Vous êtes sur la page 1sur 2

Il s’agit dans l’esprit des loisde saisir les grands principesqui regissent l’histoire des sociétés

politiques. Dans nos sociétés, les évènements ne se déroulent pas au hazaard. Il ya des lois qui
générales qui eu définit les lois comme « les rapports nécésssaires qui dérivent de la nature des
inecessaire pour que le monde une fois crée subsiste et ne s’effondre pas sur lui-même. L’une de ces
lois est donc prouvée par la persistance du monde. Ces lois existent tout le temps, meme les lois
humaines, car elle existe en puisssance avant que d’etre promulgué.

Les lois de la nature qui precedent le lois politiques sont celles qui regissent un homme avant
l’etablissement des sociétés. Dans cet ouvrage qui aa éxercé sur son siecle une si grande influence,
Montesquieu rend un grand hommage au christianisme, source de toute vraie félicité dans ce monde
et dans l’autre. « chose admirable, ditil, la religion chretienne qui semble n’avoir d’objet que la
felicite de l’autre vie , fait encore notre bonheur dans celleci ». il fletrit avec une admirable
éloquence le fanatisme, l’intolerence et les crimes de l’inquisition. En fait, de gouvernement accepte
tout le regimes. « le gouvernement le plus conforme e la nature est celui qui se rapporte le mieux a
la disposition du peuple par lequel il est etabli ». maans son ouvrageis il ne cache pas que celui qui lui
inspire le plus de sympatie est lr gouvernement d’Angleterre. Il avait assez sejourné dans le pays pour
apprecier l’admirable constitution, qu’il a le premier fait comprendre a l’Europe et qu’il a fait envier.

Parvenu au terme de notre analyse, qui avait pour figure de faire le resume de Montesquieu
de l’esprit des lois, nous constatons que ce dernier s’interroge sur les systemes politiques et sur les
lois entre les types de gouvernement, la mode, le climat et l’écono,ie du pays.
PLATON de son veritable nom PLATO né entre 427/428 et mort aux alentours de 347/348 est un
philosophe antique de la grece classique qui critique vigoureusement les sophistes. Ce precurseur
incontesté de la sociologie est l’auteur de plusieurs oeuvrs à succès tels que le banquet, la
republique, phèdre, allégorie de la caverne, phédon, gorgias, timée et notament Apologie de Socrate
qui qui est un œuvre authentique qui traite la philosophie , la vérité et la réligion. Pour mieux cerner
cet auteur, nous mettrons en lumière cette derniere de Port les accusations portées contre Sicrate et
son plaidoyer

Disciple incontesté de Socrate , Platon dans celle-ci mets en exergue la vie de ce dernier
natament ses frasques aves la justice. En effet, il relmate les proces de Socrate dans les quel il fut
accusé de trois chefs d’accusation ainsi que suit « corrompre la jeunesse » par Meletis ; « ne pas
croire aux Dieu qu’honorent la cité » par Anytos et enfin « de croire en nouveau genr » par Lycon et
c’est ainsi qu’il fut trainé devant le tribunal de l’hélée en 399 avant J.c pour ces accusations
infondées.

De plus, après les accusations portées en son égard, Socrate se defend en philosophe en
politique avant de débuiter il previent ses auditeurs ; ses juges dès le commencement de son
discours qu’il ne s’addressera pas à leur sentiment mais à leur raison, il ne jouera pas sur les
opignons dominantes mais partira en quête de la seule vérité.sa parole n’est pas habile mais
véridique ; mais malheureusement face à lui se trouve 501 jurys indemnisés pour venir juger ; et
souvent sensibles qux grandes envolées rrhétoriiques. SOCRATE confiant crut au pouvoir de la vraie
parole ; libérée de toute ornrmentation émotionelle. Après avoir repondu aux accusations de la
rumeur ; SOCRATE s’adrresse à son principale accusateur Mélétos. Il utilise un jeux de questions
reponses qu’il pose à ce dernier dans lequel il présente les incohérences des chefs d’accusations
retenus : comment Mélétos peut –il s’inquiter de la corruption de la jeunesse lui quyi est
ciompletement