Vous êtes sur la page 1sur 21

REPUBLIQUE DU NIGER

MINISTERE DE L’AGRICULTURE

ET DE L’ELEVAGE


PROJET D’APPUI A L’AGRICULTURE SENSIBLE AUX RISQUES


CLIMATIQUES

PASEC


BP: 507, Niamey NIGER


TEL. 227 20 35 00 68

TITRE DU SOUS PROJET :


Autonomisation des femmes membres de la Société Coopérative simplifiée BASSEY de Kiota à travers
l’aménagement d’un site maraicher de 1,6 ha.

Octobre, 2018

1
Fiche signalétique du SP

Titre du sous projet Autonomisation des femmes membres de la Société Coopérative Simp
BASSEY de Kiota à travers le développement l’aménagement d’un site marai
de 1,6 ha.

Nom du promoteur SCoop Simplifiée « BASSEY» de Kiota


Catégorie de promoteur 1ere catégorie
Date et numéro d’agrément N°034/2018 /CRK du 14 Mai 2018 de la Mairie de Kiota

Domaines d’activités Production irriguée


 Région  : Dosso
Localisation
 Département : Boboye
 Commune  : Kiota
 Village : Kiota
 Coordonnées géographiques :
 Longitude : E. 002° 87’ 120.’’ 
 Latitude : N 12° 85’ 211’’ 
Statut foncier du site Prêt
Durée du sous projet : Quatre (4) Mois
Superficie 1.6 ha
Coût du sous projet COUT GLOBAL DU SOUS PROJET  : 9 900 000 F CFA
MONTANT DE LA SUBVENTION DU PASEC (80%) : 7 920 000 F CFA

APPORT DES BENEFICIAIRES (20%) : 1 980 000 F CFA

Comment le promoteur va-t-il Les bénéficiaires du sous projet contribueront individuellement à mobiliser l’ap
mobilisé son apport ? global à travers le comité de gestion en charge du dossier de projet

Dans quel délai l’apport sera-t-il Sept (7) jours


mobilisé après la notification ?

Contacts [adresse, Téléphone] Village de Kiota, Salamatou Mamoudou Cel : 96 47 14 75

Nom et contact de la structure CSC Niyya / Antenne de Dosso, Ingénierie, bureau d’études et conseils au ser
ayant élaboré le Sous projet du développement rural et des collectivités
Tel : 96 88 74 37 /96 05 85 72
RCCM : NI/NIA/2014/B/3433 - NIF : 31223/S
Email : cscniyya@gmail.com

2
I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION DU SOUS PROJET

Le sous projet est localisé à Kiota village situé dans la commune rurale de Kiota dans le département
de Boboye et région de Dosso.
A l’instar de la plupart des autres contrées du Niger, cette zone est victime de d’insécurité alimentaire
et nutritionnelle chronique façon récurrente. Cette situation s’explique en partie par la baisse de la
fertilité des sols liée à une mauvaise gestion des ressources naturelles, l’irrégularité de la pluviométrie
et la faiblesse des systèmes de production agro-pastoraux. Pourtant cette commune dispose de
potentialités énormes en matière d’irrigation : disponibilité de terres et de la nappe à faible profondeur,
existence de marchés de consommation, intervention de plusieurs partenaires dans le domaine
agricole.

C’est pourquoi, les femmes de Kiota et celles de la société coopérative Bassey pratiquent le
maraichage pour combler le déficit de campagnes agricoles et subvenir aux besoins familiaux.
Cependant la principale contrainte est la faiblesse des moyens jusque utilisés. Pour y remédier et
contribuer à la vision communale d’une agriculture climato-intelligente, la société coopérative Bassey
a formulé le présent sous projet sur :

 L’amélioration des rendements de culture à travers la valorisation des déchets ménagers et


du petit élevage à travers le compostage ;
 La réduction d’émission de gaz à effet de serre par l’utilisation d’énergie propre à la place des
motopompes, la mise en place d’une haie vive ;
 L’allègement du travail d’irrigation aux femmes à travers le système asperseur ;

II. OBJECTIFS DU SOUS PROJET :

II.1. Objectif global


L’objectif global est de contribuer au développement d’une agriculture climato-intelligente dans la
commune rurale de Kiota .
II.2. Objectifs spécifiques

 Assurer la disponibilité de l’eau d’irrigation en permanence sur le site du projet par le


fonçage de forage profond ;

 Améliorer le système de distribution de l’eau aux cultures en adoptant le système


d’irrigation par micro aspersion SAN – FU ou HADARI ;

 Amoindrir les charges d’exploitation et renforcer la résilience des bénéficiaires du sous


projet en optant pour le pompage solaire ;

 Améliorer les rendements de cultures par l’adoption des pratiques agroécologiques ;

III. RESULTATS ATTENDUS DU SOUS PROJET :

III.1. Les produits :

 Un forage profond (30 m en PVC pression de 140 mm) équipé de pompe solaire est réalisé ;
 Une station solaire de 3KW est installée pour alimenter la pompe ;

3
 Un mini château de capacité 10 m3 en polyéthylène est posé pour assurer la pression
nécessaire au fonctionnement du système d’irrigation par micro-aspersion HADARI ;
 Un kit de système d’irrigation SAN-FU est installé pour assurer la distribution de l’eau sur 1.5
hectare ;
 Une clôture grillagée de longueur 500 ml est réalisée pour sécuriser les cultures contre les
animaux divagants ;
 Une haie vive de 1000 plants est installée pour assurer la protection biologique du site ;
 Une compostière est installée.

