Vous êtes sur la page 1sur 4

Introduction :     …  les 3AG indispensables (apportés uniquement            

Les lipides se trouvent sous forme de graisses chez  .    par l'alimentation, et ne sont pas synthétisés par 
les animaux et d'huiles chez les végétaux.  l'organisme) sont : 
Ils ont 2 origines :            .. acide linoléique: c18, 2Δ9,12, (série6)
    ‐ origine exogène : l'alimentation.            .. acide linolénique: C18, 3Δ9,12,15 (série3)
    ‐ origine endogène : synthétisé par l'organisme.            .. acide arachidonique: C20: 4Δ5,8,11,14 (série6)
Ils sont hétérogènes, insolubles dans l'eau et   Les AG atypiques (très rares) :
solubles dans les solvants organiques apolaires  ‐ les AG avec configuration Trans
(benzène, chloroforme)  ‐ les AG à nombre impair de carbones.
Rôles : ‐ la présence des doubles liaisons conjugués
‐ réserve d'énergie. ‐ les AG contenant des cycles.
‐ matériaux de structure.  Les Propriétés des AG : 
‐ précurseurs d'activités biologiques     Les AG sont des composés amphotères avec un 
Trnsport : pôle hydrophile et un pôle hydrophobe.
‐Les triglycérides, le cholestérol, les  … propriétés physiques:
phospholipides sous forme de lipoprotéines  ‐ Point de fusion: 
‐ les acides gras par l'albumine. Si le nmbr de C <10 AG est liquide, sinon il est à 
Classification : l'état solide.
                              Les lipides   La présence de la double liaison abaisse le 
point de fusion.
   ‐ Point d'ébullution : 
Lipides simples                             lipides complexes  Plus le nmbr de C augmente, plus le point 
Les glycérides                          glycérophospholipides d'ébullition augmente.
Cérides                                      sphingolipides  ‐ Solubilité :
Stérides  Les AG sont amphiphiles
Les composés à caractère lipidique                                                            
       Les AG à chaine courte (C<4) sont solubles            
       
isoprénoides – icosanoides .      dans l'eau, les autres sont insolubles, et en   .        
                (dérivent de l'acide arachidoniques ) .      contact de l'eau ils forment des micelles ou des    
                             Les lipides  .      films moléculaires.
        La formation des micelles favorise la digestion  
Non polaires(insolubles)               polaire ( pôle                                                                   
.       des graisses.                     
.                                                    hydrophile et pôle hydrophobe ) ‐ Propriétés spectrales :
Triglycérides                                        phospholipides  En présence des doubles liaisons conjugués, les 
Esters de cholestérol                          cholestérol   AG ont un spectre à l'U.V
… Propriétés chimiques :
 Les Acides gras :  ‐ Dȗes au groupement carboxiliques:
Généralement, ils ont un nombre pair d'atomes de  Formation des sels
carbones, chaine courte (<c10), chaine moyenne  Formation d'esters
(12<c<16) , chaine longue (>c16) . ‐  Dȗes aux doubles liaisons : 
‐ Les AG saturés :  sont les plus répondus  Réaction d'halogénation 
dans la nature, on cite :  Réaction d'hydrogénation 
.. acide palmitique (c16) Isomérie cis, trans
.. acide stearique (c18) L'oxydation (auto‐oxydation, biologique etc.)
.. acide myristique (c14)
.. acide lignocérique (c24) Métabolisme des Acides gras
         R: les AG peuvent se présenter sous forme  1/ Lipogenèse (synthèse des acides gras) 
ramifiée .    ‐ toutes les cellules sont capables de synthétiser 
‐ Les AG insaturés : qui possèdent une ou  les AG (surtout le foie)
plusieurs double liaisons, ils peuvent être     ‐ cette synthèse se fait dans le cytosol (si le nmbr 
monoinsaturés (palmitoléique, oléique), ou  de C < 16) , et si le nmbr>16c, la synthèse de 16c se 
polyinsaturés (linoléique, linolénique) fait dans le cytosol et l'allongement dans la 
mitochondrie. 
