Vous êtes sur la page 1sur 22

Sommaire de l'article :

Business plan ou plan d’affaire pour tous types de


restaurants
Qu’est-ce qu’un business plan ou plan d’affaire ?
A quoi sert le business plan pour un restaurant ?
Construction du business plan en 9 étapes
Etape 1 : de votre business plan : La présentation ou
executive summary
Etape 2 :de votre business plan : Le ou les créateurs du projet
Etape 3 :de votre business plan : Le projet
Pour cela nous allons étudier sa zone de chalandise !
Etape 4 :de votre business plan : Le business model et l’étude
de marché
Etape 5 :de votre business plan : La technologie et sa
protection
Etape 6 :de votre business plan : La stratégie marketing
Etape 7 :de votre business plan : Les éléments juridiques
Etape 8 : de votre business plan : La structure du capital, le
budget prévisionnel
3 conseils pour le business plan de votre restaurant
Le lieu d’implantation est une variable qui peut faire pencher
la balance à elle toute seule
L’importance de la marge brute et votre seuil de rentabilité
La communication : Un investissement à ne pas négliger
Business plan ou plan d’affaire pour tous types de restaurants
Le business plan, aussi appelé en français plan d’affaire,
proposé par Blogresto est valable pour tous les types de
restaurants. De la crêperie, au restaurant en passant par un
bar, snack, kebab, et même traiteur…

Nous sommes les seuls sur internet à vous proposer un


exemple de business plan pour votre restaurant, en ligne et
gratuitement !

Nous allons donc voir ensemble les différentes étapes de la


réalisation de ce plan d’affaire qui servira à être présenté aux
différents acteurs que vous allez rencontrer, banques,
comptables, fournisseurs…

Qu’est-ce qu’un business plan ou plan d’affaire ?


Le business plan est un document écrit, synthétique et
prospectif qui présente le projet. Il est complet et retrace
l’histoire de votre idée qui se transforme en projet
d’entreprise.

Le business plan est l’un des documents à fournir pour


financer l’ouverture de votre restaurant. C’est lui qui pourra
convaincre les investisseurs ou votre banquier de vous aider
financièrement. Lui qui pourra vous permettre de partir du
bon pied pour vous lancer en plein succès.

De ce fait, il compte deux parties liées :

Une partie textuelle qui raconte l’histoire du projet


Une partie chiffrée qui traduit ce projet en termes financier
Le business plan démarre toujours par un résumé (exécutif
summary ou présentation) et se termine par les perspectives
d’avenir.

A quoi sert le business plan pour un restaurant ?


Quel que soit le projet de création de restaurant, envisagé un
business plan est nécessaire.
C’est un document complet qui présente le projet et sa
traduction financière, avec les 4 objectifs suivants :

Expliquer le contenu du projet, son origine et ses perspectives


d’avenir.
Prouver la viabilité et la rentabilité du projet.
Séduire les futurs partenaires (banquier, fournisseurs,
investisseurs…) avec une offre originale et qui correspond à
un marché.
Convaincre les partenaires de participer au projet parce qu’ils
y trouveront un avantage financier.
Le plan d’affaire est donc un document de travail pour vous
car il vous aide à clarifier vos idées mais aussi un document
de communication qui permettra de dialoguer avec les
partenaires et donc de vendre votre projet.

Construction du business plan en 9 étapes


Executive Summary ou Présentation
Le/les créateurs
Le projet
Le business model
La technologie et sa protection
La stratégie marketing ou mix-marketing
Les éléments juridiques
La structure du capital, le budget prévisionnel
Conseils de Blogresto pour le business plan de votre
restaurant
Etape 1 de votre business plan : La présentation ou executive
summary
Photo d'un executive summary
L’exectutive summary est la clé du succès pour communiquer
sur son projet. C’est un résumé stratégique d’une page, 2
grand maximum, qui reprend les fondamentaux du projet.

Tout lecteur du business plan commence par cette page pour


comprendre l’enjeu et la portée de votre projet. Il ne prend
que quelques minutes pour se faire un avis, donc soignez
l’executive summary car c’est la page cruciale qui doit donner
envie de lire et étudier le dossier.

L’executive summary s’écrit et se réécrit avec minutie


(chaque mot compte). Le faire relire par les co-créateurs ou
des proches de confiance est indispensable pour valider sa
clarté et sa cohérence.
La rédaction doit être professionnelle et concise pour mettre
en avant les avantages du projet. Tous les points essentiels du
projet doivent être abordés et l’interlocuteur doit
comprendre et être séduit par ce projet pour y participer.

Tant que l’executive summary ou la présentation n’est pas


optimum, il est conseillé de ne pas présenter son business
plan.