III.2. Les effets du sous projet :

Les effets du sous projet sont :

 Les rendements de cultures sont améliorés ;


 Les coûts de production des spéculations sont réduits ;
III.3. Les Impacts du sous projet :

 Les conditions de vie des bénéficiaires sont améliorées sur plusieurs plans :
alimentaire, nutritionnelle.
 La résilience des bénéficiaires face aux changements climatiques est renforcée ;
 Le taux de chômage et d’exode rural sont réduits dans la zone du sous projet.

IV. PROFIL DU PROMOTEUR ET SES ATOUTS


La coopérative simplifiée « BASSEY » de Kiota a été créée par arrêté N°034/2018 /CRK du 14 Mai
2018 de la Mairie de Kiota, elle est composée de 28 membres résidant tous à Kiota.

La coopérative est gérée par un conseil d’administration de six personnes, le contrôle et l’audit des
activités du groupement est assuré par trois (3) commissaires aux comptes qui ont pour rôle de
vérifier la conformité des activités du conseil d’administration. Ils rendent ensuite compte à
l’Assemblée Générale lors de ses sessions ordinaires.

Le groupement a pour vocation :

- Recherche de financement pour le développement des AGR


- Approvisionnement en intrants agricoles
- Promotion des activités agricoles
- Elevage et transformation des produits agricoles

Les exploitants de la coopérative pratiquent en saison sèche, le maraîchage sur des petites
parcelles acquises sous forme de prêt, ils produisent principalement des légumes avec des moyens
de production rudimentaire. Le niveau de rendement de la culture est relativement faible compte tenu
de l’insuffisance des moyens. C’est Pour pallier à ces contraintes que le présent sous projet a été
élaboré et soumis au PASEC

Les facteurs qui militent en faveur du financement recherché sont :

- L’engagement des membres du groupement ;


- L’expérience dans la conduite des activités ciblées par le sous projet
- La disponibilité des terres irrigables.
- La cohésion des membres de la coopérative

4
V. BENEFICIAIRES DU SOUS PROJET

5.1. BENEFICIAIRES DIRECTS


Le tableau ci-après indique le sexe, l’âge, le rang familial et l’activité spécifique des vingt (28)
bénéficiaires directs dans la mise en œuvre du sous projet.

Tableau N°1 : Profil des bénéficiaires directs du sous projet


N° Nom et prénom Sexe Age Chef de Membre de Activité spécifique dans la mise en
ménage ménage œuvre du SP
1 Salamatou Mamoudou F 57 X Membre du comité de gestion
2 Kadi Souley F 44 X Membre du comité de gestion
3 Maria Harouna F 45 X Membre du comité de gestion
4 Adama Moussa F 34 X Membre du comité de gestion
5 Samaou Hama F 40 X Exploitante
6 Ramatou Idé F 38 X Exploitante
7 Hadjara Moumoui F 25 X Exploitante
8 Aissa Hamani F 33 X Exploitante
9 Rabi Hassane F 32 X Exploitante
10 Aissa Boubacar F 31 X Exploitante
11 Fati Ali F 25 X Exploitante
12 Djamila Hama F 29 X Exploitante
13 Adama Bella F 30 X Exploitante
14 Jamila Ide F 21 X Exploitante
15 Ramatou Moumouni F 22 X Exploitante
16 Hadiza Abdou 20 X Exploitante
17 Haoua Saley 35 X Exploitante
18 Zaraou Ali 31 X Exploitante
Amina Mahamadou F 34 X Exploitante
20 Zeinabou Moumouni F 22 X Exploitante
21 Zaliya Souley F 36 X Exploitante
22 Mariama Saley F 32 X Exploitante
23 Taney Gada F 26 X Exploitante
24 Fati Hama F 32 X Exploitante
25 Rabi Saley F 41 X Exploitante
26 Barkatou Ide F 42 X Exploitante
27 Maria Abdou F 32 X Exploitante
28 Aissa Saley F 33 X Exploitante

5.2. BENEFICIAIRES INDIRECTS


Les bénéficiaires indirects sont constitués des membres des ménages des bénéficiaires du sous
projet, en considérant la taille moyenne des ménages au Niger qui est de 7 , nous estimons le nombre
de bénéficiaires indirects du présent sous projet à cent quatre vingt Seize (196).