    ‐ point de départ : Acétyl COA
    ‐ intermédiaire métabolique:  Malonyl COA,   Dans le cytoplasme:
formé grâce à l'enzyme clé : Acétyl COA      ‐ Activation des AG par le CoA
carboxylase : enzyme à biotine.     ‐ transfert sur la carnitine
L'allongement s'effectue par addition successive de     ‐ transfert par la translocase
2C, par l'acide gras synthétase.    ‐ transfert du radical Acyl sur leHSCoA matriciel
      Etape clé :              A.COA carboxylase  Dans la mitochondrie : se déroule en 4 
ATP + CO2+ AcétylCOA                           Malonyl COA étapes, appelé tour.
(le CO2 est fixé transitoirement) 4étapes=tour, l'ensemble des tours= hélice 
AG synthase est un complexe multienzymatique  de LYNEN.
formé de 2 monomères disposés tête bêche.    ‐ 1ère déshydrogénation de l'AcylCoA ou 1ère 
Chaque monomère est formé d'un ACP et 7  oxydation.
enzymes (palmitoyl thioéstérase, β‐cétoacyl‐ACP     ‐ Hydratation de la double liaison.
réductase, β‐cétoacyl‐ACP synthétase, Acétyl‐CoA‐    ‐ deuxième déshydrogénation.
ACP transacétylase, Malonyl‐CoA‐ACP     ‐ Thiolyse ou clivage de l'AG.
transacétylase ….. ) R: dans chaque tour : 1AcétylCoA + 1FADH2+ 
… La lipogenèse nécessite : 1NADHH+
           L'énergie (ATP) AG en 2n carbones = (n‐1)tours = n AcétylCoA 
           Le pouvoir réducteur Bilan : (d'un seul tour)
           les précurseurs : 1FADH2 = 2ATP
         ‐ CO2 1NADHH+ = 3ATP
         ‐ NADPHH+ donnée par la voie des pentoses  1AcétylCoA = 12 ATP
phosphate. 1tour donne 17 ATP avec un coût de 2 liaisons P.
         ‐ Acétyl CoA, provient de: β oxydation,   Bilan de la β oxydation de l'acide palmitique:
oxydation du pyruvate, dégradation oxydative des  131 – 2 = 129 ATP
Acides aminés. R : à nombre de carbone égal, un AG donne plus 
R:  l'Acétyl CoA est transféré de la mitochondrie  d'ATP qu'un glucide. 
vers le cytosol grâce à un système en 2 phases  Saturé 2nC 2n+1 (nmbr impair)
(mitochondriale et cytosolique) (n‐1) FADH2 (n‐1) FADH2
R: il y'a une relation entre le lipogenèse et le  (n‐1) NADHH+  (n‐1) NADHH+
métabolisme du Glucose. n AcétylCoA (n‐1) AcétylCoA
 Le but :  PropionylCoA
‐ fourniture des AG nécessaire pour la synthèse des   But :
lipides. Synthèse d'ATP, donc synthèse d'énergie.
‐ mise en réserve . Devenir de l'AcétylCoA :
Le bilan :   ‐ cycle de Krebs
La synthèse d'un AG à 2nC, il faut (n‐1) tours et   ‐ synthèse du Cholestérol
nécessite n A.CoA , (n‐1)ATP, 2(n‐1)NADPHH+.  ‐ la formation des corps cétoniques (cétogenèse)
‐‐ application sur l'acide palmitique: 16c
       2x(8)C ‐‐‐‐‐‐‐ 7tours Cétogenèse et cytolyse : 
       8 A.CoA , 7 ATP , 14 NADPHH+    ‐  Cétogenèse c'est la formation des corps 
Régulation :  cétoniques (Acétoacétate, acétone, 3‐
Se fait au niveau de AcétylCoA carboxylase qui est  Hydroxybuturate).
activé par déphosphorylation.    ‐ S'effectue dans les mitochondries du foie.
