Vous êtes sur la page 1sur 148

Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

EPIGRAPHE

« Ne secouez pas cet enfant, ne l’abrutissez pas des réprimandes,


ne les faites pas vivre parmi les orages et les éclaires de
l’impatience ».
R. BENJAMAIN

« Le maitre doit garder les mêmes règles pour tous. Rien ne nuit
plus à l’autorité que les petits préférés ;

Est-ce la faute de l’enfant s’il est intelligent, grossier et vulgaire, voir


même vicieux qu’il faut le maltraiter ? Pas nécessairement ; car
il est si souvent victime de l’hérité et du milieu. Il mérite si
souvent le plus de pitié que des sévérités.
Soyez bon pour que les enfants vous aiment ;
Soyez grand pour qu’ils vous respectent.
(KIEFFER)

i
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

REMERCIEMENTS

En toute gratitude, je remercie et je béni l’Eternel Dieu qu’il


nous a donné l’opportunité de réaliser ce travail au profit des
Congolais et tous les usagés de l’éducation.

Nous remercions de manière particulière notre mère


Stéphanie YABENDO et notre père BAMBI Grégoire pour pouvoir
bâtir un homme si fort et si brillant en notre qualité.

Nous remercions de façon particulière Madame Marie


Thérèse GERENGBO YAZALO actuelle ADG de l’Institut National de
Sécurité Social pour son assistance financière, son amabilité, et son
dévouement au service de la nation.

Nous remercions le chef de l’Etat pour le maintien de la


paix qui a favorisé l’aboutissement de ces éminentes recherches.

Nous remercions le professeur NZEGE ALAZIMINA, le


professeur NDOLELA SIKI et le Maitre Fanny YAMBONDO KOSANGA
pour leur assistance financière et leur encadrement moral.

Nos remerciement à notre chère épouse NTANDO-BAMBI


Emérence pour ses prières et son soutient moral à notre personne sans
oublier mon collaborateur et ami intime le chef de travaux Jean
Claude MATOKO MATOKO.
A toutes et à tous grand merci

ii
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

AVERTISSEMENT

Ce manuel est un fin produit de recherche en


psychopédagogie scolaire conformément au programme national
scolaire réformé en 2005 en vigueur au pays.

Son prix de dix dollars (10$) pour les nationaux et dix-huit


dollars pour les étrangers ne représente pas grand-chose. Au regard
des efforts consentis pour sa mise à jour, c’est un sacrifice offert
pendant que la crise bat son plein au pays. Toute tentative de
reproduction, sans accord du propriétaire, ou d’un des représentants
du CENAFEP vous expose à des poursuites judiciaires.

iii
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

CONSIGNE D’USAGE

La grille de réponse de ces items parvient à l’abonné


endéans sept jours après l’obtention du titre de son abonnement. Cette
échéance permet aux élèves-maitres de s’appliquer.

Toutes les questions posées, sont des questions à choix


multiple (QCM) sauf quelques unes, qui sont des questions
d’appariement ou alternatives.

Quatre pages vierges sont réservées en annexe de l’ouvrage


pour permettre à l’élève-maitre de s’en servir comme papier brouillon

La livraison se fait quelques jours ou immédiatement après


l’abonnement.

CORDIALE BIENVENNUE A TOUS.

LA DIRECTION

iv
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

INTRODUCTION

Depuis plus de deux décennies, il y a un constat amer qui


est observé en RDC dans le domaine de l’éducation nationale « le
système éducatif se dégrade le jour au jour». Mais selon l’autorité du
dit domaine, la sous-qualification des animateurs du secteur est la cause
sans conteste de cette dégradation et pléthore. En effet, l’enseignement
primaire, qui, reste sans doute une formation fondamentale pour toute
l’humanité et devait en principe être gratuit est menacé au Congo-
Kinshasa. Un bon nombre vient à l’enseignement parce qu’il n’a pas
trouvé mieux ailleurs ; et beaucoup d’autres sont découragés par les
conditions misérables qui sont celles des enseignants et ne fournissent
plus d’effort pour produire les meilleures d’eux-mêmes, l’effort que
requiert la carrière enseignante.

La section Pédagogique qui devait être la pépinière de


l’excellence de l’enseignement est devenue un fourre-tout où les
enfants qui ne sont pas capables d’autre section viennent à la section
pédagogique pour avoir leurs diplômes à moindre effort. Puisque
selon eux, c’est la section la plus facile. Mais elle ne l’est pas toujours
car, il s’agit d’une vocation.
C’est pourquoi les pédagogues antiques avaient comme
slogan « la pédagogie est un art ».

Ainsi, à la fin du cycle secondaire, le diplômé de la section


pédagogique ne sait pas ce qu’il doit faire et cherche à s’inscrire à
l’université ou dans un institut supérieur pour entreprendre des études
supérieures de droit, d’économie, de médecine humaine, où dans
toute autre filière d’études en évitant la psychologie ou les sciences de

1
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

l’éducation. Le présent manuel est élaboré dans le but non seulement


d’aider les élèves finalistes en pédagogie à bien affronter les épreuves
de l’examen d’état dans les matières concernées, mais aussi d’enrichir
leurs connaissances indispensables dans l’exercice de leurs taches
d’élèves-maitres et des futurs maitres. Ces items concentrés sur toutes
ces matières spéciales inscrites au programme de cinquième et sixième
pédagogique constituent un outil précieux de travail pour les
professeurs de ces disciplines et pour leurs élèves.

Comme nous avons souligné ci-haut, l’école primaire, étant


la fondation du système d’enseignement, une fois celle-ci dégringolée,
il ne faut plus être surpris de voir le bâtiment s’écrouler avec beaucoup
de facilité. Certes, la dégradation du système éducatif congolais
découle dans une large mesure de la vision erronée selon laquelle
n’importe qui peut devenir enseignant.

L’ancien programme de l’enseignement primaire, secondaire


et professionnel au Congo démocratique(EPSP) prévoyait pour la classe
de quatrième année, une heure de formation psychopédagogique
seulement par semaine au cours de la quelle le professeur s’occuperait
de sensibiliser les futurs-maitres aux problèmes pédagogiques, de
susciter leurs vocation d’enseignant et d’observer leurs réaction afin
d’écarter de la profession ceux qui manqueraient des goûts ou de la
disposition. Il est précisé qu’ils ne pouvaient donc être dotés déjà ces
jeunes élèves d’un bagage pédagogique ou méthodologique
quelconque, l’étude systématique de ce questionnaire et de son usage
est réservée aux années ultérieures.

2
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

La formation pédagogique comprend quatre disciplines


spécifiques à savoir : La Pédagogie générale, La Psychologie générale,
La Didactique générale, et enfin La Didactique des disciplines.
Dans l’optique de ces items, toutes les matières étant
concentrées en cinquième et sixième font l’objet. Ce pourquoi nous
prions aux titulaires d’influencer urgemment leurs jeunes élèves à se
procurer de ce document.
Si pour les autres sections ou options, les cours d’options
commencent déjà en 3ème pourquoi élaborer qu’un item que pour
les classes terminales, une ferme promesse existe pour les prochaines
impulsions. Loin de nous l’idée d’avoir fait une œuvre parfaite nous
prions les aimables utilisateurs de ce support de nous faire parvenir
leurs pertinentes observations à la coordination générale du
CENAFEP. Pour l’amélioration de la qualité de nos services. à tout et à
tous grands merci pour votre soutien en vous procurant de cet
document.

1. Un Congolais qui se rappelle instantanément de ce qu’il a


appris sur la Belgique lors de son séjour à Bruxelles, sa
mémoire s’appelle :
A. Facile
B. Tenace
C. Prompt
D. Fidèle
E. Aucun
2. L’association des idées c’est :
A. La propriété qu’ont les états de conscience d’en
évoquer d’autres

3
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Un lien logique fondé sur la nature des choses


C. La hase de mémoire ; tout le souvenir réapparaît grâce
aux liens associatifs
D. La suite des idées échangées au cours d’une
conservation
E. Aucune réponse n’est correcte.
3. Le dessin qui développe le mieux l’imagination de l’enfant
est :
A. Le dessin d’imagination
B. Le dessin d’observation
C. Le dessin libre
D. Le dessin géométrique
E. Aucune bonne réponse
4. Tous les documents énumérés ci-après sont tenus par le
Maître sauf :
A. Le cahier de cotes
B. Le journal de classe
C. La fiche scolaire
D. La fiche de préparation
E. La fiche de prévisions des matières.
5. On nomme les étapes successives de la perception comme
suit :
A. Le sujet, l‘analyse, la synthèse
B. La sensation, l’association, la synthèse
C. La syncrèse, l’analyse, la synthèse
D. Le sens, l’appréhension. la sensation
E. Pas de bonne réponse

4
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

6. Une perception erronée qui prend un objet pour un autre est


dite :
A. Confusion
B. Somnambulisme
C. Hallucination
D. Mythomanie
E. Illusion
7. Pour enrichir la notion de mangue, le Maître montre (I) la
couleur du fruit, en hume (II) l’odeur, fait palper (III) la peau
du matériel et en donne la chair à manger (IV) aux élèves.
L’élément intuitif (II) provoque la sensation :
A. Gustative
B. Auditive
C. Olfactive
D. Visuelle
E. Tactile
8. Dans la pédagogie nouvelle, R. Dottrens a réalisé le travail
individualisé en maintenant un enseignement collectif
minimum à l’aide :1
A. Des projets de Kilpatrick
B. Des fiches adaptées
C. Des centres d’intérêt
D. De l’école sur mesure
E. Du plan de Winnetka
9. Pendant une leçon sur les mammifères, les matériels intuitifs
naturels seront observables :

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

5
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Dans le jardin
B. Dans le musée scolaire
C. Dans le champ scolaire
D. A l’aquarium disponible
E. Dans le coin vivant de l’école
10. La leçon de problème à l’Ecole Primaire :
A. Ne doit pas être utilitaire
B. Ne s’adresse pas à la mémoire
C. Ne peut être intuitive
D. Peut être expérimentale
E. S’adresse au jugement
11. L’organisation scolaire qui recourt à la différenciation de
groupes plus homogènes sur base de valeur mentale, est un
système de classes :
A. Faibles
B. Mixtes
C. Fortes
D. Parallèles
E. Mobiles
12. Le psychologue qui a découvert pour la première fois la
mesure en psychologie est :
A. Watson
B. Fechner
C. Freud
D. Skinner
E. Piaget
13. Il est recommandé au Maître de recourir le plus souvent au
goût pendant la leçon :

6
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. De botanique
B. De physique
C. De dessin
D. De musique
E. D’observation
14. Au cours d’une leçon sur le partage en parties inégales,
soustraire d’abord la part qui dépasse.., fait partie de :
A. La révision de la leçon
B. L’analyse
C. La motivation de la leçon
D. L’évaluation des acquis
E. La synthèse de la leçon
15. Le géotropisme est une réaction vitale d’orientation d’un
animal ou d’une plante par rapport :
A. A l’air
B. A la terre
C. A la lumière
D. Au vent
E. A l’eau
16. La caractéristique de la volonté qu’affiche un élève entêté qui,
malgré tout, tient à obtenir le certificat de 6 ème primaire est :
A. L’obstination
B. La ténacité
C. La nervosité
D. L’impulsivité
E. L’inhibition
17. Pour que l’apprentissage soit facile chez les élèves, le Maître
doit :

7
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. accroître le nombre de répétitions


B. Appliquer la technique de l’insight
C. Provoquer l’effort personnel des élèves
D. Provoquer l’intérêt pour la matière
E. Simplifier la structure de la matière
18. Lorsqu’un enfant tend à rapporter tout à soi, sa pensée relève
du propos :
A. Animiste
B. Pointilliste
C. Artificialiste
D. Réaliste
E. Egocentrique
19. Le système nerveux qui permet de prendre connaissance d’un
objet placé en face de l’individu s’appelle :
A. Cérébral
B. Parasympathique
C. Spinal
D. Végétatif
E. Sympathique
20. Les réflexes sont commandés par le système nerveux :
A. Autonome et végétatif
B. Sympathique et para sympathique
C. Cérébro-spinal
D. Périphérique
E. Spinal et végétatif
21. Une excitation en un point déterminé de l’organisme
provoque une réaction légère dans la partie excitée. Il s’agit
de la loi de (d’) :

8
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Facilitation
B. Inhibition
C. Fatigabilité
D. Localisation
E. Finalité
22. L’instinct est stéréotypé signifie qu’il est :
A. Aveugle
B. Spécifique
C. Identique
D. Uniforme
E. Invariable
23. Le fait que les éperviers préfèrent fabriquer leurs nids au
sommet d’un grand arbre est urne loi de (d’) :
A. Caducité
B. Individualisation
C. Irradiation
D. Localisation
E. Neutralisation
24. Le précurseur de 1a classe sur mesure est :
A. Herbart
B. Montessori
C. Claparede
D. R. Dottrens
E. J.J Rousseau
25. Le mode individuel a l’avantage de, d’ :
A. Favoriser le travail en équipe
B. Adapter l’enseignement au niveau de chaque élève
C. Favoriser l’émulation entre les élèves

9
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Récupérer les élèves les moins doués


E. Rendre possible l’éducation sociale à l’école
26. Le Maître doit s’approvisionner en craies :
A. A partir de la préparation
B. Avant d’entrer en classe
C. Une semaine après l’examen
D. Une semaine avant l’examen
E. Un mois après la rentrée scolaire
27. Définir la psychologie comme science du comportement
relève de l’école de :
A. Behaviorisme
B. Gestaltisme
C. Phénomelogisme
D. Psychanalyse
E. Rationalisme

28. La psychologie générale s’intéresse à 1’ :


A. Adolescent
B. Anormal
C. Adulte
D. Enfant
E. Animal
29. La psychologie recourt à la biologie pour tirer des
renseignements sur :
A. Les composantes psychiques
B. Les techniques éducatives
C. Les composantes organiques
D. L’influence psychomotrice

10
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Les techniques éducatives


30. Le pionnier de la psychologie scientifique, qui a le plus
contribué à l’avancement de la cette est :
A. Watson
B. Wundt
C. C. Bernard
D. S. Freud
E. I. Pavlov
31. Indiquez la méthode la plus efficace pour étudier l’influence
du milieu sur l’intelligence :
A. L’introspection
B. L’observation
C. L’enquête
D. L’expérience
E. L’extrospection
32. Le mode d’enseignement pratiqué depuis la haute Antiquité
en Inde est le mode :
A. Mutuel
B. Collectif
C. Individuel
D. Mixte
E. Simultané
33. L’individualisation du traitement pédagogique vise à :
A. Stimuler 1’ instruction mutuelle des élèves
B. Adapter les travaux scolaires aux possibilités de
chacun
C. Encourager 1e élèves à la recherche personnelle
D. Aider les faibles à se rattraper

11
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Apprendre aux élèves importance du travail


34. L’école sur mesure en conformité avec le principe
d’enseignement :
A. Activité
B. Intérêt
C. Adaptation
D. Coordination
E. Intuition
35. Les manières de distribuer l’enseignement d’après le
groupement d’élèves auxquels adresse le Maître sont
appelées :
A. Procédé d’enseignement
B. Méthodes d’enseignement
C. Modes d’enseignement
D. Principe d’enseignement
E. Objectifs d’enseignement
36. Travail individuel signifie :
A. Tâche différente proposée en fonction de rythme
de l’enfant
B. Même tâche réalisée par chacun en particulier
C. Tâche différente mais adaptée
D. Même tâche mais proportionnée
E. Tâche différente proposée à chacun et à la fois
37. Le Maître de l’E.P qui base l’enseignement de l’Arithmétique
sur une connaissance sérieuse du fonctionnement de la
mémoire enfantine, respecte la règle selon laquelle les
méthodes de calcul doivent être :
A. Psychologiques

12
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Utilitaires
C. Educatives
D. Actives
E. Concrète
38. Lorsque l’enseignement de calcul vise la préparation de
l’enfant à la vie, on dit que sa méthode est :
A. Active
B. Concrètes
C. Utilitaire
D. Psychologique
E. Educatives
39. La petite Dorcas a satisfait aux épreuves des enfants de 11 ans.
Son quotient intellectuel est de :
A. 100
B. 104
C. 101
D. 103
E. 102
40. Le jeune NATHAN est âgé de 11 ans et 02 mois. I1 gagne les
épreuves de 10 ans et 05 épreuves de 11 ans. Son quotient
intellectuel est de :
A. 97,5
B. 96
C. 97
D. 95,5
E. Aucune bonne réponse2

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

13
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

41. 1.00. La petite Vanessa âgée de 11 ans et 02 mois, a réussit


aux épreuves de son âge et ensuite ajouté 03 épreuves des
enfants de 16 ans. Son âge mental en mois est de :
A. 131 mois
B. 117 mois
C. 127 mois
D. 157 mois
E. 137 mois
42. Un enfant de 08 ans et 01 mois qui a réussit aux épreuves des
enfants de 06 ans et 08 mois. Son quotient intellectuel est
de :
A. 87
B. 81
C. 85
D. 83
E. 80
43. Un enfant de 07 ans et 08 mois qui a un Q.I de 125 doit
avoir un âge mental de :
A. 9 ans et 6 mois
B. 9 ans et 5 mois
C. 9 ans et 7 mois
D. 9 ans et 8 mois
E. 9 ans et 00 mois
44. L’âge chronologique d’un enfant de 07 ans qui a réussit au
test des enfants ayant un Q.I de 90 est de :
A. 7ans et 9 mois
B. 11 ans et 9 mois
C. 15 ans et mois

