ! g .

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 3.
2. Dérivée d’une fonction composée

Théorème :
Soit u une fonction définie et dérivable sur un
intervalle I , à valeurs dans l’intervalle J , et g une
fonction définie et dérivable sur J .
La fonction g ! u est alors définie et dérivable sur I

et : ( g ! u ) ' = ( g '! u ) × u' .


C’est-à-dire : ∀x ∈I, ( g ! u ) ' ( x ) = g ' ( u ( x )) × u' ( x ) .

N.B. : C’est grâce à ce théorème que l’on retrouve les différentes


formules :
'
⎛ 1⎞
⎝ u⎠
u'
•⎜ ⎟ =− 2
u
( )
• e ' = u'× e
u u
( )
• u '= n×u
n n−1
× u' …

Exemple :

• En reprenant l’exemple du §1 :

( g ! u ) '( x ) = ( g '! u )( x ) × u'( x )


1
= × ex
ex + 1
ex
=
ex + 1

( )( ) (
• u ! g ' x = u'! g × g ' x ) ()
1
=e x
×
2 x
x
e
=
2 x

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 4.
III – Convexité d’une fonction
1. Dérivée seconde

Définition :
Soit f une fonction dérivable sur un intervalle I de !
et f ' sa fonction dérivée. Si f ' est elle-même
dérivable, on appelle dérivée seconde de f la fonction
dérivée de f ' et on note f " .

Exemple :

• Soit f la fonction définie sur ! par : f x = 3x − 2x + x − x + 1 . () 4 3 2

()
Pour tout x ∈! , on a : f ' x = 12x − 6x + 2x − 1.
3 2

Pour tout x ∈! , on a : f "( x ) = 36x 2


− 12x + 2 .

2. Convexité

Définition :
Soit f une fonction définie sur un intervalle I et soit
C f sa courbe représentative dans un repère

orthogonal. Dire que f est convexe, c’est dire que sa


courbe est située au-dessous de chacune de ses
cordes.

Exemple :

La fonction définie sur ⎡⎣ −1 ; 3⎤⎦ dont la courbe

est représentée ci-contre est une fonction

convexe sur ⎡⎣ −1 ; 3⎤⎦ .

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 5.
Définition :
Soit f une fonction définie sur un intervalle I et soit
C f sa courbe représentative dans un repère

orthogonal. Dire que f est concave, c’est dire que sa


courbe est située au-dessus de chacune de ses cordes.

Exemple :

La fonction définie sur ⎡⎣ −1 ; 6 ⎤⎦ dont la

courbe est représentée ci-contre est une

fonction concave sur ⎡⎣ −1 ; 6 ⎤⎦ .

Théorème (admis) :
Soit f une fonction deux fois dérivable sur un
intervalle I . Les propositions suivantes sont
équivalentes :
P1 : f est convexe sur I ;
P2 : la courbe représentative de f est entièrement
située au-dessus de ses tangentes ;
P3 : f ' est croissante sur I ;
P4 : f " est positive sur I .

Exemple :

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 6.
Théorème (admis) :
Soit f une fonction deux fois dérivable sur un
intervalle I . Les propositions suivantes sont
équivalentes :
P1 : f est concave sur I ;
P2 : la courbe représentative de f est entièrement
située au-dessous de ses tangentes ;
P3 : f ' est décroissante sur I ;
P4 : f " est négative sur I .

Exemple :

3. Point d’inflexion

Définition :
Soit f une fonction deux fois dérivable sur un
intervalle I et C f sa représentation graphique dans

un repère. Dire que C f admet un point d’inflexion

( )
pour x = a a ∈I , c’est dire que f " s’annule et change

de signe en a .

N.B. : La courbe traverse alors sa tangente au point d’inflexion.

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 7.
Exemple :

Soit f la fonction définie sur ⎡⎣ −1 ; 3⎤⎦ par :


1
f ( x ) = − x3 + x2 .
3
Montrer que C f admet un point d’inflexion dont on donnera les
coordonnées.

Pour tout x ∈ ⎡⎣ −1;3⎤⎦ , on a :

f ' ( x ) = −x 2 + 2x et f "( x ) = −2x + 2 .


−2x + 2 s’annule et change de signe
pour x = 1.

⎛ 2⎞
C f admet donc un point d’inflexion A ⎜ 1; ⎟ .
⎝ 3⎠

4. Moyenne et convexité

Théorème :
Soit f une fonction deux fois dérivable sur un
intervalle I .
• Si f est convexe, alors

⎛ a + b ⎞ f ( a ) + f ( b)
∀ ( a;b) ∈I 2 , f ⎜ ≤ .
⎝ 2 ⎟⎠ 2
• Si f est concave, alors

⎛ a + b ⎞ f ( a ) + f ( b)
∀ ( a;b) ∈I 2 , f ⎜ ≥ .
⎝ 2 ⎟⎠ 2

C’est une manière de comparer l’image de la moyenne avec la


moyenne des images… !

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 8.
Exemple :

Montrer que le carré de la moyenne de deux nombres est inférieur


ou égal à la moyenne de leurs carrés…

Il suffit de considérer la fonction Carré qui est convexe sur ! .


2
⎛ a + b⎞ a 2 + b2
2
( )
Ainsi, ∀ a;b ∈! , on a : ⎜
⎝ 2 ⎟⎠

2
. D’où le résultat.

Mathématiques de Spécialité. Classes de Terminale. M. Gouny. Chapitre V – Compléments sur la dérivation et convexité – Composition – Page 9.