Etape 2 de votre business plan : Le ou les créateurs du projet


Le ou les créateurs de projet
Cela est vraiment la première étape dans la construction du
business plan, une étude des créateurs et de leurs
compétences s’impose car créer une entreprise dans la
restauration ne se résume pas à une aventure économique;
c’est également une aventure humaine !

Pour augmenter ses chances de réussite, il est tout à fait


crucial, même si cela peut paraître a priori dérangeant, de
faire son propre auto bilan.
Lorsque l’on souhaite reprendre une entreprise par exemple,
on l’étudie sous toutes ses coutures sans oublier le caractère
et le savoir-faire de celui qui la vend.
Lorsque l’on souhaite créer, la démarche est la même, à la
seule différence que ce bilan devient un auto-bilan.

Ce bilan du ou des créateurs permet :

De bien se connaître (points forts et points faibles) avant de


se lancer et d’être au clair avec ses valeurs et ses ambitions
vis-à-vis de la nouvelle entreprise
D’évaluer ses compétences, motivations, contraintes et
ambitions globalement tout d’abord mais aussi en fonction
du type de restaurant souhaité
Une fois cet auto-bilan réalisé, cela permettra de présenter
vos forces et compétences dans votre business plan.

Une cohérence homme-projet est toujours souhaitable


surtout pour les projets qui demandent des partenaires
financiers, car ces derniers financent d’abord un porteur de
projet avant de financer le projet lui-même. Cela est trop
souvent oublié !
Ils aimeront beaucoup lire le paragraphe consacré aux
qualités, compétences et expériences du ou des créateurs. Il
ne faut pas hésiter à les mettre en avant de manière franche !

Etape 3 de votre business plan : Le projet


La partie projet du business plan
Troisième étape de la construction du business plan, définir
son projet avec précision est une nécessité pour pouvoir se
concentrer ensuite entièrement sur son “cœur de métier“.

Tous les projets de création commencent par une idée. Les


sources d’inspiration sont nombreuses, la vie quotidienne, le
milieu professionnel, les discussions entre amis… La créativité
est une aide à ne pas négliger. Pour aller plus loin, je vous
invite à suivre ce tutoriel vidéo : Comment décoder l’ADN de
l’innovateur sur OpenClassrooms.

Commencez par délimiter le périmètre de votre projet avec


précision, signifie clarifier votre idée de départ :

Qui ciblez vous (particuliers, entreprise, les 2…) ?


Que voulez-vous vraiment faire ?
En un mot que souhaite-t-on faire entièrement et que
souhaite-t-on externaliser ! Beaucoup ne se posent pas la
question mais à l’heure de la digitalisation dans la
restauration, il est très certainement important de penser à
externaliser.

La variété des projets est grande. Après avoir montré


comment faire émerger et enrichir ses idées et définir le
périmètre du projet, nous aborderons donc le projet de
restaurant, dans un point de vente où la localisation
géographique est crucial.

Pour cela nous allons étudier sa zone de chalandise !


La zone de chalandise est un espace géographique autour du
point de vente où vivent, travaillent et circulent des clients
potentiels.

Elle comprend 3 zones:

La zone primaire : temps de parcours de 3 minutes à pied ou


en voiture
La zone secondaire : temps de parcours inférieur à 10
minutes
La zone plus éloignée : qui attire des clients grâce à un pôle
d’attraction, comme une boutique pour les restaurateurs, un
centre historique…
Cette étude de la zone de chalandise vous servira à :

Préciser les éléments perturbateurs ou favorisants


Situer les concurrents sur cette zone
Observer les flux de clientèle
Evaluer le potentiel commercial de la zone.
Bien choisir son personnel
Définir sa stratégie d’image et de communication
L’emplacement est la clé du succès dans l’activité de la
restauration mais ne se limite pas forcément à l’ouverture
d’un point de vente, il peut devenir multicanal (internet…) !

Etape 4 de votre business plan : Le business model et l’étude


de marché
Photo de business model pour le business plan
Quatrième étape de la construction du business plan, la
définition du business model, appelé aussi modèle
économique, modèle d’entreprise, ou modèle d’affaires en
français, est le coeur du plan d’affaire. Sa construction se fait
grâce à une étude de marché qui est une aide à la décision.

En ce sens, l’étude de marché se compose d’une phase


d’étude et d’une phase de décision.

Cette étude permet :

de mieux connaitre les grandes tendances du marché


de repérer la concurrence et les principaux acteurs du secteur
mais aussi d’analyser les stratégies des principaux
concurrents
de choisir le futur positionnement de son restaurant
de vérifier l’opportunité de se lancer avec des avantages
concurrentiels réels par une étude de terrain auprès des
futurs clients
de calculer le chiffre d’affaires prévisionnel et ses
caractéristiques
L’étude de marché est donc tout à fait indispensable à la
poursuite du projet dans la restauration. Si l’étude de marché
n’est pas réalisée ou mal réalisée, le projet aura de grosse
difficultés à atteindre des objectifs de ventes, calculés par
ailleurs de manière douteuse.
L’étude du marché n’est pas forcement un gros travail qui
rebute mais sa réussite repose sur quelques principes et
méthodes ainsi que sur du bon sens.

Les étapes d’une étude de marché réussie :

faire une étude documentaire sur le marché et les


concurrents
faire un premier choix imaginant son futur positionnement en
termes de produit-marché et son niveau de qualité par
rapport à l’offre concurrente
réaliser une étude de terrain auprès des experts et des futurs
clients pour vérifier l’opportunité de ce positionnement
quantifier la demande prévisionnelle de la nouvelle
entreprise en calculant son chiffre d’affaires (CA) prévisionnel
Etape 5 de votre business plan : La technologie et sa
protection
Image de copyright du business plan
Cinquième étape de la construction du business plan, la
question de la protection intellectuelle se pose.
La protection intellectuelle regroupe la propriété industrielle
et la propriété littéraire et artistique :

la propriété industrielle a pour objet la protection et la


valorisation des inventions, des innovations et des créations
la protection littéraire et artistique couvre les actifs
immatériels qui font partie du patrimoine de l’entreprise
Une idée ne peut pas être protégée. Seule peut l’être la
forme selon laquelle elle s’exprime : invention, marque,
dessins, logo…

Les différentes protections sont :

la protection de la marque
la protection des dessins et modèles
la protection du logo
la protection du nom
la protection des inventions
la protection des œuvres littéraires…
Pour plus d’information sur toutes les actions relative à la
protection en France, l’INPI, l’Institut Nationale de la
Propriété Industrielle saura mieux vous conseiller que moi !
Etape 6 de votre business plan : La stratégie marketing
La stratégie marketing de mon business plan
Sixième étape de la construction de votre business plan, la
stratégie marketing est une étape de décision qui va
permettre de décliner le business model choisi et d’atteindre
les objectifs de chiffre d’affaires (CA).

La stratégie marketing se prépare en amont du “jour J”, afin


que toutes les actions envisagées soient prêtes pour le grand
jour, celui de l’ouverture du restaurant aux clients.

La stratégie marketing se conçoit précisément pour la


première année d’exploitation et s’envisage globalement
pour les 2 années suivantes.

Ces éléments se retrouvent dans le plan marketing aussi


appelé mix-marketing :

le produit ou service
le prix
la distribution
la communication
la prise en compte de l’interaction avec les clients
la force de vente
les composants de l’espace de vente
Une fois ces éléments du mix-marketing définis, il est possible
de chiffrer le coût des actions à mettre en oeuvre.

Ces éléments chiffrés seront par la suite réintégrés dans les


investissements et dans les charges externes de l’entreprise
et permettront de déterminer si l’entreprise dégagera un
bénéfice ou une perte.

En fonction des ambitions du business model et de l’état de la


concurrence, la stratégie marketing sera plus ou moins
agressive et ambitieuse.

Etape 7 de votre business plan : Les éléments juridiques


Le statut juridique dans votre business plan
Dans le but de préparer la création de son entreprise dans les
meilleures conditions, et après avoir défini son business et
organiser les moyens à mettre en oeuvre pour le démarrage
de l’activité, l’étape suivante consiste à choisir le statut
juridique de son restaurant le plus adapté à son projet.
Je ne pense pas que vous allez avoir besoin de moi pour cette
étape.

Vous allez pouvoir trouver des informations précises et


actualisées sur chaque statut sur les sites suivants:

www.guichet-entreprises.fr
www.apce.com
www.cci.fr
www.artisanat.fr
Etape 8 de votre business plan : La structure du capital, le
budget prévisionnel
La structure du capital business plan
L’avant dernière partie de votre business plan, la partie
financière traduit en termes financiers pour vérifier la
rentabilité et la viabilité du projet.

C’est la partie la plus importante pour votre plan d’affaire


mais pour cela vous vous appuierez sur toutes les études
préalablement menées ensemble.
Nous sommes d’accord, je ne vais pas vous expliquer
comment le faire 😉

Si vous êtes ici, c’est que, tout comme moi, vous n’êtes pas
comptable ! Faites vous aidez à ce moment par un expert
comptable, en même temps il est aussi là pour ça ! Après
quelques rendez vous avec lui, vous obtiendrez le sésame en
poche, le prévisionnel, avec le nom de votre société.

