Vous êtes sur la page 1sur 118

République Algérienne Démocratique et Populaire.

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.


Scientifique
Université Ahmed Draia Adrar.
Faculté Des Sciences et de Technologies.
Département Des Sciences et Technologie.

Mémoire De Fin D’étude En Vue De L’obtention Du Diplôme :


Master En Génie Civil
Option : Matériaux de construction en Génie Civil
Présenté Par :
BEDRAOUI Abdelaziz
MALKI Othman

THEME
ETUD PHYSIQUE ET MECANIQUE DU BETON A
BASE DES GRANULATS LOCAUX(CIMENT
D'AOULEF)

Soutenu Le 08/07/2019 Devant les membres de jury composé de :

Dr. Djaafari Idriss Univ. Adrar Président.

Dr.Akacem Mustafa Univ. Adrar Examinateur.

Mr. BADA Abdelmalek Univ. Adrar Encadreur.

Année Universitaire 2018-2019


Remerciement
Avant tout nous tenons à remercier ALLAH le tout puissant qui nous a donné la santé,
le courage et la patience pour mener à bien ce travail.

Nous tenons à exprimer nos profondes gratitudes à notre encadreur


Mr. ABD ELDJALIL.M

pour nous avoir guidés tout au long de ce travail. Nous le remercions vivement pour
sa disponibilité de tous les instants et pour ses conseils avisés qui ont rendu ce travail
possible.

Nous remerciement un remerciement spéciale pour Mr le directeur de DTP d'Aoulef .

Nous remerciement le directeur de laboratoire Atelier Régional des Techniques


Sahariennes (ARTS Adrar). Qui nous a ouvrit les portes de son laboratoire pour la
réalisation de nos essais.

Nous remerciement vont à tous les enseignants et l'encadrement de Génie civil de


l’université D’ADRAR sur la qualité des formations, notamment : Mr molay ali, Mr
yaichi A.

Nous tenons à remercier les membres du jury qui ont accepté D’examiner notre
travail, A tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce travail.

Qu’ils trouvent ici l’expression de notre amitié et de notre gratitude


Notations

Notations :

G : granulat.

S : sable.

BF : béton ferme.

BP : béton plastique.

BTP : béton très plastique.

D.G : DREUX-GORISSE (méthode de formulation du beton).

Mou : béton très plastique.

ES : équivalent de sable.

MV : masse volumique (apparente/absolu).

P: la porosité.

LA : los-Angeles.

T: température.

E: dosage de l'eau.

Dmax: dimension de gros grain.

C : dosage de ciment.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
conclusion générale

Résumé de travail :

Le présent travail s'inscrit dans le cadre de l'étude des caractéristiques physique,


mécanique et thermique des composants qui va influant sur la formulation de notre
béton a base des matériaux locaux.

Pour la réalisation de cette étude, premièrement on a fait une série des essais
d'identification de tous les matériaux locaux, puis nous avons fait une étude de la
formulation du béton selon la méthode de Dreux Gourisse, d'une part en base sur la
formule de Belomey et les abaques de Dreux afin que déterminer les dosages de
ciment et l'eau du gâchage,

Et a un but d'amélioration de comportement physico-mécanique de béton a base des


matériaux locaux ( carrier 80 km d'Aoulef, et ciment d'Aoulef et l'eau de la ville
d'Adrar) selon notre besoin on a ajouter d'autre matériaux tels que
l'adjuvant(plastifiant), l'addition minérale(fumé de silice).

Dans un partie de expérimentale (formulation de notre béton), on a fait une


conservation des éprouvettes dans une bague d'eau a une température de 30° C pour
étudier l'effet de la température élève sur les caractéristiques de notre béton.

En fin on a testé la résistance par plusieurs modes pour la validation des résultats
obtenu, d'une part on a mesuré la résistance par une méthode destructif (la presse)et
non destructif (scléromètre), d'autre part on a calculé.

Les mots clés : granulats, gravier, sable, dimensions des granulats, formulation du
béton.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
‫‪conclusion générale‬‬

‫ملخص العمل‪:‬‬

‫العمل الحالي هو جزء من دراسة الخصائص الفيزيائية والميكانيكية والحرارية للمكونات التي ستؤثر على‬
‫صياغة الخرسانة لدينا على أساس المواد المحلية‪.‬‬

‫لتحقيق هذه الدراسة ‪ ،‬أجرينا أوالً سلسلة من اختبارات تحديد الهوية لجميع المواد المحلية ‪ ،‬ثم قمنا بإجراء دراسة‬
‫لصياغة الخرسانة وفقًا لطريقة ‪ ، Dreux Gourisse‬من ناحية واحدة على قاعدة على صيغة ‪Belomey‬‬
‫ومعدادات ‪ Dreux‬بحيث يتم تحديد االسمنت وماء الخلط‪.‬‬

‫وبهدف تحسين السلوك الفيزيائي والميكانيكي للخرسانة على أساس المواد المحلية (على مسافة ‪ 08‬كم من أولف‪،‬‬
‫و اسمنت أولف والمياه من مدينة أدرار) وفقًا لحاجتنا التي أضفناها مواد أخرى مثل المواد المساعدة (الملدنات) ‪،‬‬
‫إضافة المعادن (السيليكا المدخنة‪).‬‬

‫في جزء تجريبي (صياغة الخرسانة لدينا) ‪ ،‬تم حفظ العينات في حلقة مائية عند درجة حرارة ‪ 08‬درجة مئوية‬
‫لدراسة تأثير درجة الحرارة على خصائص الخرسانة لدينا‪.‬‬

‫أخيرا ً ‪ ،‬قمنا باختبار المقاومة بعدة طرق للتحقق من النتائج التي تم الحصول عليها ‪ ،‬من ناحية قمنا بقياس‬
‫المقاومة بطريقة مدمرة (الصحافة) وغير مدمرة (مقياس الصالبة) ‪ ،‬من ناحية أخرى قمنا بحسابها‪.‬‬

‫الكلمات المفتاحية‪ :‬الركام ‪ ،‬الحصى ‪ ،‬الرمال ‪ ،‬الحجم الكلي ‪ ،‬التركيبة الخرسانية‪.‬‬

‫‪Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).‬‬
Introduction générale

Introduction générale :

Le béton est un matériau de construction le plus utilisé au monde pour les réalisations des
ouvrages en Génie Civil. La fabrication d'un béton ordinaire, à partir de trois composants
essentiels sont l’eau de gâchage, le ciment, le granulat, l'adjuvant et l'addition minérale peuvent
améliorer certaines caractéristiques du béton frais ou durci. Dans ce travail on va présenter
l’étude bibliographique, généralité sur le béton et ses composants et le quelque travail de
recherche précédente sur le sujet utilisation les matériaux locaux de la région wilaya d ADRAR.
Notre travail est basé sur les matériaux locaux de la wilaya d'Adrar proviennent de la
région Aoulef. nous choisissons ce qui n'a pas étudié auparavant, ces granulats Sont des
matériaux concassés et sable de dune de la même région, le ciment utilisé est un Ciment Portland
Composé CPJ – CEM II/A- 42.5 la première cimenterie au sud d'Algérie en provenance de la
cimenterie STG commune (d’Aoulef); l'eau de gâchage Un robinet d'eau d'Adrar et
l’addition minérale utilisé la fumée de silice et l'adjuvant plastifiants.
Nous avons procédé dans un premier temps à des essais de caractérisation de matériaux utilisés
dans le laboratoire génie civil LMDC. Département ST, à l’université d’Adrar. (caractérisation de
ciment, de sable, de gravier et de l'eau de gâchage).
Dans cette phase, on va présenter la méthode que détermine la composition des différents types de
béton, en utilise dans cette étude par la méthode de formulation de DREUX-GORISSE Pour
déterminer les dosages optimaux de constituants (eau E, ciment C, sable S, et gravier G). Ensuite
en va entamer l'étude de mélange les composants de nos bétons pour caractériser les propriétés
des différents bétons, «la densité humide et sèche, Affaissement, Étalement, résistance
mécanique, ... ». Cette étude a été faite selon les substituions de l'utilisation de deux sables, et des
dimensions maximales du granulat, et de l'ouvrabilité.
Cette formulation est basée sur un granulat de site d’Aoulef à 250 km de sud d’Adrar, notre étude
est classée de 12 projets de bétons, et chaque Projet est contient de trois 3 bétons (béton témoin,
béton adjuvanté, béton avec adjuvant et addition minéral), cette étude sera réalisée sur 108 testes
de 36 bétons. Notre objectif est de chercher la composition optimale du béton à base de ce
granulat caractérisé par une ouvrabilité ciblé (ferme, plastique, très plastique) pour une résistance
mécanique à la compression souhaité par méthodes destructives ou non-destructives.
Dans cette partie, nous allons présenter les travaux et les résultats expérimentaux des tests réalisés
sur les différents états de bétons. Nous avons abordé l’analyse le paramètre qui caractérise le
comportement physique du béton à l'état frais est la consistance présentée par l'affaissement pour

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
Introduction générale

avoir une idée sur l'ouvrabilité de notre bétons. Et le comportement mécanique est caractérisé par
la résistance mécanique à la compression comme un paramètre à l'état durci.
Pour les deux comportements interpréteront les Résultats obtenus sur le béton de notre région
d'Aoulef – Adrar.
L'objectif de ce travail est l'étude de l'effluence de la température sur notre béton, et l'obtenir de
dosage optimal des granulats locaux et la formulation meilleur qui donne le bon résultat de la
résistance mécanique..
La première partie présente :
- Le Chapitre I est consacré à l'étude bibliographique et les études précédentes dans la même sens.
- Le chapitre II est consacré à l'étude de caractérisation des matériaux (ciment, sable, gravier et
l'eau).
La deuxième partie présente :
- Le chapitre III est consacré à l'étude de caractérisation des matériaux (ciment, sable, gravier et
l'eau).
- Le chapitre IV est consacré à l'étude expérimentale de formulation du béton et les résultats,
analyse et interprétations..

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
Chapitre I
Chapitre 1 Etude bibliographique

I. Introduction :
Le béton est un matériau de construction le plus utilisé au monde pour les réalisations
des ouvrages en Génie Civil. Fabriqué à partir de trois composants de base d’un béton
ordinaire sont L’eau et le ciment,les granulats, les adjuvants et les additions peuvent
améliorer certaines caractéristiques du béton frais ou durci. Dans ce chapitre on va présenter
en l’étude bibliographique généralité sur le béton et ses composants et le quelque travail de
recherche précédente sur le sujet utilisation les matériaux locaux de la région wilaya
d’ADRAR.

I.1.Béton:

I.1. 1.Définition :
Le béton est un matériau composite. Il est constitué de plusieurs matériaux différents,
qui deviennent homogènes entre eux, soit à la mise en œuvre (béton frais), soit après
durcissement (béton durci). Ses composants sont déterminés dans des proportions étudiées
afin d’obtenir des propriétés souhaitées telles que la résistance mécanique et la consistance et
la durabilité. [01]

I.2. Composants du béton:

I.2.1 Ciment :
Le Ciment est un liant hydraulique. Et un produit moulu du refroidissement du clinker
qui contient un mélange de silicates et d’aluminates de calcium c’est-à-dire une matière
inorganique finement moulue qui, gâchée avec de l’eau, forme une pâte qui fait prise et durcit
par suite de réactions et processus d’hydratation et qui, après durcissement, conserve sa
Résistance autre propret et sa même sous l’eau. [02]

Le Ciment utilisé dans notre étude ciment portland composé CEM II/A-L 42,5N locaux
commune de la cimenterie d’ (D’AOLUF d’ wilaya d’Adrar). La cimenterie contribue à
réduire la facture d'importation de cette matière première importante et à faire de
l'autosuffisance locale l'un des objectifs de la stratégie nationale algérienne.

Figure I.1 : Sac de CEM II/A-L 42,5N –STG. AOULEF- ADRAR

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 1
Chapitre 1 Etude bibliographique

I.2.2 Granulats :
On appelle « granulats » les matériaux inertes, graviers ou cailloux qui entrent dans la
composition des bétons ou en définis comme l ensemble des grains inertes compris entre

0 mm et 125 mm (sable, graviers et cailloux) dont l origine peut être naturel ou artificiel

[NF P15-010] et Notre région Produit de granulat DMAX=25mm. [01]

I.2.3 L’eau :
L'eau, dite eau de gâchage, doit présenter les propriétés d'une eau potable.

I.2 .4 L’adjuvant : Norme (NF EN 934-2) :


L’adjuvant est un produit incorporé au moment du malaxage du béton à un dosage
inférieur ou égal à 5 % en masse du poids de ciment du béton, pour modifier les propriétés du
mélange à l’état frais ou à l’état durci. [01]

Chaque adjuvant est défini par une fonction principale et une seule.

I.2.4.1 Utilisation d’adjuvant Plastifiants :


Notre étude va utiliser cet adjuvent selon Adjuvants Plastifiants qui, sans modifier la
consistance, permettent de réduire la teneur en eau du béton donné, ou qui, sans modifier la
teneur en eau, en augmentent l’affaissement et l’étalement, ou qui produisent les deux effets à
la fois. [15]

I.2.4.1.1 Mode d’emploi :

Produits introduits dans l’eau de gâchage. Dosage indicatif : 0,15 à 0,4% selon le but
recherché. 0,6 à 1,2% pour les «multi-dosages» selon les effets secondaires. [15]

Figure I.2 : Le mode d’action de plastifiant.[15]

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 2
Chapitre 1 Etude bibliographique

Tableau I.1 : L’Effets de l’adjuvant (plastifiant) sur béton.[15]


Effets sur le béton à l’état frais Effets sur le béton à l’état durci
Amélioration de l’ouvrabilité Diminution de la porosité
Diminution du ressuage Augmentation de la durabilité
Diminution de la ségrégation Amélioration de la cohésion
ciment/granulats

I.2.5 additions minérales :


Différentes additions peuvent être mélangées au ciment pour modifier les propriétés du
béton frais ou durci.

I.2.5.1 Utilisation d’Addition minérale la fumée de silice :


Notre étude va utiliser cet Additions minérales fumée de silice pour Améliore efficacité
du ciment sous-produit de l’industrie du silicium et des alliages de Ferro-silicium. Ces
produits sont fabriqués dans un four à arc, en réduisant le quartz par un apport approprié de
carbone, à une température d’environ 2000 °C. La fumée de silice est extraite en surface du
four de réduction par des ventilateurs principaux et résulte de la condensation du gaz sio,
intermédiaire réactionnel du procédé de carbo-réduction. Elle est ensuite récupérée et filtrée
dans un filtre à manches, avant d’être densifiée pour en faciliter la manipulation. [05]

La fumée de silice est initialement produite sous forme de poudre grise, non-densifiée et
Principalement composée de particules ultrafines. Ces particules contiennent au moins 85 à
98% de silice SiO2 amorphe et se présentent sous la forme de microsphères vitreuses dont le
diamètre moyen se situe entre 0,1 et 0,2 µm , Leur surface spécifique varie entre 13 000 et
30000 m2/kg , et leur densité se situe entre 2,00 et 2,25g/cm[03]

Figure I.3 : sac de fumée de silice

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 3
Chapitre 1 Etude bibliographique

I.2.5.2 Détermination du dosage minimal en ciment Cmin, add, en cas d’utilisation


d’addition : [03]

A- Cas de la fumée de silice : Cmin, add≥Cmin-k.FS.

B- Cas du laitier : Cmin,add≥Cmin-(k.Cmin-200) en kg/m3.

Cmin,add :Dosage minimal en ciment en cas d’utilisation d’une addition (kg/m3).

Cmin : Dosage minimal en ciment selon exigences relatives à la composition des bétons des
sortes

A a G et P1 a P4 (kg/m3).

K : Coefficient k de l’addition de type II.

FS : Dosage en fumée de silice (kg/m3).


I.3 Cimenterie STG :

Cimenterie de production de ciment STG locaux commune (D'Aoulef wilaya d’Adrar)


La première cimenterie au sud l’Algérie du Complexe Hamel Sidi Musa .située à 270
kilomètres à l'est de l'Adrar, la production de 1,5 million de tonnes par an dans un premier
temps. Il a été lancé et est entré dans la phase de commercialisation 17/12/2017 Avec un taux
de production de 2000 sacs par heure. Exporter vers l'étranger Surtout pour les pays africains
adjacent à la suffisance locale et régionale dans la région du Grand Sud. [1]

Figure I.1 : Sac de CEM II/A-L 42,5N –STG. AOULEF- ADRAR

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 4
Chapitre 1 Etude bibliographique

I.4 La composition du béton :


Pour composé un béton suivant des données indispensables pour obtenus des
caractéristiques souhaitées. Il est nécessaire d’utiliser certaine méthodes de la composition du
béton.

Notre étude va utiliser la méthode de formulation de Dreux-Gorisse pour déterminer les


quantités optimales de matériaux (eau. ciment. Grave. Sable).

Figure I.5 : composition du béton [3]

I.4.1 Méthode DREUX-GORISSE :


C’est une méthode pratique qui simplifie et rend la formulation du béton plus
pragmatique. elle consiste à rechercher conjointement la résistance à la compression et
l’ouvrabilité désirée à partir des données de base essentielles pour la formulation du béton
telles que la dimension des granulats(D).

La méthode de formulation de DREUX-GORISSE permet de déterminer les quantités


optimales de matériaux (Eau E, ciment C, sable S, gravillon g et gravier G) nécessaires à la
confection d’un mètre cube de béton conformément au cahier des charges. [12]

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 5
Chapitre 1 Etude bibliographique

I.4.1.1 Méthodologie d’étude :


Utilisation de la méthode de DREUX – GORISSE pour la détermination de la
composition du béton.

 Conditions de mise en œuvre.


 Détermination de la dimension du gros grain Dmax.
 Détermination du dosage en éléments fin (Ciment).
 Détermination du dosage en eau.
 Contrôle des qualités de granulat (sable).
 Tracé de la courbe granulométrique de référence OAB.
 Tracé de la ligne de partage des courbes granulométrique.