Tableau N°2 : Indications sur les emplois crées

Emploi Nombre Répartition par Nombre de jeunes moins 35ans


total sexe
Homme Femme
Emploi temporaire
Ouvriers agricoles temporaires 5 5 0 5
CDA 1 1 0 1
Emploi permanent
Emploi permanent 2 2 0 2

VI. DESCRIPTION DES ACTIVITES PREVUES DU SOUS PROJET

5
Activité 1 : Fonçage de forage
Le site du projet est situé dans le lit du dallol Bosso, pour capter l’eau il est prévu le fonçage
d’un forage profond de 30 m en PVC pression de diamètre 140 mm équipé d’une électropompe solaire
Lorentz ou Grundfos.
Tableau N°3 : Caractéristiques techniques du forage

N° Désignation Caractéristiques
1 Profondeur du forage 30 m

2 Diamètre du forage 140 mm

3 Tubage PVC pression de 140 mm

4 Débit recherché 13 à 15 m3/h


6 Développement forage Développement à l’air lift
6 Massif filtrant Gravier silicieux dépourvu d’argile
7 Espace annulaire Cimentation avec du béton dosé à 300 kg/m3
8 Tête de forage Tète de forage stabilisé par un massif en béton dosé à 300 kg/m3 sur une
hauteur de 45 cm autour d’un rayon de 35 cm

Activité 2 : Installation de la station solaire


La station solaire est composée de 12 panneaux solaires de puissance nominale 250 W disposés en
parallèle sur une plateforme en tubé de carré de 40 mm/ 4 m ; l’ensemble est supporté par des
poteaux en béton armés de hauteur 1.2 m .
Les installations sont sécurisées par une clôture grillagée de 20 m de longueur, de hauteur 2 m, en
maille 80 m et en fils de fer galvanisé de 2.5 mm.
Activité 3 : Pose du système d’irrigation
Pour assurer la distribution de l’eau, il est prévu l’installation du système d’irrigation par micro
aspersion SAN FU localement dénommée HADARI sur 1.5 ha.
Il s’agit ici d’un système de micro-aspersion simple composé de tuyaux flexibles muni de micro-
asperseurs, l’eau est distribuée sur des bandes croisées installées tous les 4 m.
Les avantages comparatifs de ce système sont :
 Economie de main d’œuvre
 Faible temps d’irrigation
 Développement de microclimat favorable aux cultures

Tableau N°4 : Caractéristiques techniques du système de distribution

Caractéristiques Indications
Rampe principale Canalisation en PVC pression de 50 mm munies de bornes de
sortie installées tous les 4 m
Système de distribution de l’eau Tuyau flexible SAN-FU localement dénommée Hadari de diamètre
50 mm
Nombre de bande de tuyau Hadari 12
Ecartement des bandes d’irrigation Hadari 4m

6
Longueur des bandes d’irrigation Hadari 45 m
Fixation des tuyaux d’irrigation au sol En fer à béton normalisé de 8 mm dressé sous forme de U
Système de connexion du canal principal aux Bornes de sorties d’eau équipé de Vanne de 50 mm
tuyaux Hadari
Activité 4 : Protection du site de production
Il est prévu la pose d’une c
lôture de 500 ml de longueur avec du grillage de maille 80 mm , de hauteur 1.5 m et en fils de fer
galvanisé de diamètre 2.5 mm.
Le site du sous projet est localisé dans une zone ou les cultures sont menacées par les animaux
domestiques errants ; la clôture assure en effet la protection mécanique des cultures et constitue par
conséquent un élément fondamental qui rentre en ligne de compte dans la sécurisation des
productions agricoles.
Tableau N°5 : Caractéristiques techniques de la clôture
Paramètres Caractéristiques

Longueur du réseau californien 500 ml

Portail d’accès Nombre : 1 , portail en tubé carré lourd de 40 mm avec une garniture en
grillage maille 80 en fils de fer galvanisé de 2.5 m.
Le portail est fixé à des poteaux en IPN de 80

Ecartement des poteaux simple 4m

Ecartement des poteaux enjambés 25 cm


Grillage Grillage en fils de fer galvanisé de 2.5 mm, de hauteur 2.5 m et en maille 80
mm2
Fixation des poteaux Béton dosé à 150 kg/m3

Protection des poteaux Peinture antirouille et peinture d’embellissement de couleur bleue à huile
blanche
Profondeur des fouilles 0.5m x 0.5 m x 0.5 m

Fixation grillage 4 lignes de fils de fer galvanisé de diamètre 3 mm tirés avec des tendeurs de
qualité
Activité 5 : Implantation de haie vive 

La clôture grillagée sera renforcée par une plantation de haie vive composée de 1000 plants d’acacia
Sénégal disposées en quinconce tous les 0.5 m, ce dispositif permettra d’atténuer l’effet des vents
forts et de créer un microclimat favorable au développement des cultures.

