Vous êtes sur la page 1sur 4

Comparaison des sources primaires pour radar de détection à 94 GHz

B.D. Nguyen1, C. Migliaccio1,, C. Pichot1,, K.Yamamoto2, N. Yonemoto2


1. Laboratoire d'Electronique, Antennes et Télécommunications (LEAT), Université de Nice- Sophia Antipolis- CNRS
UMR 6071, 250 rue A.Einstein, 06560 Valbonne, France .
2. Electronic Navigation rechearch Institute (ENRI), 7-42-23 Jindaiji Higashi-machi, Chofu, Tokyo, 182-0012, Japan

I Introduction
Les performances requises pour les antennes de radar millimétriques embarqués (sur automobiles ou
hélicoptères) sont un fort gain, un faible encombrement et un faible coût [1, 2]. Afin de satisfaire ces conditions,
l'association d'une source primaire compacte et d'un réflecteur imprimé plan semble être le meilleur compromis. Dans
cet article, nous étudions les performances d'un réflecteur imprimé, combinant les zones de Fresnel et des éléments
réflecteurs circulaires optimisés en fonction de leur phase réfléchie [3], en présence de différentes sources primaires
compactes. Le système est destiné à un radar de détection de câbles électriques embarqué sur hélicoptère fonctionnant à
94 GHz.

II. Description et comparaison des sources primaires


Trois sources primaires ont été étudiées. La plus triviale est le guide d'onde WR-10 coupé. Cette source facile à
réaliser possède néanmoins un assez mauvais coefficient de réflexion. Nous avons donc cherché à améliorer cette
caractéristique tout en conservant la compacité de la source. Pour cela nous avons étudié une source à base d'antenne
Vivaldi (figure 1) et une autre utilisant un double réseau de fentes collé sur le guide d'ondes WR-10 [4] représenté en
figure 2.

5 mm
2,54 mm
0,12 mm
1,27 mm 4,6mm 4,6 mm
3,2 mm
5 mm
7,8 mm
Figure 1: antenne Vivaldi
L'antenne Vivaldi doit être alimentée par la transition guide d'ondes – ligne à fente. La ligne à fente est placée
parallèlement au champ électrique du mode TE10 du guide d'ondes, elle est agrandie pour réaliser l'adaptation à
l'impédance du guide. Le métal autour du guide non négligeable va servir de miroir électromagnétique produisant des
réflexions multiples interférant avec le champ incident. L'optimisation de la distance entre guide d'ondes et l'antenne
permet d' augmenter le gain du l'antenne.

0,127mm
ε = 9,8

Figure 2: réseau de fentes


Le tableau 1 résume les performances des trois sources. L'ouverture des lobes à -3 dB est importante car le
réflecteur étant symétrique dans les plan E et H, il est important que la source le soit aussi.
S11 (dB) à 94 GHz Bande passante Ouverture à – 3 dB Masquage
Guide coupé Moyen / -13 dB élevée Identique plan E et H faible
Vivaldi Bon / -20 dB élevée Quasi-identique plan E et H élevé
Réseau de fentes Bon / -22 dB faible Identique plan E et H faible

III. Le réseau réflecteur


Le réseau réflecteur utilise les zones de Fresnel. Compte tenu de la place disponible au centre, 8 zones de Fresnel
sont insérées. Elles sont 4 à la périphérie. La géométrie des éléments est calculée afin de réfléchir la phase désirée. La
géométrie à double cercle permet d'obtenir une variation de phase de 360°. La figure 4 représente la variation de phase
en fonction du rayon des cercles.
Nous pouvons ainsi utiliser une structure monocouche ce qui simplifie la fabrication du réflecteur. Ce dernier est
réalisé sur le substrat Duroid 5880 de permittivité 2,2 et d'épaisseur 128 µm. Le diamètre du réflecteur est de 130 mm.

200

150

reflection phase (deg.)


100

50

-50

-100

-150

-200
Figure 3: réseau réflecteur imprimé 0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8

radius r (mm)

Figure 4: variation de la phase réfléchie

IV. Performances
IV-A Diagrammes de rayonnement
Les figures 5-a,-b représentent les mesures de diagramme de rayonnement dans les plans E et H du réflecteur
associé successivement aux trois sources, la distance focale est d'environ 70 mm.

