Vous êtes sur la page 1sur 6

UEM : Fiabilité et maintenance des systèmes électroniques Semestre 1

Chapitre2: Modèle de base de probabilité


I. Rappels d’a alyse o i atoi e :
I.1. O je tifs de l’a alyse o i atoi e :

฀ L’a al se o i atoi e o pe d u e se le de thodes ui pe ette t de


déterminer le nombre de tous les sultats possi le d’u e expérience particulière. La
connaissance de ces méthodes de dénombrement est indispensable au calcul de la
probabilité qui constitue le fondement de la statistique.
฀ Lo s u’u e situatio ou u v e e t peut se alise de n manières et être suivi
d’u e seconde situation qui peut se réaliser suivant m manières, alors les deux situation
se p odui e da s l’o d e o sid de n x m manières.

I.2. Arrangement :
Étant donné un ensemble de n objets (éléments), on appelle arrangements de p objets toute
suite de p de
ces objets (tous distincts et dans un ordre bien déterminé).
Cette définition implique que pour obtenir un arrangement, il faut choisir p objets parmi n et
les ordonner ( par exemple en leur attribuant une place parmi p ou un numéro de 1 à p ),
deux arrangement formés de p objets peuvent donc être distincts soit par la nature des
objets, soit par leur ordre.

1 Master 2 Instrumentation Dr.N.H.KHENIENE


UEM : Fiabilité et maintenance des systèmes électroniques Semestre 1

Remarque :
Un arrangement de p objets choisis parmi n peut être o te u e ti a t d’a o d u o jet
parmi les n, puis un deuxième parmi les (n - 1) restants, etc. Le rang du tirage sert alors à
ordonner les objets retenus.
I.3. Permutation
Cas pa ti ulie d’a a ge e t ave p = n. Donc une permutation de n objets est une suite
ordonnée de ces n objets. Deux permutations de n objets donné ne peuvent donc différer
ue pa l’o d e de es o jets.

I.4. Combinaison :
Étant donné un ensemble de n objets distincts, on appelle combinaison de "p" de ces objets
tout ensemble de p de ces objets sans ordre déterminé (sa s o sid atio d’o d e). Deux
combinaisons contenant p objets peuvent ; donc seulement différer par la nature des objets.

2 Master 2 Instrumentation Dr.N.H.KHENIENE


UEM : Fiabilité et maintenance des systèmes électroniques Semestre 1

Exemple 1:
Les combinaisons possibles de 3 lettres parmi les 4 lettres A, C, G, T sont: ACG; ACT; CGT;
AGT
Donc on a � = 4 combinaisons.

II. Probabilité : Théorie des probabilités


 Décrit le comportement de phénomènes dont le résultat est soumis au hasard
 Pe et de od lise la f ue e de alisatio d’« v e e ts » aléatoires.
II.1. Notion de base :

3 Master 2 Instrumentation Dr.N.H.KHENIENE


UEM : Fiabilité et maintenance des systèmes électroniques Semestre 1

II.2. Evénements / Expérience:

II.3. Algèbre des événements :

4 Master 2 Instrumentation Dr.N.H.KHENIENE


UEM : Fiabilité et maintenance des systèmes électroniques Semestre 1

III. Théorèmes des probabilités :


 Probabilité totale :
Théorème des probabilités totales : “oit Ω = Bi u s st e o plet d’ v e e ts i.e.
tel ue les {Bi} o stitue t u e pa titio de Ω . Alors ∀A : P(A) =∑� � � Bi .

Exemple : Soit un événement A qui peut dépendre de N causes Ci différentes et incompatibles deux à
deux (on ne peut avoir deux causes réalisées simultanément). Etant donnée la réalisation de
l’ v e e t A, uelle est la p o a ilit ue e soit Ci ui e soit la ause ?

IV. Appli atio de la p o a ilité da s l’éle t o i ue :


Dans des domaines très différents comme les domaines scientifiques, sociologique ou
di al, o s’i t esse à de o eu ph o es da s les uels appa aît l’effet du hasa d.
Ces phénomènes sont a a t is s pa le fait ue les sultats des o se vatio s va ie t d’u e
e p ie e à l’aut e.
Une expérience est appelée “aléatoi e" s’il est i possi le de p voi à l’ava e so sultat
et si, répétée dans des conditions identiques, elle peut donner des résultats différents :
 su essio d’appels à u sta da d t l pho i ue o su ha g ;
 o se vatio de la du e de vie d’u i dividu a o e da s u e populatio

5 Master 2 Instrumentation Dr.N.H.KHENIENE


UEM : Fiabilité et maintenance des systèmes électroniques Semestre 1

 o se vatio de la du e de fo tio e e t sa s pa e d’appa eil ;


 jeu de pile ou face.
Voici d’aut es e e ples de do ai es d’appli atio s des p o a ilit s.
Fiabilité : O o sid e u s st e fo pa plusieu s o posa ts. O s’i t esse à la
fiabilité du système : on va chercher à calculer la probabilité que le système fonctionne
encore à un instant donné. Il faut pour cela connaître la probabilité que chacun des
composants fonctionne à cet instant et tenir compte du fait que les composants ne
fonctionnent peut-être pas indépendamment les uns des autres.
Fatigue des matériaux : Les données de fatigue des matériaux sont très dispersées.
On fait alors appel à des modélisations probabilistes et à des méthodes statistiques afin, par
exemple, de construire des intervalles de confiance pour le o e o e de les jus u’à
la rupture.
Télécommunications : En télécommunications, on doit souvent tenir compte du uit da s
les s st es. Pa e e ple, supposo s u’u s st e et soit u , soit u , et u’il a u
risque p que le chiffre émis soit mal reçu. Il est alors intéressant de calculer la probabilité
u’u ait t is, sa ha t u’u a t eçu, ou e o e la p o a ilit u’il ait u e
erreur de transmission.

6 Master 2 Instrumentation Dr.N.H.KHENIENE