 Détermination du dosage du granulat (Sable, Gravier, etc...).


 Densité théorique du béton frais.
 Correction (d’après DREUX). [3]

I.5 Classification de béton :


I.5.1 Leur masse volumique :
Selon la classification européenne, il y a trois classes de béton qui représentées donne
tableau I.3

Tableau I.2 : Types de béton en fonction de leur masse volumique [2].


Types de béton Béton léger Béton normal Béton lourd

Masse volumique (kg/m3) De 800 à 2000 De 2000 à 2600 Supérieure à 2600


I.5.2 Leur granularité :

Tableau I.3: Classification se fait en fonction de la dimension maximale Des


granulats Dmax [04].
Classes du béton Dimension maximale des granulats Dmax
Béton fin 8 ≤ Dmax<16mm
Béton moyen 16 ≤ Dmax< 31.5mm
Béton gros 31.5 ≤ Dmax < 63

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 6
Chapitre 1 Etude bibliographique

I.5.3 Leur consistance (cône d’ABRAMS):


Elle est définie en utilisant le cône D’ABRAMS, et on obtient les cinq classes suivantes :

Tableau I.4 : Types de béton en fonction de leur consistance [07].


Affaissement (Aff.) en cm Classe des bétons
0à2 Très ferme
3à5 ferme
6à9 plastique
10 à 13 mou
>14 Très mou

I.6 Propriétés du béton:

Le béton doit être considéré sous deux aspects :


I.6.1 béton frais :

Mélange de matériaux solides en suspension dans l’eau, se trouve en état foisonné à la


sortie des appareils de malaxage et en état compacté après sa mise en œuvre dans son coffrage.
I.6.1.1 Ouvrabilité de béton :

Pour mesure l ouvrabilité de béton en utilise plusieurs matériel ou appareils.

I.6.1.2 Cône D’ABRAMS :(Affaissement) :

L’essai d’affaissement au cône D’ABRAMS est réalisé suivant les prescriptions


de la norme [NF EN 12350-2 1999]. Il permet de déterminer la consistance d’un béton
frais en mesurant l’affaissement « h » qui n’est autre que la différence entre la hauteur
du moule conique utilisé et le point le plus haut du corps d’épreuve affaissée. Comme
montre la figure I.6[03]

Figure I.6: Essai mesure de l’affaissement au cône d’Abrams. [14]

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 7
Chapitre 1 Etude bibliographique

Figure I.7 : Essai Mesure de l’affaissement au cône D’Abrams. [03]

Figure I.8: ProprietiesDu béton frais. [14]

I.6.1.3 Table vibrante (étalement) :

Permet de déterminer la consistance d’un béton frais en mesure l’étalement, La Norme


(NF EN 2063) en classe l’étalement du béton six groupes. [03]

Tableau I.5: Propriété du béton en fonction l étalement [03]


Classe Étalement en (mm) Propriété du béton
F1 ≤ 340 Ferme
F2 Plastique
F3 Mou
F4 Très mou
F5 Fluide
F6 Très fluide

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 8
Chapitre 1 Etude bibliographique

I.6.1.4 Masse volumique du béton frais : [16]


On mesure la masse volumique du béton frais à l’aide d’un récipient étanche à l’eau et
suffisamment rigide.est calculée en kg/m3 lors de chaque coulage conformément à la
réglementation en vigueur [NF EN 12350-6 1999].
On mesure la masse volumique du béton frais .Le béton est mis en place dans le récipient et
vibré à l’aide d’une aiguille vibrante, une table vibrante ou un serrage manuel en utilisant une
barre ou tige de piquage, après un arasement approprié. Le récipient et son contenu doivent
être pesés afin de déterminer la masse

Formule de masse volumique du béton frais : ρ =M2 – M1 / V.

ρ: est la masse volumique du béton frais (kg/m3).

M1: est la masse du récipient (kg).

M2: est la masse du récipient plus la masse du béton contenu dans le récipient(kg).

I.6.2 Propriétés du béton durci :

I.6.2.1 La Masse Volumique a L’état durci : [11]

On à déterminer la masse volumique après avoir retiré les éprouvettes des bacs et
les avoir laissé à l’air libre pendant 20 minutes pour séchage.

La masse volumique de béton a l’état par la relation suivant : ρ = M /V Avec :


M : la masse de l’éprouvette.
V : volume de l’éprouvette.

I.6.2.2 Résistance à la compression : [12]


Un béton à l'état durci est défini par la valeur de sa résistance caractéristique à la
compression à 28 jours fc28. La résistance à la compression du béton est mesurée par la
charge conduisant à l’écrasement par compression axiale d’une éprouvette cylindrique de 16
cm de diamètre et de 32 cm de hauteur. Les éprouvettes sont chargées jusqu'à rupture dans
une machine pour essai de compression, La charge maximale atteinte est enregistrée et la
résistance en compression calculée.

La résistance à la compression est donnée par l'équation suivante : = /

- : résistance en compression, exprimée en méga pascal (N/mm2).

- : charge maximale, exprimée en(N).

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 9
Chapitre 1 Etude bibliographique

- : l'aire de la section de l'éprouvette sur laquelle la force de compression est appliquée,


calculée à partir de la dimension nominale de l’éprouvette.

Figure I.9 : Machine d’écrasement.

Figure I.10 : l'essai d’écrasement au laboratoire ‘A.R.T.S’

Etude physique, mécanique et thermique du béton à base de granulats locaux (ciment et granulat d'Aoulef). Page 10
Chapitre 1 Etude Bibliographique

I.7 Résultats des travaux précédents de 2011 a’ 2017:


Notre travail est basé sur plusieurs travaux de recherche précédents étude. Chacune
travaux en utilise matériaux locaux de région wilaya d’Adrar. Le travail du recherche
précédente sur base suivant «Yousfi SAMIRA et Mounir -Belhadj et YAICHI Abdelkrim -
YOUSFI FEYZA et HARIZI FATIHA » Le sujet de recherche sur lequel nous travaillons fait
partie de la recherche globale sur les matériaux locaux.

I.7.1 Travaux de F. YOUSFI 2014: [05]

En 2014 une étude précisé sur la granularité et leur influence sur la résistance
mécanique d'un béton ordinaire par en Utilisation matériaux locaux d wilayas d’Adrar. En
étude quelles sont les classes granulaires suffisant pour une granularité uniforme et continue,
et est-ce que la distribution du granulat donnée une influence sur la résistance mécanique du
béton en utilisation la Méthode de Dreux– GORSSIE permettre déterminerons les résistances
en compression a 28j. Le projet Comme suit :
Béton1:Sable de dune de Mragune;Gravier concassé de carrière OUINA.
Béton2 : sable de dune de MELOUKA Gravier concassé de carrière KOUSSANE.
Béton3: sable roulé d'OUED OUTOUL gravier 8/15 et 15/25 de carrière Targui.
Béton4: sable dune et gravier concassé la région OUAINA.
Béton5:sable roulé de MIMOUN gravier concassé de carrière KOUSSAN.
Béton6: sable roulé d'IGOSTON gravier de carrière EURL ASSIBAT.
Béton7: sable roulé d'OUED TAZROK gravier de carrière EURL ASSIBAT.
Béton8: sable dune OUAINA et gravier concassé de carrière KOUSSANE.
Béton9: sable dune OUAINA et gravier concassé de carrière KOUSSANE.
Béton10: sable de dune de COUSSAN gravier KOUSSANE.

-Les Résultats de compositions et la résistance des différents types du béton sur le Tableau I.6

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 11
Chapitre 1 Etude Bibliographique

Tableau I.6 : Résultats de dosages de composants et les caractéristiques de béton [08].


Béton Dosages de composants Caractéristiques de béton
Béton C S G 3/8 G 8/15 G15/25 EAU E/C A RC28J
(kg) (kg) (kg) (kg) (L) (cm) (MPa)
B1 350 709,8 529,8 540,3 197,36 0,44 9 33,3
B2 350 608 813 426 199 0,57 8 27,5
B3 350 679 443 772 183 0,51 9 33,02
B4 350 699,06 1037,38 170,76 0,49 8,5 26,27
B5 350 699,87 997,55 213 0,6 9 30,39
B6 350 581 413 339 486 206 0,6 8,5 30,55
B7 350 710 211 1046 185 0,6 8,5 32,86
B8 350 439 417 410 555 195 0 ,55 8,5 32,32
B9 350 520 421 406 475 194 0 ,55 9 28,62
B10 350 867 930 203 203 0,58 8,7 28,26

I.7.2 Travaux de MOUNIR et M. BELHADJ 2015 : [06]


En 2015une étude de L’influence des matériaux locaux et de ciment de haut fourneau
sur la résistance mécanique de béton par en Utilisation matériaux locaux d’wilaya d’Adrar et
Méthode de la formulation du béton: Méthode de DREUX –GORISSE permettre
déterminerons les résistances en compression a 28j l étude sur (béton+Adjuvent).

Béton1 : Sable concassé et gravier du Carrière OUAINA.


Béton2 : Sable concassé et gravie du Carrière OUAINA.
Béton3: Sable concassé et gravier du KOUSSANE.
Béton4: Sable dune et gravier concassé du KOUSSANE.
Les Résultats de compositions et la résistance des différents types du béton sur le Tableau I.7

Tableau I.7 : Dosages de composants et les caractéristiques de béton [09].


Béton Dosages de composants Caractéristiques de béton
Béton C ADJ S G 3/8 G 8/15 G 15/25 EAU E/C A RC28J (MPa)
(Kg) (Kg) (kg) (kg) (kg) (kg) (L) (cm)

B1 400 4,8 582.72 156.44 101.07 845.79 184,33 0 ,46 7 38,76


B2 400 4,8 715,92 295.48 673.96 173.91 0 ,46 7 24,89
B3 400 4,8 482,83 290,91 356,62 572,87 183,33 0 ,46 7 24,83
B4 400 4,8 428,73 262,16 384,82 676,85 183,33 0 ,46 7 30,07

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 12
Chapitre 1 Etude Bibliographique

I.7.3 Travaux de A. YAICHI 2017: [7]

Notre travail est basé sur l'influence de la granularité sur la résistance mécanique du
béton (à la compression) en utilisation matériaux locaux wilaya d’Adrar et Méthode de la
formulation du béton Méthode de DREUX –GORISSE permettre déterminerons les
résistances en compression a 28j l étude sur (béton + ADJUVANT) .Le projet Comme suit :

Béton1: Sable normalisé et gravier concassé REGGANE.

Béton2: Sable OUAJDA et gravier concassé REGGANE

Béton3: Sable Ksar KADOUR (TIMIMOUN) et gravier concassé REGGANE.

Béton4: Sable OULED AISSA (CHEROUINE) et gravier concassé REGGANE.

Béton5: Sable METARFA et gravier concassé REGGANE.

Béton6: Sable NFISSE (REGGANE) et gravier concassé REGGANE.

Béton7: Sable OULEF et gravier 3/8, 8/15 et 15/25 concassé REGGANE.

Béton8: Sable Sali et gravier 3/8, 8/15 et 15/25 concassé REGGANE.

Béton9: Sable BAKHELLA (Bouda) et gravier concassé REGGANE.

Les résultats de compositions et la résistance des différents types du béton sur le tableau I.8

Tableau I.8 : Compositions des différents types du béton [7].


Béton Dosages de composants Caractéristiques de béton
Béton C S G 3/8 G 8/15 G15/25 EAU E/C A RC28J
(kg) (kg) (kg) (kg) (L) (cm) (MPa)
B1 350 709,8 529,8 540,3 197,36 0,44 9 33,3
B2 350 608 813 426 199 0,57 8 27,5
B3 350 679 443 772 183 0,51 9 33,02
B4 350 699,06 1037,38 170,76 0,49 8,5 26,27
B5 350 699,87 997,55 213 0,6 9 30,39
B6 350 581 413 339 486 206 0,6 8,5 30,55
B7 350 710 211 1046 185 0,6 8,5 32,86
B8 350 439 417 410 555 195 0 ,55 8,5 32,32
B9 350 520 421 406 475 194 0 ,55 9 28,62

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 13
Chapitre 1 Etude Bibliographique

I.7.4 Travaux de F. YOUSFI et F. HARIZI 2011: [5]


En 2011une étude d’un béton AUTOPLAÇANT par en utilisation matériaux locaux
wilaya d’Adrar. Les résultats de compositions et la résistance des différents types du béton sur
le tableau I.9.

Tableau I.9 : Compositions des différents types du béton [5].


Désignation des bétons

COMPOSANTS BAP1 BAP2 BAP3 BAP4

(%) (kg/m3) (%) (kg/m3) (%) (kg/m3) (%) (kg/m3)

Ciment CEM I 16.40 7.06 16.40 5.07 16.40 5.07 16.40 5.07
Sable Bouda 35.28 16.35 35.28 10.90 35.28 10.90 35.28 10.90
G15/25 23.41 10.85 23.41 7.23 23.41 7.23 23.41 7.23

G 8/15 24.92 11.55 24.92 7.70 24.92 7.70 24.92 7.70

Super-plastifiant 1 0.0706 1,5 0.015 2 0,1014 3 0,152


Eau 5.00 L 3,33L 3,33L 3,33L
G/S 1.37 1.37 1.37 1.37
E/C 0.66 0.66 0.66 0.66
Rc 28j (MPa) 30.23 30,39 18,59 17,30

I.7.4 Travaux de Aaroussi.N :2018: [1]

Les résultants d'Etude de Béton Ordinaire :

Tableau I.10 : les resultats du béton ordinaire [12].


Caractéristiques B1SN B1SD B7SD B1SC B7SC
Ouvrabilité (cm) Affaissement Souhaitée 8 3,5 10 6 11
Affaissement Réale 8 3,5 10 6 11
Etalement 51 74,00 55 66 62
Densité béton frais Théorique 2,43 2,44 2,36 2,40 2,43
(g/cm3) Réale 2,40 2,42 2,40 2,45 2,45
Densité béton durci Béton Frais 2,40 2,42 2,40 2,45 2,45
(g/cm3) Béton durci 2,30 2,25 2,22 2,40 2,33
Rc28j (MPa) Non destructifs 36 35 29 25 25
destructifs 44,38 28.53 27.85 26,73 28 ,68
MF 2,6 1,17 1,17 3,56 3,56
E/C E/L 2,18 2,18 2,18 2,18 2,18
G/S 2,41 3,26 3,26 1,59 1,63

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 14
Chapitre 1 Etude Bibliographique

I.8 Conclusion:

Les différents travaux de recherche précédente contribuée à l'augmentation de la base


de connaissances sur la composition de béton et la déterminer les quantités optimales de
matériaux (eau E, ciment C, sable S, et gravier G) nécessaires et sa formulation de béton
conformément aux mécanismes disponibles et aux conditions climatiques de la région et le
matériaux locaux, Sur la base des résultats obtenus par des recherches travaux de recherche
précédente, Nous avent continuer cette recherche sur les matériaux locaux de wilaya d'Adrar
proviennent de la région AOULEF.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 15
Chapitre II
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II. Introduction :
Notre travail est base sur les matériaux locaux de wilaya d'Adrar proviennent de la région
Aoulef nous choisissons ce qui n'a pas étudié auparavant, ces granulats Sont des matériaux
concassés et sable de dune de la même région ; le ciment utilisé est un Ciment Portland Composé
CPJ – CEM II/A- 42.5 la première cimenterie au sud l’Algérie en provenance de la cimenterie
STG commune (d’Aoulef); L'eau de gâchage Un robinet d'eau d'Adrar et l’addition minérales
utilisé la fumée de silice et l'adjuvant plastifiants SIKAPLAST HP+ 40.
Nous avons procédé dans un premier temps à des essais de caractérisation de matériaux
utilisés dans laboratoire génie civil. Département ST l’université d’Adrar.
II.1 Caractéristiques des L’eau de gâchage utilisé: norme (NF EN 206-1).
L’eau de gâchage utilisé en eau potable de robinet au laboratoire génie civil.
Département ST l’université d’Adrar
Analyse chimique et minéralogique du l’eau ou niveau de laboratoire NRAH
D’ADRAR.
Tableau d’Analyse chimique et minéralogique de l’eau (ANNEXE 7).
Tableau II.1 : Analyse chimique de l’eau.
Minéralisation globale (mg/l) Résultats Normes de potabilité
Ca++ 60 200,00
Cl- 160 500,00
So4-- 220 400,00
HCO3- 131 -
CO3-- 0 -
SiO2 8 ,00 -

Interprétation :
D'après les résultats de cette Analyse chimique et minéralogique et la norme de potabilité :
Eau minéralisée de bonne qualité physico-chimique le prélèvement a été faite. Et
acceptable Pour l’Eau de gâchage de bétons.
II.2 Caractéristiques physiques de ciment utilisé:
Le ciment utilisé dans notre étude ciment CEM II/A-L 42 ,5 N la cimenterie commune
d’ (Aoulef wilaya d’Adrar).
Le produit a comme identification et les caractéristiques suivantes:
A- Identification : CEM II/A-L 42 ,5 N.
B- Composition : 80 à 94 % de Clinker et 7 à 20 % d’ajouts.

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 16
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II.2.1 Essai masses volumiques des ciments: EN P (18-558).


L’objectif de cet essai est de déterminer Les masses volumiques de ciment en utilisés
Pycnomètre à de 250 cm3 et Un liquide non réactif avec le ciment (mazote). Conformément la
norme NF P( 18-558).Les résultats de l’essai résumés dans Le tableau II. 2.

