Vous êtes sur la page 1sur 100

SOMMAIRE

Ecologie, crises, mondialisation…

MARX
L’INCONTOURNABLE

5  Edito

6  L’HOMME 56 Les biens communs ou la propriété réinventée


Par Benjamin Coriat
Un intellectuel révolutionnaire
61 Le précurseur de l’écologie
6 U
 ne vie au gré de l’histoire Par Michel Husson
Par Gérard Vindt
64 Marx, trop économiste ?
11 Engels, une amitié hors du commun
Par Philippe Frémeaux
Par Marie-Claude Scherrer
66 De l’effondrement du capitalisme
15 Un penseur sous influences
Par Denis Clerc
Par Isabelle Garo
18 Un grand témoin et acteur de son époque
Par Gérard Vindt
69  POSTÉRITÉ
Une théorie pour l’action
22  LES CONCEPTS 69 Marx est-il communiste ?
Par Jean-Numa Ducange
Du travail humain à la valeur-travail
72 Une influence intellectuelle durable
22 La définition marxiste du travail
Par Anselm Jappe
Par Pierre-Yves Gomez
74 Des partis aux syndicats, une référence majeure
26 Le matérialisme historique
Par Gérard Vindt
Par Bernard Chavance
79 Faut-il lire Marx aujourd’hui ?
28 Le fétichisme de la marchandise
Entretien avec Robert Boyer et Jean-Marc Daniel
Par Anselm Jappe
82 Quelques ouvrages sur Marx
32 Essentielle lutte des classes
Par Denis Clerc
Par Jean-Pierre Durand
36 Loi de la valeur, plus-value et accumulation
Par Jean-Marie Harribey
84  PHOTO
40  UNE ÉCONOMIE POLITIQUE 86  EN BREF
Un corpus toujours d’actualité
40 Des outils pour comprendre le XXIe siècle
88  ENTRETIEN
Par Michel Husson « On peut en finir avec les pesticides ! »
Entretien avec Maria Pelletier
45 La stupéfiante hypothèse du « general intellect »
Par Yann Moulier-Boutang 90  ENQUÊTE
48 « Les moyens de penser des utopies concrètes » « Alt-right », le nouveau visage
Entretien avec Carlo Vercellone de l’extrême droite américaine
50 Le théoricien des crises financières Par Régis Meyan
Par Robert Boyer
94  ÉCRANS
53 La mondialisation ou l’inégal échange
Par Samir Amin 96  LECTURES


3
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
é DITORIAL
Fondateur, conseiller de la rédaction : Denis Clerc
Directrice des publications,
présidente-directrice générale : Camille Dorival
Directeur général adjoint : Jérémy Dousson
Rédaction : 28 rue du Sentier 75002 Paris

Toujours vivant !
tél. : 01 44 88 28 90
redaction@alternatives-economiques.fr

D. R.
Directeur de la rédaction : Laurent Jeanneau
Rédacteur en chef : Marc Chevallier Julien Dourgnon,
Secrétaire général de la rédaction : Daniel Salles collaborateur
Secrétaire générale adjointe de la rédaction : d’Alternatives Economiques
Charlotte Chartan
Responsable des Dossiers d’Alternatives Economiques :
Camille Dorival
Coordination de ce numéro :

I
Julien Dourgnon et Christian Chavagneux
Rédaction de ce numéro : Samir Amin, David Belliard,
Robert Boyer, Bernard Chavance, Denis Clerc,
Benjamin Coriat, Jean-Numa Ducange, l y a deux cents ans, le 5 mai 1818, du capitalisme à l’origine des crises
Jean-Pierre Durand, Anne Fairise, Philippe
Frémeaux, Isabelle Garo, Pierre-Yves Gomez, naissait à Trèves, en Allemagne, récurrentes qui le frappe.
Vincent Grimault, Jean-Marie Harribey,
Michel Husson, Anselm Jappe, Igor Martinache, Karl Marx. Jamais un intellectuel Avec Joseph Schumpeter, il est ainsi
Régis Meyan, Yann Moulier-Boutang,
Antoine de Ravignan, Marie-Claude Scherrer,
n’aura autant suscité de contro- le premier grand théoricien des crises
Gérard Vindt, Nils Wilcke verses, jamais un activiste politique endogènes du capitalisme, que l’on at-
Secrétariat de rédaction : Jaber Tarhouni
Direction artistique : Marie-July Berthelier, n’aura à ce point symbolisé un idéal, tribuait jusque-là principalement aux
Christophe Durand
Maquette, infographies : Marie-July Berthelier, celui du communisme, associé, à tort caprices de la météo et aux mauvaises
Odile Chesnot
Couverture : conception : Christophe Durand ; ou à raison, à sa figure tutélaire. récoltes. Il laisse aussi à voir le capi-
Illustration : Boris Séméniako
Relations presse : Véronique Orlandi
Idéalisé par certains, il est déclaré talisme comme une machine délirante
Directeur du développement : David Belliard
Cheffe de projet numérique : Laura Bernert
homme du passé par d’autres, voire qui épuise les deux sources de richesse
Directrice commerciale : Hélène Reithler honni par ceux qui le considèrent qui font sa prospérité : le travailleur et
Chargée de promotion diffusion : Aïssata Seck
Publicité : L’autre régie www.lautre-regie.fr comme l’inspirateur des régimes to- la nature. Enfin, il met à disposition une
28 rue du Sentier 75002 Paris tél. : 01 44 88 28 90
Directrice de régie : Anne Boulain talitaires soviétiques ou chinois. Marx grille de lecture pour saisir les évolu-
Directeur et directrice de clientèle : Arnaud Julieno,
Anne Pichonnet
a ainsi été déclaré mort plusieurs fois, tions du capitalisme actuel : crise d’ac-
Service relations clients : avant de toujours ressusciter. Réduit cumulation fordiste des années 1970,
12 rue du Cap-Vert, CS 40010, 21801 Quetigny Cedex
tél. : 03 80 48 10 25 – fax : 03 80 48 10 34 à une doctrine monobloc, à un régime crise financière de 2007, montée en
abonnements@alternatives-economiques.fr
Cheffe de service : Stéphanie Claudel politique que l’histoire a déjà sévè- puissance du travail intellectuel ou de
Abonnement : 6 numéros, 42 � ; institutions : 47 �
bulletin d’abonnement page 95
rement jugé, il ne cesse au contraire la précarité… Un référentiel qui conti-
Cheffe de projet technique : Delphine Dorey
Directeur administratif et financier : François Colas
d’être en mouvement. Il est celui que nue de nourrir les controverses.
Diffusion : en kiosque : Presstalis toutes les découvertes scientifiques de Avec Victor Hugo, Marx est l’un
en librairie : Interforum, 3 allée de la Seine
94854 Ivry-sur-Seine Cedex, tél. : 01 49 59 58 80 son époque intéressent, celui qui est de ces personnages exceptionnels
Inspection des ventes : Destination média,
tél. : 01 56 82 12 06
pris par le doute, comme en témoigne du XIXe siècle. Un « ogre » avide de
CPPAP 0422  D 92710 son abondante correspondance avec connaissances, prospectant tous
ISSN 2426-8313
ISBN 978-2-35240-209-1 son ami de toujours et lecteur critique azimuts : la philosophie, l’histoire,
Dépôt légal : mars 2018
Imprimé en France/Printed in France Friedrich Engels. l’économie politique, l’agronomie,
par l’Imprimerie de Champagne (52200 Langres,
certifiée PEFC n° BV/CdC/2177643) sur papier La plasticité de sa pensée en mou- la physique, tout y passe. Tout est
certifié PEFC n°  88484-2010-AE-FIN-FINAS
fabriqué en Suède (1 089 + 219 = 1 308 km), fibres
vement ouvrira la voie à une multi- potentiellement matière à fournir
recyclées : 0 %, Ptot 0,026 kg/tonne tude d’interprétations. Ses résurrec- des éléments conceptuels nouveaux,
Edité par la Scop-SA Alternatives Economiques
à capital variable, partagé entre les salariés tions régulières doivent beaucoup à telle la notion de « force de travail »
(66 %), la Société civile des lecteurs d’Alternatives
Economiques (20 %), des anciens salariés (4 %),
sa capacité à voir « derrière le rideau » empruntée à la physique. Tout est
l’Association des lecteurs (1 %) et des associés
extérieurs compagnons de route (9 %).
du capitalisme. Marx veut, scientifi- également objet et affaire de pas-
RC 84 B 221 Dijon, Siret 330 394 479 00043 quement, en dévoiler les logiques et sions, les idées, l’amour, la politique,
© Alternatives Economiques. Toute reproduction,
même partielle, des textes, infographies et docu- la nature profonde : la transforma- la science. Une passion qui le survolte
ments parus dans le présent numéro est soumise
à l’autorisation préalable de l’éditeur. Toute copie tion du travail en marchandise, la autant qu’elle l’épuise. Et qui diffuse
destinée à un usage collectif doit avoir l’accord du
Centre français du droit de copie (CFC) : 20 rue des distinction entre la valeur d’usage et dans ses œuvres une puissance et une
Grands-Augustins, 75006 Paris, tél. : 01 44 07 47 70,
fax : 01 46 34 67 19.
la valeur d’échange, la loi de la valeur, modernité qui justifient qu’on puisse
www.alternatives-economiques.fr le processus illimité d’accumulation le lire encore au XXIe siècle. 


5
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Boris Séméniako
L’HOMME

UN INTELLECTUEL
RÉVOLUTIONNAIRE

Une vie au gré de l’histoire


La vie de Marx est celle d’un homme engagé dans son siècle,
jusque dans sa vie privée et la précarité qui l’accompagne.
envoyé à Berlin
par son père

K
pour continuer
arl Marx est né et a grandi en ses études de droit. Marx y entre en contact
­Rhénanie prussienne, à Trèves. avec des apprentis philosophes, les Jeunes
Cette région allemande a été ­Hégéliens – ils se réclament de Georg Wilhelm
­occupée par la France révolu- Friedrich Hegel – qui, dans ces années-là,
tionnaire, puis napoléonienne, entre 1794 évoluent vers l’athéisme et la revendication
et 1814, avant de revenir à la Prusse après le d’un régime démocratique.
Congrès de Vienne. Les idéaux démocratiques Mais en 1840, le nouvel empereur Frédéric
y sont vivaces. Karl y fait des études secon- Guillaume IV décide de faire le ménage et les
daires, avant d’intégrer l’université de Bonn chasse de l’université. Si bien que Marx n’y
en plein essor. En 1836, à l’âge de 18 ans, il est trouve pas la place qu’il espérait. Comme

6 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

beaucoup de ses congénères, il se replie alors, Bruxelles, Marx connaît alors une période
au début des années 1840, sur une activité de d’intense activité militante, d’édition d’ou-
publiciste et de journaliste. vrages fondateurs (La Sainte Famille, Misère
de la philosophie, le ­Manifeste), mais bien peu
Le siècle de la presse rémunératrice : tous ses projets journalis-
et de l’opinion publique tiques s’effondrent.
Le XIXe siècle est le siècle de la presse et du
combat pour sa liberté. C’est principalement Réfugié à Londres
à travers elle que les opinions s’expriment. Les événements de 1848 offrent à Marx la
Marx défend les siennes dans la Rheinische grande opportunité journalistique et militante
Zeitung (La gazette rhénane), dont il prend de sa vie : le printemps des
la direction rédactionnelle quelques mois, peuples, amorcé par la
entre la fin de 1842 et le début de 1843. Son De son mariage révolu­tion parisienne de
lectorat comprends alors 3 300 abonnés, ce à sa mort, les revenus février, gagne la Rhénanie
qui est considéré comme un succès. Edité à prussienne. En avril, Marx
Cologne, le journal suit, avec Marx, une ligne
de Karl Marx ne est de retour à ­C ologne.
libérale, favorable au libre-échange et aux li- seront que rarement Ayant réussi à réunir des
bertés démocratiques. Ces idées et la qualité suffisants pour faire fonds provenant principa-
des articles lui valent le soutien, y compris lement de petits patrons
financier, d’une partie de la bourgeoisie rhé-
vivre sa famille et de démocrates exerçant
nane. Mais pas du pouvoir prussien qui en et ses enfants des professions libérales,
interdit la publication en avril 1843. Marx peut lancer dès juin
Son ami et mentor d’alors, Arnold Ruge, lui la N­ ouvelle gazette rhénane, dont la ligne
propose de codiriger avec lui depuis Paris un politique se distingue par sa radicalité anti­
nouveau titre, Les annales franco-allemandes. prussienne, son positionnement en faveur
C’est un projet politique voué à faire le lien d’une « République allemande une et indivi-
entre les démocrates radicaux français et sible », mais qui se garde de faire de la propa-
­allemands. C’est aussi un projet qui intéresse gande communiste sur le thème de la lutte des
Marx financièrement, puisque le classes. Marx en est le rédacteur
contrat prévoit de le rémunérer en chef, bien rémunéré, à hau-
DEUIL

à hauteur de 550 thalers par an teur de 1 500 thalers l’an.


« Un malheur réel »
(comparable à bien des salaires Le journal culminera à
d’universitaires), plus le prix
de ses piges. Marx écrit alors à
“ Je ne peux pas vous expliquer combien
cet enfant nous manque à chaque instant.
Je suis déjà passé par toutes sortes
6 000 exemplaires ­vendus. Les
insurrections en R ­ hénanie et en
Ruge : « Après la conclusion de d’épreuves ; mais c’est à cette heure Westphalie, ainsi que la répres­
mon contrat, je me marierai. » seulement que je sais ce que c’est sion prussienne qui s­ ’ensuit,
Son mariage avec Jenny un malheur réel. Je me sens détruit. Depuis provoquent ­l ’expulsion de
von Westphalen est célébré les funérailles, j’ai eu la chance d’avoir Marx du pays en mai 1849.
en juin 1843. Mais l’échec du de terribles migraines qui m’empêchent Avec sa ­f amille et son ami
journal (un seul numéro pa- de penser, d’entendre et de voir. Au milieu Friedrich ­Engels, Karl quitte
raît) et l’expulsion de France, de ces effroyables supplices que je dois le territoire prussien tandis
en janvier 1845, par le chef du endurer depuis peu, penser à vous que le dernier ­n uméro de la
gouvernement François Gui- et à votre amitié me réconforte, ainsi que publication paraît le 19 mai.
l’espoir que nous puissions encore faire
zot sous pression de la Prusse, ­Imprimé en rouge, il est vendu
ensemble quelque chose d’important
entraîne un nouvel exil dans à 20 000 ­exemplaires.
une Belgique toute jeune
dans le monde. 


Lettre de Marx à Engels, 12 avril 1855.
Réfugié à Londres, Marx
(fondée en 1830) et libérale. A s’applique à faire vivre sa


7
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

f­ amille comme journaliste indé­p endant. raison du début de la guerre de Sécession —,


Entre 1849 et 1856, ses articles écrits pour la famille retombe dans la précarité.
le quotidien américain New York Daily
­Tribune sont sa principale source de revenus. Des héritages
Jusqu’en 1861, cette activité journalistique De son mariage à sa mort, les revenus de
reste pour les Marx une source importante Karl ne seront que très rarement suffisants
de revenus, malgré un héritage perçu par pour faire vivre une famille de trois enfants,
Jenny en 1856. Par ailleurs, le nombre d’ar- et même quatre par moments. Le couple est
ticles rédigés est considérable : 487 longues dépanné par des amis et par des soutiens poli­
analyses sur la révolution de 1848 en Alle- tiques. Ainsi, lors de leur installation à Paris,
magne, la guerre de Crimée, les guerres de des bourgeois libéraux de Cologne, anciens
l’opium, la révolte des Cipayes ou la crise soutiens de la Rheinische Zeitung, collectent
économique de 1857. Certains ont été écrits pour lui 1 000 thalers. Mais après son évolution
par Engels mais signés par Marx. Cela per- marquée vers le communisme à Paris, puis à
met à la famille de rembourser une partie de Bruxelles, ces soutiens se tarissent. Les années
ses dettes et de déménager dans un quartier bruxelloises sont particulièrement dures : en
moins malsain. Mais quand cesse la colla- mai 1846, les dernières pièces d’argenterie et
boration avec le journal — en difficulté en l’essentiel du trousseau de Jenny prennent le

Naissance
CHRONOLOGIE

Naissance de de la première
Friedrich Engels Mariage enfant, Jenny,
Naissance à Barmen avec Jenny dite
de Karl Marx (Wuppertal, von Westphalen, « Jennychen »,
à Trèves. Westphalie). née en 1814. à Paris.

5 mai 1er mai


1818 1820 1843 1844

La famille s’installe, définitivement, à Londres, Années de misère


1849-1883 d’abord dans un quartier très pauvre et insalubre. 1850-1855 à Londres.
Marx fera quelques rares voyages sur le continent.

déc. avril
1868 1868 1864 1856

Premier versement de la Mariage de Grâce au petit héritage Jenny hérite


rente annuelle de 350 livres Laura Marx laissé par la mère de Karl, de sa mère.
qu’Engels décide de verser avec la famille emménage dans un La famille peut
à Karl et Jenny (après Paul Lafargue. logement plus sain. Mort d’un déménager dans
les avoir souvent proche compagnon de lutte, un quartier plus
aidés auparavant). Lupus Wilhelm Wolff, qui laisse salubre de Londres.
un legs appréciable à Marx.

juillet oct.
1869 1869 1872 1872

Marx devient grand-père Engels quitte son entreprise Mort de la Mariage de


avec la naissance du premier familiale et peut davantage première enfant Jennychen et de
enfant de Laura. se consacrer à son travail des Lafargue. Charles Longuet.
militant et intellectuel.

8 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

chemin du mont-de-­piété. La misère les pour- soit entre l’âge de 30 ans et celui de 43 ans, Jen-
suit durant les années londoniennes, entre ny met au monde sept enfants. Il faut par mo-
1849 et 1854, puis de 1859 à 1864. ments nourrir quatre enfants et trois adultes,
Le couple ne s’en sort que grâce à des héri- en comptant Helena, la bonne qui partage la vie
tages : début 1848, la mère de Marx lui envoie de la famille à partir des années bruxelloises. Le
1 250 thalers d’avance sur héritage. Outre celui fils de Marx et d’Helena, né en 1851, est recon-
perçu par Jenny en 1856, la mort de la mère de nu par Engels, puis placé par ce dernier dans
Marx et un legs d’un ami politique remettent une famille d’accueil, sort réservé aux enfants
en 1864 le ménage temporairement à flot. Ce illégitimes dans la bonne société d’alors.
qui leur permettra de déménager à nouveau Pauvreté, conditions d’hygiène douteuses,
provisoirement dans un quartier plus salubre médecine balbutiante : la mort de trois e ­ nfants,
de Londres. A partir de la fin de 1868, Engels, très aimés, est un drame pour le couple. ­Guido
qui aide Marx sporadiquement depuis 1850, lui meurt en 1850 à l’âge d’un an, Franziska en
assure une rente annuelle de 350 livres. 1851 à l’âge de 13 mois. Le coup le plus dur est
la mort d’Edgar en 1855, à l’âge de 8 ans. En
Mort de quatre enfants 1857, le dernier enfant meurt peu après sa nais-
Les difficultés financières sont aussi celles sance. Marx et Jenny sont eux-mêmes souvent
d’une famille qui s’agrandit. Entre 1844 et 1857, ­malades. Jenny manque de mourir de la variole

Misère matérielle. Helena Demuth


Marx subsiste grâce Rencontre décisive (« Lenchen »), bonne
à une collecte avec Engels. chez la mère de Jenny,
de ses amis de Cologne. Début d’une amitié, Naissance entre au service Naissance
Jenny est contrainte d’une solidarité et de la deuxième de la famille de Karl du troisième
de repartir auprès d’une collaboration fille, Laura, et de son épouse enfant, Edgar,
de sa mère avec le bébé. sans faille. à Bruxelles. à Bruxelles. à Bruxelles.

26 août 26 sept.
1844 1844 1845 1845 déc.
1846

Marx perd sa « principale source de revenu » Marx va souffrir d’anthrax


1861-1863 avec la fin de sa collaboration au New York Daily Tribune. 1862-1883 et de furonculose
A nouveau de gros problèmes financiers pour les Marx. jusqu’à sa mort.

avril 19 nov. nov.


1855 1852 1851 1850 1849

Naissance Mort de Franziska Naissance de Franziska Mort Naissance


d’Eleanor. à l’âge de 13 mois. et de Frederick Demuth, de Guido du quatrième
La mort d’Edgar, Marx doit emprunter fils de Helena à l’âge enfant, Guido,
à l’âge de 8 ans, pour couvrir les frais et de Karl Marx. d’un an. à Londres.
dévaste la de l’enterrement. Il est confié par Engels
famille Marx. à une famille d’accueil.

2 déc. janvier 14 mars


1876 1881 1883 1883 1895

Naissance de Mort de Jenny Marx d’un cancer du foie. Mort de Jennychen Mort de Karl Marx, Mort de
Laurent-Frederick Karl, malade, ne peut se rendre Longuet d’un cancer sans doute Friedrich Engels.
Longuet, à l’enterrement. Engels prononce de la vésicule. de la tuberculose.
dit « Johnny », l’éloge funèbre. Marx est très atteint.
petit-fils adoré « Le Maure [surnom affectueux de Marx]

9
par Marx. aussi a cessé de vivre », écrira Engels à Eleanor. ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

AMOUR volume. Ainsi en est-il des passions. Les petites habitudes


qui, du fait de la proximité de l’autre, s’emparent de vous et
 Permettre à l’homme prennent une tournure passionnelle, disparaissent dès que
leur objet immédiat se dérobe à la vue. Les grandes passions
de redevenir homme  qui, par la proximité de leur objet, prennent la forme de petites

“ Mon cœur chéri, habitudes, grandissent et reprennent leur dimension naturelle


“ Je t’écris à nouveau car je suis seul, et cela me gêne de sous l’effet magique de l’éloignement. Ainsi en est-il de mon
toujours te parler en pensée sans que tu n’en saches rien ni amour. Il suffit que ton image s’évanouisse d’un simple rêve
ne m’entendes, ni même ne puisses me répondre. Ton por- pour que je sache aussitôt que le temps n’a servi à mon amour
trait, aussi mauvais soit-il, m’est du plus grand secours, et je qu’à ce à quoi servent le soleil et la pluie pour les plantes : à
­comprends maintenant pourquoi même les “vierges noires”, les grandir et à croître. Dès que tu t’éloignes, mon amour pour toi
portraits les plus réprouvés de la Mère de Dieu, ont pu trouver apparaît tel qu’il est : c’est un géant qui concentre en lui-même
de fougueux adorateurs, voire plus d’adorateurs que les bons toute l’énergie de mon esprit et toute l’ardeur de mon cœur.
portraits. Quoi qu’il en soit, aucune de ces images noires de la Je redeviens homme, parce que je vis une grande passion, et
Vierge n’a jamais été plus embrassée, contemplée et adorée l’éparpillement où nous entraînent l’étude et la culture mo-
que ta photographie, qui, pour n’être pas noire, n’en est pas derne, ainsi que le scepticisme qui fatalement nous amène à
moins sombre et ne reflète nullement ton visage si charmant, dénigrer toutes nos impressions subjectives et objectives ne
si engageant, si tendre, si dolce […] servent qu’à faire de nous tous des créatures insignifiantes et
“ Le monde, perfide et paresseux, se représente tous les chétives, geignardes et timorées. En revanche, l’amour, non pas
caractères humains à la mesure de sa perfidie et de sa paresse. pour l’homme de Feuerbach [1], non pas pour le métabolisme
Lequel de mes nombreux détracteurs et venimeux adversaires de Moleschott [2], non pas pour le prolétariat, mais l’amour
m’a une seule fois reproché ma voca- envers la bien-aimée, et spéciale-
tion à jouer les jeunes premiers dans ment envers toi, permet à l’homme
un théâtre de deuxième catégorie ? Et de redevenir homme.
pourtant, c’est la vérité. Si ces scélé- “ Tu vas sourire, ma chérie, et te
rats avaient eu de l’esprit, ils auraient demander comment d’un coup j’en
représenté d’un côté « les rapports de viens à développer toute cette belle
production et d’échange » et de l’autre rhétorique ? Mais si je pouvais serrer
moi me prosternant à tes pieds. Look contre mon cœur ton tendre cœur
to this picture and to that – auraient-ils pur, je me tairais et ne dirais plus un
écrit au-dessous du tableau. Mais ces mot. Ne pouvant utiliser mes lèvres
gredins sont idiots et ils le resteront, in pour t’embrasser, je le fais avec ma
seculum seculorum.
“ Une absence passagère a du bon
langue et mes paroles. Ton Karl

[1] Ludwig Feuerbach (1804-1872) est un
car, dans une proximité réciproque, les philosophe allemand.
[2] Jacob Moleschott (1822-1893) est un
choses ne se différencient plus à trop médecin, physiologiste et philosophe néer-
se ressembler. Même des tours proches landais.
l’une de l’autre ont l’air de naines, tan-
dis que le petit et le familier, regardés Jenny Marx se définit elle-même
AKG-Images

de près, prennent de plus en plus de comme un « honnête compagnon


de route et de vagabondage ».

en 1860, à Londres. Marx est torturé par des se définit elle-même, en 1867, dans une lettre au
anthrax, et une sorte de furonculose chronique. médecin et sympathisant Kugelmann, comme
Le couple reste solidement lié face aux un « honnête compagnon de route et de vaga-
épreuves, sentimentalement mais aussi idéo- bondage ». Ils resteront soudés jusqu’à la mort
logiquement. Jenny soutient son mari face à ses de Jenny en décembre 1881, bientôt suivie par
détracteurs, recopie ses manuscrits illisibles et celle de Marx, le 14 mars 1883.  Gérard Vindt

10 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

Karl Marx et
Friedrich Engels date à laquelle il cède
à l’imprimerie de
la Nouvelle gazette ses parts dans l’entre­
rhénane, par prise familiale et r­ ejoint
Constantin Chapiro,
XIXe siècle. Marx à Londres, il lui
verse une rente an-
Marx-Engels-Lenin Institue, Moscow, Russia/Sputnik/Bridgeman Images

nuelle suffisante pour


vivre en famille correctement. Mais
l’aide financière, certes par moment
indispensable, n’est, dans l’esprit des
deux hommes, qu’un aspect secon-
daire de leur relation.
Quand on voit la brutalité avec
laquelle Marx s’est éloigné de plu-
sieurs de ses amis ou mentors poli­
tiques tels Bruno Bauer, Arnold
Ruge ou Moses Hess, qui n’ont pas

Engels, une amitié épousé étroitement ses évolutions,


quand on voit sa manière de lier
questions politiques et questions

hors du commun personnelles dans des polémiques


acerbes, la pérennité de l’amitié
mili­tante le liant à Engels n’en est
Compagnon d’idées et de combat, ami toujours que plus remarquable.
présent dans les moments difficiles : dans le tandem
Une rencontre à Paris
qu’il formait avec Karl Marx, Friedrich Engels a fait La rencontre entre les deux
bien plus que pédaler. hommes a lieu en 1844. Marx est
­l’aîné de deux ans et il s’est déjà im-
posé dans les débats philosophiques

C
en terre allemande. Engels est un
’est mon ami le plus intime. Je n’ai grand jeune homme dont il vient de publier,
pas de secrets pour lui ; sans lui, il y dans les Annales franco-allemandes, un article
a longtemps que j’aurais été obligé de qu’il qualifie de « brillant essai » : « Esquisse
me mettre à « travailler », écrit Marx d’une critique de l’économie politique ».
à son ami Kugelmann dans une lettre du Allemand rhénan et antiprussien, Engels
25 octobre 1866, à propos de l’aide financière se nourrit comme lui du concept d’aliéna-
de son ami Engels. Marx est alors installé à tion de Ludwig Feuerbach, de la critique de
Londres dans des conditions précaires avec la propriété de Pierre Joseph Proudhon et
sa femme Jenny et trois enfants survivants. du communisme égalitariste teinté d’huma-
Il travaille d’arrache-pied : le premier tome nisme chrétien de Moses Hess. Il a aussi fait
du Capital paraît l’année suivante. C’est aussi son pain de l’économie politique anglaise
peu après le temps de la construction de la (Smith, Ricardo), de ses contacts avec la
Première Internationale. classe laborieuse à Manchester, du socia-
Engels, lui, est alors à Manchester. ­Depuis lisme d’Owen et du mouvement chartiste
plus de quinze ans, il y dirige la filature britannique (mouvement ouvrier centré sur
­Ermen & Engels. En cas de nécessité, il aide le suffrage universel et des revendications
­financièrement Marx et, à partir de 1869, de type syndical).


11
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

Dans cet essai, Engels livre une analyse r­ etard dans nos publications réside toujours
empirique des contradictions économiques dans tes scrupules », lui écrira Engels.
et des crises sociales de la révolution indus- Leur solidarité militante, amorcée à Paris,
trielle capitaliste. De son côté, Marx, dont la s’approfondit dans les mois et les années qui
réflexion évolue aussi au contact des travail- suivent, dans la lutte contre leurs a ­ nciens
leurs parisiens – dont beaucoup d’émigrés amis politiques. Ils s’attellent ensemble à
allemands – arrive aux mêmes conclusions la rédaction d’un essai contre les Jeunes
qu’Engels. C’est durant une dizaine de jours ­Hégéliens, que Marx intitule ironiquement
de conversations animées autour de pintes La Sainte Famille (1844). La parution en 1845,
de bières, dans un café parisien de la rive à Leipzig, de l’ouvrage d’Engels La situation
gauche, que les deux hommes constatent de la classe laborieuse en Angleterre, impres-
leur communauté de vue. sionne Marx et les rapproche encore plus.
Dans le livre I du Capital paru en 1867, Marx
Un respect mutuel y reviendra : « Les procès-verbaux d’usines,
Entre celui qu’Engels, dans sa corres- rapports ­miniers, etc. qui ont paru depuis 1845
pondance, appellera « mon cher Maure » témoignent de la profondeur avec laquelle
(surnom que Marx à la peau mate et au poil ­[Engels] a saisi l’esprit du mode de produc-
noir traîne depuis l’université) et « le gé- tion capitaliste. »
néral » (surnom donné par l’entourage de
Marx à Engels pour son goût de la chose Deux activistes
militaire depuis son ­année de service dans Marx et Engels se retrouvent bientôt à
l’armée prussienne), le courant passe. Cha- Bruxelles. Ils intègrent la Ligue des justes [1],
cun constate l’apport de l’autre. où, bataillant contre le courant communiste
Engels reconnaît la supériorité intellec- chrétien d’un de ses fondateurs, Wilhelm
tuelle de Marx : une clairvoyance qui était Weitling, contre les blanquistes ou le coo-
sans doute une condition sine pérativisme de Proudhon,
qua non de leur amitié. Il écrira


ils finissent par s’impo-
peu après la mort de son ami : ser. Engels joue un rôle de
« Je ne puis nier avoir moi-même
 La principale cause de retard premier plan, sans scru-
pris, avant et pendant ma colla- dans nos publications réside pule, dans les manœuvres
boration de ­q uarante années toujours dans tes scrupules ” d’appareils. La Ligue des
avec Marx, une certaine part per-  Extrait d’une lettre d’Engels à Marx justes devient la Ligue des
sonnelle tant à l’élaboration que, ­communistes en juin 1847
surtout, au développement de la et confie à Marx et Engels
théorie. Mais la plus grande partie des idées di- la rédaction du programme : Le manifeste du
rectrices fonda­mentales […] est le fait de Marx. » parti ­communiste, qui scelle leur communau-
Quant à Marx, en 1848, il résume ainsi té de vue ainsi que leur collaboration, sera
l’apport d’Engels à la rédaction de la Neue publié à Londres en ­février 1848. Même si
Rheinische Zeitung (la Nouvelle gazette rhé- l’impact de l’ouvrage est alors négligeable.
nane) : « C’est une encyclopédie vivante […] Tous deux s’engagent dans la révolution de
Il peut travailler à n’importe quelle heure 1848 en Allemagne. Engels parvient de justesse
du jour et de la nuit, après avoir mangé ou à à fuir la répression. Ils se retrouvent, exilés en
jeun : il écrit vite et il est diablement intelli- Angleterre. Dès lors, par lettres interposées
gent. » De fait, Marx écrit plus lentement, ou de vive voix, ils s’appliquent à approfondir
a toujours quelque chose à ajouter, une leur analyse critique du ­capitalisme. Pendant
nouvelle documenta­tion à consulter, c’est
[1] La Ligue des justes est un groupe créé en 1836 à Paris par des
un ­perfectionniste : « La principale cause de socialistes allemands en exil.

12 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

la période de réaction des années 1850, Marx Leurs missives sont quasi quotidiennes :
travaille, à Londres, à ce qui sera Le ­capital, une lettre postée avant minuit à M
­ anchester
tandis qu’Engels codirige à Manchester la arrive à son destinataire le lendemain
filature familiale. Leur collaboration n’en vers 13 heures à Londres. Marx ne cesse
­continue pas moins. Engels rédige pour Marx de ­d emander des renseignements précis
des articles, traitant souvent de la chose mili- à ­Engels pour rédiger le Capital. Dans les
taire, destinés au New York Daily Tribune. ­a nnées 1860, Engels relit et corrige tous
CONDAMNATION

Marx, Engels et Darwin


Engels était particulièrement féru de ses ouvertures de nou-
sciences et de technologie. Il pratiquait veaux marchés, ses
sur tous ces sujets une « veille » dont il ­inventions et sa malthu-
parlait à Marx. Au fur et à mesure des sienne “lutte pour la vie”,
échanges épistolaires et des conversa- c’est le bellum ­omnium
tions, leur point de vue sur une théorie, contra omnes [la guerre
un auteur, évolue et s’affine. de tous contre tous] de
Fin 1859, Engels écrit à Marx, peu Hobbes. »
après la parution à Londres de L’origine Dans une lettre de
des espèces de Charles Darwin. « Au 1875 à un correspon-
fait, Darwin, que je viens juste de lire, est dant russe, Piotr Lavrov,
absolu­ment splendide. Il y avait un aspect Engels reprend à son
de la théologie qui n’avait pas encore été compte les arguments
cassé, et maintenant c’est fait. Personne de Marx et exprime sa
avant lui n’avait réalisé une tentative aussi crainte de la transpo-
grandiose de démontrer le caractère de sition des thèses de
l’évolution historique de la nature et cer- Darwin à la société hu-
tainement jamais avec un tel succès. » maine : « De la doctrine
Fin 1860, Marx, qui a pris son temps darwiniste, j’accepte la
pour lire l’ouvrage de Darwin, lui répond : théorie de l’évolution,

SPL/Cosmos
« C’est dans ce livre que se trouve le mais je ne prends la mé-
fondement historico-naturel de notre thode de démonstra-
conception. » Ce que Marx confirme en tion (lutte pour la vie, Charles Darwin et sa théorie de la sélection naturelle
caricaturés après la parution de L’origine des espèces.
1861 : « Le travail de Darwin est plus sélection naturelle) que
important et correspond à mes buts en comme une première
ce qu’il apporte des bases en sciences expression, une expression provisoire, de la doctrine de Hobbes : b ­ ellum
naturelles à la conception de la lutte imparfaite, d’un fait que l’on vient de ­omnium contra omnes [la guerre de
des classes en histoire. » découvrir […] Si par conséquent, un tous contre tous] et de la thèse de la
Mais, en juin 1862, Marx se demande soi-disant naturaliste se permet de ré- concurrence, chère aux é ­ conomistes
si Darwin ne s’est pas inspiré de la sumer toute la richesse, toute la variété bourgeois, a ­ ssociée à la théorie mal-
­compétition telle qu’elle existe au sein de l’évolution historique en une formule thusienne de la population. Après avoir
de la société britannique pour élabo- étroite et unilatérale, celle de la “lutte réalisé ce tour de passe-passe […], on
rer son modèle de sélection naturelle. pour la vie”, ce procédé contient déjà sa retranspose les mêmes théories cette
« Il est remarquable de voir ­comment propre condamnation. Toute la doctrine fois de la nature organique dans l’histoire
Darwin reconnaît chez les animaux et les darwiniste de la lutte pour la vie n’est humaine, en prétendant alors que l’on a
plantes sa propre société anglaise, avec que la transposition, pure et simple, du fait la preuve de leur validité en tant que
sa division du travail, sa c­ oncurrence, domaine social dans la n ­ ature vivante, lois éternelles de la société humaine. »


13
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

les brouillons de l’ouvrage


sans renoncer à c ­ ritiquer son
ami, comme en témoigne sa
lettre à Marx du 23 août 1867 :
« Le raisonnement est tout le
temps interrompu par des illus-
trations et le point qu’il s’agit
d’illustrer n’est ­j amais ­r ésumé
après l’illustration, de sorte que
l’on saute toujours à pieds joints,
et sans transition, de l’illustra­
tion d’un point de raisonnement
vers l’énoncé d’un autre point.
C’est ­é puisant, et si l’on ne suit
pas avec une attention ­toujours
en éveil, on s’y perd. »
AKG-Images/RIA Nowosti

Après son départ de Manches-


ter, en 1869, Engels s’installe à
Londres à environ un quart
d’heure à pied de chez son ami. Friedrich Engels
Désormais, ils se voient tous les jours à et Karl Marx par liés et solidaires jusque dans la vie privée.
G. Gordon. Les deux
heure fixe et t­ ravaillent e ­ nsemble à analy- hommes étaient
Ainsi, Engels, très aimé par les enfants du
ser les événements politiques du moment : autant liés par leur couple, n’hésite pas à adopter, et à confier
ceux qui agitent l’Association internationale quête intellectuelle lui-même à une famille d’accueil, l’enfant né
que leur soif de justice.
des travailleurs, au sein de laquelle ils tentent de la liaison entre Marx et Helena, la bonne
de neutraliser l’influence des anarchistes de et amie de longue date de la famille.
­Bakounine, ou le sort de la Commune de Sur le plan des idées, Engels n’appré-
Paris, en 1871, qu’ils suivent attentivement. cie pas toujours les positions tranchées
Cette amitié militante se poursuit jusqu’à de Marx. Comme, par exemple, lorsqu’il
la mort de Marx et au-delà, pourrait-on dire : s’obstine à écrire, contre toute évidence,
Engels consacre en effet une bonne partie des que le Premier ministre britannique, Lord
douze années durant lesquelles il lui survit à Palmerston, est un agent russe. Mais les
poursuivre l’œuvre de son ami. ombres et les orages entre eux


Il écrit, à partir des notes et des sont rares, voire anecdotiques.
brouillons, les livres II et III du En témoigne ce qu’écrit à Engels
Capital, ­diffusant, sans relâche,
 Engels a saisi l’esprit leur vieil allié chartiste anglais,
la ­pensée de Marx. du mode de production George Julian Harney, au lende-
Est-ce à dire qu’il n’y eut ja- capitaliste ” main de la mort de Marx : « La
mais de grain de sable entre ces  Livre I du Capital, par Karl Marx perte à laquelle tu es confronté
deux amis, si différents ? Jeune, n’est pas une perte ordinaire, elle
Marx mène une tranquille dépasse les dimensions d’un deuil
­e xistence bourgeoise avec J ­ enny, ­t andis familial. Ton amitié et ton dévouement, son
qu’Engels, plutôt dandy, bon vivant, fêtard affection et sa confiance, ont fait de la relation
et dragueur, multiplie les conquêtes. Sa pre- fraternelle qui vous unissait quelque chose
mière c­ ompagne officielle, Mary Burns, une de plus fort que tout ce que j’ai connu chez les
ouvrière irlandaise, n’est pas franchement autres hommes. »
aimée chez les Marx. Pour autant, ils restent   Marie-Claude Scherrer

14 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

Un penseur sous influences


Comme tous les grands penseurs, Marx est l’héritier d’un certain nombre
d’auteurs et de courants de pensée, qu’il réinterprète, critique et contredit.
Mais il hérite aussi de pratiques, comme d’un passé et d’un présent politiques.

