Vous êtes sur la page 1sur 6

05/12/2019 PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE – Sen Revision : tous vos cours en ligne

(https://senrevision.com/)

PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE

INTRODUCTION :

Les êtres vivants sont divers et vivent dans des milieux également assez divers. Pour milieu les connaître, il est nécessaire
d’effectuer des sorties écologiques dans leur milieu de vie en disposant avec soi le matériel nécessaire.

I- BUTS :

Cette sortie a pour buts :

Observer les êtres vivants dans leur milieu de vie.


Etudier leur répartition ;
Connaître leur mode de vie ;
Déceler les relations entre êtres vivants ;
Déceler les relations entre les êtres vivants et leur milieu de vie ;
Recenser les espèces végétales et animales du milieu.

II- DOMAINES D’ÉTUDE, MATÉRIEL ET MÉTHODES

Les domaines d’étude que nous allons aborder durant cette sortie sont : le climat, le sol, les animaux, les végétaux, les relations
entre animaux, les relations entre végétaux et les relations entre animaux et végétaux.

II-1. Le climat :

II- 2. Le sol :

https://senrevision.com/lessons/preparation-de-la-sortie-ecologique/ 1/6
05/12/2019 PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE – Sen Revision : tous vos cours en ligne

II-3. Les animaux :

II-4. Les végétaux :

II-5. Les relations entre animaux

II-6. Les relations entre végétaux

II-7. Relations entre animaux et végétaux

III- AIRE MINIMALE

Il est très difficile voire impossible de réaliser un recensement de l’ensemble des espèces d’un milieu. Il est donc recommandé
d’effectuer un fractionnement du milieu d’étude en parcelles égales appelées, aire minimale. Pour délimiter cet aire minimale, il faut
d’abord choisir un milieu homogène en évitant les espaces mixtes (les zones de transition entre deux paysages : terrestre-
aquatique).

Déterminer l’aire minimale revient à choisir une surface petite et à recenser les différentes espèces qui s’y trouvent. A multiplier
cette surface par 2 et à recenser les nouvelles espèces rencontrées. Cette dernière surface sera également multipliée par 2 et les
nouvelles espèces rencontrées seront recensées. Ainsi de suite jusqu’à ce qu’aucune nouvelle espèce ne soit rencontrée. La
dernière surface ayant des espèces nouvelles sera considérée comme étant l’aire minimale sur le terrain.

Toutefois, l’aire minimale réelle est obtenue en projetant le point d’inflexion de la courbe de variation du nombre d’espèces en
fonction de la surface, sur l’axe des abscisses.

https://senrevision.com/lessons/preparation-de-la-sortie-ecologique/ 2/6
05/12/2019 PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE – Sen Revision : tous vos cours en ligne

L’aire minimale est définie comme la plus petite surface renfermant le plus grand nombre d’espèce du milieu étudié.

IV- RELEVÉS FLORISTIQUES

Le recensement des espèces dans des relevés floristiques se fera sur des aires dont les dimensions sont égales à celles de l’aire
minimale. Le relevé se fait à l’aide d’une fiche normalisée qui permet de recueillir les données écologiques suivantes :

La localisation géographique de la station étudiée ;


La pédologie, hydrologie, topographie (pente, exposition) ;
La structure de la communauté végétale (recouvrement, stratification) ;
Les influences humaines et animales ;
Les variables écologiques descriptives ;
L’inventaire exhaustif des espèces végétales.

V- FRÉQUENCE ET INDICE DE SIMILITUDE

La fréquence d’une espèce dans un site, est le nombre de fois que l’espèce est rencontrée dans ce site. Elle peut être déterminée à
partir de la formule suivante :

Chaque fréquence d’une espèce correspond à un indice de fréquence représenté dans le tableau ci-dessous.

https://senrevision.com/lessons/preparation-de-la-sortie-ecologique/ 3/6
05/12/2019 PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE – Sen Revision : tous vos cours en ligne

Des histogrammes de variation du nombre d’espèces en fonction de l’indice de fréquence peuvent être tracés (avant de tracer
l’histogramme, il faut connaître le nombre d’espèces ayant le même indice de fréquence). Les résultats obtenus peuvent être
comparés avec les histogrammes 1 et 2.

Histogramme 1 : Espèces à indice V et IV plus abondantes, population homogène et stable. Ces végétaux sont caractéristiques
d’un milieu où les conditions écologiques sont favorables.

Histogramme 2 : Espèces à indice I et II plus nombreuses, population hétérogène et instable.

VI- L’ABONDANCE ET LA DOMINANCE

https://senrevision.com/lessons/preparation-de-la-sortie-ecologique/ 4/6
05/12/2019 PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE – Sen Revision : tous vos cours en ligne

L’abondance d’une espèce est l’importance d’un point de vue nombre d’individus de l’espèce. Elle peut être obtenue en faisant un
décompte des individus de l’espèce.

La dominance d’une espèce est la surface couverte par cette espèce. Elle exprime le nombre d’individus d’une espèce par rapport
au nombre total d’individus rencontrés dans le milieu.

En fonction du pourcentage de recouvrement, nous avons les espèces suivantes :

(/#facebook) (/#twitter) (/#whatsapp)

Copyright 2017 - Sen Révision - Tous droits réservés

 Menu

https://senrevision.com/lessons/preparation-de-la-sortie-ecologique/ 5/6
05/12/2019 PRÉPARATION DE LA SORTIE ÉCOLOGIQUE – Sen Revision : tous vos cours en ligne

https://senrevision.com/lessons/preparation-de-la-sortie-ecologique/ 6/6