Vous êtes sur la page 1sur 9

PHYSIOLOGIE RENALE

PHYSIOLOGIE RENALE z Le rein est composé d’environ 1 000 000


d’unités fonctionnant d’une façon intégrée
pour maintenir constante la composition du
milieu intérieur.
z Outre sa fonction excrétrice, le rein a
d’importantes fonctions métaboliques.
z Le rein peut être considéré comme
l’association d’un filtre peu sélectif et d’un
système de réabsorption ayant deux capacités,
Jean Marie TRAWALE l’une de réabsorption massive, l’autre
INSERM Unité U773 CRB3
Directeur de Recherche Docteur Richard MOREAU d’ajustement de la composition de l’urine.
Hôpital BEAUJON CLICHY FRANCE
1 2

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE

z Concept de clairance z Concept de clairance


– La clairance est un concept important en – Définition
physiologie rénale, car elle permet de z La clairance d’une substance est le volume
déterminer la fraction et le mécanisme virtuel de sang ou de plasma complètement
d'épuration d'une substance. épuré de cette substance par unité de temps.
– La clairance d’une substance reflète son C’est un volume théorique.
épuration globale mais ne renseigne
d’aucune façon sur les mécanismes intra
rénaux.

3 4

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE

z Concept de clairance z Concept de clairance


– Calcul – Principales clairances
z Pour calculer la clairance d'une substance, il suffit de – Clairance de l’inuline
diviser la quantité excrétée (par unité de temps) par la
• Permet l’appréciation de la filtration glomérulaire.
concentration plasmatique (par unité de volume)
C’est la technique de référence utilisée en laboratoire.
Sa valeur normale est d’environ 120ml/min.
C = UV/P – Clairance de la créatinine
• Permet l’appréciation de la filtration glomérulaire en
pratique clinique (Valeur normale 120 ml/min.)
C = Clairance de la substance (ml/mn ou ml/s)
P = Concentration de la substance dans le plasma (mmol/ml) – Clairance du para-amino-hippurate
U = Concentration de la substance dans l'urine (mmol/ml) • Permet l’appréciation du débit plasmatique rénal. Sa
V = Volume d'urine par unité de temps (ml/min ou ml/s) valeur est de 600 ml/min.

5 6

1
PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE

z Concept de clairance z Concept de clairance


– Principales clairances – Principales clairances
z Clairance osmolaire z Clairance de l’eau libre
– La clairance osmolaire s’adresse à l’ensemble des
molécules osmotiquement actives. – La clairance de l’eau libre n’est pas une clairance au
sens classique et n’est pas calculée par la formule
• Si le plasma et l’urine ont la même osmolalité, la
clairance osmolaire est égale au débit urinaire. UV/P habituelle. Elle représente la quantité d’eau
L’eau n’est ni retenue ni excrétée. qu’il faudrait ajouter à l’urine (dans le cas d’une
• Si les urines ont une osmolalité inférieure à celle urine concentrée) ou soustraire de l’urine (dans le cas
du plasma, de l’eau est éliminée en excès. d’une urine diluée) pour obtenir une osmolalité
• Si les urines ont une osmolalité supérieure à celle urinaire égale à l’osmolalité plasmatique.
du plasma, de l’eau est réabsorbée.

7 8

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Fonction des diffé
différents segments du né
néphron Fonction des diffé
différents segments du né
néphron

z Circulation rénale z Le glomérule


– Le débit sanguin rénal au repos est de 1 200 – Quand le plasma traverse le glomérule, environ 20
ml/mn, soit 20 % du débit cardiaque, il s’adapte
aux besoins des autres organes. % de l’eau plasmatique sont soustraits. Ce chiffre
– Lorsque la pression artérielle subit des variations correspond à la fraction de filtration.
aiguës, le débit sanguin rénal reste constant – La membrane glomérulaire est relativement non
jusqu’aux environs de 80 mmHg. sélective et se laisse facilement traverser par des
– La circulation rénale est sous la dépendance du particules sphériques de petite taille.
système nerveux sympathique.
– Le rôle le plus important dans le contrôle du débit – Le filtrat glomérulaire est un ultrafiltrat
sanguin rénal est joué par le système rénine plasmatique. Sa composition en molécules de petite
angiotensine. taille est identique à celle du plasma.

9 10

PHYSIOLOGIE RENALE
La filtration glomérulaire Fonction des diffé
différents segments du né
néphron

z Le tube proximal
– Dans le tube proximal, une grande partie
du liquide glomérulaire est réabsorbée.
– Cette réabsorption est associée à :
z la réabsorption active du chlorure de sodium
(ions Na+ et Cl-)
z La réabsorption active du chlorure de
potassium (ions K+ et Cl-),
z La réabsorption active du bicarbonate de
sodium (ions CO3H- et Na+).