14
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. 21 ans et 5 mois
E. 21 ans et 8 mois
45. Le terme qui est synonyme à la tendance est :
A. Impulsion
B. Penchant
C. Inclination
D. Pulsion
E. Instinct
46. Le facteur qui joue un rôle le moins important dans
l’acquisition de l’habitude est :
A. Apprentissage
B. Essais-erreur
C. Hérédité
D. Exercice
E. Entraînement
47. La phase la plus importante de l’acte volontaire est :
A. Conception
B. Exécution
C. Décision
D. Commandement
E. Délibération
48. Le comportement qui ne doit pas faire partir de la vie
affective est :
A. Le sentiment
B. La passion
C. Le réflexe
D. La joie
E. L’émotion

15
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

49. Un aboulique est incapable de :


A. Concevoir le projet
B. Prendre une décision
C. Se représenter l’acte
D. Délibérer un acte
E. Réaliser un acte
50. La sensibilité qui donne des sensations chimiques parmi les
suivantes est :
A. Auditive
B. Thermique
C. Olfactive
D. Tactile
E. Visuelle

51. La vue d’un fantôme dans l’obscurité entraîne des sensations :


A. Algésiques
B. Statiques
C. Cénesthésiques
D. Viscérales
E. Kinesthésiques
52. Le degré maximal d’accroissement qu’il faut donner à un
excitant pour produire une sensation définitive, fait penser au
seuil :
A. Absolu
B. Moyen
C. Différentiel1e
D. Supérieur

16
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Inférieur
53. La tâche de traduire pour le public congolais un mot
prononcé en langue étrangère par le Roi Belge exige de
l’intrepète une mémoire :
A. Immédiate
B. Intellectuelle
C. Mécanique
D. Médiate
E. Motrice
54. Un Congolais qui se représente à l’esprit la ville de Liège
comme de Kinshasa, évoque l’image dite :
A. Créée
B. Impliquée
C. Reproductive
D. Libre
E. Visuelle
55. La période sensible est une conséquence pédagogique de la
théorie élaborée sur :
A. L’apprentissage
B. La maturation
C. L’hérédité
D. Le jeu
E. Le milieu
56. Avoir une intelligence très développée s’explique par :
A. L’apprentissage assuré nettement
B. La présence des facteurs héréditaires
C. La présence des facteurs socio-cu1turels
D. L’existence des facteurs congénitaux

17
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. L’interaction de l’inné et de l’acquis


57. Un enfant d’un an et demi qui écartent l’obstacle passé fait
preuve de l’intelligence :
A. Formelle
B. Intuitive
C. Raisonnable
D. Pratique
E. Représentative
58. L’intuition diffère de l’observation par le fait qu’elle est :
A. Un procédé
B. Une connaissance
C. Une fonction mentale
D. Une méthode
E. Une pensée
59. La théorie de l’homéostasie se base sur le principe
fondamental suivant :
A. Adaptation
B. Besoin
C. Intérêt
D. Motivation
E. La tendance
60. Un individu capable de suivre les informations à la radio et
d’écrire en même temps une lettre, exerce une attention dite :
A. Différée
B. Expectante
C. Involontaire
D. Simultanée
E. Spontanée

18
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

61. La nécessité de l’apprentissage dans la vie est expliquée par la


loi de (d’):
A. Association
B. Conditionnement
C. Effet
D. Exercice
E. Transfert
62. Le terme «affectivité » est équivalent à la vie :
A. Conative
B. Sociale
C. De relation
D. Psychomotrice
E. Morale
63. Le caractère diffère du tempérament par son accent mis sur
l’aspect :
A. Biologique
B. Organique
C. Physiologique
D. Psychologique
E. Somatique
64. La différence entre le sentiment et l’émotion résident au
niveau de :
A. La nature et de l’intensité
B. La nature et de la durée
C. L’intensité et de la durée
D. L’excitant et de la durée
E. Aucune bonne réponse
65. Un rancunier peut être classé dans la catégorie de d’ :

19
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Activité
B. Emotivité
C. Passion
D. Primaire
E. Secondaire
66. L’individu affecté par la mort d’un frère de son copain est
caractérisé par des sentiments :
A. Altruiste
B. Collectifs
C. Individuels
D. Maternels
E. Sadiques

67. Un individu inactif peut être classé dans la catégorie de :


A. Bilieux
B. Colérique
C. Flegmatique
D. Mélancolique
E. Sanguin
68. Un individu qui cherche à satisfaire tous les besoins répond au
principe d’une instance suivante :
A. Ça
B. Conscient
C. Ego
D. Moi
E. Sur-moi3

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

20
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

69. En voyant au cocotier, un enfant pense au palmier. Selon la


théorie de l’association des idées, il s’agit de la loi de :
A. La contiguïté
B. La similitude
C. Contraste
D. Rapprochement temporaire
E. ABR
70. Indiquez le comportement qui n’appartient pas à la vie
affective :
A. La passion
B. La haine
C. L’habitude
D. La jalousie
E. Aucune bonne réponse
71. Toutes les propositions sont fausses l’exception de :
A. L’émotion et provoquée par un symptôme
physiologique aisé à découvrir
B. L’émotion est une affection e1enentair transformée
par le milieu
C. L’émotion est une réaction psychologique qui atteint
l’homme dans toutes ses fonctions
D. L’émotion possède un caractère d’adaptabilité
exercée
E. Aucune bonne réponse
72. La perception est :
A. Une faculté de se concentrer (l’attention)
B. Une prise de conscience d’un objet qui provoque
des excitations

21
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Une prise de conscience des sensations différenciées


D. Une faculté psychologique qui permet de reproduire
(mémoire)
E. Aucune bonne réponse
73. La perception globale, c’est le fait :
A. De remettre ensemble des éléments séparés
B. De synthétiser plusieurs détails essentiels
C. De grouper les éléments suivants une certaine forme
D. De généraliser une règle tirée d’exemples particuliers
E. Pas de bonne réponse
74. Dans la formation des habitudes, le facteur déterminant est :
A. Le désir d’acquérir l’habitude
B. La fréquence des répétitions
C. La variation des exercices
D. L’esprit d’adaptation
E. Aucune bonne réponse
75. Généralement on définit l’habitude comme :
A. Une faculté de garder des connaissances
B. Une organisation personnelle d’une meilleure
réussite
C. Une facilite acquise à reproduire des actes antérieurs
D. Un moyen d’éviter des longues réflexions
E. Aucune bonne réponse
76. La psychologie génétique s’est développée depuis :
A. 16ème siècle
B. 17ème siècle
C. 18ème siècle
D. 19ème siècle

22
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. 20ème siècle
77. La période sensible est une recommandation faite par :
A. Aristote
B. Comenius
C. Claparede
D. Montessori
E. Rousseau
78. Le plus grand pionnier de la psychologie génétique est :
A. Aristote
B. Comenius
C. Chrisman
D. Hall
E. Rousseau
79. Le domaine de la psychologie génétique dans lequel Piaget a
le plus contribué est :
A. Affectif
B. Cognitif
C. Psychomoteur
D. Conatif
E. Psychophysiologie
80. La station assise se manifeste chez l’enfant vers :
A. 2ème mois
B. 3ème mois
C. 4ème mois
D. 5èmemois
E. 7ème mois 4

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

23
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

81. La crise majeure apparaît à l’âge de :


A. 2 ans
B. 5 ans
C. 7 ans
D. 9 ans
E. 15 ans
82. Le jeu intellectuel devient chez le jeune une grande
préoccupation à partir de :
A. 3 ans
B. 5 ans
C. 7 ans
D. 9 ans
E. 15 ans
83. Les manifestations sexuelles chez l’enfant disparaissent
momentanément vers l’âge de :
A. 0 à 1 an
B. 1 à 2 ans
C. 3 à 5 ans
D. 6 à 11 ans
E. 12 à 14 ans
84. Le nourrisson agresse le sein de sa mère au cours de la phase :
A. Anale
B. Phallique
C. Orale
D. Sadique
E. Sadique-orale 5

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

24
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

85. L’enfant identifie le visage de sa mère vers :


A. 1er mois
B. 3ème mois
C. 5ème mois
D. 7ème mois
E. 8ème mois
86. L’acte spécifique de toute mémoire est :
A. La reconnaissance des objets
B. La fixation des souvenirs
C. La réminiscence
D. L’élimination de l’oubli
E. Aucune bonne réponse

87. Indiquez le comportement qui ne convient dans la vie active :


A. L’instinct
B. La tendance
C. Le dégoût
D. Le réflexe
E. Le tropisme
88. Le document pédagogique que doit présenter le Maître en cas
de visite d’une autorité est :
A. Le journal de classe
B. Le cahier des préparations
C. Le registre de fréquentation
D. L’horaire scolaire
E. Aucune bonne réponse 6

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

25
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

89. L’acte réflexe peut se définir comme :


A. Une réaction vitale d’orientation de la part des
hommes
B. Une muet on automatique du système nerveux à un
excitant donné
C. Une réponse réfléchie à une situation donnée
D. Une réponse héréditaire contrôlée par la
maturation
E. Aucune bonne réponse
90. L’arc réflexe est :
A. Un système conditionnel ou acquis
B. Une réaction de l’organisme sous trayant la partie
excitée à l’action d’un stimulant moteur
C. Un système comprenant un neurone moteur sensitif
relié à un neurone par une synapse
D. Un passage de l’influx nerveux par le centre
supérieur du cerveau
E. Aucune bonne réponse
91. Le caractère de l’innéité de l’instinct s’oppose à ce qui est :
A. Appris
B. Congénitale
C. Individuel
D. Héréditaire
E. Aucune bonne réponse
92. Le centre d’intérêt de Decroly est l’expression de :
A. La coordination verticale
B. L’actualité
C. La coordination horizontale

26
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. L’adaptation
E. Aucune bonne réponse
93. Un enfant qui traverse, à l’aide d’une planche, une flaque
d’eau manifeste de l’intelligence :
A. Abstraite
B. Formelle
C. Intuitive
D. Pratique
E. Pré opératoire
94. Le phénomène de gazouillis apparaît vers :
A. 3 mois
B. 5 mois
C. 8 mois
D. 10 mois
E. 12 mois
95. Vers trois ans, se manifeste les intérêts :
A. Moraux
B. Intellectuels
C. Perceptifs
D. Subjectifs
E. Sociaux
96. L’enfant manifeste le sourire vers :
A. 1er mois
B. 3ème mois
C. 7ème mois
D. 5ème mois
E. 6ème mois

27
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

97. L’enfant commence à distinguer l’expression de visage des


adultes vers :
A. 2ème mois
B. 4ème mois
C. 6ème mois
D. 8ème mois
E. 10ème mois
98. Un jeune garçon qui atteint l’âge de la raison fait preuve de
l’esprit de d’ :
A. Conformisme
B. Discernement
C. Oppositionisme
D. Raisonnement
E. Sociabilité
99. Le psychologue qui a mis sur pied la technique de «
l’enseignement programmé » est :
A. Feud
B. Piaget
C. Fechner
D. Skinner
E. Watson
100. La caractéristique de la volonté qu’affiche un élève indécis
dans ses actes est :
A. L’obstination
B. L’inhibition
C. La nervosité
D. L’impulsivité
E. La ténacité

28
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

101. Pour que l’apprentissage soit durable, le Maître doit :


A. Accroître le nombre de répétitions
B. Appliquer la technique de l’insight
C. Provoquer l’intérêt pour la matière
D. Simplifier la structure
E. Provoquer l’effort personnel
102. Un enfant médiocre en toute activité exigeant un effort
mental et dont l’âge ne dépasse pas 10 ans présente un cas :
A. De terme mental
B. D’imbécillité
C. De débilité mentale
D. D’arriération légère
E. D’idiotie

103. La pédagogie est une science parce qu’elle a :


A. Des connaissances positives
B. Des lois et des théories
C. Ses techniques et procédés
D. Ses méthodes et son objet
E. Ses fondements scientifiques
104. La psychologie aide la pédagogie à :
A. Fixer les finalités de 1’éducation
B. Renseigner sur le fonctionnement du corps
C. Renseigner sur le comportement
D. Renseigner sur l’influence de la société
E. Rendre les résultats objectifs7

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

29
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

105. La branche de la pédagogie qui trace les principes éducatifs


s’appelle :
A. Pédagogie appliquée
B. Pédagogie comparée
C. Pédagogie expérimentale
D. Pédagogie générale
E. Pédagogie scientifique
106. Le plus grand pionnier de la pédagogie moderne est :
A. Claparède
B. Comenius
C. Montaigne
D. Piaget
E. Rousseau

107. L’éducation consiste à :


A. Changer le comportement
B. développer les capacités
C. Donner les connaissances
D. Faire acquérir
E. Transmettre la culture
108. Posséder les connaissances est un indice de (d’) :
A. Culture
B. Education
C. Formation
D. Instruction
E. Aucune bonne réponse 8

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

30
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

109. Le savoir-être fait penser à l’éducation :


A. Esthétique
B. Intellectuelle
C. Morale
D. Professionnelle
E. Sexuelle
110. Quand un enfant fabrique un losange à la maison comme
exigée par le Maître, il s’agit de l’éducation :
A. Extrascolaire
B. Parascolaire
C. Préscolaire
D. Permanente
E. Scolaire
111. Tous les milieux énumérés ci-dessous font partie de
l’éducation diffuse, à l’exception de :
A. Bus
B. Foire
C. Centre social
D. Kermesse
E. Quartier
112. Le moyen le plus utilisé pour assurer une meilleure
collaboration entre l’école et la famille est :
A. Cahier de communication
B. Conférence
C. Correspondance
D. Entretien avec les parents
E. Message téléphonique

31
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

113. Le principal responsable de la discip1ine dans une école


moderne est :
A. l’autorité scolaire
B. La comite de parents
C. L’élève
D. L’enseignant
E. Le surveillant
114. La discipline qui développe le sens de l’indépendance
s’appelle « discipline » :
A. Autorité
B. Collection
C. Formaliste
D. Libéralisée
E. Libertaire
115. Pour assurer une bonne discipline, le moyen le moins
recommandé en pédagogie moderne est :
A. L’autogestion
B. Le non directivité
C. Le règlement scolaire
D. Le self-government
E. La surveillance
116. Au degré élémentaire, le Maître aura une attitude :
A. Autoritaire
B. collaboratrice
C. Démocratique
D. Libérale
E. Permissive

32
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

117. Présenter les points importants inscrits dans une matière d’une
branche d’enseignement constitue :
A. Calendrier scolaire
B. Emploi du temps
C. Horaire
D. Programme scolaire
E. Répartition de cours
118. Le contrôle du degré d’assimilation de la matière d’une leçon
se fait surtout au cours de d’ :
A. Analyse
B. Application
C. Introduction
D. Recapitulation
E. Synthèse

119. L a première école en RDC a été créée à :


A. Banana
B. Boma
C. Bondo
D. Goma
E. Luebo
120. L’initiative d’assurer l’instruction aux jeunes congolais relève
de :
A. Buisseret
B. Godding
C. Van ectveldi
D. Van Impe
E. Wigny

33
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

121. La première reforme scolaire en RDC date de :


A. 1929
B. 1938
C. 1948
D. 1961
E. 1980
122. Le Ministre nomme un cadre par :
A. Arrêté départemental
B. Circulaire administrative
C. Correspondance administrative
D. Décret-loi
E. Ordonnance –loi

123. La loi-cadre de l’enseignement national de la RDC a été


promulguée le :
A. 20 mai 1986
B. 11 avril 1986
C. 30 avril 1986
D. 11 septembre 1986
E. 22 septembre 1986
124. Le moyen le plus efficace pour s’assurer du niveau de
formation pédagogique théorique de l’enseignant est :
A. Concours
B. Examen
C. Interrogation
D. Test

34
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Visites de classe9
125. Toutes les raison avancées sont nécessaires à la vocation
pédagogique à l’exception de, (d’) :
A. Amour envers les élèves
B. Déroulement et don de soi
C. Niveau de qualification
D. Prise de conscience de sa responsabilité
126. Qualités humaines requises toutes les qualités énumérées ci-
après sont exigées pour une conscience professionnelle,
sauf ;
A. Assiduité
B. Autoritarisme
C. Dévouement
D. Discrétion
E. Ponctualité
127. La raison essentielle de la guerre scolaire entre les écoles
missionnaires et les écoles laïques depuis 1948 est ;
A. La subsidiassions des écoles confessionnelles
B. L’inadaptation des structures scolaires pour le pays
C. L’éveil de la conscience des congolais dit évolués
D. Le besoin de lier les programmes aux exigences
sociales
E. La création de l’université officielle par Buisseret
128. Le Maître apprécie le degré d’avancement dans le programme
d’une branche au moyen
A. De la répartition des matières

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

35
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Du journal de classe
C. De l’horaire hebdomadaire
D. De la fiche de préparation
E. Du calendrier scolaire
129. La conscience professionnelle d’un enseignant se traduit par :
A. Une tenue propre et soignée
B. La dignité de la vie privée
C. L’aptitude à vivre en paix avec les autres
D. La régularité au travail
E. L’absentéisme au travail
130. Le principal travail du Directeur lorsqu’il assiste à une leçon,
c’est :
A. Juger l’expression du Maitre
B. Faire un rapport aux autorités
C. Aider Maitre à s’améliorer
D. Pas de bonne réponse
E. Faciliter l’action de l’enseignant
131. La métrologie de l’enseignement recommande au Maître de
ne pas être demeuré esclave de son manuel au cours d’une
leçon parce qu’une bonne leçon doit être :
A. Possédée à fond
B. Sobre de la matière
C. Un tout constitué
D. Vivante et relaxée
E. Bien ordonnée
132. Indiquer le but qui n’est pas visé par l’enseignement des
sciences naturelles à l’école primaire :
A. Eveiller et développer la curiosité enfantine

36
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Transmettre des connaissances scientifiques


C. Mieux faire connaître le milieu environnant
D. Eveiller et orienter l’esprit d’observation
E. Faire comprendre certains phénomènes de la nature
133. Indiquer le comportement qui n’est pas autorisé au maître
dans la classe:
A. Reprocher les élèves qui n’ont pas fait leur devoir
B. Faire asseoir un ami pour attendre la sortie
C. Interrompre la leçon à l’entrée du directeur de
l’école
D. Faire nettoyer à l’eau les installations hygiéniques
E. Proclamer les résultats périodiques de ses élèves

37
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

134. Indiquer la tâche que le maître ne peut pas confier à un


élève :
A. Surveiller la classe à son absence
B. Représenter la classe à une compétition interscolaire
C. Conduire les élèves lors d’une classe-promenade
D. Le représenter à la réunion pédagogique
E. Transcrire le résumé au tableau noir
135. Indiquer le rôle du maître sur l’utilisation de la
bibliothèque scolaire :
A. Prévenir les élèves sur le respect de la période de
B. Prêt Initier les élèves à consulter et à manier les
manuels
C. Informer les élèves sur la conservation des manuels
D. Présenter les différents ouvrages constituant la
bibliothèque
E. Conseiller les élèves de ne pas abîmer ni perdre les
livres 10
136. Indiquer un avantage que procure au maître la
surveillance de récréation :
A. Eviter les disputes en organisant des jeux tranquilles
B. Profiter de l’occasion de jouer et de s’amuser avec
les élèves
C. Donner l’occasion d’observer et de connaître les
élèves
D. Prévenir les accidents en interdisant les jeux
dangereux

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

38
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Avoir l’occasion d’enseigner de nouveaux jeux


137. Indiquer la tâche que le maître affecté dans une classe du
degré élémentaire ne peut pas donner aux élèves C’est
de faire :
A. Mémoriser une leçon de récitation française
B. Exécuter les mouvements respiratoires en classe
C. Balayer la salle de classe et les alentours
D. Résoudre des exercices de calcul écrit à la maison
E. Raconter une histoire en langue maternelle
138. En élaborant les horaires de cours à l’école, le Directeur se
base sur l’un des éléments ci-après pour fixer le nombre et la
durée des récréations par jour et par semaine. Il s’agit de :
A. La nomenclature des matières
B. Les directives méthodologiques générales
C. La répartition hebdomadaire type
D. La structure pédagogique de l’école
E. L’emplacement géographique de l’école 11
139. L’acte volontaire est :
A. Automatique
B. Stéréotype
C. Librement consenti
D. Spécifique
E. Immuable

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

39
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

140. Indiquer l’activité qui doit préoccuper le Directeur de l’école


à la première semaine de la rentrée scolaire :
A. Faire le bilan des activités de l’année dernière
B. Se déplacer pour faire agréer de nouvelles classes
C. Lire attentivement les instructions officielles
D. Elaborer le plan de toutes les activités de l’année
E. Transmettre le palmarès et le rapport de fin d’année
141. Choisissez le procédé qui ne favorise pas la formation des
liens associatifs :
A. Structurer convenablement les matières à faire
mémoriser
B. Faire appel à tous les sens en utilisant un matériel
varié
C. Révise la dernière leçon avant d’entamer celle du
jour
D. Synthétiser périodiquement les matières déjà vues
E. Expliquer les avantages de former des liens associatifs
142. Le meilleur procédé pour enseigner une règle est de le faire :
A. Dégager à partir de l’analyse de quelques cas
B. Analyser, mémoriser et appliquer
C. Découvrir par un raisonnement approfondi
D. Appliquer en résolvant des exercices nouveaux
E. Découvrir par l’effort personnel de réflexion des
élèves
143. Indiquer le caractère sexuel primaire qui apparaît à la puberté
A. La mue de la voix
B. La poussée de la barbe
C. l’élargissement du bassin

40
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Le développement des seins


E. Le début de la menstruation
144. L’imagination aboutit à des rêveries irréalisables lorsqu’elle :
A. Reproduit fidèlement les images
B. Se fonde sur des perceptions inexactes
C. Fixe fidèlement les images
D. Agit sans le contrôle de l’intelligence
E. N’est pus capable de combiner les images
145. Les disciplines ci-après favorisent l’exercice et le
développement de la mémoire, exceptée :
A. Le calcul mental
B. La récitation
C. Le chant
D. La gymnastique
E. Les traditions africaines
146. En classe, un élève mis à genoux par le maître pour
n’avoir pas fait devoir à domicile, ressent les deux
émotions suivantes
A. La haine et l’aise
B. La jalousie et la haine
C. La douleur et la colère
D. La peur et la colère
E. La peur et la douleur
147. Le mode simultané d’enseignement a comme
désavantages le grand nombre d’échecs. Trouvez parmi
les facteurs ci-dessous, celui qui ne favorise pas ces échecs :
A. L’insuffisance ou le manque de manuels scolaires
B. La sous-qualification du personnel enseignant

41
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Le manque de cahiers, manuels et objets classiques


D. L’affaiblissement de l’intelligence des jeunes actuels
E. Le mauvais état de bâtiment et des mobiliers
scolaires
148. L’étude de la règle du participe passé conjugué avec le
verbe avoir se fait en :
A. Deuxième année
B. Cinquième année
C. Quatrième année
D. Troisième année
E. Sixième année
149. Dans une observation expérimentale la réaction
représente :
A. La variable dépendante
B. Le phénomène étudié
C. La variable intermédiaire
D. Le stimulus
E. La variable indépendante 12
150. L’homme est renseigné sur les mouvements de la tête en
vue du règlement de l’équilibre de son corps grâce à la
sensibilité :
A. Viscérale
B. Kinesthésique
C. Cutanée
D. Statique
E. Organique

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

42
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

151. Un homme peut attribuer ses défauts à ses proches selon


le principe que l’attaque est la meilleure défense. Ce
comportement caractérise le mécanisme psychique de :
A. La force des habitudes
B. La projection
C. La surcompensation
D. La fantaisie
E. L’autonomie fonctionnelle des habitudes
152. Le regard de quelqu’un qui a faim est attiré par la
nourriture, celui d’un autre qui est rassasié. C’est là une
illustration du principe de la loi :
A. De contraste
B. D’adaptation
C. De convergence
D. De circonstance
E. De contiguïté 13
153. Lorsque certaines réactions, déclenchées périodiquement
par des excitant appropriés, continuent à se manifester
pendant un temps, à la cadence des excitations, alors que
celles-ci produisent plus, on parle de :
A. La tendance
B. La convergence
C. L’accommodation
D. L’habitude
E. L’accoutumance

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

43
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

154. Le comportement de l’homme est dirigé de façon plus ou


moins explicite vers un but intimement lié à la
personnalité même du sujet. C’est pourquoi nous disons
que le monde de l’homme :
A. A un sens
B. Se compose également de projet à réaliser
C. Est formé en partie par les données perceptives
D. Est formé en partie par des données de mémoire
E. Se vit dans un climat affectif donné
155. L’enfant qui peut penser ce qu’il perçoit, mais dont la
pensée ne dépasse pas la représentation de ce perçu est au
stade de :
A. De l’objectivité simple
B. Du syncrétisme indifférencié
C. La pensée intuitive
D. L’intelligence pratique
E. Du tâtonnement intériorisé
156. Parmi les procédés ci-dessous, indiquez ceux qui sont les
mieux placés pour une leçon de problème au degré
moyen de l’école primaire :
A. L’analyse et la synthèse
B. L’intuition et l’induction
C. L’induction et la déduction
D. L’intuition et le « learning by doing »
E. Le procédé Lamartinière et la déduction

44
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

157. Indiquer le détail qui rend compte du caractère inné de


l’instinct :
A. Un comportement sans apprentissage préalable
B. Une réaction absolument la même pour chaque
animal d’une même espèce
C. L’animal continue son activité même si elle est
devenue inutile
D. Un comportement au service des besoins vitaux
E. Un comportement qui ne varie pas
158. Indiquer l’intérêt caractéristique de la première enfance :
A. Intérêts supérieurs, esthétiques, moraux
B. Intérêts glossiques
C. Intérêts objectifs
D. Intérêts subjectifs
E. Les caractéristiques sexuelles secondaires 14
159. Dans l’évolution de l’intelligence enfantine, un des traits
qui caractérise la 1ère enfance est :
A. La tendance à se révolter contre la morale qui
existe
B. L’association d’idées acquises par l’expérience
C. La naissance de la logique passionnelle
D. La tendance à tout rapporter à soi-même
E. La prodigieuse extension du monde mental

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

45
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

160. Le processus psychique qui fait qu’un homme frustré


recourt à des réactions primaires est :
A. Régression
B. Sublimation
C. Compensation
D. Refoulement
E. Rationalisation
161. La série d’activités de ‘enfant qui cadre le mieux avec les
jeux sensoriels est :
A. Courir, sauter et grimper
B. Jouer aux cartes, à la dame et aux mots croisés
C. Agiter, jeter par terre et lancer les objets brillants
D. Nager, danser avec rythme
E. Jouer à la poupée bébé et à l’enfant mère
162. La faculté que possède l’homme de reproduire et de
combiner des états de conscience antérieurs, de façon plus
ou moins mécanique, est appelée :
A. Association des idées
B. La mémoire
C. L’attention
D. La perception
E. L’imagination

46
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

163. Calculez puis indiquez la moyenne générale (%) obtenue


par cinq élèves qui ont eu au Test de Fin d’Etudes
Primaires les résultats ci-après : Français : 100/200 ; calcul:
117/200 et culture générale 60/100 Moyennes en % : 15
A. 34%
B. 41%
C. 48%
D. 57,2%
E. 67,8%
164. La véritable lecture, celle qui prépare directement et
effectivement à la vie, est la lecture
A. Mécanique
B. Expressive
C. Elémentaire
D. Expliquée
E. Compréhensive
165. La caractéristique consistant en la tendance à maintenir
constante les conditions de vie, à les rétablir quand elles se
sont trouvées modifiées est désignée par le terme :
A. Homéostasie
B. Bio-stratégie
C. Maintenance
D. Autonomie fonctionnelle
E. Constance

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

47
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

166. Indiquez la rubrique de la fiche de préparation où doit


être inscrit l’objet « boulier compteur » :
A. Leçon du jour
B. Etapes et matières
C. Matériel didactique
D. Références bibliographiques
E. Méthodes et procédés
167. « L’homme est un « moi » avec autrui au monde ». Cette
assertion cherche à démontrer que la pédagogie a une
base :
A. Sociologique
B. Psychologique
C. Biologique
D. Scientifique
E. Philosophique
168. Le milieu éducatif où la formation du sens social et du sens
humain se fait mieux par l’expérience de l’action que par
les démonstrations théoriques est :
A. Le milieu scolaire
B. L’église
C. Les mouvements de jeunesse
D. Le milieu familial
E. Le milieu social 16

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

48
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

169. L’apprentissage est le plus efficace et a le plus de chance


de conserver quand l’élève à l’occasion de percevoir des
relations significatives entre les éléments qu’il apprend.
C’est pourquoi l’enseignement doit être :
A. Pratique
B. Correct
C. Ordonné
D. Intéressant
E. Adapté
170. L’éducation civique se définit comme une aide apportée à
l’homme en vue :
A. De l’acquisition des connaissances civiques les plus
solides
B. Du développement des meilleures capacités dans le
domaine du travail et de la profession
C. De sa participation la meilleure à l’épanouissement
d’une organisation juridique de la société
D. De la réalisation de la personne dans les relations
interindividuelles et dans la société
E. D’une adhésion adéquate à la formation dispensée
démocratiquement par un parti politique
171. L’organisation neuro-motrice procède de la tête aux pieds
dans la direction de l’axe longitudinale. Cela est dû :
A. Au chevauchement et à la corrélation des tendances
céphalo-caudales et proximo-distales
B. A la loi dû développement céphalo-caudal
C. A la loi du développement proximo-distal
D. A la loi du développement nébulo-prénatal

49
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. A la loi de l’agrippement palmaire


172. L’enfant commence à expliquer, à raconter à ses
compagnons ce qu’il est en train de faire, c’est-à-dire à
prendre son partenaire en considération, à l’âge de :
A. Sept ans
B. Six ans
C. Trois ans
D. Cinq ans
E. Deux ans
173. L’enfant qui perçoit plutôt la réaction causée par l’objet
que l’objet lui-même est au stade de :
A. L’objectivité
B. Du tâtonnement intériorisé
C. De la pensée intuitive
D. Du syncrétisme indifférencié
E. De l’intelligence pratique
174. Gesell dit que l’enfant saisit avec les yeux avant de saisir
avec les mains. Il s’agit là de l’enfant de :
A. Un mois
B. Cinq mois
C. Huit mois
D. Deux mois
E. Six mois
175. Notion, observation du matériel, origine, but et usage,
soins d’entretien, tel peut être le modèle de plan pour une
leçon d’observation sur :
A. Un objet
B. Un animal

50
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Un métier
D. Une plante
E. Un organe
176. Apprendre les noms des lettres par ordre alphabétique,
ensuite épeler et prononcer des combinaisons de deux,
trois et quatre lettres et finalement apprendre et distinguer
les mots. Ce procédé est une application de la méthode :
A. Analytique
B. Synthétique
C. Syllabique
D. Phonétique
E. Globale
177. En enseignement de la lecture, on vise à faire acquérir le
mécanisme de la lecture par la lecture :
A. Silencieuse
B. Expressive
C. Elémentaire
D. A haute voix
E. Compréhensive
178. Lorsque dans l’enseignement de calcul on procède par les
dessins des nombres en croquis enfants, on utilise :
A. Le symbole chiffré
B. L’éducation civique
C. L’intuition indirecte
D. L’intuition directe
E. La déduction chiffrée

51
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

179. La branche scolaire qui prépare le mieux les élèves à la vie


en leur faisant connaître le monde dans lequel ils vivent
est :
A. La physique
B. La religion
C. L’éducation civique
D. L’histoire
E. La géographie
180. Au cours d’une leçon de dessin, le maître qui soumet les
élèves aux exercices de dessin de la maison familiale vise
l’apprentissage :
A. De modelage d’objets
B. De travail manuel
C. De forme d’objets usuels
D. D’illustration des choses
E. D’arrangement décoratif
181. Au degré moyen, la préparation d’une leçon d’élocution
vocabulaire se fait à partir de :
A. l’explication des mots autour d’un sujet pris
dans un contexte familier
B. L’analyse de l’image présente par un texte ou
un extrait facile
C. Propositions ou petites phrases simples
composées avec la participation des élèves
D. La leçon sur l’étude grammaticale d’un point de
parties du discours
E. La leçon de lecture silencieuse suivie d’une
lecture expressive commentée

52
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

182. Le matériel didactique d’une leçon de botanique


esquissée dans un manuel scolaire s’appelle :
A. Un support didactique
B. Un matériel didactique
C. Une illustration concrète
D. Une réduction intuitive
E. Une illustration semi concrète
183. Parmi les moyens intuitifs ci-dessous, celui qui convient
le mieux pour une leçon d’apprentissage du chiffre
est :
A. Le boulier-compteur
B. Les tableaux à graphiques
C. Le tableau à glissière
D. Le tableau à illustration
E. Les petits cubes pluricolores
184. Dans l’apprentissage de la rédaction, les exercices
purement formels de grammaire se font pendant la
phase de :
A. Imitation des phrases
B. Reproduction des textes
C. Construction des phrases
D. Résumé du texte
E. Conversion des phrases
185. La forme d’enseignement qui conduit le maître à faire
observer les élèves une perdrix qu’ils admirent souvent
pendant les récréations est un (une) :
A. Enseignement intéressant
B. Enseignement programmé

53
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Enseignement intuitif
D. Enseignement occasionnel
E. Classe-promenade
186. Indiquez la proposition dont les sujets du centre
d’intérêt conviennent pour le thème « eau et pluie » :
A. La cruche, déverser, inodore
B. La tornade, gronder, épais
C. L’évaporation, s’amonceler, fraîche
D. La brousse, éteindre, poussiéreux
E. Le versant, se foncer, profond
187. Relevez la proposition qui se rapporte à l’objet
opérationnel de la leçon suivante Le produit des
numérateurs et des dominateurs
A. Le produit de la première fraction par la
deuxième fraction renversée
B. Le produit du dénominateur de la fonction par
le nombre
C. Le produit du numérateur par le dénominateur
D. Le produit du nombre par la fraction renversée
E. Le produit des numérateurs et des
dénominateurs
188. La forme de l’enseignement la plus ancienne et la plus
simple de toutes est celle dite :
A. Heuristique
B. Pratique
C. Expositive
D. Interrogative
E. Démocratique

54
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

189. Le mode d’enseignement qui occasionne le plus le


manque d’émulation est le mode :
A. Mutuel
B. Simultané
C. Individuel
D. Socratique
E. Collectif
190. L’esprit de l’enfant qui part des perceptions sensibles
pour arriver à la connaissance réfléchie opère selon la
méthode :
A. Inductive
B. Synthétique
C. Déductives
D. Analytique
E. Intuitive
191. On rêve de faire surgir l’intelligence et de l’extraire à
proprement parler du néant. Cette affirmation de
Pestalozzi est une critique à la méthode :
A. Socratique
B. Expositive
C. Déductive
D. Inventive
E. Inductive 17
192. En rapport avec le schéma d’analyse de la leçon,
indiquer la série qui associe les éléments du groupe I à
ceux du groupe II :

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

55
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

Groupe I Groupe II Séries

A. La matière enseignée a. Motivation 1. Bd, Ca, Dc, De

B. La manière d’enseigner b. Induction 2. Aa, Bd, Cd, Cc

C. Le maitre c. Ecriture 3. Ac, Ba, Cd, Bd

D. Les élèves d. exactitude 4. Ab, Ba, Cd, Bd


5. Ad, Bb, Cc, Da
193. En enseignement individualisé, un guide de recherches
considéré comme un devoir de préparation à une
leçon future est appelé :
A. Fiche de développement
B. Syllabus
C. Fille de récupération
D. Devoir à domicile
E. Fiche d’application
194. A l’occasion d’une leçon type, les élèves-maîtres et le
Directeur de l’école d’application apprécient
l’exactitude de la matière enseignée à partir de :
A. La connaissance de la matière
B. L’exposé de la matière par le maître
C. Procédés didactiques utilisés par le maître
D. Questions posées aux élèves
E. L’acquis des élèves
195. Des supports didactiques suivants, celui qui peut être, à
très grande distance, capable de faire bénéficier au plus
grand nombre un enseignement de qualité est :
A. Le film scolaire
B. Le manuel scolaire

56
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. La télévision scolaire
D. Le magnétoscope
E. Le tableau noir
196. Des éléments pédagogiques suivants, celui qui est une
application du principe méthodologique du respect
des étapes de la perception est :
A. Le programme scolaire
B. Le centre d’intérêt
C. L’aspect humain de l’actualité
D. La réalité présentée en classe
E. La méthode globale de lecture élémentaire
197. Les moyens particuliers appliqués pour faciliter
l’enseignement, susciter l’intérêt, l’attention sont
appelés :
A. Objectifs d’enseignement
B. Principes d’enseignement
C. Modes d’enseignement
D. Méthodes d’enseignement
E. Procédés d’enseignement 18
198. Dans l’évolution de l’intelligence enfantine, le début
de l’adolescence, la préadolescence est caractérisé par :
A. La tendance à se révolter contre la morale qui
existe
B. L’association d’idées acquises par l’expérience
C. La naissance de la logique passionnelle
D. La tendance à tout rapporter à soi-même

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

57
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. La prodigieuse extension du monde mental


199. La période des intérêts objectifs se situe entre l’âge de :
A. 18 à 20 ans
B. 3 à 7 ans
C. 6 à 11 ans
D. 0 à 3 ans
E. 12 jusque vers 18 ans
200. Le processus psychique qui fait qu’un individu essaie de
justifier une conduite dont il ignore les véritables
motivations est la (le) :
A. Régression
B. Sublimation
C. Compensation
D. Refoulement
E. Rationalisation
201. La valeur de l’éducation permanente vient du fait
qu’elle
A. Entretient la formation reçue à l’école
B. Adapte l’homme au milieu et à la communauté
C. Fait sentir et comprendre l’interdépendance des
hommes
D. Exerce une grande influence sur l’âme et amène
à la jouissance
E. Permet l’adaptation à la personnalité de
l’enfant
202. Indiquez le reproche fait au mode simultané
A. Le nivellement des élèves
B. Le risque de manque d’émulation

58
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. La tendance au rabais de l’enseignement


D. Le complexe de supériorité des élèves
moniteurs
E. Le manque de contact social
203. Indiquez la tâche qui cadre avec la préparation
éloignée de la leçon
A. Formuler les objectifs opérationnels de la leçon
B. Etudier le programme en vue de se rendre
compte de la quantité de la matière
C. S’exercer aux leçons d’essai
D. Militer dans les partis politiques
E. prendre part aux campagnes d’évangélisation
204. Les supports didactiques suivants, celui qui, placé
traditionnellement en face des élèves, convient
parfaitement pour un travail collectif est :
A. Le film scolaire
B. Le manuel scolaire
C. La télévision scolaire
D. Le magnétoscope
E. Le tableau noir

205. La méthode de centre d’intérêt est basée sur le


principe
d’enseignement de :
A. L’activité
B. La coordination
C. L’intuition
D. L’adaptation

59
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. L’intérêt
206. Indiquez la rubrique du Plan d’analyse où le professeur
de la pratique professionnelle apprécie la propreté
corporelle et vestimentaire de l’élève-maître :
A. Documents pédagogiques
B. Matières
C. Elèves
D. Méthodes
E. Maître
207. Indiquez l’objectif opérationnel d’une leçon
A. Décomposer une matière en ses composantes
B. Amener une leçon en réponse à une question
que l’enfant se pose
C. Délimiter le sujet de la leçon et en définir les
manières de transmission
D. Dire ce en quoi l’élève aura été transformé
après avoir vu la leçon
E. Récompenser l’essentiel de la leçon à l’aide de
ses composantes 19

208. Une leçon type est celle :


A. Donnée par un élève-maître devant ses
condisciples
B. Donnée par un titulaire de classe devant les
élèves-maîtres

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

60
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Dont le schéma peut être suivi dans les leçons


similaires
D. Qui est efficace
E. Qui est donnée à l’occasion d’une inspection
ou visite
209. Le Programme National de l’Enseignement des
nombres de O à 1000 en :
A. 6ème année
B. 5ème année
C. 3ème année
D. 4ème année
E. 2ème année
210. Eveiller et développer le sentiment patriotique est
l’objectif de l’enseignement de, du :
A. Chant
B. Travail manuel
C. Etude du milieu
D. Education civique
E. Calligraphie
211. Dans l’étude d’une règle de grammaire, le maître
utilise de préférence la méthode :
A. Inductive
B. Déductive
C. Analytique
D. Synthétique
E. Intuitive
212. Développer l’esprit d’observation est un des objectifs
de l’enseignement de, d’ :

61
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Sciences naturelles
B. Dessin
C. Géographie
D. Histoire
E. Education physique
213. Au degré moyen, la préparation d’une leçon de
phraséologie orale se fait à partir de (des) :
A. L’explication des mots autour d’un sujet pris dans
un contexte familier
B. L’analyse de l’image présentée par un texte ou
un extrait facile
C. Propositions ou petites phrases simples
composées avec la participation des élèves
D. La leçon sur l’étude grammaticale d’un point des
parties du discours
E. La leçon de lecture silencieuse suivie d’une
lecture expressive commentée
214. Le principe qui fait dire que l’enfant est pris au niveau
où il se trouve, et que dans la mesure où son
intelligence se développe, on étendra aussi entre
autres connaissances, est celui :
A. D’adaptation
B. De motivation
C. D’intégration
D. D’activité
E. D’individualisation

62
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

215. Pour la critique de la leçon, la rubrique « matière


enseignée »
comporte entre autres points :
A. contrôle de l’enseignement
B. Rétention de la matière
C. Adaptation aux élèves
D. De motivation
E. Activité
216. Par de nombreux exercices d’observation et l’étude du
milieu, la vie de l’enfant pénétrera à l’école et
favorisera l’étude de la langue, parce qu’en effet, le
langage de l’enfant :
A. Répond au besoin scolaire
B. Est parlé et non écrit
C. Doit s’améliorer sans cesse
D. Est alimenté par la vie ambiante
E. Est spontané et boiteux
217. Dans l’étude d’une règle de grammaire, le maître
utilise de préférence la méthode :
A. Inductive
B. Analytique
C. Intuitive
D. Déductive
E. Synthétique
218. Au cours de l’enseignement de dessin, la réalité des
choses tend à être rendue par les leçons de dessin :
A. Décoratifs
B. Intuitif

63
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. D’illustration
D. Documentaire
E. D’observation
219. Donner à l’enfant une connaissance plus complète et
plus exacte des choses de son milieu de vie, le mettre
en rapport direct avec les objets, les phénomènes
naturels en vue d’une connaissance pratique et précise
par les sens, tel peut être le but des leçons :
A. D’histoire
B. De choses
C. Du milieu
D. De science
E. De civisme
220. Le document scolaire qui renseigne sur les relations qui
doivent exister entre les élèves et maîtres est :
A. L’horaire des classes
B. Le programme scolaire
C. Le calendrier scolaire
D. La répartition des matières
E. Le règlement scolaire
221. La partie de la pédagogie qui traite de l’ensemble des
principes généraux de l’éducation est :
A. La pédagogie
B. La psychopédagogie
C. La pédagogie comparée
D. La pédagogie générale
E. La déontologie du maître

64
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

222. L’enseignant fixe les objectifs de son enseignement sur


la connaissance des différents rapports qui peuvent
exister entre les élèves d’une classe en éducation :
A. Physique
B. Sociale
C. Comportementale
D. Morale
E. Intellectuelle
223. Le Programme National de l’Enseignement Primaire
prévoit l’initiation à la notion de volume dans les
classes de :
A. Deuxième année
B. Cinquième année
C. Troisième année
D. Quatrième année
E. Sixième année
224. L’instituteur peut être considéré comme :
A. L’agent principal de l’éducation scolaire
B. Le modulateur du jeune cerveau de l’écolier
C. Le transformateur de l’inconduite de l’enfant
D. Un agent modérateur de l’expansionnisme
enfantin
E. Un ange gardien des jeunes écoliers
225. Un grand tort que l’on peut faire à l’enfant est de le
considérer
comme:
A. Un être taillé à la mesure de ses pairs
B. Un être en devenir

65
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Un être complet en son genre


D. Une tâche pour sa propre éducation
E. L’agent principal de l’éducation
226. Dans son enseignement, le maître évitera les fouillis et
le verbiage et rechercher la clarté par une suite
logique, parce que la leçon doit être :
A. Former un tout
B. Bien ordonnée
C. Sobre de matière
D. Equilibrée
E. Vivante
227. Comme celle du primitif, la perception de l’enfant de
la seconde enfance donne des vues toutes personnelles
et se caractérise ainsi par:
A. La subjectivité
B. L’illusionnisme
C. L’animisme
D. L’égocentrisme
E. Le syncrétisme 20
228. Le test de fin d’études primaires organisé en
République Démocratique du Congo peut provoquer
chez les gestionnaires scolaires la meilleure réaction
suivante :
A. Se décourager en cas d’échec
B. Dormir désormais sur ses deux oreilles en cas
de réussite totale

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

66
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Renvoyer les maîtres dont les élèves ont le plus


échoué
D. S’organiser toujours davantage en cas de
réussite totale
E. renvoyer le Directeur d’école en cas d’échec
total
229. Les maladies de la personnalité caractérisées par des
conflits intrapsychiques qui inhibent les conduites
sociales sans altération grave de la conscience ni de
l’intelligence sont des :
A. Psychoses
B. Complexes
C. Traumatismes
D. Névroses
E. Refoulements

67
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

230. L’enfant de trois ans, ayant vu son père se raser le


matin, se met brusquement à imiter ces gestes de
l’adulte, l’après-midi à l’école au cours d’un jeu ; et
cela grâce au mécanisme :
A. Du réflexe conditionnel
B. De l’imagination créative
C. De l’intelligence sensori-motrice
D. De la représentation symbolique
E. Du syncrétisme
231. Le maître qui, partant du principe de l’amour que les
enfants doivent avoir envers leurs parents conclut de
l’aide que ces enfants devront apporter aux parents
utilise la méthode :
A. Synthétique
B. Intuitive
C. Déductive
D. Analytique
E. Inductive
232. Un maître qui donne des exercices d’application que
l’élève s’efforce de résoudre seul, utilise un procédé
d’application dit :
A. D’imitation
B. D’interrogation
C. D’invention
D. De reproduction
E. De devoir scolaire

68
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

233. Dans le domaine de la sensibilité visuelle, ce que nous


appelons généralement couleur, porte la
dénomination spécifique :
A. D’acuité visuelle
B. De perspective aérienne
C. De sensation chromatique
D. De radiation optique
E. De tonalité chromatique
234. Favoriser l’initiative personnelle et la fonction créatrice
des élèves, tel est le grand avantage de la formation
de l’enseignement dit :
A. Heuristique
B. Expositive
C. Dogmatique
D. Pratique
E. Démocratique
235. Indiquez l’avantage que ne présente pas le mode
simultané :
A. Gagner du temps
B. Fatiguer moins
C. Favoriser l’éducation sociale
D. Assurer l’individualisation
E. Favoriser l’émulation
236. Observation, abstraction, comparaison et
généralisation, telles sont les étapes d’une leçon :
A. Inductive
B. Synthétique
C. Intuitive

69
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Déductive
E. Analytique 21
237. Liberté et discipline se développent ensemble,
existence des périodes sensibles, ambiance révélatrice,
libre choix, matériel concret en véritable substitution
au maître ; tels sont les principes qui inspirent la
méthode :
A. Pestalozzi
B. Claparède
C. Decroly
D. Montessori
E. Comenius
238. La motivation la plus indiquée pour une leçon de
géographie à l’école primaire est :
A. D’inculquer le principe d’action pour la vie
B. D’éveiller le sentiment nationaliste
C. D’éveiller l’esprit de prévenance pour la vie
D. D’acquérir le sens élevé de nationaliste
E. Développer l’esprit de patriotisme sain
239. « Intuition » comme qualité spéciale de leçon du
système métrique, demande :
A. Pour une mesure réelle, de l’apporter en classe
; pour une mesure fictive, de la réaliser
concrètement
B. Chaque fois que l’on aborde une nouvelle
mesure, que l’on jette un coup d’œil en arrière

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

70
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Que les élèves mesurent, évaluent et fassent de


nombreuses comparaisons
D. Que les choses connues des enfants soient
mesurées par eux
E. Que le Maître aille de l’abstrait au concret
240. La motivation la plus indiquée pour une leçon
d’hygiène à l’Ecole Primaire est :
A. D’inculquer le principe d’action pour la vie
B. D’éveiller le sentiment nationaliste
C. D’éveiller l’esprit de prévenance pour la vie
D. D’acquérir le sens élevé de nationaliste
E. Développer l’esprit de patriotisme sain
241. Les notions essentielles à enseigner en 2ème pendant les
leçons de conjugaison est :
A. L’étude du passé simple et des voix active et
passive
B. La conjugaison à tous les temps et le sens de
l’indicatif
C. L’explication sur le sens des personnes
grammaticales
D. L’initiation au sens des pronoms « tu, elle, ils,
elles »
E. L’initiation au sens des pronoms « je, nous,
vous »

242. Les notions essentielles à enseigner en 1ère pendant les


leçons de conjugaison est :

71
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. L’étude du passé simple et des voix active et


passive
B. La conjugaison à tous les temps et le sens de
l’indicatif
C. L’explication sur le sens des personnes
grammaticales
D. L’initiation au sens des pronoms « tu, elle, ils,
elles »
E. L’initiation au sens des pronoms « je, nous,
vous »
243. On parle d’Education parascolaire lorsqu’elle est
donnée :
A. Aux enfants paralytiques
B. Aux enfants retardés mentaux
C. En dehors de l’école mais contrôlée par celle-ci
D. Pendant la récréation
E. Au cours d’une leçon de causerie
244. Une des qualités physiques exigées de l’enseignement
est :
A. L’art de parler
B. Une bonne vue
C. Un esprit logique
D. Une maîtrise de soi
E. Le dévouement
245. Le tout premier document consulter par le Maître afin
de mettre à jour ses activités est :
A. L’horaire de classe
B. La prévision des matières

72
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Le registre d’appel
D. La fiche de préparation
E. Le journal de classe
246. La collaboration entre parents et l’école consiste à :
A. Conjuguer les actions éducatives
B. Punir réciproquement les élèves
C. Se partager les difficultés
D. Echanger des lettres d’encouragement
E. Echanger les expériences
247. Le comportement de rivalité et d’identification au
parent de même sexe qui apparaît chez l’enfant
constitue un :
A. Complexe de Caien
B. Complexe de Diane
C. Complexe de Castration
D. Complexe d’œdipe
E. Fantasme conscient
248. Orienter une tendance vers une fin noble d’ordre
intellectuel, moral ou religieux, c’est la :
A. Refouler
B. Tempérer
C. Socialiser
D. Sublimer
E. Rééduquer
249. Dans la classification de KRETSCHEMER, le
schizothyme qui est du type psychique, correspond au
type physique dénommé :
A. Pycnique

