Vous êtes sur la page 1sur 20

Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440

Edition du lundi 06 juillet 2020


SOMMAIRE

 ENQUÊTE BUSINESS ELECT RICIT É

General Electric et Aenergy se rendent


coup pour coup dans leur guerre des
turbines p.2

AFRIQUE DE L'OUEST ET CENTRALE

Guerre du RAT : la présidence gabonaise joue Trafigura contre


Augusta p.5
Attaque de Kafolo : Alassane Ouattara ordonne une enquête
interne p.6

AFRIQUE DU NORD

Le premier ministre Fakhfakh dans le viseur d'Ennahda... et des


frères Ben Ayed p.8
Washington manœuvre pour garder les clés de l'UNSMIL p.10

AFRIQUE DE L'EST ET AUSTRALE

Air Madagascar ne paie plus Meridiam p.11


Super-yachts : Mahé grignote des parts de marché p.13

PÉTROLE ET GAZ

L'hémorragie des alliés émiratis d'ADM Energy continue p.15


Pourquoi le nigérian Pelfaco drague Mercuria sur Saunda ? p.16

INDUSTRIE MINIÈRE

 ENTOURAGES La garde prétorienne du magnat minier John


Teeling p.17
Arbitrage Carnegie : Banjul vite fixé sur son recours en annulation
p.19

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 1/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

 ENQUÊTE BUSINESS ELECT RICIT É

General Electric et Aenergy se rendent coup pour


coup dans leur guerre des turbines

Ricardo Leitão Machado, fondateur d'Aenergy. ©Africa Investment Forum


2018/AfDBGroup/YouTube

Entre accusations de faux documents et soupçons de double identité, le bras de fer


entre le Portugais Ricardo Leitão Machado et son ex-partenaire de General
Electric, Wilson Dacosta, prend des proportions inédites.

Il aura fallu deux ans pour que l'idylle entre encore sur le patron de sa filiale en Angola,
les ténors de l'électricité en Angola tourne Wilson Dacosta, qu'il accuse d'avoir
court. Elle vire au divorce acrimonieux manœuvré pour l'écarter du grand jeu
devant la cour du Southern District, à New électrique angolais.
York, où une plainte a été déposée le 7 mai
dernier par Ricardo Leitão Machado. Dans Fondée en 2012 par Ricardo Leitão
celle-ci, le patron portugais d'Aenergy tire à Machado, alors jeune ingénieur agronome
boulets rouges sur son ancien partenaire de 32  ans, la petite société portugaise
américain General Electric (GE), et plus d'électricité a rapidement eu la bonne idée

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 2/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

de s'adosser au géant américain du secteur somme de 550  millions de dollars de


afin de percer sur le marché angolais. Ce dommages et intérêts.
rapprochement insolite s'est concrétisé en
août  2017 avec la signature d'un méga- Wilson Dacosta, dont le nom est
marché de 1,1  milliard de dollars, scindé en omniprésent tout au long des 85 pages de la
treize contrats, qui portent à la fois sur plainte déposée aux Etats-Unis, est accusé
l'exploitation de la centrale thermique à par Aenergy d'avoir cherché à saboter un
cycle combinée de Soyo - située près de la accord conclu en 2018 entre la société
frontière avec la RDC, elle est la plus portugaise et Luanda, qui visait à financer
importante du pays avec ses 750  MW - et l'achat de quatre nouvelles turbines, en plus
l'installation de plusieurs turbines. des huit initialement prévues dans le méga-
marché d'août 2017.
Ricardo Leitão Machado, un
homme d'affaires bien introduit Des turbines qui disparaissent

Le montage de ce marché se présente Pour démontrer la duplicité de son ex-


comme suit  : financé via un prêt de GE partenaire, Ricardo Leitão Machado s'appuie
Capital (l'une des filiales du géant notamment sur un échange de mails datés
américain, financeur de projets), Luanda d'octobre 2017 entre Wilson Dacosta et
passe commande auprès d'Aenergy, qui se Brad Galvin (GE Capital). Dans cette
fournit en turbines et autres machines correspondance, le patron de GE Angola
fabriquées par GE. Si elle paraît alambiquée, fait part à son collègue de l'engagement
l'opération permet à l'entreprise américaine ferme de Luanda pour acheter quatre
de profiter de l'entregent de Ricardo Leitão turbines. Or à cette époque, selon le récit
Machado, présenté comme un proche du d'Aenergy, la commande supplémentaire
clan de l'ancien président José Eduardo dos n'aurait pas encore été passée. De fait, GE a
Santos, et plus précisément de l'ex-mari de commandité une enquête interne qui a
l'une de ses filles. révélé que  la demande d'achat de quatre
turbines, pour un montant de 100  millions
L'entente se brise net en août 2019, lorsque de dollars, a été enregistrée par le groupe de
le chef d'Etat João Lourenço, décidé à faire manière prématurée.
le ménage dans les affaires de son
prédécesseur, rompt ces contrats en Contacté par Africa Intelligence, Wilson
évoquant de nombreuses irrégularités. Dacosta accuse pour sa part Ricardo Leitão
Passant par-dessus l'épaule d'Aenergy, Machado, indiquant que l'Angola a
assimilé à un intermédiaire, il les attribue commandé douze turbines et que cette
directement à General Electric. Cette seconde commande correspond à une
décision marque le début de la croisade manœuvre de Ricardo Leitão Machado pour
judiciaire de Ricardo Leitão Machado, qui faire payer deux fois l'achat de quatre
dénonce depuis une rupture illégale de machines.
contrats et réclame à Luanda et GE la