(+++) cirate, protéine phosphatase activée par     ‐ AcétoAcétate et β‐Hydroxybuturate sont utilisés 
insuline par les muscles squelettiques et cardiaques, 
(‐ ‐ ‐ ) palmityl CoA, protéine kinase A activée par  l'acétone est éliminé par voie pulmonaire.
Adrénaline, Glucagon . Régulation : 
(+++) jeune prolongé , diabète 
 2/ β oxydation des Acides gras :  (‐ ‐ ‐) Glucide 
S'effectue dans la matrice mitochondriale.   
Se déroule dans le fois, le cœur, le muscle, et  Glycérides:
surtout le rein. Ils sont des esters des AG avec Glycérol (trialcool), 
Les étapes :  ils sont des graisses neutres.
‐ dérivés du cholestérol : hormones stéroïdes, 
Propriétés :  vitamines
a) Physiques:  ‐  ils est synthétisé dans un nombre de tissus à 
Ils sont apolaires, insolubles dans l'eau en  partir de l'AcétylCoA.
organisant sous forme de micelles, solubles dans  La synthèse: se fait pratiquement (à partir de 
les solvants les plus apolaires. l'AcétylCoA) dans le RE et le cytosol de toutes les 
b) Chimiques: cellules nucléées, surtout les cellules intestinales et 
Hydrolyse chimique: incomplet hépatiques.
Hydrolyse enzymatique   ‐ le donneur d'hydrogène c'est NADPHH+
Saponification .    ‐ L'étape clé de la régulation
Métabolisme des TG :  HMG CoA    HMGCoA reductase     Mevalonate             
Le catabolisme:    ‐ HMG CoA réductase c'est l'enzyme clé de la 
  ‐ catabolisme des TG d'origine alimentaire: par la  régulation, c'est une enzyme allostérique.
lipase pancréatique. Régulation : 
  ‐ catabolisme des TG sous forme lipoprotéique:   ‐ HMG CoA réductase est inhibé sous forme 
par la lipoprotéine lipase phosphorylée (et le contraire)
  ‐ catabolisme des TG adipocytaires : par :   (‐ ‐ ‐) statines, mévalonate, cholestérol, LDL‐
   .. TG lipase (hormonosensible, qui inhibé que par  cholestérol, les apports alimentaires riches en 
l'insuline ) libère un AG et diglycéride cholestérol, le Glucagon…
   .. DG lipase (n'est pas sensible aux hormones)  (+++) insuline, les hormones thyroïdiennes..
dégrade le DG et libère AG et monoglycéride. L'estérification du cholestérol : 
   .. MG lipase (n'est pas sensible aux hormones)  Au niveau du OH du C3
pour dégrader le MG ‐ Dans les tissus par : ACAT
La biogenèse:  ‐ Dans le sang par: LCAT
       ‐ voie de l'acide phosphatidique: la formation  R:  l'hydrolyse se fait par cholestérol estérase 
du 3P Glycérol à partir du Glycérol ou PDHA. Destinés du cholestérol :
       ‐ voie des monoglycérides dans l'intestin:    ‐  Précurseur des hormones stéroïdes dans les 
Monoglycéride           Diglycéride        Triglycéride       gonades et surrénales.
   ‐ la peau
Les cérides :     ‐ le foie  
 Ils sont des monoesters d'AG et d'alcool à longue     
chaine qui sont des alcools primaires à nombre pair  Les lipides complexes : 
de carbones, saturés et non ramifiés. Les glycérophospholipides : 
   ‐ AG formé de : 14 à 30 carbones Ils sont des esters phosphoriques de diglycérides 
   ‐ Alcool gras: 16 à 36 carbones. par un alcool aminé ou polyalcool.