L
’un des dirigeants de la social- refondues au creuset de sa propre élabora-
démo­cratie allemande et exécuteur tion originale.
testa­mentaire de Friedrich Engels,
Karl Kautsky, a résumé en une for- Renverser Hegel
mule, qui fera fortune, les « trois sources du Hegel n’est pas la seule référence philoso-
marxisme » : le socialisme français, la phi- phique de l’œuvre marxienne : on y croise
losophie allemande et l’économie politique aussi Aristote, Epicure, Spinoza, etc. Mais
anglaise. Une formule qui a le mérite de relier Marx a été fortement marqué par celui qui
des traditions généralement séparées, sou- est à son époque le plus grand philosophe
lignant d’emblée le caractère novateur de la allemand. A la dialectique hégélienne, il
pensée marxienne. emprunte la thèse selon laquelle la réalité
Mais cette formule présente un double dé- est traversée et mue par des contradictions.
faut. Le premier est de limiter cette liste à ces Mais selon lui, elles sont historiques et ma-
trois éléments, alors que Marx est l’héritier de térielles, de nature économique, sociale et
bien d’autres courants. Le second est de ne politique, sans lien à « l’Esprit ». Il s’agit
rien dire du rapport entre ces « origines » et donc de renverser Hegel, c’est-à-dire de re-
leur réélaboration par un pen- définir la dialectique au point de rencontre
Le philosophe seur qui ne s’est pas conten- de la théorie et de l’action.
allemand Georg té de mixer des influences Au moment de la rédaction du Capital, et
Hegel en chaire par
Franz Kluger, 1828. diverses, mais qui les a alors qu’il réélabore à maintes reprises le plan
Marx a d’abord été de cette œuvre inachevée, c’est vers la Science
inspiré par son œuvre,
avant de la critiquer.
AKG-Images


15
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

de la logique de Hegel que se tourne de nou- exil à Paris, puis à Bruxelles et à Londres, lui
veau Marx. Cet ouvrage monumental et ardu en fournira l’occasion.
l’aide à séparer et à relier l’histoire réelle, la
méthode critique de l’analyse et la présenta- Le socialisme et le mouvement ouvrier
tion au lecteur des résultats de sa recherche. Arrivé à Paris en 1843, Marx y découvre
Les questions de la connaissance, y compris la pensée des théoriciens français du socia-
les plus techniques, ne sont alors jamais sé- lisme (Saint Simon, Charles Fourier, Louis
parées de la visée transformatrice, du pro- Blanc, Pierre Joseph Proudhon, Auguste
jet de forger un savoir révolutionnaire, qui Blanqui, etc.). Il partage leur aspiration à
concerne et implique tous ceux qui luttent une transformation sociale radicale, tout
pour un monde plus juste. en déplorant les limites théoriques et poli-
tiques de leurs projets. Mais surtout, ce sont
De Feuerbach à la politique les militants ouvriers et les organisations du
Dès la fin des années 1830, alors qu’il est mouvement ouvrier naissant qui vont exer-
étudiant à Berlin, Marx se rapproche des cer sur lui une influence déterminante : les
Jeunes Hégéliens. Jeunes intellectuels cri- organisations ouvrières allemandes en exil
tiques, ils incarnent l’héritage de gauche de la jouent alors un rôle central, mais aussi le
tradition hégélienne, par opposi-
tion aux Vieux ­Hégéliens, univer-
DÉMYSTIFICATION

sitaires conservateurs, ardents


défenseurs de l’Etat prussien
« Chez Hegel, la dialectique est sur la tête »
féodal. Mais les Jeunes ­Hégéliens
sont surtout pré­o ccupés de “
 Dans son fondement, ma méthode dialectique n’est pas seulement
différente de celle de Hegel, elle est son contraire direct. Pour Hegel, le procès
de la pensée, dont il va jusqu’à faire sous le nom d’« idée » un sujet autonome,
­critique anti­religieuse et per-
est le démiurge du réel, qui n’en constitue que la manifestation extérieure. Chez
suadés que la philosophie doit moi, à l’inverse, l’idée n’est rien d’autre que le matériel transposé et traduit dans
avoir un rôle moteur. Déçus par la tête de l’homme.
l’évolution politique de l’Etat
“ J’ai critiqué le côté mystificateur de la dialectique hégélienne il y a près
prussien, ils se réfugient rapide­ de trente ans, à une époque où elle était encore à la mode. Mais au moment
ment dans le pessimisme et la même où je rédigeais le premier volume du Capital, les épigones grincheux,
passivité ­politiques. prétentieux et médiocres qui font aujourd’hui la loi dans l’Allemagne cultivée
Si Marx reprend à Ludwig se complaisaient à traiter Hegel comme le brave Moses Mendelssohn avait,
Feuerbach, le plus inclassable du temps de Lessing, traité Spinoza, c’est-à-dire en « chien crevé ».
et original d’entre eux, certains “ Aussi me déclarais-je ouvertement disciple de ce grand penseur et même,
des éléments de sa critique dans le chapitre sur la théorie de la valeur, j’eus la coquetterie de reprendre ici
matérialiste de l’idée de Dieu, et là sa manière spécifique de s’exprimer. La mystification que la dialectique
comme étant le produit d’une subit entre les mains de Hegel n’empêche aucunement qu’il ait été le premier à
scission et d’une projection de en exposer les formes générales de mouvement de façon globale et consciente.
l’essence humaine, il en réo- Chez lui, elle est sur la tête. Il faut la retourner pour découvrir le noyau rationnel
riente aussitôt la visée : c’est sous l’enveloppe mystique.
la critique de la vie politique et “ Dans sa forme mystifiée, la dialectique devint une mode allemande, parce
sociale, la critique de la « terre » qu’elle semblait glorifier l’état de choses existant. Dans sa configuration
rationnelle, elle est un scandale et une abomination pour les bourgeois et leurs
qu’il faut substituer à la critique
porte-parole doctrinaires, parce que dans l’intelligence positive de l’état
du « ciel ». Par la même occa-
de choses existant, elle inclut du même coup l’intelligence de sa négation,
sion, il faut sortir de la philo- de sa destruction nécessaire. Parce qu’elle saisit toute forme faite dans le flux
sophie, pour rencontrer la vie du mouvement et donc aussi sous son aspect périssable, parce que rien ne peut
réelle et les combats du mou-
vement socialiste naissant. Son
lui en imposer, parce qu’elle est, dans son essence, critique et révolutionnaire. 

Postface à la 2e édition allemande du Capital, 24 janvier 1873

16 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

chartisme britannique valeur-travail proposées


(mouvement ouvrier par Smith, et surtout par
centré sur le suffrage Ricardo et les ricardiens
universel et des reven- (voir page 22). La théorie
dications de type syndi- marxienne de la plus-­
cal), qu’il d ­ écouvre grâce value (ou « sur­valeur » ;
à ­Friedrich Engels, qui voir page 36) est l’une
devient à cette époque de ses innovations ma-
son ami et collabora- jeures, mais elle ne peut
teur, puis les diverses être séparée d’une étude
tentatives d’organisa- d’ensemble qui met en jeu
tion inter­n ationale du bien d’autres catégories
mouve­ment ouvrier. neuves. Marx s’emploie à
C’est aussi à ce mo- combiner une lecture dia-
ment que Marx se lectique et une approche
plonge dans l’écono- politique des questions de
mie politique fran- la production, de la circu-
çaise (Jean-Baptiste lation et de la répartition
Say, ­Destutt de Tracy), des ­richesses.
Bridgeman Images

­b r i t a n n i q u e ( J a m e s Enfin, l’intérêt de Marx


Mill, Adam Smith, D ­ avid est vif pour les sciences
Ricardo). Il lit les histo- L’économiste
de la nature de son
riens français de la Révolution et leurs ré- britannique David temps (et pour les mathématiques), et sa
flexions sur les luttes de classe (Augustin Ricardo a posé culture dans ce domaine est considérable.
des bases d’analyse
Thierry, notamment). Ce formidable élargis- que Karl Marx va Il s’intéresse en particulier aux travaux de
sement des perspectives théoriques et poli- clarifier et consolider Charles Darwin et à la théorie de l’évolu-
pour sa propre théorie.
tiques conduit Marx à vouloir saisir la réali- tion (voir encadré page 13). Mais il critique
té d’ensemble du capitalisme comme étape la tendance positiviste du darwinisme, dé-
provisoire de l’histoire humaine. veloppée à l’époque par L ­ udwig Büchner et
Friedrich Albert Lange. En outre, les travaux
L’économie politique britannique de l’agrochimiste allemand Justus von Liebig
C’est grâce à Engels que le jeune Marx lui permettent de saisir l’épuisement du sol
découvre l’économie politique classique. dû à l’agriculture intensive et de réfléchir à la
Et grâce à lui encore qu’il découvrira peu question du rapport social à la nature (voir
après la réalité du Royaume-Uni industriel, encadré page 63).
documentée par les rapports des inspecteurs Du côté des sciences de l’homme nais-
des fabriques britanniques et l’expérience santes, Marx s’intéresse dans les années
ouvrière. A partir de là, toute son œuvre se 1880 aux travaux anthropologiques et eth-
trouvera placée sous le signe de la critique nographiques de son temps, ceux de Lewis
de l’économie politique, sous-titre du Capital. Henry Morgan entre autres, qui alimentent
Son but est de sortir des limites de la science sa réflexion sur les sociétés non occidentales.
économique traditionnelle, de son apologie Au total, ces « sources » multiples fournissent
du capitalisme et de son incapacité à en pen- ses matériaux à une pensée revendiquant ses
ser la nécessaire abolition. dettes pour mieux s’en émanciper.
Marx s’attache à analyser la formation du   Isabelle Garo*
profit, et plus largement la dynamique du
* Philosophe, professeure au lycée Chaptal, à Paris, présidente
capitalisme, en réélaborant les thèses de la de la Grande édition de Marx et d’Engels.


17
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

Un grand témoin où, selon lui, bat le cœur de


l’Europe révolutionnaire.

et acteur de son époque


C’est là que la moderne lutte
des classes apparaît, avec le
plus de netteté, comme mo­
teur de l’histoire.
Du glanage du bois par les pauvres à la Commune de Paris,
en passant par l’impact de l’impérialisme britannique, Le rôle déterminant des
facteurs économiques
Marx a analysé les événements économiques avec une Le second ouvrage ré­
grille de lecture dans la lignée de son évolution politique. pond à une commande d’un
camarade d’idées, Joseph
­Weydemeyer, qui publie

P
dans le premier numéro de
our le lecteur français, Marx est sa revue mensuelle La ­révolution, au prin­
d’abord l’analyste acéré de grands temps 1852, une série d’articles de Marx qui
événements politiques et sociaux prolongent ses analyses des Luttes de classes
qui ont secoué le pays : la révolu­ en France. Marx met en évidence le rôle dé­
tion de 1848 et ses prolongements dans Les terminant des facteurs économiques dans le
luttes de classes en France, la fin prématurée déclenchement des évènements politiques :
de la IIe République dans Le 18 Brumaire de la crise économique européenne de 1847 pro­
Louis Bonaparte et la Commune de Paris dans voque les révolutions qui agitent l’Europe à
La guerre civile en France. cette époque ; le coup d’Etat de Louis Na­
Ces trois textes ont en commun d’avoir été poléon Bonaparte est rendu possible par le
écrits très peu de temps après les faits, alors soutien de la masse de la petite paysannerie
que Marx est devenu communiste.
Ils sont conçus pour armer intel­
LE PEUPLE EN ARMES

lectuellement les militants, analy­ La chose commune


sant les faits comme des manifes­ Voici le passage qui illustre le mieux ce que Marx présente comme « la forme
tations politiques de la lutte des enfin trouvée » de la dictature du prolétariat. Lénine s’en emparera dans
classes et les évènements comme son opposition à la démocratie parlementaire et pour justifier la prise de pouvoir
une force de l’histoire capable de par les Soviets. La description idyllique et quelque peu anarchisante de Marx
changer la société tout entière. est pourtant très éloignée de ce que sera la dictature bolchevique.
Le premier texte est en fait la
collecte tardive, par Engels, en
1895, d’un ensemble d’articles pa­

 Le premier décret de la Commune fut donc la suppression de l’armée
permanente et son remplacement par le peuple en armes. La Commune
fut composée de conseillers municipaux, élus au suffrage universel dans
rus dans la Nouvelle gazette rhé- les divers arrondissements de la ville. Ils étaient responsables et révocables à
nane, revue économique et politique, tout moment. La majorité de ses membres étaient naturellement des ouvriers
revue éphémère et sans grand im­ ou des représentants reconnus de la classe ouvrière. La Commune devait être
pact avec laquelle Marx tenta en non pas un organisme parlementaire, mais un corps agissant, exécutif
et législatif à la fois.
vain de poursuivre l’aventure de
la Nouvelle gazette rhénane de Co­ “ Au lieu d’être l’instrument du gouvernement central, la police fut
logne durant les premiers mois de immédiatement dépouillée de ses attributs politiques et transformée
en un instrument de la Commune, responsable et à tout instant révocable.
son exil londonien. C’est le Marx
Il en fut de même pour les fonctionnaires de toutes les autres branches
journaliste et militant qui écrit
de l’administration. Depuis les membres de la Commune jusqu’au bas
pour informer son lectorat alle­
mand des événements en France,
de l’échelle, la fonction publique devait être assurée pour un salaire d’ouvrier. 

Extrait de La guerre civile en France, 1871

18 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

forme enfin trouvée qui


permettait de réaliser
­l’émancipation écono-
mique du travail ».
Le Marx fin observa­
teur des évènements
sociaux et politiques
ne se limite pas à ces
trois ouvrages. Parce
qu’il ne cesse de se
documenter, ses écrits
économiques (dont
le Capital) et ses très
nombreux articles
Collection Christophel

pour la presse sont ir­


rigués de faits sociaux,
politiques et géopoli­
tiques qui doivent té­
La Commune, par
française réactionnaire. Et une autre crise du Maximilien Luce. moigner de la véracité de ses analyses et de
capitalisme – inévitable – ouvrira de nou­ Cette révolution de ses théories, elles-mêmes en mouvement.
1871 a marqué Marx
velles opportunités révolutionnaires à ceux et lui a notamment
qui s’y préparent souterrainement. inspiré La guerre Un journalisme analytique et engagé
Le troisième ouvrage, est une « adresse » civile en France. Ses premiers pas dans le journalisme so­
de la direction de l’Association interna­ cial, il les fait alors qu’il n’est pas encore com­
tionale des travailleurs (AIT) à tous les muniste : « En 1842-1843, je dus, en ma quali-
membres de l’organisation. Ecrite quelques té de rédacteur en chef de la Gazette rhénane,
semaines après la fin de la Commune, écra­ parler pour la première fois, et avec le plus grand
sée dans le sang par les Versaillais, elle est embarras, de ce qu’on appelle les intérêts ma-
une réponse polémique à la thèse du gou­ tériels. Les débats de la Diète rhénane sur le vol
vernement français, relayée par la presse de bois et le morcellement du sol, la polémique
internationale, britannique en particulier, engagée par M. Von Schaper, alors président de
qui prétend voir dans la Commune la main la province rhénane, contre la Gazette à pro-
de l’Association internationale des travail­ pos de la situation des paysans de Moselle, et
leurs. La Commune est alors dominée par enfin les débats sur le libre-échange et le pro-
une coalition composée de révolutionnaires tectionnisme me donnèrent pour la première
patriotes teintés d’idées socialistes blan­ fois l’occasion de m’occuper de questions éco-
quistes et proudhoniennes, et l’AIT y exerce nomiques », écrit Marx dans sa Contribution
une influence négligeable. à la critique de l’économie politique en 1859.
Marx en connaît les faiblesses et n’a ja­ Dans une série d’articles intitulée « Débats
mais cru en sa victoire. Néanmoins, il balaie sur la loi relative au vol de bois », Marx s’at­
ses doutes et saisit la balle au bond : il fait tache à faire l’analyse critique de la généralisa­
de la Commune, qu’il débarrasse de sa veine tion du droit de propriété. Laquelle met à mal
patriotique, un modèle de la « dictature du les structures médiévales, mais entraîne aussi
prolétariat ». Elle est à ses yeux « essentiel- dans son sillage la disparition des solidarités
lement un gouvernement de la classe ouvrière, liées aux droits coutumiers. Pour Marx, la so­
le résultat de la lutte de la classe des produc- ciété doit penser de nouvelles solidarités, des
teurs contre la classe des appropriateurs, la « droits coutumiers universels » (voir page 56).


19
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME

Dans une autre série d’articles écrits en reaucratie. Une position qui vaut à son jour­
1843, « Justification du correspondant de la nal d’être interdit peu après.
Moselle », il reprend point par point le re­ Etabli quelques mois plus tard à Paris, Marx
portage d’un correspondant anonyme du évolue vers le communisme et s’oppose à ses
journal, dénoncé comme calomniateur par anciens amis politiques comme Arnold Ruge.
le président prussien de la région. Il y critique En juillet 1844, il publie dans un petit journal
la position de la bureaucratie prussienne qui d’exilés allemand, Vorwärts (En avant !), un
ignore la misère des petits vignerons (voir article sur la révolte des tisserands de Silé­
encadré) confrontés à la concurrence de sie dans l’est de la Prusse. Polémiquant avec
l’Allemagne méridionale dans le cadre du Ruge, qui n’y voyait qu’une révolte sans ave­
libre-échange mis en place depuis 1834 avec nir, Marx y voit l’éveil du prolétariat allemand
l’union douanière allemande (Zollverein). Et contre les industriels et les banquiers, compa­
il défend vigoureusement l’existence d’une rant favorablement la situation du prolétariat
presse libre, capable de dénoncer cette bu­ allemand à celle des Britanniques et des Fran­
çais dans la marche vers le socialisme.

Près de 500 articles
REALPOLITIK

La loi britannique en Inde Dans les années 1850, Marx signe près de
Marx décrit ici un phénomène qui a marqué durablement 500 articles (dont un quart est en fait écrit
les esprits en Inde : la destruction, dans la première moitié par Friedrich Engels). La plupart sont desti­
du XIXe siècle, de pans entiers de la société artisanale indienne nés au New York Daily Tribune, dont un des as­
par les importations de fils et de tissés de coton britanniques. sociés a pu apprécier Marx quand il dirigeait
Il n’en reste pas moins que pour lui, l’impérialisme anglais joue, la rédaction de la Nouvelle gazette rhénane, en
malgré ses crimes, un rôle progressiste. 1848, à Cologne. Le New York Daily Tribune est

“  De 1818 à 1836, l’exportation de filés de coton de la Grande-


Bretagne vers l’Inde a augmenté dans la proportion de 1 à 5 200.
En 1824, l’exportation des mousselines britanniques vers l’Inde
un grand journal libéral et antiesclavagiste,
mais éloigné des idées communistes. Il
n’empêche, Marx prépare sérieusement ses
atteignait à peine 1 000 000 yards, alors qu’en 1837 elle dépassait
­articles sur des sujets très divers et exprime
64 000 000 yards. […]
des opinions tranchées, particulièrement
“ Maintenant, aussi écœurant humainement que puisse être sur les questions géopolitiques. Le ton est,
le fait d’être témoin de la désorganisation et de la dissolution
comme à l’habitude, souvent polémique.
de ces myriades d’organisations sociales patriarcales, inoffensives,
industrieuses, de les voir jetées dans une mer de malheurs,
Ses plus fameuses chroniques traitent de la
leurs membres perdant en même temps leur ancienne forme guerre de Crimée (1856-1860), de la seconde
de civilisation et leurs moyens de subsistance héréditaires, guerre de l’opium (1858-1860) et de la révolte
nous ne devons pas oublier que ces communautés villageoises des Cipayes en Inde contre la domination
idylliques, si inoffensives qu’elles puissent paraître, ont toujours ­britannique (1857).
été le fondement solide du despotisme oriental. […] Sur ces sujets, il partage avec beaucoup
Nous ne devons pas oublier que ces petites communautés étaient de démocrates de son époque une défiance
contaminées par des distinctions de caste et par l’esclavage. […] vis-à-vis de la Russie, principale puis­
“ L’Angleterre, il est vrai, en provoquant une révolution sociale sance réactionnaire d’Europe. Il trouve le
aux Indes, n’était animée que par les plus vils intérêts, et sa manière Royaume-Uni insuffisamment énergique
de faire était stupide. Mais là n’est pas la question. La question est : dans sa guerre contre les Russes, craint
l’humanité peut-elle accomplir son destin sans une révolution que ces derniers, à la faveur de la guerre de
fondamentale dans l’état social de l’Asie ? Si la réponse est non, quels
l’opium, prennent le contrôle de la Chine.
que puissent être les crimes de l’Angleterre, elle était l’outil inconscient
Marx justifie par ses positions anti-russes la
de l’histoire pour provoquer cette révolution. 

Extrait d’un article paru dans le New-York Daily Tribune, 25 juin 1853
domination b ­ ritannique en Inde : « La ques-
tion n’est pas de savoir si l’Angleterre avait le

20 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L’HOMME
INTÉRÊT GÉNÉRAL
Critique de l’Etat et défense de la presse
En janvier 1843, Marx, alors âgé développe à présent consiste, d’une part, du droit dont il a hérité ; il y entrevoit
de 24 ans, est rédacteur en chef de la à enseigner au Mosellan comment s’en la proposition d’ajouter encore
­Gazette rhénane. A la suite ­d’articles sortir par ses propres moyens, d’autre part à sa pauvreté physique la pauvreté
d’un correspondant parus dans le à lui proposer d’amputer et d’abandonner juridique car il voit, dans chaque
journal dénonçant la misère des petits un droit en vigueur jusqu’alors. […] atteinte à l’égalité devant la loi,
vignerons de la vallée de la Moselle,
endettés et écrasés par les impôts,
De telles propositions, même si elles
ne lui parviennent que portées par
un état d’indigence du droit. 


Gazette rhénane, 18 janvier 1843
l’administration prussienne en conteste la rumeur, blessent profondément
la validité et s’en prend à la presse libre. le vigneron. Il sera reconnaissant
Marx se substitue au correspondant
mosellan pour répondre à ces
au gouvernement si celui-ci met sur pied
des expériences à ses propres frais ; mais “  L’administration et les administrés
ont besoin, au même titre, d’une tierce
partie qui, politique sans être officielle,
attaques : il démontre ­l’incapacité il sent que cette instruction, entreprendre
de la bureaucratie à ­combattre des expériences sur soi-même, revient non soumise aux présupposés
la misère des petits vignerons et fait à une renonciation du gouvernement bureaucratiques, soit en même temps
un vif plaidoyer sur le rôle social à l’aider par sa propre activité. […] civile sans être mêlée immédiatement
et politique de la presse libre. aux intérêts privés et à leurs nécessités.
“ Limiter la parcellisation des terres Cette tierce partie complémentaire
s’oppose pourtant à la conscience à la tête politique et au cœur civil, c’est

“  Nous relevons parmi les


moyens [utilisés par le gouvernement
pour adoucir l’indigence de la Moselle] :
la presse libre. Dans le domaine de la
presse, administration et administrés
peuvent critiquer, au même titre,
les dégrèvements d’impôts pour les les principes des uns et les revendications
mauvaises années de récolte, le conseil des autres, non dans un rapport
de s’orienter vers d’autres genres de de subordination, mais à égalité
culture, par exemple la sériciculture [1] de statut politique […]
et, finalement, la motion tendant “ Produite par l’opinion publique,
à limiter la parcellisation des terres. Le la « presse libre » produit aussi cette
premier moyen ne doit être, en vérité, opinion publique ; elle seule peut
qu’un allègement, non un remède. transformer un intérêt particulier
Il s’agit d’un moyen provisoire où l’Etat en intérêt général, elle seule peut
fait une exception à ses règles et transformer l’état d’indigence
une exception qui n’est pas onéreuse. de la Moselle en objet d’attention et
Ce n’est pas l’indigence constante, de sympathie générale de la patrie, elle
mais une manifestation exceptionnelle seule peut déjà adoucir l’indigence en
de celle-ci qui sera allégée. […] faisant partager à tous ce sentiment. 

AKG-Images/RIA Nowosti

“ Les deux autres moyens ne  Gazette rhénane, 19 janvier 1843


relèvent pas de la compétence de
[1] Certains mots ou passages ont été mis en
l’administration. L’activité positive qu’elle italique par Marx.

droit de conquérir les Indes, mais de c­ hoisir s’il actions. Marx consacre une série d’articles à
était préférable que les Turcs, les Perses ou les l’imminence d’une crise économique mon­
Russes les conquièrent à sa place. » diale qu’il prévoit et qui se concrétise en 1857.
Marx écrit aussi de nombreux articles sur Il analyse spécialement la crise du commerce
les questions économiques et sociales : de la britannique et la crise financière en France. Il
loi des 10 heures de travail journalier, contour­ se garde bien de se réjouir de ces crises, bien
née par les industriels britanniques, aux ques­ qu’elles lui fassent espérer une nouvelle pé­
tions monétaires et bancaires – en particulier riode révolutionnaire, à l’instar de la crise de
la chute, en France, du Crédit mobilier, mo­ 1846-1847. Ces espoirs, il les garde pour ses
dèle d’une spéculation tous azimuts sur les échanges épistolaires avec Engels.  G. V.


21
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Boris Séméniako
LES CONCEPTS

DU TRAVAIL HUMAIN
À LA VALEUR-TRAVAIL

La définition marxiste
du travail
Alors que pour la théorie libérale, c’est la combinaison du mais aussi pour
travail, du capital et de l’entrepreneur qui crée la valeur, Marx les économistes.
La théorie libérale
donne au travail le rôle central dans le processus productif. s’impose alors
comme le cadre
idéologique du

K
capitalisme in-
arl Marx écrit dans l­ ’Angleterre dustriel en d
­ éfinissant trois facteurs de pro-
de la révolution industrielle, duction dont la combinaison harmonieuse
alors que le travail humain produit la valeur économique : le capital,
­d e v i e n t u n e m a r c h a n d i s e le travail et les compétences de l’entrepre-
parmi d’autres, non seulement pour les neur. Le travail est considéré comme une
­entrepreneurs des usines de Manchester, ressource parmi d’autres.

22 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

PRÉCISION
En réaction, Marx Marxiste qui ne lui appartiennent pas, plus il est sou-
revient à l’économie mis à un rapport de force. Or ce rapport de
classique de David ou marxien ? force lui est d’autant plus défavorable que,
Ricardo pour attri- s’il a besoin des outils pour travailler et sur-
Etre « marxiste », c’est ­adhérer
buer au travail le rôle aux conceptions fondamentales de vivre à court terme, celui qui s’est appro-
central dans le pro- Marx et d’Engels, notamment celle prié les outils peut choisir le temps et l’usage
cessus productif : lui qui vise à définir un projet politique les plus profitables. Marx insiste sur cette
seul crée la valeur, les d’abolition du capitalisme en ­rapport asymétrie fondamentale qui condamne à
autres ressources lui avec la lutte révolutionnaire de la ­l’irénisme* l’harmonie économique suggé-
sont subordonnées. classe ouvrière. Tandis que « marxien » rée par les libéraux.
Le capital n’est qu’un décrit une approche ­économique, Avec l’avènement du capitalisme indus-
moyen de décupler le philo­sophique et politique inspirée triel, une petite minorité de capitalistes s’est
travail humain, mais par Marx mais non militante. approprié, parfois violemment, les moyens
il n’est lui-même que de production. Or, les nouvelles techniques
d u « travail mor t » permettent une productivité inégalée qui
­incorporé dans les machines ou les outils. détruit toutes les autres formes de produc-
Quant au dirigeant, Marx l’assimile tion, en particulier le travail domestique ou
au capitaliste et il est toujours question artisanal. Le travailleur est mis en concur-
d’« ­entrepreneur-capitaliste » dans son œuvre. rence avec les machines et donc soumis au
C’est donc le contenu et le contrôle du travail pouvoir de ceux qui les détiennent. Il en ré-
qui définissent les conditions de la produc- sulte une distinction caractéristique de nos
tion. En substituant à l’équilibre triangulaire sociétés industrielles entre les prolétaires,
des facteurs de production, cher à l’écono- formant une classe de travailleurs dépossé-
mie libérale, une économie dont l’origine et dés des outils, et les capitalistes, accumulant
la fin est le travail humain, Marx cherche à les moyens de production dont ils dirigent
fonder une analyse d’intention scientifique l’usage en maximisant le profit qu’ils pré-
de l’histoire économique débouchant sur le lèvent au passage. Pour éviter la misère, les
caractère inéluctable de la révolution sociale. travailleurs doivent se soumettre à un ordre
économique injuste : ils produisent la valeur
Au cœur de la dynamique de l’histoire économique par leur travail, mais ils n’ont
Il lit la dynamique économique sur le très le droit ni d’en orienter la production ni d’en
long terme comme l’histoire du rapport de toucher pleinement les fruits.
forces entre travailleurs et détenteurs du Marx entend participer à la transformation
capital. Depuis l’origine, le propre de l’in- de cette société aliénante. Dans le scientisme
telligence humaine est d’articuler le travail ambiant de son époque, il se conçoit lui-
humain avec des outils. Le capital permet même comme un scientifique révolutionnaire
d’acquérir ces outils, de les accumuler et de qui cherche à déduire des lois de l’économie
les mettre à disposition de ceux qui les uti- les ressorts inexorables des transformations
lisent. L’histoire des sociétés est donc celle à venir. Il montre que la performance écono-
du droit de propriété des moyens de pro- mique du capitalisme ne peut être que ten-
duction, qui autorise ou non l’accumulation danciellement déclinante, parce que la
du capital et qui évolue selon les contextes course au profit exploite toujours plus
politiques et les cultures.
[*]
   
le travail, source de la valeur, jusqu’à le
>> Irénisme : attitude
La justice sociale est tributaire du droit par laquelle on tolère
rendre improductif. Le capitalisme est
de propriété : plus le travailleur possède ses des erreurs inacceptables, donc condamné par ses contradictions.
propres outils, plus il est libre ; plus il est par désir exagéré de paix Les travailleurs doivent sortir de
et de concorde sociales.
obligé d’utiliser des moyens de production ce système en se réappropriant leurs


23
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

moyens de production et en récupérant le libérale. Pour cela, il cherche à fonder une


pouvoir d’orienter l’activité économique. analyse aussi « scientifique » que cette der-
La société sera plus juste, mais aussi plus nière des rapports entre le travail et la pro-
pérenne, puisque le pilotage de la pro- priété des outils.
duction se fera non plus selon l’espérance Ceci le mène à une deuxième séquence, à
spéculative et vaine de partir de 1857 : se fondant
profits toujours crois- sur une lecture systéma-
sants, mais à partir de Marx veut donner aux prolétaires tique des économistes de
la source véritable de son temps, Marx se forge
la création de la valeur des moyens de combat intellectuels son appareil critique sys-
qu’est le travail réel. aussi puissants que ceux qu’utilisent tématique. Face au capi-
Pour fonder cette pers- les capitalistes avec la théorie libérale talisme, la notion existen-
pective historique en tielle de « travail vivant »
toute « scientificité », fait place à un concept
Marx doit faire évoluer sa représentation plus abstrait de travail vu comme une uni-
du travail. A ce p ­ ropos, on peut distinguer té de mesure de la valeur de toute chose :
trois moments dans son œuvre. chaque marchandise peut être évaluée se-
lon le nombre d’heures de travail qui lui est
Une approche anthropologique incorporé. Sans abandonner la dimension
et doctrinale subjective associée à l’expérience unique de
Dès ses premiers écrits, notamment les Ma- chaque travailleur, cette montée en généra-
nuscrits de 1844, Marx affirme que le travail lité la met au second plan.
est constitutif de l’essence humaine. Il
permet non seulement la survie mais,
en tant que « travail vivant », il est ca-
ractéristique de l’espèce humaine, de
sa spécificité par rapport à l’animal. Il
n’est donc pas un effort pénible auquel
notre nature nous condamne, mais
la pleine réalisation de la condition
des humains. Cet ancrage anthropo­
logique est décisif pour toute la suite
de son œuvre parce qu’il interdit de
réduire le travail à un simple moyen
de production parmi d’autres. Il nous
faut travailler et maîtriser notre travail
pour être pleinement humains. D’où sa
prééminence sur les moyens de pro-
duction et, en particulier, sur les outils
et le capital : la conception marxiste
du travail est humaniste.
Mais Marx n’en reste pas à cette
définition existentielle, voire morale.
Il veut donner aux prolétaires des
moyens de combat intellectuels aussi
puissants que ceux qu’utilisent les ca-
pitalistes en s’appuyant sur la théorie

24 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

EXPLOITATION
A ce prix, Marx peut construire une théorie « Il travaille pour vivre »


générale de l’extraction de la plus-value par
 Le travail est donc une marchandise que son possesseur,
différence entre le travail réalisé et le travail le salarié, vend au capital. Pourquoi le vend-il ? Pour vivre. Mais
payé, ainsi qu’une théorie de l’aliénation et de le travail est aussi l’activité vitale propre au travailleur, l’expression
la baisse tendancielle du taux de profit de plus personnelle de sa vie. Et cette activité vitale, il la vend à un tiers
en plus sophistiquée. Celle-ci se déploie dans pour s’assurer les moyens nécessaires à son existence. Si bien que
Le capital et Marx l’enseigne aussi aux ouvriers son activité vitale n’est rien sinon l’unique moyen de subsistance.
lors des conférences réunies dans l’opuscule Il travaille pour vivre. Il ne compte point le travail en tant que tel
intitulé Travail salarié et capital. C’est une théo- comme faisant partie de sa vie ; c’est bien plutôt le sacrifice
rie dont l’abstraction fait disparaître le travail- de cette vie. C’est une marchandise qu’il adjuge à un tiers.
leur de chair et d’os derrière la valeur-travail, “ C’est pourquoi le produit de son activité n’est pas le but de
appréhendée par le nombre d’heures passées à son activité. Ce qu’il produit pour lui-même, ce n’est pas la soie qu’il
produire et les calculs qui s’ensuivent. tisse, l’or qu’il extrait de la mine, le palais qu’il élève. Ce qu’il produit
pour lui-même c’est le salaire ; et la soie, l’or, le palais se réduisent
Dans le souci de doter la révolution d’un
pour lui à une certaine quantité de moyens de subsistance, tels
appareil analytique solide, Marx crée les ou-
qu’une veste de coton, de la menue monnaie et le sous-sol où
tils formels qui ne mettront pas leurs utili- il habite. Voilà un ouvrier qui, tout au long de ses douze heures,
sateurs à l’abri de la critique que lui-même tisse, file, perce, tourne, bâtit, creuse, casse ou charrie des pierres.
faisait au capitalisme : la transformation du
“ Ces douze heures de tissage, de filage, de perçage, de travail
travail concret en travail abstrait. La théo- au tour ou à la pelle ou au marteau à tailler la pierre, l’ouvrier les
rie marxiste du travail devient dogmatique. considère-t-il comme une expression de son existence, y voit-il
C’est ainsi que les épigones de Marx pourront l’essentiel de sa vie ? Non, bien au contraire. La vie commence
affirmer que l’ouvrier soviétique était parfai- pour lui quand cette activité prend fin, à table, au bistrot, au lit.
tement émancipé, alors même que, dans la Les douze heures de travail n’ont pas de sens pour lui en ce qu’il
réalité, ses conditions de travail étaient pires les passe à tisser, à filer, à tourner, mais en ce qu’il gagne de quoi
que celles de son camarade occidental… aller à table, au bistrot, au lit. Si le ver à soie filait pour joindre les

L’utopie du travail émancipé


deux bouts en demeurant chenille, il serait le salarié parfait. 

Karl Marx, Le capital, livre I, section III, chapitre 7

L’abstraction grandissante du système af-


faiblit la radicalité de l’hypothèse marxiste qui
pose le travail comme une expérience de vie. déboucherait non pas sur la disparition du
Considéré comme unité de valeur, seule l’af- travail, mais au contraire, sur sa générali-
firmation doctrinale le distingue d’un moyen sation comme expérience de vie. En offrant
de production aussi abstrait que le capital. Or d’innombrables possibilités de travailler se-
il doit rester prééminent. C’est pourquoi, dans lon les goûts et les rythmes de chacun.
une troisième séquence, Marx cherche à ré- Cette société est seulement ébauchée dans
concilier les deux conceptions du travail qui les écrits de Marx. Au sens propre, il s’agit
l’habitent. Il prend acte du fait que la produc- d’une utopie dont discutent encore les néo-
tivité inégalée des machines industrielles leur marxistes après le désastre de l’Union sovié-
permet de produire mieux que l’homme. Aussi, tique. Une utopie qui fait aussi rêver ceux
il envisage une société organisée pour subvenir qui, souvent loin des catégories marxistes,
aux besoins humains élémentaires en orientant prophétisent que, par la magie de la robo-
vers ce but le capital technique (les biens de tisation et de la numérisation généralisées,
production), devenu propriété collective. nous allons assister à la fin de l’emploi pour
Exonéré des heures passées à produire retrouver le sens du libre travail.
pour survivre, le travailleur pourra retrouver   Pierre-Yves Gomez*
dans des activités librement choisies la pléni- * Directeur de l’Institut français de gouvernement des entreprises
tude de son humanité. La société communiste et professeur de stratégie à l’EM Lyon Business School.


25
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

Le matérialisme l’histoire humaine. La métaphore cé-


lèbre de Marx est celle des fondations et
du bâtiment : « L’ensemble de ces rapports

historique de production constitue la structure éco-


nomique de la société, la fondation réelle
sur laquelle s’élève une superstructure ju-
Marx a construit sa réflexion autour du rôle ridique et politique et à laquelle corres-
de l’économie dans l’histoire de l’humanité. pondent des formes de conscience sociale
déterminées. Le mode de production de la
Une analyse qui suscita rapidement le débat. vie matérielle conditionne le processus de
vie social, politique et intellectuel en géné-

C
ral » (id.). L’étude de la base économique
e que la tradition marxiste, à la de la société et de ses conflits donne la clé de
suite de Friedrich Engels, a nommé l’interprétation des autres sphères sociales
le « matérialisme historique » de et de leur évolution, comme le politique, le
Marx, peut être désigné plus préci- droit ou l’idéologie.
sément par la formule employée par Joseph
Schumpeter : « l’interprétation économique de Une succession de grands systèmes
l’histoire ». Elle repose sur quatre proposi- La troisième proposition concerne les ten-
tions primordiales. dances générales de l’histoire économique et
La première porte sur le rôle déterminant sociale. Celle-ci consiste en une succession
de la production dans l’économie et sur la de grands systèmes économiques : « Réduits
façon dont il s’exerce. Le développe- à leurs grandes lignes, les modes de
ment des forces productives du travail production asiatique, antique, féodal
– une tendance générale de l’activité L’économie constitue et bourgeois moderne apparaissent
humaine – s’opère dans le cadre de
rapports de production déterminés,
la base de l’ensemble comme des époques progressives de
la formation économique de la socié-
qui sont des relations fondées sur la de la société et elle té » (id.). Cette conception générale
propriété des moyens de production. la détermine de l’histoire, Marx la projette vers
Les forces productives et les rap- le futur, en prophétisant le passage
ports de production entretiennent à un mode de production commu-
un rapport « d’unité contradictoire » ; leur niste, dont les prémices sont engendrées par
interaction dialectique est à l’origine du dé- le développement contradictoire du capita-
veloppement économique. « A un certain degré lisme lui-même.
de leur développement, les forces productives La quatrième thèse, en principe appuyée
matérielles de la société entrent en contradiction sur les précédentes, mais paradoxalement
avec les rapports de production existants, ou, moins explicitement argumentée par Marx,
ce qui n’en est que l’expression juridique, avec est celle des luttes de classes comme « force
les rapports de propriété au sein desquels elles motrice directe de l’histoire » (« Lettre circu-
s’étaient mues jusqu’alors. De formes de déve- laire », 1879). Les classes sociales sont dé-
loppement des forces productives qu’ils étaient, terminées d’abord par les relations écono-
ces rapports en deviennent des entraves. Alors miques, les rapports de production. Si leurs
s’ouvre une époque de révolution sociale » (Cri- conflits se développent dans les différents
tique de l’économie politique, 1859). domaines de la société, dans la sphère poli-
La deuxième thèse pose que l’économie tique, dans le monde de la conscience, elles
constitue la base de l’ensemble de la société sont avant tout l’expression des grandes
et la détermine, et ceci dans l’ensemble de contradictions économiques, celles qui

26 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

lient les forces productives et les rapports en une théorie historico-­philosophique de la


de ­production. marche générale, fatalement imposée à tous
Cette approche est sous-jacente dans les peuples, quelles que soient les circonstances
les écrits politiques majeurs de Marx, qui historiques où ils se trouvent ­placés » (lettre à
portent sur la France. Le capital ne traite pas Nikolaï Danielson, 1877).
des antagonismes sociaux, mais des « lois
de la production capitaliste » (préface), et Déterminisme économique
­l’auteur prévoyait de conclure son œuvre Engels lui-même a été conduit à formuler
par « la lutte des classes, dans laquelle le mou- une autocritique au regard des interpréta-
vement se décompose et qui [en] est le dénoue- tions réductionnistes privilégiant l’économie :
ment » (lettre à Engels, 30 avril 1868). Il n’a « D’après la conception matérialiste de l’histoire,
pas abouti sur ce point. le facteur déterminant dans l’histoire est, en der-
Il y a un jeu complexe entre les conditions nière instance, la production et la reproduction de
structurelles des interactions sociales et la fa- la vie réelle. Ni Marx ni moi n’avons jamais af-
çon dont les hommes, divisés en classes fon- firmé davantage. » Concernant les éléments de
dées économiquement, agissent et transfor- la base économique et ceux de la superstruc-
ment le monde : « Les hommes font leur propre ture : « Il y a action et réaction de tous ces facteurs
histoire, mais ils ne la font pas arbitrairement, au sein desquels le mouvement économique finit
dans les conditions choisies par eux, mais dans par se frayer son chemin comme une nécessité »
des conditions directement données et héritées (lettre à Joseph Bloch, 21 septembre 1891).
du passé. » (Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte, Le degré de déterminisme réducteur que
1852.) On a là ce que l’on pourrait qualifier comportait effectivement l’interprétation
d’institutionnalisme économique historique, économique de Marx reste sujet à débat. De
où les « rapports » (économiques) de Marx grands auteurs l’ont discuté. Max Weber a
sont voisins de la notion d’institution. critiqué, tout en l’acceptant pour le capi-
Les quatre propositions résumées ici ont talisme, l’idée de la détermination écono-
souvent été contestées, dès leur formulation, mique dans la société en général. Karl Po-
de même qu’elles ont connu nombre de sim- lanyi a fait une objection similaire. Joseph
plifications et de vulgarisations. Dans ses tra- Schumpeter, qui était très critique à l’égard
vaux, publiés ou non, Marx les a développées de la théorie économique de Marx, affirmait
de façon élaborée. Il a même, à propos de la néanmoins que l’« interprétation économique
Russie, refusé qu’on lui attribue « le passe-­ de l’histoire » constitue « incontestablement
partout d’une théorie historico-­philosophique l’une des plus grandes réussites individuelles
générale, dont la suprême vertu consiste à être qu’ait connues la sociologie jusqu’à ce jour »
supra-historique ». Il a refusé aussi que l’on (Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942).
transforme son « esquisse historique de la ge-   Bernard Chavance*
nèse du ­capitalisme dans ­l’Europe occidentale * Economiste.


27
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

Le fétichisme consommateur. Chez Marx,


le terme de « fétichisme » a

de la marchandise
une signification bien plus
large et plus profonde. On
trouve des références au
fétichisme dans toute son
Marx a mis en avant le rôle déterminant des choses et œuvre, depuis ses tout pre-
des objets produits dans les rapports entre les personnes. miers articles.
C’est pourtant à la fin du
D’où son concept de fétichisme des marchandises. premier chapitre du Capital,
paru en 1867, qu’il en fournit

L
l’approche la plus détaillée,
e premier chapitre du Manifeste dans un sous-chapitre inti-
du Parti communiste, paru en 1848, tulé « Le caractère fétiche de la marchandise
commence par ces mots fameux : et son secret ». Ces quelques pages mêlent des
« L’histoire de toute société jusqu’à considérations philo­sophiques, des références
nos jours est l’histoire de la lutte des classes. » historiques et des citations littéraires, dans un
Même aujourd’hui, le premier concept qu’une style enjoué qui recourt à des formulations
grande majorité des personnes associent paradoxales comme « sensible suprasensible »
au nom de Karl Marx est assurément celui et où apparaissent les mots : « secret », « mys-
de « lutte des classes ». La lutte des classes térieux », « caprices », « énigmatique », « hiéro-
évoque tout de suite le prolétariat, glyphe », « mysticisme », « forme
surtout celui des usines. fantastique », etc. Ces termes
Il existe des lectures de l’œuvre Les rapports entre font comprendre que Marx
de Marx qui, tout en insistant personnes se présentent entre ici dans une terra incogni-
sur son actualité, en privilégient comme des rapports entre ta de la réflexion. Un autre trai-
des aspects différents de ceux tement du fétichisme se trouve
habituellement évoqués. Ces
des choses, et les rapports à la fin du livre III du Capital.
approches se sont longtemps entre les choses comme des Le fétichisme, en termes
concentrées sur la question de rapports entre personnes  plus généraux, est établi par le
« l’aliénation », une thématique fait que, dans la société mar-
développée surtout dans les chande, les rapports entre per-
œuvres de jeunesse de Marx. Il s’agit alors sonnes se présentent comme des rapports
de ne pas dénoncer seulement l’exploitation entre des choses. Et les rapports entre les
économique, mais la globalité des condi- choses se présentent comme des rapports
tions de vie créées par le capitalisme. entre personnes (voir encadré page 31). Ce
concept a suscité des interprétations assez
« Secret », « mystérieux », divergentes. Selon les marxistes traditionnels,
« hiéroglyphe » liés au mouvement ouvrier, Marx dénonce-
Depuis quelques décennies, c’est souvent rait une mystification des vrais rapports de
le concept de « fétichisme de la marchan- production capitalistes : l’exploitation de
dise » qui a retenu l’attention des marxistes l’ouvrier serait cachée – voilée – derrière un
critiques. Cette expression s’emploie sou- rapport en apparence objectif entre les « fac-
vent dans le discours ordinaire, mais pour teurs de production », notamment le capital,
renvoyer de manière vague à une espèce le travail et la terre. Le fétichisme consisterait
d’adoration excessive des marchandises en une forme d’idéologie apologétique. On
et elle concerne plutôt la psychologie du pourrait même dire : de tromperie.

28 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS
Gilles Rolle – Réa

Chaîne de montage
Un nombre restreint de marxistes, à par- de véhicules blindés duit quelque chose, objet ou service, et en
Panhard dans
tir de Georg Lukacs dans les années 1920, en l’Essonne. Armes tant que tel, chaque travail est différent des
passant par les auteurs de l’école de Francfort ou jouets, pour autres. Mais en tant que dépense d’énergie
le capitalisme, seul
et les situationnistes, ont ouvert la voie à une le profit compte. humaine mesurée par le temps, tous les tra-
interprétation contemporaine qui assigne une vaux sont égaux ; ils ne se distinguent que
grande importance au fétichisme. C’est no- par leur aspect quantitatif. Concrètement,
tamment le cas de la « critique de la valeur » [1]. une bouteille de vin et une table sont bien
différentes ; côté abstrait, leur seule diffé-
La valeur créée par le travail abstrait rence réside dans le fait que la bouteille re-
Dans cette perspective, le concept de présente, disons, une demi-heure de travail
fétichisme est l’un des pivots de toute la et la table une heure. En effet, moins il faut
critique de l’économie politique de Marx. de temps de production pour une marchan-
On peut même parler d’une identité entre dise (et ses composants), moins elle a de va-
théorie de la valeur et théorie du fétichisme. leur (et moins elle coûte).
Marx introduit le fétichisme après avoir L’aspect vraiment révolutionnaire – sou-
analysé – au début du Capital – les caté- vent sous-estimé par les marxistes eux-
gories de base du capitalisme : la « mar- mêmes – de cette analyse est de ne pas
chandise » qui, à côté de sa valeur d’usage, concevoir l’argent et la valeur, la marchandise
possède une « valeur » qui est représentée et l’argent, comme des facteurs « évidents »
dans « l’argent », mais qui est créée par le ou « naturels » présents dans toute société
« travail abstrait », ou plus précisément, par quelque peu « évoluée ». Marx démontre
le « côté abstrait du travail ». que ce sont plutôt des éléments spécifiques
Dans le capitalisme, le travail n’est pas au capitalisme, et il établit également leur
pris en compte socialement pour son utilité, ­caractère destructeur.
mais pour le temps qu’il faut pour l’exécuter,
sans égard pour son contenu. Chaque tra- [1] Voir Moishe Postone, Temps, travail et domination sociale,
Fayard, 2009 ; Robert Kurz, Lire Marx, La ­Balustrade 2004 ; Anselm
vail a en même temps deux côtés – il pro- Jappe, Les aventures de la marchandise, La D ­ écouverte 2017.


29
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

Dans une société basée sur ces catégories, rière le côté « quantitatif ». Le côté concret
il ne peut pas y avoir de contrôle conscient n’est que le « porteur », la « représentation »,
de l’économie. Les humains regardent les « l’incarnation » d’une substance invisible,
marchandises qu’ils ont créées et leurs inte- abstraite et toujours égale : le travail réduit
ractions (les prix, le marché, les crises, etc.) à sa seule dimension temporelle.
comme des divinités qui les gouvernent. La valeur contient la survaleur – celle qui
La référence ironique à la religion conte- donne le profit (voir page 22) – et dont la re-
nue dans le concept de fétichisme trouve cherche motive les capitalistes. Cependant,
ici tout son sens : l’homme s’incline face à Marx n’effectue pas une critique moraliste :
des choses dont il ne sait pas qu’elles sont la « soif de profit » n’est qu’une des roues
ses propres produits. En même temps, il ne de l’engrenage. Ce qui distingue la société
s’agit pas d’une fatalité : cette subordination fétichiste est son caractère anonyme et au-
de l’homme à ses produits est le résultat du tomatique. Tous les acteurs ne font qu’exé-
mode de production capitaliste (même si cuter des lois qui se sont créées « dans leur
elle prolonge des formes précédentes de fé- dos ». Le marché fera cesser la production
tichisme, notamment religieuses). de jouets et privilégiera la production de
Dans le fétichisme de la marchandise bombes, si cela donne plus de profit, sans
– qui est inséparable de la société capitaliste prendre en compte leur côté « concret »
elle-même et ne disparaîtra qu’avec elle –, et ses conséquences. En effet, la logique
le côté concret des produits, des travaux et fétichiste fait abstraction de la différence
­finalement de toute manifestation de la vie concrète entre la bombe et le jouet ; elle ne
humaine se voit placé au deuxième rang, der- compare que deux quantités de travail abs-
trait. Si un capitaliste, par scrupule, se re-
fusait à cette logique, il serait rapidement
éliminé du marché. Les marchandises
« sensibles » (concrètes) sont assujetties
à leur invisible nature « suprasensible »,
donnée par le travail abstrait.

 ne explication de la crise
U
écologique
Bien avant d’être une société de
classes basée sur l’exploitation, le capi-
talisme est déjà, à un niveau plus pro-
fond et structurel, une société absurde,
destructrice et autodestructrice, parce
que le côté abstrait – non humain – y
prévaut sur le côté concret et humain.
Les êtres humains y sont à la traîne
des choses qu’ils produisent et dont
ils ont perdu le contrôle. Aucun ac-
cord conscient n’y est possible, même
pas entre capitalistes : chaque a ­ cteur
produit isolément, et ce n’est que dans
l’échange sur le marché que ses produits
acquièrent a posteriori une dimension
­sociale et créent un « lien social ».

30 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS
RAPPORTS SOCIAUX

Le mystère de la « forme-marchandise » de produire davantage d’exemplaires

“  A première vue, une marchandise semble une chose tout ordinaire


qui se comprend d’elle-même. On constate, en l’analysant, que c’est
une chose extrêmement embrouillée, pleine de subtilités métaphysiques
de la marchandise en question et de
susciter une demande équivalente.
Le problème est que la consomma-
et de lubies théologiques. Tant qu’elle est valeur d’usage, elle ne tion de ressources et d’énergie croît
comporte rien de mystérieux […] La table n’en reste pas moins du bois,
ainsi de manière exponentielle, pour
chose sensible ordinaire. Mais dès qu’elle entre en scène comme
seulement éviter que la quantité
marchandise, elle se transforme en une chose sensible suprasensible. […]
­globale de valeur ne chute. La théo-
“ D’où provient donc le caractère énigmatique du produit du travail
rie du fétichisme contient donc aussi
dès qu’il prend la forme-marchandise ? Manifestement de cette forme
une ­théorie de la crise, autant écono-
même. […] Ce qu’il y a de mystérieux dans la forme-marchandise consiste
donc simplement en ceci qu’elle renvoie aux hommes l’image mique ­qu’écologique.
des caractères sociaux de leur propre travail comme des caractères
objectifs des produits du travail eux-mêmes, comme des qualités sociales  ue la société reprenne
Q
que ces choses posséderaient par nature : elle leur renvoie ainsi l’image son destin en main
du rapport social des producteurs au travail global, comme un rapport La théorie du fétichisme n’absout
social existant en dehors d’eux, entre des objets. C’est ce quiproquo pas les hommes, et les classes diri-
qui fait que les produits du travail deviennent des marchandises, geantes en particulier, de leurs res-
des choses sensibles suprasensibles, des choses sociales. […] ponsabilités. Elle insiste cependant
“ C’est seulement le rapport social déterminé des hommes eux-mêmes sur un autre aspect : la grande tare
qui prend ici pour eux la forme phantasmagorique d’un rapport du capitalisme consiste dans le fait
entre choses. Si bien que pour trouver une analogie, nous devons nous que les hommes n’y sont que les
échapper vers les zones nébuleuses du monde religieux. Dans
exécutants d’une logique qui semble
ce monde-là, les produits du cerveau humain semblent être des figures
résider dans les choses, mais qui, en
autonomes, douées d’une vie propre, entretenant des rapports
les unes avec les autres et avec les humains. Ainsi en va-t-il dans vérité, est le résultat des actions hu-
le monde marchand des produits de la main humaine. J’appelle cela maines. Sortir du fétichisme signifie-
le fétichisme, fétichisme qui adhère aux produits du travail dès lors rait donc que la société reprenne son
qu’ils sont produits comme marchandises et qui, partant, est inséparable destin en main. Mais cela ne sera pas
de la production marchande. […] possible sans sortir des bases mêmes
“ C’est pourquoi les relations sociales qu’entretiennent leurs travaux du fétichisme : argent et travail, mar-
privés apparaissent aux producteurs pour ce qu’elles sont, c’est-à-dire chandise et valeur. Vaste tâche ! On
non pas comme des rapports immédiatement sociaux entre les personnes ne la réalisera pas en un jour.
dans leur travail même, mais au contraire comme rapports impersonnels On voit pourtant que ces catégo-
entre des personnes, et rapports sociaux entre des choses ries se dissolvent un peu partout :
impersonnelles. 
” Extrait de Karl Marx, Le capital, livre I. Ouvrage publié
la société du travail n’a plus beau-
coup de travail à offrir, et l’argent
sous la responsabilité de Jean-Pierre Lefebvre, PUF, Paris, 1993 (pp. 81-84)
« vrai » (au lieu du « capital fictif »
du crédit, comme Marx le nomme)
La théorie du fétichisme permet d’expli- commence à être rare. Dans le chapitre sur
quer, entre autres choses, un ­phénomène que le fétichisme, Marx évoque « pour changer,
Marx ne pouvait pas encore bien connaître : une association d’hommes libres, travaillant
la crise écologique. Le rôle toujours majeur avec des moyens de production collectifs et
des technologies et les gains de productivité dépensant consciemment leurs nombreuses
qu’elles permettent font diminuer le travail forces de travail individuel comme une seule
nécessaire pour une marchandise donnée, et force de travail sociale ». Ce serait une société
alors sa valeur ainsi que la survaleur qu’elle post-fétichiste.  Anselm Jappe*
contient diminuent aussi. La seule solution
* Philosophe, professeur à l’école des Beaux-Arts de Sassari
– et qui elle-même n’est que temporaire – est (Italie).


31
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

Essentielle ­ lusieurs autres classes : « Les in-


p
dividus isolés ne forment une classe
que pour autant qu’ils doivent mener

lutte des classes une lutte commune contre une autre


classe », (L’idéologie allemande). Les
classes ne préexistent pas à ce rap-
Pour former une classe, les individus doivent port social : c’est ce rapport – en gé-
notamment mener une lutte commune contre néral d’échange de biens, de travail,
de marchandises, etc. – qui consti-
une autre classe. Cette opposition est, à toutes tue les classes sociales. Celles-ci
les époques, le moteur de l’histoire. ne commencent donc à exister que
dans les sociétés où existe un sur-
plus à échanger (il en est de même

F
de l’Etat qui régit en partie le rapport
riedrich Engels et Karl Marx ne sont entre classes), c’est-à-dire là où la division
pas les « inventeurs » des classes sociale du travail est grande, puisqu’elle
sociales, comme on le croit souvent, conduit à l’existence de ce surplus.
ni même les créateurs du concept.
Celui-ci était déjà utilisé par d’autres écono- Le rapport d’exploitation
mistes, historiens et « penseurs sociaux ». Mobilisation des Le rôle attribué par Marx et Engels à la lutte
ouvriers de l’usine
Ils n’ont fait que systématiser son usage en Coca-Cola des des classes prouve cette place centrale du
le précisant et en lui donnant une défini- Pennes-Mirabeau, rapport de classes : « L’histoire de toute société
tion qu’ils jugèrent scientifique. La théorie Bouches-du-Rhône,
en février 2018,
jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes
de Marx et d’Engels, au cœur de laquelle se contre la suppression de classes », écrivent-ils dans Le manifeste du
trouve la lutte des classes, a traversé un siècle de 25 % des postes.

et demi d’histoire. Elle a été déniée par les


uns ou amendée par les autres. Si la réalité
économique et sociale s’est profondément
modifiée depuis, cette théorie est cependant
toujours utile aujourd’hui pour analyser et
comprendre nos sociétés.
Il n’y a pas chez Marx une théorie ou une
définition achevée des classes sociales. Le
dernier chapitre du livre III du Capital ne
comprend qu’une page et demie et se ter-
mine par la fameuse phrase d’Engels, qui a
édité l’ouvrage après la mort de Marx : « Ici
s’interrompt le manuscrit. F. E. » Conscient
de l’importance de la question – avec celle
de l’Etat –, et de ses difficultés, Marx l’avait
réservée pour la fin de son œuvre. C’est
donc à partir d’éléments épars dans ses
­travaux que l’on peut déduire une théorie
des classes ­sociales.
Le grand principe marxien est qu’on ne
Ian Hanning – Réa

peut définir une classe sociale en dehors


des rapports qu’elle entretient avec une ou

32 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

Parti communiste. Les rapports de classes luttes sociales, souvent françaises, pour mieux
définissent les caractéristiques essentielles organiser le prolétariat et précipiter la chute de
des classes sociales : économiques, sociales, la bourgeoisie. De la nature différente de ces
politiques, idéologiques, culturelles, etc. approches sortiront des résultats différents,
Par exemple, dans la société capitaliste, le qui conservent toutefois leur cohérence grâce,
rapport de classes entre bourgeoisie et classe justement, à la notion de rapport de classes.
ouvrière – qui est la personnification du rap-
port entre capital et travail – définit le rap- Capitalistes, propriétaires fonciers
port d’exploitation à travers lequel la classe et ouvriers
ouvrière vend sa force de travail aux déten- Dans les textes économiques comme Le
teurs des moyens de production (la bourgeoi- ­capital, Marx avance la « formule trinitaire »
sie) qui en tirent profit. La classe o
­ uvrière ne qui définit les trois grandes classes de la socié-
s’enrichit pas, tandis que le c ­ apital s’accroît té : les capitalistes, les propriétaires fonciers et
du côté de la bourgeoisie. D’où les condi- les ouvriers. Le rapport de classes entre capi-
tions de vie misérables de la classe ouvrière talistes et ouvriers est facile à identifier à tra-
et le travail des enfants que dé- vers la production par les ouvriers
crit ­Engels dans La situation de la de la plus-value que s’approprient
classe laborieuse en Angleterre. On ne peut définir une les capitalistes. Les propriétaires
Les rapports de classes sont classe sociale en dehors fonciers sont ici constitués en
donc au cœur non seulement de classe car ils s’opposent à la fois
la définition théorique des classes
des rapports qu’elle à la classe ouvrière et aux capita-
sociales, mais aussi de la consti- entretient avec une ou listes : ils bénéficient de la rente
tution de leurs caractéristiques plusieurs autres classes  foncière que leur versent les ca-
essentielles dans le monde réel : pitalistes-exploitants agricoles
les rapports de classes définissent de leurs terres. La rente foncière
tout autant les rapports économiques, so- est, selon Marx, une partie de la plus-value
ciaux, idéologiques entre les classes que produite par les ouvriers agricoles que les
les contenus économiques, sociaux, idéo- capitalistes, parce qu’ils ne possèdent pas les
logiques, culturels de la vie sociale dans terres, doivent verser aux propriétaires fon-
chaque classe. ciers. La fixation du montant de cette rente
foncière oppose ces derniers aux capitalistes,
Conscientiser le prolétariat qui eux-mêmes s’opposent aux ouvriers dans
Marx a encouragé et participé à la consti- le traditionnel rapport capital-travail.
tution d’un parti politique propre à la classe Cette version économique et trinitaire s’en-
ouvrière pour mettre fin au capitalisme. D’où richit de nouvelles classes sociales et frac-
la fondation de la Première Internationale tions de classes lorsque Marx s’engage dans
ouvrière, dont il devint l’un des animateurs, des analyses politiques qui, à la différence
et la rédaction du Manifeste du Parti com- des précédentes, traitent du concret. C’est
muniste, qui visait à donner une conscience le cas, par exemple, dans Le 18 Brumaire de
de classe au prolétariat afin d’améliorer ses Louis Bonaparte, qui analyse le coup d’Etat du
positions dans les luttes de classes. Marx a 2 décembre 1851. Marx désigne sept classes
donc été à la fois savant et militant. et fractions de classes. Plus que leur énumé-
Ses travaux scientifiques, en particulier Le ration, c’est la méthode qui est intéressante :
capital, portent sur la critique de l’économie Marx va de la description des contenus de
politique, tandis que d’autres écrits, plus po- classes à leurs rapports qui induisent ces
litiques, visent la mise en œuvre des décou- contenus et les comportements politiques
vertes scientifiques. Il s’agit d’interpréter les et idéologiques de leurs représentants.


33
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

– L’aristocratie financière, fraction de à toute compromission pour survivre. C’est


la bourgeoisie française régnant sous parmi elle que la bourgeoisie ­républicaine
Louis-Philippe, rassemblait les propriétaires a recruté les gardes mobiles qui ont vaincu
de banques, de chemins de fer, de mines et de l’insurrection ouvrière de juin 1848.
forêts, les rois de la Bourse, etc. qui pillaient – La paysannerie parcellaire, qui alimen-
l’Etat et spéculaient. tait en partie le lumpen prolétariat, n’est pas
– La bourgeoisie industrielle — opposée une classe au sens marxien du terme. Elle
à Louis-Philippe —, prit le pouvoir en fé- ne s’oppose en effet à aucune autre classe,
vrier 1848 avec le soutien de la classe ou- dans la mesure où elle vit quasiment en au-
vrière parisienne. Partisane de la République, tarcie sur son propre lopin de terre. « Cha-
cette bourgeoisie détenait les manufactures cune des familles paysannes se suffit presque
et les fabriques, en particulier à Paris. complètement à elle-même, produit directement
– La petite bourgeoisie rassemblait, elle, elle-même la plus grande partie de ce qu’elle
les artisans et les commerçants. Opposée consomme et se procure ainsi ses moyens de
à Louis-Philippe, elle s’est alliée à la classe subsistance bien plus par un échange avec la
ouvrière contre la bourgeoisie industrielle nature que par un échange avec la société. »
triomphante après juin 1848. Marx stigma- Parce qu’elle n’a pas d’identité ni donc de
tise les limites révolution- conscience de classe, elle n’est pas organisée
naires de cette petite bour- politiquement et doit se faire représenter :
geoisie qui « croit que les La lutte des classes « Leurs représentants doivent en même temps
conditions particulières de leur apparaître comme leurs maîtres, comme
sa libération sont les condi- n’a pas disparu, elle une autorité supérieure, comme une puissance
tions générales en dehors oppose d’autres classes gouvernementale absolue, qui les protège contre
desquelles la société mo- ou fractions de classes les autres classes et leur envoie d’en haut la
derne ne peut être sauvée et pluie et le beau temps. L’influence politique des
la lutte des classes évitée ».
dans la contradiction paysans parcellaires trouve, par conséquent, son
–  La classe ouvrière capital-travail qui, ultime expression dans la subordination de la
qui, quoiqu’exploitée par elle, s’est maintenue  société au pouvoir exécutif. » Sans constituer
la bourgeoisie industrielle, la paysannerie parcellaire en classe, Marx en
a conduit avec elle la révo- parle abondamment car c’est sur ce groupe
lution de février 1848 contre Louis-Philippe. social que Louis Bonaparte a fondé sa légi-
Selon Marx, c’est parce qu’elle n’était pas or- timité.
ganisée en un parti distinct qu’elle a pu être – Les grands propriétaires fonciers, al-
écartée du pouvoir d’Etat par la bourgeoisie liés en partie à l’aristocratie financière sous
industrielle. Il y a chez Marx et Engels une Louis-Philippe, partagent avec les exploitants
véritable sociologie de la classe ouvrière au agricoles la plus-value issue du travail des ou-
travail (Le capital, livre I, tome 2) ou dans ses vriers agricoles. En France, cette classe occupe
conditions de vie (La situation de la classe la- une place économique, mais joue un rôle poli-
borieuse en Angleterre). tique bien moindre qu’au Royaume-Uni.
– Le lumpen prolétariat (traduit par « prolé-
tariat en haillons » et signifiant « sous-prolé- La classe ouvrière porteuse
tariat ») ne relève pas de la classe ouvrière : il des intérêts universels de la société
n’en fait pas encore partie – nouveaux venus Dans Le manifeste du Parti communiste,
en ville, arrivés de leur province – ou en a été et dans d’autres travaux, en particulier de
exclu par l’extension du machinisme. Cette jeunesse, Marx fait de la classe ouvrière – ou
« surpopulation relative », mal nourrie et mal plus précisément du prolétariat, c’est-à-dire
logée, aux revenus très incertains, est prête de la classe ouvrière armée d’une conscience

34 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

plus nombreux – ils représentent


70 % à 85 % de la population des
pays industrialisés –, à l’accumu-
lation du capital dans un seul pôle
de plus en plus impersonnel. Qui
possède les centaines de milliards
Olivier Saint-Hilaire – Haytham/Réa

de dollars échangés chaque jour


entre continents ou entre institu-
tions financières ?
De l’autre côté, et en dépit de cer-
taines thèses sur la paupérisation
Affrontements entre absolue de la classe ouvrière, nous
de classe –, la classe sociale porteuse des dockers du Havre assistons à un certain « nivellement » des ca-
en grève et CRS lors
intérêts universels de la société, qui a pour d’une manifestation tégories salariées – hormis la tendance récente
mission historique de combattre la bour- nationale contre à l’exclusion du travail. Si Marx n’a pas été
la loi travail, à Paris,
geoisie jusqu’à ce que l’antagonisme de en juin 2016. disert sur cette question des classes moyennes
classes accouche d’un monde débarrassé qui allait plutôt à l’encontre de ses convictions
de l’exploitation capitaliste, voire des classes révolutionnaires, l’explication de cette éléva-
sociales elles-mêmes. tion constante du niveau de vie de la classe
L’histoire n’a pas donné raison à ce Marx ouvrière figure dans ses écrits économiques.
visionnaire. Ce n’est pas une raison suffisante Dans sa thèse sur la « plus-value extra » (ou
pour rejeter l’ensemble de ses thèses sur les « différentielle »), il montre comment chaque
classes sociales : définir les classes à partir capitaliste a intérêt à innover pour baisser ses
des rapports qu’elles entretiennent apparaît coûts de production plus vite que les autres,
toujours comme la voie idoine pour com- afin de vendre moins cher que le prix moyen
prendre les comportements sociaux, cultu- du marché, mais à un prix plus élevé que son
rels et politiques des groupes sociaux. propre coût. Cette tendance à la baisse des
prix des marchandises (tels les appareils mé-
La question des classes moyennes nagers ou électroniques) permet aux classes
Les concepts de fractions de classes, d’al- populaires (ouvriers, employés…) de consom-
liances entre fractions ou entre classes, mer les biens et les services hier réservés aux
permettent d’analyser l’Etat et les contra- classes dominantes.
dictions qui le traversent, en particulier dans Ce phénomène, joint à la tertiarisation
l’ensemble de ses appareils. Si la lutte des – elle-même potentiellement analysée dans
classes a changé de contenu à travers les le livre II du Capital –, transforme radicale-
transformations historiques des sociétés (par ment les conditions d’existence des classes
exemple la classe ouvrière a certainement populaires. Il modifie également les repré-
perdu le rôle historique que lui attribuait sentations qu’elles se font des autres classes
Marx), elle n’a pas disparu pour autant : elle sociales et de leurs rapports avec celles-ci.
oppose d’autres classes ou d’autres fractions Le défi adressé aux sciences sociales est de
de classes dans la contradiction capital-­ traiter à la fois les conditions objectives des
travail qui, elle, s’est maintenue. classes sociales et leurs représentations. Si
Comment traiter de la complexité de la divi- Marx militant a failli, parce que trompé par
sion actuelle des classes et fractions de classes l’évolutionnisme de son siècle, Marx savant
à partir de l’appareil conceptuel de Marx ? peut encore nous aider à analyser notre
D’un côté, la polarisation exacerbée entre ­société.  Jean-Pierre Durand*
capital et travail oppose les salariés, toujours * Sociologue


35
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

Loi de la valeur, plus-value politique classique.


Il invente ainsi le

et accumulation
concept de « force de
travail » pour expli-
quer la plus-value ex-
torquée au travailleur ;
Dans l’analyse de Marx, la plus-value, extorquée au travailleur il fait de la réintroduc-
par le biais de l’achat de sa force de travail, est réintroduite tion de la plus-value
dans la production le
dans la production pour alimenter l’accumulation du capital. pivot de la dynamique
d’accumulation du

L
capital. Mais celle-ci
orsque Karl Marx entreprend la conduit périodique-
­C ritique de l’économie politique ment à une crise. La « loi de la valeur » de
à la fin des années 1840, il hérite Marx exprime jusqu’à aujourd’hui ce que le
d’un matériel laissé par ses pré- capitalisme a de plus fondamental.
décesseurs britanniques Adam Smith et
David Ricardo. Ces derniers avaient déjà Le mystère du profit élucidé
formulé une esquisse de la théorie dite de Le capital commence par l’analyse de
la valeur-travail et montré que l’ensemble la marchandise et de la monnaie. La mar-
du revenu créé dans l’économie se répar- chandise présente deux aspects : elle est
tissait entre trois classes : les capitalistes, une valeur d’usage parce qu’elle est utile à
les travailleurs et celui qui l’achète, et elle possède une valeur
les propriétaires d’échange pour celui qui la vend. Jusque-là,
fonciers. Mais, bien  Le capitaliste n’achète Marx reprend cette distinction de l’économie
qu’ils eussent iden- politique, mais il la dépasse aussitôt pour
tifié que le profit ca-
pas le travail du indiquer que, dans le capitalisme, la particu-
pitaliste était engen- prolétaire salarié, ni le larité de l’échange n’a pas pour but de céder
dré par le travail, ils produit de son travail, une marchandise contre de l’argent afin d’ac-
n’étaient pas parve- quérir ensuite avec celui-ci une autre mar-
nus à en présenter
mais sa force de travail chandise (M-A-M’). Au contraire, le but est
une analyse claire. Et manuelle et intellectuelle  d’engager une somme d’argent pour ache-
surtout, ils avaient ter des marchandises et obtenir à la fin une
une conception de somme d’argent supérieure (A-M-A’). D’où
l’économie obéissant à des lois naturelles, vient cette différence ? Telle est l’énigme que
dans laquelle la monnaie ne jouait aucun Marx veut résoudre en déchirant le voile du
rôle autre que celui de faciliter les échanges. « fétichisme » de l’argent et de la marchan-
Marx s’attelle à l’élucidation et au retour- dise (voir page 28).
nement de cet ensemble théorique. L’entre- Le capitaliste n’achète pas le travail du
prise est immense et aboutit, après plusieurs prolétaire salarié, ni le produit de son travail,
ébauches s’étalant sur près de deux décen- mais sa force de travail manuelle et intellec-
nies, au livre I du Capital, publié en 1867 [1]. tuelle, dont la particularité est de produire
En adoptant une démarche épistémologique plus de valeur que n’en coûte son salaire.
qui perçoit les catégories économiques Autrement dit, la journée de travail se sub-
comme étant de nature socio-historiques, divise en deux : durant une partie, le salarié
Marx propose plusieurs innovations théo- produit l’équivalent de son salaire ; pendant
riques majeures par r­ apport à l’économie l’autre, il effectue un surtravail et produit

36 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

­ bsolue » fut surtout caractéristique des


a
débuts du capitalisme au XIXe siècle, tandis
que, à partir du XXe siècle, au fur et à me-
sure des transformations du capitalisme et
des progrès de la productivité, la « plus-value
relative » est devenue la principale source de
l’accroissement des profits.
Une deuxième question est abordée par
Marx, mais le texte la traitant ne sera publié
par Engels qu’après sa mort, dans le livre III
du Capital, en 1894. Ricardo s’y était cassé
les dents et Marx la reprend. En investissant
dans les divers secteurs de l’économie, les
capitalistes ne répartissent pas de la même
façon leur capital entre l’achat de moyens
de production et l’achat de force de travail,
entre « travail indirect » et « travail direct »
disait ­Ricardo, entre « travail mort » (capital
constant) et « travail vivant » (capital va-
riable) dit Marx.
Ainsi, la « composition organique du capi-
donc une « survaleur », ou plus-­value, qui tal » (c’est-à-dire la structure capitalistique)
viendra grossir le capital une fois que la diffère selon les secteurs, mais tous les ca-
marchandise sera vendue par le capitaliste pitalistes recherchent un taux de profit au
et que cette plus-value se sera transformée moins égal au taux moyen de l’économie.
en profit monétaire. Le mystère du profit est Par le jeu de la concurrence et de la circu-
alors élucidé, ce que n’avaient jamais réussi à lation des capitaux, les prix de production
faire les économistes bourgeois « vulgaires », qui se forment sur le marché répartissent
selon le mot de Marx. la valeur produite entre les branches au
Il reste cependant plusieurs choses à prorata du capital engagé. Cette question,
éclaircir. De quoi le salaire est-il l’équiva- connue sous le nom de « transformation des
lent ? Selon Marx, il dépend de deux détermi- valeurs en prix de production », a été l’objet
nants : sur le long terme, le salaire est défini de nombreuses controverses.
par le niveau des besoins à satisfaire pour
reconstituer la force de travail dans la socié- De l’accumulation à la suraccumulation
té considérée (se nourrir, se loger, élever des Il n’en reste pas moins trois choses. Pre-
enfants…). Mais dans l’immédiat, il dépend mièrement, au niveau de l’ensemble de l’éco-
du rapport de force entre travailleurs et ca- nomie, seul le travail est producteur de valeur
pitalistes, rapport qui fixe la frontière entre ajoutée. En revanche, le prix de chaque mar-
salaire et plus-value. chandise ne correspond pas à l’équivalent
Marx distingue deux manières pour le capi- monétaire de la quantité de travail qui lui
tal d’augmenter la plus-value. Soit il l’accroît est incorporée (selon l’expression de Ricar-
de façon absolue en augmentant la durée do) mais à l’équivalent monétaire de cette
de la journée de travail ou en diminuant le quantité de travail, dite socialement néces-
salaire ; soit il l’accroît de manière relative saire, modifiée par l’affectation des capitaux
en faisant augmenter la productivité du tra-
[1] Le capital, livre I, Œuvres, Gallimard, La Pléiade, 1965, tome 1 ;
vail plus vite que le salaire. La « plus-value ou bien Éditions sociales, 2016.


37
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

entre les différents secteurs et la tendance à concentration du capital (la croissance est
la fixation d’un taux moyen de profit. Ainsi, le en interne). La deuxième tendance est une
marché transforme le travail concret pour expansion permanente du marché à l’échelle
produire telle ou telle chose en un travail mondiale. Ce que nous appelons aujourd’hui
abstrait, c’est-à-dire débarrassé de ses ca- « mondialisation » avait été repéré par Marx et
ractéristiques particulières. Engels dès la rédaction du Manifeste du Parti
Deuxièmement, au binôme valeur communiste en 1848 (voir page 53).
d’usage-valeur d’échange des écono- La troisième tendance est celle qui
mistes classiques, Marx oppose un La théorie de Marx prête le plus à la discussion, ouverte
triptyque. La « valeur d’usage » est prend aussi en par Marx lui-même. L’accumulation
une condition pour que soit produite compte le fait que la conduit périodiquement à une sur­
de la « valeur ». Celle-ci est une frac- accumulation et donc à une crise.
tion du travail socialement validé nature est malmenée La suraccumulation présente deux
monétairement. Elle apparaît dans par le capitalisme  aspects liés : une suraccumulation
l’échange par le biais d’une propor- de capital-argent par rapport à la
tion, la « valeur d’échange », qui est capacité du système productif à lui
mesurée par l’équivalent monétaire de la procurer une rentabilité jugée suffisante, et
quantité de travail socialement nécessaire. La une surproduction dans la plupart des sec-
validation sociale explique donc pour Marx le teurs industriels au regard de la demande de
passage du travail à la valeur monétaire, car consommation solvable.
sans validation par la vente de la marchan-
dise (le « saut périlleux de la marchandise » [2]), Financiarisation de l’économie mondiale
le travail n’aurait créé aucune valeur. Il s’ensuit une succession de périodes d’as-
Troisièmement, alors que les néoclas- cension et de baisse du taux de profit. En ef-
siques ne verront plus tard que la rencontre fet, comme seul le travail vivant produit de la
de l’offre et de la demande pour expliquer les valeur nouvelle, la hausse de la composition
prix, Marx parachève une intuition d’Adam organique du capital aboutit à une baisse du
Smith : les prix de marché « gravitent » au- taux de profit si, dans le même temps, le ca-
tour des prix de production, eux-mêmes pitalisme n’arrive pas à augmenter suffisam-
étant le résultat des conditions matérielles ment le taux d’exploitation de la force de tra-
et sociales de production. vail, c’est-à-dire le taux de plus-value (rapport
Que devient alors la plus-value tirée de de la plus-value au salaire). Une illustration
­l’exploitation de la force de travail ? La logique de cette dernière tendance se trouve dans la
du capitalisme est de l’accumuler en l’inves- crise contemporaine du capitalisme : au tour-
tissant en nouveau capital dans un perpétuel nant des années 1970-1980, le capital a mis en
mouvement d’accroissement. Tout pousse œuvre de sévères politiques d’austérité sala-
dans cette direction : la concurrence entre riale pour rétablir une rentabilité compromise.
capitalistes ainsi que le progrès technique qui Ce début du XXIe siècle voit trois phéno-
rend rapidement obsolètes les équipements. mènes se juxtaposer : une explosion de nou-
Il en résulte selon Marx plusieurs tendances, velles techniques, une contradiction sociale
car, dynamique par définition, le capitalisme majeure entre le travail et le capital dans sa
sécrète de nombreuses contradictions. forme financière, et une contradiction éco-
La première tendance est une centralisa- logique inédite. La théorie de la valeur et
tion du capital (des sociétés achètent d’autres de l’accumulation de Marx fournit une clé de
sociétés et centralisent ainsi les actions dans compréhension de ces transformations.
les mains d’un nombre d’actionnaires plus La financiarisation de l’économie mon-
petit : c’est une croissance externe) et une diale est une fuite en avant constituant un

38 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
LES CONCEPTS

capital fictif, car détaché du travail produc- cela, lequel produit de ce fait une valeur
tif, et donc stérile. C’est pourquoi l’accumu- ajoutée. Le travail productif de valeur n’est
lation du capital nécessite une marchan- donc pas seulement celui valorisant le ca-
disation toujours croissante des activités pital, mais aussi celui qui crée de la valeur
humaines. Ecole, santé, culture, recherche, pour la collectivité, valeur qui est soustraite
découvertes, le vivant, tout doit élargir l’es- à ­l’emprise du capital [4].
pace de valorisation du capital. Le motif En reprenant la distinction de l’économie
invoqué est toujours le même : le commun politique entre richesse et valeur, la théorie
est une « tragédie » [3], le collectif et le public de Marx contient aussi une prise en compte
sont parasitaires. du fait que la nature est malmenée par le
Pourtant, il y a chez Marx le concept-clé capitalisme. L’ensemble de la richesse − dont
pour réfuter ces allégations : le travail pro- celle que procure la nature − n’est pas ré-
duit de la valeur s’il est validé socialement. ductible à de la valeur économique. Et Marx
Or, à côté du marché qui valide le travail ef- Manifestation précise que « la production capitaliste ne dé-
à Londres pour la
fectué pour produire des marchandises, il y défense du service veloppe donc la technique et la combinaison du
a la décision politique, grâce aux conquêtes national de santé. procès de production sociale qu’en épuisant en
L’ensemble de
sociales, de produire des services non mar- la richesse n’est pas même temps les deux sources d’où jaillit toute
chands, qui valide le travail nécessaire à réductible à de la richesse : la terre et le travailleur » [5].
valeur économique.
L’idée écologique
contemporaine selon
laquelle l’activité hu-
maine doit s’inscrire
dans la biosphère
apparaît en filigrane
quand Marx désigne la
relation homme-nature
par le métabolisme, un
concept qu’il emprunte
aux travaux scienti-
fiques de son temps.
Marx est donc un pen-
seur de son siècle, du-
rant lequel le progrès
était magnifié. Mais il
est également un pen-
seur des difficultés de
notre époque.
  Jean-Marie Harribey*
* Economiste, ancien maître de
c o n f é r e n c e s à l ’u n i v e r s i t é
Bordeaux 4.

[2] Karl Marx, Œuvres, op. cit., p. 645.


[ 3 ]   «  T h e Tr a g e d y o f t h e
Commons », par Garrett Hardin,
Jess Hurd-Report Digital/REA

Science, 1968, vol. 162, p. 1243-1248.


[4] La richesse, la valeur et l’inesti-
mable, par Jean-Marie Harribey,
Les Liens qui libèrent, 2013.
[5] Karl Marx, Œuvres, op. cit.,
p. 998.


39
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Boris Séméniako
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

UN CORPUS TOUJOURS
D’ACTUALITÉ

Des outils pour


comprendre le XXIe siècle
En s’appuyant sur les travaux de ses prédécesseurs, Marx scientifique, mais
s’inscrit dans l’histoire de la pensée économique. Il n’en encore ne c­ omporte
aucun intérêt, au-
est pas moins le fondateur de la macroéconomie moderne. cune application
possible dans le
monde actuel ? [1] ».

D
Plus récemment,
ans un article de 1925, Keynes Jonathan Sperber, auteur en 2017 d’une
s’exclamait : « Comment puis-je biographie de Marx [2], est tout aussi caté-
admettre une doctrine qui érige en gorique : « On trouve dans l’œuvre de Marx
Bible, en le soustrayant à toute cri- peu de choses qui intéressent les tendances de
tique, un volume d’économie politique périmé, l’économie ou de la théorie économique de la fin
qui non seulement est faux d’un point de vue du XIXe siècle et du XXe siècle. » Mais d’autres

40 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

pensent, au contraire, que les apports de évidemment inspirée par le fameux Tableau
Marx ne sont pas périmés et qu’ils restent économique de ­François Quesnay [5] qui était,
une référence féconde pour la compréhen- selon lui, un « exposé, aussi simple que génial
sion du capitalisme contemporain. pour son temps » [6].
Tout en se situant dans le prolongement des Même s’il n’est donc pas parti de zéro (on
classiques (d’Adam Smith à David Ricardo), pourrait aussi citer Steuart [7] ou Sismondi [8]
l’œuvre de Marx introduit une rupture et tire parmi ses sources d’inspiration), on peut sou-
de son approche critique des conclusions dan- tenir que Marx est le fondateur de la macroé-
gereuses pour l’ordre établi. Il fallait donc pas- conomie moderne. C’est ce que reconnaissait
ser de l’économie politique à la science écono- la keynésienne de gauche Joan Robinson, par
mique et bifurquer vers un autre paradigme, ailleurs sévère critique de Marx : « Partir de
pour des raisons clairement exposées par Marx aurait épargné [à Keynes] bien des pro-
John Bates Clark : « Les travailleurs, nous dit- blèmes [9]. » Même Paul Samuelson, cible fa-
on, sont en permanence dépossédés de ce qu’ils vorite de Joan Robinson et lui-même critique
produisent […] Si cette accusation était fondée, très caustique de Marx, le reconnaissait ainsi :
tout homme doué de raison devrait devenir un « Nous aurions sans doute tous gagné à étudier
socialiste, et sa volonté de transformer le système les tableaux de Marx plus tôt [10]. »
économique ne ferait que mesurer et exprimer
son sens de la justice. » Il faut donc « décom- La finance vue par Marx
poser le produit de l’activité économique en ses Mais le plus bel hommage est celui de
éléments constitutifs, afin de voir si le jeu naturel ­Wassily Leontief, en 1937 : « [Marx] a déve-
de la concurrence conduit ou non à attribuer à loppé le schéma fondamental décrivant les re-
chaque producteur la part exacte de richesses lations entre les branches des biens de consom-
qu’il contribue à créer. [3] » C’est la théorie de la mation et des biens d’équipement. Même s’il ne
répartition, aujourd’hui dominante. clôt pas le sujet, le schéma marxiste constitue
Dans le livre II du Capital,
[1] John Maynard Keynes, « A Short View of
Marx expose ses schémas Russia », Nation and Athenaeum, 10 et 25 oc-
ÉPANOUISSEMENT

de la reproduction  qui [4] tobre 1925 ; traduit dans Essais de persuasion,


Pour la réduction 1931, bit.ly/2iTBQHt.
distinguent deux grandes de la journée de travail [2] Jonathan Sperber, Karl Marx, homme du
sections : la section I qui XIXe siècle, Piranha, 2017.

produit les biens d’inves-


tissement et la section II

 La seule liberté possible est que l’homme
social, les producteurs associés, règlent
rationnellement leurs échanges avec
[3] John Bates Clark, The Distribution of
Wealth. A Theory of Wages, Interest and Profit,
1899, bit.ly/2ASV1fe.
[4] « Action de reproduire industriellement
qui produit les biens de la nature, qu’ils la contrôlent ensemble les valeurs consommées », d’après le Tableau
consommation. Il décrit les économique (1758) de François Quesnay.
au lieu d’être dominés par sa puissance [5] François Quesnay, « Analyse de la formule
conditions de reproduction, aveugle et qu’ils accomplissent ces échanges arithmétique du Tableau économique »,
autrement dit les relations en dépensant le minimum de force et dans Journal de l’agriculture, du commerce et des
finances, juin 1766, bit.ly/2ASXi9S.
qui doivent exister entre la les conditions les plus dignes, les plus [6] Karl Marx, dans le chapitre « Sur l’histoire
production des entreprises conformes à la nature humaine. critique » de l’Anti-Dühring de Friedrich
Engels, qu’il a rédigé pour l’essentiel, bit.
et leurs débouchés. Ces re- “ Mais cette activité constituera toujours ly/2ATONM2.
lations s’expriment en va- le royaume de la nécessité. C’est au-delà que [7] James Steuart, An Inquiry into the
Principles of Political Economy, 1767, bit.ly/2i-
leur d’échange, mais Marx commence le développement des forces SIldr.
insiste aussi sur le fait que humaines en soi, le véritable royaume de la liberté [8] Jean Charles Léonard Simonde de
qui ne peut s’épanouir qu’en se fondant sur l’autre Sismondi, Nouveaux principes d’économie
la structure de cette offre politique, 1819, bit.ly/2iSykgj.
royaume, sur l’autre base, celle de la nécessité.
doit correspondre à celle [9] Joan Robinson, « Kalecki et Keynes »,
La condition essentielle de cet épanouissement dans Essays in Honour of Michał Kalecki, 1964,
de la demande sociale en

bit.ly/2AS4N0U.
est la réduction de la journée de travail. 
termes de valeur d’usage. [10] Paul A. Samuelson, « Marxian Economics
Karl Marx, Le capital, livre III, chapitre 48 as Economics », The American Economic
Cette approche de Marx est Review, Vol. 57, No 2, Mai 1967, bit.ly/2ASVC0s.


41
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

toujours l’une des rares propositions sur les- tance d’un chômage de masse et l’extension
quelles il existe un large consensus entre les de la précarité. L’une des manières d’ex-
théoriciens du cycle économique. » Et il ajoute : pliquer cette situation consiste à invoquer
« L’analyse contemporaine du cycle écono- l’existence d’un taux de chômage d’équilibre,
mique est clairement redevable à l’économie parfois qualifié de « naturel ». Mais le « taux
marxienne. Sans soulever la question de la de chômage qui n’accélère pas l’inflation »
priorité, il ne serait guère exagéré de dire que les (le Nairu) est aussi celui qui ne fait pas bais-
trois volumes du Capital ont aidé plus que tout ser le taux de profit. On redécouvre ainsi
autre travail à mettre cette question au centre « l’armée de réserve industrielle » dont parlait
du débat économique [11]. » Marx : « La proportion différente suivant la-
L’un des ingrédients de la crise actuelle est quelle la classe ouvrière se décompose en armée
la croyance que la finance serait une source active et en armée de réserve, l­ ’augmentation
autonome de valeur. Ce qui ou la ­diminution de la sur-
n’a rien de nouveau : « Pour population relative, le degré
les économistes vulgaires qui
essaient de présenter le capital
comme source indépendante
de la valeur et de la création de

 Marx a développé le schéma
fondamental décrivant les
relations entre les branches
auquel elle se trouve tantôt
“engagée”, tantôt “dégagée”,
en un mot, ses mouvements
d’expansion et de contrac-
valeur, cette forme est évidem- tion alternatifs correspon-
des biens de consommation
ment une aubaine, puisqu’elle dant à leur tour aux vicis-
rend méconnaissable l’origine et des biens d’équipement ” situdes du cycle industriel,
 Wassily Leontief, économiste
du profit et octroie au résul- voilà ce qui détermine ex-
tat du procès de production clusivement ces variations »
­capitaliste − séparé du procès lui-même − une (Le capital, livre I, chapitre 25). On tient là
existence indépendante » (Le capital, Livre II, une description assez fidèle des règles de
chapitre 24). fonctionnement d’un capitalisme qui vise à
augmenter le taux d’exploitation en mainte-
Chômage et armée de réserve nant la pression exercée par le chômage de
Ce type d’illusion n’est possible que si l’on masse sur les salaires et à déconnecter leur
s’appuie sur une théorie « additive » de la progression des gains de productivité.
valeur, où le revenu national est construit
comme la somme des rémunérations des dif- Un capitalisme mondialisé
férents « facteurs de production ». La théorie Le fil conducteur de l’analyse de Marx est
marxiste est au contraire « soustractive » : que « la base [du mode de production capi-
les formes particulières de profit (intérêts, taliste] est constituée par le marché mondial
dividendes, rentes, etc.) sont des ponctions lui-même » (Le capital, livre III, chapitre 20).
sur une plus-value globale dont le volume Cette intuition a été prolongée par les théo-
est prédéterminé. On ne peut « s’enrichir en riciens de l’impérialisme qui ont montré que
dormant » que sur la base de cette ponction l’économie mondiale devait être considérée
opérée sur la plus-value globale, de telle sorte comme un ensemble structuré de manière
que le mécanisme admet des limites : celles asymétrique (voir page 53). Aujourd’hui la
de l’exploitation qui est le véritable « fonda- mondialisation se caractérise par des méca-
mental » de la Bourse. La crise marque alors nismes nouveaux (chaînes de valeur mon-
le retour du réel, comme un rappel à l’ordre diales, émergence, etc.), mais le fait essentiel
de cette dure loi de la valeur. est la totale liberté des capitaux.
Depuis quatre décennies, le capitalisme Un patron, Percy Barnevik, alors pré-
contemporain est caractérisé par la persis- sident du groupe helvético-suédois ABB,

42 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

pouvait ainsi définir en 2001 la mondialisa- chandise. L’objectif des « réformes » du mar-
tion comme « la liberté pour mon groupe d’in- ché du travail est de n’avoir à payer le salarié
vestir où et quand il veut, de produire ce qu’il que lorsqu’il produit de la valeur. Cela im-
veut, d’acheter et de vendre où il veut et d’avoir plique de réduire au minimum et de reporter
à supporter le moins de contraintes possible sur les finances publiques les éléments de
en matière de droit du travail et de législation salaire socialisé, de « remarchandiser » les
sociale » (cité par Le Devoir, Montréal, 5 mai retraites (fonds de pension) et la santé (as-
2001). C’est bien la trajectoire envisagée par surances privées), voire de faire disparaître
Marx : « Les lois immanentes de la production la notion même de durée légale du travail.
capitaliste aboutissent à l’entrelacement de tous Ce projet tourne le dos au progrès social,
les peuples dans le réseau du marché universel. » qui est toujours passé par la « démarchandi-
(Le capital, livre I, chapitre 32). sation » du travail. Pour Marx, l’extension du
L’une des tendances les plus frappantes du temps libre, rendue possible par les progrès
capitalisme contemporain est de chercher de la productivité, est le levier qui devrait
à (re)transformer en marchandises ce qui permettre que le travail ne soit plus une mar-
ne l’est pas ou ne devrait pas l’être, en pre- Stand Pôle emploi chandise et que l’arithmétique des besoins
au forum Paris pour
mier lieu les services publics et la protection l’emploi des jeunes, sociaux se substitue à celle du profit. C’est la
­sociale. Mais c’est surtout la force de travail en mars 2018. Le perspective qu’il esquisse à la fin du Capital
chômage structurel
elle-même que le capitalisme contemporain de masse fait partie (voir encadré page 41).
voudrait ramener à un statut de pure mar- intégrante du modèle
capitaliste.
Des crises à répétition
Pour fonctionner de
manière relativement har-
monieuse, le capitalisme a
besoin d’un taux de profit
suffisant et de débouchés.
Mais une condition sup-
plémentaire, qui porte sur
la forme de ces débou-
chés, doit être satisfaite :
ils doivent correspondre
aux secteurs suscep-
tibles, grâce aux gains de
productivité induits, de
rendre compatible une
croissance soutenue avec
un taux de profit mainte-
nu. C’est de ce point de
vue qu’on peut analyser le
passage du capitalisme de
sa phase « fordiste » à sa
phase « néolibérale », ca-
[11] Wassily Leontief, « The Significance
of Marxian Economics for Present-Day
Economic Theory », The American
Romain Beurrier-REA

Economic Review, Vol. 28, No 1, Papers


and Proceedings of the 50th Annual
Meeting of the AEA, March 1938, bit.
ly/2APhoCd.


43
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

ractérisée notamment par ce fait stylisé[12] : crise est certaine, mais la catastrophe ne
le taux de profit s’est rétabli, mais ni le taux l’est pas. La crise est certaine, en ce sens
d’accumulation ni la productivité n’ont suivi. que tous les arrangements que le capi-
L’enlisement actuel du capitalisme dans talisme invente, ou qu’on lui impose, ne
une phase dépressive résulte peuvent supprimer durable-


donc d’un écart croissant entre ment le caractère déséquili-
la transformation des besoins  Les lois immanentes bré et contradictoire de son
sociaux et le mode capitaliste de de la production fonctionnement. Mais ces
reconnaissance et de satisfaction remises en cause périodiques
de ces besoins. Mais cela im-
capitaliste aboutissent qui scandent son histoire
plique que le profil particulier de à l’entrelacement de n’impliquent nullement que
la phase actuelle mobilise, sans tous les peuples dans le capitalisme se dirige inexo-
doute pour la première fois dans rablement vers l’effondre-
l’histoire du capitalisme, les élé-
le réseau du marché ment final. A chacune de ces
ments d’une crise systémique. universel ” « grandes crises », l’option est
Karl Marx, Le capital, livre I, chapitre 32
Cette analyse renvoie au ni- ouverte : soit le capitalisme est
veau le plus fondamental de la renversé, soit il rebondit sous
critique marxiste. Selon Marx, le capitalisme des formes qui peuvent être plus ou moins
est un système injuste (exploitation) et ins- violentes (guerre, fascisme) et plus ou moins
table (crises). Mais c’est aussi, passé un cer- régressives (tournant néolibéral).
tain point, un système qui apparaît comme On trouve donc, dans l’œuvre de Marx,
irrationnel, en raison même des succès que des outils utiles à l’analyse du capitalisme
lui ont permis son mode d’efficacité propre contemporain. Cependant la véritable
(voir encadré ci-dessous). spécificité de l’approche marxiste réside
sans doute dans sa critique de l’économie
La possibilité politique (c’est d’ailleurs le sous-titre du
d’un autre calcul économique ­Capital), qui postule la possibilité d’un autre
L’approche marxiste de la dynamique calcul économique : l’humanité devrait viser
longue du capital pourrait en fin de compte à maximiser (collectivement) son bien-être
être résumée de la manière suivante : la au lieu de s’en remettre à la maximisation
(privée) du profit.
Mais il se trouve que le capitalisme est
IRRATIONNEL

La « base étriquée » du capitalisme un système compact dont les ressorts fon-


damentaux sont invariants (au-delà de ses
 D’une part, [le capitalisme] éveille toutes les forces
de la science et de la nature, ainsi que celles de la coopération incarnations concrètes). Il est donc diffici-
et de la circulation sociales, afin de rendre la création de richesse lement réformable, d’autant plus qu’il tend
indépendante (relativement) du temps de travail utilisé aujourd’hui à recréer les conditions d’un
pour elle. D’autre part, il prétend mesurer les gigantesques forces fonctionnement « pur » qui s’oppose fron­
sociales ainsi créées d’après l’étalon du temps de travail, talement à la satisfaction des besoins sociaux
et les enserrer dans les limites étroites, nécessaires au maintien, et à la gestion des défis environnementaux.
en tant que valeur, de la valeur déjà produite. Les forces Se pose alors la question d’une remise en
productives et les rapports sociaux − simples faces différentes cause radicale de ce fonctionnement.
du développement de l’individu social − apparaissent   Michel Husson*
uniquement au capital comme des moyens pour produire * Statisticien et économiste à l’Institut de recherches économiques
à partir de sa base étriquée. Mais en fait, ce sont des conditions et sociales (Ires).
matérielles, capables de faire éclater cette base. 

Karl Marx, Manuscrits de 1857-1858 (ou Grundrisse) [12] Constat d’ordre empirique, le plus souvent non quantifié,
mais jugé représentatif du fonctionnement de l’économie.

44 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

La stupéfiante hypothèse elle-même sans rapport


de proportion avec le

du « general intellect »
temps de travail direct
dépensé dans leur pro-
duction. Ce qui veut dire
que, arrivé à ce stade du
Karl Marx démontre qu’avec le machinisme, développement capita-
la création de la richesse dépend moins du travail liste, la sacro-sainte loi
de la valeur [3] n’est plus
que de la puissance mécanique associée au niveau et ne doit plus servir de
scientifique et technologique général. grille de lecture !
Quelques paragraphes
plus loin Marx met les

D
points sur les « i » : « Le
ans ce que l’on appelle le « frag- vol du temps de travail d’autrui sur lequel re-
ment sur les machines », tiré des pose la richesse actuelle apparaît comme une
Manuscrits de 1857-1858 [1] (ou base misérable par rapport à la base nouvelle,
Grundrisse), Marx évoque non créée et développée par la grande industrie elle-
pas la genèse de la force de travail comme même ». Dès lors que le travail, sous sa forme
marchandise − comme dans le livre I du Ca- directe, a cessé d’être la grande source de
pital (1867) −, mais le régime d’ensemble de la la richesse, le temps de travail cesse et doit
grande industrie. Celui-ci repose sur l’usage cesser d’être sa mesure. Et de même, la va-
intense des machines parvenu à son apogée. leur d’échange cesse d’être la mesure de la
La description proposée par Marx, trop argu- valeur d’usage.
mentée et répétée pour parler d’un éclair fu-
gace, est proprement stupéfiante. L’hypothèse Au-delà de la loi de la valeur
du general intellect* sidéra lorsque parurent La productivité du travail, composée de
les premières traductions italienne (1967), l’ensemble de la société, rend non pertinent,
française (1968), puis anglaise (1973). Elle insignifiant, ce qui relève de l’explication
ne cesse de sidérer aujourd’hui quand on la par la loi de la valeur-travail. Ce n’est pas
confronte au capitalisme que j’appelle « cogni- un stade ultérieur (une transition socialiste
tif » [2] et que le vocabulaire standard appelle qui appliquerait rigoureusement la loi de la
« l’économie reposant sur la connaissance ». valeur) qui libérerait du capitalisme, c’est
le développement même de ce dernier qui
Deux idées hérétiques rend caduque la loi de la valeur. Marx affirme
Que disait Marx ? Il a formulé deux énon- que nous avons perdu, en raison même du
cés hérétiques par rapport au marxisme développement de la production capitaliste
socialiste qui prétendra par la suite être fi- dans la grande industrie, le présupposé lo-
dèle à son œuvre. Le premier est qu’avec le gique que la loi de la valeur doit reposer
développement de la grande industrie et du sur l’exploitation de la force de travail. Quel
machinisme, « la création de ri-
chesse dépend moins du temps de     [*] [1] Karl Marx, Manuscrits de 1857-1858 dans Œuvres, vol. II, La
Pléiade, Paris, 1968, pp. 304-316.
travail et de la quantité de travail >>General intellect (« intelligence
[2] Je me permets de renvoyer à mes deux ouvrages Le capitalisme
collective » en français) :
utilisée que de la puissance des ensemble des connaissances
cognitif. La nouvelle grande transformation, Paris, Editions
Amsterdam, 2007 et L’abeille et l’économiste, Paris Carnets Nord,
agents mécaniques qui sont mis et des savoir-faire techniques, 2010.
en mouvement pendant la durée scientifiques, etc., partagés au sein [3] La loi de la valeur, énoncée par Marx, dispose que la valeur
d’une population. d’échange d’une marchandise est déterminée par le temps de
du travail », dont la puissance est travail socialement nécessaire à sa production.


45
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

doit alors être l’étalon de


mesure ?
C’est ici qu’intervient le
deuxième motif de stupé-
faction. Toujours dans les
Manuscrits de 1857-1858,
Marx ajoute : la création de
richesse et de valeur « dépend
bien plutôt du niveau général
de la science et du progrès de la
technologie ou de l’application
de cette science à la produc-
tion. […] La richesse réelle se
manifeste désormais plutôt (et
la grande industrie le révèle),
d’une part, par la disproportion
monstrueuse entre le temps de
travail utilisé et son produit, et
en même temps, par le désé-
quilibre qualitatif entre le tra-
vail, réduit à une pure abstrac-
tion, et la puissance du procès
de production qu’il surveille. »
Et plus loin : « Le surtravail
des grandes masses a cessé d’être la condition ingénieurs ? Et tout le travail complexe ne
du développement de la richesse générale, tout provient-il pas d’une sommation de travail
comme le non-travail de quelques-uns a cessé simple comptabilisé en heures ?
d’être la condition du développement des forces L’idée de Marx, qui part encore une fois
générales du cerveau humain ». d’une société capitaliste pleinement déve-
S’il fallait encore être plus clair, Marx ajoute loppée, est que la croissance observée et la
que c’est le temps de non-tra- productivité ne relèvent plus de la
vail, le temps de loisirs libéré par simple sommation des capitaux
l’énorme productivité de l’activité Dès lors que le travail, individuels faisant face à du travail
qui est à l’origine de la richesse. Le vivant pour l’obliger à ­travailler
temps de travail est quant à lui es- sous sa forme directe, au-delà du temps nécessaire à sa
sentiellement utilisé à surveiller et a cessé d’être la grande reproduction simple. L’exécution
à contrôler les machines. source de la richesse, de l’activité, la reproduction de la
force de travail en composition, et
La pollinisation par les abeilles
le temps de travail doit même celle du système des ma-
Que sont le « niveau général de cesser d’être sa mesure chines surveillées et régulées fait
la science » et son application à la apparaître un surplus qui n’est
production, ainsi que les « forces ni négligeable quantitativement ni
générales du cerveau humain » que Marx approprié complètement par le capitaliste
évoque ? La science n’est-elle pas une pro- individuel ou la classe des capitalistes.
duction qui nécessite beaucoup de capital, Pour mieux concevoir la portée de l’antici-
qui provient lui-même du surtravail extrait pation de Marx, prenons l’exemple de la polli-
en amont des ouvriers, des techniciens et des nisation par les abeilles. L’activité des abeilles,

46 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

lorsqu’elles produisent du miel et de la cire, pensée. Dans les prix des marchandises, se
relève exactement de l’extraction de surtravail trouve en effet déjà inclus le coût de repro-
par l’apiculteur qui, comme l’entrepreneur duction globale du système capitaliste : le
capitaliste, grâce aux rayons installés dans coût de la force de travail marchand et ce-
la ruche, soustrait aux abeilles le produit de lui du temps de non-travail participant au
leur travail conçu pour leur alimentation et développement de l’intelligence collective.
leur reproduction. Il les oblige ainsi à produire Autrement dit, au stade de développement
plus que le travail nécessaire. où l’a porté le capitalisme industriel cogni-
Mais dans la réalité d’une nature ­complexe tif, la valeur de la pollinisation, qui dépasse
et beaucoup plus sophistiquée, si nous complètement la valeur du travail marchand
­raisonnons en termes de valeur économique, des abeilles, se trouve assimilée à celui-ci.
ce qui produit infiniment plus, c’est l’activité La stupéfiante prédiction du general
de pollinisation qui vaut entre 250 et 1 000 fois ­intellect de Marx est donc moins de laisser
plus que l’output marchand du miel entrevoir un effondrement du ca-
et de la cire vendus sur le marché. pitalisme, que la possibilité d’un
En se bornant à vivre, les abeilles Dans les prix « changement de main » du capital
contribuent à la pollinisation de la des marchandises fixe. Celui-ci reste bien un méca-
flore, et donc également à la repro- nisme complexe de pérennisation
duction de la faune.
se trouve déjà inclus du rapport d’exploitation. Mais au
le coût du temps de fur et à mesure de la socialisation,
La productivité sociétale non-travail participant de la production consécutive au
L’interaction des humains vi- développement d’une intelligence
au développement de
vant en société, (y compris l’in- collective qui s’impose comme
teraction qui relève du langage, l’intelligence collective facteur déterminant de la produc-
des échanges symboliques) a une tion, il prend la forme croissante
productivité immense par rapport d’un pouvoir objectif et neutre créé
à celle de la sphère marchande. Certes, les par le « cerveau humain collectif ». En cela,
interactions humaines qui produisent les le « véritable » capital fixe n’est plus dans les
sciences et les arts s’appuient sur des équipe- mains des détenteurs formels du capital.
ments en capital bien plus considérables que Mais l’exaltation de cette intelligence,
les équipements outillant les abeilles. Mais conjuguée à l’avènement du numérique, in-
leur produit global, systémique, est aussi ventant un monde nouveau et des formes
disproportionné que dans le cas des abeilles. d’organisation complexes capables de pro-
Reste un dernier doute à lever : cette hypo­ duire du commun, du non marchand dé-
thèse d’un general intellect, un « intellect veloppant l’individu altruiste, ne suffit pas
collectif » qui dépasse l’activité cognitive à produire une société de justice et d’abon-
individuelle, s’intègre-t-elle à la théorie de dance. Celle-ci ne peut venir que d’un projet
Marx, notamment sur la reproduction élar- politique qui prenne acte de la « productivité
gie du capital, telle qu’elle apparaît dans les sociétale ». Sinon ces évolutions participe-
livres II et III du Capital ? Ou bien est-elle une ront à la nouvelle économie du capitalisme
intuition entraperçue et vite oubliée parce cognitif* et seront seulement le nouvel ins-
qu’utopique ? trument de croissance des profits des actuels
Le general intellect fait détenteurs formels du capital fixe.
pleinement partie de la [*]
      Yann Moulier-Boutang*
théorie de Marx. Il ne s’agit >>Capitalisme cognitif : forme de
pas d’un brouillon dépassé capitalisme dans laquelle la production * Professeur de sciences économiques, université Paris-Sorbonne,
de connaissances joue le rôle principal. université de technologie de Compiègne ; codirecteur de la revue
par un stade ultérieur de sa Multitudes.


47
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

 Les moyens de penser le capitalisme et que le


capitalisme cognitif était

des utopies concrètes 


l’expression de la crise du
capitalisme tout court.

Quelles sont les étapes


Les travaux de Karl Marx offrent des ressources pour dans le développement
concevoir l’économie et la société hors du carcan libéral. de la contradiction entre
travail et capital ?
Marx ébauche une
En quoi Marx nous aide-t-il à penser grille logico-historique
des alternatives dans le cadre de de l’évolution du rapport capital-travail
ce que l’on appelle aujourd’hui le fondée sur les conflits de savoir et de pou-
capitalisme cognitif, caractérisé par voir. Elle mène de la soumission formelle à la
le rôle principal de la production de soumission réelle du travail au capital, puis
la connaissance ? au general intellect.
La grande actualité de Marx Dans le capitalisme pré-industriel prédo-
dans le contexte du capitalisme mine encore la logique d’une soumission for-
D. R.
cognitif et de son mode de régu- melle. L’artisan et l’ouvrier de métier restent
lation néolibéral, qui fait barrage Carlo Vercellone, maîtres de leurs savoir-faire, même s’ils
professeur en sciences
à toute politique alternative, est de de l’information à l’université doivent accepter de travailler sous la direc-
nous donner les moyens de pen- Paris 8 Vincennes-Saint-Denis tion du capital, car ils ont été expropriés de
ser des utopies concrètes. Cela au leurs outils de production. La soumission au
moins de deux manières. Premiè- capital reste « formelle » car elle dépend d’une
rement, par sa méthode « critique de l’éco- pure contrainte économique et non d’une do-
nomie politique », Marx permet de dévoiler mination sur le plan des savoirs productifs.
la nature historique des lois de l’économie Le capitalisme industriel sépare ensuite
capitaliste et les antagonismes qui les tra- le travailleur de la connaissance. Il nie la di-
versent. Si le capitalisme n’est ni le début ni mension cognitive du travail en parcellisant
surtout la fin de l’histoire, alors d’autres sys- les tâches et en le réduisant à un acte méca-
tèmes, d’autres rapports de production sont nique, répétitif. D’où le passage vers la sou-
possibles. Deuxièmement, Marx nous aide mission réelle qui trouve son point d’orgue
à mieux cerner comment l’utopie concrète avec le taylorisme et le fordisme : le travail
d’une émancipation du salariat prend forme semble alors n’être plus qu’un simple appen-
à partir de la contradiction entre le capital et dice de la science, incorporé dans la machine.
une force de travail de plus en plus capable Marx pensait que ce conflit de pouvoir et de
d’organiser elle-même la production. savoir ne cesserait d’évoluer et qu’un nouveau
Du point de vue de Marx, le conflit de savoir type de savoir ouvrier se reconstituerait au ni-
et de pouvoir, qui traverse depuis toujours le veau le plus élevé de la division capitaliste du
rapport capital-travail, prend aujourd’hui, travail. C’est à cette aune qu’il faut interpréter
dans une économie fondée sur la connais- l’hypothèse du general intellect (que l’on peut
sance (ce que Marx appelle le general intel- traduire par « intelligence collective ») exposée
lect), une forme exacerbée qui contient en dans les Manuscrits de 1857-1858 [1]. Elle permet
son sein la possibilité d’un dépassement du de mettre en lumière les contradictions du ca-
capitalisme. Ainsi, André Gorz, entre autres, pitalisme contemporain et, en quelque sorte,
considérait que l’économie de la connaissance les possibilités de redonner au travailleur le
était sur bien des aspects inconciliable avec pouvoir de son savoir.

48 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

Quelles sont ces contradictions propres au ca- Quelle est l’autre contradiction ?
pitalisme cognitif contemporain ? La seconde contradiction provient de l’es-
L’intelligence collective se présente comme sor d’une intelligence diffuse et d’un travail
une nouvelle phase qui fait suite à celle de cognitif qui peut aspirer à l’autogestion de la
la soumission réelle propre au capitalisme production, comme le montre aussi l’exemple
industriel. Dans ce cadre, la connaissance des « communs de la connaissance », à
incorporée dans le capital fixe, mais aussi et l’image du logiciel libre. C’est dans ce sens
surtout dans le travail, est devenue la prin- que Marx affirme que, dans l’intelligence col-
cipale force productive. Il en résulte deux lective, le principal capital fixe est l’homme
contradictions majeures situées au cœur du lui-même dans « le cerveau duquel existe le
nouveau capitalisme. savoir accumulé par la société ».
La première découle du développement Ce nouveau rapport de savoir et de pou-
des connaissances incorporées au capital voir explique deux traits de la gouvernance
fixe. Elles ont pour conséquence de faire néolibérale, dont l’objectif est aussi de pri-
baisser drastiquement le temps de travail ver les travailleurs de leur capacité d’au-
nécessaire à la production. Par ricochet, le to-organisation. Le premier est bien en-
prix des marchandises, et donc également tendu la généralisation de la précarité, le
les profits qui y sont associés, devraient renforcement pur et simple de la contrainte
s’écrouler. On le voit clairement à travers la au salariat. Le second a trait à un manage-
robotisation ou le développement des biens Dans l’intelligence
ment du travail où la prescription tayloriste
informationnels, comme le logiciel ou une collective, des tâches cède la place à la « prescription
molécule pharmaceutique : ils peuvent être le principal capital de la subjectivité ».
fixe pour Marx est
reproduits à un coût marginal proche de zéro. l’homme, dont Le travail cognitif implique en fait la mo-
Pour le capital, contrer cette tendance le cerveau contient bilisation totale du temps et de l’esprit des
le savoir accumulé
vers une économie de l’abondance et de par la société. travailleurs. Les salariés doivent intério-
la gratuité devient donc une question riser les objectifs de l’entreprise,
de vie ou de mort ! Pour ce faire, il im- mais également un mode de
pulse un formidable renforcement pensée qui conduit effective-
de la propriété intellectuelle, ment le travailleur à se vivre
qui va jusqu’à remettre comme un entrepreneur de
en cause la frontière lui-même. Cette situation re-
entre découverte et cèle toute la « misère
invention. C’est ce du présent », mais
qu’on appelle les aussi la « richesse
« enclosures du sa- du possible » de l’âge
voir », une ressource du capitalisme cognitif,
pourtant commune car les conditions d’une
et d’origine essen- ­a uto-organisation du
tiellement sociale ­travail et de la produc-
et collective. Le tion par les travailleurs
résultat est une ra- eux-mêmes n’ont ja-
réfaction organisée des mais été réunies à ce
ressources, afin de sau- point.
vegarder artificiellement   Propos recueillis
le primat de la marchan-  par Julien Dourgnon
dise et les profits. C’est en cela [1] Karl Marx, Manuscrits de 1857-1858 dans Œuvres,
que l’on peut parler de rente. vol. II, La Pléiade, Paris, 1968.

mattjeacock –  iStock/Getty images


49
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

Le théoricien des crises qu’aux crises de pénurie de la


régulation à l’ancienne, mises

financières
en é
­ vidence par l’école des An-
nales, succèdent les crises de
surproduction de la régulation
concurrentielle de la première
Karl Marx décrypte les conséquences de l’utilisation étape du capitalisme industriel
de la monnaie non plus comme vecteur d’échanges, analysée par Marx.
mais comme valorisation du capital au travers Une réaction en chaîne
de son accumulation. Bien que Marx se place dans le
cadre des crises financières sous
régulation concurrentielle, pour

C
reprendre la classification des re-
omme l’a de longue date mon- cherches régulationnistes, il livre une descrip-
tré Marx dans Le capital (1867), tion saisissante des enchaînements qui inter-
l’existence de la monnaie induit viennent à partir de l’éclatement d’une vague
un basculement dans les raisons de spéculation :
de l’échange marchand. Si, initialement, elle « Dans un système de production dont la co-
Le profil des crises
favorise l’amélioration du bien-être grâce financières n’a pas hérence repose entièrement sur le crédit, une
à l’échange de valeurs d’usage, la monnaie changé. Les traites crise et une demande violente de moyens de
permet aussi l’émergence d’une tout autre évoquées par Marx,
sont remplacées par
paiement doivent inévitablement surgir lorsque
logique, à savoir la production en vue de la les produits dérivés et le crédit est supprimé brusquement et que seul
valeur d’échange. Pour l’in- titres d’aujourd’hui.

termédiaire qu’est le mar-


chand comme, plus tard,
l’entrepreneur capitaliste,
les échanges et la produc-
tion ne sont que des étapes
intermédiaires dans la valo-
risation de leur capital : leur
obsession est d’accumuler
sous la forme ­monétaire.
La flexibilité de la réponse
de l’offre de marchandises a
pour contrepartie une pro-
babilité plus grande de dé-
connexion par rapport à la
demande. Ainsi apparaissent
les crises marchandes, puis
industrielles, comme ca-
ractéristiques endogènes
d’un système économique,
Sarinyapinngam – iStock/Getty images

et non plus comme pertur-


bation extérieure et appa-
remment exogène. L’his-
toire économique confirme

50 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

les paiements en espèces sont admis. A première de produits dérivés. Dès l’époque de Marx,
vue, tout doit se ramener à une crise de crédit et l’éclatement de la spéculation a fait ressortir
d’argent, étant donné qu’il n’est question que de nombre d’affaires véreuses qui, loin d’en être
la possibilité de convertir des traites en argent. la cause, ne sont que les symptômes de l’en-
Mais ces traites représentent d’une part – et trée dans la crise : l’effondrement du fonds
c’est la plus grande masse – des ventes et des Madoff fait partie du processus même des
achats réels dépassant de loin les besoins de la crises financières.
société et par cela même ce sont les causes de La dernière partie de la citation est même
la crise ; d’autre part, des affaires véreuses qui cruelle pour les secrétaires au Trésor amé-
alors seulement viennent au jour, des ricain contemporains, qui


spéculations malheureuses faites avec semblent avoir trop longtemps
les capitaux des autres, des marchan-  Tout semble renversé entretenu l’illusion d’une sortie
dises dépréciées et invendables. de crise par simple rachat de
« Dans ces circonstances, le système dans ce monde l’ensemble des produits toxiques,
artificiel auquel a abouti l’expansion du papier, où nulle sans décote majeure par rapport
violente du procès de reproduction part ne se rencontrent au prix nominal.
ne peut naturellement pas être ren- Enfin, il suffit de remplacer
du normal par l’intervention d’une
les prix réels avec Londres par New York pour que
banque, la Banque d’Angleterre par leur moment réel  ” prenne sens une autre intuition
exemple, qui emploierait son papier  Karl Marx, Le capital, section V, chapitre 27
de Marx, à savoir la tendance à
pour constituer aux tripoteurs le capi- la concentration de la finance en
tal qui leur manque et acheter à leur première un ou plusieurs lieux particuliers à chaque
valeur nominale toutes les marchandises dé- époque. Si, pour les économistes orthodoxes,
préciées. D’ailleurs, tout semble renversé dans ce Marx est l’exemple de l’erreur en économie,
monde du papier, où nulle part ne se rencontrent force est de constater que son analyse des
les prix réels avec leur moment réel et où il n’est crises financières est bien supérieure à la leur.
jamais question que de lingots, espèces, billets,
traites, valeurs, ­principalement dans les centres, Le crédit, « levier principal
comme Londres, où se concentrent toutes les af- de la surproduction »
faires financières du pays » [1]. Dans le livre III du Capital, Marx déve-
Si l’on remplace les traites d’hier par les loppe l’analyse suivante : « Si le crédit est le
produits dérivés et les titres d’aujourd’hui, on levier principal de la surproduction et de la
voit ressortir une remarquable invariance du spéculation à l’excès, il en est ainsi parce que
profil des crises financières. Au-delà même le procès de reproduction, naturellement très
des profondes différences entre le capita- élastique, est forcé à l’extrême. Ce qui est dû à
lisme concurrentiel et celui dominé par les ce qu’une grande partie du capital social est
marchés financiers. En premier lieu, on re- appliquée par des individus qui n’en sont pas
connaît la course à la liquidité qui a marqué propriétaires et qui s’en servent avec bien moins
l’automne et l’hiver 2008-2009, même si de prudence que les capitalistes produisant
en l’occurrence il ne s’agit plus de l’accès à avec leurs propres capitaux. Les entraves et les
l’argent, mais à la liquidité de la banque cen- limites immanentes que la mise en valeur du
trale. C’est bien sûr un changement majeur, capital oppose à la production dans la socié-
puisque se trouve posée la question de la lé- té capitaliste sont continuellement brisées par
gitimité de son action (Touffut, 2006). l’organisation du crédit, qui accélère le déve-
En second lieu, le caractère fictif des éva- loppement matériel des forces productives et la
luations antérieures éclate au grand jour, à la création du marché mondial, base matérielle de
grande surprise des traders et des inventeurs [1] Le capital, section 5, chapitre 27.


51
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

NATIXIS
Une note surprenante
l­ ’avènement de la nouvelle forme de production. Une note de février 2018 de l’économiste Patrick Artus pour
La dissolution de l’ancienne forme est d’autre la banque Natixis a surpris ses lecteurs. Intitulée « La dyna-
part activée par les crises dont les crédits ac- mique du capitalisme est aujourd’hui bien celle qu’avait prévue
centuent la fréquence ». Karl Marx », l’économiste observe aujourd’hui, dans les pays de
Un autre passage du livre V du Capital l’OCDE, la succession d’évolutions que Karl Marx avait anticipées.
éclaire la crise actuelle : « Le crédit a donc ce Tout commence par une baisse de l’efficacité des entreprises,
double caractère d’être, d’une part, le pivot de ­résume Patrick Artus. Celle-ci s’observe par la faiblesse des gains
la production capitaliste, le facteur qui trans- de productivité en général, qui implique que le capital productif
forme en un colossal jeu de spéculation l’enri- investi deviendrait de moins en moins rentable.
chissement par le travail d’autrui et qui ramène Pour réagir au risque de recul du rendement du capital productif
à un nombre de plus en plus restreint ceux qui des entreprises, les « capitalistes », dans les pays de l’OCDE, re-
exploitent la richesse nationale ; d’être, d’autre dressent leur profitabilité en déprimant les salaires. En effet, on
part, un agent préparant la transition de la pro- observe une hausse des salaires inférieure à celle de la productivi-
duction actuelle à une forme nouvelle. C’est ce té du travail. En d’autres termes, depuis plusieurs années, la part
double aspect qui fait des prêcheurs du crédit, de la valeur créée transformée en profit ne cesse d’augmenter, et
celle transformée en salaires, de diminuer.
depuis Law jusqu’à Isaac Péreire, à la fois des
Mais cette stratégie a une limite, atteinte quand les bas sa-
charlatans et des prophètes. »
laires deviennent trop faibles. En effet, la faiblesse des revenus
A la lumière de cette problématique, il est
des ménages implique une faiblesse accrue de la demande sur
impossible de retourner à la configuration
les marchés qui a tendance à faire baisser les prix. Pour soutenir
du début des années 2000 car la crise a ré-
la rentabilité de leur capital, les « capitalistes » se lancent alors
vélé de tels déséquilibres structurels que dans des activités spéculatives : rachat d’actions, spéculation im-
l’enjeu de cette décennie, et probablement mobilière, achat d’actifs spéculatifs (matières premières rares, bit-
de la suivante, n’est jamais que la reconfi- coins…) jugées plus rentables et… à l’origine des crises financières.
guration d’un ordre international viable, la
• EN SAVOIR PLUS : note accessible sur bit.ly/2p0AE7F
redéfinition des relations entre le politique, la
finance et l’économique,
la recherche tâtonnante
de nouvelles spécialisa-
tions pour chacun des
pays et tout particuliè-
rement les Etats-Unis.
Conformément à l’intui-
tion de Marx, les grandes
crises sont des épisodes
cruciaux dans l’histoire
du capitalisme.
  Robert Boyer*

* Economiste, chercheur associé à


l’Institut des Amériques depuis
­janvier  2012.

Le bureau de coton à la Nouvelle-


Orléans, par Edgar Degas (1873).
Marx a montré que l’obsession
de l’intermédiaire (le marchand
comme l’entrepreneur capitaliste) est
Leemage

d’accumuler sous la forme monétaire.

52 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

La mondialisation tion d’un développement inégal


des échanges internationaux.

ou l’inégal échange
­L’expansion mondialisée du
capitalisme a toujours été po-
larisante, à chacune des étapes
de son déploiement, au sens où
Les concepts marxistes rendent possible une théorie elle construit une opposition
de l’extension contemporaine du capitalisme entre des centres dominants et
des périphéries dominées.
à l’échelle mondiale, avec sa dimension polarisante. La pensée mainstream se doit
d’ignorer cette réalité : elle pro-
met aux peuples des périphé-

L
ries un « rattrapage » dans et
e système capitaliste cherche sans par les moyens du capitalisme. Selon cette
cesse à élargir ses possibilités pensée, l’impérialisme n’aura été qu’une pa-
d’accumulation. Dans le Manifeste renthèse dans l’histoire, assurant la mondia-
du Parti communiste, Karl Marx et lisation réelle et homogénéisante du modèle
­Friedrich Engels donnent toute son impor- capitaliste avancé. Les pays émergents té-
tance à la conquête du monde par le capita- moigneraient de la possibilité de cette dy-
lisme. « Par l’exploitation du marché mondial, namique de développement.
la bourgeoisie a donné une tournure cosmo- La réalité du capitalisme mondialisé est
polite à la production et à la consommation tout autre. Comprendre la polarisation qu’il
de tous les pays. […] Les antiques industries impose nécessite la prise en considération
nationales ont été anéanties et continuent à des luttes sociales internes aux pays et leur
l’être chaque jour. Elles sont évincées par des articulation aux conflits majeurs entre na-
industries nouvelles, dont l’introduction devient tions (centres impérialistes-périphéries en
une question de vie ou de mort pour toutes les lutte pour leur libération), comme celle des
nations civilisées, des industries qui ne trans- conflits entre les puissances centrales do-
forment plus des matières premières du pays, minantes. Marx s’était proposé de traiter
mais des matières premières en provenance cette question dans deux livres du Capital
des zones les plus reculées. […] La bourgeoisie qui n’ont pas été écrits.
oblige toutes les nations à faire leur, si elles ne
veulent pas disparaître, le mode de production Une main-d’œuvre bon marché
de la bourgeoisie. […] La bourgeoisie supprime Pour comprendre les relations de pouvoir
de plus en plus l’éparpillement des moyens de au sein de l’espace capitaliste mondialisé, il
production, de la propriété et de la population. faut se pencher sur l’articulation détermi-
Elle a aggloméré la population, centralisé les nante entre le secteur de production des
moyens de production et concentré la propriété biens de consommation et celui de la pro-
en un petit nombre de mains [1]. » duction des biens d’équipement. Cette articu-
Ce déploiement comporte des aspects lation déterminante a caractérisé le dévelop-
historiquement positifs. Néanmoins, dans pement historique du capitalisme au centre
d’autres écrits, les deux penseurs insistent du système (en Europe, en Amérique du Nord
sur l’horreur de ces premiers stades de et au Japon). Le modèle de l’accumulation et
l’accumulation : la dépossession violente du développement économique et social à la
des paysans, la destruction des sociétés périphérie du système mondial n’a rigoureu-
conquises (Irlande, Amériques), la traite né-
[1] Karl Marx et Friedrich Engels, Manifeste du Parti communiste,
grière. Surtout, Marx et ­Engels ont eu l’intui- Flammarion, pp. 78-79.


53
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

Josh Edelson – AFP
sement rien à voir avec celui-ci et demeure
jusqu’à ce jour différent. Voici pourquoi.
Sous l’impulsion du centre, il se créé dans
la zone périphérique un secteur exporta-
teur qui joue un rôle déterminant dans le
façonnement du marché mondial. La raison
première de la création de ce secteur expor-
tateur est claire : obtenir de la périphérie
des produits qui représentent des éléments
constitutifs du capital constant (matières
premières) ou du capital variable (produits
alimentaires) à des prix inférieurs à ceux qui
caractérisaient la production du centre de
produits analogues.
Les produits exportés par la périphérie
sont intéressants dans la mesure où, à ni-
veau égal de productivité, la rémunération
du travail peut être inférieure à ce qu’elle est
au centre. Et elle peut l’être si les sociétés
de la périphérie sont soumises par tous les
moyens à cette nouvelle fonction : fournir
de la main-d’œuvre bon marché au secteur
exportateur. La société − devenue en ce sens
dépendante − perd de ce fait son caractère tissement en capital, etc.) il sera ­hétérogène,
« traditionnel » : ce n’est évidemment pas la avancé dans le secteur exportateur, arriéré
fonction des sociétés traditionnelles (c’est- dans le reste de l’économie.
à-dire précapitalistes) que de fournir de la Cette arriération − maintenue par le sys-
main-d’œuvre à bon marché au capitalisme ! tème − est la condition qui permet au sec-
C’est là que se trouve les racines de la théorie teur exportateur de bénéficier d’une main
de l’échange inégal. d’œuvre bon marché. Dans ces conditions,
le marché intérieur engendré au sein de la
L’élargissement du marché au centre périphérie par le développement du sec-
La question du développement doit être teur exportateur demeure limité. La contra-
repensée dans ce cadre, sans référence au diction entre la capacité de consommer et
« dualisme », c’est-à-dire à la prétendue celle de produire est surmontée à l’échelle
juxtaposition d’une société du système mondial dans son
« traditionnelle » autonome et ensemble (centre et périphérie)
d’une société « moderne » en L’expansion mondialisée du par l’élargissement du marché
extension. Dans le modèle ca- au centre, la périphérie − méri-
pitaliste polarisé, la rémunéra- capitalisme a toujours été tant pleinement son nom − ne
tion du travail dans le secteur polarisante, à chacune des remplissant qu’une fonction
­exportateur sera aussi basse étapes de son déploiement marginale, subalterne. Cette
que les conditions écono- dynamique conduit à une po-
miques, sociales et politiques larisation grandissante de la
le permettent. Quant au niveau de dévelop- richesse au bénéfice du centre.
pement des forces productives (niveau de Certes, à partir d’un certain niveau
qualification du travail, niveau de l’inves- d’extension du secteur exportateur, un

54 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

Gilles Sabrie – The New York Times/Redux/RéaA


on utilisait l’expression cynique, mais juste,
de mise en valeur des ressources des colonies
au bénéfice des métropoles. Le changement
de langage, imposé par la reconquête de
leur indépendance par les peuples d’Asie et
d’Afrique, n’a pas remis en question les po-
litiques mises en œuvre par l’impérialisme,
le néocolonialisme exigé par l’extension du
capitalisme prenant la succession du colo-
nialisme politique.
Néanmoins la théorie dominante a pensé
utile d’ajouter que la poursuite de l’insertion
inconditionnelle des pays de la périphérie
dans le système mondial leur permettrait de
rattraper leur retard. Walt Whitman Rostow a
produit à cet effet en 1960 une théorie préten-
due universelle des étapes de la croissance :
copiez donc l’Europe et les Etats Unis, mais en
A gauche, le allant plus vite ! En 1957 − avant la parution
groupe Apple de l’ouvrage de Rostow −, j’avais démontré
s’est doté d’un
nouveau siège
dans ma thèse de doctorat [2] que cette théorie
social n’avait aucune valeur scientifique, le dévelop-
à Cupertino, pement et le sous-développement constituant
en Californie.
marché intérieur se développe au sein de la A droite, les deux faces de la même médaille.
périphérie. Mais par rapport au marché en- à Chongqing, Rostow ignorait superbement que le dé-
en Chine,
gendré dans les pays du centre, celui-ci est des salariés veloppement capitaliste dans ses centres
biaisé en défaveur (relative) de la demande du sous-traitant avait bénéficié d’un avantage décisif, du fait
Foxconn
de biens de consommation « de masse », et travaillent que l’excédent de population rurale, que
en faveur (relative) de celle de biens « de sur une chaîne l’industrialisation ne pouvait absorber, avait
d’assemblage
luxe ». Car les méthodes mises en œuvre d’iPads
pu émigrer en masse vers les Etats-Unis. Re-
pour s’assurer une rémunération faible du et d’iPhones. produire ce même modèle dans les périphé-
travail sont fondées sur le renforcement de ries contemporaines pour régler la question
couches sociales locales dominantes au sein agraire par les moyens qui avaient permis le
de la périphérie, qui remplissent la fonction développement des centres – exigerait quatre
de courroie de transmission : latifundiaires, Amériques ouvertes à l’émigration d’Asie et
paysans riches, bourgeoisie commerciale d’Afrique ! A défaut, les peuples concernés
comprador, bureaucratie étatique, etc. C’est sont contraints de s’engager dans une voie
pourquoi, le marché interne sera donc fondé nouvelle, celle de l’in-
principalement sur la demande « de luxe » de vention d’une longue
EN SAVOIR PLUS
ces couches sociales. Les ouvrages de Samir Amin
transition vers le socia-
• L’implosion du capitalisme contemporain, Delga,
Paris, 2012.
lisme.  Samir Amin*
L’insertion inconditionnelle • LCalasse
loi de la valeur mondialisée, Delga, Paris, 2013. * Président du Forum du tiers-
de la périphérie • contemporaine,
et nation dans l’histoire et la crise
Minuit, 1979.
monde (Dakar), Samir Amin pense
les questions de développement
Les économistes ne se sont intéressés aux • Ssortir
ur la crise, sortir de la crise du capitalisme ou
du capitalisme en crise ?, Le Temps des
économique dans une perspective
questions qu’ils ont qualifiées « de dévelop- Cerises, 2009.
marxiste depuis plus de 40 ans.
pement » que fort tardivement, au lendemain • «imperialism ? »,
 Transnational capitalism or collective
Pambazuka, 23 mars 2011, bit.
[2] L’accumulation à l’échelle mon-
diale, Editions Anthropos, Paris,
de la Seconde Guerre mondiale. Jusqu’alors ly/2FauXe4. 1970.


55
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

Les biens communs ­ outerait encore : l’idéolo-


d
gie et le rêve communistes

ou la propriété réinventée
qui, en prétendant s’en
prendre aux droits de pro-
priété, n’ont abouti qu’à des
pénuries massives et à l’ou-
Karl Marx ne s’oppose pas à la propriété privée verture de goulags. Si bien
en soi. Il interroge la légitimité de ce droit et défend qu’après l’effondrement du
mur de Berlin, il n’en reste
celle des droits des pauvres, notamment celui plus rien.
de partager des biens communs. Par vagues successives
des formes multiples de
communs, construits sur

M
de la « propriété partagée »,
ême si elle se déploie souvent nous viennent de partout [2]. Ce sont les lo-
de manière silencieuse, une giciels libres − à commencer par Linux −,
véritable révolution est en tous basés sur des licences d’un nouveau
cours depuis quelque trois type affirmant le droit à la libre diffusion et
décennies. Sous le nom de « communs », des au partage des codes sources. C’est Wiki-
initiatives innombrables et d’une extraordi- pédia, encyclopédie en ligne, dont le succès
naire variété, sont en train de briser l’idée que est tel qu’il a fini par ruiner les monuments
la propriété ne peut qu’être « privative » et qu’étaient l’Encyclopaedia Britannica ou
« exclusive ». La propriété, dit l’article 544 du l’Universalis. Ce sont les innombrables sites
code civil – un monument qui lui est presque en open source qui offrent des services en
entièrement dédié –, doit être en- ligne (bases de données photo-
tendue comme « le droit de jouir et graphiques partagées, articles
disposer des choses de la manière La propriété n’est pas à scientifiques) ou qui proposent
la plus absolue ». proscrire, mais seulement du voiturage ou de l’hébergement
Cette même acception « ab- en dehors et en négation des ré-
solue » de la propriété est aussi la forme privative putées « lois du marché ».
revendiquée par les économistes et exclusive sous laquelle Pour les biens meubles et tan-
« modernes » [1], qui expliquent elle s’est imposée gibles – outre les milliers d’en-
que « le marché [c’est-à-dire, treprises basées sur des formes
pour eux, l’économie] n’est effi- de propriété « coopératives »
cace que si les droits de propriété sont “pleins non exclusives –, voici venue dans la cité,
et entiers” ». C’est qu’en fait, soutiennent ces la grande famille des jardins partagés, des
auteurs, à travers biens et services, ce que recycleries, des friches industrielles réha-
les agents échangent, ce sont finalement des bilitées et gérées en commun… ou encore
droits de propriété. Ceux-ci doivent donc être
pleinement garantis. [1] Tout particulièrement ceux de l’école dite « des droits  de
propriété » dont les thèses sont aujourd’hui dominantes dans le
monde mainstream. Pour une présentation synthétique des travaux
Communs et communisme de cette école, voir Economic Analysis of Property Rights, par Yoram
Barzel, Cambridge University Press, 1989.
Ainsi, des économistes ressassent-ils cette [2] Sur les conditions qui ont présidé à cette éclosion, voir notre
rengaine : sans droits de propriété privatifs ouvrage Le retour des communs, par Benjamin Coriat (dir.), Les liens
qui libèrent, 2015. Pour des analyses sur les multiples formes de
et exclusifs, ni l’ordre nécessaire à toute so- communs, leurs origines et racines, voir Dictionnaire des biens com-
ciété ni l’efficacité requise pour la nourrir muns, par Marie Cornu, Fabienne Orsi et Judith Rochfeld, PUF, 2017.
[3] Sur cette notion centrale, voir les articles proposés par
ne sont possibles. La preuve, pour qui en S. Dussolier dans Coriat (2015), ainsi que dans Cornu et al. (2017).

56 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

l’ouverture au public de fab labs où lasers que peut être une société émancipée, il faut
et imprimantes 3D sont mis à disposition affirmer bien haut qu’une autre lecture de
du public pour réparer des objets ou conce- Marx est possible.
voir des œuvres originales et des prototypes. Cette lecture, cohérente avec l’expérience
Avec la fin de la propriété privée et exclu- et la théorie des communs, postule que la
sive, l’heure du communisme a-t-elle de propriété comme telle n’est pas à proscrire,
nouveau sonnée ? mais seulement la forme privative et exclu­
Pour certains, il n’y a qu’un pas et celui-ci sive sous laquelle, notamment après le code
est vite franchi. Le commun, c’est le commu- napoléon, elle s’est imposée, d’abord en
nisme en actes, soutiennent-ils. D’autres, en Europe, avant de gagner le monde. Suivant
revanche, fidèles à l’idée (qu’ils se font) de cette thèse, la mise en place de différentes
l’émancipation, ne cèdent pas aux « sirènes formes de propriété « partagée », que l’on
du commun ». L’Etat et la propriété publique désignera comme relevant d’une « proprié-
continuent d’être mis en avant comme seuls té inclusive » [3], n’est pas seulement com-
garants véritables de l’émancipation. Ceux-là patible avec le projet d’émancipation et de
restent persuadés d’avoir de leur côté Marx justice sociale porté par Marx, elle en est un
et sa théorie. Le socialisme, le communisme élément essentiel.
ne sont-ils pas d’abord et avant tout la fin de
la propriété privée et de son règne ? Du ramassage au vol de bois
Nous soutiendrons ici que cette vision de la Pour étayer cet argument, deux textes de
pensée de Marx est partielle, partiale et pour Dans les fab labs, Marx peuvent être mobilisés, car ils consti-
tout dire caricaturale. Aussi, afin d’échapper des outils et des tuent deux piliers sur lesquels prendre ap-
ressources sont mis
à cette vision réductrice et biaisée, et ainsi en commun pour pui pour la reconsidération que nous ap-
libérer un espace de reconsidération de ce permettre au public pelons de nos vœux. Premier pilier : le « vol
de réparer ou de créer
des objets.
Dino Fracchia – Réa


57
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

de bois ». Nous sommes en 1842. La Diète amendes multipliant cette valeur par six ou
rhénane discute d’un projet de loi visant à dix, et même le « rétablissement de la cor-
requalifier en « vol » des actes qui relevaient vée » (à hauteur de la valeur prélevée et de
jusque-là de l’exercice de droits coutumiers. l’amende associée) en cas d’insolvabilité du
Ce droit coutumier, établi comme tel, consis- réputé contrevenant.
tait en un droit de ramassage dans les forêts La lecture que fait Marx de cette loi et
de ressources diverses (ramilles, fruits, bois de des débats auxquelles elle donne lieu est
chauffe tombé à terre…). pour nous riche d’enseignements. Si Marx
La requalification en vol pur et simple a s’insurge contre le fait que la loi requalifie
pour but d’abolir ce droit et d’associer aux le ramassage de brindilles et la collecte de
pratiques coutumières des sanctions extrê- bois mort en « vol », c’est qu’il considère que
mement lourdes. C’est ainsi que la loi nou- le vote de cette loi, « en installant un droit
velle prévoit non seulement le recouvre- de propriété subjectif et absolu » là où préva-
ment de la valeur prélevée, mais aussi des lait une situation garantissant aux pauvres
PROPRIÉTÉ COMMUNE

Les lettres de Karl Marx à Véra Zassoulitch


Karl Marx s’intéresse au fonctionnement des communes prédominante de la vie populaire et répandue sur l’immense
rurales en Russie. Dans ses brouillons, qu’il rédige en français, empire. Si elle possède dans la propriété commune du sol
une lettre qu’il envoie en mars 1881 fustige ce qui fait obstacle la base (naturelle) de l’appropriation collective, son milieu
à l’épanouissement spontané de ces communes : la propriété historique, la contemporanéité de la production capitaliste
privée qui accapare les meilleures terres et une administration lui prête toutes faites les conditions matérielles du travail
centralisée qui maintient leur isolement. Il milite pour en commun sur une vaste échelle.
l’instauration d’assemblées locales de paysans. “ Elle est donc à même de s’incorporer les actifs positifs

“  Il y a un caractère de la commune agricole en Russie, qui


la frappe de faiblesse, hostile dans tous les sens. C’est son
isolation, le manque de liaison entre la vie d’une commune
élaborés par le système capitaliste sans passer par ses
fourches Caudines. Elle peut graduellement supplanter
l’agriculture parcellaire par la grande agriculture à l’aide
avec celle des autres, ce microcosme localisé qu’on ne trouve de machines qu’invite la configuration phasique de la terre
pas partout comme caractère immanent de ce type, mais russe. Elle peut donc devenir le point de départ direct
qui partout où il se trouve a fait surgir au-dessus des du système économique auquel tend la société moderne et
communes, un despotisme plus ou moins central. faire peau neuve sans commencer par se suicider ; il faudrait
“ La Fédération des Républiques russes du Nord prouve au contraire commencer par la mettre en état normal…
que cette isolation, qui semble avoir été primitivement “ Mais vis-à-vis d’elle se dresse la propriété foncière
imposée par la vaste étendue du territoire, fut en grande tenant entre ses mains presque la moitié et la meilleure
partie consolidée par les destinées politiques que la Russie partie du sol, sans mentionner les domaines d’Etat. C’est
avait à subir depuis l’invasion mongole. Aujourd’hui, par ce côté-là que la conservation de la commune rurale
c’est un obstacle d’élimination la plus facile. Il faudrait par voie de son évolution ultérieure se confond avec
simplement substituer à la volost, institution le mouvement général de la société russe, dont
gouvernementale, une assemblée de paysans choisis la régénération est à ce prix. » […]
par les communes elles-mêmes et servant d’organe “ Elle (la commune rurale) peut s’emparer des fruits dont
économique et administratif de leurs intérêts. […] la production capitaliste a enrichi l’humanité sans passer
“ La situation historique de la commune rurale russe est par le régime capitaliste, régime qui considéré
sans pareille. Seule en Europe, elle s’est maintenue non plus exclusivement au point de vue de sa durée possible,
comme débris épars à l’instar des miniatures rares et
curieuses en état de type archaïque qu’on rencontra encore
compte à peine dans la vie de la société… 

Extrait de Sur les sociétés précapitalistes,
naguère en Occident, mais comme forme quasi par M. Godelier, Editions sociales, 1978 (pp. 324-326)

58 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE
Laurent Cerino – Réa

Les jardins
toutes sortes de droits à prélever des res- partagés sont En 1881, donc tard dans sa vie, Marx
sources pour eux vitales, constitue « un vé- une forme de
commun de plus
est sollicité par une socialiste russe, Véra
ritable coup de force » exercé par les privilé- en plus courante, ­Zassoulitch, qui l’interroge sur la manière
giés (nobles et bourgeois propriétaires des aussi bien en ville dont il voit l’avenir de la « commune ru-
que dans la ruralité.
forêts) contre ce qu’il désigne comme « le rale », et celle de savoir quel rôle cette forme
droit coutumier des pauvres » [4]. peut tenir en Russie dans la transition vers le
Marx n’oppose pas à la nouvelle loi le main- socialisme. Ce deuxième pilier, cette forme
tien du statu quo, il ne se fait pas l’avocat de la particulière de propriété partagée, Marx
défense de la situation antérieure, caractérisée l’étudie depuis longtemps [6].
par un droit coutumier qui mêlerait et asso- La longue et soigneuse réponse que Marx
cierait le droit des pauvres et celui des nobles. apporte à ces questions est édifiante. Contrai-
Entre ces deux prétentions, Marx fait une nette rement à l’interprétation généralement donnée
distinction : il soutient que le droit coutumier de ses écrits selon laquelle des stades succes-
des pauvres est le seul à être légitime car es- sifs sont nécessaires avant le passage au so-
sentiel à la subsistance de ses ayants droit. cialisme, Marx défend le point de vue que la
commune rurale, peut fort bien s’avérer être
La « commune rurale » russe un instrument efficace de transition vers le so-
Dès lors, son maintien est seul compatible cialisme. Il écrit sur ce point « en Russie, grâce
avec la dimension « rationnelle » de la loi à une combinaison de circonstances uniques,
et du droit [5]. Ce qui est remarquable, c’est
[4] Les textes sur le vol de bois, comme le contexte dans lequel
que, dans ce texte, Marx ne se livre pas à ils ont été écrits, ont donné lieu à un ouvrage remarquable : Marx,
une attaque de la propriété en soi : c’est sa du vol de bois à la critique du droit, par P. Lascoumes et H. Zander,
PUF, 1984.
forme « absolue » et « irrationnelle » que la [5] Dans ce texte « de jeunesse », Marx, encore proche intellec-
loi cherche à imposer qu’il pourfend. Il dé- tuellement de Hegel, partage avec lui l’idée qu’un droit « rationnel »
est un droit parvenu à sa maturité, juste et accepté comme tel.
nonce l’installation d’une forme de propriété [6] Sur ce point, voir les textes rassemblés par M. Godelier et la
qui abolit sa dimension inclusive et cesse de longue préface qu’il leur consacre dans l’ouvrage publié par le
Centre d’études et de recherches marxistes sous le titre Sur les
reconnaître les droits des pauvres. sociétés précapitalistes, Editions Sociales, 1978.


59
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

la commune rurale […] peut graduellement se publique, et non comme dans ce texte à une
dégager de ses caractéristiques primitives et se assemblée de « paysans choisis parmi les com-
développer directement comme élément de la pro- munes elles-mêmes ». Pour les commoners*
duction collective sur une échelle nationale » [7]. d’aujourd’hui, qui pensent que l’accès aux
Il apporte ainsi sa caution à biens essentiels doit être conçu
l’idée que les communes rurales comme universel ou, à tout le
peuvent être un support et un Marx dénonce l’installation moins, comme devant favori-
vecteur directs de la transition. ser d’abord les plus pauvres, les
Quant aux problèmes de
d’une forme de propriété réflexions de Marx sur le « droit
coordination, qui surgissent de qui cesse de reconnaître commun des pauvres » sont d’une
l’existence de ces centres de pro- les droits des pauvres actualité brûlante.
duction séparés et qui résultent A Naples, en 2007-2008, après
du « manque de la liaison entre une campagne contre la privati-
la vie d’une commune avec celle des autres », sation des services publics et la mobilisation
c’est, soutient-il, « un obstacle d’élimination pour transformer l’eau en « bien commun »
la plus facile. Il faudrait simplement substituer – Acqua, bene commune ! était le maître mot
à la volost, institution gouvernementale, une de cette mobilisation –, il fut décidé que les
assemblée de paysans choisis par les communes premiers mètres cubes d’eau seraient gra-
elles-mêmes et servant d’organe et économique tuits. Accès universel, droit commun des
et administratif de leurs intérêts » [8]. pauvres : à travers plus d’un siècle d’histoire,
un même souffle, une même inspiration se
Le droit commun des pauvres déploie de par le monde. Et que diraient donc
On pourrait poursuivre, tant les réflexions tous ces commoners à Lille, Gand ou Barce-
« Pas de brevet
de Marx sur ce sujet sont iconoclastes pour sur le vivant », lone, attachés à fabriquer leurs assemblées
ceux qui ont cru pouvoir l’enfermer dans une proclame une des communs pour fédérer et coordonner
pancarte de cette
représentation où l’intérêt collectif est néces- manifestation leurs activités en lisant Marx qui préconise la
sairement ramené à l’Etat et à la puissance de la Confédération mise en place d’assemblées « de représentants
paysanne à Lyon.
venant des différents communes » !
Il faut évidemment en finir avec
le fétiche de la propriété. Sitôt que
sa forme privative et exclusive est
entamée et détruite, mille créa-
tions et initiatives redeviennent
possibles. Le commun, le bien
commun peuvent alors réoccuper
le sommet des préoccupations et
la mobilisation s’atteler à leur
concrétisation.  Benjamin Coriat*
* Professeur à l’université Paris 13-Villetaneuse,
membre du comité d’animation des Economistes
atterrés.
[7] Sur les sociétés précapitalistes, Editions sociales,
1978, p. 319.
[8] Ibid., p. 324.

[ * ]
Laurent Cerino – Réa

>> Commoners : ensemble des participants


à un commun, qui, en général, assurent
aussi sa gouvernance partagée.