Activité 7 : Compostière

Une compostière sera implanté sur le site et les productrices seront formées sur les techniques du
compostage et ses avantages.

7
VII. CONTRIBUTION DU SOUS PROJET AU TRIPLE GAIN AIC

Activités du sous projet Augmentation de Renforcement Réduction Observations/commentaires


contribuant au triple gain la productivité de la des gaz à
AIC Résilience effet de serre
Fonçage de forage profond x x Le forage permet d’assurer la disponibilité en eau suffisante
pour satisfaire les besoins en eau des cultures, il contribue à
renforcer la résilience des promoteurs.
Elevage des chèvres rousses x x x L’elevage des chèvres rousses de Maradi est très rentable qui
de Maradi améliore la productivité de l’exploitation et renforce la résilience
des populations

Installation des dispositifs de x x x - Le compost améliore les rendements de culture,


compostage -le compostage est une réponse face à la baisse de la fertilité
des sols sous l’effet des phénomènes naturels
Pompage solaire x x L’énergie solaire est une source d’énergie propre qui permet
de mobiliser l’eau sans dégagement du gaz CO2. Ce système
joue sur la productivité des exploitations par la réduction des
coûts de production
Haie vive x x x La haie vive permet de créer de microclimat favorable au
développement des cultures et contribue à la séquestration du
carbone.
Système d’irrigation SAN FU x Le système d’irrigation SAN FU améliore la productivité des
exploitations, il permet d’économiser en termes de main
d’œuvre, de couvrir convenablement les besoins en eau des
cultures.

8
VIII. DESCRIPTION DES MECANISMES PREVUS PAR LE PROMOTEUR POUR
RENTABILISER ET PERENNISER LES ACTIONS DU SOUS PROJET

6.2. MECANISME DEPERNNITE DES INVESTISSEMENTS

 Mettre en place un comité de gestion pour suivre la mise en œuvre du sous projet et la
gestion des investissements après projet ;
 Des contrats d’engagement seront établis entre les bénéficiaires du financement et le
groupement conformément aux textes régissant les coopératives ;
 Engager un gardien pour sécuriser les investissements, il sera logé sur le site et payer
régulièrement par le groupement ;
 Former le gardien et les membres du comité de gestion sur le fonctionnement et
l’entretien des technologies nouvelles installées sur le site ;
 Mettre en place un fond de roulement collectif nécessaire pour exploiter de façon
optimale le site
 Dresser un plan d’entretien des équipements sera établi et exécuté régulièrement pour
prévenir les pannes
6.3. DISPOSITIONS PREVUES POUR RENTABILISER LE SITE DU SOUS PROJET

 Etablir les plan de production après étude préalable des besoins des marchés et des
opportunités ;
 Choisir des semences de qualité pour les différentes envisagées
 Conduire au moins deux campagnes de production par an ;
 Signer régulièrement des contrats de suivi des activités avec les techniciens locaux ;
 Former les exploitants sur les pratiques agro écologiques et les normes de production ;
 Gérer le site de façon collective de l’approvisionnement en intrants jusqu’à la mise en
marché des produits ;

9
IX. CHRONOGRAMME DE MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES

Rubrique Résultats attendus Chronogramme : campagne 2018 - 2019 Sources de vérification Responsabilité

M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M M 11 M 12
10

1. Signature de la La convention est signée Copie de convention Le projet


convention de signée
financement

2. Aménagement du site Les infrastructures sont Rapport de suivi des Promoteur


réalisées travaux et visite de terrain

3. Mise en place des Les animaux et équipements Rapport de suivi et Promoteur


animaux et des agricoles sont mis en place rapport de formation
equipements

4. Renforcement de Les bénéficiaires sont Visite de terrain Le projet


capacité des bénéficiaires renforcés sur plusieurs
thématiques

5-Mise en valeur Les animaux et le site du site Rapport de suivi de mise Promoteur
projet sont valorisés en valeur

6. Suivi des activités Les activités sont exécutées Rapport de suivi et de Le projet
comme prévues supervision

10
X. ETUDE DE MARCHE (CONNAISSANCE DE MARCHE)
Les produits à développer par le groupement pour la première année d’exploitation se composent
de :

 20 tonnes d’oignon violet de Galmi


 25 tonnes de chou

Les clients potentiels du groupement sont les commerçants revendeurs, semi-grossistes locaux et
grossistes de la région de Dosso et de Niamey fréquentant les marchés de Kiota, Niaberé, Yedda et
Kouringuel.

A long terme, les marchés visés par le groupement sont : marchés de Kollo, marché de Belle et les
marchés de Niamey.

Les concurrents potentiels du groupement sont les productrices de la zone du sous projet et
ses environs principalement ceux des communes de Kiota et Koygolo.