Propriétés :   ‐ La molécule de base est l'acide phosphatiidique.
   ‐ point de fusion élevé    ‐ les alcools aminés peuvent être : La serine, 
   ‐ insolubles dans l'eau, et solubles dans les  l'éthanolamine, la choline
solvants organiques.   ‐ les polyols(polyalcools): Inositol, Glycérol 
Rôle :  Classification des glycérophospholipdes:
Ils sont des molécules essentiels des revêtements    
de protection des organismes vivants. Alcool X‐OH Glycérophospholipides 
Ils ne sont pas métabolisés par l'homme. Nom complet Nom d'usage
Serine Phosphtidylserine Céphalines
Ethanolamine // ethanolamine Céphalines
Les stérides : Choline // choline Lécithines
Ils sont des esters d'AG avec des alcools (stérol) Inositol // inositol Inositides
 ‐ les principaux stérols sont: le cholestérol chez les  Glycérol // glycérol
animaux, et l'Ergostérol chez les végétaux. Phophatidylglycérol Biphosphatidylglycérol Cardiolipines, 
‐ le cholestérol (27C) est estérifié par des AG dans  cardiolipides
le 3OH pour former les stérides.  les propriétés physiques :
‐ le cholestérol est le précurseur de tous les autres     ‐ Ils sont des corps amphiphiles (les têtes polaires 
stéroïdes. et les queues apolaires) .
   ‐ solubilité très limités dans l'eau en organisant  Les chylomicrons sont hydrolysés par les 
en micelles ou en couches. lipoprotéines lipase ( qui sont stimulés par 
   ‐ Ils sont des molécules tensio‐actives  l'héparine et inhibés par la protamine)
Les propriétés chimiques :   La voie endogène: 
    ‐ Hydrolyse chimique : acide, alcaline douce ou  ‐ Les VLDL (++++ TG) sont formés dans le foie, puis 
forte. ils sont hydrolysé dans le sang comme suit : 
   ‐ hydrolyse enzymatique: se fait par des  VLDL     lipoprotéine lipase    LDL (destinés vers les
phospholipases (A1, A2, C, D, B )                                                      Recepteurs mb)
‐ HDL transporte le cholestérol (libérés des tissu et 
Les sphingolipides : estérifié par LCAT dans le sang) vers le foie .
Sphingolipide= alcool aminé+ AG + groupement
                             Sphingosine + AG
                                  Céramide
                                         Sphingolipide
R: sphingosine+ AG (liaison amide)
La classification est basée sur la nature du 
groupement ,
EX: Sphingomyéline = céramide + acide 
phophatidique + choline
   Le groupement : phosphocholine
La dégradation: 
Se fait par des hydrolases qui sont des enzymes 
lysosomiales
 
Absorption des lipides:
  ‐ AG à chaine courte et glycérol passent dans le 
sang portal.
  ‐ les autres (cholestérol libre, lysophospholipides, 
2‐ mono acylglycérols) sont utilisés par les cellule 
intesténales pour la synthèse des TG, 
phospholipides, cholestérol ‐‐‐‐‐‐‐‐ 
Ces molécules resynthétisées + apoprotéines = 
chilomicrons

Les lipoprotéines :
Lipides + protéines = lipoprotéines 
   ‐ les lipoprotéines sont des formes de transport 
des lipides insolubles dans la sang.
   ‐ Ils sont formés d'un noyau central apolaire 
(cholestérol estérifié , TG) et enveloppe externe 
hydrophile (Cholestérol, phospholipide) …, 
enveloppe externe qui se lie avec des 
apoprotéines..
Classification : selon 2 critères 
‐  Mobilité éléctrophorétiques: du plus lente au 
plus fort : les chylomicrons (migrent peu), les b 
lipoprotéines, les pré b lipoprotéines, les a 
lipoprotéines.
‐  la densité : 
HDL – LDL – VLDL – chylomicrons
Métabolisme : 
La voie Exogène: