Vous êtes sur la page 1sur 18

Câble souterrain MT

1) Introduction générale :
Les investissements humains et matériels affectés aux réseaux électriques sont
énormes. Pour cela, le réseau électrique doit répondre à trois exigences essentielles :
stabilité, économie et surtout Continuité du service.

Les lignes et les câbles de distribution d’énergie électrique moyenne tension HTA
constituent une partie essentielle d’un réseau électrique qui doit assurer la continuité de
l’alimentation en électricité aux consommateurs HTA et BT. Ce qui n’est pas toujours le cas,
car ces lignes sont souvent exposées à des incidents ou défauts qui peuvent interrompre ce
service et engendrer des pertes financières importantes pour les industriels et des
désagréments pour les simples consommateurs.

Notre travail consiste à une étude complète sur les câbles souterrains de distribution
moyenne tension aux réseaux électriques. Afin de mettre en évidence les avantages et les
inconvénients des câbles et de les comparer avec des lignes aériennes.

Page 1
Câble souterrain MT

2)Définition du câble moyenne tension(MT) :

Les câbles sont un moyen de transmission et de distribution de l'énergie des zones de


production vers les zones de consommation et Ils doivent être isolés par un matériau
isolant et enfouis directement dans le sol ou à l'intérieur d'une tranchée ou sous-marines,
les lignes aériennes sont un autre moyen de transmission de l'énergie et isole par Lair.

3) Comparaison entre les lignes aériennes et câbles souterrain (MT):

SCORE COMPARATIF LIGNES AERIENNES CABLES SOUTERRAINS


ASPECTS ECONOMIQUES
Économie (pas cher) Non économique (cher)
Dans les lieux vides (déserts
UTILISATION Dans les endroits bondés
et
(villes)
fermes)
LA FORME ESTHETIQUE
La déformation esthétique Ne pas déformer la forme
de la forme esthétique
TENSION Utilisé dans de hautes
Utilisé dans BT et MT
tensions
difficile et nécessite des
COMMENT DETERMINER Facile à l'œil nu et besoin
appareils et besoin de plus
LES DEFAUTS d'un peu de temps.
de temps.
COUTS DE REPARATION
DES DEFAUTS Peu coûteux parfois. coûteux

NOMBRE DEFAUTS
Beaucoup défaut Quelques défauts
LE DANGER QUI EN
RESULTE Très dangereux et faible Plus de sécurité et moins de
sécurité Risques.

Tableau 1: Comparaison entre les lignes aériennes et câbles souterrain.

Page 2
Câble souterrain MT

4) Classification des câbles:


On peut les classer selon différents critères.
4.1) Par niveau de tension :
Il existe deux types
 Câble basse tension (BT).
 Câble haute tension (HT).

Figure 1: Câble basse tension (BTS).

Figure 2: Câble haute tension (HTS).

Page 3
Câble souterrain MT

4.2) Par structure de câble :


Il existe deux types :

 Unipolaire. (sec/huile)
 Tripolaire. (sec/huile)

Figure 3: Câble Unipolaire. (Sec).

Figure 4: Câble tripolaire. (Huile).

Page 4
Câble souterrain MT

4.3) Par section du câble :


d’un conducteur est caractérisée par : Sa section (Surface ou aire)

π d2 2
S= ou S=π r
4

Figure 5:section L’âme conductrice.

Les différentes sections du câble souterrain normalisé en mm2 sont citées dans le tableau
ci-dessous :

50 70 95 120 150 185 240 630

Tableau 2: Les différentes sections du câble.

5) Constitution des câbles:


Un câble électrique est constitué de plusieurs conducteurs électriquement distincts et
mécaniquement solidaires. Un câble est au minimum constitué d’un conducteur, d’une
gaine de bourrage et d’une enveloppe isolante. (Figure 6)

Figure 6: Constitution d'un câble au minimum.

Page 5
Câble souterrain MT

Figure 7. Constitution d'un câble Tripolaire.

Figure 8: Constitution d'un câble Unipolaire.

Page 6
Câble souterrain MT

Le câble souterrain en lui-même est composé des éléments suivants:


 Une âme en cuivre ou aluminium.
 Un écran (tresse) servant à éliminer le champ électrique et les courants en cas de
défaut.
 Une gaine extérieure de protection mécanique.
 Une isolation de haute qualité en polyéthylène capable de résister aux contraintes
électriques liées à la haute tension.
6) L’isolant d’un conducteur :
 Il entoure l’âme conductrice et assure l’isolation électrique.
 Il doit avoir une résistivité et une rigidité électrique élevée.
 Il doit résister à :
 Des contraintes mécaniques : Torsion, chocs.
 Des contraintes chimiques : Résistance à la combustion.
 Des contraintes physiques : Tenue à la corrosion par l’humidité.
On utilise des matières synthétiques :
 PVC (polychlorure de vinyle).
 PR (polyéthylène réticulé).
 PRC (caoutchouc butyle vulcanisé).
Du fait de leur rigidité électrique, les isolants sont caractérisés par la tension
nominale qu’ils doivent supporter.
7) Technique de pose :

Il existe plusieurs modes de pose en fonction de la nature du câble utilisé, du milieu


: traversé et des obstacles rencontrés

 La pose en caniveau: qui consiste à mettre les câbles dans des caniveaux en béton
armé remplis de sable et munis d’un couvercle. Cette pose est utilisée là où la durée
d’ouverture de la tranchée n’est pas contraignante.(Figure 9).