Figure II.1 : Masse de ciment et pycnomètre vide et pycnomètre rempli de Mazoute


Tableau II. 2 : Résultats de masses volumiques de ciment CEM II/A-L 42 ,5 N.
pycnomètre pycnomètre Masse de Pycnometre Masses Moyen
vide(g) rempli ciment(g) rempli de Volumiques de MVabs
de Mazoute mazoute et ciment (g/ml) De ciment
(ml) ciment(ml) (g/ml)
33.80 76.31 12 83.9 3.00
34,56 76,28 12 83.4 2,99 3
34,56 76,32 12 83.9 3,1

Interprétation :
D'après les résultats de trois essai on calcule la moyen de valeur obtenir, la masses
volumiques absolu du ciment (3.00 g/ml.).
II.2.2 L’essai de consistance : norme (EN 196-3).
L’essai de consistance permet de déterminer la de consistance normale de la pâte de
ciment et quantité d’eau nécessaire pour gâcher un liant pour avoir un pate normale
plastique. Cette dernière a été mesurée par la sonde de Vicat conformément aux prescriptions
de la norme NF EN 196-3.

Figure II.2 : Malaxage de machine et appareil Vicat.

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 17
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

Tabule II.3 : Résultats de l’essai de consistance ciment CEM II/A-L 42 ,5 N


N° Ciment EAU E/C L’indication de l’appareil
(g) (g) (d) en (mm)
1 400 108 0,27 4,00
2 400 116 0,29 4,53
3 400 124 0,31 5,73
4 400 132 0.33 6,00

Interpretation des Résultats:


D'après les résultats de cette essai on constater que :
La consistance normale de la pâte de ciment.est la quantité d’eau nécessaire pour avoir
une pate normale plastique rapport E/C=0.33.
II.2.3 Essai de prise du ciment : norme (EN 196-3).
L’objectif de cet essai est déterminé le temps de début et fin de prise de ciment sur pâte à
consistance normalisée à l’aide d’un appareil classique de Vicat. - Les Résultats obtenue
chaque 10 minute à partir de (8 :40).
Tableau II. 4 : Temps de début et fin de prise.
Temps (min) 8:40 9:25 10:55 11:25 12:25 13:25 14:25 15:25
D 0 0 1 2 33 36 37.5 40

Figure II.3 : Malaxage et appareil Vicat essai (début et Fin de pris).


Interprétation des résultats :
-D'après les résultats de cette essai on obtenue:
Tableau II.5 : Temps de début et Fin de prise de ciment CEM II/A-L 42 ,5 N.
Caractéristiques Unités (h) Norme
Début de prise 2h15 NF EN 196-3
Fin de prise 6h45 NF EN 196-3

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 18
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II.2.4 Essai sur mortier : norme(EN 196-1).


L’objectif de cet essai sur le mortier normal définir certaines caractéristiques des
ciments et notamment la résistance à la compression. Ce mortier est réalisé conformément la
norme(EN 196-1).
II.2.4 .1 Mise en œuvre :
Est un mortier qui sert à -Mélanger sable normalisé avec le ciment à tester et l’eau dans
les proportions suivantes :
A-éprouvettes en mortier de dimensions (4×4×16) cm3 et T=20°C.
B-nous avons faire six éprouvettes en mortier de ciment (4×4×16) cm3
C- trois éprouvettes conservées dans l’eau, T=20°C pendant 28j
D-trois éprouvettes conservées à l’air, T≥20°C pendant 28j
Tableau II.6 : Essai sur mortier normal
matériau Ciment sable normalisé Eau E/C
Unité (g) 450 1350 225 0.5

Figure II.4 : Essai sur mortier normal .

Analyse et résultats
Les résultats de Caractéristiques mécanique sur mortier normal nous avons fait visite de
cimenterie d'Aoulef pour identification de Caractéristiques mécanique Les résultats
donnent le tableau II.7.
Tableau II.7 : Caractéristiques mécanique du CEM II/A- 42,5.

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 19
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II.2.5 Analyse chimique et minéralogique du ciment :


L'analyse chimique et minéralogique du ciment CEM II/A- 42,5 est établée au par
laboratoire de cimenterie.
Les résultats sont regroupés dans les tableaux Suivants :
Tableau II.8 : Composition chimique du CEM II/A- 42,5.
Éléments SiO2 AL2O3 Fe2O3 CaO MgO CL
pourcentage % 24,17 5,98 3,41 68,8 1,72 0,052

Tableau II.9 : Caractéristiques minéralogique du CEM II/A- 42,5.


C3S C2S C3A C4AF
Éléments
3CaOSiO2 2CaOSiO2 3CaAl2O3 4CaOAl2O3Fe2O3
Teneur % 10,02 31,74 49,76 8,48

Interprétation des résultats:


Les masses volumiques (absolue) du ciment utilisé sont inclues dans l intervalle imposé
par la norme NA 231 [Normes Algériennes, 1992].Compris entre 2900 – 3150 kg/m3.La
consistance obtenue est conforme à la norme NF EN 196-3 où les valeurs sont Généralement
comprises entre 26 et 33%. De même, un temps de prise minimal de 60 Minutes est prescrit
par la norme NF P 15-301 pour les ciments de classe 42,5.

II .3. Granula :
II.3.1. Origine:
les granulats utilisés de la région Aoulef Situé au sud d'Adrar ce choix est dicté par le
fait que cette carrière approvisionne principalement la région de part son importance en
production et la classes granulaires des gravillons de classes (0/3 ;3/8 ;8/15 ;15/25) et sable
dune le même région.

Figure II. 5: G ranulats la région de aoulef .


II .4 . Sable :

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 20
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II .4.1. Caractéristiques physiques de sable:


II .4.1.1. Analyse granulométrique : norme (EN 933-2).
La granulométrie est la caractéristique physique essentielle pour l’identification des
matériaux puisqu’elle permet de déterminer la répartition des grains suivant leur grosseur.
L’analyse granulométrique effectuée au niveau du laboratoire (MDC) d’université
d’Adrar.
Tableaux II.10 : Analyse granulométrique du(sable dune et sable Normalise et sable carrière).
Tamis(mm) sable dune(g) sable Normalise (g) sable carrière (g)
6,3 100
5 99.58
4 97.25
2,5 100 84.06
2 99,7 71.34
1,6 93,74 61.66
1,25 100 72,75 56.44
0,63 77.11 37,21 38.44
0,5 50.11 32,23 36.92
0,315 13.52 23,79 32.27
0,2 3.63 10,39 26.96
0,16 2 5,38 21.92
0,08 , 0.45 0,07 7.74
0,063 0 0 0

Figure II.6: courbe granulométrique des sable utilisée (sable de dune et sable Normalise et
sable de carrière ).

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 21
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II .4.1.2 Masse volumique apparente : norme (EN 18-554)


La masse volumique apparente : d'un matériau est la masse volumique d'un mètre cube
du matériau pris en tas, comprenant à la fois des vides perméables et imperméables de la
particule ainsi que les vides entre particules. [12]
L objectifs d’essai pour déterminer la la masse volumique apparente de sable. Les
résultats de l essai masse volumique apparente résumés dans le tableau II. 11.

Figure II.7 : Masse échantillon +moule et Masse moule vide.


II .4.1.2.1 La masse volumique apparente est –Application :

ρapp = M =(g/ cm3)


V

Tableau II.11 : masse volumique apparente de (Sable dune et sable Normalise et sable
concassai ).
Sable M (g) V (cm3) Mvapp (g/cm3) Mvapp moyenne (g/cm3)
1585.7 1000 1.586
Sable 1586.5 1.587 1.59
Dune 1584.1 1.584
Sable 1570.6 1000 1.571
concassai 1592.8 1.593 1.62
1605.4 1.605
Sable 1490.1 1000 1.4901
Normalise 1492.3 1.4923 1.4921
1492.1 1.4921
II.4.1.3 Masse volumique absolue : norme (EN 18-301).
La masse volumique absolue ρs : est la masse par unité de volume de la matière qui
constitue le granulat, sans tenir compte des vides pouvant exister dans ou entre des grains. Ou
C’est la masse de l’unité de volume de la substance, c'est-à-dire le rapport entre sa masse et
son volume absolu. [11]
La masse volumique absolue du sable est déterminée par la formule:
ρabs(g/ cm3) = M / (V 1-v2)

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 22
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

Figure II. 8 : Essai masse volumique absolue.


Tableau II.12 : Masse volumique absolue de (sable dune et sable Normalise et sable concassai).
Sable M (g) V1 (cm3) V2 (cm3) moyenne MVabs (g/cm3)
840
Sable dune 300 500 780 2.7
810
578 2.53
Sable concassè 200 500 580
579
Sable Normalise 300 500 615 2 ,61

II.4.1.4. L’équivalent de sable : norme (EN 933-8).


L’objet de l essai pour mesurer la propreté des sables entrant dans la composition des
bétons. L’essai consiste à séparer les loculées fins contenues dans le sable. Une procédure
normalisée Permet de déterminer un coefficient d’équivalent de sable qui quantile la propreté
de celui-ci.

Figure II.9 : Essai d’équivalent de sable.

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 23
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

Tableau II. 13: Résultats essais d’équivalent de sable.


Echantillon ESV % =100.h’2/h1
Sable dune 76.15
Sable concassai 70.65

Interprétation des résultats :


D'après les résultats de cette essai on constater que :
Sable dune : 75≤ ESV ≤ 85
-Sable propre : a’ faible pourcentage de fines argileuses.
Sable concassai : 60 ≤ ESV ≤ 70
-Sable légèrement argileux : de propreté admissible pour beton.
II .4.1.5. Module de finesse : norme(EN 13139)
L objectifs d’essai d’Analyse granulométrique un déterminer la Module de finesse C’est
une caractéristique intéressante, surtout en ce qui concerne les sables.
II .4.1.5.1 Expression du Module de finesse:

Mf =∑ (Refus cumulés tamis 0.125-0.25-0.5-1-2-4)/100


Tableau II. 14 : Grosseur ou finesse en fonction du pourcentage de passant au tamis de 0,5.[14]
Sable Fine Sable Moyens Sable
Grossier
0,6 a’ 2,1 1,5 a’ 2,8 2,4 à 3,6

Résultats et Interprétation d l’essai l’essai module de finesse donne le tableau II. 15.
Tableau II. 15 : Résultats de l’essai module de finesse.
Sable MF Interprétation
Sable dune 2.46 Sable Moyens
sable Normalise 2.6 Sable Grossier
Sable carrière 3.64 Sable Grossier

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 24
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II .5. Gravier:
II.5.2. Caractéristiques physiques des granulats Gravier :
II.5.2.1 Analyse granulométrique : norme(EN 933-2).
Tableaux II. 16 : Analyse granulométrique du gravier classe (G 3/8, G 8/15, 15/25)
Tamis G 3/8 (g) G 8/15 (g) G 15/25 (g)
25 100
20 100 94,19
16 96,96 35,33
12,5 100 66,87 1,51
10 99,28 22,94 0,03
8 88,3 1,58 0
6,3 72,62 0,33
5 49,26 0
4 30,27
2,5 2,54
2 0,42
1,6 0

Figure II.10 : Analyse granulométrique du gravier classe (3/8 ; 8/15 ; 15/25).


II.5.2.1 Masses volumiques apparentes : norme (NF EN 12620). [12]
La masse volumique apparente d'un matériau est la masse volumique d'un mètre cube
du matériau pris en tas, comprenant à la fois des vides perméables et imperméables de la
particule ainsi que les vides entre particules cet essai est régi par la norme (NF EN 12620).

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 25
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

L’objectif de l essai permettre de connaître la masse d’une fraction granulaire. Cet essai
est régi par la norme NF EN 12620
Les résultats des masses volumiques obtenus pour les différents graviers, sont
récapitulés sur le tableau II. 17 :

Figure II. 11 : Masses volumiques apparentes graviers de carrière.


Tableaux II. 17 : Masse volumique Apparente de graviers classe (3/8 ; 8/15 ; 15/25).
graviers M (g) V (cm3) Mvapp( g/cm3) moyenne Mvapp (g/cm3)
1268.6 1.2686
G3/8 1280.4 1000 1.2804 1. 26
1238.1 1.2381
1212.8 1.2128
G8/15 1180.6 1000 1.1806 1.21
1238.1 1.2381
G15/25 1305 1.305
1326.7 1000 1.3267 1.29
1264.4 1.2644

Interprétation des résultats :


D'après les résultats de cet essai et la norme (NF EN 12620).
Le masse volumique de clase de gravier (3/8 ;8/15 ;18/25) moins de 1300 kg/m3 et 1600
kg/m3 , donc notre matériaux de gravier est légère

II.5.2.2 Masses volumiques absolues: norme (NF EN 12620). [15]


La masse volumique absolue ρs : est la masse par unité de volume de la matière qui
constitue le granulat, sans tenir compte des vides pouvant exister dans ou entre des grains.cet
essai est régi par la norme norme (NF EN 12620).
Les résultats des masses volumiques obtenus pour les différents graviers, sont
récapitulés sur le tableau II. 18 :

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 26
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

Figeur II.12 : Essai masses volumiques absolues graviers de carrière.


Tableaux II.18 : Masse volumique absolue de classe graviers.
graviers M (g) V1 (cm3) V2 (cm3) moyenne Mvabs ( g/cm3)
500 576
G3/8 500 500 578 2.62
500 575

500 580
G8/15 500 500 586 2.5
500 575

G15/25 500 578


500 500 580 2.56
500 579

Interprétation des résultats :


D'après les résultats de cet essai et la norme NF EN 12620.on obtenue :
La masse volumique absolue de clase de gravier (3/8, 8/15, 15/25) comprise entre
«2500 kg/m3 et 2800 kg/m3»
II.5.2.3 Essai de propreté des graviers : Normes (NF P 18-591) ; (NF EN 933-1). [15]
La propreté superficielle (P) est définie comme étant le pourcentage pondéral de
particules de dimensions inférieures à 0,5 mm adhérentes à la surface ou mélangées à un
granulat de dimension supérieure à 2 mm.
Expression du Propreté superficielle :
P =M2/MSx100(%)

Les résultats de l’essai sont résumés dans le tableau II.19 :

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 27
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

Tableau II.19 : Propreté superficielle de graviers


Classe Masse de Masse sèche de refus M2 Propreté
Granulaire l’échantillon sec au tamis (g) superficielle
Ms (g) M1(g) P
3/8 500 487.5 12.5 2.5
8/15 500 490.5 9.5 1.9
15/25 500 487.5 12.5 2.5

Interpretation des résultats:

D’après les résultats de cette essai on constater que :


Propreté superficielle de Classe Granulaire : (3/8-8/15-15/25) < 3 le granulat est propre.

II.5.3 Caractéristiques mécaniques de gravier :


II.5.3.1 Résistance à l’usure des gravillons : norme (EN 1097-1).
L objectifs d’essai Micro-Deval (norme NF P 18-572) permet déterminer la résistance à
l’usure par frottements en présence d’eau ou à sec. Cet essai consiste à reproduire dans un cylindre
en rotation des phénomènes d’usure par frottement. Cette résistance est caractérisée par le
coefficient Micro-Deval qui représente la proportion d’éléments fins produits pendant l’essai
(éléments inférieurs à 1.6mm).

Figure 13 : l'essai de micro-Deval au niveau de laboratoire MDC

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 28
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

Coefficient Micro -Deval : MDE=100xM/100

Les résultats de l essai résumés dans le tableau II.19 :

Figure II.14 : Tambour avec billes en acier et gravi et Appareil Micro-Deval


Tableaux II.19 : Valeurs micro – deval en présence d’eau[15]
VALEURS REPERES
MICRO-DEVAL EN PRESENCE D EAU APPRECIATION
<10 Très bon a bon
10a20 Bon a moyen
20 a 35 Moyen a faible
≥ 35 médiocre
II.5.3.2 Résistance à la fragmentation des gravillons : norme (EN 1097-2).

L’objet de l’essai Los Angeles (LA).pour Détermination du coefficient" Los-Angeles "


pour évaluer la résistance à la fragmentation par chocs et à l’usure par frottements
réciproques. C’est un essai de résistance aux impacts, basé sur la mesure de la dégradation
granulométrique des matériaux soumis aux chocs.

Tableaux II.20 : Valeurs repères de coefficient " Los-Angeles"[15]


VALEURS REPERES
Coefficient " Los-Angeles APPRECIATION
LA<20 gravier très dur
20<LA< 30 gravier dur
LA>30 gravier faible

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 29
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II.5.3.3 Coefficient d’aplatissement: norme( EN 933-4).


L’objet de l’essai détermination du coefficient d'aplatissement est l'un des tests
permettant de caractériser la forme plus ou moins massive des granulats. Les
résultats de l essai caractéristiques mécaniques des granulats résumés dans le
tableau II.21 :

Figure II.15: Tamis normalisés à mailles carrées


Tableau II. 22 : Caractéristiques mécaniques des granulats
Caractéristiques symbole 3/8 8/15 15/25
Micro-deval MDE 25.05 51.16 28.49
Los-Angeles LA 32.93 33.35 25.27
Coefficient d’aplatissement (%) A 19.55 17.45 15.23

Interprétation des résultats:


Essai Micro-Deval : norme (NF P 18-572).
D'après les résultats de essai Micro-Deval et la norme on constater que :
-la Coefficient de Micro-Deval du clase de gravier (3/8 ; 8/15 ; 15/25) :(MDE) < 50
-Le gravier utilisés dans Notre travail est moyen et faible et par fois médiocre pour le béton.
Essai Los-Angeles: norme (NF P 18-573).
D'après les résultats de essai Los-Angeles et la norme on constater que :
La Coefficient Los-Angeles (LA) de clase de gravier (3/8 ; 8/15 ; 15/25) :(LA) <
03 - Le gravier utilisé de Notre tavail est mi-dur donc on aura pas un bon
caractéristiques pour le béton.
Essai coefficient d’aplatissement:
D'après les résultats de cette essai et la norme NFP 18-540 on constater que :
La Coefficient d’aplatissement (A) de clase gravier (3/8 ; 8/15 ; 15/25) : (A) ≤30
-Le gravier utilisé de Notre travail acceptable pour le béton.