73
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Athlétique
C. Leptosome
D. 2 & 3
E. 1&2
250. La branche d’enseignement qui étudie les implications
psychologiques en situation éducative est :
A. Psychologie différentielle
B. Psychopédagogie
C. Psychologie génétique
D. Psychologie générale
E. Psychotechnique
251. « Ecole pour la vie et par la vie » caractérise mieux le
principe :
A. Actualité
B. Contact social
C. Globalisation
D. Adaptation
E. Coordination
252. L’enfant passe de la connaissance sensible à la
connaissance rationnelle par un acte d’appropriation.
Cela implique :
A. L’enseignement doit être intuitif
B. L’enseignement doit être adapté
C. L’enseignement doit être actif
D. L’enseignement doit être attrayant
E. L’enseignement doit être intéressant 22

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

74
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

253. A l’école primaire, l’enfant ne peut assimiler ses


connaissances qu’en classe, pour celui du secondaire
par contre, le travail d’assimilation se fait à la maison.
Ceci parce que :
A. Il n’est pas capable de travailler seul
B. Il ne peut développer son intelligence que par
l’effort du Maître
C. Il ne peut développer son intelligence que par un
effort personnel
D. Il ne peut développer son intelligence que par
l’effort des parents
E. Il ne peut développer son intelligence que par
l’effort de toute la classe
254. Une leçon modèle peut se définir comme :
A. Dont le schéma peut-être suivi dans les leçons
similaires
B. Donnée par un élève maître devant ses
condisciples
C. Donnée par le titulaire de la classe devant ses
élèves maître
D. Donnée à l’occasion d’une visite d’inspection
E. Qui est efficace

255. Un document dans lequel le Directeur de l’école


indique la date et la cause du départ d’un élève est :
A. Le registre d’appel
B. Le registre des résultats scolaires
C. Le registre des attestations

75
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Le dossier archive
E. Le registre matricule
256. Pour fixer solidement les automatismes de base de
langue, le Maître de l’E.P doit enseigner la leçon de :
A. Grammaire
B. Conjugaison
C. Orthographe
D. Elocution
E. Récitation
257. Le développement de l’imagination créatrice passe par
les stades suivants :
A. Le jeu l’animisme le roman l’illusion
B. L’illusion - l’animisme - le roman - le jeu
C. L’illusion - l’animisme - le jeu - le roman
D. Le roman - le jeu - l’illusion - le roman
E. L’illusion - l’animisme - le jeu - le roman
258. La leçon de lecture expressive a pour but :
A. D’amener les élèves à lire intelligemment
B. De vaincre les mécanismes de la lecture
C. D’amener les élèves à exprimer par les tons
variés différents sentiments
D. D’exercer les élèves à la lecture travaillée sous
forme d’analyse littéraire
E. D’amener les élèves à lire couramment et sans
fautes
259. Lors d’une leçon de calcul mental, la faculté la moins
sollicitée chez les élèves est :
A. L’imagination

76
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. La mémoire
C. Le raisonnement
D. L’association des idées
E. Le jugement
260. Un bon Maître peut faire appel au sens de l’oui dans :
A. Les leçons de Géographie
B. Les leçons d’observation
C. Toutes les leçons
D. Les leçons de musique
E. Les leçons d’hygiène
261. Outre la leçon de calcul rapide, le Maître peut user le
procédé Lamartinière dans la leçon de :
A. Problème
B. Table de multiplication
C. Diction
D. Calcul écrit
E. Dictée
262. Généralement, la leçon a :
A. Deux étapes
B. Trois étapes
C. Quatre étapes
D. Cinq étapes
E. Aucune bonne réponse
263. Indiquez la proposition qui renferme l’objectif
poursuivi par la motivation pendant une leçon :
A. Contrôler les connaissances précédentes
B. Contrôler les connaissances antérieures
C. Appliquer les connaissances acquises

77
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Acquérir les nouvelles les connaissances


E. La découverte des connaissances par les élèves
264. Des éléments pédagogiques suivants, celui qui est une
application méthodologique d’intuition est :
A. Le programme scolaire
B. La réalité présentée en classe
C. Le centre d’intérêt
D. L’aspect humain de l’actualité
E. La méthode globale de lecture élémentaire
265. La synapse est :
A. Le prolongement court d’une cellule
B. Le lien entre deux neurones
C. Le lien entre deux dendrites
D. 1 &2 sont vraies
E. 1 &3 sont fausses
266. La forme de pédagogie qui vie à déterminer le
comportement attend de l’enfant à l’issu de sa
formation s’appelle :
A. L’andragogie
B. La pédagogie comparée
C. La pédagogie par objectif
D. La pédagogie expérimentale
E. Aucune bonne réponse
267. On définit la gymnastique comme :
A. L’ensemble de règes de prévention de la maladie
B. L’ensemble des activités visant le mouvement
bien déterminé du corps
C. L’ensemble d’activités sans but utilitaire

78
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. L’ensemble du mouvement du corps


E. Aucune bonne réponse
268. L’inconvénient majeur de l’introspection s’explique
par :
A. La difficulté de fixer deux faits de conscience à la
fois
B. Le dédoublement de l’esprit ; car le sujet est en
même temps observateur et observé
C. La difficulté d’atteindre tous les souvenirs
D. Toutes les réponses sont bonnes
E. Toutes les réponses sont mauvaises
269. Assurer la liaison entre les différentes zones des centres
est le rôle que doivent jouer :
A. Les neurones moteurs
B. Les dendrites
C. Les neurones sensitifs
D. Les neurones d’association
E. Aucune bonne réponse
270. Dans la formation intellectuelle de l’enfant,
l’éducation diffuse fournit à celui-ci :
A. Des informations variées
B. Le savoir-faire concret
C. Des intuitions de qualité
D. Diverses occasions d’émotion
E. L’attention spontanée 23

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

79
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

271. Le document, guide permanent du Maître, qui en est


fait la nomenclature des matières des matières à
transmettre par degré d’études est dénommé :
A. La répartition des matières
B. L’horaire journalier
C. Le calendrier scolaire
D. Le journal de classe
E. Le programme
272. Les questions de l’enseignant au cours d’une leçon
seront cotées insuffisantes si elles sont :
A. Peu lisibles
B. Trop rapides
C. Vaques et équivoques
D. Claires
E. Brouillons
273. En enseignement de gymnastique, «la prise de distance
et la mise en place » sont des exercices :
A. D’équilibre
B. De respiration lente
C. Préparatifs
D. Fondamentaux
E. D’ordre
274. «Révision et synthèse périodiques » comme qualités
spéciales de leçon de système métrique demandent :
A. Pour une mesure réelle, de l’apporter en classe ;
pour une mesure fictive, de la réaliser
concrètement

80
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Chaque fois que l’on aborde une nouvelle


mesure, que l’on jette un coup d’œil en arrière
C. Que les élèves mesurent, évaluent, et fassent de
nombreuses
comparaisons
D. Que les choses connues des enfants soient
mesurées par eux
E. Que le Maître aille de l’abstrait au concret
275. En rapport avec le schéma d’analyse de la leçon,
indiquer la série qui associe correctement les éléments
du groupe I à ceux du groupe II :
Groupe I Groupe II Séries
A. La matière enseignée a. durée 1. Ac, Ba, Cd, Dc
B. La matière à enseigner b. clarté 2. Bd, Ab, Dd, Cc
C. Le maître c. motivation 3. Ac, Ba, Cd, Dc
D. Les élèves d. écriture 4. Ba, Ad, Cc, Db
Aa, Bc, Cb, Bd
276. La capacité d’apprentissage chez l’homme est limitée,
entre autres par des facteurs :
A. Energétiques
B. Psychologiques
C. Introspectifs
D. Pédagogiques
E. Expérimentées
277. Un des facteurs principaux dont il faut tenir compte
pour éviter le surmenage chez les écoliers est :
A. L’horaire des cours
B. La répartition des matières

81
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Le programme des cours


D. Le nombre d’heures de sommeil
E. La répartition des leçons
278. La première enfance se caractérise par :24
A. L’égocentrisme
B. Une attention toute subjective
C. La crise négativiste
D. Une accommodation progressive
E. Une vie toute végétative
279. Le refoulement peut être provoqué chez l’enfant par :
A. Le syncrétisme
B. Le sociocentrisme
C. L’égocentrisme
D. L’éducation trop dure
E. Les jeux de rôle
280. La mémoire de l’enfant de la seconde enfance retient
avant tout ce qui est intéressant. C’est pourquoi elle
est dite :
A. Sporadique
B. Sensorielle
C. Matérialiste
D. Pratique
E. Imprécise
281. La période de la vie pendant laquelle la pensée
commence à dépasser l’impression sensorielle du

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

82
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

moment en la coordonnant avec les impressions


antérieures est :
A. L’âge adulte
B. La puberté
C. La deuxième enfance
D. L’adolescence
E. Le troisième âge
282. Le raisonnement correct ne s’installera en ce qui
concerne le poids malgré la modification de la forme,
que vers l’âge de :25
A. Dix ans
B. Cinq ans
C. Huit ans
D. Six ans
E. Trois ans
283. L’activité scolaire où l’on peut surtout utiliser la forme
explosive est la leçon :
A. De grammaire
B. De récit
C. De conjugaison
D. D’analyse
E. De rédaction
284. Parlant de la forme expositive, J.J. Rousseau dit : « Je
veux les livres, ils n’apprennent qu’à parler de ce u’on
ne sait pas ». Il fit ainsi allusion à son caractère :
A. Psittaciste

Jean Claude Matoko-Matoko

83
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Verbaliste
C. Dogmatique
D. Livresque
E. Ennuyeux
285. Un enseignement qui confronte plusieurs types
d’objets pour en tirer certaines conclusions après avoir
étudié les ressemblances et les différences, utilise un
procédé :
A. Intuitif
B. Tabulaire
C. Audio-visuel
D. Descriptif
E. Comparatif
286. Du point de vue de la forme, une bonne question doit
avoir toutes les qualités suivantes à l’exception de la :
A. Clarté
B. Simplicité
C. Variété
D. Concision
E. Précision
287. Montrant bien à l’élève ce qu’on veut de lui, un bon
syllabus est :
A. Adapté
B. Clair
C. Orienté vers l’effort
D. Motivé
E. Excitant

84
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

288. Présentation et introduction du jeu par un élève,


exécution devant la classe, discussion-critique,
exécution du jeu corrigé, appréciation par le maître,
telles sont les étapes d’une leçon :
A. De texte en chœur parlé
B. D’exécution du jeu scénique
C. De préparation à la dramatisation
D. D’étude du texte de récitation
E. De récitation expressive
289. Le document scolaire qui peut renseigner sur la valeur
intellectuelle et morale de l’écolier est :
A. L’archive scolaire
B. Le registre matricule
C. Le dossier du personnel
D. Le fichier scolaire
E. Le registre d’appel
290. La discipline scolaire qui ne peut être appliquée d’une
façon absolument uniforme, mais qui tient compte du
caractère de l’enfant est dite :
A. Libérale
B. Souple
C. Répressive
D. Equitable
E. Bienveillante
291. A partir de la naissance, l’éducation physique doit se
caractériser
entre autres, par :
A. De petits exercices adaptés

85
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Une régularité en ce qui concerne la nourriture et


le sommeil
C. De petits jeux bien dosés et préparés par la mère
D. Une vie tranquille et hygiénique de la mère
E. La construction de l’image de son corps
292. La rencontre de deux ou plusieurs cellules nerveuses
s’appelle :
A. Cytoplasme
B. Cylindre
C. Dendrite
D. Noyaux
E. Synapses
293. Le milieu exerce son action sur l’être humain :
A. Dès la naissance
B. A partir de six ans
C. Pendant l’enfance
D. Durant toute la vie
E. A partir de trois ans
294. L’arc réflexe est :
A. La réaction d’un sujet à une excitation d’un
stimulus
B. La réaction automatique d’un sujet contre une
excitation d’un stimulus
C. Le circuit parcouru par un influx nerveux du
neurone sensitif au neurone moteur en passant
par une synapse
D. Le réflexe conditionnel étudié par le psychologue
Pavlov

86
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. L’excitation d’un neurone sensitif par un neurone


impressionné par un stimulus
295. Dans une sensation, l’élément qui permet de distinguer
un bruit d’une musique est :
A. La situation
B. La modalité
C. La reproductivité
D. L’objectivité
E. L’actualité
296. Les troubles moteurs observés lors de l’émotion-choc
présentent les phénomènes suivants :
A. Troubles de la respiration, sanglots, cris
B. Tension sanguine, sanglots, gestes violents
C. Coup de fouet à l’imagination, tension sanguine,
cris
D. Agitation motrice, tension sanguine, gestes
violents, sanglots
E. Agitation motrice, tension sanguine, troubles de
la respiration
297. La leçon de problème à l’école primaire :
A. Ne doit pas être utilitaire
B. Peut être expérimentale
C. Ne s’adresse pas à la mémoire
D. S’adresse au jugement
E. Ne peut pas être intuitive
298. Trouvez la proposition qui donne exactement le
schéma d’une leçon intuitive :

87
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Révision — observation — généralisation —


évaluation
B. Révision — induction — déduction — évaluation
C. Révision — induction — exécution — évaluation
D. Révision — exposé — exécution — évaluation
E. Révision — analyse — synthèse — évaluation
299. La fiche critique d’une leçon vise essentiellement :
A. La manière d’enseigner
B. L’élève
C. La matière enseignée
D. Le résultat
E. La compétence du maître
300. Indiquez le qualificatif qui ne doit pas caractériser
l’enseignement de la grammaire :
A. Actif
B. Simple
C. Concret
D. Sélectif
E. Pratique
301. Le maître donne ses enseignements avec aisance et
maîtrise de soi, grâce :
A. Au respect du calendrier
B. A la préparation
C. Au recours aux méthodes actives
D. A l’exploitation des centres d’intérêt
E. Au respect de l’horaire

88
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

302. Les devoirs scolaires sont un excellent moyen de


contrôle de connaissances des élèves à condition qu’ils
soient :
A. Simples
B. Intuitifs
C. Adaptés
D. Concrets
E. Expérimentaux
303. Un maître qui envisage l’enchaînement logique des
notions dans une branche durant une année, recourt à
la coordination :
A. Horizontale
B. Combinante
C. Synthétisante
D. Centralisante
E. Verticale
304. L’organisation scolaire qui recourt à la différenciation
de groupes plus homogènes sur base de leur valeur
mentale, est un système de classes :
A. Faibles
B. Mobiles
C. Parallèles
D. Fortes
E. Mixtes
305. Indiquez la proposition qui contient uniquement les
branches - outils, fondamentales à tout homme
instruit :
A. Politesse, civisme, hygiène

89
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Politesse, histoire, hygiène


C. Calcul, lecture, observation
D. Calcul, lecture, écriture
E. Morale, religion, écriture
306. Le maître a l’impérieux devoir d’aider l’élève à vouloir
étudier, cela signifie qu’il doit :
A. Les rendre compte de ce qu’il sait et ne sait pas
B. Lui donner une bonne méthode de travail
personnel
C. Lui présenter les faits qui fournissent des
problèmes mentaux
D. Simplifier les connaissances par des comparaisons
E. Se baser sur ses besoins pour susciter en lui le
désir d’assimiler la matière
307. Trouvez la proposition (III) qui associe correctement
les disciplines (I) de l’école primaire à leurs objectifs
intermédiaires (II : III)
A. Langues congolaises a. Développer le goût de la
recherche personnelle
B. Histoire b. Comprendre un message exprimé
en langue du milieu et y répondre
C. Mathématique c. Se préparer à la compréhension
internationale en évitant
d’entretenir la haine
D. Français d. Comprendre un message et y
répondre
E. Sciences naturelles e. Aborder une situation nouvelle par
soi-même

90
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

III.
A. Aa, Bb, Cc, De, Ed
B. Ae, Bd, Cb, Da, Ec
C. Ab, Bc, Ce, Dd, Ea
D. Ad, Be, Ca, Dc, Eb
E. AC, Ba, Cd, Db, Ee
308. Selon la législation scolaire actuelle, un directeur
d’école est :
A. Responsable d’école
B. Partenaire éducatif
C. Responsable de classe
D. Promoteur d’école
E. Propriétaire d’école
309. A l’école primaire, le maître doit aider l’enfant à
prendre conscience de son être social en :
A. Organisant les activités en groupe
B. Favorisant l’expérience personnelle
C. Véhiculant les usages et les croyances de la
société
D. Enseignant les langues usuelles du milieu
E. Encourageant le dialogue et l’échange 26

310. Indiquez l’idée directrice de l’action pédagogique


prônée par Montaigne :
A. En apprentissage, il faut joindre la liberté à
l’activité personnelle

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

91
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. L’homme n’est ni naturellement bon, ni


naturellement mauvais
C. « Bien apprendre » vaut mieux que « apprendre
pour apprendre »
D. Il faut tenir compte des besoins et des intérêts de
l’enfant
E. Il faut commencer par l’observation pour
enseigner
311. Indiquer la principale cause de l’inertie dans
Vagissement de l’enseignant :
A. L’illusion d’être parfait
B. Le refus de modifier ses actes
C. La confiance en sa propre personne
D. Les qualités pédagogiques indiscutables
E. La possession des connaissances suffisantes
312. Le maître d’école primaire qui note dans la colonne de
droite de son registre d’appel, pour chaque élève, le
nombre d’absences non motivées du mois et les
additionne au bas de la page prépare :
A. La moyenne de fréquentation
B. La moyenne de présence globale
C. Moyenne de présence mensuelle
D. Le nombre effectif de présences du mois
E. La statistique scolaire mensuelle
313. Un enfant qui s’adapte facilement à une situation
nouvelle accomplit :
A. Un acte d’intelligence
B. Un jugement