Les stratégies à développer diffèrent selon le type de produits :

- Vente différée après de conservation pour le cas de l’oignon

- Utilisation des emballages de qualité

- Promotion des prix de vente

XI BUDGET PREVISIONNEL

Rubriques Unité Quantité Coût unitaire Montant Subvention Apport


PASEC Bénéficiaire
INVESTISSEMENTS 80% 20%
I-Infrastructures
1-Forage profond de 30 m U 1 1 200 000 1 200 000 960 000 240 000
2-Clôture grillagée ml 500 4 000 2 000 000 1 600 000 400 000
3-Haie vive plant 1000 150 150 000 120 000 30 000
4-Pompe immergée solaire U 1 1 300 000 1 300 000 1 040 000 260 000
5-Station solaire U 1 1 600 000 1 600 000 1 280 000 320 000
6-Mini château de 10 m3 U 1 1 700 000 1 700 000 1 360 000 340 000
7-Système d'irrigation Hadari ha 1,5 1 200 000 1 800 000 1 440 000 360 000
Total infrastructures 9 750 000 7 800 000 1 950 000
II- Equipements
compostière U 1 150 000 150 000 120 000 30 000
Total equipements 150 000 120 000 30 000
III- Capital bétail
Total capital bétail 0 0 0
Total investissements 9 900 000 7 920 000 1 980 000
FOND DE ROULEMENT
Total fond de roulement 0 0 0
TOTAL GENERAL 9 900 000 7 920 000 1 980 000

11.2. RENFORCEMENT DE CAPACITE

11
Les thèmes de formation identifiés pour renforcer la productivité sont :
 Utilisation et entretien des équipements solaires ;

 Pilotage de l’irrigation à travers le système de micro aspersion SAN – FU ;

 Les techniques de production de l’oignon de conservation ;

 Les techniques de compostage à chaud ;

 L’établissement des comptes d’exploitation


Tableau N° 6 : Calcul des amortissements
In v e sti sse m e n t s C o û t e n F .C FA D u r é e a m o r ti sse m e n t (a n )C h a r g e s fi x e s/ a n
F o ra g e 1 200 000 10 120 000
C lô tu re 2 000 000 10 200 000
P o m p e s o la ire 1 300 000 10 130 000
S ta ti o n s o la ire 1 600 000 10 160 000
S y s tè m e S A N FU 1 800 000 10 180 000
M in i c h â te u 1 700 000 10 170 000
P e lle s 70 000 3 23 333
R â te a u x 70 000 3 23 333
H oues 56 000 3 18 667
B in e tt e 28 000 3 9 333
Total 1 034 667

XII - MOBILISATION DE L’APPORT DES BENEFICIAIRES

L’apport des bénéficiaires sera mobilisé 7 jours après la notification de l’approbation du dossier de
sous projet ; les bénéficiaires du sous projet contribueront individuellement pour mobiliser l’apport
global.

XIII- COMPTE D’EXPLOITATION


13.2.1. Estimation des produits

Les calculs sont effectués sur la base de deux campagnes la saison sèche et froide et la saison
hivernale avec principales culture l’oignon et le chou.

La superficie totale exploitée par les bénéficiaires est estimée à 1.5 ha avec un taux de mise en valeur
de 80 %. Le rendement moyen de l’oignon dans la zone du sous projet est 20 t/ha avec des taux de
perte estimé 15 % ; pour le chou le rendement considéré est de 25 t/ha avec une perte de 20 %. Le
plan de culture envisagée prévoit 2 ha d’oignon en saison sèche et froide, et 0.75 ha de chou en
saison hivernale à la première année de production.

Un taux d’évolution de 10 % du niveau de la production est établi tous les deux ans.

La valeur de la production d’oignon est calculé sur la base des prix moyen pratiqué dans la zone cible
à savoir 15 000 FCFA pour le sac d’oignon de 100 kg et 5000 FCFA pour le sac de chou de 50 kg.

Tableau N° 7 : Produits

12
D e s ig na tio ns U nité Q ua ntité P rix unita ire M o nta nt
V e nte o igno n 100 kg 204 15 000 3 060 000
V e nte c ho u 50kg 240 5 000 1 200 000
To tal 4 260 000

13.2.2. Estimation des charges d’exploitation

Le système de production est de type amélioré, l’exhaure est assurée à l’aide des motopompes, la
main d’œuvre est fournie essentiellement par la famille et les semences utilisées sont certifiées.

