Vous êtes sur la page 1sur 5

C e q u e l' o n s a i t. . .

Grandeurs et unités
Système international d’unités (SI) Unités dérivées
E: International System of Units (SI) E: Derived units (of measurement)
D: Internationales Einheitensystem (SI) D: Abgeleitete Einheiten

Unités SI de base Unités Expression selon unités


Grandeur Nom Symbole Grandeur Nom Symbole SI de base
Longueur mètre m Angle plan radian rad 1 rad = 1 mm
Masse kilogramme kg 1 rad = 57,295 779 51°
Temps seconde s Fréquence hertz Hz 1 Hz = 1 s-1
Intensité de courant électrique ampère A Force newton N 1 N = 1 m kg s-2
Température thermodynamique kelvin K Pression pascal Pa 1 Pa = 1 m-1 kg s-2
Quantité de matière mole mol Puissance watt W 1 W = 1 m2 kg s-3
Force de lumière candela cd Potentiel électrique volt V 1 V = 1 m2 kg s-3 A-1

Multiples et sous-multiples décimaux de l’unité de base «Le mètre»


Unité Symbole m cm mm µm nm
Kilomètre km 13 m 1000 m 1 000 000 mm
Mètre m 1m    1 m 100 cm     1 000 mm 1 000 000 µm
Décimètre dm 10-1 m    0,1 m   10 cm      100 mm   100 000 µm
Centimètre cm 10-2 m    0,01 m   1 cm       10 mm    10 000 µm
Millimètre mm 10-3 m    0,001 m   0,1 cm        1 mm     1 000 µm 1 000 000 nm
Dixième de millimètre 10-4 m    0,000 1 m        0,1 mm      100 µm   100 000 nm
Centième de millimètre 10-5 m    0,000 01 m        0,01 mm       10 µm    10 000 nm
Micromètre µm 10-6 m    0,000 001 m        0,001 mm        1 µm     1 000 nm
Dixième de micromètre 10-7 m     0,000 000 1 m        0,000 1 mm        0,1 µm      100 nm
Centième de micromètre 10-8 m     0,000 000 01 m        0,000 01 mm        0,01 µm       10 nm
Nanomètre nm 10-9 m     0,000 000 001 m        0,000 001 mm        0,001 µm        1 nm

Définition du mètre Température de référence


D: Meterdefinition – E: Definition of the metre D: Bezugstemperatur
«Le mètre est égal à la longueur du trajet E: Reference temperature
­parcouru dans le vide par la lumière durant Selon ISO R1, pour les instruments de mesure et
1/299 792 458 de secondes.» les pièces à vérifier, la température de référence
17e Conférence Générale des Poids et Mesures, 1983. est de 20°C.
Sauf indication contraire, cette température
s’applique à toutes les dimensions, mesures
matérialisées, résultats de mesure et autres.

Opérations de mesure
Contrôler Etalonner
D: Prüfen – E: Inspecting D: Kalibrieren – E: Calibrating
L’opération de contrôle consiste à démontrer que L’opération d’étalonnage consiste à définir l’écart
l’objet répond aux exigences spécifiées (par ex. d’un instrument de mesure par rapport à une
grandeur et forme). valeur de consigne. Cet écart est g­ énéralement
déterminé par un mesurage.
Mesurer Le résultat de l’étalonnage est consigné dans un
certificat d’étalonnage et peut être utilisé à des
D: Messen – E: Measuring fins d’ajustage ultérieur.
L’opération de mesure détermine la valeur me- Remarque: En métrologie légale, le terme «Calibrer» est utilisé
surée (p. ex. une longueur) par comparaison à un par les Bureaux de vérification des poids et mesures.
Il est donc à éviter.
étalon de référence (p. ex. une mesure matéria-
lisée).

www.tesagroup.com INFO-15
C e q u e l’ o n s a i t. . .

Longueur d’une division

Affichages Division d’échelle

Indication
D: Anzeige – E: Indication 0
L’indication délivre une information sur la valeur 90 10
mesurée qui est immédiatement perçue par l’une
ou l’autre des facultés sensorielles de l’opé­ra­ 0,01 mm
teur. Cette information peut être transmise sous
une forme optique, acoustique ou autre. L’indica- Valeur d’une division
tion des dispositifs indicateurs peut être analo-
Echelle à traits (échelle circulaire)
gique, numérique ou autre. Les mesures matéria-
lisées correspondent au type d’indication.
Remarque: Les termes «analogique» et «digital» sont réservés,
Division d’échelle
selon les normes, à la différenciation des modes opé- (échelon)
ratoires. Ils ne devraient pas s’étendre à la ­définition
de l’indication. D: Skalenteil – E: Scale division
La division (ou échelon) est une partie de

l’échelle comprise entre deux repères.
Indication de l’échelle
D: Skalenanzeige – E: Scale indication
Echelon, valeur d’une division
L’indication de l’échelle repose sur la lecture des (d’échelle)
repères.
D: Skalenteilungswert – E: Scale interval
La valeur d’une division (échelon) est égale à
Echelle à traits la différence entre les valeurs correspondant à
D: Strichskale – E: Line scale deux repères successifs. Cette valeur est expri-
L’échelle à traits est un ensemble ordonné de mée dans l’unité gravée sur l’échelle.
repères et de chiffres qui lui sont associés.

Longueur d’une division Valeur du vernier
(d’échelle) D: Noniuswert – E: Vernier interval
D: Teilstrichabstand – E: Scale spacing La valeur du vernier est égale à la variation de
Pour une échelle donnée, la longueur d’une la valeur du mesurande qui, elle-même, induit
division est la distance entre la moitié de deux une variation de l’indication équivalente à une
repères successifs parcourue par un index (p. ex. division (échelon) du vernier.
la pointe d’une aiguille) et mesurée en unité de
longueur le long d’une même ligne. Valeur du vernier, 0,05 mm
84
Echelles à traits 0,45
84
84,45
0,45 mm
Echelle circulaire 84,45 mm
Echelle longitudinale
8 9 10 11 12 13 14
0
0,1 mm 90 10 8 9 10 11 12 13 14
0 1 2 3 4 5 6 7 80 20 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0
70 30
Valeur du vernier, 0,02 mm 119
0 0 0,38
60 40 119
50 119,38
0,38 mm
Echelle principale
119,38 mm
(mesure matérialisée)
11 12 13 14 15 16 17
Vernier 11 12 13 14 15 16 17
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

Indication numérique Pas (échelon) numérique


D: Ziffernanzeige D: Ziffernschritt – E: Numerical division
E: Numerical (digital) indication Le pas (ou échelon) numérique est égal à la diffé-
L’indication numérique est représentée par un rence entre les deux derniers chiffres s­ uccessifs
chiffre (ou une succession de chiffres). de l’échelle numérique

Valeur du pas
Echelle numérique (échelon) numérique
D: Ziffernskale – E: Numerical scale D: Ziffernschrittwert – E: Numerical interval
Une échelle numérique est une suite de chiffres La valeur du pas (échelon) numérique est une va-
(le plus souvent de 0 à 9) apparaissant sur un riation de l’indication, égale à un pas numérique.
support. Une échelle numérique multiple est Equivalente à une division, elle s’exprime dans
composée d’autres échelles simples du même l’unité du mesurande.
type, disposées côte à côte par pas décimal.

INFO-16 www.tesagroup.com
C e q u e l' o n s a i t. . .

Définitions Mesurande
D: Messgröße – E: Measurand
métrologiques Grandeur physique soumise à un mesurage. En
d’autres termes, le mesurande correspond à la
longueur ou à l’angle mesuré ou à ­mesurer.
Etendue d’indication
D: Anzeigebereich – E: Range of indication Valeur mesurée
L’étendue d’indication est comprise entre la plus D: Messwert – E: Measured value
grande et la plus petite valeur d’un i­ nstrument La valeur mesurée est déterminée par un mesu-
de mesure. rage et dépend donc du mesurande; elle est li-
vrée (affichée) par un instrument ou un dispositif
de mesure. Cette valeur est exprimée en donnée
Etendue de mesure numérique ou en unité.
D: Messbereich – E: Measuring range Une valeur mesurée est composée de la valeur
L’étendue de mesure d’un instrument indica­teur vraie et des erreurs de mesure ­aléatoires et
correspond à l’ensemble des valeurs mesurées systématiques.
comprises dans les limites d’erreur tolérées
Résultat de mesure
données ou convenues.
Pour un instrument à étendues de mesure D: Messergebnis – E: Result of measurement
multiples, les limites d’erreur tolérées peuvent Le résultat de mesure est obtenu après
être différentes d’une étendue à l’autre. ­correction de la valeur mesurée en tenant
L’étendue de mesure comprend une partie de compte des erreurs systématiques connues.
l’étendue d’indication ou, parfois, sa totalité Le résultat qui s’en dégage est à son tour assorti
de l’incertitude de mesure, laquelle prend en
compte les erreurs aléatoires et ­systématiques
Champ de mesure inconnues.
D: Messspanne – E: Measuring span Valeur initiale Exemple: Dernière valeur
Etendue de mesure 0 à 150 mm
Le champ de mesure est égal à la différence
entre la première et la dernière valeur de 0 150 mm

l’étendue de mesure.
Valeur initiale    0 mm
Dernière valeur 150 mm
Différence 150 mm = Champ de mesure