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 3/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Une garantie fantôme semoncé Wilson Dacosta - lequel réfute


l'existence de ce litige. Malgré la véhémence
Seule certitude  : le méga-deal d'août 2017 a de la réaction du patron du Gamek, l'affaire
joué un rôle crucial dans le redressement en est resté là et aucune poursuite n'a été
comptable de GE en Angola. Jusqu'à cette engagée à l'encontre de GE.
date, la filiale du géant américain n'était liée
à Luanda que par un contrat de garantie Une double identité
conclu en 2015 portant sur plusieurs
turbines et générateurs sur le site de Soyo. En parallèle du procès qui les oppose à New
Or ce contrat prête également à York, Ricardo Leitão Machado et Wilson
controverse. Courant 2018, une panne sur Dacosta s'affrontent également en Angola et
l'une des machines avait conduit le au Cameroun. L'homme d'affaires portugais
ministère angolais de l'eau et de l'énergie s'est démené pour montrer que son ex-
(Minea), via le Gabinete de Aproveitamento associé devenu principal adversaire opérait
do Médio Kwanza (Gamek, une instance du sous une double identité. Ancien cadre du
ministère), à prendre langue avec le groupe géant minier australien Rio Tinto, pour
pour faire jouer la garantie. lequel il a travaillé entre 2008 et 2011 avant
de monter rapidement les échelons de GE
En charge du dossier, la filiale française GE Angola, Wilson Dacosta s'appellerait en
Energy Products France SNC leur a refusé réalité Wilson Besong (ou Bisong, selon les
la prise en charge de la réparation, en versions) et serait natif du Cameroun.
s'appuyant sur les termes d'un contrat Début 2019, la police angolaise avait initié
conclu le 30  juillet 2015 entre GE et le des investigations pour usurpation de la
Minea et sur un mystérieux addenda à celui- nationalité angolaise contre lui, à la suite
ci. Signé conjointement par Fernando d'une dénonciation auprès de la direction
Barros Gonga, directeur général du Gamek, du fichier national d'identification civile et
et Marc Winckel, représentant de la filiale pénale, et l'avait même brièvement arrêté.
française de GE, ce document rabote
sensiblement la durée du contrat de Comme l'atteste une série de
garantie de plusieurs pièces, notamment des correspondances privées, qu'Africa
turbines à gaz et générateurs, sur le site de Intelligence a pu consulter, Ricardo Leitão
Soyo. En d'autres termes, le nouveau Machado a tout fait pour démontrer la
contrat permet à GE de réaliser présumée double identité de Wilson
d'importantes économies en diminuant le Dacosta. Via Paulin Etoga Menye,
coût d'éventuels défauts de fabrication sur représentant d'Aenergy et de General
ces engins. Electric au Cameroun, il a également
déposé plainte en février  2019 auprès du
La surprise est totale du côté des bureau d'Interpol à Yaoundé pour "faux et
responsables du Gamek, qui accusent GE usage de faux passeport angolais".
Angola d'avoir fabriqué cet addenda de
toutes pièces. A la suite de cette découverte, Or, après plusieurs semaines d'enquête, les
Fernando Barros Gonga a vertement autorités angolaises ont finalement blanchi

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 4/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Wilson Dacosta. C'est désormais l'homme de cette faveur  : le Memorandum of


d'affaires qui accuse Ricardo Leitão Understanding (MoU) signé en juin  2019
Machado et Paulin Etoga Menye d'avoir avec l'exécutif angolais par New Fortress
ourdi une machination destinée à jeter Energy, une société américaine qui a recruté
l'opprobre sur lui. Selon ses dires, les deux Wilson Dacosta en mai 2019. Considérable,
hommes auraient même engagé le colonel celui-ci prévoit le développement, la
Walter Ignace Mengada Bela, commandant construction et l'exploitation d'un terminal
du Groupement de gendarmerie territoriale de gaz naturel liquéfié (GNL) destiné à
de Yaoundé, afin de l'arrêter sur le sol alimenter les centrales thermiques du pays,
camerounais. et donc celle de Soyo.

De son côté, Ricardo Leitão Machado voit Contactés à plusieurs reprises par Africa
dans le blanc-seing donné à son adversaire Intelligence, General Electric et Aenergy
une preuve du traitement de faveur dont ont refusé de répondre à nos questions.
bénéficierait Wilson Dacosta de la part des
nouvelles autorités angolaises. Autre signe

BUSINESS

Guerre du RAT : la présidence gabonaise joue


Trafigura contre Augusta
La présidence gabonaise négocie avec Trafigura la reprise du contrat d'enlèvement
qui liait Augusta avec la Société gabonaise de raffinage.

