Vous êtes sur la page 1sur 2

Introduction.

Le développement de l’économie du Maroc se base majoritairement sur le rendement des


TPME puisque celles-ci représentent 95% du tissu économique marocain selon les
statistiques par le ministère de finance. Elles sont souvent considérées comme un des
facteurs indispensables à la croissance économique et à la promotion de l’emploi et au
partage des richesses. Certes, elles nécessitent des fonds pour lancer leur activité et pour
l’améliorer.
Toutefois, les moyens de financement de ces TPME sont limités, elles souffrent des
complications financières provenant du manque des fonds propres et des risques qui les
accompagnent pendant leur développement. En effet, les TPME sont éprouvées par leur
asymétrie informationnelle entre leurs dirigeants et l’établissement de financement ce qui
explique le comportement caractérisé d’une pusillanimité des banques envers le
financement des entreprises de très petite et moyen dimension.
De ce fait, les TPME cherchent des instruments de financement plus adéquats en termes de
gestion de risque et de renforcement de leur liquidité.

Il faut dire que la TPME a trop longtemps été négligée par l’Etat et les gouvernements qui se
sont succédé. Pensant bien faire, les différents Ministres du commerce et de l’industrie et de
l’investissement se sont concentrés sur les grosses multinationales dont l’investissement a
un impact instantané sur l’image du Maroc à l’étranger oubliant de facto de regarder du côté
des TPME, le poumon de notre pays.

Actuellement, Le discours royal d’octobre dernier sur le Programme Intégré d’Appui et de


Financement des Entreprises, s’est traduit la semaine dernière par des engagements
solennels pris devant le Souverain, concrétisés par des actes écrits des argentiers du Maroc
que sont le Ministre de l’Économie et des Finances, le Gouverneur de Bank Al-Maghrib et le
Président du GPBM.

C’est un accord de place concret des banques commerciales pour élargir le financement de
l’économie aux petits acteurs jusque-là insuffisamment considérés, qui est ainsi lancé, avec
le soutien effectif de l’État et de la Banque centrale.

La thématique adoptée pour notre travail relie les deux variables  :

- C’est Quoi le programme « INTELAKA « ?


- Quel est l’impact de ce Programme sur l’économie Marocain ?
Sommaire :

Chapitre I : Programme Intégré d’Appui et de Financement des Entreprises


« INTELAKA « 
Section 1 : Les circonstances qui ont poussées les hautes autorités de lancer ce
programme ;
1/1 : Déclinaison d’un fond d’appui au financement ;
1/2 : Principales mesures du BAM :
1/3 : Engagement De (ministre de finance, GPBM et CCG)

Section 2 : Le descriptif du programme et ses avantages :


2/1 : En quoi consiste ce programme ?
2/2 : A qui s’adresse ce programme ?

Section 3 : Le rôle des banques et pour accompagner les porteurs de


projets (l’offre de financement).
3/1 : A Quoi Correspond l’offre de financement ?
3/2 : A Qui s’adresser pour Bénéficier de l’offre de financement ?
3/3 : Quelles sont les conditions d’éligible à l’offre de financement ?
3/4 : Quel sont les produits de cette offre de financement :
+ Les Crédits d’investissement et de fonctionnement :
- INTELAKA ;
- INTELAKA AL MOUSTATMIR AL QARAWI.
- Start - TPE -

Chapitre II : L’impact du programme « INTELAKA « sur l’économie Marocaine :

Section 1 : Financement Aux Origines du blocage des TPME :


Section 2 : L’impact attendu de ce programme :
Section 3 ; Etude Sectoriel :

Conclusion,