Vous êtes sur la page 1sur 41

Département de Génie Électrique

Les Schémas
Partie 3
de Liaison à la Terre
LES REGIMES DU NEUTRE EN BT

Le régime de neutre en B.T. ou le Schéma de Liaison à


la Terre (SLT) est défini par les normes NF C15-100 et
CEI60364 par deux lettres:
• Neutre relié directement à la terre: TT
• Neutre isolé de la terre ou relié à la terre par une
impédance: IT
• Terre reliée au neutre (conducteurs confondus): TN-C
• Terre reliée au neutre (conducteurs différents): TN-S

1
LE REGIME TT
Protection des personnes contre les chocs électriques
Cas des contacts directs

La totalité du courant de fuite traverse le corps humain, il y


a deux possibilités de protection :
• Sans coupure de l’alimentation, en mettant hors de portée
les parties actives sous tension (isolation, barrières, etc.)
• Avec coupure automatique de l’alimentation, en utilisant
des dispositifs différentiels à haute sensibilité : ce sont
des appareils de protection capables de détecter et de
couper rapidement un faible courant de défaut 10 mA ou
30 mA

2
Cas des contacts indirects

Seule une partie du courant de fuite traverse le


corps humain, mais le danger reste très important ;

il y a toujours deux possibilités de protection :


• Sans coupure automatique de l’alimentation en
employant du matériel de classe II (double
isolation) ;
• Avec coupure automatique de l’alimentation ; c’est
dans cette éventualité que la connaissance des
régimes de neutre est importante.

3
Cas des contacts indirects
• Le système de protection doit être en conformité avec les
exigences du régime du neutre choisi ou imposé. Cette
protection n’est réelle que si les deux conditions suivantes
sont réalisées :
• Toutes les masses métalliques doivent être reliées à une
même prise de terre ;
• La coupure automatique de l’alimentation doit être
suffisamment rapide pour ne pas soumettre à une tension
dangereuse les personnes qui toucheraient une masse
portée à un potentiel trop élevé.
Pour tous les types de schémas de neutres, les temps
admis en fonction de la tension de contact présumée doit
être respecté
Dans tous les cas : Uc ≤ UL
4
Utilisation des différents régimes de neutre

La différence entre les régimes neutres se situe


dans les possibilités des liaisons :
• Au niveau du transformateur : neutre relié ou
isolé de la terre ;
• Au niveau des masses métalliques de
l’utilisation : masses reliées au fils de terre ou au
fils neutre.
Les règles concernant chaque régime de neutre
sont conçues de manière à assurer le même
niveau de sécurité.
5
L’usager n’est pas propriétaire du transformateur

Il s’agit du cas de la distribution domestique


courante. La Compagnie d’Energie
Electrique, qui est propriétaire du
transformateur, impose le régime de neutre.

6
L’usager est propriétaire du transformateur

S’il souhaite obtenir des conditions d’utilisation


plus adaptées à ses besoins, il aura le choix
entre plusieurs schémas de liaison. C’est le cas
des usines, des hôpitaux, des lycées, etc. son
choix est dicté par les conditions d’exploitation
et les impératifs de sécurité.

7
Identification d’un régime de neutre

• 1re lettre : elle indique la situation du neutre par


rapport à la terre :

(T) : liaison avec la Terre.

(I) : (I)solation par rapport à la terre, ou avec la


terre par une impédance .

Rappelons que le neutre est relié au point milieu


des enroulements secondaires du transformateur.

8
Identification d’un régime de neutre

• 2e lettre : elle indique la situation des masses


métalliques de l’utilisateur par rapport à la terre.

(T) : liaison des masses de l’utilisation avec la


Terre.

(N) : liaison des masses de l’utilisation avec le


conducteur Neutre.

9
Identification d’un régime de neutre

• 3e lettre : elle concerne le régime TN,

(C) : dans ce cas, le conducteur de protection PE


et le conducteur neutre N sont (C)onfondus : il est
appelé PEN.

(S) : dans ce cas, le conducteur de protection PE


et le conducteur neutre N sont (S)éparé.

10
Schéma du Régime TT

11
Le courant de défaut circule dans la boucle constituée par les
résistances : de la prise de terre du neutre Rn, de la prise de
terre des masses et du sol
Conditions d’exploitation
Un dispositif de coupure différentiel DDR doit couper
l’alimentation dès que la tension de défaut est supérieure à
UL. Cette condition implique une relation entre le résistance
de la prise de terre des masses Ru, l’intensité de
déclenchement du dispositif différentiel de protection In et la
tension limite UL (Ru x In ≤ UL)
Toutes les masses protégées par un même dispositif
différentiel doivent être reliées à une prise de terre. Le régime
TT est imposé dans les installations alimentées par le réseau
de distribution publique basse tension, seuls les usagers
propriétaires du transformateur (industriels, Ecoles
techniques, hôpitaux,…) peuvent utiliser d’autres régimes de
neutre.
12
Avantages du régime TT