Après la rupture brutale du contrat qui liait, respectivement issus de BNP Paribas et de
depuis 2017, la Société gabonaise de la Société générale. La présidence gabonaise
raffinage (Sogara) au trader Augusta (voir veut que Trafigura reprenne le contrat
nos révélations, Africa Intelligence du d'enlèvement de la production et des résidus
26/06/20), des représentants du géant suisse atmosphériques (RAT) de la Sogara assuré
du négoce Trafigura se sont entretenus par par Augusta, mais ne veut, à ce stade,
visioconférence, dans la matinée du négocier qu'un accord pour trois mois, le
1er  juillet, avec des membres du cabinet du temps de trouver une solution pérenne.
président Ali Bongo. Côté gabonais, la
discussion était animée par Ian Gyslain Les discussions ont notamment porté sur
Ngoulou, directeur de cabinet du les conditions financières du contrat.
coordinateur des affaires présidentielles L'enlèvement des cargaisons de la Sogara
Noureddin Bongo. De l'autre côté de était en effet adossé à un préfinancement
l'écran, la réplique était donnée par deux monté par Augusta, qu'il va falloir
cadres de Trafigura : les financiers restructurer. Une tâche rendue d'autant plus
Christophe Salmon et Stéphane Placide, complexe que, dans le même temps, les

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 5/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

autorités gabonaises ont invoqué les dernier a été négocié par l'avocat français
conditions du montage de ce Philippe Ledesma, associé du cabinet
préfinancement pour dénoncer le contrat d'avocats mauricien Legis & Partners et
d'Augusta. Plus précisément, le Gabon a administrateur de la Mauritius Commercial
ouvertement envisagé la possibilité Bank. Ledesma est également consultant du
qu'Augusta ait reversé à des officiels cabinet Cobasa de l'homme d'affaires
gabonais une partie de ce préfinancement, français basé en Afrique du Sud Henri de
et ce via une holding mauricienne, Sealand Villeneuve, qui fut longtemps le conseil
Engineering. Créée en 2017, elle a signé financier du magnat réunionnais Jacques de
moins de deux ans plus tard un contrat de Chateauvieux, PDG du groupe Bourbon.
maîtrise d'ouvrage avec la Sogara. Ce

POLIT IQUE

Attaque de Kafolo : Alassane Ouattara ordonne


une enquête interne
Après l'attaque du 11 juin qui a couté la vie à 14 militaires ivoiriens, Alassane
Ouattara souhaite faire la lumière sur d'éventuels dysfonctionnements au sein de
l'armée.

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 6/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Le président Alassane Ouattara durant la cérémonie du 2 juillet 2020 en hommage aux


militaires tués lors de l'attaque de Kafolo. ©THIERRY GOUEGNON/Reuters

L'ambiance était pesante le 2 juillet dans la L'enquête diligentée par la présidence devra
cour de l'état-major lors du dernier aussi faire la lumière sur les moyens
hommage rendu, en présence d'Alassane logistiques opérationnels actuellement à la
Ouattara et du ministre de la défense disposition des FACI dans le nord du pays,
Hamed Bakayoko, aux quatorze militaires alors qu'elle s'était engagée en décembre
ivoiriens tués dans la nuit du 10 au 11 juin 2019 à acquérir pour près de 9 milliards
lors d'une attaque djihadiste au poste FCFA (13,6 millions €) d'équipements
frontière de Kafolo.  militaires. Le chef d'état-major de l'armée
ivoirienne, le général Lacina Doumbia, se
Dans le même temps, la présidence serait plaint à plusieurs reprises de retards
ivoirienne a décidé d'ouvrir fin juin une dans les achats et la livraison des
enquête interne pour identifier d'éventuels équipements, comprenant notamment deux
"manquements" ou "dysfonctionnements" hélicoptères de combat MI-24.
au sein des Forces armées de Côte d'Ivoire
(FACI). Alors que les troupes observaient Coup de filet
depuis fin mai un activisme accru de
groupes le long de la frontière avec le Deux semaines après l'attaque de Kafolo,
Burkina Faso, Abidjan veut caractériser les l'armée ivoirienne a mené une série
conditions exactes dans lesquelles s'est d'opérations dans la zone du fleuve Camoé
déroulée l'attaque.   qui ont débouché sur l'arrestation d'une

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 7/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

trentaine de djihadistes présumés affiliés à la Intelligence, l'armée ivoirienne avait opéré


Katiba Macina du prédicateur malien un coup de filet contre la Katiba Macina,
Amadou Koufa. Le 25 juin, Lacina Doumbia qui projetait déjà, à l'époque, de mener
a ainsi annoncé l'arrestation de Sidibé Ali, plusieurs opérations en Côte d'Ivoire
dit "Sofiane", considéré par Abidjan comme (Africa Intelligence du 12/06/19).
un des trois cerveaux de l'attaque de Kafolo.
En juin 2019, comme l'avait révélé Africa

BUSINESS

Le premier ministre Fakhfakh dans le viseur


d'Ennahda... et des frères Ben Ayed
La mise en cause d'Elyès Fakhfakh pour un conflit d'intérêts dans l'attribution
d'importants marchés de gestion de décharges tombe à pic pour le parti
Ennahda... mais aussi pour le groupe Al Badr des frères Ben Ayed, proches de la
formation islamiste et actifs sur ce même créneau.

Le premier ministre tunisien Elyès Fakhfakh. ©Adele Ezzine / Xinhua / Latin America News
Agency

Partira, partira pas ? Le sort du premier ministre tunisien Elyès Fakhfakh est plus

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 8/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

incertain que jamais depuis la révélation, le Valis piétine le pré carré des Ben
23 juin, de ses liens d'affaires avec la société Ayed
Valis, qui s'est vu attribuer le 17 avril des
contrats d'exploitation de décharges La percée de Valis, dirigé par Ahmed Triki, a
contrôlées dans les gouvernorats de Nabeul, chamboulé le marché de la gestion des
Zaghouan et Bizerte, pour 44 millions de déchets en Tunisie, dominé par Segor -
dinars (15,5 millions $). joint-venture entre le bureau d'études
tunisien SCET et le français Suez
Elyès Fakhfakh, un pied dans les environnement - et Ecoti (Ecologique
décharges depuis 2017 tuniso-italienne). Ce dernier, fruit d'une
alliance entre le puissant groupe Al Badr et
L'intérêt d'Elyès Fakhfakh pour "l'or gris des l'italien Deco, a particulièrement mal vécu
déchets" remonte à 2017, lorsque le groupe l'irruption de Valis à Gabès et Médénine :
français Serpol, filiale du spécialiste de la les frères Ben Ayed, propriétaires d'Al Badr,
dépollution Serfim, le mandate pour piloter sont originaires de Sfax et considèrent le
son implantation sur le marché tunisien, sud du pays comme leur chasse gardée.
jugé prometteur. Consultant via son cabinet
Standard Conseil, l'ex-ministre du tourisme Ecoti est, de plus, arrivé bon dernier dans le
et des finances s'associe alors à Ali Maher round d'attributions d'avril 2020,
Laroui au sein d'une société d'études et de n'obtenant que les décharges des
conseil, Vivan, constituée en avril 2017. Non gouvernorats de Sfax, Gabès et Kerkennah
sans succès : en juin, Serpol obtient la pour 28 millions de dinars (9,8 millions $),
gestion des décharges contrôlées de Gabès contre 33 millions de dinars (11,6 millions
et Médénine, en partenariat avec le groupe $) pour Segor - quatre gouvernorats, dont
El Amen, propriété de l'influente famille Sousse - et, donc, 44 millions de dinars pour
sfaxienne Triki, connue pour ses activités Valis.
dans l'agroalimetnaire (Le Moulin Triki).
La crise politique en toile de fond
Les détails de ce contrat à 7,6 millions de
dinars (2,7 millions $) sont flous : Valis, le La fratrie Ben Ayed est au mieux avec
groupement d'entreprises constitué le 20 Ennahda depuis la chute du régime Ben Ali
juillet 2017 pour signer avec l'Agence en 2011, et a vu ses affaires prospérer depuis
nationale de gestion des déchets (ANGED), cette date. Or le parti islamiste de Rached
n'était constitué que d'El Amen (85 % du Ghannouchi entend bien se saisir de l'affaire
capital) et Serpol (15 %), mais pas de pour abréger le mandat d'Elyès Fakhfakh,
Vivan... Serpol indiquait pourtant le après avoir échoué à imposer l'idée d'un
contraire un an plus tard, dans son gouvernement "d'union nationale" pour
communiqué annonçant son implantation gérer les conséquences de l'épidémie de
en Tunisie. Et le flou persiste, puisque Valis Covid-19.
n'a jamais déposé ses statuts au registre du
commerce. Le premier ministre a en effet pris fait et
cause pour le président Kaïs Saïed, devenu

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 9/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

la bête noire d'Ennahda (Africa Intelligence de la lutte anti-corruption de l'Assemblée


du 22/05/20). Ce sont donc logiquement des représentants du peuple. Mais celle-ci
deux partis alliés à Ennahda, Qalb Tounes et est présidée par le député Badreddine
Al Karama, qui ont annoncé le 25 juin la Gammoudi, membre du Mouvement
création d'une commission d'enquête populaire, hostile à Ennahda.
parlementaire. Le "Fakhfakh-gate" avait
pourtant été évoqué dès le 15 juin devant la
commission de la réforme administrative et

DIPLOMAT IE

Washington manœuvre pour garder les clés de


l'UNSMIL
Les Etats-Unis militent en coulisses pour créer une direction bicéphale de la
mission onusienne en Libye alors qu'ils souhaitent conserver le statut de la
patronne par intérim, l'Américaine Stephanie Williams.

Washington n'est pas prêt à se séparer de peinant à faire émerger une candidature
l'Américaine Stephanie Williams, directrice solide qui ne serait pas soumise à un veto de
intérimaire de la mission des Nations unies l'un des cinq membres permanents du
en Libye (UNSMIL). Les Etats-Unis sont en Conseil de sécurité (France, Chine, Russie,
opération lobbying pour permettre une Royaume-Uni, Etats-Unis). Toutefois,
prolongation de son mandat dans la capitale Washington et Moscou semblent s'accorder
libyenne. Afin de conserver leur atout sur sur une candidature africaine pour contrer
place, ils pèsent dans l'ombre pour obtenir toute aspiration européenne.
un réaménagement de la direction de la
mission. Celle-ci comprendrait alors un Ismaïl Ould Cheikh Ahmed rejeté
représentant pour la partie politique basé à par les Etats-Unis
Genève, tout en conservant un représentant
pour la coordination technique à Tripoli. Le La candidature de l'actuel ministre des
nom de la ministre ghanéenne des affaires affaires étrangères mauritanien, Ismaïl Ould
étrangères, Hanna Teteh, était évoqué pour Cheikh Ahmed, qui était favori en avril
le poste à Tripoli, mais il est boudé par les dernier, a dû ainsi être écartée par Antonio
Etats-Unis. Guterres. Cette décision s'explique par les
soutiens du diplomate mauritanien, la
En parallèle à ces tractations, le secrétaire Russie et les Emirats arabes unis (EAU),
général des Nations unies, Antonio principaux parrains du général Khalifa
Guterres, reste empêtré dans un jeu Haftar. Or les Etats-Unis, après être
d'influence entre les Américains d'un côté longtemps restés en retrait, font désormais
et les Russes et les Emiratis de l'autre, tout ce qu'ils peuvent pour s'opposer à

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 10/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Haftar et à l'influence russe en Libye. Celle- Sixième envoyé spécial en Libye depuis
ci s'est matérialisée avec l'intervention de la 2011, le Franco-Libanais Ghassan Salamé
société paramilitaire russe Wagner en avait démissionné de ses fonctions le
janvier en Tripolitaine. 3  mars, indiquant que "sa santé ne lui
permettait plus de gérer le niveau de stress"
Antonio Guterres avait aussi dû écarter son lié au poste. Ayant pris ses fonctions en
choix initial, l'ancien ministre des affaires 2017, il n'avait pas réussi à concrétiser sa
étrangères algérien Ramtane Lamamra, en feuille de route. L'organisation d'une grande
mars dernier. Sa candidature bénéficiait du conférence nationale destinée à dévoiler un
soutien de l'Union africaine (UA), qui plan de sortie de crise avait ainsi été avortée
souhaite peser davantage dans le dossier à la suite de l'offensive de Khalifa Haftar sur
libyen, mais elle avait fait face à une vive Tripoli en avril.
opposition du Maroc, de l'Egypte et des
Emirats arabes unis.

BUSINESS

Air Madagascar ne paie plus Meridiam


Aux tensions qui règnent entre le gouvernement malgache et le consortium qui
gère les deux principaux aéroports du pays s'ajoutent désormais sept à huit mois
d'arriérés en taxes aéroportuaires.

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 11/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Un Airbus A340-300 d'Air Madagascar. ©Air Madagascar

Depuis fin 2019, la compagnie nationale Air Madagascar. Le consortium mené par


Madagascar et sa filiale pour les vols Meridiam compte pourtant sur un
intérieurs Tsaradia ne s'acquittent plus des redémarrage prochain du trafic aérien pour
taxes aéroportuaires envers le consortium alimenter la trésorerie de la compagnie
Ravinala Airports. Celui-ci gère les malgache.
aéroports d'Antananarivo et de Nosy Be et
associe les firmes françaises ADP Pour rentrer dans ses frais, le consortium
International, Bouygues, Colas et Meridiam. Ravinala espère qu'Air Madagascar va
Pour ces huit derniers mois, la compagnie s'adosser à Ethiopian Airlines, un
aérienne a accumulé 5 millions € d'impayés. partenariat pour lequel milite la directrice
adjointe de la compagnie aérienne Rinah
Ravinala guette le redécollage Rakotomanga, par ailleurs porte-parole de la
d'Air Madagascar présidence. Si le deal ne se fait pas, le
consortium emmené par Meridiam a
Le plongeon de la monnaie malgache ne d'autres options pour récupérer ses fonds : il
joue pas en faveur d'Air Madagascar, qui peut invoquer la garantie de l'Etat malgache
encaisse les taxes en ariary pour ensuite les ou négocier un nouveau calendrier pour le
reverser à Ravinala en euros. Le gel des paiement - toujours à l'Etat - de sa
activités aériennes, conséquence de la redevance annuelle, évaluée à 3 millions €.
pandémie de Covid-19, n'a pas facilité le
remboursement de la dette d'Air