92
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Une activité de la pensée


D. Une appréhension
E. Un raisonnement logique
314. Le phénomène affectif qui rend un homme combatif
est :
A. La colère
B. L’amour propre
C. Le chagrin
D. La gaieté
E. La sérénité
315. Toute activité sensible de l’être humain se déclenche
lorsqu’il y a :
A. Existence d’un besoin
B. Une impression sensorielle
C. Existence d’une excitation
D. une décision ferme
E. Conception de l’idée
316. « L’élève KILO de l’Institut LOSAGE est impoli ; ALFA
de la même école est impoli ; l’élève LIMA aussi de la
même école est impoli donc EGO de l’Institut LOSAGE
est aussi impoli ». Ce raisonnement est appelé :
A. Indicatif
B. Analogique
C. Par l’absurde
D. Déductif
E. Affectif

93
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

317. Un élève qui est incapable de poser volontairement un


acte est un :
A. Aboulique
B. Inhibé
C. Impulsif
D. Equilibré
E. Obstiné
318. Dans le développement psychologique de l’enfant, la
période d’adolescence est caractérisée par :
A. La logique formelle
B. La logique concrète
C. L’intégration sociale
D. L’expérimentation active
E. La prédominance des réflexes
319. La leçon du système métrique à l’école primaire :
A. Ne doit pas être utilitaire
B. Peut être expérimentale
C. S’adresse à la mémoire
D. S’adresse au jugement
E. Doit être intuitive
320. Trouvez la proposition qui donne exactement le
schéma d’une leçon analytique :
A. Révision — observation — généralisation —
évaluation
B. Révision — généralisation — synthèse —
évaluation
C. Révision — analyse — synthèse — évaluation
D. Révision — analyse — déduction — évaluation

94
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Révision — motivation — développement —


évaluation
321. La fiche d’évaluation du maître vise essentiellement :
A. La manière d’enseigner
B. L’élève
C. La matière enseignée
D. Le résultat
E. La compétence du maître
322. L’enseignement de la grammaire à l’école primaire ne
peut être :
A. Actif
B. Utile
C. Intelligent
D. Correctif
E. Méthodique
323. La méthode des centres d’intérêt exploite surtout la
concentration :
A. Horizontale
B. Combinante
C. Synthétisante
D. Centralisante
E. Verticale
324. Le choix de la stratégie par le maître ne peut se faire
que pendant la préparation :
A. Très éloignée
B. Détaillée
C. De prévisions
D. Eloignée

95
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Du journal
325. Le procédé le moins bon pour obtenir une bonne
orthographe d’usage consiste à :
A. Adopter une méthode d’acquisition intuitive
B. Avoir une bonne diction
C. Initier les élèves à la lecture attentive
D. Initier les élèves à l’orthographe dès leur entrée à
l’école
E. Veiller à l’orthographe de tous les devoirs
326. Les devoirs scolaires sont un excellent moyen de
contrôle de connaissances des élèves à condition qu’ils
soient :
A. Simples
B. Vivants
C. Concrets
D. Intuitifs
E. Utiles
327. Au terme d’une leçon sur la notion de rectangle (1),
l’élève de la 3eme année (2) sera capable en utilisant
une latte graduée (3) de dessiner (4) un rectangle de
6cm de long et de 3cm de large (5) en
cinq minutes (6) au maximum. Au numéro 1,
l’enseignant indique :
A. Les conditions de réalisation du comportement
B. Le comportement observable de l’élève
C. La matière enseignée
D. Le seuil de performance
E. L’apprenant (l’élève)

96
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

328. L’organisation scolaire qui recourt à la différenciation


de groupes où les élèves pourront suivre pour les
diverses branches, des leçons à des degrés différents,
est un système de classes :
A. Faibles
B. Fortes
C. Parallèles
D. Mixtes
E. Mobiles
329. Indiquez la proposition qui renferme exactement les
branches de culture, utiles dans un monde civilisé :
A. Lecture, écriture, politesse
B. Histoire, géographie, observation
C. Géographie, lecture, sciences naturelles
D. Calcul, observation, sciences naturelles
E. Morale, religion, causeries éducatives
330. Le maître a l’impérieux devoir de contrôler le savoir
de ses élèves, cela signifie qu’il doit :
A. Se rendre compte de ce qu’ils savent et ne savent
pas
B. Leur donner une bonne méthode de travail
personnel
C. Leur présenter les faits qui fournissent des
problèmes mentaux
D. Simplifier les connaissances par des exemples
E. Se baser sur leurs besoins pour susciter en eux le
désir d’assimiler la matière

97
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

331. Un élève qui freine ses mouvements ou l’expression de


son opinion est un :
A. Aboulique
B. Inhibé
C. Impulsif
D. Equilibré
E. Obstiné
332. Trouvez la proposition (III) qui associe correctement
les disciplines (I) de l’école primaire à leurs objectifs
intermédiaires (II) :
III
A. Langues congolaises a. Comprendre un message
et y répondre
B. Histoire b. Aborder une situation nouvelle par
soi-même
C. Mathématique c. Développer le goût de la
recherche personnelle
D. Français d. Se préparer à la compréhension
internationale
E. Sciences naturelles e. comprendre un message
exprimé en langue du milieu et y répondre
III.
A. Aa, Bb, Cc, De, Ed
B. Ac, Ba, Cd, Db, Ee
C. Ab, Bc, Ce, Dd, Ea
D. Ae, Bd, Cb, Da, Ec
E. Ad, 5e, Ca, Dc, Eb

98
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

333. Selon la législation scolaire actuelle, toute personne


physique ou morale peut être :
A. Responsable d’école
B. Partenaire éducatif
C. Responsable de classe
D. Promoteur d’école
E. Propriétaire d’école
334. A l’école primaire, le maître doit aider l’enfant à
comprendre un message verbal ou écrit-en :
A. Organisant les activités en groupe
B. Favorisant l’expérience personnelle
C. Véhiculant les usages et les croyances de la
société
D. Enseignant les langues usuelles du milieu
E. Encourageant le dialogue et l’échange
335. Indiquez l’idée directrice de l’action pédagogique
prônée par Edouard Claparède :
A. En apprentissage, il faut joindre la liberté à
l’activité personnelle
B. L’homme n’est ni naturellement bon, ni
naturellement mauvais
C. « Bien apprendre » vaut mieux que « apprendre
pour apprendre »
D. Il faut tenir compte des besoins et des intérêts de
l’enfant
E. 11 faut commencer par l’observation pour
enseigner

99
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

336. Indiquez la principale cause de l’autorité de


l’enseignant dans l’exercice de sa fonction :
A. L’illusion d’être parfait
B. Le refus de modifier ses actes
C. Les qualités pédagogiques indiscutables
D. La possession des connaissances suffisantes
E. La confiance en sa propre personne
337. Le maître d’école primaire qui cherche le quotient du
nombre total de présences de l’année sur le nombre
total de jours de classe, obtient :
A. La moyenne de fréquentation
B. La moyenne de présence globale
C. La moyenne de présence mensuelle
D. Le nombre effectif de présences du mois
E. La statistique scolaire mensuelle
338. Un enfant qui s’adapte facilement à une situation
nouvelle accomplit :
A. Un acte d’intelligence
B. Un jugement
C. Une activité de la pensée
D. Une appréhension
E. Un raisonnement logique
339. Le phénomène affectif qui rend un homme combatif
est :
A. La colère
B. La gaieté
C. Le chagrin
D. L’amour propre

100
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. La sérénité
340. En enseignement individualisé, une fiche constituée
d’exercices gradués et progressifs dont le but est de
vérifier l’assimilation des connaissances est appelée :
A. Fiche de développement
B. Devoir à domicile
C. Syllabus
D. Fiche d’application
E. Fiche de récupération
341. A l’occasion d’une leçon type, les élèves-maîtres et le
directeur de l’école d’application observent
l’enchaînement des idées et de la matière à partir de
(des) :
A. La connaissance de la matière par la matière
B. L’exposé de la leçon par le maître
C. Procédés didactiques utilisés par le maître
D. Questions posées aux élèves
E. L’acquis des élèves
342. Des supports didactiques suivants, celui qui apporte en
classe une représentation fidèle des êtres, rend possible
l’observation là où elle serait impossible directement
est :
A. Le film scolaire
B. La télévision scolaire
C. Le tableau noir
D. Le manuel scolaire
E. Le magnétoscope

101
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

343. Des éléments pédagogiques suivants, celui qui est une


application du principe méthodologique d’intuition
est :
A. Le programme scolaire
B. Le centre d’intérêt
C. L’aspect humain de l’actualité
D. La réalité présentée en classe
E. La méthode globale de lecture élémentaire
344. Les moyens d’actions que le maître applique pour
enseigner une matière sont appelés :
A. Objectifs d’enseignement
B. Modes d’enseignement
C. Procédés d’enseignement
D. Principes d’enseignement
E. Méthodes d’enseignement
345. Au cours d’une leçon de dessin, le maître qui soumet
les élèves aux exercices de pétrissage argile vise
l’apprentissage :
A. De modelage d’objets
B. De forme d’objets usuels
C. D’arrangement décoratif
D. De travail manuel
E. D’illustration des choses 27
346. Au degré moyen, le développement d’une leçon
d’élocution conjugaison se fait à partir de (des) :

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

102
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. L’explication des mots autour d’un sujet pris dans


un contexte familier
B. L’analyse de l’image présentée par un texte ou
un extrait facile
C. Propositions ou petites phrases simples
composées avec la participation des élèves
D. La leçon sur l’étude grammaticale d’un point de
parties du discours
E. La leçon de lecture silencieuse suivie d’une
lecture expressive commentée
347. Le matériel didactique d’une leçon de botanique
dessiné au tableau noir par le maître, s’appelle :
A. Un support didactique
B. Un matériel didacticiel
C. Une illustration concrète
D. Une réduction intuitive
E. Une illustration semi-concrète
348. Parmi les moyens intuitifs ci-dessous, celui qui convient
le mieux pour une leçon sur l’étude du produit d’un
nombre est :
A. Le boulier compteur
B. Le tableau à glissière
C. Les petits cubes pluricolores
D. Les tableaux à graphiques
E. Le tableau à illustration
349. Dans l’apprentissage de la rédaction, les exercices de
restitution du récit dans son intégralité se font pendant
la phase :

103
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. D’imitation des phrases


B. De construction des phrases
C. De conversion des phrases
D. De reproduction des textes
E. De résumé du texte
350. Indiquez la proposition dont les sujets du centre
d’intérêts conviennent pour le thème « eau potable » :
A. La cruche, déverser, inodore
B. L’évaporation, s’amonceler, fraîche
C. Le versant, se foncer, profond
D. La tornade, gronder, épais
E. La brousse, éteindre, poussiéreux
351. La leçon sur la division de fraction par un nombre
peut avoir comme objectif opérationnel :
A. Le produit de la première fraction par la
deuxième fraction renversée
B. Le produit du dénominateur de la fraction par
le nombre
C. Le produit du numérateur par le dénominateur
D. Le produit du nombre par la fraction renversée
E. Le produit des numérateurs et des
dénominateurs 28
352. Pour permettre à l’enfant de satisfaire son besoin
d’acquisition des connaissances, l’institutrice doit lui
permettre :
A. D’explorer son milieu

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

104
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. De s’exprimer librement
C. De s’intégrer dans le groupe de pairs
D. De se sentir rassuré
E. De vivre son âge et son temps
353. La législation scolaire en République Démocratique du
Congo accorde l’autorisation d’ouvrir les écoles à
programme particulier :
A. A l’Etat congolais
B. Aux églises et associations
C. Aux représentations diplomatiques
D. Aux parents et tuteurs des élèves
E. A l’Inspection Générale d’Enseignement
354. La valeur de l’éducation traditionnelle vient du fait
quelle :
A. Entretient la formation reçue à l’école
B. Adapte l’homme au milieu et à la communauté
C. Fait sentir et comprendre l’interdépendance des
hommes
D. Exerce une grande influence sur l’âme et amène à
la jouissance
E. Permet l’adaptation à la personnalité de
l’enfant29
355. L’assimilation de la matière d’une leçon se fait dans :
A. L’acquisition de la matière
B. La maîtrise de la matière
C. L’introduction de la leçon

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

105
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. La motivation de la leçon
E. L’analyse de la leçon
356. La leçon qui consiste à s’attacher à une idée, à
décomposer les phrases en propositions, est :
A. L’analyse schématique
B. L’analyse logique
C. L’analyse grammaticale
D. L’analyse étymologique
E. L’analyse littéraire
357. Le rôle du maître pour l’étude de 200 premiers
nombres est :
A. D’apprendre à coordonner ces nombres
B. De faire découvrir les rapports existants entre
les quantités
C. De rendre compte de ces acquisitions globales
D. Toutes les réponses sont bonnes
E. De distinguer quantitativement et de les
reproduire exactement
358. Une question exprimée en peu de mots est une
question :
A. Simple
B. Concise
C. Variée
D. Précise
E. Claire
359. Les méthodes de calcul qui contribuent au service de la
formation intellectuelle sont :
A. Educatives

106
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Psychologiques
C. Actives
D. Concrètes
E. Utilitaires
360. Parmi les documents tenus par l’élève, un seul
l’accompagne de 1 année jusqu’en 6eme primaire, il
s’agit de :
A. L’ardoise
B. Le cahier de résumés
C. Le journal de classe
D. Le cahier des devoirs scolaires
E. Le cahier de communication

361. De tous les documents cités dans la question


précédente, un seul habitue les élèves au travail et
développe l’esprit de recherche. Il s’agit de :
A. L’ardoise
B. Le cahier de résumés
C. Le journal de classe
D. Le cahier des devoirs scolaires
E. Le cahier de communication 30

362. Le moyen le plus utilisé pour assurer une meilleure


collaboration entre l’école et famille est :
A. Cahier de communication
B. Conférence
C. Correspondance
D. Entretien avec les parents

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

107
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Message téléphonique
363. La pédagogie est une science parce qu’elle a :
A. Des connaissances positives
B. Des lois et des théories
C. Ses techniques et ses procédés
D. Ses méthodes et son objet
E. Ses fondements scientifiques
364. Le document pédagogique que doit présenter le maître
en cas de visite d’une autorité est :
A. Le journal ce classe
B. Le cahier des préparations
C. Le registre de fréquentation
D. L’horaire scolaire
E. Aucune bonne réponse
365. Indiquez le comportement qui ne convient pas dans la
vie active :
A. L’instinct
B. La tendance
C. Le dégoût
D. Le réflexe
E. Le tropisme

366. L’acte réflexe peut se définir comme :


A. Une réaction vitale d’orientation de la part des
hommes
B. Une réaction automatique du système nerveux
à un excitant donné
C. Une réponse réfléchie à une situation donnée

108
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Une réponse héréditaire contrôlée par la


maturation
E. Aucune bonne réponse
367. Indiquez le détail qui rend compte du caractère utile
de l’institut :
A. Un comportement sous un apprentissage
préalable
B. Une réaction absolument la même pour chaque
animal d’une même espèce
C. L’animal continue son activité même si elle est
devenue inutile
D. Un comportement qui ne varie pas
E. Un comportement au service des besoins vitaux
368. Indiquez la rubrique de la fiche de préparation où doit
être inscrit l’objet « boulier compteur » :
A. Leçon du jour
B. Matériel didactique
C. Méthodes et procédés
D. Etapes et matières
E. Références 31
369. La connaissance de la nature est indispensable pour
bien l’instruire, le former. De cette connaissance
découlent les grands principes de l’enseignement.
Parmi ceux-ci, il y a la motivation qui comme
fondement :

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

109
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Toutes les connaissances du monde extérieur


entrent par le sens
B. Ce que l’enfant fait ou trouve par lui-même
est mieux assimilé
C. Tout besoin tend à pousser l’individu à le
satisfaire
D. L’enfant voit le tout avant de voir les parties
E. L’enfant vit dans le présent, il oublie vite le
passé et ignore le future
370. « Une mangue est un nom au femi…… » une telle
question à éviter parce qu’elle est :
A. Vague
B. Incorrecte
C. Trop simple
D. Suggestive
E. complexe
371. Le terme « affectivité » est équivalent à la vie :
A. Conative
B. De relation
C. Morale
D. Sociale
E. Psycho motrice
372. Indiquez la raison pour la quelle il est recommandé
aux enseignants d’être ponctuels et réguliers :32
A. Les directeurs détestent les enseignants
irréguliers

Jean Claude Matoko-Matoko

110
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. La ponctualité des maitres influence la conduite


des élèves
C. Les institutions officielles l’exigent formellement
D. Les cours débutent déjà très tôt le matin
E. L’inspecteur peut passer à l’improviste et
constater l’absence.
373. Trouver la tâche qui n’est pas exécutée par le maitre à
la fin de l’année scolaire :
A. Faire des synthèses générales
B. Composer les questions d’examen
C. Réviser toutes les matières vues
D. Remplir les bulletins scolaires
E. Mettre à jour les dossiers des élèves
374. Trouver la sanction qui est formellement interdite :
A. Exclusion temporaire
B. Balayer de la cour de l’école
C. Nettoyage à l’eau des toilettes
D. Soustraction des notes de conduite
E. Fouettement pitoyable
375. Le jour de clôture de l’année scolaire, indiquez
l’activité principale du directeur :
A. Ramasser les livres de l’école prêtes aux
élèves
B. Faire nettoyer les salles de classe et les
alentours
C. Communiquer la date et l’heure de la rentrée
scolaire