Etendue de déplacement
D: Verstellbereich – E: Displacement range
L’étendue de déplacement correspond à l’éten- 90
0
10 Butée supérieure

due du mesurande dans les limites de laquelle 80 20


Course
libre
l’étendue de mesure est déplacée.
70 30

60 40
50


Champ de mesure
d’indication

Etendue d’application
Etendue

D: Anwendungsbereich – E: Application range


L’étendue d’application est égale à la somme des
deux étendues de réglage et de mesure. Butée inférieure Relevage
Remarque Chaque étendue se définit par sa première et sa
Exemple
dernière valeur (ou valeur initiale et dernière valeur).
Etendue de mesure ± 0,4 mm
Etendue d’application
300 mm à 400 mm
Champ de mesure: 0,8 mm

Etendue de mesure 300 mm à 325 mm


0
10 10

20 0,01 mm 20
25
25 30 30
25 25 mm
40 40
Champ de mesure

75 0
Etendue de déplacement
0 à 75 mm

Etendue ± 0,45 mm
d’indication

www.tesagroup.com INFO-17
C e q u e l’ o n s a i t. . .

Limites tolérées d’une caractéris- Erreurs maximales


tique métrologique MPL tolérées G
D: Grenzwerte eines Messtechnischen D: Fehlergrenzen G
Merkmals MPL E: Maximum permissible errors G
E: Permissible limits for a metrological Ces erreurs sont égales aux «limites tolérées
characteristic d’une caractéristique métrologique MPL».
Valeurs extrêmes tolérées pour une caractéris- Valeurs relatives aux deux écarts limites infé-
tique métrologique relative à un équipement de rieur et supérieur d’un instrument de mesure,
mesure donnné, selon les spécifications et les elles sont généralement symétriques en métro-
normes du fabricant ou autre. logie pratique et s’expriment respectivement par
une seule valeur, sans autre signe.

Erreurs maximales tolérées d’une Champ d’erreur


caractéristique métrologique MPE d’indication
D: Grenzwerte für Messabweichungen D: Abweichungsspanne
für ein messtechnisches Merkmal MP E: Deviation span of indication
E: Maximum permissible error for a Le champ d’erreur d’indication est égal à la
metrological characteristic MPE distance entre le point le plus haut et le point
Valeurs extrêmes tolérées pour l’erreur d’une le plus bas sur le diagramme des écarts. Il
caractéristique métrologique relative à un s’applique au champ ou à l’étendue de mesure
équipement de mesure donné, selon les spécifi- total(e) ou partiel(le). Il est déterminé par des
cations et les normes du fabricant ou autre. mesurages effectués dans une direction (sans
inversion de la force de mesure) – c.à.d. avec tige
de mesure rentrante pour un comparateur.
Fidélité Le champ d’erreur d’indication total est défini
(Répétabilité) par des mesurages exécutés dans deux direc-
D: Wiederholpräzision tions (avec inversion de la force de mesure) –
E: Repeatability c.à.d. avec tige de mesure rentrante et sortante
Aptitude d’un instrument de mesure à repro- pour un comparateur.
duire les résultats obtenus par des mesurages
successifs d’un même mesurande, réalisés
dans une même direction et dans des conditions Hystérésis
identiques. La fidélité (ou répétabilité) s’ex- D: (Messwert-) Umkehrspanne
prime quantitativement en tant que écart-type
E: Hysteresis
des valeurs de dispersion. Elle est de première
importance pour l’évaluation de l’incertitude de L’hystérésis est égale à la différence entre les
mesure. différentes indications d’un instrument de me-
sure. Cette différence est déterminée lors
de la mesure, dans des conditions identiques,
Fidélité d’une valeur croissante et décroissante d’un
(répétabilité) limite même mesurande. Elle s’exprime quantitative-
D: Wiederholgrenze ment en tant que écart-type des valeurs de
E: Repeatability limit dispersion.
L'hystérésis peut être définie en un point quel-
Valeur limite de fidélité (ou répétabilité) d’un
conque du champ ou de l’étendue de mesure. Elle
équipement de mesure.
peut également être déterminée à partir
du diagramme du champ d’erreur d’indication
considéré dans sa totalité.
Fidélité Hystérésis

0 0 0 0
90 10 90 10 90 10 90 10
80 20 80 20 80 20 80 20

70 30 70 30 70 30 70 30
60 40 60 40 60 40 60 40
50 50 50 50

INFO-18 www.tesagroup.com
C e q u e l' o n s a i t. . .