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 30
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II.6 Les adjuvants : norme NF EN 934 -2. [13]


Les adjuvants sont des produits incorporés au moment du malaxage du béton à un dosage
inférieur ou égale à 5 % en masse du poids de ciment pour modifier ou améliorer les propriétés du
mélange à l'état frais et ou du béton durci.
Dans notre étude on a utilisé les plastifiants SEKAPLAST HP+ 40.
Il peut être utilisé dans plusieurs domaines à savoir :
A-sur le béton frais :
 l’amélioration de fluidité
 le décoffrage rapide
 de faciliter la mise en œuvre
B-sur le béton durci :
 d’augmenter la résistance mécanique à jeune âge
 de diminuer la porosité
 de diminuer le retrait

Fiche technique adjuvent plastifiants (ANNEXE 3)


Tableau II. 23 : Caractéristiques du super-plastifiants- MEDAFLOW 30.[15]
Nature Couleur PH Densité Teneur en chlore Extrait sec
Liquide Jaunâtre 6.2 1.07 < 1g/L 20%

C- Dosage :
La page de dosage recommandée est : 0,5 à 2% du poids de ciment.

II.7 Addition minérales: norme (EN 206-1)


II.7.1 Définition:
Un Matériau minéral finement divisé utilisé dans le béton afin d’améliorer certaines
propriétés ou pour lui conférer des propriétés particulières.
considère deux types d’additions :
Le type I : additions quasiment inertes .
Le type II : additions à caractère pouzzolanique ou hydraulique latent.

II.7.2 Fumée de silice : norme (NF P 78-502).[12]

La Fumée de Silice est un produit minéral, amorphe, très fin, obtenu essentiellement lors
de la fabrication du silicium et de ses alliages. Elle est composée de billes, d’un diamètre

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 31
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

moyen de 0,20 µm, formées principalement (à plus de 90 %) de silice SiO2 avec un taux de
carbone de l’ordre de 2 %.
Fiche technique Fumée de silice (ANNEXE 13).
Caractéristiques chimiques- physique de la fumée de silice donne le tableau sauvent :
Tableau II. 24 : Caractéristiques chimiques de fumée de silice. [12]
Composition chimique Contenue
SiO2 95%
Na2Oéq 0,60%
SiC 1,50%
SO3 0,10%
Oxydes (Fe, Al, Mg, Ca) 1,00%
Cl- 0,06%

Tableau II.25 : Caractéristiques physique de fumée de silice. [12]


Propriétés physique VALEURS
Densité apparente (Kg/m3) 0,40 à 0,45
Densité réelle (Kg/m3) 2,24
Surfaces spécifique BET (m2/g) 23
couleur grise
II.7.3. Caractères généraux
La fumée de silice SIKA S95 DM confère aux bétons les propriétés suivantes :
 améliore les performances mécaniques à longs termes : résistances en
 compression, flexion et traction
 augmente le module d’élasticité
 réduit le fluage
 améliore la résistance à l’abrasion et à l’érosion
 améliore la durabilité en milieux agressifs
 diminue les risques d’expansion dus aux phénomènes d’alcali-réaction  diminue la
perméabilité aux gaz et aux liquides

Figure II. 16: Fumée de silice entre le grain de ciment [07]

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 32
Chapitre II Caractérisations des matériaux utilisés

II.8 Conclusion :
La caractérisation des matériaux utilisés dans la composition d’un béton joue un rôle
très important Ce chapitre définition les caractéristiques physiques et chimiques et
minéralogiques de ciment utilisé dans notre étude et les essais réalisés, sur les granulats de
carrière choisie, ont présenté des Propriétés physiques et mécaniques moyenne et par fois
faible qui enflent négativement sur notre béton qui on va réaliser.
L’utilisations de ces granulats présentant de bonnes caractéristiques permettra
obtention de bétons de qualité moyen, de résistances et de durabilité meme chose . Et quand
utiliser addition minérales et adjuvants possible des propriétés chimiques -physique mieux
dans notre étude.
le chapitre suivant va permettre de présenter la formulation de nos bétons.

Étude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulat locaux (ciment et granulats d'Aoulef)
Page 33
Chapitre III
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III. Introduction :
Dans ce chapitre, on présente la méthode que détermine la composition des différents
types de béton, en utilise dans cette étude par la méthode de formulation de DREUX-
GORISSE Pour déterminer les dosages optimaux de constituants (eau E, ciment C, sable S, et
gravier G). Ensuite en va entamer l'étude de mélange les composants de nos bétons pour
caractériser les propriétés des différents bétons, « la densité humide et sèche, Affaissement,
Étalement, résistance mécanique, ... ». Cette étude a été faite selon les substituions de
l'utilisation de deux sables, et des dimensions maximales du granulat, et de l'ouvrabilité.
Cette formulation est basée sur un granulat de site d’Aoulef à 250 km de sud d’Adrar,
notre étude est classée de 12 projets de bétons, et chaque Projet est contient de trois 3
bétons (béton témoin, béton adjuvanté, béton avec adjuvant et addition minéral), cette étude
sera réalisée sur 108 testes de 36 bétons. Notre objectif est de chercher la composition
optimale du béton à base de ce granulat caractérisé par une ouvrabilité ciblé (ferme, plastique,
très plastique) pour une résistance mécanique à la compression souhaité par méthodes
destructives ou non-destructives.

La première phase, étude de six projets des bétons qui contient de même granulat de
la région d’Aoulef, et avec un sable concassé (SC) de même carrière.
Projet 1 : Béton ferme avec sable concassé, de granulat de Dmax 15mm.
Projet 2 : Béton ferme avec sable concassé, de granulat de Dmax 25mm.
Projet 3 : Béton plastique avec sable concassé, de granulat de Dmax 15mm.
Projet4 : Béton plastique avec sable concassé, de granulat de Dmax 25mm.
Projet 5 : Béton très plastique avec sable concassé, de granulat de Dmax 15mm.
Projet 6 : Béton très plastique avec sable concassé, de granulat de Dmax 25mm.

La second phase, étude de six projets des bétons qui contient de même granulat de la
région d’Aoulef avec, et un sable de dune (SD) de même région d'Aoulef.
Projet 7 : Béton ferme avec sable de dune, de granulat de Dmax 15mm.
Projet 8 : Béton ferme avec sable de dune, de granulat de Dmax 25mm.
Projet 9 : Béton plastique avec sable de dune, de granulat de Dmax 15mm.
Projet 10 : Béton plastique avec sable de dune, de granulat de Dmax 25mm.
Projet 11 : Béton très plastique avec sable de dune, de granulat de Dmax 15mm.
Projet 12 : Béton très plastique avec sable de dune, de granulat de Dmax 25mm.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 34
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

 Etude de la Composition du Béton:


La méthode de Dreux-Gorisse permit nous de déterminer les dosages des granulats
par la courbe de référence OAB, et les dosages de ciment et l'eau de gâchage à partir de la
formule de Bolomy et l'abaque de Dreux.
Notre objectif est d'étudier un béton haute performance, donc la méthode de Dreux-Gorisse
Est va-nous donner un béton ordinaire comme témoin.
D'une part concernant la détermination de dosages, des adjuvants en va adopter les
résultats d'étude sur les matériaux locaux de Yousfi Feyza –Harizi Fatiha [9] car ils ont fait
une analyse d'utilisation de l'adjuvant dans le béton. D’autre part la détermination de
dosages des additions nous allons appliquer les formules de la norme EN206.1 comme suite
la fumée de silice :
Cmin, add ≥ Cmin-k.FS.

III.1. Etude d’un béton ferme en Sable concassé.


Projet- 1- : (C/E=1.83, G/S= 1.56, Dmax =15, A=3.6cm).

Tableau III.1 : Donnés de bases pour la formulation du Béton en (Sable concassé, A=3.6cm).
Données de base Description (valeur) Observation
Serrage Vibration normale (courante). Souhaitée
Ouvrabilité Affaissement A= 3.6 cm béton ferme
Dimension maximal de granulat D= 15 mm ( √D = 5 mm) Calcule
Forme des granulats Granulats concassé et roule Constaté
Qualité des granulats Moyenne (courante). Détermine
MF 3.64 Calcule
Ciment Mv=3 g/ml Détermine
3
Sable concassé Mv =2,53 g/cm Détermine
3
Gravier 3/8(AOULEF) Mv =2.62 g/cm Détermine
3
Gravier 8/15(AOULEF) Mv =2.5 g/cm Détermine

III.1. 1 Données sur le béton :


Par sécurité, la résistance visée, représente une majoration de 15% de la résistance désirée.
 Resistance recherché à 28 j fc ‘28 = fc28 .1,15 =28,75 MPa
III.1. 2 Dosage du ciment de béton ferme :

 Classe à 28 jours : ‘c28=48 MPa (Ciment STG)

 Classe vraie à 28 jours : c28’=55 MPa

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 35
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.1.3 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


III.1.3.1 Détermination du rapport C/E de béton ferme :
-Pour détermine le dosage en ciment et eau C / E est on applique la formule de
BOLOMEY:

σb’= σ c.G.(C/E- 0,5) On obtient C/E = σ b’/( σ c. G +0,5)


 On va tirer la valeur de coefficient granulaire en fonction de la qualité des granulats Et Dmax
selon la méthode de DREUX GORISSE suivant le tableau III.2.

Tableau III.2 : Valeurs approximatives du coefficient granulaire G.


Qualité des Dimension maximale D des granulats
Granulats Fin Moyen 20≤ D ≤ Gros D ≤ 50mm
D ≤ 12.5mm 31.5mm
Excellente 0.55 0.60 0.65
Bonne, courante 0.45 0.50 0.55
Passable 0.35 0.40 0.45

 Valeurs approximatives du coefficient granulaire G


* Si Dmax=15mm G=0.45
* Si Dmax=25mm G=0.50 Donc G= 0.45

 On a C/E = (55/0,45. 28.75) +0,5 donc C/E=1.83

 On a C/E = (55/0,50. 28.75) +0,5 donc C/E=1.7 Donc

C= 350 +PLASTIFIANT Kg/m3

* Si Dmax=15mm C/E=1.83 .

* Si Dmax=25mm C/E=1.70

La dimension maximale c'est l'une de substitution de notre étude sur les matériaux locaux, on a
appliqué sur 12 projets de sable de dune est sable concassé et les différentes consistances de béton.
III.1. 3.2 Détermination dosage en Ciment de béton ferme:
On va utiliser Abaque de (D.G) Figure III.1 Et la projection de rapport C/E= 1.83 et
l’affaissement A=3.6cm. Sur la Abaque on déterminer le dosage en Ciment :

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 36
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

Figure III.1: Abaque 3 indiquant approximativement le dosage en Ciment (A=3.6cm).

III.1.3.3 Détermination dosage de béton ferme en sable concassé :

Dépare le rapport C/E = 1.83 et C=350 kg/m3 donc E=C/1.83

Dosage en eau : Dosage en eau :E=191.15 l/m 3

III.1.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Pour un mélange granulaire de diamètre, Dmax=15mm on va tirer la valeur de correction sur le
dosage en eau selon le tableau III.3 de méthode de DREUX GORISSE.
Tableau III.3 : Correction sur le dosage en Eau.
Dimension maximale des granulats en mm 10 12.5 16 20 25 31.5 40 50
Correction sur le dosage en eau en% +9 +6 +4 +2 0 -2 -4 -6

 Dmax=15mm, la correction sur le dosage en eau est 4 %. Donc E= 198.8 l/m3 C=364 kg/m3

III.1.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:


III.1.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : Origine (x(dmin) ; y(tamisât cumulé) O (0 ; 0).
Point B : Extrémité (x (Dmax) ; y (tamisât cumulé) (15 ; 100).
Point A : point de Brisure (x=D/2 si D≤20mm ou milieu du segment (5mm, D) si D≥20mm) :

YA =50 - D + k + k s + kp
YA : Cette relation prend en compte l’influence de la forme granulats et dosage en
ciment et la vibration.et la finesse du sable et de la mise en œuvre du béton par une pompe à
béton sur la compacité du béton et sa facilité de mise en œuvre.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 37
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.1.3.3Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


On va tirer le coefficient de correcteur K en fonction du type de vibration et la forme des
granulats et dosage en ciment selon méthode de DREUX GORISSE
(Voir le tableau III.4).
Pour vibration normale et dosage en ciment = 350 et forme des granulats concassé.
La valeur de coefficient correcteur K = 2
Tableau III.4 : Valeurs du coefficient correcteur K
Vibration Faible Normale puissante
forme des granulats roulé concassé roulé concassé roulé concassé
400+ super-plastifiants -2 0 -4 -2 -6 -4
400 0 2 -2 0 -4 -2
350 2 4 0 2 -2 0
300 4 6 2 4 0 2
250 6 8 4 6 2 4
200 8 10 6 8 4 6

III.1.4.2 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

Y=50 - D + k + ks+ kp = 63.97

On déterminer point A (7.5; 63.97).


III.1.4.3 Tracé la courbe de référence OAB de béton ferme en Sable concassé. :

G8/15=34%

G8/15=14%

G8/15=52%

Figure III.2 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 25mm,A=3.6cm).

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 38
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.1.4.4 Pourcentage de sable et de graviers à sec de béton ferme :


À partir de la courbe référence OAB (BTSC) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.5 : pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=3.6cm).
granulates G 8/15 G 3/8 SC
Pourcentage % 0,34 0,14 0 ,52

III.1.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton ferme:


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0,825 .Selon la méthode DREUX
GORISSE
La correction sur le sable concassé et gravier concassé = -0,01 Donc γ
corrigé = 0,825-0,01 = 0,815
Tableau III.6 : valeurs du Coefficient Compacité [01].
γ Coefficient de Compacité
Consistence Serrage
D=5 D=10 D=12,5 D=20 D=31,5
-piquage 0,750 0,780 0,795 0,805 0,815
Molle -vibration faible 0,755 0,785 0,800 0,810 0,820
-vibration normale 0,760 0,790 0,805 0,815 0,825
-piquage 0,730 0,790 0,805 0,815 0,820
Plastique -vibration faible 0,765 0,795 0,810 0,820 0,825
-vibration normale 0,770 0,800 0,815 0,825 0,830
-vibration normale 0,775 0,805 0,820 0,830 0,835
-vibration faible 0,775 0,805 0,820 0,830 0,835
Frame -vibration normale 0,780 0,810 0,825 0,835 0,840
-vibration normale 0,785 0,815 0,830 0,840 0,845

-Sable roulé et gravier concasse =-0,01


-Sable et gravier concassé =-0,03

III.1.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton plastique :


Volume total Absolu Vt= 1000*γ=815 L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3=120.93 L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc=694.07 L

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 39
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.1.7 Dosage pondéral des granulats de béton ferme sable concassé :


Tableau III.7 : Dosage pondéral des granulats en béton ferme.
Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de
granulats (%) de Granulat de classe volumique classe granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassé 0,30 270.69 2.7 730.86
Gravier 3/8 0,14 104.11 2.62 272.77
Gravier 8/15 0.26 694.07 319.27 2.5 798.18
Totale 1

III.8 :Dosages de la composition de 1 m3 du béton ferme (Sable concassé, A=3.6cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 364 364 333.86
FS 0.00 0.00 30.14
Eau 198.8 189.8 189.8
Adjuvant plastifiant 0.00 9 9
Sable C 886.81 886.81 886.81
G3/8 247.25 247.25 247.25
G8/15 572.96 572.96 572.96
Totale 2269.81 2269.81 2269.81

III.2. Etude d’un béton ferme en Sable concassé.


Projet 2 : (C/E=1.7, G/S= 1.56, Dmax =25, A=3.6cm).

2269.III.2.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


 Valeur de qualité des granulats :
Car Dmax = 25mm donc G= 0.5 et C/E=1.70

III.2.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton ferme :

Car on a le même affaissement On va utiliser le même Abaque de DREUX GORISSE de


er
dosage de ciment du 1 projet C=325 kg
III.2.3.3. Détermination dosage de béton ferme en sable concassé :
Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=325 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=205.88 l/m 3

III.2.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Car Dmax=25 mm et Selon le tableau III.3 de méthode de (D.G) la correction sur le dosage en eau en
0 %. Donc E= 205.88 l/m3

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 40
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.2.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:


III.1.4.5 III.2.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.2.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


selon méthode de DREUX GORISSE et le tableau III.4,La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.2.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 62.84


On déterminer point A=(10.50 ; 62.84)

III.2.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton ferme en Sable concassé. :

G15/25=22%

G8/15=19%

G3/8=12%

SC=47%

Figure III.3 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 25mm,A=3.6cm).


III.2.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton ferme :
À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.9 : pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=3.6cm).

granulates SC G3/8 G8/15 G15/25


Pourcentage % 47 12 19 22

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 41
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.2.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton ferme :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.805.Selon la méthode DREUX
GORISSE
III.2.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton
plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 805 L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 107.97L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 697.03 L
III.2.7 Dosage pondéral des granulats de béton ferme :
Tableau III.10 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable concassè A=3,6cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.47 327.6 2.53 828.83
Gravier 3/8 0.12 83.64 2.62 219.15
Gravier 8/15 0.19 697.03 132.44 2.5 331.9
Gravier 15/25 0.22 153.35 2.65 406.37
Totale 1 697.03 1786.25

Tableau III.11 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton ferme (Sable concassé, A=3.6cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 325 325 298.02
FS 00 00 26.99
Eau 191.41 183.47 183.47
Adjuvant plastifiant 0 7.94 7.94
Sable C 828.83 828.83 828.83
G3/8 219.15 219.15 219.15
G8/15 331.09 331.09 331.09
G15/25 406.37 406.37 406.37
Totale 2301.84 2301.84 2301.84

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 42
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.3. Etude d’un béton plastique en Sable concassé.


Projet 3 : (C/E=1.83, G/S= 1.12, Dmax =15, A=7.5 cm).

III.3.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =15 Donc G= 0.45 et C/E=1.83

III.3.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton plastique :

On va utiliser Abaque de DREUX GORISSE Figure III.1 Et la projection de rapport


C/E= 1.83 et l’affaissement A=3.6cm. Sur la Abaque on déterminer le dosage en Ciment :
(on prendre le même abaque de dosage du ciment dans les projets de même l'affaissement 7.5)

Figure III.4: Abaque 3 indiquant approximativement le dosage en Ciment (A=7.5cm).