Tableau N°8 : Consommation intermédiaire

D e sig n a ti o n s U n it é Q u a n ti t é P r ix u n it a ir e M o n tan t
Sem e nce ha 1 ,5 150 000 225 000
E n g ra is m in e ra u x 5 0 kg 9 15 000 135 000
F u m u re o rg a n iq u e to n n e 2 2 ,5 7 500 168 750
T ra ite m e n t p h y to s a n ita ire ha 3 15 000 45 000
V a le u r m a in d 'œ u v re ha 2 400 000 600 000
F ra is d e s e rv ic e d ive rs FF 50 000
Total 1 223 750

13.3. Compte d’exploitation


RUBRIQUES AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN 5
I-Produits
Culture irriguée 4 260 000 4 260 000 4 686 000 4 686 000 5 154 600
Valeur totale des
4 260 000 4 260 000 4 686 000 4 686 000 5 154 600
produits
II-Consommations intermédiaires
Culture irriguée 1 211 250 1 211 250 1 332 375 1 332 375 1 465 613
Total consommation
1 211 250
intermediaire 1 211 250 1 332 375 1 332 375 1 465 613
Marges brute 3 048 750 3 048 750 3 353 625 3 353 625 3 688 988
 Charges de personnel (a) 0 0 0 0 0
Taxes (commune) (b) 0 0 0 0 0
Excédent brut
3 048 750 3 048 750 3 353 625 3 353 625 3 688 988
d'exploitation
Dotation aux
1 034 667 1 034 667 1 034 667 1 034 667 1 034 667
amortissements (5)
Résultat avant impôt 2 014 083 2 014 083 2 318 958 2 318 958 2 654 321
Impôts (7) 0 0 0 0 0
Résultat net (8=6-7) 2 014 083 2 014 083 2 318 958 2 318 958 2 654 321
Capacité
3 048 750 3 048 750 3 353 625 3 353 625 3 688 988
d'autofinancement
TRI 18%
VAN 9 269 473
Total
INVESTISSEMENT -10 251 000

Interprétation des indicateurs de performance : Le projet est rentable à court terme, car le
délai de récupération des investissements est très court moins de 36 mois, Le TRI est de 32 % et la
VAN est positive.

13
XIV. IMPACTS SOCIO-ENVIRONNEMENTAUX DU SOUS PROJET ET MESURES
D’ATTENUATION
14.1. ANALYSE ENVIRONNEMENTALE

Le sous projet est placé dans la catégorie B2 et ne demande pas une étude d’impact
environnemental.

14.1.1. Impacts socio-environnementaux positifs

Les impacts positifs de la mise en œuvre du sous projet sont entre autres :

 Autonomisation des femmes bénéficiaires avec l’augmentation du pouvoir d’achat


 Amélioration de la fertilité des sols à travers le fumier compost
 Renforcements de la résilience des populations locales
 Atténuation des gaz à effet de serre à savoir le compostage du fumier

14.1.2. Impacts négatifs

Les impacts environnementaux négatifs sont minimes, ils seront observés pendant
l’aménagement du site, il s’agit entre autres du dépôts des déchets liquides ou solides sur le site , de
la destruction d’une partie de la couverture végétale et des déblai occasionnés lors des différentes
fouilles du terrain.

14.2. POLITIQUE DE SAUVEGARDE ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE

14.2.1. Gestion des déchets et des déblais :


Pour éviter la pollution des sols par les déchets liquides ou solides, des dispositions seront prises
et matérialisées à travers les contrats de prestation.
A la fin des travaux, le terrain sera nettoyé et remis à l’état.

14.2.2. Diffusion de l’information :


La circulation de l’information entre les membres du groupement est l’un des principes
fondamentaux d’une bonne gouvernance. C’est d’ailleurs pour cette raison que des dispositions seront
prises pour passer l’information entre les membres soit en assemblée générale.

14
Formulaire de caractérisation et de classification environnementale et sociale des sous-projets

I. PRESENTATION DU SOUS-PROJET

I.1. Titre du sous-projet : Autonomisation des femmes membres de la Société Coopérative


Simplifiée BASSEY de Kiota à travers le développement l’aménagement d’un site maraicher de 1,6
ha. I.2. Localisation : région : Dosso département : Boboye Commune : Kiota

Village : Kiota

I.3. COUT GLOBAL DU SOUS PROJET  :9 900 000 FCFA


I.4. MONTANT DE LA SUBVENTION DU PASEC (80%) : 7 920 000 F CFA

I.5. APPORT DES BENEFICIAIRES (20%) : 1 980 000 F CFA


II. TRI PRELIMINAIRE DES SOUS-PROJETS.
 Partie A : Evaluation de la sensibilité du site
Le sous-projet est-il implanté, entièrement ou partiellement, à l’intérieur ou à proximité d’une zone à
risque ou écologiquement sensible ?

1. Habitat écologique d’espèces menacées. Oui____ Non__X___

2. Aire protégée Oui____ Non__ X __

Consignes.
Si la réponse est « oui » à l’une des questions de la partie 1, aucun autre examen n’est nécessaire.
Passer à la fin du formulaire pour indiquer que le sous-projet est de la catégorie A.

Si la réponse est « non » à toutes les questions de la partie 1, passer à la partie 2.