11 12

2
13 14

z Mécanisme de réabsorption de HCO3-


z via sécrétion de l'ion H+ (cellules intercalaire de type A)
– Na/H contre transport
– H,K ATPase

NaHCO3 NaHCO3

HCO3- H+ Na+ HCO3-

H2CO3 H+HCO3
anhydrase
carbonique
Vasa recta H2O + CO2 CO2 H2O

Interstitium lumière tubule


15 cellule tubulaire 16

PHYSIOLOGIE RENALE
Fonction des diffé
différents segments du né
néphron

z Le tube proximal
– Le tube proximal possède des voies
spécifiques de réabsorption et de sécrétion.
z Le glucose et les acides aminés sont activement
réabsorbés.
z Les acides faibles, les bases faibles, les
substances liées aux protéines et de nombreux
médicaments sont activement sécrétés.

17 18

3
PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE
Fonction des diffé
différents segments du né
néphron Fonction des diffé
différents segments du né
néphron

z Le tube proximal z Anse de Henlé


– A la sortie du tube proximal, – Le fluide tubulaire pénètre dans la branche
z le volume du liquide est réduit à 30% du volume initial, descendante de l’anse qui descend dans un milieu
z les bicarbonates ont été presque totalement soustraits hyperosmolaire.
z la concentration de sodium et l'osmolalité du liquide – Son contenu atteint un équilibre osmotique avec le
tubulaire sont identiques à celles du plasma (environ liquide interstitiel environnant par perte d’eau
300mOsm/l).
(H2O) et/ou entrée de soluté (Na Cl).
– Dans la branche ascendante de l’anse, le gradient
Il n’y a eu ni concentration ni dilution de
est inversé, le chlorure de sodium (Na Cl) est
l’urine primitive
soustrait et de l’eau pénètre dans le tubule.

19 20

PHYSIOLOGIE RENALE
Anse de Henlé Fonction des diffé
différents segments du né
néphron

z Le tube distal
200 TC
300 – La réabsorption du sodium (Na+) est
Vasa Recta

augmentée par l’aldostérone.


concentration

– Cette réabsorption se fait par échange avec


concentration

un ion potassium (K+) ou hydrogène (H+).


Dilution

– Les ions hydrogène (H+) proviennent de


l’hydratation du gaz carbonique (CO2).
[CO2 + H2O > CO3H- + H+]
1200 mOsm/L 21 22

PHYSIOLOGIE RENALE
Fonction des diffé
différents segments du né
néphron z Mécanisme de réabsorption des HCO3+ (2)
z Combinaison des H+ à d'autres bases = permet la
z Le tube distal "production" de nouveaux HCO3-
– Phosphate (HPO4--)
– Deux mécanismes évitent la baisse brutale du pH – Catabolisme du glutamine : ion ammonium (NH4+)
urinaire lors de l’échange d’un ion hydrogène (H+)
avec un ion sodium (Na+) :
z la transformation de l’ammoniac (NH3), produit du glutamine glutamine glutamine
catabolisme de la glutamine, qui fixe un ion hydrogène
(H+) pour donner dans les urines du chlorure
d’ammonium (NH4Cl)
Na+
z La transformation des phosphates disodiques (PO4HNa2) NH4+ HCO3- HCO3-
en phosphates mono sodiques (PO4H2Na). NH4+
INTERSTIUM
TUBULE

23 24

4
PHYSIOLOGIE RENALE
Fonction des diffé
différents segments du né
néphron

z Le tube collecteur
– A son niveau, l'hormone antidiurétique (ADH)
augmente la perméabilité à l'eau.
– La variation de la perméabilité à l'eau permet à
l'urine d'être diluée ou concentrée.
z En l'absence d'ADH, le tube collecteur est imperméable à
l'eau, une urine diluée est émise (minimum 50mOsm/l).
z En présence d'ADH, de l'eau est soustraite, une urine
concentrée est émise (maximum 1200mOsm/l).

25 26

27 28

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale
de certaines substances de certaines substances
z Glucose z Acides aminés
– Le glucose est librement filtré par le – Les acides aminés filtrent à travers le
glomérule et totalement réabsorbé dans le glomérule à la même concentration que
tube proximal. dans le plasma.
– Si la concentration plasmatique du glucose – Le site de réabsorption est le tube
est élevée, tout le glucose n'est plus proximal.
réabsorbé et une partie apparaît dans les
urines.

29 30

5
PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE
Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale
de certaines substances de certaines substances
z Lipides z Acides et bases faibles
– Lipides – Il existe plusieurs voies de sécrétion et de
z Le rein n’intervient pas dans le métabolisme des réabsorption active le long du néphron
lipides. dépendant du transport actif des ions
z Toute présence de lipides dans les urines (lipurie) hydrogène (H+) donc du pH
est pathologique.