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 12/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Dufry, le glaçon entre dans le hall départ des deux aéroports. Fin
Antananarivo et Ravinala juin, les autorités malgaches ont contraint
Isabel Zarza, la directrice Afrique de Dufry,
Pour ne pas se retrouver accusé de placer la à quitter la Grande Ile. Habituellement
compagnie aérienne en plus mauvaise établie au Maroc, elle s'était installée à
situation qu'elle ne l'est déjà, le consortium Antananarivo depuis plusieurs mois, mais
Ravinala ne presse pas Air Madagascar de le elle n'avait pas fait renouveler à temps son
payer. A ce jour, les relations entre le visa arrivé à échéance. Pour marquer son
président malgache Andry Rajoelina et le agacement, Rajoelina n'a pas accepté
consortium demeurent difficiles  : le choix l'invitation à inaugurer le nouveau terminal
par Ravinala d'octroyer la gestion du duty- aéroportuaire construit par Ravinala à
free de ses aéroports au groupe suisse Dufry Antananarivo, prétextant la crise sanitaire
ne convainc pas les autorités. Le ministre (Africa Intelligence du 25/05/20). Malgré
des transports, Joël Randriamandranto, n'a toutes ces embûches, le consortium
pas encore délivré de licence à Dufry. Ravinala a offert aux autorités malgaches, il
y a quelque temps, cinq respirateurs
Cela mettrait fin au monopole détenu artificiels qui viennent s'ajouter aux 25 dont
jusque-là par Sofitrans, une filiale d'Air dispose le pays.
Madagascar, qui devrait dorénavant se
contenter d'un seul magasin de duty-free

BUSINESS

Super-yachts : Mahé grignote des parts de


marché
En rouvrant ses portes aux super-yachts le 1er juin, les Seychelles tentent de
consolider leur progression parmi les marinas des ultra-riches.

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 13/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Azzam, le plus grand yacht privé au monde, propriété de l'émir d'Abou Dhabi. ©JAUME
SELLART/EPA/MaxPPP

Le gouvernement des Seychelles fait du décidé d'ouvrir de nouveau ses frontières


bouche-à-bouche à son industrie du yacht, aux yachts le 5  juin, les Bahamas le 15.
un secteur clé pour son économie reposant Monaco, comme les Maldives dans l'océan
sur le tourisme. Les autorités ont annoncé Indien, n'ont quant à eux jamais fermé la
rouvrir l'entrée aux yachts privés (mais pas porte aux bateaux privés, seulement aux
aux croisières commerciales) le 29  mai, lignes commerciales.
suscitant déjà une quinzaine de demandes le
1er  juin, pour un pays qui accueille 150 à Si les Seychelles ne jouent pas dans la même
200 yachts par an. catégorie que Monaco ou les Caraïbes,
destinations bien plus anciennes et moins
L'industrie du yacht seychelloise ébauche isolées, l'archipel attire toutefois un certain
une voie de sortie, alors que le secteur nombre d'amateurs de yachting. La majeure
mondial a été condamné à la paralysie par partie d'entre eux vient d'Europe,
les différents confinements. Le principal notamment de Russie et d'Europe de l'Est,
festival du yacht, le Monaco Yacht Show d'Afrique australe ainsi que du Moyen-
(MYS), prévu fin septembre sur le Rocher, a Orient, dont les Emirats arabes unis.
été annulé. Aux Seychelles, aucun bateau
n'a été accepté avant juin. Mais les L'émir d'Abou Dhabi et président des EAU,
destinations favorites des navires de le cheikh Khalifa bin Zayed bin Sultan al-
plaisance ont commencé à rouvrir : Malte a Nahyan, possède d'ailleurs lui-même le plus

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 14/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

grand yacht privé du monde, Azzam, avec principale marina des Seychelles, Eden
180 mètres de long, et une immense Island Marina, il l'a assortie d'un hôtel, de
propriété sur l'île principale de Mahé, ainsi villas de luxe et de commerces regroupés
que divers intérêts dans l'économie de l'île dans Eden Island Investments Co. Il
(Africa Intelligence du 24/04/20). Ses frères, travaille avec deux institutions publiques
Mohamed bin Zayed al-Nahyan, Mansour phares pour les Seychelles  : le Seychelles
bin Zayed al-Nahyan et Hamdan bin Zayed Tourism Board et le Seychelles Investment
al-Nahyan, possèdent également leurs Board. En 2017, Eden Island déclarait
yachts, Rabdan, Topaz et Yas, de représenter 20  % des investissements
dimensions plus modestes  : respectivement directs étrangers arrivant aux Seychelles et
73 m, 147 m et 141 m de long. 4 % du PIB de l'archipel.

Un des principaux acteurs de l'industrie sur


place est le promoteur immobilier sud-
africain Craig Heeger. Dirigeant de la

ST RAT ÉGIES D'ENT REPRISE

L'hémorragie des alliés émiratis d'ADM Energy


continue
En grande difficulté sous l'effet conjugué de la crise sanitaire et de ses déboires
avec un lointain cousin de l'émir de Dubaï, la junior nigériane ADM Energy vient
en outre de perdre un autre de ses soutiens émiratis.