III.3.3.3. Détermination dosage de béton plastique en sable concassé :


Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=375 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=196.61 l/ m3

III.3.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton plastique en sable concassé :


Selon Dmax=15 mm selon le tableau III.3 de méthode de (D.G),la correction sur le dosage en
eau en 4 %. Donc E= 204.8 l/m3 donc C=390 kg/m3
III.3.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton plastique :
III.1.4.6 III.2.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(15 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 43
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.3.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


Selon le tableau III de la méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.3.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks = 6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 61.97


On déterminer point A=(7.5 ; 61.97)

III.3.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton plastique en Sable concassé. :

G8/15=35%

G3/8=15%

SC=50%

Figure III.5 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 15mm ,A=7.5cm).
III.3.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton ferme :
À partir de la courbe référence OAB (BTSC) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.13: pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=7.5 cm).

granulates SC G3/8 G8/15


Pourcentage % 50 15 35

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 44
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.3.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton plastique :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.795 Selon la méthode (D.G).
III.3.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton
plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 795 L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 129.57L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 665.43 L
III.3.7 Dosage pondéral des granulats de béton plastique:
Tableau III.14 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable cocassè A=7.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.50 332.72 2.53 841.77
Gravier 3/8 0.15 665.43 99.81 2.62 261.51
Gravier 8/15 0.35 232.90 2.50 582.25
Totale 1 665.43 1685.53

Tableau III.15 :Dosages de la composition de 1 m3 du béton plastique (Sable concassé, A=7.5cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 390 390 357.4
FS 0.00 0.00 32.6
Eau 213 203.27 203.27
Adjuvant plastifiant 0.00 9.73 9.73
Sable C 841.77 841.77 841.77
G3/8 261.51 261.51 261.51
G8/15 582.25 582.25 582.25
Totale 2288.54 2288.54 2288.54

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 45
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.4. Etude d’un béton plastique en Sable concassé.


Projet 4 : (C/E=1.7, G/S= 1.94, Dmax =25, A=7.5 cm).

III.4.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =25 Donc G= 0.5 et C/E=1.7

..III.4.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton plastique :

On va utiliser la même abaque de le projet 3 de dosage du ciment


III.4.3.3. Détermination dosage de béton plastique en sable concassé :
Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=350 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=206.13 l/m3

III.4.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton plastique en sable concassé :


selon le tableau III.3 de méthode de (D.G)Dmax=25 mm la correction sur le dosage en eau est 0 %.
Donc E=206.13m/l
III.4.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:
III.4.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.4.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


selon le tableau III.4 de la méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.4.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, pour
Ks=6Mf-15

Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 60.84


On déterminer point A=(10.5 ; 60.84)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 46
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.4.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton fplastique en Sable concassé. :

G15/25=24%

G8/15=18%

G3/8=11%

SC=47%

Figure III.6 : Courbe référence OAB. De béton plastique (Dmax= 25mm,A=7.5cm).


III.4.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton plastique :
À partir de la courbe référence OAB (BTSC) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant du granulats.
Tableau III.16: pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=7.5cm).

granulates SC G3/8 G8/15 G15/25


Pourcentage % 47 11 18 24

III.4.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton plastique :


Pour en consistance de béton plastique et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.805 Selon la méthode (D.G)
III.4.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton
plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 804.73L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 116.28L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 688.45 L

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 47
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.4.7 Dosage pondéral des granulats de béton plastique :


Tableau III.17 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable cocassè A=7.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.47 323.70 2.53 818.96
Gravier 3/8 0.11 75.76 2.62 198.49
Gravier 8/15 0.18 688.45 123.97 2.50 309.92
Gravier 15/25 0.24 165.29 2.65 438.03
Totale 1 688.45 1765.4

Tableau III.18 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton ferme (Sable concassé, A=7.5cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 350 350 320.98
FS 00 00 29.02
Eau 206.13 197.42 197.42
Adjuvant plastifiant 00 8.71 8.71
Sable C 818.96 818.96 818.96
G3/8 198.49 198.49 198.49
G8/15 309.92 309.92 309.92
G15/25 438.03 438.03 438.03
Totale 2321.53 2321.53 2321.53

III.5. Etude d’un béton très plastique en Sable concassé.


Projet 5 : (C/E=1.83, G/S= 1.13, Dmax =15, A=11.5 cm).

III.5.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =15 mm Donc G= 0.45 et E/C=1.83

III.5.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton Mou :

On va utiliser Abaque de (D.G) Figure III.1 Et la projection de rapport C/E= 1.83 et


l’affaissement A=11.5 cm. Sur la Abaque on déterminer le dosage en Ciment :
(on prendre le même abaque de dosage du ciment dans les projets de même Affaissement 11.5)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 48
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

Figure III.7: Abaque 3 indiquant approximativement le dosage en Ciment (A=11.5 cm).

III.5.3.3. Détermination dosage de béton très plastique en sable concassé :


Dépare le rapport C/E = 1.83 et C=400 kg/m3 donc E=C/1.83

Dosage en eau : Dosage en eau : E=209.72l/m3

III.5.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton très plastique en sable concassé :
Car Dmax=15 mm et selon le tableau III.3 de méthode de (D.G) la correction sur le dosage en eau en
4 %. Donc E= 218.46l/m3 donc C=416 kg/m3
III.5.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:
III.5.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.5.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


selon le tableau III.4 de la méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 0
III.5.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 57.97


On déterminer point A= (7.5 ; 57.97)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 49
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.5.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton très plastique en Sable concassé. :

G8/15=41%

G8/15=12%
%

SC=47%

Figure III.8 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 15mm, A=11.5cm).

III.5.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton très plastique :


À partir de la courbe référence OAB (BTSC) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.18: pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=11.5cm).

granulates SC G3/8 G8/15


Pourcentage % 47 12 41

III.5.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton très plastique :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.795 Selon la méthode(D.G)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 50
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.5.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton très plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 795.41 L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 138.21L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 656.2 L
III.5.7 Dosage pondéral des granulats de béton très plastique :
Tableau III.19 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable concassé A=11.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.47 308.09 2.53 780.90
Gravier 3/8 0.12 656.2 78.82 2.62 206.50
Gravier 8/15 0.41 269.29 2.50 673.21
Totale 1 656.2 1660.61

Tableau III.20 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton ferme (Sable concassé, A=11.5cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 416 416 382
FS 00 0.00 33.99
Eau 227.2 216.82 216.82
Adjuvant plastifiant 0.00 10.38 10.38
Sable C 780.99 780.99 780.99
G3/8 206.5 206.5 206.5
G8/15 673.21 673.21 673.21
Totale 2303.9 2303.9 2303.9

III.6. Etude d’un béton plastique en Sable concassé.


Projet 6 : (C/E=1.7, G/S= 1.94, Dmax =25, A=11.5 cm).

III.6.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Donc G= 0.5 et C/E=1.7

III.6.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton ferme :

On va utiliser le même abaque du projet 5


III.6.3.3. Détermination dosage de béton plastique en sable concassé :
Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=375 kg/m3 donc E=C/1.7

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 51
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

Dosage en eau : Dosage en eau : E=220.86l/m3

III.6.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton très plastique en sable concassé :
Car Dmax=25 mm la correction sur le dosage en eau en 0 %. Donc E= 220.86l/m3
III.6.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme :

III.4.4.1 Détermination des points O, A, B :


Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.6.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


selon le tableau III.4de la méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 0
III.6.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 58.84


On déterminer point A= (10.5 ; 58.84)

III.6.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton ferme en Sable concassé. :

G15/25=31%

G8/15=22%

G3/8=13%

SC=31%

Figure III.9 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 25mm,A= 11.5cm).

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 52
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.6.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton très plastique :


À partir de la courbe référence OAB (BTSC) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant du granulats.
Tableau III.21: pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=11.5 cm).

granulates SC G3/8 G8/15 G15/25


Pourcentage % 34 13 22 31

III.6.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton ferme :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.825 Selon la méthode (D.G)
III.6.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 824.99L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 124.58L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 700.41 L
III.6.7 Dosage pondéral des granulats de béton très plastique :
Tableau III.22 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable cocassè A=11.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.34 238.14 2.70 642.98
Gravier 3/8 0.13 91.05 2.62 238.56
Gravier 8/15 0.22 700.41 154.09 2.50 385.23
Gravier 15/25 0.31 217.13 2.65 575.39
Totale 1 700.41 1842.16
3
Tableau III.23 : Dosages de la composition de 1 m du béton Très plastique (Sable concassé,
A=11.5cm).
Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 375 375 343.99
FS 0.00 0.00 31
Eau 220.86 211.51 211.51
Adjuvant plastifiant 0.00 9.35 9.35
Sable C 774.65 774.65 774.65
G3/8 178.27 178.27 178.27
G8/15 340.21 340.21 340.21
G15/25 450.78 450.78 450.78
Totale 2339.76 2339.76 2339.76

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 53
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.7. Etude d’un béton ferme en Sable de dune .


Projet- 07 : (C/E=1.83, G/S= 1.56, Dmax =15, A=3.6cm).

Tableau III.24 : Donnés de bases pour la formulation du Béton en (Sable de dune , A=3.6cm).
Données de base Description (valeur) Observation
Serrage Vibration normale (courante). Souhaitée
Ouvrabilité Affaissement A= 3.6 cm béton ferme
Dimension maximal de granulat D= 25 mm ( √D = 5 mm) Calcule
Forme des granulats Granulats concassé et roule Constaté
Qualité des granulats Moyenne (courante). Détermine
MF 2.59 Calcule
Ciment Mv=3 g/ml Détermine
3
Sable concassé Mv =2,53 g/cm Détermine
3
Gravier 3/8(AOULEF) Mv =2.62 g/cm Détermine
3
Gravier 8/15(AOULEF) Mv =2.5 g/cm Détermine

III.7. 1 Données sur le béton :


Par sécurité, la résistance visée, représente une majoration de 15% de la résistance désirée.
 Resistance recherché à 28 j fc ‘28 = fc28 .1,15 =28,75 MPa
III.7. 2 Dosage du ciment de béton ferme :

 Classe à 28 jours : ‘c28=48 MPa (Ciment STG)

 Classe vraie à 28 jours : c28’=55 MPa


III.7.3 Détermination dosage en ciment et en eau de béton ferme :
III.7.3.1 Détermination du rapport C/E de béton ferme:
-Pour détermine le dosage en ciment et eau C / E est on applique la formule de
BOLOMEY:
σ b’ = σ c.G.(C/E- 0,5) On obtient C/E = σ b’/( σ c. G +0,5)
 On va tirer la valeur de coefficient granulaire en fonction qualité des granulats Et Dmax selon
méthode de (D.G) suivant le tableau III.2.
Dmax = 15mm Donc G= 0.45

III.7. 3.2 Détermination dosage en Ciment de béton ferme:

On va utiliser Abaque de DREUX GORISSE obtenons que C=350 kg/m3

III.7.3.3. Détermination dosage de béton ferme en sable de dune :

Dépare le rapport C/E = 1.83 et C=350 kg/m3 donc E=C/1.83

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 54
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

Dosage en eau : Dosage en eau : E=191.15 l/m3

III.7.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable de dune:


Car Dmax=15mm et selon le tableau III.3 de méthode de (D.G), Donc la correction sur le dosage en
eau en 4 %. Donc E= 198.8 l/m3 donc C=364 kg/m3
III.7.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme :
III.1.4.7 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.1.4.8 Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


selon méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 2.
III.1.4.9 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

Y=50 - D + k + ks+ kp = 63.97


On déterminer point A (7.5 ; 63.97).
III.1.4.10Tracé la courbe de référence OAB de béton fermer en Sable de dune. :

G8/15=34%

G/38=14%

SD=52%

Figure III.10 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 15mm, A=3.6cm)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 55
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.1.4.11 Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton ferme :


À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.25: pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable de dune , A=3.6cm).
granulates G 8/15 G 3/8 SD
Pourcentage % 34 14 52

III.1.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton ferme:


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0,825 .Selon la méthode DREUX
GORISSE
La correction sur le sable concassé et gravier concassé = -0,01 Donc γ
corrigé = 0,830-0,01 = 0,815
III.7.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton ferme :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ=815 L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3=120.93 L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc=694.07 L
III.7.7 Dosage pondéral des granulats de béton fermr:
Tableau III.26 : Dosage pondéral des granulats en béton témoin en (Sable Normalisé, A=8cm).
Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de
granulats (%) de Granulat de classe volumique classe granulaire
3
(l) (l) (kg/m ) (kg)
Sable concassé 0,30 270.69 2.7 730.86
Gravier 3/8 0,14 104.11 2.62 272.77
Gravier 8/15 0.26 694.07 319.27 2.5 798.18
Totale 1

Tableau III.27 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton ferme (Sable de dune, A=3.6cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 364 364 333.86
FS 0.00 0.00 30.14
Eau 198.8 189.9 189.9
Adjuvant plastifiant 0.00 8.88 8.88
Sable D 730.86 730.86 730.86
G3/8 272.77 272.77 272.77
G8/15 798.18 798.18 798.18
Totale 2364.6 2364.6 2364.6

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 56
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.8. Etude d’un béton ferme en Sable de dune.


Projet 8 : (C/E=1.7, G/S= 1.77, Dmax =25mm, A=3.6cm).
III.8.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :
 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =25mm Donc G= 0.5 et C/E=1.70

III.8.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton ferme :

er
On va utiliser Abaque de DREUX GORISSE on a la même dosage de ciment du 1 projet C=325 kg

III.8.3.3. Détermination dosage de béton ferme en sable concassé :


Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=325 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=191.41 l/m3

III.8.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Car Dmax=25 mm et selon le tableau III.3 de méthode de (D.G) Donc la correction sur le dosage en
eau en 0 %. Donc E= 205.88 l/m3
III.8.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:
III.8.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.8.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


Selon le tableau III.4 la méthode de (D.G), La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.2.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 62.84


On déterminer point A=(10.50 ; 53.76)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 57
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.8.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton ferme en Sable de dune :

G15/25=28%

G8/15=21%

G3/8=15%

SD=36%

Figure III.11 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 25mm, A=3.6cm).
III.8.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de bétone ferme :
À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.28 : pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable de dune, A=3.6cm).

granulates SD G3/8 G8/15 G15/25


Pourcentage % 36 15 21 28

III.8.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton ferme :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.825.Selon la méthode DREUX
GORISSE

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 58
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.2.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton


ferme :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 825L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 107.97L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 717. L
III.2.7 Dosage pondéral des granulats de béton plastique (béton témoin):
Tableau III.29 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable cocassè A=11.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable de dune 0.36 258.13 2.70 696.95
Gravier 3/8 0.15 107.55 2.62 281.79
Gravier 8/15 0.21 717 150.58 2.50 376.44
Gravier 15/25 0.28 200.77 2.65 532.03
Totale 1 717.03 1887.21

Tableau III.30 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton ferme (Sable de dune Dmax=25cm,


A=3.6cm).
Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.5.41C B3 S.C
Ciment CPJ 325 325 297.97
FS 0.00 0.00 27
Eau 191.41 183 183
Adjuvant plastifiant 0.00 8.4 8.4
Sable D 696.95 696.95 696.95
G3/8 281.79 281.79 281.79
G8/15 376.44 376.44 376.44
G15/25 532.03 532.03 532.03
Totale 2403.62 2403.62 2403.62
III.9 Etude d’un béton plastique en Sable concassé.
Projet 9 : (C/E=1.83, G/S= 1.7, Dmax =15, A=7.5 cm).

III.9.1 Détermination dosage en ciment et en eau de ferme :


 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =15 Donc G= 0.45 et C/E=1.83

III.9.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton ferme :

On va utiliser le même Abaque de (D.G) de projet 3, donc C = 375kg/m3.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 59
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.9.3.3. Détermination dosage de béton plastique en sable concassé :


Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=375 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=196.61l/m3

III.9.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Car Dmax=15 mm et selon le tableau III.3 de méthode de (D.G),la correction sur le dosage en
eau est 4 %. Donc E= 204.8 l/m3 donc C=390 kg/m3
III.9.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton plastique:
III.9.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.9.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :

Selon le tableau III.4 de la méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 2


III.9.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, pour Ks=6Mf-15
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 52.89


On déterminer point A=(7.5 ; 52.89)

III.9.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton plastique en Sable de dune. :

G8/15=46%

G3/8=17%

SD=37%

Figure III.12 : Courbe référence OAB. De béton plastique (Dmax= 15mm,A=7.5cm).

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 60
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.9.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton plastique :


À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant du granulats.
Tableau III.31: pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable de dune, A=7.5cm).

granulates SD G3/8 G8/15


Pourcentage % 37 17 46

III.9.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton ferme :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.815 Selon la méthode (D.G)

III.9.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton plastique :


Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 814.80L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 129.57L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 685.23 L
III.9.7 Dosage pondéral des granulats de béton plastique:
Tableau III.32 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable de dune A=7.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable de dune 0.37 253.61 2.70 684.75
Gravier 3/8 0.17 685.23 116.32 2.62 305.29
Gravier 8/15 0.46 315.30 2.50 788.25
Totale 1 685.23+ 1778.29

Tableau III.33 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton Très plastique (Sable de dune, A=7.5cm).
Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 390 390 357.85
FS 0.00 0.00 32.15
Eau 213 202.89 202.89
Adjuvant plastifiant 0.00 10.11 10.11
Sable D 684.75 684.75 684.75
G3/8 305.29 305.29 305.29
G8/15 788.25 788.25 788.25
Totale 2381.28 2381.28 2381.28

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 61
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.10. Etude d’un béton plastique en Sable de dune.


Projet 10 : (C/E=1.7, G/S= 1.94, Dmax =25mm, A=7.5cm).
III.10.1 Détermination dosage en ciment et en eau de plastique :
 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =25mm Donc G= 0.5 et C/E=1.70

III.10.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton plastique :

On va utiliser Abaque de DREUX GORISSE le dosage de ciment C=350 kg

III.10.3.3. Détermination dosage de béton ferme en sable concassé :

Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=350 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=206.13 l/m3

III.10.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Car Dmax=25 mm et selon le tableau III.3 de méthode de (D.G) la correction sur le dosage en eau en
0 %. Donc E= 206.13 l/m3
III.10.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:
III.1.4.12III.2.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.10.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


selon le tableau III.4 de la méthode de (D.G),La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.10.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 51.76


On déterminer point A=(7.5 ; 51.76)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 62
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.10.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton ferme en Sable de dune :

G15/25=30%

G8/15=22%

G3/8=14%

SD=34%

Figure III.13 : Courbe référence OAB. De béton ferme (Dmax= 25mm, A=7.5cm).
III.10.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton plastique :
À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.
Tableau III.34 : pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable de dune, A=7.5cm).

granulates SD G3/8 G8/15 G15/25


Pourcentage % 34 14 22 30

III.10.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton plastique :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.825.Selon la méthode DREUX
GORISSE
III.10.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton
plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 825.01L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 107.97L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 717. L

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 63
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.10.7 Dosage pondéral des granulats de béton plastique :


Tableau III.35 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable de dune A=7.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.34 240.97 2.70 650.61
Gravier 3/8 0.14 99.22 2.62 259.96
Gravier 8/15 0.22 717 155.92 2.50 389.80
Gravier 15/25 0.30 212.62 2.65 563.43
Totale 1 708.73 1300.37

Tableau III.36 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton plastique (Sable de dune, A=7.5cm).


Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 350 350 320.99
FS 0.00 0.00 29.02
Eau 206.13 197.06 197.06
Adjuvant plastifiant 0.00 9.07 9.07
Sable D 650.61 650.61 650.61
G3/8 259.96 259.96 259.96
G8/15 389.8 389.8 389.8
G15/25 563.43 563.43 563.43
Totale 2419.93 2419.93 2419.93

III.11 Etude d’un béton très plastique en Sable de dune.


Projet 11 : (C/E=1.83, G/S= 1.85, Dmax =15mm, A=11.5 cm).

III.11.1 Détermination dosage en ciment et en eau de très plastique :


 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =15mm Donc G= 0.45 et C/E=1.83

III.11.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton très plastique:

On va utiliser le même Abaque de DREUX GORISSE de projet 5 , C = 375kg/m3.


III.11.3.3. Détermination dosage de béton plastique en sable de dune :
Dépare le rapport C/E = 1.83 et C=400 kg/m3 donc E=C/1.83

Dosage en eau : Dosage en eau : E=209.72/m3

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 64
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.11.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Car Dmax=15 mm et selon le tableau III.3 de la méthode de (D.G) la valeur de correction sur le dosage
en eau est 4 %. Donc E= 218.46 l/m3 donc C = 416 kg/m3
III.11.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton plastique:
III.11.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.11.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


Selon le tableau III.4 de la méthode de (D.G),La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.11.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 61.97


On déterminer point A=(7.5 ; 57.97)

III.11.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton très plastique en Sable de dune :

G8/15=46%

G3/8=19%

SD=35%

Figure III.14 : Courbe référence OAB. De béton très plastique (Dmax= 15mm,A=7.5cm).

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 65
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.11.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton très plastique :


À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant du granulats.
Tableau III.37 : pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable concassé, A=3.6cm).

granulates SD G3/8 G8/15


Pourcentage % 35 19 46

III.11.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton très plastique :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.815 Selon la méthode (D.G)
III.11.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton
plastique :
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 814.80L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 129.57L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 685.23 L
III.11.7 Dosage pondéral des granulats de béton très plastique:
Tableau III.38 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable de dune A=11.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.35 236.88 2.70 639.57
Gravier 3/8 0.19 685.23 128.59 2.62 336.91
Gravier 8/15 0.46 311.33 2.50 778.31
Totale 1 676.80 1754.79

Tableau III.39 : Dosages de la composition de 1 m3 du béton Très plastique (Sable de dune,


A=11.5cm).
Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 416 416 381.83
FS 0.00 0.00 34.17
Eau 227.2 217 217
Adjuvant plastifiant 0.00 10.19 10.19
Sable D 639.57 639.57 639.57
G3/8 336.91 336.91 336.91
G8/15 778.31 778.31 778.31
Totale 2397.99 2397.99 2397.99

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 66
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.12. Etude d’un béton Très plastique en Sable de dune.


Projet 12 : (C/E=1.7, G/S= 1.94, Dmax =25mm, A=11.5cm).
III.12.1 Détermination dosage en ciment et en eau de très plastique :
 Valeurs approximatives du coefficient granulaire
Car Dmax =25mm Donc G= 0.5 et C/E=1.70

III.12.2.2 Détermination dosage en Ciment de béton très plastique :

On va utiliser Abaque de DREUX GORISSE le dosage de ciment C=375 kg

III.12.3.3. Détermination dosage de béton très plastique en sable de dune :


Dépare le rapport C/E = 1.70 et C=375 kg/m3 donc E=C/1.7

Dosage en eau : Dosage en eau : E=220.86 l/m3

III.12.3.4 Correction sur le dosage en eau de béton ferme en sable concassé :


Car Dmax=25mm et selon le tableau III.3 de la méthode de (D.G),la correction sur le dosage en eau est
0 %. Donc E= 220.86 l/m3
III.12.4 Dosage en pourcentage des granulats de béton ferme:
III.12.4.1 Détermination des points O, A, B :
Point O : O (0 ; 0).
Point B :(25 ; 100).
Point A : (XA ; YA)

III.12.4.2Détermination valeurs du coefficient correcteur K de :


Selon le tableau III.4 de la méthode de (D.G) La valeur de coefficient correcteur K = 2
III.12.4.3 Détermination Ks :
Ks : ajustement de la granularité du sable, Ks=6Mf-15
pour
Ks=6.84
KP (non pompé)= 9

YA=50 - D + k + ks+ kp = 62.84


On déterminer point A=(10.5 ; 58.84)

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 67
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.12.4 .4 Tracé la courbe de référence OAB de béton ferme en Sable de dune :

G15/25=31%

G8/15=22%

G3/8=13%

SD=34%

Figure III.15 : Courbe référence OAB. De béton mou (Dmax= 25mm, A=7.5cm).
III.12.4.5Pourcentage des sables et de graviers à sec de béton très plastique :
À partir de la courbe référence OAB (BTSD) nous avons déterminé le pourcentage de chaque
composant des granulats.

Tableau III.40 : pourcentage des granulats sec du Béton en (Sable de dune, A=3.6cm).

granulates SD G3/8 G8/15 G15/25


Pourcentage % 34 13 22 31

III.12.5 Détermination valeurs du coefficient compacité γ de béton mou :


Pour en consistance de béton ferme et Serrage vibration normale et Dmax granulats
12.5 Mm ≤ Dmax ≤ 20mm le coefficient Compacité γ = 0.825.Selon la méthode DREUX
GORISSE
III.12.6 Détermination le volume absolu des compositions solides de béton mou
Volume total Absolu Vt= 1000*γ= 825.01L
Volume absolu de ciment Vc= C / γc=350/3= 124.59L
Volume absolu des granulats Vg=Vt-Vc= 700.42. L

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 68
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

III.12.7 Dosage pondéral des granulats de béton plastique :


Tableau III.41 : Pourcentage des granulâtes sec du béton en (Sable de dune A=11.5cm).

Désignation des VG Volume totale Volume Masse Dosage de classe


granulats (%) de Granulat de classe volumique granulaire
(l) (l) (kg/m3) (kg)
Sable concassè 0.34 238.14 2.70 642.98
Gravier 3/8 0.13 91.05 2.62 238.56
Gravier 8/15 0.22 700.42 154.09 2.50 385.23
Gravier 15/25 0.31 217.13 2.65 575.39
Totale 1 700.42 1842.16
3
Tableau III.42 : Dosages de la composition de 1 m du béton Très plastique (Sable concassé,
A=11.5cm).
Masse en kg de 1 m3 du beton
Composant B1 S.C B2 S.C B3 S.C
Ciment CPJ 375 375 343.9
FS 0.00 0.00 31.1
Eau 220.86 211.71 211.71
Adjuvant plastifiant 0.00 9.15 9.15
Sable D 642.98 642.98 642.98
G3/8 238.23 238.23 238.23
G8/15 385.23 385.23 385.23
G15/25 575.39 575.39 575.39
Totale 2438.02 2438.02 2438.02

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 69
Chapitre III Etude de formulation confiction du béton.

Conclusion:

Dans ce chapitre on a fait l'étude théorique de la formulation du béton a base des granulats
locaux (ciment et granulats d'Aoulef), on utilise la méthode de formulation de DREUX-
GORISE (D.G) et Bolomy, pour obtenir la composition optimale des granulats locaux
d'Aoulef de chaque béton parmi 36 mélange quelque soit les paramètres des gros
grains(Dmax), l'ouvrabilité( ferme, plastique, très plastique) et le type de sable( concassé, de
dune).

En fin de cette étude on conclu plusieurs remarque que:

 Le rapport C/E (le dosage du ciment par rapport le dosage de l'eau) et le


coefficient granulaire G sont liés directement de dimension maximale des
granulats (Dmax).
 Le dosage de ciment est lié de l'ouvrabilité du béton (l'affaissement), soit il est
ferme, plastique ou très plastique, alors tanque on a le même affaissement on a
le même dosage du ciment, donc on utilise le même abaque de ciment.
 Chaque formulation du béton elle a une courbe référence OAB

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (ciment et granulat d’Aoulef).
Page 70
Chapitre III Etude de formulation du béton.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).Page 71
Chapitre IV
IV Chapitre Resultats et discussions

IV. Introduction :
Dans ce chapitre, nous présentons les travaux et les résultats expérimentaux des tests réalisés sur
le différent état de bétons. Nous avons abordé l’analyse le paramètre qui caractérise le comportement
physique du béton à l'état frais est la consistance présentée par l'affaissement pour avoir une idée sur
l'ouvrabilité de notre béton.et le comportement mécanique est caractérisé par la résistance mécanique à
la compression comme un paramètre à l'état durci.
Pour les deux comportements interpréteront les Résultats obtenus sur le béton de Notre région
d'Aoulef..
IV.1 Mise en œuvre du Béton :
L’essai sur le béton à l’état frais au niveau du laboratoire département ST spécialité en génie
civil à l'université d'Adrar.
IV .1.1 Le malaxage de déroule par étapes :
La première étape consiste à server chacun de constituant dans la cuve du malaxeur (gravier,
sable, Ciment) puis mélanger tous les constituants à sec pendant 2 minute afin d'homogénéiser le
mélange. Mettre le malaxeur en marche
La deuxième étape consiste à verser de l'eau de gâchage et la moitié des adjuvants plastifiant
pendant 2 minutes de malaxage.
puis ajouter la seconde partie du plastifiant pendant une durée variable de 3 à 10minutes jusqu’'à la
fluidité.
Cette séquence de malaxage est simple et permet une action efficace des adjuvants. Un
changement dans la séquence de malaxage peut modifier grandement l'efficacité des super
plastifiants. L'utilisation d'une séquence de malaxage différente peut donc conduire à des
performances différentes. Cependant, la séquence de malaxage peut varier selon le rapport
E/C, la quantité de ciment et d’ultrafines et l’efficacité du plastifiant utilisé

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef). Page 71
Chapitre IV Résultats et Analyse

Figure IV.1: Malaxage et Composition de Béton


.
IV.1.2. Moulage des éprouvettes :
Après malaxage, les moules prismatiques sont remplies de la manière suivante :
En premier lieu les moules doivent être graissés soit l éprouvettes (15x30) ou cubiques
moules doivent être remplit avec une vibration soit courante ou piquage (condition)
On arase et on lisse la surface de l’éprouvette.

IV.1.3 Conservation des éprouvettes :


Nous avons apres le gâchage de béton et romble le éprouvettes (15x30) après 24h .et
démoules l éprouvettes et conservation Les éprouvettes totalement immergées dans l eau a 28
jour à une température ambiante de 30 °C ± 2 °C. Jusqu’à (28j) leur test,Conformément à la
norme (NA 426)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 70
Chapitre IV Résultats et Analyse

Figure III.2 : Conservation les éprouvettes dans eau.


IV.2 Propriétés des différents types de béton à l’état frais:
Lors de la fabrication, la caractérisation de matériau composition de béton des est
nécessaire. Cela consiste à connaître leur comportement à l’état frais à partir de tests simples et
reproductibles. Les principaux tests réalisés ont pour objectif de vérifier rapidement la fluidité du
matériau

IV.2.1 La masse volumique du béton à l’état frais : norme (EN 12350-6)


On mesure la masse volumique du béton frais à l’aide d’un récipient étanche à l’eau et
suffisamment rigide. Le béton est mis en place dans le récipient et vibré à l’aide d’une aiguille
vibrante, une table vibrante ou un serrage manuel en utilisant une barre ou tige de piquage, après
un arasement approprié.

Figure IV.3: L’Essai masse volumique du béton frais

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 71
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.2.2 L’essai d’affaissement au cône D’Abrams : norme EN (12350-21)


L’essai le plus courant permettant de caractériser la mobilité en milieu confiné. Car le
plus facile à mettre en œuvre. est l’essai d’étalement réalisé à l’aide d’un cône (cône
d’Abrams).
L objet de l’essai consiste à mesurer la hauteur d’affaissement d’un volume tronconique de
béton frais lorsque le cône est soulevé verticalement, l’affaissement du béton permet de mesurer sa
consistance.

Figure IV.4 : L’essai de mesure d’affaissement à la table vibrante.

IV.2.3 L’ouvrabilité du Béton :


IV.2.3.1 Mesure de l’étalement à la table vibrante : norme (EN 2063).
L’essai d’étalement à la table vibrante est un essai réalisé sur le béton frais ala table
vibration. Confirme la norme (NF EN 2063) classe l’étalement du béton en six groupes.

Figure IV.5 : L’essai mesure de l’étalement à la table vibrante.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 72
Chapitre IV Résultats et Analyse

Figure IV.6 : Représentation schématique de l’essai d’étalement.

IV.3 Propriétés du béton l’état durci :


L'étude du comportement du béton à l'état durci testé la performance de durabilité et
résistance mécanique ou niveau du laboratoire «A.R.T.S» : Atelier Régional des Techniques
Sahariennes.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 73
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.3.1 Résistance mécanique à la compression de 28 jours destructifs :


IV.3.1.1 Essai de rectifier de éprouvettes (normes EN NF 12390
IV.3.1.1.1 surfaçage d’éprouvettes (mécanique) Figure IV.7

Figure IV.7 : Surfaçage d’éprouvettes (mécanique)

IV.3.1.1.2 surfaçage d’éprouvettes (chimique) Figure IV 18

Étape(1) Étape (2) Étape (3) Étape (4)

Figure IV.8 : Surfaçage d’éprouvettes (chimique)


Le but des deux l’expérience est de préparer l'échantillon à plat pour le processus de compression
et de répartir la force sur chaque zone

Planéité ± 0.03 mm Selon les norms EN NF 12390.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 74
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.3.2 Résistance mécanique à la compression de 28 jours non destructifs.


IV.3.2.1. Mesure la résistance mécanique avec scléromètre : norme (NF EN 13791).
L’essai au scléromètre est une méthode non destructive qui permet d’estimer la de résistance
du béton. Cet essai est simple et rapide à mettre en œuvre et permet d’avoir une meilleure
représentativité de la qualité de l’ensemble de l’ouvrage. Il permet de donner des informations
qualitatives directes et d’optimiser l’implantation du ou des sondages carottés Chaque éprouvette
Nous choisissons 12 lectures et Calculer la moyenne.

.
Figure IV 9 : scléromètre.

IV.3.2.1.2 Résistance à la compression : Norme (EN 12390-4)


Le principe de l'essai est de soumettre une éprouvette cylindrique (15x30) ou cubique ou une
carotte à une force croissante de La machine d’essai et constante jusqu'à rupture de celle-ci afin de
déterminer sa résistance à la compression.

Padéfinition, la contrainte un axiale est la force divisée par la surface = / unité KN/cm2

P : est la charge appliquée en N


S : la surface de la section transversale en m2

Figure IV.10 : essai et machine de écrasement donne Laboratoire «A.R.T.S».