 Partie B : Impacts sociaux et environnementaux du sous-projet

Impacts sociaux et environnementaux du sous-projet


Q1 Le sous projet risque-t-il d’entraîner des déplacements involontaires de
populations, d’entraver la libre circulation des biens et des
oui non
personnes locales, l’accès à des biens ou des pertes d'actifs (récoltes,
terres agricoles, foncier bâtis, etc.)?
Q2 Dans le sol oui non
Le sous projet contribuera-t-elle à la production d’une
Dans l’air oui non
quantité importante de rejets ou de déchets ?
Dans l’eau oui non
Q3 Le sous projet, pour sa mise en œuvre, nécessite ou renforce-t-il l’emploi des
oui non
produits chimiques (pesticides, autres produits) ?
Q4 Le sous projet constitue-t-il une menace pour les zones sensibles du milieu ? oui non
Q5 Le sous-projet présente-t-il des menaces pour la biodiversité du milieu ? oui non
Q6 Le sous projet peut-t-il constituer une menace pour le patrimoine culturel,
oui non
archéologique ou historique du milieu s’il en existe ?
Q7 Le sous projet entraînera- t-il des risques pour la santé et /ou la sécurité
humaine du personnel ou des populations riveraines pendant et/ou après la oui non
construction ?

15
Q8 Le sous projet peut-il entraîner des conflits entre les différents usagers eux-
oui non
mêmes ou entre eux et les habitants du terroir ?
Q9 Le sous projet, pour sa mise en œuvre, nécessite-t-il l’emploi massif des
oui non
ressources naturelles (eau, bois…) du milieu ?
Q10 Le sous projet causera – t-il la perte temporaire ou permanente de cultures,
arbres fruitiers ou infrastructures domestiques (telles que des greniers, oui non
toilettes etc.) ?
Q11 Le sous projet peut-t-il entraîner une augmentation des vecteurs de maladie ? oui non
Q12 Le sous projet risque-t-il d’entraîner une perturbation de la faune (perte
oui non
d’habitat, braconnage, stress, migration, etc.) ?
Q13 Le sous projet risque-t-il d’entraîner une perturbation des activités pastorales ?
oui non
(Entrave au déplacement du bétail, dégradation des pâturages) ?

Suggestions
Si la réponse est « oui » à au moins une des questions comprises entre Q1 et Q8, aucun autre
examen n’est nécessaire. Passer à la fin du formulaire pour indiquer que le sous-projet est de la
catégorie B1. Signer et conserver le formulaire pour fins de contrôle.

Si la réponse est « non » à toutes les questions comprises entre Q1 et Q8 et est « oui » à au moins
une des questions comprises entre Q9 et Q13, passer à la fin du formulaire pour indiquer que le sous
projet est de la catégorie B2. Signer et conserver le formulaire pour fins de contrôle.

Si la réponse est « non » à toutes les questions (Q1 à Q13) passer à la fin du formulaire pour indiquer
que le sous-projet est de la catégorie C. Signer et conserver le formulaire pour fins de contrôle.

 Partie C : Classification du projet et travail environnemental (à remplir par le BEEEI/DEESE)

Projet de type : A B1 x B2 C

Travail environnemental nécessaire  :

Pas de travail environnemental…………… (C)

Mesures d’atténuation simples ……………. (B2)


x

Etude d’Impact Environnemental simplifiée (B1)

Sous-projet inéligible…………………….. (A)

16
ANNEXES

17
PROCES VERBAL D’ASSEMBLEE RELATIVE AU SOUS PROJET

L’an deux mil dix-huit et le 12 décembre s’est tenue à Kiota une réunion au siège du groupement
féminin « BASSEY » sous la direction de la Présidente.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour :

1. Présentation des financements du PASEC;

2. Choix du type de projet à soumettre au PASEC ;

3. Mobilisation des pièces exigées par le PASEC;

Après les salutations d’usage, la présidente a réalisé un exposé sur les types de sous projets financés
par PASEC, comme elle a participé la réunion d’information de la Mairie de Kiota sur les modalités de
financement des sous projets PASEC..

Après l’exposé de la réunion et les discussions sur le choix du type de dossier à soumettre pour
financement, la réunion a décidé d’engager un sous projet d’aménagement d’un site de 1.6 ha localisé
aux environs du village sur les nouvelles technologies de l’irrigation .

Concernant le dernier point, un comité de gestion est mis en place pour mobiliser les pièces
nécessaires pour le montage du sous projet.

L’ordre du jour étant épuisé, la Président a levé la séance.