Les ennuis s'accumulent pour la junior La junior enchaîne les déconvenues depuis
nigériane ADM Energy, déjà heurtée de août 2019, date à laquelle elle a été dupée
plein fouet par la baisse des cours du baril par l'un des cousins éloignés de l'émir de
liée à la pandémie de Covid-19. Selon nos Dubaï, Ahmed bin Dalmook Juma al-
informations, ADM vient d'être Maktoum (lire Africa Intelligence du
abandonnée par son principal courtier (lead 08/10/19). Ce dernier avait investi
broker) dubaïote, Fox-Davies Capital, massivement dans MX Oil, qu'il avait
furieux de ne pas recevoir ses paiements. renommé de ses initiales (ADM). Le cours
Dirigé par le financier britannique domicilié de l'action, embellie de ce nom princier,
aux Emirats arabes unis Daniel Fox-Davies, s'était alors envolé. Al-Maktoum avait
FDC avait été choisi en janvier 2020 par ensuite revendu ses parts quelques semaines
ADM Energy. plus tard pour s'envoler vers d'autres projets
en Angola (lire Africa Intelligence du
Malchance dubaïote ? 23/10/19), laissant ADM dans le rouge.

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 15/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Bien que rejointe en septembre par le fonds Objectif champs marginaux ?


d'investissement britannique Zark Capital,
la firme ne s'est toujours pas relevée Déjà propriétaire de 5 % de l'OML 113 sur
financièrement de ce fiasco. Son action à la lequel se trouve le gisement d'Aje, ADM
bourse de Londres a perdu 85 % entre juillet Energy s'intéresse au bid round nigérian
2019 et juin 2020. Seule nouvelle positive : pour des champs marginaux lancé en juin,
elle a signé début 2020 un accord (MoU) pour lequel la bataille fait rage (Africa
avec le trader Trafigura, qui pourrait Intelligence du 01/07/20). La firme ne
préfinancer à hauteur de 100 millions $ le prévoit pas de déposer sa candidature mais
développement de nouveaux projets. Signé de se positionner comme partenaire pour
avant la crise sanitaire, cet accord est les vainqueurs de l'appel d'offres.
toutefois non contraignant.

EXPLORAT ION-PRODUCT ION

Pourquoi le nigérian Pelfaco drague Mercuria sur


Saunda ?
Le nigérian Gesi Asamaowei, patron de la ce paiement. Selon nos sources, le nouvel
firme Pelfaco, opérateur du bloc offshore opérateur de Marine XI, à proximité
congolais de Saunda Marine, songe à se immédiate de Saunda Marine, le trader
débarrasser de cet actif avant la fin de genevois Mercuria, regarde de près les
l'année. Raison  : le ministère du pétrole données. Plusieurs découvertes ont été
dirigé par Jean-Marc Thystère Tchicaya a mises au jour par l'ancien opérateur de
demandé en début d'année un bonus de Sauda Marine  ENI, mais les réserves
5 millions $ après l'obtention d'un statut de prouvées demeurent faibles. Si Pelfaco ne
permis d'exploitation pour Sauda Marine en trouve pas un sauveur d'ici à janvier 2021, il
janvier  2020. Or Pelfaco ne souhaite pas pourrait perdre tout droit sur Saunda
payer seul cette somme. Marine.

Pelfaco voudrait ainsi céder ses 85  % (les


15  % restants sont détenus par SNPC) ou
une grande partie de sa part afin d'assurer

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 16/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

 ENTOURAGES FINA NCE ET CONSEIL

La garde prétorienne du magnat minier John


Teeling

Le magnat John Teeling. ©Irish International Business Network/YouTube

Les sociétés du magnat John Teeling effectuent plusieurs incursions dans des pays
à l'environnement politique difficile, principalement en Afrique. Deux hommes de
l'ombre, James Finn et David Horgan, accompagnent toujours de près ces
investissements.

Si l'homme d'affaires irlandais John Teeling Afrique australe avec Botswana Diamonds
s'est fait connaître grâce au succès de et au Ghana.
Cooley Distillery, société productrice de
whiskey qu'il a fondée en 1987, c'est dans Constante immuable des affaires de Teeling
l'extractif que l'on retrouve le gros de ses dans ces juridictions difficiles  : sa
investissements. Il s'est attaqué à des collaboration avec James Finn et David
marchés à haut risque géopolitique comme Horgan, deux concitoyens irlandais. 
la Bolivie, la Colombie, l'Iran et l'Irak, mais
l'essentiel de ses activités est en Afrique : en

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 17/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