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 75
Chapitre IV Résultats et Analyse

Résultats de la résistance mécanique à 28jure avec donne les tableaux suivent :

IV.4 Résultats final des Projets :


Projet 01:
Tableau IV.1 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (sable
concassé Dmax=15mm, A=3.6cm).
Etat de Caractéristiques
B1SC B2SC B3SC
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 0.7 0.2 0.9
Frais Etalement 57.49 53.5 59.5
3
Densité (g/cm ) Réale 1.69 1.91 1.98
3
Densité (g/cm ) Réale 1.4 1.4 1.4
C/E 1.83 1.83 1.83
G/S 1.56 1.56 1.56
Rc28j (MPa) Non destructifs 35.90 28.6 33.70
(sclèrometre)
Durci
Destructifs (la press ) 15 18.60 19.90

(R) calculer 14.5 17.5 18.6

Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre


résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer

20
20

19
19
(Rc28j) (MPa)

18
Rc28j (MPa)

18

17 17

16 16

15 15

28 29 30 31 32 33 34 35 36 14 15 16 17 18 19
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

-A- -B-
Figure IV11 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A),
est aléatoire, donc nous ne pouvons pas trouver un lient entre les deux.
Mais la (fig B) de la résistance calculé, est linéaire donc nous pouvons trouver un lient entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 76
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 02 :
Tableau IV.2 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable
concassé Dmax=25mm, A=3,6cm).
Etat de Caractéristiques
B1SC B2SC B3SC
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 0.1 0.6 0.2
Frais Etalement 60.5 45.2 43
3
Densité (g/cm ) Réale 2.01 1.96 1.88
Densité (g/cm3) Réale 1.30 1.50 1.80
Durci C/E 1.70 1.70 1.70
G/S 1.56 1.56 1.56
Rc28j (MPa) Non destructifs 33.7 14.40 28.30
Destructifs 15.48 20.77 19.96
(R) calculer 15.08 19.30 19.02
résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer
résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre

21
21

20
20

19
(Rc28j) (MPa)

19
(Rc28j) (MPa)

18
18

17
17

16 16

15 15
15 20 25 30 35 15 16 17 18 19 20

(Rcc) (MPa) (Rcc) (MPa)

-A- -B-
Figure IV.12 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A),
est aléatoire, donc nous ne pouvons pas trouver un lient entre les deux.
Mais la (fig B) de la résistance calculé, est linéaire donc nous pouvons trouver un lient entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 77
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 03 :
Tableau IV.3 : : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable
concassé Dmax=15mm, A=7.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SC B1SC B3SC
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 0.6 0.7 0.4
Frais Etalement 55.2 52.1 48.6
3
Densité (g/cm )
Réale 2.28 2.25 2.20
Densité (g/cm3)
Réale 1.50 1.80 1.80
Durci
C/E 1.83 1.83 1.83

G/S 1.12 1.12 1.12


Rc28j (MPa) Non destructifs 24.58 15.12 14.80
Destructifs 25.90 19.3 14.76
(R) calculer 20.60 18.50 13.54
résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer

26 26

24 24

22 22
(Rc28j) (MPa)

(Rc28j) (MPa)

20 20

18 18

16 16

14 14

14 16 18 20 22 24 26 13 14 15 16 17 18 19 20 21
(Rcc) (MPa) (Rcc) (MPa)

-A- -B-

Figure IV.13 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 78
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 04 :
Tableau IV.4 :Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable
concassé Dmax=25mm, A=7.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SC B2SC B3SC
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 1.3 0.5 0.6
Frais Etalement 47.6 46.7 43.2
3
Densité (g/cm ) Réale 1.94 2.02 1.96
Densité (g/cm3)
Réale 1.80 1.70 1.70
Durci
C/E 1.70 1.70 1.70

G/S 1.94 1.94 1.94


Rc28j (MPa) Non destructifs 17.60 22.87 40.30
Destructifs 16.60 19.09 37.33
(R) calculer 15.20 18.50 35.50

Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer
40 40

35 35

30 30
(Rc28j) (MPa)
Rc28j (MPa)

25 25

20 20

15 15

15 20 25 30 35 40 15 20 25 30 35
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

-A- -B-

Figure IV.14 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 79
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 05 :
Tableau IV.5 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable
concassé Dmax=15mm, A=11.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SC B2SC B3SC
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 1 0.5 0.7
Frais Etalement 33 46.3 45
3
Densité (g/cm )
Réale 2.3 2.3 2.24
Densité (g/cm3)
Réale 1.70 1.72 1.70
Durci
C/E 1.83 1.83 1.83

G/S 1.13 1.13 1.13


Rc28j (MPa) Non destructifs 40.30 38.80 33.70
Destructifs 37.33 38.8 28.46
(R) calculer 35.33 37.50 27.00

résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre
40 40

38 38

36 36
(Rc28j) (MPa)

Rc28j (MPa)

34 34

32 32

30 30

28 28

26 28 30 32 34 36 38 33 34 35 36 37 38 39 40 41
(Rcc) (MPa) RcS (MPa)

A- -B-
Figure IV.15 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 80
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 06
Tableau IV.6 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable
concassé Dmax=25mm, A=11.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SC B2SC B3SC
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 0.6 2.4 2.3
Frais Etalement 52.2 53 55
Densité (g/cm3)
Réale 2.22 2.25 2.30
Densité (g/cm3)
Réale 2 2 2
Durci
C/E 1.70 1.70 1.70

G/S 1.94 1.94 1.94


Rc28j (MPa) Non destructifs 22.91 18.91 18.94
Destructifs 21.01 15.16 18.60
(R) calculer 20.02 15.01 17.32
Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer

21 21

20 20

19 19
(Rc28j) (MPa)
Rc28j (MPa)

18 18

17 17

16 16

15 15

19 20 21 22 23 15 16 17 18 19 20
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

A- -B-
Figure IV.15 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A),
est aléatoire, donc nous ne pouvons pas trouver un lient entre les deux.
Mais la (fig B) de la résistance calculé, est linéaire donc nous pouvons trouver un lient entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 81
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 07:
Tableau IV.7 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable de
dune Dmax=15mm, A=3.6cm).
Etat de Caractéristiques
B1SD B2SD B3SD
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 1.30 1.5 2.5
Frais Etalement 60.50 86.1 50.3
3
Densité (g/cm )
Réele 2.34 1.76 2.29
Densité (g/cm3)
Réele 1.40 1.40 1.45
Durci
C/E 1.83 1.83 1.83

G/S 1.56 1.56 1.56


Rc28j (MPa) Non destructifs 31.89 36.31 39.45
Destructifs 32.36 38.48 41.45
(R) calculer 31.20 37.50 40.20

Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer

42 42

40 40
(Rc28j) (MPa)

38 38
Rc28j (MPa)

36 36

34 34

32 32

31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 30 32 34 36 38 40
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

A- -B-
Figure IV.16 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 82
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 08:
Tableau IV.8 : : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable de
dune Dmax=25cm, A=3.6cm).
Etat de Caractéristiques
B1SD B2SD B3SD
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 7 8.4 2.35
Frais Etalement 60 72.5 63.5
3
Densité (g/cm )
Réele 2.53 2.56 2.53
Densité (g/cm3)
Réele 2.30 2..26 2.33
Durci
C/E 1.70 1.70 1.70

G/S 1.77 1.77 1.77


Rc28j (MPa) Non destructifs 36.20 50.03 45.59
Destructifs 48.06 51.26 48.06
(R) calculer 47.06 50.12 47.02
Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer

51,5 51,5

51,0 51,0

50,5 50,5
(Rc28j) (MPa)
Rc28j (MPa)

50,0 50,0

49,5 49,5

49,0 49,0

48,5 48,5

48,0 48,0

36 38 40 42 44 46 48 50 52 47,0 47,5 48,0 48,5 49,0 49,5 50,0 50,5


RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

A- -B-
Figure IV.17 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A),
est aléatoire, donc nous ne pouvons pas trouver un lient entre les deux.
Mais la (fig B) de la résistance calculé, est linéaire donc nous pouvons trouver un lient entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 83
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 09:
Tableau IV.9 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable de
dune Dmax=15mm, A=7.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SD B2SD B3SD
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 3.4 18.7 19.3
Frais Etalement 75 74 75
3
Densité (g/cm ) 2.4 2.3
Réele 2.24
Densité (g/cm3)
Réele 1.74 1.70 1.72
Durci
C/E 1.83 1.83 1.83

G/S 1.70 1.70 1.70


Rc28j (MPa) Non destructifs 37.48 43.54 42.02
Destructifs 38.13 45.12 43.44
(R) calculer 37.20 44.20 42.30
Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre
résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer
46

45 42

44
40
43
Rc28j (MPa)

(Rc28j) (MPa)

38
42

41 36

40
34
39

38 32

37 38 39 40 41 42 43 44 30 32 34 36 38 40
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

A- -B-
Figure IV.18 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 84
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 10:
Tableau IV.10 : : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable de
dune Dmax=25mm, A=11.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SD B2SD B3SD
Béton
Ouvrabilité Affaissement R 1.7 5.7 2.6
Frais
Etalement 60 75 74
3
Densité (g/cm ) Réele 2.50 2.50 2.50
3
Densité (g/cm ) 2.33 2.38
Réele 2.4
Durci
C/E 1.70 1.70 1.70

G/S 1.94 1.94 1.94


Rc28j (MPa) Non destructifs 39.84 40.44 41.29
Destructifs 38.74 40.33 44.06
(R) calculer 37.74 39.21 43.10

Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre


résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer
46

45 42

44
40
43
Rc28j (MPa)

(Rc28j) (MPa)

38
42

41 36

40
34
39

38 32

37 38 39 40 41 42 43 44 30 32 34 36 38 40
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

A- -B-
Figure IV.19 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 85
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 11:
Tableau IV.11 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable de
dune Dmax=15mm, A=11.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SD B2SD B3SD
Béton
Ouvrabilité (cm) Affaissement R 1.7 5.7 2.6
Frais Etalement 55.3 72.3 71.2
3
Densité (g/cm )
Réele 2.3 2.5 2.6
Densité (g/cm3)
Réele 1.70 1.66 1.75
Durci
E/C 1.83 1.83 1.83

G/S 1.85 1.85 1.85


Rc28j (MPa) Non destructifs 37.48 40.06 42.02
Destructifs 39.06 40.33 46.00
(R) calculer 35.21 39.40 45.21

Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre


résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer
46

45 42

44
40
43
Rc28j (MPa)

(Rc28j) (MPa)

38
42

41 36

40
34
39

38 32

37 38 39 40 41 42 43 44 30 32 34 36 38 40
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

-A- -B-
Figure IV.20 :(A-B)

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 86
Chapitre IV Résultats et Analyse

Projet 12:
Tableau IV.12 : Caractéristiques de béton à l’état frais et à l’état durci en (Sable de
dune Dmax=25mm, A=11.5cm).
Etat de Caractéristiques
B1SD B2SD B3SD
Béton
Ouvrabilité Affaissement R 7.8 26 10.2
Frais Etalement 75 82 80
3
Densité (g/cm )
Réele 2.56 2.54 2.60
Densité (g/cm3)
Réele 1.77 1.62 1.85
Durci
C/E 1.70 1.70 1.70

G/S 1.94 1.94 1.94


Rc28j (MPa) Non destructifs 37.30 46.02 46.45
Destructifs 36.05 41.36 38.28
(R) calculer 35.02 40.12 37.20

Résistance mesuré par presse,en fonction de la résistance par scléromètre résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculer

42 42

40 40
(Rc28j) (MPa)

38 38
Rc28j (MPa)

36 36

34 34

32 32

31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 30 32 34 36 38 40
RcS (MPa) (Rcc) (MPa)

-A- -B-
Figure IV.21 :(A-B)
Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre (fig A)
(fig B), sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre (la résistance mesuré par presse et la
résistance scléromètre)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 87
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.5 Validation des Résultats experimental de résistance à la compression à28joure


IV.5.1 Béton avec sable concassé Dmax =15
Tableaux IV.13: la resistance en function de la resistance calculé et sclerometre.

BF BP PTP
Caractéristique Bt Badj Badd Bt Badj Badd Bt Badj Badd
Rc28j 15.48 20.77 19.96 16.60 19.06 37.33 21.01 15.16 18.60
RcCal 15.30 19.77 19.80 16.40 19.00 37.20 21.01 15.00 18.50
RcSc 33.70 14.40 28.30 17.60 22.87 40.30 22.91 18.91 18.94
(Rc28j)

résistance
40

40
35

35

(Rc28j) (MPa)
30
(Rc28j) (MPa)

30

25
25

20
20

15
15

15 20 25 30 35 40 15 20 25 30 35 40 45

(RcCal) (MPa) (RcCal) (MPa)

Rc28j/RcCal Rc28j/RcSc

IV.5.2 Béton avec sable concassée Dmax =25


Tableaux IV.14 : la resistance en function de la resistance calculé et sclerometre.
BF BP PTP
Caractéristique Bt Badj Badd Bt Badj Badd Bt Badj Badd
Rc28j 32.36 38.48 41.45 38.13 45.12 43.44 39.06 40.33 46.00
RcCal 33 38.40 41.40 38.10 45.10 43.20 39.00 40.50 46.00
RcSc 31.89 36.31 39.45 37.48 43.54 42.02 37.48 40.06 42.02
(Rc28j)
40
(Rc28j)

52 35

50

48 30
(Rc28j) (MPa)

46
(Rc28j) (MPa)

44 25

42

40 20

38

15
36

34
34 36 38 40 42 44 46 48 50 52
10 15 20 25 30 35 40

(RcCal) (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/RcCal Rc28j/RcSc

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculé Dmax 15et
Dmax 25 sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre les deux par contre L’évolution de
la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre de Dmax = 15 et 25mm
sont aléatoire donc on nous ne pouvons pas trouver une relation entre les deux .
IV.5.3Béton avec sable de dune Dmax =15

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 88
Chapitre IV Résultats et Analyse

Tableaux IV.15 : la résistance en fonction de la résistance calculé et scléromètre.

BF BP PTP
Caractéristique Bt Badj Badd Bt Badj Badd Bt Badj Badd
Rc28j 42.02 40.06 37.48 42.02 43.54 37.48 41.45 38.48 32.36
RcCal 41.90 41.20 38.00 40.00 44.33 39.00 40.00 39.30 32.10
RcSc 36.20 40.00 35.59 39.84 40.45 35.00 40.30 37.02 30.45
(Rc28j)

52
(Rc28j)
40
50

48
35
46

(Rc28j) (MPa)
30 44
(Rc28j) (MPa)

42
25
40

20 38

36
15
34
15 20 25 30 35 40
36 38 40 42 44 46 48 50 52

RcCal (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/RcCal Rc28j/RcSc

IV.5.4 Béton avec sable de dune Dmax =25


Tableaux IV.16: la résistance en fonction de la résistance calculé et scléromètre.
BF BP PTP
Caractéristique Bt Badj Badd Bt Badj Badd Bt Badj Badd
Rc28j 48.06 51.26 48.06 38.74 40.33 44.06 36.05 41.36 38.28
RcCal 47.90 52.30 48.00 38.00 40.33 44.00 36.00 40.90 38.10
RcSc 45.20 50.03 45.59 37.84 40.14 41.29 35.30 40.02 37.45
(Rc28j)
40 (Rc28j)
40

35
35

30
(Rc28j) (MPa)

30
(Rc28j) (MPa)

25
25

20
20

15 15

15 20 25 30 35 40 10 15 20 25 30 35 40
RcCal (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/RcCal Rc28j/RcSc
Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculé Dmax 15et
Dmax 25 sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre les deux par contre L’évolution de
la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre de Dmax = 15 et 25mm
sont aléatoire donc on nous ne pouvons pas trouver une relation entre les deux. Résistance de

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 89
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.5.5 Béton sable concassée max15 +Résistance de béton sable de dune Dmax15
Tableaux IV.17: la résistance en fonction de la résistance calculé et scléromètre.
de sable Béton concassée max15 et dune Dmax15

Caractéristique Rc28j MPa RcCal RcSc


BF15SC 15.00 15.20 35.90
18.60 18.50 28.60
19.90 19.80 33.70
BP15SC 25.90 25.60 24.58
19.30 19.20 15.12
14.76 14.70 14.80
BTP15SC 37.33 37.30 40.30
38.80 38.70 38.80
28.46 28.40 33.70
BF15SD 32.36 33.00 31.89
38.48 38.40 36.31
41.45 41.40 39.45
BP15SD 38.13 38.10 37.48
45.12 45.10 43.54
43.44 43.20 42.02
BTP15SD 39.06 39.00 37.48
40.33 40.50 40.06
46.00 46.00 42.02

(Rc28j)
50 (Rc28j)
50
45
45

40
40

35
(Rc28j) (MPa)

35
(Rc28j) (MPa)

30
30

25
25

20 20

15 15

10 10
10 15 20 25 30 35 40 45 50 15 20 25 30 35 40 45
RcCal (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/RcCa Rc28j/RcSc

Interprétation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculé Dmax
15et Dmax 25 sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre les deux par contre
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre de
Dmax = 15 et 25mm sont aléatoire donc on nous ne pouvons pas trouver une relation entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 90
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.5.6 Résistance de béton sable concassée25+Résistance de béton sable de dune25


Tableaux IV.18: la résistance en fonction de la résistance calculé et scléromètre.
de sable Béton concassée max25 et dune Dmax25

Caractéristiques Rc28j MPa RcCal RcSc


B.F25SC 15.48 15.30 33.70
20.77 19.77 14.40
19.96 19.80 28.30
B.P25SC 16.60 16.40 17.60
19.09 19.00 22.87
37.33 37.20 40.30
B.TP25SC 21.01 21.01 22.91
15.16 15.00 18.91
18.60 18.50 18.94
B.F25SD 48.06 47.90 36.20
51.26 50.20 50.30
48.06 48.00 45.59
B.P25SD 38.74 38.00 39.84
40.33 40.33 40.44
44.06 44.00 41.29
B.TP25SD 36.05 36.00 37.30
41.36 40.90 46.02
38.28 38.10 46.45

(Rc28j)
(Rc28j) 55
55
50
50
45
45
40
40
(Rc28j) (MPa)

35
(Rc28j) (MPa)

35
30
30

25
25

20
20

15 15

10 10
10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55

RcCal (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/RcCa Rc28j/RcSc

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculé Dmax
15et Dmax 25 sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre les deux par contre
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre de
Dmax = 15 et 25mm sont aléatoire donc on nous ne pouvons pas trouver une relation entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 91
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.5.7 Résistance de sable concassée 15+25


Tableaux IV.19: la résistance de sable concassée 15+25

Rc28j RcCal(MPa) RcSc


15.00 15.20 35.90
18.60 18.50 28.60
19.90 19.80 33.70
15.48 15.30 33.70
20.77 19.77 14.40
19.96 19.80 28.30
16.60 16.40 17.60
19.09 19.00 22.87
37.33 37.20 40.30
37.33 37.30 40.30
38.80 38.70 38.80
28.46 28.40 33.70
21.01 21.01 22.91
15.16 15.00 18.91
18.60 18.50 18.94

40 Resistance de 28j de SC Dmax=15+25


(Rc28j)

35 40

35
30
Rc28j (MPa)

(Rc28j) (MPa)

30

25
25

20 20

15
15
15 20 25 30 35 40 10 15 20 25 30 35 40
RcCal (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/ RcCal Rc28j/RcSc

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculé Dmax
15et Dmax 25 sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre les deux par contre
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre de
Dmax = 15 et 25mm sont aléatoire donc on nous ne pouvons pas trouver une relation entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 92
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.9.8 Résistances de sable de dune 15+25