Page 7
Câble souterrain MT

Figure 9:Technique de pose en caniveau.

 La pose en fourreau: qui consiste à mettre les câbles dans des fourreaux pré-
intégrés dans des blocs de béton. Cette pose est utilisée pour les passages sous
chaussée ou les zones à fort encombrement du sous-sol.(Figure 10).

Figure 10:Technique de pose en fourreau.

 La pose en tronchée: Pour réaliser la pose de la liaison souterraine, il est


nécessaire d’ouvrir une tranchée d’environ 0,7 mètre de large, pour y déposer en
fond de fouille, à environ 1,50 mètre de profondeur, des fourreaux installés en

Page 8
Câble souterrain MT

trèfles qui peuvent être en PEHD (Polyéthylène Expansé Haute Densité) posés en
pleine terre en zone rurale, ou en PVC enrobés dans un bloc de béton en zone
périurbaine (Figure 11).

Figure 11:Technique de pose en tronchée.

Un grillage avertisseur est disposé au-dessus pour signaler la présence de la liaison lors de
creusements ultérieurs du sol.

8) Boite extrémité (déflecteur):

Aux extrémités, aux terminaux, du câble, le champ électrique ne doit pas atteindre le seuil
de claquage des matériaux (isolant solide ou gazeux). Il faut donc bien maîtriser la forme
des surfaces métalliques pour "modeler" les équipotentielles (afin qu'elles ne se
rapprochent pas excessivement) afin de contrôler ces lignes équipotentielles.

Page 9
Câble souterrain MT

Figure 12: boite extrémité


intérieur

Figure 13: boite extrémité extérieur

Boite jonction:

Page 10
Câble souterrain MT

Connecter deux sections d'un câble haute tension pose deux problèmes majeurs. Le
premier est que le conducteur extérieur ne se prolonge pas à cet endroit, cela ne doit
pas résulter dans une concentration du champ électrique similaire à celle pour un
terminal. Le second est qu'une zone vide de champ doit être créée là où les isolations et
les conducteurs se joignent. Ces problèmes ont été résolus par NKF à Delft en
1965 grâce à l'introduction d'une boîte de jonction.

Figure 14: boite jonction.

9) Recherche des défauts invisibles:

Les origines les plus fréquentes sont:

 le vieillissement.
 les dommages mécaniques.
 la surtension.
 les surcharges thermiques.
 les dommages dus à la corrosion.
 une pose non conforme des câbles.
 des défauts d’usinage et des dommages dus au transport et au stockage.

Les types de défaut les plus courants sont:

 des court-circuit, des ruptures de câble.


 des défauts éclateurs.
 défauts de gaine.

Page 11
Câble souterrain MT

Figure 15: défaut câble.

 Court-circuit : Des isolations endommagées conduisent à une liaison à faible


résistance de deux conducteurs ou plus à l’emplacement du défaut.
 Court-circuit à la terre : Les pannes peuvent être dues à un court-circuit à la terre
(liaison à faible résistance à la masse) d’un réseau supprimé ou exploité en étant
isolé et/ou à un court-circuit d’un réseau mis à la terre. Un autre type de défaut est
la double mise à la terre qui présente deux court-circuit à la terre espacés l’un de
l’autre sur des conducteurs différents.
 Ruptures de câble: Des dommages mécaniques et des mouvements de terrain
peuvent entraîner la rupture d’un ou plusieurs conducteurs.
 Défauts éclateurs : Il arrive fréquemment que les défauts ne surviennent pas en
continu, mais uniquement de temps en temps et en fonction de la charge du câble.
L’une des raisons expliquant ce phénomène est le séchage de câbles isolés à l’huile en
cas de faible charge. Une autre raison est la décharge partielle due au vieillissement
ou à des «arborescences électriques» dans des câbles isolés par matière plastique.
 Défauts de gaine : Les dommages de la gaine extérieure du câble ne conduisent pas
toujours à des pannes directes, mais peuvent générer à long terme des défauts de
câble, notamment suite à la pénétration de l’humidité et à des dommages
d’isolation.

Pour localiser un défaut sur une liaison souterraine, il faut d’abord réaliser une pré
localisation depuis l’extrémité de la ligne. Les méthodes utilisées en fonction des différents

Page 12
Câble souterrain MT

types de défauts ou d’ouvrages, sont toutes basées sur la propagation d’ondes dans
l’isolation du câble et sur la mesure du temps de propagation entre deux échos. On parle
ainsi de méthodes écho métriques. (Figure 16)

Figure 16: véhicule de recherche défaut.