C’est le régime de neutre le plus simple à mettre en œuvre, à


contrôler et à exploiter, surtout si l’installation est appelée à
être modifiée.
• Facilité de maintenance : ce type ne nécessite pas un
personnel très spécialisé, la recherche des défauts est
relativement simple.
• Élimination des risques d’incendie : les courants de défauts
restent très faibles et sont rapidement interrompus par la
protection différentielle (on a constaté qu’un courant de 300
mA était susceptible, dans certaines conditions, de provoquer
un incendie).
• Sentiment de sécurité éprouvé par l’utilisateur : la protection
des personnes étant assurée par un disjoncteur différentiel.
13
Inconvénient du régime TT

• Coupure impérative au premier défaut d’isolement :


ceci peut être un inconvénient en milieu industriel.
• Protection des personnes contre les contacts indirects :
l’installation nécessite
l’emploi de dispositifs différentiels de protection (DDR).
• Protection des personnes contre les contacts directs :
les disjoncteurs différentiels de branchement de
sensibilité 500 mA ou 300 mA n’assurent pas la
protection contre les contactes directs. Cette protection
peut être assurée par DDR de haute sensibilité (10 mA).
Les mêmes remarques sont applicables au schéma TNS
avec protection différentielle
14
 Ce schéma est interdit pour des sections <10 mm² Cu et
16 mm² Al.
REGIME TN
Ce régime comporte deux variantes différentielles par une troisième
lettre (C de commun ou S de séparé).

15
 Ce schéma est obligatoire pour des sections <10 mm² Cu
et 16 mm² Al.

16
le courant de défaut ne circule pas dans le sol mais le fil
neutre d’impédance (Zd) ; tout se passe comme s’il y avait
un court-circuit entre phase et neutre. Le dispositif de
protection contre les courts-circuits assure également la
protection des personnes contre les contacts indirects.

Le schéma TN . ne peut être employé que dans les


installations alimentées à partir d’un poste de
transformation privé. La coupure de l’alimentation est
effectuée par l’appareil qui protège la ligne
contre les courts-circuits : fusible ou disjoncteur
magnétique, cette coupure est effective au premier défaut
d’isolement. Zd X If ≤ Uc

17
• (If) : courant de fonctionnement provoquant la coupure de
dispositif de protection dans le temps prescrit par la courbe de
sécurité.

• (Uc) : tension de contact. Si une personne touche un masse


au moment de l’apparition du défaut, il faut que l’appareil de
protection coupe rapidement afin qu’il n’y ait aucun danger.

• (Zd) : impédance de la boucle de défaut. Celle-ci dépend


essentiellement de la longueur et de la section du neutre.

Il faut absolument éviter toute rupture de conducteur de


protection (PEN). Les charpentes métalliques, ne
peuvent pas être utilisés comme conducteur de
protection.
18
SCHEMA COMBINE (TNC)-(TNS)

19
le schéma TNC doit toujours être en amont du
schéma TNS. Le conducteur PEN ne doit
comporter aucun dispositif de protection, de
commande ou de sectionnement, il ne doit pas
être commun à plusieurs circuits.

Dans le câblage interne d’une machine (schéma


TNS), le conducteur neutre ne peut pas être
utilisé comme conducteur de protection

20
Avantages du régime de TN.

• Économie sur la réalisation : économie d’un


conducteur en TNC, passage de (PE) dans les
mêmes canalisations que les conducteurs actifs.
• Facilité de maintenance : celle-ci peut être
assurée par un personnel non qualifié.
• Facilité de localisation des défauts, grâce à
une sélectivité correcte entre les protections.
• Facilité d’extension par la présence des
tensions simples et composées (230/400 V) sur
les différents tableaux de l’installation

21
Le schéma TN est de plus en plus utilisé dans les
installations présentant des courants de fuite importants :
ordinateurs, électronique de puissance, grandes cuisines,
etc.
Dans les installations nécessitant des circuits de sécurités
(établissements recevant du public ou immeubles de
grande hauteur), on peut associer
le schéma IT au schéma TN. Les circuits de sécurité
peuvent être alimentés à partir de l’installation générale TN
par un transformateur dont le secondaire est couplé selon
le schéma IT, en respectant les conditions imposées par ce
régime.
Le schéma TN peut être également associé au schéma TT.

22
Exemple d’alimentation combinant TNC – TNS – TT

Le schéma de la page suivante propose trois niveaux


d’alimentation :
• L’alimentation principale, assurée selon le schéma TNC,
il n’y a que quatre fils ;
• La distribution, effectuée également en schéma TNC,
toujours en quatre fils ;
• Des circuits divisionnaires et terminaux qui nécessitent
un schéma TNS avec protection différentielle : en
monophasé trois fils (Ph + N + PE), en triphasé cinq fils (
3 x Ph + N + PE). Dans ce dernier cas, on revient au
schéma TT, avec nécessité d’en respecter les conditions
d’exploitation.