111
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Remettre les prix et proclamer les résultats


scolaires
E. Distribuer les billets de vacances aux parents
376. Trouver la tache exécutée par un élève appliqué de
degré terminal chaque soir.33
A. Elaborer l’horaire d’étude à domicile
B. Composer les questions à poser le lendemain
C. Méditer sur sa conduite de ce jour
D. Nettoyer et repasser sa tenue d’uniforme
E. Etudie les notes du lendemain
377. Indiquer le défaut qui ne nuit pas nécessairement à
l’autorité du maitre :
A. La timidité
B. L’incompétence
C. La partialité
D. L’ivresse
E. Une tenue négligée
378. En élaborant l’horaire de cours d’une année d’étude,
le Directeur se base sur l’un des éléments pour fixer le
nombre de périodes à attribuer à chaque discipline :
A. La répartition hebdomadaire type
B. Le nombre de locaux disponibles
C. L’importance qu’il attribue à chaque discipline
D. Le nombre d’heures effectives de cours
E. Le nombre de jours de classe et férié par an

Jean Claude Matoko-Matoko

112
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

379. La pédagogie détermine les finalités de l’éducation ;


elle est donc :
A. Une science
B. Une morale
C. Une philosophie
D. Un art
E. Une technique
380. Le principe pédagogique du pédocentrisme a été
introduit par :
A. J.J. ROUSSEAU
B. COMMENIUS
C. DEWEY
D. MONTESSORI
E. MASHBURNE
381. Le facteur qui ne conditionne pas l’éducation de
l’enfant st :
A. La personnalité de l’éducateur
B. La volonté de l’enfant
C. Les conditions du milieu social
D. Les états psychiques
E. Les messages des sensibilités
382. Sur le plan intellectuel, il est exigé à l’enseignant
d’avoir :
A. De la fermeté
B. Du jugement
C. Une bonne vue
D. Un extérieur digne
E. La maîtrise de soi

113
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

383. L’hygiène scolaire fait partie de l’éducation :


A. Morale
B. Civique
C. Physique
D. Sociale
E. esthétique
384. Les méthodes qui favorisent mieux la discipline sont les
méthodes :
A. Expositives
B. Actives
C. Naturelles
D. Non-directives
E. Catéchétiques
385. Une classe de 30 élèves inscrits totalise 52 absences à
la fin d’un mois de 26 jours de la classe et présente
ainsi pour ce mois une moyenne de fréquentation de :
A. 34
B. 38
C. 24
D. 33
E. 36
386. Un document qui indique de façon permanente la
succession des leçons et apportes ainsi de l’ordre dans
la classe en faisant éviter les tâtonnements et pertes de
temps est :
A. La grille-horaire
B. L’horaire de cours
C. Le cahier de préparation

114
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Le journal de classe
E. Le cahier de prévisions
387. Indiquez la raison qu’évoquent beaucoup de
pédagogues pour affirmer que le transfert est un gain
indirect :
A. Il est systématique
B. Le progrès dans une activité profite d’une autre
activité
C. On n’y perd pas directement
D. Il formalise et matérialise l’apprentissage
E. Le progrès dans une activité inhibe l’acquisition
précédente
388. En vue de préparer la rentrée scolaire, le Directeur de
l’école exécute toutes les tâches ci-après, à l’exception
de :
A. Constituer les classes en répartissant les élèves
B. Acheter les fournitures scolaires et de bureau
C. Ramasser les manuels scolaires prêts aux
enseignants
D. Répartir les enseignants par année d’étude
E. Inventer les manuels et fournitures scolaires
389. En élaborant les horaires de cours de l’école, le
directeur se base sur l’un des éléments ci-après pour
fixer le nombre et la durée des récréations par jour et
par semaine. Il s’agit de :
A. Directives méthodologiques générales
B. La structure pédagogique de l’école
C. La nomenclature des matoirs

115
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. L’étendue de la cour de récréation


E. La répartition hebdomadaire type
390. Indiquer l’activité que le maitre de la 1ère ne peut pas
donner ses élèves c’est de faire :
A. Exécuter les mouvements de sautillement en
classe
B. Résoudre des exercices de calcul écrit à la
maison
C. Mémoriser une récitation en langue
maternelle
D. Raconter une actualité en langue maternelle
E. Déraciner les herbes sauvages autour de la
classe
391. Indiquez le rôle du maître pour une exploitation
rentable de la bibliothèque scolaire
A. Apprendre aux élèves comment consulté et
manier un livre
B. Présenter les types d’ouvrages qui constituent
la bibliothèque
C. Conseiller les élèves à une pas abimer ni
perdre les livres
D. Informer les élèves sur la conduite à tenir à la
bibliothèque
E. Initier les élèves à la classification des livres
392. Indiquez l’activité qui ne peut pas être confiée à un
élève
A. Superviser les rencontres sportives
interscolaires

116
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Répéter une matière avec un groupe d’élèves


C. Entretenir à l’eau les toilettes de l’école
D. Surveiller la classe à l’absence du maître
E. Aider le maître à calculer les points scolaires
393. Indiquez le comportement qui n’est pas autorisé au
maître dans sa classe lors de la visite d’une personne
étrangère accompagnée du directeur de l’école :
A. Effacer tous les écrits se trouvant au tableau
noir
B. Demander aux élèves de fermer les cahiers et
les livres
C. Signaler aux élèves de se lever et saluer le
visiteur
D. Interrompre momentanément son
enseignement
E. Faire chanter les élèves pour accueillir le
visiteur 34
394. La récréation doit être surveillé par le maître pour
toutes les raisons suivante, à l’exception de :
A. Régler les conflits qui naissent entre les enfants
B. Enseigner de nouveaux jeux aux élèves
C. Eviter les accidents en interdisant les jeux
dangereux
D. Avoir l’occasion d’observer le caractère des
élèves
E. Défendre les élèves de crier et de courir

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

117
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

395. Parmi les milieux éducatifs suivants, lequel marque


beaucoup d’influence dans la vie d’un enfant de douze
ans :
A. Le milieu familial
B. Le milieu scolaire
C. Le milieu esthétique
D. Le milieu religieux
E. Le milieu professionnel

396. Parmi les documents suivant, trouvez celui qui peut


être tenu par l’instituteur.
A. le carnet de côtes et d’appréciation des élèves.
B. Le registre des certificats délivres aux élèves.
C. Le registre des fournitures et ouvrages
classique.
D. Les statistiques permanentes delà
fréquentation.
E. Les fiches individuelles des élèves.
F. Le registre de présence de l’enseignement.
397. Pour obtenir une discipline librement consentie, le
moyen le plus éducatif est :
A. Un système juste et cohérent de sanction.
B. Des récompenses et émulations.
C. Une formation progressive de la personnalité.
D. Une étroite collaboration des parents
E. Un règlement scolaire bien adapté
398. L’objet principal de l’éducation civique est de :
A. Instruire des citoyens des réalisations du pays

118
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

B. Développer les capacités dans le domaine du


travail de la profession
C. Donner conscience aux citoyens de leurs droits
et devoirs dans la communauté
D. Donner les devoirs de l’Etat envers les élèves
399. La législation scolaire est :
A. L’ensemble des lois qui régissent les écoles
B. Les règles de l’administration scolaire de
l’enseignement
C. Les obligations des autorités scolaires
D. L’organisation de la fréquentation scolaire
E. Les devoirs de l’Etat envers les élèves
400. Le document administratif dans lequel le chef
d’établissement scolaire reprend les statistiques
nouvelles de la fréquentation de l’école s’appelle :
A. Le registre matricule
B. Le cahier de prévision
C. Le registre d’appel
D. Le cahier des cotes
E. Le registre des fournitures
401. Parmi les qualités d’un bon instituteur, la moins
importantes est :
A. La qualification
B. La connaissance professionnelle
C. La connaissance du programme
D. La compétence
E. La connaissance de la législation scolaire

119
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

402. Les différents milieux doivent collaborer dans la


formation des élèves parce que :
A. Ils ont idéal commun et un objectif à
atteindre ; la formation complète de l’homme
B. Doivent-ils former les mentalités des enfants
pour affronter les problèmes de vie
C. Doivent-ils donner à l’enfant un caractère
pondéré en toutes circonstances
D. Doivent-ils élaborer en commun des schémas
de comportement pour les enfants
E. Ils doivent transmettre d’une même façon la
culture aux enfants
403. Pour établir ses répartitions de matières, le maître doit
surtout tenir compte :
A. De l’horaire de la classe
B. De l’horaire général de l’école
C. Du journal de classe
D. Du calendrier scolaire
E. Du manuel scolaire
404. Parmi les définitions de l’éducation ci-dessous celle qui
insiste sur la nécessité d’éducation de qualité est :
A. L’éducation est l’action exercée sur les enfants
par les parents et les maîtres (DURKNEIM)
B. La fin de l’éducation est de produire un intérêt
(HERBART)
C. L’éducation est l’art de former les hommes,
non pas des spécialistes (MONTAIGNE)

120
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. L’éducation consiste dans le passage du


conscient dans l’inconsciente (LEBON)
E. L’éducation est une opération par laquelle un
esprit forme un esprit et un cœur forme un
cœur (SIMON)
405. L’éducation parascolaire est celle :
A. Donnée aux enfants paralytiques
B. Donnée aux enfants adultes
C. Donnée partout où l’on vit
D. Donnée à l’école en dehors de l’horaire
E. Réservée aux enfants retardés mentalement
406. Le but de toute éducation est de :
A. Aider l’enfant à dominer ses mauvais instincts
B. Développer les potentialités de l’enfant
C. Apprendre à l’enfant à réfléchir
D. Former un bon citoyen
E. Donner à l’enfant une culture générale 35

407. On fait une distinction entre la pédagogie et


l’éducation, celle-ci :
A. Est la théorie concernant l’art de former et
d’éduquer
B. Donne des règles à suivre pour éduquer et
instruire un enfant
C. Est une réflexion sur les résultats pratiques
obtenus par les éducateurs

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

121
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Est l’étude systématique de ses facteurs


E. Est l’art d’aider un enfant à devenir un adulte
408. La section de Biochimie pour être valable a besoin
d’un laboratoire adéquat. De même la section
pédagogique a besoin :
A. D’une salle didactique bien équipée
B. D’un pédagogue expérimenté, comme
conseiller
C. D’un matériel didactique à manipuler de façon
opportune
D. D’un manuel pratique de méthodologie
spéciale
E. D’une école primaire d’application
409. La communauté villageoise attend surtout de
l’instituteur rural qu’il :
A. Soit un animateur dans la communauté
B. S’occupe de la formation des élèves
(formation agricole des élèves)
C. Traite les villageois avec égard
D. Connaisse les coutumes du milieu rural
E. S’intègre dans la communauté
410. Le self-gouvernement est une solution valable aux
problèmes de discipline parce que :
A. Il allège la discipline scolaire en proposant des
règles moins sévères
B. Il permet l’épanouissement des plus jeunes
C. Il est en rapport avec les découvertes
psychopédagogiques

122
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Avec lui, le règlement devient personnel et


son observation est facilitée
E. Il tient compte dans son application du milieu
et de l’âge de l’enfant
411. La réussite de l’éducation est assurée en grand e partie
lorsque l’éducateur :
A. S’efforce de convaincre plutôt que de
contraindre les éduqués
B. Développe la mémoire des enfants
C. Utilise à bon escient la méthode des centres
d’intérêt
D. Fait monter de grandes quantités morales
E. Fait acquérir beaucoup de connaissances au x
enfants
412. Contre les caprices des jeunes enfants, la discipline doit
être :
A. Sévère
B. Tolérante
C. Bienveillante
D. Rigide
E. Prévoyante
413. Un bon maître doit faire un plan de répartition de
matière et tenir à jour son journal de classe car ces
documents :
A. Lui permettent de donner un enseignement
cohérent, complet et structuré
B. Sont importants d ans l’enseignement
C. Guident le marche d’une leçon

123
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Permettent à l’inspecteur de contrôler


l’avancement dans le programme
E. Doivent être signé par le directeur de l’école
414. Le facteur qui vous paraît contribuer le mieux au
maintien de la discipline en classe est :
A. L’attribution de récompenses aux meilleurs
B. Le développement de l’émulation collective
C. La personnalité et la compétence du maître
D. Un système juste et cohérent de sanction
E. Le travail personnel et l’activité des élèves
415. Aujourd’hui, au Congo, le milieu éducatif qui peut à la
rigueur et au besoin se suffire à lui-même et suppléer à
tous les autres c’est le milieu :
A. Professionnel
B. Culturel
C. Familial
D. Religieux
E. Scolaire
416. La création et l’entretien du climat de discipline et de
collaboration dans la classe et dans l’école dépend
surtout :
A. De la pratique de sanctions justes et équitables
B. De la collaboration des parents avec les
maîtres
C. De l’application d’un règlement scolaire
judicieux
D. De la formation morale et professionnelle par
les maîtres

124
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. Des convictions religieuses des maîtres et du


directeur
417. Le document qui n’est pas tenu par l’instituteur est :
A. Le registre d’appel
B. Le journal de classe
C. Le registre de matricule
D. Les fiches de préparations
E. Le cahier de côtes
418. La collaboration entre parents et maîtres est
considérée comme féconde lorsque :
A. Les parents confient l’éducation aux
techniciens de l’école et ne combattent pas les
maîtres
B. Les parents ne gênent pas les professionnels en
éducation et ne pas se mêlent pas des affaires
de l’école
C. Les parents facilitent l’influence et l’action des
maîtres
D. Il existe un organe de contact régulier entre les
parents et les éducateurs
E. Il existe au sein de l’école un comité de
parents bien structuré
419. Au cours d’une leçon, on obtient le mieux une bonne
discipline :
A. On adapte une bonne méthode
d’enseignement
B. En expliquant aux élèves l’importance de la
discipline pour leur formation

125
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. En parlant clairement, distinctement et à haute


voix
D. En se tenant débout face aux élèves
E. En rappelant discrètement à l’ordre chaque
élève fautif
420. Une discipline librement consentie au degré terminal
sera obtenue par :
A. Une bonne organisation de récompenses et de
l’émulation
B. Un règlement scolaire bien étudié et appliquée
C. Une formation progressive de la personne des
élèves
D. Une bonne répression des fautes justes mais
compréhensives
E. Une écrite collaboration entre les par entre et
le maître

421. Le meilleur maître :


A. Connaît à fond son manuel de pédagogie
B. Est celui qui est le mieux côté par son
directeur
C. Participe très activement à la vie scolaire de
son milieu
D. Possède une bibliothèque très fournie en
pédagogie
E. Se tient au courent de l’actualité pédagogique

126
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

422. En effectuant tout individu possède une originalité de


principe, il est seul à être lui, Jean ROSTAND met
l’accent sur :
A. L’influence du milieu
B. L’apprentissage
C. L’influence familiale
D. L’hérédité
E. La maturation
423. Le règlement scolaire est nécessaire pour :
A. Justifier les punitions infligées aux élèves
fautifs
B. Permettre au personnel enseignant de
travailler avec calme
C. Etablir et maintenir une forte discipline à
l’école
D. Eviter des absences trop nombreuses
E. Apprendre aux élèves la vie en société, l’ordre
et la régularité.
424. Les notions essentielles à enseigner en 3 ème pendant les
leçons de conjugaison est :
A. L’étude du passe simple et des voix active et
passive
B. La conjugaison a tous les temps et le sens de
l’indicatif
C. L’explication sur le sens des personnes
grammaticales
D. L’initiation au sens des pronoms « tu, elle, ils,
elles »

127
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

E. L’initiation au sens des pronoms « je, nous,


vous »
425. Pour mieux concrétiser une leçon sur la 3ème
dimension de la notion de volume en 4 ème année
primaire, le Maître utilisera de préférence des :
A. Cubes de 10 cm d’arête pour construire des
tours
B. Carrés et rectangles à colorier de l’intérieur
C. Objets sphériques permettant de partir et de
revenir à l’unité
D. Objets ayant la forme de l’unité qui est sujet
de la leçon
E. Quadrilatères et des boulettes illustrés et
manipulables 36

426. Indiquez la proposition (III) qui établit correctement


un lien entre les branches (I) et les sujets (II) quand le
maître s’inspire du thème « Terre » comme centre
d’intérêt :
III
A. Dessin a. Les richesses minières RDC
B. Géographie b. La carte de la de la RDC
C. Hygiène c. L’assainissement
III
1. Aa, Bb, Cc