Dans un second temps, on affine la localisation sur place par méthode acoustique : un
opérateur équipé d’un géophone de sol écoute les amorçages du défaut provoqués par
l’injection d’ondes de choc depuis une extrémité de la liaison. (Figure 17)

Figure 17: recherche défaut par méthode acoustique.


Page 13
Câble souterrain MT

10) Les avantages :

• Constituent la seule solution possible dans les agglomérations denses.

• Sont soustraites aux surtensions atmosphériques (foudre).

• Ne causent pas d'interférences avec les circuits de télécommunications.

• Ne produisent aucune gêne pour les réceptions de radiodiffusion et télévision.

• Seule solution possible pour traverser de larges fleuves ou des bras de mer lorsque la
distance à franchir dépasse 3km.

11) Les inconvénients :

• Sont d'un coût beaucoup plus élevé que celui des lignes aériennes. La différence est
d'autant plus grande que la tension est plus élevée.

• Le repérage des défauts est délicat et lent.

• Les réparations sont coûteuses et parfois malaisées.

• Leurs armures et gaines doivent être protégées contre les effets de corrosion dus aux
courants vagabonds.

• Risquent d'être détériorés en cas de mouvements de terrains.

• Leur isolement est susceptible d'être détérioré par élévation de température des
conducteurs en cas de surcharge.

12) Conclusion:

L’objectif, de ce travail est de donner une vision générale sur la classification, la


nature, la composition, ainsi que la géométrie des câbles électriques souterrains des
réseaux électriques. On a mentionné les avantages et inconvénients sous forme de
comparaison entre les deux types de transport de l’énergie électrique : les lignes aériennes
et les câbles souterrains. Enfin nous avons cité quelques défauts et des problèmes des
câbles électriques souterrains comme : les courts circuits les harmoniques les défauts de
construction et d’isolement.

Page 14
Câble souterrain MT

Sommaire

1. Introduction générale.
2. Définition du câble moyenne tension(MT).
3. Comparaison entre les lignes aériennes et câbles souterrain (MT).
4. Classification des câbles.
4.1. Par niveau de tension.
4.2. Par structure de câble.

Page 15
Câble souterrain MT

4.3. Par section du câble.


5. Constitution des câbles.
6. L’isolant d’un conducteur.
7. Technique de pose.
8. Boite extrémité (déflecteur).
9. Boite jonction.
10. Recherche des défauts invisibles.
11. Les avantages.
12. Les inconvénients.
13. Conclusion.

Listes de tableau

Tableau 1: Comparaison entre les lignes aériennes et câbles souterrain.


Tableau 2: Les différentes sections du câble.

Listes des figures

Figure 1: Câble basse tension (BTS).

Page 16
Câble souterrain MT

Figure 2: Câble haute tension (HTS).


Figure 3: Câble Unipolaire. (Sec).
Figure 4: Câble tripolaire. (Huile).
Figure 5:section L’âme conductrice.
Figure 6: Constitution d'un câble au minimum.
Figure 7. Constitution d'un câble Tripolaire.
Figure 8: Constitution d'un câble Unipolaire.
Figure 9:Technique de pose en caniveau.
Figure 10:Technique de pose en fourreau.
Figure 11:Technique de pose en tronchée.
Figure 12: boite extrémité intérieur.
Figure 13: boite extrémité extérieur
Figure 14: boite jonction.
Figure 15: défaut câble.
Figure 16: véhicule de recherche défaut.
Figure 17: recherche défaut par méthode acoustique.

Bibliographie :

[1] F.H. Kreuger, Industrial High Voltage, t. 1, Delft University Press, 1991

[2] F.H. Kreuger, Industrial High Voltage, t. 2, Delft University

[3] Press, 1992  (en) E. Kuffel et W.S. Zaengl, High Voltage Engineering, Oxford,


Pergamon Press, 2004

Page 17
Câble souterrain MT

[4] Houssem Rafik et El- Hana Bouchekara, Transmission and Distribution of Electrical


Power, 2010

[5] Thomas Worzyk, submarine power cables, Dordrecht, Springer, 2009  (en) Groupe


de travail 21/22.01, Comparison of high voltage overhead lines and underground cables,
Cigré, coll. « brochure », décembre 1996, chap. 110

[6] Groupe de travail B1.22, Cable Accessory Workmanship on Extruded High Voltage


Cables, Cigré, coll. « brochure », octobre 2011, chap. 476

[7] Pierre Lebas, Diagnostic des câ bles souterrains par détection de décharges


partielles, Université de Liège, 2008 

[8] Andreas Kuechler, Hochspannungstechnik, Grundlagen, Technologie,


Anwendungen, Berlin, Springer, 2005.

[9] Youssef Asmae et Baslia Wafaa,La maintenance préventive des câble HTA,mémoire
de fin d'étude ,juin 2018.

[10] Med Zellagui,cable souterrain MT et BT ,PDF,2018.

Page 18