23
24
Neutre IT

Installation permettant la poursuite de l’utilisation


de l’énergie malgré un premier défaut d’isolement
même important (salle d’opération d’hôpital, sécurité
aérienne etc.).
Mais nécessité d’avoir un spécialiste en dépannage
pour supprimer ce défaut très rapidement avant le
déclenchement d’un deuxième défaut qui va
déclencher les protections, de plus ce schéma oblige
la mise en place d’un Contrôleur Permanent
d’Isolement (CPI)

25
Neutre IT

26
• Ce régime offre la possibilité de maintenir
l’exploitation malgré l’apparition d’un défaut.

• La forte impédance de boucle, due à Z, limite


le courant de premier défaut (une des trois
phases en liaison accidentelle avec le sol) et
évite l’apparition d’une tension de contact
dangereuse.

27
Conditions d’exploitation
Il ne peut être employé que dans les installations
alimentées à partir d’un poste de transformation
privé. Le courant de premier défaut ne provoque
pas le fonctionnement du dispositif de protection,
sous réserve qu’il soit suffisamment faible pour
ne pas faire apparaître des tensions de défauts
dangereuses.

Id ≤ Ud/Zn; Zn = Ru + Rn + Z; Ru + Rn <<< Z

28
Conditions d’exploitation
Un contrôleur permanent d’isolement doit signaler
l’apparition de ce premier défaut. En cas de
deuxième défaut (court-circuit entre phases), la
protection doit être assurée par le dispositif de
protection contre les courts-circuits :
• L’installation d’un limiteur de surtension est
obligatoire ;
• La surveillance de l’isolement nécessite un
personnel d’entretien qualifié ;
– L’équipotentialité des masses doit être parfaite.

29
30
Tension de contact indirect : Uc
IV-1 Cas du schéma TT

V0
Id =
RM1 + RN + Rd
31
Tension de contact indirect : Uc
IV-1 Cas du schéma TT

Si Rd = 0 (cas le plus défavorable), et si :


220
RM = 10  et RN = 10  , On a alors : Id 
10  10
 11A

D’où Uc1= RM1.Id = 110 V. Uc = 110 V

Conclusion:
La tension de contact est dangereuse et la
coupure au premier défaut est obligatoire.
32
Tension de contact indirect : Uc
IV-1 Cas du schéma TT

Conditions à remplire:

 Le dispositif de protection doit être capable de


détecter le courant de défaut et l'éliminer dans un
temps inférieur aux temps donnés par les courbes de
sécurité.

 Le courant de défaut étant faible et ne peut être


détecté par le disjoncteur ou par le fusible. On utilise
le disjoncteur différentiel à courant résiduel (DDR).

33
Représentation en triphasé:

ordre i1
Ph1
Ph1 i1 i2
Ph2
Ph2 i3
i2 Ph3
Ph3 iN
i3 N
N iN
récepteur
tore récepteur
RM

Présence de prise de terre des masses est obligatoire


!

34
Seuil de fonctionnement du DDR :

Le seuil de fonctionnement du DDR est appelé IN.

La norme tolère une certaine plage de


fonctionnement des DDR:

non déclenchement
déclenchement déclenchement
ou non
I N I N Id
2

35
Conditions de déclenchement d'un DDR:

Uc = RM.Id

Uc non dangereuse si Uc < UL.

DDR doit déclencher une fois Uc atteint UL.

UL
IΔN <
RM
36
Conditions de déclenchement d'un DDR:

La norme CEI 60755 propose les durées maximales


de déclenchement des dispositifs différentiels destinés
à la protection contre les contacts indirects.

temps de déclenchement
pour
Classe IN 2.IN 5.IN
TA 2s 200 ms 40 ms
TB 5 s 300 ms 150 ms

37
Exemple:

Soit un local dont la tension autorisée est de 50V; le


neutre est relié à la terre par RN = 2 et les masses
sont reliées à la terre par RM =2 .

Est-ce qu'un appareil de classe TA de seuil IN =10A


permet la protection des personnes ?

38
Exemple:
2 conditions à vérifier :

UL
 I ΔN  Ou

 I ΔN 
UL

RM
 RM
 TTC  TLS U  U
 C CP

39
Exemple:
10 A
C1 est vérifiée
On a : IN < UL/RM = 25A

Id = 220/4 = 55A > 5 I N Donc TTC = 40 ms.

La tension de contact permise pendant ce temps


est Ucp = 250V .

C2 est vérifiée
On a Uc = RM Id = 110 V < 250 V

Donc la protection des personnes est assurée


(sensibilité et temps).
40

Vous aimerez peut-être aussi