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

128
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

2. Ab, Ba, Cc
3. Ab, Bc, Ca
4. Ac, Ba, Cb
5. Aa, Bc, Cb
427. Pour apprécier la valeur pédagogique d’une leçon, le
Directeur de l’école primaire fixe son attention sur :
A. La modalité de transmission
B. La préparation de la matière
C. L’atmosphère de la classe
D. La participation des élèves
E. L’exactitude de la matière
428. Au cours d’une leçon de calcul, le Maître qui écrit au
tableau « 6=5+1 » veut insister sur :37
A. La grandeur de 6
B. La contenance de 6
C. La place de 6
D. L’opération de 6
E. Le rapport de 6 avec les autres chiffres
429. Des supports didactiques suivants, celui qui met à la
disposition de l’élève une documentation permanente,
illustrée qu’il peut consulter après la leçon est :
A. Le film scolaire
B. La télévision scolaire
C. Le tableau noir
D. Le manuel scolaire
E. Le magnétoscope

Jean Claude Matoko-Matoko

129
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

430. Indiquez la qualité de méthodes de l’enseignement de


calcul qui est d’ordre actif
A. Méthode de nature à faire travailler l’esprit de
l’enfant
B. Méthode adaptée au développement mental de
l°élève
C. Naitre de la vie et revenir à la vie
D. Développer la mémoire et le raisonnement
E. Puisée des manuels
431. Pour apprécier la discipline générale de la classe
pendant une leçon, le directeur d’école primaire fixe
son attention sur :
A. La modalité de transmission
B. La préparation de la matière
C. L’atmosphère de la classe
D. La participation des élèves
E. L’exactitude de la matière
432. La deuxième étape d’une leçon de lecture élémentaire
par la méthode synthétique est la (1’) :
A. Formation de la phrase
B. Formation des mots
C. Formation des voyelles
D. Etude des voyelles
E. Etude des consonnes
433. Les intérêts caractéristiques d’un enfant de 3 ans sont :
A. Intérêts subjectifs
B. Intérêts objectifs
C. Intérêts supérieurs

130
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Intérêts esthétiques
E. Intérêts égocentriques
434. En éducation, la notion de « périodes sensibles » est
l’œuvre de :
A. Claparade
B. Montaigne
C. Decroly
D. Piaget
E. Dottrens
435. Des affects ci-dessous, indiquez celui qui est une
passion38
A. Colire
B. Sympathie
C. Souvenir
D. Avarice
E. Imagination
436. Parmi les facultés de la vie cognitive ci-dessous,
indiquez celle qui favorise l’originalité des actions de
l’enfant :
A. La mémoire
B. La perception
C. L’imagination
D. L’association des idées
E. Le raisonnement
437. Indiquez l’élément qui favorise le début et fixe les
limitas du développement sensoriel chez l’enfant

Jean Claude Matoko-Matoko

131
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

A. Le milieu
B. L’héritage génétique
C. La maturation
D. L’apprentissage
E. L’expérimentation
438. La moyenne des présences pour un mois de 25 jours
de classe d’une salle de 35 élèves avec un
enregistrement de 15 absences est :
A. 57,3
B. 34,4
C. 24,5
D. 20
E. 42 39

439. Evalue et développer le sentiment patriotique est


l’objectif de l’enseignement du, de : 40

A. Chant
B. Etude de milieu
C. Travail manuel
D. Calligraphie
E. Education civique.
440. La mise en train — exécution d’un mouvement
nouveau retour au calme est la marche de
l’enseignement de :
A. Chant
B. Musique

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko


Jean Claude Matoko-Matoko

132
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Gymnastique
D. Ecriture
E. Civisme.
441. La typologie de SHELDON est essentiellement
déterminée par:
A. L’introverti et l’extraverti
B. La mapho-physio-psychologique
C. La qualification de gens selon leur
ternpérament
D. Les propriétés de caractère
E. L’examen des sujets, normaux

442. En rapport avec le schéma d’analyse d’une leçon,


indiquez la série qui associe correctement les éléments
du groupe I à ceux du groupe II.
GROUPE I GROUPE II
A. La matière enseignée a) Rendement
B. La matière d’enseigner b) Quantité
C. Le maître c) Déduction
D. Les élèves d) personnalité
SERIES 41
1) Ad, Bc, Cb, Da
2) Ac, Bd, Ca, Dd
3) Ac, Ba, Cd, Db
4) Ab, Bc, Cd, Da

Jean Claude Matoko-Matoko

133
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

5) Ab, Ba, Cd, Dc


443. Indiquez les procédés les mieux indiqués pour une
leçon d’étude du milieu au degré moyen de l’école
primaire
A. L’analyse et la synthèse
B. L’intuition et l’induction
C. L’induction et la déduction
D. L’intuition et le learning by doing
E. Le procédé Lamartinière et la déduction

444. Un instituteur qui adapte constamment ses actes


d’enseignement au climat général de sa classe, fait de :
A. La science de l’éducation
B. La philosophie de l’éducation
C. La technique de l’éducation
D. La théorie de l’éducation
E. L’art de l’éducation
445. Indiquez le type du langage d’un enfant d’un mois
A. Age questionnaire
B. Babillage
C. Mot-phrase
D. Gestes
E. Pleurs et crits

134
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

446. Indiquez le détail qui rend compte du caractère utile


de l’instinct 42
A. Un comportement sous apprentissage préalable
B. Une réaction absolument la même pour chaque
animal d’une même espèce
C. L’animal continu son activité marne si elle est
devenue inutile
D. Un comportement qui ne varie pas
E. Un comportement au service des besoins vitaux
447. Trouvez l’information relative à Edouard Claparede
A. Ecole sur mesure
B. Enseignement programmé
C. Learning by doing
D. Méthode globale
E. Pédoncentrisme
448. La caractéristique de l’égocentrisme enfantin par
laquelle l’enfant définit les objets qu’il voit selon leur
usage concret est :
A. Le finalisme
B. L’animisme
C. La fabulation
D. L’artificialisme
E. La transduction
449. Le rêve qui pousse le sujet à agir s’appelle :
A. Hallucination
B. Somnambulisme

Jean Claude Matoko-Matoko

135
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

C. Mythomanie
D. Illusion
E. Confusion
450. La faculté que possède l’homme de reproduire et de
combiner des états de consciences antérieurs, de façon
plus au moins mécanique est appelé:43
A. La mémoire
B. L’imagination
C. La perception
D. L’association des idées
E. L’attention
451. Un enfant de 8 ans et 3 mois n’a réussi qu’aux tests de
ceux de 7 ans et 3 mois. Calculez le QI et indiquez la
catégorie à la quelle appartient cet enfant
QI ……………..
Catégorie : A. Faible intelligence
B. Idiot
C. Doué
D. Imbécile
E. Débile
452. La première enfance se caractérise par :
A. L’égocentrisme
B. La transformation de la peau
C. La réversibilité de la pensée
D. Le syncrétisme
E. Les opérations concrètes

43
Jean Claude Matoko-Matoko

136
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

453. Indiquez la proposition fausse


A. La pensée est postérieure au langage
B. Les sourds-muets ont la pensée
C. Les sourds-muets aveugles ont la pensée
D. La pensée est dissociable du langage
E. Le langage est l’expression de la pensée
454. Indiquez le reproche fait au more individuel44
A. Le nivellement des élèves
B. La tendance au rabais de l’enseignement
C. Le véritable enseignement sur mesure
D. Le manque de contact social
E. Un traitement individualisé qui entraîne de
perte de temps
455. Aider l’action de l’enseignant et de l’apprenant
correspond à un des usages pédagogiques des T.I.C.
suivant :
A. TIC comme objet d’apprentissage
B. TIC comme moyen d’apprentissage
C. TIC comme indice d’apprentissage
D. TIC comme soutient d’apprentissage
E. TIC comme support d’apprentissage
456. Tous ces éléments servent comme moyen de contrôle
à l’exception de :
A. Exercices
B. Devoirs
C. Examens

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

137
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

D. Collectif
E. Individuel
457. Le non Emotif Actif primaire est une caractéristique
déterminant les individus du type :
A. Sentimental
B. Sanguin
C. Passionné
D. Nerveux
E. Flegmatique 45

458. Reconnaître les noms, les qualificatifs, les pronoms


usuels, les verbes d’action : présent, passé, futur est
l’enseignement de grammaire donné dans la classe
de :46
A. 5ème année
B. 4ème année
C. 3ème année
D. 2ème année
E. 1ère année

Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko


Prof. Joseph Meschac Bambi Vicko

138
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

CONCLUSION

On s’accorde à admettre que dans l’acte de l’enseignement


ou d’apprentissage, on a en face deux acteurs principaux : l’enseignant
et l’apprenant. Actuellement, l’enseignant n’est plus le seul savant
détenteur et transmetteur du savoir et des connaissances ; et
l’apprenant le receveur passif. Le premier doit en principe sur la
théorie de la pédagogie par objectif être le facilitateur qui aide le
second à acquérir les connaissances. L’objectif de l’enseignement étant
défini comme un comportement observable, une action concrète ou
mesurable attendu de l’apprenant issu de l’apprentissage, le cenafep et
ses actions permettent de partir de ce que l’apprenant doit être
capable de faire à l’issue d’une séquence d’apprentissage.

Rien ne sert à avoir des connaissances qu’on ne sait pas les


utiliser et les exploiter : il faut savoir intégrer ces connaissances à des
situations déterminées de la vie courante. Tout comme on peut dire de
quelqu’un qu’il ne sait pas manipuler l’ordinateur qu’il est illettré ; on
parle aussi de l’alphabet fonctionnel. En effet, un jeune qui, après avoir
fréquenté l’école pendant plusieurs années, n’est pas capable de
réinvestir ses acquis dans des situations de la vie quotidienne. Tant les
apprentissages ont été théoriques et déconnectés de leurs réalités, est
lui aussi analphabète.

Ainsi le long parcours de ces questionnaires, permet à son


pensionnaire de comprendre une certaine pédagogie qui donne le sens
à la pratique professionnelle.

Ainsi on pourra dire d’un apprenant qu’il est compétent


lorsque non seulement il possède certains acquis (connaissances,

139
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

attitudes, savoir-faire, procédure etc.) mais surtout lorsqu’il peut


mobilier ces acquis de façon concrète pour résoudre une situation
problème donnée.

Par conséquent, survolant le tour d’horizon des matières


émergeantes en sections pédagogiques. Votre contribution et
participation aux actions du cenafep faciliteront effectivement la
réalisation du projet politique de société que prône l’actuel président
de la République en la personne de Joseph KABILA. Si ça ne dépendait
que de nous, toute l’humanité serait membre du centre de recherche
en éducation ; car rien n’est plus grand qu’éduquer, dit Goethe.

140
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

BIBLIOGRAPHIE

- Xavier Roger, L’école et l’évaluation, des situations pour les


compétences des élèves, Ed. Deboeck Université
2004
- Georges Guislain, Didactique et communication, Ed. Labor
Bruxelles 1990
- De Corte, E. et Coll.,(1996) Les fondements de l’action didactiques.
3ème Deboeck et Larcier, Paris, France.
- De Landsheere, G. et Bayer, E. comment le maitre enseigne.
Analyse des interactions verbales en classe
(4ème). Ed. Ministère de l’éducation
nationale et de culture française Bruxelles
1981.
- Dussault et Coll. (1975), l’analyse de l’enseignement presse de
l’Université de Québec, Montréal
1975.
- NGONGO DISASHI, Observation et entrainement dans la
formation des enseignants. Recherche
empirique à partir d’un modèle
didactique. Thèse inédite de doctorat, Ku
leuven 1984.
- Pastic, M., Observation et formation des enseignants, PUF, Paris,
1977.
- RYANS, D.C., Charactéristics of teachers, Américan council on
education, WASHINGTON, D.C, 1960.
- Van Bel sen, AZ., L’enseignement des indigenes, in la revue
nouvelle, Bruxelles, 1955, 15 mars, numéro 3.

141
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

- Van Wing, P., La formation d’une élite noire au Congo-Belge, In


bulletin de cepssy-Elisabethville, 1947, p. 12-17.
- Touva, M., Principe de l’éducation coloniale, in la revue Abbia
Yaoundé, septembre 1963.
- Toussaint, E., La reforme de l’enseignement dispensé à la
population noire, in bulletin cepsr.

142
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

CENTRE DE RECHERCHE EN EDUCATION/ONG/ASBL

Grille (Items condensés de Psychopédagogie Générale,


Psychologie Génétique et des didactiques de l’enseignement, Edition
2011. Tél.0243 895929471.

Remarque : Veillez adresser toutes vos suggestions et remarques à


l’adresse ci-dessus la page de garde et appeler au
téléphone y inscrit pour nous permettre à améliorer la
qualité de notre service.
NB : AC = à calculer, AR = à revoir, ABR = aucune bonne réponse,
F = Fausse réponse

1.e 47.a 93.d 139.b 185.e 231.a 277.d 323.c 369.b 415.e
2.a 48.c 94.a 140.b 186.a 232.e 278.e 324.c 370.b 416.a
3.c 49.f 95.d 141.e 187.b. 233.e 279.d 325.b 371.e 417.b
4.c 50.e 96.d 142.b 188.b 234.a 280.b 326.d 372.e 418.c
5.c 51.e 97.b 143.f 189.a 235.e 281.e 327.d 373.a 419.c
6.e 52.d 98.d 144.d 190.d 236.c 282.d 328.d 374.e 420.ac
7.c 53.a 99.d 145.a 191.d 237.c 283.d 329.b 375.a 421.e
8.b 54.e 100.d 146.e 192.c 238.d 284.c 330.e 376.a 422.c
9.e 55.b 101.a 147.a 193.c 239.c 285.e 331.b 377.b 423.b
10.e 56.a 102.e 148.c 194.e 240.c 286.b 332.b 378.a 424.1
11.d 57.b 103.b 149.e 195.c 241.a 287.d 333.a 379.c 425.c
12.f 58.d 104.c 150.a 196.f 242.d 288.e 334.b 380.c 426.e
13.a 59.b 105.b 151.a 197.e 243.c 289.d 335.b 381.a 427.b
14.b 60.a 106.e 152.a 198.e 244.b 290.e 336.b 382.a 428.b
15.b 61.d 107.a 153.e 199.a 245.a 291.c 337.a 383.e 429.a
16.b 62.b 108.b 154.a 200.e 246.b 292.f 338.a 384.a 430.e
17.a 63.e 109.c 155.d 201.d 247.b 293.b 339.c 385.d 431.b
18.e 64.c 110.b 156.e 202.e 248.d 294.c 340.a 386.e 432.a
19.a 65.e 111.c 157.e 203.d 249.b 295.b 341.a 387.c 433.ac
20.a 66.c 112.a 158.d 204.c 250.b 296.a 342.c 388.b 434.a
21.d 67.a 113.a 159.c 205.e 251.c 297.d 343.d 389.b 435.f
22.e 68.c 114.e 160.c 206.ar 252.e 298.b 344.a 390.e 436.e

143
Centre de Recherche en Education / Financé par Madame Marie Thérèse GERENGBO YAZALO /2011-2017

23.b 69.b 115.e 161.a 207.ar 253.b 299.b 345.d 391.e 437.e
24.c 70.c 116.d 162.ar 208.e 254.c 300.f 346.a 392.d 438.d
25.b 71.c 117. 163.f 209.c 255.e 301.e 347.a 393.a 439.b
26.b 72.b 118.a 164.c 210.d 256.c 302.e 348.b 394.a 440.c
27.a 73.b 119.b 165.d 211.a 257.2 303.f 349.c 395.a 441.b
28.c 74.b 120.b 166.f 212.b 258.b 304.d 350.b 396.c 442.5
29.c 75.c 121.c 167.c 213.a 259.d 305.c 351.b 397.d 443.c
30.a 76.b 122.a 168.c 214.b 260.a 306.e 352.d 398.c 444.e
31.e 77.d 123.e 169.C 215.c 261.b 307.c 353.b 399.c 445.b
32.e 78.d 124.a 170.a 216.b 262.b 308.d 354.b 400.c 446.e
33.c 79.b 125.c 171.d 217.e 263.a 309.b 355.e 401.e 447.a
34.c 80.b 126.b 172.5 218.b 264.a 310.f 356.d 402.b 448.b
35.a 81.a 127.d 173.b 219.c 265.b 311.f 357.d 403.d 449.b
36.b 82.b 128.a 174.b 220.a 266.b 312.e 358.a 404.d 450.a
37.a 83.c 129.d 175.b 221.e 267.e 313.b 359.a 405.e 451.ac
38.e 84.e 130.c 176.a 222.c 268.d 314.e 360.c 406.d 452.d
39.a 85.b 131.a 177.e 223.a 269.a 315.b 361.e 407.d 453.e
40.e 86.b 132.d 178.a 224.d 270.b 316.e 362.a 408.2 454.f
41.f 87.c 133.d 179.c 225.c 271.a 317.f 363.e 409.d 455.e
42.ac 88.a 134.c 180.b 226.b 272.e 318.b 364.b 410.b 456.d
43.ac 89.b 135.d 181.c 227.b 273.c 319.c 365.d 411.d 457.b
44.ac 90.b 136.a 182.b 228.a 274.e 320.b 366.b 412.b 458.a
45.b 91.a 137.e 183.a 229.d 275.d 321.a 367.ac 413.d
46.c 92.d 138.a 184.f 230.a 276.c 322.e 368.c 414.e

NB. Il est à noter que ses réponses peuvent être remises en cause suite
aux caractères cumulatifs de la science et face aux nouvelles
innovations en pédagogie scolaire en République Démocratique
du Congo. Faites parvenir au besoin toutes vos requêtes et
suggestions au centre de recherche en éducation à l’adresse
indiquée au dos du recueil.

144