Finn, le financier De son côté, David Horgan est un véritable


lieutenant du magnat irlandais. Directeur
Finn, expert-comptable de formation, est le général de nombre de sociétés de
directeur financier des sociétés du magnat l'écosystème Teeling, Horgan fut
irlandais  : Botswana Diamonds, qui détient notamment l'un des architectes d'African
des permis d'exploration de diamants dans Diamonds. Société d'exploration de
ce pays, ainsi que Clontarf Energy et Petrel diamants fondée par l'homme d'affaires, qui
Resources. En plus d'être actives en Bolivie a prospecté dans la célèbre mine de Karowe
et en Irak, ces deux dernières détiennent au Botswana, elle a été rachetée par le
conjointement un bloc d'hydrocarbures au canadien Lucara Diamond Corp pour
Ghana. Collaborateur de John Teeling avant 100 millions de dollars en 2010.
même qu'il ne lance Cooley Distillery, Finn
a rejoint la distillerie dès sa création en Horgan est aussi le directeur général de
1987, et fut activement impliqué dans sa Petrel Resources et responsable de ses
vente en 2012 à l'américain Beam, géant des tentatives infructueuses pour s'implanter en
boissons alcoolisées, pour 95  millions de Irak depuis 1997. Il a eu recours à des
dollars.  intermédiaires, dont le controversé Tony
Buckingham (lire Intelligence Online du
Toujours prêt à appuyer les projets de 28/09/95), un habitué des milieux d'affaires
Teeling, Finn fut l'un des principaux bagdadis, fondateur d'Heritage Oil & Gas et
acheteurs des actions émises par Botswana ancien consultant de la société militaire
Diamonds en janvier dans le cadre d'une privée Sandline International.
levée de fonds pour l'expansion des activités
de la société au Zimbabwe. L'homme Jack, l'héritier
d'affaires irlandais a signé son retour dans
les diamants du pays en 2017, à la suite de Jack Teeling, l'un des trois enfants de John,
l'arrivée au pouvoir d'Emerson Mnangagwa, fut quant à lui longtemps pressenti pour
après des années où il a affiché une hostilité prendre la relève pour la gestion de l'empire
prononcée à l'encontre du régime du paternel, ayant fait ses débuts chez Cooley
président Robert Mugabe. En 2018, Distillery avant de siéger aux boards
Botswana Diamonds signait un partenariat d'African Diamonds, Persian Gold (société
avec le britannique Vast Resources en vue active dans l'or en Iran) et Clontarf Energy.
de développer son projet alluvial de Depuis 2013, il s'est néanmoins distancié
Marange, dans l'est zimbabwéen. La société des entreprises de son géniteur, pour fonder
cherche depuis à avancer dans les études sur avec son frère Stephen Teeling la Teeling
le terrain. Whiskey Distillery en 2015, dont leur père
est actionnaire (8 %).
Horgan, l'homme de main

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 18/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

INDUST RIE MINIÈRE

Arbitrage Carnegie : Banjul vite fixé sur son


recours en annulation
L'Etat gambien, qui cherche depuis 2015 à faire annuler une décision en sa
défaveur contre le promoteur australien de sables minéraux Carnegie Minerals en
arguant d'un vice de procédure, devrait connaître l'issue du conflit dans les tout
prochains jours.

Les plaidoiries et échanges de mémos étant représenté par le bureau parisien du cabinet
désormais achevés, le tribunal arbitral du d'avocats Mayer Brown alors que Carnegie
Cirdi (Centre international pour le l'est par l'antenne londonienne de Clyde &
règlement des différends relatifs aux Co, avait affirmé que le tribunal de la
investissements) a déclaré terminée la première instance démarrée en 2009 avait
procédure opposant devant lui la société été constitué de manière non conforme
minière australienne Carnegie Minerals à la (l'un des cinq motifs d'annulation d'un
Gambie. Au cours de cette instruction, arbitrage) en contestant la nomination de
lancée en novembre  2015 (Africa l'Américaine Jean Engelmayer Kalicki.
Intelligence du 01/12/15), le gouvernement Censée être l'arbitre désignée par la
de Banjul a requis l'annulation d'une Gambie, cette dernière avait été choisie par
décision datant de juillet de la même année le secrétaire général du Cirdi. Or, si ceci
le condamnant à verser 23  millions $ de n'est pas rare, le gouvernement de Banjul
dommages et intérêts à l'entreprise assure qu'ici les règles n'ont pas été
australienne pour avoir retiré son permis respectées car il n'a pas été notifié du fait
d'exploitation de sables minéraux, saisi ses que la procédure de nomination était en
équipements et incarcéré son directeur local cours le jour où le délai pour désigner un
en 2008. Carnegie avait alors engagé arbitre expirait. Ainsi, la Gambie déclare ne
l'arbitrage contre la Gambie dès pas avoir eu le temps de répondre, ni de
octobre 2009 pour obtenir réparation. choisir l'arbitre qui lui conviendrait.

Pour justifier sa demande de renverser la


sentence de juillet  2015, l'Etat gambien,

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 19/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com
Exemplaire destiné exclusivement à Georges BROWN - Abonné n°AA020440
Edition du lundi 06 juillet 2020

La Lettre A est éditée par Indigo Publications. Elle paraît tous les jours, du lundi au
vendredi.
Directeur de la publication : Maurice Botbol - Rédactrice en chef : Marion Deye -
Rédacteur en chef adjoint : Octave Bonnaud - Chef de rubrique Médias : Sahra Saoudi -
Journalistes : Louis Cabanes, Robin Carcan, Emilie Coste et Mélanie Volland.
Autres publications : www.intelligenceonline.fr et www.africaintelligence.fr
La Lettre A est un site de presse reconnu par la Commission paritaire des publications
et agence de presse (CPPAP). Numéro CPPAP : 1220 W 90644.

Africa Intelligence - 142 rue Montmartre - 75002 Paris / africaintelligence.fr | page 20/20
Contact : +33 1 44 88 26 10 - client@indigo-net.com