60 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

La nature est
un idéal avec « forces productives » et
lequel l’homme « rapports de produc-
doit renouer
en se libérant tion ». Mais il ne discute
du capitalisme, pas de la nature de ces
selon Karl Marx.
forces productives.
Dans les Grundrisse
(ou Manuscrits de 1857-
1858), il montre même une forme
de fascination devant la « grande
action civilisatrice du capital », qui a
iStock-Getty Images Plus

su créer « l’appropriation universelle


de la nature ». C’est seulement avec
lui que « la nature devient un pur
objet pour l’homme, une pure affaire
d’utilité ; qu’elle cesse d’être reconnue

Un précurseur comme une puissance en soi ; et même


la connaissance théorique de ses lois

de l’écologie
autonomes n’apparaît elle-même que
comme une ruse visant à la soumettre
aux besoins humains ».
Tantôt « prométhéen », tantôt productiviste
Le capitalisme destructeur
dans sa vision de la relation homme-nature, Enfin, une troisième probléma-
Karl Marx n’en fait pas moins la critique du tique accompagne les travaux de
Marx sur la rente foncière. Pour
capitalisme, voué à épuiser toutes les ressources. l’économiste britannique David
­Ricardo, les rendements sont dé-

A
croissants parce que la mise en va-
u petit jeu des citations, on peut leur va des terres les plus fertiles aux moins
trouver chez Marx au moins fertiles, ce que Marx conteste. Il s’appuie no-
trois approches des relations tamment sur le traité de Justus von Liebig
entre l’espèce humaine et la (Chimie organique appliquée à la physiologie
nature. La première, développée dans les végétale et à l’agriculture), dont l’un des « im-
­Manuscrits de 1844, pourrait être qualifiée de mortels mérites » est d’avoir développé « le
« prométhéenne ». Marx y insiste sur l’idée côté négatif de l’agriculture moderne ». Il est
que le communisme est « la vraie solution du d’ailleurs intéressant de noter que Marx suit
conflit entre l’homme et la nature ». La société l’évolution de Liebig qui passe, entre les édi-
débarrassée de la propriété privée est alors tions successives de son livre, d’une apologie
« l’achèvement de l’unité de l’essence humaine acritique de la chimie agricole à la remise en
avec la nature, la véritable résurrection de la cause de ses dégâts. On voir donc apparaître
nature, le naturalisme accompli de l’homme et une thématique tout à fait différente, où le
l’humanisme accompli de la nature ». capitalisme « ruine les sources vives de toute ri-
Vient ensuite la version « productiviste » chesse : la terre et le travailleur » (voir encadré).
­d éveloppée dans diverses ébauches du Sur ce point comme sur d’autres, l’œuvre de
­Capital, et notamment dans la Contribution à la Marx n’est pas un bloc compact, mais un tra-
critique de l’économie politique, publiée en 1859. vail en constante évolution, qui s’inspire des
Marx y introduit la fameuse opposition entre travaux scientifiques de son époque et permet


61
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

des interprétations différentes. Pour certains, le mettent en avant la notion de « rupture méta-
Marx productiviste aurait inspiré une concep- bolique » entre la nature et l’espèce humaine
tion du socialisme où le développement im- que Marx aurait établie.
pétueux des forces productives conduirait à
une société d’abondance. Il pourrait donc être Un rendez-vous manqué
tenu pour le responsable intellectuel du bilan Mais il faut alors expliquer pourquoi la
écologique désastreux de l’Union soviétique tradition marxiste ne s’est pas vraiment
symbolisé par l’assèchement de la mer d’Aral. emparée de cette approche. On peut certes
Sans aller jusque-là, Marx aurait en tout cas en trouver des prolongements, par exemple
manqué le rendez-vous avec l’écologie en re- chez Karl Kautsky, le théoricien de la ques-
fusant les suggestions de Sergueï Podolinsky. tion agraire. Il n’est pas non plus inutile de
Ce socialiste ukrainien lui avait proposé de rappeler que l’URSS avait mis en place les
compléter sa théorie de la valeur-travail par éléments d’une politique environnementale.
une mesure fondée sur la dépense d’énergie. C’est même Lénine qui a créé le premier
De leurs échanges, on connaît surtout les parc naturel au monde, exclusivement voué
commentaires de Friedrich Engels dans une à l’étude scientifique de la nature et qui a pris
lettre à Marx, où il écrit : « Ce que Podolinsky a des décrets pour protéger les pêcheries d’une
complètement oublié, c’est que l’homme, en tant
que travailleur, ne fait pas que fixer la chaleur
iStock-Getty Images Plus

solaire présente, il gaspille encore plus la chaleur


solaire passée. Nous réussissons à dilapider les Mine à ciel ouvert,
en Allemagne. Pour
réserves d’énergie, de charbon, de minerais, de Marx, le capitalisme
forêts, etc. Comme vous le savez mieux que moi. » « ruine les sources
vives de toute
C’est donc plutôt Engels qui avait raison, richesse : la terre
et sa dernière phrase relativise la critique de et le travailleur ».
Daniel Tanuro dans son livre L’impossible ca-
pitalisme vert (par ailleurs remarquable) se-
lon laquelle Marx et Engels n’auraient pris en
considération que les flux d’énergie et négligé
l’épuisement des stocks, notamment de houille.
On peut donc trouver chez Marx les pré-
mices d’une prise en considération de la
dimension écologique. En tout cas, son sys-
tème n’était pas her-
métique à ce type de
DESTRUCTION

préoccupations. Mais
il est difficile de parler
De l’art
d’un Marx écologiste de piller le sol
qui aurait pleinement
questionné la durabi- “
 Avec la prépondérance toujours croissante
de la population urbaine qu’elle entasse dans
de grands centres, la production capitaliste
du sol. […] La dispersion des travailleurs
agricoles sur de plus grandes surfaces brise
en même temps leur force de résistance, tandis
lité environnementale
amasse, d’un côté, la force motrice historique que la concentration accroît celle des
du capitalisme. C’est
de la société et perturbe, d’un autre côté, travailleurs des villes. Comme dans l’industrie
ce que cherchent à le métabolisme entre l’homme et la terre, c’est- urbaine, l’augmentation de la force productive
faire des marxistes à-dire le retour au sol des composantes et le plus grand degré de fluidité du travail sont
américains comme de celui-ci usées par l’homme sous forme de payés dans l’agriculture moderne au prix
John Bellamy Foster nourriture et de vêtements, donc l’éternelle du délabrement et des maladies qui minent
et Paul Burkett, qui condition naturelle d’une fertilité durable la force de travail elle-même.

62 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

exploitation prédatrice (voir Ecology in the De son côté, l’économie dominante a mis
USSR de Douglas Weiner). beaucoup de temps à abandonner l’idée du
Mais cela ne durera évidemment qu’un « don que la nature fait à l’homme », comme
temps et le tournant sera pris en 1928 avec disait Thomas Malthus. La théorie néoclas-
la politique agricole de répression contre les sique n’a que récemment tenté d’intégrer la
koulaks et la montée du lyssenkisme [1]. C’est thématique environnementale en ajoutant un
peut-être là que se situe le véritable ren- troisième « facteur de production », l’énergie, à
dez-vous manqué, qui a conduit à une cé- côté du travail et du capital, pour montrer qu’il
sure durable entre écologistes et marxistes suffisait d’augmenter le prix de l’énergie pour
productivistes. faire baisser sa contribution. Mais ce cadre
La montée des préoccupations environ- théorique repose sur une hypothèse ad hoc de
nementales s’est accompagnée d’un double parfaite substituabilité, incompatible avec une
mouvement de différenciation entre écologie politique environnementale opérationnelle.
profonde et écologie sociale, et de prise de Marx reprenait à son compte la maxime
distance des marxistes par rapport à la tra- de William Petty : la richesse « a pour père le
dition productiviste. La convergence qui est travail et pour mère la terre ». Le procès qu’on
en train de s’établir repose sur le constat que a pu lui faire de considérer le travail comme
le capitalisme est « par nature » incapable de la source unique de valeur ne révèle qu’une
prendre réellement en compte les contraintes confusion entre valeur et richesse. En mon-
environnementales. Son développement s’est trant que le capitalisme ne s’intéresse qu’à la
accompagné d’une énorme émission de pol- valeur d’échange, c’est-à-dire celle validée
luants, d’épuisement des ressources et de par la convention du marché, Marx fonde une
mise à mal de l’environnement. critique qui peut aisément être étendue aux
questions environnementales. L’objectif du
Le travail pour père, la terre pour mère système économique ne devrait pas être de
Marx ne pouvait pas connaître les travaux maximiser le profit d’une minorité, comme
du Giec (Groupe intergouvernemental d’ex- c’est le cas dans le capitalisme, mais de maxi-
perts sur l’évolution du climat), mais le lien miser le bien-être de tous dans le respect des
qu’il établissait entre la logique capitaliste contraintes environnementales.
et le risque d’épuisement des sols reste un Dans cette société-là, « les producteurs
guide utile aujourd’hui. Il conduit certains, associés gèrent rationnellement leur métabo-
comme Jason Moore, à opposer le concept de lisme avec la nature ». Les outils de l’analyse
« capitalocène » à celui d’« anthropocène » [2]. marxiste peuvent donc être mobilisés pour
fonder un éco-socialisme autour de ce prin-
cipe : les solutions marchandes (écotaxes,
permis d’émissions, etc.) ne peuvent pas plei-
Et tout progrès de l’agriculture capitaliste est non seulement nement répondre au défi climatique, lequel
un progrès dans l’art de piller le travailleur, mais aussi dans l’art nécessite la mise en place d’une planification
de piller le sol. Tout progrès dans l’accroissement de sa fertilité écologique.  Michel Husson*
pour un laps de temps donné est en même temps un progrès de la
ruine des sources durables de cette fertilité. Plus un pays, comme * Statisticien et économiste à l’Institut de recherches économiques
par exemple les Etats-Unis d’Amérique, part de la grande industrie et sociales (Ires).
comme arrière-plan de son développement et plus ce processus
de destruction est rapide. Si bien que la production capitaliste [1] Du nom de Trofim Lyssenko, agronome ukrainien. Désigne
une politique agricole fondée sur l’accroissement spectaculaire
ne développe la technique et la combinaison du processus social des rendements agricoles.
de production qu’en ruinant, dans le même temps, les sources [2] L’anthropocène désigne la période à partir de laquelle l’influence


négative de l’être humain sur la biosphère atteint un niveau élevé.
vives de toute richesse : la terre et le travailleur.  Le « capitalocène », plutôt que de désigner l’être humain en gé-
Extrait de Karl Marx, Le capital, Editions sociales, 2016 (p. 485) néral, insiste sur la responsabilité particulière du capitalisme.


63
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

Marx, trop économiste ? coûte lors de son utilisa­


tion. L’échange capita­
liste est donc un échange
Si l’œuvre de Marx a posé des bases incontournables d’équivalent, où tous les
biens s’échangent à leur
de l’économie politique qui sont toujours d’actualité, valeur, et où le profit naît
certains éléments appellent le débat, voire la critique. dans la production. A la
différence de la situation
qui prévalait à l’époque

M
pré­c apitaliste, où le pro­
arx a été à la fois un grand fit naissait dans l’échange, les marchands
militant socialiste, un gé­ achetant des biens en dessous de leur valeur.
nial penseur du mouve­
ment social et un brillant Rapports de force
économiste, soucieux de donner une base D’où une ambigüité : les conditions
« scientifique » à sa philosophie de l’his­ ­socio-historiques qui ont conduit à l’émer­
toire. Si les deux premiers Marx font de lui gence du prolétariat et à la soumission du
un acteur profondément ancré dans la réa­ salarié « libre » à l’employeur « libre », et la
lité ­socio-historique de son temps, l’éco­ lutte sociale visant à améliorer les condi­
nomiste Marx, en cherchant à expliquer la tions de travail sont admirablement dé­
dynamique de nos sociétés par des lois éco­ crites dans Le capital. L’opération d’achat
nomiques générales, a établi une théorie qui et d’usage de la force de travail en tant que
a pu être interprétée de manière mécaniste. telle est analysée comme un mécanisme
Dans Le capital, Marx veut donner une économique. Alors qu’elle est profondément
explication « économique » du fonction­ dépendante des rapports de force sociaux
nement du capitalisme et de sa dynamique. sur le marché du travail et au sein des entre­
Contrairement prises. La vision d’un prolétariat condamné
aux économistes à la paupérisation relative ou absolue sera
apologétiques, d’ailleurs invalidée par l’histoire.
La vision d’un prolétariat qui présentent ce Le théoricien de la lutte des classes qu’est
condamné à la paupérisation système comme Marx tend ainsi à réduire la place de celle-
relative ou absolue sera un ensemble où ci dans son raisonnement pour assurer la
règnent l’harmo­ cohérence de sa théorie économique, car la
invalidée par l’histoire  nie et la justice, il réintroduire aurait pour effet d’affaiblir sa
entend démon­ théorie de la valeur. Il ne fournit d’ailleurs
trer que le pro­ pas d’explication des inégalités salariales
fit, moteur du système, trouve son origine entre ouvriers et cadres, entre hommes et
dans l’exploitation des travailleurs. Mais femmes, etc. Des inégalités qui évoluent ou
afin de fonder « scientifiquement » son af­ se reproduisent historiquement et qu’on
firmation, il construit une théorie qui prend ne peut expliquer par le seul coût de re­
racine dans l’économie classique, laquelle production de la force de travail des uns et
veut que tout échange soit un échange de des autres, sinon sur un mode tautologique.
valeurs équivalentes. Une autre limite de l’économiste Marx
Pour Marx, le profit va donc naître de la réside dans sa vision de l’accumulation du
capacité qu’ont les patrons d’acheter une capital et de la baisse tendancielle du taux
marchandise spécifique – la force de tra­ de profit qu’elle doit provoquer, une vi­
vail – qui crée plus de valeur qu’elle n’en sion qui doit conduire à un effondrement à

64 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

ductivisme. C’est ainsi que le


productivisme mis en œuvre en
URSS, après la révolution de 1917,
pourra se revendiquer de Marx.
Comme si la suppression de la pro­
priété privée du capital, en abolis­
sant l’appropriation privée du profit,
suffisait à libérer la société des tares
du capitalisme.
En pratique, le système soviétique
développera une économie calquée sur
les modes d’organisation du grand capi­
talisme. Poursuivant des fins voisines, la
nomenklatura décidera seule des fina­
Collection Kharbine-Tapabor
lités de l’activité économique, de son
terme du système. Cette théorie suppose Dans le mode d’organisation et de l’allocation
que les générations de capital accumulées capitalisme du surplus.
du XXe siècle,
année après année soient homogènes. Or, l’accès aux
en fait, les nouvelles machines diffèrent du produits industriels La critique du productivisme
point de vue de leurs conditions de pro­ incarne la juste La critique du totalitarisme, portée par
récompense du
duction, comme de leurs performances. brave travailleur. Cornelius Castoriadis et Claude Lefort, dès
Le capital physique peut ainsi s’accumuler les années 1950, les conduira à critiquer
tout en voyant son prix diminuer. Bref, l’ac­ parallèlement l’économisme de Marx. Plus
cumulation du capital s’accompagne d’un récemment, André Gorz alliera logiquement
changement qualitatif qui modifie l’échelle critique du travail et critique écologique du
sur laquelle se mesure la quantité. Du coup, productivisme à la suite d’autres critiques
la baisse tendancielle des taux de profit ne globales du capitalisme, tels Henri Lefebvre
se vérifie pas et le capitalisme ne porte pas et Herbert Marcuse. Les meilleurs critiques
en lui-même les conditions de son propre de Marx sont donc paradoxalement ceux
dépassement. qu’il aura profondément inspiré. Et au sein
Pourquoi revenir sur les limites des du mouvement social, ce sont les organisa­
théories de l’exploitation et de la baisse tions syndicales les moins influencées par le
tendancielle du taux de profit ? Parce que marxisme qui, les premières, s’interrogeront
ces deux théories ont ouvert la voie à une sur les enjeux liés à la qualité du travail et
lecture mécaniste de l’œuvre de Marx, qui sur la nécessaire critique du productivisme.
limite la critique du système à la seule ré­ La théorie de la valeur et la vision linéaire
partition de la valeur produite, laissant de de l’accumulation que porte la théorie éco­
côté des questions tout aussi essentielles nomique de Marx prétendent expliquer
comme « que produit-on ? », « comment « scientifiquement » le capitalisme et dé­
produit-on ? » ou « quelles doivent être les montrer qu’il contiendrait en lui-même les
finalités de l’activité économique ? ». clefs de son dépassement. L’idée marxiste
Alors que Marx, dans certains écrits, d’une histoire nécessaire s’ancre ainsi dans
peut se montrer sensible aux enjeux éco­ une théorie économique qui tend à mini­
logiques, la logique développée dans Le miser paradoxalement la lutte des classes
capital se prête à une lecture qui passe à et le progrès technique. Les deux moteurs
côté de questions au cœur de la critique majeurs des transformations du capitalisme
contemporaine du c ­ apitalisme et du pro­ depuis lors.  Philippe Frémeaux


65
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

De l’effondrement Chacune de ces deux approches


détient sa part de vérité. Il faut être

du capitalisme
naïf, aveugle ou libéral pour présenter
le capitalisme comme l’instrument du
progrès et du bonheur pour tous, un
système où chacun reçoit exactement
Karl Marx annonçait la chute du capitalisme en ce qui correspond à ses efforts et ses
raison de la baisse inéluctable du taux de profit. talents. Le problème est ailleurs.
Marx était persuadé que le capi-
Il n’en fut rien et le système a perduré. talisme finirait par s’effondrer. Il a
Mais d’autres limites le guette. successivement avancé deux thèses
pour soutenir cela. La première re-
pose sur la lutte des classes : face à

K
des patrons de moins en moins nom-
arl Marx a été un auteur très pro- breux – les gros ayant mangé les petits – et de
lixe. Pourtant, il n’a publié de son plus en plus voraces, la masse croissante des
vivant que deux ouvrages sur les prolétaires finira bien par avoir raison des
questions économiques, et donc dominants. C’était sa conviction en quelque
sur le « mode de production capitaliste » : sorte « hégélienne », clairement et brillam-
­Critique de l’économie politique (1859) et le ment exposée dans le fameux texte du Ma-
livre I du Capital (1867). Les deux autres livres nifeste du Parti communiste de 1848 : « Quand
de ce même ouvrage ont été publiés de fa- la lutte des classes approche de l’heure décisive,
çon posthume par Friedrich Engels, son ami la désagrégation de la classe dominante […] va
de toujours, tandis que Karl Kautsky éditait, s’accentuant […]. Ce que la bourgeoisie produit
en 1904, Théories de la plus-value, tous deux avant tout, ce sont ses propres fossoyeurs. » De
puisant pour ce faire dans l’énorme quantité cet antagonisme entre deux forces, l’une en
de notes, d’esquisses, de manuscrits ou de essor, l’autre en déclin, une nouvelle société
brouillons que Marx avait accumulée. Dans naîtra sur les décombres de la précédente.
aucun de ces ouvrages ne figure cependant le
terme qui résume le mieux son analyse cri- Un système miné par ses contradictions
tique du capitalisme, qui en fournit la clé et A cette certitude de l’affrontement des
fait qu’elle demeure étonnamment actuelle : géants, succède chez Marx au fil du temps la
l’illimitation, ou, si l’on préfère, l’expression thèse économique de la fragilisation crois-
« trop n’est jamais assez ». sante du capitalisme. Non pas en termes de
Les marxologues s’en scandaliseront forces, mais en termes de profits. La plus-­
peut-être. Les uns mettront en avant la va- value ne naît pas des machines, mais de la
leur-travail, reprise de David Ricardo. Une force de travail. Or, pour gagner en produc-
théorie qu’il a utilisée comme une arme de tivité, il faut de plus en plus de machines, et
guerre, car génératrice de plus-value [1] (voir de moins en moins de travailleurs.
page 36). D’autres marxologues verront dans La source de la plus-value diminue alors
la lutte des classes – celle des travailleurs même qu’il en faudrait de plus en plus pour
contre celle des patrons, des prolétaires rentabiliser des machines au coût crois-
contre la classe dominante – le point nodal sant. Le taux de profit va donc décliner
de l’analyse marxiste, son apport essentiel, progressivement et le système, miné par ses
une sorte de combat entre géants (les uns contradictions économiques, s’effondrera
par le nombre, les autres par l’argent) dont à la faveur d’une crise. Marx a été très im-
dépend le sort de la société. pressionné par la crise de 1857, qui a frappé

66 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

plus p ­ articulièrement le Royaume-Uni et de production, donc l’ensemble des conditions


­l’Allemagne. Mais, malgré les crises, le ca- sociales. […] La bourgeoisie envahit toute la
pitalisme a tenu bon. Il n’a cessé d’étendre surface du globe. Partout, elle doit s’incruster,
son domaine, à la fois sur le globe (mon- partout il lui faut bâtir, partout elle établit des
dialisation) et sur nos modes de vie (mar- relations. […] La bourgeoisie a créé des forces
chandisation d’un nombre croissant de liens productives plus massives et plus colossales que
sociaux). Ce sont les pays du « socialisme ne l’avaient fait dans le passé toutes les généra-
réellement existant » qui se sont écroulés, tions dans leur ensemble. »
incapables de soutenir le train que leur im- A la fin du livre I du Capital (1867), il re-
posait le capitalisme. vient à la charge : « Accumuler pour accu-
muler, produire pour produire, tel est le mot
La soif inextinguible de croissance d’ordre de l’économie politique proclamant la
Il serait facile de conclure que Marx s’est mission historique de la période bourgeoise. »
trompé du tout au tout, que son analyse est Le « toujours plus », la soif inextinguible de
datée et que, certain du triomphe final du croissance, l’absence de limite, voilà ce qui
communisme, il n’a pas vu venir la capacité caractérise le capitalisme, nous dit Marx. Et
de changement et d’innovation d’un système cela vaut dans toutes les dimensions : quelle
qu’il pensait à bout de souffle. Beaucoup ont entreprise ne rêve d’augmenter son chiffre
enfourché cette thèse que les faits rendent d’affaires ? Quel milliardaire ne tente d’ajou-
plausible. Mais ce sont eux qui se trompent. L’archipel
Il suffit, là encore, de rappeler les phrases polynésien [1] Dans Marx, prénom : Karl (Editions Gallimard, 2012), Pierre
Dardot et Christian Laval expliquent longuement pourquoi ils
célèbres du Manifeste [2] : « La bourgeoisie ne des Tuvalu
est menacé par préfèrent utiliser le terme « plus-de-valeur ».
peut exister sans bouleverser constamment les la montée des eaux [2] Bien qu’il soit signé conjointement de Marx et d’Engels, il ne
fait pas l’ombre d’un doute que l’écriture est de Karl, pas de
instruments de production, donc les rapports due au réchauffement
Friedrich.
climatique.
Vlad Sokhin – Cosmos


67
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
UNE ÉCONOMIE POLITIQUE

ter un zéro supplémentaire au chiffre de son le capital, le meilleur ciment pour faire du tra-
patrimoine ? Quel pays ne se targue d’avoir vail sinon son allié, du moins son attaché.
une croissance plus forte que celle de ses Mais, en raison de la concurrence, l’avenir
partenaires ou concurrents ? Il faut entendre de l’entreprise et les sources de sa croissance
les cris de joie qui, dans les milieux boursiers, dépendent avant tout de sa capacité à inno-
accueillent les chiffres de hausse des cours. ver pour réduire ses coûts de production ou
Ou l’euphorie qui entoure le prix croissant vendre de nouveaux produits. Voilà ce qui fait
du bitcoin, la cryptomonnaie. le dynamisme du capitalisme. Comme le cy-
cliste, il ne reste en équilibre que s’il avance.
La promesse d’un avenir meilleur C’est sa force, mais aussi sa faiblesse.
Or, les bulles spéculatives sont condam-
nées à exploser : les arbres ne montent pas La pression de l’environnement
jusqu’au ciel ! Sauf que les économistes le Habitué à affronter – et à tenter de ré-
diront « après », pas avant, lorsqu’ils applau- duire – la pression sociale, notre système
dissent l’envolée des cours [3]. La notion de économique affronte désormais une tout
« bulle » vise à mettre l’effondrement sur le autre pression. Il s’agit de celle de l’environ-
compte de la crédulité ou des er- nement, qui rend de plus en plus
reurs de certains, pas sur la chute problématique la croissance écono-
d’un système économique qui Ce sont les pays du mique. Les investissements de pré-
pousse à une progression sans fin servation de l’environnement (pas-
de l’activité, des profits, des niveaux « socialisme réellement sage aux énergies renouvelables,
de vie et de tout ce qui peut se existant » qui se sont recyclage et réduction des prélève-
vendre ou s’acheter. Le capitalisme écroulés, incapables ments sur la nature, etc.) réduisent
a besoin de croissance comme le d’autant la productivité écono-
vivant a besoin d’eau. Voilà en quoi
de soutenir le train mique, puisqu’il faut plus d’argent
réside l’illimitation. que leur imposait pour produire la même chose. Ce
Certes, il y va de l’intérêt des dé- le capitalisme qui, dans les pays qui sont « à la
tenteurs du capital, donc de la classe frontière technologique », freine
sociale dominante. Mais on se trom- la croissance et donc les hausses
perait en croyant qu’elle seule est concernée. de salaires et-ou des profits. Notre système
Marx l’avait d’ailleurs bien vu. Quand il ana- commence à perdre de son efficacité.
lysait l’origine de la plus-value – la différence C’est exactement ce qu’annonçait Marx.
entre la valeur créée par la force de travail et le Mais cela se produit pour d’autres raisons
coût du salaire des travailleurs –, il se gardait que celle qu’il avançait : la baisse du taux de
bien de suivre Ricardo, l’économiste britan- profit. L’histoire serait-elle en train de nous
nique dont il s’inspirait. faire un pied-de-nez ? Après avoir éliminé
Ricardo avançait que le salaire ne pouvait tout autre système économique, celui qui
décoller que temporairement du minimum règne aujourd’hui sans partage est-il sur le
vital. Marx, en bon observateur de la réalité point de rendre les armes ? Non pas sous
sociale, avait compris que, au fur et à mesure la pression des prolétaires ou celle des crises,
que l’activité économique augmentait, ce mi- mais sous celle de la nature. Si tel devait être
nimum vital lui-même évoluait et intégrait des [3] Le quotidien Les le cas, Marx aurait gagné (le capitalisme n’est
Echos titrait, le 11 dé-
éléments nouveaux. Pas au point de suppri- cembre 2017, « Débuts
pas viable). Mais il aurait aussi perdu (faute
mer l’exploitation, mais suffisamment pour prometteurs du bitcoin de lendemains qui chantent). L’avenir est trop
en Bourse » pour saluer
réduire la pression prolétarienne et ses accès l’augmentation de 21 % incertain pour le parier, mais cette possibilité
de colère. Il en est de même aujourd’hui. La en une seule journée n’est pas à écarter pour autant.
des titres indexés sur le
promesse d’un avenir meilleur est aussi, pour bitcoin.  Denis Clerc

68 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Boris Séméniako

POSTÉRITÉ

UNE THÉORIE
POUR L’ACTION

Marx est-il communiste ?


S’il a cosigné le Manifeste du Parti communiste avec
Friedrich Engels, la pensée de Karl Marx ne saurait être
réduite aux divers communismes qui se sont réclamés de lui. que la révolution
russe, qui boule-
versa l’ordre du

A
monde en son
quelques mois près, deux an- nom, avait eu lieu. Marx ne représentait-il
niversaires s’entrecroisent : pas avant tout la révolution mondiale prô-
le centenaire de la révolution née dans le Manifeste du Parti c­ ommuniste ?
r usse en octobre 2017 (en Et, en effet, la diffusion ­massive des textes
­n ovembre, dans le calendrier grégorien) de Marx et leur lecture ne peuvent être his-
et le bicentenaire de la naissance de Marx toriquement dissociées de l’expérience du
en mai 2018. Comment faire l’impasse sur bolchevisme, qui en fit son principal auteur
le lien entre les deux événements ? Au de référence. Etre communiste, c’était être
XX e siècle, beaucoup ont lu Marx parce marxiste.


69
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

Longtemps, la valorisation comme


la critique de Marx furent indisso-
ciables du pouvoir soviétique, puis
d’autres régimes se réclamant de lui
(Chine, Cuba, etc.). Le « marxisme-­
léninisme », inventé après la mort de
Lénine et popularisé par les textes de
Staline, base idéologique de nombreux
pays « communistes » au XXe siècle,
s’est toujours référé à Marx. Pour des
millions de personnes, le Manifeste du
Parti communiste de 1848 annonçait Mirropix-Bridgeman Images

les partis communistes du XXe siècle.


Le communisme de Marx aurait trou-
vé sa réalisation dans les régimes se
réclamant de son œuvre. Et il est en-
core fréquent d’entendre ou de lire que Défilé du 1er Mai à Moscou,
Marx, même si ce n’était pas ses intui- 1967. Farouchement laïque, constitua à l’époque de la monarchie absolue,
l’URSS avait sa propre
tions initiales, serait à l’origine de tels hagiographie dont Engels et au déclin de la féodalité, qu’il aida à renverser. »
gouvernements « totalitaires ». Marx étaient les icônes. Mais Marx peut se montrer plus nuancé sur
le rôle de l’Etat et ses fonctions historiques. Le
Marx contre les bureaucraties communisme de Marx est anti-étatiste, mais si
Marx n’est pourtant pas réductible à cela : lucide sur les conditions d’exercice de la poli-
le marxisme-léninisme stalinien a largement tique qu’il en vient à considérer la conquête de
caricaturé le propos de Marx. Jusqu’à lui l’Etat comme une tâche fondamentale. Ainsi
faire dire le contraire de ce qu’il avait affirmé, sa perpétuelle attention, par exemple, aux al-
notamment en bloquant de façon significa- liances politiques avec d’autres courants, ou
tive toute recherche créative à partir de ses encore à la constitution de forces politiques
textes. Un exemple parmi d’autres le montre structurées et hiérarchisées.
avec éclat : son rapport à l’Etat. Marx a criti-
qué avec force les bureaucraties de son temps. Vers une société sans classes
L’appareil d’Etat prussien, ou le tsarisme russe Les marxistes héritent de cette tension pré-
et son autoritarisme qu’il considérait comme sente dans son œuvre. La célèbre « dictature
une des pires constructions politiques de son du prolétariat » (termes présents chez Marx
époque. Ou encore la croissance « parasi- mais jamais pour former un système cohé-
taire » de l’Etat napoléonien sous le Second rent), régime politique transitoire sur la voie
Empire en France. du communisme et de la société sans classe,
Citons sa remarquable analyse de la vie po- est reprise par Lénine qui en fait un élément
litique française en 1848-1851, Le 18 Brumaire clé de sa pensée politique. Dans les faits, cette
de Louis Bonaparte : « Ce pouvoir exécutif, avec « dictature » selon Lénine se traduit rapidement
son immense organisation bureaucratique et mi- fin 1917 par une série de mesures répressives,
litaire, avec son mécanisme étatique complexe et justifiées par les conditions inouïes de déla-
artificiel, son armée de fonctionnaires d’un de- brement d’un pays ruiné par la guerre et miné
mi-million d’hommes et son autre armée d’un par les contradictions intérieures. Mais Lénine,
demi-million de soldats, effroyable corps parasite, quelques mois avant la prise du pouvoir, avait
qui recouvre comme d’une membrane le corps de théorisé dans L’Etat et la révolution le dépérisse-
la société française et en bouche tous les pores, se ment de l’Etat, une idée déjà formulée par Marx

70 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

et Engels. Une fois la phase critique achevée, combien Marx, des anti-autoritaires (tel Rubel)
l’Etat devait progressivement disparaître… aux sociaux-démocrates, ne peut être réduit à
l’héritage du mouvement communiste interna-
Dissidences au nom de Marx tional tel qu’il vécut dans l’orbite de Moscou.
On sait ce qu’il en a été en URSS. Mais la A propos d’héritage, un point particulier mé-
consolidation du pouvoir stalinien a entraî- rite examen : l’anticolonialisme et son rapport
né de multiples dissidences au nom de Marx. à Marx. Beaucoup de dirigeants du tiers monde
Dans l’histoire du marxisme, traversée par de ont été des lecteurs de Marx et la libération de
multiples « retours à Marx » visant à contre- leur pays s’est notamment faite – pas toujours
dire les interprétations caricaturales et dog- et pas exclusivement – au nom du marxisme.
matiques de ses textes, la question de l’Etat La Chine des années 1960 s’est durant quelques
est centrale. La dénonciation de années présentée comme l’interprète la
la « bureaucratie stalinienne » par plus fidèle de Marx. La Révolution cultu-
les courants trotskistes insiste sur Le marxisme- relle, officiellement antibureaucratique,
les différences entre les débuts du léninisme stalinien a a pu ranimer la flamme révolutionnaire,
régime soviétique et sa dérive ulté- largement caricaturé avant que l’on connaisse toute l’horreur
rieure, mais aussi sur la fidélité aux criminelle de ce processus.
textes de Marx sur plusieurs points.
le propos de Marx,
Ainsi l’internationalisme, selon jusqu’à lui faire dire Les références à Marx
lequel tous les peuples sont frères le contraire de ce Marx, d’abord très eurocentré, s’est in-
par-delà les frontières, a été va- téressé à la situation des peuples colo-
lorisé par ces dissidents, refusant
qu’il avait affirmé  nisés, sans en faire une donnée majeure
le stalinisme voué à construire le de sa réflexion politique. Le Manifeste du
socialisme « dans un seul pays ». D’autres ont Parti communiste, dont le pari historique est
été encore plus loin, tel Maximilien Rubel [1] centré sur l’Europe, a une portée mondiale.
qui fit de Marx un théoricien de l’anarchisme, Dans les années 1970, ce Manifeste, grâce à sa
anti-étatiste, en privilégiant certains textes, au distribution massive par Moscou et Pékin, sera
détriment d’autres. un des textes les plus diffusés dans le monde,
à l’égal de la Bible, y compris dans des langues
Sortir de l’influence stalinienne africaines.
Au-delà de ceux qui se réclamèrent du De la chute de l’URSS et de ses satellites ont
communi­s me, Marx fut revendiqué par éclos « mille marxismes » aux contours flous.
d’autres courants dans de nombreux pays, Quoi de commun entre la référence à Marx
notamment en France. Longtemps, socialistes des partis issus du communisme en Europe de
et ­sociaux-démocrates refusèrent de l’aban- l’Ouest, le Marx prophète de la mondialisation
donner aux partisans de l’URSS. Quand il fait de Jacques Attali, la « sinisation du marxisme »
le choix de ne pas rallier l’Internationale com- clamée par le Parti communiste chinois, sans
muniste en 1920 et de maintenir la « vieille mai- oublier les marxistes anglo-saxons, aussi forts
son » socialiste, Léon Blum n’abandonne pas le en concepts qu’éloignés de la vie politique ?
marxisme. Il se revendique même de la « dicta- Peut-être le fait que son œuvre reste pour
ture du prolétariat ». Certes pour lui donner un beaucoup une source de réflexion, une force
contenu différent de celui de Lénine. Le Parti [1] Editeur des œuvres mobilisatrice, ou encore une référence incon-
de Marx pour La
socialiste français sera ainsi marqué par Marx. Pléiade et de sensibilité
tournable que tout citoyen doit connaître. Il
Avant la Première Guerre mondiale, le par- d’extrême gauche, semble désormais exclus d’affirmer la mort
proche des conceptions
ti social-démocrate allemand, le SPD, s’en « conseillistes », qui de Marx.  Jean-Numa Ducange*
réclame aussi. Et il faudra au moins un de- valorisent les conseils
ouvriers contre le parti * Historien, codirecteur de l’ouvrage Karl Marx, une passion
mi-siècle pour qu’il s’en détache. C’est dire politique. ­française, à ­paraître, La Découverte, mars 2018.


71
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

Une influence grande influence aujourd’hui.


L’œuvre d’Althusser – dite

intellectuelle durable
« structuraliste » – se voit pro-
longée en France, notamment
par Etienne Balibar, Jacques
Rancière et Alain Badiou. Ces
Au-delà de leurs répercussions historiques et politiques, approches accordent une place
l’œuvre de Karl Marx et son engagement continuent centrale au concept de « lutte
des classes » – même s’il ne s’agit
de marquer les sciences humaines et la philosophie. plus du prolétariat d’usine clas-
sique. Elles cherchent une tra-

A
duction politique de leurs idées,
ucun penseur moderne n’a eu souvent au nom d’une « démocratie radicale ».
un impact comparable à celui L’« opéraïsme » [1] italien, représenté par Toni
de Karl Marx, surtout du fait de Negri, et ses développements plus récents (no-
l’imbrication de son œuvre avec tamment la théorie du « capitalisme cognitif »,
la politique et l’histoire. Pendant des décennies, diffusée en France par la revue ­Multitudes)
sa pensée fut la doctrine officielle de pays où (voir page 45) se distinguent également par
vivait un tiers de l’humanité. De puissants par- cette valorisation de l’action politique en
tis politiques à travers le monde en diffusaient croyant trouver, dans les travailleurs précaires,
le verbe, et dans des pays comme la France un nouveau sujet révolutionnaire.
ou l’Italie, pendant les Trente Glorieuses, le
marxisme fut un passage obligé d’une bonne L’économiste Critique et sciences humaines
partie des intellectuels. Jean-Paul Sartre dé- Thomas Piketty, D’autre part, le marxisme dit « critique »,
auteur du Capital
clara même en 1960 que le marxisme restait au XXI  siècle, semble
e « hérétique » ou « occidental », remontant aux
« la philosophie de notre temps : il est indépas- rendre hommage à Karl années 1920, est présent, notamment dans les
Marx avec ce titre.
sable parce que les circonstances qui l’ont engen-
dré ne sont pas encore dépassées ». Les années
1970 ont vu un premier déclin de l’influence
du marxisme en Occident. La chute du mur de
Berlin a été perçue par les adversaires de Marx
comme sa réfutation définitive. Mais ce n’était
pas la première fois que le barbu de Trèves était
déclaré mort, pour ressusciter ensuite. Faisons
un petit tour d’horizon de l’influence actuelle
de Marx, notamment en France.

Léninisme et ouvriérisme
Des approches qui se veulent « intégrale-
ment marxistes » et qui se réclament souvent,
du moins en partie, de l’interprétation léniniste
de Marx, continuent à attirer chercheurs et mi-
litants. Ce sont surtout les analyses de l’Italien
Antonio Gramsci, du Hongrois Georg Lukács
et du Français Louis Althusser, des auteurs qui
ont opéré en leur temps à la marge de « l’or-
Imago – Studio X

thodoxie » marxiste. Ils exercent e ­ ncore une

72 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

milieux intellectuels et artistiques. Son histoire et D­ ominique Lévy. Nombre d’économistes


passe par l’école de Francfort – Theodor Ador- ont un intérêt explicite pour Marx. Tel le non
no, Max Horkheimer, Herbert Marcuse –, Guy marxiste Joseph Schumpeter, qui fait sienne la
Debord et les situationnistes, Henri Lefebvre, dynamique de crise endogène du capitalisme
le groupe français Socialisme ou barbarie (dont ou l’école de la régulation qui, comme Marx, ré-
Cornelius Castoriadis était le membre le plus introduit l’histoire dans l’analyse économique.
connu), André Gorz et, plus récemment, la « cri- L’ouvrage de Thomas Piketty, qui connut un
tique de la valeur » (Robert Kurz, Moishe Pos- succès mondial, Le capital au XXIe siècle, semble
tone). Ces approches combinent l’usage d’une rendre hommage à Marx dans son titre. Frédé-
partie de l’œuvre de Marx avec des références ric Lordon, considéré comme un des inspira-
aux sciences humaines. Elles se montrent ou- teurs du mouvement Nuit debout, et les autres
vertes aux aspects les moins « politiques » de membres du groupe Les économistes atterrés
Marx. Longtemps, le concept d’aliénation y (André Orléan, Jean-Marie Harribey, Michel
tenait le même rôle central que celui d’exploi- Husson…), opposés aux politiques néolibérales,
tation pour les approches plus orthodoxes. de même que l’association Attac et les milieux
Aujourd’hui, c’est souvent le « fétichisme de altermondialistes se réfèrent souvent à Marx,
la marchandise » (voir page 28) qui joue un rôle sans forcément se définir comme marxistes.
clé. La critique de la publicité et de la mani- Chez Lordon et chez Negri, on assiste à la ten-
pulation des désirs s’y réfère souvent. tative de donner un fondement ontolo-
Certains auteurs, comme Pierre Dar- gique à la pensée de Marx en la reliant à
dot et Christian Laval, tentent quant à Les approches celle de Spinoza. Ce qui permet de décrire
eux d’établir un pont entre l’œuvre de le capitalisme comme un vaste système de
Michel Foucault et celle de Karl Marx.
critiques de Marx capture du désir par les capitalistes.
Dans le domaine de l’anthropologie combinent l’usage Des références à Marx sont en outre
culturelle d’inspiration marxiste, on d’une partie de présentes dans trois grandes analyses cri-
retiendra l’apport de Maurice Godelier. tiques de l’ordre existant : le féminisme,
son œuvre avec l’écologisme et le post-colonialisme. On
La boîte à outils marxienne des références aux y note les courants spécifiques du fémi-
Dans les sciences humaines, nom- sciences humaines nisme marxiste (où les femmes, et surtout
breux sont ceux qui, tout en n’étant pas les ménagères, sont une classe exploitée).
marxistes, reconnaissent l’importance Pour ce qui est de « l’éco-socialisme » (où
de la pensée de Marx pour leurs recherches, tel le régime capitaliste est le responsable de la
le médiéviste Jacques Le Goff. Des sociologues, crise écologique), il est représenté en France
comme Pierre Bourdieu, et des philosophes, surtout par Michael Löwy. Enfin, pour le post-­
comme Michel Foucault, et leurs écoles lui colonialisme, il faut compter sur les Subaltern
doivent également une partie de leurs outils. Studies, influencées par Gramsci. Plus généra-
D’autres penseurs issus d’horizons éloignés du lement, ces pensées s’inspirent, pas toujours
marxisme ont consacré des ouvrages élogieux de manière explicite, de la vision de la réa-
à Marx, comme Jacques Derrida, Jacques Ellul lité humaine qui est le propre de Marx : un
ou Michel Henry (ces deux derniers étant d’ins- champ de bataille entre aspirations opposées.
piration chrétienne). On y parle souvent aussi « d’intersection » par
Les marxistes sont plutôt rares parmi les rapport à la race, la classe et le genre. Et on
économistes de métier. L’« aile gauche » de évoque alors régulièrement la nécessité d’un
ces derniers est constituée essentiellement « retour à Marx ».  Anselm Jappe*
par des post-keynésiens. Mais on peut trou-
* Philosophe, professeur à l’école des Beaux-Arts de Sassari (Italie).
ver parmi eux quelques marxistes déclarés,
[1] Courant marxiste italien apparu en 1961 pour lequel la classe
comme F ­ rançois Chesnais, Gérard Duménil ouvrière a un rôle politique central.


73
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

Lors des défilés du 1er mai


à Paris, comme ici en 2009,
il n’est pas rare de croiser des
nostalgiques du marxisme-
léninisme ou du maoïsme.

Christophe Couffinhal – CIT’images


Des partis aux syndicats,
une référence majeure
L’analyse économique du capitalisme et l’engagement politique
de Karl Marx ont inspiré plusieurs générations de militants ouvriers
et politiques. Y compris pour justifier plusieurs dérives en son nom.

L
’influence de Marx au XXe siècle est guer par leur fondement scientifique. Cette
moins liée aux dynamiques et aux conviction est profondément ancrée dans la
crises du capitalisme qu’à de grands deuxième génération de militants qui émerge
événements politiques internatio- après la mort de Marx. Pour eux, le marxisme
naux. Et à l’action des militants marxistes, est à l’histoire des sociétés humaines ce que
aux soutiens et aux oppositions qu’ils ren- le darwinisme est à l’évolution de la nature.
contrent dans des contextes nationaux par-
ticuliers. Dans la constellation des idées so- Un courant parmi d’autres
cialistes, coopérativistes ou anarchistes qui Cette génération est aussi marquée par le
jaillissent au XIXe et au début du XXe siècle, combat de Marx et Engels, au sein de l’Asso-
celles de Marx et d’Engels veulent se distin- ciation internationale des travailleurs (AIT),

74 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

Point de vue r­ econvertis en syndicalistes à la tête de la


CGT (fondée en 1895), s’opposent vivement
Par Philippe Martinez, à toute inféodation à un parti politique (par

CGT
secrétaire général de la CGT la Charte d’Amiens, 1906), en l’occurrence
au parti socialiste-SFIO (Section française
 Le capitalisme ne cache de l’Internationale ouvrière).
plus ses méthodes  Mais le marxisme rencontre d’autres obs-
tacles. Au Royaume-Uni, pays pionnier de
Certains aujourd’hui aimeraient nous laisser à croire et à penser la révolution industrielle, le prolétariat s’est
que la lutte des classes telle qu’elle a été théorisée par Marx est organisé et a posé des revendications sans
un concept totalement dépassé. attendre Marx : le mouvement chartiste
S’il est vrai que la classe ouvrière n’est plus la même qu’il y a (1837-1848) a ainsi mobilisé des millions
un siècle, et ce principalement par les avancées technologiques d’hommes pour exiger le suffrage universel et
survenues et les évolutions des qualifications, le maintien d’une des réformes sociales. Des penseurs (Thomas
très grande majorité d’individus travaillant au service d’une toute Carlyle, John Ruskin, Robert Owen) ont pro-
petite minorité est plus que jamais d’actualité. Le 1 % contre les mu un socialisme éthique populaire en terre
99 %, les exploitants contre les exploités, les capitalistes contre les
protestante. Les syndicats (trade unions) ont
prolétaires, peu importe au fond les qualificatifs, la question de la
pris le relais et fondé au début du XXe siècle
répartition des richesses reste posée car les chiffres sont parlants :
un Labour Party épaulé par les intellectuels
ce sont bien 56 milliards de dividendes aux actionnaires qui ont été
réformistes de la Société fabienne. En face, les
versés en 2016, et ce uniquement pour les entreprises du CAC 40.
petits partis marxistes ne font pas le poids.
Le capitalisme, lui, au contraire du siècle dernier, est « dévoilé »,
au sens qu’il ne cherche plus à cacher ses méthodes. Il est également
devenu mondialisé. La singularité allemande
La pensée marxiste ouvrait des horizons aux ouvriers. C’est ce Le cas allemand est bien différent. Les idées
qui nous fait cruellement défaut aujourd’hui. Ce sont les mêmes de Marx s’enracinent fortement en terre ger-
recettes proposées depuis des années par des gouvernements manique. En Allemagne, unifiée depuis 1871
qui, s’ils changent de noms ou de couleurs politiques, ont cessé et pays phare de la seconde révolution in-
depuis bien longtemps d’offrir de véritables perspectives d’éman- dustrielle, la simultanéité de l’essor d’un ca-
cipation aux peuples. pitalisme d’emblée monopolistique et de la
Ce dont nous manquons aujourd’hui, c’est d’une pensée moderne maturité des idées marxistes est frappante.
qui proposerait la fin de cette fabrique de l’exclusion, de ce modèle Mais la cause est d’abord humaine : Marx et
de précarité et de pauvreté appliqué au plus grand nombre. Dans Engels sont Allemands.
cette société inégalitaire, les classes populaires, qui sont le plus Après la mort de Marx, c’est au sein du parti
grand nombre, portent en elle l’alternative. Mais ceux qui triment socialiste allemand qu’Engels a le plus d’in-
aujourd’hui ont-ils conscience d’appartenir à une classe ?  fluence. Le SPD (Sozialdemokratische Partei
Deutschlands) a le vent en poupe : de 7,5 %
des voix aux élections au Reichstag en 1878,
contre Mikhaïl Bakounine et les anarchistes. il bondit à 18,7 % en 1890. Les syndicats socia-
Ceux-ci nient la nécessité de la conquête du listes, créés par le SPD, drainent les adhésions,
pouvoir politique et de la construction d’un même s’ils veulent rester sur le terrain de la
Etat prônées par Marx, fut-il inspiré par le défense des intérêts matériels des salariés. En
modèle de la Commune de Paris. Ce com- 1914, le SPD est une organisation considérable,
bat laisse des traces, comme en Espagne avec un tiers des députés au Reichstag.
où les anarchistes sont restés bien implan- Ce succès impressionne tous les autres
tés et limitent fortement l’implantation des partis de la IIe Internationale (fondée en 1889)
marxistes dans le mouvement ouvrier ; qui y voient un modèle. En 1895, peu avant
ou comme en France, où les anarchistes, sa mort, Engels peut espérer qu’en devenant


75
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

FONDATION
bientôt majoritaires, les socialistes puissent Pour l’abolition de toute domination
faire l’économie d’une révolution violente. de classe 
En 1864, Karl Marx est chargé de rédiger les statuts provisoires
Révisionnisme et gouvernements de l’Association internationale des travailleurs (future
bourgeois Première Internationale), lors de sa fondation à Londres.
Mais les succès même du SPD ont une Le texte est resté célèbre en particulier pour son préambule.
autre conséquence : l’émergence d’un cou-
rant « révisionniste », animé par Eduard
Bernstein. Il conteste l’idée de la concen-
“ Considérant que l’émancipation de la classe ouvrière doit
être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes ; que la lutte pour
l’émancipation de la classe ouvrière n’est pas une lutte pour
tration du capital entraînant la disparition des privilèges et des monopoles de classe, mais pour
des PME, et de la prolétarisation des masses l’établissement de droits et de devoirs égaux, et pour
l’abolition de toute domination de classe ;
menant à l’effondrement catastrophique
du capitalisme. Il préconise une politique “ Que l’assujettissement économique du travailleur au
réformiste permettant d’obtenir des avan- détenteur des moyens du travail, c’est-à-dire des sources
de la vie, est la cause première de la servitude dans toutes
cées démocratiques et sociales et, à terme,
ses formes, de la misère sociale, de l’avilissement intellectuel
de convaincre le prolétariat et les classes et de la dépendance politique ;“« Que, par conséquent,
moyennes d’opter pour une société socialiste. l’émancipation économique de la classe ouvrière est le grand
L’autre débat qui agite la IIe Internatio- but auquel tout mouvement politique doit être subordonné
nale est la participation de socialistes à des comme moyen ;
gouvernements « bourgeois » : en France, le “ Que tous les efforts tendant à ce but ont jusqu’ici échoué,
socialiste indépendant Alexandre Millerand faute de solidarité entre les travailleurs des différentes
participe à des gouvernements au nom de professions dans le même pays et d’une union fraternelle
la défense de la République et des avancées entre les classes ouvrières des divers pays ;
sociales possibles (loi des 10 heures). Cette “ Que l’émancipation du travail, n’étant un problème ni local
participation est condamnée par l’Interna- ni national, mais social, embrasse tous les pays dans lesquels
tionale. Pour autant, en France, ceux qui se existe la société moderne et nécessite, pour sa solution,
réclament de Marx, tel Jules Guesde ou Paul le concours théorique et pratique des pays les plus avancés ;
Lafargue, ne sont qu’une voix parmi d’autres “ Que le mouvement, qui vient de renaître parmi les
au sein de la Section française de l’Interna- ouvriers des pays industriels avancés de l’Europe, tout
tionale ouvrière (SFIO). Jaurès est une figure en réveillant de nouvelles espérances, donne un solennel
bien trop indépendante, défenseur d’une ré- avertissement de ne pas tomber dans les vieilles erreurs
publique sociale, pour ne jurer que par Marx. et de combiner le plus tôt possible les efforts encore isolés ;
Cependant, au-delà des clivages, du seul “ Pour ces raisons, les soussignés, membres du Comité
fait de son existence, la IIe Internationale tenant leurs pouvoirs en vertu de la résolution adoptée au
s’inscrit dans la continuité de la Ire Inter- meeting public tenu le 28 septembre 1864 à Saint-Martin’s
Hall, à Londres, ont pris les mesures nécessaires pour fonder
nationale fondée par Marx : les prolétaires
l’Association internationale des travailleurs.
de tous les pays doivent s’unir, ils ont les
mêmes intérêts. Mais les partis socialistes “ Ils déclarent que cette Association internationale et
toutes les sociétés et individus y adhérant reconnaîtront
adhérents se révèlent en fait beaucoup plus
comme base de leur comportement les uns envers les autres
nationalistes qu’ils ne l’avouent, à commen-
et envers tous les hommes, sans distinction de couleur,
cer par le SPD. Et le socialisme démocra- de croyance et de nationalité, la vérité, la justice et la morale.
tique de la IIe internationale sombre en 1914
“ Ils considèrent que c’est le devoir de l’homme
dans les nationalismes et le soutien à une
de revendiquer les droits de l’homme et du citoyen,
guerre fratricide. non seulement pour lui-même, mais pour tout homme
Pourtant, ce courant marxiste, qui a qui fait son devoir. Pas de devoirs sans droits, pas de droits
connu d’importantes variantes nationales
(Finlande, Italie, Autriche, Suède), ainsi que
sans devoirs. 

76 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

des ramifications jusqu’au Japon et aux visagent d’abord une révolution bourgeoise
Etats-Unis, survit à la guerre et à la Révo- démocratique, permettant le développement
lution russe. Il perdure dans l’entre-deux- accéléré du capitalisme en Russie, puis dé-
guerres et après la Seconde Guerre mon- bouchant, plus ou moins rapidement, sur
diale sous la forme d’une social-démocratie une révolution socialiste. Mais entre février
qui cherche à concilier marxisme et key- et octobre 1917, à la faveur de la lutte contre
nésianisme sur le plan socio-économique. la guerre dont ils sont le principal porte-dra-
Puis finit par abandonner toute référence peau, les bolcheviks, rejoints par Trotsky,
au marxisme politique. saisissent l’opportunité de la prise de pou-
voir par les « comités » (Soviets) qu’ils di-
Les débats se concentrent rigent. Et ils fondent un Etat où la « dictature
sur la nature de l’URSS du prolétariat » est dès l’abord la dictature
Parallèlement, un autre courant marxiste du parti rebaptisé Parti communiste.
– révolutionnaire – se développe, principa- Dès lors, les débats autour des idées de
lement en Russie. Introduit dans ce pays par Marx se concentrent sur la nature de l’URSS.
Gueorgui Plekhanov, le marxisme se sépare C’est à travers les partis affiliés à la IIIe Inter-
à partir de 1903 en deux courants principaux nationale communiste – dirigée de Moscou
qui divergent sur la question de l’organisa- par la bureaucratie dominée par Staline dès
tion. Contrairement aux mencheviks qui le milieu des années 1920 – qu’une version
Des habitants de
aspirent à construire un parti de masse, les La Havane devant caricaturale et sclérosée du marxisme se ré-
bolcheviks de Lénine créent un petit parti de une affiche de Fidel pand. A la défense des prolétaires de tous les
Castro, en août 2017.
révolutionnaires professionnels. Le « modèle » cubain pays se substitue la défense de l’URSS stali-
Face au tsarisme et au retard de dévelop- attire depuis les nienne. Et les voix marxistes contestataires
années 1960 des
pement de la Russie, les deux courants en- déçus du marxisme-
ont une portée limitée.
léninisme stalinien. A la recherche d’autres
modèles, l’après-­Seconde
Guerre mondiale voit des
déçus de l’URSS ou de la
classe ouvrière occiden-
tale « embourgeoisée » se
tourner vers la Chine de
Mao Zedong. Ou dans une
moindre mesure, vers le
Cuba de Fidel Castro. Tous
deux partagent pourtant,
avec le modèle soviétique,
l’absence de démocratie,
la répression féroce des
opposants et un contrôle
totalitaire de la société par
une bureaucratie dirigée
par le parti unique.
Joaquin Hernandez – Xinhua/Réa

Une perte d’influence


Après Mai 68, en
France, certains au PSU, à
la CFDT et dans quelques


77
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

Point de vue

Ulysse Bellier
Par Benoît Hamon, capitalisme, sous l’effet des luttes et des conquêtes sociales a
initiateur du mouvement Génération-s
su « s’humaniser », protéger les salariés, socialiser une partie
du revenu national via la sécurité sociale, en somme, inventer
 L’émergence de nouveaux équilibres sociaux.
Néanmoins ces dernières années ont vu l’émergence d’un « bloc
d’un “bloc bourgeois”  bourgeois ». Un bloc qui relance le débat sur la pertinence de
l’analyse marxiste, au point qu’il est aujourd’hui possible de lire
Le socialisme inféodé à une doctrine autoritaire, totalitaire, sous la plume de Patrick Artus, de Natixis, que « la dynamique du
dictatoriale n’a donné au monde que misère et crimes. Les capitalisme est aujourd’hui bien celle qu’avait prévue Karl Marx ».
figures de proue de ce socialisme, auxquelles Marx est asso- Mais l’analyse marxiste possède aussi des angles morts. On
ciée, notamment Staline et Mao Zedong ont toujours été, et peut regretter un manque de prise en compte du fonctionnement
resteront, des ennemis du socialisme tel que nous le concevons. des institutions, par exemple. Des lacunes que des économistes
Le marxisme a produit ou servi de marchepied à des dessins institutionnalistes, comme John Kenneth Galbraith ou encore
tragiques de l’histoire, même s’il a pu inspirer, notamment dans Thorstein Veblen, viendront remarquablement combler.
l’immédiat après-guerre, la fougue de nombreux militants Autre angle mort, peut-être, car le débat existe entre spé-
sincères en France et à l’étranger. cialistes de Karl Marx : l’écologie. Certes Marx ne fut pas un
Comme le répétait Michel Rocard, Marx demeure sans doute précurseur dans ce domaine. Pour sa défense, cet enjeu n’était
l’un des meilleurs critiques du capitalisme : de ses crises à ré- pas simple à imaginer à son époque. Cependant n’oublions pas
pétition, des méfaits de la finance vorace, de l’injustice qui non plus, qu’il fut l’inspirateur de l’un des plus grands penseurs
peut découler du commerce mondial, de la marchandisation du lien entre social et écologie : Murray Bookchin.
excessive de la vie sociale ou des souffrances que le travail, Bookchin, c’est l’écologisme radical, celui qui démontre
envisagé uniquement comme une source de profit, peut faire qu’aucun des problèmes écologiques ne sera résolu sans un
endurer aux citoyens. Toutes ces problématiques restent mal- profond changement social. Et c’est à cela que nous croyons.
heureusement d’actualité. La social-écologie est un combat, mais surtout un espoir, qui
Certes la société a changé. L’ancienne division entre bourgeois désormais englobe et conditionne toutes les autres luttes :
et prolétaires n’est plus opérante comme avant, puisque le celles pour l’égalité et la justice sociale. 

milieux intellectuels lisent à nouveau les Cambadélis, venu d’une branche de l’extrême
écrits de Marx et Engels pour rechercher gauche trotskiste), a depuis longtemps aban-
des voies alternatives (lutte contre l’aliéna- donné toute velléité de lutte des classes ou de
tion, pour l’autogestion…) à celles proposées rupture avec le capitalisme.
par le PCF et le PS. Et qu’en est-il dans ce Pour autant, Marx reste une référence.
pays du marxisme des grandes organisations ­Michel Rocard brocardait la « parenthèse er-
de gauche ? Ce n’est guère au PCF ou à la ronée et meurtrière du marxisme », mais consi-
CGT, qui lui a été longtemps inféodée, que dérait Marx comme « le meilleur analyste du
les idées de Marx ont pu féconder l’activité capitalisme ». Pour cette raison, les crises du
politique ou syndicale, si ce n’est pour réaf- capitalisme, amènent des citoyens, des mili-
firmer rituellement la réalité de la lutte des tants et des économistes à redécouvrir chez
classes. Les riches débats intellectuels sur le Marx des clés utiles à la compréhension du
marxisme n’ont alors que de faibles retom- capitalisme mondialisé et des fractures so-
bées sur l’activité militante. Le Parti socia- ciales qu’il engendre. Ce fut également le cas
liste, s’il garde dans ses rangs des tendances dans les années 1930, dans les années 1970
revendiquant leur filiation marxiste (durant et cela le reste à la faveur de la crise finan-
les années Mitterrand : Jean-Pierre Chevè- cière de 2007.
nement, Jean Poperen ou Jean-Christophe   Gérard Vindt

78 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

Faut-il lire Marx dans lequel les salariés sont

aujourd’hui ?
mis en concurrence, mais
il n’ignore pas les phéno-
mènes de concentration
et la possibilité des mono-
Karl Marx peut-il nous aider à comprendre le système poles. Son analyse est si-
économique actuel ? Robert Boyer et Jean-Marc Daniel tuée : la concurrence prend
des formes différentes au
en débattent. Royaume-Uni et dans les
autres pays.
J.-M. D. : Il a une vision
Co m m e n t ave z -vo u s é té très datée dans laquelle
confrontés au travail de Marx ? les salariés sont tous en
Jean-Marc Daniel : J’ap- concurrence les uns avec
partiens à une génération les autres. Or, comme le
dont les professeurs d’his- montre l’économiste au-
toire étaient proches du par- trichien Eugen von Böhm-
ti communiste : dès le lycée, Bawerk, à l’époque de Marx,
j’ai donc beaucoup entendu il y a déjà des ingénieurs et
D. R.

D. R.
parler de Lénine, mais aussi Robert Boyer, Jean-Marc Daniel, des ouvriers, des métiers
un peu de Marx. La rencontre chercheur associé à l’Institut professeur associé à l’ESCP différents qui ne sont pas
des Amériques Europe
intellectuelle s’est faite plus en concurrence. Marx étu-
tard, lorsque j’étais étudiant. die également le dévelop-
A l’Ensae, André Orléan nous pement de la concurrence
a fait lire Piero Sraffa, David ­Ricardo et Karl internationale comme le prouve son « dis-
Marx. Puis, j’ai effectué un stage à Prague, cours sur le libre-échange », prononcé en
en 1978. Là, j’ai découvert une ville remplie 1848. Il y développe un point de vue original :
de portraits de Marx et une population qui pour lui, ceux qui soutiennent le protection-
le maudissait, le tenant pour responsable de nisme sont des conservateurs, donc il ne peut
ses désastreuses conditions de vie. pas être protectionniste. Il trouve en outre
Robert Boyer : Au lycée, j’ai eu un profes- un avantage paradoxal au libre-échange : en
seur d’histoire qui développait une analyse mettant les salariés en concurrence avec ceux
marxiste, y compris de la Révolution fran- des autres pays, soit il les appauvrit, soit il
çaise ! Ensuite, dans la génération des an- les condamne au chômage. Ce qui, au final,
nées 1960, de manière implicite ou explicite, accélérera leur révolte !
nous étions tous marxistes, dogmatiques ou R. B. : Quand, pour certains, la concurrence
critiques. Marx m’a tout de suite fourni un est un idéal, pour Marx, c’est le processus
moyen de comprendre le monde, un outil impliqué par l’interaction des rapports mar-
intellectuel, tout en conservant un rapport chands et du rapport salarial. C’est un ­moteur
critique. Le capital n’est pas toujours facile à du capitalisme. La « lutte de tous contre
lire, mais on ne s’ennuie jamais ! tous » a un effet systémique, elle contribue
à la dynamique historique.
Quelle est la vision du rôle de la concurrence J.-M. D. : Chez Marx, la concurrence est
chez Marx ? forcément déloyale. La vision a changé en
R. B. : Sa vision est claire : il présente un un petit siècle : chez les physiocrates, la
monde où les entreprises sont en lutte et concurrence était forcément harmonieuse ;


79
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

chez Ricardo, elle peut comporter des avait à l’époque ! Ce non-cumul des savoirs
mauvais coups ; chez Marx, il n’y a que des est très impressionnant.
­mauvais coups !
R. B. : Et les tentatives de pacifier la En quoi Marx était-il prisonnier de son temps ?
concurrence sont vaines. Une intuition in- R. B. : Il extrapole sur la longue période ce
téressante. qu’il a sous les yeux : la paupérisation des
salariés, l’extension du temps de travail, etc.
Y a-t-il des éléments utiles chez Marx pour Pourtant, il dit bien que le capitalisme est in-
comprendre les crises économiques ? novation, mais il ne peut imaginer la conquête
J.-M. D. : Les crises sont des crises de sur- des droits politiques, l’Etat-providence, le
production, elles viennent de l’offre. Les pouvoir des syndicats, etc. C’est une erreur
employeurs ne distribuent pas assez excusable car les théories


assez de pouvoir d’achat pour économiques sont filles de l’his-
permettre de vendre toute  Marx n’était pas un toire, et non l’inverse.
la production. Elles finiront, J.-M. D. : Je rejoins ce que dit
dans sa vision, par être fatales
professeur, il propose Robert Boyer. Dans le discours
au système. Or, le capitalisme une théorie pour l’action ” préliminaire à L’encyclopédie,
 Robert Boyer
ne meurt pas de ses crises, il d’Alembert souligne que les
en profite, au contraire, pour se idées du savant résultent à la
régénérer. Il fait de la destruction créatrice, fois de son sentiment personnel, de l’actualité
pour reprendre Schumpeter. Les récessions qu’il a sous les yeux et de sa capacité à donner
ne sont pas létales, la preuve : depuis 2007- sens aux événements. Marx entre bien dans le
2008, nous sommes toujours là ! tableau. Il avait une forte personnalité et ses
R. B. : Quand la théorie dominante nous dit prises de position se nourrissaient souvent
qu’avec les bons réglages on peut éviter les de la contestation des idées des gens qu’il ne
crises, Marx décrit un proces- supportait pas. Il était également


sus endogène de déséquilibres un analyste de son temps : on ré-
qui passent par la monnaie,  Le capitalisme ne meurt évalue aujourd’hui ses premiers
l’accumulation, la spéculation. pas de ses crises, travaux, parus sous le titre Ma-
Il s’est trompé avec l’idée que nuscrits de 1844, écrits dans une
la succession des crises obéis-
il en profite, au contraire, société malade et inégalitaire à
sait à une loi immanente qui pour se régénérer ” la Dickens, qui porte de la vio-
 Jean-Marc Daniel
allait précipiter la chute du ca- lence. Le nez sur le guidon, il n’a
pitalisme. Il a commis l’erreur pas la capacité de voir très loin.
de faire une généralité des crises qu’il obser- Malgré sa volonté de proposer un « socialisme
vait dans la phase historique du capitalisme scientifique », il n’a pas, à mon sens, fait œuvre
dans laquelle il vivait. de science. Il théorise un effondrement méca-
De même, en 1967, Ernest Mandel, écono- nique qui correspond plus à ses souhaits de
miste marxiste, prédit l’entrée dans la crise militant qu’à une ­analyse profonde.
finale du capitalisme alors que ce n’était
qu’une modeste récession ! C’est tout le Faut-il enseigner Marx aujourd’hui à ceux qui
problème des sciences sociales : chacun veulent devenir économistes ?
théorise le capitalisme de son temps, on J.-M. D. : Je pense que l’on peut faire l’im-
appartient à une époque qui nous paraît passe sur Marx économiste. Laissons-le aux
indépassable. Réalise-t-on des avancées ? philosophes et aux historiens.
Il y a autant d’oppositions aujourd’hui sur R. B. : A l’image de la théorie de la régula-
l’interprétation de la crise de 1929 qu’il y en tion, il est possible de retravailler ses idées

80 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
POSTÉRITÉ

les plus fondamentales avec tous les ou- ding. Il garde la lutte des classes, mais
tils modernes. Comment rectifier le cadre propose une vision moderne de l’écono-
d’analyse de Marx pour le rendre pertinent mie. Sur la question de savoir pourquoi le
aujourd’hui ? Peut-on produire un modèle capitalisme s’en tire toujours, mieux vaut
rigoureux de crise endogène ? Autant de défis lire Janos Kornai, dont les travaux sont
qui méritent d’être relevés. méconnus. Sinon, pour former un bon éco-
Marx incite à réfléchir à une question fon- nomiste, c’est Léon Walras qu’il faut lire !
damentale : peut-on faire une théorie de l’his- L’approche néoclassique propose des outils
toire ? Car c’est bien cela qu’il a tenté et qui a scientifiques, celle de Marx est au service
échoué. En fait, on observe un antagonisme d’une vision du monde prédéterminée, c’est
entre un modèle bien fait, au sens des canons celle d’un militant.
actuels de la discipline, et un modèle qui soit R. B. : Marx est à la fois un scientifique
pertinent sur le plan de l’évolution historique. et un militant. Ce n’était pas un profes-
Mon conseil aux économistes d’aujourd’hui : seur, il propose une théorie pour l’action.
faites des modèles mais, attention : dès lors Ses erreurs nourrissent mieux la réflexion
que vous ne les fondez pas rigoureusement, il Soirée débat économique que les certitudes des travaux
consacrée
se peut que le sens de l’histoire vous échappe à Karl Marx néoclassiques ! En annihilant l’histoire et
complètement. lors de l’édition la politique, ils nous privent d’une réflexion
2017 du Festival
J.-M. D. : Est-ce Marx ou une tradition international
essentielle : comment rendre compte du
marxiste ? Sur la dimension financière du de philosophie mouvement de l’histoire ?
capitalisme, mieux vaut lire Rudolf Hilfer- de Cologne,  Propos recueillis par Christian Chavagneux
en Allemagne.

Imago-Studio X


81
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Bibliographie

Quelques ouvrages sur Marx


Marx a été un auteur fécond : dans les années suffirait sans doute pas à en donner le catalogue
1930, l’édition « Molitor » (du nom de leur traduc- exhaustif. D’ailleurs, quel intérêt ? La plupart ont
teur en français) de ses œuvres tenait en 42 vo- été (ou seront) victimes de « la critique rongeuse
lumes [1] (dont, il est vrai, 14 pour le seul Capital). des souris », comme le craignait Marx à propos
Elle laissait pourtant de côté nombre de ma- de son œuvre.
nuscrits, notamment ceux de 1857-1858, publiés C’est donc une sélection très personnelle de
en français en 1968 sous le titre Grundrisse (un livres figurant dans ma bibliothèque que vous
terme traduit tantôt par « fondements », tantôt trouverez ci-dessous, avec quelques commen-
par « introduction »), résultat, selon Marx, « de taires sans prétention. Si vous souhaitez aller plus
quinze années de recherches, donc de la meilleure loin dans la fréquentation d’un esprit toujours
partie de ma vie ». nimbé de soufre un siècle et demi après la paru-
Mais ce n’est rien au regard des milliers de tion du Capital.
livres que cette œuvre a suscités. Même en se   Denis Clerc
limitant à ceux qui ont été publiés ou traduits [1] Qui se trouvent dans ma bibliothèque. Je dois avouer que je n’en ai
dans notre langue, l’ensemble de ce numéro ne lu qu’une minorité…

TROIS BRIQUES POUR COMMENCER PLUS LUDIQUE


Le marxisme de Marx à d’incessants soucis d’argent,
OU PLUS
Raymond Aron écrasé de douleur par la perte SYNTHÉTIQUE
Editions de Fallois, 2002, 750 p., 29 €. de ses enfants, et notamment
Marx, mode d’emploi
Pour l’essentiel, ce livre de son fils Edgar, lecteur boulimique
Daniel Bensaïd, dessins de Charb,
(posthume : Aron est et auteur toujours insatisfait,
La Découverte, 2014, 216 p., 9 €.
mort en 1983) est tiré tiraillé entre Hegel et positivisme,
adversaire de la bourgeoisie, Une présentation alerte,
des enregistrements
cependant bourgeois lui-même. mêlant biographie
d’un cours aux
Bref, un génie, mais aussi un homme et pensée, humour
étudiants préparant
comme tout le monde. et théorie, illustrée
l’agrégation de
par l’ancien directeur
philosophie en 1962-1963. Très
Marx, prénom : Karl de Charlie, assassiné
didactique, il ne se limite pas
Pierre Dardot et Christian Laval, en janvier 2015. Même
au versant philosophique, mais
Gallimard, 2012, 800 p., 35 €. si les analyses économiques de Marx
approfondit aussi l’analyse
ne sont pas absentes, l’accent
économique, et en montre certaines Un livre savant, dru
est mis sur la révolution et la lutte
des failles. Intéressant, vivant, et qui réussit le tour de
des classes, dadas de l’auteur.
ouvert, une excellente introduction. force d’apporter du neuf
dans le cheminement Passion Karl Marx
Karl Marx, homme du XIXe siècle plus ou moins laborieux
Jonathan Sperber, Daniel Bensaïd, Textuel, 2001,
de la pensée de Marx.
Piranha, traduit par 192 p., 45 €.
Lire surtout la fin :
D. Tuaillon, 2017, 576 p., 27 € ce n’est pas du capitalisme et de Une bio en forme
La biographie de son illimitation mortifère que surgira de beau livre : peu
référence d’un penseur un nouveau monde, mais de la lutte, de textes, mais une
engagé, en proie jamais terminée. belle iconographie.

82 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Bibliographie

LE MARXISME FACE À L’ÉCONOMIE


D’AUJOURD’HUI
Et quelques perles : comme dans Economie marxiste du capitalisme Le profit déchiffré
la chanson de Prévert (Généraux Gérard Duménil et Dominique Lévy, Christophe Darmangeat,
à vendre), Marx a fait un enfant à la coll. Repères, La Découverte, 2003, La ville brûle, 2016, 224 p., 15 €.
bonne et c’est Engels qui a accepté 128 p., 10 €. En y apportant des
d’en être le papa officiel. Et les L’analyse de Marx, nuances, un économiste
réponses d’Engels et de Marx au « jeu confrontée aux réalités marxisant défend
des confessions » (« Vos qualités ? du capitalisme astucieusement trois
Votre auteur préféré ?… »). Un Marx d’aujourd’hui, est concepts importants
vivant, proche, pas statufié du tout. globalement vérifiée du « maître » :
(crises, baisse du taux la valeur-travail,
Introduction à Marx
de profit). Mais son le travail productif
Pascal Combemale,
analyse de classe doit être révisée et la rente. C’est assez convaincant
coll. Repères, La Découverte, 2010,
du fait de la montée en nombre et car fondé sur l’analyse raisonnée plus
128 p., 10 €.
en gamme des cadres. Très critique à que sur l’idéologie.
A mes yeux, le livre l’égard de l’approche régulationniste.
le plus synthétique, Retour à Marx, pour une société
tout en restant très Altermarxisme, un autre marxisme post-capitaliste
accessible, écrit par pour un autre monde Yvon Quiniou,
un auteur qui n’est pas Jacques Bidet et Gérard Duménil, Buchet-Chastel, 2013, 167 p., 15 €.
marxiste lui-même, PUF, 2007, 297 p., 15 €. Le communisme
mais qui prend Marx Une démarche en trois – comme organisation
au sérieux, ne cherchant ni à le porter temps : les analyses de la société, pas
aux nues ni à le démolir. Simplement essentielles de Marx, comme parti politique –
à le comprendre, en décrivant puis leur confrontation a-t-il un avenir ? Oui,
successivement ses trois approches avec les faits et, enfin, répond l’auteur qui,
(philosophique, sociologique ce qu’il faut changer s’appuyant sur
et économique) et son analyse dans l’analyse marxiste les iniquités, les crises et les limites
du capitalisme. pour qu’elle colle à la réalité et nous de l’actuel système, pense possible
aide à rompre avec le néolibéralisme et nécessaire un « réformisme
Lire Marx
(d’où le titre). Ambitieux, mais révolutionnaire ». Foi du croyant
Gérard Duménil, Michael Löwy
stimulant. ou vision prophétique ?
et Emmanuel Renault,
Quadrige, PUF, 2014, 304 p., 16 €.
Le plus sérieux et le
plus approfondi des POUR FINIR, TOUS
livres de cette section. AU CINÉMA !
Les trois champs
labourés par Marx sont Le jeune Karl Marx
Diaphana/Kris Dewitte

expliqués : politique Raoul Peck,


(Löwy), philosophie 2017, 1 h 58 min, disponible en DVD, 20 €.
(Renault) et économie (Duménil). Une mise en fiction de la jeunesse de Karl Marx
Chaque auteur s’appuie sur et de sa rencontre avec Friedrich Engels. Ce dernier l’incite à lire les travaux
des extraits de textes de Marx des économistes britanniques et à devenir un militant politique. De belles scènes
qu’il éclaire en les commentant. et un premier contact facile avec l’homme et ses idées.