31 32

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale
de certaines substances de certaines substances
z Urée
– L’urée est librement filtrée au niveau du glomérule. z Créatinine
– Au début du tube proximal, sa concentration est identique à celle du
plasma. – La créatinine est filtrée au niveau du
– Comme tout au long du tube proximal du sodium et de l'eau sont
réabsorbés, la concentration d'urée augmente.
glomérule.
– La branche descendante de l'anse de Henlé traverse une zone – Elle n'est ni réabsorbée, ni sécrétée de
hypertonique où les concentrations d'urée et de sodium sont élevées.
– La concentration d'urée dans le liquide tubulaire augmente par façon significative par le tubule.
addition d'urée et par soustraction d'eau.
– Dans la branche ascendante grêle de l'anse de Henlé, un peu d'urée
passe dans l'interstitium.
– Le tube distal et le tube collecteur n'ont pas de perméabilité à l'urée.
– Dans le tube collecteur, en présence d'hormone antidiurétique, de
l'eau est soustraite, la concentration d'urée augmente.

33 34

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale
de certaines substances de certaines substances
z Phosphates z Protéines
– Les phosphates sont filtrés au niveau du – Les protéines de PM élevé ne sont pas
glomérule et réabsorbés au niveau du filtrées par le glomérule.
tubule proximal. – Dans les cellules tubulaires, certaines
– Au niveau du tubule distal, les phosphates protéines sont détruites.
sont sécrétés et captent un ion H+.
– L'hormone parathyroïdienne et la
calcitonine ont un effet phosphaturique.

35 36

6
PHYSIOLOGIE RENALE
PHYSIOLOGIE RENALE
Réabsorption et sé
sécré
crétion ré
rénale
de certaines substances Fonction endocrine du rein
z Autres substances z Système rénine angiotensine
– Un grand nombre de substances naturelles – La rénine :
ou médicamenteuses éliminées par le rein z est une enzyme produite par le rein,
sont des acides ou des bases faibles. z elle réagit avec l’angiotensinogène, formé par le
– Toute modification du pH dans la lumière foie, pour produire l’angiotensine I.
tubulaire proximale va modifier le devenir
de la substance en passant d'une
réabsorption à une sécrétion

37 38

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Fonction endocrine du rein Fonction endocrine du rein
z Système rénine angiotensine z Système rénine angiotensine
– L’angiotensine I est transformée en – L’angiotensine II :
angiotensine II par l’enzyme de conversion. z augmente le taux de production d’aldostérone,
z produit une vasoconstriction,
z inhibe la sécrétion de rénine.

39 40

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Fonction endocrine du rein Fonction endocrine du rein
z Système rénine angiotensine z Erythropoïétine
– La synthèse de rénine est stimulée par : – L’érythropoïétine est une glycoprotéine
z la réduction de la pression de perfusion riche en acide sialique libérée par le rein
artérielle rénale, dans la région corticale profonde.
z la stimulation ß-adrénergique,
– L’érythropoïétine est un facteur de
z la diminution de la concentration sodée
croissance qui stimule l’érythropoïèse
tubulaire distale détectée par la macula densa.
médullaire.

41 42

7
PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE
Fonction endocrine du rein Fonction endocrine du rein
z Vitamine D z Autres
– Le rein intervient dans le processus – Le rein intervient également dans le
d’hydroxylation de la forme inactive de la métabolisme d'agents vasoactifs
vitamine D donnant ainsi le métabolite (prostaglandines, kinines, Peptide Atrial
biologiquement actif.
Natriurétique, etc...)
– La vitamine D active permet :
z l’absorption digestive du calcium alimentaire,
z l’accrétion osseuse du calcium,
z la résorption osseuse du calcium en présence de
parathormone.
43 44

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Hormones et fonction ré
rénale Hormones et fonction ré
rénale
z Aldostérone z Hormone antidiurétique (ADH)
– Hormone provenant de la corticosurrénale, – Hormone formée dans l'hypothalamus,
elle agît au niveau du tube distal en favorisant accumulée et libérée par la posthypophyse,
la réabsorption du sodium (Na+) en échange elle augmente la perméabilité à l'eau des
d'un ion potassium (K+) ou hydrogène (H+). portions corticale et médullaire du système
collecteur

45 46

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE


Hormones et fonction ré
rénale Hormones et fonction ré
rénale
z Glucocorticoïdes z Hormone Parathyroïdienne et
– En l'absence de glucocorticoïdes : Calcitonine
z le débit de filtration glomérulaire diminue, – Ces hormones augmentent l'élimination
z le néphron distal (tube distal et tube collecteur) urinaire du calcium et du phosphore.
devient plus perméable à l'eau,
z il existe des difficultés à excréter une charge
hydrique (opsiurie).

47 48

8
49 50

Vous aimerez peut-être aussi