J’aurai pu aussi ajouter 2 étapes supplémentaires : les


perspectives d’avenir ainsi que les documents annexes. Je
vous laisse y songer, en parler autour de vous, votre
comptable et/ou banquier.

3 conseils pour le business plan de votre restaurant


3 conseils pour le business plan de votre resto
Les banques vous demanderont énormément de documents
dont votre business plan, ce dossier est un point crucial dans
la création ou la reprise d’un établissement en hôtellerie
restauration.

Voici un exemple de business plan gratuit à télécharger.


Je vous encourage grandement à consulter ces livres afin
d’approfondir quelques points très importants pour votre
plan d’affaire : Plusieurs livres pour tous les niveaux.

Dites vous bien que les points les plus importants sont votre
apport financier et les créateurs eux-mêmes… Faire bonne
impression et avoir un dossier béton à présenter, c’est la clé
du succès.

Mais pour cela, il faut le rédiger de façon méticuleuse et


rigoureuse. Dans le cadre de l’ouverture d’un restaurant,
nous avons retenu 3 détails indispensables à bien mentionner
dans votre business plan.

Le lieu d’implantation est une variable qui peut faire pencher


la balance à elle toute seule
Bien choisir le lieu d'implantation pour un restaurant
Votre objectif, c’est le volume, c’est les touristes, c’est la
visibilité de votre restaurant.
Alors, vous décidez de vous implanter dans la rue la plus
traversée de la ville, dans un quartier branché ou dans un
quartier d’affaires.
C’est un bon point et il faut insister dessus.

Votre lieu d’implantation sera le fil rouge de votre business


plan. C’est la variable qui vous permettra de calculer votre
nombre de clients et de justifier vos plans d’actions et vos
prévisions financières.

Les financeurs seront bien plus rassurés par l’ouverture de


votre restaurant que par le business plan d’un restaurant qui
souhaite s’implanter au beau milieu de nulle part sans se
démarquer.

L’importance de la marge brute et votre seuil de rentabilité


Bonne implantation ou pas, un investisseur ou un banquier
sera aussi rassuré par vos prévisions financières.

À partir de combien de clients le restaurant atteint-il son seuil


de rentabilité et couvre les charges fixes ?
Quelle est sa marge brute sur chaque repas pour lui
permettre d’absorber suffisamment à nouveau les charges
fixes ?
Il faut démontrer à vos lecteurs que vous avez bien saisis
l’enjeu financier de votre restaurant et les objectifs à
atteindre sur le nombre de repas à vendre.

Avant le lancement de votre restaurant, vous êtes capable de


calculer ce dont vont vous coûter les charges fixes et ce dont
vont vous coûter vos achats auprès de vos fournisseurs.

Par la suite, il y a une balance à effectuer entre votre marge


brute et votre objectif de clients.

Plus votre marge brute est élevée, plus un repas vous


rapprochera de votre seuil de rentabilité.

Votre choix d’une marge brute élevée permettra à vos futurs


financeurs de se rendre compte de la stratégie que vous
souhaitez mettre en place ( Prix élevé ? Prix bas ? Sourcing
auprès de fournisseurs de qualité ? Assiette pleine ou non ? )

Votre argumentation dans le business plan est primordiale et


permet de démontrer que vous maîtrisez le sujet et savez ce
que vous faites.
La communication : Un investissement à ne pas négliger
Conseil 3 la communication sur internet de votre
établissement
Au XXIème siècle, la sphère internet est devenue si utilisée
que les restaurants ne peuvent désormais plus s’en passer.

Les acteurs tels que TripAdvisor, LaFourchette ou encore le


guide Michelin réunissent et font échanger plusieurs
centaines de millions de personnes dans le monde.
TripAdvisor compte par exemple 2.4 millions de restaurants
enregistrés sur son site.

Les réservations de votre restaurant peuvent se faire sur leurs


sites. Ce sont plusieurs centaines de milliers de réservations
effectuées chaque mois sur Lafourchette. Des avis des clients
sont laissés, des comparateurs de prix sont proposés et
chacun de nous peut y avoir accès.

C’est un point important qu’il ne faut pas négliger. Le manque


d’investissement sur la communication, et principalement
celle sur internet, est une erreur commise par bon nombre de
restaurateurs.
Il faut penser à payer l’abonnement mensuel par site pour
pouvoir y figurer, mais aussi compter le fait de devoir
surveiller votre image, analyser les commentaires négatifs,
etc.

Ainsi, il faut démontrer dans votre business plan, avoir saisi


l’importance de la communication et de votre e-réputation
en indiquant un investissement conforme au marché.

Je vous souhaite bonne chance et bonne réussite dans la


réalisation de votre business plan, accrochez vous à vos rêves,
cela vous fera faire de belles choses !