83
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Jeunes femmes prenant des cours de conduite
à l’université Effat de Djeddah, en Arabie Saoudite.
Ce n’est qu’à partir de juin prochain qu’elles auront
le droit de prendre le volant, selon un décret signé
par le roi Salman en septembre 2017 et qui lève
l’interdiction faite aux femmes de conduire dans le pays.
© Tasneem Alsultan – The New York Times/Redux/Réa

84 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018

85
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
e N BREF

QUI SONT LES


INNOVATEURS ?
Une étude portant sur les
Etats-Unis nous révèle com-
ment se développe l’art de la
découverte. Premier résultat :
les enfants ayant grandi chez
le 1 % les plus riches ont dix fois
plus de chances de devenir des
inventeurs que ceux apparte-
nant à la moitié la plus pauvre
de la population. Ces inégalités
sociales pèsent davantage que
les inégalités raciales, puisque
les Blancs ont trois fois plus
de chances d’innover que les
Noirs. Enfin, à l’âge de 40 ans,
82 % de ceux qui y arrivent
sont des hommes.
Comment s’expliquent ces
différences ? Les résultats aux
tests de mathématiques en DU BIO DANS
CE2 sont un bon repère de la
capacité d’innovation, mais
ils n’expli­quent qu’un tiers des
LES QUARTIERS
écarts selon le niveau de revenu. « Quatre savons au lait d’ânesse ? Depuis plus de trois ans, cette
En grande majorité, les enfants Tu vas être propre ! » En ce vendredi association leur propose une fois
disposent donc, au départ, du après-midi ensoleillé, l’ambiance par mois des produits locaux et/
même potentiel. C’est leur en- est à la détente aux Minguettes, ou bio (hors produits frais) à bas
vironnement qui va jouer un quartier populaire prix. « On repère des
rôle prépondérant et stimuler d e Vé n i s s i e ux , e n Vrac constitue producteurs locaux
(ou pas) leurs capacités. D’où banlieue lyonnaise. ou bio, on leur achète
Un quartier où le re-
une alternative de grosses quantités
la recommandation finale de
l’étude, qui appelle à repérer les venu médian s’élève économe qu’ils nous livrent en
bons élèves en maths dès le plus à peine à 700 euros et crée du lien vrac pour obtenir des
jeune âge afin de les placer dans p a r m o i s p a r m é - social prix intéressants, puis
un milieu « porteur » durant leur nage, soit 42 % de la on les revend dans six
cursus. Christian Chavagneux moyenne de l’agglomération. Dans quartiers prioritaires de l’agglo­
l’un des deux centres sociaux du mération lyonnaise, explique Boris
EN SAVOIR PLUS quartier, 36 personnes viennent ­Tavernier, fondateur et homme à
Voir « Who Becomes an Inventor in récupérer leur commande effec- tout faire de l’association. En re­
America? The Importance of Exposure to
Innovation », par Alexander M. Bell et alii, tuée auprès de l’association Vrac vanche, on ne fait pas de produits
NBER Working Paper n° 24062,
novembre 2017. (pour « Vers un réseau d’achat en frais, car ça impliquerait une logis­
commun »). tique plus complexe. »

86 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
e N BREF
Vrac
TVA : LES RESTAURATEURS
TROP GOURMANDS
A quoi a servi la baisse de 19,6 % à 5,5 % de la TVA sur la res-
tauration, décidée sous Nicolas Sarkozy en 2009 ? Pour rappel,
celle-ci devait baisser les prix de 11,8 %, mais aussi augmenter
les salaires et créer 40 000 emplois. Or, selon une étude publiée
aux Etats-Unis par deux économistes, les prix n’ont baissé en
réalité que de 1,4 %. 41 % de la baisse de la TVA serait restée
dans la poche des restaurateurs, 25 % sont allés aux salariés et
19 % seulement aux consommateurs, sous forme de baisses de
prix. A contrario, les augmentations ultérieures de la TVA sur la
restauration (à 7 %, puis à 10 %) en 2012 et 2014 ont été, elles,
massivement ­répercutées sur les prix.
EN SAVOIR PLUS
« Who Really Benefits from Consumption Tax Cuts? Evidence from a Large VAT Reform in
France », par Youssef Benzarti et Dorian Carloni, 21 décembre 2017 (bit.ly/2iAWP1U).

ÉTUDES

BAISSE DU DÉCROCHAGE
Distribution de produits par
SCOLAIRE
les adhérents de Vrac. L’association Le taux de jeunes sortant du système scolaire sans diplôme en France est passé
organise des groupements d’acheteurs
dans des quartiers prioritaires de 16 % à 13 % entre 2011 et 2015, selon une étude du Conseil national d’éva-
de la métropole lyonnaise. luation du système scolaire (Cnesco) de 2017. « Quelque 100 000 jeunes sortent
encore chaque année du système éducatif sans diplôme en France », rappelle
néanmoins Nathalie Mons, sa présidente. Parmi les facteurs favorisant le dé-
crochage, le rapport pointe du doigt l’absentéisme. A l’inverse, les risques de
Et même si les volumes restent
décrochage sont nettement diminués par un sentiment d’appartenance à son
encore modestes, ça marche !
établissement. Problème : seulement 40 % des jeunes de 15 ans se sentent
« Chez Casino, le bio est trop cher
appartenir à leur collège ou lycée (contre 73 % au sein de l’OCDE).   Nils Wilcke
pour moi », explique une habituée.
« Pendant longtemps, j’ai dû me EN SAVOIR PLUS
www.cnesco.fr/fr/decrochage-scolaire/
passer des produits de qualité, alors
que j’aurais aimé pouvoir en acheter
pour moi et mes enfants », expose
une autre. Familles nombreuses ou LE QATAR SUR LA ROUTE DU SMIC
monoparentales, retraités isolés, la Critiqué pour sa gestion des quelque 2 millions de travailleurs migrants qui
plupart des adhérents de l’associa- travaillent sur les chantiers du Mondial de football 2022, le Qatar vient d’ins-
tion vivent avec de faibles revenus. taurer un Smic à 166 euros (750 riyals) par mois. Une somme insuffisante,
Vrac constitue dans ce contexte jugent les ONG. Et pour cause, ce salaire minimum ne prend pas en compte
une alternative économe, qui crée le coût du logement et de la nourriture, très élevé dans l’émirat. Sans oublier
du lien social. Vincent Grimault les prêts que beaucoup de migrants ont dû contracter pour être embauchés.
Doha assure qu’une augmentation de ce Smic est à l’étude. Pour rappel, la
EN SAVOIR PLUS
L’association Vrac a obtenu le coup de cœur Coupe du monde 2014 a permis au Brésil de collecter 7,2 milliards de dollars.
du public des trophées UP-Alternatives
Economiques 2018. Voir https://trophees-up-   D. B.
alternatives-economiques.fr


87
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
ENTRETIEN

 On peut en finir


avec les pesticides ! 
D. R.

Maria Pelletier,
présidente de l’association
Générations futures

En février dernier, Générations futures a publié une étude – perturbateurs endocriniens et composés chimiques
portant sur 19 fruits et 33 légumes non bio [1]. Quelles de synthèse – ont des effets néfastes sur la santé, hu-
sont ses conclusions ? maine bien sûr, mais aussi environnementale, en pol-
Ses conclusions ne sont évidemment pas bonnes. luant l’air, l’eau ou les sols durablement…
Nous avons détecté la présence de produits chimiques
dans 70 % des fruits et 41 % des légumes de notre Votre association est engagée depuis de nombreuses
échantillon. Et dans chacune des études de ce genre années sur ces questions, auxquelles les opinions pu-
que nous avons réalisées, nous avons retrouvé des bliques sont de plus en plus sensibles. Percevez-vous
pesticides dans les mêmes proportions. Certes, les te- une amélioration de la situation ?
neurs constatées sont conformes à la réglementation, Malheureusement aucune. Le niveau d’utilisation
mais il s’agit de mélanges de plusieurs molécules, ce des pesticides n’a pas diminué depuis des années. Les
que l’on appelle des « cocktails ». Or, si nous connais- plans Ecophyto I et II ont été des échecs cuisants. Ils
sons peu ou prou les effets sur notre santé de chaque n’ont abouti à aucune réduction de l’utilisation de ces
molécule prise séparément, ce n’est pas le cas pour ces produits chimiques de synthèse. Les responsables, ce
fameux cocktails. Une chose est certaine : ces produits sont les lobbies économiques bien entendu, et cela
e N BREF

MAI 68 : ICÔNES L’EUROPE RÉGRESSE EN MATIÈRE


ET HISTOIRE DE CONSOMMATION D’ÉNERGIE
Comment s’est construit notre imaginaire En 2008, l’Union européenne (UE) s’était engagée, entre autres ob-
collectif autour de Mai 68 ? Au travers de jectifs climatiques, à avoir réduit de 20 % sa consommation d’énergie
nombreuses images et photographies, finale en 2020 par rapport à l’évolution projetée selon un scénario au
comme le portrait de Daniel Cohn-­ fil de l’eau. De fait, la consommation d’énergie de l’UE est sur le déclin
Bendit face à un CRS par Gilles Caron depuis 2005, alors que le produit intérieur brut (PIB) des Vingt-Huit
et la « ­Marianne de 68 » de Jean-Pierre n’a cessé de progresser en termes réels (hormis la crise de 2008-2009).
Rey. Deux exemples caractéristiques L’objectif européen 2020 a même été atteint dès 2014, moins en rai-
de cette « fabrique des icônes » que la son d’efforts volontaires somme toute modestes que des effets de la
Bibliothèque nationale de France nous « Grande récession » et de la flambée des cours du pétrole. Mais avec
propose de découvrir à travers une expo- l’effondrement des cours du pétrole en 2014 et la reprise économique,
sition où se mêlent souvenirs pour les uns la consommation d’énergie (et les émissions de CO2 associées) est
et travail critique pour tous. D. B. repartie à la hausse. Ce que confirment les chiffres d’Eurostat pour
EN SAVOIR PLUS
2016, alors que les prix du pétrole se sont relevés. L’UE s’écarte donc
« Icônes de Mai 68. Les images ont une histoire », du de son objectif, un phénomène marqué en Allemagne et en France, qui
17 avril au 26 août 2018, Bibliothèque nationale
de France, site François-Mitterrand, Paris. auraient pourtant les moyens de faire mieux.  Antoine de Ravignan

88 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
d’autant plus fortement que l’agri­culture, de plus En effet, la conversion des exploitations conven-
en plus concentrée, est entre les mains de quelques tionnelles à une agriculture biologique demande un
grands groupes qui imposent leurs normes, bien sou- réel investissement, et nous voyons aujourd’hui que
vent au détriment des exploi­tations les plus modestes. les aides sont insuffisantes pour opérer une trans-
formation massive. C’est d’autant plus vrai que nous
Comment peut-on en finir avec cette agriculture dominée sommes dans une situation où la production d’ali-
par l’usage de produits chimiques ? ments bio en France ne permet pas de répondre à
Il est possible de sortir d’une agriculture dite toute la demande, qui augmente considérablement.
conventionnelle pour aller massivement vers Ce n’est toutefois pas le seul problème. Je

70 %
une agriculture biologique à taille humaine. constate d’abord que la recherche n’investit
Celle-ci existe déjà, mais elle est encore in- pas assez cette question – ­notamment pour
suffisamment déployée. Pourtant, nous pou- travailler le retour à des techniques agro-
vons en finir avec les pesticides ! L’agriculture nomiques –, et ensuite que la formation des
C’est la proportion
biologique permet de mettre à disposition des de fruits analysés jeunes et des futurs professionnels pose ques-
consommateurs des produits pour lesquels par Générations tion. Rendez-vous compte : nous sommes
futures dans le
la présence de molécules chimiques est déri- cadre d’une étude dans un monde où s’attaquer aux pesticides
soire par rapport aux chiffres de l’agri­culture publiée en février est considéré par une grande partie des pro-
conventionnelle. Et en plus, c’est rentable pour qui contenaient
des produits
fessionnels du secteur comme s’attaquer à
les producteurs. Ce qui est loin d’être le cas chimiques. l’agriculture elle-même ! Or ce n’est évidem-
pour celles et ceux qui sont investis dans une ment pas le cas. La formation des profession-
agriculture conventionnelle ! La demande de produits nels est aujourd’hui encore trop centrée sur une agri­
bio explose, et la grande majorité des exploitants qui culture liée à l’usage de produits de synthèse.
adoptent ce modèle gagnent correctement leur vie.  Propos recueillis par David Belliard

Mais la conversion des exploitations au bio nécessite des [1] « Etat des lieux des résidus de pesticides dans les fruits et les légumes en
France », Générations futures, février 2018, disponible sur www.­generations-
aides, que beaucoup jugent aujourd’hui insuffisantes… futures.fr

TRAVAIL DU DIMANCHE, LA FUITE EN AVANT ?


Pas de répit pour les salariés du plus que prévu. Et les ventes du compte l’effet de « cannibalisme »
BHV Marais, à Paris, qui travaillent ­dimanche sont les deuxièmes de la entre les emplois créés dans les
le dimanche depuis juillet 2016. semaine, derrière le samedi. ­magasins désormais ouverts et ceux
Non contente d’être la première Mais, au-delà de l’exemple de ce détruits dans les autres commerces.
grande enseigne parisienne à avoir grand magasin parisien, plus de deux Seule certitude, « en l’absence de
ouvert 7 jours sur 7 en zone touris- ans après son entrée en vigueur, le ­croissance globale du pouvoir d’achat,
tique ­i nternationale (ZTI) après bilan global de l’extension du travail l’extension des horaires d’ouverture va
la loi Macron de 2015, la filiale du du dimanche dans les ­commerces est ­redistribuer les parts de marché entre
groupe G ­ aleries Lafayette a révisé très mitigé. En matière de résultats les ­acteurs du commerce de détail »,
en ­d écembre dernier l’accord qui économiques comme de créations estime ­François-Xavier ­Devetter. Les
instituait le travail le dimanche pour d’emplois. « Il est extrêmement grands perdants seront les petits
l’étendre encore un peu plus : désor- difficile de ­m esurer les effets glo- ­commerces, déjà ouverts le d ­ imanche,
mais, les portes ferment à 19 h 30 baux d’une ouverture plus large des et les c­ ommerces qui restent fermés…
au lieu de 19 heures ce jour-là. Avec, ­commerces le dimanche », commente   Anne Fairise
pour le BHV Marais, des résultats François-Xavier Devetter, professeur
­satisfaisants : l’ouverture le ­dimanche d’économie à l’Institut Mines-Télécom EN SAVOIR PLUS
« Le travail du dimanche : enjeux économiques
aurait créé 295 emplois, deux fois Lille Douai. Il faut en effet prendre en et sociaux », avril 2016, Ires (https://lc.cx/gmaW).


89
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
ENQUÊTE

« Alt-right », le nouveau
visage de l’extrême
droite américaine
Coalition de groupuscules aux intérêts divers, l’alt-right Très surveillés par le FBI,
ces groupes se sont « assa-
a rencontré depuis l’élection de Donald Trump un écho gis » sous l’ère de George
sans précédent. Walker Bush, car ils esti-
maient être « représentés »
par ce président. Après

L
l’élection de Barack Obama
a nouvelle extrême droite américaine, qui en 2008, la nébuleuse redevient très active, n­ otamment
s’autodésigne de façon euphémisée par sur Internet, et atteint un record historique, avec plus
le terme « alt-right » (droite alternative), de 1 300 groupes recensés. Avoir un Noir à la Maison
a pour base populaire une nébuleuse aux blanche apparaît comme insupportable pour les te-
contours flous, qui rassemble différents groupes nants de l’identité blanche et chrétienne, surtout dans
aux intérêts divers : suprématistes [1] blancs, néo- le grand Sud-Est, c’est-à-dire dans les anciens Etats
nazis, commandos chrétiens anti-avortement, confédérés – qui, pendant la guerre de Sécession (1861-
­sociétés secrètes comme le Ku Klux 1865), se sont brièvement séparés des
Klan, organisations paramilitaires Etats-Unis d’Amérique, car opposés à
« ­patriotiques »… l’abolition de l’esclavage.
L’alt-right s’est Peu nombreux et très éparpillés,
Un Noir à la Maison Blanche ? trouvé un leader ils ont réussi à trouver un écho au-
Insupportable ! avec Richard près des « white trash », cette partie
Cette nébuleuse a émergé dans les Spencer, qui appelle très pauvre de la population qui
années 1970. Elle a connu une pre- a l’impression d’être l’oubliée de
mière heure de gloire dans les an- de ses vœux la mondialisation. L’alt-right ap-
nées 1990, notamment avec l’atten- un ethno-Etat blanc  pelle désormais à l’unification de
tat à la voiture piégée d’Oklahoma ­l’extrême droite par des manifesta-
City en 1995, contre un immeuble tions publiques, comme celle triste-
fédéral. L’auteur de l’attentat, Timothy McVeigh, fai- ment célèbre de Charlottesville, le 12 août 2017, au
sait partie du Mouvement des miliciens, un groupe cours de laquelle une voiture a foncé dans la foule
complotiste paramilitaire qui entend lutter contre des contre-manifestants, causant un décès et des
l’interdiction des armes à feu et contre le « nouvel ­dizaines de blessés.
ordre » d’un supposé « Etat mondial ». Ce fut l’acte Donald Trump s’est indéniablement appuyé sur
terroriste le plus destructeur de l’histoire américaine ces groupes pour se faire élire. Pour autant, est-
avant le 11 septembre 2001, provoquant la mort de il lui-même une émanation de l’alt-right ? Pour
180 personnes et faisant plus de 600 blessés. ­Marie-Cécile Naves, auteure d’un livre sur l’actuel

90 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
Mark Peterson – Redux/Réa
Militants
d’extrême droite
à Charlottesville
(Virginie),
le 12 août 2017.
Ce jour-là, un des
leurs avait causé la
mort d’un contre-
manifestants,
et fait plusieurs
blessés.

président américain [2], ses rapports avec l’extrême Lutter contre le « marxisme culturel »
droite sont purement opportunistes. Certes, Fred L’alt-right s’est trouvé un leader avec Richard Spen-
Trump, son père, a été arrêté par la police lors d’une cer, directeur du National Policy Institute, un think tank
émeute provoquée par le Ku Klux Klan à New York dédié au suprématisme blanc. Pour ce dernier, l’iden-
City, dans les années 1920, mais ses liens avec ce tité blanche américaine est menacée par les minorités
groupe restent flous [3]. En outre, quand père et fils (Noirs, Hispaniques et juifs). Il appelle de ses vœux un
ont travaillé ensemble, ils ont essuyé un procès pour ethno-Etat blanc, au sein duquel serait mis en place un
discrimination raciale à la suite d’une affaire d’attri- « droit au retour » (sic) pour tous les Blancs (soi-disant
butions de propriétés immobilières. Enfin, ­Donald sur le modèle israélien) supposés être en danger dans
Trump a contribué activement à diffuser l’idée le monde. Il souhaite aussi créer un groupe d’« élus
(fausse) que Barack Obama était un non-Américain, blancs » au Congrès. Pour autant, il ne faut pas y voir
de confession musulmane qui plus est. une réminiscence de théories du racisme biologique.
Mais, selon Marie-Cécile Naves, « il est difficile Pour Daniel Steinmetz-Jenkins, chercheur à l’univer-
de savoir quelles sont ses véritables convictions. C’est sité de Californie (Berkeley), l’alt-right n’a d’ailleurs
d’abord un cynique qui veut réaliser des objectifs mer- quasiment aucun soutien à l’université. Il faut aller voir
cantiles ou politiques. Ce n’est pas nécessairement ras- plutôt du côté d’activistes, très présents sur l’Internet,
surant : aujourd’hui, il a besoin des idées suprématistes soutenus par quelques très rares intellectuels.
pour séduire sa base électorale et il est prêt à leur don-
ner des gages ». Donald Trump galvanise l’extrême [1] Le suprématisme blanc est une idéologie selon laquelle la race blanche
droite, la rend plus visible et lui permet de gagner est naturellement supérieure aux autres races et doit donc les dominer, en
constituant une élite blanche et en discriminant les membres des autres races.
en confiance, dans un pays où la liberté d’expression [2] Trump. L’onde de choc populiste, FYP Editions, 2016.
est absolue. [3] Voir sur bit.ly/2phERER


91
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
ENQUÊTE

Al Drago – The New York Times/Redux/Réa


Les rapports de Donald Trump
avec l’extrême droite sont
purement opportunistes.
passer par la culture,
dans un combat d’idées
contre l’idéologie capi-
taliste), et à partir de ces
lectures il propose une
« révolution culturelle »,
conservatrice et nationa-
liste blanche.
De même, Steve Ban-
non, l’ex-bras droit
de Donald Trump à la
Maison Blanche, re-
vendique un grand in-
térêt pour le théoricien
fasciste italien Julius
­E vola, pour l’Action
française et en même
temps pour Gramsci.
Richard S ­ pencer aime
même à se présenter
comme « le Karl Marx
Leur idée force, qui s’apparente à une théorie du de l’alt-right » : twittant « Marx was kinda right », il
complot, est qu’il faut lutter contre le « marxisme veut souligner ainsi que la mondialisation, créée par
culturel ». Selon l’alt-right, les intellectuels marxistes, le capitalisme bourgeois, a fabriqué une masse indif-
notamment ceux de l’école de Francfort (Max férenciée de prolétaires aliénés. Evidemment, la solu-
Horkheimer, Theodor Adorno, Herbert Marcuse…), tion suprématiste qu’il veut apporter à ce problème
ont voulu détruire le monde occidental de l’intérieur et ne se trouve pas chez Marx…
par le biais de la culture en y diffusant le multicultura-
lisme, la culture LGBT, l’écologie et le « politiquement Un mouvement global
correct ». Dans de nombreux discours, Paul Gottfried, L’extrême droite américaine participe donc d’un
inventeur du terme « alt-right » et mouvement d’idées transnatio-
mentor de Richard Spencer, qui se nal et global. Elle cultive des liens
présente comme un « nationaliste avec ses homologues dans divers
blanc nietzschéen » et un « paléo­
Reprendre l’héritage pays européens, comme en ­Russie
conservateur » (opposé donc aux du fascisme et s’opposer Alexandre Douguine. Le magazine
néoconservateurs du Parti répu- aux « maladies » Telos, laboratoire d’idées de l’alt-
blicain), a appelé à reprendre l’hé- right, a ainsi multiplié les réfé-
du multiculturalisme
ritage du fascisme et dénoncé les rences à la nouvelle droite française
« maladies » du multiculturalisme et de l’Etat-providence dans les années 1990. On retrouve
et de l’Etat-providence. les auteurs de Telos dans le prin-
Mais comment lutter contre le cipal magazine intellectuel qui se
marxisme culturel ? En utilisant sa stratégie pour veut proche de Donald Trump, American Affairs, et qui
mieux le combattre, c’est-à-dire en révolution- englobe, au nom d’une commune « révolution conser-
nant le monde par les idées. L’universitaire califor- vatrice », l’actuel président américain, les partisans du
nien ­Martin Jay a ainsi relu les travaux de l’école de Brexit et le parti de Marine Le Pen. L’alt-right propose,
­Francfort, comme les écrits du théoricien marxiste de fait, une stratégie bien huilée, qui pour l’heure va de
italien ­Antonio Gramsci (pour qui la révolution ­devait succès en succès.  Régis Meyran

92 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
ÉCRANS

120 battements par minute


montre comment Act Up est
une association d’activistes
et non de soutien aux malades.

Celine Nieszawer/Memento Films


CINÉMA Encensé par la critique, célébré par le festival de Cannes, récompensé
par les Césars, 120 battements par minute dépeint la lutte contre le sida des militants
et militantes d’Act Up Paris dans les années 1990.

Act Up, la rage de vivre

C
’est un petit amphi d’école des plus banals, de combat de l’association de lutte contre le sida Act
mais le groupe qui s’y réunit, tous les mardis Up Paris. L’épidémie tue depuis près de dix ans dans
dès 19 heures, pour y débattre toute la soirée et l’indifférence, le virus et sa prévention sont tabous, ses
élaborer sa stratégie, ne l’est en rien. Il est hors norme stigmates sont associés à une sexualité déviante, il n’y
et vous êtes vite mis au parfum. « Act Up est une asso- a aucun traitement hormis ces cachets d’AZT (premier
ciation d’activistes, et non de soutien aux malades », anti­rétroviral utilisé) qu’on verra un militant égarer dans
prévient le militant qui vous accueille. le feu d’une action. Dans ce contexte, se dire homo­
sexuel, c’est déjà franchir le Rubicon. Alors, se revendi­
« La norme était l’homophobie » quer porteur du VIH…
Nous voilà prévenus : la mise en lumière sera radicale, « La norme était l’homophobie », rappelle Robin
la transgression totale, la provocation jugée sans r­ etour ­Campillo, qui a rejoint en 1992 la toute jeune associa­
en ce début de la décennie 1990, où se situe l’action de tion, née trois ans plus tôt sur le modèle d’Act Up New
120 battements par minute. Le film raconte les années York. De ses souvenirs, le réalisateur des Revenants

94 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
et d’Eastern Boys a fait la matière de son troisième
long-métrage.
Dès les premières images, il nous embarque dans
les rangs de cette minorité agissante, et diverse. Des
malades qui refusent le statut de victimes et beau­
coup de jeunes gays, mais aussi des lesbiennes, des
hémophiles, des hétéros dont des proches ont été
éprouvés par l’épidémie. Ils défendent l’accès aux
traitements pour tous les malades, y compris les plus
méprisés par la société (toxicos, prostitués, prison­
niers, sans papiers…).
Dans le petit amphi aux allures d’agora, ils polissent
leurs tactiques, s’affrontent, se vannent ou claquent
des doigts en guise d’applaudissement, obsédés par
un souci commun : trouver le mode d’action, politique
et médiatique, le plus efficace pour faire sortir de leur
inertie, dans ces années qui sont aussi celles de « l’af-
faire du sang contaminé », institutions et politiques. Et
accélérer la mise sur le marché de traitements, amélio­
rer la prise en charge des malades, quels qu’ils soient.

Une proximité entre la lutte collective


et l’intime
On navigue des très mouvementées « RH » (réu­
nions hebdomadaires) en amphis aux actions coups-
de-poing, danses exutoires en boîte de nuit, scènes
de couple et de sexe. Tout se mêle dans cet espace
et ce temps à part. La vie apparaît inséparable de
la lutte. Le drame qui menace génère à la fois de la
colère et une incroyable pulsion festive, une vitalité,
un humour trash sur la maladie, sur soi, son identité
sexuelle pleinement assumée. C’est cette proximité
entre l’intime et la
lutte collective que
montre ce biopic,
encensé par Cannes
et les César, et qui
remet la lumière sur
la lutte contre le VIH,
loin, très loin d’être
terminée.
   Anne Fairise

120 BATTEMENTS
PAR MINUTE
Robin Campillo
Disponible en DVD, Blu-Ray, VOD


95
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L e CTURES

HISTOIRE DU
Les vies inégales
PARADIS FISCAL

T
SUISSE outes les vies se valent. C’est sur cette base, l’inconditionna­
par Christophe Farquet lité de la vie, que repose l’un des fondements de nos socié­
Cela fait plusieurs an- tés modernes, démocratiques et humanistes. Et pourtant,
nées que l’historien Christophe Far- derrière ce paravent, force est de constater que la réalité est tout
quet publie régulière­ment ses ana- autre. Ainsi commence l’interrogation de Didier Fassin, médecin
lyses sur l’histoire de son pays comme de formation, anthro­pologue et philosophe, qui articule le ques­
paradis fiscal. Ce livre est l’aboutisse- tionnement théorique de la vie comme forme inconditionnelle,
ment de son travail, un texte dense – et d’une certaine manière, indiscutable – et
qui retrace, du XIX e siècle aux an- la réalité des faits. Pour cela, il s’appuie sur
nées 1980, la dynamique particulière des années de travail pendant lesquelles il a
de ce centre financier mis au service recueilli témoignages, observations et statis­
de l’opacité depuis plus d’un siècle. tiques auprès des migrants et des populations
Plutôt que de résumer les différentes les plus pauvres et les plus précaires. Avec un
phases historiques présentées dans constat saisissant : il est des vies qui valent
l’ouvrage, on est tenté d’en tirer plu- plus que d’autres.
sieurs leçons. Le grand intérêt de cet ouvrage repose sur le
D’abord, l’optimisation fiscale maillage précis entre le vécu et son observa­
agressive est autant un marché tion, dans leur plus froide réalité, et le ques­
d’offre que de demande. Lorsque la tionnement critique des concepts. Avec une LA VIE
finance est en panne ou bien contrô- dimension épistémologique très forte, rappe­ Mode d’emploi
lée, lorsque les fortunes se détruisent, lée par l’auteur lui-même. « L’altérité à laquelle critique
les flux de capitaux à destination des je me suis intéressé ne relève pas de la transcen- Didier Fassin
paradis fiscaux se réduisent. Mais la dance : c’est l’altérité du réfugié syrien et de la de- Le Seuil. La couleur
qualité, si l’on peut dire, de l’offre mandeuse d’asile zimbabwéenne, de la jeune mère des idées, 2018, 182 p.,
18 €.
suisse d’opacité lui a permis de tou- palestinienne et du gréviste de la faim kurde… » Ce
jours bien s’en sortir. Ajoutons que va-et-vient offre à Didier Fassin l’opportunité
les Pays-Bas reviennent également de réactualiser des distinctions entre le vivant
souvent dans la liste des pays aux pra- – porté comme valeur fondamentale dans notre
tiques fiscales douteuses, visiblement
de longue date.
Ensuite, la Suisse a vécu d’autant
plus longtemps comme un parasite tain ? De plus, comme le remarque DES
fiscal qu’elle a rencontré peu d’oppo- l’ambassadeur de Suisse en France en MÉDICAMENTS
sition. Les différentes tentatives de 1962, une partie des élites politiques À TOUT PRIX.
remise en cause sont bien analysées nationales utilise le secret bancaire… SOCIOLOGIE
dans le livre : on comprend que leur Enfin, on est surpris de constater com- DES GÉNÉRIQUES
échec a tenu à l’absence de véritables bien la Suisse et d’autres territoires EN FRANCE
attaques. Les intérêts privés qui uti- du même genre jouent un rôle finan- par Etienne Nouguez
lisent le pays ont pris sa défense, no- cier clé depuis le début du XXe siècle. « Les génériques, c’est pas automa-
tamment les banquiers locaux. Mais Après la lecture de ce livre, écrire une tique. » Ce détournement du slogan
les gouvernements n’ont pas toujours histoire économique du siècle passé et de l’Assurance maladie vient à l’esprit
été à la pointe du combat : tant que du nôtre sans analyser leur rôle ressort quand on referme cet ouvrage, issu d’une
l’on pouvait récupérer l’argent en em- d’une incroyable myopie. thèse en sociologie. L’auteur y montre
pruntant sur le marché suisse, pour-   Christian Chavagneux en effet la manière dont les pouvoirs
quoi se battre pour un résultat incer- Presses de Sciences Po, 2018, 324 p., 26 €. publics se sont employés à créer et à

96 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L e CTURES
processus de distinction se jouent y
compris sur le terrain de la santé.
société – et le vécu ou, dit autrement, entre le biologique et le bio­   Igor Martinache
graphique. Pour cela, il s’appuie sur de nombreux exemples, des Presses de Sciences Po, Collection Santé, 2017,
inégalités d’espérance de vie selon la couleur de peau (aux Etats- 298 p., 28 €.
Unis, par exemple, les Noirs affichent une espérance de vie infé­
rieure de six ans à celle de la population générale) à l’histoire de
cette jeune réfugiée haïtienne, victime d’un viol collectif, déboutée POUR
de sa première demande d’asile, mais qui a vu son dossier accepté UN REVENU
après qu’elle a déclaré un sida à un stade avancé. Avec un constat : DE TRANSITION
la maladie a prédominé sur son récit pour attester de la légitimité ÉCOLOGIQUE
de sa requête d’asile. par Sophie Swaton
En un mot, là où la société met en avant le biologique, elle réfute Le revenu universel est-il
la valeur de la parole et du vécu, mettant en exergue une logique une proposition intéressante ? L’au-
de sélection. Car c’est ici tout le propos de l’auteur que de proposer teure, après avoir exposé les princi-
une critique du discours théorique de l’inaliénabilité de la vie pour pales propositions en lice depuis une
donner à voir un système où les vies sont tout sauf égales. trentaine d’années, ne le croit pas :
C’est d’ailleurs surtout dans le dernier chapitre, où l’auteur ana­ une seule cartouche ne peut pas per-
lyse les mécanismes donnant plus ou moins de valeur à la vie – par mettre d’atteindre tous les objectifs
exemple, à travers les systèmes de dot, de dommages et intérêts ou que lui fixent ses promoteurs, les uns
encore d’indemnisation des victimes d’attentat ou de guerre. Ces sous l’angle économique, d’autres sous
« politiques de vie » ,comme les appelle Didier Fassin, s’appuient l’angle social. S’ensuit alors un long
toujours sur des politiques d’inégalités. Celles-ci segmentent, quan­ et complexe chapitre où, convoquant
tifient, évaluent et classent les vies qui, au final, ne valent pas essen­tiellement John Rawls et Philippe
toutes la même chose – ou, parfois, ne valent pas la peine. Van Parijs, elle s’interroge sur la capaci-
Dans un contexte de crise de l’accueil des réfugiés en Europe, et té de ce type de revenu à instaurer une
notamment en France, ainsi que d’accroissement des inégalités, plus grande justice sociale. Scepticisme
cet ouvrage, au demeurant remarquablement bien écrit, est une là encore. Alors au rancart ?
contribution salutaire. Non pas : s’inscrivant résolument
   David Belliard dans les pas de Dominique Bourg et
des propositions pour une « économie
permacirculaire » (pas plus de prélè-
vements et de rejets que ce que notre
développer le marché des médicaments substitution, y compris le développe- planète peut supporter, et pas plus
génériques en France depuis une ving- ment de « contre-génériques » de la pour les uns que pour les autres), elle
taine d’années, rattrapant de ce fait part des industriels. suggère un revenu de transition éco-
progressivement le retard hexagonal Ce qui est en jeu, établit l’auteur dans logique qui serait versé à ceux qui n’en
en la matière. Pour ce faire, ils ont usé cette exploration passionnante, c’est ont pas les moyens (précarité énergé-
de divers dispositifs, entre contrainte et moins la mise en place d’un marché tique) ou à ceux que cette transition
incitation, avec des résultats variables. réellement concurrentiel que la ques- peut pénaliser (les pompistes et les
Car derrière cette entreprise, c’est tion de la « valuation » des produits ouvriers de l’automobile, par exemple),
toute la configuration des acteurs de de santé, indissociable de ceux qui les à condition qu’ils aillent dans le bon
la santé – des laboratoires pharma- consomment ou les prescrivent. Un sens : se rapprocher d’une société du-
ceutiques aux patients, en passant chapitre éclairant montre par exemple rable et équitable. Ils travailleraient
évidemment par les médecins et les que la diffusion des génériques est in- dans des structures de l’économie so-
pharmaciens – qui est bousculée, en- versement corrélée au niveau d’inéga- ciale et solidaire du type coopératives
traînant des résistances diverses à la lité des départements, révélant que les d’activité et d’emploi, pôles territoriaux


97
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
L e CTURES

de ­coopération économique, ou entre- fusion impôt sur le revenu-CSG, refus du souvent verrouillé par le souci de ren-
prises à but d’emploi des territoires zéro prélèvement à la source – ou plus clas- tabilité et l’individualisme.   D. B.
chômeur de longue durée, actuellement siques, comme avec la demande d’une Repas, 2018, 96 p., 12 €.
en expérimentation. réduction des niches fiscales, d’une har-
Quant au financement, il reposerait monisation de la fiscalité des entreprises
à la fois sur l’émission d’une monnaie en Europe (avec un taux plancher), une LA
locale complémentaire et sur la sup- fiscalité écologique plus développée, des MONDIALISATION
pression du RSA. La suggestion est at- sanctions plus fortes contre les frau- DES PAUVRES. LOIN
tractive, mais aussi très floue, tant sont deurs et un appel à l’action citoyenne, DE WALL STREET
nombreuses les questions auxquelles ce y compris par la désobéissance civile ET DE DAVOS
petit livre ne répond pas, notamment (faucheurs de chaises, etc.), afin de par Armelle Choplin et Olivier Pliez
sur le passage d’une microexpérience à dénoncer les comporte­ments fiscaux Il y a une quinzaine d’années, le socio-
une politique publique d’ampleur dans abusifs des privilégiés et des grandes logue Alain Tarrius nous a fait découvrir
le cadre d’une transition énergétique entreprises. Un exercice de pédagogie une « mondialisation par le bas », celle
ambitieuse.  Denis Clerc réussi, doublé d’un plan d’action qui aide des colporteurs-contrebandiers de pe-
PUF, 2018, 192 p., 18 €. à réfléchir.  Ch. Ch. tits articles de consommation autour de
Les liens qui libèrent, 2018, 286 p., 13,80 €. la Méditerranée. Les géographes Armelle
Choplin et Olivier Pliez suivent la même
TOUJOURS PLUS voie, en empruntant d’autres routes.
POUR LES RICHES. LA CANTINE Aux confins de l’Egypte et de la Libye,
MANIFESTE POUR DES PYRÉNÉES ils nous montrent un trafic, illégal mais
UNE FISCALITÉ EN LUTTE toléré, de vêtements et de petits appa-
JUSTE Textes et témoignages collectifs reils électroniques. Un succès économique
Attac – photographies Sarah Ney qui a incité au développement d’équipe-
Les experts de l’association Attac Incroyable histoire que celle de ments publics (écoles, hôpital…). Ils nous
revien­nent, avec un livre manifeste, ce lieu autogéré, niché au cœur du emmènent à Yiwu, le plus important mar-
sur l’un de leurs sujets de prédilection : 20e arrondisse­ment de Paris (héritier ché de gros de menus articles en Chine,
l’impôt. La première moitié de l’ouvrage d’une histoire de luttes ouvrières et avec ses 75 000 échoppes d’usines et ses
dresse le constat détaillé d’une fiscalité sociales particulièrement riche), qui contrefaçons. Les réseaux commerçants
française injuste, qui est en faveur des est bien plus qu’un restaurant ou une musulmans s’en sont emparés.
riches ménages et des plus grandes cantine. C’est un lieu de résistance et Sur l’axe Abidjan-Lagos, en Afrique
entreprises. Ces dernières sont les pre- d’initiatives en tout genre, tantôt ciné- de l’Ouest, les multinationales du ci-
mières bénéficiaires des niches coû- ma associatif, tantôt permanence pour ment tentent de vendre leur produit à
teuses que sont le crédit d’impôt pour les sans-papiers, tantôt encore lieu de ceux du bas de la pyramide qui rêvent de
la compétitivité et l’emploi (Cice) et le débats et de discussions politiques. construire leur maison, signe de réussite.
crédit impôt recherche, dont la corréla- La cantine des Pyrénées existe de- Les Lafarge, Holcim, Cemex et bien sûr
tion avec les dépenses de recherche et puis maintenant cinq ans. Elle est le Dangote sont de la partie. Les fripes, les
développement est loin d’être établie, fruit de la mobilisation de citoyennes vieux 4 X 4 ou les mèches de cheveux cir-
soulignant son rôle d’outil d’optimisa- et de citoyens réunis au sortir de la culent aussi dans ce couloir commercial.
tion. Les dérèglements de la fiscalité lutte contre la réforme des retraites Là où Tarrius avait réussi à donner
locale sont aussi décryptés, de même en 2010. En quête d’une initiative sens aux aspects économiques, cultu-
que ceux de l’Europe. concrète fonctionnant selon les prin- rels et politiques des réseaux, on est plus
Après les critiques, la deuxième partie cipes de l’autogestion, ils ont donné ici les simples témoins de ces routes de
offre des pistes de solutions qui couvrent naissance à de nombreux projets et commerce. Mais on s’enrichit de leur dé-
tous les champs importants de notre suscitent un foisonnement qui, s’il couverte pour mieux appréhender cet
système fiscal avec un positionnement n’est pas forcément reproductible, aspect trop souvent ignoré de la mon-
souvent décalé par rapport aux propo- constitue une véritable bouffée d’oxy- dialisation.   Ch. Ch.
sitions habituelles – pas besoin d’une gène dans un monde qui semble trop République des idées-Seuil, 2018, 115 p., 11,80 €.

98 ’
d Alternatives Economiques
n° 13 - mars 2018
.