Vous êtes sur la page 1sur 2

L'enquête par entretiens s'adresse à un nombre de personnes moins important qu'une enquête par

questionnaires et la dimension relationnelle est bien plus présente. L'entretien prend la forme d'une
conversation, plus ou moins dirigée par l'intervieweur, portant sur l'objet de l'étude. L'intervieweur
pose des questions, dont il peut adapter forme, ordre et contenu à l'interviewé.

L'interviewé expose son point de vue alors que l'intervieweur se doit de rester en retrait. En effet,
celui-ci doit pratiquer une écoute attentive et active de l'interviewé, chercher à le comprendre
(position empathique) et ne pas prendre position sur ce qui est dit. Avec adaptabilité et souplesse,
l'entretien représente donc la possibilité de comprendre au-delà des mots, avec le ton de la voix, les
gestes, les temps d'hésitation, etc.

La mise en confiance de l'interviewé et la neutralité bienveillante de l'intervieweur sont essentielles


à la réussite d'un entretien.
L'usage de l'entretien permet :

 de mettre à jour des processus psychologiques, des données descriptives et qualitatives ;


c'est pourquoi il est très employé en recherche qualitative ;

 de recueillir des informations soit sur l'interviewé directement (ses connaissances, ses
opinions, ses comportements), soit sur l'organisation à laquelle il appartient ;

 de recueillir et explorer des jugements directs de valeur (que pensez-vous de…), des
attributions de causalités et de responsabilités (quelles sont, selon vous, les causes de…), les
opinions et croyances (êtes-vous favorable à…) ;

 de tester, étayer ou infirmer des pistes et hypothèses de travail ;

 d'aller plus en profondeur, de prendre en compte les motivations, les raisons qui fondent les
opinions exprimées et d'élargir l'enquête par rapport à ce que l'on avait envisagé au départ.

Par contre, l'entretien ne permet pas de travailler à grande échelle (temps et coûts). C'est pourquoi il
n'est pas le plus adapté pour un recueil d'informations descriptives à visée de généralisation et de
traitement quantitatif. Il faut donc la réserver à l'étude et la compréhension de phénomènes
complexes plutôt qu'à du simple recueil de faits. Il peut également être pertinent quand il s'agit de
tester des préconisations auprès de spécialistes ou des personnes directement concernées par leur
mise en œuvre. De même, l'entretien peut servir à faire émerger des propositions de préconisations.

Comme dans un questionnaire, les questions peuvent porter sur des faits personnels, des faits
concernant d'autres personnes, des faits concernant des choses ou des organisations, des attitudes,
des opinions, des croyances et des connaissances. Pour des exemples de chacune de ces catégories...
L'entretien peut être directif (avec des questions fixes), non-directif (ouvert à partir d'un thème
général) ou encore semi-directif. L'entretien peut être mené individuellement ou avec un groupe
d'interviewés. Pour plus d'informations sur les différents types d'entretien, leurs caractéristiques,
avantages et inconvénients.

Comme pour un questionnaire, il faut identifier au préalable et en fonction de l'opérationnalisation


les sujets à aborder, les informations nécessaires, élaborer les questions et penser à l'analyse qui sera
faite des réponses obtenues. Le choix du type d'entretien déterminera en partie l'élaboration des
questions. La formulation des questions doit respecter certains principes (univocité, précision, etc.)
pour éviter les biais les plus classiques (question orientée, etc.).

Le choix des interviewés doit respecter les règles d'échantillonnage précédemment énoncées (choix
de la population, sources et ressources). Parce que la qualité de l'entretien dépend de la relation de
confiance établie avec l'interviewé, on évitera tout ce qui pourrait marquer trop fortement la
position hiérarchique qui est la vôtre : convocation, entretien dans votre bureau, etc. La conduite de
l'entretien s'appuie sur un guide d'entretien qui permet d'identifier sur quels thèmes il est
nécessaire de relancer l'interviewé afin de couvrir tous les points visés. Des conseils pratiques sont
proposés concernant l'élaboration et l'utilisation du guide d'entretien, les types de relance mais aussi
les modalités d'ouverture et clôture de l'entretien.

Entretien d'un journaliste avec une personne (généralement en vue) qui accepte de répondre, pour
les besoins d'un article ou d'une émission radiophonique ou télévisée, à des questions d'ordre
professionnel ou personnel

Une enquête est une opération qui a pour but la découverte de faits, l'amélioration des
connaissances ou la résolution de doutes et de problèmes. Concrètement, il s'agit d'une recherche
poussée d'informations, avec le but de l'exhaustivité dans la découverte des informations inconnues
au début de l'enquête et parfois la volonté de publication des informations collectées.