Règles de décision pour prouver


la conformité ou la non-conformité
à la spécification
Relation avec l’incertitude de mesure
La norme ISO 14253-1 - part intégrante de la «Spécification géométrique des produits GPS» - définit
les «Règles de décision pour prouver la conformité ou la non-conformité à la spécification». Ces règles
s’appliquent à la «Vérification par la mesure des pièces et des équipements de mesure».
Cette norme spécifie la prise en compte de l’incertitude de mesure - ou plus justement dit de l’incerti-
tude effective d’un mesurage lorsque la preuve de la conformité ou de la non-conformité à une spéci-
fication donnée doit être apportée. Dès lors qu’il s’agit d’une pièce, la spécification correspond à une
tolérance prédéfinie. Pour un instrument de mesure, elle sera égale aux erreurs maximales tolérées
d’une caractéristique métrologique MPE.
Une spécification est une constante alors que l’incertitude de mesure est une variable influencée par
plusieurs composantes. La zone de conformité ou de la non-conformité dépend, dès lors, de la gran-
deur effective de l’incertitude élargie U.

Preuve de la conformité Limite de spécification


inférieure LSL
Zone de spécification
Limite de spécification
supérieure USL
(= limite de tolérance inférieure) (= limite de tolérance supérieure)
La conformité est prouvée lorsque le ou erreur maximale tolérée (= Zone de0tolérance) ou erreur maximale tolérée
inférieure MPE supérieure MPE
résultat de mesure y est compris dans la
zone de spécification, réduite de cha­ Spécification bilatérale Ecarts

que côté de l’incertitude élargie U. Ainsi


donc, les pièces ou les instruments de U U U U

mesure seront accepté(e)s dès lors que Zone de non-conformité Zone de conformité Zone de non-conformité

leur conformité aura été prouvée par le Plage d’incertitude Plage d’incertitude

fabricant (fournisseur). Limite de spécification supérieure USL


(= limite de tolérance)
ou erreur maximale tolérée MPE
Preuve de la non-conformité 0
Zone de spécification
La non-conformité est prouvée lors-que (= Zone de tolérance)

le résultat de mesure y se situe au-delà Spécification unilatérale


Ecarts
de la zone de spécification, augmentée de
chaque côté de l’incertitude élargie U. Les U U
pièces ou instruments de mesure peuvent Zone de conformité Zone de non-conformité

alors être rejetés si l’acquéreur (client) Plage d’incertitude


apporte la preuve de leur non-conformité.
Ni la conformité ni la non-conformité
ne peuvent être prouvées
Ce cas de figure survient lorsque le Limite de spécification inférieure LSL
(= limite de tolérance inférieure)
Limite de spécification supérieure USL
(= limite de tolérance supérieure)
résultat de mesure y et l’incertitude ou erreur maximale tolérée inférieure MPE ou erreur maximale tolérée supérieure MPE

élargie U comprennent l’une ou l’autre des Zone de spécification


deux limites de spécification LSL ou USL. (= Zone de tolérance)
Les pièces ou instrumentsde mesure ne
Ecarts
peuvent alors être ni acceptés ni refusés
systématiquement. La conformité
à la spécification
est prouvée
Pour de telles «voies sans issue», la pro- U U

cédure recommandée est la suivante: Résultat de mesure y

– Répéter les mesurages assortis d’une


incertitude réduite de manière à pouvoir
La non-conformité
prouver la conformité ou la non-confor- à la spécification
est prouvée
mité. Cette pratique profite toujours à la U U

partie à même d’en faire la preuve. Résultat


de mesure y
– Conclure un accord préalable défi-
nissant et documentant la procédure à
adopter dans de telles situations. Ni la conformité
ni la non-conformité
à la spécification
n’ont pu être prouvées U U

Résultat de mesure y

www.tesagroup.com INFO-19