Pour le bureau

Le Secrétaire de Séance Le Président

18
ANNEXE 1 : DEVIS ESTIMATIF POUR L’INSTALLATION D’UNE POMPE SOLAIRE DE 3 KW

N° Désignation Unité Quantité Prix unitaire Montant


Fourniture et installation pompe solaire avec Débit
minimal : 13 m3/h et HMT maximal : 40 m
1 Fourniture et installation pompe solaire U 1 1 300 000 1 300 000
Sous total 1 1 300 000
Fourniture et installation panneaux solaires
2 Fourniture et pose panneaux solaire 300 Watt U 12 100 000 12 000
3 Fourniture et pose support panneaux U 1 117 500 117 500
Roulea
Fourniture et branchement câble de sécurité en fil nylon 20 000 20 000
4 u 1
Fourniture et branchement câbles d'alimentation et
ml 50 750 37 500
5 accessoires
6 Fourniture et pose tuyau PE diam 40 pression 12 bar ml 50 1 000 50 000
7 Fourniture et pose câble de sécurité en fil nylon ml 50 500 25 000
8 Fourniture et clôture de sécurité en grillage ml 25 6 000 150 000
  Sous total 2       1 600 000
   Total       2 900 000 
ANNEXE 2 : DEVIS ESTIMATIF POUR L’INSTALLATION D’UN MINI CHATEAU DE 10 M3

Désignations Unité Quantité Prix Unitaire Montant


Fourniture d'une cuve métallique de 10 m3 U 1 1 200 000 1 200 000

Fourniture accessoires de plomberie Lot 1 50 000 50 000

Béton dosé à350 kg/m3 pour fixation support m3 1.15 130 000 150 000

Frais d'installation : maçonnerie et plomberie FF 1 200 000 200 000

Transport et placement cuve FF 1 100 000 100 000

TOTAL       1 700 000

19
ANNEXE 3 : DEVIS ESTIMATIF POUR L’INSTALLATION DU SYSTEME HADARI SUR 1 HA
N° Désignations unité quantité prix unitaire montant
1 Installation et repli chantier FF 1,00 50 000 50 000
2 Nettoyage terrain FF 1,00 5 000 5 000
4 Fourniture PVC pression DN 50 mm 6m 36,00 2 000 72 000
5 Fourniture Té DN 63 mm U 45,00 1 000 45 000
6 Fourniture et pose vanne DN 50 mm U 45,00 1500 67 500
7 Fourniture et pose coude DN 50 mm U 4,00 1 200 4 800
8 Fourniture et pose tuyau HADARI 100 m 20,25 42 255 855 660
9 Frais d'installation ha 1,00 100 000 100 000
  Total HT       1 200 000
Annexe 4 : Devis estimatif d’un forage profond de 30 m en zone sédimentaire

N° Désignation Unité Quantité Prix unitaire Montant


1 Installation du chantier amenée et repli, démontage et FF 1 100 000 100 000
remontage du matériel

2 Foration au diamètre 140 mm en terrain meuble (sable et ml 30 13 500 405 000


argile)

3 Pose et équipement en PVC plein 125 ml 23 10 000 230 000

4 Pose et équipement en PVC crépines 125mm ml 6 7 500 45 000

5 Introduction du gravier massif dans l’espace annulaire ml 23 5 000 115 000

6 Pose d’un décanteur et bouchon en PVC U 1 20 000 20 000

7 Développement à l’air lift du forage H 4 10 000 40 000

8 Remblais de l’espace annulaire et cimentation ml 23 2 000 46 000

9 Essais pompage H 4 10 000 40 000

10 Remontée H 2 14 500 29 000

11 Cimentation en tête de forage et Fourniture et pose d’un FF 1 30 000 30 000


capot

20
12 Analyse physico-chimique de l’eau U 1 100 000 100 000

  Total HT       1 200 000

ANNEXE 5 : DEVIS ESTIMATIF POSE CLOTURE GRILLAGEE DE 500 ML

N° Désignations unité quantité prix unitaire montant


I TERRASSEMENT        
1 Installation et repli chantier FF 1,00 50 000 50 000
1 Fouille en plein masse m3 10,00 3 000 30 000
II BETON ORDINAIRE       0
2 Béton dosé à 250 kg/m3 pour fixation poteaux m3 60.3 100 000 603 200
Béton armé dosé à 300 kg/m3 pour poteaux de
2 fixation portail m3 0,64 120 000 76 800
III GRILLAGE       0
3 Fourniture et pose grillage ml 500,00 1 600 800 000
Fourniture et pose poteaux en cornière de 40 mm /
3 4 mm ml 250,00 1 400 350 000
Fourniture et pose poteaux en cornière de 50 mm /
3 4 mm ml 40,00 2 250 90 000
Fourniture et pose fil galva de 3 mm pour fixation
3 grillage ml 1 500,00 350 525 000
3 Fourniture et pose peinture antirouille m2 96,00 150 14 400
4 Fourniture et pose peinture à huile bleue m2 96,00 250 24 000
Fourniture et pose portail de 1,5 m x 3 m double
4 battant U 1,00 50 000 50 000
           
  Total       2 000 000

21

Vous aimerez peut-être aussi