Vous êtes sur la page 1sur 2

Une réflexion en science sociales des religions sur les société se fait donc toujours par ce prisme,

comment se maintiennent-elles et s’établissent comme allant de soi, alors qu’elles sont arbitraires.

Et là nous rebouclons sur la dimension opératrice de la religion ce qui fait que les sciences sociales
des religions quand elles s’appliquent non plus seulement comment le faisait l’ethnologie et
l’anthropologie autrefois aux sociétés dites sauvage mais à analyser à travers ses outils les sociétés
contemporaines, elles en deviennent éminnemment virulente, Affirmant l’arbitraire de sociétés qui
se pensent nécessaire, affirmant l’irraisonnabilité de ce qui se pense raisonnable.
Le religieux, ne peut ainsi jamais disparaitre, certaines religion qui avait un rôle d’unification
peuvent faiblir, mais le principe d’unification et de séparation lui ne disparait pas.

Nous ne chercherons pas à présenter des doctrines religieuses de la manière la plus rigoureuse, ou
de chercher à faire le lien entre les sciences dures et les faits religieux, ou traiter de l’existence
scientifiquement prouvé de certains phénomène

Destiny of fates
Deck hunters
tainted grey

Notre démarche est généraliste: Nous nous intéressons à de nombreux mouvement religeux sans
vouloir se spécialiser, pour essayer de comprendre ce qu’est le religieux à notre époque, nous
pourrons ainsi passer Des hippies à l’Islam, en passant par les évangéliques, le new age, la
sorcellerie wiccane et le masculinisme
Elle est aussi spécifique: nous nous intéressons au fait religieux seulement en tant que fait social, en
tant qu’il prend totalement sa source dans le social et dans la société et en tant que ses effets sont
pleinement sociaux

Le but de cette chaine est de fournir des outils qui permettront mieux appréhender les religions et
donc de compléter
mieux agir socialement et collectivement ainsi que pour conscientiser

Il nous faut nous distinguer de plusieurs autres approche de la religions qu’on retrouve sur internet
et dans le discours, Là ce seront des idéaux-type c’est à dire des catégorisations délimité de manière
un peu arbitraire mais qui permettent de mieux différencier ce qu’on a là, de faire le tri

D’abord nous avons les Facts-Cheker: c’est à dire des gens qui s’intéressent seulement au discours
religieux et essaie d’en démontrer la vérité ou la fausseté. Dans cette catégorie nous pouvons avoir
des arguments qui se réclament des sciences dites dures, c’est à dire principalement de la biologie et
de la physique, et les mathémathique. Dans cette catégorie nous retrouverons tout autant les
complotistes, des prédicateurs que les zététiciens ou ceux qui se réclament sceptique car ils mettent
tous deux l’emphase sur cette recherche de vérité.

Nous avons les Inspirationniste: Le but ici des inspirationniste est d’inspirer les gens au bonheur par
les émotions que le discours provoque, le but est performatif et permettrait de provoquer des
décliques et des changements radicaux dans la vie de ceux qui les écoutes: exemple tedtalks

Nous avons les Descriptiviste, ceux-ci ne s’intéresse à Dieu dans sa globalité mais essaient de
trouver les effet physiologique et personnel de la croyance. C’est une chose qu’on retrouve
énormément dans des magasine de vulgarisation scientifique et dans la psychologie, la neurologie
ou la biologie: Science et Vie Août 2005 “pourquoi Dieu ne disparaîtra jamais”; Août 2020 “Les
mathématique prouve l’existence de Dieu; Février 2017 “La méditation et hypnose : les vrais effets
Science et Avenir avril 2015 “Dieu et la science”

Au final et peut-être ceux qui sont les plus proche de nous et dont il faut par conséquent plus
précisément se distinguer, c’est les historiens des religions. Ceux-ci s’intéressent aux religions en
tant qu’elles sont de grandes institutions historiques. Ils s’intéressent presque exclusivement aux
grandes religions reconnus par les politiques: christianisme, judaïsme, Islam etc etc. Ici la religion
est définit sur le modèle du christianisme: Un Dieux ou des Dieux, une institution, des prédicateurs,
des fidèle. L’âge d’or des religions serait ainsi fini, remplacé progressivement par les politiques.
Ceux-ci se retrouvent dans le milieu accadémique mais aussi sur youtube par exemple les
excellentes chaines