Vous êtes sur la page 1sur 5

UNIVERSITE DE PARAKOU

*************
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET
PROFESTIONNELLE

***********************

FACULTE DES LETTRES, ARTS ET SCIENCES HUMAINS

********************

DEPARTEMENT DE SOCIOLOGIE ET ANTHROPOLOGIE

*************

LICENCE 1 (1er Semestre)

Matière : Histoire de l’anthropologie

Groupe : BENEDICTION

THEME : LES NOMS DE NAISSANCE CHEZ


LES BARIBA

Nom de l’enseignante :
Dr Clarisse TAMA

Année Académique : 2018-2019

5
PLAN

INTRODUCTION

1. LES PRENOMS DE NAISSANCE BARIBA CHEZ LES

GARÇONS ET LES FILLES

2. LES PRENOMS RAPPELANT LE LIEU DE NAISSANCE

3. LES PRENOMS DONNES AUX DIFFERENTS MEMBRES

D’UNE FAMILLE

4. LES PRENOMS D’APRES GAANI

CONCLUSION
INTRODUCTION

Au Bénin comme un peu partout en Afrique d’ailleurs, on donne généralement


aux nouveau-nés un prénom en langue. Au-delà du sens véhiculé, ils constituent
la matérialisation d’une histoire ou encore le résultat d’événements derrière la
venue au monde de l’enfant. De Worou (Woru) à Tori chez les garçons et de
Gnon (Yon) à Borou (Boru) chez les filles, voici ce qu’il y a à savoir sur les
différents prénoms traditionnels chez les Bariba, une grande ethnie du nord
Bénin.

Quel sont les différents noms de naissance chez les bariba ?

1. LES PRENOMS DE NAISSANCE BARIBA CHEZ LES GARÇONS


ET LES FILLES

Comme dans la plupart des ethnies africaines, à la naissance d’un enfant, on lui
donne un prénom indigène portant une certaine signification. Ce prénom peut
être choisi en fonction du rang de naissance, des circonstances dans lesquelles ce
dernier est né ou d’une prophétie pour son avenir. Chez les Bariba
principalement, les enfants portent des prénoms traditionnels en fonction de
l’ordre de naissance. Ainsi, chez les garçons, on compte 07 prénoms qui sont
donnés respectivement, du premier au septième enfant : Worou (Woru), Sabi
(chabi), Bio, Boni, Saani, Méré puis Tori.

Du coté des filles, on distingue par contre 06 prénoms qui sont donnés


respectivement de la première à la sixième : Yon, Bona, Bake (Baké), Buyon,
Daado et Boru (Borou). Et s’il y a d’autres enfants après ceux-ci, on reprend
encore à partir du premier prénom.

2. LES PRENOMS RAPPELANT LE LIEU DE NAISSANCE

À l’époque avant les actes de naissance, nos parents avaient pour habitude de
donner un prénom rappelant les circonstances de la venue au monde de l’enfant.
Ainsi, en plus de l’originalité que cela apportait, les habitants du village ou les
étrangers pouvaient aisément avoir une idée de la période ou de l’endroit où
l’enfant est né.

Chez les Bariba, les prénoms Worou soua (Woru sua) et Bona soua (Bona sua),
respectivement masculin et féminin, sont donnés aux enfants nés sur la route.
On a également : Worou douarou (woru dwaru) et Bona douarou (Bona dwaru)
signifiant enfant né sur la rivière ou donné par la rivière.

Worugura (worou goura) et Yongura (gnon goura), pour les enfants nés sous la
pluie. Ceux-ci ne sont pas à confondre avec le nom Gouraa (né après plusieurs
frères), donné lorsque par exemple dans une famille on observe plusieurs
naissances féminines avant qu’un garçon ne naisse. Ensuite, nous avons le
prénom Bansu (Bansou) donné à un enfant né après la mort du père, pour ne
citer que ceux-là.

3. LES PRENOMS DONNES AUX DIFFERENTS MEMBRES D’UNE


FAMILLE

En Bariba comme en français, des noms sont donnés en fonction de la place


qu’occupe chaque membre d’une famille.

De ce fait, nous avons par exemple chez les hommes :

 Bake n’duro (Baké n’douro)


 Toure n’duro (Touré n’douro)
 Gunu n’gobi (Gounou n’gorbi).

Puis chez les femmes :

 Baa n’kuro (Ba n’kouror)


 Gunu n’kuro (Gounou n’kouror)
 Taku n’kuro (Takou n’kouror).

4. LES PRENOMS D’APRES GAANI

Le choix des prénoms traditionnels se fait aussi en fonction des deux différents
clans Batombou qui existent. On a d’une part les noms masculins typiquement
Baatonu comme : Tamba, Toku, Doko, Gawe, Buara, Mansa, Baatia, Birso,
Gbeeru, Worudeke, Tooru, Daki…

Puis les noms féminins tels que : Kaano, Deeru, Itoo, Tanson, Natoo, Sebegi,
Kpaare, Yenu… pour ne citer que ceux-là.

Pour le clan des Wassangari, dont les descendants font leurs baptêmes le jour de
la Gaani, on a les noms suivants chez les hommes :
 Lafia (Héron)
 Yaru (Buffle)
 Saka (l’arbre Acacia)
 Sime (Crocodille)
 Koto (Hyène)
 Gunu (Lion)
 Kora (le fleuve Niger).

Et chez les femmes, nous avons : Gandigi, Yaaki, Kpayero, etc.

Le rituel du baptême est mené par la sœur du roi nommé Yonkogi à Nikki,
Yonkuure à Parakou, Yonyirerugi à Sinandé, etc. La cérémonie se déroule avant
la célébration de la Gaani proprement dite, accompagnée des chants des griots et
des trompettes sous la surveillance de Yonkogi.

À cet effet, les prénoms portés par les enfants issus de la famille royale sont
entre autres :

o pour les filles : Yonwure (wure), Yondabu (Kpai), Bonawooru (Wure ou


Kpai),
o pour les garçons : Sabi Guro (Kpai or Wure), BoKo (Kpai), Bioo (Wure),
Biogeo (Wure).

Il y a aussi des noms propre à certaines région par exemple, à Parakou, il y a


Akpoo, Akpo, Akpo, Woru-Magasa, Sinayisire, Damagi, Tokoru, Banikpeè
Yosuno, Akaako, Beno, Kpooka, Kabura, etc, pour les garçons , et: Yonkure,
Yaaki, Daayire, Sokogi, Seburagi, Yaaba, itoo, Nato etc pour les filles.
Dans la région de Banikoara, il y a les noms suivants: Wosumi, Baigaase,
Giinikuku, Sunme, Biosuruo Gbensa, Badoo, Musagi, Burgoo, etc, pour garçon
et Banikuraa pour filles.
Dans la région de Birni, on retrouve: Gesegi, Sabi-Mwua, Bio-Barigi, Bio-Busu,
Tundo pour les garçons et Yontosu pour les filles.

CONCLUSION

Pour conclure nous dirons que chez les Bariba principalement, les enfants
portent des prénoms traditionnels en fonction de l’ordre de naissance, leurs
lieux de naissance et la famille dans lequel il est né. Tous ces facteurs sont
étudiés de près pour donner un prénom à l’enfant.