Tableaux IV.19: la résistance de sable de dune 15+25
Rc28j RcCal(MPa) RcSc
32.36 33.00 31.89
38.48 38.40 36.31
41.45 41.40 39.45
48.06 47.90 36.20
51.26 50.20 50.30
48.06 48.00 45.59
38.13 38.10 37.48
45.12 45.10 43.54
43.44 43.20 42.02
38.74 38.00 39.84
40.33 40.33 40.44
44.06 44.00 41.29
39.06 39.00 37.48
40.33 40.50 40.06
46.00 46.00 42.02
36.05 36.00 37.30
41.36 40.90 46.02
38.28 38.10 46.45

(Rc28j)
(Rc28j) 55
55

50
50

45
(Rc28j) (MPa)

45
(Rc28j) (MPa)

40
40

35 35

30 30
32 34 36 38 40 42 44 46 48 50 52 30 35 40 45 50

RcCal (MPa) RcSc (MPa)

Rc28j/ RcCal Rc28j/RcSc

Interpretation:
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance calculé Dmax
15et Dmax 25 sont linaire donc nous pouvons trouver un lient entre les deux par contre
L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de et la résistance scléromètre de
Dmax = 15 et 25mm sont aléatoire donc on nous ne pouvons pas trouver une relation entre les
deux.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 93
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.6 Analyse des résultat expérimental du paramètre influence sur la Rc28j

IV.6.1 Dmax =15mm , SC( BF, BP, BTP)

Tableau IV.20 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport (G/S et E/C)
Dmax 15mm, SC (BF, BP, BTP)
BF BP BTP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j(MP) 15 14.76 19.3 25.90 19.30 14.76 37.33 38.80 28.46
E/C 0.57 0.57 0.57
G/S 1.56 1.12 1.13

Tableau IV.21 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport


{Affaissement (cm) et Etalement(c m)} Dmax =15mm, SC (BF, BP, BTP)
BF BP BTP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j( MPa) 15 14.76 19.30 25.90 19.30 14.76 37.33 38.80 28.46
Affaissement (c m) 0.7 0.2 0.9 0.6 0.7 0.4 1 0.5 0.7
Etalement(c m) 57.9 53.5 59.5 55.2 52.1 48.6 33 46.3 45

(Rc28j) (Rc28j)

40 40

35 35
(Rc28j) (MPa)

30
(Rc28j) (MPa)

30

25 25

20 20

15 15

1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 0,0 0,5 1,0 1,5
G/S (MPa) G/S (MPa)

Rc28j/ G/S Rc28JC/E


(Rc28j) (Rc28j)

40 40

35 35
(Rc28j) (MPa)

(Rc28j) (MPa)

30 30

25 25

20 20

15 15

30 35 40 45 50 55 60 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0


Etalement(c m) (MPa) Affaissement (c m) (MPa)

Rc28j/ Etalement(c m) Rc28j/ Affaissement (c m)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 94
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.6.2 Dmax =25mm, SC ( BF, BP, BTP)

Tableau IV.22 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport


{Affaissement (cm) et Etalement(c m)} Dmax =25mm, SC (BF, BP, BTP)

B.F B.P B.TP


Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j( MPa) 15.48 20.77 19.96 16.60 19.09 37.33 22.91 18.91 18.94
Affaissement(cm) 0.1 0.6 0.2 1.3 0.5 0.6 0.6 2.4 2.3
Etalement(c m) 60.50 45.20 43.00 47.60 46.70 43.20 52.20 53 55

Tableau IV.23 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport (G/S et
B.F B.P B.TP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j(MPa) 15.48 20.77 19.96 16.60 19.09 37.33 22.91 18.91 18.94
E/C 0.57 0.57 0.57
G/S 1.77 1.94 1.94
(E/C) Dmax 25mm, SC (BF, BP, BTP)

(Rc28j)
(Rc28j)

40
40

35
35
(Rc28j) (MPa)

30
(Rc28j) (MPa)

30

25 25

20 20

15 15

0,0 0,5 1,0 1,5 1,76 1,78 1,80 1,82 1,84 1,86 1,88 1,90 1,92 1,94 1,96
E/C (MPa) G/S (MPa)

Rc28j / E/C Rc28j / G/S


(Rc28j)
(Rc28j)

40
40

35
35
(Rc28j) (MPa)

30
(Rc28j) (MPa)

30

25
25

20
20

15 15

0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 42 44 46 48 50 52 54 56 58 60 62

Affaissement (c m) (MPa) Etalement(c m) (MPa)

Rc28j / Affaissement (c m) Rc28j / Etalement(c m)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 95
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.6.3 Dmax =15mm, SD ( BF, BP, BTP)

Tableau IV.24 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport (G/S et
E/C) Dmax 15mm, SD (BF, BP, BTP)
BF BP BTP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j(MPa) 32.36 38.48 41.45 37.48 43.54 42.02 37.48 40.06 42.02
E/C 0.57 0.57 0.57
G/S 1.56 1.70 1.13

Tableau IV.25 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport {Affaissement
(cm) et Etalement(c m)} Dmax =15mm, SD (BF, BP, BTP)

BF BP BTP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j( MPa) 32.36 38.48 41.45 37.48 43.54 42.02 37.48 40.06 42.02
Affaissement(cm) 2.3 2.5 2.5 6.5 7.5 7 11 9 10
Etalement(c m) 60.5 86.1 50.3 75 74 75 55.3 72.3 71.2

(Rc28j)
48
(Rc28j)
48
46
46

44
44

42
42
(Rc28j) (MPa)

(Rc28j) (MPa)

40
40

38
38

36 36

34 34

32 32

0,0 0,5 1,0 1,5 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7
E/C (MPa) E/C (MPa)

Rc28j / E/C Rc28j / G/S


(Rc28j) (Rc28j)
48 48

46 46

44 44

42 42
(Rc28j) (MPa)

(Rc28j) (MPa)

40 40

38 38

36 36

34 34

32 32

0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Affaissement (c m) (MPa) Etalement(c m) (MPa)

Rc28j / Affaissement (c m) Rc28j / Etalement(c m)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 96
Chapitre IV Résultats et Analyse

IV.6.4 Dmax =25mm, SD (BF, BP, BTP)

Tableau IV.26 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport {Affaissement
(cm) et Etalement(c m)} Dmax =25mm, SD (BF, BP, BTP)

BF BP BTP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j( MPa) 48.06 51.26 48.06 38.74 40.33 44.06 48.06 41.36 38.28
Affaissement(cm) 2.5 2.5 2.5 6.5 7.5 7 11 9 10
Etalement(c m) 59.5 83.2 51.3 72 71 72 54.3 71.3 71.2

Tableau IV.27 : L’évolution de la résistance mesuré par presse par rapport (G/S et E/C)
Dmax 25mm, SD (BF, BP, BTP)

BF BP BTP
Bt Baj Badd Bt Baj Badd Bt Baj Badd
Rc28j(MPa) 48.06 51.26 48.06 38.74 40.33 44.06 48.06 41.36 38.28
E/C 0.57 0.57 0.57
G/S 1.94 1.70 1.13

(Rc28j) (Rc28j)

52 52

50 50

48 48

46 46
(Rc28j) (MPa)

(Rc28j) (MPa)

44 44

42 42

40 40

38 38

36 36

34 34
0,0 0,5 1,0 1,5 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7
E/C (MPa) E/C (MPa)

Rc28j / E/C Rc28j / G/S


(Rc28j) (Rc28j)

52 52

50 50

48 48

46 46
(Rc28j) (MPa)

(Rc28j) (MPa)

44 44

42 42

40 40

38 38

36 36

34 34
2 4 6 8 10 12 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90
Affaissement (c m) (MPa) Etalement(c m) (MPa)

Rc28j / Affaissement (c m) Rc28j / Etalement(c m)

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 97
Chapitre IV Résultats et Analyse

Interprétation géniale de Résultats et Analyse :


L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction des les rapports G/S et C/E aléatoire
Dmax 15et Dmax 25 pour tous les bétons SC, SD (BF, BP, BTP)
Pars contre L’évolution de la résistance mesuré par presse en fonction de Affaissement (c m) et
Etalement(c m) presque linaire Dmax 15et Dmax 25 pour tous les bétons SC, SD (BF, BP,
BTP)

Conclusion :

Dans ce chapitre on a présentés en premier partie les travaux expérimentales de formulation du


béton et les résultats des essais sur le béton frais l'étalement, l'affaissement et la densité et on a
remarqué que :
1-l'affaissement Réel est très lois par rapport l'affaissement souhaité.
En deuxième partie on a présentés les résultats des essais sur le béton durci pour tester la
résistance par deux méthodes destructif et non destructif et on a remarqué que :
1- la masse de notre béton est très légère et sa confirme que sa masse volumique est très légère
aussi.
2- la résistance mesurée par scléromètre et très loin par rapports la résistance mesurée par
presse.
3- la résistance calculée est très proche par rapport la résistance mesurée par presse.
En dernier partie de ce chapitre on a fait l'analyse graphique de notre résultats et on a remarqué
que :
1-l’evolution de la résistance augmente tant que la dimension de gros grain (Dmax=15 ou
Dmax=25) augmente une augmentation plus petit presque négligeable.
2-la résistance des bétons en sable de dune est mieux que la résistance des bétons en sable
concassé.
3-l’evolution de la résistance est augmenté tant que le rapport G/S est diminué au contre tant
que le rapport E/C augmente la résistance est augmenté pour les deux sable concassé et de
dune.
4-l’evolution de la résistance est augmenté tant que l’affaissement et l’étalement est augmenté
aussi.

Formulation de béton à base de granulats locaux et addition minéral (Fumée de silices). Page 98
conclusion générale

Conclusion générale:

Les différents travaux de recherche précédente contribuée à l'augmentation de


la base de connaissances sur la composition de béton et la déterminer les quantités
optimales de matériaux (eau E, ciment C, sable S, et gravier G) nécessaires et sa
formulation de béton conformément aux mécanismes disponibles et aux conditions
climatiques de la région et le matériaux locaux, Sur la base des résultats obtenus par
des recherches travaux de recherche précédente, Nous avent continuer cette
recherche sur les matériaux locaux de wilaya d'Adrar proviennent de la région
AOULEF.

La caractérisation des matériaux utilisés dans la composition d’un béton


joue un rôle très important Ce chapitre définition les caractéristiques physiques et
chimiques et minéralogiques de ciment utilisé dans notre étude et les essais
réalisés, sur les granulats de carrière choisie, ont présenté des Propriétés
physiques et mécaniques moyenne et par fois faible qui enflent négativement sur
notre béton qui on va réaliser.
L’utilisations de ces granulats présentant de bonnes caractéristiques
permettra obtention de bétons de qualité moyen, de résistances et de durabilité
meme chose . Et quand utiliser addition minérales et adjuvants possible des
propriétés chimiques -physique mieux dans notre étude.
Dans ce chapitre on a fait l'étude théorique de la formulation du béton a base des
granulats locaux (ciment et granulats d'Aoulef), on utilise la méthode de formulation
de (D.G) et Bolomy, pour obtenir la composition optimale des granulats locaux
d'Aoulef de chaque béton parmi 36 mélange quelque soit les paramètres des gros
grains(Dmax), l'ouvrabilité ( ferme, plastique, très plastique) et le type de sable(
concassé, de dune).

En fin de cette étude on conclu plusieurs remarque que:

 Le rapport C/E (le dosage du ciment par rapport le dosage de


l'eau) et le coefficient granulaire G sont liés directement de
dimension maximale des granulats (Dmax).
 Le dosage de ciment est lié de l'ouvrabilité du béton
(l'affaissement), soit il est ferme, plastique ou très plastique,
alors tanque on a le même affaissement on a le même dosage
du ciment, donc on utilise le même abaque de ciment.
 Chaque formulation du béton elle a une courbe référence OAB
différent.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
conclusion générale

En fin de ce travail et après la mesure du la résistance destructive et non destructive


des bétons réalisé (par presse et par scléromètre) selon la méthode de formulation
dreux-gorisse a base du granulat locaux d'Aoulef et la confection de 36 mélange
défirent on conclu que:

 La mesure du la résistance par deux méthode va donne une bonne


confirmation sur nos résultats, et un idée sur les moyens que nous
avons utiliser.

 On remarque que les résultats de la presse plus précise par rapport le


scléromètre et sa reviens aux qualité des moyens.

 La résistance de béton adjuvanté et béton avec addition est mieux que


la résistance de béton ordinaire a cause de l'utilisation de l'adjuvant
plastifiant et l'addition minérale fume de silice.

 On générale les d'Aoulef nos donne une bonne résultats avec sable de
dune.

 Les mauvaise résultats des certains mélanges de béton avec sable


concassé reviens aux temps de séchage des éprouvette( temps
insuffisant) et condion de conservation.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
Les normes utilisé

Les normes utilisé :


NF EN 934-2 :norme européenne, français Adjuvants pour béton, mortier et coulis
XPP 18-540 : AFNOR Les granulats, spécifications, Définitions, 01 XPP 18-540
;10/1997.
 NF EN 1008 Eau d gâchage :Spécifications d’échantillonnage, d’essais et
d’évaluation de l’aptitude à l’emploi, y compris les eaux des processus de l’industrie
du béton, telle que l’eau de gâchage pour béton, 05/07/2003.
 NF P 18-560 L’analyse granulométrique : Analyse granulométrique par tamisage,
09/1990.

NF P 18 304 Module de finesse.


 NF P 94-061 La masse volumique absolue et apparente :détermination de la masse
volumique d’un matériau en place Partie 1 : Méthode au gamma densimètre à pointe
(à transmission directe, 05/10/1996.
 NF P 18-597 Equivalent de sable : Détermination de la propreté des sables :
équivalent de sable à 10 % de fines.
 NF EN 12620 Granulats pour béton.
 NFP18-555 Mesures des masses volumiques, coefficient d’absorption et teneur en
eau des sables.
 NF P 18-451 12/1981, L’essai d’affaissement.
 NF P 18-404. Essais d’étude, de convenance et de contrôle ; Confection et
conservation des éprouvettes
 NF EN 12390-4 Partie 4 : Résistance en compression Caractéristiques des machines
d’essai.

Etude physique, mécanique et thermique du béton a base de granulats locaux (granulat d’Aoulef).
Liste de références

Liste de références :

 [1] Arroussi noureddine, 2018 «formulation du beton a base de materiaux


locaux et addition minérale(fumé de silice) » mémoire de master, université
ahmed draia adrar
 [2] Biga Moulouda, 2015 «INFLUENCE DES DIMENSIONS DES
GRANULATS SUR LE RETRAIT DU BETON» mémoire de master,
université ahmed draia adrar
 [3] Bouyahia C, 2018 «influence des effets de température et de conservation
sur la résistance mecanique du beton » mémoire de master, université Ahmed
draia Adrar
 [4] A.Dahmani, 2015 «influence de dosage du ciment dans le béton d'usage
courants sur ces propriétés a l'état durci » mémoire de master, université
mohamed boudiaf m'sila.
 [5] : F. YOUSFI « étude L'influence de la dimension des granulats sur la résistance
mécanique d'un béton ordinaire par en Utilisation matériaux locaux ». université
d'adrar, 2014.
 [6] : MOUNIR et M. BELHADJ « etude L’influence des matériaux locaux et de
ciment de haut fourneau sur la résistance mécanique de béton ». université
d"adrar, 2015
 [7] : A. YAICHI « etude de l'influence de la granularité sur la résistance mécanique
du béton (à la compression) ». université d"adrar, 2017
 [8] : F. YOUSFI et F. HARIZI «d’un béton AUTOPLAÇANT par a base matériaux
locaux ». université d'adrar, 2011
 [9] : F. YOUSFI et F. HARIZI «d’un béton AUTOPLAÇANT par a base matériaux
locaux ». université d'adrar, 2011
 [10] : Eric Bédard, « influence de la température sur le comportement au
jeune âge du béton ». université Laval Québec ,2009.
 [11] : www.la.refer.org/materiaux/chapitre_six_sept.html‎‎
: « Matériaux de
construction ». 01/05/2015.

 [12] : DREUX. G « nouveau guide du béton et ses constituants »Edition , Eyrolles


.paris -1998.

Etude physique, mecanique et thermique de beton a base de granulat locaux(ciment et granulatd'aoulef)


Liste de références

 [13] Allouani.N 2010 « L'influence de la température, du vent et hygrométrie


sur l'efficacité des solutions de bétonnage par temps chaud» mémoire de
ingénieur, université de Bechar.
 [14] ferhah.H 2009 « Etude de retrait plastique empêché du mortier due au
climat chaud ‘Approche par plan d’expérience » mémoire de ingénieur,
université de Bechar.
 [15] Tidjar.B 2008 « retrait plastique de beton de fibre et betonnage par
climat chaud » mémoire de ingénieur, université de Bechar
 [16] Salif CAYE 2001 « CARACTERISATION DES PROPRIETES
MECANIQUES, ACOUSTIQUES ET THERMIQUES DE MATERIAUX
LOCAUX DE CONSTRUCTION AU SENEGAL » Thèse doctorant,
université de Sénégal.
 [17] support du cours « matériaux de construction » école supérieure en génie
civil université de Benin.
 [18] support du cours 2018 « Essais destructifs sur éprouvettes en béton et
acier d’armature» école normale supérieur université de paris.
 [19] support du cours 2018 « formulation d'un béton ordinaire» école normale
supérieur université de paris.
 [20] GUERMITI LAID 2013 « CONTRIBUTION A L’AMÉLIORATION
DE CERTAINES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON DE STRUCTURE À
BASE DE SABLE DE DUNE CORRIGÉ ET RENFORCÉ PAR DES
FIBRES MÉTALLIQUES» Thèse magistère, université de Djelfa.
 [21] Jennifer NAËL-REDOLFI « Absorption d’eau des granulats poreux :
Mesure et conséquences sur la formulation des mortiers et des bétons» Thèse
doctorant, université de paris-EST.

Etude physique, mecanique et thermique de beton a base de granulat locaux(ciment et granulatd'aoulef)

Vous aimerez peut-être aussi