-10

-20
Amplitude relative (dB)

-30

-40

-50

-60
-30 -20 -10 0 10 20 30
angle (degré)

Figure 5.a: Diagramme de rayonnement pour le réflecteur associé au guide coupé ou au réseau de
fentes
----- plan E
----- plan H

La figure 5.a montre que l'alimentation par réseau de fentes est identique à celle par guide coupé. Le gain est
de 37,5 dBi, l'ouverture à -3 dB de 1,5°, et les lobes secondaires de -18 dB dans le plan E et -19 dB dans le plan H.
Dans le cas de l'antenne Vivaldi, le gain est de 34,5 dBi et le lobe secondaire dans le plan H est de - 13 dB. Cette chute
des performances est liée à l'effet de masquage. Dans le cas le plus favorable (alimentation par réseau de fentes ou
guide coupé), le rendement de l'antenne complète (réflecteur+ source primaire) par rapport à une ouverture est de 34 %.
La mesure de gain est sans doute inférieure au gain réel de l'antenne car la distance de mesure dans notre chambre
anéchoïde est trop faible ce qui a pour effet d'écraser le diagramme et de faire chuter la mesure de gain.

-10

-20
Amplitude relative (dB)

-30

-40

-50

-60
-30 -20 -10 0 10 20 30
angle (degré)

Figure 5.b: Diagramme de rayonnement pour le réflecteur associé à l'antenne Vivaldi


----- plan E
----- plan H

IV-B Coefficient de réflexion

Des mesures complémentaires ont été effectuées afin de connaître le coefficient de réflexion du réflecteur associé
aux trois sources. La figure 6.a représente la comparaison des différents S11 des sources primaires seules. La figure 6.b
correspond aux mesures des sources primaires associées au réflecteur décrit plus haut.

0 0
90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
-5 -5
coefficient de réflexion (dB)
coeficient de réflexion (dB)

-10 -10

-15 -15

-20 -20

-25
-25
guide coupé
guide coupé
-30 réseau de fentes
-30 réseau de fentes
antenne Vivaldi
antenne Vivaldi
-35
-35
fréquence (GHz)
fréquence (GHz)

Figure 6.a: sources primaires seules Figure 6.b: sources primaires+ réflecteur 130 mm

Nous voyons que le coefficient de réflexion du réflecteur associé aux différentes sources primaires est sensiblement le
même que celui des sources seules. Notons cependant qu'il est amélioré autour de 94-95 GHz. Ceci peut s'expliquer par
l'apparition d'interférences entre l'onde réfléchie due à la désadaptation de la source seule et celle réfléchie sur la source
par le réflecteur. Dans certains cas celles-ci se combinent en opposition de phase et annulent l'onde totale réfléchie,
donc améliorent le S11. Pour mettre en évidence ce phénomène, nous avons répété la mesure avec un réflecteur de plus
petite taille, donc de focale plus courte. La figure 7 montre bien que les interférences sont accrues car la forme du
coefficient de réflexion s'éloigne de celle des sources seules.
0
90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100
-5

coeficient de réflexion (dB)


-10

-15

-20

-25
guide coupé
-30 réseau de fentes
antenne Vivaldi
-35
fréquence (GHz)

Figure 7: sources primaires+ réflecteur 60 mm, distance focale de 35 mm

V. Conclusions
Compte tenu de la faible bande passante requise par le système, la source à base de réseau de fentes est la plus
appropriée. En effet son très faible coefficient de réflexion permet d'avoir une isolation naturelle vis à vis du reste du
système du radar et éventuellement de s'affranchir des circulateurs ou isolateurs placés entre l'antenne et la chaîne
active ce qui représente à la fois un gain de place et une réduction du coût du système.

Références

[1] B. G. Porter, L. L. Rauth, J. R. Mura, S. S. Gearhart, “Dual-Polarised Slot Coupled Patch Antennas on Duroid with
Teflon Lenses for 76.5 GHz Automotive Radar Systems”, IEEE Trans. Antennas Propagat., vol. 47 no 12, December
1999, pp. 1836-1842.
[2] Yamamoto,Yamada, Yonemoto 1, Yasui, Hibi 2, Nebiya3, Migliaccio4, « Millimeter Wave Radar for the Obstacle
Detection and Warning System for Helicopters », RADAR 2002, Edinburgh International Conference Centre, UK: 15 -
17 October 2002.
[3] BD Nguyen, C. Migliaccio, and C. Pichot ''94 GHz Zonal rings reflector for helicopter collision avoidance''
Electronics Letters Vol.40, No20, September 2004.
[4] B.D.Nguyen1, C.Migliaccio1, C.Pichot1, K.Yamamoto2, N. Yenomoto2, and K.Yamada2, "Comparaison des
Performances d'une Antenne Vivaldi et d'un Réseau de Fentes à 94GHZ" Journées Nationales Microondes (JNM),
2003, Lille, 21-23 mai, page 1B-2.